Plandémie de Covid

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 18 septembre 2021Vos flux RSS

Fantastic Fightin ‘Texas Aggie Band, premier exercice à la mi-temps de 2019

Par : Volti
Pour les maniaques de la précision. Merci à Bébert Thème Michael Jackson : The Ohio State University Marching Band: Michael Jackson Tribute 

Influence du Soleil sur le climat

Par : Volti
Source Aphadolie Des chercheurs ont mis en évidence le processus de formation de nuages à partir du rayonnement cosmique. Il devrait être intégré aux modèles climatiques (mais ce n’est pas le cas). On savait déjà que l’atmosphère terrestre reçoit en permanence des rayons cosmiques, soit des particules chargées (électrons, ions) venant notamment du Soleil ou de supernovæ proches et qui n’ont pu être détournées par […]

La pollution radio-électrique est un fait reconnu par la science

Par : xelnaga
Voici quelques exemples, parmi tant d’autres, qui illustrent le fait que la pollution électro-magnétique est un FAIT reconnu par la science. (Bien-sur, comme pour tant d’autres questions, on trouvera également des études commanditées dans le seul but de noyer le poisson au sujet de ce fait.) Nous sommes malheureusement par rapports à ça dans le même déni que nos prédécesseurs […]
Hier — 17 septembre 2021Vos flux RSS

Vitamine C et traitement anti-infectieux

Par : xelnaga
Illustration/123.RF Voici en premier lieu une publication scientifique décrivant le protocole basé sur l’emploi de la vitamine C d’un médecin chinois : https://www.drwlc.com/…/hospital-treatment-of-serious…/ Je n’arrive malheureusement pas à copier-coller sur cet article ; pour ceux qui comprennent l’anglais ou qui manient le traducteur automatique, j’en recommande chaudement la lecture ; surtout le petit paragraphe au milieu où les doses sont […]

Le ministère de l’Intérieur attaque notre liberté d’informer. Reporterre ne cèdera pas

Par : Volti
Source REPORTERRE Alexandre-Reza Kokabi, journaliste à Reporterre, a été condamné à 750 euros d’amende en couvrant une action d’un mouvement écologiste. Reporterre conteste fermement cette atteinte à la liberté d’informer et dépose ce 16 septembre un recours auprès du ministre de l’Intérieur, M. Gérald Darmanin. L’essence du journalisme, c’est d’aller voir et de raconter ce qu’on voit. Non pas parler sur des […]

Eviter et soulager les calculs rénaux avec les huiles essentielles

Les lithiases rénales plus communément appelées « calculs », sont des cristaux de sels minéraux et d’acides qui se forment dans les voies urinaires. Très douloureuse et souvent récidivante, cette affection peut être soulagée, voire évitée grâce aux huiles essentielles. Ils touchent 5 à 10 % de la population, et principalement les hommes : dans une grosse majorité des cas, […]
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Macron prépare un «Blitzkrieg» pour la présidence française de l’UE

Par : Volti
Par Olivier Renault pour Observateur-Continental Le titre de «Blitzkrieg» est sorti du magazine français Le Point. Observateur Continental, intrigué par le choix de ce vocable nazi et liant une terminologie de guerre pour envahir un espace vital (Lebensraum), a décidé de jeter un œil plus proche sur cette guerre éclaire annoncée. Déjà au début de la pandémie, Emmanuel Macron avait lancé que […]

Un parlementaire britannique énonce la liste des morts & des effets secondaires graves enregistrés dans la base de pharmacovigilance anglaise

Par : Volti
Merci à Françoise G Par Christopher Chope pour resistance-mondiale.com via Mondialisation.ca Il y a beaucoup plus de dommages causés à nos citoyens par les vaccinations au COVID-19 que par tout autre programme de vaccination dans l’histoire. « Sir Christopher Chope, membre du Parlement britannique détaille la liste des effets secondaires.

DONBASS – L’UKRAINE MÈNE UNE ATTAQUE TERRORISTE À L’AIDE DE DRONES ET ENDOMMAGE UN RÉSERVOIR DE CARBURANT À DONETSK

Par : Volti
Par Christelle Néant pour Donbass-Insider Le 11 septembre 2021, l’Ukraine a mené une nouvelle attaque terroriste dans le Donbass, en envoyant deux drones larguer des engins explosifs sur le territoire d’un dépôt de produits pétroliers à Donetsk, endommageant un réservoir de carburant. Sans l’action rapide des pompiers de la RPD (République Populaire de Donetsk), l’incendie qui s’est déclenché aurait pu […]

« La façon simple de devenir riche quand on est paresseux ! » L’édito de Charles SANNAT

Par : Volti
Par Charles Sannat pour Insolentiae Mes chères impertinentes, chers impertinents, Beaucoup veulent devenir riches, et idéalement sans travailler. Travailler cela peut vite être fatigant, vous en conviendrez. Alors, il y a plusieurs façons pour devenir riche sans trop s’épuiser. Vous pouvez jouer au loto. Vous avez sans doute essayé d’ailleurs. Comme moi, je l’avoue. Ce n’est pas que « jouer au […]

Le spectre de la politique

Par : xelnaga
LE SPECTRE DE LA POLITIQUE Je me suis beaucoup questionné au sujet des causes de la stagnation politique caractéristique de l’époque qui commencerait, disons depuis les premières années de ce siècle. La réponse qui me venait le plus souvent à l’esprit faisait massivement appel à la notion psychologique d’addiction ainsi qu’à l’ensemble des mécanismes physico-neuro-chimiques qui sous-tendent cette dernière. Mais, […]

Ils ont DÉJÀ confisqué votre épargne : La méchante gaffe de la chef-économiste du Trésor

Par : Volti
Source L’investisseur sans costume Ma chère lectrice, mon cher lecteur,  Ainsi votre épargne en banque est-elle déjà confisquée pour payer la crise.  C’est ce que vient d’avouer, au détour d’une énorme gaffe, la chef économiste du Trésor Agnès Benassy-Quéré dans une note sobrement intitulée : « D’où vient l’argent ? ». [1] D’où ? Eh beh, de votre compte courant nous explique-t-elle en toute décontraction.  Il est toujours […]

Big Pharma: Comment ils ont intoxiqué les Américains à l’opium – 500 000 morts

Par : Volti
Par Patrice Gibertie pour Le blog de Patrice Gibertie via Mondialisation.ca Les opiacés ont tué 500 000 Américains dont beaucoup après prescription médicale et autorisation de la Food and Drug. On vient d’apprendre que la famille  propriétaire de PURDUE avait plaidé coupable et soldé ses comptes avec la justice  pour 4,5 MILLIARDS DE $ ; le cabinet MC KINSEY qui […]

LIBERTE – 2021 (documentaire, enquête vaccin, société…) VF – Film complet – ETTORI

Par : Volti
Source 𝕃𝕚𝔹𝔼ℝ𝕋𝕐 𝕍𝕆𝕚ℂ𝔼 LIBERTE est une enquête réalisée par Ariakina et Magà Ettori qui montre l’envers du décor de la Santé en France. LE CONTEXTE :Confronté à une reprise de l’épidémie de Covid-19, le chef de l’Etat annonce le 12 juillet 2021, l’obligation vaccinale pour les soignants, ainsi que l’extension du pass sanitaire.Applaudis lors de la première vague de la […]

L’obsession de la « vaccination » contre la COVID-19

Par : KromoZom Y
Depuis le début de cette campagne de propagande covidiste acharnée dans le seul but de rendre obligatoire la « vaccination » anti-Covid, ou tout au moins dans le but de faire pression sur les personnes afin de les pousser, bon gré mal gré, à se faire injecter les produits expérimentaux à ARNm ou à ADN, je constate que ceux qui […]

Hausse de 15 à 25 % des prix pour la papeterie l’année prochaine

Par : Volti
Charles Sannat pour Insolentiae La papeterie va subir une hausse des prix de 15 à 25 % l’année prochaine « En effet, dès l’an prochain, l’industrie du papier va connaitre une hausse des prix de 15 à 25 %. Cela est dû à des pénuries de matières premières, de plus en plus inquiétantes car elles touchent de nombreuses industries ». « Eric Jouan, […]

« Panique en Australie. Les rayons sont vides, pénurie de tout !! » L’édito de Charles SANNAT

Par : Volti
Par Charles Sannat pour Insolentiae Mes chères impertinentes, chers impertinents,  Comme vous le savez sans doute je me méfie toujours la toute puissance de l’Etat, ici comme ailleurs, car c’est toujours le même résultat à l’arrivée. Les Etats ne savent pas nous enrichir, mais avec une constance étonnante partout à travers le monde, ils s’évertuent avec une efficacité remarquable à […]

L’euro digital, l’arme ultime de la BCE

Avertissement : ce que j’explique ici n’est pas ma propre opinion, mais n’est que le point de vue des banquiers centraux. Si j’étais banquier central, nul doute que mes solutions seraient toutes différentes. Je mets bout à bout des événements et déclarations pour tenter d’expliquer les choix faits par nos banquiers centraux dans le passé et dans le futur proche. […]

Rapport de situation hebdomadaire du Donbass (Vidéo) – 11 septembre 2021

Par : Volti
Par Christelle Néant pour Donbass-Insider Chaque semaine, nous vous proposons un rapport de situation (militaire, politique, économique et sociale) en vidéo et en français de la semaine écoulée concernant le Donbass, l’Ukraine, et la Russie. Cette semaine, le rapport de situation couvre principalement l’évolution de la situation militaire dans le Donbass et le bilan humain de la semaine suite aux […]

[MISE A JOUR] La collapsologie en tant que fausse opposition au mercantilisme ?

Par : xelnaga
Collapse pour illustration Un jour, dans le contexte d’une publication que j’avais posté sur les manipulations sémantiques opérées par les idéologues de la Droite mercantilo-industrielle, quelqu’un m’avait conseillé de m’intéresser à un auteur du nom de Pablo Servigne. Je voudrais commenter ici l’article de wikipedia qui lui est consacré. Dans un premier moment, ma réaction est plutôt enthousiaste : je […]

Un peu de collapsologie océanique

Par : xelnaga
  ACIDIFICATION DES OCÉANS, ULTRAVIOLETS , PLANCTON ET OXYGÈNE   L’océan absorberait environ 30% du dioxyde de carbone (CO2) présent dans l’atmosphère, de deux manières différentes (les végétaux sur la terre ferme en absorberaient autour de 20%) : Le procédé physico-chimique représente 90% de l’absorption : le CO2 est absorbé dans l’océan de façon strictement mécanique et chimique. Plus les eaux […]

BONNE RENTRÉE SANITAIRE : VERS UN MONDE D’APRÈS TOTALITAIRE

Le 12 juillet dernier, Emmanuel Macron annonçait l’extension du passe sanitaire, autrement dit une vaccination (presque obligatoire) pour celles et ceux qui souhaitent conserver un mode de vie normal. Cette annonce présidentielle du début de l’été a fait l’effet d’un choc pour la partie (encore consciente) de la population, qui a vu ses doutes se transformer définitivement en réalité. En effet,  l’instauration […]

[Mise à Jour] Nucléaire, ozone et pollution

Par : xelnaga
Voici un petit parcours des conséquences écologiques de l’utilisation de la technologie nucléaire et plus précisément des essais militaires de bombes atomiques. Au passage, on commentera les exemples de possibles tentatives de manipulations syntaxico-médiatiques que l’on trouvera sur le chemin. PIECES DU DOSSIER 1. la durée de vie des déchets de l’industrie nucléaire Voici un texte tiré du site internet […]

Retour de bâton de la politique étatsunienne de sanctions contre la Syrie

Par : Volti
Par Moon of Alabama pour Le Saker Francophone L’hostilité des États-Unis envers l’axe de la résistance en Iran, en Irak, en Syrie et au Liban conduit à des objectifs contradictoires. Si les États-Unis veulent isoler la « résistance », ils veulent aussi conserver leur rôle dominant au Liban. Ces objectifs sont désormais en conflit. Les États-Unis se trouvent donc dans une situation où ils devront […]

« L’aveux incroyable de Roland Dumas: « Notre erreur c’est avoir voulu faire l’Europe » !! » L’édito de Charles SANNAT

Par : Volti
Par Charles Sannat pour Insolentiae Mes chères impertinentes, chers impertinents, L’Europe, l’Europe… le mantra sur lequel il est interdit de revenir tant la religion de la classe politique française est européiste. Pourtant les faits montrent sans ambiguité que l’Europe est une vaste histoire mensongère. L’Europe c’est la paix. Dans les faits, la paix n’a pas été apportée à proprement parler […]

Le réchauffement masque la destruction de la couche d’ozone

Par : xelnaga
Le réchauffement du au carbone constitue un immense camouflage médiatique pour masquer la destruction de la couche d’ozone par les halocarbures, le protoxyde d’azote, les épandages et les ondes radio-électriques.   J’ai remarqué que beaucoup assimilent toute évocation d’un danger écologique global à une tentative de manipulation médiatique destinée à détourner l’attention des conséquences socio-économiques de la politique mondialiste. Il […]

« Boycott. Mac Do ferme 3 restaurants. Plus de personnel !! » L’édito de Charles SANNAT

Par : Volti
Par Charles Sannat pour Insolentiae Mes chères impertinentes, chers impertinents, Voilà une conséquence très concrète de la mise en place d’un pass sanitaire bien mal conçu, mis à la hâte et qui n’a strictement aucun intérêt sanitaire. Je rappelle à ceux qui font encore l’effort de penser et de réfléchir que si l’on ne sait pas tout, certains éléments sont […]

François Asselineau (UPR) atomise l’actualité politique et sanitaire

Par : Volti
Source TVLibertés via Aphadolie François Asselineau fait sa rentrée sur TVLibertés ! Le président de l’UPR, invité de « Politique & Eco », a mis le bleu de chauffe pour décrypter l’actualité. Tout y passe : l’Afghanistan, la politique politicienne avec les différentes primaires, mais aussi tout un volet sur la gestion dite sanitaire du gouvernement avec ses conséquences catastrophiques pour notre […]

Mortalité et confinements : ces chiffres qu’on ne veut pas voir

Par : Volti
Par Nasier Ockham et h16 Et pour continuer dans le chapitre de la statistique amusante, je vous propose aujourd’hui, toujours grâce à l’aide de Nasier Ockham qui a réalisé les analyses statistiques suivantes, de tenter une évaluation de ce qu’ont coûté les confinements en termes humains et d’apporter une lumière statistique sur l’état général des établissements hospitaliers publics français. Des […]

FONDAMENTAUX : RENTRÉE SOUS TENSION POUR LES CRYPTOMONNAIES

Le deuxième prêteur hypothécaire américain acceptera les paiements en bitcoins United Wholesale Mortgage a annoncé son intention d’accepter les cryptomonnaies pour les prêts immobiliers. Une grande première apparente pour le secteur hypothécaire national. La société espère commencer à accepter le bitcoin au troisième trimestre et pèse actuellement d’autres devises numériques comme l’Ethereum. Test de CBDC en Corée du Sud avec […]

Une étude révèle que le regard mutuel avec un robot affecte l’activité neuronale humaine

Par : Volti
La dame qui a fait l’étude n’a apparemment jamais joué au poker, jeu de bluff par excellence, où la prise de décision ne doit pas être influencée par les regards entre partenaires. C’est au plus à même de dissimuler, « faire croire » qu’ira le « pot » ou au plus chanceux Par Quentin Claudel pour la Robolution Voici une étude mêlant psychologie et […]

« France, l’effondrement économique en une image !! » L’édito de Charles SANNAT

Par : Volti
Charles Sannat pour Insolentiae Mes chères impertinentes, chers impertinents, Du haut de cette pyramide de dettes et de difficultés c’est 264 milliards d’euros qui nous séparent de l’Allemagne, cet écart de 264 milliards c’est 182 milliards d’excédents pour l’industrieuse Allemagne et 82 milliards de déficit de la balance commerciale pour notre pays la France. Pour l’entendre encore trop souvent, je […]

Face à l’obligation vaccinale, ces grands hôpitaux qui reculent faute de personnels

Par : Volti
Merci à Françoise G Par Éric Verhaeghe pour Le Courrier des Stratèges L’échéance du 15 septembre où les hôpitaux devront suspendre les personnels qui refusent l’obligation vaccinale approche. Le plus grand flou règne sur la réalité du terrain. Le gouvernement continue un travail de propagande sans limite pour expliquer que les non-vaccinés ne sont plus que quelques irréductibles… Mais selon […]

La technosphère et la noosphère de la Terre

Par : hervek

Par Dmitry Orlov – Le 19 aout 2021 – Source Club Orlov

Dans mon livre de 2016 « Réduire la technosphere« , j’ai décrit la technosphère comme une intelligence émergente mondiale non humaine dirigée par une téléologie abstraite de contrôle total, une machine en réseau avec quelques pièces mobiles humaines (de moins en moins nombreuses chaque jour), totalement dépourvue de tout sens moral ou éthique (mais habile à utiliser la moralité et l’éthique à des fins de manipulation). La technosphère peut vous maintenir en vie et vous offrir un certain confort si elle vous trouve utile, mais elle peut tout aussi bien vous tuer, ses technologies meurtrières étant parmi les plus avancées. J’ai fait valoir que nous devrions nous efforcer de réduire la technosphère, non pas en l’éliminant complètement, car cela entraînerait la mort de milliards de personnes, mais en la maîtrisant et en devenant son maître plutôt qu’elle ne soit notre maître.

Mon livre a défini la moitié du problème, mais en se concentrant sur la seule technologie, il a ignoré l’autre moitié en plaçant hors de portée une question importante : qu’est-ce qui motive la totalité de l’activité humaine ? Oui, la technosphère ne se soucie pas particulièrement de savoir si nous vivons ou mourons. Si nous devons réduire la technosphère, dans quel but ? La technosphère est puissante, et se battre contre elle requiert une certaine dose d’héroïsme et d’abandon sauvage. Mais qu’est-ce qui doit nous motiver à devenir des héros – la peur de la mort ? Eh bien, la peur n’a jamais produit de héros. Pourquoi essayer d’être un héros si la simple lâcheté peut produire des résultats similaires ?

Ce qui peut contrôler et réduire la technosphère, ce n’est pas vous ou moi et nos efforts dérisoires et pathétiques, mais des forces culturelles et civilisationnelles qui échappent à notre contrôle. Pour les comprendre, nous devons d’abord admettre que rien n’est hors de portée. Nous devons commencer par examiner la variété des mythologies religieuses qui servent de base à la plupart des motivations humaines. Certaines d’entre elles limitent la technosphère de manière délibérée, tandis que d’autres la laissent se déchaîner. Ces mythologies, ainsi que tout ce qui est construit au-dessus d’elles, constituent la noosphère de la Terre, que je vais tenter de décrire.

Le monde a sensiblement changé au cours des années qui se sont écoulées depuis que j’ai publié ce livre, notamment dans le sens d’un contrôle total de la technosphère sur nos vies. Une grande partie de la population mondiale se voit maintenant donnée des ordres, souvent apparemment au hasard, injectée des concoctions expérimentales aux conséquences à long terme inconnues, forcée de s’isoler et de porter des masques. Un certain virus respiratoire, qui n’est pas particulièrement mortel et qui est probablement artificiel, a fourni une excuse commode pour masquer les évolutions désastreuses de la disponibilité et de l’accessibilité des combustibles fossiles. Dans de nombreuses régions du monde, les libertés humaines fondamentales se sont pratiquement évaporées : les gens vivent désormais dans un panoptique, observés et surveillés en permanence pour détecter tout signe de désobéissance par leurs ordinateurs et leurs smartphones, par des caméras de sécurité omniprésentes, et leur discours public censuré par des algorithmes d’intelligence artificielle. Il semblerait que nous vivions désormais dans une anti-utopie technologique qui surprendrait à la fois Orwell et Huxley. La technosphère semble avoir gagné ; à partir de 2021, rien ne l’empêchera de mettre sur la touche les sages et les vieux, de laver le cerveau des jeunes et des idiots et de remplacer les humains par des gadgets.

Ce que je proposais dans ce livre n’a pas fonctionné, mais j’ai depuis appris suffisamment de choses pour essayer de résoudre le problème, du moins du point de vue d’une meilleure compréhension. Pour ce faire, nous devons d’abord faire un zoom arrière et replacer le concept de technosphère dans son contexte. La technosphère n’est qu’un aspect d’un schéma intellectuel plus vaste créé par le scientifique russe Vladimir Vernadsky, une sommité de la science du 20e siècle qui a fondé des disciplines scientifiques entièrement nouvelles – la biochimie et la radiogéologie – et a été l’un des fondateurs de la minéralogie et de la géochimie génétiques. Aucun des autres scientifiques du XXe siècle n’a pu se comparer à lui dans l’étendue de ses connaissances. L’apogée de sa créativité a été son enseignement sur la biosphère, résultat de la synthèse d’idées et de faits provenant de dizaines de branches différentes des sciences naturelles. Vernadsky était un élève de Dmitry Mendeleïev, qui, avec son invention de la table de Mendeleiev, a fondé la chimie moderne. Vernadsky était à son tour le professeur d’Igor Kurchatov, le scientifique nucléaire qui, entre autres, a fourni à l’URSS la dissuasion nucléaire qui l’a sauvée de l’anéantissement par les États-Unis, qu’elle prévoyait de réaliser dans les années qui ont suivi le bombardement atomique réussi du Japon.

Ces phares brillants de la science mondiale ont été résolument ignorés par l’Occident. La contribution de Mendeleïev étant impossible à ignorer, son tableau fut timidement rebaptisé « tableau périodique des éléments », tandis que Vernadsky est à peine mentionné. Pourtant, c’est Vernadsky qui a fourni le meilleur cadre conceptuel pour comprendre la vie sur Terre et la place qu’y occupe l’humanité, bien mieux que le théologien amateur qu’est James Lovelock, qui a créé une Gaia entièrement imaginaire et, dans sa dernière version, prétendument vengeresse. Mais Gaïa est politiquement utile en menaçant de déchaîner sa douce vengeance sur quiconque ose tracer des empreintes de carbone sur le tapis de son salon.

Examinons le modèle de Vernadsky, qui englobe à peu près tout ce qui devrait nous préoccuper. Sans entrer dans les détails, la Terre est une boule avec un noyau de fer solide entouré d’un manteau de roches silicatées fondues ou semi-fondues sur lequel flotte une fine croûte composée d’éléments plus légers qui constituent le fond des océans et les îles et continents que nous habitons. Les réactions de fission nucléaire au sein de la Terre génèrent de la chaleur qui est dissipée par le volcanisme, le mouvement des plaques tectoniques et le réchauffement des océans du bas vers le haut. Il est amusant de constater que les scientifiques du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), motivés par leur programme, ont constamment raté le plus simple des tests en sciences de la Terre, affirmant que la fonte des glaciers entraînera une élévation du niveau des mers, sans remarquer que les terres sur lesquelles reposent les glaciers et les fonds marins que leur eau de fonte pousserait vers le bas sont à flot. Si la glace terrestre fond et s’écoule dans les océans (un processus qui prendrait jusqu’à un million d’années), les tremblements de terre provoqueraient l’élévation de la terre et l’abaissement du plancher océanique, annulant ainsi l’effet.

La biosphère (terme inventé par Vernadsky) est une sphère située entre les couches supérieures de la croûte terrestre et les parties inférieures de la stratosphère, où se trouvent tous les êtres vivants, tandis que les zones situées au-dessus et au-dessous sont entièrement dépourvues de vie. Mais ce n’est pas tout ce qui se passe. Depuis l’évolution de l’Homo sapiens, la biosphère a été de plus en plus transformée par les effets de deux autres entités sphériques. La noosphère (du grec nöos, connaissance ou sagesse) est une sphère de la connaissance humaine. La noosphère est ce qui rend l’Homo sapiens sapiens. Il y a aussi la technosphère (également une invention de Vernadsky), qui englobe la panoplie toujours plus grande d’astuces techniques à la disposition de tous les Homo sapiens, quelles que soient leurs différences noosphériques, et qui a de plus en plus développé un esprit primitif et un agenda qui lui est propre.

Pour la biosphère comme pour la noosphère, la diversité est essentielle. Bombardez la Terre d’astéroïdes ou de bombes nucléaires, recouvrez-la de cendres volcaniques provenant d’éruptions volcaniques, modifiez subtilement la chimie de son atmosphère en brûlant tous les combustibles fossiles que vous pouvez trouver – et elle finira par rebondir, car une fois la poussière retombée, certains organismes qui étaient auparavant tapis dans l’ombre remonteront des profondeurs de l’océan ou ramperont hors d’une crevasse et évolueront pour occuper chaque nouvelle niche disponible. Il en va de même pour la noosphère : un certain ensemble de mythes (capitalisme, communisme, socialisme, démocratie, progrès, catastrophisme climatique, valeurs humaines universelles, etc.) peut prospérer pendant un certain temps, puis périr, et d’autres mythes, peut-être plus récents, mais très probablement plus anciens, sortiront de l’ombre et prendront leur place.

Si vous pensiez que la noosphère englobe ce que vous connaissez ou considérez comme des connaissances communes dans un sens officiellement reconnu au niveau international, vous auriez probablement tort. La noosphère est une pile qui comprend les relations sociales, les traditions politiques, l’histoire, la langue, les coutumes et les lois locales, les traditions, les observances religieuses et, à sa base, les mythes religieux qui donnent un sens à la vie. Allez voir une personne au hasard et demandez-lui : « Quel est le but de votre vie ? » Si la réponse est du type « Travailler et s’amuser avec les autres », « Devenir riche et coucher avec des tas d’inconnus » ou « Gagner suffisamment pour nourrir ma famille », alors l’Homo sapiens auquel vous vous adressez n’est peut-être pas particulièrement sapiens, puisque les mêmes motivations peuvent animer un singe, un éléphant, un pingouin ou même un termite. Une réponse plus intéressante serait plutôt du type « Ne faire qu’un avec mon animal spirituel » ou « Entrez dans le royaume des cieux » ou « Brisez le cycle de la mort et de la résurrection en atteignant le nirvana ».

Malgré leur grande diversité, les mythes qui servent d’éléments fondateurs de la noosphère peuvent tous être classés dans des catégories identifiées par un membre de l’ensemble suivant : {NULL, 0, 1, 2, 3}. Ces identificateurs indiquent les mythologies athées, polythéistes, monistes, dualistes et trinitaires. Ces nombres n’obéissent pas aux lois de l’arithmétique mais se comportent de la manière suivante, contre-intuitive et non évidente :

  • Athée : NULL est NULL
  • Polythéiste : 0 = ∞
  • Moniste : 1≠1
  • Dualiste : 1+1=1
  • Trinitaire : 1+1+1=1

La semaine prochaine, nous examinerons chacun de ces cas.

Dmitry Orlov

Le livre de Dmitry Orlov est l’un des ouvrages fondateurs de cette nouvelle « discipline » que l’on nomme aujourd’hui : « collapsologie » c’est à-dire l’étude de l’effondrement des sociétés ou des civilisations.

Il vient d’être réédité aux éditions Cultures & Racines.

Il vient aussi de publier son dernier livre, The Arctic Fox Cometh.

Traduit par Hervé, relu par Wayan, pour le Saker Francophone

Nouvel hôpital: audit permanent. Collecte et traitement des données en continu.

Par : Volti
Par Liliane Held khawam Cette expérience se passe à Marseille en collaboration avec le Prof Philippe BROUQUI, Chef des équipes des Approches innovantes dans la lutte contre la contagion Note: Le service du professeur Brouqui a pour mission: 1. Stratégie Scientifique et Projets Les infection associées aux soins ( IAS ) détiennent toujours un triste record de plusieurs milliers de […]

⛔ RECONFINEMENT AU MOINDRE NOUVEAU CAS !

Libéré sous caution (vaccinale) Tout va au mieux dans le meilleur des mondes. Selon le Républicain lorrain : « L’incitation des détenus à la vaccination en échange d’une remise de peine n’est pas une première en France […] Depuis cette semaine, c’est à la maison d’arrêt de Sarreguemines que l’initiative est en discussion. […] La direction y est favorable », confirme une source interne à […]

Le Panshir a l’agonie.

LE PANSHIR À L’AGONIE Kandahar serait tombé et la résistance menée par le fils de feu Ahmed Shah Massoud obligée de se réfugiée dans les donjons naturels des montagnes du Panshir… Dans le chaos organisé en Afghanistan par les USA et leurs laquais de l’OTAN, les nouveaux maîtres de Kaboul ont engagé une première bataille de cette nouvelle stratégie étasunienne […]

⚡️ LE YUAN DEVIENT LA TROISIÈME DEVISE MONDIALE

Les sanctions américaines contre la Chine n’ont pas été efficaces L’internationalisation du yuan chinois s’est accélérée en 2020, malgré la pandémie mondiale dévastatrice par les mesures politiques prises et les sanctions du gouvernement américain pour gêner la croissance chinoise. Les experts prédisent qu’il existe une grande possibilité pour une internationalisation plus prononcée de la monnaie chinoise avec une croissance des flux de […]

La médecine financiarisée est numérique. Elle n’a que faire d’un Raoult ou d’un Fouché.

Par : Volti
Source Liliane Held Khawam La crise Covid a mis deux noms de médecins sur le devant de la scène. Leur premier dénominateur commun est leur lieu de travail: Marseille, et le 2ème concerne leur profil personnel qui refuse les décisions consensuelles si celles-ci ne correspondent pas à leur éthique, ou qui mettrait en danger la qualité de leur intervention médicale. […]

RAPPORT DE SITUATION HEBDOMADAIRE DU DONBASS (VIDÉO) – 4 SEPTEMBRE 2021

Par : Volti
Par Christelle Néant pour Donbass-Insider Chaque semaine, nous vous proposons un rapport de situation (militaire, politique, économique et sociale) en vidéo et en français de la semaine écoulée concernant le Donbass, l’Ukraine, et la Russie. Cette semaine, le rapport de situation couvre principalement l’évolution de la situation militaire dans le Donbass et le bilan humain de la semaine suite aux […]

UE : un projet de loi menace les producteurs de plantes aromatiques et d’huiles essentielles

Par : Volti
Source La Relève et la Peste Sans approche spécifique pour les substances naturelles, à terme, les huiles essentielles pourraient être remplacées par des huiles de synthèse auxquelles on aura ôté les molécules suspectes. Ces produits de laboratoire seraient jugés inoffensifs alors qu’ils sont dérivés du pétrole et ont un coût environnemental très fort. Chez les producteurs de plantes aromatiques et […]

Canada: Les non vaccinés ne pourront plus bénéficier du panier alimentaire

Par : Volti
C’est plus qu’inacceptable ! Comme ils se refilent les « bons plans » pour obliger les gens à se faire injecter, d’ici à ce que ça arrive chez nous…… Merci à Marc Hubert. Source MediainfociteTV Isabelle enquête; Un organisme communautaire prive des familles démunies de panier de nourriture parce qu’elles n’ont pas de passeport vaccinal. INACCEPTABLE !!!

COVID : la protéine de pointe du virus peut modifier certaines cellules au niveau du cœur

Par : Volti
Source TruthMyScience Les nombreuses études publiées sur la dynamique du coronavirus SARS-CoV-2 et ses effets sur l’organisme ont montré qu’il s’agissait d’un virus extrêmement complexe aux impacts multiples. Pouvant à la fois toucher les poumons, le cœur ou encore le cerveau, le SARS-CoV-2 entraîne des conséquences profondes sur le corps. Et récemment, des chercheurs en ont encore découvert un exemple […]

⚡️ LA CRISE AGRICOLE : LES EXEMPLES DU VIN ET DU CAFÉ

Augmentation du prix du café Le prix du café risque de continuer d’augmenter prochainement et personne ne semble s’en soucier. En effet, de nombreuses sècheresses et autres gels ont causé de mauvaises récoltes cette année, notamment au Brésil qui est le premier producteur mondial de café. De plus, le coût du transport a augmenté. C’est surtout le prix de l’arabica […]

Endurer la terreur pour toujours: d’Al-Qaïda à l’EI-K

Par : Volti
Source Observateur-Continental Une collaboration entre le Pentagone et les talibans est établie; les éternelles guerres de l’ombre de la CIA sont une toute autre paire de manches. C’était, il y a 20 ans aujourd’hui. L’Asia Times a publié Get Osama! Now! Or else… (Attrapez Oussama! Maintenant! Ou bien…). Le reste appartient à l’histoire. Rétrospectivement, cela ressemble à des nouvelles d’une autre galaxie, d’avant la planète du […]

Le pass sanitaire, cette réussite que le monde nous envie mollement

Par : Volti
Par H16 Dans un pays comme la France, il n’y a pas tous les jours de motifs de réjouissance. Heureusement, lorsqu’on est un journal sur-subventionné français, on sait se satisfaire de peu, comme l’Express, qui estime que le « pass sanitaire » est à présent un réussite telle qu’elle est maintenant enviée du reste du monde. Dans un articulet rassemblant les rares témoignages […]

« Inflation des prix alimentaires… 32.9 % sur un an !! » L’édito de Charles SANNAT

Par : Volti
Par Charles Sannat pour Insolentiae Mes chères impertinentes, chers impertinents, L’inflation sera peu durable, momentanée… D’ailleurs elle ne sera pas si élevée que cela. Voilà pour le discours officiel des banques centrales. Le 2 juillet dernier j’ai longuement discuté de l’inflation avec David Jacquot pour l’émission Ecorama. Vous pouvez la visionner ci-dessous. L’idée était de défendre le scénario d’une inflation […]

⛔ L’EFFICACITÉ DES VACCINS CONTRE LE COVID-19 EN CHUTE LIBRE MAIS…

La dictature sanitaire continue : le vaccin est de moins en moins pertinent, mais… en marche ! « Ces chiffres représentent vraiment un déclin d’efficacité pour le vaccin de Pfizer/BioNtech, selon les chercheurs de l’université d’Oxford ». DADO RUVIC / REUTERSApparemment, l’anti-virus Pfizer est plus efficace que celui d’AstraZeneca, face au variant Delta bien que son efficacité décline sur quelques mois, selon les chercheurs […]

« Alors que les écrans rendent idiots vos enfants, la Chine les interdit pour les mineurs !! » L’édito de Charles SANNAT

Par : Volti
Charles Sannat pour Insolentiae Mes chères impertinentes, chers impertinents, Les ravages des écrans sont évidents sur nos enfants et ce n’est pas faute de régulièrement m’en faire écho dans ces colonnes, mais nous sommes peu nombreux à vouloir le voir, à accepter d’en parler, et encore moins nombreux à avoir le courage d’expliquer aux enfants et de façon générale aux […]

Passe « sanitaire » : l’issue collective contre l’impasse individuelle

Par : sellami
L’infâme pseudo-sésame s’imposant à tout le monde, tout le monde devrait le refuser, à commencer par les salariés des entreprises qui l’exigent. On ne le répétera jamais assez : manifester ne suffira pas à mettre en échec le gouvernement et l’oligarchie dont il relaie les intérêts. Si la population se contente de déambuler dans les rues tous les samedis en […]

A-Cova-lypse Now

Image d’illustration/123.RF Tant qu’à faire, soyons fous. Puisque nos idées nous collent la cible de « complotiste » dans le dos, alors qu’elles relèvent pourtant du simple bon sens conjugué avec un élémentaire principe de précaution, on va aller jusqu’au bout du raisonnement et imaginer ce qui pourrait se passer si… Toute ressemblance avec des évènements existants est purement fortuite. Dans un […]

La menace technologique qui pèse sur les peuples se concrétise

Par : xelnaga
Dossier sur la combinaison de la menace radioélectrique et nanométrique. 1. La vague du graphène En guise d’introduction un article qui résume les plans officiels de l’élite mondialiste par rapport à l’industrie du graphène : • lesmoutonsenrages.fr/2021/08/09/le-graphene-et-le-renouveau-de-la-machine-industrielle-planetaire Voir également à ce sujet : « Graphene Flagship » « Doté d’un budget d’un milliard d’euros, le programme Graphene Flagship a pour mission de faire passer […]

⚡️ FORTS GAINS À LA RENTRÉE SUR LES CRYPTOMONNAIES ?

On respire un peu Le Bitcoin passe au-dessus de la barre des 46 000$, qui était son apogée depuis mi-mai. Tous les intéressés surveillent de près le deuxième semestre et la rentrée de septembre en espérant une seconde phase de bull run avant 2022. Espérons ! Punchline La sénatrice américaine Cynthia Lummis a balancé un pavé dans la mer en s’exprimant […]

Le Pass sanitaire préfigure la marque de la bête, car le gouvernement prend le contrôle du corps humain. Monseigneur Schneider

Par : Volti
Merci de commenter sur le fond de ce message, en respectant les opinions de chacun. Source Liliane Held Khawam Apocalypse 1316 Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, 17 et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom […]

⚡️ PASS SANITAIRE : VERS LE BOYCOTT GÉNÉRALISÉ

Ni vu, ni connu, je te mondialise Avec tout le remue-ménage que cause le rhume-19, une autre loi délétère a été votée et cela est passé relativement inaperçu : la fin de l’école à la maison. À présent, vous n’aurez pas d’autres choix que de laisser la République abêtir vos enfants, en les tirant vers le bas avec le culte de […]

Ségrégation sanitaire : les Brigades de la Limonade vont nous coûter cher

Par : Volti
Par H16 Le mois d’août s’achève mais il sera difficile de revenir sur ces cinq dernières semaines de puissants délires qui se sont multipliés en République du Bisounoursland : trop d’absurdités se sont enchaînées au Cerfaland, et obligent l’observateur extérieur à ne retenir qu’une écume passagère… Qui n’en reste pas moins significative de l’air du temps. Air du temps qui ne […]

De l’empire britannique au IVème Reich

Par : KromoZom Y
par Valérie Bugault. Le globalisme financier, véritable intégrisme commercial, comme origine des Guerres Mondiales d’hier et de demain I°) Bref rappel du déroulé des séquences historiques depuis les Révolutions du XVIIIe siècle Du point de vue politique, à partir des velléités impériales d’Olivier Cromwell (1599 – 1658 ; cf. herodote.net/Lord_protecteur_et_dictateur_de_fait-synthese), ce qui deviendra l’empire britannique a étendu son emprise sur le monde via […]

Inondés

Quelque part au bord d’un lac, janvier 2021 Pour la première fois il y a cent trente sept jours, j’ai dormi dans ma caravane fraîchement acquise. Pour de nombreuses raisons, dont l’une présente dans votre existence à tous, à savoir les chamboulements causés par le Covid 19, j’ai décidé de me mettre au vert pour compenser un peu toute cette […]

11 Septembre 2001 : le risque d’un remake en pire

Par : sellami
Il serait étonnant que les criminels qui ont commandité l’explosion du World Trade Center, n’aient pas préparé de nouvelles attaques pour fêter l’anniversaire de leur putsch victorieux. Ce 11 septembre 2021, l’on commémorera les vingt ans des attentats du 11 septembre 2001. A vrai dire, en un sens, cela fait vingt ans que l’on n’en finit plus de commémorer cette […]

Métaphore covidienne

Excellent ! Merci Naelle On en parle beaucoup, on en parle tout le temps, on ne parle plus que de cela, les vaccins, ceux qui sont pour, ceux qui sont contre. Alors, une petite métaphore qui sera parlante, je l’espère, pour expliquer les racines de la méfiance. Ceci est un billet d’humeur, pas un cours de sciences que je n’ai […]

Une infographie virale révèle la quantité choquante de matériel militaire que Biden a offert aux talibans

Par : Volti
Source Aubedigitale Lorsque le président Biden laisse des milliards de matériel militaire américain entre les mains de terroristes qui détestent l’Amérique – après avoir eu sept mois pour « planifier un retrait » – il ne plaisante pas. Selon une infographie désormais virale du Sunday Times, les opérations terroristes en cours bénéficieront du luxe de plus de 22 000 Humvees, 42 000 pick-up et SUV, 16 […]

Le travail est-il encore un libre choix ?

Ce que vous allez lire est une lettre de l’Assurance Maladie, service médical, pays de la Loire, envoyée a un de ses employés qui refusait l’injection « obligatoire ». Trois pages coercitives explicatives, avec en conclusion l’obligation vaccinale fixée au 16 octobre 2021, dernier carat. Après cette date, s’il n’est pas vacciné, plus de travail et plus d’indemnités. Vous êtes bien assis […]

Joseph Stroberg : La clef de la libération

Par : Volti
Depuis 18 mois, nous ressassons, vitupérons, critiquons ce que nous vivons, en occultant tout ce qui n’est pas « LE Virus ». Je vous ai souvent suggéré, d’emboîter les pièces de ce gigantesque puzzle, que sont les évènements plus ou moins médiatisés qui assaillent notre quotidien et n’ont apparemment, aucun lien entre eux. Pourtant, tout est lié pour édifier ce nouveau monde […]

⛔ AVOIR DÉJÀ EU LE COVID-19 PROTÈGE MIEUX QUE LE VACCIN PFIZER

Les résultats d’une nouvelle étude israélienne concernant l’efficacité du vaccin Pfizer Les personnes qui se sont remises d’un épisode de Covid-19, au cours de l’une des premières vagues de la pandémie, semblent avoir un risque plus faible de contracter le variant delta que celles qui ont reçu deux doses du vaccin de Pfizer et BioNTech. La plus grande analyse faite comparant l’immunité naturelle – […]

UN HOLD UP SANS MASQUE NI HONTE

UN HOLD UP SANS MASQUE NI HONTE   Il fut un temps où les voleurs se cachaient et où les criminels mentaient. Ce temps là est bien révolu car, du haut de leur arrogance protégée par des étatismes à leurs ordres, les thuriféraires du mondialisme occidental tout comme les capitaines de son complexe militaro-industriel revendiquent désormais haut et fort l’esclavagisme […]

RAPPORT DE SITUATION HEBDOMADAIRE DU DONBASS (VIDÉO) – 28 AOÛT 2021

Par : Volti
Par Christelle Néant pour Donbass-Insider Chaque semaine, nous vous proposons un rapport de situation (militaire, politique, économique et sociale) en vidéo et en français de la semaine écoulée concernant le Donbass, l’Ukraine, et la Russie. Cette semaine, le rapport de situation couvre principalement l’évolution de la situation militaire dans le Donbass, les nouvelles méthodes de sabotage inventées par Kiev pour […]

Une note interdit aux gendarmes d’exprimer une opinion sur le vaccin contraire à celle du gouvernement… y compris sur leur messagerie privée

Par : Volti
Source Boulevard Voltaire Y a-t-il un malaise dans la gendarmerie après la « note express n° 050481 GEND/CAB » du 17 août 2021 « relative à la vaccination des militaires de la gendarmerie contre la COVID-19 » et qui liste les personnels (à peu près tous) soumis à l’obligation vaccinale ? La FAQ du 23 août le laisse supposer. Et […]

Québec xéno, no, no…

Par : Ysengrimus

Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part!
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part!

Georges Brassens

.
.
.

Mustiplicite-des--fleur-de-lys
.

Chu passablement commotionné
Fak prépare-toé
À te faire brasser.
Québec xéno, no, no…

C’est que j’ai lu, l’aut’jour, dans le chiotte d’une de nos belles universités
En grosses lettres brun foncé:
Vive le Québec libre, dehors les immigrés!
J’ai pas été très impressionné
Par ce genre de haut savoir de complexé.
Pour tout dire, j’trouve que tu t’laisse un peu pas mal entraîner
Dans des dérives qui me purgent, qui me font chier.
Tu trouves pas qu’on a assez dérivé
Depuis l’sommet d’not’butte à fumier?
J’ai pas envie de m’faire encore niaiser
En me laissant
Passivement
Fasciser.
Québec xéno,
Well, it’s a no, no…

Moé, mes enfants sont nés à Toronto
Pis y parle français comme Jean-Jacques Rousseau.
Sauf que c’est parfaitement leur droit
Quand à moi
De la trouver pas pire
La poésie de Shakespeare.
Moé, ma belle-fille, c’est une montréalaise algérienne
Pis ça l’empêche pas d’être la plus pure laine des pures laines,
Une inconditionnelle
De la Sainte Flanelle
Al’a les cheveux fous et longs
Pis est pas mal tannée des stéréotypes aux informations.
Al’a les cheveux libres et lousses
Pis, dans ta rhétorique de burqa, a trouve un peu qu’tu pousses.
Moé, mon épouse, est française
Pis tu sais quoi, c’est pas vrai qu’est arrivée au Québec dans une caisse
Avec des fromages pis des vins importés
Comme a eu le front, un jour, de me l’raconter
Un de tes tit-pits, carré vert de cégep,
Tout pétulant, tout imbu de xéno-pep.
On est pas des importés, cibole.
Rentre-toé ça, une bonne fois, dans bolle.
Pis ton Québec xéno,
It’s a no, no…

Oui, oui, discutons. M’as t’envoyer une coupe de jabbes
Pis laisse moé tranquille avec mon hidjab.
Oui, oui, chu capable de t’en servir une job verbale de bras
Pis crisse moé patience avec ma ménora.
Oui, oui, m’a te brasser le mental, en me jetant à ton cou
Pis m’en va t’les réciter mes sourates, pis mes haïku.
Québec libre, hein, c’est toé qui l’a dit…
Cochon de petit esprit qui s’en dédie.
Parfait. Fak j’me gênerai pas pour me crisser d’ta poire
Pis sak moi’a paix, avec ma face de noir.
Euh… encore un peu de poisson frit, mon hostique?
J’ai droit au soleil, pis chu juste un million d’asiatiques.
Et pis laisse moi donc te placer juste une petite plogue:
Chu pas en train d’t’assimiler simplement parce qu’on parle tagalog
À maison,
Tornon.
Québec xéno,
It’s a no, no…

Maudit batince, ça va tu encor prendre un occupant colonial
Pour te maintenir, aux bras, dans un comportement normal?
Pour te coller dans face une paire de barniques
Séparant
Irrémédiablement
Dans ton vitreux regard,
L’argent du vote ethnique?
Maudit cibole, ça va tu prendre Toronto pis Vancouver
Pour nous montrer de ce qu’on a l’air?
Pour oublier de ce qu’on a l’air
Turlutons cet air de chez nous…
De ce grand pays solitaire
Je cris avant que de me taire
À tous les humains de la terre
Ma maison c’est votre maison…
Te disais Gilles Vigneault, dans la chanson Mon pays.
Listen to the lyrics, pour une fois dans ta vie!

J’parle une langue millénaire, pis j’ai vraiment pas de fun
De me faire étiquetter-statistiquer allophone.
J’ai, au fond de moi, toute la complexité de l’armature
D’une culture
Pis je trouve ça un peu dur dur
De devoir constamment quémander
La permission de la partager.
J’travaille fort, j’paye mes impôts.
Chu pas v’nu icitte pour m’faire er’gârder de haut.
J’ai rien de rien eu à voir, moé, avec les moves à Colborne.
M’y assimiler implicitement, ça dépasse un peu les bornes.
Chu pas mal fatigué que constamment les orteils me jamment
Dans bouette implicite-contrariée-surannée d’la Patente des Plaines d’Abraham…
Pis quand not’belle Madame Bolduc chialait contre les immigrés,
Dans ses chansons
Ben, qu’est-ce tu veux, a partageait la bêtise ambiante du temps
D’un avant-guerre en dépression.
Moé, c’est ceux qui chantent pis qui lirent sa tite toune au jour d’aujourd’hui
Qui me mettent en beau fusil.
Québec xéno,
It’s a no, no…

Fak mets ça dans ta pipe pis fume-les.
J’ai pas un atome de souveraineté
à donner
À un petit ethnocentriste de salle paroissiale
Buté, frappé, inamical
Et, en fait, pas capable de vraiment s’en extirper,
De sa mentalité
Provinciale
Chamarrée de stigmates coloniales.
Arrête donc de singer les tics des partis extrêmes européens.
Décolonise pour vrai un peu, pour une fois, nono, finfin.
Fais preuve d’originalité,
Québec, fais quelque chose avec ta liberté.
Grandis,
Maudit!

En parka, ton petit problème xéno couleur locale,
Si t’es pas capable de le régler
Ben mon p’tit Oui poli, tu vas être obligé
De t’en passer…
Parce que Québec xéno,
It’s a no, no…

.
.
.

PERMANENCE DE L’INSTANT — QUE FAIS-TU DE TA VIE? (Jeannine Pioger)

Par : Ysengrimus

Laisse-moi dériver avec toi
Vers ce présent sans futur
Cette source limpide et pure
Ne lâche surtout pas mes doigts…
(p. 88)

.

YSENGRIMUS — La poésie et la prose de Jeannine Pioger se présentent comme une suite de courts textes jouant de sobriété et de dépouillement. Les thèmes abordés touchent les émotions fondamentales, la vie perceptive, les causes sociales. Ce sont des poèmes calmes. Une sorte de souffrance inhérente les caractérise. Il s’en dégage une solide harmonie entre poéticité et écriture ordinaire. Mille femmes habitent sereinement cette poétesse. La richesse de leur poésie et de leur philosophie chuinte intensément du texte. Pour ouvrir chacune des sous-sections de ce recueil, la poétesse place un court texte en prose qui opère un petit peu comme une sorte de prologue de la sous-section. Dans l’un de ces textes, justement, elle formule explicitement ses vues sur son art poétique.

Écrire c’est essayer de se comprendre, de comprendre les autres et la vie en général. Pour cela, je regarde d’abord en moi et autour de moi, pour ensuite mettre sur papier, sous forme de mots, mes sentiments et mes émotions. C’est alors que j’ai l’impression d’exister plus intensément parce que je revis l’événement relaté à l’infini.

Écrire, c’est aussi se laisser aller dans un autre monde non visible mais qui n’en est pas moins réel. C’est voyager par l’esprit où l’on veut, rencontrer qui l’on veut, vivre ce que l’on veut. C’est une liberté que personne ne peut nous enlever et qu’on conserve jusqu’à notre dernier souffle.

Par l’écriture, je désire aider le monde à voir l’essentiel. J’aimerais qu’après avoir lu mon livre la vie du lecteur en soit un peu transformée, qu’il ait l’impression d’avoir redécouvert en ma compagnie la nature, l’amour, la création, l’amitié, le travail et la mort.
(p. 55)

L’un des thèmes récurrents de l’œuvre, ce sera le deuil, dans sa dimension lancinante, permanente, presque tranquille. La lutte pour surmonter le deuil se fait en douceur et opère au mieux… mais ça vire un petit peu dans la mélasse aussi, inévitablement, cruellement. Il n’est pas si facile de retrouver le chemin après une si puissante et si douloureuse dérive.

Le chemin du destin

J’ai voulu reprendre le chemin
Juste avant que s’envole ton âme
Le chemin de ton destin

Le temps m’a pris par la main
Pour m’emmener vers le passé
Quand ton âme s’est envolée

Un chemin de roses fanées
Le temps a une couleur rosée
Qu’il est vaste ce ciel embrasé
Me vois-tu de là-haut rouler?

Le moteur est allumé
Entends-tu les oiseaux chanter?
Pourtant le silence est invitant
Dans un monde près de s’effondrer

Mais tu es toujours là
Entre vie et néant
Je suis venue me réconcilier
Dans un instant d’éternité
Avec notre passé.
(p. 82)

Tout —tout simplement tout— dans l’existence ordinaire ramène l’orphelande blessée à la dimension endeuillée de son corps d’émotions. Absolument rien, aucun moment, aucun instant, aucune sensation, aucun petit plaisir, n’échappe à ce cadre d’existence atténué, assombri, condamné désormais à revêtir un caractère densément éternel. Il procède d’une récurrence fatale, ce constant rappel de l’absence.

Absence

Jamais plus le lac
Ne sera aussi bleu
Jamais le soleil aussi caressant
Jamais plus mon cœur ne chantera
Comme ce jour-là

Insouciante du temps qui vole
La présence
Je riais au ciel, aux fleurs, aux oiseaux
À cet instant d’éternité
Toi à mes côtés

Ignorante de l’absence, du vide
De l’immense cri sans écho
Cette soif insupportable de toi
Mon âme erre incomplète

À la recherche du visage aimé
Des bras faits pour serrer
Des maisons pour caresser
Du sourire frondeur
Où s’accrochait ma joie

Ne me répondent que vents furieux
Soleil brillant ma peau tirée
Silence des cieux à mes prières
Tu ne reviendras pas

Cette paix que je réclamais tant
Est devenue l’enfer
(p. 50)

Le recueil de Jeannine Pioger se présente comme une sorte de collection de souvenirs poétiques, comme un cahier de poèmes dont on tiendra à bien documenter et convoyer la genèse ordinaire. Chaque poème est donc suivi d’une courte notule explicative qui —au moins— le date et en résume souvent, fugitivement, les conditions concrètes d’engendrement. La notule explicative du poème À mes amis poètes nous aide à comprendre l’origine tragique de la récurrence du thème du deuil.

Ce texte voit le jour sous le magnifique prunier en fleurs de notre maison de Deux-Montagnes le 19 juin 2001. Mon aîné, Alexandre, est dans la maison et je crois bien le lui avoir fait lire. J’apprécie sa présence sans savoir qu’environ un mois plus tard, elle me sera brutalement retirée. Chaque fois que je relis ce poème il est là, non loin.
(p. 71)

Le deuil fonctionne donc comme un scotome chez Jeannine Pioger. La voici sur un quai au bord de l’eau dans un de nos beaux petits village des Basses Laurentides. Elle avance et formule une capture du moment, gorgée de concrétude et de langueur… c’est pour se faire rattraper et sinueusement envelopper par l’âme de l’être cher perdu qui la hantera toujours. Le terrible scotome qui couve est derechef dévoilé.

Dévoilé

Glisse sur l’eau
Une voile se gonfle
Blanche minuscule
À l’horizon

L’oiseau survole
L’eau frissonnante
Comme une peau
S’étirant vers la mer

Battent les ailes
Vers une terre lointaine
Comme un hymen à l’amour
Que chante l’homme

Sur son voilier léger
Monte en lui
La vague du mystère
À quel port accoster?

Demain sera-t-il là
Ou bien son âme émergera
Dans un monde parallèle
Où vivent les esprits?
(p. 92)

Le travail poétique de Jeannine Pioger est, de fait, amplement gorgé de concrétude. Son passage vers la poésie concrète sait —en toute simplicité— maintenir une touche symboliste élémentaire qui rejoint assez librement la pensée vernaculaire. Un torrent perçu par les sens de la poétesse rappelle ainsi le génie impétueux qui ne transige pas, dans la quête de son cheminement. Le raccord métaphorique s’établit, sans complication.

Génie impétueux

Le torrent dévale la montagne
Tourbillonne, écume, gronde
Sur les pierres, les troncs, les épaves
Tous ces écueils sur son chemin

Rien ne doit l’arrêter
Dans son désir impérieux
De connaître d’autres rives
De couler jusqu’en bas

Sa fougue le propulse
Sur la pente abrupte
Indifférent même à la biche
Qui brave ses eaux tumultueuses

Superbe et infernal rebelle
Son destin lui fut assigné
Et de tous temps gravé
Dans la roche montagnaise

Génie impétueux
Solitaire et impulsif
Force glacée de la nature
Admiré mais craint de tous.
(p. 60)

Autre cas de poésie symboliste en concrétude: un merveilleux paysage d’hiver canadien imprègne les perceptions de l’artiste. On l’évoquera… mais ce sera non sans faire flotter une petite touche thanatique sur l’ensemble du tableau empirique, teintant ainsi de cette insondable touche de tristesse contenue, la majestueuse présentation de l’expérience sensorielle.

Blancheur matinale

Le soleil courtise la neige
S’allonge vers l’infini
Se prélasse
Sur les branches des conifères

Ma pensée s’étire
Dans le blanc silence où je m’enfonce

La froideur
M’ouvre ses bras immaculés.
(p. 32)

La tristesse contenue est une thématique majeure, dans tout cet exercice. Le drame tranquille mais fatal de la petite tragédie des étapes de vie s’impose comme autant de dalles sur un trottoir, d’ornières dans une route, de nuages dans un ciel. Toute bonne chose a une fin.

Fin d’un amour

Notre amour, tu es mort!
Je ne le voulais pas, mais tu gis là
Je ne savais pas qu’un amour
C’est comme du cristal:
Fragile

Mon gros cœur d’homme
N’a pas su te traiter
Avec la délicatesse
Qu’on apporte aux plus fins joyaux

Quand tu étais là
Tout doux, tout chaud,
Mes nuits étaient des rêves éveillés
Qui débordaient sur mes journées

Je ne savais pas que c’était toi
La brillance des étoiles
La neige bleutée
La renaissance des matins

Maintenant que tu n’es plus
Mon soleil est froid
Mon air, irrespirable
Ma nourriture, sans saveur

Ma vie, un dernier soupir.
(p. 44)

Ou encore: si un jeune, un enfant, un petit bleu est poète. Il n’est pas heureux. C’est la souffrance, la douleur et la frustration qui chez lui sera suprêmement logogène. La poésie de Jeannine Pioger est souvent une parole contrariée. Elle est comme une petite douleur insidieuse, une écharde au doigt de l’existence humaine, autour de laquelle on ne peut que composer sa vie.

L’étudiant-poète

Il en pleure le jour
Il en rêve la nuit
L’étudiant incompris
Qui veut rimer toujours

Un démon enchanteur
Emmène son esprit
Sur des chemins rieurs
Empreints de poésie

Mais la vie est cruelle
Son âme délaissée
Erre dans l’irréel
Pourrait-il être aimé?

Une voix éternelle
Lui souffle ses écrits
Et, inspiré par elle,
Il compose sa vie
(p. 18)

L’évocation de ces étapes nocturne de la vie va voir éclore un autre thème fortement senti chez Jeannine Pioger: la maternité. La maternité est vécue et ressentie ici avant tout comme une expérience organique, intime, charnelle, pulsionnelle. Elle est une de ces étapes de vie mais, elle, on la sent nettement passer.

Nuits de ma vie

Nuit noire
De quand j’étais petite
À couper au couteau
J’ai peur, je crie
Personne ne me répond!

Nuit blanche de mon adolescence
Ma conscience s’élargit
Remplit la nuit
Mais je suis toujours seule
Et j’ai peur du noir

Nuit de plaisir
Où s’épanche l’infini
Je caresse le bonheur
À cœur de nuit
J’ai trouvé un paradis
Dans mes nuits

Nuits d’enfantement
Douleurs rythmées
Au diapason de la joie
Nuit extatique où j’entends
Le premier cri de mon enfant

Nuit de tristesse
Où j’appelle à la tendresse
Me love dans les ténèbres
Jusqu’en plein cœur de la nuit

Nuit d’où je suis issue
Et qui m’appelle à l’infini
Je viens, je viens
Ce ne sera plus très long
Dernière nuit de ma vie
(p. 80)

Et c’est la maternité qui nous ramène directement à l’enfance, notre enfance. C’est comme si l’enfant oublié nous remontait dans les sangs, nous prenait au corps, nous infectait de son triomphe réminiscent. Les entrailles investies de l’invasion fœtale de l’enfant en germe réactivent le cœur d’enfant.

Mon cœur d’enfant

Où t’avais-je perdu mon cœur d’enfant
Toi qui savait jeter sur la vie
Un regard pur,
Qui s’émouvait devant la beauté
Et voulait la chanter

Mon cœur d’enfant savait pleurer
D’un vrai chagrin
Mais rien non plus n’arrêtait
Son rire cristallin

T’avais-je enterré
Dans un recoin obscur
Pour ne plus être dérangé [sic]
Par ta pitié?

Tu as cessé de parler
Quand l’avion et le train
T’ont emmené
Loin de ta source

Comme un arbre déraciné
Un cours d’eau détourné
Tu ne pouvais plus t’égayer

Tu en as vu des pays
Des gens, des continents
Ce n’était pas important

Tu ne savais plus rire ou pleurer
Et je t’avais presque oublié
Jusqu’au moment où dans mon ventre
Un cœur d’enfant s’est mis à battre

Alors je t’ai senti mon cœur d’enfant
De nouveau tu as vu la beauté
Et voulu la chanter
Pour retrouver ce que tu avais perdu
Un pays, un amour.
(p. 63)

L’enfant nous amène inexorablement vers cette portion de la vie qui se configure comme un devoir. Et comme la vie vaut plus qu’une idée dans la tête des autorités (p. 91) un certain nombre des textes de la compagne de vie du Poète Prolétaire revêtent une dimension militante. On évoque par exemple la Journée des sans abris:

La ville s’endort

Dans l’air câlin de ce soir d’octobre
J’attends que mon étoile se lève

Complice de mon destin
Elle m’accompagne ces nuits
Où je n’ai pas de toit.

Repue, la ville s’endort
Et moi je veille…

Où vais-je errant ainsi
Cette planète grain de sable
Dans le cosmos

M’a engendré, être fragile
Qui doit manger et dormir
Pour pouvoir l’habiter
Droit des plus démunis

Repue, la ville s’endort
Et moi je veille…

Demain j’aurai droit à mon soleil

J’emplis mes poumons d’air frais
Car c’est encore gratuit
Je vais boire à la fontaine
Car cette eau est sans prix

Repue, la ville s’endort
Et moi je veille…
(p. 73)

Au moment de l’évocation du Jour de la terre, la poésie mobilise subitement aussi des ressorts militants qui ne se démentirait aucunement en lecture publique. La poétesse intimiste se fait alors pasionaria des causes cruciales de notre temps.

Jour de la terre

Terre qui m’a fait naître
Aujourd’hui je te fête

J’arrête de te faire souffrir
J’arrête de te faire mourir

Halte aux fumées indisciplinées
Qui encrassent tes poumons
Et les miens

Halte aux tueries injustifiées
De tes animaux si sages
Tes arbres si généreux

Sans eux, sans toi, plus d’avenir
Nos enfants meurent

Nous ne pouvons survivre seuls
Sans ton air pur
Ton eau vivifiante
Tes plaintes nourrissantes

Avec trois cent mille autres
Sur la rue De Maisonneuve
Je te promets…

Un avenir.
(p. 30)

Le deuil personnel, invocation inévitable du passé, cède alors un peu le pas devant la priorité collective cardinale de l’avenir. C’est ça aussi, l’appréhension assagie du présent critique (Laisse-moi dériver avec toi vers ce présent sans futur). On va bien finir par en faire quelque chose de notre vie, vu qu’elle continue de se vivre, elle, imparablement. Le magnifique recueil de poésie Permanence de l’instant — Que fais-tu de ta vie? contient 63 textes (7 miniatures en prose et 56 poèmes). Il se subdivise en six petits sous-recueils: Questionnement (p 15 à 26), Nature (p 27 à 36), Amour (p 37 à 52), Création (p 53 à 66), Amitié (p 67 à 76), et Voyage en soi (p 77 à 93). Les textes sont précédés de remerciements (p 5), d’une dédicace (p 7), d’une citation d’exergue (p 9), d’une courte préface en vers de John Mallette, le Poète Prolétaire (p 11 à 12), et d’une introduction de l’auteure (p 13 à 14). Ils sont suivis d’une table des matières (p 95-98). Le recueil est illustré de deux photographies paysagères en couleur et la page couverture est une très belle photographie en couleur de l’auteure en train de lire Les testaments trahis de Milan Kundera.

.

Jeannine Pioger, Permanence de l’instant — Que fais-tu de ta vie?, Jeannine Pioger, 2013, 98 p.

.

Extrait de la quatrième de couverture:

L’auteure nous invite à une promenade dans les dédales de son existence car «chacun de nous crée son propre monde». Quand elle lance une plume poétique et philosophique sur ses sentiments et ses émotions, de la puberté à l’âge mur, nous la suivons intrigués de redécouvrir avec elle l’univers où nous baignons. L’essentiel de sa réflexion: éclairer le côté exaltant et miraculeux de toute vie, sans en occulter le côté sombre, parce que «le regard à terre», nous sommes trop souvent «oublieux de l’infini firmament».

.

Réflexion sur les fondements interactifs et informatifs du cyber-journalisme

Par : Ysengrimus

YSENGRIMUS — Il y a quelques temps, lors d’un débat sur Les 7 du Québec, deux de nos plus assidus collaborateurs ont eu l’estoc suivant, parmi bien d’autres. C’était au cœur d’un de ces grands élans digressifs dont je me tiens bien loin désormais comme participant mais que je lis toujours très attentivement, car la sagesse y percole souvent. Après que Lambda ait déploré la sempiternelle rudesse des échanges, Epsilon lui dit ceci:

Mais Lambda, vous êtes tout autant rude avec vos interlocuteurs, et ça n’est pas grave. C’est une question de style. Et vous montrez que vous êtes particulièrement sensible à la rudesse d’autrui. Ce qui est bien.

Vous savez, sur internet, il ne faut pas prendre tout ça avec le même sérieux que dans la vie. Car tout est ajouté des émotions fantasmatiques sur le net, parce que nous n’avons pas la vraie personne en face de nous. Vraiment, il ne faut pas se focaliser sur des réponses un peu plus rudes que la coutume. Et ça fait partie du jeu. C’est sans conséquence. Et vous pourriez m’en dire autant que ça ne changerait pas l’opinion que j’ai de vous et mon comportement dans mes réponses à vos rudesses, le cas échéant.

Réponse de Lambda:

Vous parlez d’internet, Monsieur Epsilon, moi je vois un moyen de diffusion d’information, un journal, un magazine, un média d’information. Vous voyez ce site comme étant un média social, une sorte de Facebook où le discours citoyen se vautre dans les mondanités et l’opinion, avec bien entendu les accrochages d’usage. Votre vision ne correspond pas à la mienne.

Si on veut faire du Facebook, soit. Mais si on veut faire de l’information et pousser la réflexion, il faut un minimum de crédibilité et de sérieux. Comment voulez-vous concurrencer en crédibilité avec les médias de masse si on joue avec des clowns? Vous voyez beaucoup de professionnels de l’information insulter les gens? Moi, je n’en ai jamais vu.

Ces deux interventions, surtout la seconde, synthétisent toute la problématique actuelle du journalisme citoyen. Le problème journalistique se formule désormais comme suit, c’est inévitable. Comme suit, je dis bien, c’est à dire dans les termes fort peu anodins d’une crise existentielle. Le journalisme est-il un corps de comportements communicatifs normés, fatalement aseptisés, reçus, stabilisés historiquement, avec une certaine façon ritualisée de colliger l’information, de la synthétiser, de la disposer, de la desservir, qui serait constante. Est-il un comportement produisant un corpus circonscrit?… un peu comme la poésie en vers ou les recettes de cuisine sont constantes et à peu près stabilisables à travers le temps.

Ou alors le journalisme n’est-il pas lui-même rien d’autre qu’une vaste manifestation perfectionnée (une parmi d’autres), justement, de mondanité et de formulation d’opinion, dont les cyber-ressources actuelles ne révèlent jamais que la profonde mutation contemporaine. Le journalisme, malgré ce qu’il voudrait bien faire croire, c’est pas une discipline rigoureuse comme, disons, la géométrie. Cela implique d’importantes questions. Le caractère «professionnel» ou «informé» du journalisme traditionnel est-il jamais autre chose qu’une illusion un peu parcheminée de classe élitaire (bien entretenue par la frilosité classique de l’esprit de corps, lui-même effarouché par le progrès que l’explosion actuelle impose). Les divers journalismes jaunes, la presse poubelle ou potineuse ne sont pas des inventions très récentes. Les élucubrations bobardeuses journalistiques, les diffamations de personnalités politiciennes et les relations de rencontres d’OVNI, sont vieilles comme le journalisme. L’internet est loin, très loin, d’avoir inventé tout ça. L’internet n’a pas inventé non plus le discours polémique, dont en retrouve des traces virulentes jusque chez les Grecs et les Romains.

L’élément nouveau des conditions journalistiques contemporaines ne réside pas vraiment non plus dans le fait que n’importe quel ahuri peut s’improviser diffuseur d’information de presse. Rappelons-nous, un petit peu, de l’époque pas si lointaine où celui qui contrôlait le chantier de coupe de bois contrôlait la pulpe, que celui qui contrôlait la pulpe contrôlait le papier, et que celui qui contrôlait le papier contrôlait à peu près tout ce qui s’écrivait dessus. Le journalisme n’a JAMAIS existé dans un espace intellocratique serein et éthéré. Cela n’est pas. Et l’objectivité de la presse, depuis sa conformité au factuel jusqu’à l’équilibre des opinions qu’elle véhicule, a toujours été un leurre de classe, dont l’unique bonne foi, toute épisodique, fut de se laisser aller parfois à croire à sa propre propagande.

L’opposition entre mes deux intervenants ici pose de facto une triade critique Facebook/média citoyen/média élitaire et, nul ne peux le nier, c’est l’espace intermédiaire, celui du média citoyen, qui se cherche le plus et ce, à cause du poids des deux autres. Un mot sur ces trois facettes du tripode.

Médias journalistiques élitaires. Ils sont foutus en terme de crédibilité fondamentale et plus personne de sérieux ne cultive la moindre illusion au sujet de leur partialité de classe. En plus, ils se détériorent qualitativement, en misant de plus en plus sur des pigistes et des gloses et traductions-gloses d’agences de presse. L’électronique les tue lentement comme distributeurs d’un objet (commercial) matériel traditionnel, ce qui les compromet avec une portion significative de leurs lecteurs d’antan. L’éditorial d’autrefois, donnant péremptoirement la ligne d’un quotidien ou d’un hebdomadaire, n’est plus. Il a été remplacé par des chroniques de francs-tireurs vedettes portés plus par leur succès d’audimat que par une base doctrinale effective. À cause de tout cela, un temps, on croyait vraiment les journaux conventionnels condamnés. Mais ils ont manifesté une notable résilience. Mobilisant leurs ressources, ils se sont adaptés, étape par étape, aux différents cyber-dispositifs et, en s’appuyant sur des ressorts empiriques (apprentissage collectif graduel du fonctionnement des blogues journalistiques, menant à leur noyautage) et juridiques (intimidation de plus en plus virulente des formes de discours et de commerce alternatif), ils on refermé un par un les différents verrous de la liberté d’expression et d’action, tout en restant de solides instruments de diffusion de la pensée mi-propagandiste mi-soporifique de la classe bourgeoise. Une fois de plus on observe qu’une solution technique ne règlera jamais une crise sociale, elle s’y coulera comme instrument et la crise continuera de se déployer, dans ses contradictions motrices, sans moins, sans plus. Les médias élitaires n’ont donc pas perdu tant que ça leur aptitude à tout simplement faire taire. Ceci est la confirmation du fait que la qualité intrinsèque, l’adéquation factuelle ou la cohérence intellectuelle, ne sont pas du tout des obligations très nettes quand ton journal est le bras de la classe dominante.

Facebook (et tous ses équivalents tendanciels). L’immense espace où le discours citoyen se vautre dans les mondanités et l’opinion avec bien entendu les accrochages d’usage n’est pas déplorable à cause de l’empoigne qui y règne mais bien à cause de sa dimension de vaste soupe de plus en plus gargantuesque et inorganisée. Qui relit du stock émanant de ces dispositifs? Qui prend la mesure de la censure mécanique par mots-clés qui y sévit de plus en plus nettement. Et, malgré cette dernière, c’est fou l’information qui nous attend, en percolant, dans un corpus de type Facebook (ou équivalents). In magma veritas, si vous me passez le latin culinaire! Sauf que, allez la pêcher… Je me prends parfois à fantasmer une sorte de gros agrégateur hyper-fin (car il serait tributaire de la fulgurance de cette intelligence artificielle authentique qui est encore à être). J’entrerais, mettons «Croyance aux OVNI» ou «Arguments dénonçant la corruption politique» et mon super-agrégateur plongerait dans Facebook (et équivalents) et y pêcherait ces développements et les organiserait, les convoquerait, les corderait, par pays, par époques, par tendances politiques ou philosophiques. Le corpus informatif magnifique que ça donnerait. On s’en fiche un peu pas mal que ces gens se chamaillent entre eux. Ils parlent, ils s’informent, ils amènent des nouvelles, comme autrefois sur les places des villages et dans les grands chemins. Molière a appris la mort de Descartes d’un vagabond venant de Paris monté temporairement sur l’arrière d’un des charriots de son théâtre ambulant. Je peux parfaitement me faire enseigner les prémisses de la dissolution effective du capitalisme pas un gogo méconnu dont le texte dort en ce moment sur Facebook, MySpace ou myobscurewittyblog.com. Ne médisons pas trop des ci-devant médias sociaux. Ils sont la tapisserie du Bayeux de notre époque. Les historiens ne les jugeront absolument pas aussi sévèrement que nous le faisons.

Médias journalistiques citoyens. Entre les deux, il y a les médias citoyens. Un cadre présentatif journalistique un peu à l’ancienne, quoique «pour tous» (commentateurs et auteurs) sur lequel se déverse la tempête interactive, sabrée du cinglant blizzard de toutes les digressions, redites et empoignes. De fait, entre la redite-télex et l’édito de choc, les médias journalistiques citoyens cherchent encore leur formule, et maintes figures d’hier ont jeté la serviette, les concernant. Ces médias alternatifs, où tout est encore â faire, sont principalement cybernétiques bien évidemment. Et ils s’alimentent de deux héritages. Ce sont justement les deux héritages, complémentaires et interpénétrés, qui, bon an mal an, se rencontrent et se confrontent ici, dans mes deux citations d’ouverture: l’interactif et l’informatif. Il ne faut pas se mentir sur les médias citoyens, dont l’exaltation des débuts s’estompe. Les manifestations verbales et conversationnelles de la lutte des classes la plus aigüe y font rage. Rien n’est badin ici, rien n’est formel, rien n’est comportemental (courtois ou discourtois). Tout concerne la lutte des forces progressistes et des forces réactionnaires de notre société pour se positionner et se maintenir dans l’espace, secondaire certes, subordonné mais toujours sensible, de le communication de masse.

La lutte des classes se bridait pesamment, sous les piles de papier encré du journalisme conventionnel. Dans le journalisme citoyen, elle se débride allègrement dans les pixels. Pour le moment, cela ne rend pas la susdite lutte des classes nécessairement plus méthodique, avisée ou systématique mais subitement, ouf, quelle visibilité solaire!

.

Extra-Extra

❌