Revue de presse

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 26 novembre 2022Vos flux RSS

Fin de partie en Ukraine : Le plan de bataille de Poutine

par Mike Whitney. Lorsque les frappes de missiles prendront fin et que le sol sera gelé, l'offensive russe commencera. Mais quel est le plan ? Comment les Russes vont-ils déployer leurs troupes et quels objectifs tactiques vont-ils chercher à atteindre ?

Ne pas oser nommer ses ennemis c’est déja de la lacheté ! Les chevaux de Troie US en Europe

par Bruno Bertez. Les Européens vont souffrir matériellement dans leur confort, et pour ceux qui ont de la dignité, dans leur amour propre. Les plus lucides ont compris que nous étions les paillassons des Anglo-Saxons.

Guerre en Ukraine (vidéo n°17)

par Régis de Castelnau. Après l’évacuation de Kherson, Surovikin poursuit sa stratégie de guerre du XXIe siècle. Front stable et destruction du dispositif énergétique de l’adversaire. Point sur la situation militaire.

Poutine : La Russie est en guerre contre ceux qui utilisent les Ukrainiens comme chair à canon

par Modeste Dossou. « Nous devons nous battre non pas contre eux [les Ukrainiens], mais contre ceux qui les fournissent et leur paient tout, les utilisent comme chair à canon. »

Du surréel au réel et au méta-réel

par Batiushka. De plus en plus, tous les gouvernements européens, à l’exception du gouvernement hongrois, sont considérés comme ce qu’ils sont : de simples élites fantoches des États-Unis, qui ne représentent pas leurs peuples.

Quand l’Ukraine manquera de munitions

par Alexandre Lemoine. L'Ukraine commence à manquer de munitions, les projectiles, les roquettes et les cartouches partent très vite. Il n'y a pas de production locale, les anciennes réserves soviétiques sont pratiquement épuisées.

OTAN : La Hongrie repousse la ratification de l’adhésion de la Suède et de la Finlande

Alors que la Commission européenne menace de geler des milliards d’euros de fonds communautaires, Budapest a annoncé son report de la ratification de l’adhésion à l’OTAN de la Suède et de la Finlande.
Hier — 25 novembre 2022Vos flux RSS

RI Zap du 25.11 : Nous vivons sur les décombres des anciens mondes

L’histoire de l’homme est peut-être beaucoup plus longue et plus étrange que nous ne le pensons. La grande pyramide peut en effet ne pas correspondre à ce que nous croyons sur le passé et la nature du monde.

Le général Sergueï Sourovikine a radicalement changé les plans opérationnels de la Russie dans la guerre en Ukraine

par Valentin Vasilescu. Aujourd'hui, la situation a changé. Dès que l'armée russe coupe le courant en Ukraine, le transport ferroviaire s'arrête et avec lui les trains d'armes, de munitions et de troupes envoyées sur la ligne de front.

Zelensky prévoit de mobiliser tous les russophones pour se débarrasser d’eux sur le champ de bataille

par Peter Yermilin. Ce sont principalement les citoyens russophones qui vont au front. Kiev les considère comme potentiellement dangereux et tente de les détruire.

Les Ukrainiens plongent dans l’obscurité et le froid du fait des frappes russes

Ce soir 23 novembre, toutes les centrales nucléaires ukrainiennes sont à l'arrêt. Visiblement l'Ukraine n'a pas les moyens, même avec l'aide occidentale, de parer ces vagues de destruction de ses infrastructures.

Ukraine : Plus de lumières, plus d’eau et bientôt plus de chauffage

par Moon of Alabama. Non seulement les réseaux de distribution ont été attaqués, mais aussi les éléments qui relient les installations de production d’électricité de l’Ukraine au réseau de distribution.

Le Parlement européen qualifie la Russie d’État soutenant le terrorisme

par Christelle Néant. Après des sanctions toutes plus inutiles et contre-productives les unes que les autres, le parlement européen vient de voter une résolution qualifiant la Russie d’État soutenant le terrorisme.

Le coup de massue de Poutine

Par : Volti
Par Mike Whitney pour Unz.com via Mondialisationca « Les Ukrainiens sont en mauvaise posture… Il ne faudra pas longtemps avant que les Ukrainiens ne manquent de nourriture. Il ne faudra pas longtemps avant qu’ils ne gèlent… Ils ont fait tout ce que nous pouvons raisonnablement attendre d’eux. Il est temps de négocier… avant que l’offensive ne commence, car une fois qu’elle aura […]
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Associated Press publie une correction à son faux rapport qui aurait pu déclencher la troisième guerre mondiale !

Associated Press rétropédale discrètement Une nouvelle déclaration de la Maison Blanche a soutenu l’évaluation de la Pologne et de l’OTAN selon laquelle l’explosion survenue mardi à la frontière polonaise était « très probablement le résultat d’un missile de défense aérienne ukrainien qui a malheureusement atterri en Pologne ». Associated Press publie une correction à son faux rapport qui aurait pu déclencher […]

L’Europe perd lamentablement la guerre des sanctions

L’Europe souffre donc sérieusement de la confrontation aux sanctions. De fait, les mesures de représailles de la Russie nuisent beaucoup plus à l’UE qu’à elle-même. Alors… qui sera le perdant à la fin ?

Expansion de l’OTAN : Les origines de la grave crise actuelle (3/3)

par Olivier Berruyer. La crise actuelle n’a rien de soudain ni d’imprévisible. Elle a été longuement construite et elle avait donc pu être annoncée il y a 25 ans par les spécialistes.

Ukraine vs Pologne, Ukro-LGBT vs Orthodoxie

Cap sur le prix du pétrole russe ? Ukraine vs Pologne, Washington vs Kiev ? Nouvelle vague de bombardements, aux origines de l’ukronazisme, persécutions anti-chrétiennes, Faina Savenkova, écrivain menacée dans le Donbass.

Éric Denécé : « La diplomatie française a perdu tout crédit international »

Dans les années à venir, l’histoire démontrera que cette crise a été provoquée délibérément par les États-Unis pour affaiblir Moscou et que les Européens vassalisés les ont docilement suivis au détriment de leurs intérêts.

Couple franco-allemand : La grande réinitialisation

Xavier Moreau, directeur du Centre d’analyses politico-stratégiques Stratpol, et l'historien Edouard Husson s’intéressent au couple franco-allemand qui bat de l'aile en raison de désaccords budgétaires, énergétiques et militaires.

L’OTAN est-elle en train de s’effondrer ?

par The Saker. La « plus grande force de combat de l’histoire » vient d’être frappée durement et humiliée pour la deuxième fois et n’a absolument rien pu faire pour se défendre ou même sauver la face.

Zelensky piégé par Moscou et Washington

par Thierry Meyssan. L’Ukraine est prévenue : dans les prochains mois, elle va devoir négocier avec la Russie. Zelensky peut prévoir dès à présent sa fuite car ses compatriotes meurtris ne lui pardonneront pas de les avoir dupés.

C’est eux ou nous ! Il n’y a pas de négociation pour sortir de l’Histoire

par Bruno Bertez. Les systèmes internes bougent, se fracassent comme s'ils avaient atteints leurs limites ; le grand système mondial après une phase de coopération redevient dominé par la compétition et l’affrontement.

Ukraine : La fin du vieil ordre mondial

Caroline Galactéros nous livre son analyse sur l’explosion de l’ordre mondial où se déroule une bataille entre vieux monde multipolaire basé sur l’hégémonie américaine et multipolarité avec l’expansion des BRICS.

L’OTAN face au général Hiver, le dieu russe de la guerre

par Bruno Bertez. La punition des fascistes de Kiev se poursuivra pendant leur Noël. Attendez le printemps. Dans la boue Sourovikine vaincra ce qui reste d’une Ukraine épuisée, économiquement et moralement en faillite.

Dominique Delawarde : Se préparer à une guerre de haute intensité en quelques mois est stupide et irréaliste

Si nous répugnons à entrer en guerre, c'est que nos gouvernants occidentaux savent pertinemment qu'ils la perdraient. Nous ne sommes tout simplement pas prêts à la faire et à la gagner.

2022 : L’année où les États-Unis ont perdu tout respect

par Dmitry Orlov. La Turquie sait où l’attaque a été coordonnée : aux États-Unis. Et il a qualifié le comportement des États-Unis dans cette affaire de « retour du meurtrier sur la scène du crime ».

« Ça ne vaut pas les os d’un grenadier pomeranien »

par Patrick Reymond. Corruption, intimidation, psyops, mercenaires, agents sous diverses formes et propagande. En un mot, voilà les clefs de leurs actions. L'OTAN, l'Hégémon, et l'Union européenne sont en train de s'effondrer sous nos yeux.

L’OTAN est-elle en train de s’effondrer ?

Par : Wayan

Par The Saker – Le 22 novembre 2022 – Source The Saker’s Blog

Une chose assez étonnante vient de se produire. Après l’attentat terroriste à Ankara qui a tué 34 personnes et en a blessé 125 autres, les autorités turques ont d’abord déclaré qu’elles n’accepteraient pas les condoléances américaines. Puis les Turcs ont lancé une opération militaire contre les « terroristes kurdes dans le nord de la Syrie« . La Turquie a ensuite affirmé avoir neutralisé 184 terroristes.

Ce qui n’est pas mentionné dans ces articles, c’est que la cible de la frappe turque est le centre géré par les États-Unis pour l’entraînement et la formation des militants du PKK au Rojava. Selon certaines rumeurs, les Turcs auraient donné aux États-Unis suffisamment de temps pour évacuer la plupart de leur personnel.

Cela vous rappelle-t-il quelque chose ?

Si oui, c’est parce que c’est très similaire à ce que les Iraniens ont fait lorsqu’ils ont frappé les bases américaines en Irak après le meurtre du général Solemani par une frappe de drone américain.

Si ce qui précède est vrai, et les rumeurs sont des « si » et ne peuvent être considérées comme des faits avérés, cela signifie qu’un État membre de l’OTAN (la Turquie) vient d’attaquer une base américaine et, comme l’Iran, s’en est tiré à bon compte : la « plus grande force de combat de l’histoire » vient d’être frappée durement et humiliée pour la deuxième fois et n’a absolument rien pu faire pour se défendre ou même sauver la face.

Quelle est l’ampleur de la gifle reçue par l’oncle Shmuel cette fois-ci ? Selon le ministre turc de la défense, Hulusi Akar :

« Les abris, bunkers, grottes, tunnels et entrepôts des terroristes ont été détruits avec succès », a déclaré Akar, ajoutant que « le soi-disant quartier général de l’organisation terroriste a également été touché et détruit. » Dans l’ensemble, le ministère de la défense a affirmé que les frappes ont touché près de 90 cibles qui, selon lui, étaient liées au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et aux Unités de défense du peuple kurde (YPG).

Même en tenant compte d’une certaine « exagération patriotique« , il est assez clair que la frappe de vengeance d’Ergodan fut à la fois substantielle et, apparemment, plutôt efficace.

Alors, qu’avons-nous ici ? Un État membre de l’OTAN a pratiquement accusé les États-Unis d’une attaque terroriste majeure contre sa capitale, puis cet État membre de l’OTAN a ouvertement attaqué une installation gérée par les États-Unis (n’appelons pas cela une base, ce serait inexact).

L’affirmation d’Erdogan est-elle crédible ? Absolument ! Non seulement les États-Unis ont déjà tenté de renverser et de tuer Erdogan, qui a été sauvé in extremis par les forces spéciales russes (tout comme Ianukovich), mais nous savons également que les États-Unis ont renversé le général de Gaulle en 1968-1969 et que les forces secrètes de l’OTAN ont été utilisées pour organiser des attaques sous faux drapeau contre des alliés de l’OTAN (notamment l’Italie) dans le cadre de l’opération GLADIO.

L’OTAN n’est pas une alliance défensive, elle ne l’a jamais été, elle est un outil de domination coloniale des États-Unis.

Cela a toujours été vrai, d’où les célèbres paroles prononcées dans les années 1950, aujourd’hui lointaines, lorsque le premier secrétaire général de l’OTAN, le général britannique Hasting Ismay, a admis sans ambages que le véritable objectif de l’OTAN était de garder « Russes à l’extérieur, les Américains à l’intérieur, les Allemands à terre« .  Prenons ces éléments un par un, en commençant par le dernier :

  • « Garder les Allemands à terre » : ici, le mot « Allemands » est un substitut désignant tous les dirigeants ou pays européens qui voulant garder une véritable souveraineté et le pouvoir de décision qui va avec. Traduction : asservir les Européens
  • « Garder les américains à l’intérieur » : afin d’écraser tout mouvement de libération européen. Traduction : placer des suzerains pro-américains à la tête de toutes les nations de l’UE.
  • « Garder les russes à l’extérieur » : s’assurer que la Russie ne libère pas l’Europe.  Traduction : diaboliser la Russie et faire tout et n’importe quoi pour empêcher la paix sur le continent européen.  Si possible, faire éclater, soumettre ou détruire la Russie.

Besoin d’une preuve ? Que diriez-vous de l’acte de guerre indéniable contre l’Allemagne (et, je dirais, toute l’UE) lorsque les Anglos ont fait exploser NS1/NS2 ?  N’est-ce pas une preuve suffisante ?

Dans ce contexte, nous devons nous demander ce que signifie être un État membre de l’OTAN en 2022.

La vérité est que l’OTAN est une pure création de la guerre froide et que, dans le monde réel de 2022, elle est un anachronisme total. Être un État membre de l’OTAN signifie vraiment très peu de choses. Non seulement certains sont « plus égaux que d’autres » au sein de l’OTAN, mais il existe également des États non membres de l’OTAN qui sont bien plus « otanisés » que les États membres actuels de l’OTAN (je pense à Israël ou, bien sûr, à l’Ukraine occupée par les nazis). Et le fait d’être membre de l’OTAN ne vous protège de rien, ni des attaques extérieures, ni des attaques intérieures.

Selon le colonel (retraité) MacGregor, la guerre en Ukraine pourrait bien entraîner l’effondrement de l’OTAN et de l’UE. Je suis tout à fait d’accord avec lui. Je dirais qu’un tel effondrement ne sera pas tant le résultat de défaites embarrassantes que celui des profondes contradictions internes des deux organisations.

Soit dit en passant, ce n’est pas notre sujet aujourd’hui, mais je pense que l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) a en grande partie les mêmes problèmes et contradictions que l’OTAN.  Alors, ce que nous observons est-il un  » problème de l’OTAN  » ou un problème d’alliances artificielles et généralement obsolètes ? Je pencherais pour la seconde hypothèse.

Mais laissons la discussion sur l’OTSC pour un autre jour.

Dans le cas de la Turquie, ce problème est encore aggravé par l’incompatibilité totale entre l’islam et l’idéologie woke désormais ouvertement promue (et appliquée) par les États-Unis et l’OTAN.

Ensuite, il y a la géographie. La Turquie a des voisins régionaux assez puissants, dont non seulement la Grèce ou Israël, mais aussi l’Iran, l’Arabie saoudite, l’Égypte, l’Azerbaïdjan, l’Irak, la Syrie et, bien sûr, la Russie. La Turquie peut-elle compter sur une quelconque « protection » des États-Unis et de l’OTAN face à des voisins aussi puissants ?

Demandez aux Saoudiens avec quelle force les États-Unis/OTAN les aident face aux Houthis !

Demandez aux Israéliens à quel point les États-Unis et l’OTAN les aident face au Hezbollah.

Les frappes iraniennes sur les bases du CENTCOM ont démontré que les États-Unis n’ont pas les tripes pour affronter directement l’Iran. En revanche, l’intervention russe et iranienne en Syrie a mis en échec les plans américains pour un « nouveau Moyen-Orient » ou, dirons-nous autrement, elle a donné naissance à un « nouveau Moyen-Orient« , mais certainement pas celui que les néoconservateurs américains espéraient !

Si l’on ajoute à cela la détérioration majeure des relations entre les États-Unis et l’Arabie saoudite de MBS, on obtient une image étonnante : les États-Unis et l’OTAN (que les États-Unis ont entraînés dans la région) perdent progressivement leur importance au Moyen-Orient. Au lieu de cela, de nouveaux « grands acteurs » comblent progressivement le vide, notamment la Russie et l’Iran, qui autorisent même progressivement l’Arabie saoudite à participer à un dialogue régional indispensable sur l’avenir de la région.

La faiblesse phénoménale des États-Unis/OTAN/CENTCOM est parfaitement illustrée par la réaction américaine aux frappes turques : L’oncle Shmuel a approuvé (sans blague !!!) les frappes turques 🙂

C’est absolument pathétique pour une prétendue superpuissance.

Ce processus aura-t-il un impact sur la guerre de l’OTAN contre la Russie ?

Eh bien, imaginons que la Russie frappe réellement une cible à l’intérieur de la Pologne (c’est ce que les Ukies ont prétendu, tout comme les Polonais jusqu’à ce que l’oncle Shmuel leur dise de se calmer). Que se passerait-il ensuite ?

Quelqu’un se souvient-il encore de ce qui s’est passé lorsque Erdogan s’est rendu à Mons pour implorer la protection de l’OTAN contre la Russie (après avoir abattu un Su-24 russe au-dessus du nord de la Syrie par une opération conjointe américano-turque, peut-être exécutée à l’insu d’Erdogan, du moins c’est ce qu’il a affirmé). Qu’a promis ou donné l’OTAN aux Turcs ? Absolument rien (à part des « consultations« ).

Maintenant, les Polonais peuvent délirer au point de penser qu’un président américain pourrait ordonner une attaque de représailles contre la Russie si celle-ci frappait la Pologne, mais ceux d’entre nous qui connaissent les États-Unis et leurs élites dirigeantes savent que cela n’a aucun sens. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’une contre-attaque des États-Unis et de l’OTAN contre les forces russes entraînerait une réponse immédiate de la Russie.

Et alors quoi ?

La vérité est très dure dans sa simplicité :

  • Les États-Unis et l’OTAN n’ont pas les effectifs ni la puissance de feu nécessaires pour affronter la Russie dans une guerre conventionnelle à armes combinées.
  • Toute utilisation d’armes nucléaires entraînera des représailles immédiates qui aboutiront très probablement à une guerre nucléaire totale impossible à gagner.

Voici donc la situation : que les politiciens occidentaux le comprennent ou non, les professionnels de l’armée connaissent tous la vérité : l’OTAN ne peut défendre AUCUN de ses membres contre une armée véritablement moderne. Pourquoi ?

Examinons les capacités dont disposent réellement les États-Unis et l’OTAN :

  • L’US Navy dispose d’une superbe force sous-marine (SSN et SSBN) capable de tirer un grand nombre de missiles de croisière relativement obsolètes (et de nombreux SLBM).
  • Une triade nucléaire encore très performante, bien qu’assez ancienne.
  • Un avantage conventionnel quantitatif (seulement !) sur la Russie
  • De superbes (mais très vulnérables !) capacités C4ISR
  • Une presse à imprimer permettant l’impression quasi infinie de dollars
  • Une élite compradore régnant sur tous les pays de l’OTAN/UE
  • La plus formidable machine de propagande de l’histoire

Que manque-t-il donc à l’OTAN pour être une force militaire crédible ?

De toute évidence, des « bottes sur le terrain« . Et je ne parle pas de quelques sous-unités de la 101ème ou de la 82AB ou des forces spéciales américaines ou même d’une soi-disant « brigade blindée » qui, en réalité, ne dispose pas des outils et de l’organisation adéquate pour être qualifiée de telle. Je parle d’une force de « guerre terrestre » capable de combattre un ennemi moderne et extrêmement déterminé.

[Aparté : si ce sujet vous intéresse, je me permets de vous recommander mon article « Déboulonner les clichés populaires sur la guerre moderne » écrit en 2016 mais qui reste majoritairement pertinent].

Les États-Unis, Israël et l’Arabie saoudite sont tous tombés dans le même piège : l’illusion qu’en dépensant des milliards et des milliards de dollars dans du matériel militaire massivement surévalué et massivement sous-performant, vous pourrez vaincre un ennemi supposé être « moins sophistiqué« . D’où la nécessité de recourir à :

  • Des forces proxy
  • Des compagnies privées de mercenaires
  • Des opérations psychologiques
  • La corruption

Tous ces éléments font partie intégrante de toute guerre moderne, mais dans le cas des États-Unis et de l’OTAN, ils ne font pas seulement partie d’un plan plus vaste, ils sont au cœur de toute opération des États-Unis et de l’OTAN, ce qui réduit considérablement leurs capacités réelles sur le terrain. En revanche, des pays comme la Russie ou l’Iran peuvent déployer des « bottes sur le terrain« , et des bottes très performantes (n’oubliez pas que les Iraniens sont ceux qui ont formé le Hezbollah !)

Que signifie tout cela en pratique ?

Cela signifie que même si les Russes décidaient de frapper un pays de l’OTAN, les tensions monteraient en flèche, mais il est hautement improbable qu’un président américain autorise une action susceptible d’entraîner une guerre nucléaire à grande échelle ! N’oubliez pas que pour la Russie, il s’agit d’une guerre existentielle, au même titre que la Seconde Guerre mondiale, alors qu’aucun dirigeant anglo-saxon n’oserait jamais lancer une attaque suicidaire contre les forces russes, qui entraînerait très probablement l’anéantissement total des États-Unis, du Royaume-Uni et de tout autre pays y participant (par exemple en hébergeant des armes à distance déployées à l’avant).

Cela signifie-t-il que nous devons anticiper une attaque russe contre la Pologne, la Roumanie ou le Royaume-Uni ?

Non, pas du tout. En fait, il serait très dangereux pour les Russes de ne laisser qu’un choix brutal à l’Hégémon : admettre la défaite ou se suicider. Et puisque les Russes ont la maîtrise de l’escalade (c’est-à-dire qu’ils ont des capacités équilibrées depuis le niveau de feu des armes légères jusqu’à une guerre nucléaire intercontinentale complète, avec toutes les étapes entre ces deux extrêmes), ils ne sont pas, contrairement aux États-Unis et à l’OTAN, coincés entre le choix de la capitulation ou du suicide.

Cela étant dit, il serait également erroné de supposer que la Russie « n’oserait jamais frapper un État membre de l’OTAN« . Les Polonais seraient peut-être prêts à parier leur avenir, voire leur existence, sur une telle déduction invalide, mais pas les gens du Pentagone ou d’autres centres de décision de l’Hégémon.

Conclusion

Douglas MacGregor a raison, la guerre de l’OTAN contre la Russie pourrait très bien aboutir à l’effondrement de l’OTAN et de l’UE qui, à leur tour, planteront un « dernier clou » officiel dans le cercueil d’un Hégémon déjà mort depuis longtemps et qui n’existe encore que grâce à son élan et à sa machine de propagande.

Je dirais que l’OTAN est déjà en train de s’effondrer sous nos yeux, un processus que les crises économiques, sociales, politiques et spirituelles qui frappent l’ensemble de l’UE ne feront qu’accélérer. Et, bien sûr, le plus étonnant dans tout cela, c’est que cet effondrement n’est pas le résultat d’un plan machiavélique concocté par les Russes, les Chinois ou les Iraniens, mais la conséquence directe de décennies de politiques véritablement suicidaires : ils l’ont fait eux-mêmes !

Maintenant, les Russes, les Chinois et les Iraniens attendent, observent (probablement en souriant) et planifient le monde multipolaire sans hégémonie qu’ils veulent créer, avec ou sans la participation des États-Unis et de l’Europe.

Andrei

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone

Expansion de l’OTAN : Les origines de la grave crise actuelle (2/3)

« Je crois que c’est une grave erreur. Vous ne pouvez pas humilier une nation, un peuple et penser que cela n’aura pas de conséquences. Donc ma question est : est-ce une nouvelle stratégie ? »

Pour les Américains, lors des guerres les humains sont l’équivalent des rats dans les laboratoires

par Caitlin Johnstone. Il semble que la guerre par procuration en Ukraine soit également utilisée pour aiguiser les griffes de la machine de guerre impériale en vue d’une guerre chaude imminente avec la Chine et/ou la Russie.

Dur dur d’être vassal

par Bruno Bertez. Les Américains sont féroces, ils veulent que l’Europe soit objectivement condamnée à dépendre des États-Unis dans la perspective de la Grande Confrontation avec le bloc Chinois. Nous sommes dans une phase d’alignement forcé.

Expansion de l’OTAN : Les origines de la grave crise actuelle (1/3)

Le problème d’un contact direct avec la Russie devait se poser – situation que cette dernière considère comme inacceptable, puisqu’un incident de frontière pourrait déclencher une confrontation avec l’OTAN.

Pourquoi Moscou est en position de force

par Bruno Guigue. Contrairement à ce que racontent des médias, le rapport des forces en Ukraine demeure largement favorable à la Russie. Si le conflit s'achève par une débandade ukrainienne, l'OTAN et les USA seront sur la sellette.

Maria Zakharova, une femme au cœur du pouvoir russe

Voici une interview vraiment remarquable de Maria Zakharova. Le point de vue russe est enfin mis à la disposition des citoyens de notre pays qui ne sont pas aveuglés par la Propagande de guerre.

Le coup de massue de Poutine

par Mike Whitney. Toute personne qui se soucie véritablement de l'Ukraine devrait soutenir la neutralité ukrainienne et la fin de l'expansion de l'OTAN. C'est la seule façon de mettre fin à cette guerre.

UKRAINE : L’INSTRUMENT DE LA CIA DEPUIS 75 ANS ! PARTIE 1

De l’utilité de la CIA Les médias ont construit un récit pur et simple sur la « guerre de Poutine » qui dissimule l’expansion impérialiste de l’Amérique en Europe de l’Est. Il s’agit d’un effort tout à fait orwellien pour projeter sur la Russie ce que les États-Unis et leur principal allié impérial, le Royaume-Uni (qu’un journaliste britannique a qualifié de « remorqueur […]

Trois catégories de mercenaires étrangers combattent en Ukraine

Par : Volti
Personne n’est en guerre contre la Russie, mais personne n’empêche les mercenaires de s’engager contre elle. Le refus de nommer ce conflit fomenté pour ce qu’il est vraiment, est une vaste hypocrisie. Source Observateur-Continental Les militants combattant – les mercenaires – aux côtés de l’Ukraine ont tendance à se répartir en trois catégories qui sont très différentes les unes des […]

Les services de renseignement russes surveillent le transfert des personnels et équipements des forces armées ukrainiennes de Kherson vers Zaporozhye

Par : Volti
Source TOPCOR (article traduit) Lors d’un briefing spécialement convoqué, le chef d’état-major interarmées américain, le général Mark Milley, s’est plaint aux journalistes qu’il ne pouvait pas entrer en contact avec le chef d’état-major général des forces armées russes Valery Gerasimov à propos de l’incident avec la chute de missiles ukrainiens en Pologne. Rien d’étonnant à cela : Washington et Kyiv, […]

Attaque contre les églises orthodoxes russes en Ukraine

Par : Volti
Par Manlio Dinucci pour byoblu.com via Mondialisation.ca Le président ukrainien Zelinsky, récitant le scénario écrit par Washington, annonce comme condition pour l’ouverture d’une négociation avec la Russie que celle-ci rétablisse l’intégrité territoriale de l’Ukraine, c’est-à-dire remette dans les mains de Kiev la Crimée et le Donbass habités par des populations russes, paye à Kiev les dommages de guerre et se soumette à […]

La débâcle en chantant (2)

« Je suis favorable à un nouveau train de sanctions », piaffait le 4 avril notre chef de gare tricolore, « en particulier

Suicide européen aux marches de l’Ukraine?

Nous sommes au bord d'un suicide économique lié aux mesures prises à l'encontre de la Russie. Comment en est-on arrivé là, et à qui cela profite-t-il?

The post Suicide européen aux marches de l’Ukraine? first appeared on Ze Rhubarbe Blog.

Les États-Unis utilisent l’Ukraine comme « chair à canon »

Un gauchiste ukrainien critique la volonté de guerre occidentale contre la Russie Par Yuliy Dubovyk Publié le 14 mars 2022

Adhésion de la Suède et de la Finlande à l’OTAN? Pas demain la veille…

Moins d’une semaine après avoir annoncé triomphalement que la Turquie ne s’opposait plus désormais à l’adhésion de la Suède et

La débâcle en chantant

Il est temps de se rendre à l’évidence : au fil des mois Joe Biden est devenu, grâce à sa

Je suis allé parler de vraie démocratie et de PCPP — processus constituant populaire permanent — sur la chaîne LIVRE NOIR

Bonjour,

C’est encore un média de droite qui me donne la parole pour parler de vraie démocratie : cette fois, c’est « Livre Noir », et je crois avoir défendu là quelques idées que je n’avais jamais évoquées ailleurs.

Je ne comprends rien aux titres que la chaîne a donnés à cet entretien : ni à celui de la vidéo, ni à celui de la vignette… Peut-être que vous arriverez à me les expliquer ? 🙂 Moi, j’aurais plutôt intitulé cette émission « Parler de vraie démocratie entre gens « de gauche » et gens « de droite » » ou « Pourquoi Citoyen journaliste complotiste est doublement un pléonasme »… Bon, je ne suis pas bon pour les titres, je le vois bien 🙂 mais vous allez m’aider à en trouver un meilleur, n’est-ce pas ? 🙂

Les commentaires sur la chaîne YT sont déjà nombreux ; il y en a là qui n’aiment vraiment pas (du tout) la démocratie, mais c’est parfois très intéressant à découvrir.

Je remercie les animateurs de cette chaîne pour leur gentille invitation. Je me permets de suggérer à leur équipe, si ça les intéresse (et s’ils arrivent à trouver un volontaire), d’organiser un débat à la loyale entre un connaisseur-défenseur du gouvernement représentatif et moi (moi qui conteste radicalement la légitimité de ce système de domination institué par les dominants eux-mêmes).

Il me semble qu’une fonction essentielle des vrais journalistes est de mettre en scène les conflits, pour éclairer l’opinion avec des controverses présentant les différents arguments en opposition.

Je n’arrive pas à comprendre le désintérêt (voire le dégoût) des médias de gauche sur ce sujet central (du processus constituant nécessairement populaire —en refusant surtout l’élection de l’assemblée constituante— pour produire une émancipation des opprimés au plus haut niveau du droit mais en partant du bas, une sorte d’auto-institution de la société), et ce silence (redoublé récemment d’hostilité) dure depuis 2005 (17 ans de silence, quand même) : pas un article dans le Diplo, ni dans Politis, ni dans l’Huma, ni sur LBSJS, ni nulle part à gauche dans les directions des partis, des syndicats, et chez les intellectuels ; je suis invité seulement dans les collectifs militants locaux, ça oui, et souvent. tout se passe comme si (une grande partie de) « la gauche » avait (très) peur d’un peuple aspirant à devenir souverain (et donc peur de toute forme véritable de démocratie).

Étienne.

PS : pour voir les (centaines de) commentaires sur YT, il faut cliquer ci-dessous sur le titre de la vidéo, en haut à gauche de l’image)

 

L’article Je suis allé parler de vraie démocratie et de PCPP — processus constituant populaire permanent — sur la chaîne LIVRE NOIR est apparu en premier sur Étienne Chouard - Blog du Plan C.

REDESCENTE SUR TERRE – 3 juin 2022 — Le briefing hebdomadaire de Slobodan Despot

Personnellement, je suis abonné à l’Antipresse et je ne manque pas un briefing de Slobodan, chaque vendredi.

Je vous invite à voir celui de cette semaine, très éclairant comme d’habitude :

 


 
Fil Facebook correspondant à ce billet :

 


 
Tweet correspondant à ce billet :

REDESCENTE SUR TERRE
3 juin 2022, le briefing hebdomadaire de Slobodan Despot (@despotica)

Personnellement, je suis abonné à l’@antipresse_net et je ne manque pas un briefing de Slobodan, chaque vendredi.

Je vous invite à voir celui de cette semaine :https://t.co/VnQvzlp0Z0

— Étienne Chouard (@Etienne_Chouard) June 4, 2022


 


 
Telegram correspondant à ce billet :
https://t.me/chouard/615
 


 

L’article REDESCENTE SUR TERRE – 3 juin 2022 — Le briefing hebdomadaire de Slobodan Despot est apparu en premier sur Étienne Chouard - Blog du Plan C.

❌