Revue de presse

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Manifestations au Pays-Bas et désinformation du quotidien « La Libre Belgique »

La Libre Belgique, jamais en reste s’agissant de désinformer méticuleusement la population, s’est fendue d’un article qui pourrait figurer dans

INDUSTRIE DE LA CONTRAINTE & surveillance généralisée (PMO) avec Nathanaël Leroy – Jeudi Chouard n°2, 7 juillet 2022, 19 h


Connectez-vous au direct et posez vos questions sur votre réseau préféré :

YouTubeFacebookTwitter

(Odysee bientôt !)


Chers amis,

Ce soir, sur Jeudi Chouard, je vous propose de (continuer à) travailler sur les outils numériques de la surveillance et de la contrainte de la population par les pouvoirs abusifs, et sur les institutions qui pourraient nous en protéger durablement.

J’ai invité Nathanaël, un jeune homme épatant, à venir nous présenter le travail du collectif « Pièces et main d’œuvre » (PMO, « atelier de bricolage pour la construction d’un esprit critique à Grenoble », https://www.piecesetmaindoeuvre.com/), en partant d’un livre important intitulé « L’INDUSTRIE DE LA CONTRAINTE » :

Frederic Gaillard Lindustrie de la contrainte 2011

Léo Girod a gentiment accepté de participer à notre discussion. Léo est, à mon avis, à la fois le meilleur citoyen constituant du monde 🙂 (pour le moment 🙂 ), un fin connaisseur (très exigeant) du RIC, et donc un vrai démocrate. Au cours de l’élaboration de la Constitution du Mumble, Léo a réfléchi à ces problèmes de surveillance étatique exagérée et il va sans doute nous parler des articles qu’ils ont rédigés à ce sujet, pour nous donner des idées, des pistes de résistance à l’oppression. Les points de vue de Léo sont souvent surprenants et toujours intéressants. Vous pouvez d’ailleurs le rejoindre tous les mardis à 21 h sur le salon ATELIERS CONSTITUANTS du serveur Discord des Gentils virus.

Ce soir encore, Mira m’aidera à repérer les plus importants de vos commentaires, questions et suggestions : d’abord en cas d’urgence elle pourra intervenir en pleine discussion avec Léo et Nathanaël, puis au moment des échanges avec vous (après la présentation de Nathanaël), elle nous signalera ceux des commentaires qui lui semblent particulièrement intéressants.

En plus de vos commentaires écrits, j’aimerais arriver à inviter certains d’entre vous à nous rejoindre dans le salon Stream Yard (en vous envoyant un lien de connexion) pour vous permettre de participer à la réflexion avec son, image et possibilité de débattre réellement. On va voir si on y arrive 🙂

Tout le travail de Pièces et main d’œuvre mérite d’être signalé, débattu et mis en valeur.
Voici leur présentation sur leur site :

LE SECRET C’EST DE TOUT DIRE

Pièces et main d’œuvre, atelier de bricolage pour la construction d’un esprit critique à Grenoble, agit depuis l’automne 2000 de diverses manières : enquêtes, manifestations, réunions, livres, tracts, affiches, brochures, interventions médiatiques et sur Internet, etc.

Pièces et main d’œuvre n’est pas l’enseigne d’un collectif, mais d’individus politiques. Nous refusons la bien-pensance grégaire, qui n’accorde de valeur qu’à une parole réputée « collective », pour mieux la réduire au conformisme, à la paresse et à l’incapacité, dans l’anonymat du groupe. Nous ne souhaitons pas de gens « qui fassent partie », mais – au contraire – nous allier chaque fois que possible et nécessaire avec d’autres « qui fassent  » par eux-mêmes.

De même que nous refusons de nous identifier autrement qu’aux anonymes, ceux qui n’ont jamais la parole, nous refusons l’expertise, cette ruse du système technicien pour dépolitiser les prises de décisions et déposséder les sociétaires de la société de leur compétence politique.

Ce refus vaut pour la « contre-expertise », cette ruse du système technicien pour infiltrer et retourner les oppositions à la tyrannie technologique.

En bref : nous considérons que la technologie – non pas ses « dérives »- est le fait majeur du capitalisme contemporain, de l’économie planétaire unifiée. La technologie est la continuation de la guerre, c’est-à-dire de la politique, par d’autres moyens. Si la police est l’organisation rationnelle de l’ordre public – de la cité – et la guerre un acte de violence pour imposer sa volonté à autrui, cette rationalité et cette violence fusionnent et culminent dans la technologie, par d’autres moyens. La technologie, c’est le front principal de la guerre entre le pouvoir et les sans-pouvoir, celui qui commande les autres fronts. Cela ne veut pas dire qu’il n’y ait pas d’autres fronts, mais que chaque innovation sur le front de la technologie entraîne en cascade une dégradation du rapport de forces entre le pouvoir et les sans-pouvoir sur tous les autres fronts.

Quant à notre pratique, nous savons qu’on ne gagne pas toujours avec le nombre, mais qu’on ne gagne jamais sans lui, et moins encore contre lui. Nul à ce jour n’a trouvé d’autre moyen de transformer les idées en force matérielle, et la critique en actes, que la conviction du plus grand nombre.

Nous soutenons que les idées sont décisives. Les idées ont des ailes et des conséquences. Une idée qui vole de cervelle en cervelle devient une force d’action irrésistible et transforme le rapport des forces. C’est d’abord une bataille d’idées que nous, sans-pouvoir, livrons au pouvoir, aussi devons-nous être d’abord des producteurs d’idées.

Pour produire des idées, nous nous appuyons d’abord sur l’enquête critique, aliment et condition première, quoiqu’insuffisante, à toute action.

Si la critique fait feu de tout bois, ce bois c’est l’enquête qui l’amasse. Si nous avons semé quelques doutes, par exemples sur les nanotechnologies et les technologies convergentes, sur la biométrie, les RFID et les neurotechnologies, sur le téléphone portable et nombre de sujets connexes, sur la destruction du territoire, la cannibalisation de « l’écosystème » par le système technicien, c’est à force d’enquêtes, de harcèlement textuel, d’interventions lors d’occasions officielles.

Une critique dont on peut énoncer quelques lignes élémentaires :Anticiper. Contester à propos, avant coup plutôt qu’après coup – les nanotechnologies par exemple. Etre offensif plutôt que défensif. Faire la différence en se concentrant sur le point aveugle de la critique, plutôt que faire nombre en clabaudant en choeur des évidences.

S’emparer des symptômes d’actualité pour remonter à la racine des maux.

Instruire à charge, en laissant au système qui en a plus que les moyens le soin de sa défense. Ne jamais dénoncer les malfaisances sans dénoncer les malfaiteurs. Ne jamais répondre à leurs manœuvres de diversion et de récupération. Ne jamais lâcher le front des nécrotechnologies.

Ainsi formons-nous l’espoir qu’à Grenoble et ailleurs se multiplient les enquêteurs et les enquêtes, liant le local au global, le concret à l’abstrait, le passé au futur, le particulier au général, afin de battre en brèche la tyrannie technologique, et d’élaborer de technopole à technopole une connaissance et une résistance communes.

De la même façon que les analyses et propositions de La Décroissance (premier journal d’économie politique) méritent d’être découvertes, relayées et soutenues : abonnez-vous, c’est un des tout meilleurs journaux du pays et il n’est (malheureusement) disponible que sur papier.

Pour vous donner une idée du travail de Nathanaël, je vous signale ci-dessous quelques vidéos importantes qui n’ont pas pris une ride.

Quand Nathanaël aura fini sa présentation (1),
nous lui poserons des questions (2),
et en dernière partie (3) j’aimerais que nous cherchions ensemble des solutions durables, c’est-à-dire des institutions.
(Montesquieu nous conseillait de nous en prendre à la tyrannie plutôt qu’aux tyrans.)
L’idée centrale de cette émission est, en effet, de nous entraîner, au fil de l’actualité, concrètement, à réfléchir en constituants ; je voudrais donc inciter chaque invité, après son intervention principale, à prolonger sa pensée pour devenir constituant, avec moi pour l’aider si c’est nécessaire, pour donner le spectacle de deux « honnêtes hommes » (qui peuvent être des femmes, évidemment) en train de réfléchir concrètement, simplement, aux règles de leur représentation.
Je voudrais montrer souvent (au moins une fois par semaine), à la fois 1) que c’est possible, 2) que c’est simple, et 3) que c’est aussi très agréable, que c’est même souvent enthousiasmant avec l’impression de faire de la politique enfin en adulte, comme des grands.
Dans les commentaires, j’attends de vous, si vous le voulez bien, des suggestions d’articles de constitution qui pourraient freiner — voire empêcher — que les représentants surveillent progressivement les représentés comme du bétail, pour finalement prendre le contrôle total de leurs vies.
Selon moi, il s’agit ici que les citoyens deviennent assez vigilants pour contrôler eux-mêmes tous les faits et gestes de leurs représentants, et même les surveiller tellement étroitement qu’ils ne pourraient plus jamais en devenir les victimes.
Au plaisir de vous retrouver tout à l’heure, avec Nathanaël, Léo et Mira 🙂

Étienne.


Le grand marché transatlantique une étape supplémentaire du processus d’intégration totalitaire (déc. 2014) :


Qu’est ce que la cybernétique ? – Nathanaël Leroy (août 2016) :


Le lien vers l’émission Jeudi Chouard n°2 sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=OaqXd2cCyp4

Le lien vers l’émission Jeudi Chouard n°2 sur Facebook : https://www.facebook.com/178999005446283/posts/5563815066964623/


Fil Facebook correspondant à ce billet :


Tweet correspondant à ce billet :

Jeudi Chouard n°2, 7 juillet 2022, 19 h :
INDUSTRIE DE LA CONTRAINTE
& surveillance généralisée (PMO)
avec Nathanaël Leroy et Léo Girod :https://t.co/W09d1CDOOw

— Étienne Chouard (@Etienne_Chouard) July 7, 2022


Telegram correspondant à ce billet :
https://t.me/chouard/638


Collectifs :
Pièces et main d’œuvre
E.H.T.I.C. , émancipation humaine du totalitarisme informatique et cybernétique
Ecran total
Oblomof


↓ Bibliographie ↓

Journaux :
“La Décroissance”
“le Monde diplomatique”

Editions :
Allia
L’échapée
La lenteur
Service compris

Brochures et articles :
“Au doigt et à l’oeil” Pièces et main d’œuvre, 2005
“Inside China’s Vast New Experiment in Social Ranking “ Mara Hvistendahl (in WIRED, Janvier 2018). Traduction 1) par Marc Saint-Upéry dans la Revue du crieur n°10, juin 2018.
2) “Bienvenue dans l’enfer du social ranking” Ecran Total, 2018. https://archive.org/stream/NumSocialRanking/EcranTotal_SocialRanking_djvu.txt
Si non écrire à :
Faut pas pucer
Le Batz
81140 Saint-Michel-de-Vax
“Ne laissons pas s’installer le monde sans contacte” Ecrant Total & Ecologistas en Acción, 2020. https://www.terrestres.org/2020/04/27/ne-laissons-pas-sinstaller-le-monde-sans-contact/
Si non écrire à : La Lenteur, 13 rue du Repos, 75020 Paris
“Le passe sanitaire est un moyen extrajudiciaire de désactiver socialement les gens” Célia Izoard, Reporterre, 25/09/21.
https://reporterre.net/Le-passe-sanitaire-est-un-moyen-extrajudiciaire-de-desactiver-socialement-les-gens

Livres :
“L’industrie de la contrainte”, Frédéric Gaillard & Pièces et main d’œuvre (Ed. L’Échappée, 2011)
“Le téléphone portable gadget de destruction massive”, Pièces et main d’œuvre (Ed. L’Échappée, 2008)
“Terreur et possession”, Pièces et main d’œuvre (Ed. L’Échappée, 2008)
“Techno”, Pièces et main d’œuvre (Ed. L’Échappée, 2011)
“Les Esperados”, Yannick Blanc (Ed. L’Échappée, 2011)
“Un siècle de progrès sans merci” Jean Druon (Ed. L’Échappée, 2009)
“Manifeste pour l’invention d’une nouvelle condition paysanne” L’Observatoire de l’évolution (Ed. L’Échappée, 2019)
“RFID : la police totale” Pièces et main d’œuvre (Ed. L’Échappée, 2008)
“L’Enfer vert” Tomjo (Ed. L’Échappée, 2013)
“Aujourd’hui le nanomonde” Pièces et main d’œuvre (Ed. L’Échappée, 2008)
“Manifeste des chimpanzés du futur” Pièces et main d’œuvre (Ed. Service compris, 2017)
“Le règne machinal” Pièces et main d’œuvre (Ed. Service compris, 2021)
“Sars-Cov‑2, aux origines du mal” Brice Perrier (Ed. Belin, 2021)
“Un futur sans avenir” Oblomof (Ed. L’Échappée, 2009)
“Mille neuf cent quatre-vingt-quatre » George Orwell, traduit par Célia Izoard (Ed. Agone, 2021)
“IBM et l’holocauste” Edwin Black (Ed. Robert Laffont, 2001)
“Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu” Maurice Joly, 1864.
“La folle histoire du monde” Michel Bounan (Ed. Allia, 2006)
“L’état retors” Michel Bounan (Ed. Allia, 1992)
“Le temps du sida” Michel Bounan (Ed. Allia, 1990)
“Logique du terrorisme” Michel Bounan (Ed. Allia, 2003)
“La fabrique du crétin digital” Michel Desmurget (Ed. Seuil, 2019)
“On achève bien les enfants” Fabien Lebrun (Ed. Le bord de l’eau, 2020)
“Les Ravages des écrans” Manfred Spitzer (Ed. L’Échappée, 2019)
“TV lobotomie” Michel Desmurget (Ed. Max Milo, 2011 ; Réédition : Ed. J’ai lu, 2013)
“Le bluff technologique” Jacque Ellul (Ed. Fayard, 2012)
“Aux origines de la décroissance” Cédric Biagini, David Murray et Pierre Thiesset (Ed. L’Échappée, 2017)
“Le gang de la clef à molette” Edward Abbey (Ed. Gallmeister, 2013. Original 1975)
“Mater la meute” Lesley J. Wood (Ed. Lux, 2015)
“Alertez les bébés !” Pièces et main d’œuvre (Ed. Service compris, 2020)
“Notre bibliothèque verte Tome 1” Renaud Garcia (Ed. Service compris 2022)
“Notre bibliothèque verte Tome 2” Renaud Garcia (Ed. Service compris 2022)
“Du narcissisme de l’art contemporain” Alain Troyas & Valérie Arrault (Ed. L’Échappée, 2017)
“Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau” Norman Doidge (Ed. Belfond, 2008)
“Made in U.S.A. : Les Ravages du modèle américain” Michel Desmurget (Ed. Max Milo, 2008)
“Les Luddites en France” Cédric Biagini & Guillaume Carnino (Ed. L’Échappée, 2010)
“RadIcalité” Cédric Biagini, Guillaume Carnino et Patrick Marcolini (Ed. L’Échappée, 2013)
“Critique de l’école numérique” Cédric Biagini, Christophe Cailleaux et François Jarrige (Ed. L’Échappée, 2019)

Résumé de la conférence de Michel Serres :
“Les nouvelles technologies, révolution culturelle et cognitive” Audrey Pleynet, 10/01/2018.
https://audreypleynet.wordpress.com/2018/01/10/resume-de-la-conference-de-michel-serres-les-nouvelles-technologies-revolution-culturelle-et-cognitive/

Constitution Mumble : https://mumbleconstituant.wordpress.com/notre-constitution-mumble/



Liste de lecture de toutes les émissions « Jeudi Chouard »

Sondage sur les thèmes, formats et invités proposés à la 1ère émission :
https://forum.chouard.org/t/jeudi-chouard-le-retour-venez-proposer-des-sujets-et-des-invites/1776 
(Vous pouvez en proposer d’autres en commentaire sur le forum)

L’article INDUSTRIE DE LA CONTRAINTE & surveillance généralisée (PMO) avec Nathanaël Leroy – Jeudi Chouard n°2, 7 juillet 2022, 19 h est apparu en premier sur Étienne Chouard - Blog du Plan C.

❌