Plandémie de Covid

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 1 octobre 2022Vos flux RSS

L’esclavage durable de la dette

par Iain Davis et Whitney Webb. Le développement durable est une question de transformation. Il vise à transformer la Terre et tout ce qu'elle contient, y compris nous, en marchandises, dont le commerce constituera la base d'une nouvelle économie mondiale.

L’ancien PDG de Greenpeace avoue que le changement climatique sert à effrayer les gens et les contrôler

Par : Thomaïe
Les mêmes qui veulent soigner à coup d’injection, combattre les dictatures en renversant les régimes, éteindre la désinformation en censurant, sauver la démocratie en achetant les médias et les élections veulent également sauver la planète en imposant des restrictions climatiques.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

10 Faits cachés sur les voitures électriques !

Faire disparaître les véhicules thermiques… Vraiment pour la planète ? Il y a une multitude de raisons pour lesquelles la gauche est absolument déterminée à forcer les Américains à quitter leurs voitures et camions à carburant privés pour se tourner vers des transports publics peu fiables et des véhicules électriques (VE) coûteux, et aucune de ces raisons n’a à voir […]

Quand le Vert devient Brun – et que personne ne le remarque

Par : Volti
Proposé par Par Peter Koenig pour Mondialisation.ca Figurez-vous qu’il existe un mouvement vert, censé être respectueux de l’environnement et des personnes. Il a une histoire relativement courte, de 20 à 30 ans, peut-être ? Qui n’aimerait pas ça ? Le Vert est beau. Il prétend protéger la Terre Mère et l’humanité. Au fil des ans, il devient de plus en plus […]

Réchauffement climatique : Fortes chutes de neige en Suisse et en Autriche au sortir de l’été

Il va être extrêmement compliqué pour le système de propagande de faire croire au « réchauffement climatique » avec une vague de froid qui commence en Europe avant même le début de l’automne c’est-à-dire en fin de période estivale.

Réchauffement climatique : l’alternance des périodes chaudes et des périodes froides

Par : do

http://mai68.org/spip2/spip.php?article12631

L’alternance des périodes froides et des périodes chaudes concerne aussi bien le jour et la nuit, que l’hiver et l’été, ou encore les périodes glaciaires et interglaciaires. La période interglaciaire actuelle est appelée « réchauffement climatique ». Ces diverses alternances ayant des causes astronomiques, on peut se demander ce que viennent faire le CO2 et le méthane là dedans ? Dans cet article j’essaie d’étudier cela d’une façon scientifique.
_____________________
Le réchauffement climatique est-il dû à l’être humain ?

On parle de réchauffement climatique parce qu’on se dirige vers une période chaude qui va durer des dizaines et peut-être des centaines d’années. Mais, il y a des périodes chaudes qui durent bien moins longtemps comme l’été qui ne dure que quelques mois. Et il y a même des périodes chaudes qui ne durent que quelques heures : il s’agit du jour.

En effet, l’alternance du jour et de la nuit est une alternance d’une période froide et d’une période chaude. Certes cette alternance se fait en très peu de temps, mais c’est une alternance. Et elle est due à des causes astronomiques : la terre tourne sur elle-même, du coup, on ne reçoit pas les rayons du soleil pendant la nuit d’où un rafraichissement, et on les reçoit à nouveau le jour d’où un réchauffement.

Il y a bien sûr aussi l’alternance de l’hiver et de l’été. La Terre tourne aussi autour du Soleil, et elle met 1 an à effectuer une rotation complète. Elle est inclinée par rapport au Soleil, c’est pourquoi la durée des jours et des nuits varie selon les périodes de l’année. Du coup, en hiver il fait froid et en été il fait chaud.

Les deux schémas que j’utilise pour les deux alternances précédentes ont été trouvés ici

Jusqu’à il y a quelques années, j’ai cru à la théorie du réchauffement climatique dû à l’être humain. Puis, je me suis posé des questions. Questions que j’ai posées à un ami scientifique. Il m’a répondu qu’il n’y avait aucun doute. Que c’était bien le taux de CO2 produit par l’être humain qui causait le réchauffement climatique. Et, il m’a fourni le schéma suivant à l’appui de cette thèse :

Il m’a dit : « Je dispose d’ailleurs de schémas montrant que pendant les ères glaciaires le CO2 est au plus bas. Le taux de CO2 baisse systématiquement pendant les ères glaciaires et remonte systématiquement pendant les ères chaudes. »

J’ai vérifié ce que je voulais avec l’aide de Wikipédia et de son schéma. Wikipédia me dit que la dernière période glaciaire a duré de -110 000 à -10 000 ans. Sur son schéma, on constate que le taux de CO2 est nettement inférieur pendant cette période qu’aujourd’hui. De plus, d’après Wikipédia, la pire glaciation pendant cette période a eu lieu il y a 22 000 ans, et d’après son schéma ça tombe pile au moment où le taux de CO2 était presque au plus bas.

Je ne me suis plus posé de question. Je me suis mis à croire que c’était bien le CO2 (d’origine humaine) qui causait le réchauffement climatique. Je ne me suis même pas demandé qu’est-ce qui avait bien pu causer les réchauffements climatiques précédents.

Pourtant, une période chaude du climat est indiquée sur son schéma il y a 100 000 ans. Il serait très étonnant que celle-ci ait été causée par du CO2 d’origine humaine. Et des réchauffements climatiques, il y en tous les 100 000 ans, comme le montre le schéma suivant trouvé ici :

Le schéma suivant trouvé ici montre la corrélation entre les réchauffements climatiques successifs et le taux de méthane et de CO2 dans l’air :

Seulement, comme disent les scientifiques statisticiens :

« Corrélation n’est pas causalité »

Et en effet, on ne peut quand même pas dire que c’est l’activité humaine qui a causé l’augmentation conséquente des taux de méthane et de CO2 qui coïncide avec les réchauffements climatiques précédents.

Pourtant, il y a une parfaite corrélation entre les périodes chaudes du climat et l’augmentation des taux de CO2 et de méthane dans l’air. Que cela signifie-t-il ?

Si on ne tient compte que des statistiques indiquées sur le précédent schéma, on peut se dire :

  • 1. Que c’est l’augmentation du taux de CO2 qui vient en premier, et qu’il entraine une augmentation du taux de méthane et qu’il provoque le réchauffement climatique,
  • 2. Que c’est l’augmentation du taux de méthane qui vient en premier, et qu’il entraine une augmentation du taux de CO2 et qu’il provoque le réchauffement climatique,
  • 3. Que c’est le réchauffement climatique qui vient en premier, et qu’il entraine une augmentation du taux de CO2 et de méthane,
  • 4. On pourrait penser aussi à l’hypothèse d’un mixe des deux premières hypothèses, ou même imaginer que c’est une cause inconnue qui provoque simultanément l’augmentation des taux de méthane et de CO2 et le réchauffement climatique.

Mais, sachant que l’augmentation des taux de CO2 et de méthane des précédents réchauffements climatiques ne peut pas avoir une cause humaine, il est fort probable, sinon évident, que c’est l’hypothèse 3 qui est la bonne, et que c’est le réchauffement climatique qui provoque par divers mécanismes l’augmentation des taux de CO2 et de méthane.

Et ce, d’autant plus qu’il existe une explication astronomique expliquant l’alternance tous les 100 000 ans des périodes froides et des périodes chaudes du climat. Cette explication est certes bien plus complexe que l’explication astronomique des alternances jour-nuit ou bien été-hiver, dont j’ai parlé en début d’article ; mais, elle est universellement reconnue par tous les scientifiques qui se sont penchés dessus. Il s’agit du Cycle de Milankovitch.

Certes, me direz-vous, mais tout de même, si on examine attentivement le dernier schéma que tu donnes, on voit bien que les taux de CO2 et de méthane sont énormément plus élevé lors du réchauffement climatique actuel que lors des précédents. Oui, mais justement, si c’était ces taux qui causent le réchauffement climatique actuel, celui-ci devrait être beaucoup plus élevé que les précédents. Ce qui n’est pas le cas, pire, il n’a même pas encore atteint le stade des précédents réchauffements climatiques. On peut donc considérer que, même si l’activité humaine a fait énormément augmenter les taux de CO2 et de méthane dans l’air, ce n’est pas ça qui cause l’actuel réchauffement climatique.

Sur les schémas que je donne on constate que les réchauffements climatiques ont lieu tous les 100 000 ans ; et que, justement, le précédent réchauffement climatique date d’il y a 100 000 ans !

Il n’y a par conséquent pas à s’étonner qu’il y ait actuellement un réchauffement climatique (c’est le contraire qui serait étonnant). Et il aurait lieu même s’il n’y avait aucune vie sur Terre.

Vous pouvez arrêter là votre lecture. Mais si, vous êtres un peu scientifique et que vous voulez des précisions sur le Cycle de Milankovitch, les voici :

Le cycle de Milankovitch dépend de trois paramètres : l’excentricité (excentricity sur l’image), l’obliquité (obliquity) et la précession des équinoxes (precession). / Hannes Grobe, Alfred Wegener Institute for Polar and Marine Research

La théorie de Milutin Milankovitch, élaborée en 1941, rend compte de l’alternance des cycles glaciaires et interglaciaires durant le Quaternaire. Une glaciation se produit lorsque les hautes latitudes de l’hémisphère nord reçoivent un minimum de rayonnement solaire durant l’été. Trois paramètres astronomiques jouent un rôle important dans la distribution de l’insolation sous les hautes latitudes : l’excentricité de l’orbite terrestre, l’obliquité de l’axe de rotation de la Terre par rapport au plan de l’écliptique et la précession des équinoxes.

Variations des paramètres orbitaux

  • L’excentricité de l’orbite terrestre. L’orbite terrestre est une ellipse, dont le Soleil est l’un des foyers. L’excentricité de l’ellipse mesure la différence de distance entre les deux foyers. Lorsque l’excentricité est faible, l’orbite terrestre est presque circulaire. L’excentricité est engendrée par les attractions gravitationnelles exercées entre la Terre et les autres planètes. La période caractéristique de variation du paramètre est de 100.000 ans. Bien qu’il fasse varier de 1 % seulement l’énergie solaire reçue sur Terre, ce paramètre est pourtant le plus influant.
  • L’obliquité de l’écliptique. L’angle formé par la direction des pôles et celle de la normale au plan de l’écliptique n’est pas constant. Il varie entre 22° et 24,5° suivant une période de 41.000 ans. Ainsi, suivant l’obliquité, les pôles ne recevront pas le même éclairement.
  • Précession des équinoxes. La Terre tourne sur elle-même telle une toupie. L’axe de rotation de la Terre balaie un cône, mais celui-ci varie avec une période de 20.000 ans. L’inclinaison de l’axe de rotation terrestre n’affecte pas la quantité totale de chaleur solaire reçue sur Terre, mais sa distribution.

La théorie astronomique de Milankovitch explique de façon satisfaisante les grandes variations climatiques des cycles glaciaires.

ONF : débats houleux autour de la nomination de la directrice

Par : Volti
Entre les incendies et les coupes à « blanc », nos forêts sont en voie de disparition. Alors que l’on nous harcèle avec le Co², on détruit les seuls espaces capables de capter le surplus de ce « gaz » . Un sol nu ne retient plus l’eau qui ruisselle, emportant la terre qui n’est plus retenue par le réseau racinaire forestier. C’est invisible […]

Winter is coming, comme ils disent…

La politique de l'UE et des USA face à la situation en Ukraine impacte négativement l'Europe et l'avenir du continent. L'hiver arrive, le temps d'un tour d'horizon.

The post Winter is coming, comme ils disent… first appeared on Ze Rhubarbe Blog.

❌