Plandémie de Covid

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 26 mai 2022Vos flux RSS

Fauci est l’un des bénéficiaires des 350 millions de dollars versés secrètement au NIH

Par : Wayan

Par Adam Andrzejewski – Le 10 mai 2022 – Source Open the books

L’année dernière, le National Institute of Health, l’employeur d’Anthony Fauci, a distribué 30 milliards de dollars de subventions gouvernementales à environ 56 000 bénéficiaires. Cette largesse avec l’argent du contribuable permet de s’acheter beaucoup de faveurs et d’influence dans les secteurs de la science, de la recherche et des soins de santé.

Cependant, lors de notre enquête, nous avons découvert que des centaines de millions de dollars de paiements circulent également dans l’autre sens. Il s’agit de redevances versées par des tiers (comme les entreprises pharmaceutiques) aux NIH et aux scientifiques du NIH.

Nous estimons qu’entre les années fiscales 2010 et 2020, plus de 350 millions de dollars de redevances ont été versées par des tiers à l’agence et aux scientifiques du NIH, qui sont ensuite crédités en tant que co-inventeurs.

Étant donné que ces paiements enrichissent l’agence et ses scientifiques, chaque paiement de redevance peut constituer un conflit d’intérêts potentiel et devrait être divulgué.

Récemment, notre organisation, OpenTheBooks.com, a obligé le NIH à divulguer plus de 22 100 paiements totalisant près de 134 millions de dollars versés à l’agence et à près de 1 700 scientifiques du NIH. Ces paiements ont eu lieu pendant la période la plus récente disponible (septembre 2009 – septembre 2014).

Ces révélations sont le résultat de notre procès fédéral contre le NIH. L’agence admet détenir 3 000 pages de redevances notées ligne par ligne depuis 2009. Jusqu’à présent, ils n’ont publié que 1 200 pages. Les 1 800 prochaines pages couvriront la période 2015-2020.

Cependant, ce que le NIH a publié à ce jour nous donne un aperçu des largesses cachées en matière de rétributions. Par exemple, on estimait que seuls 900 scientifiques recevaient de telles rétributions, alors nous savons maintenant que l’univers est beaucoup plus vaste.

Les documents du NIH étant lourdement caviardés, nous ne pouvons voir que le nombre de paiements reçus par chaque scientifique et, séparément, le montant global en dollars par agence du NIH. Il s’agit d’un contrôle qui va à l’encontre de l’esprit et peut-être même des lois sur les documents publics.

Nous avons constaté que les dirigeants des agences et les scientifiques de haut niveau du NIH recevaient des paiements. Parmi les scientifiques de renom qui ont reçu des paiements au cours de la période, on peut citer

  • Anthony Fauci, directeur du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID) et bureaucrate fédéral le mieux payé, a reçu 23 paiements. (Le salaire de Fauci en 2021, financé par les contribuables, s’élève à 456 028 dollars).
  • Francis Collins, directeur du NIH de 2009 à 2021, a reçu 14 paiements. (Salaire de Collins en 2021 financé par les contribuables : 203 500 dollars).
  • Clifford Lane, l’adjoint de Fauci au NIAID, a reçu 8 paiements. (Salaire de Lane en 2021 financé par les contribuables : 325 287 dollars)

Dans les exemples ci-dessus, bien que nous connaissions le nombre de paiements versés à chaque scientifique, nous ne savons toujours pas combien d’argent a été payé, parce que le montant en dollars a été supprimé (expurgé) des divulgations.

Il a été difficile d’obtenir des informations utiles de l’agence sur ses paiements. Le NIH agit comme si ces paiements étaient un secret d’État. (Ils ne le sont pas, ou ne devraient pas l’être !)

Regardez comment le NIH utilise l’argent des contribuables pour essayer de les maintenir dans l’ignorance et dans l’obscurité :

  1. Le NIH a défié la loi fédérale sur la liberté d’information et a refusé de reconnaître notre demande d’archives ouvertes pour ces paiements. Nous avons déposé notre demande en septembre dernier.
  2. Le NIH a utilisé des procès coûteux financés par les contribuables pour ralentir la divulgation des redevances (en divulguant d’abord les redevances les plus anciennes). Bien que l’agence admette détenir 3 000 pages, il lui faudra dix mois pour les produire (300 pages par mois). Avec Judicial Watch comme avocats, nous avons poursuivi le NIH devant un tribunal fédéral en octobre dernier.
  3. Le NIH expurge lourdement les informations clés sur ces paiements. Par exemple, l’agence a effacé 1. le montant du paiement, et, 2. qui l’a payé ! Cela rend la production mandatée par le tribunal virtuellement sans valeur, malgré notre utilisation des derniers outils de vérification judiciaire.

Le NIH vous dit essentiellement, à vous, le contribuable, de payer et de vous taire. Ils vont gérer les affaires pour vous. Ils ont oublié qu’ils travaillent au nom du peuple américain.

L’agence est devenue beaucoup plus secrète depuis 2005.

En 2005, Associated Press avait utilisé avec succès la loi FOIA pour ouvrir la base de données des redevances du NIH. Ils ont découvert que 900 scientifiques avaient perçu 9 millions de dollars en redevances. En outre, 51 scientifiques bénéficiaires de redevances du NIH travaillaient alors sur des expériences impliquant des inventions pour lesquelles ils étaient déjà payés.

Parmi ces 51 scientifiques (qui réalisaient des expériences impliquant des inventions pour lesquelles ils recevaient des redevances) figurait Anthony Fauci, directeur actuel et de l’époque du National Institute of Allergy and Infectious Diseases. Fauci a reçu 45 072,82 dollars entre 1997 et 2004 pour une licence de brevet sur un traitement expérimental du sida. Le NIH avait déjà financé ce traitement à hauteur de 36 millions de dollars.

À ce jour, Fauci continue de recevoir des avantages approuvés par le NIH sans avoir à rendre beaucoup de comptes. Par exemple, en février 2021, Fauci a reçu un prix d’un million de dollars de la Fondation Dan David en Israël pour avoir « oser dire la vérité au pouvoir » pendant l’administration Trump.

Aujourd’hui, le NIH est une porte tournante pour des dizaines de milliards de dollars de subventions gouvernementales couplées à des centaines de millions de dollars de rétributions par des sociétés privées dont les noms ne sont pas publiés.

Il faut absolument mettre en lumière cette alliance potentiellement impie.

Lorsqu’un bureaucrate fédéral apparaît à la télévision pour nous donner des instructions en matière de santé, qui l’a payé et pour quelle recherche et technologie ? Lorsqu’un patient accepte un essai clinique ou un traitement expérimental, quels intérêts financiers sont en jeu ?

Au lieu d’incessants secrets et de batailles judiciaires prolongées, il est grand temps que le gouvernement divulgue systématiquement les paiements de rétributions.

Le NIH doit être honnête avec le peuple américain et ouvrir les livres sur ces rétributions faites à l’agence et à ses scientifiques.

Note : Nous avons contacté le NIH pour un commentaire et n’avons reçu aucune réponse.

Dans les 36 heures suivant la publication de notre enquête, le membre du Congrès John Moolenar (R-MI), lors d’une audition de la commission des crédits, a interrogé le directeur par intérim du NIH, Lawrence Tabak, sur les redevances. Tabak a admis que les paiements de redevances des NIH relèvent du conflit d’intérêts.

Adam Andrzejewski

Traduit par Wayan pour le Saker Francophone.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Islande – Énorme mortalité supplémentaire due aux vaccins anticovid ARN

Par : do

http://mai68.org/spip2/spip.php?article11698

Islande : 30 % de décès supplémentaires au premier trimestre 2022 et presque le double des mort-nés et des décès infantiles en 2021

24 mai 2022

Von JÖRG WOLLSCHLÄGER

Cet article est originellement écrit en allemand. Je vous présente un traduction Google. L’original en allemand est reproduit dans un cadre au lien ci-dessus.

En Islande, il y a eu une augmentation du nombre de décès au premier trimestre 2022 de 30% par rapport au premier trimestre de l’année précédente 2021 ! Au cours des mois précédents à partir de décembre 2021, les soi-disant « vaccins de rappel » ont été administrés principalement aux personnes âgées anxieuses. Il y a une augmentation apparemment inexplicable du nombre de décès non seulement chez les personnes âgées, mais aussi chez les enfants à naître et les nourrissons depuis la campagne de vaccination du printemps 2021.

Par JÖRG WOLLSCHLÄGER

Dans la petite nation insulaire de l’Atlantique Nord qui compte un peu plus de 360 ​​000 habitants, 28% d’insulaires de plus sont décédés entre janvier et mars 2022 que lors de la première moyenne trimestrielle des cinq années précédentes. C’était 760 personnes. Au cours de la période de 5 ans mentionnée, il y en avait en moyenne 592 au premier trimestre. Les nombres absolus variaient entre un minimum de 560 et un maximum de 620 décédés.

L’épidémiologiste en chef islandais Thorolfur Gudnason l’explique avec les décès de Covid, mais les statistiques n’en comptent que 64 comme décès de Covid. Ces chiffres doivent être remis en question, car, comme dans la plupart des autres régions du monde, les personnes mortes DU Covid-19 et les personnes mortes AVEC le covid-19 ont été comptabilisées comme des décès Covid de manière indifférenciée. Cependant, il existe toujours une surmortalité inexpliquée de plus de 100 décès si la moyenne sur 5 ans est utilisée comme comparaison. La plupart des morts avaient plus de 70 ans. En décembre 2021 et janvier 2022, plus d’un tiers de la population a reçu un troisième « vaccin », également appelé rappel, principalement des personnes d’âge moyen et âgées. Deux sont décédés directement après une vaccination par ARNm Covid-19. On ne sait pas combien de personnes au total diffèrent des effets secondaires possibles des vaccinations, car ici aussi, comme dans le reste du monde, une sous-déclaration des rapports peut être supposée.

Presque le double des mort-nés

Année pandémique, 2020, il n’y a pas eu d’augmentation par rapport aux 10 dernières années, 28 enfants sont morts suite à des fausses couches ou avant d’avoir atteint l’âge d’un an. Entre 2011 et 2020, il y a eu en moyenne 5,9 fausses couches et décès pour 1 000 naissances vivantes par an. En 2021, il était presque le double à 10,7 pour 1000 naissances. La campagne de vaccination a commencé en Islande au début de 2021 et a atteint une couverture vaccinale de 70 % des personnes « entièrement » vaccinées le 15 juillet. Selon les informations officielles (Statistics Iceland), jusqu’en avril 2021, 11 cas de fœtus « endommagés » étaient connus en Islande. Quelles sont les causes des lésions fœtales, des mortinaissances et des décès infantiles ? Source : Frettin

Mainstream : décès « inexpliqués »

Le courant dominant s’appuie sur deux sources (au 29/04/2022) pour promouvoir la vaccination comme sûre pour les femmes enceintes : une étude publiée en juin 2021 était si mal conçue que ses conclusions ne sont pas valides, selon Children’s Health Defence. Un autre, commandé par le CDC américain, est défectueux. Dans ce document, la conclusion et la base de données ne concordent pas. Les chiffres montrent en fait que les vaccinations Covid augmentent la probabilité de naissances prématurées. Il existe également deux autres critiques sérieuses liées à la conception de l’étude. Ces publications contredisent également une étude israélienne de février 2022, écrite par Joesh Guetzkow de l’Université hébraïque de Jérusalem, qui suppose un risque accru de fausse couche de 34 % chez les mères vaccinées ! Le courant dominant, ses « vérificateurs de faits » et les « scientifiques du gouvernement » qui dépendent de la politique et des sociétés pharmaceutiques ne sont pas découragés par cela. Toutes sortes de vaccinations, y compris la vaccination par ARNm Covid-19, sont annoncées, en particulier pour les femmes enceintes, car cela confère une immunité au fœtus. Comment ce danger apparent pour les fœtus et les nourrissons est-il causé ?

Après la vaccination, le lait maternel contient de l’immunoglobuline A (anticorps) et des protéines de pointe et l’ARNm du vaccin

Le lait maternel des femmes enceintes vaccinées contient de l’immunoglobuline A (IGA) contre le virus Sars-Cov-19 à des concentrations normales. La même étude (preprint), qui a été publiée en octobre 2021 (la vaccination par le BNT162b2 induit la sécrétion d’anticorps spécifiques du SRAS-CoV-2 dans le lait maternel avec un transfert minimal d’ARNm du vaccin), a également démontré que les protéines de pointe et l’ARNm du vaccin à de faibles concentrations sont contenus dans lait maternel. La barrière dite placentaire (syncytiotrophoblaste) sert de barrière protectrice pour l’embryon et le fœtus en croissance contre les influences potentiellement nocives de la circulation sanguine maternelle, telles que les agents pathogènes. Il a été démontré que les anticorps et l’ARNm BNT162b2 Pfizer (transfert efficace de la mère au nouveau-né des anticorps contre le SRAS-CoV‑2 et le vaccin BNT162b2 ARNm COVID-19) peuvent traverser cette barrière. Si la mère est vaccinée, le fœtus ou l’enfant est tout aussi exposé qu’elle aux risques d’atteinte à la santé liés au vaccin !

Bien à vous,
do
http://mai68.org/spip2

Selon la FDA, les américains devraient traiter le covid19 comme la grippe

Le Covid-19 devrait devenir la nouvelle norme Plusieurs hauts responsables de la Food and Drug Administration (FDA), dont le commissaire Robert Califf, ont admis que les Américains devront désormais accepter le COVID-19 comme un autre virus respiratoire, le comparant à la grippe. Califf, la sous-commissaire principale Janet Woodcock et le Dr Peter Marks, haut responsable des vaccins, ont écrit pour le Journal […]

Cette sensation de s’enfoncer

Par : hervek

Que faire, face à ces trahisons et à ces difficultés ? S’opposer. Refuser. Résister. Cela devient personnel….


Par James Howard Kunstler – Le 13 mai 2022 – Source kunstler.com

Rêver de couler en bateau - 1 analyse Express du rêve

Vous pouvez vous demander : Pourquoi est-il « important » que nous dépensions trente, quarante, cinquante milliards de dollars pour sabler le trou à rats qu’est l’Ukraine post-Maidan, centre d’escroquerie pour le réseau de politiciens américains et leurs sponsors dans l’industrie de la guerre ? Réponse : En dehors d’un dernier et magnifique salaire, ils produisent un grand opéra de distraction pour détourner l’attention du public américain du naufrage de notre propre navire d’État dans les eaux de Babylone.

Cette énorme liasse de billets, vous comprenez, va principalement à des sociétés comme Lockheed Martin, General Dynamics, Raytheon, Textron, Boeing, etc. et une partie substantielle circule à nouveau à travers la blanchisserie de K-Street dans le puits à souhaits du financement des campagnes du Congrès, tandis que des milliards de dollars supplémentaires sont dépensés par M. Zelenskyy & Co – fournissant des incitations auto-renforcées pour, comment dire, faire exploser plus de merde dans le paysage mondial.

Certaines personnes sur le pont n’ignorent pas, cependant, que le navire américain descend chaque jour plus bas sous l’eau et qu’il gîte à un angle inquiétant. De nombreux autres passagers se sont retirés dans leurs cabines, malades à cause des « vaccins » qu’ils ont dû prendre pour rester à bord pendant le voyage. Pendant ce temps, l’eau s’écoule sous les ponts, dans les cales puantes, par de nombreuses fissures dans la coque. Personne ne semble savoir quoi faire, surtout pas le capitaine du navire, qui ne veut pas sortir de ses quartiers. (On murmure qu’il est devenu fou.) Est-il temps de descendre les canots de sauvetage ?

Dans le royaume brumeux qu’est la réalité de nos jours, ces fissures métaphoriques dans la coque de notre navire représentent de graves actes de négligence, voire de sabotage traître. Les discussions sur Internet indiquent que notre pays, et d’autres pays, sont sur le point d’abandonner leur souveraineté nationale – c’est-à-dire leur capacité à décider par eux-mêmes – à l’Organisation mondiale de la santé en prévision d’une urgence mondiale encore inconnue. Abandonner, dites-vous ? Au moyen de quoi ? Un vote à l’ONU ? Un mémo de la Maison Blanche signé par le fantôme hurlant connu sous le nom de « Joe Biden » ? Sûrement pas une procédure au sein des Congrès et des Parlements qui appellerait un débat.

Il est également suggéré que tous ces méfaits sont à l’initiative de Klaus Schwab, le futur Führer mondial. Je n’ai jamais entendu une idée aussi absurde de toute ma vie. Et pourtant, comment expliquer autrement la super-coordination bizarre, dans un pays après l’autre, des insultes à la population mondiale, telles que les confinements de masse et la vaccination obligatoire avec des cocktails génétiques qui, avouons-le, n’ont plus l’air si salubres. Le rain-man et immunologiste amateur Bill Gates est impliqué quelque part dans le mélange. Il a promis au monde des virus pandémiques nouveaux et améliorés. Le dernier était un peu un flop, comme Windows 10X (nom de code : Santorini). Euh, pourquoi cet homme est-il toujours en liberté ?

Et comment, exactement, des gens comme le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, le fondateur et chef du WEF, le professeur Klaus Schwab, et le magicien Bill Gates proposent-ils de mettre en œuvre leurs plans pour prendre le contrôle du monde entier lors de leur prochaine crise hypothétique ? Une fois de plus, les discussions sur le Web suggèrent que les Nations unies, qui sont aujourd’hui une convocation d’États en faillite et d’arrière-pays malades, mobilisent en quelque sorte les armées des pays développés contre leurs propres citoyens. Désolé, mais je ne le vois pas. Y a-t-il trois personnages moins charismatiques dans toute l’histoire du monde que ce trio de vers humains susmentionné ? Que vont-ils faire pour que Bill Gates ait l’air d’un meneur d’hommes ? Le vêtir des habits d’un hussard napoléonien : tunique à pattes d’or, épaulettes, cape en peau de léopard, bottes à genoux et shako en peau d’ours plumé ? Nigga, s’il te plaît….

Pendant ce temps, les difficultés s’accumulent à un volume et à une vitesse déconcertants dans ce consortium fédéral d’États. Pas de lait maternisé pour vous, les Américains qui n’ont pas été avorté ! (Et pourtant, quel bureaucrate dans quel terrier de l’État profond a organisé un pont aérien de lait maternisé vers la frontière mexicaine pour soulager les intrus étrangers de la persuasion de la naissance). Du carburant diesel à 6,49 $ le gallon, ce qui signifie que bientôt, personne n’aura rien (y compris plus de carburant diesel)… de l’essence à 6 $, plus aucun stock de nouvelles voitures (R.I.P. banlieue)… pas de pièces détachées pour tout ce qui est cassé… de grands trous dans les rayons des supermarchés… des engrais à des prix ruineux… pas d’eau dans l’ouest… des séquelles de « vaccins » qui tuent les gens (y compris de la maladie contre laquelle ils ont été « vaccinés »)… des hordes de ressortissants étrangers qui se promènent à travers la frontière sud (dont pas mal d’hommes d’âge militaire avec des intentions peut-être pas très saines)… des marchés financiers qui ont tendance à baisser et l’immobilier qui virevolte… et le combo FBI / DOJ qui cherche à défoncer votre porte et à vous enfermer dans un donjon sans charges formelles ni caution, en violation de la constitution à laquelle ils s’opposent maintenant de manière programmatique.

Qu’est-ce qui va servir face à ces trahisons et ces difficultés ? S’opposer. Refuser. Résister. Cela devient personnel. Combien d’entre vous, qui ne sont pas entièrement sous l’emprise des opérations psychologiques des médias, sont prêts à dire « non, et pas plus » ?

James Howard Kunstler

Pour lui, les choses sont claires, le monde actuel se termine et un nouveau arrive. Il ne dépend que de nous de le construire ou de le subir mais il faut d’abord faire notre deuil de ces pensées magiques qui font monter les statistiques jusqu’au ciel.

Traduit par Hervé, relu par Wayan, pour le Saker Francophone

Des documents de Pfizer révèlent que les autorités de réglementation médicale et Pfizer savaient que le vaccin COVID provoquait une aggravation de la maladie.

Par : Wayan

Par The Exposé − Le 4 mai 2022

Des documents confidentiels de Pfizer que la Food and Drug Administration étasunienne a été contrainte de publier par ordonnance d’un tribunal, confirment que Pfizer et la FDA savaient que l’aggravation de la maladie par le vaccin était une conséquence possible des injections de l’ARNm Covid-19.

Ils révèlent également qu’ils avaient des preuves de cette occurrence, y compris plusieurs décès, mais qu’ils les ont balayées sous le tapis et ont affirmé qu’« aucun nouveau problème de sécurité n’a été soulevé ».

Les conséquences de cette dissimulation se font maintenant sentir dans les données officielles du gouvernement qui suggèrent fortement que la population entièrement vaccinée souffre d’une facilitation de l’infection par les anticorps (ADE) depuis le début de 2022.

Les chiffres montrent que les personnes entièrement vaccinées ont jusqu’à deux fois plus de risques d’être hospitalisées à cause du Covid-19, et deux à trois fois plus de risques de mourir du Covid-19.

Avant de nous plonger dans les documents de Pfizer, examinons les conséquences réelles du fait que les autorités de réglementation et Pfizer ont ignoré que les injections de vaccins anti-Covid-19 pouvaient provoquer une aggravation de la maladie par le vaccin.

Des recherches intensives menées par des experts de la santé au fil des ans ont mis en lumière des préoccupations croissantes concernant la  » facilitation de l’infection par les anticorps «  (ADE), un phénomène où les vaccins aggravent considérablement la maladie en préparant le système immunitaire à une réaction excessive potentiellement mortelle.

La facilitation de l’infection par les anticorps peut se manifester de plusieurs manières différentes, mais la plus connue est appelée « la voie du cheval de Troie ». Elle se produit lorsque des anticorps non neutralisants générés par une infection ou une vaccination antérieure ne parviennent plus à éliminer l’agent pathogène lors d’une nouvelle exposition.

Au lieu de cela, ils agissent comme une passerelle en permettant au virus de pénétrer et de se répliquer dans des cellules habituellement interdites (généralement des cellules immunitaires, comme les macrophages). Cela peut entraîner une plus grande diffusion de la maladie et des réactions immunitaires excessives à l’origine de maladies plus graves.

Voici une courte vidéo du conseiller médical en chef du président américain, le Dr Anthony Fauci, qui explique cette conséquence indésirable [A voir sur le site d’origine, NdSF]. Il y confirme qu’il s’agit d’un danger possible dû aux injections de Covid-19 et que ce ne serait pas la première fois que cela se produit.

Malheureusement, il semble que des facilitations de l’infection par les anticorps puissent maintenant se produire à cause des injections de vaccin anti-Covid-19 ; et il semble que l’Agence britannique de sécurité sanitaire ait fait de son mieux pour le cacher.

Les conséquences

Au début de l’année, l’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) a décidé de ne plus publier les taux de cas, d’hospitalisation et de décès pour les personnes doublement vaccinées, mais uniquement les taux pour les personnes triplement vaccinées dans son rapport hebdomadaire de surveillance du vaccin Covid-19.

Les taux sont calculés en divisant la taille de la population totale de chaque groupe de statut vaccinal par 100 000, puis en divisant le nombre total de cas, d’hospitalisations ou de décès dans chaque groupe vacciné par le chiffre calculé.

Par exemple : – 3 millions de personnes doublement vaccinées / 100k = 30

500 000 cas parmi les personnes doublement vaccinées / 30 = 16 666,66 cas pour 100 000 habitants.

Cependant, l’UKHSA produit un rapport distinct contenant la taille globale de la population par groupe d’âge et par statut vaccinal, ce qui signifie que nous pouvons prendre ces chiffres et calculer nous-mêmes les taux d’hospitalisation et de décès pour 100 000 habitants parmi les personnes doublement vaccinées.

Voici le tableau extrait du rapport de surveillance de la grippe et du virus Covid-19 de la semaine 12.

Et voici un graphique montrant la taille de la population doublement vaccinée par âge et par semaine en Angleterre. Nous avons repris les chiffres du tableau ci-dessus et des rapports des semaines 8 et 4.

Maintenant que nous connaissons la taille de la population, il nous suffit de diviser chaque population par 100 000, puis de diviser le nombre d’hospitalisations et de décès par la réponse à cette équation, pour calculer les taux d’hospitalisation et de décès.

Voici un graphique montrant le nombre d’hospitalisations dues au vaccin Covid-19 chez les personnes non vaccinées et les personnes doublement vaccinées dans les rapports de surveillance du vaccin Covid-19 de l’UKHSA des semaines 5, 9 et 13.

L’UKHSA fournit les taux d’hospitalisation et de décès pour la population non vaccinée à la page 47 de son rapport de surveillance des vaccins de la semaine 5, et à la page 45 des rapports de surveillance des vaccins des semaines 9 et 13.

Voici deux graphiques montrant le taux d’hospitalisation Covid-19 pour 100 000 individus parmi la population non vaccinée et doublement vaccinée en Angleterre, par groupe d’âge et par semaine. Les taux d’hospitalisation des personnes doublement vaccinées ont été calculés à partir des chiffres du « tableau de la taille de la population » et du « tableau du nombre d’hospitalisations » ci-dessus.

Comme vous pouvez le constater, tous les groupes d’âge ont connu un taux d’hospitalisation plus élevé pour 100 000 chez les personnes doublement vaccinées depuis le début de l’année. Cependant, la tranche d’âge la plus jeune, celle des 18-29 ans, a connu un taux d’hospitalisation légèrement plus élevé chez les non-vaccinés au cours de la semaine 13.

Malheureusement, nous constatons la même chose en ce qui concerne les décès.

Voici un graphique montrant le nombre de décès dus au Covid-19 parmi les personnes non vaccinées et doublement vaccinées dans les rapports de surveillance du vaccin Covid-19 de l’UKHSA des semaines 5, 9 et 13.

Voici deux graphiques montrant le taux de mortalité lié au Covid-19 pour 100 000 individus parmi la population non vaccinée et doublement vaccinée en Angleterre, par groupe d’âge et par semaine. Les taux de mortalité des personnes doublement vaccinées ont été calculés à partir des chiffres du « tableau de la taille de la population » et du « tableau du nombre de décès » ci-dessus.

 

Comme vous pouvez le constater, tous les groupes d’âge ont connu un taux de mortalité Covid-19 plus élevé pour 100 000 chez les personnes doublement vaccinées, à l’exception des 18-29 ans. Mais cette tranche d’âge n’a connu un taux de mortalité plus élevé chez les non-vaccinés qu’au cours de la semaine 5, les semaines 9 et 13 ayant enregistré un taux de mortalité identique chez les non-vaccinés et les double-vaccinés.

Le seul autre groupe d’âge à rompre la tendance est celui des 30-39 ans, dont le taux de mortalité est redevenu légèrement supérieur à celui des non-vaccinés au cours de la semaine 13. Mais à part cela, toutes les autres tranches d’âge ont connu un taux de mortalité plus élevé parmi les personnes doublement vaccinées depuis le début de l’année.

Encore une fois, ce n’est pas le genre de chiffres que nous devrions voir si un vaccin est efficace. Ce n’est même pas le genre de chiffres que l’on devrait voir si un vaccin est inefficace. Ce que nous voyons ici, c’est un vaccin qui a l’effet inverse de celui escompté, et les chiffres montrent que les personnes doublement vaccinées sont plus susceptibles de mourir de Covid-19 que les personnes non vaccinées.

Si les taux pour 100 000 sont plus élevés chez les vaccinés, ce qui est le cas, cela signifie que les injections de Covid-19 ont une efficacité négative dans le monde réel. Et en utilisant la formule d’efficacité des vaccins de Pfizer, nous pouvons déchiffrer avec précision quelle est l’efficacité réelle dans chaque groupe d’âge.

La formule du vaccin de Pfizer :

Taux de non-vaccinés pour 100k – Taux de vaccinés pour 100k / Taux de non-vaccinés pour 100k x 100 = Efficacité du vaccin

Les deux graphiques suivants montrent l’efficacité réelle du vaccin Covid-19 contre les hospitalisations parmi la population doublement vaccinée en Angleterre, par groupe d’âge et par semaine, sur la base des taux d’hospitalisation fournis ci-dessus.

Ces graphiques montrent que les 18-29 ans sont le seul groupe d’âge pour lequel les injections de Covid-19 se sont avérées avoir une efficacité positive contre l’hospitalisation. Mais cela n’a été le cas qu’au cours de la semaine 13, et l’efficacité positive n’a été que de +14%. Auparavant, une efficacité négative de moins 16 % avait été enregistrée au cours des semaines 5 et 9.

Mais c’est une autre histoire pour tous les autres groupes d’âge, et les chiffres montrent que les choses se dégradent avec l’âge. Ce qui signifie que les choses se dégradent pour les personnes qui ont été vaccinées en premier.

L’efficacité du vaccin contre l’hospitalisation n’est que de moins 90 % chez les 60-79 ans doublement vaccinés et de moins 86 % chez les personnes doublement vaccinées de plus de 80 ans.

Le graphique suivant montre l’efficacité réelle du vaccin Covid-19 contre le décès parmi la population doublement vaccinée en Angleterre, par groupe d’âge et par semaine, sur la base des taux de décès fournis ci-dessus.

L’histoire est légèrement différente de celle de l’efficacité contre l’hospitalisation dans les groupes d’âge les plus jeunes, mais elle montre que l’efficacité contre le décès est encore plus mauvaise chez les personnes âgées de plus de 60 ans. Une efficacité du vaccin contre le décès de moins 111% a été enregistrée chez les 60-69 ans, moins 138% chez les 70-79 ans et moins 166% chez les personnes de plus de 80 ans au cours de la semaine 9.

Mais il suffit de regarder les chiffres pour les 40-49 ans. Au cours de la semaine 5, une efficacité vaccinale contre la mort de +16% a été enregistrée. Puis, au cours de la semaine 9, elle est tombée à moins 32 %. Puis, au cours de la semaine 13, elle est tombée à un niveau choquant de moins 121 %.

Ces chiffres montrent que les personnes doublement vaccinées ont deux fois plus de risques de mourir de Covid-19 que les personnes non vaccinées. Pourquoi ? Parce qu’elles souffrent d’une aggravation de la maladie par le vaccin, et Pfizer savait que cela allait arriver.

Les documents confidentiels de Pfizer

Les aggravations de la maladie par le vaccin (VAED) sont des tableaux cliniques particuliers affectant des personnes exposées à un agent pathogène de type sauvage après avoir reçu une vaccination antérieure contre le même agent pathogène.

Les réponses immunitaires délétères sont déclenchées par l’échec des tentatives de contrôle du virus infectant, et les VAED se présentent généralement avec des symptômes liés à l’organe cible de l’agent pathogène de l’infection. Selon les scientifiques, le VAED se présente sous la forme de deux immunopathologies différentes, la facilitation de l’infection par les anticorps (ADE) et l’hypersensibilité associée au vaccin (VAH).

La Food and Drug Administration (FDA) étasunienne a tenté de retarder de 75 ans la publication des données de sécurité du vaccin COVID-19 de Pfizer, bien qu’elle ait approuvé l’injection après seulement 108 jours d’examen de sécurité le 11 décembre 2020.

Mais début janvier 2022, le juge fédéral Mark Pittman leur a ordonné de publier 55 000 pages par mois. Ils ont publié 12 000 pages à la fin du mois de janvier.

Depuis lors, le PHMPT a publié tous les documents sur son site Web. La dernière publication a eu lieu le 2 mai 2022.

L’un des documents contenus dans les données publiées est « reissue_5.3.6 postmarketing experience.pdf ». Le tableau 5, qui se trouve à la page 11 du document, indique un « risque potentiel important », et ce risque est répertorié comme une « aggravation de la maladie par le vaccin (VAED), y compris la maladie respiratoire aggravée secondaire au vaccin (VAERD) ».

Pfizer affirme dans son document confidentiel que jusqu’au 28 février 2021, il a reçu 138 cas rapportant 317 événements potentiellement pertinents indiquant une aggravation de la maladie par le vaccin. Parmi ces événements, 71 étaient médicalement significatifs, entraînant 8 handicaps, 13 mettaient la vie en danger, et 38 des 138 personnes sont décédées.

Sur les 317 événements pertinents signalés par 138 personnes, 135 ont été qualifiés d’« inefficacité du médicament », 53 de dyspnée (difficulté à respirer), 23 de pneumonie Covid-19, 8 d’insuffisance respiratoire et 7 de convulsions.

Pfizer a également admis que 75 des 101 sujets dont la présence de Covid-19 a été confirmée après la vaccination, ont été atteints d’une maladie grave ayant entraîné une hospitalisation, une invalidité, des conséquences mettant leur vie en danger ou la mort.

Mais Pfizer a tout de même conclu définitivement, dans les données de sécurité qu’elle a soumises à la Food and Drug Administration, les données mêmes qui étaient nécessaires pour obtenir l’autorisation d’utilisation d’urgence et lui rapporter des milliards et des milliards de dollars, qu’« aucun des 75 cas ne pouvait être considéré définitivement comme un VAED ».

Puis Pfizer a ensuite déclaré que, sur la base des preuves actuelles, le VAED reste un risque théorique.

Au moment de la rédaction de ce rapport, en avril 2021, Pfizer affirmait que son injection de Covid-19 était efficace à 95 % pour prévenir les infections. Comme nous l’avons démontré, ce n’est clairement pas le cas, et les données officielles du gouvernement montrent que les vaccins ont en fait une efficacité négative.

Cependant, si Pfizer a affirmé cela à l’époque et a obtenu une autorisation d’utilisation d’urgence de la FDA en raison de cette affirmation, comment diable n’ont-ils pas pu conclure définitivement que le VAED était à blâmer lorsque 75 % des cas qui leur ont été rapportés étaient des maladies graves entraînant une hospitalisation, une invalidité, des conséquences mettant la vie en danger ou la mort ?

D’autres éléments du document confidentiel montrent également que la FDA et Pfizer savaient que l’injection de Covid-19 avait tué au moins 12 personnes ayant développé une maladie auto-immune, en février 2021. Cela ne signifie pas qu’il s’agit des seules personnes décédées des suites d’une maladie auto-immune provoquée par les injections, mais seulement de celles qui ont été officiellement signalées à Pfizer au cours des deux premiers mois du déploiement du vaccin.

Nous disposons également d’autres données sur les cas de Covid-19 signalés à Pfizer à la suite de la vaccination dans le document confidentiel.

Pfizer affirme avoir reçu 3 067 rapports de cas jusqu’au 28 février 21, dont 1 013 ont été confirmés médicalement. Au moment de leur rapport, 547 n’étaient pas résolus, 558 l’étaient, tandis que 136 se sont avérés mortels. Sur les cas médicalement confirmés, cela équivaut à un taux de mortalité de 13,4 %.

Pfizer a conclu que « cet examen des cas cumulés ne soulève pas de nouveaux problèmes de sécurité ». Comment diable ont-ils pu conclure cela alors que le taux de mortalité moyen avant l’introduction du vaccin Covid-19 dans la population était de 0,2% ?

Ces données confidentielles prouvent que les injections de Covid-19 n’auraient jamais dû recevoir l’autorisation d’utilisation d’urgence, et auraient dû être retirées de la distribution par la FDA dès qu’elle a vu ces chiffres.

Mais la FDA n’a pas agi, et c’est précisément la raison pour laquelle l’Agence britannique de sécurité sanitaire a choisi d’exclure les taux d’hospitalisation et de décès pour 100 000 personnes doublement vaccinées de ses rapports de surveillance des vaccins au début de l’année. Car il aurait fallu qu’elle confirme officiellement que les injections de Covid-19 provoquent une facilitation de l’infection par les anticorps.

Sources/References :

Traduit par Wayan pour le Saker Francophone.

Une nouvelle étude confirme que le vaccin COVID provoque une hépatite auto-immune sévère

Par : Wayan

Une étude publiée quelques jours après que l’OMS ait lancé une alerte mondiale concernant une anormale augmentation des cas d’hépatite sévère chez les enfants.


Par The Exposé – Le 28 avril 2022

Une nouvelle étude scientifique, publiée le 21 avril 2022, conclut que la vaccination contre le Covid-19 peut provoquer une hépatite à médiation immunitaire (inflammation du foie) distincte, dominée par les lymphocytes T, avec un pathomécanisme unique associé à une immunité résidente tissulaire spécifique de l’antigène induite par la vaccination, nécessitant une immunosuppression systémique.

Ces résultats interviennent quelques jours seulement après que l’Organisation mondiale de la santé a lancé une « alerte mondiale » concernant une nouvelle forme d’hépatite grave affectant les enfants, et après que le gouvernement britannique a annoncé qu’il lançait une enquête urgente après avoir détecté des taux d’inflammation du foie (hépatite) plus élevés que d’habitude chez les enfants, après avoir exclu que les virus habituels puissent provoquer cette affection.

Le 15 avril 2022, l’Organisation mondiale de la santé lançait une alerte mondiale concernant une nouvelle forme d’hépatite aiguë sévère dont l’étiologie (la cause) est inconnue et qui touche depuis un mois des enfants britanniques auparavant en bonne santé. Des cas ont également été notifiés en Espagne et en Irlande. Les tests ont exclu tous les virus de l’hépatite précédemment connus.

L’annonce a été faite après que l’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) a récemment détecté des taux d’inflammation du foie (hépatite) plus élevés que d’habitude chez les enfants.

Au 25 avril, il a été confirmé que les infections par l’hépatite avaient touché des enfants dans douze pays différents, la majorité de ces cas ayant atteint un pic au Royaume-Uni. Au moins 169 cas avaient été signalés à cette date, et 17 enfants avaient dû subir une transplantation du foie. Malheureusement, au 25 avril, un enfant avait perdu la vie.

L’hépatite est une maladie qui affecte le foie et peut survenir pour un certain nombre de raisons, notamment plusieurs infections virales courantes chez les enfants. Toutefois, dans les cas étudiés, les virus courants qui provoquent l’hépatite n’ont pas été détectés.

Les symptômes de l’hépatite sont les suivants :

  • Urine foncée
  • Matière fécale pâle, de couleur grise
  • Démangeaisons de la peau
  • Jaunissement des yeux et de la peau (jaunisse)
  • Des douleurs musculaires et articulaires
  • Une température élevée
  • Se sentir et être malade
  • Une fatigue inhabituelle et permanente
  • Une perte d’appétit
  • Des douleurs abdominales

Une étude précédente, menée pour le compte de Pfizer au cours de la seconde moitié de 2020, a révélé que le contenu des injections contre le Covid-19 et la protéine spike qu’ils ordonnent aux cellules d’une personne de produire, ne restent pas sur le site de l’injection, mais circulent dans toutes les parties du corps pendant au moins 48 heures. Toutefois, le temps de circulation/accumulation pourrait être beaucoup plus long mais les scientifiques qui ont mené l’étude n’ont fait des observations que pendant 48 heures.

La plus grande concentration de l’injection de Pfizer Covid-19 a été observée dans le foie, avec 16% de la dose administrée observée dans l’organe après 48 heures.

Source – Page 23

Chez les animaux ayant reçu l’injection de BNT162b2, des effets hépatiques réversibles ont été observés, notamment une hypertrophie du foie, une vacuolisation, une augmentation des taux de gamma-glutamyl transférase (γGT) et une augmentation des taux d’aspartate transaminase (AST) et d’alcaline phosphatase (ALP) [source]. Selon les chercheurs, des effets hépatiques transitoires induits par les systèmes d’administration de LNP ont été rapportés précédemment [sources 1,2,3,4].

Maintenant, une nouvelle étude, publiée le 21 avril 2022, a conclu que la vaccination par Covid-19 peut provoquer une hépatite dominée par les cellules T CD8.

Les scientifiques qui ont mené l’étude sont tous employés par les institutions suivantes :

  • Département de médecine II (Gastro-entérologie)
  • Département de médecine II (gastroentérologie, hépatologie, endocrinologie et maladies infectieuses), Centre médical universitaire de Fribourg, Faculté de médecine, Université de Fribourg, Fribourg, Allemagne
  • Faculté de chimie et de pharmacie, Université de Freiburg, Freiburg, Allemagne
  • Institut de pathologie chirurgicale, Centre médical universitaire de Freiburg, Université de Freiburg, Freiburg, Allemagne
  • Institut de neuropathologie et Centre des bases de la neuro-modulation (NeuroModulBasics), Faculté de médecine, Université de Fribourg, Fribourg, Allemagne
  • Centres de recherche sur la signalisation BIOSS et CIBSS, Université de Fribourg, Fribourg, Allemagne
  • Institut de pathologie, Faculté de médecine de la TUM, Université technique de Munich, Munich, Allemagne
  • Consortium allemand sur le cancer (DKTK), site partenaire de Freiburg, Allemagne.

Le résumé de la nouvelle étude dit :

Des épisodes d’hépatite auto-immune ont été décrits à la suite d’une infection par le SRAS-CoV-2 et d’une vaccination, mais leur physiopathologie reste peu claire. Ici, nous rapportons le cas d’un homme de 52 ans, présentant des épisodes bimodaux d’hépatite aiguë, chacun survenant 2 à 3 semaines après la vaccination par l’ARNm BNT162b2 et avons cherché à identifier les corrélats immunitaires sous-jacents.

Les scientifiques ont mené l’étude via la méthode suivante :

La cytométrie de masse par imagerie pour le profilage immunitaire spatial a été réalisée sur le tissu de la biopsie hépatique. La cytométrie de flux a été réalisée pour disséquer les phénotypes des cellules T CD8 et identifier les cellules T spécifiques du SRAS-CoV-2 et de l’EBV de manière longitudinale. Les anticorps induits par le vaccin ont été déterminés par ELISA. Les données ont été corrélées avec les analyses cliniques.

Les résultats sont les suivants :

L’analyse du tissu hépatique a révélé un infiltrat immunitaire quantitativement dominé par des cellules T CD8 cytotoxiques activées avec une distribution panlobulaire. Un enrichissement des cellules T CD4, des cellules B, des plasmocytes et des cellules myéloïdes a également été observé par rapport aux témoins. L’infiltrat intra-hépatique a montré un enrichissement en cellules T CD8 spécifiques du SRAS-CoV-2 par rapport au sang périphérique.

 

Notamment, la gravité de l’hépatite était corrélée longitudinalement avec un phénotype cytotoxique activé des cellules T CD8+ périphériques spécifiques du SRAS-CoV-2, mais pas de celles spécifiques du VEB, ni avec les immunoglobulines induites par le vaccin.

Ce qui amène les scientifiques à conclure :

La vaccination par COVID19 peut provoquer une hépatite à médiation immunitaire distincte à dominante de cellules T avec un pathomécanisme unique associé à une immunité résidente tissulaire spécifique de l’antigène induite par la vaccination et nécessitant une immunosuppression systémique.

 

En termes simples, les scientifiques ont découvert qu’une inflammation du foie (hépatite) peut survenir chez certains individus après une vaccination et qu’elle présente certaines caractéristiques typiques des maladies hépatiques auto-immunes.

Cette inflammation est due à l’accumulation de cellules T hautement activées (également appelées lymphocytes T, un type de leucocyte [globule blanc] qui est un élément essentiel du système immunitaire) dans les différentes zones du foie.

Parmi ces cellules T infiltrant le foie, on observe un enrichissement des cellules T qui réagissent au SRAS-CoV-2, ce qui suggère que les cellules induites par le vaccin Covid-19 contribuent à l’inflammation du foie.

Le NHS a commencé à déployer l’injection Covid-19 de Pfizer à cinq millions d’enfants âgés de 5 à 11 ans au Royaume-Uni, début avril 2022. Il l’administrait auparavant aux jeunes enfants jugés vulnérables depuis la fin de l’année 2021.

Est-ce une coïncidence si, quelques semaines plus tard, un nombre extrêmement inquiétant d’enfants souffrent d’une hépatite de cause inconnue ? Une forme d’hépatite si grave que des enfants ont besoin d’une greffe du foie ou perdent la vie.

Trop de temps et d’argent ont été consacrés à insister sur le fait que les injections de Covid-19 sont extrêmement sûres et efficaces pour que les autorités admettent maintenant qu’elles avaient tort. Et elles ont également beaucoup trop d’argent lié à Big Pharma pour risquer de tout perdre en le faisant.

Mais les études ayant conclu que les injections de Covid-19 de Pfizer peuvent provoquer une hépatite grave, c’est certainement l’un des premiers points sur lesquels l’Organisation mondiale de la santé et l’UKHSA devraient se pencher afin d’éviter que d’autres enfants ne perdent tristement la vie.

Sources/Références

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone.

Covid-19 en France, ze Toubiana papers.

Synthèse du livre de Laurent Toubiana "Covid-19, une autre vision de l'épidémie". Un retour au fait épidémiologique et à la critique des mesures de confinements, masques et vaccination de masse.

The post Covid-19 en France, ze Toubiana papers. first appeared on Ze Rhubarbe Blog.

Le dernier piano, un parallèle universel.

Le film "Le dernier piano" de Jimmy Keyrouz nous ramène à la guerre en Syrie et au combat entre résistants et islamistes. Un combat non sans parallèles avec un autre, que nous connaissons bien.

The post Le dernier piano, un parallèle universel. first appeared on Ze Rhubarbe Blog.

Vaccins Covid – les documents de Pfizer.

La publication imposée à la FDA des documents des vaccins Pfizer contre le Covid-19, montre en quoi les conclusions d'un bénéfice-risque positif sont fausses.

The post Vaccins Covid – les documents de Pfizer. first appeared on Ze Rhubarbe Blog.

Jean Castex, du plancher des vaches aux feux de la rampe

Par une de ces coïncidences vertigineuses dont seule l’Histoire a le secret, le Covid 19 s’est soudain évaporé de nos

Brève histoire de la résilience solidaire

Un matin, au sortir d’un rêve agité, Gregor Samsa s’éveilla transformé dans son lit en une véritable vermine. Frantz Kafka,

Le livre choc de la rentrée

La 5e édition de La mort est mon métier, le récit autobiographique d’Olivier Véran, a soulevé une nouvelle vague d’engouement

Les marionnettistes et leurs âmes damnées

Voilà 690 jours que le coup d’État planétaire organisé par les élites mondialistes est en cours, au titre d’une soi-disant

Québec : des manifestants bravent le froid pour les droits et libertés.

Samedi le 8 janvier 2022, des milliers de manifestants se sont rassemblés au coeur du Vieux-Montréal malgré un froid polaire.

La tyrannie… éphémère

C’est un fait, on assiste à une accélération stupéfiante du processus d’instauration de la dictature, un peu partout dans les

Résister c’est d’abord continuer à vivre

Tout d’abord pardonnez-moi une nouvelle absence, même si je vous l’assure, celle-là n’avait rien de prémédité.   Figurez-vous que j’ai chopé

Autant en emporte le variant

Un toilettage salutaire Fresque pleine de tumulte et de passion, Autant en emporte le vent a bien failli nous emporter

Roselyne Bachelot, du gouffre à la résurrection

Nous voilà rue Saint-Honoré, où Roselyne Bachelot nous reçoit en exclusivité dans ses bureaux du Ministère de la Culture, transformés

Un «dernier appel» aux Québécois pour défendre les droits et libertés?

Manifestation à Montréal le 30 octobre 2021 Le samedi 30 octobre les Québécois étaient invités à marcher dans les rues

Témoignage d’un Belge refoulé de son propre pays !

Mon nom est Raphaële Van Renterghem, bien Belge d’origine, possédant une carte d’identité belge et un passeport belge, résidant toutefois

Les lois n’ont pas de bras

C’est une évidence, les lois et la constitution ne sont rien de plus que des textes consignés dans des recueils.  

Mort de Maxime Beltra, 22 ans neuf heures après le vaccin Pfizer

Il voulait juste vivre, nous dit son père dans une vidéo bouleversante.  Il avait 22 ans, c’était mon unique fils,

Le retour du « bon vieux temps »

L’illusion de la démocratie n’est plus, désormais, en France, pays des hommes libres.  C’est la dictature qui avance sans masque,

La presse une fois de plus en flagrant délit de mensonge

Alors même que de plus en plus de spécialistes remettent en cause l’intérêt de la vaccination des jeunes au regard

Vaccination des jeunes en Belgique, en dépit de la loi

Je n’ai cessé de l’écrire depuis plus d’un an, nous ne vivons plus désormais en démocratie, mais dans un système

Le vaccin Moderna contient bel et bien un ingrédient douteux

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de la polémique qui fait rage autour d’un des ingrédients listés par le fabricant Moderna

Connais ton ennemi

Connais ton ennemi et connais-toi toi-même Sun Tzu, l’Art de la Guerre. Mars 2020, une majorité des pays les plus

Vaccin Pfizer, la Rolls-Royce des poisons?

En cette époque où le pouvoir, les médias à la botte et les vedettes stipendiées essayent à toute force de

Psychologie des foules et religion vaccinale

Le virus et la peur induite vont nous réduire en esclavage et pire encore. Autant comprendre pourquoi nous allons crever

La logique par temps de covid

>> Un article de Sébastien Arnal Depuis le début de cette « drôle de crise », une chose a définitivement disparue, aussi

Le peuple du virus

Maximilien Robespierre (1758-1794), à qui l’on pourra reprocher beaucoup de choses mais jamais d’avoir fait tirer la police ou l’armée

100 000 morts, vraiment ?

Par : Pierre C.
Temps de lecture : 14 minutes Le 16 avril 2021, la France a célébré son 100 000e décès attribué à la COVID 19. La France est toujours

Et si cette « pandémie » n’était qu’une préparation mentale pour la suite ?

Temps de lecture : 4 minutes Nous sommes toutes et tous manipulables. Doués d’émotions, conditionnés depuis notre naissance, nous voguons à chaque instant dans une réalité

Double mutant indien, la mystification continue

Temps de lecture : 3 minutes Le pouvoir et les médias à la botte sentant que le bon peuple commence sérieusement à renâcler, et que d’autre

198 méthodes d’action non violentes

Temps de lecture : 3 minutes Les méthodes de protestation et de persuasion non violentes Déclarations formelles Discours publics Lettres d’opposition ou de soutien Déclarations publiques

Contre nous, de la tyrannie, l’étendard sanglant est levé !

Temps de lecture : 9 minutes Laurent Mucchielli vient de publier sur son blog un article intitulé : L’espérance de vie a-t-elle réellement chuté de façon inédite

Le Monde d’hier

Temps de lecture : 13 minutes Si je cherche une formule commode qui résume l’époque antérieure à la Première Guerre mondiale, j’espère avoir trouvé la plus

L’arnaque de la chute de l’espérance de vie

Par : Pierre C.
Temps de lecture : 12 minutes Le 19 janvier 2021, l’Insee a sorti son bilan démographique de l’année 2020 en décidant de mettre comme titre « Avec

Etat d’urgence sanitaire : le scandaleux déni du Conseil d’Etat !

Par : Pierre C.
Temps de lecture : 21 minutes Le 6 mars dernier, le mathématicien Vincent PAVAN représenté par son avocat Clarisse SAND a déposé un recours devant le

Surmortalité covid 2020 en France, vraiment?

Temps de lecture : 4 minutes Si vous êtes intéressé à connaître les sources de données qui ont servi à l’élaboration de cet article, ou que

Rendre exploitables les données de mortalité de l’Insee

Temps de lecture : 10 minutes Remerciements Je tiens à remercier chaleureusement Pierre, de la chaine Décoder l’Éco, pour ses précieux conseils.  Statisticien et analyste, c’est

Les mesures prises contre la propagation de l’épidémie ont-elles vraiment sauvé des vies?

Par : Pierre C.
Temps de lecture : 37 minutes Nous sommes en 2021 et des mesures de restrictions continuent d’être appliquées dans une grande partie des pays occidentaux. Pour

La joie mauvaise, la revanche de l’impuissance

Temps de lecture : 9 minutes The Economist, un phare de l’Establishment néolibéral, vient bizarrement de tirer contre son propre camp en qualifiant la France macronienne,

La colonisation de Mars et le Revenu universel

Temps de lecture : 10 minutes « En France on n’a pas de pétrole mais on a des idées ! », proclamaient fièrement nos élites cupides

Si je me fais vacciner et si j’ai bien compris…

Temps de lecture : 2 minutes Si je me fais vacciner et si j’ai bien compris : 1 – Pourrai-je arrêter de porter le masque ?

Macron va-t-il profiter de la tribune de Francis Lalanne pour se débarrasser de France-soir ?

Temps de lecture : 7 minutes France-soir vient de publier une tribune dans laquelle Francis Lalanne reproche au président de la République d’instaurer la « tyrannie » au

Déclic ou déclin ?

Temps de lecture : 8 minutes « Déclic ou déclin » voilà le choix qui s’offre à nous, insiste Arthur Keller, dans une vidéo saisissante intitulée « L’ancien monde

Ces éduqués non-cultivés (2/2)

Temps de lecture : 24 minutes Lien vers la première partie. Une société scientifique ne peut être stable sans gouvernement mondial. Une oligarchie scientifique est vouée

Ces éduqués non-cultivés

Temps de lecture : 23 minutes Avant-propos La politique verticale de nos supposées institutions démocratiques s’est révélée au grand jour avec la crise Covid-19. Le présent

Écrabouillement de Trump et soumission de la masse occidentale

Temps de lecture : 4 minutes Je n’ai pas longtemps cru à la prise d’assaut du Capitole par les patriotes américains ; je me disais en

Covid-19. Le diable contempla son œuvre et vit que cela était bon

Temps de lecture : 8 minutes Neuf mois, cela fait quelque neuf mois qu’en Occident, ou plus précisément dans les pays sous domination étasunienne, nos vies

Les mesures prises altèrent la santé de la population et tuent. La dictature est en marche

Temps de lecture : 8 minutes Covid 19, un virus et des hommes En dix mois, notre quotidien a été grandement modifié et nos repères profondément

Belgique, la dictature sanitaire s’installe, et elle est violente

Temps de lecture : 4 minutes Dans cet article, je vais évoquer un fait-divers récent, qui s’est passé vendredi 18 décembre dans une habitation de Lasnes

Que penser de la menace voilée de Macron sur Brut?

Temps de lecture : 8 minutes En réponse à une question du journaliste de Brut sur les élections présidentielles de 2020, Macron a répondu « Peut-être que je ne pourrai pas être candidat. Peut-être que je devrai faire des choses...

Les mots/maux de la crise

Temps de lecture : 9 minutes Je n’ai pas envie de me réveiller dans un monde dans lequel il serait trop tard. Trop pour agir sur le réel et changer le cours des événements. Un monde dans lequel nous dirions...

Internement du Professeur Jean-Bernard Fourtillan

Temps de lecture : 5 minutes Décidément l’Occident n’en finit pas de sombrer toujours plus profondément dans la dictature.  Lentement, sournoisement, comme une pieuvre qui étend ses tentacules avant de dévorer sa proie, ceux qui nous gouvernent nous enlèvent les...

À propos des vaccins…

Temps de lecture : 5 minutes Chers amis, La France, qui vit un cauchemar depuis des mois, se réveille. Dans beaucoup de villes de notre beau pays, le peuple est en marche pour retrouver sa liberté, pour exiger le retour...

Être ou ne pas être complotiste, that is the question…

Temps de lecture : 8 minutes Dans la pyramide de Maslow, les besoins sont répartis en trois catégories, les besoins élémentaires (boire, manger dormir, être en sécurité) et les besoins de croissance (se réaliser, trouver du sens). Les besoins de...

La machine idéologique anti-complotiste comme marque du fascisme

>> Un article de Christophe Hamelin La crise de la Covid-19 agit comme un révélateur. Révélateur de nos personnalités mais aussi de l’efficacité des dispositifs idéologiques qui les modèlent. Ainsi en va-t-il du mécanisme...

La république des chats

En voilà un titre étrange, me direz-vous, mais rassurez-vous, je m’en vais vous l’expliquer de ce pas.  Alors pour poser les bases, disons que pour l’instant, nous serions plutôt dans la république des moutons...

Le « grand reset » : dernier virage ou dernière sortie avant l’enfer mondialiste ?

>> Un article de Luc-Laurent Salvador paru initialement sur Agoravox L’effondrement économique qui vient : en quoi ce malheur pourrait-il être salutaire en aidant à déjouer les plans de l’élite ?  Entre autres délices orwelliens de...

Lettre de l’Archevèque Carlo Maria Viganò au Président des États-Unis

  LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE DONALD J. TRUMP Dimanche 25 octobre 2020 Solennité du Christ-Roi   Monsieur le Président, Permettez-moi de m’adresser à vous en cette heure où le sort du...

J’ai fait un rêve : le peuple renversait les lapins crétins au pouvoir en France

Je me suis réveillée profondément secouée par ce rêve impie. J’ai d’abord ressenti une profonde culpabilité C’est normal, c’est le Premier Sentiment. Cela nous est enseigné, au sein, par notre mère la Secte des...

Belgique, à la recherche de la seconde vague

Saurez-vous aider Médor à trouver la deuxième vague dans les méandres des données officielles mises à disposition par StatBel?  C’est le jeu que je me propose de vous offrir alors même que les zotorités...

Ne pas opposer une explication anxiogène à la propagande de la peur

En mars 2020 démarrait la crise du coronavirus, que dis-je, la pandémie de covid19.  Presque aussitôt la machine à terroriser s’est mise en branle pour nous nous servir un discours toujours plus anxiogène, toujours...

COVID-19: RT-PCR ou comment enfumer toute l’humanité.

Introduction : utilisation d’une technique pour verrouiller la société Toute la propagande actuelle sur la pandémie COVID-19 repose sur un postulat considéré comme évident, vrai et qui n’est plus remis en question : Test RT-PCR...
❌