Plandémie de Covid

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Chers amis,

Voilà 17 ans que j’instruis, dans ma tête et sur ce site, le procès de l’élection.
Dix-sept ans que je creuse ce sujet central, et que je découvre et dénonce les mécanismes diaboliques (qui divisent) de ce piège politique — infantilisant et humiliant — qu’est l’élection.

Pourtant, dans notre anti-constitution, c’est tout ce que nous avons : l’élection.
Ce serait donc folie de n’en rien faire quand elle nous offre, parfois, une possibilité, petite mais réelle, de résister à l’arbitraire qui vient.

Je raisonne en terme de contre-pouvoirs.
Je cherche en toutes matières à limiter les pouvoirs.
Je ne suis pas constituant (puisque, pour l’instant, les « élus » m’en empêchent), mais je suis électeur.
Je peux donc élire celui qui promet de résister au tyran du moment.
C’est peu, c’est très peu je le sais bien, et ça ne garantit rien, mais ce n’est pas rien.

Depuis 17 ans, je ne me suis jamais abstenu.
Je tiens l’abstention pour une démission.
J’en comprends naturellement la logique, puissante, symbolique, philosophique, noble même d’une certaine manière.
Mais aussi suicidaire.
L’abstention est une démission.
Et je trouve que, quand le danger de bascule totalitaire est immense, quand le risque est de subir cinq nouvelles années d’arbitraire révoltant, de maltraitance des travailleurs prolétaires par les oisifs actionnaires, d’empoisonnement forcé des enfants et des grands, de recul encore et encore de nos précieuses libertés, de surveillance orwellienne, sans aucun contre-pouvoir dressé au parlement contre un ennemi du peuple pourtant avéré, dans cette situation tragique c’est une faute de ne pas y aller (il suffit de se pincer le nez) : ceux qui détestent Mélenchon (et qui se sont juré de ne jamais voter pour lui), et ceux qui détestent même carrément tous les politiciens (et qui ont juré de ne plus jamais élire quelqu’un), tous ceux-là, que je comprends bien et envers qui je n’ai aucune rancune, doivent bien mesurer leur responsabilité ; les deux situations ne sont pas équivalentes : entre un Macron déchaîné parce que doté d’une nouvelle majorité servile, et un Macron enchaîné par une majorité qui lui sera hostile, il y a un monde.

En élisant un opposant au tyran, on peut empêcher, ralentir au moins, la bascule totalitaire.
Gagner du temps pour que grandisse et s’organise encore la résistance populaire, avant que ne soient finalement enfermés les opposants (ne souriez pas : toujours et partout les tyrans en viennent à « vaporiser » leurs vrais opposants).

Alors oui, encore une fois, j’irai « voter ».
J’irai élire le moins pire pour éviter le pire.
Et j’espère bien que les jeunes gens feront de même.
Car sur les vieux, en majorité, il ne faut pas compter pour protéger les libertés.

Et demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant…
En élisant n’importe qui, n’importe qui d’autre que le tyran du moment, qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher.

Ceci dit, chacun de nous n’y peut rien, ou presque.
C’est une époque, un air du temps, qui décide de tout ça.
Et puis, aussi, c’est Macron qui compte les voix.
Mais s’abstenir, alors que seule l’élection d’une majorité d’opposition peut protéger la société, c’est en fait participer à l’oppression.

Fais ce que tu dois et advienne que pourra.

Étienne.

 


 
Fil Facebook correspondant à ce billet :

 


 
Tweet correspondant à ce billet :

Demain, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcherhttps://t.co/ZN7oU8vTXV

— Étienne Chouard (@Etienne_Chouard) June 18, 2022


 


 
Telegram correspondant à ce billet :
https://t.me/chouard/632
 


 

L’article Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher ! est apparu en premier sur Étienne Chouard - Blog du Plan C.

[Contre la tyrannie qui vient] Grand Appel et Marche pour défendre la Liberté

Chers amis,

Sentez-vous que le temps est venu de prendre nos responsabilités pour défendre notre liberté ?

Si ne disons jamais non aux pouvoirs abusifs, ils ne s’arrêteront jamais d’abuser : « tout pout pouvoir va jusqu’à ce qu’il trouve une limite » (Montesquieu).
Quelles limites allez-vous imposer, vous-même, personnellement, aux pouvoirs ?
Allez-vous les laisser s’en prendre aux enfants ?
Même à vos propres enfants ?

Souvenez-vous d’Anselme Bellegarrigue :  Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Eh bien ! Vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves : là où nul n’obéit, personne ne commande. »

Le peuple uni ne peut pas perdre.
Il faut organiser l’entraide des résistants.

Étienne.

 


Fil Facebook correspondant à ce billet :


Tweet correspondant à ce billet :

[Contre la tyrannie qui vient]
Grand Appel et Marche pour défendre la Liberté https://t.co/svvg41yCH4 pic.twitter.com/QTBvoSuUtD

— Étienne Chouard (@Etienne_Chouard) June 18, 2022


Telegram correspondant à ce billet :
https://t.me/chouard/627


 

L’article [Contre la tyrannie qui vient] Grand Appel et Marche pour défendre la Liberté est apparu en premier sur Étienne Chouard - Blog du Plan C.

[sabotage de l’hôpital] « SUSPENDUS… Des soignants entre deux mondes » – Un film important et poignant, de Fabien Moine, sur les premières vaporisations (1984, Orwell) des opposants politiques en régime totalitaire

Chers amis,

Voici un film poignant, un film important.
Un film émouvant et éclairant.
Qui donne la parole à des soignants résistants.

Il s’agit, pour nous, les autres, de ne pas oublier la torture quotidienne qui est scandaleusement infligée — encore aujourd’hui, tous les jours, et sans aucune base scientifique — à des héros qui dévouent leur vie à soigner les autres, au seul motif qu’ils résistent à une évidente oppression.

Allez voir ce film, il est épatant :


https://exuvie.fr/livre/suspendus_des_soignants_entre_deux_mondes/

J’éprouve une grande admiration pour ces belles personnes, dévouées, honnêtes, et courageuses jusqu’au bout.

Et aussi, je n’arrive pas à me départir d’une certaine rancune contre ceux qui les abandonnent sans les aider, alors qu’il s’agit des plus dévouées, et qu’on va tous y passer.
Un régime totalitaire ne peut exister QUE avec la complicité active d’une partie apeurée et servile de la population.
Cette complaisance de la population à l’oppression a quelque chose de profondément désespérant.

Je veux dire mon admiration et ma solidarité à tous les soignants arbitrairement vaporisés par Bad Brother.

On peut les aider (même un peu c’est déjà beaucoup) là :

https://lesessentiels.org/

Merci à tous. Pueblo unido jamás será vencido.

Étienne.

PS : à la question « POURQUOI nos prétendus « représentants » continuent à accabler les soignants, même en pleine « crise sanitaire » ? », je voudrais rappeler que la destruction de tous les services publics (et pas seulement l’hôpital) est criminellement programmée depuis 50 ans, pour en faire des centres de profits.

Pétition pour la réintégration des 15 000 soignants « suspendus » (« vaporisés » aurait dit Orwell dans 1984) :https://t.co/1S0apw3jTI

La révoltante TORTURE DES OPPOSANTS politiques dans le système de soin est conforme à la logique de destruction de l’hôpital public depuis 50 ans. pic.twitter.com/bFmRp4PBi6

— Étienne Chouard (@Etienne_Chouard) June 5, 2022

Relayée sur le blog :
Pétition pour la réintégration des 15 000 soignants « suspendus » (« vaporisés » aurait dit Orwell dans « 1984 »)https://t.co/Q8HDumrOdi

— Étienne Chouard (@Etienne_Chouard) June 5, 2022

Ariane Bilheran et Vincent Pavan :
LE DÉBAT INTERDIT–Langage, covid et totalitarisme
NOUS DEVONS NOUS PRÉPARERhttps://t.co/d9tuaV0FcS

— Étienne Chouard (@Etienne_Chouard) June 4, 2022

Amine UMLIL, important lanceur d’alerte sur l’effondrement de la pharmacovigilance en France au sujet des injections expérimentales forcées :https://t.co/Szd75osEKg

— Étienne Chouard (@Etienne_Chouard) May 31, 2022


D’abord ils vinrent chercher les soignants opposants
Et je n’ai pas protesté
Car je n’étais ni soignant ni opposant.
Puis ils vinrent chercher les Communistes
Et je n’ai pas protesté
Car je n’étais pas un Communiste.
Puis ils vinrent chercher les Socialistes
Et je n’ai pas protesté
Car je n’étais pas un Socialiste.
Puis ils vinrent chercher les syndicalistes
Et je n’ai pas protesté
Car je n’étais pas un syndicaliste.
Puis ils vinrent chercher les Juifs
Et je n’ai pas protesté
Car je n’étais pas un Juif.
Puis ils vinrent me chercher –
Et il ne restait plus personne pour protester.

d’après le Pasteur Niemöller


 


Fil Facebook correspondant à ce billet :


Tweet correspondant à ce billet :

[sabotage criminel de l’hôpital, depuis 50 ans]
« SUSPENDUS… Des soignants entre deux mondes »
Un film important et poignant, de Fabien Moine, sur les premières vaporisations (1984, Orwell) des opposants politiques en régime totalitairehttps://t.co/XOuu6LgTSV pic.twitter.com/tCsgbvYC6H

— Étienne Chouard (@Etienne_Chouard) June 7, 2022


Telegram correspondant à ce billet :
https://t.me/chouard/620


 

L’article [sabotage de l’hôpital] « SUSPENDUS… Des soignants entre deux mondes » – Un film important et poignant, de Fabien Moine, sur les premières vaporisations (1984, Orwell) des opposants politiques en régime totalitaire est apparu en premier sur Étienne Chouard - Blog du Plan C.

Amine UMLIL, important lanceur d’alerte sur l’effondrement de la pharmacovigilance en France au sujet des injections expérimentales forcées

Bonjour à tous.

Ce qui se passe depuis deux ans est révoltant à tout point de vue. Le piétinement de tous les grands principes protecteurs des libertés publiques par ceux-là mêmes qui sont (très bien) payés pour les protéger est consternant. J’y vois la confirmation que, privés de garantie de nos droits et faute de séparation des pouvoirs, nous n’avons pas de constitution.

Pour aider à percevoir les composantes de ce qui peut s’analyser comme une bascule  totalitaire, je rappelle le « Rapport Dictature 2020 publié et tenu à jour par l’avocate Virginie de Araujo-Recchia : https://drive.google.com/file/d/1MO0vQn4ug-oe3L5TuFKwNL2fhWgBWkNP/view

Au milieu de cette ambiance de fin du monde (avec le consentement —  plus effroyable encore que les intrigues des puissants — d’une grande partie de la population, hébétée par une désinformation quotidienne), surgissent quelques héros, personnalités vertueuses et courageuses entrées en résistance contre les pouvoirs abusifs. Parmi ces héros, je voudrais signaler aujourd’hui le cas d’Amine UMLIL, pharmacien spécialiste de la pharmacovigilance depuis des décennies, qui vient de présenter une communication importante au Sénat. Je reproduis d’abord ici cette audition, puis je profiterai de ce billet pour regrouper ici quelques autres documents sur le travail de ce formidable pharmacien lanceur d’alerte :


L’audition complète devant l’OPECST, Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (la vidéo dure 18h20) :
https://videos.senat.fr/video.2908931_628cbfd4c67cf.declaration-analyse-et-communication-autour-des-effets-indesirables-des-vaccins-contre-la-covid-19


Le rapport d’Amine Umlil, rapport important, évoqué au tout début de son audition :

Amine UMLIL Limpossible consentement Effets indesirables des vaccins contre la Covid 19 et systeme de pharmacovigilance francais

(Cliquer sur l’image pour vous procurer le rapport.)


Cette audition essentielle aurait dû donner beaucoup plus de temps à Amine Umlil et, au lieu de cela, elle a été interrompue « pour des raisons techniques », puis interrompue par ceux dont il dénonçait les crimes, puis carrément écourtée « faute de temps »… Son président, collaborateur attitré du système, avait été intimidé par les chiens de garde du régime pour avoir osé donner (un tout petit peu de) la parole publique à des dissidents de la doxa du covid.

Il est important, pour nous tous, de donner vraiment la parole à nos lanceurs d’alerte.
Je vous demande de signaler, dans les commentaires, tout ce que vous connaissez et qui a trait aux trucages de la pharmacovigilance partout sur terre.

Je copie ci-dessous quelques autres interventions d’Amine Umlil que j’ai vu passer ces derniers temps.

Étienne.


[Chez Bercoff, Sud Radio] Audition choc du Dr Amine Umlil devant le Sénat :
« Il y a un principe d’inviolabilité du corps humain »


Dr Amine Umlil : « Aujourd’hui, il n’y a pas de contre-pouvoir » :

https://www.francesoir.fr/videos-lentretien-essentiel/amine-umlil-entretien-essentiel


Les communications d’Amine Umlil au CSI, Conseil Scientifique Indépendant (CSI tous les jeudis soirs, à 21h) :

Réunion publique n°19 du CSI Conseil Scientifique Indépendant, 19 août 2021 :

Réunion Publique n°32 du Conseil Scientifique Indépendant, 18 novembre 2021 :

Réunion publique n°44 du Conseil Scientifique Indépendant, 24 février 2022


 


 
Pas de fil Facebook correspondant à ce billet,
pour cause de CENSURE sur ce sujet,
considéré comme « interdit au peuple » par les dominants 🙄
 


 
Tweet correspondant à ce billet :

Amine UMLIL, important lanceur d’alerte sur l’effondrement de la pharmacovigilance en France au sujet des injections expérimentales forcées :https://t.co/Szd75osEKg

— Étienne Chouard (@Etienne_Chouard) May 31, 2022


 


 
Telegram correspondant à ce billet :
https://t.me/chouard/613

L’article Amine UMLIL, important lanceur d’alerte sur l’effondrement de la pharmacovigilance en France au sujet des injections expérimentales forcées est apparu en premier sur Étienne Chouard - Blog du Plan C.

❌