Plandémie de Covid

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

« Intervention d’urgence de la banque centrale anglaise ! ». L’édito de Charles SANNAT

Par : Volti
Source Insolentiae Mes chères impertinentes, chers impertinents, Il y a quelques jour Liz Truss la nouvelle première ministresse de son très gracieux majesté, puisque la reine n’est plus, annonçait des mesures de soutien à l’économie avec de nombreuses baisses d’impôts au financement hasardeux et évaluées entre 100 et 200 milliards de livres après avoir mis en place un bouclier énergétique […]

Banco-centralisme – La dette, de Giscard à Liz Truss

Par : do

http://mai68.org/spip2/spip.php?article12712

Liz Truss va énormément augmenter la dette anglaise

Letemps.ch, 23 septembre 2022 : Le gouvernement conservateur de Liz Truss va emprunter autant que lors de la crise financière [de 2008]. Les marchés s’inquiètent et l’opposition parle de « folie »

Note de do : En diminuant les impôts, Liz Truss permet aux riches d’être encore plus riches. Elle compense par un endettement massif. En augmentant la dette de la Grande Bretagne, Liz Truss augmente sa dépendance aux banques centrales à qui, en théorie, la dette devra être remboursée en dernier recours. C’est en fait le vrai but de tout ça : livrer la Grande Bretagne pieds et poing liés aux banques centrales.

— — —

Le banco-centralisme

Préliminaire : Le capitaliste emprunte de l’argent, il s’endette pour investir dans son entreprise, et espère ainsi en tirer des bénéfices qui augmenteront son capital.

Le monde capitaliste, c’est un monde où le capital croit en même temps que les forces productives, et où il croit plus vite que la dette qui l’a généré.

Le monde du capitalisme est un monde ou le capital s’accumule davantage et plus vite que la dette.

Le monde banco-centraliste, c’est un monde où les forces productives et le capital continuent de croitre et de s’accumuler, mais moins vite que la dette qui les a générés.

Le monde du banco-centralisme est un monde où la dette s’accumule davantage et plus vite que le capital.

En dernier recours la dette est due aux banques centrales.

C’est l’esclavage par la dette.

Les banques centrales prennent le pouvoir.

Pour comprendre pourquoi aujourd’hui la dette s’accumule plus vite que le capital, pour prendre connaissance de tous les tenants et les aboutissants, lire l’article :

http://mai68.org/spip2/spip.php?article9492

— — —

La loi Rothschild

Cause de l’endettement de la France

Avant la loi Rothschild, l’État pouvait emprunter de l’argent sans avoir à payer d’intérêts sur sa dette. La loi Rothschild le lui interdit depuis le 3 janvier 1973.

La courbe rouge indique l’évolution de la dette de la France de 1979 à 2008. La courbe bleue indique l’évolution de cette dette pendant la même période, mais calculée sans intérêt ; c’est-à-dire comme si la loi Rothschild n’existait pas et que, par conséquent, l’État français n’avait jamais perdu le droit de battre monnaie, c’est-à-dire d’« emprunter » à taux zéro en fabriquant lui-même son propre argent.

Georges Pompidou a été le directeur général de la banque Rothschild ; il en était le valet, il n’est par conséquent pas étonnant qu’une fois président de la république il ait fait cette loi du 3 janvier 1973 qui interdit à l’État français de battre monnaie et qui a endetté la France d’une façon structurelle et incommensurable auprès de banques privées comme la banque Rothschild. C’est Giscard d’Estaing, ministre des finances, qui a signé cette loi.

La prétendue « dette » de la France est par conséquent une gigantesque arnaque, et il n’est pas question de la « rembourser » !

L’article complet est ici : http://mai68.org/spip/spip.php?article1245

— — —

Emprunt Giscard

 

Wikipédia le 24 septembre 2022 à 14h35

Extraits :

« L’emprunt Giscard d’Estaing est un emprunt national émis par l’État français à la fin de l’année 1972 au taux d’intérêt de 7 %, alors que Valéry Giscard d’Estaing est ministre de l’Économie et des Finances. »

« Lancé le 16 janvier 1973, l’emprunt à 15 ans est totalement souscrit dans la journée. Si son taux de 7 % est inférieur d’un point au prix du marché, il reste supérieur au taux d’inflation. »

Conclusion de do :

Attendu que :

  • L’emprunt Giscard est émit à la fin de l’année 1972
  • La loi Rothschild date du 3 janvier 1973
  • L’emprunt est souscrit très peu après, le 16 janvier 1973.
On peut conclure à la préméditation d’un crime d’État destiné à donner le pouvoir aux banques centrales.

____________________________

Bien à vous,
do
http://mai68.org/spip2

 

Ce que les banques vous disent et pourquoi il ne faut presque jamais les croire

​​

LE LIVRE

 » On se fait balader!  » C’est le sentiment de toute la société face aux discours des banques depuis la crise de 2008. À les entendre, elles ne seraient pas responsables de la crise, n’auraient rien coûté aux contribuables, et toute nouvelle réglementation conduirait à aggraver la situation et à détruire des emplois.
Ces arguments martelés à grands coups d’opérations de communication, Pascal Canfin les entend tous les jours en tant que député européen. Il les démonte ici un par un et nous entraîne dans les coulisses de l’Europe, où se négocient les règles supposées encadrer la fi nance. On y découvre la réalité du lobbying exercé par les banques et le vrai bilan de Nicolas Sarkozy en matière de  » moralisation du capitalisme « . Dans la perspective de l’alternance en France en 2012, Pascal Canfin propose des réformes crédibles pour que le politique reprenne enfin la main sur la finance.

L’AUTEUR

Pascal Canfin, ancien journaliste économique, est député européen Europe Écologie-Les Verts,
vice-président de la commission spéciale sur la crise financière. Au Parlement européen, il a négocié les lois portant sur les fonds spéculatifs, les produits dérivés, les bonus des traders, les agences de notation, etc.
Il est à l’origine de l’ONG Finance Watch.

L’article Ce que les banques vous disent et pourquoi il ne faut presque jamais les croire est apparu en premier sur PLANETES360.

« La BCE demande aux banques de se préparer à une crise majeure » L’édito de Charles SANNAT

Par : Volti
Source Insolentiae Mes chères impertinentes, chers impertinents, C’est une dépêche de la l’agence Reuters qui revient sur les dernières déclarations d’Andrea Enria, président de l’Autorité bancaire européenne. Rien de moins. C’est dire si c’est une source aussi officielle qu’autorisée. Voici ses principales déclarations lors d’un colloque à Bruxelles qui s’est tenu hier lundi. « Le secteur bancaire de la zone euro […]

La politique monétaire expansionniste

La politique monétaire c’est la stratégie de la Banque centrale pour influencer ou orienter l’activité économique. Principalement fondée sur la manipulation de la masse monétaire en circulation, elle peut prendre diverses formes. La Banque centrale peut mettre en œuvre une politique monétaire expansionniste ou restrictive en fonction des réalités économiques et des objectifs. Dans cet article, nous allons nous focaliser […]

La BCE l’affirme : L’argent liquide et la vie privée doivent… disparaître !

La monnaie numérique contrôlée par les banques centrales arrive Dans l’économie numérique, l’argent liquide n’est plus un outil utile, et une monnaie numérique de banque centrale (CBDC) est la « seule solution » pour maintenir le système monétaire existant, selon un nouveau document de la Banque centrale européenne (BCE). La banque centrale de la zone euro a récemment publié un article intitulé « L’économie de la monnaie […]

POURQUOI LES BANQUES CENTRALES ÉMETTENT DES MONNAIES NUMÉRIQUES ?

Reprendre la main sur le bitcoin ? La valeur des bitcoins et des NFT a peut-être chuté au cours de l’année écoulée, mais une approche différente des crypto-monnaies gagne en popularité dans le monde entier tout en présentant un visage totalement différent de la blockchain. Comme le détaille Katharina Buchholz de Statista ci-dessous, les monnaies numériques des banques centrales sont […]

Stanislas s’en va t’en guerre… contre les étudiants

Temps de lecture : 3 minutes >> Un article de Pierre Sauve Stanislas Guerini député de Paris, délégué général de LREM dans l’émission le temps du
❌