Plandémie de Covid

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Épreuves de force et luttes tribales

Par : hervek

Par James Howard Kunstler – Le 23 Août 2021 – Source kunstler.com

Remarquez qu’il y a deux groupes d’otages dans cette phase de ce qui ressemble à un effondrement américain artificiel : les milliers d’Américains bloqués qui ne peuvent pas quitter l’Afghanistan à cause de l’ineptie historique de « Joe Biden », Tony Blinken et du général Mark Milley, et les millions de « Nous-le-Peuple » de retour chez eux dont les esprits sont otages des récits concoctés dans l’ombre d’une gouvernance sinistre. Bienvenue dans une semaine d’épreuves de force et de lutte tribales, une force majeure pour changer les esprits.

Une étrange paralysie au Pentagone a empêché l’utilisation de la puissance américaine pour dégager un couloir d’évacuation vers l’aéroport de Kaboul et d’y rétablir l’ordre – ceci, après la décision tactiquement mystificatrice d’abandonner l’aérodrome militaire américain de Bagram, à une bonne trentaine de kilomètres de Kaboul en proie à l’agitation, et entouré d’un désert vide plus facile à sécuriser. La Grande-Bretagne et la France ont réussi à faire sortir leurs ressortissants la semaine dernière, avant d’être réprimandées par l’état-major américain pour « nous avoir fait mal paraître ». Ça a aidé, j’en suis sûr.

Et puis combien de temps les Américains bloqués peuvent-ils rester cachés et en vie ? Ils doivent manger. Soit ils sortent de leur cachette et se rendent sur un marché, soit ils doivent (théoriquement) envoyer des domestiques afghans pour les ravitailler. Mais quel Afghan sain d’esprit voudrait être pris au service des Américains par les Talibans ? L’horizon temporel de ce dilemme va être assez court. J’attends de voir comment ça se passe. ….

La prochaine étape de la parade de cette semaine est l’approbation imminente par la FDA du vaccin Covid-19 de Pfizer, sans aucun des essais approfondis habituels. Comment cela est-il possible, avec un taux d’efficacité de 39 % maximum et un train d’effets secondaires vicieux allant des lésions cérébrales et cardiaques à la stérilité ? Les « vaccins » à ARNm sont également impliqués dans la mutation continue de la maladie, produisant une cavalcade de variants. Serait-ce, peut-être, à dessein, pour maintenir la pandémie, l’empêcher de s’épuiser ?

La Covid-19 est un moyen expéditif d’exercer le contrôle le plus strict sur la vie quotidienne des Américains, et il est à nouveau utilisé généreusement dans les villes « bleues » pour rendre les affaires ordinaires aussi difficiles que possible, jusqu’à la fermeture et la ruine. L’approbation de la FDA va permettre la « vaccination » obligatoire des écoliers, des fonctionnaires et des employés des entreprises. Environ la moitié du pays refuse toujours de se faire vacciner. Vous êtes sur le point de les voir passer à la vitesse supérieure lorsque la FDA agira.

La cabale de l’ombre derrière « Joe Biden » va, en conséquence, détruire ce qui reste de l’éducation publique alors que des millions de parents retirent leurs enfants du système. Vous assisterez alors à l’assemblage rapide de réseaux d’enseignement à domicile qui se regroupent de manière informelle en petites académies privées – et, bien sûr, les plus grands perdants seront les minorités qui n’ont pas la culture nécessaire pour faire l’école à la maison. Bien joué, « Joe Biden » et la FDA ! Pendant que vous y êtes, pourquoi ne pas détruire aussi l’enseignement supérieur ? (Le bruit que vous entendrez est celui du contreplaqué que l’on cloue sur les fenêtres d’innombrables petites universités insolvables).

La révolte des écoles ne sera qu’une partie d’un plus grand tumulte contre l’hystérie confuse due à la Covid-19. Prochaine étape : la publication des résultats préliminaires de l’audit des élections en Arizona. La rumeur veut qu’elles montrent une mauvaise gestion du scrutin, probablement criminelle, et qu’elles permettent de conclure que « Joe Biden » n’a pas gagné les élections dans cet État. Une autre rumeur dit que les bulletins de vote portaient des numéros de série cachés et traçables, ou quelque chose de ce genre, montrant de manière concluante comment le vote papier a été truqué. Le cauchemar de Rachel Maddow – « Ils ont les bulletins de vote !! » – se réalise… un réveil pour le camp des Éveillés.

Comme prédit ici, John Durham est de retour dans les nouvelles. Les médias captifs – c’est-à-dire les organisations grand public appartenant à la communauté du renseignement – ont publié la semaine dernière des histoires selon lesquelles le procureur spécial du RussiaGate a fait quelques passages devant le grand jury. Cela implique une sorte de poursuites pénales. Leur version était qu’il n’avait obtenu que quelques alevins, des personnages pour la plupart extérieurs au gouvernement, comme Igor Danchenko de la Brookings Institutes, qui serait la source principale du « dossier » infâme de Christopher Steele. N’y croyez pas. Durham va chercher les requins et les baleines : Andrew McCabe, Peter Strzok, John Brennan, Bruce et Nellie Ohr… et, vraiment, comment exclure James Comey de cette bande, puisqu’il la dirigeait ?

Cette semaine marque le début d’une période difficile pour l’État profond. Ses récits sont en train de s’effilocher. Ses mesures de contrôle de l’esprit s’effacent. La moitié du pays a compris leur jeu depuis des années, et l’autre moitié est sur le point de sentir sa tête exploser alors qu’une réalité corrective entre en scène. C’est-à-dire la vraie et seule réalité, et non celle que vous ont confabulée en coulisses des quislings. Vous voyez comment vous avez été manipulés ? Ils ont pris votre pays. Vous devriez peut-être commencer à vous en soucier.

James Howard Kunstler

Pour lui, les choses sont claires, le monde actuel se termine et un nouveau arrive. Il ne dépend que de nous de le construire ou de le subir mais il faut d’abord faire notre deuil de ces pensées magiques qui font monter les statistiques jusqu’au ciel.

Traduit par Hervé, relu par Wayan, pour le Saker Francophone

❌