Plandémie de Covid

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 12 août 2022Vos flux RSS

La question Ukrainienne

Par : admin
nazisme et d’autres pratiques qui contribuent à alimenter les formes contemporaines de racisme , de discrimination raciale, de xénophobie et d’intolérance qui y est associée ». Par un vote enregistré de 130 voix pour, , avec 49 abstentions, l’Assemblée a adopté le projet de résolution.

600 % de décès supplémentaires signalés au cours des 19 derniers mois par rapport aux 32 années d’existence de la base de données VAERS

Par : admin

Depuis le début de la pandémie de COVID-19 il y a deux ans, le gouvernement américain a injecté des milliards de dollars de vos impôts dans le programme de vaccination. Plus de 9 milliards de dollars de vos impôts ont été versés aux fabricants de vaccins pour la recherche et 22 milliards de dollars de vos impôts ont ensuite été utilisés pour soutenir la distribution des vaccins. Les autorités fédérales ont également déboursé 10 milliards de dollars supplémentaires pour élargir l’accès aux vaccins et ont annoncé qu’elles allaient consacrer 3 milliards de dollars de plus à une campagne publicitaire visant à combattre l’hésitation à se faire vacciner.

Le gouvernement américain a dépensé bien plus de 130 dollars pour chaque homme, femme et enfant en Amérique pour promouvoir les vaccins COVID-19 et pourtant, plus d’un tiers du pays refuse toujours de se faire vacciner et près de 70 % refusent de prendre le rappel. Comment cela se fait-il ?

Périodiquement, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) publient les nouvelles informations sur les rapports soumis au Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS). Le nombre de rapports atteint des niveaux historiques et le nombre de décès et d’événements indésirables signalés est plus élevé que jamais.

Avant d’aller plus loin, pour ne pas déclencher les « vérificateurs de faits », il est important de souligner que ce n’est pas parce que des données sont soumises au CDC par le biais du VAERS que ces réactions sont liées au vaccin COVID-19.

Selon le CDC :

L’une des principales limites des données VAERS est qu’elles ne permettent pas de déterminer si le vaccin a causé l’événement indésirable signalé. Cette limite a entraîné une confusion dans les données publiques du VAERS WONDER, notamment en ce qui concerne le nombre de décès signalés. Il est arrivé que des personnes interprètent à tort les rapports de décès consécutifs à une vaccination comme des décès causés par les vaccins, ce qui n’est pas exact. Le VAERS accepte tous les rapports d’événements sanitaires indésirables suite à des vaccinations sans juger si le vaccin a causé l’événement sanitaire indésirable. Certains rapports au VAERS représentent de véritables réactions aux vaccins et d’autres sont des événements sanitaires indésirables fortuits et non liés à la vaccination.

Cependant, toujours selon les CDC, « le VAERS est un système national d’alerte précoce permettant de détecter les éventuels problèmes de sécurité des vaccins homologués aux États-Unis. » Et, étant donné le volume des rapports, la sonnette d’alarme devrait être tirée partout. Pourtant, ce n’est pas le cas.

Bien que le CDC nous assure que sa base de données est inexacte, le volume des réclamations devrait suffire à déclencher de sérieux signaux d’alarme.

Les chiffres les plus récents du CDC sont sortis le 29 juillet 2022. Les chiffres les plus récents font état de 1 622 882 événements indésirables au total, dont 56 021 rapports d’invalidité permanente après la vaccination, 33 247 événements mettant la vie en danger, 170 749 hospitalisations, 1 134 anomalies congénitales et 29 981 décès signalés.

Bien que les responsables nous disent de ne pas nous préoccuper de ces données, si nous les comparons aux données précédentes, la recommandation de les ignorer devient tout à fait insensée. Avant l’autorisation d’utilisation d’urgence des vaccins COVID en décembre 2020, dans toute l’histoire du VAERS, il n’y avait eu que 930 953 événements indésirables signalés sur une période de 32 ans.

En 19 mois seulement, cependant, il y a eu plus de 1,5 million de rapports – un nombre qui éclipse tous les rapports précédents – et tous concernent les vaccins COVID.

Il y a eu 150 % de plus d’événements indésirables signalés pour un seul vaccin au cours des 19 derniers mois que ce qui a jamais été signalé dans l’histoire du VAERS – pour TOUS les vaccins.

C’est encore pire. Depuis la création du VAERS en 1990, seuls 5 039 décès ont été signalés au système pour tous les vaccins avant l’approbation des vaccins COVID-19. Il y a eu près de 600 % de décès signalés en plus pour un seul vaccin au cours des 19 derniers mois que pour l’ensemble des vaccins dans toute l’histoire du système.

La base de données VAERS reçoit normalement entre 30 000 et 50 000 rapports par an, dont environ 8 à 13 % sont classés comme graves (c’est-à-dire associés à une invalidité, une hospitalisation, une maladie potentiellement mortelle ou un décès), selon l’outil de recherche principal VAERS des CDC.

En 2021, le VAERS a reçu une augmentation de plus de 3 000 % des rapports d’événements indésirables, et pourtant on nous dit de ne pas nous inquiéter. C’est peut-être pour cette raison que Pfizer – selon des documents récemment publiés par la FDA en février 2021 – a embauché 600 employés pour traiter les événements indésirables.

Selon le document non expurgé publié le 1er avril :

Pfizer a également pris de nombreuses mesures pour atténuer la forte augmentation du nombre de rapports d’événements indésirables. Ces mesures comprennent d’importantes améliorations technologiques, des solutions en matière de processus et de flux de travail, ainsi que l’augmentation du nombre de collègues chargés de la saisie des données et du traitement des cas.

« À ce jour, Pfizer a embauché environ 600 employés à temps plein (ETP) supplémentaires.

« D’autres s’ajoutent chaque mois, pour un total attendu de plus de 1 800 ressources supplémentaires d’ici la fin juin 2021. « 

Heureusement, l’augmentation du nombre de décès et de blessures signalés s’estompe à mesure que davantage de personnes se réveillent à ces données. Comme Alex Berenson l’a récemment déclaré :

L’échec des tirs d’ARNm, après le battage médiatique qui les a entourés lors de leur introduction en 2020, est profondément décevant.

Le développement de nouveaux médicaments ne peut être précipité, même si nous pouvons espérer qu’il le soit. Les régulateurs et les scientifiques soucieux de l’éthique doivent insister sur des essais cliniques correctement conçus et menés avant d’approuver tout nouveau médicament ou vaccin.

Mais l’échec des vaccins est en fait moins corrosif à ce stade que le refus sinistre des autorités de santé publique, des politiciens et des médias d’admettre cet échec.

Pratiquement tout le monde connaît la vérité. Comment puis-je en être aussi sûr ? De la manière la plus élémentaire. Plus personne ne se fait vacciner contre l’ARNm, ni pour lui-même, ni pour ses enfants. Plus d’un mois après que les autorités de réglementation ont enfreint toutes les directives dont elles disposaient pour approuver les vaccins pour les enfants de moins de 5 ans, plus de 97 % des enfants de cet âge ne sont toujours pas vaccinés.

C’est une excellente nouvelle pour l’avenir.

Source : https://thefreethoughtproject.com

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Source : prepareforchange.net

Point de situation sur la dette US

Par : admin

Bonjour à tous,

Alors que l’hégémonie du dollar, pilier de la puissance US, est aujourd’hui menacée, il m’a paru intéressant de réactualiser un de mes billets de mars 2019, sur l’évolution et l’état de la dette US, qui conditionnent la puissance du dollar mais surtout portent en germe son avenir.

En 2 pages et quelques tableaux commentés, vous trouverez le dernier point de situation. Cet article est sourcé sur les publications mensuelles du Département du Trésor US.

Général Dominique Delawarde

C’est lorsque l’on quitte le FBI, la CIA et les services de renseignements que l’on peut faire le choix de se taire ou de balancer.

Par : admin

C'est lorsque l'on quitte le FBI, la CIA et les services de renseignements que l'on peut faire le choix de se taire ou de balancer. En moins d'une minute, l'ancien chef du FBI, en public, résume le satanisme des services secrets au service des mondialistes. Écoutez et RT. https://t.co/kO6hw7nOeC

— sergiodde🐭 (@sergiodde) August 11, 2022

Ce n’est pas un vaccin !!!

Par : admin

Source : Youtube

Nous vous invitons également à lire : Palmarès de la chanson anticovidiste : 40 chanteurs du « Camp du Mal » !

Tout ce qui est bon… C’est mal… Alors ? Damne-toi !

« Qu’on l’opprime, il peste, il crie, Il s’agite en cent façons, Tout finit par des chansons »

L’Originale K – Peuple de France (Clip Officiel)

Par : admin

Découvrez le neuvième clip extrait de L’album « Monde de Fous » de la rappeuse française L’originale K, « Peuple de France » Réalisation : Pleine Conscience Prod Mixage : Dyna Studiosts Mastering : Antoine Chabert dit « Chab » Label : Pleine Conscience Prod Auteur : L’originale K Instrumentale / Beatmaker : LaBoucleDor L’album « Monde de Fous » est disponible sur toutes les plateformes de téléchargements légales : https://music.imusician.pro/a/eUWGL48…

Source : Youtube

Nous vous invitons également à lire : Palmarès de la chanson anticovidiste : 40 chanteurs du « Camp du Mal » !

Tout ce qui est bon… C’est mal… Alors ? Damne-toi !

« Qu’on l’opprime, il peste, il crie, Il s’agite en cent façons, Tout finit par des chansons »

Lettre d’un client « fidèle » à la direction de son supermarché.

Par : admin

Madame ou Monsieur,

Les ordinateurs de votre programme de fidélité ne doivent pas avoir manqué le fait que je n’ai plus utilisé ma carte de fidélité dans aucun de vos magasins depuis le mois de février ou mars. Je tiens à vous informer de la bonne nouvelle : je ne suis pas mort, et je n’ai pas déménagé dans un lieu dépourvu de votre enseigne. Il se trouve que je n’ai plus franchi les portes de vos magasins depuis à peu près six mois, surtout celles de celui où je faisais depuis 20 ans la majorité de mes emplettes. Pourquoi donc ?

Ce jour-là, quelques semaines avant que l’État national-covidiste français mette fin à l’obligation de porter la muselière dans les magasins, je suis entré visage nu dans ce magasin dont je suis un fidèle & vieux client. Aussitôt, comme si j’étais un voleur, le vigile m’a intercepté. Non, ce n’était pas une erreur, cela faisait un moment que je ne couvrais plus mon visage de cet ustensile inutile & dangereux pour la santé selon toutes les études scientifiques publiées depuis deux ans (je vous laisse faire vos recherches). Un autre vigile est arrivé en renfort, et il m’a été inutile de protester, on m’a refusé l’entrée, refoulé comme un vulgaire voleur. On m’a même proposé, en vain, de me donner une muselière. Avant d’être expulsé, j’ai dit à voix basse au vigile qui m’escortait : « En plus je suis sûr que vous en tant que personne, vous savez bien que ceci n’est qu’une mascarade ridicule ». Le vigile m’a fait un grand sourire et m’a serré la main discrètement.

Le pire dans tout ça c’est que vous obligez ces salariés souvent exploités à se comporter contre leur conscience, comme beaucoup de professions soumises à l’État national-covidiste corrompu que nous avons la malchance de subir. Pour information, j’ai cessé de revêtir la muselière dans les transports en commun depuis juin 2021. Je n’ai eu que deux amendes, que je n’ai pas payées, et qui ne m’ont jamais été réclamées. La grande distribution a donc commis l’exploit d’être plus zélée que la police nationale & les contrôleurs des bus & métros dans l’application des oukases liberticides du national-covidisme. Quand je tombais sur un policier (à part le 1er confinement), il se contentait de me faire une remarque et passait son chemin. Je ne parle pas de votre enseigne en particulier, mais de tous les lieux de consommation de masse. Le sieur Leclerc s’est même manifesté en se déclarant prêt à refuser l’accès à ses magasins aux non-vaccinés, imitant son père Édouard emprisonné pendant six mois après la Libération pour avoir dénoncé des résistants. Tout cela se retourne d’ailleurs contre ce type de commerce, et les enseignes de vente par correspondance sont les grandes gagnantes de cette mascarade.

Je vous renvoie donc ma carte de fidélité. Peut-être me la renverrez-vous avec un mot d’excuse. Sinon, je finirai peut-être par revenir dans votre enseigne, mais jamais aussi naïvement qu’avant. En effet, le covidisme aura eu cet avantage de m’ouvrir les yeux. Dans tous les petits commerces que je fréquente dans le quartier, y compris le marché & les enseignes de taille moyenne qui n’ont pas de vigiles, j’entrais sans masque à la même époque que cet incident, ce qui m’a d’ailleurs permis au passage de comparer les prix, qui sont loin d’être toujours en faveur de votre enseigne qui n’a que la particularité d’être la plus grande du quartier et de proposer tout en un seul endroit. Il s’agit donc d’un problème de taille critique. Dans les établissements à taille humaine, l’État national-covidiste ne dispose pas de ces relais involontaires que constituent les vigiles pour imposer une politique inhumaine. Seuls les commerçants sont responsables, et certains ont perdu pour longtemps ma clientèle, d’autres l’ont gagnée. Il revient donc à chaque citoyen de protester en faisant au maximum ses courses dans des endroits plus modestes où l’on n’est pas fliqué à cent pour cent.

Le problème de la muselière n’est qu’un avant goût de ce qui nous attend – vous en tant que personne et moi – avec tout ce que sont en train de nous préparer les prétendues élites mondiales dirigées en réalité par Bill Gates et un certain nombre de monstres impliqués dans l’affaire Epstein, affaire qu’avec tous leurs relais ils tentent d’étouffer. Je vous laisse faire vos propres recherches ; elles ne sont guère difficiles malgré la censure magistrale en vogue sur les réseaux sociaux et sur les médias ou sites Internet majeurs dirigés par Bill Gates ou George Soros ; en effet, en théorie nous sommes encore en « démocratie », c’est-à-dire un pays où l’État peut décider du jour au lendemain de mettre toute sa population en prison sous prétexte d’une prétendue épidémie qui, comme le prouvent les chiffres au bout de deux ans et demie, n’aura pas eu la moindre incidence sur la pyramide des âges d’aucun pays.
Oui, au cas où vous ne l’auriez pas compris, il n’y a eu aucune « pandémie » particulière, juste une variété d’infection respiratoire différente de celles des années précédentes. C’était juste une fake news encore plus massive que celle des armes de destruction massive de Saddam Hussein. Il est étonnant que tous les citoyens, y compris tous les cadres comme vous et moi qui ont joué sans discuter le rôle de relais de la folie nationale-covidiste, ne se soient pas encore révoltés. Ce qui nous attend et que vous aurez à mettre en œuvre dans vos magasins si vous ne décidez pas de changer de métier, ce sera un « passe » vaccinal pour des vaccins à répétition dont il est maintenant patent qu’ils sont à la fois inutiles & nocifs sans parler de leur coût, un « passe » carbone, un « crédit social » déjà en service en Chine, etc.
Cela au nom d’une « sécurité » illusoire et d’un « réchauffement climatique » qui n’est qu’une invention des mêmes truands (là aussi, je vous laisse faire vos propres recherches).

Êtes-vous prêt à vous faire le rouage d’une telle machine totalitaire ? Moi non, raison pour laquelle, même si ça ne sert à rien, je vous envoie ce message, et je le publie partout, sans référence à votre enseigne en particulier car ce qu’il y a d’effrayant, c’est que toutes les enseignes de taille critique disposant de vigiles ont adhéré de la même façon à cette politique nationale-covidiste, preuve de la leçon fameuse de Hannah Arendt sur la « Banalité du mal ». Nous voici dans un zoo, en cages, surveillés par des vigiles qui n’ont pas envie de nous surveiller, mais qu’une entité malfaisante force à nous surveiller pour pouvoir manger. Pouvez-vous encore vous regarder dans un miroir, vous qui – contre votre gré je l’espère aussi – avez été un rouage de cette machine à broyer les peuples ? Dans mon métier j’ai refusé de faire appliquer cette mesure liberticide au bout de quelques mois, qui étaient déjà des mois de trop ; en tout cas dès le premier jour j’ai refusé d’infliger sous ce prétexte quelque sanction que ce soit aux personnes que j’avais en responsabilité.

Tout ceci nous dépasse, mais au-delà de cette période infecte dans l’histoire de l’humanité, nous sommes des êtres humains qui n’avons pas le droit de faire comme si nous ne savions pas que l’histoire se répète. Sachant cela, j’espère au moins un mot de regret avec le retour de cette « carte de fidélité ». Et en tant que simple citoyen, vous pourriez vous-même envoyer cette lettre aux magasins dont vous être client et où vous avez subi la même politique. Et bien sûr si cela revenait, protester contre le port de la muselière, les « passes » et les injections obligatoires auprès de tous les autres rouages chargés de nous les imposer (écoles, hôpitaux, théâtres, restaurants, etc.)

Cordialement,

Lionel Labosse

Source : Alter sexualité

Paris : Un véhicule de police stoppe un fuyard grâce à un contact tactique. Regardez l’efficacité de cette technique

Par : admin

“Des victimes évitées, des passants protégés, un voyou interpellé!” commente sur Twitter Matthieu Valet, porte-parole du syndicat indépendant des commissaires de police (SICP).

Ce mardi 9 août, vers 21 heures à Paris un conducteur sans permis de conduire a refusé de se soumettre au contrôle des forces e l’ordre et a pris la fuite. Il a pris de nombreux risques pour tenter de prendre la fuite.

Mais les policiers ont fait preuve de détermination afin d’intercepter ce délinquant de la route. Le chauffeur du véhicule de police a utilisé une technique décriée en ce moment en France. Celle du “contact tactique” qui consiste à toucher le véhicule en fuite pour faire perdre le contrôle de son conducteur.

Cette technique a porté ses fruits sur l’intervention et a permis l’interpellation deux deux individus. En France, un refus d’obtempérer est constaté toutes les 20 minutes. Regardez l’intervention des forces de l’ordre :

Ce refus d’obtempérer a été commis mardi 9 août dernier vers 21h à #Paris.
Le conducteur sans permis et sous stupéfiants a pris tous les risques pour échapper à la #Police.
Les #policiers ont protégé les citoyens de ce danger public ambulant!
Des vies ont été sauvées.
Merci 🇫🇷. pic.twitter.com/f7UW1NNf6c

— Matthieu Valet (@mvalet_officiel) August 11, 2022

Source : Actu Forces de l’ordre

Quand le fric assassine les anges

Par : admin
Katya Kutubaeva, 12 ans tuée le 4 août 2022 à Donetsk par un obus de 155 mm français

Chaque jour et chaque nuit, des civils sont tués et blessés au coeur des cités républicaines du Donbass, victimes d’un artillerie ukrainienne qui peut redoubler ses bombardements terroristes jusqu’au paroxysme de la haine grâce aux aides militaires de l’OTAN et à la collaboration, elle aussi criminelle, des gouvernements occidentaux  et de leurs chiens de garde médiatiques…

Hier, la population de Donetsk accompagnait pour leur dernier voyage les victimes du bombardement terroriste ukrainien du 4 août, parmi lesquelles Katya Kutubaeva, une fillette de 12 ans, jeune ballerine de Donetsk promise à un bel avenir, mais fauchée par la haine ukrainienne avec sa grand mère Tatiana et son professeur de danse Galina Volodina sur le boulevard Pouchkine, au coeur de Donetsk. La fillette devait intégrer le 25 août la célèbre Académie de ballet russe « Vaganova » à Saint Pétersbourg. 

Ici, il faut aller chercher loin dans son coeur pour que la colère et la tristesse ne se transforment pas en haine indicible.

Et les bombardements ukrainiens, que les habitants ont  nommé « le tonnerre de Donetsk » tant ils sont devenus coutumiers de leur environnement, continuent d’imposer leurs vacarmes dans le ciel du Donbass entre les déflagrations sèches des départs ou fracas sourds des arrivées, et parfois un sifflements brefs annonçant la chute proche de cette épée de Damoclès fait bondir les corps vers le sol et les coeurs vers le ciel.

Chaque jour, les communiqués égrènent les noms des nouvelles victimes, les quartiers frappés par la haine et le nombre de munitions tombés sur ces zone résidentielles pourtant vides de combats et d’objectifs militaires… Ainsi pour la seule journée du 8 août ce sont encore 420 munitions ukrainiennes diverses (obus et roquettes) qui se sont abattues sur Donetsk, 4 civils qui ont été tués, 21 autres blessés et bien sûr 0 compte rendu de la part des « journalistes » occidentaux dont les radars, dans une servilité qui insulte leur profession et leur dignité, ne sont braqués que sur les communiqués des assassins ukrainiens. 

Dans la « cité au millions de roses » d’autres fleurs viennent 

marquer le martyr insupportable et la tristesse infinie qui

depuis 8 ans déversent des torrents de sang et de larmes.

Ici le lieu où la jeune Katya Kutubaeva a été assassinée.

Et ces soudards de Kiev qui préfèrent assassiner des enfants plutôt que de se battre contre des soldats ne s’arrêtent pas au terrorisme via des obus ou des roquettes mais, dans un sadisme sans limite, ils continuent à disséminer par roquettes à sous munitions de 220 mm tirées par les BM27 « Uragan » des milliers de mines antipersonnelles PFM 1 dont j’ai récemment souligné le triple crime de guerre que ce type de bombardement constitue au regard des traités internationaux.

Mine antipersonnelle ukrainienne PFM1 « Tulip » dans Donetsk

Chaque jour, les Lance Roquettes Multiples ukrainiens « Uragan » dispersent au milieu de la population de Donetsk et ses environs des centaines de ces mines antipersonnelles, de façon méthodique, quartier après quartier, terrorisant et blessant les civils qui désormais sont menacés autant du sol que du ciel. Ces mines plates, de 12 centimètres de long et 70 grammes, appelées ici « Tulip », ne sont pas conçues pour tuer mais pour mutiler, et surtout elles sont difficiles à détecter dans les jardins et les parcs qui sont très nombreux dans les localités du Donbass. 

Carte mise à jour des disséminations ukrainiennes des mines antipersonnelles « Tulip » 

Les sapeurs du Ministère des Situations d’Urgence de la République Populaire de Donetsk, en plus des déminages d’anciennes zones du front et les neutralisations des munitions non explosées, sont en première ligne dans tous les districts urbains de Donetsk, fouillant chaque centimètre de parc et jardin, neutralisant les pluies de mines tombées dans les rues, sur les toits et parfois sur les balcons, aidés en cela par des militaires et aussi des habitants qui fouillent leurs environnements et signalent à leur intention les mines repérées qui sont rapidement détruites sur place.

Pour exemple, dans le parc de l’hôpital psychiatrique situé dans le district de Kirovsky (quartiers à l’Ouest du centre ville), 66 mines antipersonnelles « Tulip » ont été découvertes dans l’heure qui a suivie le bombardement. Malheureusement, ailleurs d’autres mines explosent sous les pieds des habitants ou sous les pattes de leurs animaux de compagnie. Ici aussi plusieurs enfants ont été mutilés depuis le 20 juillet, date du premier minage réalisé à Yasinovataya. 

Ce 8 août, une grand mère de 87 ans Zoya Danilovna a été victime d’une mine « Tulip » alors qu’elle était dans son jardin et a dû être finalement amputée de la jambe droite.

Si vous pensez que nous avons atteint ici le pire de ce terrorisme ukrainien contre les populations russes du Donbass, vous vous trompez car en matière de sadisme les ukro-atlantistes n’ont aucune limite :

Ce 8 août, un étrange petit parachute a été trouvé sur le quartier bombardé de Kirovsky à Donetsk et identifié rapidement comme un élément spécifique appartenant à un obus de 155mm, le  M454 S-HE (« Super – High Explosive (S-HE) artillery projectile »).

Ici, il sera difficile aux crétins propagandistes ukrainiens ou pro-ukrainiens de prétendre que c’est l’armée russe qui bombarde Donetsk avec des munitions spéciales « hautement explosives » car tout comme la famille des 155 mm à laquelle il appartient ce type de munition spéciale porte la signature de l’OTAN qui est le principal client de la firme israélienne qui le produit.. 

Cet obus M454 S-HE est particulièrement redoutable sur le champ de bataille et effrayant dans une utilisation contre des populations civiles, car sa précision est inférieure à 20 mètres son rayonnement létal atteint 100 mètre et son efficacité est estimée 5 fois supérieure à celle des autres obus HE de 155mm. 

Le M454 S-HE est un obus à sous munitions, guidé par GPS dont le compartiment explosif, libéré à la verticale de la cible est freiné par un parachute et explose à 3 mètres du sol, projetant à l’entour 7000 billes d’acier, mortelles dans un rayon de 100 mètres (75 % de létalité à 75 m de distance selon le constructeur).

Fabriqué par la société israélienne Elbit System la portée de cet obus varie de 22 à 28 km selon le type d’obusier utilisé, mais il peut être tiré par tout canon standard de 155mm de l’OTAN. Son prix unitaire qui avoisine les 100 000 dollars (contre 6000 pour un obus de 155mm classique) peut paraître exorbitant mais il semble rentabilisé par une efficacité exceptionnelle laquelle demanderait, selon le retour d’expérience du conflit irakien, une vingtaine d’obus classiques pour le même résultat. 

Il y a donc déjà eu au minimum un de ces obus infernaux de tiré sur Donetsk (heureusement au dessus d’une zone non bâtie). Si l’emploi de ce type de munition est répété à l’avenir contre les populations civiles du Donbass, le terrorisme meurtrier de Kiev pourrait se transformer en massacre de masse !

Et on apprend ce même jour que Washington accorde une nouvelle aide militaire à l’Ukraine de 1 milliard de dollars comprenant entre autres des munitions HIMARS, des systèmes de missiles antiaériens NASAMS, des missiles antichars JAVELIN (1000), des obus de mortiers (20 000) et des obus de 155mm (75 000).

Tout pour que la guerre et la terreur occidentales continuent…

Dans Donetsk, l’allée de anges rappellent le martyr des enfants

du Donbass par une liste noire qui n’en finit pas de s’allonger .

Au moment où je termine cet article je ne peux pas détacher mes pensées du sort tragique de la petite ballerine Katya, assassinée par la folie d’un système occidental agonisant mais dont la cupidité vampirique, l’amoralité criminelle et l’abjection mensongère atteignent depuis ces dernières années en Ukraine (et ailleurs) un paroxysme inimaginable grâce surtout à la servilité des gouvernements capitalistes occidentaux et des populations européennes, complétement hypnotisées par leur consumérisme individualiste et la manipulation mentale des grande messes cathodiques de la nouvelle pensée unique mondialiste….

Puissent les peuples se réveiller enfin et rejoindre par toutes les rébellions possibles la lutte contre ce nouvel ordre mondial qui, avec ses séides étatiques, détruit la Nature, les peuples et les anges !

Erwan Castel

Source : Alawata Rebellion

PA IDF Rencontre avec Pierre-Yves ROUGEYRON

Par : admin

LE DELITEMENT DE LA FRANCE :

SOUVERAINETE ET DEPENDANCES…

PA IDF RENCONTRE PIERRE-YVES ROUGEYRON

Dans le cadre de l’organisation des cafés-débats, PA IDF est heureux de vous convier à notre prochain événement qui aura lieu jeudi 8 septembre à partir de 19 H 00 dans les locaux de l’Action Française au 10 Rue Croix des Petits Champs 75001 PARIS (Métro Pyramides, Palais-Royal Musée du Louvre).

Notre nouvel invité est Pierre-Yves Rougeyron.

Diplômé en sciences politiques à l’Université de Paris-Assas ainsi que de l’Ecole de Guerre Economique, Pierre-Yves Rougeyron a débuté sa carrière par le militantisme dans les courants de la droite souverainiste.

Proche de Paul-Marie Couteaux, ancien attaché parlementaire de Jean-Luc Schaffhauser, il prône la nécessité pour la France de recouvrer sa souveraineté en sortant notamment de l’Union Européenne et de l’Euro.

Essayiste, politologue, il dirige le Cercle Aristote, groupe de réflexion consacré à l’histoire et la pensée économique.

Il a notamment publié un ouvrage sur les désastreuses conséquences de la financiarisation de l’économie et l’abandon du circuit du Trésor intitulé “Enquête sur la Loi du 3 janvier 1973” aux Editions Le jardin des Livres.

Nous aurons l’honneur de pouvoir échanger avec lui et mieux comprendre les enjeux de la perte de la souveraineté de la France au travers d’exemples concrets et d’actualité avec pour conséquence le déclassement de la France dans le concert des nations.

Si vous souhaitez participer à cet événement, nous vous saurions gré de bien vouloir nous confirmer votre inscription en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://my.weezevent.com/conference-debat-delitement-de-notre-souverainete-avec-pierre-yves-rougeyron

Une participation de 5 euros vous sera demandée à l’entrée.

Pour protéger et servir avec honneur.

Merci pour votre soutien !

LE PEUPLE AVEC SON ARMEE !

Source : Place d’Armes

Hier — 11 août 2022Vos flux RSS

Pr Perronne convoqué devant la chambre disciplinaire

Par : admin

A Faire circuler un maximum !

Christian Perronne  convoqué à 9 h 30 devant la « Chambre disciplinaire » du Conseil Régional de l’Ordre des Médecins le 13 septembre, 9 rue Borromée, Paris  15ème

9 Rue Borromée, 75015 Paris.
Adresse de l'ordre des médecins de l'Ile de France. il nous faudra être nombreux pour soutenir Christian Perronne le 13 septembre 2022.
En attente de l'heure de la convocation. pic.twitter.com/zv4eENiUZ3

— sergiodde🐭 (@sergiodde) August 9, 2022

Zelensky ciblé de toutes parts

Par : admin

Voir sous les 2 liens d’articles les excellents tweets postés le 10 août dernier par Asselineau.

https://www.leparisien.fr/international/ukraine-polemique-vogue-rapport-amnesty-comptes-offshore-zelensky-cible-de-toutes-parts-08-08-2022-RU7XPLJHGZAARE26J752BNZKRE.php

⚠LES SIGNAUX D’UN LÂCHAGE DE ZELENSKY SE MULTIPLIENT

[1]

Voici 3 jours, j’ai émis l’hypothèse que le rapport d’Amnesty (ONG financée par Soros+NED/CIA+🇪🇺) dévoilant les exactions🇺🇦 pouvait être le signe annonciateur du lâchage de Zelensky par les 🇺🇸.

Cf⤵

mobile.twitter.com/UPR_Asselineau…

⚠LES SIGNAUX D'UN LÂCHAGE DE ZELENSKY SE MULTIPLIENT
[1]
Voici 3 jours, j'ai émis l'hypothèse que le rapport d'Amnesty (ONG financée par Soros+NED/CIA+🇪🇺) dévoilant les exactions🇺🇦 pouvait être le signe annonciateur du lâchage de Zelensky par les 🇺🇸.
Cf⤵https://t.co/czxUAg1hop

— François Asselineau (@UPR_Asselineau) August 8, 2022

[2]

⚠0r plusieurs émissions et publications révélant les turpitudes de Zelensky sont apparues depuis lors dans des médias🇺🇸🇬🇧🇩🇪mainstream.

1⃣ Hier,sur la chaîne🇬🇧SkyNews de Robert Murdoch, le présentateur Bernard Cory a littéralement « flingué » Zelensky ⤵

twitter.com/AZmilitary1/st…

[2]
⚠0r plusieurs émissions et publications révélant les turpitudes de Zelensky sont apparues depuis lors dans des médias🇺🇸🇬🇧🇩🇪mainstream.
1⃣ Hier,sur la chaîne🇬🇧SkyNews de Robert Murdoch, le présentateur Bernard Cory a littéralement "flingué" Zelensky ⤵https://t.co/oSUB6elfHx

— François Asselineau (@UPR_Asselineau) August 8, 2022

[3]

😳Les auditeurs ont soudain entendu, médusés,SkyNews jeter le «héros» de Vogue à la poubelle:

🚮«Zelensky flatte les nationalistes, opprime les Russophones, n’a pas respecté les Accords de Minsk et a ouvertement provoqué la Russie avec des déclarations sur l’adhésion à l’OTAN»

[3]
😳Les auditeurs ont soudain entendu,médusés,SkyNews jeter le «héros» de Vogue à la poubelle:
🚮«Zelensky flatte les nationalistes, opprime les Russophones, n'a pas respecté les Accords de Minsk et a ouvertement provoqué la Russie avec des déclarations sur l'adhésion à l'OTAN» pic.twitter.com/OhaMuxZSFW

— François Asselineau (@UPR_Asselineau) August 8, 2022

[4]

2⃣Le grand journal🇩🇪 Die Welt a quant à lui :

⚠ publié les extraits d’une biographie explosive à paraître de #Zelensky, qui révèle sa «CORRUPTION À L’ÉCHELLE INDUSTRIELLE»

⚠ rappelé qu’un film consacré à cette pègre, « Offshore 5 », a été interdit de diffusion fin 2021 à Kiev

[4]
2⃣Le grand journal🇩🇪 Die Welt a quant à lui :
⚠ publié les extraits d’une biographie explosive à paraître de #Zelensky, qui révèle sa «CORRUPTION À L’ÉCHELLE INDUSTRIELLE»
⚠ rappelé qu’un film consacré à cette pègre, "Offshore 5", a été interdit de diffusion fin 2021 à Kiev pic.twitter.com/UJhRSKB9al

— François Asselineau (@UPR_Asselineau) August 8, 2022

[5]

3⃣Nouvelle stupéfaction aujourd’hui pour les auditeurs de CNN.

La chaîne🇺🇸d’infos en continu ppriété du groupe Warner a diffusé un reportage sur les centaines d’Ukrainiens qui fuient vers les zones russes pour s’y réfugier et acquérir la nationalité🇷🇺!

twitter.com/Circonscripti1…

[5]
3⃣Nouvelle stupéfaction aujourd'hui pour les auditeurs de CNN.
La chaîne🇺🇸d'infos en continu ppriété du groupe Warner a diffusé un reportage sur les centaines d'Ukrainiens qui fuient vers les zones russes pour s'y réfugier et acquérir la nationalité🇷🇺!https://t.co/9PJ5Y4XzMM

— François Asselineau (@UPR_Asselineau) August 8, 2022

[6]

⚠ Force est donc de constater que les révélations se succèdent rapidement dans les médias mainstream pour réduire à néant -en quelques jours !- le «narratif» de propagande à l’eau-de-rose sur le «héros Zelensky» qui a été déversé par les mêmes médias depuis des mois !

[6]
⚠ Force est donc de constater que les révélations se succèdent rapidement dans les médias mainstream pour réduire à néant -en quelques jours !- le «narratif» de propagande à l'eau-de-rose sur le «héros Zelensky» qui a été déversé par les mêmes médias depuis des mois ! pic.twitter.com/KUFDglwREZ

— François Asselineau (@UPR_Asselineau) August 8, 2022

[7]

🚨Tout cela ressemble à s’y méprendre à tous les lâchages de ses «alliés»,dont Washington s’est historiquement fait une spécialité.

🗡Dès qu’un vassal cesse de leur être utile,a fortiori s’il devient gênant,les dirigeants🇺🇸n’hésitent JAMAIS à le faire renverser ou assassiner.

[7]
🚨Tout cela ressemble à s'y méprendre à tous les lâchages de ses «alliés»,dont Washington s'est historiquement fait une spécialité.
🗡Dès qu'un vassal cesse de leur être utile,a fortiori s'il devient gênant,les dirigeants🇺🇸n'hésitent JAMAIS à le faire renverser ou assassiner. pic.twitter.com/8QCVSk0r33

— François Asselineau (@UPR_Asselineau) August 8, 2022

[8]

Ceux qui peinent à croire ce cynisme🇺🇸se renseigneront sur le «lâchage» sordide que Washington fit subir à ses anciens domestiques

▪Chah d’Iran

▪Ben Laden,agent CIA

▪Noriega,agent CIA et président du Panama

▪Saddam Hussein (CIA)

▪Kadhafi (CIA MI6)

▪Lon Nol (CIA)

▪Etc

[8]
Ceux qui peinent à croire ce cynisme🇺🇸se renseigneront sur le «lâchage» sordide que Washington fit subir à ses anciens domestiques
▪Chah d'Iran
▪Ben Laden,agent CIA
▪Noriega,agent CIA et président du Panama
▪Saddam Hussein (CIA)
▪Kadhafi (CIA MI6)
▪Lon Nol (CIA)
▪Etc pic.twitter.com/DIEASKWtwj

— François Asselineau (@UPR_Asselineau) August 8, 2022

[9-FIN]

Je ne sais pas qui a fait ce photomontage sur le web, mais il est atrocement juste.

Du haut du ciel,plusieurs dirigeants autrefois alliés des🇺🇸, puis assassinés par eux ou chassés avec leur accord, tendent une main compréhensive à Zelensky, sachant le Destin qui l’attend.

[9-FIN]
Je ne sais pas qui a fait ce photomontage sur le web, mais il est atrocement juste.
Du haut du ciel,plusieurs dirigeants autrefois alliés des🇺🇸, puis assassinés par eux ou chassés avec leur accord, tendent une main compréhensive à Zelensky, sachant le Destin qui l'attend. pic.twitter.com/buLVQxKPZj

— François Asselineau (@UPR_Asselineau) August 8, 2022

La magie économique de la 3ème république

Par : admin

Notre pays est endetté jusqu’au trognon, ce qui veut dire pour La Palice que les caisses de l’état sont vides. Comment le sont-elles avec tout le pognon que nos dirigeants nous volent ? Si on compare la 5ème république depuis l’ère « Mitterrandienne » à la 3ème, on se demande comment cette dernière a fait pour continuer la colonisation et financer des guerres à buts éternellement privés ? Surtout après 1871 avec la perte de l’Alsace et la Lorraine, hauts lieux industriels donc avec de bonnes sources fiscales perdues. Ce n’est pas avec la Savoie et le pays Niçois fraîchement acquis à la suite de Solférino que la compensation économique était là. Il lui eut fallu de surcroît payer l’indemnité de guerre à l’Allemagne soit 5 Milliards de Francs qui correspondaient à 2 fois le budget annuel du pays. Une paille.

Jusqu’en Juillet 1914, l’impôt sur le revenu n’existait pas. Encore moins la TVA puisqu’elle n’est survenue « qu’en » 1954. Alors comment ce fait-il que les caisses de la 3ème étaient mieux achalandées que celles de la 5ème ?

L’impôt sur le revenu et la TVA sont les principales recettes de ce pays. Évidemment, les postes fiscaux sont pléthores, ce qui fait qu’au final l’essentiel du fruit de notre labeur part entretenir la bête. On devrait même dire que notre argent est boulotté par la maffia d’état (pléonasme). Et en retour, nous avons un niveau de vie qui se délite, une sécurité sociale moribonde, une possibilité économie inexistante. L’échec sur tous les tableaux est notoire. Pour autant, il y a encore des gens qui votent pour ces incapables. C’est bien la preuve que l’essentiel de ce pays n’arrive pas à analyser les données qui s’agitent pourtant sous leurs yeux et qu’ils sont incapables de faire des projections tangibles de bon aloi. Les Français votent depuis 50 ans pour des illusions, des mythes, des croyances, pas pour des vecteurs effectifs qui s’ébauchent très sérieusement dans la négativité. C’est terrifiant, mais c’est un fait.

Comme le Pape François n’étant plus le vicaire de Dieu, la 5ème a abandonné définitivement sa souveraineté sous l’initiative de Sarkozy. Nous passons sur le viol démocratique de cette affaire. Depuis, nos tissus industriels et agricoles ont définitivement disparu dans les poches du capitalisme mondial. Macron muni du verdugo (1) ne porte que le dernier coup final. Il y a des procès pour trahison qui se perdent.

La France, sous la 3ème, produisait plein pot. Elle exportait plus qu’elle n’importait. Sociologiquement, la population vivait à la campagne à hauteur de 80 %, ce qui veut dire qu’elle œuvrait dans le secteur primaire et secondaire, sources de création de richesse. Elle était globalement en mode autarcie pour l’essentiel. Il y a aussi un critère fondamental que personne ne met en avant, c’est qu’il n’y avait pas un certain parasitisme structurel administrato-politique. Il n’y avait pas toutes ces sous-couches administratives qui accompagnent le monde politique. Ces states gangrènent actuellement notre pays. On y perd de l’argent et de l’efficacité. Dans la pratique, on a 1 % de la population qui est élu pour palabrer sur les directives européennes qui imposent leur diktat. On paie tous ces élus, et les fonctionnaires qui vont avec, pour rien d’efficient.

Autre fait de société de la 5ème ignorée de la 3ème, c’est l’orgie de prestataires de service qui parasitent le créateur de richesse. Tels les ténias, ils se goinfrent de la richesse produite par d’autres. L’exemple du paysan est significatif. Cet élément fondamental du secteur primaire entretient une vingtaine de groupes parasitaires, improductifs par définition du secteur tertiaire. Ce déséquilibre est trop important pour être viable bien longtemps.

Si la 3ème était créatrice de richesse et avait des marges de manœuvre énormes, la 5ème est tout l’inverse. Elle est dépendante des autres pays dans tous les registres, même celui capital de notre suffisance alimentaire. Nous sommes ruinés, sans perspective d’une porte de sortie en dehors du frexit. Est-ce que l’excuse « Poutine source de tous nos malheurs » va perdurer bien longtemps ? La factuelle crise de l’Ukraine n’est en rien responsable des décisions faites par nos dirigeants depuis des décennies. Notre soumission à Washington est délibérée depuis Pompidou. Attali et consorts veillent bien à maintenir ce statu quo.

Dans la dernière allocution de Poutine lors du congrès économique de St-Pétersbourg, l’avenir de l’Europe est assuré pour la tourmente. Son propos ne fait pas acte de prophétie. Elle rejoint simplement ce que moult économistes occidentaux disent depuis des mois. Il ne peut en être autrement si l’autisme de la commission européenne s’éternise.

Soyons lucide et répétons le constat. Nous ne produisons plus rien et le peu qui génère du profit part dans les poches des grands capitalistes mondiaux. On est donc privé du peu de création de richesse de ce pays. Nous ne somme plus autonome alimentairement qu’à hauteur de 30 %. Le désastre économique nous impacte directement dans notre vie au quotidien. Adieu social et droits acquis. Il faut être fou pour croire à une sursaut économique dans ce pays dans les conditions actuelles. Personne n’ignore que notre pays vit à crédit. Nous sommes endettés à 120 % du PIB. Rappelons que cet indicateur a peu de rapport avec la création de richesse, ce qui accentue le phénomène dramatique de notre réelle situation. Comme le peuple a voté encore une fois et stupidement pour ses bourreaux, on peut dire que les carottes sont cuites. La grande misère va s’abattre sur nous.

Préparez de nouveaux trous dans votre ceinture et achetez vous des polaires car l’hiver social arrive à grands pas. Les premiers frimas se font déjà sentir.

1)- Épée de mise à mort en tauromachie.

Signé : WD

Avec 7 000 candidatures, la réserve de la police nationale couronnée de succès

Par : admin

7000… Reste à voir la motivation de service public ?

Le niveau est devenu bien trop bas pour avoir des candidats exemplaires et motivés. 

Il a été démontré que certains avaient des résultats scolaires médiocres et un comportement laissant à désirer s’agissant du code de déontologie

Le recrutement n’est plus ce qu’il était…

C’est une initiative qui rencontre un franc succès. En janvier dernier, relate France Bleu, Gérald Darmanin annonçait la création d’une réserve au sein de la police nationale, comme il en existe déjà au sein de la gendarmerie ou de l’armée. À l’époque, le ministre de l’Intérieur identifiait deux objectifs : renforcer les effectifs, et améliorer le lien entre la population et la police. Quelques mois plus tard, son projet est en passe de devenir réalité : en septembre, 700 réservistes effectueront leurs premières missions aux côtés de policiers d’active, à l’issue d’une formation de deux semaines.

L’article de Valeurs Actuelles ici

Source : Police & Réalités

La guerre des blocs

Par : admin

Par notre ami WD



Au fil des jours, nous voyons que l’influence de la France en Afrique ne devient qu’un lointain souvenir. L’Amérique perd son ascendant partout dans le monde et ses vassaux s’effondrent inexorablement par autisme idéologique. En un mot, l’Occident coule comme le Titanic. Il faut dire que les pays alignés à la politique de l’état profond américain ne cessent de faire des bourdes et des erreurs stratégiques. Les incuries de Van der Layette sont inestimables. Ils s’en donnent du mal pour parfaire leur disparition. Ils voudraient se suicider qu’ils ne feraient pas mieux.


De l’autre côté, les pays voulant se dédouaner de l’Imperium américain s’accrochent à la locomotive Russe. Ce sont les pays en bleu et en blanc de l’infographie suivante. Ceux en rouge sont mal barrés en termes de démographie, de ressource naturelle, d’économie et de technologie. Sur ce dernier registre, il n’y a qu’à voir les performances du F-35 pour comprendre le déclin américain à ce niveau.


Le deal entre la Russie et l’Iran semble prometteur. Outre le fait de la collaboration militaire entre ces deux pays (drones, satellite déjà opérationnel, maintenance aéronautique), la mer Caspienne devrait dans les prochains mois devenir un grand carrefour économique.


Sur un point stratégique d’ordre militaire, la Russie qui a déjà quelques socles dans le monde (1) pose une base militaire en Serbie et au Mali. Sœur Anne, ne vois-tu donc rien venir ?


La position globale des Africains est très claire. Elle dit dans des harangues bien précises « Nous n’avons pas de haine pour la France. Nous contestons l’attitude de son élite politique ». « La coopération entre la France et le Cameroun est marquée par l’exploitation abusive de la France ». Ailleurs, elle affirme « La MONUSCO et la MINUSMA sont des excroissances d’une organisation

maffieuse appelée ONU ». « La France n’est pas consciente des mutations qui sont opérées dans le monde d’aujourd’hui ». Des déclarations tonitruantes émanant de tous les pays de ce continent, en veux-tu, en voilà. Ils sont prêts, au moins dans la conscience supérieure de son élite intellectuelle, à rejoindre le grand mouvement Bricsien où le leadership est tenu par la Russie. Son ancrage aux BRICS devraient leur faire obtenir une vraie collaboration économique non spoliatrice et une émancipation politique jamais vécues à ce jour dans ce continent.

L’Arabie Saoudite tout comme l’Algérie (en triangulaire coopératif avec le Nigéria et le Niger) se rapproche de la Russie. Ce qui promet une deuxième bonne claque au Dollar. La coopération Inde-Chine-Russie n’est plus a présenter. Les échanges financiers se font sur MIR et les monnaies nationales misent en avant. Par ailleurs, la Chine est très énervée contre les USA sur le dossier Taïwan et outre ses mouvements militaires aux abords de l’île, des mesures de rétorsion économique sont déjà actives et vont faire très mal.

L’embargo, arme étasunienne par excellence est périmé. Dans la crise Ukrainienne, nous observons son inefficacité et le retour de bâton nous est dommageable. Le maintenir est pure folie doctrinale.

Les prochaines élections de par le monde dès Septembre vont accélérer le processus de scission sociétale. Voici la liste des élections à suivre attentivement. En majuscule, celles qui sont fondamentales pour le processus anti état profond :

En Septembre : CHILI, SUÈDE, TCHÉQUIE, CUBA, ITALIE, Saotomé, Suisse, Nauru

En Octobre : LETTONIE, BRÉSIL, BULGARIE, BOSNIE, Lesotho, AUTRICHE, SLOVÉNIE, LIBAN.

En Novembre : ISRAËL, USA, Somalie, Népal, TAÏWAN, Fidji, Guinée-équatoriale, Barhein.

En Décembre : Tunisie, Guinée-bissau.

1)- Arménie, Kazakhstan, Tadjikistan, Kirghizistan en concomitance avec des bases US, Transnistrie qui veut être rattachée à la fédération Russe, Syrie et des bases fantômes à Cuba, Venezuela et Nicaragua.

Texte prophétique d’Alexandra David-Néel sur les passeports & les vaccins

Par : admin

J’ai découvert par hasard cette page prémonitoire de L’Inde où j’ai vécu d’Alexandra David-Néel (1868-1969). ADN est une icône dans le monde des écrivains-voyageurs. Spécialiste du bouddhisme, polyglotte, féministe de fait, cantatrice, anarchiste, franc-maçonne, morte centenaire, c’est un continent à elle toute seule.

Dans ce livre publié sous le titre L’Inde. Hier, aujourd’hui, demain en 1951 alors qu’elle était encore toute jeune (83 ans), puis réédité et augmenté en 1969 (à 100 ans !) sous le titre L’Inde où j’ai vécu, ADN fait le bilan de ses voyages en Inde (et à Ceylan) avant et après l’indépendance ; elle revient aussi sur son goût du voyage, et brosse un portrait sans concession de l’Inde de l’indépendance. C’est un livre abordable & exaltant sur l’Inde, sur le voyage, sur l’esprit d’aventure, à lire en priorité à notre époque où les tyrans nationaux-covidistes & les escrocs du prétendu « réchauffement climatique » veulent nous parquer comme des moutons dans l’enclos de nos frontières.

L’extrait ci-dessous est à faire circuler. Voyez aussi l’interview d’Alexandra David-Néel par Arnaud Desjardins réalisée à l’âge de cent ans et diffusée le 02.11.1969 (2 mois après sa mort) :
https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/video/i17097658/interview-d-alexandra-david-neel

La folie des passeports & des vaccins

« Un de mes étonnements est que les hommes, après avoir goûté d’une large mesure de liberté, aient pu y renoncer ; bien plus, qu’un grand nombre d’entre eux ignorent qu’il y a un peu plus de cinquante ans (1), chacun de nous pouvait parcourir la terre à son gré. Cinquante ans, cela ne nous fait pas remonter à une époque préhistorique ; il serait naturel que l’on se souvînt des coutumes qui prévalaient alors ou, tout au moins, qu’on en eût connaissance.
Me faut-il donc réveiller les souvenirs endormis de certains de mes lecteurs et éclairer les autres ? Au temps béni où j’abordai à Ceylan pour la première fois, les passeports étaient inconnus, comme l’étaient aussi les multiples vaccinations que l’on inflige maintenant aux hommes transformés en cobayes pour l’instruction – ou le simple amusement – de quelques expérimentateurs dilettantes (2).
Quelle sinistre farce que les Assemblées, les Congrès où, à grand renfort de discours, des politiciens prétendent préparer l’union des peuples ! Nous y étions arrivés, en partie ; il ne restait aux frontières que des barrières douanières peu gênantes. On se promenait à son gré de par le monde, emportant avec soi autant d’argent qu’on le pouvait pour subvenir à ses besoins.
Aujourd’hui, les peuples sont parqués en des cages distinctes en attendant le moment où ils franchiront de nouveau les clôtures qui les séparent pour se ruer les uns contre les autres et s’entre-détruire » (p. 15).

(1) Exactement avant 1914.
(2) À propos de prophylaxie, je lis, dans un journal, qu’au Brésil l’on oblige les passagers descendant de l’avion, à se laisser mettre un thermomètre dans la bouche, le même thermomètre servant pour tous, après avoir été rapidement trempé dans un liquide supposé être désinfectant.

Alexandra David-Néel

Consultez mon article entier sur ce livre :
http://altersexualite.com/spip.php?article1103

Lionel Labosse

Toulouse : Des coups de feu tirés au centre commercial de Portet-sur-Garonne

Par : admin

Ce lundi 8 août, des coups de feu ont été tirés aux abords du centre commercial du Portet-sur-Garonne. Par chance, il n’y a aucun blessé. Trois individus ont été interpellés.

Un témoin de la scène explique les faits au journal actu.fr. Yohan était venu dîner avec des collègues de travail dans un restaurant qui donne sur le parking de la grande surface. Une serveuse a déboulé en panique dans la salle où se trouvaient une vingtaine de clients.

« On était en train de manger quand la serveuse nous a dit qu’ils allaient fermer les portes du restaurant parce que quelqu’un d’armé était entré dans le centre commercial », relate ce témoin. « Elle nous a ensuite montré une voiture à l’extérieur, en disant que c’était celle des malfaiteurs ».

“C’était un peu la panique. On pensait au pire : est-ce un attentat ? On s’est tous levés dans le restaurant, sans savoir quoi faire : se cacher sous les tables, ou bien sortir et partir sans payer ? La serveuse nous a proposé de nous accompagner dehors, c’était complètement irrationnel…”

Très rapidement, les gendarmes étaient sur place. « les gendarmes sont arrivés très vite, en moins de dix minutes, à bord de plusieurs véhicules ». Une autre source précise que « certains d’entre eux étaient déjà sur place pour un autre incident qui s’est produit avant ». 

Environ cinq minutes plus tard, on a finalement payé l’addition, avant de s’en aller. C’est en sortant qu’on a entendu deux ou trois coups de feu retentir

Yohan et ses collègues se sont « réfugiés dans la voiture » en attendant qu’on leur dise de partir. De son côté, la gendarmerie explique que les militaires de la brigade de Portet sont intervenus pour plusieurs coups de feu tirés « aux abords du centre commercial », sans qu’on ne sache précisément si les balles ont fusé à l’extérieur, ou à l’intérieur du centre. Mais elles « n’ont pas fait de blessé ».

Trois individus ont été interpellés par les forces de l’ordre. Âgés d’une vingtaine d’années, ils sont défavorablement connu des services de police pour des faits similaires. Selon les premiers éléments de l’enquête, il pourrait s’agir d’un différend entre plusieurs individus qui aurait mal tourné. 

Au moins un coup de feu “a été tiré en l’air par un des malfrats au niveau extérieur de la porte 2″, assure de son côté la direction de l’établissement. Selon elle, cette « interpellation en flagrant délit d’une tentative de règlement de comptes » s’est faite avec « l’appui de l’équipe de sécurité du centre commercial ».

Toujours d’après la direction, deux des trois suspects sont « arrivés, en voiture, à grande vitesse sur le parking, un comportement qui avait immédiatement alerté l’équipe de sécurité et les gendarmes ».

Source : Actu Forces de l’ordre

LES VÉRITABLES AMBITIONS DES RAPACES DE L’OMS PARFAITEMENT RÉSUMÉES PAR LE DR. RYAN COLE !!!

Par : admin

Non cette fondation n’a rien à voir avec une quelconque envie de soigner qui que ce soit mais une organisation mafieuse dont le but ultime est de de se goinfrer de fric de flouze de dollars et de faire bouffer de la merde en pilules en seringues en comprimés bref, sous toutes ses formes aux goyims que nous sommes comme dirait Schwab, aux milliards de mangeurs inutiles que nous représentons à leurs yeux, nous les encombrants !!!
ON SE RÉVEILLE !!!

https://rumble.com/v148zd6-loms-une-entreprise-collabo-de-la-mafia-nazie-bigpharma-.html
https://rumble.com/v13qg1x-achtung-loms-prpare-un-hold-up-mortifre-via-notre-sant-tous-les-coups-seron.html

Source : Rumble

GB : Surmortalité mesurée après les Injections Covid !

Par : admin

Les rapports officiels du gouvernement confirment que nous assistons à un dépeuplement par la vaccination Covid-19 ! 

Les statistiques officielles montrent que des centaines de milliers de personnes de plus meurent chaque semaine dans le monde que prévu. 
La raison ?
Les données officielles du gouvernement suggèrent fortement que tout cela est dû aux injections de Covid-19. 

Nous assistons à un dépeuplement par la vaccination Covid-19. 

L’Office for National Statistics (ONS) publie des chiffres hebdomadaires sur les décès enregistrés en Angleterre et au Pays de Galles. 

Les données les plus récentes montrent les décès jusqu’au 22 juillet 2022. 
Le graphique suivant, créé par l’ONS, montre le nombre de décès par semaine par rapport à la moyenne sur cinq ans – 

La source

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, à partir de mai 2021 environ, l’Angleterre et le Pays de Galles ont enregistré une énorme quantité de décès excédentaires qui n’ont pas été attribués à Covid-19 par rapport à la moyenne sur cinq ans. 

Il apparaît alors que la surmortalité a baissé début 2022. 
Mais les apparences peuvent être trompeuses, et la seule raison pour laquelle elles ont chuté est que l’ONS a décidé d’inclure les données de 2021 dans la moyenne sur 5 ans. 

Cela rend d’autant plus préoccupant qu’un surcroît de décès est enregistré chaque semaine depuis fin avril 2022 par rapport à la moyenne quinquennale ( 2016 à 2019 + 2021 ). 
La semaine la plus récente montre qu’il y a eu 10.978 décès en Angleterre et au Pays de Galles, ce qui équivaut à 1.680 décès supplémentaires par rapport à la moyenne quinquennale. 

Seuls 745 de ces décès ont été attribués au Covid-19. 

La source

Nous voyons également un schéma similaire se produire en Ecosse. 
Le graphique suivant est tiré du « tableau de bord des impacts plus larges de Covid-19 » de Public Health Scotland trouvé ici , et il montre la variation en pourcentage des décès par rapport à la moyenne quinquennale 2015-2019 pour la période correspondante –

La source
L’Écosse a enregistré un excès de décès dans tous les groupes d’âge depuis le début de 2021. 

Mais ce qui est remarquable ici, c’est le même schéma que nous avons observé en Angleterre et au Pays de Galles. 

En janvier 2021, de nombreux décès ont été attribués au Covid-19. 

Mais ensuite, vers mai 2021, les décès excessifs ont recommencé à augmenter, mais cette fois, ils ne pouvaient pas tous être attribués à Covid-19. 
Il y a ensuite eu une légère baisse début 2022 avant de reprendre vers mai 2022, tout comme en Angleterre et au Pays de Galles. 
La question est pourquoi. 
On pourrait dire que la population du Royaume-Uni est peut-être en très mauvaise santé par rapport au reste du monde et que, par conséquent, davantage de personnes meurent. 

Mais ce n’est malheureusement pas une situation qui est juste isolée au Royaume-Uni. 
La majeure partie de l’Europe enregistre toujours une quantité importante de décès excédentaires, comme le montre le graphique officiel suivant compilé par Eurostat montrant la surmortalité à travers l’Europe en mai 2022 – 

La source

Comme vous pouvez le voir, le monde connaît un problème extrêmement grave où des dizaines à des centaines de milliers de personnes meurent de plus que prévu chaque semaine, et d’autres preuves suggèrent que c’est à cause des injections de Covid-19.

Selon un rapport publié le 6 juillet 2022 par l’Office for National Statistics du Royaume-Uni, quelques heures seulement avant que Boris Johnson n’annonce sa démission en tant que Premier ministre du Royaume-Uni, les taux de mortalité pour 100 000 sont les plus bas parmi la population non vaccinée dans tous les groupes d’âge. .

Le rapport est intitulé « Décès par statut vaccinal, Angleterre, 1er janvier 2021 au 31 mai 2022 », et il peut être consulté sur le site de l’ONS ici et téléchargé ici .

Le tableau 2 du rapport contient les taux de mortalité mensuels normalisés selon l’âge par statut vaccinal par groupe d’âge pour les décès pour 100 000 personnes-années en Angleterre jusqu’en mai 2022.

Voici comment l’ONS présente les données pour les 18 à 39 ans en mai 2022 –

La source
Nous avons pris les chiffres et produit des graphiques pour chaque groupe d’âge dans un article récemment publié qui peut être lu ici . Mais voici quelques exemples pour prouver la gravité du problème.

Le graphique suivant montre les taux de mortalité mensuels normalisés selon l’âge selon le statut vaccinal chez les 18 à 39 ans pour les décès non liés au Covid-19 en Angleterre entre janvier et mai 2022 – 

Au cours de chaque mois depuis le début de 2022, les 18 à 39 ans partiellement vaccinés et doublement vaccinés ont été plus susceptibles de mourir que les 18 à 39 ans non vaccinés. 

Les 18 à 39 ans triplement vaccinés ont cependant eu un taux de mortalité qui s’est aggravé d’un mois à l’autre après la campagne massive de rappel qui a eu lieu au Royaume-Uni en décembre 2021. 
En janvier, les 18 à 39 ans triplement vaccinés étaient légèrement moins susceptibles de mourir que les 18 à 39 ans non vaccinés, avec un taux de mortalité de 29,8 pour 100.000 parmi les non vaccinés et de 28,1 pour 100.000 parmi les triple vaccinés. 
Mais tout a changé à partir de février. 

En février, les 18 à 39 ans triplement vaccinés avaient 27 % plus de risques de mourir que les 18 à 39 ans non vaccinés, avec un taux de mortalité de 26,7 pour 100.000 chez les triples vaccinés et de 21 pour 100.000 chez les non vaccinés. 
Les choses se sont malheureusement encore aggravées pour les triples vaccinés d’ici mai 2022. 

Les données montrent que les 18 à 39 ans triplement vaccinés étaient 52% plus susceptibles de mourir que les 18 à 39 ans non vaccinés en mai, avec un taux de mortalité de 21,4 pour 100.000 parmi les triplement vaccinés et de 14,1 parmi les non vaccinés. 
Les pires chiffres à ce jour concernent cependant les personnes partiellement vaccinées, le mois de mai voyant les 18 à 39 ans partiellement vaccinés 202% plus susceptibles de mourir que les 18 à 39 ans non vaccinés.

Le graphique suivant montre les taux de mortalité mensuels normalisés selon l’âge selon le statut vaccinal chez les personnes âgées de 60 à 69 ans pour les décès non liés au Covid-19 en Angleterre entre janvier et mai 2022 – 

Les 60 à 69 ans présentent exactement le même schéma que les 18 à 39 ans. 

Les doubles et partiellement vaccinés sont plus susceptibles de mourir que les non vaccinés depuis le début de l’année, et les triples vaccinés sont plus susceptibles de mourir que les non vaccinés depuis février. 
En janvier, les personnes de 60 à 69 ans partiellement vaccinées avaient un risque choquant de 256 % de mourir en plus que les personnes de 60 à 69 ans non vaccinées. 

Alors qu’au cours du même mois, les 60-69 ans doublement vaccinés avaient 223% plus de risques de mourir que les 60-69 ans non vaccinés. 
En mai, les personnes de 60 à 69 ans triplement vaccinées avaient 117 % plus de risques de mourir que les personnes non vaccinées de 60 à 69 ans, avec un taux de mortalité de 1.801,3 pour 100.000 parmi les personnes triplement vaccinées et un taux de mortalité de seulement 831,1 parmi les non vaccinés.

Le graphique suivant montre les taux de mortalité mensuels normalisés selon l’âge selon le statut vaccinal chez les 80 à 89 ans pour les décès non liés au Covid-19 en Angleterre entre janvier et mai 2022 – 

Les personnes non vaccinées sont les moins susceptibles de mourir chaque mois depuis le début de l’année. 
En avril, les personnes de 80 à 89 ans doublement vaccinées étaient 213% plus susceptibles de mourir que les personnes de 80 à 89 ans non vaccinées, avec un taux de mortalité de 7.598,9 pour 100.000 parmi les non vaccinés et un taux de mortalité troublant de 23.781,8 pour 100.000 parmi les double-vaccinés. 
Mais au cours du même mois, les personnes de 80 à 89 ans partiellement vaccinées avaient 672% de risques de plus que les personnes de 80 à 89 ans non vaccinées, avec un taux de mortalité choquant de 58.668,9 pour 100.000 personnes partiellement vaccinées. 
En mai 2022, les personnes de 80 à 89 ans triplement vaccinées avaient 142% plus de risques de mourir que les personnes de 80 à 89 ans non vaccinées, avec un taux de mortalité de 14.002,3 chez les triples vaccinés et un taux de mortalité de 5.789,1 chez les non vaccinés.

Le graphique suivant montre les taux de mortalité mensuels normalisés selon l’âge par statut vaccinal pour les décès non liés au Covid-19 en Angleterre entre janvier et mai 2022 pour tous les groupes d’âge – 

Cliquez pour agrandir
Les chiffres officiels publiés discrètement par le gouvernement britannique fournissent des preuves irréfutables que les vaccins Covid-19 sont mortels et tuent des milliers de personnes. 
Sinon, comment expliquez-vous un excès important de décès et le fait que les vaccinés sont nettement plus susceptibles de mourir que les non vaccinés dans chaque groupe d’âge ? 

Par The Exposé le 10 août 2022 : https://expose-news.com/2022/08/10/depopulation-by-covid-vaccination-confirmed/

Cov1D, test PCR, Nanoparticules

Par : admin

Quel est le point commun entre les test PCR, le grand méchant virus et les nanoparticules inhalées, respirées, comme par exemple les particules fines PM 2.5 et PM10 ? Le nasopharynx.

Cet article s’appuie essentiellement sur le document nanoparticules et nanotechnologies, disponible sur ecologie . gouv . fr, thèse de docteurs en médecine, article du CEA, ainsi que divers articles de presse « généraliste ».

Nanoparticules et Nanotechnologies, rapport du 03 février 2020.

Considéré comme la solution la plus fiable pour détecter le grand méchant virus, les test PCR nasopharyngé (par le nez) sont plébiscités par le gouvernement et agences médicales. Mais que recherche t’on réellement avec un test PCR ?

Il peut détecter même une très faible quantité de « virus » (par exemple au début de l’infection ou chez une personne asymptomatique). Ce test est réalisé exclusivement par un professionnel de santé en laboratoire ou dans un centre de dépistage. Un écouvillon (long coton-tige) est inséré dans les deux narines pour réaliser un prélèvement.

Un peu d’humour

Qu’est ce que le nasopharynx ?

Le pharynx, appelé couramment gorge, fait partie des appareils digestif et respiratoire. Il est divisé en trois parties : le nasopharynx forme le haut du pharynx, derrière le nez ; l’oropharynx est la partie centrale du pharynx et l’hypopharynx forme le bas du pharynx. Plus précisément, le nasopharynx est la cavité aérienne située derrière les fosses nasales et le voile du palais.

Les NanoParticules (NP).

Les nanoparticules, également appelées particules ultrafines (PUF), sont des molécules dont la taille varie entre 1 et 100 nanomètres (1 nm = 10-9 m = 0,000000001 m). Elles sont donc plus grandes que des atomes et plus petites qu’une cellule. On distingue les nanoparticules « élaborées », fabriquées artificiellement, et les « émissions secondaires », sous-produits d’une réaction, comme les particules présentes dans la fumée de cigarette ou les émissions de diesel, de feux de forêt, incendies etc.

Les nanoparticules artificielles sont fabriquées soit par fractionnement d’un matériau massif (approche descendante), soit par agglomération d’atomes (approche ascendante). Elles se présentent sous la forme de poudres, de gel ou de solutions.

Il existe des nanoparticules de n’importe quel matériau : carbones, céramiques, métaux, etc. On ne peut donc pas parler de façon générique des NP: chacune a ses propres caractéristiques, notamment en ce qui concerne la toxicité et la pénétration. Elles sont aujourd’hui utilisées dans de nombreux domaines : électronique, cosmétique, automobile, chimie, textile, pharmacie, agroalimentaire, optique, etc.

Les nanoparticules peuvent représenter un risque pour la santé à cause de leur petite taille. Les NPont une taille qui les place entre la matière macroscopique et l’échelle moléculaire, elles sont dangereuses pour l’organisme, car elles sont plus petites que nos cellules. Elles sont si petites qu’elles traversent notamment sans difficulté la barrière encéphalique chez les humains.

Les NP peuvent également avoir un impact négatif sur l’environnement, car à cause de leur taille, elles ne sont pas filtrées dans l’eau ou dans l’air et se répandent directement dans la nature.

Quelques exemples d’utilisation de NP artificielles :

Santé, pharmacologie : Délivrance de vaccins, revêtements de textiles hospitaliers, aux nanoparticules d’argent ou de chlorure de zinc, antimicrobiens, masques, blouses de chirurgie, aux nanoparticules d’argent antibactérien, idem avec des NP de cuivre, pansements, avec des nanoparticules de zirconium qui renvoient les infrarouges lointains, accroissent la circulation sanguine et annihilent la douleur, mais aussi comme excipient : utilisation de dioxyde de titane pour l’enrobage ou la préparation des poudres pour les comprimés.

Cosmétiques et soins du corps : On peut constater la présence de nanomatériaux dans la presque totalité des produits cosmétiques : dentifrices, crèmes solaires, crèmes antiâges, fond de teint, vernis à ongles, mascaras, eye-liners, rouge à lèvres (silice amorphe), teintures pour cheveux, fards, poudres, blush, savons, gels douches, déodorants, shampooings, conditionneurs, produits de soins pour bébés, traitement de l’acné, etc…

L’obligation d’étiquetage (depuis 2013) étant peu respectée, il est très difficile de tenir une liste complète. Quoiqu’il en soit, les nanomatériaux présents dans les cosmétiques sont essentiellement des colorants, des agents de texture, des antibactériens, et des filtres UV.

Dans l’agriculture : Les applications des nanotechnologies à l’agriculture sont très nombreuses mais, malgré l’obligation de déclaration, il est difficile de trouver des indications précises sur les quantités et la nature des produits. La plupart du temps, ce sont surtout de petits tonnages qui sont déclarés, mais on peut estimer cependant à environ 500 000 tonnes/an le volume de nanoproduits mis en œuvre.

Le bilan 2016 fait état d’une quarantaine de substances à l’état nanométrique : des NP d’alumine, silice, calcium, soufre, dioxyde de titane, cuivre, pigments, et diverses argiles.

L’optimisation des conditions de culture devient possible grâce aux nanocapteurs. Ainsi, en 2011, au Canada, ils ont permis, grâce au support d’une « poussière intelligente », un meilleur contrôle de plusieurs paramètres : humidité, température, conditions de sol, et localisation de zones d’infestation par des ravageurs. Encore plus performant : un travail aux USA en 2018, a été rapporté qui montrait qu’un nanocapteur implanté directement à l’intérieur même d’un végétal, permettait de détecter précocement le stress hydrique et de déclencher automatiquement l’irrigation.

Projet Ermès, de nouveaux micro polluants (150) d’origine anthropique retrouvés dans les sols, cultures, en Alsace.

« L’Association pour la protection de la nappe phréatique de la plaine d’Alsace (Aprona) a publié son troisième rapport dans le cadre du projet ERMES … Plus de 200 micropolluants ont été analysés, dont 150 substances émergentes, c’est-à-dire nouvelles … L’objectif est d’alerter sur ces nouveaux polluants, certains dangereux à fortes doses. Elles sont toutes d’origine anthropique, c’est-à-dire fabriquées par les humains et leurs industries. Pour que les élus, les industriels, les responsables de la qualité de l’eau puissent d’ores et déjà avoir les outils en main. »

Clusters dans les abattoirs

Dans l’alimentation : Restauration-Alimentation : des nanomatériaux dans les emballages comme indicateur de conservation (« emballage intelligent ») ou conservateur (imperméabilité à l’oxygène, nanoAg…), comme exhausteur de goût d’un aliment d’autant plus accentué que l’aliment présente une grande surface d’échange avec les papilles gustatives, d’additifs pour la vue, l’appétence, la préparation de plats cuisinés. NP de silice colloïdale dans les poudres alimentaires – sucre, chocolat, sel, farine – un additif retrouvé également dans de nombreuses préparations culinaires, nanochocolat qui fait maigrir, produit à boire, avec addition de « nanoclusters » améliorant le transport des nutriments dans ces aliments sans qu’il soit nécessaire d’ajouter des graisses et sans que le goût soit modifié.

Comme chaque NP a ses « caractéristiques », l’exposition aux NP peut se produire par quatre voies principales : la voie respiratoire, la voie cutanée, la voie orale et la voie transplacentaire.

Si l’on inhale, respire des NP, où les détecte t’on le plus facilement ?

Comme par hasard, dans le nasopharynx.

En effet, « les nanoparticules de taille inférieure à 20 nm sont essentiellement déposées dans le nasopharynx. On estime que 90 % des particules de 1 nm sont déposées dans le nasopharynx et les 10 % restants dans l’arbre trachéobronchique. »

« L’appareil respiratoire est la voie d’entrée des particules inhalées, qui se déposent en fonction de leur granulométrie (taille) à des niveaux différents des voies respiratoires. Il est classiquement admis que les particules les plus fines, de diamètre égal ou inférieur à 1 µm, peuvent atteindre les alvéoles pulmonaires.« 

« L’inhalation de NP peut induire un stress oxydant lequel peut engendrer un effet génotoxique et une inflammation, persistante ou réversible. Ces effets sont bien caractérisés pour les organes cibles (poumons et système cardiovasculaire) mais, plus récemment, il a été établi que les NP inhalées peuvent affecter aussi le système nerveux central et les fonctions de reproduction en rapport avec le passage des barrières biologiques« , comme l’endothélium vasculaire ou la barrière hémato-encéphalique.

La fameuse barrière hémato encéphalique que l’on détruit avec les test PCR.

A la vue de ces éléments, on peut se demander ce qui est réellement recherché avec ces test ? Un grand méchant virus, ou des nanoparticules d’origine anthropique, càd humaine ?

Si l’on prend l’exemple des NP magnétique, « l‘efficacité de plusieurs de ces systèmes (administration ciblée de produits pharmaceutiques par ciblage magnétique, et par ciblage actif grâce à la fixation de ligands de haute affinité) est souvent compromise en raison de la reconnaissance et de l’élimination des particules par le système réticulo-endothélial (RES) avant qu’elles ne puissent atteindre le tissu cible, ainsi que par l’incapacité de surmonter les barrières biologiques, comme l’endothélium vasculaire ou la barrière hémato-encéphalique. »

Paul Balint, thèse pour l’obtention du grade de DOCTEUR DE L’UNIVERSITÉ DE GRENOBLE Spécialité : MICRO&NANO ELECTRONIQUE, en … 2011.

Photo prise par moi.

Exposition par la voie respiratoire.

L’appareil respiratoire est la voie d’entrée des particules inhalées, respirées, qui se déposent en fonction de leur taille à des niveaux différents des voies respiratoires. Il est classiquement admis que les particules les plus fines, de diamètre égal ou inférieur à 1 µm, peuvent atteindre les alvéoles pulmonaires. C’est à ce niveau que se font les échanges gazeux, et la proximité entre l’épithélium alvéolaire et l’endothélium des capillaires sanguins laisse supposer que des transferts de nanoparticules pourraient s’y produire et conduire à une EXPOSITION SYSTEMIQUE, ce qui signifie une exposition continue, aux nanoparticules inhalées !!!

Cependant les nanoparticules de taille inférieure à 20 nm sont essentiellement déposées dans le nasopharynx. On estime que 90 % des particules de 1 nm sont déposées dans le nasopharynx et les 10 % restants dans l’arbre trachéobronchique. Dans la région bronchique, le dépôt peut être hétérogène et des « points chauds » de dépôt ont été mis en évidence au niveau des bifurcations bronchiques.

Si les NP s’accumulent à certains points, elles peuvent pénétrer la couche de mucus et s’accumuler dans les cellules épithéliales. Cette rétention de particules dans les poumons peut entraîner une réaction inflammatoire et être à l’origine de pathologies pulmonaires, asthme, bronchite chronique voire cancers.

Ah non, on me dit à l’oreillette que c’est dû au grand méchant virus !!!

Les particules fines, comme par exemple les particules fines PM 2.5 et PM 10.

Certaines de ces NP inhalées sont, comme vu précédemment, présentes dans les émissions de diesel, les feux de forêt.

Or, quels sont les risques liés à la pollution aux particules fines PM 2.5 et PM 10, selon Santé Publique France ?

« Même à de faibles niveaux, l’exposition aux polluants peut provoquer, le jour même ou dans les jours qui suivent, des symptômes irritatifs au niveau des yeux, du nez et de la gorge mais peut également aggraver des pathologies respiratoires chroniques (asthme, bronchite…) ou favoriser la survenue d’un infarctus du myocarde, voire provoquer le décès. »

Ces symptômes ne vous rappellent ils rien ?

Quels sont les risques liés aux incendies, feux de forêt ?

La fumée des feux de forêt est un mélange de milliers de composés individuels, y compris des particules et des gaz nocifs qui posent un risque grave pour la santé de quiconque à proximité et sous le vent d’un incendie.

Le principal polluant qui menace la santé des personnes à proximité et sous le vent d’un feu de forêt est la matière particulaire. La fumée des feux de forêt contient souvent des particules fines (ou PM2,5) et ultrafines. Ces minuscules particules en suspension dans l’air sont les plus dangereuses pour votre santé.

Pourquoi, depuis l’apparition du grand méchant virus, les feux de forêt pourraient provoquer une hausse des cas d’une soit disant maladie qui n’existait pas il y’a 3 ans, alors que l’on a toujours su et connu les dangers de l’inhalation de fumées provenant d’incendie ?!? Bizarre, non ?

Exposition par la voie cutanée. 

La peau représente plus de 10 % de la masse corporelle et joue un rôle essentiel de barrière vis-à-vis de l’environnement externe, avec une fonction de protection et de maintien de l’homéostasie.

La question de l’exposition de l’épiderme aux nanoparticules s’est posée de façon cruciale ces dernières années, car les industriels de la cosmétologie ont incorporé des nanoparticules d’oxyde de titane et d’oxyde de zinc dans les crèmes solaires « écran total », le maquillage etc …

L’intégrité de la barrière cutanée ou la présence de maladies de la peau peuvent favoriser l’absorption de NP, comme la dermatite allergique de contact, l’eczéma atopique et le psoriasis mais aussi les flexions mécaniques, l’usage de détergents irritants et de produits chimiques peuvent augmenter l’absorption au travers de lésions cutanées.

Exposition par la voie orale. 

Depuis 2006, les nanotechnologies se sont développées fortement dans le secteur alimentaire où elles rentrent essentiellement dans des techniques d’encapsulation de nutriments ou de vitamines, ainsi que dans des produits pour en renforcer la saveur et le goût.

Les emballages alimentaires peuvent contenir des nanoargiles et des nanofilms d’argent pour empêcher la détérioration et l’oxydation des aliments. On peut donc se poser la question de la stabilité de ces films et de leur éventuel transfert dans les aliments. Par ailleurs, les nanoparticules de silice sont largement utilisées comme fluidifiant dans le sel, le sucre, la farine et le chocolat en poudre.

Les nanoparticules sont absorbées de façon différente selon leur charge et leur liposolubilité.

Par exemple, dans le cadre du E171, interdit pas l’ANSES en 2019, les NP ont passé la barrière intestinale et on les retrouve au niveau du foie et de la rate.

Depuis 2020, donc 1 an après cette interdiction, et toujours dans le cadre du grand méchant virus, pourquoi les industriels de l’agroalimentaire peuvent désormais changer la composition de leurs produits sans en informer les consommateurs.

Encore une fois bizarre, non ?

Question bête : a t’on déjà retrouvé des souches non actives de la grippe, du rhume dans les eaux usées ?

Bah non, c’est viral, ça se transmet par voie aérienne directe ou le toucher.

Petite exception pour 2009, et le virus de la grippe A (H1N1) … Une 1ère … Ensuite plus rien, jusqu’à mars 2019 ou l’on retrouve des souches non actives du grand méchant virus dans les eaux usées de Barcelone (donc avant la pseudo pandémie) … Curieux, pour quelque chose qui se transmet normalement lui aussi de la même façon que la grippe

Petit bonus :

« Dans le cas de l’hémoglobine, les chercheurs ont observé de larges modifications de sa capacité à fixer l’oxygène alors même que sa forme n’était pas modifiée. Cette analyse a également permis de mesurer l’épaisseur de la corona, montrant que les molécules d’hémoglobine forment une monocouche organisée à la surface de la nanoparticule. L’objet ainsi formé est donc un véritable nanoassemblage contrôlé, permettant d’envisager le développement d’un nouveau type de biomatériaux à l’activité biologique maitrisée.« 

Pourquoi les nanoparticules de silice (nous en avons parlé précédemment) ?

« Elles possèdent des propriétés uniques, notamment une grande surface spécifique et une distribution étroite de taille de pores. Elles peuvent être facilement fonctionnalisées et sont biocompatibles, ce qui en font des candidates idéales pour des applications biologiques. Ainsi, des MSN ont été utilisées pour le marquage cellulaire« .

Petit bonus 2 : 

Piqure de rappel, les vaccins : Anticorps mono / polyclonaux : la première médecine, ne pas tout gober.

Se’Th

Pour les plus « courageux », retranscription des pages 22 à 29, principalement utilisées dans cet articles. Je vous conseille notamment les pages 54 à 60, 62, 65, 67 et 68, il y’a pleins de notions, de choses « intéressantes ».

La question de la connaissance de l’impact des nanomatériaux sur la santé et les écosystèmes est essentielle à considérer si on veut que le développement très prometteur des nanotechnologies n’entraîne pas de risque environnemental supplémentaire. Dans le premier rapport du CCP de 2006, la question de la toxicité des nanoparticules avait été posée en se basant sur les connaissances acquises sur l’impact des particules atmosphériques fines et ultrafines de l’atmosphère en particulier les particules Diesel. Depuis la communauté des toxicologues s’est fortement mobilisée pour mieux comprendre les interactions qui peuvent exister entre les nanoparticules et le vivant (Kettler et al. 2014).

Si les études épidémiologiques manquent encore sur l’exposition professionnelle ou environnementale, de très nombreuses études expérimentales ont été publiées, en particulier sur les nanoparticules les plus utilisées : NP de TiO2, de ZnO, d’Ag, de silice colloïdale, de CeO, de carbone…

Cependant, pour beaucoup de NM les informations sont partielles voire manquantes sur le devenir dans l’environnement (photodégradation, stabilité en solution aqueuse, transport entre compartiments, biodégradation) qu’il soit aquatique, terrestre ou aérien. Chez l’homme
les informations de toxicité chronique et d’exposition sont rarement établies. La faible production de données d’écotoxicologie et d’évaluation du risque environnemental conduit à concentrer les discussions sur les seuls bénéfices. La prise de considération insuffisante des risques dans les décisions, notamment pour les écosystèmes, joue probablement un rôle dans le rejet des NM par le public et la défiance envers les scientifiques et les industriels (voir la partie 2.5 relative à la controverse sur les nanotechnologies).

2.3.1 – Peut-on comparer les particules ultrafines atmosphériques et leur risque pour la santé avec les nanoparticules ? (pg24)

Les nanoparticules de forme sphérique se rapprochent, par leurs dimensions, des particules atmosphériques ultrafines, en particulier celles issues des processus de combustion telles que les particules rejetées par les moteurs Diesel dont on connaît actuellement bien les
effets néfastes sur la santé et qui ont été classés cancérigènes certains par le CIRC (Groupe 1) en 2012. De même, les nanotubes se rapprochent, par leur diamètre et leur longueur, des dimensions des fibres d’amiante même si la composition chimique de ces produits
manufacturés est très différente. En ce qui concerne les particules atmosphériques ultrafines (PUF) de taille nanométrique,
les résultats d’études épidémiologiques récentes mettent en relation les quantités de PUF dans l’atmosphère et l’augmentation de la morbidité et de la mortalité cardiorespiratoires. Les études épidémiologiques et toxicologiques menées ces dernières années ont montré que les
particules atmosphériques fines et ultrafines, après inhalation, peuvent avoir des effets systémiques sur des organes, tel le cœur, le foie, le cerveau, le placenta qui ne sont pas des cibles directes. Ces données conduisent donc à se poser la question de l’impact sanitaire des nanoparticules manufacturées. Leur composition est très différente mais les propriétés à l’échelle nano peuvent se rapprocher de celle des PUF.
Les interrogations sur les dangers potentiels des nanoparticules sont liées aux études expérimentales comparant les effets biologiques et toxicologiques de diverses particules manufacturées fines et ultrafines, en particulier des nanoparticules de carbone, de silice, de TiO2, de ZnO, etc. Il est important de comprendre les mécanismes mis en jeu et de déterminer si ces particules sont capables ou non de franchir les barrières biologiques, en particulier la barrière respiratoire, pour être ensuite disséminées dans l’organisme (Warheit 2018).
La toxicité des nanoparticules est liée à l’augmentation de la surface spécifique qui favorise les interactions avec les molécules biologiques, comme il a été vu plus haut. L’augmentation de la réactivité de surface est donc un critère essentiel à prendre en compte pour l’évaluation du danger des nanoparticules. Par ailleurs, pour une masse constante d’un ensemble de particules, plus la taille des particules diminue, plus leur nombre augmente, de sorte que la question de la quantification de l’exposition, en masse, en nombre, voire en surface de particules, se pose de manière cruciale. D’autres facteurs importants à prendre en compte sont la solubilité des particules et leur capacité à former des agglomérats.

2.3.2- Définir des catégories pour optimiser l’évaluation des effets toxiques ?

L’analyse croisée pour définir la toxicité de nouveaux agents dans une même famille chimique (hétérocyclique, sels métalliques solubles…) est souvent proposée pour limiter le nombre d’essais toxicologiques in vitro mais surtout in vivo. Cependant, il est généralement mis en évidence le particularisme de chaque NM contrairement aux produits chimiques. En effet, les effets (éco)toxiques dépendent, pour chacun des paramètres physico-chimiques (solubilité, potentiel zêta, agrégation / agglomération, taille, forme…), de leur évolution au long du cycle de vie (évolution du degré d’oxydation, dissolution et précipitation sous une forme minéralogique différente de l’initiale, homo et hétéroagrégation, adsorption…). Cette complexité associée à une littérature abondante mais hétérogène explique pour partie l’absence d’un consensus de la communauté scientifique pour réduire le nombre de cas en constituant des catégories de NM. Ce regroupement en différentes catégories soutenu par certains chercheurs, mais surtout par les industriels, avait pour objectif de raccourcir le délai requis pour une évaluation des risques (éco)toxicologiques (Mech et al. 2019).

2.3.3- Voies d’exposition aux nanoparticules et effets sanitaires potentiels.

Il existe certaines caractéristiques communes aux NP inductrices d’effets toxiques. Par exemple, l’inhalation de NP peut induire un stress oxydant lequel peut engendrer un effet génotoxique et une inflammation, persistante ou réversible. Ces effets sont bien caractérisés pour les organes cibles (poumons et système cardiovasculaire) mais, plus récemment, il a été établi que les NP inhalées peuvent affecter aussi le système nerveux central et les fonctions de reproduction en rapport avec le passage des barrières biologiques. Quel que soit le type d’exposition, il existe encore très peu d’informations et de possibilités de faire une évaluation réaliste de cette exposition pour l’homme, sauf pour l’exposition professionnelle. Les évaluations d’exposition professionnelle, principalement par inhalation, indiquent que des concentrations très faibles de particules ultra-fines sont détectées dans les lieux de travail. Ces faibles concentrations doivent cependant être considérées avec attention, car même si la masse est faible, étant donné la taille nanométrique des particules, elles représentent une très grande quantité en nombre de particules.

Les connaissances actuelles sur la translocation aussi bien que l’accumulation et la persistance dans des organes, ainsi que les mécanismes fondamentaux de transport, reposent sur des expériences réalisées avec des nanoparticules modèles chez l’animal de laboratoire.
Ces nanoparticules ont généralement été marquées avec des traceurs radioactifs ou fluorescents afin de pouvoir les suivre dans l’organisme, détecter leur site d’accumulation potentiel et leur vitesse d’excrétion. Des essais d’évaluation de changements qualitatifs de la biocinétique des nanoparticules dans des organismes malades ou à des périodes spécifiques d’exposition au cours de la vie (fœtus, petite enfance, vieillesse) ont été également tentés en utilisant des animaux modèles représentatifs de ces diverses situations. Ainsi l’exposition aux nanoparticules peut-elle se produire par quatre voies principales : la voie respiratoire, la voie cutanée, la voie orale et la voie transplacentaire.

A) Exposition par la voie respiratoire.

L’appareil respiratoire est la voie d’entrée des particules inhalées, qui se déposent en fonction de leur granulométrie à des niveaux différents des voies respiratoires (Geiser and Kreyling 2010). Il est classiquement admis que les particules les plus fines, de diamètre égal ou inférieur à 1 µm, peuvent atteindre les alvéoles pulmonaires. C’est à ce niveau que se font les échanges gazeux, et la proximité entre l’épithélium alvéolaire et l’endothélium des capillaires sanguins laisse supposer que des transferts de nanoparticules pourraient s’y produire et conduire à une exposition systémique aux nanoparticules inhalées.
Cependant les nanoparticules de taille inférieure à 20 nm sont essentiellement déposées dans le nasopharynx. On estime que 90 % des particules de 1 nm sont déposées dans le nasopharynx et les 10 % restants dans l’arbre trachéobronchique. Dans la région bronchique, le dépôt peut être hétérogène et des « points chauds » de dépôt ont été mis en évidence au niveau des bifurcations bronchiques, en particulier pour les particules de plus de 100 nm. Les nanoparticules inhalées sous forme d’agrégats ou d’agglomérats, et dont la taille peut atteindre 1 µm et plus, vont se retrouver au niveau des alvéoles. Les nanoparticules inhalées peuvent être éliminées par des mécanismes de clairance : la clairance mucociliaire, quand les nanoparticules se déposent dans les voies aériennes, et la clairance macrophagique, quand elles s’accumulent au niveau des alvéoles. Cette élimination va dépendre de divers facteurs, notamment de la taille, du nombre, de la solubilité et de la composition chimique des nanoparticules, ainsi que du site précis de dépôt et de l’état de l’appareil respiratoire. La rétention pulmonaire des nanoparticules sera d’autant plus importante que les patients seront atteints d’une pathologie obstructive, telle que l’asthme ou la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Les nanoparticules solubles sont dissoutes dans la couche de mucus produite par les cellules de l’épithélium bronchique et qui couvre les voies aériennes. Elles sont ensuite éliminées par le transport mucociliaire, un tapis roulant de mucus qui remonte en permanence des voies respiratoires inférieures ou progresse depuis les orifices des fosses nasales, de manière convergente, vers le nasopharynx, grâce aux battements des cils des cellules ciliées de l’épithélium. Les nanoparticules, peu ou pas solubles, peuvent être également piégées dans le tapis de mucus sur lequel elles se déposent et, grâce au transport mucociliaire, être ensuite expectorées ou avalées. La clairance mucociliaire est très efficace ; elle est rapide dans les bronches, mais ralentit au niveau des bronchioles.

Cependant, si les nanoparticules ne sont pas correctement éliminées, en particulier en cas de surcharge ou de pathologie du transport mucociliaire (dyskinésie ciliaire), elles peuvent pénétrer la couche de mucus et s’accumuler dans les cellules épithéliales. Cette rétention de
particules dans les poumons peut entraîner une réaction inflammatoire et être à l’origine de pathologies pulmonaires, asthme, bronchite chronique voire cancers. Les nanoparticules, qui atteignent les alvéoles, sont phagocytées par les macrophages alvéolaires en fonction de leur taille. Ceux-ci, chargés de particules, quittent le niveau alvéolaire et migrent dans l’interstitium alvéolaire vers les ganglions lymphatiques, lieux de prolifération et de différenciation des cellules immunitaires, et vers la circulation sanguine. Une fraction estimée à 10-20 % des particules insolubles n’est jamais éliminée du poumon humain dans des conditions physiologiques, en raison de la cinétique très lente de la clairance
alvéolaire des particules, qui conduit chez l’homme à des temps très longs de rétention. Cette fraction pourrait conduire à la fibrose dans le cas d’expositions intenses.
Il n’existe pas actuellement de preuve incontestable de pathologies respiratoires induites chez l’homme par l’inhalation de nanoparticules manufacturées. Les données actuelles ont été obtenues dans le cadre de recherches chez l’animal ou d’études effectuées sur des cultures
cellulaires. Elles montrent que certains types de nanoparticules provoquent une inflammation et du stress oxydant, ce qui peut conduire à des pathologies respiratoires en particulier chez les personnes vulnérables pour ce type de pathologies, quelle qu’en soit la cause. Quoiqu’il en soit, compte tenu des dangers encourus, l’exposition chronique aux nanoparticules est un facteur de risque à prendre en compte quel que soit le contexte. Dans les alvéoles, la distance entre l’air et le sang est très réduite (environ 1 µm), ce qui rend les alvéoles susceptibles d’être une voie d’entrée favorable vers la circulation générale. Le passage de la barrière alvéolo-capillaire a été clairement démontré récemment chez le rat pour des nanoparticules telles que les NP de TiO2. Ces NP sont ensuite disséminées dans l’organisme et s’accumulent dans certains organes où elles sont persistantes. Elles peuvent franchir la barrière hémato-encéphalique et placentaire. La transposition des phénomènes biologiques de l’animal à l’homme est toujours d’interprétation délicate, cependant, par précaution, ces observations doivent conduire à préconiser la protection des personnels qui travaillent dans les usines de fabrication et les ateliers de manipulations de ces nanoparticules, en particulier les femmes enceintes.

B) Exposition par la voie cutanée.

La peau représente plus de 10 % de la masse corporelle et joue un rôle essentiel de barrière vis-à-vis de l’environnement externe, avec une fonction de protection et de maintien de l’homéostasie. Elle est constituée de trois régions principales : l’épiderme, le derme et l’hypoderme. La question de l’exposition de l’épiderme aux nanoparticules s’est posée de façon cruciale ces dernières années, car les industriels de la cosmétologie ont incorporé des nanoparticules d’oxyde de titane et d’oxyde de zinc dans les crèmes solaires « écran total ».
Cela conférait à ces protections solaires une plus grande efficacité grâce aux propriétés d’absorption du rayonnement UV par les nanoparticules, lesquelles étaient en revanche transparentes au rayonnement visible. Les crèmes devenaient, du même coup, transparentes et donc beaucoup plus esthétiques que celles contenant des microparticules blanches opaques ! Les études réalisées sur des peaux reconstituées en laboratoire concluent qu’il n’y a pas de passage vers le derme, en peau saine. La pénétration des nanoparticules est possible dans le stratum corneum de l’épiderme et dans les follicules pileux ou les glandes sudoripares. Les nanoparticules restent en surface de l’épiderme ou sont présentes dans le stratum corneum, la couche à la surface de la peau, mais n’arrivent pas à pénétrer ou à traverser les couches vivantes de l’épiderme, même si elles peuvent s’accumuler et persister dans les follicules pileux. Cependant, ce constat est à moduler selon l’intégrité de la barrière cutanée ou la
présence de maladies de la peau. La dermatite allergique de contact, l’eczéma atopique et le psoriasis mais aussi les flexions mécaniques, l’usage de détergents irritants et de produits chimiques peuvent augmenter l’absorption au travers de lésions cutanées.

C) Exposition par la voie orale

Depuis 2006, les nanotechnologies se sont développées fortement dans le secteur alimentaire où elles rentrent essentiellement dans des techniques d’encapsulation de nutriments ou de vitamines, ainsi que dans des produits pour en renforcer la saveur et le goût (Jampilek et al. 2019; McClements and Xiao 2017). Les capsules sont généralement à base de liposomes et sont donc constituées de molécules biologiques qui, a priori, ne posent pas de problème pour la santé. Cependant, les emballages alimentaires peuvent contenir des nanoargiles et des nanofilms d’argent pour empêcher la détérioration et l’oxydation des aliments. On peut donc se poser la question de la stabilité de ces films et de leur éventuel transfert dans les aliments. Par ailleurs, les nanoparticules de silice sont largement utilisées comme fluidifiant dans le sel, le sucre, la farine et le chocolat en poudre. La question de l’utilisation massive du dioxyde de titane dont une fraction se trouve sous forme nano s’est posée de façon aigüe au cours des dernières années. En effet, cet additif E 171 est très largement utilisé comme colorant blanc dans de nombreux produits agroalimentaires largement distribués, en particulier les bonbons, sucreries et gâteaux à destination des enfants. Des publications récentes montrent que la fraction nanométrique de cet additif est susceptible de pénétrer la barrière intestinale et qu’elle y induit une réponse
inflammatoire chez le rat (Bettini et al. 2017; Dorier et al. 2017; Radziwill-Bienkowska et al. 2018). Cela signifie que ces NP ont passé la barrière intestinale et on les retrouve au niveau du foie et de la rate. Le mécanisme le plus probable est celui de l’absorption par les cellules M des plaques de Peyer (agrégats lymphoïdes de l’intestin grêle). Les nanoparticules sont absorbées de façon différente selon leur charge et leur liposolubilité. Le CPP se félicite de l’interdiction du colorant E171 (Anses 2019), considérant que le colorant E171 n’a pas de qualité nutritive propre, voire induit une certaine forme d’appétence pour les aliments sucrés aux effets délétères sur la santé et parait susceptible de produire des réponses inflammatoires, il était raisonnable d’invoquer le principe de précaution pour ses utilisations alimentaires, notamment pour les produits à destination des enfants.

D) Exposition par voie trans-placentaire

L’exposition aux NP pendant la grossesse n’a été prise en compte que très récemment (Hougaard et al, 2015). Le passage de la barrière placentaire est étudié chez des rongeurs exposés pendant la gestation par voie pulmonaire, digestive ou IV/IP. Le modèle du placenta humain ex vivo sous perfusion est également utilisé pour déterminer et quantifier le passage des NP.
Par exemple, après exposition aérienne de souris à de faibles concentrations de nanotubes de carbone à paroi unique (SWCNT) marqués par fluorescence, on a pu identifier ces NP dans les placentas et les membranes fœtales, indiquant leur capacité à diffuser (Campagnolo et al., 2013). Le stade de la grossesse au moment de l’exposition est important comme pour tout composé chimique, et illustré par exemple pour les nanoparticules d’or administrées par voie intraveineuse (Yang et al, 2012). Suite à une exposition par voie inhalée de souris aux NP-Ag à concentration faible, correspondant à une exposition professionnelle, ces NP sont retrouvées au niveau du placenta et du fœtus, présence qui peut être reliée à la libération de médiateurs inflammatoires par le placenta (Campagnolo et al, 2017). Il convient de prendre des précautions chez les femmes qui sont potentiellement exposée aux NP-Ag voire à d’autres NP pendant leur grossesse. En effet, cela revêt une importance particulière pour l’issue de la grossesse car l’exposition aux stades très précoces (lorsque l’état de grossesse n’est pas toujours connu) semble être la plus dangereuse.

Source : Le club Médiapart

À partir d’avant-hierVos flux RSS

L’histoire de Gideon

Par : admin

De mon point de vue nous ne sommes plus dans la science fiction…

1
Gideon’s story
L’histoire de Gideon
In December of 2021, a man with a background in high level operations in the intelligence field
was contacted by a trusted friend; this man shall be known as Gideon, and his friend shall not be
named.
En décembre 2021, un homme ayant une expérience des opérations de haut niveau dans le
domaine du renseignement a été contacté par un ami de confiance ; cet homme sera connu sous
le nom de Gideon, et son ami ne sera pas nommé.

The friend communicated to Gideon that they were in contact with IT professionals contracted by
the governments of certain European nations to conduct « stress tests » on a new type of software
being developed.
L’ami a indiqué à Gideon qu’il était en contact avec des professionnels de l’informatique engagés
par les gouvernements de certaines nations européennes pour effectuer des « tests de résistance »
sur un nouveau type de logiciel en cours de développement.

These IT professionals are also known as « white hat hackers. » They had told Gideon’s friend they
were upset about what they were working on, and wanted to blow the whistle on it.
Ces professionnels de l’informatique sont également connus sous le nom de « white hat hackers ».
Ils avaient dit à l’ami de Gideon qu’ils étaient contrariés par ce sur quoi ils travaillaient et qu’ils
voulaient le dénoncer.

These IT professionals had all signed contracts and already had high level clearances. For them
to break their silence and break their agreements could, in fact, cost them their lives.
Ces professionnels de l’informatique avaient tous signé des contrats et disposaient déjà
d’autorisations de haut niveau. S’ils rompaient leur silence et rompaient leurs accords, ils
pourraient, en fait, perdre la vie.

From this point forward, Gideon, his friend and the IT professionals carefully coordinated on how
to release this information. They took steps to ensure all communication between all parties was
encrypted. They took steps and planned on how to release the information most effectively,
through third parties they could trust.
À partir de ce moment, Gideon, son ami et les professionnels de l’informatique se sont
soigneusement coordonnés sur la manière de divulguer cette information. Ils ont pris des mesures
pour s’assurer que toutes les communications entre toutes les parties étaient cryptées. Ils ont pris
des mesures et planifié la manière la plus efficace de diffuser l’information, par l’intermédiaire de
tiers en qui ils avaient confiance.

The information at hand was of grave concern for various reasons. It appeared to be software that
would be used after a « reset » or complete overhaul of the worldwide financial system. It also
contained extensive modules relating to social credit scoring and management of the population.
L’information en question était très préoccupante pour diverses raisons. Il s’agissait apparemment
d’un logiciel qui serait utilisé après une « réinitialisation » ou un remaniement complet du système
financier mondial. Il contenait également des modules complets relatifs à l’évaluation du crédit
social et à la gestion de la population.
2
The software itself is called CSRQ-SM. C stands for Common Class, S stands for Sovereign
Class, R stands for Restricted Class and Q stands for Quarantined Class. The SM stands for
Social Management.
Le logiciel lui-même s’appelle CSRQ-SM. C signifie Classe commune, S signifie Classe
souveraine, R signifie Classe restreinte et Q signifie Classe en quarantaine. Le SM signifie « Social
Management » (gestion sociale).

The software is a back-end web-based suite that will be used to manage Billions of people and
their social credit profiles. It will also interface with the world’s banks, and integrate a new digital
currency, likely to be called the USDR.
Le logiciel est une suite dorsale basée sur le Web qui sera utilisée pour gérer des milliards de
personnes et leurs profils de crédit social. Il sera également interfacé avec les banques du monde
entier et intégrera une nouvelle monnaie numérique, probablement appelée USDR.

The software is, in short, the operational software that will be used for the so-called Financial
Reset. It combines two purposes, social credit and banking management.
Ce logiciel est, en résumé, le logiciel opérationnel qui sera utilisé pour la « réinitialisation
financière ». Il combine deux objectifs, le crédit social et la gestion bancaire.

The IT professionals communicated that the class system in place was disturbing to them. It
showed that Billions of people would be classed as Class C, or Common, and receive extreme
limitations on property and asset ownership. It showed they would be carefully monitored based
on social behaviour, and fined and punished for misbehaviour.
Les professionnels de l’informatique ont fait savoir que le système de classes en place les
dérangeait. Il montrait que des milliards de personnes seraient classées dans la classe C, ou
commune, et bénéficieraient de limitations extrêmes en matière de propriété et d’actifs. Il montrait
qu’ils seraient soigneusement surveillés en fonction de leur comportement social, et qu’ils
recevraient des amendes et des sanctions en cas de mauvaise conduite.

The other classes were even more disturbing. Both Class R, or Restricted, and Class Q,
Quarantined, were extremely restrictive in what they allowed. Anyone with these classifications
would not be able to own between more than $250 to $500 in USDR at any time, or virtually any
type of private property. Their free speech and movement was also severely restricted.
Les autres classes étaient encore plus inquiétantes. La classe R, ou restreinte, et la classe Q, en
quarantaine, sont extrêmement restrictives quant à ce qu’elles autorisent. Les personnes
appartenant à ces classes ne pouvaient pas posséder plus de 250 à 500 dollars en USDR à un
moment donné, ni pratiquement aucun type de propriété privée. Leur liberté d’expression et de
mouvement était également sévèrement limitée.

The Common, Restricted and Quarantined classifications also require Covid vaccinations to
receive any kind of capital at all, including monthly stipend deposits. Fines and demerits are in
place if vaccine booster shot schedules are not adhered to. Enforcement also appears to involve
physical detainment.
Les classifications Commune, Restreinte et Quarantaine exigent également des vaccinations
Covid pour recevoir tout type de capital, y compris les dépôts d’allocations mensuelles. Des
amendes et des démérites sont prévus si le calendrier des rappels de vaccins n’est pas respecté.
L’application de la loi semble également impliquer une détention physique.3

The S Class, or Sovereign, is a limited classification that appears to only apply to a very small
percentage of the world’s population, far less than 1%. It offers unlimited funds, no restrictions on
asset holdings or private property, freedom of movement, no sections for fines or limitations at all,
no requirement at all for vaccination. Hence, the term « Sovereign » is used, which means « one
possessing or held to possess supreme political power » among other definitions, which we
recommend you review here, as these definitions are extremely important.
La classe S, ou Souverain, est une classification limitée qui semble ne s’appliquer qu’à un très
faible pourcentage de la population mondiale, bien moins de 1%. Elle offre des fonds illimités,
aucune restriction sur les avoirs ou la propriété privée, la liberté de mouvement, aucune section
pour les amendes ou les limitations du tout, aucune exigence du tout pour la vaccination. D’où
l’utilisation du terme « Souverain », qui signifie « celui qui possède ou est censé posséder le pouvoir
politique suprême », entre autres définitions, que nous vous recommandons d’examiner ici, car ces
définitions sont extrêmement importantes.

It was quickly apparent to the IT professionals who were hired to work on this software that it
would be used worldwide and would apply to every person on Earth. The software contained
Millions, in fact, Billions of human profiles of individuals.
Les professionnels de l’informatique engagés pour travailler sur ce logiciel ont vite compris qu’il
serait utilisé dans le monde entier et qu’il s’appliquerait à chaque personne sur Terre. Le logiciel
contenait des millions, en fait des milliards de profils humains d’individus.

The IT professionals explored the system, and managed to find themselves (they were classed as
S, or Sovereign, to their relief), their friends, family (nearly all classed as C or Common) and
various politicians and celebrities as well (virtually all of whom were classed S or Sovereign).
Political dissidents and those they suspected may be troublesome to the system were also
searched, and it was discovered many of them were classed as R or Restricted or Q or
Quarantined. This included Millions of Trump voters.
Les informaticiens ont exploré le système et ont réussi à se retrouver (ils étaient classés S ou
Souverain, à leur grand soulagement), à retrouver leurs amis, leur famille (presque tous classés C
ou Commun) et divers politiciens et célébrités (pratiquement tous classés S ou Souverain). Les
dissidents politiques et ceux qu’ils soupçonnaient d’être gênants pour le système ont également
été fouillés, et il a été découvert que beaucoup d’entre eux étaient classés R ou Restreint ou Q ou
Quarantaine. Cela inclut des millions d’électeurs de Trump.

The IT professionals also noticed a constant flow of capital into the Sovereign Class accounts. It
appeared various assets were slowly being converted into the new currency, the USDR. What was
alarming was the ratio of conversion was extremely high and favourable. If, for example, a bank
wire of Euros was sent into the system for $10,000, it was converted into $430,000 in USDR.
Les professionnels de l’informatique ont également remarqué un flux constant de capitaux sur les
comptes de la classe souveraine. Il semblait que divers actifs étaient lentement convertis en la
nouvelle monnaie, l’USDR. Ce qui était alarmant, c’est que le ratio de conversion était
extrêmement élevé et favorable. Si, par exemple, un virement bancaire de 10 000 $ en euros était
envoyé dans le système, il était converti en 430 000 $ en USDR.

They also noted a lot of « activity » relating to the S Class accounts, suggesting certain select
individuals already had access to the software, or at least a third party, such as an asset manager,4
was using it to transfer funds and wealth into the new currency. The other account classifications
had no activity at all.
Ils ont également noté une grande « activité » concernant les comptes de classe S, ce qui suggère
que certains individus triés sur le volet avaient déjà accès au logiciel, ou du moins qu’un tiers, tel
qu’un gestionnaire d’actifs, l’utilisait pour transférer des fonds et des richesses dans la nouvelle
monnaie. Les autres classes de comptes n’avaient aucune activité.

The IT professionals, along with Gideon and others, all felt it was extremely unfair to see the
Sovereign Class accounts filling up with assets with such a favourable conversion rate into the
new currency, while no one else was or would apparently enjoy that opportunity.
Les professionnels de l’informatique, ainsi que Gideon et d’autres, ont tous estimé qu’il était
extrêmement injuste de voir les comptes de la classe souveraine se remplir d’actifs avec un taux
de conversion si favorable dans la nouvelle monnaie, alors que personne d’autre ne profitait ou ne
profiterait apparemment de cette opportunité.

After a month of working on the software, in late 2021, and in consideration of what they had seen,
they began to quietly reach out to trusted parties they knew. These trusted parties would share the
same sentiment, that such a software was of grave concern. Eventually, all of this information was
given to Gideon. From here, he made his own contacts, in preparation for the release of this
information.
Après un mois de travail sur le logiciel, fin 2021, et compte tenu de ce qu’ils avaient vu, ils ont
commencé à contacter discrètement les parties de confiance qu’ils connaissaient. Ces personnes
de confiance partageaient le même sentiment, à savoir qu’un tel logiciel était très préoccupant.
Finalement, toutes ces informations ont été données à Gideon. A partir de là, il a pris ses propres
contacts, en préparation de la diffusion de ces informations.

Various protocols were put in place by Gideon, so that the information could survive what he
called « an initial censorship scan. » He guided us and other outside parties to create brand new,
anonymous social profiles, and prepare secondary profiles in the event the others were deleted.
We were also not to act without his direction and instruction, or perform any tasks that he did not
pre-approve or authorize.
Divers protocoles ont été mis en place par Gideon, afin que l’information puisse survivre à ce qu’il
a appelé « un scan initial de censure ». Il nous a guidés, ainsi que d’autres parties extérieures, pour
créer de tout nouveaux profils sociaux anonymes et préparer des profils secondaires au cas où les
autres seraient supprimés. Nous ne devions pas non plus agir sans sa direction et ses
instructions, ni effectuer de tâches qu’il n’avait pas approuvées ou autorisées au préalable.

These arrangements were then made, and preparation for the release of this information in July of
2022 thus began.
Ces dispositions ont été prises et la préparation de la diffusion de ces informations en juillet 2022
a donc commencé.

Of the most noted and greatest importance was the fact the IT professionals were able
to change the statuses of some profiles. This led them to begin exploring if this could be done to
all profiles. They were able to change profile classes from C, R and Q to S successfully. It appears
this is the case due to their high level clearances, operational authority over testing the software
and the fact they are already classed as S, or Sovereign, themselves.5
Le fait que les professionnels de l’informatique aient pu modifier le statut de certains profils a été
le plus remarqué et le plus important. Cela les a amenés à examiner si cela pouvait être fait pour
tous les profils. Ils ont pu changer les classes de profil de C, R et Q à S avec succès. Il semble
que ce soit le cas en raison de leurs habilitations de haut niveau, de leur autorité opérationnelle
sur le test du logiciel et du fait qu’ils sont déjà classés S, ou Souverain, eux-mêmes.

They were also able to delete the old social media data and voting database data that appeared to
be responsible for placing so many people in such unfavourable categories. Once deleted, they
could easily move those individuals into the Sovereign class and the system did not issue an alert
or alarm.
Ils ont également pu supprimer les anciennes données des médias sociaux et de la base de
données des votes qui semblaient être responsables du placement de tant de personnes dans
des catégories aussi défavorables. Une fois supprimées, elles ont pu facilement faire passer ces
personnes dans la catégorie Souverain et le système n’a pas émis d’alerte ou d’alarme.

The IT professionals are among hundreds of IT experts with high level classified and specialized
clearances who are working on this software. They have explained some of these individuals work
remotely, while others convene in government offices in Brussels, Copenhagen, Paris and
London. There is also an office in Alexandria, Virginia.
Les professionnels de l’informatique font partie des centaines d’experts en informatique ayant des
autorisations de haut niveau, classifiées et spécialisées, qui travaillent sur ce logiciel. Ils ont
expliqué que certaines de ces personnes travaillent à distance, tandis que d’autres se réunissent
dans des bureaux gouvernementaux à Bruxelles, Copenhague, Paris et Londres. Il existe
également un bureau à Alexandria, en Virginie.

The IT professionals must adhere to strict security protocols, and information is tightly controlled.
Despite these security limitations, they have been able to « smuggle out » key data, screenshots,
some video of the software working and other proofs. These were first delivered to Gideon’s friend,
and then to Gideon himself. These proofs are indisputable, and provide clear evidence of the
purpose an design of the software.
Les professionnels de l’informatique doivent adhérer à des protocoles de sécurité stricts et les
informations sont étroitement contrôlées. Malgré ces limitations de sécurité, ils ont réussi à faire
sortir clandestinement des données clés, des captures d’écran, quelques vidéos du
fonctionnement du logiciel et d’autres preuves. Ces éléments ont d’abord été remis à l’ami de
Gideon, puis à Gideon lui-même. Ces preuves sont indiscutables, et fournissent des preuves
claires de l’objectif et de la conception du logiciel.

The IT professionals have provided documentation that indicates the software’s use was originally
to be finalized in the year 2025, but that this timetable has been urgently changed and moved
forward recently. The IT professionals described various memos and internal emails which have
pushed for quicker development and testing, in anticipation of a roll-out within one year or less.
Les professionnels de l’informatique ont fourni des documents qui indiquent que l’utilisation du
logiciel devait initialement être finalisée en 2025, mais que ce calendrier a été modifié et avancé
de toute urgence récemment. Les professionnels de l’informatique ont décrit divers mémos et
courriels internes qui ont poussé à accélérer le développement et les tests, en prévision d’un
déploiement dans un délai d’un an ou moins.6

Other information obtained by Gideon indicates the software will only be used during an economic
crisis, or crash. It appears to have been designed to be used only during such a circumstance,
largely due to the drastic changes it will implement to the financial system.
D’autres informations obtenues par Gideon indiquent que le logiciel ne sera utilisé qu’en cas de
crise économique ou de crash. Il semble avoir été conçu pour être utilisé uniquement dans de
telles circonstances, en grande partie en raison des changements radicaux qu’il apportera au
système financier.

These changes include:
Ces changements incluent :
1) The complete elimination of all known nation-state currencies, all to be combined into one
currency, the USDR.
1) L’élimination complète de toutes les monnaies nationales connues, qui seront toutes combinées
en une seule monnaie, l’USDR.

2) A drastic downsizing and adjustment to capital markets.
2) Une réduction drastique et un ajustement des marchés financiers.
3) All commodities will be priced in USDR, one currency.
3) Le prix de toutes les marchandises sera fixé en USDR, une seule monnaie.
4) Entirely new trading organizations are being set up to replace all stock markets and commodity
markets.
4) Des organisations commerciales entièrement nouvelles sont mises en place pour remplacer
tous les marchés boursiers et les marchés des matières premières.

5) Extreme capital and asset limitations will be placed on Class C, R and Q classifications within
the system.
5) Des limitations extrêmes de capital et d’actifs seront imposées aux classes C, R et Q du
système.

6) All private property ownership appears to be something that will be banned completely, except
for Sovereign classes.
6) Toute propriété privée semble être une chose qui sera complètement bannie.
7) Liquidations and asset seizures are common concepts found within the documentation
reviewed by the IT professionals.
7) Les liquidations et les saisies d’actifs sont des concepts courants dans la documentation
examinée par les professionnels de l’informatique.

8) There has been documentation indicating a severe financial collapse will precede the
deployment of this software; the nature of it seems to be of a depression-level scale, if not worse.
The scenarios presented indicate hyperinflation, a worthless U.S. Dollar, mass protests, crime,
power blackouts, Internet outages, food shortages and so on.
8) Des documents indiquent qu’un grave effondrement financier précédera le déploiement de ce
logiciel ; la nature de cet effondrement semble être de l’ordre de la dépression, voire pire. Les
scénarios présentés font état d’une hyperinflation, d’un dollar américain sans valeur, de
manifestations de masse, de crimes, de pannes de courant, de coupures d’Internet, de pénuries
alimentaires, etc.

These are but a few of the data points revealed. More will be revealed in future videos we post
provided by Gideon.7
Ce ne sont là que quelques-uns des points de données révélés. D’autres seront révélés dans les
prochaines vidéos que nous publierons et qui seront fournies par Gideon.

Our message is direct and simple, and it is shared by Gideon and the IT professionals:
Notre message est direct et simple, et il est partagé par Gideon et les professionnels de
l’informatique :

If freedom-loving individuals do not have their social credit profiles changed within this software
before it comes online, they will be enslaved.
Si les personnes éprises de liberté ne font pas modifier leurs profils de crédit social dans ce
logiciel avant sa mise en ligne, elles seront réduites en esclavage.

If they do not change their classifications from C (Common), R (Restricted) and Q (Quarantined),
to S (Sovereign), they will be enslaved.
S’ils ne changent pas leurs classifications de C (commun), R (restreint) et Q (en quarantaine) à S
(souverain), ils seront réduits en esclavage.

We have seen the back-end, we have seen how all classes have been selected. This is the sense
of urgency we have.
Nous avons vu le back-end, nous avons vu comment toutes les classes ont été sélectionnées.
C’est le sentiment d’urgence que nous avons.

The system will go online at some point between six months from now and no later than 2024.
Le système sera mis en ligne dans un délai de six mois à partir de maintenant et au plus tard en
2024.

This means we have limited time to act.
Cela signifie que nous avons un temps limité pour agir.
Gideon chose Bill Sweet to handle certain aspects of how to bring this online, and DarkDayz20 to
send and receive ciphers and encrypted comms. There are other individuals involved who will not
be named at this time.
Gideon a choisi Bill Sweet pour s’occuper de certains aspects de la mise en ligne, et DarkDayz20
pour envoyer et recevoir les codes et les communications cryptées. Il y a d’autres personnes
impliquées qui ne seront pas nommées pour le moment.

Bill’s website, OculumLabs.com, is going to be used to bring individuals in so we can choose the
best people to have their profiles changed.
Le site Web de Bill, OculumLabs.com, sera utilisé pour faire venir des personnes afin que nous
puissions choisir les meilleures personnes dont les profils seront modifiés.

Changing profiles cannot be done on a mass scale, they have to be changed one by one and
carefully. This means we will need to set up a step by step system to bring people in and chose
who will be prioritized. We set up a Telegram, and we think for now this is the best way to join up
with us at this point.
Le changement de profil ne peut pas se faire à grande échelle, il doit se faire un par un et avec
précaution. Cela signifie que nous devrons mettre en place un système étape par étape pour faire
venir les gens et choisir ceux qui seront prioritaires. Nous avons créé un Telegram, et nous
pensons que pour l’instant, c’est le meilleur moyen de nous rejoindre.8

The IT professionals are risking their lives to help us. They do not want any kind of compensation,
or donations, in part because they already enjoy Sovereign class status. They have asked we
perform and act only with the expressed permission of Gideon in terms of any kind of decision
making, and take extra care to utilize smart, safe, secure security practices while online.
Les professionnels de l’informatique risquent leur vie pour nous aider. Ils ne veulent aucune sorte
de compensation, ni de dons, en partie parce qu’ils bénéficient déjà du statut de classe
souveraine. Ils nous ont demandé de n’agir qu’avec la permission expresse de Gideon en termes
de prise de décision, et de faire très attention à utiliser des pratiques de sécurité intelligentes,
sûres et sécurisées en ligne.

This simple website may be changed or deleted, and moved to a new server at any given time.
Gideon said we will need to act quickly to attempts to disable our sites and social media, so we
are ready to do so at a moment’s notice.
Ce simple site web peut être modifié ou supprimé, et déplacé vers un nouveau serveur à tout
moment. Gideon a déclaré que nous devrons agir rapidement face aux tentatives de désactivation
de nos sites et de nos médias sociaux, nous sommes donc prêts à le faire à tout moment.

Everything you need to join is listed below. It’s best to visit all links and bookmark them, in case
one or some of them are removed or censored.
Tout ce dont vous avez besoin pour nous rejoindre est listé ci-dessous. Il est préférable de visiter
tous les liens et de les ajouter à vos favoris, au cas où un ou plusieurs d’entre eux seraient
supprimés ou censurés.

Intel drops from Gideon:
Des informations de Gideon :
Gideon’s video interview (Part 1)
(Financial Reset exposed)
Gideon’s Telegram interview
(Financial Reset Q & A)
Gideon’s story
(Background primer)
L’interview vidéo de Gideon (1ère partie)
(La réinitialisation financière exposée)
Interview de Gideon sur Telegram
(Questions et réponses sur la réinitia-lisation
financière)
L’histoire de Gideon
(Introduction au contexte)
Join our patriot network:
Rejoignez notre réseau de patriotes :
WeAreSovereign Telegrams
(group link, messages from Gideon link)
Télégrammes de WeAreSovereign
(lien vers le groupe, lien vers les messages de Gideon)
@DarkDayz20
(posts comms & alerts)
@DarkDayz20
(messages et alertes)
@BillSweet

(works directly with Gideon & the white hat hackers)
@BillSweet
(travaille directement avec Gideon et les hackers white hat)
OculumLabs.com
(info on CSRQ-SM social credit classes & data)
OculumLabs.com
(informations sur les cours de crédit social et les données de CSRQ-SM)
WeAreSovereign YouTube
(official Gideon videos; Bitchute)
WeAreSovereign YouTube
(vidéos officielles de Gideon ; Bitchute)
@SurviveTheReset
(news & opinions)
@SurviveTheReset
(nouvelles et opinions)
Email us to be listed above if you want to help coordinate with us. All patriotic groups are
encouraged to join us.
Envoyez-nous un courriel pour figurer dans la liste ci-dessus si vous souhaitez participer à la
coordination avec nous. Tous les groupes patriotiques sont encouragés à nous rejoindre.
Use our hashtag:
Utilisez notre hashtag :
By using #WeAreSovereign in your social media profiles you will identify yourself as a member of
our group, and you will be able to identify other members, too.
En utilisant #WeAreSovereign dans vos profils de médias sociaux, vous vous identifierez en tant
que membre de notre groupe, et vous serez en mesure d’identifier les autres membres, aussi.
Contact us:
Contactez nous :
If you are a whistle-blower, contact us using a safe or temporary email and we will arrange secure
communications. Secure comms is achieved via encrypted Secret Chats on Telegram.
Si vous êtes un dénonciateur, contactez-nous en utilisant une adresse électronique sûre ou
temporaire et nous organiserons des communications sécurisées. Les communications sécurisées
se font via des chats secrets cryptés sur Telegram.
Email: SurviveTheReset@proton.me
Courriel : SurviveTheReset@proton.me
« Yea, though I walk through the valley of the shadow of death, I will fear no evil: for thou art with
me; thy rod and thy staff they comfort me. »
– Psalm 23:4
« Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi,
ta houlette et ton bâton me rassurent. »
– Psaume 23:4
Source : Gideon’s story | Resist The Reset
le 08 août 2022

La nouvelle est incroyable :

Par : admin

Article qui contient des précisions sur un sujet que les gens qui s’intéressent à leur santé connaissent dans les grandes lignes. Plus quelques vérités évidentes pour lesquelles le lien n’est pas toujours fait comme par exemple :

« Tout indique que l’industrie pharmaceutique et l’industrie alimentaire sont une seule et même entité et qu’il existe une conspiration dans laquelle l’une aide l’autre à faire des profits. »

La nouvelle est incroyable : la cause première du cancer a été officiellement découverte il y a plusieurs décennies (1923) par un scientifique lauréat du prix Nobel en 1931.

Très peu de personnes dans le monde le savent, car ce fait est caché par les industries pharmaceutique et alimentaire.

En 1931, le scientifique allemand Otto Heinrich Warburg a reçu le prix Nobel pour sa découverte de la cause première du cancer.

C’est vrai. Il a découvert la cause première du cancer et a obtenu le prix Nobel.

Otto a découvert que le cancer est le résultat d’un pouvoir anti-physiologique et d’un mode de vie anti-physiologique.

Pourquoi ? Parce qu’avec un style nutritionnel anti-physiologique (alimentation basée sur des aliments acidifiants) et la sédentarité, le corps crée un environnement acide (dans le cas de la sédentarité, en raison d’une mauvaise oxygénation cellulaire).

L’acidose cellulaire entraîne l’expulsion de l’oxygène. Le manque d’oxygène dans les cellules crée un environnement acide.

Il a déclaré : « Le manque d’oxygène et l’acidité sont les deux faces d’une même pièce : si une personne a l’un, elle a aussi l’autre.

Autrement dit, si une personne a un excès d’acidité, elle aura automatiquement un manque d’oxygène dans son système. S’il y a un manque d’oxygène, vous aurez de l’acidité dans votre corps.

Il a également déclaré : « Les substances acides repoussent l’oxygène, contrairement aux substances alcalines qui l’attirent.

Autrement dit, un environnement acide est un environnement sans oxygène.

Il a déclaré : « Priver une cellule de 35 % de son oxygène pendant 48 heures peut la transformer en cancer.

Toutes les cellules normales ont un besoin absolu d’oxygène, mais les cellules cancéreuses peuvent vivre sans oxygène. (Une règle sans exception).

« Les tissus cancéreux sont acides, alors que les tissus sains sont alcalins. »

Dans son ouvrage intitulé « Le métabolisme des tumeurs », Otto a montré que toutes les formes de cancer sont caractérisées par deux conditions fondamentales : l’acidose (acide) sanguine et l’hypoxie (manque d’oxygène).

Il a découvert que les cellules cancéreuses sont anaérobies (elles ne respirent pas d’oxygène) et ne peuvent pas survivre en présence de niveaux élevés d’oxygène.

Les cellules cancéreuses ne peuvent survivre que grâce au glucose et dans un environnement sans oxygène.

Par conséquent, le cancer n’est rien d’autre qu’un mécanisme de défense dont disposent certaines cellules de l’organisme pour survivre dans un environnement acide et sans oxygène.

EN RÉSUMÉ :
Les cellules saines vivent dans un environnement oxygéné et alcalin qui permet un fonctionnement normal. Les cellules cancéreuses vivent dans un environnement acide et pauvre en oxygène.

IMPORTANT :
Une fois le processus de digestion terminé, les aliments, en fonction de la qualité des protéines, des glucides, des graisses, des vitamines et des minéraux, fournissent et génèrent une condition d’acidité ou d’alcalinité dans le corps. En d’autres termes … tout dépend uniquement de ce que vous mangez.

Le résultat acidifiant ou alcalinisant est mesuré à l’aide d’une échelle appelée PH, dont les valeurs vont de 0 à 14 ; une valeur de 7 correspond à un pH neutre.

Il est important de savoir comment les aliments acides et alcalins affectent la santé, car les cellules… doivent avoir un pH légèrement alcalin (légèrement supérieur à 7) pour fonctionner correctement.

Chez une personne en bonne santé, le pH du sang se situe entre 7,4 et 7,45.

Si le pH sanguin d’une personne est inférieur à 7, elle tombe dans le coma.

LES ALIMENTS QUI ACIDIFIENT L’ORGANISME :
* Le sucre raffiné et tous ses sous-produits. (C’est le pire de tous : il ne contient pas de protéines, pas de graisses, pas de vitamines ni de minéraux, juste des glucides raffinés qui écrasent le pancréas). Son pH est de 2,1 (très acide).
* Viande. (Tous les types)
* Produits animaux (lait et fromage, fromage blanc, yaourt, etc.)
* Sel raffiné.
* Farine raffinée et tous ses dérivés. (Pâtes, gâteaux, biscuits, etc.)
* Pain. (La plupart contiennent des graisses saturées, de la margarine, du sel, du sucre et des conservateurs).
* Margarine.
* Caféine. (Café, thé noir, chocolat).
* Alcool.
* Tabac. (Cigarettes).
* Antibiotiques et médecine en général.
* Tout aliment cuit. (la cuisson élimine l’oxygène en augmentant l’acidité des aliments).
* Tous les aliments transformés et en conserve contenant des conservateurs, des colorants, des arômes, des stabilisateurs, etc.

Le sang s’autorégule en permanence pour ne pas tomber en acidose métabolique, assurer son bon fonctionnement et optimiser le métabolisme cellulaire. Le corps a besoin d’obtenir des bases minérales alimentaires pour neutraliser l’acidité du sang dans le métabolisme, mais tous les aliments déjà mentionnés (pour la plupart raffinés) acidifient le sang et ramollissent le corps.

Nous devons tenir compte du fait qu’avec le mode de vie moderne, ces aliments sont consommés au moins 3 fois par jour, 365 jours par an et que tous ces aliments sont anti-physiologiques.

LES ALIMENTS ALCALINISANTS :
* Tous les légumes crus. (Certains sont acides au goût, mais à l’intérieur du corps, une réaction alcalinisante se produit. D’autres sont quelque peu acides, mais ils fournissent la base nécessaire à un bon équilibre). Les légumes crus produisent de l’oxygène, les légumes cuits non.
* Fruits, même chose. Par exemple, le citron a un pH d’environ 2,2, mais dans le corps, il a un effet très alcalin. (Probablement le plus puissant de tous – ne vous laissez pas tromper par le goût aigre).

* Les fruits produisent suffisamment d’oxygène.
* Certaines graines, comme les amandes, sont très alcalines.
* Les céréales complètes : la seule céréale alcalinisante est le millet. Tous les autres sont légèrement acides, cependant, comme le régime idéal nécessite un pourcentage d’acidité, il est bon d’en consommer certains. Toutes les céréales doivent être consommées cuites.
*Le miel est très alcalinisant.
* Chlorophylle : les plantes sont très alcalines. (En particulier l’aloe vera, également connu sous le nom d’aloès).
* L’eau est importante pour la production d’oxygène. « La déshydratation chronique est la principale contrainte pour l’organisme et la racine de la plupart des maladies dégénératives. » Le Dr Feydoon Batmanghelidj déclare que.
* L’exercice physique oxygène l’ensemble du corps. « Un mode de vie sédentaire use le corps. »

L’idéal est d’avoir un régime alimentaire composé d’environ 60 % de produits alcalins plutôt qu’acides et, bien sûr, d’éviter les produits les plus acides, comme les boissons gazeuses, le sucre raffiné et les édulcorants.

N’abusez pas du sel et évitez-le autant que possible.

Pour les personnes malades, l’idéal est que l’alimentation soit alcaline à environ 80%, en éliminant tous les produits les plus nocifs.

Si vous avez un cancer, le conseil est d’alcaliniser le plus possible. »

Le Dr George W. Crile, de Cleveland, l’un des chirurgiens les plus respectés au monde, déclare ouvertement : « Toutes les morts dites naturelles ne sont rien d’autre que le point final d’une saturation en acide dans le corps. »

Comme indiqué précédemment, il est tout à fait impossible qu’un cancer apparaisse chez une personne qui débarrasse son corps de ses acides par un régime alcalin, qui augmente sa consommation d’eau pure et qui évite les aliments acidifiants.

En général, le cancer n’est ni contracté ni hérité. Ce dont on hérite, ce sont les habitudes alimentaires, environnementales et le mode de vie. Cela peut produire un cancer.

Mencken a écrit : « La lutte de la vie est contre la rétention d’acide. « Le vieillissement, le manque d’énergie, le stress, les maux de tête, les maladies cardiaques, les allergies, l’eczéma, l’urticaire, l’asthme, les calculs rénaux, l’athérosclérose, entre autres, ne sont que l’accumulation d’acides. »

Dr. Theodore A. Baroody a écrit dans son livre Alkaline or Die :
En réalité, peu importe le nom de ces innombrables maladies, ce qui compte, c’est qu’elles ont toutes la même origine : beaucoup de déchets acides dans le corps.

Le Dr Robert O. Young a déclaré :
L’acidification excessive de l’organisme est la cause de toutes les maladies dégénératives. Si l’équilibre est perturbé et que l’organisme commence à produire et à stocker plus d’acidité et de déchets toxiques qu’il n’est capable d’en éliminer, la maladie s’installe. »

ET LA CHIMIOTHÉRAPIE ?
La chimiothérapie acidifie l’organisme à tel point qu’elle puise dans les réserves alcalines du corps pour neutraliser l’acidité, sacrifiant ainsi les bases minérales (calcium, magnésium et potassium) stockées dans les os, les dents, les articulations, les ongles et les cheveux.

C’est pourquoi on observe de telles altérations chez les personnes recevant ce traitement et, entre autres, une perte de cheveux. L’absence de cheveux ne signifie rien pour le corps, mais un pH acide signifierait la mort.

Rien de tout cela n’est décrit ou raconté parce que, selon toute vraisemblance, l’industrie du cancer (lire : l’industrie pharmaceutique) et la chimiothérapie sont parmi les entreprises les plus rentables qui existent… On parle d’une entreprise de plusieurs millions de dollars et les propriétaires de ces industries ne veulent pas que cela soit publié.

Tout indique que l’industrie pharmaceutique et l’industrie alimentaire sont une seule et même entité et qu’il existe une conspiration dans laquelle l’une aide l’autre à faire des profits.
Plus les gens sont malades, plus les profits de l’industrie pharmaceutique sont élevés. Et pour avoir beaucoup de malades, il faut beaucoup de malbouffe, autant que l’industrie alimentaire en produit.
Combien d’entre nous ont entendu la nouvelle d’une personne atteinte d’un cancer et quelqu’un a dit : « … Cela aurait pu arriver à n’importe qui… ».

Non, ça ne peut pas !

« Que la nourriture soit ton médicament, le médicament ta nourriture. »
(Hippocrate, le père de la médecine)

En 2010, quelque 80 ans après les études de Warburg, en partant précisément de la considération que l’acidité est une caractéristique fondamentale du micro-environnement tumoral, toutes les études sur lesquelles se concentre l’International Society for Proton Dynamics in Cancer (ISPDC) ont été présentées à l’Istituto Superiore di Sanità, lors du premier symposium international. L’objectif de cette recherche est de cibler exclusivement la cible moléculaire à l’origine de la tumeur, « afin d’éviter les effets secondaires fréquents des thérapies traditionnelles utilisant des inhibiteurs de la pompe à protons pour inhiber la croissance de la masse tumorale », comme l’explique Stefano Fais, du département pharmaceutique de l’Istituto Superiore di Sanità.

Les conditions favorables à la croissance des tumeurs sont dues à une accumulation initiale d’acide lactique due au métabolisme tumoral et à la sélection ultérieure de cellules qui, pour faire face à l’augmentation de l’acidité, provoquent un hyperfonctionnement des pompes cellulaires qui éliminent les protons hors de la cellule.

En Italie, les deux premiers essais cliniques ont été réalisés pour les mélanomes à l’Istituto dei Tumori de Milan et à l’Université de Sienne, et pour les ostéosarcomes au Gruppo Italiano dei Sarcomi, à Bologne.
La même approche a été utilisée par des chercheurs de l’université Fudan de Shanghai pour lutter contre le cancer du sein.

En Floride, le professeur Robert Gatenby, du département d’oncologie intégrée du Cancer Center of Tampa, a utilisé du bicarbonate administré par voie orale pour ses recherches.

Là encore, le professeur Kusuzaki, du département d’oncologie de l’université Edobashi de Tokyo, a utilisé l’acridine orange pour combattre les sarcomes ; cette molécule a la capacité de se concentrer dans les organelles acides de la cellule et, à la suite d’une impulsion lumineuse (rayons X), se transforme en un composé hautement toxique pour les tissus tumoraux, sans toutefois présenter de signes de toxicité pour les tissus sains environnants.

Toutes les thérapies choisies pour ces études sont basées sur l’utilisation de médicaments qui utilisent l’acidité de la tumeur comme cible, soit en inhibant les mécanismes qui la provoquent – c’est-à-dire les inhibiteurs de la pompe à protons – soit en la tamponnant simplement – en utilisant du bicarbonate – ou en changeant son état lorsque

concentré dans les tumeurs – avec de l’orange acridine -.

Par conséquent, la théorie du vieux professeur Otto Henrich Warburg semble maintenant trouver une nouvelle confirmation, même si ce n’est évidemment pas qu’il en avait besoin, mais il était certainement nécessaire que ces connaissances soient portées à la connaissance du public. Ce n’est que de cette manière que chacun peut prendre des décisions pour sa propre santé, en sachant qu’elle est déterminée par ce qu’il mange.

Une personne en bonne santé a un pH sanguin compris entre 7,4 et 7,45. Si ces valeurs sont inférieures à 7, on tombe dans le coma. Pour maintenir un pH élevé et protéger ainsi sa santé, il est essentiel d’éviter tous les aliments acidifiants : en tête de liste, le sucre raffiné, dépourvu de vitamines et de minéraux, et riche uniquement en glucides raffinés qui mettent le pancréas à rude épreuve ; puis la viande et tous les produits laitiers ; également la farine et ses dérivés, ainsi que toutes les conserves, la margarine, le café, le thé noir et l’alcool. Il faut garder à l’esprit que tout aliment cuit augmente l’acidité tout en éliminant l’oxygène. Et puis, bien sûr, il ne faut pas oublier que tous les médicaments, des antibiotiques à la chimiothérapie, sont aussi acidifiants !

Les seuls aliments alcalins sont les légumes et certains fruits. Par conséquent, pour rester en bonne santé, il faut consommer quotidiennement de grandes quantités de légumes de différentes variétés, crus bien sûr. Plus nous parviendrons à équilibrer positivement les aliments alcalins et acidifiants, moins nous aurons à craindre de contracter des maladies dégénératives.

TOUTE PERSONNE SOUHAITANT CONTESTER CE QUI EST COPIÉ-COLLÉ DANS CETTE LÉGENDE PEUT ENVOYER SES RÉFLEXIONS, NOTES ET RÉCRIMINATIONS AUX SOURCES DONT L’ARTICLE EST TIRÉ. MERCI.

SOURCES : http://www.ecplanet.com/node/3619
http://www.pmbeautyline.wordpress.com

http://www.edizioniscientifichestill.com/index.php?op..

AUTRES ARTICLES :
PLANÈTE CANCER : http://www.assie.it/italiano/nir/nir.htm
ALDO VACCARO : http://valdovaccaro.blogspot.it/2012/11/documento-esp..
CETTE ITALIE : http://questaitalia.wordpress.com/2012/11/01/nel-1931..
WIKIPEDIA : http://it.wikipedia.org/wiki/Otto_Heinrich_Warburg
_________
PHOTOS ORIGINALES, LES AUTRES (Association culturelle « Makaniya », Eco(R)existence)

Rapporté par le Codex Genesis
https://t.me/+3K5mFdwR2aVkMTA0

edizioniscientifichestill
edizioniscientifichestill.com – Ressources et informations sur edizioniscientifichestill.

edizioniscientifichestill.com est votre première et meilleure source pour toutes les informations que vous recherchez. Des sujets généraux à ce que l’on s’attend à trouver dans le…

Source : Intérêt pour tous

Le révélateur Covid

Par : admin

Le révélateur Covid

Pour développer une photographie en mode argentique, il faut un révélateur. La crise Covid fut le plus efficace agent chimique pour faire apparaître les clichés. Avant la création de ce produit, les adeptes de cette technique de chambre noire étaient appelés « les complotistes ». Leurs meilleures images manquaient de « piqué » et souvent elles étaient floues. À présent, elles sont claires, nettes et précises. Le statut même du complotiste a changé de considération dans l’avis général. Le complotiste est devenu le dénonciateur de complot. Il n’est plus un hurluberlu ayant mal vécu sa puberté ou un looser n’ayant pas réussi ses études. D’un être asocial au détour soupçonneux de mauvais aloi, il est devenu le lanceur d’alerte. La belle promotion.

Que nous révèlent ses plus belles images artistiques ? Que la concussion au plus haut niveau mondial existe bel et bien. Que certains états vassaux à la ploutocratie veulent du mal à la population. Qu’il y a une corruption active (les responsables des institutions politiques et médicales) et une corruption passive (les praticiens et opportunistes qui tirent des profits substantiels). En un mot, le ruissellement de la malversation a touché même votre médecin dit de famille.

Sur un plan sociétal, il y a à pire. On y voit l’incroyable soumission des gens. Pas un relent de contestation, pas un seul geste instinctif de survie. On y observe aussi l’extraordinaire manque de réflexion générale. La « Panurgie » a atteint des sommets vertigineux. Nous feront grâce aux lecteurs avertis de PG de faire la liste de tous ce que nous avons vécu et subit tantôt en matière ubuesque de la part de nos dirigeants putrides. Rappelons simplement que cette folie a entraîné une scission dans les familles, dans les cercles d’amis, dans le travail et autres activités sociales. Dans ce registre, on a revécu la période des guerres de religion qui a coupé la population en deux camps farouchement ennemis. Un sacré tour de force contre-productif bien lié aux méthodes Pavloviennes. Une fragmentation sociétale supplémentaire voulue en amont fut effective.

On a constaté aussi l’incroyable crédulité du corps médical. En dehors de tous ces mandarins aux intérêts manifestes bien compris, vedettes à la télévision, il a gobé d’un seul morceau le narratif politique couplé à la doxa scientifique officielle. Il n’a pas perçu le goût amer des mensonges inspirés par la grande pharmacie. Il n’a pas soupçonné la méthode frelatée des études officielles. Comment l’aurait-il pu le faire, puisque l’essentiel de ses membres n’a pas les qualités intellectuelles requises pour être un toubib. Il n’y a aucun cador dans les services. Les compétents, réfractaires par définition, sont virés. Ce qui représente une opportunité formidable pour les autres subalternes plus enclins à ce coucher. Force est de constater que la morale, la déontologie et une certaine hauteur spirituelle ne sont plus. Le serment d’Hippocrate est d’une obsolescence absolue.

Ce manque d’aptitude médicale est la conséquence d’un baccalauréat déprécié depuis des décennies (1). L’ensemble de la médecine n’est plus compétent faute d’avoir un niveau intellectuel réel et effectif à la base. La médecine actuellement se pratique en laboratoire. Tout se décide par les chercheurs et les laborantins à la tétine bien grasse des donneurs d’ordres. Le toubib n’est plus qu’un distributeur de prescriptions pour alimenter toutes les officines parasites qui suivent son commandement initiateur.

Si le monde de la médecine est incapable de faire son propre diagnostic pertinent, comme le grand-public pourrait-il être plus perspicace que lui ? Par ailleurs, le fait de lui interdire de soigner, de prescrire des médicaments qui marchent et lui imposer un produit expérimental sous forme de piqûre aurait dû le sortir de sa candeur. Mais non, il se conforme à la procédure d’autant qu’il y a un billet supplémentaire à prendre, la belle carotte.

À ce jour, après les révélations de Delfraissy et de la cohorte de repentants, il a l’air malin ce corps médical. En attendant, il a bousillé la vie de milliers de gens après avoir estourbi des vieux en EHPAD. Le charlatanisme conjugué avec le manque d’empathie donnent l’ignominie. De plus, il ne réintègre toujours pas le personnel suspendu qui manque cruellement au bon fonctionnement des hôpitaux et des services de secours.

Nos complotistes nous ressortent leurs vieilles photos, à présent bien claires, comme nos grands-mères celles de leurs jeunesses. Sans remonter au temps de Crassus et son obligé César, ni à celui de l’effondrement monarchique ou de l’avènement de l’Imperium Anglo-américain, nous pouvons au moins dégager dans le cas actuel les projections écrites par la fondation Rockefeller. Elles ébauchaient suite à la crise financière de 2008, encore non résolue, un plan. Elles anticipaient une pandémie pour : un, se refaire de l’effondrement financier, deux, imposer au monde son nouvel ordre. Les grandes lignes ont été reprises plusieurs fois par Attali. Ce dernier se fait passer pour un prophète alors qu’il n’est qu’un initié à vocation de porte-parole. Ils l’ont dit, ils l’ont fait. Les délires Schwabiens (2) ne sont que le développement pratique de cette doctrine oligarchique.

Comme tout bon plan ne va pas sans accroc, le trouble-fête Poutine casse la baraque. Il y a remaniement des obédiences dans l’air et tout porte à croire que le monde Occidental avec son modèle sociétal dégénéré wokiste disparaîtra très bientôt. Certes, la bête immonde ne va se laisser choir sans combattre. Elle va encore nous pondre quelques infamies dans sa longue agonie. Dans chacun de ses soubresauts, elle va tenter de mordre de ses crocs empoisonnés les derniers innocents qui tournent stupidement autour d’elle. Toutefois, le glas sonne déjà pour elle.

1)- Voir « La fabrique du crétin » de J-P Brighelli et « Du mammouth au Titanic » de A-S Nogaret.

2)- Voir « Covid-19, la grande réinitialisation » de Schwab – Malleret.

Signé : WD

L’analyse des militaires français révèle la nouvelle tactique des Etats-Unis en Ukraine

Par : admin

Le Pentagone a utilisé une nouvelle tactique en Ukraine pour embaucher des «assistants» [mercenaires] sous contrat pour participer au conflit, écrit le magazine Causeur, confirmant l’implication directe des Etats-Unis dans ce conflit.

Causeur fait savoir qu’ «après cinq mois de conflit, les langues se délient au sein de la grande muette». Citant une source militaire française, le magazine a rapporté que le Pentagone avait adopté une nouvelle tactique en Ukraine pour embaucher des assistants [mercenaires] contractuels.

Observateur Continental apprend que l’armée américaine «était proche» des forces armées ukrainiennes (AFU) dès le début des hostilités et que ce n’étaient pas de vrais soldats américains, mais des «assistants» [mercenaires] contractuels qui remplissaient leur rôle. Le Pentagone externalise ses ressources en soldats en étant à la recherche des spécialistes prêts à participer à des hostilités à grande échelle en Ukraine contre de l’argent. Des militaires français ont noté que ces mercenaires opèrent partout, sur tous les champs de bataille en Ukraine et selon elle, les Etats-Unis ont ainsi formellement évité la participation directe de leurs militaires aux hostilités contre la Russie.

L’intervention directe des Etats-Unis n’apporte pas de victoires militaires à Kiev. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a été forcé d’être d’accord avec cela. Il a  reconnu, comme L’Express le relate: «Nous avons toujours une situation très difficile dans le Donbass (est), dans région de Kharkov et dans le sud, où les occupants tentent de concentrer leurs forces».

L’aide des Etats-Unis en argent, en livraisons d’armes et en envoi de mercenaires ou par les formations de nouvelles recrues dans l’armée Ukraine, notamment par le biais du Royaume-Uni qui forme les militaires ukrainiens, n’arrive pas à défoncer les forces militaires russes.

Dans un entretien à Grid, le lieutenant-général Benjamin Hodges a fait valoir qu’au-delà des sanctions économiques et de la condamnation de la Russie et de son président, Vladimir Poutine, il fallait faire davantage en termes d’aide militaire à l’Ukraine, confirmant de nouveau, le rôle direct des Etats-Unis en Ukraine. Selon lieutenant-général Benjamin Hodges, il s’agissait, «non seulement, de soutenir la résistance ukrainienne, mais aussi d’armer et d’entraîner ses forces armées à un niveau qui leur permettrait de renverser l’agression de Vladimir Poutine», indique Grid. Le média de Washington a reposé la question pour actualiser sur la position des Etats-Unis vis-à-vis de son engagement en Ukraine. Le lieutenant-général Benjamin Hodges a déclaré qu’ «il était optimiste quant à la possibilité de faire reculer la Russie, mais seulement si l’Occident continue de « se tenir aux côtés de l’Ukraine »», c’est-à-dire en argent, en armes, en formations, en mercenaires; mais aussi en logistique.

L’officier américain se félicite que la situation logistique s’améliore pour l’Ukraine, surtout depuis la livraison des systèmes HIMARS car, selon l’officier à la retraite, «ce qu’il faut, c’est un tir de précision à longue portée» avec des «roquettes ou [des tirs] d’artillerie, des drones, des missiles, des choses qui peuvent atteindre et frapper ce qui cause le plus de dégâts». Benjamin Hodges confirme l’emploi de proxies, d’assistants à travers de sociétés privées: «Si nous n’allons pas mettre nos propres troupes et logisticiens sur le terrain, il y a certainement de grandes entreprises de logistique commerciale qui pourraient le faire. Nous avons dépendu de sociétés de logistique commerciale en Irak et en Afghanistan pendant 20 ans. Une expertise en transport, des chariots élévateurs, ce genre de choses seraient utiles».

Il faut avoir une expertise en Ukraine qui peut gérer cela pour eux.Le lieutenant-général Benjamin Hodges évoque l’organisation du transport sur le sol ukrainien des armes, du carburant et des munitions par la logistique. «Ainsi, la logistique ne consiste pas seulement à transporter des munitions ou du carburant, il s’agit également de la maintenance pour tout réparer. C’est là que je pense qu’il serait très utile d’avoir une expertise là-bas qui peut gérer cela pour eux», insiste-t-il. Les Etats-Unis fournissent à l’Ukraine des experts, comme l’ancien commandant des forces américaines en Europe, le lieutenant-général Benjamin Hodges et de la logistique dans le conflit contre la Russie. «Nous allons les [l’Ukraine] aider à gagner», martèle-t-il dans le nouvel entretien de ce mois à Grid.

La semaine dernière, le chef de la Direction principale du renseignement militaire ukrainien, le général Vadim Skibitsky, a déclaré au Telegraph qu’avant les frappes des HIMARS des consultations avaient lieu entre des représentants des services de renseignement ukrainiens et américains, qui permettent à Washington de mettre un veto sur toute attaque s’il n’est pas d’accord avec la cible visée. C’est un autre témoignage qui en rajoute, avec celui paru dans Causeur, sur l’implication directe des Etats-Unis dans les hostilités en Ukraine.

Philippe Rosenthal

La source originale de cet article est Observateur continental

Copyright © Philippe Rosenthal, Observateur continental, 2022

Source : Mondialisation.ca

VACCINS / « Le vrai but » de ces injections est scientifiquement démontré ici … Hallucinant !!!

Par : admin

La Quinta Columna est une organisation internationale qui est composée de scientifiques de toutes disciplines et du plus haut niveau…
Les conclusions qu’elle révèle aujourd’hui sont sans appel et collent parfaitement avec le projet mondialiste du WEF dirigé par Monsieur Klaus Schwab et aussi à ce qu’ont découvert d’autres scientifiques n’appartenant pas à ce groupe…
Exemple en SUISSE / Le Dr.J.BAUER. Ce qu’il a découvert dans les vaccins
https://rumble.com/v13yjt7-suisse-dr.j.bauer.ce-quil-a-dcouvert-dans-les-vaccins-hd-720.html
Voir aussi les liens qui y sont indiqués…

Dépopulation et Transhumanisation sont au coeur de leur projet pour que les « survivants post-vaccinaux » soient des objets 100% connectés
et donc100% contrôlés…

Voir Preuve que ce « vaccin de type ARNm » est au coeur du « plan de dépopulation » exposé en 2015 au WEF (World Economic Forum)
https://rumble.com/v1ddn61-vaccin-au-coeur-du-plan-de-dpopulation-expos-en-2015-au-wef.html

Notons qu’ils sont pour l’instant sur la bonne voie vu le « taux de population vacciné » de par le monde, mais il n’est pas sûr que ça dure bien longtemps, sauf si ils créent de nouvelles peurs avec de nouveaux virus encore plus inquiétants, pour justifier de nouvelles injections …
… Ou s’il est démontré que pour avoir des défenses immunitaires face aux infections même les plus bénignes (les vaccins ayant eux-mêmes supprimés tout ou partie de nos défenses naturelles), les doses de « rappel » soient essentielles à la survie des concernés…On parle déjà de « rappels » tous les 6 mois pour éviter par exemple qu’une simple grippe se transforme en pneumonie …

Quoiqu’il en soit « le mal », d’évidence dûment programmé, est en grande partie déjà fait.
Il semble irréversible…Ce serait donc déjà pour eux une première et grande victoire !!!

En face la vérité émerge peu à peu,mais il est clair que son chemin est pavé de très mauvaises intentions (crimes contre l’humanité) soutenues par tous les grands medias de la planète « vendus » à cette cause….C’est la raison pour laquelle,elle est si lente à se révéler…
De plus et en la circonstance beaucoup de gens préfèrent ne pas savoir, ce que l’on peut aussi comprendre …

Source : Rumble

Les coupables de la crise corona sont clairement identifiés

Par : admin

Voici un article fondamental qui montre bien que toute la virologie est une escroquerie. Prenez le temps de lire cet article, de le relire et de vous en imprégner, car il vous permettra d’argumenter et de convaincre tous ceux qui défendent l’hypothèse virale ou tous ceux qui sont encore des moutons abrutis par la propagande des merdias mainstream qui appartiennent aux laboratoires. Être un citoyen libre demande des efforts.

Jean Bitterlin

*

Les virologues qui prétendent que des virus entraînent la maladie sont des fraudeurs scientifiques et doivent être poursuivis devant des tribunaux

par le Dr Stefan LANKA

Résumé

La science et la scientificité sont des outils importants qui aident à identifier et à résoudre les défis. La science a des règles très claires : Celui qui fait des affirmations doit les prouver de manière claire, compréhensible et vérifiable. Seules les affirmations qui peuvent être vérifiées peuvent être qualifiées de scientifiques, tout le reste relève du domaine de la foi. Les questions de foi ne doivent pas être présentées comme des faits scientifiquement prouvés pour en déduire ou justifier des mesures étatiques.

Les affirmations scientifiques doivent être réfutables, falsifiables, pour pouvoir être affirmées comme des faits scientifiques. Le premier devoir de tout scientifique, prescrit par écrit, est de vérifier strictement ses propres affirmations, d’essayer de les réfuter. Ce n’est que dans le cas où cette réfutation échoue et que cet échec a été clairement documenté par des essais de contrôle qu’une affirmation peut être qualifiée de scientifique.

Toutes les mesures Corona édictées par les gouvernements et les autorités subordonnées (les nombreuses agences ou autorités sanitaires nationales — NDT) sont en fin de compte régies par des lois, en Allemagne par la loi sur la protection contre les infections (IfSG qui signifie Infektionsschutzgesetz – NDT)), mais de toute évidence ne sont ainsi légitimées qu’en apparence et ne sont justement pas justifiées. Avec le § 1 de l’IfSG, par exemple, la disposition théorique « scientifique » soumet tous les acteurs en Allemagne aux règles de la science. La règle la plus importante de la science est la tentative documentée et infructueuse de réfuter l’affirmation qui est présentée comme étant vraie et scientifique. Toutes les règles scientifiques sont précédées par le respect des lois de la pensée et de la logique. Si celles-ci sont ignorées ou violées, l’affirmation scientifique est réfutée de la même manière que par une expérience de contrôle réussie.

Le sens et le choix des mots utilisés dans toutes les publications sur tous les virus pathogènes prouvent que les virologues ne se contentent pas de violer les lois de la pensée, de la logique et les règles contraignantes de la science, mais qu’ils ont eux-mêmes réfuté les affirmations sur l’existence des virus pathogènes. Si l’on enlève les lunettes hypnotisantes de la peur et qu’on lit objectivement et avec raison ce que les auteurs font et écrivent, alors toute personne intéressée qui maîtrise l’anglais et a acquis des connaissances sur les méthodes utilisées constate que ces virologues (à l’exception de ceux qui travaillent avec des phages et des virus géants de type phagique) interprètent de manière erronée des séquences génétiques normales comme des composants viraux et ont ainsi réfuté toute leur spécialité. Cela est particulièrement facile à constater dans le cas des affirmations d’existence du prétendu virus du SRAS-CoV-2.

Étant donné que ces virologues ont clairement enfreint les lois de la pensée, de la logique et les règles du travail scientifique par leurs déclarations et leurs actes, ils doivent être qualifiés de fraudeurs scientifiques dans le langage courant. Mais comme la fraude scientifique n’existe pas en droit pénal et qu’il n’y a pas encore de précédent en la matière, je propose, et je le ferai moi-même, de faire constater par la justice et par le droit pénal la fraude à l’embauche des virologues — faire semblant d’être scientifiques, mais agir et argumenter de manière anti-scientifique. Les autorités publiques compétentes sont invitées à poursuivre ces fraudeurs à l’embauche anti-scientifiques afin de les empêcher d’agir de manière anti-scientifique et par conséquent asociale et dangereuse pour la collectivité. À partir du moment où un premier tribunal constatera les faits décrits ci-dessous et condamnera le premier virologue pour fraude à l’embauche, la fin de la crise de Corona sera annoncée et scellée par la justice, et la crise globale de Corona se révélera être une chance pour tous.

Introduction

L’humanité est confrontée à un défi majeur : la dynamique propre et les conséquences de la peur et de l’antibiose par la biologie enseignée et la médecine appliquée, perturbent et détruisent l’environnement, les plantes, les animaux, les hommes et l’économie. La crise de Corona n’est que la pointe visible d’un iceberg en collision avec tous et chacun. L’une des causes de ce défi est le matérialisme, la tentative d’expliquer la vie par des modèles purement matériels. Notre matérialisme actuel a été inventé dans l’Antiquité « post-socratique » comme contre-réaction explicite à la génération de peur et à l’abus de pouvoir par les religions. Il s’agit d’une action compréhensible, humaine et motivée par des raisons humanitaires, mais dont les conséquences sont dramatiques. Ce matérialisme a donné naissance à la biologie savante du bien et du mal, à l’« opinion dominante » en médecine qui en découle et à l’antibiose qui en résulte (antibiotiques, radiothérapie, chimiothérapie, désinfection, restriction des droits fondamentaux, vaccination, confinement, quarantaine, distanciation sociale, etc. …). De plus en plus de personnes, l’environnement et l’économie sont mis à mal par cette idéologie. Sa théorie matérialiste du bien et du mal, qui n’a pas de fondement réel, mais se base sur des hypothèses réfutées, s’est développée à l’insu de tous pour devenir la plus puissante religion qui soit.

La théorie matérialiste de la vie affirme qu’il n’y a que des atomes, mais pas de conscience, pas de forces spirituelles et pas d’agent moteur qui les aurait créés et mis en mouvement. Pour pouvoir expliquer le cosmos et la vie de manière purement matérielle, notre « science » se voit obligée d’affirmer qu’il y a eu une énorme explosion au cours de laquelle tous les atomes se sont dispersés à partir de rien. Certains atomes se seraient alors touchés par hasard et auraient formé des molécules. Ces molécules, en se réunissant par hasard, auraient formé une cellule originelle à partir de laquelle, par la lutte et la sélection, toute vie ultérieure serait née. Tout cela se serait passé en des temps immémoriaux, inimaginables, et n’est donc pas vérifiable scientifiquement.

Laissons ici de côté la « physique théorique » et ses théories quantiques, qui fantasment sur ce mode de pensée en investissant des sommes de plus en plus importantes dans des choses de plus en plus petites. Je renvoie à une vision meilleure, réelle et accessible à l’expérimentation simple de la vie, à la substance même qui compose la vie. Il s’agit de la substance élémentaire dont est constituée la membrane, la membrane dite de tension superficielle de l’eau, que l’eau forme partout où elle est en contact avec d’autres substances ou, en cas de mouvement et de tourbillon, avec elle-même. Aristote a qualifié cette substance d’éther et le Dr Peter Augustin l’a redécouverte sous la forme de la substance originelle. Les phytophysiologistes japonais ont appelé cette substance l’eau PI. Ces connaissances et cette vision résultant de la connaissance de l’éther/substance originelle permettent également de faire revivre le principe présocratique, de le rendre pensable et imaginable : Comme dans les grandes choses, dans les petites. Penser en termes de théorie atomique rend difficile ou empêche ce type de représentation et de monde imaginaire et oblige, si l’on ne connaît pas d’autres possibilités de pensée ou si celles-ci sont mal vues, à faire des suppositions erronées. C’est sur une telle hypothèse erronée que repose tout l’imaginaire académique de la biologie et de la médecine.

En 1848, alors que les effets constructifs de la Révolution française avaient une chance de se développer en Allemagne, les tentatives de bouleversement ont échoué et ont entraîné un durcissement et une détérioration dramatiques de la vie politique et sociale. Alors qu’en 1848, l’homme décisif responsable du développement actuel de la biologie et de la médecine s’engageait encore pour des mesures humaines, logiques et correctes de « prophylaxie des épidémies », il s’est adapté au cours des dix années suivantes aux conditions politiques de plus en plus extrêmes et qui se durcissaient. C’est Rudolf Virchow qui, en 1858, sans aucun fondement scientifique, mais en se basant exclusivement sur la théorie atomique de Démocrite et d’Épicure, a postulé la théorie cellulaire de la vie et de toutes les maladies : la pathologie cellulaire.

Durant toute sa vie, Rudolf Virchow a supprimé les « faits pertinents » de l’embryologie et de la théorie des tissus afin de pouvoir présenter et populariser sa nouvelle théorie cellulaire comme étant quelque chose de réel. Cette connaissance de l’embryologie et de la théorie des tissus, la théorie des gamètes de la vie, est pourtant une condition indispensable pour pouvoir comprendre la vie, son développement et surtout les maladies, les guérisons, les crises de guérison et les obstacles à la guérison.

Par analogie avec la théorie atomique, Rudolf Virchow affirmait que toute vie provenait d’une cellule. La cellule serait la plus petite unité indivisible de la vie, mais elle serait en même temps à l’origine de toutes les maladies par la formation de prétendues toxines pathogènes, le virus en latin. C’est ainsi qu’ont été posées les bases sur lesquelles les théories de la génétique, de l’infection, de l’immunité et du cancer ont dû se développer afin de pouvoir expliquer les processus de la vie, de la maladie et de la guérison dans le cadre de cette théorie. Si l’on croit, parce qu’on l’enseigne, que tous les processus ne sont provoqués que par des interactions matérielles et que toute vie naîtrait d’une cellule, les partisans de ce point de vue sont contraints de supposer un plan de construction et de fonctionnement de la vie, c’est-à-dire une substance héréditaire, et d’affirmer son existence.

La même logique de contrainte s’applique aux poisons pathogènes allégués. Si la cellule produit prétendument des virus=poisons pathogènes comme cause de maladie, afin de les distribuer à l’intérieur et à l’extérieur du corps, il faut désigner un endroit dans un individu où cette toxine pathogène, le virus, est apparue pour la première fois. Lorsque ce mode de pensée est érigé en dogme, à l’encontre duquel rien d’autre ne peut être enseigné et que les autres points de vue sont diffamés comme non scientifiques ou comme conspiration contre l’État, il exclut d’emblée d’autres possibilités de pensée et de représentation de l’origine des maladies au sein d’un corps ou d’un groupe d’individus. Cette logique coercitive cherche toujours les causes uniquement dans les catégories des défauts matériels ou de la malignité matérielle. En faisant cela, on passe sous silence le fait que l’idée du virus comme poison de la maladie a été élégamment et scientifiquement réfutée et abandonnée en 1951 et qu’il a donc fallu inventer une autre idée depuis 1952 : l’idée que les virus sont un ensemble de gènes dangereux. Ici à nouveau on dissimule le fait qu’il n’existe à ce jour aucune preuve scientifique solide permettant d’accepter de tels agrégats de gènes, que l’on pourrait qualifier de virus. La bonne nouvelle est que la nouvelle virologie génétique, qui a pris son essor à partir de 1954, s’est réfutée elle-même par ses propres affirmations, de manière réellement scientifique, c’est-à-dire facilement compréhensible et vérifiable. Cette affirmation est à 100 % juste, prouvée, et je la défends en tant que virologue, en tant que scientifique, en tant que citoyen et en tant qu’être humain.

Le passage de la virologie des toxines à la virologie génétique actuelle

L’idée de poisons pathogènes est encore assez efficace, puisque l’on prétend encore que les toxines protéiques bactériennes sont dangereuses. Ou des bactéries, comme la prétendue dangereuse bactérie du tire-bouchon qui s’enfoncerait depuis le point d’entrée supposé jusqu’au cerveau en passant par les nerfs. Ce que les virologues, les médecins et les journalistes scientifiques passent sous silence, c’est que le fait que jusqu’en 1951 l’idée en vigueur, selon laquelle les virus étaient définis comme des toxines protéiques, a dû être abandonnée cette année-là. Afin de vérifier l’hypothèse et l’affirmation des virus à toxines et de pouvoir les revendiquer comme scientifiques, deux expériences de contrôle ont été réalisées :

  1. Des tissus sains ont été soumis à la décomposition et pas seulement des tissus supposés endommagés par des virus. On a pu constater que les protéines produites lors de la décomposition des tissus sains étaient les mêmes que celles produites lors de la décomposition des tissus « atteints de virus ». L’hypothèse virale était ainsi réfutée.
  2. L’hypothèse de la protéine-toxine-virus a en outre été réfutée par le fait qu’au microscope électronique, on n’a jamais pu trouver et photographier chez les personnes, les animaux et leurs fluides « malades du virus » autre chose que ce qui était également le cas chez les personnes saines. Ce qui est d’ailleurs resté vrai jusqu’à aujourd’hui.

La virologie clinique, c’est-à-dire médicale, se réfutait elle-même avec ces essais de contrôle réussis et se laissait aller à des mots de regret, ce que seuls les lecteurs attentifs des revues spécialisées ont remarqué. Les médias de masse ont occulté ce fait, car les hypnotiseurs du pouvoir célébraient les campagnes de vaccination en cours. Bien que les virus en tant que justification à la vaccination aient été perdus, les campagnes de vaccination n’ont pas été interrompues — notamment en raison du silence des autorités sanitaires et de la « science ». Après l’abandon de la virologie, la biologie et la médecine n’ont pas pu trouver d’autre explication, au sein de la théorie cellulaire purement matérielle, aux maladies définies comme virales et aux phénomènes d’apparition simultanée ou accrue de maladies. C’est ainsi que les participants ont été contraints d’inventer une nouvelle théorie sur ce que devraient donc être les virus à l’avenir. Ils se sont appuyés sur des structures existantes, appelées phages et qui sont formées de bactéries, lorsque celles-ci sont retirées de leur milieu et que l’échange avec d’autres bactéries et microbes, indispensable à leur survie, est empêché. Jeune étudiant, j’ai eu la chance d’isoler une structure provenant de la mer semblable à un phage, d’en étudier sa structure, sa composition et son interaction avec l’environnement. Cela m’a conduit directement dans le domaine de la virologie, car je pensais avoir découvert un virus inoffensif et une relation stable entre virus et hôte pour rechercher l’origine des virus. Trente ans plus tard, de nouvelles structures, désormais appelées « virus géants », ont été et sont constamment découvertes, dont entre-temps il est clairement établi qu’elles sont à l’origine des processus par lesquels la vie biologique commence ou devient visible pour nous. Les virologues français reconnaissent que ces structures constituent le quatrième règne de la vie, à côté des bactéries primitives, des bactéries et des eucaryotes.

Les structures appelées par erreur phages, c’est-à-dire mangeurs de bactéries et virus géants, peuvent également être décrites comme une sorte de spores que les bactéries et les êtres vivants simplement organisés forment lorsque leurs conditions de vie changent de telle sorte qu’ils ne peuvent plus se reproduire ou survivre de manière idéale. Ces structures utiles se composent toujours, selon l’espèce, d’un brin de la substance héréditaire appelé ADN, de longueur et d’assemblage exactement identiques. Ce type d’ADN est toujours entouré d’une enveloppe de cette substance dense qui est à l’origine de la vie biologique. C’est la raison pour laquelle les « phages » et les « virus géants » — appelons-les plutôt des bionotes — sont facilement isolables, c’est-à-dire qu’ils peuvent être enrichis et séparés de tous les autres composants de la vie. Sous cette forme isolée, ils peuvent être et sont régulièrement analysés biochimiquement. À cet égard chaque caractérisation biochimique révèle que l’acide nucléique d’un type de « phage » ou de « virus géant » a toujours exactement la même longueur et la même composition.

En fait, pendant des décennies, les phages ont été la seule source d’acide nucléique (ADN) pur dans les études biochimiques. Le processus d’absorption et de libération d’ADN dans et hors des bactéries, documenté par le microscope électronique, a été interprété comme une infection. On a affirmé, sans aucune preuve, que les phages envahissaient pratiquement les bactéries, leur faisaient violence, leur imposaient leur acide nucléique et que les bactéries en mouraient. En réalité, la situation est très différente. Seules les bactéries qui sont cultivées dans des conditions extrêmes, c’est-à-dire qui sont constamment multipliées sans avoir de contact avec d’autres bactéries ou microbes, se transforment en phages dans un acte de métamorphose. Cette transformation est interprétée à tort comme la mort des bactéries par les phages. En revanche, les bactéries fraîchement isolées de leur environnement ne se transforment jamais en phages et ne meurent pas non plus lorsque des phages leur sont appliqués, quelle que soit la quantité. C’est aussi la raison pour laquelle la thérapie par les phages, souvent citée comme substitut aux antibiotiques pour supprimer par exemple les douleurs et autres symptômes — comme par tout autre empoisonnement —, ne peut et ne pourra jamais fonctionner dans le sens et l’ampleur souhaités avec des « phages ».

Biologie des phages et des virus géants et la réfutation de la théorie cellulaire de la vie qui en résulte

Dans le cas de l’algue (Ectocarpus siliculosus), à partir de laquelle j’ai isolé ses « virus géants », cette situation se présente ainsi : Les formes mobiles de l’algue, les gamètes et les spores, recherchent les « virus géants » dans leur environnement à l’aide de leurs flagelles mobiles et absorbent ces « virus géants ». Ce faisant, les algues en croissance intègrent l’acide nucléique des « virus géants » dans leurs propres chromosomes. On a observé que les algues porteuses de « virus géants » se portent mieux que celles qui n’en ont pas. On n’a jamais observé que les algues avec des « virus géants » se portaient plus mal que celles qui n’en avaient pas. De nouveaux « virus géants » aux propriétés toujours plus étonnantes sont constamment découverts et de plus en plus de preuves sont établies pour démontrer que les bactéries et les micro-organismes, les amibes et les protozoaires sont issus de « virus géants » en lesquels ils se transforment à nouveau lorsque leurs conditions de vie ne sont plus réunies.

Les virus géants sont manifestement créés par et autour d’acides nucléiques qui déploient des activités catalytiques, c’est-à-dire que ceux-ci libèrent de l’énergie de manière autonome, synthétisent d’autres acides nucléiques, d’autres molécules et substances et génèrent ainsi constamment de nouvelles propriétés et capacités. Les formes d’acides nucléiques particulièrement réactives et variées de l’ARN, mot-clé « Le monde de l’ARN », qui peuvent se transformer et se retransformer facilement et en permanence en ADN, apparaissent également dans le processus d’auto-organisation de la vie, sans raison ni cause qui nous soient scientifiquement accessibles. Cela se matérialise manifestement hors de l’eau, la vie biologique visible pour nous. On trouve de plus en plus d’organismes cellulaires dont le génome est en majeure partie constitué d’acides nucléiques de « virus géants ». Avec la découverte de phages, qui n’apparaissent toujours que lors de la transformation de cultures bactériennes extrêmement consanguines (inceste), et de virus géants, qui se maintiennent, s’agrandissent et se métabolisent activement d’eux-mêmes, et la découverte de nouveaux organismes composés de virus géants, trois choses ont été prouvées jusqu’à présent :

  1. La théorie cellulaire selon laquelle la vie biologique n’existe que sous forme de cellules et ne se développe qu’à partir de cellules est réfutée.
  2. L’affirmation selon laquelle la vie biologique est apparue à la nuit des temps est réfutée. La vie se crée constamment et sous nos yeux, si nous considérons simplement la vie de manière objective et non limitée par des dogmes et des théories sans fondement. Il est prouvé que la vie biologique, telle que nous la connaissons actuellement, peut apparaître partout où il y a de l’eau et peut-être aussi des conditions identiques ou similaires à celles de notre planète mère, la Terre.
  3. L’interprétation négative selon laquelle l’absorption d’acides nucléiques de « phages » et de « virus géants » par d’autres organismes qui était interprétée comme une infection et comme nuisible a été réfutée. Mais cette observation a été l’occasion, à partir de 1952, de croire qu’il existait chez l’homme des virus génétiques qui, en transmettant leurs acides nucléiques « dangereux », pouvaient générer des maladies et être tenus pour responsables de la mort et de la destruction. En plus jusqu’à présent aucun virus n’a été vu ou isolé dans un être humain, un animal, une plante ou leurs fluides. Jusqu’à présent, il n’a même pas été possible d’isoler un acide nucléique qui correspondrait à la longueur et à la composition des brins du patrimoine génétique des virus prétendument responsables de maladies, bien que l’isolation, la représentation et l’analyse de la composition d’acides nucléiques de cette longueur soient depuis longtemps possibles grâce aux techniques standard les plus simples.
Un Prix Nobel et ses conséquences fatales

Sous forme isolée, les « phages » et les « virus géants » (bions) peuvent être photographiés rapidement et facilement en grand nombre au microscope électronique, ce qui permet à lui seul de documenter leur degré de pureté. Pour aucun des virus prétendument pathogènes, personne n’a réussi jusqu’à présent l’isolement et la photographie de structures isolées et caractérisées ! Les bions (alias phages et virus géants) sont régulièrement vus et photographiés au microscope électronique lors d’études scientifiques, en grand nombre, dans les organismes par lesquels ils sont produits ou qui les produisent (sic !). En revanche, la photographie au microscope électronique de structures revendiquées comme étant des virus pathogènes n’a pas été réussie et documentée à ce jour chez aucun homme, animal, plante ou dans des liquides en provenant, tels que le sang, le sperme, la salive, etc. pour aucun des virus considérés comme pathogènes ! Pourquoi cela n’est-il pas le cas ?

Les images au microscope électronique de prétendus virus ne montrent exclusivement que des structures qui sont toujours obtenues à partir de sources très différentes. Ces structures n’ont jamais été isolées, ni caractérisées biochimiquement, ni utilisées comme source pour les courts morceaux d’acides nucléiques à partir desquels les virologues construisent UNIQUEMENT PAR LA PENSÉE un long acide nucléique qui est présenté comme le prétendu brin de patrimoine génétique d’un virus.

Il est possible d’obtenir à chaque fois des acides nucléiques de longueur et de composition exactement identiques à partir de tous les types de « phages » et de « virus géants ». On n’a encore jamais réussi à isoler d’une structure ou d’un fluide un acide nucléique (ADN ou ARN) dont la longueur et la composition correspondraient à ce que les virologues font passer pour le brin de patrimoine génétique d’un virus pathogène.

La succession de ce qui s’est passé entre 1951 et le 10 décembre 1954 permet de comprendre pourquoi et pour quelle raison les virologues se sont enfermés dans une antiscience totalement déconnectée de la réalité et dangereuse. Après que la virologie médicale ait été achevée en 1951 par des essais de contrôle, les phages des bactéries sont devenus à partir de 1952 le modèle de l’idéologie persistante de ce à quoi doivent ressembler les « virus pathogènes » : Un acide nucléique d’une longueur et d’une composition déterminées, entouré d’une enveloppe composée d’un certain nombre de protéines déterminées.

Mais : Faute d’images au microscope électronique de « virus pathogènes » chez l’homme/l’animal/la plante, faute d’images au microscope électronique de « virus pathogènes » sous forme isolée, faute de caractérisation biochimique des composants des « virus pathogènes », faute d’avoir pu les isoler, les virologues ont été et sont encore aujourd’hui contraints d’assembler mentalement et graphiquement des composants individuels de tissus prétendument malades pour en faire des virus et de faire passer ces produits intellectuels pour des virus existants, pour eux-mêmes et pour le public !

Les virologues qui affirment l’existence de virus pathogènes se réfèrent essentiellement à une seule publication pour justifier leur action et la présenter comme scientifique. Pourtant, cette action est facilement reconnaissable comme étant insensée et anti-scientifique. Les auteurs qui ont publié ces réflexions le 1.6.1954 ont explicitement qualifié leurs observations de spéculations réfutées en elles-mêmes, qu’il faudrait encore vérifier à l’avenir. Cette vérification future n’a jusqu’à présent pas eu lieu, car le premier auteur de cette étude, le professeur John Franklin Enders, a reçu le prix Nobel de médecine le 10 décembre 1954. Il a reçu le prix Nobel pour une autre spéculation au sein de l’ancienne théorie « les virus sont de dangereuses toxines protéiques », réfutée en 1951. Le prix Nobel a eu un double effet : L’ancienne théorie réfutée des toxines et des virus a reçu une auréole pseudo-scientifique et la nouvelle virologie génétique a reçu le plus grand honneur d’apparence scientifique.

La nouvelle virologie génétique à partir de 1952 a deux fondements centraux : les virus pathogènes sont en principe structurés comme des phages et ils apparaîtraient lorsque des cellules meurent dans le tube à essai après l’ajout d’un échantillon prétendument infecté. Enders et ses collègues ont établi l’idée, dans leur unique publication du 1er juin 1954, que les cellules qui meurent dans le tube à essai après l’ajout de matériel prétendument infecté se transformeraient en virus. Cette mort est présentée à la fois comme l’isolement du virus — parce qu’il est supposé que quelque chose est apporté de l’extérieur dans le laboratoire —, comme la multiplication du virus supposé et comme l’utilisation de la masse cellulaire mourante comme vaccin. Ce faisant, Enders, ses collègues et tous les virologues ont négligé — parce qu’ils étaient aveuglés par le prix Nobel — le fait que la mort des cellules dans le laboratoire n’est pas provoquée par un virus, mais parce que les cellules sont tuées dans le laboratoire de manière involontaire et inaperçue, mais systématique. Par empoisonnement avec des antibiotiques toxiques pour les cellules, par une famine extrême par retrait de la solution nutritive et par l’ajout de protéines en décomposition, c’est-à-dire qui se décomposent et libèrent ainsi des produits métaboliques toxiques.

Les composants de ces cellules mourant en laboratoire sont aujourd’hui encore assemblés mentalement en un virus et présentés comme une réalité. La virologie des virus pathogènes est aussi simple que cela. Enders et les « virologues » n’ont jamais, jusqu’à aujourd’hui, effectué les essais de contrôle consistant à « infecter » les cellules en laboratoire avec du matériel stérile. Elles meurent dans l’expérience de contrôle exactement de la même manière qu’avec du matériel prétendument « viral ».

Réfutation brève, claire et facile à comprendre des affirmations de tous les virus pathogènes

L’erreur et l’aveuglement sont humains, compréhensibles et excusables. Ce qui n’est pas excusable, ce sont les affirmations permanentes des virologues selon lesquelles leurs déclarations et leurs actions sont scientifiques. C’est clairement faux, facilement démontrable et compréhensible par tout un chacun. C’est pourquoi les virologues qui affirment avoir des virus Corona ou d’autres virus pathogènes doivent être qualifiés de fraudeurs à l’emploi et poursuivis par les moyens de l’État de droit afin qu’ils reviennent sur leurs déclarations fausses, réfutées et dangereuses. Ainsi, la crise Corona et d’autres catastrophes « virales » aux conséquences mortelles telles que le « SIDA », « Ebola » et d’autres pandémies « virales » sans fondement peuvent et pourront non seulement être stoppées et évitées à l’avenir, mais aussi être transformées en une chance pour tous. (NdT : par « conséquences mortelles », Lanka entend les mauvais choix des autorités sanitaires)

La définition de ce qui peut être qualifié de déclaration scientifique et les obligations qui en découlent sont clairement définies. En résumé :

  1. Toute affirmation scientifique doit être vérifiable, compréhensible et réfutable.
  2. Une affirmation scientifique ne peut être qualifiée de scientifique que si elle n’a pas été réfutée par les lois de la pensée, de la logique et, le cas échéant, par des expériences de contrôle.
  3. Chaque scientifique est tenu de vérifier et de remettre en question lui-même ses affirmations.

Parce que les virologues n’ont jamais procédé eux-mêmes à cette vérification et qu’ils rechignent à le faire pour des raisons compréhensibles — qui voudrait se réfuter lui-même, réfuter son action, réfuter sa réputation ? — nous le faisons publiquement avec sept arguments. Chacun de ces arguments suffit à lui seul à réfuter les affirmations d’existence de tous les « virus pathogènes » et les activités de ce type de virologues (à l’exception des chercheurs qui s’occupent des « phages » et des « virus géants » existants). Dans les points suivants, le mot « virus » est utilisé à la place de la combinaison de mots « virus pathogène ».

  1. Le fait de l’alignement = Alignement

Les virologues n’ont jamais isolé un brin complet du patrimoine génétique d’un virus et ne l’ont jamais représenté directement dans toute sa longueur. Ils n’utilisent TOUJOURS que de très courts morceaux d’acides nucléiques, dont ils déterminent la succession à partir des quatre molécules qui composent les acides nucléiques et qu’ils appellent séquence. À partir d’une multitude de millions de séquences très courtes ainsi déterminées, les virologues assemblent mentalement, à l’aide de méthodes de calcul et de statistiques complexes, un long brin de patrimoine génétique fictif. Ils appellent ce processus « alignement ».

Le résultat de l’alignement complexe, le brin fictif et très long du patrimoine génétique, les virologues le font passer pour le cœur d’un virus et prétendent avoir ainsi prouvé l’existence d’un virus. Un tel brin complet n’apparaît cependant jamais dans la réalité et dans la littérature scientifique comme un tout, bien que les techniques standard les plus simples existent depuis longtemps pour déterminer facilement et directement la longueur et la composition des acides nucléiques. Par le fait de l’alignement ou de la mise en correspondance, au lieu de présenter directement un acide nucléique de longueur correspondante, les virologues se sont eux-mêmes réfutés.

  1. Le fait qu’il n’y ait pas d’expériences de contrôle sur l’alignement

Les virologues n’ont jamais effectué et documenté un alignement avec des acides nucléiques tout aussi courts issus d’essais de contrôle. Pour cela, ils DOIVENT isoler les acides nucléiques courts à partir d’exactement la même procédure de culture cellulaire, à la différence que l’« infection » présumée ne se produit pas par l’ajout d’échantillons prétendument « infectés », mais avec des matériaux stériles ou des échantillons stérilisés qui ont été « infectés lors du contrôle ». (NdT : Lanka met des guillemets puisqu’à l’analyse apparaîtront les mêmes séquences que dans la culture cellulaire soi-disant infectée)

Ces essais de contrôle logiques et obligatoires n’ont jamais été réalisés et documentés. Rien qu’avec cela, les virologues ont prouvé que leurs déclarations n’ont aucune valeur scientifique et ne doivent PAS être présentées comme des déclarations scientifiques.

  1. L’alignement se fait uniquement au moyen de constructions mentales

Pour pouvoir assembler mentalement/calculer les très courtes séquences des acides nucléiques utilisés en un long génome, les virologues ont besoin d’un modèle pour aligner les courtes séquences en un très long brin de patrimoine génétique prétendument viral. Sans une telle séquence prédéfinie et très longue, aucun virologue n’est en mesure de créer mentalement/par calcul un brin de patrimoine génétique viral. Les virologues argumentent que le brin de patrimoine génétique construit par la pensée ou par calcul provient d’un virus parce que l’alignement a été effectué au moyen d’un autre brin de patrimoine génétique viral prédéfini.

Cet argument des virologues est ainsi brièvement et clairement réfuté, car tous les modèles avec lesquels de nouveaux brins de patrimoine génétique ont été créés par la pensée/par calcul ont été eux-mêmes et exclusivement créés par la pensée/par calcul et ne proviennent pas d’un virus.

  1. Les virus n’ont jamais été vus chez un être humain, un animal, une plante ou dans leurs fluides

Les virologues affirment que des virus infectieux, donc intacts, se trouveraient en grand nombre dans le sang et la salive. C’est pourquoi, lors de la crise de Corona par exemple, toutes les personnes doivent porter un masque. Or, jusqu’à présent, aucun virus n’a été photographié dans la salive, le sang ou à d’autres endroits chez l’homme/l’animal/la plante ou dans des fluides, bien que les prises de vue au microscope électronique soient aujourd’hui une technique standard facile et pratiquée de manière routinière.

Ce fait clair et facilement vérifiable, à savoir qu’il n’existe pas de photos de virus chez l’homme/l’animal/la plante ou dans des fluides réfute à lui seul toutes les affirmations relatives aux virus. Ce qui n’a jamais été vu chez l’homme/l’animal/la plante ou dans leurs fluides ne peut pas être présenté comme un fait scientifiquement prouvé.

  1. La composition des structures que les virologues font passer pour des virus n’a jamais été caractérisée sur le plan biochimique

Les virologues utilisent deux techniques différentes pour produire des photos de prétendus virus. Pour la microscopie électronique à transparence (transmission), ils utilisent des cultures cellulaires qu’ils intègrent dans de la résine synthétique, grattent en fines couches et regardent par transparence. Les particules qu’ils montrent sur de telles images n’ont jamais été isolées et leur composition n’a jamais été déterminée biochimiquement. Il faudrait en effet trouver toutes les protéines et le long brin de patrimoine génétique attribué aux virus. Ni cela, ni l’isolation de telles particules encastrées et la caractérisation biochimique de leur composition n’apparaissent dans une seule publication de virologues. Cela réfute l’affirmation des virologues selon laquelle dans de telles images il s’agirait de virus.

L’autre méthode utilisée par les virologues pour photographier les virus au microscope électronique est la microscopie électronique à balayage, simple et rapide, appelée « negative staining ». Afin d’effectivement concentrer les structures existantes, telles que les « phages » et les « virus géants », et de les séparer de tous les autres composants, ce que l’on appelle alors « isolement », on utilise une technique standard à cet effet, la centrifugation à gradient de densité (dans une centrifugation, plus une particule est lourde et plus elle se retrouve au fond du tube — il est donc possible de séparer les différentes particules en fonction de leur poids — NDT). La présence, l’apparence et la pureté de ces structures isolées sont rendues visibles au microscope électronique en recouvrant ces particules d’une substance contenant du métal et en faisant apparaître les structures sous-jacentes sous forme d’ombres dans le faisceau d’électrons. L’autre partie des particules isolées, qui ont été rendues visibles par « negative staining », est caractérisée biochimiquement. Dans le cas de tous les phages et virus géants, on trouve toujours les acides nucléiques intacts, toujours identiques, toujours très longs et composés de la même manière, et le résultat de la caractérisation biochimique est documenté.

Dans le cas de tous les virus qui sont présentés comme des virus par cette technique, le « negative staining », voici ce qui s’est passé. Ces particules ne sont pas enrichies, purifiées et isolées par la centrifugation à gradient de densité prévue à cet effet, mais sédimentées au fond du tube de centrifugation par simple centrifugation, ce que l’on appelle la « pelletisation », et ensuite observées au microscope électronique. La composition de telles structures présentées comme des virus n’a jamais été déterminée biochimiquement jusqu’à présent. Avec cette affirmation facile à vérifier et à comprendre sur la base de toutes les publications de virologues dans lesquelles des structures sont présentées comme des virus en microscopie électronique de surveillance, les virologues ont également réfuté eux-mêmes, de manière simple et élégante — sans s’en rendre compte — cet argument de l’affirmation de l’existence des virus.

  1. Les images de microscopie électronique présentées comme des virus sont des artefacts typiques connus ou des structures propres à la cellule

Les virologues publient une multitude d’images au microscope électronique de structures qu’ils font passer pour des virus. Ce faisant, ils passent sous silence le fait que TOUTES ces images ne sont que des structures typiques de cultures cellulaires mourantes ou représentent des vésicules de protéines, de graisses et de savon fabriquées en laboratoire et qu’elles n’ont JAMAIS été photographiées chez l’homme/l’animal/la plante ou dans des fluides en provenant.

D’autres chercheurs que les virologues désignent les mêmes structures que les virologues font passer pour des virus soit comme des composants cellulaires typiques tels que les villosités (protubérances en forme d’amibes avec lesquelles les cellules s’accrochent au substrat et se déplacent), soit comme des exosomes ou des « particules ressemblant à des virus ». Il s’agit là d’une preuve supplémentaire et indépendante que les affirmations des virologues selon lesquelles on voit des virus au microscope électronique ont été scientifiquement réfutées.

  1. Les expérimentations animales des virologues réfutent les affirmations sur l’existence du virus

Les virologues effectuent des expériences sur les animaux afin de prouver que les substances avec lesquelles ils travaillent sont des virus et peuvent provoquer des maladies. Dans chacune des publications où de telles expériences ont été menées sur des animaux, il apparaît clairement que la manière dont les animaux sont traités produit exactement les symptômes que l’on prétend être l’effet du virus. Il ressort de chacune de ces publications qu’aucune expérience de contrôle n’a été réalisée dans laquelle les animaux auraient été traités de la même manière avec du matériel de base stérilisé.

Ces deux faits, qui ne sont pas cachés, contredisent les virologues qui prétendent avoir constaté la présence et l’effet des virus dans les expériences sur les animaux.

Remarque finale

Pour mettre fin à la crise de Corona et la transformer en une chance pour tous, il faut maintenant rendre publiques et efficaces ces réfutations claires, facilement compréhensibles et vérifiables de la virologie. Ces réfutations seront efficaces, par exemple, si les moyens juridiques appropriés sont utilisés contre les virologues devant la justice et si les résultats sont rendus publics. Nous vous informerons par le biais de notre liste de diffusion WissenschafftPlus (nom du site de Stefan Lanka — NDT) lorsque nous aurons des résultats prêts à être communiqués.

Je garantis en mon nom que toute personne souhaitant vérifier ces affirmations sur n’importe quel « virus pathogène » parviendra exactement aux mêmes conclusions si elle maîtrise l’anglais et s’est familiarisée avec les méthodes. Remarque préventive : tant que la crise Corona persistera, mes collègues et moi-même ne répondrons qu’aux questions concernant les prétendus virus Corona et rougeole. Pour les demandes concernant tous les autres « virus », je renvoie, pendant la période Corona, aux contributions publiées à ce sujet dans le magazine WissenschafftPlus depuis 2003.

S’il vous plaît gardez dans vos actions, et non seulement à l’esprit, que le jugement confirmé par la plus haute juridiction dans le procès sur le virus de la rougeole a privé l’ensemble de la virologie de son fondement. Il a été établi par la justice, et fait donc partie intégrante de la jurisprudence allemande, que la publication de la méthode centrale de la virologie du 1er juin 1954, dans laquelle a été publié comme preuve de l’existence de virus pathogènes le fait de tuer des cellules en laboratoire de manière involontaire et sans s’en rendre compte, ne constitue plus une preuve de l’existence d’un virus à partir de l’année 2016 !

La crise Corona a augmenté les chances que le seul verdict du procès du virus de la rougeole puisse provoquer un tournant par rapport à la pensée et à l’action du bien et du mal qui dominent aujourd’hui la biologie, la médecine, la société et l’État. Peut-être que l’application d’un, de plusieurs ou de l’ensemble des sept arguments présentés ci-dessus au SRAS-CoV-2 suffira à mettre fin à la dynamique propre, à mes yeux prévisible, de l’hystérie mondiale Corona et de l’affairisme qui l’alimente avec les procédures de test et les vaccins. Je renvoie, en ce qui concerne le processus du virus de la rougeole et en général, à la page Internet Corona_Fakten sur le portail Telegram. On y trouve un très bon résumé des processus sur la signification du procès du virus de la rougeole, ainsi que d’autres textes qui sont très bien.

Mon optimisme quant au fait que la crise de Corona se révélera être une chance pour tous se fonde sur l’article 1 de la loi sur la protection contre les infections, en abrégé IfSG. L’article 1 IfSG « Objectif de la loi » stipule dans la phrase (2) : « La collaboration et la coopération nécessaires des autorités fédérales, régionales et locales, des médecins, des vétérinaires, des hôpitaux, des institutions scientifiques et des autres parties prenantes doivent être organisées et soutenues conformément à l’état actuel de la science et de la technique médicale et épidémiologique. La responsabilité personnelle des responsables et des directeurs d’établissements communautaires, d’entreprises alimentaires, d’établissements de santé et des individus dans la prévention des maladies transmissibles doit être clarifiée et encouragée ».

Toutes les mesures et ordonnances Corona, entre-temps également les lois Corona, ont pour base exclusive et unique la loi sur la protection contre les infections (IfSG). Mais comme la « disposition théorique » du § 1 de l’IfSG « doit être conçue et soutenue conformément à l’état actuel de la science et de la technique médicale et épidémiologique » a été réfutée par les déclarations publiées des virologues eux-mêmes et prouvée comme anti-scientifique, toutes les mesures, ordonnances et lois Corona n’ont pas les bases juridiques nécessaires pour être appliquées.

Aucun des responsables et directeurs d’établissements collectifs, d’entreprises alimentaires, d’établissements de santé visés au § 1, phrase (2), ainsi que des individus, c’est-à-dire tout citoyen visé par les lois, ne peut exécuter et tolérer des mesures et des ordonnances Corona s’ils ont reconnu et peuvent prouver que les virologues n’ont pas de preuves scientifiques de l’existence de virus pathogènes, mais qu’ils se sont réfutés eux-mêmes, par leurs propres actions et publications.

Tant que l’obligation de scientificité du § 1 IfSG est maintenue, il est possible, en se référant au § 1 IfSG, de présenter avec succès devant les tribunaux les preuves de l’absence de fondement, de l’absence de droit, de la nocivité et de l’immoralité de toutes les mesures, ordonnances et lois Corona. La majorité des juges sont honnêtes et consciencieux, ils suivent le droit et la loi, sinon une dictature ouverte régnerait depuis longtemps dans ce pays, dictature qui cherche à se construire de manière de plus en plus visible au moyen d’arguments pseudo-scientifiques et réfutés issus de la virologie et de la médecine.

Dans vos actions, veuillez tenir compte des points suivants : La majorité de la population croit à l’existence, à l’action des virus pathogènes et à l’effet positif des vaccins. Exprimé de manière radicale : celui qui croit au cancer comme étant l’effet d’un principe du mal incompris, croit également aux métastases, croit aux « métastases volantes », alias les virus. La souffrance vécue directement et indirectement par presque chaque personne avec les conséquences négatives des diagnostics de cancer et de leurs traitements lourds est profonde et efficace. Dans votre travail d’information et dans vos actions, veuillez tenir compte du fait que cette souffrance directe et indirecte à elle seule a créé et renforcé chez les gens le sentiment et la certitude qu’il existe des maladies et des virus dangereux et mortels. Notez que de telles expériences, et d’autres encore, peuvent donner à penser que seul notre État et ses spécialistes sont en mesure de les gérer et d’avoir le droit de les gérer. Vous pouvez ainsi éviter que vos actions n’aient l’effet inverse. C’est particulièrement important lorsque vous traitez avec des médecins, dont nous avons tous besoin.

J’explique par exemple à toute personne qui me pose des questions qu’il existe un meilleur système de connaissance qui explique scientifiquement (dans le sens positif du terme) les processus qui mènent à la maladie et à la guérison et que des crises de guérison peuvent survenir et que des obstacles à la guérison peuvent agir. Mais pour pouvoir accepter cette nouvelle vision, il est souvent nécessaire de reconnaître que le système d’explication actuel, basé sur la théorie des cellules, est réfuté. La crise de Corona est à cet égard une chance unique et un appel clair à s’engager pour la vie et les trois idéaux humains universels de liberté, d’égalité et de fraternité, c’est-à-dire pour la tripartition sociale des communautés humaines. (Voir à ce sujet l’article de ce numéro de w+ 4/2020, « La tripartition sociale ».)

Cet article sera reproduit dans notre livre « Corona — Plus loin dans le Chaos ou Chance pour Tous ? » Voir la critique du livre à la page 46 de ce numéro de w+.

Cet article est disponible gratuitement sur notre site Internet www.wissenschafftplus.de

—————————–

Les sources de cet article se trouvent dans :

« Mauvaise interprétation du Virus — partie I » dans le magazine WissenschafftPlus N° 1/2020 et « Mauvaise interprétation du Virus – partie II » dans le magazine WissenschafftPlus N° 2/2020

Cet article et l’article « Evolution de la médecine et de l’Humanité — quelle est la suite des événements ? » paru dans le magazine WissenschafftPlus n° 6/2015, sont disponibles librement sur internet www. wissenschafftplus.de dans la rubrique « Textes importants ».

Introduction à une nouvelle vision de la vie, parties I à III. À retrouver dans les numéros 1, 2 et 3/2019 de WissenschafftPlus.

Comprendre l’eau, reconnaître la vie. L’eau PI : bien plus que de l’H2O énergétisé. WissenschafftPlus n° 6/2018. Cet article peut être consulté librement sur notre site Internet www.wissenschafftplus.de dans la rubrique « Textes importants » (en Allemand « Wichtige Texte », à droite sous la photo – NDT)

Mise en forme et relecture Jean Bitterlin

via Nouveau Monde

Source : ns2017

Ministère de la Défense de la Fédération de Russie : Hugo Chavez, ancien Président du Venezuela mort par empoisonnement lié aux activités biologiques militaires des Etats-Unis

Par : admin

L’intervention en Ukraine nous emmène au Vénézuela.

Hugo Rafael Chávez Frías dit Hugo Chávez, né le 28 juillet 1954 à Sabaneta (Llanos, sud du Venezuela) et mort le 5 mars 2013 à Caracas, est un militaire et homme d’État vénézuélien, Président de la République Bolivarienne du Venezuela de 1999 à 2013. En 2012, après avoir annoncé qu’il était atteint d’un cancer, il est réélu pour un quatrième mandat, mais ne peut prêter serment, succombant des suites de sa maladie. Nicolás Maduro lui succède après l’élection de 2013. (Réf : wikipedia)

*

Le Ministère de la Défense de la Fédération de Russie a publié un rapport officiel sur son site internet le 4 août 2022 à 15h45, concernant l’analyse des documents relatifs aux activités militaires et biologiques américaines en Ukraine, documents saisis par les forces russes durant l’opération militaire spéciale qui a cours en Ukraine. Dans le cadre de ce rapport il est mentionné le déroulé de l’assassinat de l’ex Président du Venezuela Hugo Chavez, par empoisonnement lié aux activités biologiques militaires américains. Voici un extrait du rapport.

Le 18 juillet 2022, le président de la République du Venezuela, Nicolas Maduro, a déclaré publiquement l’implication des États-Unis dans l’assassinat de l’ancien chef d’État Hugo Chávez.

Selon les informations dont dispose le Venezuela, les services de renseignement américains travaillent depuis 2002 sur les moyens possibles d’éliminer le dirigeant vénézuélien, qui a mené une politique anti-américaine active. De nombreuses tentatives d’assassinat impliquant des membres de l’ambassade des États-Unis à Caracas ont été découvertes et déjouées.

En violation du droit international, les États-Unis ont participé au développement de médicaments qui, lorsqu’ils sont administrés à court terme, provoquent des maladies chroniques et développent diverses formes de cancer. Selon la partie vénézuélienne, un médicament similaire a été utilisé pour empoisonner Hugo Chávez par Claudia Díaz, une membre de l’entourage présidentiel. Elle a fui le Venezuela avec l’aide des services de renseignement américains et a ensuite été renvoyée aux États-Unis pour éviter toute publicité éventuelle sur les détails de sa coopération avec les services de renseignement américains.

Le lien de causalité entre la mort du dirigeant vénézuélien et le développement d’armes biologiques est confirmé par les preuves médico-légales et le témoignage des médecins cubains qui ont traité Chavez sur l’évolution atypique de la maladie et sa résistance à l’utilisation de médicaments.

Grâce à une opération militaire spéciale, les menaces que représentent les bio-objets américains ont attiré l’attention de nombreuses organisations internationales et gouvernementales.

Des manifestations de masse contre les biolaboratoires financés par le Pentagone ont eu lieu dans un certain nombre de pays du monde. Les organisations de la société civile de l’Union économique eurasienne ont adopté une résolution visant à fermer ces biosites.

Dans ce contexte, nous constatons déjà un changement dans l’approche du travail de l’armée américaine dans le domaine biologique dans d’autres pays. Par exemple, les États dans lesquels les États-Unis mènent des recherches à double objectif ont été invités à signer une déclaration collective de coopération avec les États-Unis dans le seul but de “… renforcer la sécurité sanitaire mondiale et réduire l’impact des maladies infectieuses sur les populations…”. C’est le mot “global” et le reste du texte qui attirent l’attention : “dirigé par les États-Unis”.

Toutefois, des fonds supplémentaires seront disponibles par le biais du programme de réduction des risques biologiques pour les pays fidèles à l’initiative américaine.

Le Ministre de la Défense de la Fédération de Russie continuera à analyser les preuves documentaires de la mise en œuvre du programme américain d’armes biologiques en Ukraine et vous tiendra informé des résultats.

Source : https://fr.mil.ru/fr

via Soleil Verseau

Source : ns2017

Dernier tour de piste pour la petite pute de Kiev?

Par : admin

[9-FIN]
Je ne sais pas qui a fait ce photomontage sur le web, mais il est atrocement juste.
Du haut du ciel,plusieurs dirigeants autrefois alliés des🇺🇸, puis assassinés par eux ou chassés avec leur accord, tendent une main compréhensive à Zelensky, sachant le Destin qui l'attend. pic.twitter.com/buLVQxKPZj

— François Asselineau (@UPR_Asselineau) August 8, 2022

Une information complètement passée sous silence dans la presse française,

Par : admin

Les media européens ne se bousculent pas pour dénoncer les pratiques mafieuses de corruption des labos.

 Tous ces experts sanitaires divers et médecins stipendiés par les labos pour tromper les citoyens devraient au minimum être radiés à vie de toute pratique touchant à la santé et au mieux aller quelques années en prison histoire de leur faire méditer sur leur façon très personnelle de mettre en oeuvre le serment d’Hippocrate.

Une information complètement passée sous silence dans la presse française, mais qui n’a pas échappé au radar du site d’information Lecourrier-du-soir.com qui l’a apprise du média américain The New York Times ces dernières heures. L’information date d’il y a deux ans, mais notre rédaction a jugé bon de la relayer afin d’exposer publiquement les pratiques malsaines auxquelles s’adonnent certains laboratoires pharmaceutiques.

Le laboratoire Novartis condamné à 678 millions de dollars pour avoir corrompu des médecins

Une information complètement passée sous silence dans la presse française, mais qui n’a pas échappé au radar du site d’information Lecourrier-du-soir.com qui l’a apprise du média américain The New York Times ces dernières heures. L’information date d’il y a deux ans, mais notre rédaction a jugé bon de la relayer afin d’exposer publiquement les pratiques malsaines auxquelles s’adonnent certains laboratoires pharmaceutiques.

En effet, il y a moins d’un mois, Lecourrier-du-soir.com avait été le premier média en France à avoir relayé la condamnation de Pfizer à une amende de 75 millions de dollars par le gouvernement britannique pour escroquerie. Et au moment où notre média mène un travail d’investigation pour dévoiler le montant que ce labo américain a dépensé pour “acheter” des experts sanitaires lors de la « pandémie », on apprend que le géant pharmaceutique suisse, Novartis, a été condamné en 2020 à une amende de 678 millions de dollars par la justice américaine pour avoir corrompu des médecins et experts sanitaires.

L’information a été relayée par la justice américaine dans un communiqué intégralement lu par Lecourrier-du-soir.com. Dans ledit communiqué, la justice de New-York accuse Novartis d’avoir organisé, pendant des années, des “Speaker Programs”, c’est-à-dire des événements organisés dans des lieux chics et durant lesquels des médecins et experts sanitaires corrompus à coup de plusieurs millions de dollars viennent faire la publicité d’un médicament en ne soulignant que ses bienfaits chez les patients.

Ainsi, dans son communiqué, la justice de New-York accuse Novartis d’avoir organisé plusieurs dizaines de milliers de “Speaker Programs” entre 2002 et 2011. L’information a été reprise par plusieurs autres médias tels que le New York Times qui révèle que le géant pharmaceutique suisse a dépensé quelque 100 millions de dollars dans ces événements mondains.

Reconnu coupable, le laboratoire suisse a ainsi été condamné à une amende de 678 millions de dollars. De cette somme, 591 442 dollars seront versés à l’Etat américain en guise de dommages et intérêts en vertu de la loi False Claims Act. Le laboratoire suisse a accepté de signer le Corporate Agreement Act (CIA) pour mener des réformes approfondies quant à son fonctionnement. Novartis s’engage également à réduire considérablement les montants alloués à ces événements.

Il convient de rappeler que ce n’est pas la première fois qu’un géant pharmaceutique est pris en flagrant délit de fraude. En effet, en juillet dernier, le gouvernement britannique avait annoncé, dans un communiqué officiel, une amende de 84 millions de dollars infligée à Pfizer pour escroquerie.

D’après The Guardian, le laboratoire américain, Pfizer et le géant britannique Flynn Pharma ont été tous deux condamnés à une amende de 70 millions de pounds. Il est reproché à ces deux géants pharmaceutiques d’avoir trompé l’agence sanitaire britannique (National Health Services) en lui surfacturant les prix des médicaments de lutte contre l’épilepsie.

L’information avait été confirmée par le gouvernement britannique dans un communiqué rendu public ce 21 juillet et consulté par Lecourrier-du-soir.com. Dans le communiqué en question, on y apprend que Pfizer a été condamné à une amende de 63 millions de pounds (75 millions de dollars) contre 6,7 millions de pounds (environ 8 millions de dollars) pour Flynn Pharma. Les deux amendes ont été prononcées par le CMA (Competition and Market Authority), agence gouvernementale britannique en charge de réguler la concurrence sur le marché britannique.

Les révélations faites par le gouvernement britanniques sont hallucinantes. Londres fait savoir que les deux labos ont supprimé le nom du médicament, jadis connu sous le nom de Epanutin, afin que le prix ne soit plus assujetti à une régulation du marché et ainsi pouvoir fixer leur propre prix comme bon leur semble. Faute de choix (car les deux labos étaient les plus grands fournisseurs sur le marché), l’agence sanitaire britannique était alors obligé d’acheter ledit médicament à un prix extrêmement élevé.

Le gouvernement ne s’arrête pas là. Dans le communiqué, on apprend que Pfizer a ainsi fait gonfler le prix du médicament de 780% à 1600% (de plus que le prix normal) en seulement 4 ans. Et ce n’est pas tout. D’après le communiqué, Pfizer a fourni le médicament à Flynn Pharma qui, à son tour, a revendu les boîtes à des grossistes et des pharmacies à un prix oscillant entre 2 300% et 2 600% de plus que le prix fixé par Pfizer.

Une pratique malsaine vigoureusement dénoncée par le gouvernement britannique qui a fait savoir que les coûts des médicaments (pour l’Etat britannique) sont ainsi passés de 2 millions de pounds (2 millions de dollars ) à 50 millions de pounds (59 millions de dollars) entre 2012 et 2013.

Source

via Echelle de Jacob

Source : ns2017

L’ONU déclare la guerre aux théories du complot « dangereuses » : « Le monde n’est pas secrètement manipulé par l’élite mondiale »

Par : admin

Les Nations unies ont déclaré la guerre aux théories du complot, décrivant la montée de la pensée conspirationniste comme « inquiétante et dangereuse », et fournissant au public une boîte à outils pour « pré-bunk » et « debunk » toutes personnes qui ose suggérer que les gouvernements mondiaux sont tout sauf complètement honnêtes, droits et transparents.

L’ONU avertit également que George Soros, les Rothschild et l’État d’Israël ne doivent pas être liés à de « prétendues conspirations ».

L’UNESCO s’est associée à Twitter, à la Commission européenne et au Congrès juif mondial pour lancer la campagne baptisée #ThinkBeforeSharing : Arrêtez la propagation des théories du complot.

L’ONU veut que vous sachiez que les événements ne sont PAS « secrètement manipulés dans les coulisses par des forces puissantes aux intentions négatives » et si vous rencontrez quelqu’un qui pense que l’élite mondiale conspire pour consolider son pouvoir et dicter les événements mondiaux, vous devez agir.

Selon l’UNESCO, « si vous êtes certain d’avoir rencontrer une théorie du complot » sur Internet, vous devez « réagir » en postant immédiatement un lien pertinent vers un « site de débunk » dans les commentaires.

L’UNESCO donne également des conseils à toute personne qui rencontrerait un conspirationniste en chair et en os. Selon l’agence onusienne, vous ne devez en aucun cas vous laisser entraîner dans une discussion avec le conspirationniste. « Tout argument peut être pris comme une preuve que vous faites partie de la conspiration et renforcer cette croyance » et le complotiste va probablement « argumenter pour défendre ses croyances. »

Au lieu de cela, vous devez faire preuve d’ »empathie », éviter de les « ridiculiser », et si vous êtes journaliste, vous devez les « dénoncer » sur les médias sociaux …

Les théories du complot portent un préjudice réel aux personnes, à leur santé, mais aussi à leur sécurité physique. Elles amplifient et légitiment les idées fausses sur la pandémie et renforcent les stéréotypes qui peuvent alimenter la violence et les idéologies extrémistes violentes.

Directrice générale de l’UNESCO

Cette campagne de l’UNESCO est mise en œuvre conjointement avec la Commission européenne, Twitter et le Congrès juif mondial.

Source : Unesco

Source : Les Moutons rebelles

Le bâton merdeux

Par : admin

Notre ami WD partage avec nous l’une de ses réflexions. A méditer…

D’un côté nous avons une élite politique qui nous veut du mal, de l’autre une population de moutons incroyablement crédules. Par quel bout prendre le bâton ? Ce n’est pas dans ces lignes que nous allons faire la démonstration que nos dirigeants manipulent le peuple avec son ingénierie sociale. Nous l’avons moult fois évoquée et nous avons décortiqué ses techniques (1). Le but des propos qui vont suivre est de rechercher comment se préserver de notre périphérie humaine qui nous juge dangereux pour la collectivité. L’impact cognitif que subissent ces hordes de décérébrés est trop profond pour être corrigé en quelques pertinentes démonstrations. Le mal sciemment induit dans leur fondement instinctif et émotionnel est trop sévère pour faire appel au seul raisonnement pour le combattre. Privés de moyens médiatiques à échelle globale pour contrecarrer la propagande délétère, nous n’atteindrons jamais le niveau requis pour contredire la prédication officielle. Il faut donc faire avec cette réalité consternante.

On ne peut donc pas s’appuyer sur cette population endoctrinée pour combattre le système qui tous les jours nous tyrannise. Bien au contraire, elle est son auxiliaire sinon son chantre. Il faut donc devenir des électrons tournant autour d’atomes rebelles. Nous connaissons tous leurs noms et leur efficience. Pour autant, ils ne sont pas majoritaires et leur champ d’expression est bien marginalisé. Coûte que coûte, il faut rester dans leur champ de force sinon nous deviendrons des électrons libres peu efficaces et fragiles.

Discuter avec les gens, tenter de les convaincre, de leur ouvrir les yeux, de les réveiller est peine perdue. Mieux vaut les éviter et dans le cadre familial et amical il faut botter en touche. Se fâcher, se déchirer, ouvrir la porte de la haine ne sert à rien sinon souffrir. Ce comportement d’anguille ne durera pas éternellement. A un moment donné nous seront confrontés à sortir du bois avec le gourdin pour nous défendre.

Nous sommes convaincus que nous aurons la guerre dans le trimestre prochain (2). Ce sera l’occasion rêvée pour les dictateurs de mettre sur le crédit « Poutine » tous nos malheurs. C’est déjà le cas à propos de l’énergie, des approvisionnements matériels et de l’agricole. Ils mettront sur son compte tous les effets de la crise économique non résolue de 2008. Toutes les errances de Bruno Le Maire, notoirement incompétent mais reconduit à son poste seront enfouies sous la propagande. Toutes les manœuvres débiles de Christine Lagarde et de son sérail seront enterrées dans les archives juridiquement protégées. Ce sera la grande noyade du poisson.

Il est fort à parier que nos 270 000 militaires ne suffiront pas à grossir les rangs des GI et des troupes hétéroclites Européennes. Une conscription sera imposée. Elle sera, du fait de la non préparation de nos jeunes à l’acte militaire, un véritable carnage tant humain que psychologique. Dans ce contexte, votre voix contre cette folie sera jugée « ennemie de la nation » et le cahier des charges du temps martial nous promet le peloton d’exécution. La voie de la raison est très mal barrée.

A notre échelle, nous ne pourrons pas faire grand-chose sinon de nous regrouper et faire cohésion. Il nous faudra faire des centres de ravitaillement et d’aide à la population. Dans ce chaos, notre discours sera entendu, plus par nécessité matérielle que par conviction. Cependant, nous aurons un écho voire des adhésions pratiques. La peur de mourir, la peur de manquer du fruit de la survie seront plus probants que notre dialectique. La pratique sera plus forte que les théories. La faim n’a pas d’oreilles. Celui qui fournit la demande sera le roi du pétrole et la voix de la vérité. En fin de compte, la guerre prochaine sera une aubaine pour nous, même si le climat sera chaud et dangereux. Ce sera le temps opportun pour nous d’imposer le sens du bien commun et d’annihiler la vision libérale qui nous tue. Il faut être aussi conscient que la fin de notre système est proche. En finir avec la ploutocratie esclavagiste est une chose, retrouver son indépendance une autre. Il est fort à parier que l’issue de ce conflit mondial donnera un gagnant non occidental. D’un point de vue sociétal, ce ne sera pas un mal. En effet, la dérive dégénérative (dite Wokiste dont le sous-jacent MeToo tend à déglinguer les non-alignés) doit disparaître. Il n’est pas évident que le prochain gagnant de ce choc, en fin de compte civilisationnel, nous accorde de quoi recouvrer notre liberté et de rebondir sociétalement. Il est peu sûr que nous retrouverons l’expression de nos traditions qui font ce que nous sommes. Quel que soit le gagnant, notre idée de souverainisme va à l’encontre de l’Imperium américain, Russe ou Chinois. La lutte n’est pas finie, elle ne fait que commencer.

W.D

1)- Voir les articles «  Les 8 critères de la torture psychologique », «  Base de la manipulation », «  Propagande, manipulation & business », « Manipulation (Forum économique mondial (WEF) »,  « Les dix stratégies de manipulation des masses », « Le neuromarketing ».

2)- Voir les articles « USA/Russie », « L’effet Kiss cool de la guerre », « L’OTAN ».

ANTIDOTE VAXX confirmé par le Dr Astrid Stückelberger

Par : admin
Il est indispensable de faire doser votre sang en D-DIMERE dans n’importe quel laboratoire médical pour contrôler en urgence la viscosité de votre sang. Si le test D-Dimère dépasse la limite de 500,
ou celle de 10 fois votre âge,

vous pourriez être en danger d’embolie spontanée mortelle
à tout moment, surtout dans les deux mois qui suivent le va
xx. Il faut vite fluidifier votre sang CORNOUILLER SANGUIN bourgeons 1 D 25 gtts + eau avant 3 repas, pendant 2 mois. http://www.legattilier.com/Redirect.asp?AccID=124849&AdCampaignID=84227 + VITAMINE C LIPOSOPMALE (Formule liquide) 1 cuil à café (5 g = équivalent 25 g de vit C nat.) par jour dans un verre d’eau. Nota : Un flacon décapsulé ne se garde au frigo que 1 mois après ouverture. https://fr.sanus-q.com/collections/liposomal-vitamin-c?ref=6 + ALCAPHYT (bisglycinate de Mg) 3 gélules par jour.
(Ne pas donner aux enfants de moins de 6 ans). https://apoticaria.com/products/alcaphyt-eliphe-ca16?ref=4 Pour détruire l’oxyde de graphène TM d’AIGUILLES FRAÎCHES de PIN SYLVESTRE 15 gtts avant 3 repas pendant 25 jours – arrêt 8 jours – recommencer 25 jours. https://www.legattilier.com/pin-sylvestre-certifie-bio-demeter-np-origine-france-c2x35850743 GLUTATHION réduit liposomal 2 fois 5 ml par jour pendant 15 jours. https://fr.sanus-q.com/collections/liposomal-glutathione?ref=6 ou NUCODRIL ou FLUMYCINE (équivalent NAC) en pharmacie – voir la posologie sur la boite + ZINC à 12 mg en pharmacie, 4 compr. par jour. + Vit D3 + K2 LIPOSOMALE 2ml du mélange par jour. https://fr.sanus-q.com/collections/liposomal-vitamin-d3-k2?ref=6 Pour contrôler si vous avez encore du graphène dans le sang, utiliser votre iphone avec le programme « blue tooth scanner » pour voir si vous êtes encore identifié. Si vous n’êtes pas vaXXé,
mais que vous côtoyez de près des vaXXés
SANCHLOR light au long cours Kit pour fabriquer soi-même le dioxyde de chlore. Mélanger à sec 1 gtt de Sanchlor avec 1 gtt d’acide chlorhydrique et laisser 3 min (réaction chimique) avant d’ajouter de l’eau.
Ça sent un peu l’eau de Javel. Le 2ème jour, même procédure avec 2 gtts + 2 gtts. Monter chaque jour de 1 gtt de chaque,
jusqu‘à 4gtts + 4gtts et rester à ce dosage pour la suite.
  En cas de légère nausée après absorption, prendre immédiatement ½ verre de bicarbonate de sodium (en pharm.) 5 g dans 100ml d’eau – à avoir prêt sous la main. https://apoticaria.com/products/kit-chlorite-de-sodium-acide-chlorhydrique-100ml?ref=4 HYDROGEL DARPA
Un intrus qui bloque votre pinéale
et peut vous robotiser mentalement

  Rappel : L’hydrogel Darpa est le liquide soi-disant désinfectant des mains se trouvant à l’entrée des boutiques et restaurants, etc. (poison transdermique, éviter absolument de l’utiliser). Double viol par les tests PCR Vu l’insistance à appliquer un test PCR dont l’inefficacité criante a été mille fois démontrée (94% des tests positifs sont faux !) et dénoncée par les sommités mondiales en virologie, pourquoi la dictature médico-politique continue-t-elle arbitrairement à imposer cette pratique absurde et traumatisante ?
Deux raisons :  Obliger le plus de gens possible à se faire vaXXer, Relever sans votre autorisation votre code ADN afin de l’enregistrer dans une banque centralisée des ADN de tous les individus de chaque état, voire même de tous les humains de la planète. Mais ce n’est pas tout. J’ai reçu tardivement une info inquiétante de Slovaquie, (qui avait dû être stoppée par la censure), où le personnel de l’hôpital de Bratislava a mené une enquête sur les tests PCR. L’analyse avait été réalisée entre les mois de novembre 2020 et mars 2021, sur des écouvillons de test SD Biosensor, Abbott, et Nadal. Ils ont conclu que les tests de coton-tige, qui sont insérés par le nez jusqu’au fond du cavum, sont conçus pour transmettre de l’hydrogel DARPA au cerveau. Une analyse de bâtonnets de test PCR COVID conclut qu’il s’agit d’un protocole soigneusement préparé avec une volonté de génocide en différé. Fibres de nylon creuses au bout des tests PCR Il a été observé que les extrémités de fibres de forme cassée (brevetés par DARPA) ont pour tâche d’effectuer des micros blessures dans votre muqueuse nasale afin d’y instiller de l’hydrogel DARPA et du Lithium – ces substances devant migrer vers votre cerveau ! L’hydrogel vidangé se dilue immédiatement dans le mucus nasal à l’arrière de votre cavum.
Il commence alors à former en quelques minutes des structures cristallines rectangulaires parfaitement visibles avec un microscope courant. Celles-ci grandissent et se multiplient rapidement. La cible principale : votre glande pinéale Ces cristaux rectangulaires d’hydrogel DARPA se développent en créant des structures en 3D.  Au microscope on peut voir que ces structures qui se sont développées dans la cavité nasale s’orientent en direction de la glande pinéale. Cela signifie que la glande pinéale crée un champ magnétique localement plus fort que le champ magnétique terrestre.Les cristaux sont conducteurs, à cause du lithium qu’ils contiennent ! Ils peuvent recevoir le signal d’un émetteur WiFi, 4G et/ou 5G à relayer vers le cerveau, et inversement, envoyer des signaux du cerveau vers l’émetteur extérieur. Ce sont donc en fait des nano-antennes relais ! Nota : le lithium est un élément qui n’est pas naturellement présent chez l’homme. Il est hautement toxique pour la glande pinéale ! À faibles doses, il la bloque, et à des doses plus élevées, il peut la détruire complètement. L’hydrogel DARPA aussi dans les vaXXins L’hydrogel est porteur d’une substance active, pour l’amener à un endroit pré programmé dans le corps. C’est pour cela que les vaccins contiennent de l’hydrogel DARPA, du lithium et des informations génétiques exclusives. Les informations génétiques contenues dans le vaXXin conduisent à la création d’un mutant breveté. En d’autres termes, en tant qu’être humain, vous êtes alors breveté et votre ADN est progressivement modifié après la vaXXination. Le rêve des forces obscures entourant Bill Gates est de forcer ces mutants à se mettre à niveau régulièrement, tout comme un programme informatique. Et cela se fait, par exemple, grâce à des vaXXinations régulières (ceci confirme ce que j’avais déjà annoncé). Nota : L’ARN messager (ARNm) n’est pas – ainsi qu’il est dit et répété par la plupart des commentateurs – une nouveauté expérimentale non testée ! Dans l’élaboration des sportifs de haut niveau, ce type de produit est utilisé comme dopage depuis des années. En outre, ce type de dopage raccourcit considérablement la durée de vie. Une découverte importante sur l’Ivermectine Voulant effectuer un test, l’Ivermectine a été ajoutée à la cristallisation non naturelle de l’injection Darpa.
Cela a provoqué une disparition immédiate, complète et permanente des structures cristallines de l’hydrogel DARPA. L’Ivermectine a donc un effet important contre ce que DARPA Hydrogel produit dans nos organismes !C’est pour cela que l’Ivermectine est interdite à la vente, particulièrement en France.
Mais il faut savoir que c’est tout simplement de l’huile de cumin noir.Posologie conseillée : 2ml par jour
Achat sur internet
Source : From Slovakia Hospital – COVID PCR Tests Found to be Tool for Genocide – Prepare For Change – aucun lien accessible disponible, mais renseignez-vous… bon courage ! LES FONCTIONS DE LA GLANDE PINEALE
Parmi les connues et les non-officielles.
Au départ nous savons depuis longtemps que la glande pinéale ou épiphyse est notre horloge interne qui nous syntonise avec le cycle circadien (jour/nuit) – aussi est-elle connue pour être chargée de secréter la mélatonine nommée « l’hormone du sommeil » – pourtant récemment, le professeur J. Bernard Fourtillan a découvert une autre hormone : la valentonine, qui est la véritable hormone du sommeil. C’est aussi la glande pinéale qui, au cours des voyages lointains par avion, nous adapte au décalage horaire, en recalant la distribution des marées énergétiques hautes et basses de 2 h en 2 h de nos méridiens à partir du soleil de midi local. C’est encore elle qui commande le bronzage quand on prend des bains de soleil.Moins avouée est sa fonction spirituelle qui nous met en relation avec les mondes supérieurs, ceci nous donnant accès à l’inspiration, à l’intuition, même à la médiumnité (ce qui l’a faite désigner comme « troisième œil »), à la créativité aussi bien dans les domaines de l’art, de la littérature, de la musique, de l’invention, mais aussi pour certains à des expériences paranormales. Il faut bien admettre que la pinéale nous place bien au-dessus d’un simple ordinateur et aussi de la fameuse « intelligence artificielle » que l’on essaie de nous vendre absolument.
L’on comprend là, pourquoi les mondialistes veulent à tout prix brider – voire dégrader – notre glande pinéale qui est la porte d’accès aux immenses pouvoirs intérieurs potentiels, réservée à la part d’humanité ayant atteint le niveau de Sagesse requis. Un proche vous a transmis cette lettre ?Vous pouvez vous inscrire ici. Rejoignez-nous sur micheldogna.fr REGROUPONS-NOUS !création dusyndicat SOIGNANTShttps://www.syndicat-liberte-sante.com/ et de la caisse de solidaritéhttps://www.syndicat-liberte-sante.com/don/*  *  *Suivez les informations complémentaires incontournables,
c’est maintenant et c’est ici :https://vk.com/artemisiacollegehttps://t.me/artemisiacollegefloraisonhttps://www.artemisia-college.info/_iserv/dlfiles/dl.php?ddl=page-artemisia-college.pdfCadeaux :https://www.melodies.club/index-artistestitres.html*  *  *Pour suivre les vidéos de Silvano TROTTA, c’est ici :https://odysee.com/@SilvanoTrotta:fUne association est née qui nous fédère tous, c’est le moment où jamais !
Michel et moi sommes inscrits, faites comme nous ! :bonsens.info*  *  *Une mine d’infos de « qualité VRAIE » ici :le Conseil Scientifique Indépendant
Ebook : Patients Futés 3 – De Michel Dogna et Anne Françoise L’Hôte – 210 pages   PRÉSENTATION Dans ce GRAND REPERTOIRE 2022, Michel Dogna vous confie L’intégralité de sa boite à outils Au naturel” actuellement à jour dont il se sert quotidiennement. Voir plus…

Source : Michel Dogna

Bulletin 94. Partie 1/2. Blé ukrainien, pétrole et gaz russe, Kosovo, Taïwan, HIMARS. 07.08.2022. (2vidéos)

Par : admin

Chaîne Rumble: `https://rumble.com/user/Stratpol

00:35 A qui appartient le blé ukrainien ? 02:29 Gaz et pétrole dans l’économie russe en 2022 06:25 Rencontre Poutine – Erdogan et rouble pour gaz 08:05 Mélenchon, Marine Le Pen, Macron face à la Russie et à la Chine 11:20 Kosovo terroriste vs minorité serbe 13:15 Arménie vs Azerbaïdjan 15:30 Chine vs Etats-Unis 19:14 Corée du Nord vs Kiev 20:39 heurs et malheurs de l’HIMARS

Source : Youtube

Bulletin 94. Partie 2/2. Amnesty International, femme russe et la guerre, Kiev vs centrale nucléaire

Chaîne Rumble: https://rumble.com/user/Stratpol

00:00 Rapport d’Amnesty International 02:58 Pierre Servent vs femme russe 05:14 Gamelin historique de la semaine : Général Richoux 08:15 Carte des opérations militaires

Source : Youtube

COVID-19: LE DG DE L’OMS A REFUSÉ DE SE FAIRE VACCINER

Par : admin

François Asselineau: « LA MEILLEURE,… LE DG DE L’OMS A REFUSÉ DE SE FAIRE VACCINER… PAR SOLIDARITÉ AVEC L’AFRIQUE ! Joli argument pour ceux qui refusent les injections ARNm » – «Je ne suis pas vacciné, comme Directeur général de l’OMS, par solidarité avec l’Afrique trop pauvre pour être vaccinée.»

🤣LA MEILLEURE
LE DG DE L'OMS A REFUSÉ DE SE FAIRE VACCINER… PAR SOLIDARITÉ AVEC L'AFRIQUE !
Joli argument pour ceux qui refusent les injections ARNm ⤵
«Je ne suis pas vacciné, comme le Directeur général de l’OMS, par solidarité avec l'Afrique trop pauvre pour être vaccinée.» https://t.co/5u2XPfSd88

— François Asselineau (@UPR_Asselineau) August 5, 2022

Si je comprends bien, Tedros, directeur général de l'Organisation Mondiale de la Santé n'est pas vacciné en solidarité avec L'Afrique.
Les vaccinés vont apprécier cette magnifique solidarité humaine😁 pic.twitter.com/VJY13P1dhT

— @ElDictaTorOfficiel (@El_Dic_TatoR) August 4, 2022

Source : Je m’informe TV

Les affaires secrètes du président Selenskyj

Par : admin

La presse mainstream allemande lâche Zelensky et publie les preuves d’une gigantesque opération de corruption où il est directement impliqué.

Cela signifie qu’une partie de la bourgeoisie allemande lâche le narratif OTAN.

https://www.welt.de/kultur/plus240130237/Selenskyj-Offshore-Konten-und-Wagnergate-geheime-Geschaefte-des-Praesidenten.html

Stand: 03.08.2022| Lesedauer: 10 Minuten

Von Steven Derix, Marina Shelkunova

Um drei Uhr nachts angerufen“: Selenskyj vor der UN-Vollversammlung 2021 in New York
Quelle: picture alliance / Newscom

Des révélations sur des comptes offshore, un film qui ne peut pas être montré – et puis le « Wagnergate ». Deux journalistes révèlent dans quelle guerre l’Ukraine se trouvait déjà l’été précédant l’invasion de Poutine. Un scandale en particulier met le président à nu.

Le 3 octobre, le film « Offshore 95 » doit être présenté en avant-première au théâtre « Le petit opéra » de Kiev. Il s’agit d’un documentaire basé sur les Pandora Papers, plus de onze millions de documents de prestataires de services financiers ayant fait l’objet de fuites. Le réseau international de journalistes d’investigation a commencé à publier le 3 octobre des révélations sur les comptes offshore de centaines de représentants gouvernementaux du monde entier, dont trente-cinq dirigeants politiques. Dans les 2,9 téraoctets d’informations confidentielles, Volodymyr Selenskyj joue un rôle important. Dans « Offshore 95 – Les affaires secrètes du président Selenskyj », des journalistes d’investigation ukrainiens en rendent compte. Mais la première est annulée à la dernière minute. Le directeur du théâtre a appelé les journalistes quelques heures avant pour leur dire : « Nous ne montrerons pas le film sur le président ».

Lire la suite : Welt.de

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Rodéos sauvages : le fléau s’installe, des chiffres préoccupants

Par : admin

Face à la prolifération des rodéos sauvages à travers l’Hexagone, les forces de l’ordre accentuent la pression. Depuis mi-mai, 1 144 interpellations et 673 saisies de bolides ont eu lieu.

L’article de Valeurs Actuelles ici

Source : Police & Réalités

Rodéos sauvages : le fléau s’installe, des chiffres préoccupants

Face à la prolifération des rodéos sauvages à travers l’Hexagone, les forces de l’ordre accentuent la pression. Depuis mi-mai, 1 144 interpellations et 673 saisies de bolides ont eu lieu.

Les rodéos urbains se multiplient en France. Photo d’illustration © Hadj/SIPA

Le 5 août dernier, une fillette de 10 et son ami de 11 ans jouaient au chat et à la souris, au pied des tours du quartier des Hauts de Marcouville, à Pontoise (Val-d’Oise), lorsqu’ils ont été fauchés par un homme qui s’adonnait à un rodéo à moto. D’autres incidents similaires se sont déroulés dernièrement ; notamment à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), à Colomiers, près de Toulouse (Haute-Garonne) ou encore à Sartrouville et à La Celle-Saint-Cloud (Yvelines). En France, le fléau des rodéos sauvages s’ancre progressivement. Face à ce phénomène, les forces de l’ordre ont décidé d’accentuer la pression, détaille Le Figaro, dimanche 7 août. D’après un dernier bilan porté à la connaissance de nos confrères, policiers et gendarmes ont procédé, depuis le 12 mai dernier, à quelque 1 144 interpellations et 673 saisies de bolides.  

« Systématiser les confiscations des machines » 

« Les choses vont dans le bon sens, même s’il n’y a pas autant d’arrestations que d’opérations de contrôles puisque trop de motards arrivent encore à se disperser avant de se faire prendre », constate dans les colonnes du quotidien national Natalia Pouzyreff, députée (LREM) des Yvelines. Pour rappel, au printemps 2021, celle-ci avait été missionnée pour évaluer la loi du 3 août 2018, qui permet de réprimer les « manœuvres dangereuses » en deux-roues et en quads.  

Natalia Pouzyreff, qui suggère de « systématiser les confiscations des machines, qui ne sont pas toutes volées », a précisé auprès du même journal qu’en ville, « les courses-poursuites [restaient] périlleuses pour les délinquants, pour les policiers lancés à leurs trousses, mais aussi pour la population ». L’élue souhaite également que les « procès-verbaux des policiers soient consolidés par plus de photos, de vidéos et d’éléments de contexte, afin d’être mieux pris en compte par les juges chargés d’ordonner les saisies »

Des commerçants complaisants 

Problème, afin d’éviter toute confiscation, les contrevenants ont tendance à adopter des manœuvres de contournement, observe Le Figaro. Dans le détail, outre l’achat des motos en multipropriété, certains vont faire appel à la location auprès de commerçants vraisemblablement complaisants. Afin d’améliorer la traçabilité qui permet de remonter jusqu’aux pilotes impliqués, une nouvelle loi impose depuis l’année dernière que les plaques des véhicules récupérés chez le loueur soient enregistrées. Plus précisément, un article indique que lorsque l’engin saisi n’est pas déclaré, il peut être détruit sur-le-champ. 

Source : Valeurs actuelles

Éternelle propagande

Par : admin

L’un de nos lecteurs assidu et ami nous démontre ce qu’est un lavage de cerveau…Il tente de nous ouvrir les yeux, mais n’y a-t-il pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir ?

En attendant merci à WD pour ses écrits.

Lavage de cerveau

Éternelle propagande

Le réveil Covidiste, oniriquement mal vécu, réalise que tous les médias sont à la solde de puissances financières. Comme tout le monde n’est pas réveillé, loin de là même, on peut dire que cette lumière n’est que diffuse telle la lampe de nuit des enfants. Il n’y a pas que la populace qui par définition est manipulable à souhait faute de culture, faute de réflexion propre, faute de volonté intellectuelle, il y a aussi les autres qui montent parfois assez haut sur l’échelle sociétale. Nous savons que tous ces braves gens sont sous l’emprise de la peur et de la conformité. C’est la force de la propagande quand tous les médias institutionnels donnent le même son de cloche, aidés en cela par les « spécialistes de plateau » véritables magiciens qui font disparaître la vérité sous nos yeux. Ils sortent de leur chapeau toutes les colombes Schwabiennes Nous constatons au passage que la presse écrite, non rentable faute de lecteurs, est subventionnée par l’état. Les riches particuliers qui ont investi uniquement pour imposer leur ligne rédactionnelle ont trouvé le moyen de rentabiliser leur intoxication expressément par ceux qui ne la lisent même pas. Tour cynique d’une classe s’il en est avec complicité d’une autre. La force Basque ne fait pas mieux.

La manipulation de masse est-elle un phénomène nouveau ? Depuis l’antiquité, le peuple se fait berner par son élite qui maîtrise bien le verbe et la plume. Platon ne dit-il pas dans Gorgias « le moyen de persuasion qui le fasse paraître aux yeux des ignorants plus savant, malgré son ignorance, que celui qui sait ». La guerre des Gaules de César est un acte de propagande politique. Il faut bien convenir que ces harangues subjectives ne portaient que sur un auditoire limité à une cité ou une caste. Ce n’est qu’avec la suprématie du christianisme que l’on constate l’endoctrinement de masse via les prêches suggestives de ses prêtres en chaire. La révolution nous a fait changer de paradigme, pas de méthode. La maison Orléans payaient les mégères et autres ruffians 12 sols par jour, soit le revenu quotidien d’un journalier, pour répandre partout, sans sueur, le fiel et le boniment prérévolutionnaire (1).

Tout le XIXème est sous l’emprise de la manipulation et ce n’est pas les Versaillais, les 4 Jules compris, qui ont infléchi la tendance. Toutes les magouilles financières de la 3ème République (Panama, les emprunts Russes, etc..) ont été promusses, encensées, sacralisées par la presse payée à cet effet et qui délivra les scandales financiers bien connus (2).

Depuis le Boulangisme, la presse sous rente viagère délivra une propagande anti-allemande sans précédent, exaltant le sentiment revanchard, le patriotisme, la peur du Teuton tout en oubliant les trahisons de Thiers et de Gambetta. En même temps, elle faisait l’impasse sur les intérêts de ses financeurs dans leurs manœuvres coloniales peu reluisantes où l’appropriation est un euphémisme. Le peuple de France n’a jamais perçu un centime en retour sur investissement que l’élite parasitaire lui a imposé.

Après la grande fête du sang de 14-18, la propagande continua de plus belle pour cacher les manœuvres de la société des Nations et les intérêts de la finance internationale. La radio, nouveau média à l’époque se fit l’écho docile de la presse écrite. A l’aube de la deuxième fête infernale de 39-45, l’affaire Stravinski donna du grain à moudre aux forces d’opposition politique, mais n’a guère ému la plèbe qui ne savait toujours pas qu’en récupérant l’Alsace et la Lorraine, elle avait fait perdre aux renouveaux Français les avantages sociaux (maladie, retraite,etc..) des lois Bismarck et les congés payés. Il était (déjà) plus important pour la plèbe d’écouter la Brestoise Berthe Sylva avec ses chansons puant le glauque que de s’offusquer sur les combines juteuses des grands de ce pays en cheville avec l’hydre anglo-américaine.

Malgré les grandes leçons multi-segments de 45, on a coupé aucune tête de ce monstre. Pire, à ce jour, peu de personnes savent que la haute finance mondialiste a rémunéré la révolution Bolchevique, l’ascension Hitlérienne et toutes les guerres de par le monde (3).

Depuis toujours les médias nous mentent, nous manipulent, nous enfument, nous drainent vers d’autres pistes. Ils sont les rois de la dissimulation, du mensonge éhonté avec une pointe grossière de charlatanisme. Ils sont sous l’emprise de leurs maîtres qui ont des velléités de domination qu’il faut cacher aux peuples de la terre. C’est leur rôle. Par ailleurs, on comprend bien tout ce que représente pour eux un Assange.

Pour rester objectif, il faut dire qu’entre 1870 à 1914, il y avait pléthore de journaux dissonants. Rouge, jaune, blanche, bleue, la presse opposante était prolixe. Le verbe acerbe délivrait bien des duels de plume et d’arme. Une époque où les gars en avaient. Mais depuis les années 20, le ton se ramollissait. L’offre politique se réduisait comme les bataillons en 1915. Ceci explique certainement en partie cela. Beaucoup de rescapés de la grande guerre ont compris que le grand journal de Jaurès avait comme actionnaires des capitalistes d’envergure internationale (4). Il avait fallu des millions de morts pour se rendre compte que quelque chose n’allait pas, que des gavés de caviar payaient Jaurès « pour vendre l’idée collectiviste ». Cocus comptez vous. De nos jours, nous voyons bien que la presse opposante n’existe plus, que tous les nouveaux médias sont le bis repetita de l’édition papier officielle. On va nous objecter qu’il y a des chaînes « internet » animées par des opposants. C’est vrai, mais regardez leur nombre d’abonnés avec celui des médias « mainstream ». Rien à voir. Aucune incidence majeure d’ordre cognitif ne peut changer la tendance Orwellienne.

.

La crise sanitaire actuelle nous délivre la pleine puissance du lavage de cerveau général. Le nettoyage neuronal passe aussi par la censure qui n’a d’égale que l’inquisition aidée en cela par un florilège de lois liberticides. La guerre des ondes continue. Avec le développement de la crise Ukrainienne, verrons-nous le délire journalistique sponsorisé qui sévit depuis 1904 ? Tout porte à le croire, compte tenu du matraquage actuel qui monte crescendo.

1)- Les martyrs de la révolution de Gobry et les écrits de Escande Renaud, G.Lenotre …

2)- L’agiotage sous la 3ème république de Auguste Chirac, et les livres de Edouard Demachy …

3)- Voir les livres de Antony Sutton, de Docherty & MacGregor, de Camman Robert ….

4)- Les jaunes de France et la question ouvrière de Biétry Pierre.

Signé : WD

Le sort des gendarmes juifs sous l’Occupation [1]

Par : admin

Toute ressemblance avec des personnes ou des situations ayant existé ne saurait être que fortuite…. mais n’oublions pas les personnels suspendus.

Par le lieutenant Benoît Haberbusch Dans Revue d’Histoire de la Shoah2007/2 (N° 187), pages 329 à 340

Parmi les grands services de l’État touchés par la législation antisémite du régime de Vichy, la gendarmerie n’a jamais fait l’objet d’une étude approfondie. Il est vrai que l’image du gendarme de cette période est plus facilement associée à celle des rafles et des camps d’internement qu’à celle des victimes de la Shoah.

2Les archives détenues par l’institution témoignent pourtant de la présence de gendarmes juifs et apportent de précieuses informations sur leurs conditions d’existence sous l’Occupation. Grâce à ces sources, il est possible de trouver des réponses aux questions qui se posent à leur sujet : combien étaient-ils ? Comment s’est organisée leur exclusion et quelle a été l’attitude du commandement ? Combien sont-ils à avoir survécu et comment leur réintégration s’est-elle opérée ?

Les rouages de la mécanique d’exclusion

3Tandis que les Allemands appliquent les premières ordonnances contre les Juifs de la zone occupée à partir de septembre 1940, le régime de Vichy établit sa propre législation antisémite en définissant pour la première fois en droit français la notion de « race juive [3][3]Selon l’article 1er de l’acte dit loi du 3 octobre 1940, est… ». L’acte dit loi du 3 octobre 1940 vise à éliminer les Juifs des domaines essentiels de la vie nationale, donc de l’armée. Le 2 juin 1941, un nouvel acte dit loi élargit le statut des Juifs en désignant à la fois les israélites ayant au moins deux grands-parents juifs, ainsi que ceux, quelle que soit leur confession, ayant trois grands-parents de race juive.

4Une fois la cible désignée, il convient de trouver les moyens pour l’atteindre. Comme chaque administration, la gendarmerie diffuse des milliers de questionnaires jusqu’aux postes les plus reculés de l’Empire. Deux modèles de déclaration sont envoyés dans chaque unité : le modèle n° 1 de non-appartenance à la race juive et le modèle n° 2 d’appartenance à la race juive. Les réponses s’échelonnent sur six mois à partir de mars 1941. Les gendarmes sont ensuite regroupés en quatre catégories [4][4]DM n°697/3-CAB du ministre secrétaire d’État à la Guerre,… :

  • ceux qui ont souscrit la déclaration du modèle n° 1 ;
  • ceux qui, ayant souscrit la déclaration du modèle n° 2, vont être exclus ;
  • ceux qui ont souscrit la déclaration du modèle n° 2 et souhaitent bénéficier de l’article 8 de l’acte dit loi du 3 octobre 1940 [5][5]Selon l’article 8 de l’acte dit loi du 3 octobre 1940, « par… ;
  • ceux qui n’ont pas souscrit de déclaration ou ont souscrit celle du modèle n° 1, mais pour lesquels il existe des présomptions d’appartenance à la « race juive ».

5Cette mesure sans précédent permet de déterminer la place de la population juive dans l’institution. Première constatation : le nombre de gendarmes déclarés juifs est très faible puisqu’il ne concerne que 31 hommes sur les 23 600 présents dans la gendarmerie départementale [6][6]L’immense majorité du personnel de la gendarmerie appartient à…. Encore faut-il ajouter les sept sous-officiers retenus en raison de leur mariage avec une femme juive. Les chiffres relevés dans le reste de l’armée sont tout aussi bas. Selon André Martel, les mesures antisémites touchent 80 officiers et 124 sous-officiers (gendarmes compris) de l’armée de terre, 24 officiers (dont 15 ingénieurs) de la Marine ainsi que 10 officiers, 91 sous-officiers et 106 hommes de troupe de l’armée de l’air [7][7]André Martel, « Pétain et l’État français : l’appel au soldat….

6Peu représenté, le groupe des gendarmes déclarés comme juifs ne possède pas non plus un caractère homogène. Si certains ont conservé une pratique religieuse régulière, d’autres sont devenus complètement étrangers à la religion juive. C’est le cas du gendarme Karsenty de la brigade de Pont-du-Château (Puy-de-Dôme). Issu de trois grands-parents juifs, il est lui-même baptisé et s’est marié à une femme catholique avec laquelle il a eu deux enfants, tous deux baptisés [8][8]Note sans numéro du secrétariat d’État à la Guerre,….

7En ce qui concerne leur origine géographique, la majorité de ces militaires est native d’Afrique du Nord, essentiellement d’Algérie. Les autres sont nés en métropole, entre autres à Paris, Puttelange-les-Farschviller (Moselle) ou Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées). Un gendarme a même vu le jour à Kiev (Russie). En matière d’affectation, la majorité se trouve en service outre-mer : 17 d’entre eux sont affectés en Algérie, un en Tunisie et un autre en AOF. Le reste est réparti en métropole, des deux côtés de la ligne de démarcation, au sein des 2e, 7e bis, 9e, 13e, 15e, 16e et 17e légions. Deux gendarmes servent également au commandement de la gendarmerie de la région parisienne : Abraham Goldberg à Paris-Est et Maurice Posnansky à Paris Nord-Ouest.

8Au niveau du grade, la plupart ont le rang de simple gendarme, mais le groupe compte trois gradés (deux maréchaux des logis-chefs à la 19e légion et un adjudant à la brigade de Marseille) ainsi que deux officiers (un chef d’escadron commandant la compagnie de l’Oise à Beauvais et un lieutenant commandant la section de Cannes). Au moment de l’application de la législation antisémite, ces hommes ont entre 25 et 51 ans et leurs états de service varient de cinq à trente-trois ans.

9La détermination des autorités de Vichy à écarter les Juifs n’empêche pas, dans la pratique, une procédure lente et laborieuse. La législation antisémite elle-même se révèle confuse. Ainsi, l’acte dit loi du 3 octobre 1940 ne mentionne que l’exclusion des « officiers des armées de terre, de mer et de l’air ». Il faut attendre l’instruction du 12 janvier, et surtout l’acte dit loi du 11 avril 1941, pour avoir la confirmation que la mesure touche également les sous-officiers de carrière et donc les gendarmes juifs.

10En Algérie, la correspondance échangée entre le commandement et le secrétariat d’État à la Guerre témoigne de ces nombreuses imprécisions [9][9]Benoît Haberbusch, La Gendarmerie en Algérie (1939-1945),…. Ces atermoiements ont pour effet d’empêcher l’exclusion directe des gendarmes de la 19e légion. Ils ne sont rayés des cadres que le 21 mai 1942, soit huit mois après le départ du dernier sous-officier israélite de métropole.

11La lenteur de la procédure d’exclusion des Juifs de l’Arme conduit à s’interroger sur l’attitude des hauts responsables de l’institution. Ceux-ci ont-ils voulu protéger au maximum le personnel juif ou ont-ils seulement veillé à respecter au plus près la réglementation ? En fait, le commandement ainsi que la sous-direction se montrent toujours légalistes, n’hésitant pas à écarter les demandes de dérogation qui ne remplissent pas les conditions édictées par l’article 8 de l’acte dit loi du 3 octobre 1940. Surtout, les radiations des cadres ne sont contestées à aucun moment. Par conséquent, cette attitude accrédite plutôt la seconde hypothèse.

Les conditions de départ de l’Arme

Le sort des gendarmes touchés par la législation antisémite varie suivant leur situation familiale et leur lieu d’affectation. Un certain nombre parvient à rester au sein de l’Arme. C’est le cas des sept gendarmes ayant un conjoint juif. De même, les quatre gendarmes anciens pupilles de l’assistance publique, Poznansky, Goldberg, Harris et Porret, reçoivent tous une déclaration de « non-appartenance à la race juive ». Certaines notices portent même la mention suivante : « Au point de vue physique, le militaire en question n’a nullement le type sémite. » Quant au lieutenant Isaac, dont le nom suscite la suspicion, il parvient à établir que tous ses ascendants ont appartenu à la religion catholique depuis 1647.

13En revanche, l’éviction ne peut être évitée pour les quatorze gendarmes ayant souscrit un modèle de déclaration n° 2 et ne souhaitant pas se prévaloir de l’article 8 de l’acte dit loi du 3 octobre 1940. En métropole, leur départ s’échelonne de mai à septembre 1941. Le sort des douze militaires demandant une dérogation n’est guère plus heureux. Aucun d’entre eux n’obtient satisfaction. Il faut dire que certains sous-officiers, tel Simon Orbeck avec ses treize ans de carrière, ne peuvent présenter que de modestes états de service. Sa lettre du 1er décembre 1940 est particulièrement révélatrice :

14

« De descendance israélite, remontant à plusieurs siècles, écrit-il, mes aïeux ont toujours habité la France, où ils sont nés, où ils ont servi et où ils sont décédés. […] Je suis moi-même né à Puttelange (Moselle) le 28 avril 1906, où, de 1920 à 1924, j’ai travaillé à la mine de Wendel ; de 1924 à 1926, au chemin de fer communal de Puttelange. De 1926 à 1927 inclus, j’ai servi au 43e régiment d’infanterie, à Lille pour ensuite entrer dans la gendarmerie en 1930 et me marier en 1935 avec une catholique. Je suis père d’un enfant de quatre ans, de religion catholique. […] Je ne possède que le certificat d’études primaires qui m’a été délivré le 30 juin 1932. Mes parents et moi ne possédons aucune fortune [10][10]Lettre du gendarme Orberck de la brigade de Mirande (Gers),…. »

15Les demandes de dérogations suivent la voie hiérarchique jusqu’au secrétariat d’État à la Guerre, chaque échelon émettant un avis. La décision finale n’est prise qu’après avis du Conseil d’État et celui du commissariat général aux questions juives (CGQJ), créé le 29 mars 1941.

16Ces deux derniers organismes s’accordent généralement pour considérer que les états de service présentés ne sont pas suffisamment exceptionnels pour être pris en compte. Toutefois, un désaccord peut survenir comme en témoigne le cas du sous-officier Karsenty. Rayé des cadres le 15 août 1941, l’ex-gendarme rédige une demande de dérogation le 15 septembre 1941. Ses proches se mobilisent aussi pour restaurer la situation du chef de famille. Le 17 septembre 1941, son épouse écrit une lettre au docteur Bernard Ménestrel, médecin et ami du maréchal Pétain, afin qu’il intervienne favorablement à l’égard de son mari. Le 31 décembre, les deux fils envoient à leur tour une lettre à « Monsieur le Maréchal ». Plus surprenant, le militaire reçoit le soutien du Commissariat général aux questions juives, malgré l’avis défavorable du Conseil d’État émis le 18 avril 1942. « Tous les supérieurs hiérarchiques de ce gendarme, peut-on lire dans une lettre du CGQJ, reconnaissent sa qualité de bon et loyal serviteur […]. Le Conseil d’État, auquel ce dossier a été soumis, n’a pas cru devoir approuver le projet de décret estimant que les titres de l’intéressé n’étaient pas exceptionnels. Cependant, étant donné le modeste emploi occupé par M. Karsenti (sic) et étant donné qu’il est marié à une catholique, baptisé lui-même depuis de longues années et qu’il élève ses enfants dans la religion catholique, il semblerait qu’une mesure bienveillante puisse être prise à son égard [11][11]Lettre non numérotée du CGQJ, Vichy, le 29 avril 1942, SHD-DGN,…. » La lettre comporte de plus une mention manuscrite à l’encre noire : « Puis-je en dire un mot à M. le Directeur Chasserat ? » ainsi qu’une autre mention en grosses lettres au crayon bleu : « Pas d’intérêt ». De ce fait, la demande de dérogation est rejetée.

17Parmi les gendarmes juifs, ceux affectés en Algérie se trouvent dans une position à part. Tout d’abord, avec l’abolition de la loi Crémieux, le 7 octobre 1940, ils sont rétrogradés au rang d’indigènes et ne peuvent plus, dans ces conditions, exercer leur métier de gendarme, réservé aux citoyens français. Néanmoins, cette disposition n’empêche pas le commandement de maintenir cette catégorie de personnel dans son statut initial jusqu’à sa radiation des cadres.

18Comme leurs camarades métropolitains, trois gendarmes et un gradé de la 19e légion déposent une demande de dérogation. L’avis donné aux différents échelons est particulièrement intéressant à noter. De la brigade à la compagnie, les intéressés reçoivent des avis favorables. Ainsi, un commandant de compagnie n’hésite pas à avancer des arguments antisémites pour défendre son subordonné. « Le mérite personnel du gendarme [B…], explique l’officier, est d’avoir choisi volontairement la carrière militaire […]. Ce mérite est réel car il jouit de toutes les qualités intellectuelles de sa race et aurait pu, comme ses coreligionnaires, avec de grandes chances de réussite trouver une situation parasitaire. Ce fait montre que s’il a les qualités du Juif, il n’en a pas le défaut principal [12][12]Notice sommaire, établie par la sous-direction de la…. » Cependant, à mesure que l’on s’élève dans la hiérarchie, le respect de la loi l’emporte sur tout autre considération. De ce fait, toutes les demandes de dérogations sont rejetées. À partir de mai 1942, plus aucun gendarme juif ne sert au sein de la 19e légion.

19La dernière radiation des cadres se produit dans le détachement AOF avec le gendarme Léon Choucroun. Sa demande de dérogation traduit à la fois l’incompréhension et le désarroi de ce serviteur de l’État :

20

« J’ai l’honneur de prier humblement les autorités chargées d’enquêter de juger humainement ma cause, plaide-t-il. Je suis juif, c’est vrai, mais je ne peux rien à cela. J’appartiens à une religion à laquelle je n’ai jamais attaché d’importance. J’ai toujours eu des sentiments bien français ; j’ai servi mon pays du mieux de mes possibilités, et non la nation juive qui n’existe pas et que je ne connais pas. Mes chefs de la gendarmerie m’ont toujours noté avec impartialité et justice. Si un seul mauvais renseignement parvenait d’eux, j’accepterais sans me plaindre n’importe quelle mesure contre moi ; mais si c’est le contraire, je demande respectueusement toute l’indulgence. […] Je voudrais continuer à servir la France dans l’honneur et l’honnêteté comme je l’ai toujours fait [13][13]Requête du gendarme Léon Choucroun de la brigade d’hygiène de…. »

21Le 28 mai 1942, le général Fossier, sous-directeur de la gendarmerie confirme la radiation du gendarme Choucroun [14][14]Lettre n° 15 565/Gend. du général Fossier, sous-directeur de la….

La survie hors de l’institution

22Que deviennent les gendarmes évincés de l’Arme ? Les dossiers de réintégration constitués à la Libération permettent de retrouver leur trace. Tout d’abord, il est possible de constater que tous les sous-officiers juifs de la 19e légion choisissent de résider en Algérie. Ils sont même rejoints par des camarades métropolitains natifs d’Afrique du Nord. Toutefois, plusieurs gendarmes exerçant dans l’Hexagone décident de rester sur place, comme le gendarme Karsenty qui réside à Clermont-Ferrand jusqu’à sa réintégration.

23Pour tous, l’exclusion de l’institution se traduit par une perte de revenu, même si leur départ s’accompagne d’un droit à pension. En effet, conformément à l’article 7 de l’acte dit loi du 3 octobre 1940, le personnel concerné peut faire valoir ses droits à la retraite s’il remplit les conditions de durée de service, ou à une retraite proportionnelle s’il a au moins quinze années de service. Ceux qui totalisent moins de quinze ans de service ont des droits ouverts à la solde augmentée de l’indemnité spéciale temporaire et des allocations familiales [15][15]Circulaire n° 0.108 –4/5 du 15 juillet 1941..

24Le gendarme Simon Orbeck, anciennement affecté à la brigade de Mirande (Gers) appartient à cette dernière catégorie. Au moment de son départ, le 31 août 1941, il compte treize ans et vingt-quatre jours de service. Il reçoit jusqu’au 30 décembre 1943 une solde réduite s’élevant à 1 985,52 francs comprenant une solde nette de 1 053,20 francs, une solde spéciale temporaire de 375 francs, des charges militaires de 369 francs, une allocation familiale de 83,33 francs et une somme, appelée « SO », de 105 francs. Après le 1er janvier 1944, plus aucune solde ni indemnité ne lui sont versées.

25En fait, Simon Orbeck recherche une nouvelle activité dès son éviction de l’Arme. Le 15 septembre 1941, il se fait embaucher comme journalier au service de l’administration des Eaux et Forêts de Mirande. Quelques mois plus tard, il est désigné comme surveillant des équipes de bûcherons espagnols employés par cette administration. Durant cette période, son salaire mensuel est compris entre 800 et 1 000 francs par mois. À partir d’avril 1942, il exerce le métier de bûcheron dans la forêt d’Auch, avec un salaire mensuel de 1 200 à 1 500 francs [16][16]Lettre du gendarme Orbeck de la brigade de Strasbourg,….

26En dehors de la question du revenu, une menace bien plus grave pèse sur les gendarmes juifs en métropole : celle des rafles. Déjà, une note de l’administration de l’armée du 15 août 1941 rappelle que « les déclarations n° 2 souscrites par les personnels relevant du département de la Guerre ne les dispensent pas du recensement prescrit par la loi du 2 juin 1941 [17][17]Note n° 2587/EGF du service des études générales et financières… ». Pour les Juifs de France, le recensement est la première étape avant la rafle… Si la plupart des ex-gendarmes échappe à la déportation, il en est un qui partage le sort d’une partie des Juifs français. Il s’agit du gendarme Jules Teboul affecté au détachement de Saint-Quentin-Gauchy (Aisne). Né le 11 décembre 1913 à Tiaret (Algérie), il est issu d’ancêtres ayant obtenu la nationalité française en Algérie avec le décret Crémieux. Il souscrit donc une déclaration de modèle n° 2 le 21 mars 1941 et ne demande aucune dérogation. Arrêté à une date inconnue, il est envoyé au camp de Drancy. Il y est interné jusqu’au 31 juillet 1943, date à laquelle un millier de Juifs, dont 95 enfants, sont rassemblés en vue d’un départ par voie ferrée. Escorté d’une vingtaine d’hommes de la Schutzpolizei de Metz, le convoi, portant le numéro 58, quitte la France en direction d’Auschwitz. Sur place, tandis que 218 hommes et 55 femmes sont sélectionnés, 727 autres personnes sont immédiatement gazées. En 1945, lors de la libération du camp, le convoi n° 58 ne compte plus que 28 survivants, dont 18 femmes. L’ancien gendarme Teboul fait partie des disparus [18][18]Serge Klarsfeld, Le Mémorial de la déportation des Juifs de….

27Également menacé, l’ex-gendarme de la 16e légion Boris Kosloff décide de franchir la frontière pyrénéenne le 7 juillet 1943. Rapatrié d’Espagne, il débarque en Afrique du Nord le 17 novembre 1943. Il obtient son admission dans l’armée de l’air avec le grade de sergent à la compagnie administrative de la base aérienne n° 320 à Alger [19][19]Décision n° 7112/EMGA/PG/E de réintégration du gendarme Boris….

28Parmi les ex-gendarmes juifs restés en France, plusieurs choisissent la voie de la Résistance. C’est le cas de Moïse Benchemoul, ancien gendarme de la brigade de Ceyzériat (Ain). Rayé des cadres le 31 août 1941, il est employé à l’usine Keller (Isère) jusqu’en juin 1944, date de son passage dans les Forces françaises de l’Intérieur (FFI). Il y assure la fonction de prévôt. De même, Simon Orbeck, cité plus haut, s’engage très tôt dans la Résistance. Dès le début de 1943, il se met à la disposition du lieutenant Miller, placé à la tête d’un noyau du 2e régiment de Dragons d’Auch employé à la coupe de bois en forêt de Berdoues (Gers) à l’issue de la dissolution de l’armée d’armistice. Il contribue à la constitution d’équipes de parachutage et de dépôts clandestins d’armes. Échappant à l’arrestation du groupement du lieutenant Miller par la Gestapo en novembre 1943, Simon Orbeck reçoit la mission de se mettre à la disposition du capitaine Hoffald, employé au bureau démobilisateur des Polonais à Mirande, afin de prendre le commandement d’une section. À partir du 7 juin 1944, à la tête de sa petite troupe avec le grade d’adjudant, il prend le maquis pour neutraliser les objectifs désignés sur les voies de communication et tendre des embuscades contre l’occupant. Le 21 juin 1944, l’état-major de la compagnie Hoffald est attaqué par 1 200 Allemands armés de canons et de lance-flammes. Tous ceux qui tombent aux mains de l’ennemi sont fusillés. Simon Orbeck réussit à s’échapper avec quelques hommes. Début juillet, avec les autres commandants de section, il réalise le regroupement de la compagnie Hoffald afin de reprendre le combat. Le 20 août 1944, il participe à la libération d’Auch. Son unité contribue ensuite à la libération du département du Gers et à l’interception des colonnes allemandes remontant des Pyrénées. Celle-ci devient le bataillon Soulès après la libération du Sud-Ouest. Orbeck y reste affecté jusqu’à sa réintégration en gendarmerie [20][20]Déclaration du gendarme Orbeck de la brigade de Strasbourg,….

29Le lieutenant Guetta a, lui aussi, un parcours peu commun. Rayé des cadres le 13 mai 1941, il poursuit ses activités de renseignements au profit de la Résistance débutées dès le mois de février de la même année. Arrêté par la police politique italienne le 5 juin 1943, il est tout d’abord incarcéré à la prison judiciaire centrale d’Imperia (Italie) jusqu’au 11 mars 1944. Livré à la Gestapo et torturé, il est transféré successivement à Nice, Marseille et Paris. Détenu à Drancy, il doit son salut à l’arrivée des Alliés en août 1944.

Les conditions de réintégration des ex-gendarmes juifs

30Les premiers à espérer une réintégration dans l’Arme sont les ex-gendarmes de l’Afrique du Nord après l’opération Torch, le 8 novembre 1942. Toutefois, ces anciens militaires déchantent vite, car l’amiral Darlan installé à Alger n’est guère enclin à supprimer la législation de Vichy. L’antisémitisme supposé traditionnel des musulmans sert même de prétexte pour couper court à toute négociation. Après l’assassinat de l’amiral Darlan le 24 décembre 1942, son successeur, le général Giraud, ne se montre pas plus pressé de rétablir les ex-gendarmes juifs dans leurs droits.

31Du reste, l’instruction du 6 octobre 1942 interdisant le mariage des gendarmes avec des femmes juives reste toujours en vigueur. C’est ce qu’explique le général Mourot, commandant la gendarmerie d’Afrique française, en mai 1943, à la suite d’une demande de mariage qui lui est adressée. Il s’empresse toutefois de préciser qu’il ne s’oppose pas personnellement à ce que l’autorisation soit accordée [21][21]Avis n° 666/Gend. AF du général Mourot commandant la…. En juillet 1943, une autre question de ce type reçoit la même réponse. L’instruction du 6 octobre 1942 reste en vigueur jusqu’en juillet 1944.

32Un espoir survient avec la décision du 5 mai 1943 qui prescrit la réintégration de plein droit des magistrats, fonctionnaires, agents civils et militaires exclus de l’administration du fait de leur qualité de Juif. Dès le 24 mai 1943, neuf ex-gendarmes juifs d’Algérie déposent leur demande de réintégration [22][22]BE n° 728/Gend. AF du général Mourot commandant la gendarmerie…. Raymond Marouani, issu de la légion de Tunisie, envoie la sienne le 27 mai 1943. Deux jours plus tard, c’est au tour de Salomon Ansellem. La mesure intéresse aussi les anciens gendarmes juifs de métropole retirés en Algérie, comme le gendarme Benarrous de la 15e légion, demeurant à Mascara.

33Un dernier obstacle se dresse encore en matière de réintégration en raison de l’abrogation du décret Crémieux. Théoriquement, les Juifs d’Algérie, relégués au statut d’indigènes, ne peuvent plus prétendre qu’à servir en qualité de gendarmes auxiliaires indigènes et seulement s’ils sont aptes à servir comme interprètes (article 15 de l’instruction du 27 juin 1929 sur l’organisation de la gendarmerie [23][23]Transmis n°545/Gend. AF du général Mourot, commandant la…).

34Finalement, après de longs mois d’attente, les ex-gendarmes juifs d’Algérie peuvent retrouver leur place avec toutes leurs prérogatives. Le 23 juin 1943, le maréchal des logis-chef Bouaniche est réintégré dans la gendarmerie. Il rejoint sa brigade d’affectation à Tizi-Ouzou le 17 juillet 1943 [24][24]Transmis en retour n°1008/Gend. AF du général Mourot commandant…. Le 15 juillet 1943, c’est le tour du gendarme Sicsic. Le 18 juillet 1943, Victor Zerbib, ex-gendarme à la 19e légion, part pour la brigade de Mezzane (Maroc). Le 20 juillet 1943, les gendarmes Allouche, Arfi, Benghozzi, Garcini, Lévy et Saphar sont tous réintégrés. Le dernier à retrouver sa place au sein de l’Arme est le gendarme Benyaya, le 7 août 1943.

35En métropole, les conditions de réintégration des ex-gendarmes juifs sont plus rapides et interviennent dans les semaines qui suivent la libération du territoire national. Simon Orbeck, par exemple, est rappelé provisoirement dans la gendarmerie le 12 septembre 1944 et réintégré de plein droit par décision du 7 décembre 1944. Le gendarme Karsenty, quant à lui, est réintégré par décision du 7 novembre 1944.

36Face aux préjudices sur la carrière subis pendant l’Occupation, des mesures compensatoires sont prévues. Les états de service du chef d’escadron Ziwès sont instructifs à ce sujet. Évincé de l’Arme le 21 juin 1941, il est rappelé provisoirement à l’activité le 25 octobre 1945. Son cas est soumis à l’examen de la commission d’épuration qui émet un avis favorable à la réintégration sans interruption de service. Le 12 janvier 1945, il est affecté au commandement de l’école d’application de la gendarmerie à Courbevoie. Le 19 mars, il adresse une requête à la direction de la gendarmerie pour obtenir un rattrapage de son avancement. Le décret du 7 juillet 1945 lui donne satisfaction en lui accordant une double promotion au grade de lieutenant-colonel et de colonel, antidatée respectivement du 23 mars 1941 et du 25 mars 1943. André Ziwès achève sa carrière en avril 1946 avec le grade de général de brigade. Il se retire à Vincennes jusqu’à son décès en avril 1961. Autre officier, le lieutenant Guetta, réintégré le 1er septembre 1944, obtient lui aussi une promotion antidatée au grade de capitaine. Il achève sa carrière en 1966 avec le grade de général de brigade.

37Parfois, les problèmes soulevés par les réintégrations sont plus épineux, comme le montrent les deux exemples suivants. Rayé des cadres le 16 septembre 1941, l’ex-adjudant comptable de la 15e légion, Élie Cohen, a dépassé la limite d’âge au moment de sa réintégration. Il sollicite néanmoins l’autorisation de retrouver son ancien poste. « J’aime à croire, écrit-il, qu’il ne sera pas tenu compte de mon âge (55 ans le 29 septembre 1944) étant donné qu’à la parution de l’ordonnance du 4 juillet précitée, je n’avais pas 55 ans. Encore robuste et toujours doué pour les recherches, comme font foi mes notes, citations et lettres de félicitations figurant dans mon dossier personnel, je pourrais rendre encore de loyaux services dans des périodes aussi troublées [25][25]Lettre de l’ex-adjudant comptable Élie Cohen de la 15e légion à…. » L’ancien gradé n’obtient pas satisfaction. Par arrêté du 1er mars 1946, il est réintégré dans les cadres de l’armée active sans interruption de service, mais seulement jusqu’au 29 septembre 1944, date de sa limite d’âge pour la retraite. Il bénéficie tout de même d’une promotion au grade d’adjudant-chef inscrite à compter du 1er janvier 1943 [26][26]Arrêté portant réparation d’un préjudice de carrière, Paris, le…. Autre exemple, l’ex-gendarme Boris Kosloff, passé dans l’armée de l’air en Algérie et sorti de l’école des élèves-officiers d’aviation avec le grade de sous-lieutenant, n’obtient pas sa réintégration dans l’Arme avec le rang d’officier. Le 8 février 1946, le général de division Matter, président de la commission d’épuration et de réintégration des personnels militaires émet, l’avis suivant : « Le gendarme Kosloff est admis à opter entre sa réintégration dans la gendarmerie et dans la situation où il était avant son éviction, et sa situation actuelle dans l’armée de l’air [27][27]Avis de la commission d’épuration et de réintégration des…. » Boris Kosloff reste donc dans l’armée de l’air.

38Le destin de cette poignée de gendarmes juifs peut sembler anecdotique comparé au sort des milliers de Juifs évincés des administrations et des entreprises françaises. Néanmoins, leur exemple témoigne de l’ampleur de la législation édictée sous Vichy et de la mobilisation de tous les services de l’État en vue de son application. Cette implacable mécanique d’exclusion a bouleversé l’existence de gendarmes, parfois éloignés de la religion juive, ainsi que celle de leur famille. Le sort du gendarme Teboul, disparu dans « la nuit et le brouillard », confirme la lourde responsabilité de l’État français en matière de persécution des Juifs durant l’Occupation.

Notes

  • [1] Cet article est issu d’une communication présentée le 26 octobre 2006 au fort de Charenton, à Maisons-Alfort, à l’occasion du colloque organisé par la Société nationale Histoire et Patrimoine de la Gendarmerie (SNHPG). Il a été publié dans Force publique, revue de la Société nationale Histoire et Patrimoine de la Gendarmerie, n° 2, février 2007, pp. 65-78.
  • [3] Selon l’article 1er de l’acte dit loi du 3 octobre 1940, est regardée comme juive « toute personne issue de trois grands parents de race juive ou de deux grands-parents de la même race si son conjoint est lui-même juif ».
  • [4] DM n°697/3-CAB du ministre secrétaire d’État à la Guerre, Vichy, le 12 janvier 1941, SHD-DGN, 1 A 276.
  • [5] Selon l’article 8 de l’acte dit loi du 3 octobre 1940, « par décret individuel pris en Conseil d’État et dûment motivé, les Juifs qui, dans les domaines littéraire, scientifique et artistique, ont rendu des services exceptionnels à l’État français pourront être relevés des interdictions prévues par la présente loi ».
  • [6] L’immense majorité du personnel de la gendarmerie appartient à la 1re catégorie. Quatorze gendarmes sont classés dans la 2e catégorie, douze autres dans la 3e et cinq dans la 4e (il s’agit de quatre gendarmes placés à l’assistance publique à leur naissance et d’un lieutenant ayant un nom à « consonance juive »).
  • [7] André Martel, « Pétain et l’État français : l’appel au soldat 1940-1944 », dans André Corvisier (dir.), Histoire militaire de la France, tome 4, Paris, PUF, p. 21.
  • [8] Note sans numéro du secrétariat d’État à la Guerre, Chamalières, le 13 décembre 1941, SHD-DGN, 1 A 276.
  • [9] Benoît Haberbusch, La Gendarmerie en Algérie (1939-1945), Maisons-Alfort, SHGN, 2004, pp. 235-244.
  • [10] Lettre du gendarme Orberck de la brigade de Mirande (Gers), Mirande, le 1er décembre 1940, SHD-DGN, 1 A 277.
  • [11] Lettre non numérotée du CGQJ, Vichy, le 29 avril 1942, SHD-DGN, 1 A 277.
  • [12] Notice sommaire, établie par la sous-direction de la gendarmerie, s. d., SHD-DGN, 1 A 277.
  • [13] Requête du gendarme Léon Choucroun de la brigade d’hygiène de Dakar, Dakar, le 4 novembre 1941, SHD-DGN, 1 A 277.
  • [14] Lettre n° 15 565/Gend. du général Fossier, sous-directeur de la gendarmerie, Chamalières, le 28 mai 1942, SHD-DGN, 1 A 277.
  • [15] Circulaire n° 0.108 –4/5 du 15 juillet 1941.
  • [16] Lettre du gendarme Orbeck de la brigade de Strasbourg, Strasbourg, le 27 mai 1945, SHD-DGN, 1 A 237.
  • [17] Note n° 2587/EGF du service des études générales et financières de la direction générale de l’administration de la Guerre et du contrôle du ministère de la Guerre, Vichy, le 15 août 1941, SHD-DGN,1 A 276.
  • [18] Serge Klarsfeld, Le Mémorial de la déportation des Juifs de France, Paris, Beate et Serge Klarsfeld, 1978, pp. 215 et 218.
  • [19] Décision n° 7112/EMGA/PG/E de réintégration du gendarme Boris Kosloff, Alger, le 8 mars 1944, SHD-DGN, 1 A 249.
  • [20] Déclaration du gendarme Orbeck de la brigade de Strasbourg, Strasbourg, le 27 mai 1945, SHD-DGN, 1 A 237.
  • [21] Avis n° 666/Gend. AF du général Mourot commandant la gendarmerie d’Afrique française aux commandants de légion, Alger, le 4 mai 1943, SHD-DGN, 132.
  • [22] BE n° 728/Gend. AF du général Mourot commandant la gendarmerie en Afrique française, Alger, le 24 mai 1943, SHD-DGN, 132.
  • [23] Transmis n°545/Gend. AF du général Mourot, commandant la gendarmerie en Afrique française, Alger, le 9 avril 1943, SHD-DGN, 431.
  • [24] Transmis en retour n°1008/Gend. AF du général Mourot commandant la gendarmerie en Afrique française, Alger, le 28 juillet 1943, SHD-DGN, 133.
  • [25] Lettre de l’ex-adjudant comptable Élie Cohen de la 15e légion à Marseille, Manosque le 8 novembre 1944, SHD-DGN, 1 A 249.
  • [26] Arrêté portant réparation d’un préjudice de carrière, Paris, le 1er mars 1946, SHD-DGN, 1 A 249.
  • [27] Avis de la commission d’épuration et de réintégration des personnels militaires, s. l., le 8 février 1946, SHD-DGN, 1 A 249.

Mis en ligne sur Cairn.info le 28/02/2017 https://doi.org/10.3917/rhsho.187.0329

Source : Cairn.info

Édifiante réalité

Par : admin

Au résultat final des élections présidentielles, les bras nous sont tombés. Avec les législatives, ce sont les jambes. Il ne nous reste plus que notre tronc inerte, rempli de désespoir. Que faire face à ce décérébrage général, sinon de nous regrouper et s’organiser pour faire face aux prochains tumultes inexorables ?

Pour les plus anciens parmi nous, le rappel des années 80 remonte à la surface. Le plan de rigueur de Delors avec dans sa panoplie de l’infamie la fin du SMIV collé à l’inflration, le ratissage économique américain avec un dollar à 12 fr qui s’offrait les meilleures entreprises de par le monde, l’achat massif des terres Argentines et Brésiliennes par les fonds de pension et autres indélicats de la finance spéculative. Puis il a a eu Tchernobyl, la chute du mur de Berlin et l’effondrement de l’URSS. Dans le même temps, la Chine ouvre ses portes au capitalisme et l’Europe prend le virage de sa concrétisation dictatoriale annexée à l’Imperium américain.

Notre situation actuelle ressemble donc fort étrangement à la configuration des années 90 des pays de l’Est. Malheureusement pour nous, nous n’avons pas un Poutine à la manœuvre.

Depuis des mois, nous essayons d’échafauder une résistance pratique où la solidarité et le réseautage sont les deux premiers piliers. Nous trouvons peu d’écho et les forces qui s’organisent restent dans leur petit pré carré. Elles entretiennent la fragmentation si profitable au système. Nous ne referons pas la mentalité humaine en quelques jours. Nos harangues qui appellent à la création d’un centre commun ne voient pas l’ombre d’une adhésion enthousiaste. A titre personnel, j’en prend acte. Je reste persuadé que seule la vague de misère qui va bientôt s’abattre sur nous balaiera les égos qui s’accrochent à leur rocher solitaire. Leur acrimonie dogmatique envers les autres groupes est hors de propos, contre-productive, mortifère.

Par ailleurs, il faut bien en convenir, l’ensemble de la population n’est pas encore trop impacté par la crise au point de se mettre en mode économie et parcimonieux comme l’étaient nos grands-parents. Malgré quelques restrictions matérielles, la psychologie globale de la population reste entièrement volage et irresponsable. Qu’elle profite bien de ses derniers moments d’immaturité sociétale. Elle va subir un réveil brusque et brutal dans quelques temps.

Bientôt, personne ne pourra plus tirer encore quelques marrons du feu. Bien ignobles sont les boomers qui se disent « après moi le déluge ». Toute leur vie ils ont fait de la merde, nous ne voyons pas pourquoi ce fait égoïste changerait. A cause d’eux, la reculade sociale et économique est notoire. Ils ont trahi tous les idéaux de leur jeunesse pour le confort matériel individualiste. Ils se moquent éperdument de l’avenir de leurs petits-enfants. C’est assez sidérant, mais c’est un fait. Ils ont choisi Macron pour maintenir leur statu quo. C’est ce qu’ils croient et bien dure sera pour eux la réalité palpable des prochains mois.

Pour ceux qui ont compris que la déferlante létale montre déjà sa crête et que seule l’union fait la force, ils doivent donc travailler à faire converger toutes les initiatives en un seul pôle d’intérêt. Nous sommes assez lourdauds par la répétition de cet appel sur ce point car il est capital sinon fondamental de bien le comprendre et de l’édifier si nous voulons tenir bon dans la prochaine tempête.

Signé : WD

Armée de l’Air états-unienne: Matériel Majeur – La haute technologie US en faillite

Par : admin

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, un texte court (2 pages) de ma composition.

Je m’interroge sur les déboires du F35, fleuron de la haute technologie US, sur ses causes et surtout sur ses conséquences en terme de géopolitique.

Bonne information alternative, et à chacun de se forger sa propre opinion, bien sûr.

Général Dominique Delawarde

Armée de l’Air états-unienne: Matériel Majeur – La haute technologie US en faillite

Les dysfonctionnements de toute nature semblent se multiplier sur le F35, fleuron de l’aviation militaire américaine.

Cet avion a désormais la triste réputation d’être « un fer à repasser », ce qui ne l’empêche pas de connaître un succès commercial sans précédent, allez savoir pourquoi ? ….

Les incidents et accidents en vol des F35 se sont multipliés depuis sa mise en service en 2015. Cet avion US a une fâcheuse tendance à se crasher tout seul, sans même être opposé à un adversaire en combat aérien.

Voici quelques uns des derniers incidents ou accidents en date:

Entre le 2 mai et le 8 juin 2017, toute une flotte de F-35 est clouée au sol aux USA. En cause? Un problème d’approvisionnement en oxygène. https://www.usinenouvelle.com/article/un-nouveau-probleme-detecte-sur-le-f-35-de-lockheed-martin.N551973

En avril 2019, le Japon perd un F35 en mer, cette perte survient après 7 incidents majeurs survenus en quelques mois sur le même appareil, sur une flotte qui ne comportait alors que 13 appareils.

Les 15 et 19 Mai 2020, en 4 jours, l’US Air Force perd deux avions (un F22 et un F35) sur une même base en Floride,

Le 17 novembre 2021, crash en mer d’un F35B britannique.

Le 4 janvier 2022, après une défaillance majeure de l’avionique d’un F-35A ayant interdit la sortie du train d’atterrissage de l’appareil, le pilote réussit à réaliser un atterrissage sur le ventre. L’intégralité de la flotte sud-coréenne de l’avion de 5ème génération produit par Lockheed Martin est clouée au sol.

https://air-cosmos.com/article/dfaillance-majeure-sur-un-f-35-la-flotte-sud-corenne-interdite-de-vol-25768

Le 24 janvier 2022 un F35C s’abîme en mer de Chine

https://www.lefigaro.fr/international/une-video-fuite-du-chasseur-americain-f-35c-qui-s-etait-abattu-en-mer-de-chine-meridionale-2022020

Le 1er août 2022, on apprend que plusieurs dizaines de F35 et d’autres appareils de l’US Navy sont cloués au sol pour des raisons de sécurité. En cause ? Des sièges éjectables défectueux qui pourraient ne pas fonctionner comme prévu en cas d’urgence.

https://www.capital.fr/economie-politique/defense-les-f-35-cloues-au-sol-a-cause-dun-gros-probleme-de-securite-1443089

Ces incidents ou accidents s’ajoutent à une longue liste de problèmes ayant terni la carrière du F-35 depuis sa mise en service en 2015. En juin, l’équivalent américain de la Cour des comptes publiait un rapport affirmant que seule la moitié des F-35 en service était prête au combat.

Cela fait beaucoup en peu de temps, alors que l’avion a déjà 7 ans d’existence et qu’on ne devrait plus invoquer les défauts de jeunesse, d’autant qu’il ne s’agit pas de vols en condition de guerre (pas de problème avec les brouillages et/ou environnement électromagnétique dégradé).

Conclusions provisoires:

1 – Il faut être prudent quand on compare les flottes aériennes militaires des uns et des autres.

2 – Les USA ne savent plus construire des avions correctement, que ce soit le F35 pour le domaine militaire, ou, pour le domaine civil, le Boeing 737 Max suspendu de vol dans le monde entier en mars 2019. https://fr.wikipedia.org/wiki/Suspension_de_vol_du_Boeing_737_Max

A défaut de savoir les construire, les USA savent vendre leurs avions au prix fort (le F35 est l’avion le plus cher du monde), par des pressions politiques, une intense propagande médiatique, des pots de vin, une corruption des élites, un réseautage transnational de la « grande fraternité néoconservatrice » …..). Notons que les businessmen états-uniens excellent désormais dans la fabrication à la va vite de produits de mauvaise qualité, qui ne marchent pas très bien, et dans leur vente à des clientèles captives du monde entier (vaccin Pfizzer par exemple), ce qui est bon pour leurs affaires, mais pas forcément pour les populations et les Forces Armées des États, victimes de leurs mauvaises pratiques.

3 – L’OTAN étant très largement équipé de F35 puisque ses états membres constituent une clientèle captive, il n’est pas forcément judicieux de sa part de provoquer simultanément la Chine, à Taïwan et la Russie en Ukraine. En effet, la supériorité aérienne indispensable pour assurer la victoire est très loin d’être assurée avec des « fers à repasser », en cas d’engagement de haute intensité. Il y a dans le jusqu’au boutisme des néoconservateurs occidentaux, toujours condescendants, dominateurs et sûrs d’eux même, alors qu’ils sont en situation de faiblesse, un comportement que l’on peut qualifier de suicidaire.

4 – L’Allemagne qui excelle aujourd’hui dans l’art de se tirer des balles dans le pied (sanctions anti-russes sur le gaz et le North Stream 2), surtout depuis l’arrivée au pouvoir d’Olaf Scholz, dont on peut se demander « qui le tient et comment ?», a fait le choix du F35 en mars dernier….(???)

Pour des raisons à découvrir, sous l’impulsion du chancelier Scholz et de Annalena_Baerbock, son incomparable ministre des affaires étrangères, l’Allemagne affiche, elle aussi, un comportement suicidaire très « néoconservateur » et très étrange.

Le lecteur notera avec intérêt que, par coïncidence bien sûr, Annalena Baerbock est membre de « la communauté » des Young Leaders de Klaus Schwab et du Forum économique mondial (tout comme son petit camarade français Emmanuel Macron). Mais, bon sang ! qui donc contrôle aujourd’hui l’ « establishment » des affaires étrangères allemand ?

A chacun, bien sûr, d’ajouter à tout cela ses propres conclusions.

Général Dominique Delawarde

Tous Ensemble, faisons de cette marche un grand SUCCES !

Par : admin

A diffuser svp très largement – voir flyers avec les détails sur l’itinéraire

Participons, Aidons, Soutenons,….
Tout le monde peut participer à 1 ou plusieurs étapes; venez avec vos Amis.
Des navettes sont prévues pour récupérer les véhicules au point de départ.
Tout le monde est le bienvenu tous les matins au point de départ pour encourager les marcheurs; Tout le monde est le bienvenu tous les soirs pour rejoindre les marcheurs;

Apportez de la nourriture, des boissons,…

https://t.me/verducilive/1206
VERDUCI THERESE Reporter Indépendant, [Aug 6, 2022 at 11:38]
Participez à la Marche de l’Indignation du 13 au 21 Août !

Pour plus d’informations, rejoignez le fil : https://t.me/marchedelindignation

Pour soutenir financièrement la marche : https://gofund.me/51e47550

Merci de diffuser largement ce message ! 🙏

https://t.me/verducilive/1207

Version allemande:

https://t.me/marchedelindignation/24
La marche de l'indignation officielle 13-21 Août, [Aug 6, 2022 at 10:07]
Macht beim Marsch der Empörung vom 13. bis 21. August mit !

Für weitere Informationen folgen Sie uns hier : https://t.me/marchedelindignation

Um den Marsch finanziell zu unterstützen: https://gofund.me/51e47550

Verbreitet bitte diese Nachricht umfangreich ! 🙏

https://t.me/marchedelindignation/25

Version anglaise:

https://t.me/marchedelindignation/22
La marche de l'indignation officielle 13-21 Août, [Aug 6, 2022 at 10:04]
Take part in the Indignation March from 13 to 21 August!

For more information, follow us here: https://t.me/marchedelindignation

To financially support the walk: https://gofund.me/51e47550

Thank you for spreading this message widely! 🙏

https://t.me/marchedelindignation/23

Le crépuscule des dieux

Par : admin

Au 9 mars 2022, nous avions publié notre vision des choses historiques sur l’Ukraine et nos projections sur ce dossier. Depuis de l’eau est passé sous le pont de l’autisme occidental. Ainsi depuis 5 mois, l’Europe s’enfonce inexorablement dans les sables mouvants doctrinaux. C’est une sorte de suicide. Si les USA continuent à s’approvisionner auprès des Russes, la « Van der Layennerie » continue sa trajectoire de sabordage. L’Europe va payer le prix le plus fort de la remise à niveau des rapports de force mondiaux. Éradiquer le fléau étasunien qui emboucane le monde depuis plus d’un siècle ne va pas nous émouvoir. Cependant, nous sommes dans le tourbillon de cet entonnoir mortifère. Le « Poutine vite » n’est pas si simple. Le leader Russe ne va pas travailler pour nous. S’il est conscient que les populations du monde Occidental sont les premières à souffrir d’une certaine oligarchie corrompue et satanique, il ne va se gratter pour nous. Il jouera la redistribution des cartes à l’avantage de son pays. Normal, rien à redire.

Par ailleurs, il faut comprendre que le peuple Russe n’a jamais été, depuis au moins 1000 ans, aussi heureux, émancipé, libre individuellement avec des capacités de prospérités personnelles que depuis que le tigre de Sibérie est aux commandes. En Russie, il faut être complètement abruti ou corrompu pour ne pas être « Poutinien ». Lors de son allocution au tout du dernier forum économique de St-Pétersbourg, Poutine veut améliorer encore plus la dynamique individuelle pour atteindre l’excellence et la félicité personnelle pour le plus grand bénéfice collectif.

Dans la guerre Ukrainienne, nous voyons bien les manœuvres géopolitiques qui séparent le monde en multipolarité. Les BRICS délimitent de nouvelles bornes économiques, technologiques, politiques, sociétales. Beaucoup de pays, non membres actuellement du système informel de la BRICS le rallient ou s’en approchent concrètement. La tournée Africaine de Sergueï Lavrov donne des fruits amers à l’imperium occidental, ce qui a provoqué le voyage improvisé de Macron (qui se ridiculise par son impéritie générale) dans ce continent . Ainsi, la danse de la gigue commence a chauffer le parterre. L’Égypte se délie de l’Ukraine, le Mercosur dégage Zelenski, l’Arabie Saoudite et la Turquie font les saltimbanques et l’Afrique danse la Zaouli sur le corps occidental. La Chine menace directement les USA sur le dossier Taïwan. La Corée du Nord sort ses pétards nucléaires. L’Iran, comme beaucoup d’autres pays souverains, intègre le système de paiement Russe MIR et le Zimbabwe commence a frapper des pièces d’or afin de créer une alternative au dollar. Si après tous ces événements les peuples occidentaux ne comprennent pas le changement de paradigme mondial, nous ne pourrons rien dire de plus, sinon qu’annoncer les nouvelles de chats écrasés.

Le monde occidental représente approximativement 882 millions d’individus, vieillissants de surcroît. En face, il a 7,098 milliards dont 4,8 milliards impliqués dans le noyau dur de la BRICS. Au fil des jours, la communauté « bricsienne » s’étoffe. Qui-quoi-comment pourra sauver l’Imperium américain gouverné par un sénile ? Ses vassaux sont aussi ineptes que lui. La cancel culture est plus qu’une simple et sordide élucubration intellectuelle nihiliste, elle est effective. De ce fait, c’est l’implosion existentielle. Toutefois, à l’issue de la tempête, nous pourrons dire « Goodbye woke, добро пожаловать » (formule de bienvenue en Russe).

La suprématie yankee devient au fil des jours un vague souvenir douloureux. Il ne nous reste plus qu’à savoir si les non-dégénérés américains reprendront le pouvoir dans 3 mois ou pas. S’ils arrivent à reprendre le contrôle, le nouveau paradigme mondial sera plus pastel. Le souverainisme des nations aura une chance de reprendre la barre et d’entamer des rapports équilibrés et sereins au niveau mondial. اسمعني الله (aismaeni allah – dieu nous entende).

Signé : WD

Nouveau délire de la macronie : la France va envoyer 220 gendarmes au Qatar pour le mondial 2022

Par : admin

Ou l’IJAT payée en pétrodollars ?

Sur ce scandale, écoutons Thibaut François, Député  RN de la 17e circonscription du Nord :

Avec mon collègue Alexis Jollyrn, nous nous opposons fermement à l’accord France-Qatar de sécurisation du Mondial 2022. Pourquoi envoyer des agents français au Qatar alors que G. Darmanin n’est pas capable d’assurer la sécurité de tous les Français sur notre territoire ?

Le @Interieur_Gouv est incapable d’assurer notre sécurité en France mais va envoyer des effectifs spécialisés au Qatar !?
🛑 Pour nous c’est non ! #DirectAN pic.twitter.com/M9Eq4NwMuo

— Thibaut François (@thib_francois) August 3, 2022

🛑 Je m’oppose au nouveau délire de la Macronie : envoyer des effectifs de police Français … au Qatar pour la coupe du Monde !
Assurez déjà la sécurité des Français ! #DirectAN pic.twitter.com/IfulyhOk6C

— Thibaut François (@thib_francois) August 4, 2022

Assurez déjà la sécurité des Français !

Les gouvernements français et qatari ont signé un accord selon lequel les Français enverront des éléments de la gendarmerie pendant la Coupe du monde 2022.

Environ 220 professionnels seront impliquées dans la sécurité, de la police aux enquêteurs en passant par les agents de renseignement spécialisés, afin de limiter les incidents qui pourraient survenir, voire de prévenir les attentats.

Cette décision a été prise par l’Assemblée nationale, six mois après l’annonce de l’intention de collaborer avec le Qatar, les députés ayant émis 154 voix pour et 126 contre.

Le coup d’envoi de la Coupe du monde 2022 au Qatar est prévu pour le 21 novembre et la fin pour le 18 décembre, dans un pays qui a été accusé de permettre des actes terroristes et même de soutenir le groupe Hamas dans le conflit israélo-palestinien.

✅ Approbation de l’accord entre la France et le Qatar établissant un partenariat relatif à la sécurité de la Coupe du Monde de football de 2022 | L'Assemblée nationale a adopté le projet de loi en première lecture.
En savoir plus ➡ https://t.co/1IgZulnhSf#DirectAN pic.twitter.com/vJdegM4CG9

— Assemblée nationale (@AssembleeNat) August 4, 2022

Remarque  : 

Ils vont aller contrôler la climatisation dans les stades ? Ah ben non, ils vont juste harceler les Français avec ce délire !

La police climatique s’active  en France et contrôle sévèrement les commerces qui utilisent la climatisation :

Source : Resistance Républicaine

De l’inconscience du Team Pelosi

Par : admin

Si nous avions peur aux abords de la période estivale de nous ennuyer, le déluge d’événements majeurs depuis un mois nous tranquillise. Il nous assure un été chaud et passionnant. Privés de balades forestières à cause des incendies, non pas dus au réchauffement climatique, mais bien aux éternels incendiaires et autres pompiers addicts au feu, le flux d’informations compense notre déplaisir de ne pas communier avec la nature. Nous ne reviendrons pas sur la chronologie des marqueurs majeurs qui ont rempli Juillet (reportez vous à notre publication précédente).

A ce jour, la focalisation générale sur l’Ukraine change de prisme. C’est le cas Pelosi qui accapare toutes les attentions. La Chine est vent debout contre son voyage à Taïwan. Elle n’accepte pas l’ingérence et les provocations des USA dans son périmètre de sécurité. Va-t-il y avoir une nouvelle baie des cochons ? L’ONU adhère à la politique d’« Une seule Chine ». Évidemment, la Russie, l’Iran et le clan des Brics soutiennent cette vision des choses. En considérant les prises de position diplomatiques de par le monde, l’alcoolique Pelosi (qui par ailleurs n’a rien à envier à Boris Eltsine pour l’incompétence et le comportement burlesque) aurait dû prendre en compte des considérations géo-politiques plus pragmatiques et surtout plus conscientes des réalités de terrain tant économique, militaire et stratégique. Le secteur de la dominance industrielle, énergétique, technologique, ect, que le binôme Russie/Chine tient dans ses mains devrait calmer les velléités impériales de l’état profond anglo-américains incarnées par elle.

Qui est ce personnage  richissime avec des postions anti-religieuses notoires ? Le wokisme n’a pas de secret pour elle, et elle fait parti des mineurs qui creusent les souterrains pour faire passer en fraude les magouilles. Est-ce une Van der Layen sauce yankee flambée au whisky ? Ces deux jupons, qui ont connue de meilleurs jours émoustillants, sont plus cousines et complices que fines analystes. Elles servent la cause comme de bonnes cantinières de hussards qu’elles sont. Elles ne se rendent pas comptes que toutes les décisions qu’elles prennent aggravent encore plus la situation de perte d’influence politique et de dynamisme économique. Ce ne sont que des pétroleuses improductives, immatures, aux contours suicidaires.

La toute dernière provocation de cette représentante démocrate envers la Chine est très significative. Elle est dans le désespoir de sa caste qui voit son Imperium disparaître au profit des Brics. Elle est dans un long périple Homérique pour essayer de retrouver sa superbe dictatoriale d’antan. Elle essaie de faire adhérer de nouveaux ilotes trop faibles pour faire face et de renforcer quelques vieilles alliances où la corruption fut et reste le ciment.

Comme le dit un commentaire avisé « Merci à la grand-mère d’avoir enfoncé le dernier clou dans le couvercle du monde unipolaire, montrant que les USA ne comprennent pas que la Russie et la Chine sont la locomotive scientifique et économique de la planète ». La Chine montre les muscles, mais n’est-ce pas que de l’esbroufe ? Certains parient qu’elle va reculer à cause de ses 30 années d’interpénétration avec le monde capitalo-occidental. Certaines forces brident la Chine de l’intérieur. Dans cette optique, il est fort à parier que d’ici peu, il va y avoir des événements dans ce pays où son émancipation définitive sera l’enjeu. Quoi qu’il en soit, ce tour de manège donne « définitivement à la Russie le statut de leader incontesté du monde alternatif ».

Ce voyage de la dernière chance, qui s’est posé à Taïwan, semble être une tournée d’allégeances d’un vieux maffioso sur le déclin. Les jeunes loups s’émancipent et sont prêts à liquider le vieux parrain. 250 ans de tyrannie anglo-américain nous semble bien long, trop long. Ces 250 ans d’un règne d’impérities doivent s’arrêter là. On doit clôturer ce compte catastrophique pour faillite sociétale.

Signé : WD

Une guerre USA-Russie est-elle inévitable ?

Par : admin

Robert Bibeau

On ne doit pas croire que l’Alliance impérialiste Atlantique (OTAN) est unie et solidaire autour de la stratégie d’encerclement et de provocation de la Russie et de la Chine visant à déterminer la superpuissance hégémonique mondiale. Certaines voies réactionnaires, comme celle de Pat Buchanan, s’élèvent contre cette marche à la guerre nucléaire et réclame une seconde guerre froide…seul moyen, selon lui,  de venir a bout de l’Alliance Asie-Pacifique coalisée (BRICS)  L’alliance financière sino-russe-BRICS bouleverse le monde capitaliste – les 7 du quebec. Il est utile que nous prolétaires prenions compte des tensions internes de chaque alliance impérialiste comme des tensions inter-impérialistes.  Robert Bibeau.

Par Patrick J.Buchanan (revue de presse : Arrêt sur Info – 16/7/22 et France-Irak Actualité)*

Lors du sommet de l’OTAN à Madrid, la Finlande a été invitée à rejoindre l’alliance. Qu’est-ce que cela signifie pour la Finlande ?

Si le président russe Vladimir Poutine franchit la frontière finlandaise de 830 miles, les États-Unis se porteront à la défense d’Helsinki et combattront la Russie aux côtés de la Finlande.

Que signifie pour l’Amérique l’adhésion de la Finlande à l’OTAN ?

Si Poutine fait un mouvement militaire en Finlande, les États-Unis entreront en guerre contre la plus grande nation du monde avec un arsenal de 4 500 à 6 000 armes nucléaires stratégiques et de combat.

Aucun président de la guerre froide n’aurait rêvé de prendre un tel engagement – risquer la survie de notre nation pour défendre le territoire d’un pays situé à des milliers de kilomètres qui n’a jamais été un intérêt vital pour les États-Unis.

Entrer en guerre avec l’Union soviétique pour la préservation du territoire finlandais aurait été considéré comme une folie pendant la guerre froide.

Rappelez-vous : Harry Truman a refusé d’utiliser la force pour briser le blocus de Berlin par Joseph Staline. Dwight Eisenhower a refusé d’envoyer des troupes américaines pour sauver les combattants de la liberté hongrois écrasés par les chars soviétiques à Budapest en 1956.

Lyndon B. Johnson n’a rien fait pour aider les patriotes tchèques écrasés par les armées du Pacte de Varsovie en 1968. Lorsque le mouvement Solidarité de Lech Walesa a été écrasé sur ordre de Moscou en Pologne en 1981, Ronald Reagan a fait des déclarations courageuses et envoyé des photocopieuses.

Bien que les États-Unis aient publié des déclarations annuelles de soutien aux « nations captives » d’Europe centrale et orientale pendant la guerre froide, la libération de ces nations de l’emprise soviétique n’a jamais été considérée comme vitale pour l’Occident au point de justifier une guerre avec l’URSS.

En effet, au cours des 40 années de la guerre froide, l’OTAN, qui avait commencé en 1949 avec 12 pays membres, n’en a ajouté que quatre autres – la Grèce, la Turquie, l’Espagne et l’Allemagne de l’Ouest.

Pourtant, avec l’invitation faite à la Suède et à la Finlande de devenir les 31e et 32e pays à bénéficier d’une garantie de guerre au titre de l’article 5, l’OTAN aura doublé le nombre de ses membres depuis ce que l’on croyait – en tout cas les Russes – être la fin de la guerre froide.

Toutes les nations qui faisaient autrefois partie du Pacte de Varsovie de Moscou – l’Allemagne de l’Est, la Pologne, la Hongrie, la République tchèque, la Slovaquie, la Roumanie, la Bulgarie – sont maintenant membres d’une OTAN dirigée par les États-Unis et dirigée contre la Russie.

Trois anciennes républiques de l’URSS – l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie – sont désormais également membres de l’OTAN, une alliance militaire formée pour encercler et contenir la nation à laquelle elles avaient appartenu pendant la guerre froide.

La Lituanie, dont la population représente 2 % de celle de la Russie, vient de décréter un blocus partiel des marchandises traversant son territoire vers Kaliningrad, l’enclave russe sur la mer Baltique.

Face aux protestations de Poutine, Vilnius a rappelé à Moscou que la Lituanie est membre de l’OTAN.

Selon un dicton de la politique géostratégique, une grande puissance ne devrait jamais céder à une puissance inférieure la capacité de l’entraîner dans une grande guerre.

En 1914, l’Allemagne du kaiser a donné à son allié autrichien un « chèque en blanc » pour punir la Serbie pour son rôle dans l’assassinat de l’archiduc François Ferdinand, héritier du trône d’Autriche. Vienne encaisse le chèque du kaiser et attaque la Serbie, et la Grande Guerre de 1914-1918 est lancée.

En mars 1939, Neville Chamberlain émet une garantie de guerre à la Pologne. Si l’Allemagne attaque la Pologne, la Grande-Bretagne se battra aux côtés de la Pologne.

Forts de cette garantie de guerre de l’Empire britannique, les Polonais font obstruction à Hitler, refusant de discuter avec Berlin des revendications allemandes sur la ville de Danzig, qui lui avait été enlevée lors de la Conférence de paix de Paris en 1919.

Le 1er septembre 1939, Hitler attaque et la Grande-Bretagne déclare la guerre, une guerre qui durera six ans et blessera mortellement l’Empire britannique.

Et la Pologne ? À Yalta, en 1945, Winston Churchill a accepté qu’une Pologne occupée par les Soviétiques reste sous la garde de Staline.

Poutine est un nationaliste russe qui considère l’éclatement de l’URSS comme la plus grande calamité du XXe siècle, mais il n’est pas le seul responsable des relations misérables entre nos pays.

Nous, Américains, avons joué un rôle de premier plan dans ce qui s’annonce comme une deuxième guerre froide, plus dangereuse que la première.

Au cours du dernier quart de siècle, après que la Russie a dissous le Pacte de Varsovie et laissé l’URSS se diviser en 15 nations, nous avons poussé l’OTAN, créée pour encercler et contenir la Russie, en Europe centrale et orientale.

En 2008, les néoconservateurs ont poussé la Géorgie à attaquer l’Ossétie du Sud, provoquant l’intervention de la Russie et la déroute de l’armée géorgienne.

En 2014, les néoconservateurs ont incité les Ukrainiens à renverser le régime pro-russe élu à Kiev. Lorsqu’ils ont réussi, Poutine s’est emparé de la Crimée et de Sébastopol, depuis des siècles le port d’attache de la flotte russe de la mer Noire.

En 2022, Moscou a demandé aux États-Unis de s’engager à ne pas faire entrer l’Ukraine dans l’OTAN. Nous avons refusé. Et Poutine a attaqué. Si les Russes pensent que leur pays a été poussé contre un mur par l’Occident, peut-on les blâmer ?

Patrick Buchanan a été conseiller principal de trois présidents, deux fois candidat à l’investiture républicaine et candidat du Parti réformiste en 2000. Né à Washington, D.C., M. Buchanan a fait ses études à la Gonzaga High School où il a été diplômé premier de sa classe en 1956. Il a fréquenté Georgetown grâce à une bourse d’études complète, et a obtenu son diplôme avec mention en anglais et en philosophie en 1961, et a été intronisé dans la Gold Key Society de l’université. Il a obtenu une maîtrise de l’école supérieure de journalisme de Columbia en 1962. À 23 ans, il devient le plus jeune éditorialiste d’un grand journal américain : The St. Louis Globe-Democrat.

*Source : Arrêt sur info – Traduction : Arrêt sur info

Sur le même sujet, lire aussi : La « démocratie » mondiale est-elle la mission de l’Amérique ? par Patrick J.Buchanan

Source : Les 7 du Quebec

Interview de Marco au Costa Rica

Par : admin

Témoignage de Marco Albertazzi

Par Ariane Bilheran, le 04 août 2022

Le nouveau gouvernement du Costa Rica vient de supprimer le caractère obligatoire des injections expérimentales contre le COVID, et d’exiger des investigations juridiques sur les contrats passés par le gouvernement antérieur avec les multinationales des vaccins.

Dans ce contexte, j’ai souhaité recueillir le témoignage de Marco Albertazzi, qui est une figure-clé de la résistance costaricaine, un homme pugnace et inspirant, qui par sa foi soulève des montagnes.

Marco est administrateur d’entreprise.

Il termine son master en Business et Administration.

Il fut le premier à s’exposer publiquement, allant marcher devant la Maison Présidentielle, pour informer la populations sur les mensonges, la corruption et les manipulations de masse. Muni de sa pancarte, il interpellait les passants : « Quelle pandémie ? Quelle pandémie ? Où avez-vous vu une pandémie ? ».

Tout le monde le prenait alors pour un Diogène-fou…

En ce jour historique du 03 août 2022, la résistance qu’il a levée à lui tout seul au Costa Rica a emporté sa première grande victoire.

Propos recueillis par Ariane Bilheran, normalienne, philosophe, docteur en psychopathologie

https://www.arianebilheran.com

Pouvez-vous me décrire comment s’est formée la résistance au Costa Rica, avec quelles ambitions ? Je suppose qu’au début vous n’étiez pas nombreux à avoir le courage d’affronter la politique sur la « pandémie » ? Quels obstacles avez-vous rencontrés ? Vous m’aviez parlé de répression, comment cela s’est-il passé ?

Après des abus, des restrictions et des impositions de la part du gouvernement, des décisions absolument incongrues par rapport à ce que nous vivions, et face à l’inaction des dirigeants politiques pour protéger les personnes bafouées, le 13 juillet 2020, je suis sorti seul dans la rue pour dénoncer cette pandémie devant la Maison Présidentielle, en me fondant sur des données biostatistiques et épidémiologiques qui n’étaient tout simplement pas en accord avec le message donné par le gouvernement de la République.

Ensuite, j’ai cherché des gens qui avaient des pages Facebook, Twitter, Instagram, et qui manifestaient leur désaccord avec la politique menée. J’ai contacté des médecins, des avocats, des psychologues, des infirmiers, des biologistes, et d’autres professions pour organiser le Mouvement pour la Santé et la Liberté. Je m’y consacre sans pause depuis 2020.

Nous nous sommes réunis et nous avons organisé des actions, des manifestations, différentes modalités de protestation. Nous avons subi des représailles inouïes. Dès le 13 juillet 2020, les attaques commencèrent contre moi, puis contre ceux qui me rejoignaient : selon la presse et les fonctionnaires du gouvernement, nous étions des négationnistes, les théoriciens du complot, etc. Quant à eux, ils continuaient d’exiger les fermetures et les confinements, des mesures restreignant la liberté, et de violer les droits de l’homme tels que la dignité et la liberté des êtres humains, la liberté de parole, le travail, la vie, la sécurité, le droit de ne pas être traités comme des esclaves, cruellement ou de manière dégradante, entre autres. Nous avons subi des répressions policières très violentes.

Lorsque les substances expérimentales sont sorties, nous avons été informés des risques qu’elles pouvaient produire. Nous avons alors commencé à alerter la population, ce qui nous a valu le titre « d’antivaccins » auprès des médias alignés sur la politique du gouvernement. Cependant, nous n’avons jamais cessé de parler des bons traitements qui pourraient aider les gens à surmonter le COVID, et de mettre en garde contre les risques des injections.

Pour avoir dénoncé ces abus, j’ai même été assigné à résidence (en arrestation à mon domicile) durant trois mois après que nous nous fûmes rendus dans un hôpital exiger des explications, puisqu’un enfant était retenu en otage pour être vacciné, ce que le personnel de l’hôpital a fait par la force, en frappant même sa mère enceinte lorsqu’elle essaya de le protéger des infirmières de l’hôpital. Le jour où nous sommes allés à l’hôpital pour défendre cet enfant et soutenir sa mère, la répression policière a été terrible : les policiers ont frappé des enfants, des personnes âgées, des femmes, à des médecins dont la docteur Jimena Campos. Le but était d’intimider et d’attaquer le mouvement.

Qu’est-ce qui vous a donné le désir et la force de résister ?

Mon indignation devant la violation des droits humains, les gens écrasés, piétinés par le gouvernement, la police, l’abus de pouvoir, les gens arrêtés pour réclamer le droit d’aller travailler et alimenter leur famille. Je suis chrétien, et la Bible nous enseigne que, comme fils de Dieu, je dois défendre la vérité et la justice, et simplement je ne pouvais pas me taire. J’ai pensé que si David avait vaincu Goliath, et si Moïse avait vaincu Pharaon, je pouvais moi aussi, avec l’aide de Dieu, vaincre ces fous qui ont causé tant de torts à la population du Costa Rica. Il fallait de la vaillance et de la bravoure, lever la voix pour réveiller les consciences, et ne pas se taire. Face aux attaques, il ne fallait pas non plus se laisser faire.

Désormais au Costa Rica, vous avez remporté une victoire : la vaccination n’est plus obligatoire. Pouvez-vous me dire comment vous avez obtenu ce grand succès, qui l’est non seulement pour le Costa Rica mais aussi pour le monde entier ? Vous donnez un sacré exemple.

Le Président actuel a tenté de supprimer l’inoculation obligatoire, mais les membres de la Commission nationale de vaccination et d’épidémiologie ont refusé. Après enquête, nous avons découvert que les nominations de cette Commission avaient expiré et que, par conséquent, tous les accords conclus par elle depuis 2020 étaient illégaux ! De même, conformément à la loi, nous avons demandé une copie certifiée des procès-verbaux de la Commission, et nous avons vu les insanités qui avaient été décidées alors que les membres savaient pleinement qu’ils faisaient le mauvais choix. Ils ont agi avec malice contre le peuple. Cela a conduit à une plainte pénale déposée hier (le 03 août) contre tous les membres de la Commission.

Quel est votre conseil pour les défenseurs des libertés dans les autres pays, qui essaient d’obtenir le même résultat que vous au Costa Rica ?

Battez-vous ! Exposez personnellement les décideurs et les promoteurs corrompus de ces politiques liberticides (photo, numéro d’identification, poste qu’ils occupent, etc.) afin que les gens puissent les identifier… qu’ils ressentent la pression (cela a fait démissionner un membre de la Commission). Déposez des plaintes pénales avec des preuves ! Examinez les procès-verbaux des Commissions qui ont pris les décisions des enfermements, des inoculations obligatoires, et de toutes les mesures contre les droits de l’homme et les libertés fondamentales, afin de pouvoir engager des actions en justice sur la base de ces preuves.

Frappez à toutes les portes.

N’abandonnez surtout pas.

Ne cédez pas à la fatigue.

Quel est votre prochain objectif ?

Continuer maintenant à exposer au public les effets néfastes de ces inoculations, poursuivre en justice les personnes qui ont obligé les citoyens à recevoir ces substances, mais aussi les employeurs (entreprises) qui ont harcelé, contraint, discriminé, suspendu et licencié leurs employés parce qu’ils ne voulaient pas subir ces injections, afin que cela ne se reproduise plus jamais, et m’attaquer aux mensonges de la variole du singe.

Pour contacter Marco :

Marco Albertazzi

Coordinateur général

Movimiento Por La Salud Y La Libertad (Mouvement pour la santé et la liberté)

direccion@movlibertadcr.com |+ (506) 6050-9992

Rencontre entre Marco Albertazzi et Ariane Bilheran le 30 juin 2022.

Vidéo à voir ICI

Source : arianebilheran.com

Pour qui le 10 de der ?

Par : admin

Il faut bien le reconnaître, l’année 2022 est passionnante et riche en enseignements. En France, nous avons vu, par le biais des élections, que le peuple dans son ensemble est franchement abruti. Il a été incapable une fois de plus et donc une fois de trop d’identifier ses intérêts. Il a été incapable de sanctionner la corruption générale qui s’étale sans complexe devant ses yeux. Il a été incapable de voir que depuis plus de 2 ans, notre pays est gouverné par un cabinet de conseil privé étranger. Il a été incapable d’analyser sa situation sociétale qui est au bord du gouffre. Il est toujours incapable de comprendre que les projections américaines sous couvert de l’UE et l’OTAN sonnent le glas à ses dernières libertés et commodités matérielles. Il n’a toujours pas compris que les sous-jacents multi-directionnels de la crise Covid lui sont fatals. Observer un tel niveau de crétinisme, les bras nous en tombent. Le pire c’est que même la valeur instinctive de survie n’est plus ancrée dans l’esprit des gens. Que l’efficience de leurs réflexions intellectuelles soit inexistante est une chose, ne pas apercevoir que la fin existentielle est proche une autre et autrement dramatique. Les animaux sensés être dépourvus d’intelligence savent détecter un danger potentiel pour eux et réagissent pour s’en préserver. La populace a perdu ses perceptions primaires, ce qui est inouï voire ahurissant.

Avec la crise Ukrainienne, un nouveau paradigme mondial se profile. L’Occident s’effondre, les Brics s’étoffent. Dans tous les domaines, les Brics se rendent autonomes, créent leur propres outils (système de paiement, machine-outil, etc.). Il en est fini de la dominance oligarchique Anglo-américaine et c’est tant mieux. Le Wokisme, signe extérieur de dégénérescence sociétale absolue et moteur accélérant notre chute dans le chaos doit en effet disparaître. Seulement son éradication par la réalité des choses et par l’impact extérieur sur fond de conflit des polarités politico-économiques laissera un champ de ruines où nous erreront hébétés.

Pour ceux qui ne veulent pas voir ce qui se profile, voici quelques éléments de réflexions. L’élite occidentale veut détruire la concurrence incarnée dans les Brics pour imposer son hégémonie oligarchique à l’ensemble du monde. Cependant, le rapport des forces est très déséquilibré. Le monde occidental représente 882 millions d’individus, vieillissants de surcroît, les Brics asiatiques 4,8 milliards, Russie comprise. Il se rajoute dans ce rapport de force démographique les autres pays voulant se dédouaner de l’emprise occidentale tels l’Iran, l’Afrique éveillée, l’Arabie Saoudite et quelques autres pays d’Amérique du sud.

Militairement parlant, mis à part les USA, les pays occidentaux sont à la ramasse. La Russie a la suprématie dans l’efficience technologique militaire. Sur le plan économique, elle a toutes les ressources pour elle. Elle fournit à qui ne lui nuit pas l’essentiel énergétique et agricole (engrais, grains, etc…). Toutes les sanctions contre la Russie ont échoué. Elles ont été contre-productives puisque c’est nous qui en pâtissons. Les positions de l’UE sont suicidaires et c’est nous qui allons payer le prix exorbitant de la folie « van der Layenne ».

La guerre est mine de rien à nos portes. Les restrictions sont annoncées et quantifiées. Dans la crise énergétique, les pays européens commencent à se déchirer entre eux. Beaucoup refusent la réduction obligatoire de 15 % de leur consommation. L’industrie Allemande s’insurge. La Pologne refuse de partager son gaz avec les autres. La Hongrie fait bande à part et négocie avec Poutine. Bref, l’Europe politique commence à s’effriter. Avec la crise de l’Euro, le phénomène de désagrégation de la cohésion européenne semble se renforcer. Peut-être qu’un retour au souverainisme semble être enfin envisageable sérieusement. Toutefois, cette dernière réflexion est conditionnée au bon vouloir des prochains vainqueurs. Nous laisseront-ils l’usufruit ?

Notre prochain semestre sera dramatique. L’issue est devinable tant dans le domaine matériel que psychologique. Nous ne sommes pas prêts à subir les effets secondaires des restrictions et des lois martiales qui nous pendent au nez comme l’étaient nos grands-parents. Une hécatombe démographique est à prévoir et ce n’est pas le Covid qui en sera la cause majeure. Bien que le traitement expérimental anti-covid élimine 1/5000 ème de la population, les effets secondaires de notre effondrement sociétal seront bien plus mortifères. En un mot, nous serons détruits économiquement, politiquement, démographiquement, sociétalement. La fragmentation de notre société commence déjà à s’opérer à l’intérieur de nos périmètres géographiques. Les actes belliqueux inter groupes (ethniques, économiques, maffieux, idéologiques et politiques) que nous observons quotidiennement dans toutes les villes du monde occidental n’est que le prélude de notre avenir imminent. Nous allons nous retrouver dans le climat post chute de Rome.

Nous savons bien que nous sommes des Cassandre, mais tant que n’émerge pas depuis l’ONU ou d’un pays neutre une volonté d’apaisement et de paix, tous les mouvements géo-politiques actuels alimentent notre projection catastrophique. Le dernier rapport de l’OTAN et les mouvements actuels de la diplomatie étasunienne étayent notre analyse.

Signé :WD

« Se faire du blé en Ukraine »…

Par : admin

Bonjour à tous,

Les investisseurs américains ayant acheté une bonne part des meilleures terres ukrainiennes, les USA défendent donc, en Ukraine, des terres dont ils sont désormais propriétaires.

Lire ce très intéressant article, en lien ci après, qui m’avait échappé jusqu’alors.

Son titre ? Le blé ukrainien est-il américain ? On aurait pu titrer : « Se faire du blé en Ukraine » …….

https://www.librairie-tropiques.fr/2022/08/se-faire-du-ble-en-ukraine.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

On comprend mieux que l’intervention des russes puisse porter atteinte à certains intérêts US.

Général Dominique Delawarde

Se faire du blé en Ukraine

3 Août 2022

Le blé ukrainien est-il américain ?


Alain Jejcic


       Depuis l’entrée en vigueur de la loi sur la vente des terres agricoles il y a exactement un an, trois grandes corporations transnationales états-uniennes ont acquis pratiquement un tiers des terres cultivables ukrainiennes. Selon la « Australian national review » les états-uniens posséderaient désormais 17 millions des 62 millions d’hectares de l’Ukraine (superficie totale du pays) ; 28% de l’Ukraine serait donc américaine !

Les acheteurs, les propriétaires sont des firmes US bien connues puisqu’il s’agit de Cargill, Dupont et Monsanto. Ce qui cependant est moins bien connu c’est que derrière ces enseignes célèbres ayant pignon sur rue apparaissent des fonds d’investissements – structures financières quelque peu obscures, caractéristiques de l’agiotage « new age »-. Celles-ci, passablement obscures mais puissantissimes, disposent de capitaux qui font tourner la tête se chiffrant en trillions (c’est-à-dire en milliers de milliards) de dollars. Au nombre de celles qui opèrent en Ukraine on compte en particulier Vanguard, Blackstone et Blackrock dont les capitaux sont respectivement dix, six et 0.9 trillions de dollars.

Pour donner la mesure de l’état des choses, la revue australienne mentionne l’exemple de l’Italie où les terres cultivables représentent 16.7 millions d’hectares. Ainsi, le pouvoir des marionnettes kiéviennes a fait en sorte que trois compagnies étatsuniennes possèdent désormais en Ukraine plus de terres cultivables que l’Italie, membre du G7.

Du coup, lorsqu’on évoque le blé ukrainien et son exportation, la question se pose de quoi parle-t-on exactement ? Pourquoi omet-on systématiquement de mentionner les fonds d’investissements américains pourtant très importantes parties prenantes dans l’affaire et, pourquoi pas, principales bénéficiaires ?

Mais, outre ce questionnement à première vue platement économique, la question se pose de savoir comment et pourquoi l’Ukraine en est arrivé là ?

Lorsque le pays faisait partie de l’Union soviétique, la terre appartenait à l’état par l’intermédiaire des kolkhozes. Après la disparition de l’Union soviétique, les paysans, employés des kolkhozes, ont reçu en fermage les terres étatiques qu’ils cultivaient jusqu’alors. Par la suite, le statut de ces terres a été transformé pour devenir, au terme de longues procédures administratives, pleine propriété de ceux qui les cultivaient naguère, les anciens kolkhoziens. S’en est suivie alors une courte période pendant laquelle ont été autorisées des transactions, c’est-à-dire la vente et l’achat des terres. Mais, pour finir, dès 2001, un moratoire a été décrété mettant un terme à toute transaction. Cet état des choses a perduré peu ou prou durant les vingt années suivantes, jusqu’en 2021.

Du coup, comme ils ne pouvaient ni vendre ni acheter la terre, de nombreux anciens kolkhoziens, devenus propriétaires à la suite de la disparition de l’Union soviétique, se sont retrouvés devant le choix soit de continuer à travailler la terre, comme auparavant, soit, ce qui était nouveau pour eux, de la donner en location au prix de 150 dollar l’hectare l’an a des « opérateurs », surgit d’on ne sait où dans la foulée de la dislocation de l’Union soviétique. Ainsi, à l’ombre du moratoire des « opérateurs » sont devenus d’authentiques latifundiaires, pis des entreprises monopolistiques agricoles. De la sorte, si la terre continuait à appartenir, du moins formellement, aux anciens kolkhoziens, dans les faits elle était entre les mains « d’opérateurs » privés, rouages important, si ce n’est essentiel compte tenu de l’importance démographique de la paysannerie ukrainienne – représentant environ 30% de la population du pays -, du système oligarchique à la tête de l’Ukraine.

Cependant, la question de la propriété des terres agricoles en Ukraine demeurait en suspens, problème politique important, central, particulièrement sensible en pays slave qu’est l’Ukraine. La qualité de tchernoziom ukrainien, parmi les meilleures terres arables du monde, ajoutait encore à cet enjeu traditionnel d’autant plus que la production agricole ukrainienne participait de plus en plus aux échanges internationaux. Du coup, le débat s’enrichissait pour savoir s’il fallait, outre l’abolition du moratoire sur les transactions des terres agricoles, ouvrir aux ressortissants étrangers la possibilité d’acheter des terres en Ukraine. Un peu à la fois, progressivement l’idée s’imposait avec l’ouverture de plus en plus effective du pays.

Volodimir Zelensky, averti de la question, proposait de soumettre la question au pays par voie référendaire. Lors de manifestations paysannes il proclamait haut et fort que « la terre appartenait aux Ukrainiens » tout en stigmatisant « les Chinois et les Arabes » qui s’apprêtaient, selon lui, « à emporter notre terre par wagons ».

Le débat faisait rage et Zelensky, en habile bateleur, savait jouer du sentiment populaire pour lui conférer une orientation nationaliste, chauvine, voire xénophobe.

En dépit de l’opposition très majoritaire à l’abolition du moratoire sur la vente des terres agricoles on mettait en avant avec insistance la « justification ». Il fallait le faire, disait-on, car il s’est passé beaucoup de temps depuis l’adoption de cette mesure sans que le parlement ukrainien, la vrhovna Rada, ait mis en place un mécanisme suffisamment transparent pour organiser la vente et l’achat des terres comme le prévoyait la loi de 2001.

A cet égard, il importe de mentionner qu’au même moment des sondages d’opinion indiquaient que 81% des personnes interrogées se prononçaient contre la vente de la terre aux étrangers et que seuls 13% soutenaient la démarche préconisée par le Gouvernement. Par ailleurs, deux tiers des sondés estimaient qu’une décision aussi importante devait faire l’objet d’une consultation par référendum alors que plus de la moitié (58%) estimaient que la terre agricole devait demeurer propriété de l’état à l’exemple du Canada et de l’Israël (références importantes pour l’opinion publique ukrainienne).

Finalement, c’est le compte-rendu du mois d’avril 2021 du Fond Monétaire International, le plus important créditeur de l’Ukraine, qui emportait la décision en mettant l’abolition du moratoire comme condition sine qua non à l’attribution d’un nouveau paquet de crédits à l’Ukraine. Et le gouvernement ukrainien de s’exécuter contre l’avis très largement majoritaire de son opinion public. Dès lors les « opérateurs » avaient les mains libres pour transmettre les terres qu’ils avaient en gestion aux « investisseurs étrangers », ultima ratio du système économique ukrainien. Au préalable, ils devaient les acquérir, comme la loi désormais les autorisait de le faire, auprès des « petits porteurs » ex-kolkhoziens. L’opération, classique dans son genre, rondement menée, comme en témoigne le délai entre l’adoption de la loi par la vrhovna Rada et sa mise en application – à savoir l’acquisition par les compagnies américaine -, a évidemment rapporté gros à quelques malfrats proches du pouvoir kiévien.

Alors, après l’implantation d’une trentaine de laboratoires biologiques américains sur l’ensemble de son  territoire, l’Ukraine ajoutait, par la vente massive de ses terres agricoles aux corporations transnationales sous tutelle des fonds d’investissement américain, une dimension supplémentaire à son alignement atlantique. Si les laboratoires biologiques n’ont pas encore livré leurs secrets, en revanche en ce qui concerne les terres agricoles les choses semblent plus simples à élucider en répondant à la question : le blé exporté d’Ukraine est-il américain ?

P.S. Gageons que les inspecteurs qui vont examiner le navire libérien transportant la première cargaison de blé ukrainien au large du port d’Istanbul ce jour (3 août dans la matinée à partir de 10 heures GMT) auront la possibilité de répondre à la question. Ayant entre les mains les bordereaux et la documentation réglementaire, ils connaîtront ipso facto le propriétaire des céréales ukrainiennes.

A.J. le 3 août 2022  Tag(s) : #Alain Jejcic, #Blé, #Ukraine

Source : Librairie Tropiques

La Russie vue de Mars

Par : admin

Sans faire appel aux innombrables études géo-stratégiques à la sauce économique qui existent dans tous les cartons des universitaires et des milieux autorisés de par le monde, nous nous contenterons de nous mettre à la place d’un observateur Marsien qui depuis des temps immémoriaux observe notre planète avec son pot de pop-corn sur le bide.

En reprenant ses notes des dix derniers siècles, notre habitant vert sur la planète rouge se rend compte objectivement que le tournant Poutinien de la Russie délivre une libération sans précédant des peuples qui la composent. Pour la première fois depuis 1000 ans, les individus Russes peuvent et profitent d’une liberté individuelle qui offre l’expression et l’épanouissement privés. Les écoles de l’excellence, où tous les talents dans toutes les disciplines humaines y prospèrent, sont crées et surtout promues partout dans le pays. L’Université Lomonossov n’est qu’un point de convergence de la grande toile d’araignée éducative Russe.

Si l’Europe a dû pour se développer odieusement se fourvoyer dans le mouvement expansionniste appelé « conquête des amériques », puis « l’heure coloniale » pour finir en « hégémonie civilisationnelle », la Russie a un si immense territoire vierge qu’elle ne tombera pas dans les travers évolutifs de la conquête d’un « espace vital ». Étant le plus grand pays au monde géographiquement, ayant toutes les ressources naturelles fondamentales et secondaires avec des avancées technologiques dans beaucoup de secteurs, l’avenir de ce pays est assuré pour des siècles. C’est ce qui ennuie l’élite marchande corrompue car elle est privée de cette martingale. Poutine lui a retiré des mains la poule aux œufs d’or.

La Russie peut vivre en autarcie. Grâce aux divers embargos délivrés par l’élite mondialiste à l’esprit revanchard, ce pays est sorti des épreuves à chaque fois plus fort, plus autonome, plus performant. À chaque crise venue de l’extérieur, la Russie est montée en gamme avec la dièse de l’excellence. Dans l’actuelle crise dite « Ukrainienne » nous voyons bien que ce pays se montre de plus en plus fort dans tous les registres.

Diplomatiquement, la Russie vole de succès en succès. Dans sa traînée, toutes les ambassades et le personnel diplomatique de toutes les obédiences s’agitent. Les vols « spontanés » de certains dirigeants vassaux polluent plus la planète qu’ils ne trouvent d’efficience dans cette conjoncture qu’ils ont somme toute créé. La tentative africaine de Macron pour désamorcer la bombe Lavrov montre bien qu’il en est fini de l’ascendance Française dans ces territoires, comme partout dans le monde d’ailleurs. L’expansion de modèle informel Brics devient notable sous l’impulsion Poutinienne. Son noyau dur et ses satellites larguent les amarres et quittent le port Occidental malveillant. La prochaine étape pour les Brics sera de créer une nouvelle ONU sans les parasites Anglo-américains. En gros une assemblée mondiale sans les 882 millions d’occidentaux imbus de leur dégénérescence sociétale.

En quelques mois, en quelques mauvaises postures et déclarations, l’Imperium américain s’effondre. Les outils* de sa dominance ordinaire trouvent des concurrents performants et clivants. Le monde entier en à marre des ingérences malveillantes des USA et ses acolytes. D’un certain point de vue, notre Marsien peut comparer le bras de fer actuel avec la situation économico-philosophique qui a engendré la guerre de Sécession. L’enjeu majeur était et reste la dominance avantageuse entre une économie spéculative et une économie réelle. La folie américaine, qui tourne en boucle depuis 1913 dans cette économie fictive, ne fait pas le poids face à l’économie effective incarnée par la Russie et la Chine. Ces deux entités nous vendent du palpable, du concret, pas du vent tertiaire abstrait, souvent abscons, toujours chimérique, éternellement spoliateur.

Dans la prochaine conquête spatiale, la Russie donne encore le ton. Elle quitte le projet ISS et développe le sien avec déjà la Chine comme partenaire. D’autres pays non occidentaux rejoindront cette aventure. En terme général, sous tous les registres, toutes les ambitions souverainistes non vassales ou en voie d’émancipation, suivront et s’investiront dans cette fougue « bricsienne » inexorable. A contrario, sur tous les plans, les pays occidentaux éclateront. A ce jour, ils dérivent déjà. Globalement, ils sont à la ramasse.

Notre Marsien attend la suite des événements. Il est déjà à son deuxième pot de pop-corn, captivé par l’effervescence du moment. Il sait de par son expérience d’observateur qu’il a sous les yeux une rébellion souverainiste générale. Chacun joue ses intérêts propres dans ce grand concert des alliances. Il perçoit une volonté farouche des communautés historiques d’acquérir l’indépendance face aux délires mortifères du mondialisme fomentés par une élite corruptrice et spoliatrice.

Il se demande aussi s’il y aura prochainement, parmi le fourmillement de tous les cafards occidentaux, une blatte, étrangère par nature à leur culte belliqueux irrationnel, capable d’imposer le retour de la raison. Pourra-t-elle astreindre les esprits échauffés à des actes consensuels ? Est-ce que l’intérêt des peuples qui aspirent tous à la paix et à vivre harmonieusement sera remis au goût du jour ? Avec des Biden, des Zelenski et des Macron « Van der Layés » jusqu’au trognon, il n’est pas près de voir les gueux et les petites gens de par le monde recouvrer des temps de félicité.

Trump l’avait espéré à Davos, Poutine l’a fait. Le patriotisme est de retour. Seul un patriote comprend un autre patriote. Le respect naturel d’un autre moi patriotique est la seule garantie de paix car la paix est assujettie à la dévotion de la patrie que chacun honore et concède à l’autre. Paul Ricoeur rappelle que « Pour avoir en face de soi un autre que soi, il fallait avoir un soi » ce que la pensée mondialiste « Kalergienne » veut éradiquer.

* Monnaie, ascendant juridique, militaire, technologique, réseaux espions (Echelon, CIA, NSA,…), contrôle et endoctrinement de masse (Gafam, Davos,…), domination bancaire (SWIFT, JP Morgan, Rothschild…), attributs inquisitoriaux (Otan, ONU, FMI, OCDE, CEDH, etc.).

Signé : WD

Dès mars 2020 nous avons dénoncé les mesures prétendument sanitaires (confinement et autres privations de liberté)

Par : admin

Dès mars 2020 nous avons dénoncé les mesures prétendument sanitaires (confinement et autres privations de liberté), comme inefficaces car contraires à la vérité scientifique, les tests PCR chez les asymptomatiques comme une arnaque sans intérêt médical Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique de Emmanuel Macron, serait-il devenu complotiste ?

par Dr Gérard Delépine.

Dès mars 2020 nous avons dénoncé les mesures prétendument sanitaires (confinement et autres privations de liberté), comme inefficaces car contraires à la vérité scientifique, les tests PCR chez les asymptomatiques comme une arnaque sans intérêt médical uniquement destinée à faire croire à des poussées de l’épidémie et l’objectif officiel du zéro covid comme un mirage de la propagande marchande provax.

Depuis la mise sur le marché des pseudo vaccins et la propagande forcenée que martèlent les médias pour nous les imposer, nous répétons que les injections anti-covid ne sont pas des vaccins mais des médicaments, qu’elles sont totalement expérimentales et issues d’une technique jusqu’alors jamais utilisée en infectiologie, qu’elles ne protègent ni de la maladie, ni des transmissions, ni des formes graves, ni de la mort.

Ces constatations scientifiques des faits publiés par l’OMS ont été constamment traitées de fake news par de pseudo journalistes peu scrupuleux qui nous qualifient de complotistes en suggérant même que nous serions d’extrême droite, voire antisémites pour nous diffamer. Malheureusement pour ces mercenaires de la désinformation la vérité est têtue et ce que nous proclamons depuis près de deux ans et demi est progressivement confirmé et reconnu même par les anciens avocats des mesures sanitaires dès qu’ils quittent le monde imaginaire des simulations biaisées pour examiner le monde réel..

Un très bel exemple d’un retour très tardif au monde réel est celui de J.F. Delfraissy.

Confinement déclaré indispensable puis reconnu dévastateur

Début 2020 J.F. Delfraissy avait prétendu que le confinement était indispensable malgré ses doutes qu’il a récemment confié au Parisien : « Mais qu’est-ce qu’on a fait ? », avant de se rassurer rapidement : « Plusieurs autres membres du Conseil scientifique doutaient, eux aussi, et on s’est remonté le moral, se répétant qu’on n’avait pas d’autre choix ». Attitude vraiment incroyable d’un prétendu scientifique censé analyser la balance avantage/risques d’une mesure avant de la conseiller.

Un an plus tard malgré le bilan catastrophique avéré du premier confinement il récidivait avec Denis Malvy et Karine Lacombe plaidant pour une nouvelle astreinte à résidence de la population « Le confinement apparaît vraiment irrémédiable » !

Mais l’inefficacité sanitaire et les conséquences dramatiques des confinements ont depuis été largement démontrées par tous les scientifiques indépendants des gouvernements et des organismes qui les ont imposés.

En février 2021 dans une lettre au Lancet, J.F. Delfraissy reconnaissait enfin, avec 5 autres membres du Conseil scientifique que le confinement avait été nocif et qu’il fallait changer de politique : « il est temps d’abandonner les approches fondées sur la peur, fondées sur un confinement généralisé apparemment aléatoire ». « L’impact de l’enfermement général sur des économies entières a été dévastateur, le pire à venir étant le taux de chômage et la dette nationale ». « Les conséquences sociales et sanitaires (y compris la santé mentale) sont également colossales, en particulier pour les jeunes générations, bien qu’elles soient à faible risque en termes de morbidité et de mortalité par infection par le SRAS-CoV-2. »

Alors pourquoi a-t-il conseillé le premier confinement et persisté ensuite dans l’erreur plusieurs fois ?
Le scandale des passes inefficaces et discriminatoires

Le Conseil scientifique et son président ont présenté les pass comme des mesures permettant de retrouver les libertés sans risque alors qu’ils ne constituaient que des chantages aux libertés pour forcer à l’injection les gens qui n’en avaient aucun besoin.

Lors de son audition au sénat à la question : « Est-ce que le passe protège réellement ? La réponse de J.F. Delfraissy a été « non ».

Alors pourquoi ont-ils menti aux Français en prétendant le contraire ?

Le mirage du « Zéro Covid » reconnu un « échec total ».

Pendant près de deux ans le Conseil scientifique a fait croire que les mesures sanitaires et la vaccination allaient éradiquer le virus selon la stratégie du zéro covid inventée par les Chinois. Ils nous ont promis qu’on obtiendrait l’immunité collective après la vaccination de 60% des Français, puis de 70%, puis de 90%. Mais tous les pays (sauf la Chine) qui nous avaient précédé dans cette stratégie ont reconnu qu’il s’agissait d’un mirage impossible à atteindre dans le monde réel.

Mais après deux ans d’atteintes majeures à nos libertés fondamentales cautionnées par son comité prétendument scientifique J.F. Delfraissy avoue : « Le « Zéro Covid » est un échec total. Il faut vivre avec le virus ! »

Cette stratégie n’a jamais permis d’éradiquer une épidémie avec réservoir animalier connu comme l’est le Covid. Alors pourquoi l’a-t-il conseillée sinon pour vendre des prétendus vaccins ?

Les « vaccins sûrs et efficaces » devenus des « vax médicaments inefficaces ».

Le comité scientifique et son président ont validé tous les mensonges de Pfizer comme celui d’appeler vaccin un médicament expérimental ne contenant aucun antigène et celui « d’une efficacité de 95% » pour inciter la population à se faire injecter. Plus tard, alors que l’échec contre la diffusion virale devenait évident ils ont persisté. « Les vaccins sont efficaces contre le variant delta, si l’on a eu deux injections. il faut se faire vacciner » et quelques mois plus tard ils ont persévéré en prétendant « le vaccin est toujours efficace contre le Covid-19 (…) s’il a été administré trois fois ».

Encore plus choquantes ont été les déclarations de Delfraissy à Sciences-Po Lille conseillant la vaccination des plus jeunes qui ne risquent rien du Covid et celle poussant à la vaccination des femmes enceintes, hérésie scientifique jusqu’ici toujours contre-indiquée.

Ce n’est qu’après la fin annoncée de son comité anti scientifique que J.F. Delfraissy avoue « Ce n’est pas le bon vaccin ! Il ne protège pas contre l’infection et la contagion ».

Alors pourquoi ne s’excuse-t-il pas d’avoir menti pendant au moins dix-huit mois et des complications et des morts que ces médicaments expérimentaux ont causé ?

Le Pr. Delfraissy a été en pointe dans la propagande alarmiste et les décisions portant atteinte à nos libertés fondamentales en leur donnant un alibi scientifique mensonger. Il a bafoué et décrédibilisé la science en trompant les Français pour qu’ils supportent l’inacceptable.

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » (« Pantagruel », Rabelais)

Il reconnait enfin que ce sont les compagnies pharmaceutiques qui ont tout pouvoir sur les décisions prétendument scientifiques en rapport à ces pseudo vaccins. Mais pourquoi ne l’a-t-il pas dénoncé plus tôt et démissionné du conseil scientifique comme l’a fait très rapidement le Pr D. Raoult ?

Le ministre proclame son désir de transparence. Pour nous en convaincre, il faudrait qu’il fasse lever  le secret défense ubuesque qui pèse sur les 300 réunions et les 80 avis ou notes rédigés en deux ans et quatre mois par ce comité scientifique pour que chacun puisse en faire l’analyse.

À défaut, l’opposition parlementaire devrait l’exiger car qui peut croire que la divulgation de ces documents jusqu’à présent classés secrets, puisse renforcer la virulence du Sars-CoV-2 ?

La démocratie nécessite une information honnête et durant ces deux ans et demi, elle ne l’a pas jamais été.

Source : ns2017

Ukraine : ce que contient le rapport d’Amnesty International qui rend furieux Zelensky

Par : admin

Dans un rapport publié jeudi, l’ONG accuse l’armée ukrainienne d’utiliser des tactiques qui violent le droit humanitaire international et mettent en danger la population civile.

Après une enquête de quatre mois, Amnesty International a publié jeudi 4 août un rapport accusant l’armée ukrainienne d’employer des tactiques qui violent le droit humanitaire international. Selon l’ONG, les forces de Kiev mettent en danger la population civile en « établissant des bases et en utilisant des systèmes d’armement dans des zones résidentielles habitées, notamment des écoles et des hôpitaux ».

Selon le rapport, des attaques ont été lancées depuis des zones civiles habitées, alors même que l’armée ukrainienne n’a ni demandé aux civils d’évacuer les bâtiments environnants ni aidé les civils à les évacuer, « s’abstenant ainsi de prendre toutes les précautions possibles pour protéger la population ».

« Ces tactiques de combat violent le droit international humanitaire et mettent gravement en danger la population civile, car elles transforment des biens de caractère civil en cibles militaires », peut-on lire. Selon Amnesty, les frappes russes qui en ont résulté, dans des zones habitées, ont fini par tuer des civils.

Le rapport est le résultat de plus de quatre mois d’enquête sur le terrain, de la part d’une équipe d’Amnesty. Il se base sur des inspections, des témoignages de victimes et divers recueils d’informations.

« La victime et l’agresseur sur un pied d’égalité »

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a dénoncé jeudi soir le rapport d’Amnesty International, affirmant qu’il « transfère la responsabilité de l’agresseur à la victime ».

« L’agression contre notre Etat est injustifiée, invasive et terroriste. Si quelqu’un rédige un rapport dans lequel la victime et l’agresseur sont d’une certaine manière mis sur un pied d’égalité, si certaines données sur la victime sont analysées et que les actions de l’agresseur sont ignorées, cela ne peut être toléré », a-t-il ajouté.

Plus tôt dans la journée, le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba s’était dit « indigné » par les accusations « injustes » d’Amnesty International qui, selon lui, crée « un faux équilibre entre l’oppresseur et la victime, entre le pays qui détruit des centaines et des milliers de civils, de villes, de territoires, et le pays qui se défend désespérément ».

« Le fait de se trouver dans une position de défense ne dispense pas l’armée ukrainienne de respecter le droit international humanitaire », a déclaré Agnès Callamard, la secrétaire générale de l’ONG. Un commentaire qui fait écho au slogan de l’ONG : « Aucun gouvernement n’est au-delà de la vigilance. Aucune situation n’est sans espoir. »

We defend human rights 🌍
No govt is beyond scrutiny 🔎
No situation is beyond hope 🕯
Together, we are powerful ✊

— Amnesty International (@amnesty) August 3, 2022

« On ne travaille pour personne »

Amnesty International a toutefois, dans son rapport, insisté sur le fait que les tactiques ukrainiennes ne « justifient en aucun cas les attaques russes aveugles » qui ont frappé les populations civiles.

« Depuis le premier jour, nous documentons toutes les actions commises par l’armée russe. Nous avons publié sur leurs potentiels crimes de guerre, sur les bombardements délibérés en zones civiles, sur les marchés, les commerces, les hôpitaux… Nous avons alerté sur l’utilisation d’armes par soumission, sur les tortures et les viols et nous n’avons cessé de dénoncer l’anéantissement de la liberté d’expression et de manifestation en Russie », rappelle à « l’Obs » Jean-Claude Samouiller, président d’Amnesty International France.

« Nous ne mettons pas sur un pied d’égalité ces deux armées car on n’est pas sur un même niveau d’atrocités commises, mais nous ne travaillons pour personne. Notre travail est de documenter les droits humains et nous le faisons de la façon la plus objective possible », ajoute Jean-Claude Samouiller.

Par Mariana Abreu

Source : L’Obs

Guerre en Ukraine : Amnesty International accuse Kiev de mettre en danger la vie des civils

Europe 1 1,1 M d’abonnés

Au 163e jour de la guerre en Ukraine, trois nouveaux chargements de céréales ont quitté l’Ukraine en convoi vendredi matin, entamant une série de rotations régulières pour ravitailler les marchés agricoles, grâce à l’accord international signé en juillet, a annoncé le ministère turc de la Défense.

Source : Youtube

Appel à la Paix : Où sont les pacifistes ?

Par : admin

WD, l’un de nos fidèles lecteurs nous adresse un Appel à la Paix que nous partageons avec vous:

Il y a des incendies partout dans le monde et ce n’est pas du fait de la canicule. L’État profond américain met de l’huile sur le feu en Ukraine, active ses cellules au Kosovo, en Azerbaïdjan, provoque stupidement la Chine. Son relais Otaniste a délivré son plan belliqueux. Évidemment Israël réitère ses travers et les segments Sorosiens soufflent sur les braises de ses anciens feux. Le grand jeu des alliances pousse ses pions et reconfigure l’échiquier. On voit aussi de-ci delà, des manœuvres de la 5ème colonne. En bref, on est au bord de la troisième guerre mondiale.

D’ordinaire, il y a toujours une nation qui œuvre pour la paix. Son corps diplomatique cherche des solutions, des consensus et fait appel à la raison. À cette heure, que nenni. L’ONU brille par son absence tout comme l’ensemble des organisations pacifistes. Où sont les anti-militaristes, les utopistes citoyens du monde, les Haré Krishna de la planète ? Pas une seule bonne âme pour prendre son bâton de pèlerin et prêcher la bonne parole de l’apaisement. Pas un chantre de l’entente cordiale. Il semble que tout le monde veut un grand affrontement général pour redistribuer les cartes géo-politiques. Nous ne sommes entourés que par des chevaliers de l’apocalypse.

De notre point de vue en tant que gueux, qu’avons-nous à y gagner dans ce tumulte ? Pas grand-chose sinon la misère inhérente aux affres de la guerre.

N’est-il pas temps de manifester dans tous nos pays respectifs pour réclamer la paix ?

On est capable de descendre dans la rue pour réclamer un meilleur bout de gras donc on devrait être apte à exiger de nos dirigeants la paix. Ces derniers sont obnubilés par les intérêts de leurs castes, d’être conformes à leur vassalité et à la projection de tirer profit individuellement de la situation.

N’oublions pas que c’est nous les roues du carrosse et tous les nids de poule sont pour nous. Les chocs du parcourt met en danger notre intégrité. Les indigents qui vont à la soupe populaire ne sont pas les faiseurs de guerre, mais bien les moins que rien que nous sommes.

Alors nous demandons à toutes les organisations politiques, associatives, syndicales et aux âmes de bonne volonté d’organiser une grande parade pour la paix à travers le monde.

L’intérêt général de par la planète doit imposer la fin des impérities de l’état profond américain source de guerre depuis 1776.

Il est grand temps de le remettre à sa place dans la boite de Pandore.

Signé : WD

Loire-Atlantique : Un gendarme traîné sur 100 mètres par un motard lors d’un contrôle

Par : admin

Un gendarme a été blessé lors d’un contrôle dans la nuit du jeudi 4 au vendredi 5 août 2022 à Guérande, en Loire-Atlantique.

Peu après minuit, une patrouille de trois gendarmes aperçoit un individu sur une motocross. Alors que les militaires descendent de leur véhicule pour contrôler le pilote du deux-roues, celui-ci redémarre.

Comme le relate Ouest-France, l’un des gendarmes a agrippé l’individu qui l’a traîné sur environ 100 mètres. Le militaire a fini par lâcher. Il souffre de contusions et de brûlures ainsi que d’un traumatisme à un genou. Il s’est vu prescrire un jour d’ITT.

Le motard, a quant à lui, pris la fuite. Une enquête a été ouverte afin de retrouver l’auteur des faits. Celle-ci a été confiée à la brigade de recherches de la compagnie de Saint-Nazaire.

Source : Actu Forces de l’ordre

Béarn : Un individu se fait passer pour un policier et tente de menotter une jeune fille

Par : admin
Un individu âgé de 36 ans sera jugé lundi 8 août à Pau pour avoir tenté de passer des menottes à une jeune fille à Escos en Béarn.

Les faits se sont produits le mercredi 3 août 2022 quand l’individu a suivi en voiture une jeune fille circulant à bord d’un cyclomoteur. L’homme aurait ensuite activé un dispositif sonore laissant croire à une sirène de police ou de gendarmerie pour la contraindre à s’arrêter.

Une fois descendu de son véhicule, il aurait tenté de lui passer de force des menottes mais la victime, qui s’était méfiée (l’homme portait un bermuda, une bouteille apparaissait dans sa voiture), s’est débattue et est parvenue à prendre la fuite.

Sous le choc, elle a contacté les forces de l’ordre qui ont interpellé l’individu directement chez lui. Lors de la perquisition de son domicile, le matériel sonore et plusieurs paires de menottes ont été découverts.

Bien connu des services de police pour des faits similaires, l’homme avait déjà été condamné pour enlèvement. Il était par ailleurs sous suivi socio-judiciaire. Il sera jugé le 8 août prochain.

Source : Actu Forces de l’ordre

Bilan de cinq mois de guerre en Ukraine et la ligne de front s’effondre!

Par : admin

Par Brigitte Bouzonnie.

Je fais le point. Cinq mois que la guerre en Ukraine est déclarée. Depuis le 24 février 2022. La guerre en Ukraine, c’est comme les poupées russes. D’abord, il y a la guerre “officielle” déclarée par Poutine le 24 février dernier. Puis, très vite, si on s’intéresse au sujet, on tombe sur une seconde guerre impérialiste voulue par le camp mondialiste depuis 2014. Depuis Obama. Ce n’est pas moi qui le dis, mais Attali lui-même dans un de ses livres remontant à 2015. Attali, répète-jacquot bien connu de tout ce qui se dit à Davos et dans les cercles mondialistes. C’est un vieux projet de l’état profond américain : vouloir faire la guerre au Donbass, puis attaquer la Russie, le cas échéant, avec des armes nucléaires. D’ailleurs, l’analyse de la chronologie des évènements du mois de février 2022, montre que Poutine a anticipé d’une petite semaine une guerre impérialiste voulue par Biden. Ce qui lui a permis de confisquer les centrales nucléaires comme Tchernobyl.

Je fais le point. Les russes ont gagné les victoires de Marioupol, Severodonetz, Lissytchansk. Personne n’en a parle. Les médias au ordres de l’OTAN ont même eu le toupet infernal de dire que Marioupol était une victoire de Zélensky : Bonjour Orwell ! Personne n’a parlé de ces trois victoires consécutives des russes. Tout de même, il y a eu un journaleux de LCI pour dire avec mépris : “Poutine a gagné quelques batailles’ (sic) : cela ne s’invente pas !

Je fais le point. Sur les réseaux sociaux, cela ne se passe pas du tout comme prévu. Pendant les deux ans de Covid, 2002 et 2021, nous étions un petit groupe d’actifs anti Covid, anti vaccination, connus (Didier Raoult, Christian Perrone, Nicole et Georges Délépine, Louis Foucher, Reiner Fuelmich, Robert Kennedy junior, André Bercoff, Jean-Dominique Michel), et inconnus, restés groupés malgré toutes nos différences. Et les 24 mois pendant lesquels a duré la pandémie. Inversement, lorsque la guerre en Ukraine s’est déclenchée, je pensais qu’il en irait de même : c’est à dire qu’il y aurait un groupe dense, compact, “anti guerre impérialiste en Ukraine voulue par les américains” : tout comme il y a eu des militants contre l’absence de masques pendant le premier confinement, puis anti vaccins sans nuance. Alors que, pas du tout. Rien que le mot “anti guerre impérialiste des américains en Ukraine” n’apparait jamais dans les posts du fil d’actu de Facebook : comme s’il s’agissait d’un gros mot !

Un exemple entre mille : au mois de juillet 2022, après 50 articles postés contre la guerre de l’OTAN, je viens de me faire traiter sur Tweeter “d’anti vaccins, responsable de nombreux morts” (sic) : alors que cela fait bien six mois que je n’ai rien écrit sur le Covid et les vaccins. Une volonté évidente de ne pas nommer le présent problème !

J’ai l’impression, comme pendant le Tour de France, de faire une échappée en solitaire avec Karine Béchet-Golovko, Thierry Meyssan et Jacques Baud. Mes amis Dominique Kern, Monika Karbowska, Jean-Pierre Combe, Aymeric Monville et autres amis du PCRF. Des militants avisés comme Erwan et Sylvia Castell. Danièle Bleitrach. Régis de Castelnau. Les sites “Les 7 du Québec” et “Réseau International”. Et c’est tout, et c’est tout.

Dans leur immense majorité, les facebookiens ont choisi l’expectative. La posture du “spectateur dégagé”, pour parler comme Nietzsche. Comme on regarde un match à la télé. Comme on regarde par la fenêtre un couple en train de se disputer dans la rue. Rien à voir avec les choix clairs de notre jeunesse, lorsque toute la population était instinctivement “contre” la guerre du Vietnam !

C’est vrai que depuis la victoire de Marioupol, il y a des facebookiens, qui trouvent que Poutine a de beaux yeux. Ce qu’ils aiment dans Poutine c’est le vainqueur. Mais, à supposer que par malchance, les américains reprennent Marioupol, il n’aurait plus du tout de beaux yeux. C’est donc un Poutinisme indexé, intéressé sur la seule réussite des russes. Moi dans ma jeunesse, on était militant(e), que notre projet de changer le monde réussisse ou pas.

Nul doute que dans cette fausse conscience généralisée, portée inconsciemment par son propriétaire mouton, pensant qu’il s’agit là d’une attitude “normale”, “allant de soi”, Macron est à la manoeuvre pour brouiller notre pauvre jugeote ! Pour la macronie, il ne faut pas que le Peuple français comprenne à minima ce qui se passe en Ukraine : savoir critique, attention, danger !


COMPLÉMENTAIRE

https://www.moonofalabama.org/2022/08/ukraine-sitrep-on-the-ground-report-ukrainian-frontline-collapses.html

Ukraine SitRep – Rapport sur le terrain – Effondrement de la ligne de front ukrainienne

Vous trouverez ci-dessous une traduction automatique légèrement modifiée d’ un article paru hier sur le site ukrainien censor.net . La pièce a été promue par Yuri Butusov , un correspondant militaire ukrainien bien connu. Il s’agit à l’origine d’une publication sur les réseaux sociaux par quelqu’un qui était en première ligne à Pisky, immédiatement au nord-ouest de la ville de Donetsk.

Le contexte:

Au cours des deux à trois derniers mois, la partie ukrainienne a utilisé ses positions à proximité de la ville de Donetsk pour bombarder plus ou moins au hasard la population civile du côté affilié à la Russie. Après de sérieuses protestations, le commandement militaire russe a accepté de lancer une opération de contre-artillerie dédiée pour mettre fin au harcèlement meurtrier ukrainien.

Ses « rapports sur les conneries » quotidiens, voici celui d’hier (3 aout 2022), ont depuis inclus des lignes comme celles-ci presque tous les jours :

Dans le cadre de la guerre de contre-batterie, 2 batteries d’artillerie d’obusiers Giatsint près de Dzerzhinsk et Novhorodskoye, la République populaire de Donetsk ont ​​été touchées.

4 pelotons de Grad MLRS et 9 pelotons d’artillerie sur des positions de tir près de Seversk, Kirovo, Artemovsk, Avdeevka, Peski, Orlovka, Shakhterskoye, Velikaya Novoselka en République populaire de Donetsk, Dobropolie dans la région de Zaporozhye, Shirokoye, Bereznevatoye dans la région de Nikolaev, Russkaya Lozovaya et Nortsovka dans la région de Kharkov.

La campagne systématique de contre-artillerie a sérieusement détérioré la puissance de feu ukrainienne déjà rare.

La partie russe a également changé la direction principale de sa poussée du front nord de la direction Sievierdonetsk-Lysichansk-Siversk vers une poussée plus au sud. L’opération offensive actuelle est concentrée au nord-ouest et à l’ouest de la ville de Donetsk en direction d’Avdivka. Il y a une opération d’enveloppe qui se déroule au nord et au sud pour encercler cette ville extrêmement fortement fortifiée.

Le territoire rouge à gauche de la ligne rouge marque des parties de progrès récents.

Source : carte UA en direct – plus grande

Pisky est la partie sud de cette opération d’enveloppe.

plus gros

Après d’intenses préparatifs d’artillerie, les forces russes nettoient actuellement – lentement, lentement – les lignes de bunkers et de fossés en béton armé qui ont été construits du côté ukrainien au cours des 8 dernières années. Voici maintenant la vue de cette bataille du côté ukrainien (traduction automatique éditée, pour une traduction alternative, voir ceci .) (Remarque : 300 est l’indicatif de fret militaire pour les blessés, 200 pour les soldats morts) :

Pisky. Hachoir à viande

Auteur : Serhiy Gnezdilov

Qu’y a-t-il à perdre, que peut-on m’enlever d’autre au sixième jour de mon enfer personnel, à Pisky, à un kilomètre de la première rue de Donetsk, en Ukraine ? Les corps de ceux qui m’étaient plus chers que ma famille gisent sous la chaleur des tranchées, brisés par le calibre 152. Comme je l’ai écrit plus tôt, 6 500 obus par putain de village en moins d’une journée.

Cela fait déjà six jours de ce genre, et je ne peux pas imaginer comment même un petit nombre de nos fantassins ont survécu à ce barrage de tirs ennemis.

Non, je ne pleurniche pas.

Deux mortiers 82 et 120 travaillent de notre côté.

Parfois, ils se réveillent et « éternuent » deux canons d’artillerie en direction de Donetsk.

Nous répondons à peine. Il n’y a pas de tir de contre-batterie, dès le départ, l’ennemi met des obus d’artillerie dans nos tranchées sans aucun problème, démantèle des positions très solides et concrètes en quelques dizaines de minutes, poussant notre ligne de défense sans pause ni repos minimal.

Avant-hier, la ligne a rompu, et une rivière de 200 ou 300 [tués/blessés] a été déversée. Je ne publierai aucune statistique, c’est interdit dans notre pays, mais vous n’avez aucune idée du nombre et du pourcentage de pertes.

C’est un sacré hachoir à viande, où le bataillon retient simplement l’assaut avec ses corps.

Depuis près d’une semaine, nous attendons au moins une sorte d’aide qui toucherait l’artillerie ennemie, nous, je le répète, sommes tirés en toute impunité avec tout ce dont le système militaire russe est riche, leur aviation fonctionnait aujourd’hui.

Je suis fier du leadership du bataillon qui est resté ici avec nous. Le combattant est avec nous, tout le monde est avec nous, confus, léger 300, bandé et revenu après quelques heures à la position, si vous pouvez appeler ainsi ces ravins sans fond.

Il y a une guerre en cours.

Mais sans combat de contre-batterie, il se transforme en un hachoir à viande insensé, où une quantité insensée de notre infanterie est broyée en une journée.

Vouliez-vous vraiment la vérité ? La voici, la vérité nue.

La réserve se dirige vers la position, ferme la percée et après cinq minutes, une seule des 15 personnes reste intacte.

Les corps gisent au sol. Si c’est un 300 léger, vous aurez peut-être de la chance, vous vous évanouirez, et vous sortirez à pied, vous atteindrez les médecins.

Ils ont juste pris un 300 [blessé]. Il a crié tout le long : – « Où est le soutien ? Où est l’artillerie ? Pourquoi avons-nous été abandonnés ? Pourquoi personne ne nous a-t-il couverts ? »

Je ne sais pas, mon ami, pourquoi personne ne nous a couverts… Il hurle, et j’ai honte d’être encore sain et sauf, seulement quelques bons assourdissants.

J’ai vomi, je me suis énervé, je suis désolé, et je suis de retour à l’action.

Toutes les réserves sont détruites, le matériel militaire est en feu, l’ennemi s’approche et occupe sans problème nos positions après un nouveau barrage d’artillerie.

En ce moment nous perdons Pisky, toutes nos ressources humaines et matérielles sont presque épuisées.

Denys, un habitant de Marioupol, qui m’a dit « eh bien, je fais confiance à la personne arrêtée [le conseiller Zelenski Arestovich], nous allons tout rendre très bientôt » est mort. Il a été blessé deux fois, ils l’ont bandé directement dans la tranchée, ils lui ont dit, Denchyk, allez à l’évacuation, mais il a répondu « les gars, je ne vous abandonnerai pas ».

Tous deux blessés pour la première fois, et après la deuxième blessure, il a continué à riposter.

Nous n’avons toujours pas pris son corps. Sur les ruines de Pisky, il est allongé les bras tendus et le regard figé. Il demande vengeance. Comment puis-je refuser sa dernière demande ? Comment pouvons-nous tous quitter Dan ?

Je crois que Dimka a survécu après tout. Parce qu’il ne pouvait pas mourir, étant récemment revenu de l’hôpital, venant de proposer à sa petite amie. Ils disent qu’après l’une des paroisses, il a tout simplement disparu. Il s’est endormi avec de la terre. Mais, je crois que c’est une erreur, et il est vivant. Espoir et attente insensés.

Je sais, mon pays n’aime pas penser à haute voix. Mais, je n’avais pas le choix entre la victoire et l’arrestation. La vérité doit être entendue, pas des chuchotements dans la cuisine. Bien sûr, il volera séparément pour ce poste, car comment ? Oui, l’État ment-il à ses propres citoyens?

Je ne serais pas surpris si quelqu’un disait aujourd’hui: « L’agent du Kremlin Sirozh a parlé du plan brillant des vainqueurs sur le front de Donetsk, pendons-le au pacificateur. »

Je me suis amusé à dire que tout est sous contrôle. Maintenant à Pisky, tout n’est sous le contrôle de personne, mais pour une raison quelconque, la situation est étouffée.

Sonnez les cloches brisées pendant que nous couvrons Pisky de corps.

Nous avons besoin d’artillerie.

Donnez-nous quelque chose ici à quoi nous raccrocher.

Maintenant, mettez-vous à la place de Serhiy Gnezdilov, Denys ou Dimka. Pensez ensuite aux politiciens qui parlent gentiment de la résistance ukrainienne héroïque et envoient ces hommes se faire massacrer sans gain possible.

Désolé Serhiy, plus d’artillerie ne le fera pas. La partie russe ne ferait que le broyer en quelques jours. Combien des 120 obusiers américains M-777 qui ont été donnés à l’Ukraine existent encore ? Peut-être une dizaine d’entre eux, la plupart endommagés ?

D’autres opérations sont en cours. Au nord du front de Donetsk, il y a une poussée vers Bakhmut (également connu sous le nom d’Artomovsk). Hier, Soledar, au nord de Bakhmut, aurait été en grande partie capturé. Vershyna et Zaiseve, au sud de celle-ci, sont également parties ou tomberont bientôt.

plus gros

La partie ukrainienne a annoncé haut et fort une contre-offensive à venir sur le front sud vers la ville de Kherson. Mais le nombre d’unités russes dans cette zone plus vaste a depuis été augmenté à un niveau qui rend une nouvelle offensive russe vers Mykolaïv (Nikolaev), Kryvyv Rih (Krivoy Rog) ou Zaporitzhia plus probable que tout ce que la partie ukrainienne pourrait faire.

plus gros

La partie russe mène également une campagne continue contre les réserves ukrainiennes, les quartiers généraux de brigade et les installations militaires ou les camps de stockage temporaire loin derrière la ligne de front immédiate. Ces attaques moins visibles tuent un grand nombre de soldats ukrainiens. Extrait du ‘rapport clobber’ d’hier (également ici ):

À la suite de la frappe des forces aérospatiales russes sur les positions de combat de la 54e brigade mécanisée de l’AFU près de Mar’inka dans la République populaire de Donetsk, plus de 50 nationalistes du 2e bataillon de cette unité ont été détruits.

Des armes de haute précision des Forces aérospatiales russes ont frappé un point de déploiement temporaire de la Légion étrangère ukrainienne près de la ville de Nikolaev. Les attaques ont entraîné l’élimination de jusqu’à 250 nationalistes et de 20 unités de matériel militaire.

Les frappes de haute précision des forces aérospatiales russes ont éliminé jusqu’à 500 nationalistes de la 92e brigade mécanisée de l’AFU et une grande quantité d’équipements militaires à Merefa et Chuguyiv dans la région de Kharkov.

Le bombardement des positions de combat du 16e bataillon de la 58e brigade d’infanterie motorisée de l’AFU près d’Artemovsk a entraîné l’élimination de plus de 130 nationalistes. Les militaires restants du bataillon, au nombre de 70, ont quitté précipitamment leurs positions et sont partis pour Konotop, dans la région de Soumy, où ils ont été désarmés et déclarés déserteurs.

Le 21e bataillon de la 56e brigade d’infanterie motorisée, qui avait subi des pertes importantes près de Peski, a essuyé des tirs d’artillerie de l’AFU lors de sa retraite à Vodyanoye et a été presque complètement éliminé.

Remarquez le dernier paragraphe. L’unité de Pisky (Peski), d’où Serhiy Gnezdilov faisait rapport, se retirait vers Vodiane (Vodyanoye), au nord de Pisky (voir la deuxième carte ci-dessus). Sur leur chemin, les Forces armées ukrainiennes (AFU) ont ouvert le feu sur eux, tuant presque tous ceux qui avaient survécu aux attaques russes contre Pisky.

Était-ce une punition pour la retraite déjà tardive ? Ou était-ce une erreur d’identification par un observateur d’artillerie avancé qui pensait que ces forces ukrainiennes en retraite attaquaient des unités russes ? Je ne sais pas, mais…

Soit dit en passant – le nombre de victimes de l’adversaire donné par le ministère russe de la Défense est probablement surestimé (comme tous ces chiffres le sont). Mais même si seulement la moitié de ces ~900 revendiqués hier ont vraiment été blessés ou tués la veille, les pertes sont toujours dévastatrices. En 1967, au plus fort de la guerre du Vietnam, les pertes américaines, morts et blessés, étaient au maximum d’environ 200 par jour . Nous en voyons plusieurs du côté ukrainien chaque jour.

Ce n’est pas durable. Le gouvernement ukrainien aurait dû abandonner la lutte inégale il y a des mois. C’est un immense crime de l’encourager davantage.

Publié par b le 3 août 2022 à 8:07 UTC | Lien permanent     MoA – Ukraine SitRep – Rapport sur le terrain – La ligne de front ukrainienne s’effondre (moonofalabama.org)

Source : Les 7 du Quebec

Annecy : Un policier municipal ouvre le feu sur un individu armé près de la gare

Par : admin

Un policier municipal a ouvert le feu sur un individu armé à Annecy ce vendredi 5 août vers 18h30 près de la gare.

Ce vendredi, un individu a été grièvement blessé par balles devant la gare d’Annecy. Alertés par des passants, les policiers municipaux d’Annecy sont intervenus à la gare routière, rue de la gare alors qu’un homme y exhibait une arme à feu.

Sur place, l’individu s’est mis a menacer directement les policiers municipaux avec son arme à feu. Face à cette menace, l’un des policiers a ouvert le feu. Trois ou quatre coups de feu ont été tirés et le mis en cause a alors été sérieusement blessé.

Son pronostic vital ne serait plus engagé selon le vice-procureur de la république Pierre Filliard qui s’est rendu sur place. La police nationale d’Annecy est ensuite intervenue en renfort et l’homme grièvement blessé a été évacué par le SMUR à l’hôpital d’Annecy.

Les constatations d’usages ont été réalisées par la police technique et scientifique. Selon nos informations, l’arme du mis en cause serait en réalité une arme factice. La caméra piéton de l’agent de police municipale a été placée sous scellé, elle était en fonctionnement au moment des tirs.

Dans le cadre de l’enquête, le policier, auteur des coups de feu, a été placé en garde à vue. Le maire d’Annecy, François Astorg a apporté son soutien au policier municipal, évoquant l’utilisation de son arme “dans un contexte très particulier.”

Source : Actu Forces de l’ordre

Place d’Armes : Billet d’humeur

Par : admin

Le billet d’humeur d’Eric VIENNE, Secrétaire Général de Place d’armes.

La Macronie dépassée par… ses propres turpitudes !

Le ministre de l’intérieur, M. Darmanin, probablement commandité par son patron Jupiter, se

décide (enfin) à réagir à des pratiques et des propos anti-FRANCE… il prend la décision, es

qualité, de faire expulser un imam tenant (depuis des années) des propos antisémites,

homophobes et anti républicains, anti juifs et de surcroît, en situation irrégulière sur le territoire

français depuis le mois de juin.

L’expulsion de ce prédicateur n’aurait toutefois pas été possible avant la loi luttant contre le

séparatisme promulguée en août 2021.

Honnêtement, j’ai failli aller allumer un cierge, me disant « ça y est, ils ouvrent les yeux ! ».

Las, j’apprends ce jeudi 5 août 2022, que le tribunal administratif, contredisant la Cour

Européenne des Droits de l’Homme qui avait validé la décision (pour une fois!) décide qu’il doit

en être autrement !

Je ne suis pas qualifié pour « juger » de la pertinence de cette décision.

Néanmoins, en qualité de français de souche, blanc, et hétéro de surcroît, je me demande qui a

bien pu nommer ces magistrats du tribunal administratif ?

Sont-ce des membres occultes des frères musulmans, des suppôts de Satan ou des recasés de

la précédente législature ?

Puis, je m’interroge : que vient faire le tribunal administratif dans cette affaire ?

Je me documente… ainsi j’apprends que :

– il est compétent lorsque le litige implique : un acte d’une administration : (recours de

pleine juridiction) annulations d’élections locales par exemple, une décision d’une

administration : (recours pour excès de pouvoir) permis de construire, titre de séjour,

etc…

– devant le tribunal administratif, le juge dirige l’instruction et décide des mesures

nécessaires pour résoudre le litige. La procédure est écrite (les arguments sont

échangés par des écrits appelés mémoires) et contradictoire (chaque partie a

connaissance des arguments de la partie adverse).

– Quels sont les types de recours contentieux

1) Le contentieux de l’excès de pouvoir.

2) Le recours de plein contentieux (ou de pleine juridiction)

3) Le contentieux de l’interprétation et de l’appréciation de légalité

4) Le contentieux de la répression.

Donc, sachant que le dernier recours est le Conseil d’Etat, je fouine un peu… et découvre que le

Conseil d’Etat, c’est :

– Présidente : Sylvie Hubac, née à Tunis, haute fonctionnaire française. Après avoir présidé

plusieurs établissements culturels, elle est directrice du cabinet du président de la République

française de 2012 à 2015 et représentante personnelle du président de la République comme

coprince en Andorre.

– Président adoint : Thierry Tuot, né à Mantes-la-Jolie , haut fonctionnaire français.

Conseiller d’État, spécialiste notamment de l’immigration, a émis sur ce thème plusieurs

ouvrages ou rapports, certains argumentant sur les bienfaits de l’immigration et des mélanges

de population, et d’autres éreintant la politique d’intégration de la France,.En 2013, il émet à la

demande de Jean-Marc Ayrault un nouveau rapport sur la politique d’intégration de la France,

document qualifié d’inquiétant, d’audacieux ou de rapport au vitriol. Il est auditionné à plusieurs

reprises par les membres de l’Assemblée nationale, notamment sur l’accès des étrangers aux

logements sociaux, sur les titres de séjour, et sur les foyers réservés aux immigrés âgés.

Parmi ses propositions, le rapport préconise de modifier le nom des rues afin de les renommer

« en écho avec l’histoire des migrations », de régulariser automatiquement les immigrés

clandestins qui sont en mesure de prouver qu’ils vivent en France depuis plus de cinq ans et de

naturaliser tous les immigrés ayant suivi une scolarité en France. Devant la polémique

engendrée par ces propositions, Thierry Tuot se défend d’être le coordonnateur de ces travaux,

son apport se limitant au rapport intitulé La grande nation : pour une société inclusive.

On parie sur la suite ? Ou pas…

Source : Place d’Armes

BIDEN VAXXINÉ ENCHAÎNE COVID SUR COVID 🤔

Par : admin

Sur la chaîne Mainstream GB News la vérité sur les vaxxins sort de plus en plus au grand jour, avec la franchise caractéristique de Mark Steyn…💥💥

Source : Rumble

Delfraissy : « Le “Zéro Covid” est un échec total. Ce sont les médias qui poussent à ça. Il faut vivre avec le virus ! »

Par : admin

« …il faut arrêter, il faut redevenir raisonnable« 

Ça rappelle les propos qui commencent à dater d’un pr marseillais !

Après nous avoir dit la vérité sur le vaccin — « Ce n’est pas le bon vaccin ! Il ne protège pas contre l’infection et la contagion » —, Jean-François Delfraissy assure (voir vidéo ci-dessous) que la stratégie du « Zéro covid » était une erreur. « C‘est un échec total, mais total, il faut le dire ! Il faut arrêter de laisser dire tout et n’importe quoi. C’est un échec total en terme de mortalité, morbidité, d’accès aux droits humains… il faut arrêter, il faut redevenir raisonnable… »

Si le président du Conseil scientifique, pendant ces deux dernières années, savait que c’était une voie sans issue, pourquoi n’a-t-il rien dit ? À cette question, le médecin Delfraissy a trouvé son coupable : « Ce sont les médias qui poussent à ça. Moi je m’oppose formellement à ça pour dire que le “Zéro covid” ce n’était pas la solution ; que d’emblée, il fallait dire il y a dix-huit mois : on va vivre avec le variant […] c’était une solution qui était réaliste dans nos pays européens. Sur les grandes directions, ne nous trompons pas quand même. Il faut arrêter un moment donné. »

Voilà. Les Français seront ravis d’apprendre — par la bouche du président du Conseil scientifique covid-19 qui tire sa révérence le 31 juillet — qu’ils se sont fait vacciner pour rien, confiner pour rien, menacer de perdre leur travail pour rien. Que cela a duré dix-huit mois et qu’il fallait simplement vivre avec. C’est, dans les grandes lignes, le discours des complotistes de la première heure, dont Le Média en 4-4-2.

Pour visionner la vidéo source :

Source : Echelle de Jacob

Savigny-le-Temple : Un policier met fin à ses jours au poste de police

Par : admin

Un policier de Savigny-le-Temple a mis fin à ses jours ce jeudi soir.

Le policier a été retrouvé au poste de police aux alentours de 23h00. Celui-ci était seul et a utilisé une arme à feu pour commettre l’irréparable. Comme l’explique le journaliste Amaury Brelet, le fonctionnaire est décédé à 2 heures du matin à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière.

Dans un courrier, le policier a expliqué son geste par la séparation d’avec sa compagne. Il était père de deux enfants.

🔴 [Info @Valeurs] Un policier s'est suicidé avec une arme à feu cette nuit au poste de Savigny le Temple (77) où il était seul. Découvert à 23h il est mort à 2h à la Pitié. Dans un courrier il a expliqué son geste par la séparation d'avec sa compagne. Il avait deux enfants. #RIP

— Amaury Brelet (@AmauryBrelet) August 5, 2022

Une ligne d’écoute est disponible pour les fonctionnaires victimes d’agressions ou de menaces au 08.00.95.00.17, tous les jours, de 5 heures à 23 heures et une cellule de soutien psychologique est aussi ouverte 24h/24 au 08.05.23.04.05. Les appels sont anonymes, confidentiels et gratuits.

Si vous avez des idées suicidaires, en parler peut tout changer. Appelez le 3114, écoute professionnelle et confidentielle, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Appel gratuit.

Source : Actu Forces de l’ordre

bandeau-Asso-APG-1024x91 Resized

L’Association Professionnelle Gendarmerie (APG) présente, à sa famille et ses collègues, ses sincères condoléances.

Depuis le 1er janvier 2022 à ce jour, 33 Policiers, 13 Gendarmes, 2 policiers municipaux se sont donnés la mort. Nous publions ci-dessous une liste qui, nous nous l’espérons, ne s’allongera pas comme l’année dernière.

bougie-carree600x400

4 janvier 2022, 1 policier (réserviste) 61 ans, affecté au commissariat de Besançon (25)

14 janvier 2022, 1 gendarme, Yann P. 40 ans, Brigade de Fumay (08)

14 janvier 2022, 1 policière, 23 ans affecté à Lille (59)

14 janvier 2022, 1 policier, Arnold 22 ans, compagnie de garde de l’Élysée Le Kremlin-Bicêtre (94)

15 janvier 2022, 1 policier, 30 ans affecté à la BRIF au sein de la DRPJ (77)

18 janvier 2022, 2 policiers, 36 et 43 ans, affectés à LILLE (59) et Strasbourg (67)

21 janvier 2022, 1 policier, affecté à la CRS de Pau (64)

23 janvier 2022, 1 policier, 22ans, affecté à la BST15 de Marseille (13)

27 janvier 2022, 1 policier, affecté au Commissariat de RENNES (35)

29 janvier 2022, 1 policier, Samuel D., était un policier en fonction à Valenciennes (59)

30 janvier 2022, 1 policier, Mickaël, 50 ans à la Police au Frontière (PAF) de Roissy (95)

10 février 2022, 1 policier, affecté à Villepinte (93)

22 février 2022, 1 policière, en fonction à Paris (75)

23 février 2022, 1 policier, en fonction au Centre de Rétention Administrative de OISSEL (76)

25 février, 1 policier, Damien 30 ans, affecté à Paris (75)

04 mars 2022, 1 policier, affecté au Centre de Rétention Administrative de Palaiseau (91)

7 mars 2022, 1 gendarme, 46 ans, affecté à Signy-le-Petit (08)

7 mars 2022, 1 policier, Pierre Yves G. était brigadier-chef au commissariat de Draguignan (33)

16 mars 2022, 1 policière, 43 ans, affecté au S. O. P. (Service d’Ordre Public) d’Évry (91)

17 mars 2022, 1 gendarme, capitaine de Gie, Nadia M. 40 ans, grpt gie de l’Hérault, Montpellier(34)

26 mars 2022, 1 gendarme, affecté à Saint-Martin-Valgagues, (30)

31 mars, 1 gendarme, 50 ans, arme de service au sein de la caserne de GIEN (45)

04 avril 2022, 1 policier, affecté à la DDSP de l’Essonne (91)

10 avril 2022, 1 policier Municipal, affecté sur la commune de la vallée des Paillons (06)

22 avril 2022, 1 policier, Thierry brigadier de police à la CRS 33 de Reims (51)

30 avril 2022, 1 policier municipal, âgé de la cinquantaine affecté à MONTS (37)

1 mai 2022, 1 gendarme, maréchal des logis-chef Fernando L., 55 ans, Limoux (11)

17 mai 2022, 1 policier, Affecté au centre de rétention administrative de Vincennes (94)

17 mai 2022, 1 policier, Laurent, affecté au commissariat de Hazebrouck (59)

20 mai 2022, 1 policier, Wolfgang, affecté à la BAC de Livry Gargan (93)

25 mai 2022, 1 policier, Patrick 45 ans, police aux frontières (DIDPAF) de Perpignan (66)

29 mai 2022, 1 gendarme, affecté compagnie de sécurité Présidence de la République. Paris (75)

30 mai 2022, 1 policière, Diana 35 ans, affectée police aux frontières (PAF), à Roissy (95)

31 mai 2022, 1 gendarme, Une gendarme, Perrine, âgée de 27 ans affectée à Montaigu (85)

1er juin 2022, 1 gendarme, Grégory, 49 ans affecté à l’EDSR de Versailles (78)

1er juin 2022, 1 policier, Âgé d’une 40 d’années, marié et père de trois enfants salle de commandement à Bordeaux (33)

7 juin 2022, 1 gendarme, âgé de 45 ans, affecté à la BT de EPOUVILLE (76)

13 juin 2022, 1 gendarme, groupement départemental du Val-d’Oise à Pontoise (95)

23 juin 2022, 1 policier, 45 ans, affecté au commissariat de Haguenau (67)

24 juin 2022, 1 policier, 28 ans affecté à la BAC de Paris (75)

24 juin 2022, 1 policier affecté au commissariat des Sables-d’Olonne (85)

01 juillet 2022, 1 gendarme, David.B avait 42 ans, affecté à la brigade territoriale des Achards (85)

04 juillet 2022, 1 policier, ex-commissaire de police à DOUAI (31)

04 Août 2022, 1 policier, père de deux enfants, affecté au poste de Savigny le Temple (77)

Les « vaccins » à ARNm contre la COVID-19 causent le cancer; voici les preuves…

Par : admin

Une dissimulation monumentale est en cours pour supprimer les conséquences de la vaccination contre le Covid-19 sur la santé des femmes. Mais malheureusement, le pire est encore à venir.

Nous avons maintenant la preuve scientifique que les injections d’ARNm Covid-19 peuvent causer le cancer des ovaires, du pancréas et du sein.

Par Joel Smalley; Analyste de données professionnel

La voie de réparation de l’ADN de recombinaison homologue est l’un des mécanismes que le corps utilise pour empêcher vos cellules de devenir cancéreuses en réponse au stress environnemental.

L’un des composants les plus importants de cette voie est la protéine tumorale P53 (p53), la « gardienne du génome ». Il protège nos cellules des dommages cellulaires. Sous le stress cellulaire, p53 entre en action, régulant l’expression des gènes pour contrôler la réparation de l’ADN, la division cellulaire et la mort cellulaire. C’est le gène le plus souvent muté dans le cancer.

En octobre 2021, deux scientifiques vénérés, appelés Jiang et Mei, ont publié un article, après examen par les pairs, dans MDPI, montrant que la protéine de pointe du SRAS-Cov-2 a effacé le mécanisme de réparation de l’ADN dans les lymphocytes.

Effet du virus SARS-CoV-2 sur l’efficacité de la réparation homologue (HR) dans les lymphocytes

La protéine de pointe virale était si toxique pour cette voie qu’elle en a éliminé 90%. Si toute la protéine de pointe pénétrait dans le noyau (dans les ovaires), et qu’une quantité suffisante de celle-ci était produite et traînait assez longtemps avant que le corps ne puisse se débarrasser de tout cela, cela causerait le cancer. Heureusement, dans le cas d’une infection naturelle, il est peu probable que cela se produise.

Malheureusement, le toxshot expérimental de l’ARNm induit la production de la protéine spike (la pointe pleine longueur correspondant exactement – acide aminé pour acide aminé – toute la longueur de la protéine spike virale¹) dans et autour du noyau cellulaire² et est produite pendant au moins 60 jours et presque certainement plus longtemps³.

Les « vérificateurs de faits » ont déclaré que la protéine de pointe virale ne pénètre pas dans le noyau malgré les scientifiques experts montrant qu’elle le fait absolument.

Étude de microscopie confocale montrant la protéine spiker (vert) proliférant dans le noyau cellulaire (bleu)

Les autorités de santé publique et les régulateurs ont déclaré que la protéine de pointe vaccinale ne pénètre pas dans le noyau malgré les fabricants d’ARNm qui leur soumettent des photos de ce qu’elle fait dans le cadre de leur application d’utilisation d’urgence.

Soumission de BioNTech à la TGA australienne

OK, donc il pénètre dans le noyau, mais le récit officiel dit qu’il ne reste pas dans le corps pendant plus de quelques heures. Mais, une énorme étude menée par l’un des groupes de biologie moléculaire les plus respectés au monde à l’Université de Stanford a montré que l’ARNm (produisant l’antigène du pic vaccinal) était toujours présent et actif dans le corps après 60 jours.

Jiang et Mei, assez logiquement et raisonnablement, ont averti que la protéine de pointe d’ARNm aurait probablement le même effet que la protéine de pointe virale sur p53 et causerait donc le cancer.

Deux mois après que cette révélation ait été mise en évidence par mon ami Jikky la souris, l’article de Jiang et Mei a été retiré en raison de fausses « expressions d’inquiétude » (EOC) sur les méthodes de l’étude bien qu’elles soient une pratique courante.

De plus, les auteurs de l’EOC étaient Eric Freed, le chef de l’Institut national américain de la santé (NIH) qui a financé Moderna, le titulaire du brevet de l’ARNm COVID toxshot⁵ et Oliver Shildgen, l’actuel rédacteur en chef de la revue qui a initialement accepté l’article! Et aucun d’eux n’a déclaré les conflits d’intérêts.

Eh bien, malgré la rétraction, la protéine de pointe circulant en grande quantité, à proximité directe du noyau cellulaire, pendant des périodes de temps prolongées, a toujours le potentiel d’induire un cancer dans ces cellules (ovaire, pancréas, sein, prostate, ganglions lymphatiques). Ces cancers peuvent prendre des années à se développer et il est donc possible que nous ne voyions pas beaucoup de signal de sécurité pendant 5 ou 10 ans.

Sources/Références

The Exposé

Cliquer pour accéder à foi-2183-09.pdf

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35148837/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8786601/

https://www.cbsnews.com/news/moderna-covid-vaccine-patent-dispute-national-institutes-health/

Source : ns2017

La place des assassins du covid est au bout d’une corde

Par : admin

3 août 2022 Christian Navis DICTATURE SANITAIRE 18

Tôt ou tard, les peuples évolués, sidérés, anesthésiés, paralysés de trouille par l’abjecte propagande des médias-menteurs finiront bien par sortir de leur léthargie.

Les yeux dessillés, ils comprendront ce que les plus lucides savent depuis le début : Le covid est une arme de destruction massive, expérimentale, qui bien qu’ayant occasionné d’énormes dégâts, directement ou indirectement par ses faux vaccins, n’a pas tout à fait répondu aux attentes de ses promoteurs.

Je souhaite quand même une bonne santé aux assassins au virus et à leurs complices, afin qu’ils vivent jusqu’à leurs procès, pour rendre compte de leurs crimes.

Feu le professeur Luc Montagnier avait raison

Récompensés par des gras émoluments et des avancements éclairs, des journaleux de niveau scientifique brevet (et encore !) ont raillé, brocardé et ridiculisé cet éminent Prix Nobel de médecine et de physiologie. Le traitant de vieux fou complotiste, à défaut de pouvoir réfuter sa thèse sur l’origine artificielle du covidus macronibus.

Aujourd’hui la science valide son approche. D’abord intuitive. Analytique ensuite.

Un article du 21 février 2022 publié par la revue « Frontiers in Virology » (désolé pour les anglophobes, mais la science ne sait pas s’exprimer en français) publie une étude du matériel génétique du SARS-COVID faite par l’université de Pittsburgh.

Cette étude établit clairement que le virus à l’origine de la pandémie présente une séquence équivalente à 96,2 % avec le virus RaTG13 de chauve-souris. Mais…

Mais la thèse de la copulation avec un pangolin sombre dans le ridicule.  Car les séquences de l’ARN de ces deux virus présentent une différence majeure : Celui qui a permis de museler, enfermer, brimer, racketter et piquouser les Béotiens, pétrifiés par la propagande des médias du NWO au service de Big Pharma, a subi une manipulation génétique prouvée et démontrable.

Le crime était signé et les preuves n’ont pu être toutes effacées

On a délibérément inséré dans l’ARN du virus les 12 nucléotides de la séquence Proline-Arginine-Alanine qui est le site de clivage de la protéine « spike » toxique par elle même, rendant le covidus macronibus extrêmement infectieux pour les humains, alors que le RaTG13 ne l’est que très peu.

Seules des manipulations génétiques ont permis d’introduire cette séquence afin d’amplifier le pouvoir infectieux du coronavirus. Dans la nature, cette séquence n’existe pas, on ne l’a jamais trouvée dans aucun coronavirus connu.

En outre l’aspect non-naturel de cette séquence est corroboré par le fait que les bases nucléotidiques de l’arginine (codons) qui lui permettent d’être encodés sur un ARN messager, n’existent dans aucun coronavirus. Par contre, elles se trouvent chez les vertébrés.

Ces bases signent l’aspect artificiel de cette insertion. Pour les personnes pas encore convaincues, un dernier indice désigne le coupable :  La recherche de similitude de séquence dans la banque publique de données « Blast » n’a trouvé qu’une seule manip identique.

Il s’agit de la séquence de 19 nucléotides matchant à 100 % avec une séquence faisant l’objet du brevet US 9587003 déposé en 2016 par Stéphane Bancel, le patron milliardaire de Moderna,

Selon des experts, c’est une erreur de débutant commise par Moderna qui n’a même pas jugé nécessaire de masquer cette supercherie en introduisant des codons spécifiques aux coronavirus. Tant ils se sentaient forts et invulnérables.

On comprend mieux dès lors la frénésie de certains chercheurs pris entre la stupeur devant une monstruosité qu’ils n’avaient pas le droit de dénoncer (sinon couic ! Big Pharma s’y entend) et les remords de ne pouvoir rien faire, sinon essayer d’intervenir sur l’ARN contaminé. Le remède de ces apprentis sorciers se révélant pire que le mal.

Omerta de rigueur

La pression des labos sur les budgets des universités, les comités des revues médicales et le suivi des carrières (sans même évoquer les menaces des barbouzes des États et des sicaires de Big Pharma) est telle que, après avoir énoncé ce que la plupart des scientifiques honnêtes tiennent pour des évidences, les auteurs de l’étude précitée concluent prudemment que d’autres possibilités pourraient être envisagées et que des études complémentaires seraient utiles.

S’ils sont témoins à charge au procès des assassins covidesques, il faudra tout le talent d’un Perry Mason pour leur faire reconnaître leur complicité involontaire, pour ceux assujettis à la loi du silence. Et quant aux moins impliqués, pour qu’ils dénoncent les donneurs d’ordres, en leur offrant l’immunité judiciaire, c’est bien le moins.

Une corde bien serré devrait être l’aboutissement final pour ceux qui ont sciemment contaminé, empoisonné, assassiné des millions de gens, que ce soit immédiatement avec leur virus trafiqué, ou par ricochet avec leurs pseudo-vaccins. Pour satisfaire leur appétit de pouvoir, leur renommée, leur cupidité ou un mélange des trois.

Macronescu vous pisse dessus et ses médias vous disent qu’il pleut !

Depuis deux ans et demi vous subissez la psychose covidale et cette mascarade est sûrement loin d’être finie… Tant que les peuples ne se révolteront pas !

La gale du macaque, la rougeole de l’éléphant et la chaude pisse du tigre vous guettent. Pour chacune de ces maladies, un minimum de 4 rappels sera nécessaire.

Pour le plus grand bien de Big Pharma comme pour celui des politiciens véreux (quasi-pléonasme) qui empochent leurs ristournes et renforcent leur pouvoir. Par la terreur qu’ils entretiennent et la reconnaissance qu’ils attendent des imbéciles.

Le Forum économique mondial de Davos a réussi un coup de maître avec son virus concourant à l’objectif d’imposer ses lubies totalitaires et criminelles à tout l’Occident pour l’asservir. Le psychopathe Schwab, né et éduqué dans une famille de nazis fanatiques, voit enfin le début de la réalisation de son projet de Great Reset.

Le prétendu réchauffement climatique n’allait pas assez vite. Les catastrophes annoncées n’arrivaient pas. Et ça faisait jaser dans les chaumières. Après trente ans de propagande forcenée, au moins la moitié des gens n’y  croient toujours pas. Tandis qu’avec le covid, c’est autre chose. On a des résultats presque immédiats.

Si on dit à une kyrielle de gens dépourvus de formation scientifique, et plus grave incapables de s’informer et de réfléchir par eux mêmes, qu’ils vont bientôt crever sans les mixtures de Big Pharma… Ils se précipiteront vers leurs shoots tels des junkies.

En outre si on pourrit la vie des plus avisé, donc forcément réticents, en leur interdisant toute sortie, toute vie sociale, en les traitant comme des parias, et en les privant de leur travail donc de leurs revenus… On les enfermera dans la nasse.

Didier Raoult et Christian Perronne avaient raison sur toutes la ligne

Depuis 2019 on connaissait les molécules permettant de combattre le coronavirus, entre autres l’hydroxychloroquine associée à un macrolide comme l’azithromycine.

Mais comme les labos étaient très motivés par la mise au point et la vente forcée d’une nouvelle thérapie axée sur l’ARN messager modifié, codant la sous-unité 1 de la protéine « spike », Macronescu le pantin du NWO a interdit les médicaments permettant d’éradiquer ce virus… Et démis de leurs fonctions, comme Alexandra Henrion Caudé, ou incarcéré comme Fourtillan, tous les savants susceptibles de faire capoter leur projet en éclairant le public sur les manœuvres criminelles des labos.

Français, Américains et Chinois complices ?

Étant donné que l’évolution du covidus macronibus était improbable dans la nature, quelles mafias ont présidé à la naissance de ce monstre de biotechnologie ?

L’hypothèse d’une complicité objective entre ces trois États est-elle plausible ? Si a priori la mise en commun des athanors du Diable peut sembler incongrue, une arnaque à double détente pourrait être à l’origine de cette alliance improbable.

Les premiers travaux de « gain de fonction », comprendre modification des structures naturelles en vue de les utiliser dans une guerre bactériologique, ont été effectués par l’armée américaine à Fort Dietrick Maryland sous la houlette d’Antony Fauci, expert reconnu en matière de manipulation des fonctions virales.

Le centre a été démantelé en 2019 soi-disant pour raisons de sécurité, dès le début de la pandémie, et ré-ouvert en 2020 juste avant l’éjection programmée de Trump.

On a découvert alors qu’une collaboration existait entre ces labos américains et ceux de Wuhan. Bien que les Américains soient capables de mener seuls ce genre de travaux, on peut penser qu’ils ont préféré en sous traiter une partie, en cas de pépins, aux Chinois qui les ont doublés.

Des Chinois qui ont le savoir-faire grâce au brevet de cette manipulation génétique  déposé par Moderna, dirigé par l’ancien DG de Biomérieux, qui a largement contribué au financement du laboratoire P4 de Wuhan. Ville où furent organisés les jeux olympiques militaires de 2019. Où de nombreux athlètes souffrirent de maux inexplicables, de bénins à graves. Les exportant ensuite dans leurs pays respectifs.

Ainsi la France pourrait avoir été complice de cette pandémie imaginée par l’armée américaine et organisée par les Chinois dans leur dos, à titre expérimental. Tandis que les diktats de Macronescu ont tout fait pour empêcher d’enrayer sa progression.

Christian Navis

Source : ns2017

Gare de La Ciotat : Un suicide fait huit blessés. Plusieurs personnes ont notamment été touchées par des parties du corps de la victime.

Par : admin

À la suite d’un suicide au passage d’un train, huit personnes ont été blessées ce mercredi 3 août 2022.

Le drame est survenu à la gare de La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône. Un homme s’est jeté sur la voie au passage d’un train sans arrêt. Comme le relate La Provence, pas moins de huit voyageurs qui attendaient sur le quai ont dû être transportés à l’hôpital.

Percutée de plein fouet par la locomotive, la victime a été tuée sur le coup et des parties de son corps ont été projetées sur le quai par la violence du choc, touchant plusieurs personnes. Le Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) a expliqué, “Un nourrisson de 9 mois a été blessé dans sa poussette, ainsi que son frère qui se tenait à côté. Leur maman souffre également d’un traumatisme à la cheville. De plus, une des personnes présentes sur place a (eu) un malaise et s’est ouvert la tête en tombant par terre. Il s’agit d’une mère de famille, dont le mari et les deux enfants ont également été pris en charge par les secours.”

Une huitième personne a également été pris en charge en état de choc. L’identité de défunt n’était toujours pas connue ce mercredi soir. L’évènement tragique a occasionné deux heures d’interruption de la circulation des trains entre Aubagne et Toulon.

Source : Actu Forces de l’ordre

Marne : Il étouffe un homme qui vient de lui avouer un viol puis appelle les gendarmes

Par : admin
Dans la Marne, un homme a appelé les gendarmes afin d’avouer le meurtre d’un autre homme.

Le mis en cause, âgé de 23 ans, a été mis en examen et écroué pour “meurtre par personne en état d’ivresse”, ce mercredi 3 août. La veille, il appelle les gendarmes à 5h25 « pour expliquer qu’il venait de tuer un homme à son domicile à Sézanne ».

Comme le relate Ouest-France, à leur arrivée sur les lieux les forces de l’ordre découvrent un homme sans vie, “un torchon obstruant sa gorge”. Le suspect est placé en cellule de dégrisement avant d’être interrogé. Selon les informations du parquet, il a expliqué aux enquêteurs avoir passé la soirée avec cet homme, « quand, apprenant que ce dernier reconnaissait des faits de viol [élément en cours de vérification], il avait été pris de colère et lui avait porté plusieurs coups de couteau puis de tenaille avant de l’étouffer avec un torchon ».

Une autopsie réalisée sur le corps de la victime confirme le décès par asphyxie ainsi que la présence de plaies par arme blanche et par objet type tenaille. Le suspect encourt la réclusion criminelle à perpétuité selon le parquet. Une information judiciaire  du chef de meurtre par personne en état d’ivresse manifeste a été ouverte.

Source : Actu Forces de l’ordre

L’armée ukrainienne a mis en danger les civils, selon Amnesty International

Par : admin

L’armée ukrainienne a mis des civils en danger en établissant des bases militaires dans des écoles et des hôpitaux et en lançant des attaques depuis des zones peuplées pour repousser l’invasion russe, a affirmé jeudi Amnesty International.

De telles tactiques violent le droit international humanitaire, avertit l’ONG dans un communiqué.

« Nous avons documenté une tendance des forces ukrainiennes à mettre en danger les civils et à violer les lois de la guerre lorsqu’elles opèrent dans des zones peuplées », a déclaré Agnès Callamard, secrétaire générale d’Amnesty International.

« Le fait de se trouver dans une position de défense ne dispense pas l’armée ukrainienne de respecter le droit international humanitaire », a-t-elle ajouté.

Entre avril et juillet, des chercheurs d’Amnesty International ont enquêté sur les frappes russes dans les régions de Kharkiv (est), du Donbass et de Mykolaïv (sud-est), inspectant les sites touchés par des frappes et interrogeant des rescapés, des témoins et des proches de victimes.

Selon l’ONG, ces chercheurs ont trouvé des preuves que les forces ukrainiennes lançaient des frappes à partir de zones résidentielles peuplées et avaient établi des bases dans des bâtiments civils dans 19 villes et villages de ces régions.

La plupart des zones résidentielles où se trouvaient les soldats étaient situées à des kilomètres des lignes de front, note Amnesty, soulignant que d’autres options qui n’auraient pas mis en danger les civils — comme des bases militaires ou des zones densément boisées à proximité — étaient possibles.

L’ONG indique qu’à sa connaissance, les soldats qui se sont installés dans ces zones d’habitation n’ont pas demandé aux civils d’évacuer.

Elle affirme que les forces ukrainiennes ont établi des bases militaires dans des écoles et des hôpitaux.

Si l’ONG dénonce ces tactiques ukrainiennes, elle insiste sur le fait qu’elles ne « justifient en aucun cas les attaques russes aveugles » qui ont frappé les populations civiles.

L’Ukraine « indignée »

Le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba, s’est dit jeudi « indigné » par les accusations « injustes » d’Amnesty International. « Je suis indigné tout comme vous par le rapport d’Amnesty International. Je le considère comme injuste », a dit M.Kouleba dans un commentaire vidéo publié sur Facebook.

M. Kouleba a accusé en retour Amnesty International de « créer un faux équilibre entre l’oppresseur et la victime, entre le pays qui détruit des centaines et des milliers de civils, de villes, de territoires et le pays qui se défend désespérément ».

« Cessez de créer cette fausse réalité, où tout le monde est un peu coupable de quelque chose et commencez à rapporter systématiquement la vérité sur ce que la Russie représente réellement aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Peu auparavant, le conseiller de la présidence ukrainienne Mykhaïlo Podoliak avait assuré que « les vies des gens » étaient « la priorité » et que les populations des villes proches du front étaient évacuées.M. Podoliak a accusé Amnesty de participer à une « campagne de désinformation et de propagande » au service des arguments du Kremlin.

Source : Le devoir

Plainte de la LNPLV contre Karine Lacombe devant l’Ordre des Médecins

Par : admin

La LIGUE NATIONALE POUR LA LIBERTÉ DES VACCINATIONS (« LNPLV »), représentée par son Président Monsieur Jean-Pierre EUDIER, a saisi d’une plainte le Conseil de l’Ordre Départemental des Médecins à l’encontre du docteur Madame Karine LACOMBE pour ses propos tenus le 20 janvier 2021 sur l’antenne de RMC / BFM TV.

A cette occasion, Madame Karine LACOMBE assurait que la vitamine D n’était pas un moyen efficace de prévention de la Covid-19.

Or, deux jours avant, le 18 janvier 2021, un communiqué de presse indiquait :

COVID-19 : 73 experts appellent à supplémenter l’ensemble de la population française en vitamine D ; Cet article était soutenu par 6 sociétés savantes nationales françaises.

Ce collectif d’experts appelait à supplémenter la population dans son ensemble, et pas uniquement les personnes les plus âgées.

De nombreuses études avaient été publiées dans le monde anglo saxon et à l’international, avant le 20 janvier à propos de la vitamine D, elle les aurait toutes manquées ?

Rien que sur le site du NIH, nombre de publications énoncent que la vitamine D est efficace en traitement ou prévention, et/ou au minimum que sa déficience est un facteur de risque.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7385774/https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7305922/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7216123/https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7553119/

Et il y en a bien d’autres, sur ce site et ailleurs.

Ce qui fait que son annonce relative à la prévention est une allégation qui allait à l’encontre de « l’état actuel des connaissances » de l’époque dont pourtant elle se prévalait dans ses propos.

Le 31 mai 2022, Messieurs les Professeurs Cédric ANNWEILER du CHU d’Angers et Jean-Claude SOUBERBIELLE de l’hôpital Necker, ont publié les résultats de l’essai clinique randomisé français COVIT-TRIAL qui confirment bien l’appel du 8 janvier 2021 signés par 73 scientifiques et 6 sociétés Savantes.

Selon les résultats de l’étude COVIT-TRIAL, publiés dans la revue PLOS MEDECINE, une forte dose de vitamine D, administrée dans les 72 h suivant le diagnostic, réduit le taux de décès chez les patients âgés et/ou à risques !

https://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/journal.pmed.1003999

La presse généraliste avait parlé de ces publications :

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/01/20/covid-19-la-vitamine-d-en-question-comme-traitement-preventif_6066923_3244.html

https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/pourquoi-73-experts-interpellent-sur-le-role-benefique-de-la-vitamine-d-contre-le-covid-19_2142997.html

https://www.ladepeche.fr/2021/01/19/covid-19-soixante-treize-experts-mettent-en-avant-linteret-de-la-vitamine-d-9320801.php

La presse médicale en avait parlé :

https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/covid-19-73-medecins-et-6-societes-savantes-appellent-la-supplementation-en-vitamine-d-de-la

https://www.larevuedupraticien.fr/article/effet-benefique-de-la-vitamine-d-dans-la-covid-quelles-sont-les-donnees

L’académie de médecine également :

https://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-nationale-de-medecine-vitamine-d-et-covid-19/?lang=en.

Et même la presse féminine :

https://www.marieclaire.fr/covid-19-vitamine-d-mortalite-etude,1428984.asp

Il est reproché à Madame Karine LACOMBE d’avoir enfreint le Code de déontologie médicale :

– Non-respect de son obligation de maintenir à jour et perfectionner ses connaissances, prévues à l’article Article R4127-11 :

« Tout médecin entretient et perfectionne ses connaissances dans le respect de son obligation de développement  professionnel continu ».

– Non-respect de l’article R4127-13 :

« Lorsque le médecin participe à une action d’information du public à caractère éducatif, scientifique ou sanitaire, quel qu’en soit le moyen de diffusion, il ne fait état que de données confirmées, fait preuve de prudence et a le souci des répercussions de ses propos auprès du public. Il ne vise pas à tirer profit de son intervention dans le cadre de son activité professionnelle, ni à en faire bénéficier des organismes au sein desquels il exerce ou auxquels il prête son concours, ni à promouvoir une cause qui ne soit pas d’intérêt général ».

– Non-respect de l’article R4127-40 :

« Le médecin doit s’interdire, dans les investigations et interventions qu’il pratique comme

dans les thérapeutiques qu’il prescrit, de faire courir au patient un risque injustifié ».

La Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations dénonce son comportement en tout point irresponsable.

Madame LACOMBE a ainsi mis en danger des patients en n’informant pas sur l’utilité de la vitamine D comme traitement ou préventif, et en dissuadant tout patient ou médecin qui l’écouterait de l’opportunité de tels traitements.

Rien que l’aspect prévention a mis de nombreuses vies en danger (voire pire, statistiquement), ne serait-ce que parce qu’une grande partie des Européens manque de vitamine D (80% d’après l’académie de Médecine avant confinement).

https://www.lanutrition.fr/les-news/presque-tous-les-europeens-manquent-de-vitamine-d

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=manque_vitamined_page1_3_do

https://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/vitamine-d-des-deficits-moderes-frequents-en-france-24-04-2012-1454556_57.php https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0755498213006738

Et d’autre part elle l’a fait, et d‘une manière encore plus inconséquente en se prétendant à l’état de l’art en la matière, prétendant se substituer à la connaissance et à la voix du corps médical dans son ensemble.

L’audience se tiendra le mardi 19 juillet 2022 devant le Conseil de l’Ordre Départemental des Médecins, en présence de Monsieur Jean Pierre EUDIER Président de la Ligne nationale pour la Liberté des vaccinations et de Maitre Philippe AUTRIVE Avocat au Barreau de Paris.

La Ligue nationale pour la Liberté des Vaccinations : https://infovaccin.fr           

Contact : contact@infovaccin.fr

Version Word à télécharger :

Source : Info Vaccin

On nous informe qu’à la demande de Karine Lacombe l’audience, initialement prévue au 19 juillet, auprès du Conseil de l’Ordre, est reportée au 9 septembre 2022.

Le Costa Rica supprime le vaccin antivirus obligatoire et va enquêter sur les achats.

Par : admin

03 août 2022 – 21:59

San José, 3 août (EFE) – Le président du Costa Rica, Rodrigo Chaves, a annoncé mercredi la fin de la vaccination obligatoire contre le covid-19 et l’ouverture d’une enquête sur les contrats signés par le gouvernement précédent, car il estime que des quantités excessives de doses ont été achetées.

« Nous allons enquêter sur les raisons pour lesquelles ils ont acheté autant de vaccins alors que l’information était que le marché était saturé », a déclaré M. Chaves lors de sa conférence de presse hebdomadaire après le Conseil de gouvernement.

Le président a déclaré qu' »ils ont acheté pour des millions de dollars de vaccins à un moment où le taux de vaccination était en baisse » et a regretté que « maintenant nous allons avoir je ne sais combien d’argent probablement gaspillé pour des vaccins qui ne seront pas utilisés et qui vont expirer ».

« Si nous donnons les détails du contrat, nous pourrions nous retrouver en prison car nous violerions un contrat rédigé par la fille de l’ancien président Luis Guillermo Solís (2014-2018), une très bonne avocate car elle représentait Pfizer et ce n’est pas une bulle ». C’est scellé », a déclaré Chaves.

Selon le président, la confidentialité à laquelle le gouvernement est soumis dans le contrat « peut donner l’impression qu’un tel niveau absolu de secret cache la nécessité de garder les choses dans l’ombre ».

Le précédent gouvernement de Carlos Alvarado (2018-2022) a signé des contrats avec les sociétés pharmaceutiques Pfizer et AstraZeneca pour l’achat de vaccins contre le covid-19.

AstraZeneca a achevé les livraisons, mais dans le cas de Pfizer, le gouvernement Alvarado a annoncé le 7 avril, un mois avant la fin de son mandat, une « réorganisation » de la stratégie de réception des vaccins compte tenu de l’existence de doses suffisantes pour le premier semestre 2022.

Avec cette décision, les livraisons de vaccins en attente dans le cadre du contrat avec Pfizer ont été suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Jusqu’à présent, le Costa Rica avait reçu 7,4 millions de doses de Pfizer, avec qui il avait signé deux contrats : le premier pour 6 millions de doses et le second pour 3,5 millions de doses.

La ministre de la santé, Joselyn Chacón, a déclaré mercredi qu’elle publierait bientôt des données sur le nombre de vaccins administrés, le nombre de vaccins disponibles et le nombre de vaccins qui doivent encore être livrés.

Le président Chaves et la ministre Chacón ont annoncé jeudi la fin immédiate de la vaccination obligatoire contre le covid-19.

La ministre a déclaré que deux membres de la Commission nationale des vaccinations, l’organe technique qui a ordonné la vaccination obligatoire en 2021, avaient expiré et que, par conséquent, ce qui a été fait depuis 2020 est nul et non avenu.

Selon Mme Chacón, la Commission avait l’intention de « forcer les gens à se faire vacciner pour pouvoir dépenser les vaccins », ce qu’elle ne voulait pas croire au départ, mais elle a déclaré que maintenant « je vois les choses différemment ».

« Je suis pro-vaccins, je crois qu’ils sauvent des vies et je continuerai à les encourager mais sans les forcer », a-t-elle déclaré.

M. Chaves a promis, au début de son mandat le 8 mai, de supprimer le vaccin antivirus obligatoire. EFE

dmm/laa

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Source : Swissinfo.ch

Espagne : une importante surlétalité inexpliquée au mois de juillet

Par : admin

Auteur(s) : Teresita Dussart, pour FranceSoir

Un soignant s’occupe d’un patient atteint de Covid-19 dans l’unité de soins intensifs (USI) de l’hôpital del Mar à Barcelone, le 4 août 2021.
Josep LAGO / AFP

CHRONIQUE — « L’excès de morts au mois de juillet est cinq fois supérieur à la moyenne du mois de juillet, et ce n’est que très peu à cause de la chaleur ou du covid. »

C’est ainsi que le quotidien « El Pais » titre lundi dernier, en Une. Le journal de référence du centre gauche espagnol cite l’Institut d’épidémiologie Carlos III, lequel reprend les statistiques du MoMo (pour monitorizacion de la mortalidad, en espagnol). Selon le MoMo, 9 687 personnes seraient décédées en juillet, dans le cadre « d’un excès de mortalité représentant cinq fois la valeur moyenne du mois de juillet. »

« En tout, ce serait 41 000 personnes qui seraient mortes, soit 20 % de plus que l’année dernière pour la même période. » Une partie des morts pourrait s’expliquer « directement ou indirectement en raison de la chaleur », rapporte El Pais. Cette portion porterait sur 1 913 personnes, selon le MoMo, entre le 1er et le 26 juillet 2022. Soit quatre fois plus que l’année dernière — en partant du présupposé que les paramètres de report de morts dus à la chaleur n’aient pas varié, dont la plus grande partie porterait sur des sujets de plus de 80 ans. Les statistiques de mortalité affectant le groupe du grand âge sont rarement corrigées de leur surreprésentation croissante en part de la population globale. Il y aura de plus en plus de morts pour rhume saisonnier et pour canicule, car il y a de plus en plus de personnes émargeant à la catégorie du grand âge, et l’Espagne est la deuxième société la plus vieillissante du monde, après le Japon, dans une courbe d’ici à 2050, selon les Nations Unies.  

La presse rapporte que les valeurs seraient entre 5 à 10 °C supérieures à la moyenne saisonnière. Or, ces températures enregistrées en Espagne, en juillet 2022, oscillant entre 38 et 42 degrés, répondent à ce qui de mémoire d’Espagnol, constitue la norme, longtemps avant que le réchauffement climatique ne devienne une préoccupation. Il y aurait donc peut-être un facteur de moindre résilience métabolique aux fortes températures. C’est une hypothèse comme une autre.    

Selon El Pais, 1 872 personnes sont mortes de Covid. Soit avec un certificat de décès de Covid, sans pour autant qu’il ne soit spécifié si elles sont mortes avec ou du Covid. Toujours est-il « qu’il y a encore des milliers de morts non prévues (sic) qui se doivent à d’autres motifs. Des raisons desquelles il y a plus d’hypothèses que de certitudes », déplore El Pais.  

Face à ces morts inexpliquées et en l’absence d’intérêt épistémologique de la part des instituts de santé publique et privée pour mettre en place les études y afférents, les hypothèses vont bon train. Une, empirique, formulée par la société, porte sur le mauvais état de santé général de la population. La crise sanitaire a créé un vide sanitaire, tout en donnant l’impression de muscler la politique sanitaire à coup de propagande. En Espagne, justement, l’année dernière, 2 200 chambres en Unité de Soins Intensif ont été confisquées pour parer aux vagues de « nouveaux variants covid ». Ces lits n’ont jamais été occupés, en revanche les reports des opérations pouvant éventuellement faire appel à ce type d’installation ont précipité les statistiques de létalité dans une proportion qui commencerait à se faire sentir, expliquant peut-être la surlétalité. La question est en tous les cas posée : la négligence et le déni de soin en 2020 et 2021, ont-ils un impact en terme de surlétalité en 2022 et plus dans les années qui viennent ?

Toutes les personnes ayant eu à visiter un hôpital en phase de « collapse sanitaire » ont découvert un hôpital désertifié. Aujourd’hui, les conséquences commenceraient à se mesurer. Une population en pire santé, qui continue son processus démographique de vieillissement, mais après deux ans de déni d’accès au soin et d’arrêt quasi-total de la médecine préventive. Dans une telle configuration, il est évident que la moindre condition exigeante ou le moindre défi mésologique constitue une menace pour des systèmes trop affaiblis que pour développer les fonctions d’adaptation.

Il est sans doute trop tôt pour mesurer les dégâts du vide sanitaire sciemment orchestré ces deux dernières années. Des millions ont été engloutis par des sociétés de conseil, donc le « nous ne savions pas » est exclu. D’autant que plusieurs institutions internationales alertaient dès 2020, ne serait-ce que des conséquences de l’arrêt de la prévention du cancer du sein, pour ne citer que cet exemple. L’accès rendu plus difficile pour la médication des cancéreux ainsi que pour toutes les maladies endémiques, la soudaine inexplicable interdiction de prescription d’antibiotique, ou d’autres médicaments jusque-là faisant partie de la pharmacopée ordinaire, l’arrêt des visites médicale à domicile ou la digitalisation des consultations pour les personnes victimes de la fracture digitale.  

Les effets économiques et psychiques joueraient un rôle important dans cette explication systémique de la mauvaise santé générale et donc de la surlétalité. L’Espagne le mesure, mais ces résultats pourraient s’extrapoler à d’autres pays. Il n’est que de songer qu’en 2020, selon la propre OMS, pourtant coupable en premier chef, 23 millions d’enfants n’ont pas eu accès à la vaccination basique, celle des vrais vaccins.

Up to 1⃣7⃣ million children likely did not receive a single vaccine during last year.

Most of these children 👧👦 live in conflicted-affected communities, slum areas or under-served remote places. 👉https://t.co/bt6n7OAQrq pic.twitter.com/Zrvls5jusM

— World Health Organization (WHO) (@WHO) July 15, 2021

Outre le vide sanitaire en lui-même, il est une autre préoccupation qui touche la majorité de la population. Cette préoccupation porte sur les produits inoculés dans le cadre de la campagne de vaccination massive, parfois coercitive. Au vu de cet excès de mortalité, la question de beaucoup, avec effet rétroactif, porterait sur la teneur du produit et ses effets secondaires dans le temps. 83,27 % de la population espagnole est vaccinée dans le cadre du schéma complet. Les pays du Sud de l’Europe ont dans l’ensemble été les plus zélés pour la vaccination, selon Our World In Data, 86,4 % de la population a été injectée, en Italie se seraient 80,5 %, et en France 78,6 %. Dans le nord de l’Europe, les chiffres tendent à baisser. Y compris dans les états membres de l’UE qui ont rendu la mesure obligatoire, telle que l’Autriche : 74,3 % dont une proportion importante serait constituée de faux certificats. Aux Pays-Bas, ce chiffre descend à 69,3 % et dans les pays de l’Est, il passe la barre des 60 %. Il vaudrait mieux penser que la surlétalité espagnole, au même titre que celle observée statistiquement en Israël, dans certains états des États-Unis, est décorrélée des vaccins contre le Sars-Cov-2 car, c’est tout de même 62 % de la population mondiale qui serait immédiatement concernée par une menace existentielle.

Source : France Soir

L’état profond veut la guerre !

Par : admin

L’élite mondiale veut la guerre et ces petits fumiers qui la composent l’auront. Ils veulent la guerre car leur système économico-dictatorial est à bout de souffle. Ils veulent la guerre parce qu’ils perdent leur hégémonie mondiale. Ils veulent la guerre parce que depuis l’avènement de Poutine à la tête de la Russie, ils ont perdu leur nouvelle poule aux œufs d’or. La crise Ukrainienne n’est que l’élément déclencheur d’une sourde cabale antérieure. Rappelons que l’opération spéciale déclenchée par Poutine ne fut que la prise de vitesse sur les velléités génocidaires de Zelenski sur le Donbass. Par le biais de l’OTAN, ils ne cessent d’entourer dangereusement la Russie. Il suffit de regarder la carte pour comprendre l’étau.

Il vient de se rajouter dans la liste des pays membres de l’OTAN la Suède et la Finlande. In fine, cette liste indique les pays qui ont perdu leur souveraineté. Dans le jeu des alliances, il faut rajouter l’Australie et la Nouvelle-Zélande, membres actifs d’Echelon.

Depuis 1990, l’Otan a le rôle assumé d’agresseur en toute illégalité en Serbie, en Libye, en Irak, en Syrie, en Afghanistan. Avec l’Ukraine, son agression par procuration donnée à Zelenski, c’est l’effraction de trop.

La situation actuelle donne le monde Occidental, mené à la baguette par les USA (aphorisme de l’état profond), contre le reste de la planète. Avec ses embargos du désespoir contre la Russie, ils ont obtenu l’effet inverse. C’était prévisible par des esprits « Asseliniens ». On ne menace pas son pourvoyeur essentiel pour la bonne fonctionnalité de son activité. On voit bien là le niveau de compétence de nos stratèges. Ils sont à la ramasse. C’est le prix de la soumission et du long délitement intellectuel de nos pays. Au désespoir de Le Maire, la Russie s’est renforcée sur tous les plans, prend le leadership des BRICS et amorce le grand schisme économique. Au final, le dollar perd de sa superbe (70% des échanges commerciaux mondiaux) devant les monnaies nationales qui le dégage. L’euro s’écroule et une récession pointe son vilain nez bientôt congelé faute de gaz pour le chauffer. Une nouvelle configuration géo-politique prend forme au détriment mérité de l’Occident dans son entier.

Fin Juin, une nouvelle trajectoire est donnée à l’issue du sommet de l’OTAN à Madrid. Le « Strategic concept » 2022 est dévoilé. La Russie et la Chine sont très clairement désignées comme cible. Ce rapport n’est pas de l’esbroufe ni une simulation ni une spéculation. Son plan est effectif une semaine après. Voici les principaux événements qui donnent le ton belliqueux :

L’assassinat de l’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe en plein meeting le vendredi 8 juillet 2022. Le 11, le secrétaire d’état américain Antony Blinken rencontre le Premier ministre Fumio Kishida. Une épine dans le pied de moins incarnée par Abe. Il s’enclenche comme par miracle calendaire des exercices dans la partie Bulgare de la mer noire avec 11 pays participants (Bulgarie, Belgique, Albanie, Grèce, Italie, Pologne, Roumanie, USA, Turquie, Lettonie et la France) qui fournissent en amont des armes à l’Ukraine.

Pelosi part en tournée asiatique. La Chine est aux aguets et prévient de son courroux si elle vient à Taïwan. En même temps, les Albanais préparent « l’enfer » pour les Serbes au Kosovo tandis qu’il y a des heurs armés Kosovo-Serbes.

Par ailleurs, l’armée Azerbaïdjanaise envahit le territoire de la république d’Artsakh tandis que Pelosi est à Taïwan. La Chine est dans tous ses états. Elle bloque ses importations depuis Taïwan et fait des manœuvres militaires dans la région.

Le mystère sur l’avion cargo (Antonov ukrainien) qui s’était écrasé dans le nord de la Grèce est résolu. Les 11 tonnes d’armements destinées au Bangladesh étaient pour alimenter « les Mouvements sociaux » qu’il y a aujourd’hui dans cette région. En parallèle, Azerbaïdjan a violé le cessez-le-feu. Des positions Arméniennes ont été bombardées.

Pour finir, à cette heure, par voie diplomatique, tout porte à croire que les USA fomente ou un coup d’état au Brésil ou une OPA hostile lors des élections en Octobre. Il faut faire tomber Bolsonaro camarade de jeu de Poutine.

On a bien compris que les USA enflamme le monde et son action de pyromane ne fait que commencer. Les ONG Sorosiennes sont elles aussi à la manœuvre et ce n’est pas un hasard si Soros vient de faire une chronique au New York Times.

D’après le Général Dominique Delawarde, l’armée américaine serait mise en déroute par ses antagonistes. Il nous prévient « Qu’il faut savoir que tous les wargames envisagés contre la Chine, la Russie et l’Iran ont été perdus par le camp US ». Ceci corrobore notre étude « Chronique d’une guerre annoncée ».

Il nous apparaît essentiel de rappeler l’infographie suivante

Notons aussi que les principales forces militaires (en noir) sont aussi les économies les plus dynamiques du monde. Si les USA ont une économie spéculative, les autres ont une économie réelle. Cette différence est fondamentale. De plus, l’économie US dans sa partie réelle est basée sur la spoliation qu’elle mène dans des pays que ses auxiliaire armés tyrannisent. Elle utilise aussi la corruption pour arriver à ses fins dans des régions fragiles. Sa technologie est en berne et sa grande industrie est tributaire des ressources naturelles Russes (Titane, Uranium, terres rares, etc.).

Les USA et ses vassaux font les fiers-à-bras des plages, comme tout bon inconscient qui se respecte. Ils vivent encore dans leur gloire passée. L’Afrique commence à vouloir s’émanciper. La Russie devient un modèle de réflexion. Déjà des pays comme l’Algérie font leur demande d’adhésion aux BRICS. Tous nos stratèges venant de la haute école Gamelienne devraient tous réviser leur copie. Sur tous les plans leurs projections sont perdantes.

Pour finir, perdre son leadership est une chose, y survivre une autre. En effet, il ne faut pas se leurrer, la dégringolade Occidentale ne se fera pas dans la dentelle. Tout effondrement civilisationnel a été dans l’histoire un grand moment de chaos où les drames humains prennent toute la valeur apocalyptique.

Le 3 Août 2022

Signé : WD

Un projet d’essence néo-nazi car ethnique et linguistique

Par : admin

De Pierre-Antoine Pontoizeau, pour le Salon beige:

La désinformation a été au centre de la propagande en faveur de la « vaccination » Pfizer. Les faits resteront très têtus, mais le rapport remis à la FDA en date du 17 septembre 2021 démontrait à lui seul que ce produit avait une durée de protection limitée à quelques semaines. A la même époque, la situation en Israël apportait des preuves indubitables que la protection était éphémère. Or, beaucoup ont été manipulé par une désinformation qui a fonctionné selon deux principes très simples. Affirmer sans preuve, mais affirmer toujours et insulter tous les auteurs d’une information concrète exposant des faits contraires à la doxa.

Le scénario de la désinformation : le bon, le méchant et la solution

Il en est de même aujourd’hui concernant le soutien à l’Ukraine. Dans le rôle de la maladie, on y retrouve les méchants Russes qui agressent et dans le rôle du vaccin, on retrouve l’Ukraine bienfaitrice et courageuse qui va se sauver et sauver l’Occident du mal russe, comme on prétendait nous sauver du mal chinois. Tout le monde aura noté que le récit est le même. Le méchant virus ou le méchant Russe le sont pour l’éternité et il faut les éradiquer ; mais nous parlons maintenant d’un peuple dont chaque membre est à punir. Le glissement commence à être passablement dangereux. Le « vaccin » comme l’Ukraine sont présentés comme la seule solution, pas d’alternative médicale dans le premier cas, pas d’alternative diplomatique dans le second. Là où les choses sont encore plus étonnantes, c’est l’application du second principe : insulter ou disqualifier les auteurs d’un exposé des faits.

Par exemple, le droit d’inventaire a été interdit. Que Pfizer ait été condamné plus de trente fois en quinze ans pour plusieurs milliards de dollars par des juridictions américaines pour corruptions, crimes, tromperies, etc. ou que l’Ukraine actuelle soit un des Etats le plus corrompus de la planète et dirigée par des oligarques mafieux est oublié ; alors que toutes ces informations sont sourcées, connues et incontestées, partagées par des chercheurs et des juristes dans le monde entier. Surprenante manière de congédier les faits.

Partageons l’examen de l’évolution des lois de l’Etat ukrainien concernant l’usage des langues sur son territoire. Elle explique tout. Rappelons-nous pour commencer que le nationalisme se caractérise par la contestation des langues locales au profit d’une seule langue commune. L’Allemand moderne en est à lui seul une preuve sous Bismarck.  La nation allemande se crée en éliminant les dialectes germaniques au profit d’une seule langue. L’Ukraine contemporaine impose de même une vue nationaliste contre une société où se parle le russe, l’ukrainien, mais aussi le roumain, le hongrois et le tatar.

La loi libérale de 1989 sous Gorbatchev

Elle reprend la tradition léniniste sur les langues. En effet, en 1923, les Soviets favorisent l’ukrainisation par la promotion de la presse, l’édition, l’enseignement supérieur. Des dictionnaires sont publiés, l’orthographe est normalisée par une commission travaillant sur les variantes locales. Staline mettra un terme à cette période et ouvre le temps du génocide linguistique contre l’ukrainien. A partir des années 1980, l’ukrainisation est de nouveau d’actualité. De nombreux dictionnaires bilingues sont publiés et la critique de l’époque de Staline à Brejnev est autorisée pour revenir à la position léniniste.  Les autorités favorisent le bilinguisme.

La loi du 28 octobre 1989 n°8312-11 de la République Socialiste Soviétique d’Ukraine est libérale et pragmatique. Elle prolonge la stratégie de Lénine d’un Etat multiethnique et d’un droit autorisant l’usage des langues locales à l’école et dans les administrations locales. L’ukrainien est la langue officielle de la république et le russe la langue officielle de l’Union, protégeant les nombreux russophones en Ukraine. Même les minorités ont leurs quartiers, leurs écoles, voire leurs théâtres : juifs, grecs, polonais, hongrois, et. Quelques exemples suffisent.

L’article 6 précise l’obligation des fonctionnaires de connaître les langues des activités des corps et organismes. Les fonctionnaires de l’État, du Parti, des organismes publics, établissements et organisations doivent maîtriser l’ukrainien et le russe et, si nécessaire, une autre langue nationale, conformément aux exigences prévues dans l’exercice de leur fonction.

L’article 10 décrit l’usage en matière d’actes des autorités de l’État et des organismes administratifs. Il y est affirmé que les documents des plus hautes autorités de l’État et des organismes administratifs de la RSS d’Ukraine doivent être adoptés en ukrainien et publiés en ukrainien et en russe.

L’article 17 insiste bien sur le fait que l’ukrainien ou une autre langue acceptée par les parties est employé dans tous les domaines des services aux citoyens.

L’article 18 concernant les procédures judiciaires précise en 18.2 qu’une langue nationale parlée par la majorité de la population d’un district donné ou qu’une langue acceptée par la population dudit district peut être la langue de la procédure judiciaire.
En 18.3. que toute personne qui ne connaît pas la langue de la procédure a le droit de se familiariser avec les éléments du procès, de participer à la procédure avec l’aide d’interprète et de s’adresser à la cour dans sa langue maternelle.

L’article 27 permet une éducation dans les langues locales indiquant que dans les zones géographiques d’implantation substantielle des minorités nationales, des écoles publiques peuvent être créées, alors que les activités éducatives et pédagogiques peuvent être menées dans leur langue nationale ou en une autre langue et en 27.4 que dans les écoles publiques, des classes séparées peuvent être prévues, alors que les activités éducatives et pédagogiques peuvent être menées en ukrainien ou dans la langue de la population d’une autre nationalité.

A l’échelle d’un village, d’une ville ou d’un oblast, d’autres langues ont droit de cité. Dans la foulée, la constitution de la république autonome de Crimée pose en 1992 deux langues d’Etat : l’ukrainien et le tatar (langue héritée de la présence ottomane). De même dans les textes de 1994, les Parlements de Donetsk, Kharjiv, Mykolaïv, Horlivka et Kharcyz’k introduisent le russe comme une autre langue officielle et deuxième langue. Cette loi sera abolie en février 2014 par la Cour constitutionnelle.

Le maintien du libéralisme linguistique sous Ianoukovytch

La promotion de l’ukrainien est soutenue par le président Iouschenko (2005–2010) avec des quotas de diffusion dans la loi sur la radiodiffusion et la télévision. Le Parlement ukrainien adopte le 3 juillet 2012 une loi qui permet l’usage d’une langue régionale dans les régions où les minorités ethniques dépassent les 10 % de la population. Dans la foulée, 13 des 27 régions ukrainiennes deviennent bilingues, toutes avec le russe comme langue régionale. Le bilinguisme est admis dans les débats télévisés. Les autres minorités sont déjà oubliées. La loi de 2012 respecte la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. Elle est équilibrée. Son article 2 – Objectif de la politique linguistique de l’Etat entérinant la cohabitation des langues : La politique linguistique de l’État en Ukraine a pour objectif de réglementer les communications publiques dans le développement globales et l’emploi de l’ukrainien comme langue officielle, ainsi que les langues régionales ou minoritaires et les autres langues utilisées par la population de l’État, dans la vie économique, politique et sociale, dans les communications interpersonnelles et internationales, dans la protection des droits constitutionnels des citoyens dans ce domaine et en favorisant une attitude respectueuse de la dignité nationale des personnes, de leur langue et de leur culture, et en renforçant l’unité de la société ukrainienne.

La dérive nationaliste liberticide et violente

Mais l’ukrainisation est défendue par les nationalistes qui veulent aller plus loin et promouvoir un Etat ethnique et linguistique homogène au risque d’exclure toutes les autres minorités. L’argument serait que l’Ukraine en cours de création de son identité nationale a besoin de défendre sa langue nationale.

Les nationalistes vont d’abord abolir la loi de 2012 le 23 février 2014, quelques jours après le début de la révolution commencée le 18 février. Mis à l’ordre du jour par un député de l’Union Panukrainienne Vyacheslav Kyrylenko, un vote sans débat abroge la loi de 2012. La Cour constitutionnelle déclare inconstitutionnelle la vieille loi de 1989. Table rase est faîtes de la tradition libérale. Les séparatistes russophones réagiront immédiatement à l’Est. Les faits leur donnent raison. La nouvelle loi du 25 avril 2019 est adoptée par un parlement nationaliste. Elle impose l’ukrainien. Elle pénalise les fonctionnaires de 400 € d’amende en cas de pratique d’une autre langue, elle envisage l’emprisonnement pour introduction ou pratique du multilinguisme.

L’article 1 affirme que la seule langue officielle en Ukraine est la langue ukrainienne. Le paragraphe 7 crée l’outrage à la langue ukrainienne. Le paragraphe 10 oblige à l’usage de l’ukrainien dans les relations interethniques, contrevenant à la Charte européenne.

L’article 6 contraint les populations et les minorités en posant l’obligation du citoyen ukrainien de parler la langue ukrainienne.

L’article 7 précise que toute personne ayant l’intention d’acquérir la citoyenneté ukrainienne est tenue de certifier le niveau approprié de maîtrise de la langue officielle

L’intrusion dans la vie courante est manifeste dans l’article 20 qui affirme que la langue des relations de travail en Ukraine est la langue officielle. Nul n’est tenu d’employer une autre langue que l’ukrainien au travail et d’exécuter des obligations en vertu d’un contrat de travail, sauf dans le cas du service à la clientèle et autres clients étrangers ou apatrides.

La loi revient à obliger les minorités dont les russophones à abandonner leur langue, sauf dans un usage familial, en apprenant l’ukrainien. Le nationalisme fait fi de la Charte européenne et de la tradition léniniste pragmatique sur ces questions.

Un projet d’essence néo-nazi car ethnique et linguistique

En conclusion, cette loi viole sans contestation possible, les droits de l’homme et la Charte européenne. Le projet nationaliste est donc plus qu’un projet d’unité linguistique ; c’est un projet intentionnellement ethnique parce que le nationalisme ukrainien a posé le principe d’une nation, d’une ethnie et d’une langue en excluant toutes les autres populations « impures ».  Le projet d’une nation ethnique est bien au centre de la loi de 2019 qui exclut les russophones et les minorités hongroises, roumaines ou tatars. Les réactions des minorités russophones, majoritaires dans plusieurs oblasts sont comparables à la réactivité des Wallons et Flamands ou des Québécois. Le mouvement de sécession des séparatistes russophones sur l’ensemble des régions de Lougansk et Donetsk trouve son origine dans cette situation. Le déclencheur : l’abolition de la loi de 2012 le 23 février 2014.

Comment l’Occident peut-il condamner des populations défendant leur droit à pratiquer leur langue maternelle, au seul motif qu’il s’agit du russe ? Si ce n’est à considérer que le russe fait exception. Il sera intéressant de voir comment nous réagirons lorsque des réfugiés demanderont de revenir chez eux dans les oblasts russophones. Validerons-nous la déportation des populations entreprises par le régime de Kiev en interdisant à ces populations de revenir chez elle et d’adopter la nationalité qui s’ensuit ?

Le lecteur aura noté que la désinformation continue. Comme pour les effets indésirables des « vaccins », les effets indésirables des politiques de sanction contre le méchant Russe sont éludés. Et comme pour les privations de liberté des politiques sanitaires, il faudra accepter les privations d’autres libertés au nom d’une politique anti-russe. Et le plus grave, nous avons balayé les piliers de nos sociétés libres : la dignité de la personne humaine et le droit imprescriptible de refuser des thérapeutiques. Nous balayons aujourd’hui d’autres piliers, ceux des libertés fondamentales en matière de langues et de cultures. Le plus étonnant, l’ensemble de ces piliers furent piétinés par les nazis et nous recommençons. Nos gouvernants sont très inquiétants.

Source : Le salon beige

Côtes-d’Armor : Il agresse pompiers et gendarmes venus lui porter secours

Par : admin

Un individu a agressé des pompiers et des gendarmes à son domicile, à Saint-Nicolas-du-Pélem, dans les Côtes-d’Armor.

La sœur de celui-ci avait fait appel aux pompiers pour ses pensées suicidaires ce lundi soir. À leur arrivée sur place, les secours font face à un individu muni d’un pied de biche. Comme le relate Ouest-France, les soldats du feu font appel aux gendarmes afin de sécuriser l’intervention.

Mais les choses dégénèrent. Sous l’effet de l’alcool, l’homme de 38 ans les insulte, leur crache dessus. Puis il leur lance des objets. Un gendarme a esquivé un téléphone portable, un second a quant à lui reçu une chaussure derrière la tête. Il faudra quatre gendarmes pour le maîtriser et le placer sur un brancard. Le mis en cause a été jugé en comparution immédiate ce mercredi 3 août.

À la barre, il explique, “J’ai appelé ma sœur pour dire que ça n’allait pas, je me suis retrouvé avec les pompiers et les flics chez moi”. Pour les violences sur les militaires, “Je m’en excuse. C’est pas contre eux personnellement. C’est plus contre la société”. Il est finalement condamné à à six mois de prison ferme et de la révocation d’un sursis de deux mois. Condamné à payer des sommes comprises entre 150 et 300 euros aux parties civiles, il a été incarcéré à la maison d’arrêt de Saint-Brieuc.

Source : Actu Forces de l’ordre

Nangis. Neuf mâts de caméras abattus, tirs de mortiers contre les gendarmes

Par : admin

En quelques nuits, neuf mâts de caméras ont été abattus à Nangis, pour un préjudice de 100 000 €. La mairie a pris deux arrêtés.

L’article d’Actu.fr ici

Source : Police & Réalités

Seine-et-Marne. Neuf mâts de caméras abattus à Nangis : la mairie prend deux arrêtés

En quelques nuits, neuf mâts de caméras ont été abattus à Nangis, pour un préjudice de 100 000 €. La mairie a pris deux arrêtés.

Neuf mâts de caméras ont été abattus à Nangis ©DR

La situation est particulièrement tendue à Nangis (Seine-et-Marne) et les autorités sont sur le qui-vive depuis le mercredi 27 juillet 2022.

En quelques nuits, neuf mâts de caméras de vidéosurveillance ont été abattus dans le quartier de la Mare-aux-Curées et dans la zone pavillonnaire voisine. Le préjudice financier est de 100 000 €.

Opération de gendarmerie

Les gendarmes, qui patrouillaient dans le quartier, ont été visés par des tirs de mortier d’artifice. Une vaste opération anti-délinquance a été menée le soir du mardi 2 août, dès 20 h 30. Elle a mobilisé 40 militaires. « Nous avons été pris à partie, indique Camille Leroy, commandante de la compagnie de Provins. Il a fallu gérer la situation, générée par une minorité agissante. »

La gendarmerie s’est repliée après avoir interpellé deux majeurs. Ils ont été placés en garde à vue et l’enquête est en cours.

« À la base, la Mare-aux-Curées était une résidence, témoigne une riveraine. Et là, nous sommes confrontés à des actions de cité. J’ai vu tomber deux lampadaires. À chaque fois, il y avait un feu d’artifice. On se sent complètement seuls. Le voisinage a peur et ne se sent pas en sécurité. »

La mairie a pris deux arrêtés municipaux, en accord avec la préfecture de Seine-et-Marne. L’un d’eux réglemente la consommation d’alcool sur la voie publique. L’autre interdit tout rassemblement de plus de trois personnes de 22 h 30 à 6 heures.. Et cela, jusqu’au 30 septembre.

Tournure politique

De quoi rassurer les Nangissiens ? Pas sûr, et l’affaire a pris, comme souvent à Nangis, une tournure politique. 

« La situation est grave, elle empire et paraît hors de contrôle, déclare Aymeric Durox, délégué départemental du Rassemblement national et conseiller municipal d’opposition. La nouvelle majorité LR a été élue sur des programmes de sécurité qui n’ont pas été tenus. Il y a beaucoup de colère et de désarroi. Une grande majorité de Nangissiens n’en peut plus. Des pères de famille sortent en bande pour assurer la sécurité. Il suffirait d’un rien pour que ça explose. J’appelle au calme et j’incite les parents à prendre leurs responsabilités. »

« C’est facile de dire cela, répond la maire de Nangis, Nolwen Le Bouter. Moi, je suis présente sur le terrain. On fait ce qui relève de notre niveau de responsabilité et de compétence. Et nous avons fait une demande de subventions pour doubler le nombre de caméras. Si on les met à terre, cela prouve bien qu’elles servent à quelque chose. On va les remettre ! »

Source : Actu.fr

Toulouse. Des gendarmes du GIGN sauvent un homme de 88 ans de la noyade dans le canal du Midi

Par : admin

Quatre membres du GIGN de Toulouse qui faisaient leur footing lundi ont sauvé un homme de 88 ans tombé dans le canal du Midi.

Ce lundi matin, vers 10h30, quatre adjudants de l’antenne toulousaine du GIGN ont sauvé un homme de 88 ans de la noyade dans le canal du Midi sur leur parcours tactique et minuté du côté de Rangueil.

L’article de La Dépêche ici

Source : Police & Réalités

INFO LA DEPECHE. Toulouse : les gendarmes du GIGN sauvent un homme de 88 ans de la noyade dans le canal du Midi

Après le sauvetage, les quatre adjudants ont replongé dans l’anonymat. Photo DDM.Frédéric Charmeux

Quatre membres du GIGN de Toulouse qui faisaient leur footing lundi ont sauvé un homme de 88 ans tombé dans le canal du Midi.

Ce lundi matin, vers 10h30, quatre adjudants de l’antenne toulousaine du GIGN ont sauvé un homme de 88 ans de la noyade dans le canal du Midi sur leur parcours tactique et minuté du côté de Rangueil.

« J’étais parti seul au bord du canal pour faire mon footing. Nous suivons un parcours dessiné exprès, en cas d’alerte immédiate, pour que nous soyons prêts à partir dans les trente minutes, détaille le premier intervenant. Sur le retour, je vois une personne dans l’eau, entre deux ponts ».
Dans les premières secondes, la situation ne surprend pas le militaire. « Il y a toujours des gens qui nagent à cet endroit-là donc, au début, je ne fais pas attention. Puis je m’approche et je vois que la personne s’agite dans l’eau. Cet homme a du mal à nager ».

L’eau est à quelques mètres en contrebas du chemin où court le gendarme. La pente est abrupte. Il descend. « J’étais sur la berge et je l’appelai pour qu’il vienne vers moi. Il me regardait mais buvait la tasse. Parallèlement, mes trois camarades arrivaient en sens inverse ». Les quatre membres de l’unité d’élite de la gendarmerie se mettent à l’eau. « On arrive à l’attraper mais, pour le remonter, on se décale sur une berge en béton à 50 mètres ».

Âgée, la victime est désorientée. « Il essayait de parler mais c’était confus. On a constaté qu’il avait de multiples lésions. On analyse, on fait le bilan, comme on a appris ». Les militaires préviennent immédiatement les sapeurs-pompiers. Pendant ce temps, la victime recouvre un peu ses esprits. « Il pouvait discuter. On voulait voir s’il était cohérent, qu’il nous dise où il avait mal ». Ils ont vite compris le scenario qui a mené l’octogénaire à se retrouver dans l’eau. En balade sur le bord du canal, il avait chuté et dévalé la pente jusqu’à se retrouver dans le cours d’eau, en panique.

Habitués à traquer des criminels

« On l’a accompagné sur 400 mètres. Il tenait dans un équilibre précaire. On l’a rassuré jusqu’à l’arrivée des sapeurs-pompiers ». Une fois la victime confiée aux pompiers, les hommes du GIGN sont repartis finir leur footing « pour se sécher ». Toujours prêts pour partir en moins de 30 minutes. Car ce sauvetage n’est pas une intervention habituelle pour le GIGN.

« C’est différent, confirme leur capitaine. Dimanche, on était Saint-Féliu-d’Avall dans les Pyrénées-Orientales pour un homme retranché avec un couteau. On a participé à la traque pour le double homicide de Tarbes ou encore à celle, en 2021, d’un homme lourdement armé qui avait abattu son patron et un collègue dans les Cévennes ». De Bordeaux à Béziers et jusqu’à Limoges, les trente hommes de l’antenne toulousaine du GIGN sont appelés dans tout le sud-ouest au rythme moyen de deux interventions par semaine. Après leur sauvetage, les quatre adjudants ont replongé dans l’anonymat.

Source : La Dépêche

NOTRE SOCIÉTÉ EST MALADE : LA PREUVE EN PHOTO

Par : admin

Si cette vidéo pouvait enfin vous réveiller et vous donner matière à réflexion….

A voir (plusieurs fois si nécessaire) et posez vous les bonnes questions !!

Fabien Moine – Exuvie TV 89,1 k abonnés

Tout commence par l’image glaçante d’un enfant israélien recevant une injection à Ramat Gan (Israël) le 22 novembre 2021. La violence de cette photographie, comme une œuvre graphique dystopique, instantanée de notre époque, fait raisonner en nous de nombreux sentiments et de douloureuses questions : que sommes-nous en train de créer ? Que laissons-nous faire, en tant que civilisation ?

Il y a aussi cette photo au pays bas : https://twitter.com/hugodejonge/statu…

Elle a été prise aux Pays-Bas, où le ministre de la Santé a promu l’usage du casque à réalité virtuelle pour que les patients craignant les injections puissent « se détendre plus facilement pendant l’injection » d’une dose. Plusieurs centres du pays expérimentent la technologie. Le ministre Hugo de Jonge a encouragé les personnes qui craignant les injections à utiliser la réalité virtuelle pour se détendre. «Vous souffrez d’anxiété liée aux injections, mais vous souhaitez tout de même recevoir [le rappel] ? Le GGD [le service de santé publique des Pays-Bas] est heureux de vous aider. Il y a de plus en plus d’endroits où [les soignants] travaillent avec des casques VR ([virtuelle] qui permettent de se détendre plus facilement pendant l’injection», a-t-il écrit sur Twitter.

La publication est accompagnée d’un lien d’une vidéo dans laquelle est vantée l’utilisation de cette technologie : https://www.youtube.com/watch?v=HuQKT…

Cet usage de la réalité virtuelle a été lancée pour la première fois par les centres de santé néerlandais en 2021. «Ils sont tellement occupés par l’expérience virtuelle qui les entoure qu’ils oublient même qu’ils sont vaccinés», déclarait en mai dernier Robbert Brouwer, co-fondateur de la société de réalité virtuelle médicale SyncVR Medical, au quotidien Noordhollands Dagblad.

Qu’est-ce que cela raconte de notre société, et de la protection des patients et l’exposition des enfants ? Quelle narration vient se superposer au Réel ?

— SOURCES —

Enfant israélien recevant une injection : https://francais.rt.com/international…

Vidéo d’injection avec casque de réalité virtuelle : https://www.youtube.com/watch?v=HuQKT…

Le ministre de la Santé néerlandais vante les vertus de la réalité virtuelle en recevant le vaccin : https://francais.rt.com/international…

Source : Youtube

Nanoréseau intégré au corps humain. Extraordinaire dossier réalisé par un scientifique.

Par : admin
Voir la vidéo ICI

Nanoréseau intégré au corps humain. Extraordinaire dossier réalisé par un scientifique.

Le IoNT est l’Internet des Nano objets. Les nanoparticules dont on vous bombarde finissent par parler pour vous. Dans cette illustration, un scientifique de très haut niveau a rédigé un document très professionnel et très détaillé qui positionne l’humain injecté dans le circuit des IoNT. Si cette planche est définitivement validée, nous pouvons conclure qu’un certain nombre d’injectés (pas forcément tous) sont en cours de mutation pour devenir des transhumains. On peut supposer que pour atteindre l’étape finale du modèle, il faut plusieurs doses.

Avertissement. Le dossier transmis ici est exceptionnellement documenté et précis. Je le reprends pour enrichir la réflexion et l’hypothèse de travail autour de la transhumanisation des peuples. Toutefois, aussi longtemps que nos autorités sanitaires refuseront de faire procéder à des analyses indépendantes du contenu de fioles contenant les produits à injecter, nous serons incapables d’affirmer si, et dans quelle mesure, la liste des éléments indésirables listés dans ce document ont pollué la production industrielle des injections réalisées depuis une année.

Un scientifique de premier plan a transmis au Net des planches détaillées de ce que pourraient être les divers éléments non identifiables découverts dans les fioles de produits à injecter et/ou dans les échantillons sanguins étudiés. Un autre scientifique tout aussi fiable m’a transmis son travail.

Bien que n’ayant pas l’identité de l’auteur, je ne peux qu’apprécier la précision avec laquelle les différents éléments que nous mettons au jour depuis des mois (pour ne pas dire des années) sont agencés et intégrés dans sa présentation.

Un fichier externe contenant une image, une illustration, etc. Le nom de l'objet est fchem-07-00399-g0001.jpg
https://lilianeheldkhawam.com/2021/07/05/le-graphene-outil-de-surveillance-de-la-sante-se-trouve-dans-les-masques-ecouvillons-et-les-vaccins-consequences-sur-la-sante-humaine-potentiellement-desastreuses/

Vous constaterez la référence aux dots quantiques d’oxyde de graphène dont nous parlions récemment.

https://lilianeheldkhawam.com/2021/12/12/modifier-le-genome-humain-et-potentiellement-le-telecommander-par-des-dots-quantiques-de-graphene/
Ce diagramme montre tous les composants qui sont introduits avec les diverses inoculations. Ensemble, ils agissent comme un réseau de surveillance du corps humain. (traduction ci-dessous)
Image
Traduction effectuée par Chantal Attia. Avec mes remerciements à elle.

Composants du nanoréseau au plan intracorporel

1. Nanotubes de carbone et dérivés CNT, SWCNT, MWCNT

2. Points quantiques de graphène GQD

3. Nageurs hydrogels

4. Nanoantennes fractales en graphène

5. Nanorouteur ou nanocontrôleurs

6. CODEC ou Nanointerface

Topologie de nanoréseau

1. Nanonodes (GQD, Hydrogel nageurs, Nanotubes, Fibres)

2. Nanocapteurs (circuits de nanotubes, nanofeuillets de graphène)

3. Nanocontrôleurs (circuits de nanorouteurs QCA)

4. Nanointerface (circuits QCA nanoCODEC)

5. => Communication avec l’extérieur =>

La présence de points quantiques d’oxyde de graphène.

La présence de points quantiques d’oxyde de graphène.
– Les points quantiques de graphène sont des morceaux de graphène ou d’oxyde de graphène à l’échelle micro-nanométrique avec des formes circulaires, hexagonales, triangulaires… qui résultent de la décomposition ou de l’oxydation de nanofeuillets de graphène.
– Les GQD, loin d’être un défaut du réseau, jouent un rôle fondamental, puisque leur taille leur permet de fonctionner ou d’opérer comme des nano-antennes. De plus, ils circulent à travers le système circulatoire, les artères, les veines, capillaires, servant de marqueurs électriques, mais aussi biologique, car ils adsorbent les protéines et autres composants présents dans le sang.

L’interface humain-machine avec transmission de données

La nanointerface est un circuit QCA plus complexe, qui contient un nanoantenne pour émettre et recevoir des signaux TS-OOK. Avec une forte probabilité, il dispose d’un CODEC pour crypter les paquets de données et les retransmettre à l’extérieur

Nanocapteurs et nanorouters

– Lorsque le nanorouteur reçoit les signaux, il parvient à les encoder dans TS-OOK et à les acheminer sous forme de paquets de données à transmettre. le Les signaux TS-OOK ont un modèle binaire facile à interpréter et à transmettre, ce qui augmente la capacité de transmission de données et la bande passante pouvant être prise en charge dans le nanoréseau.
– Le nanorouteur n’a pas besoin de processeur pour fonctionner, car l’architecture QCA (point quantique) lui permet de fonctionner à une fréquence d’horloge, tout comme le ferait un processeur d’ordinateur.
– De cette façon, les signaux sont transmis au nanorouteur le plus proche afin d’optimiser le nanoréseau et d’éviter la saturation du signal. Pour cette raison, plusieurs de ces composants sont prévu, assis grâce à l’hydrogel.

Image
Traduction effectuée par Chantal Attia. Avec mes remerciements à elle.

Avec ce document, nous entrons donc de plain pied dans le processus d’intégration homme-machine. Nous voyons sur cette planche d’ensemble que le résultat correspond à la convergence NBIC. L’auteur de ces planches sait avec précision de quoi il en retourne. De fait, très peu de scientifiques ont une vision d’ensemble de ce que peut être le transhumanisme.

https://lilianeheldkhawam.files.wordpress.com/2021/12/image-39.png
7 ans après la votation, les différents axes qui paraissaient martiens à l’époque deviennent subitement plus réelles…

LHK

Le document complet

12-intracorporal_nanonetworkTélécharger

Source : Jeminformetv.com

Catherine Austin Fitts : Nous sommes au milieu d’un Coup d’État Mondial !

Par : admin

Après avoir été l’une des premières alerteuses, du sérail,  » Catherine Austin Fitts explique que pour se battre contre la la monnaie numérique de banque centrale, il suffit d’utiliser l’argent liquide. » 

Il y a un Coup d’État Mondial où les banquiers centraux veulent mettre en place la Monnaie Numérique qui leur donnera un contrôle absolu de nos Vies ! 

Catherine Austin Fitts (CAF), éditrice du rapport Solari et ancienne secrétaire adjointe au Logement (Dans le gouvernement de George H. W. Bush – 41e président.), affirme que nous sommes en guerre contre les mondialistes de l’État profond qui ne veulent rien de moins qu’un contrôle total sur toute l’humanité. 

Les banquiers centraux veulent un système financier qui soit un syndicat de contrôle criminel anarchique où il devient légal pour eux de faire ce qu’ils veulent. 

C’est simplement un choix entre la tyrannie et la souveraineté, la liberté ou l’esclavage. 

Nous commençons par la pierre angulaire de la tyrannie, la monnaie numérique de banque centrale (CBDC)(La banque de France vous l’explique) que les banquiers mondiaux veulent mettre en place au sein du système financier. 

Voici ce que Catherine Austin Fitts explique : « Ce n’est pas une monnaie. C’est ce que vous devez comprendre. 

Ce dont nous parlons, c’est d’un système de contrôle qui va être mis en place lors d’un coup d’État mondial, et nous sommes au milieu d’un coup d’État mondial. 

C’est ce qui se passe en ce moment. 

En bref, si vous regardez les banquiers centraux, la BRI (Banque des règlements internationaux), eh bien tous les banquiers centraux essaient de créer un système où ils sont complètement libres et en dehors des lois des États-nations et des gouvernements. 

En d’autres termes, ils insèrent l’immunité souveraine de toutes les lois et essaient littéralement de créer une civilisation sous la loi où ils sont libres de faire ce qu’ils veulent, y compris, comme nous le savons, le génocide.

Catherine Austin Fitts explique que pour se battre contre la la monnaie numérique de banque centrale, il suffit d’utiliser l’argent liquide. 

Voici ce qu’elle explique : « Si vous allez sur Solari.com, vous verrez quelque chose qui dit : « Argent liquide chaque jour ! ». 

Cliquez sur la vidéo où il est écrit « Make Cash Great Again ». Si vous cliquez dessus, vous obtiendrez trois vidéos. 

Il y a deux vidéos que je veux vraiment que les gens regardent. 

L’une est une vidéo de 56 secondes du directeur général de la banque des règlements internationaux, Augustin Carstens en octobre 2020 expliquant qu’avec la MNBC (Monnaie Numérique) ils auront un contrôle absolu et qu’ils l’utiliseront de manière centralisée. 

C’est la seule fois de ma vie que j’ai vu un banquier central être honnête à 100%. 

La deuxième vidéo dit « Financial Rebellion », cliquez dessus et vous obtiendrez une présentation de trois minutes de Richard Werner. 

Il est certainement le meilleur chercheur au monde sur les banques centrales…. 

Richard explique que l’un des principaux banquiers centraux d’Europe lui a dit qu’ils prévoyaient de tous nous pucer.

Catherine Austin Fitts explique que les banquiers centraux ignoreront la Constitution américaine, voleront tous nos actifs comme l’argent et l’or, mais surtout la terre. 

Catherine Austin Fitts affirme qu’ils ne pourront pas le faire à moins qu’ils ne prennent nos armes et ne suppriment le deuxième amendement. 

Catherine Austin Fitts parle également de ce qu’elle pense qu’il se passera après le premier de cette année en matière d’inflation ou de déflation. 
Catherine Austin Fitts : « Nous sommes en guerre et nous avons besoin d’une stratégie de guerre… 

La « Grande réinitialisation » deviendra la « Grande résistance ». 

Source : usawatchdog
https://www.businessbourse.com/2022/07/31/catherine-austin-fitts-nous-sommes-au-milieu-dun-coup-detat-mondial-ou-les-banquiers-centraux-veulent-mettre-en-place-la-mnbc-avec-ils-auront-un-controle-absolu-ils-lutiliseront-de-maniere/

Source : Changera3

Une nouvelle analyse par le Dr Joseph Mercola : La cabale des mondialistes promeut le régime alimentaire des insectes … et le cannibalisme

Par : admin

Maintes et maintes fois, le Forum économique mondial (FEM) et ses collaborateurs mondiaux ont « prédit » l’avenir avec une précision étonnante, parfois des années à l’avance, puis lorsque les prédictions se réalisent, ils font comme s’ils n’avaient rien à voir avec cela. Il convient donc de rappeler que le fondateur du FEM, Klaus Schwab, lors de la réunion de mai 2022 à Davos, a clairement déclaré que l’avenir ne se produit pas simplement, il est « CONSTRUIT – par nous », se référant à lui-même et aux autres participants dans la salle. Alors, ne vous y trompez pas, ils croient vraiment qu’ils ont le droit de décider du sort du monde, et que vous et moi n’avons rien à dire sur la question.

Ce sort a été officiellement annoncé en juin 2020 sous la bannière de « The Great Reset », par Schwab lui-même. Ce programme de « reconstruire en mieux » implique la réorganisation et la restructuration complètes de toutes les composantes de la société, y compris la finance, l’industrie, l’éducation, les « contrats sociaux », le secteur de l’énergie et le système alimentaire.

En ce qui concerne le système alimentaire, le FEM envisage un système alimentaire qui n’inclut pas d’aliments d’origine animale ou qui nécessite une grande empreinte terrestre. En fait, depuis plusieurs années maintenant, le FEM a promu l’idée que nous devrions nous habituer à manger des insectes et à boire des eaux usées récupérées. Pour ne citer qu’un exemple, à la mi-octobre 2018, le Forum économique mondial a publié sur Twitter :

Good grub: why we might be eating insects soon https://t.co/YFdPFhtRX2 #food pic.twitter.com/SV84cwmyj9

— World Economic Forum (@wef) October 14, 2018

Insectes, eaux usées et cannibalisme – Les plans de la cabale pour vous

Les nombreuses prédictions du FEM se transforment rapidement en réalité, et ses programmes égoïstes sont, bien sûr, salués comme brillants et nécessaires par ses alliés médiatiques. Par exemple, en février 2021, le magazine Time a insisté sur le fait que nous devrions vraiment manger plus d’insectes pour sauver la planète, et en mai 2021, Bloomberg a annoncé que « L’avenir de l’eau est des eaux usées recyclées, et nous le boirons tous ».

En effet, la Californie a déjà entamé sa transition des toilettes au robinet. Le 23 juillet 2022, le New York Times a ensuite porté les projections dystopiques du FEM à un tout autre niveau, annonçant que le moment de considérer le cannibalisme est maintenant venu :

« Une image est venue à Chelsea G. Summers : un petit ami, accidentellement percuté par une voiture, un travail rapide avec un tire-bouchon et son foie servi à la toscane, sur du pain grillé. Ce fruit de son imagination tordue est ce qui a incité Mme Summers à écrire son roman, "A Certain Hunger", sur un critique de restaurant qui aime la chair humaine (masculine).

« Il s'avère que le cannibalisme a un temps et un lieu. Dans les pages de certains livres récents qui vous retournent l'estomac, et sur les écrans de télévision et de cinéma, Mme Summers et d'autres suggèrent que ce moment est venu... Pouvez-vous le supporter ? »

L’écrivain du NYT, Alex Beggs — qui écrit également pour le magazine gastronomique Bon Appétit — poursuit en énumérant plusieurs émissions de télévision et films récents mettant en scène le cannibalisme sous un jour romantique. Eh bien, sinon, comment laver le cerveau des gens — en particulier des jeunes — pour qu’ils acceptent l’inacceptable sinon en le glorifiant par la magie du tell-a-vision (raconter une vision) ? Et ça marche. Un babillard Reddit dédié à la série Showtime « Yellowjackets » compte 51 000 membres.

« La tension de la série réside dans le fait que vous savez que le cannibalisme arrive, mais quand ? Et pourquoi ? » Beggs écrit. Le spectacle reflète sans aucun doute une tension que les élitistes du monde veulent réellement voir émerger dans la vraie vie.

« De quoi diable parlez-vous ? » vous pouvez demander. Permettez-moi de le dire franchement et de ne pas tourner autour du pot : le FEM et ses alliés fabriquent des pénuries alimentaires, qui dans certaines régions peuvent évoluer vers une véritable famine, et ils veulent que vous sachiez que lorsque ce moment viendra, vous pourrez manger votre voisin.

Vous sauverez la planète et vous-même. Le cannibalisme est une « victoire » pour le monde, alors ne soyez pas dégoûté. Zut, vous pourriez même l’apprécier, et il n’y a pas besoin d’être criblé de culpabilité inutile. Vous êtes toujours une bonne personne.

C’est le message subliminal diffusé à travers ces articles, livres et émissions de télévision qui normalisent le cannibalisme, et ce n’est pas par hasard. Dois-je vous rappeler que la rédactrice en chef adjointe du NYT, Rebecca Blumenstein, est membre du FEM ? Elle sait ce qui s’en vient.

Et puis, bien sûr, il y a les vérificateurs des faits insistant sur le fait que le NYT « n’a pas publié d’article qui normalise le cannibalisme », ce qui est essentiellement la preuve qu’il l’a fait. Ceux d’entre nous qui l’ont lu n’ont pas mal compris son objectif tacite. Le New York Times a également écrit des hommages élogieux à Marina Abramovic, dont « l’art » implique des références graphiques au cannibalisme.

Bifteck humain cultivé en laboratoire

En plus des livres et des émissions de télévision qui glorifient le cannibalisme, il y a du steak humain cultivé en laboratoire et de la viande végétalienne conçue pour avoir le goût de la viande humaine. En commençant par le premier, en décembre 2020, le steak issu de cellules humaines a été présenté comme « art » au Design Museum de Londres, au Royaume-Uni.

Le créateur du « Ouroboros Steak » — une référence à l’ancien symbole alchimique du serpent qui dévore sa queue et renaît de lui-même — a affirmé que l’installation était une critique contre l’industrie de la viande, et est née après avoir passé un an « à imaginer comment le changement du climat pourrait avoir un impact sur l’avenir de la consommation alimentaire. »

Il aurait été bouleversé par le fait que « l’attention s’est rapidement centrée sur les accusations selon lesquelles nous faisions la promotion du cannibalisme ». À l’époque, le New York Times rapportait :

« "Ouroboros Steak" examine, mais ne promeut pas, l'auto-cannibalisme comme une version satirique de la demande croissante de produits carnés dans le monde, qui, selon les scientifiques, contribuera probablement aux émissions de carbone et à la réduction de la biodiversité.

« Les concepteurs espéraient que le fait de choquer le public avec la suggestion déclencherait un examen de la responsabilité environnementale et de l'industrie de la viande propre, qui s'est présentée comme produisant des aliments « sans tuer », bien que la plupart des entreprises dépendent fortement du sérum bovin fœtal récolté lors de l'abattage de vaches gestantes pour la culture cellulaire. »

Essaient-ils de normaliser le cannibalisme ? Absolument

Poussant l’idée du steak humain un peu plus loin, une société appelée BiteLabs prétend vendre du salami artisanal fabriqué à partir de chair de célébrité cultivée en laboratoire. Selon leur site Web, ils ont l’intention de collecter des échantillons de biopsie de célébrités, d’isoler les cellules musculaires, puis de cultiver la viande de célébrité à l’aide d’un bioréacteur exclusif.

La chair cultivée en laboratoire est ensuite séchée, vieillie et épicée selon la tradition italienne. On ne sait pas si des célébrités se sont inscrites pour devenir salami, mais la société semble être réelle. New York Grub Street a écrit un article sur la startup en 2014. IFL Science a suivi en janvier 2022, notant qu’« il est parfaitement possible » de créer du salami à partir de viande de célébrité clonée.

D’autres exemples d’efforts en cours pour normaliser le cannibalisme incluent un article de 2018 sur les avantages du plasma sanguin chez les adolescents, qui aurait des effets rajeunissants. Une commande de 2,5 litres coûterait environ 8 000 $ à l’époque. Dans un peu de programmation prédictive, le film « Soylent Green » — dans lequel le protagoniste réalise que la nourriture du gouvernement distribuée est faite à partir d’humains — s’est déroulé en 2022. Et puis, il y a Katy Perry (ci-dessous).

Burger végétalien fait pour goûter la chair humaine

Poursuivant le défilé des tendances de normalisation du cannibalisme, en juin 2022, un burger végétalien qui est dit « avoir le goût de la viande humaine » a remporté un prix d’argent au festival annuel Cannes Lions de la créativité. Le burger de viande humaine, à base de soja, de champignons, de protéines de blé, de graisses végétales et d’un mélange d’épices secret, a fait ses débuts lors d’un festival d’Halloween en 2021 à Stockholm, en Suède.

La vidéo ci-dessous était la publicité pour cet événement. Alors qu’ils affirment qu’« aucun humain n’a été blessé lors du développement de ce produit », on se demande évidemment comment ils ont trouvé le profil de goût de la viande humaine en premier lieu.

Peut-être qu’ils l’ont inventé, et qu’il n’a en fait aucun goût de chair humaine. Qui serait capable de faire la différence ? Quoi qu’il en soit, c’est encore un autre exemple où l’idée de cannibalisme est adoptée et louée.

« Cannibales contre le changement climatique »

Par coïncidence, un autre Suédois, le professeur Magnus Soderlund, a fait la une des journaux en 2019 en suggérant que « les humains devraient devenir des cannibales pour lutter contre le changement climatique, car manger de la chair humaine est plus “durable” que l’industrie de la viande ». Il a même insisté sur le fait que le cannibalisme était une option plus durable qu’un régime d’insectes. Bien que son concept n’ait pas poussé les jambes tout de suite, il semble que quelqu’un, quelque part, ait pris note de ses idées folles.

Bien que le cannibalisme ait effectivement figuré par intermittence tout au long de l’histoire humaine, il s’agissait généralement — bien qu’à quelques exceptions notables — d’une mesure de dernier recours. Les gens mangeaient des membres de leur famille et des voisins pour survivre à la famine.

Suggérer que la civilisation humaine la plus avancée de mémoire connue commence à se manger « pour sauver l’environnement » est déraisonnable à l’extrême. Nous avons des méthodes d’agriculture régénérative qui atténueraient la plupart de nos préoccupations environnementales. Il n’y a absolument aucune raison de passer de l’agriculture industrielle au cannibalisme.

L’agenda vert cherche à normaliser la baisse du niveau de vie

Une grande partie de l’« inspiration » supposée derrière la promotion de régimes alimentaires non naturels proviendrait d’un désir de sauver la planète. Bien que cela soit admirable, il est important de réaliser que tout l’agenda « vert » — tel qu’il est actuellement promu — n’est rien d’autre qu’une ruse, une tactique de la peur, pour amener les gens à accepter des conditions de vie qui seraient autrement inacceptables, comme manger un régime d’insectes, boire de l’eau d’égout récupérée et même, apparemment, du cannibalisme.

L’agenda vert est basé sur des idées erronées triées sur le volet, comme l’idée que l’engrais azoté est un polluant qui doit être maîtrisé en éliminant l’agriculture. Sans agriculteurs, que mangerons-nous ? La réponse de la cabale technocratique et transhumaniste : les mauvaises herbes, les insectes et, peut-être, les uns les autres.

Cela semble sauvage et fou, mais ils veulent vraiment se débarrasser du plus grand nombre de personnes possible, et aucune stratégie n’est éthiquement interdite, qu’il s’agisse de la promotion de l’avortement, de l’élimination des combustibles fossiles sans remplacement viable, de l’obligation d’injections expérimentales de transfert de gènes, de régimes d’insectes, d’eaux usées récupérées ou de cannibalisme.

Soit dit en passant, un certain nombre d’États américains ont également adopté l’hydrolyse alcaline comme alternative à la crémation, où les cadavres sont dissous et l’eau du processus est évacuée dans les égouts. Qu’est-ce qui pourrait mal tourner en combinant le rinçage de l’eau utilisée pour dissoudre les restes humains dans les égouts, puis en transformant cette même eau en eau potable ? Même si c’est surtout symbolique, c’est aussi une forme de cannibalisme.

Pourquoi les « réponses » des élitistes sont-elles si grossières ?

Si vous êtes comme la plupart, vous vous demandez probablement pourquoi tout ce que la cabale technocratique présente comme « la réponse » à nos malheurs mondiaux est si grossier et déshumanisant. La réponse simple est que nous ne sommes pas humains pour eux. Nous sommes une marchandise, comme le bétail, qui existe pour leur profit et leur exploitation. Ils sont « au-dessus » du reste d’entre nous. Nous n’avons peut-être pas de système de castes, officiellement, mais il y a deux classes dans ce monde.

Avant que les agriculteurs ne se rendent compte que la vache folle a été créée en nourrissant les bovins avec des parties de bovins, cette pratique était courante. Et, franchement, les élitistes technocratiques nous voient de la même manière. Pourquoi ne pas nourrir les mangeurs inutiles avec ceux qui ont encore une certaine valeur d’abeille ouvrière ? Pour eux, c’est tout simplement rationnel.

C’est efficace, et la technocratie repose en grande partie sur l’efficacité d’un système donné. Les robots sont plus efficaces que les humains, donc les robots sont le meilleur choix. L’intelligence artificielle est plus efficace que l’intellect humain, et c’est pourquoi ils veulent fusionner avec lui. Que faire des humains inutiles, telle est la question. Et la réponse est de s’en débarrasser, de quelque manière que ce soit, sans soulever la colère de trop de paysans.

Les célébrités adoptent le régime de insectes

Pour l’instant, la normalisation du cannibalisme en est encore à ses balbutiements. Mais le fait que les insectes soient au menu — maintenant, aujourd’hui — est indéniable. Les célébrités, bien sûr, ont un rôle à jouer dans tout projet d’ingénierie sociale réussi, et dans la vidéo ci-dessus, l’actrice Nicole Kidman en prend un pour l’équipe.

« Trois millions de personnes dans le monde mangent des insectes, et j’en fais partie », dit-elle, engloutissant un certain nombre d’insectes différents, certains vivants et d’autres frits pour un croquant croustillant. Vous pouvez parier votre dernier dollar que les frits ont été frits dans des huiles de graines. Mis à part mon scepticisme quant à son authenticité, la recherche a conclu que les célébrités peuvent en effet « persuader les gens de manger des insectes », tel que rapporté par PsychReg.org :

« L'utilisation de mentions de célébrités dans les publicités pour les aliments à base d'insectes peut augmenter la volonté des gens d'inclure les insectes dans leur alimentation, selon une nouvelle recherche de la BI Norwegian Business School (BI), de l'Université Chuo, de l'Université Miyagi et de l'Université d'Oxford.

« Pour combattre et prévenir une crise alimentaire mondiale, nous devons explorer des sources alternatives de protéines. L'ONU a exhorté les gens à considérer la consommation d'insectes car ils sont nutritifs, durables et facilement disponibles dans le monde entier. Cependant, de nombreuses difficultés avec le concept de manger des insectes ...

« Les résultats ont montré que la fiabilité perçue des célébrités, leurs connaissances sur les aliments à base d'insectes et leur pertinence sont des facteurs cruciaux pour accroître la volonté des gens de manger des insectes.

« Cependant, les différents sexes ont réagi différemment : pour les hommes, les publicités mettant en vedette des acteurs ou des athlètes étaient les plus efficaces, tandis que seuls les acteurs influençaient efficacement les femmes. En comparaison, les musiciens ne semblaient pas aussi influents. L'utilisation de musiciens dans les publicités a rendu les femmes moins disposées à consommer des aliments à base d'insectes...

« Nos résultats démontrent que l'approbation des célébrités peut être une stratégie très efficace pour accroître l'intérêt des consommateurs à manger plus d'insectes, tant que la bonne célébrité est ciblée sur le bon sexe. »

Évidemment, cette recherche ne languit pas dans un tiroir caché. Les partisans technocratiques de la Grande Réinitialisation mettent les résultats en pratique. Drew Barrymore, Robert Downey Jr., le célèbre chef Gordon Ramsay, Salma Hayek et Angelina Jolie, pour n’en nommer que quelques-uns, sont des exemples de célébrités épousant le côté délicieux et sain des insectes.

Autres types de « cannibalisme »

Alors que le cannibalisme est maintenant abordé de manière plus frontale, les humains ingèrent et absorbent d’autres humains d’autres manières depuis de nombreuses années. Par exemple, les cellules fœtales humaines avortées sont fréquemment utilisées dans le développement de vaccins.

Et, bien que les cellules humaines ne soient pas présentes dans le produit final, des fragments d’ADN et des protéines cellulaires peuvent toujours être présents. Pour en savoir plus sur ce processus, consultez cet article. Un court extrait se lit comme suit :

« En dehors de tout conflit moral que l'on pourrait avoir sur l'utilisation de fœtus avortés pour la production de vaccins, nous devons nous rappeler que l'ADN des fœtus avortés se retrouve en fait dans les vaccins en tant que contaminant...

« Des recherches indépendantes ont révélé que les vaccins fabriqués dans des lignées de cellules fœtales humaines contiennent des « niveaux inacceptables de contaminants de fragments d'ADN fœtal ». Ces fragments, bien qu'en quantités infimes, sont toujours biologiquement actifs une fois injectés dans le corps d'un autre individu via un vaccin.

« Les vaccins provoquent une activation immunitaire systémique et des réponses inflammatoires, ce qui augmente la probabilité d'absorption d'ADN étranger dans le génome de l'hôte. Et en fait, il a été découvert que l'ADN des cellules fœtales peut s'intégrer spontanément dans le génome de la personne vaccinée. »

D’autres produits qui utilisent des parties de fœtus avortés dans leur développement comprennent les cosmétiques, les médicaments pharmaceutiques et les exhausteurs de goût que l’on trouve dans de nombreux aliments et boissons. L’utilisation de cellules fœtales avortées dans ce type de produits est-elle justifiable ?

Quand la fin justifie les moyens, de mauvaises choses arrivent

Étonnamment, selon Human Life International (HLI), une organisation catholique soi-disant pro-vie, c’est justifiable si c’est « au service de l’humanité ». HLI pense que les vaccins sont au service de l’humanité, c’est pourquoi l’utilisation de cellules fœtales avortées dans le développement de vaccins est acceptable. Les cosmétiques, cependant, ne peuvent pas sauver des vies, c’est pourquoi il convient de s’opposer à la « pratique dégoûtante » consistant à utiliser des fœtus dans la création de cosmétiques.

Il me semble que c’est vraiment couper les cheveux en quatre. HLI dit essentiellement que la fin justifie les moyens, même s’ils sont autrement considérés comme odieux et potentiellement malsains (comme l’injection de fragments d’ADN d’une autre personne peut l’être). Selon ce raisonnement, le cannibalisme pourrait être justifié au nom de la protection de l’environnement (comme certains le prétendent), et je ne pense vraiment pas que nous devrions y aller.

Comme mentionné précédemment, nous avons de bonnes solutions solides pour nos préoccupations environnementales. L’agriculture régénérative — qui inclut et nécessite en effet du bétail — est la voie à suivre si nous voulons vraiment nettoyer le globe, réduire la consommation d’eau et normaliser les conditions météorologiques.

L’idée que notre seule issue est un régime d’insectes et de cannibalisme est stupidement ignorante à l’extrême et doit être combattue à chaque tournant. Ce ne sont pas du tout des solutions fondamentales. Ce sont des outils pour asservir, dénigrer et déshumaniser l’humanité, inventés par des gens qui voient chaque steak dans votre assiette comme quelque chose qui leur a été volé.


À propos du Dr Joseph Mercola

Le Dr Joseph Mercola est le fondateur de Mercola.com. Médecin ostéopathe, auteur à succès et récipiendaire de multiples prix dans le domaine de la santé naturelle, sa vision principale est de changer le paradigme de la santé moderne en fournissant aux gens une ressource précieuse pour les aider à prendre le contrôle de leur santé.

En raison de ses efforts inlassables pour diffuser des informations importantes sur la santé au public, le Dr Mercola a reçu de nombreux prix et distinctions. En 2009, il a été nommé le meilleur Ultimate Wellness Game Changer, qui récompense « 100 innovateurs, visionnaires et leaders dans 10 catégories qui exploitent le pouvoir des nouveaux médias pour remodeler leurs domaines et changer le monde ».

Il a également reçu des prix prestigieux d’Emord and Associates PC pour ses contributions à la médecine holistique, notamment le prix Sacred Fire of Liberty, le prix Excellence in Health Journalism Award et le Freedom of Informed Choice Award.

Le Dr Mercola a ouvert la voie à des changements révolutionnaires dans le domaine de la santé naturelle. Il est toujours en avance sur la courbe en matière d’information sanitaire innovante, dépassant les limites de la médecine conventionnelle pour apporter des conseils de santé fiables à son public.

Source : Guy Boulianne

Les Injections « vaccinales » produisent aussi le CANCER …

Par : admin

Il semblerait donc qu’outre les effets secondaires gravissimes déjà bien connus, ces injections vont au fil du temps réveiller les cancers que nous portons tous en nous,ou pire,carrément les produire ….
Il sera très difficile alors d’en imputer la cause aux vaccins…

Source : Rumble

Hauts-de-France : Ils débarquent chez un policier, le menacent et l’agressent. Ils ressortent libres du tribunal

Par : admin
Un policier s’est fait agresser devant son domicile après avoir demandé à deux individus de baisser le son de leur voiture.

Les faits sont survenus le 23 juillet dernier à Grande-Synthe, dans les Hauts-de-France. Policier à Dunkerque, Yannick n’est pas de service et dort tranquillement chez lui. Avec sa compagne, ils sont réveillés aux alentours d’1h40 du matin. Une voiture se trouve devant sa maison avec le volume à fond.

Comme le relate La Voix-du-Nord, le policier descend et demande aux deux occupants de la voiture de baisser la musique. Le fonctionnaire remarque que les deux hommes sentent l’alcool et le cannabis. “Ferme ta gueule” lui répond l’un d’entre eux. “C’est toi le flic qui habite au coin de la rue ! On va te planter, on va cramer ta maison, tes enfants. Ta femme, on va la violer, toi et toute ta famille, on va vous scalper. Nous, on est du quartier, toi tu n’es rien. On va te crever. Hé ouais ! La nuit, t’es pas flic, tu peux rien faire” lui répond le deuxième. Le policier compose le 17 pour demander des renforts.

La compagne du policer se trouve sur le balcon, apeurée. Comme l’explique le quotidien régional, l’un des deux individus lui envoie une canette au visage. Le second saisit une plaque d’égout et la lance vers le visage du policier. Le premier dégrade la boîte aux lettres du couple avant de prendre le volant de son véhicule. Après avoir accéléré, il passera la marche arrière et tentera de percuter le policier qui évitera de justesse l’arrière du véhicule. “Laisse tomber ! De toute façon, on va le retrouver et le planter” lancera le passager.

Le policier a relevé la plaque ce qui permettra d’interpeller les deux agresseurs en état d’ivresse. Les deux suspects ont été jugés ce mardi 2 août en comparution immédiate. Ils sont âgés de 40 et 52 ans. Ils ont déjà cinq condamnations à leur actif. À la barre, ils expliquent qu’ils ne se souviennent pas de grand chose et s’excusent, “On n’a rien contre lui. on n’a jamais eu affaire à lui”. Pour l’avocate du fonctionnaire, le policier et sa compagne ont de bonnes raisons d’être inquiets. Ils souhaitent d’ailleurs vendre la maison et déménager. “Là, pour une profession qui déplaît, juste parce qu’on est policier, on vient se faire agresser chez soi, on reçoit une plaque d’égout, on manque de se faire écraser. C’est hallucinant !” Elle demande 5000 euros de dommages et intérêts.

Source : Actu Forces de l’ordre

Un officier de gendarmerie, fondateur de l’Association des Forces Armées Réunies, débouté par le tribunal

Par : admin
Association des Forces Armées Réunies

Le capitaine (e.r) de la gendarmerie nationale, fondateur de l’association des forces armées réunies (AFAR) dont il assurait la présidence, vient d’être débouté de ses demandes par Délibéré après l’audience du 5 juillet 2022, rendu public par mise à disposition au greffe le 19 juillet 2022.

Le délibéré est à lire ci-dessous :

Lire également : L’Essor – Affaire de la diffamation du directeur général : le capitaine Paul Morra avait demandé à bénéficier de la protection fonctionnelle ; le refus essuyé est confirmé par la CAA de Toulouse

Les vaccins anti-Covid reconnus dangereux sur Fox News !

Par : admin
La vérité sur la dangerosité des vaccins anti-Covid commence à transparaître sur des Médias Grand Public comme Fox News ! 

La télévision Fox News vient de le révéler aux Américains. 

Or, Jean-Marc Sabatier ne cesse de le répéter : la multiplication des doses de vaccins affaiblit l’immunité naturelle.

La vérité a parfois du mal à s’imposer, surtout si elle dérange les consciences, si elle touche de gros intérêts financiers, si elle remet en cause le dogme. Toutes les vérités, même scientifiques, ne sont pas bonnes à dire.

Rappelons-nous Galilée. Pour avoir affirmé que la terre était ronde, le mathématicien a failli connaître les tourments du bûcher.
Il en va ainsi des vaccins anti-Covid censés sauver l’humanité d’une pandémie dévastatrice. 

Administrés massivement et sous contrainte, ils n’ont empêché ni l’infection, ni la réinfection et encore moins la transmission du virus. 

Pire : la multiplication des doses s’est révélée être plus dangereuse que bénéfique en raison des effets secondaires nombreux et, parfois, très graves, qu’elles engendrent.

« Un facteur de risque majeur ! »

Un article du Lancet publié en février 2022 sur la population suédoise constatait « une diminution progressive de l’efficacité du vaccin contre l’infection par le SRAS-CoV-2 ». 

Au mois de juin, un médecin japonais, Kenji Yamamoto, publiait un article intitulé « Effets indésirables des vaccins et mesures pour les prévenir« .
Reprenant les éléments du Lancet, il écrit : « L’étude a montré que la fonction immunitaire des personnes vaccinées 8 mois après l’administration de deux doses de vaccin Covid-19 était inférieure à celle des personnes non vaccinées. 

Selon les recommandations de l’Agence européenne des médicaments, des injections de rappel fréquentes de la Covid-19 pourraient avoir un effet négatif sur la réponse immunitaire et ne sont peut-être pas réalisables. (…) 

Par mesure de sécurité, les nouvelles vaccinations de rappel doivent être interrompues. (…) En conclusion, la vaccination COVID-19 est un facteur de risque majeur pour les infections chez les patients en état critique. »

Un lien de causalité

D’autres scientifiques ont plus récemment alerté sur les dangers de la vaccination répétée. Stephanie Seneff, Greg Nigh, Anthony Kyriaakopoulos et Peter McCullough ont publié un article intitulé « Suppression de l’immunité innée par les vaccinations à l’ARNm du SRAS-CoV-2 : Le rôle des quadruplexes G, des exosomes et des micro-ARN. »

Dans cet article, les scientifiques présentent « des preuves que la vaccination induit une altération profonde de la signalisation de l’interféron de type I, qui a diverses conséquences néfastes sur la santé humaine. 

Les cellules immunitaires qui ont absorbé les nanoparticules du vaccin libèrent dans la circulation un grand nombre d’exosomes contenant une protéine de pointe ainsi que des microARN critiques qui induisent une réponse de signalisation dans les cellules réceptrices à distance… 

Ces perturbations ont potentiellement un lien de causalité avec les maladies neurodégénératives, la myocardite, la thrombocytopénie immunitaire, la paralysie de Bell, les maladies du foie, l’immunité adaptative altérée, la réponse altérée aux dommages de l’ADN et la tumorigenèse… 

Nous pensons qu’une évaluation complète des risques et des avantages des vaccins à ARNm remet en question leur contribution positive à la santé publique. »

Une découverte fondamentale

Si le public américain découvre aujourd’hui à la télévision les effets nocifs des vaccins (voir la vidéo ci-dessous), les lecteurs d’infodujour.fr sont alertés depuis longtemps par les articles de Jean-Marc Sabatier*.
Dès le mois d’avril 2020 le scientifique publiait un article révélant l’atteinte de l’immunité innée induite par le SARS-CoV-2 (via sa protéine Spike) et décrivait le dysfonctionnement du système rénine-angiotensine responsable des maladies Covid-19.
En décembre 2020, dans un article intitulé « Et si le SRA expliquait la Covid-19 ? » nous évoquions alors « l’histoire d’une découverte fondamentale française, celle du Pr Jean-Marc Sabatier, qui pourrait bouleverser la compréhension et le traitement de cette maladie décidément bien mystérieuse. » 

Plus récemment, deux articles ont ébranlé les données scientifiques.
Le 29 juin, dans une interview qui a fait du bruit « Covid-19 : les limites de la vaccination » Jean-Marc Sabatier expliquait pourquoi « la vaccination pourrait, elle-même, favoriser l’infection ». 

En conclusion : « des injections vaccinales répétées d’un même antigène, quel qu’il soit (ici la protéine Spike du SARS-CoV-2), à des niveaux qui dépassent le seuil ‘’critique’’, conduisent inévitablement à un dérèglement de l’immunité innée, et à l’apparition de potentiels troubles auto-immuns. 

Ainsi, pour les vaccins anti-Covid-19 actuels, il existe au moins trois bonnes raisons scientifiques de ne pas procéder à des injections vaccinales multiples, avec l’action directe et néfaste de la protéine Spike sur le SRA et l’immunité innée, la répétition de ces injections qui dérègle également l’immunité innée de l’hôte et les effets nocifs potentiels de certains adjuvants, dont les nanoparticules lipidiques. »

Un fact checking bidon

Il est vrai qu’un fact checking de l’AFP est venu contredire les propos du scientifique. 

Un jeune ‘’vérificateur’’ (diplômé en histoire !) s’est cru autorisé à remettre en cause les infos contenues dans cet article.
Jean-Marc Sabatier et infodujour.fr ont donc apporté une réponse circonstanciée le 24 mai 2022 à ce fact checking à la sauce Pfizer.
L’historien-fact checker réfute l’idée selon laquelle le vaccin endommagerait le système immunitaire. 

Réponse de Jean-Marc Sabatier : « Les vaccins et rappels anti-Covid-19 altèrent (affaiblissent) le système immunitaire de l’hôte, car la protéine spike vaccinale est capable d’agir sur les cellules de l’immunité innée (via les récepteurs AT1R et Toll-like, notamment TLR4 et TLR2) et d’altérer leur fonctionnement.
La protéine Spike (vaccinale ou virale) affecte aussi l’immunité adaptative/acquise. 

Il existe ainsi une lymphocytopénie induite (liée au syndrome d’activation macrophagique et une hémo-phagocytose associée qui tue des lymphocytes T CD4+ auxiliaires et CD8+ cytotoxiques, les lymphocytes B et les cellules NK tueuses) conduisant à un syndrome d’immunodéficience acquise/induite.

Etudes : 1, 23, 4, 5, 6etc. »

La vérité est parfois difficile à admettre et longue à s’imposer. Mais elle finit par triompher face à des faits tenaces. L’histoire tourmentée de la Covid-19 et de ses vaccins qui n’en sont pas, resteront dans les annales des mensonges de l’Histoire.

*Jean-Marc Sabatier est directeur de recherches au CNRS et docteur en Biologie Cellulaire et Microbiologie, HDR en Biochimie. Éditeur-en-Chef des revues scientifiques internationales : « Coronaviruses » et « Infectious Disorders – Drug Targets ». Il s’exprime ici en son nom propre.

La vérité est sortie: Les vaccins COVID affaiblissent le système immunitaire. THE LANCET le confirme et présenté à heure de grande écoute aux USA . Partagez en grand nombre . C’est traduit en français . 🥀😓 pic.twitter.com/HmwM9tnQeq

🌹2⃣🅿2⃣Ⓜ🥀 (@2Mesures) July 24, 2022

Source

https://echelledejacob.blogspot.com/2022/08/les-vaccins-anti-covid-reconnus.html#more

Source : Changera3

Ils ont en commun un « Zéro conflit d intérêt »,
D’avoir alerté sur « les covidiste » et la folie vaccinale
Il sont le reflet de cette France qui ne s’est pas laissé manipuler
Bravo à eux pic.twitter.com/kKn8HEeaAJ

— Le Cap 👨‍✈️ (@medicalfollower) August 2, 2022

22% des Vaxxinés Covid ont une Nouvelle Maladie !

Par : admin

On accuse souvent les « boomers » d’être la cause des mesures restrictives de liberté pour les protéger eux, les vieux, au détriment des plus jeunes mais à lire cet article, les moins de 50 ans en tiennent une couche puisque malgré les signes évidents ils en redemandent

« Parmi les personnes de moins de 50 ans, 58% pensaient malgré tout que la vaccination était encore une bonne idée, »

22% des Vaxxinés Covid-19, aux États-Unis, ont une Nouvelle Maladie diagnostiquée dans les semaines qui suivent ! 

L’organisation critique de Robert F. Kennedy « Children’s Health Defense » a commandé des sondages auprès d’un institut d’études de marché pour connaître, entre autres, les conséquences de la campagne de vaccination Covid au sein de la population américaine. 

Le résultat donne à réfléchir : c’est justement chez les personnes de moins de 50 ans, qui n’ont rien à craindre du Covid-19, que 22% ont été diagnostiqués avec une nouvelle maladie peu après le tir. 
L’institut d’études de marché John Zogby Strategies a mené deux enquêtes : La première, avec 1.038 participants, s’adressait aux adultes de tous âges, la seconde, avec 829 participants, se concentrait sur les personnes âgées de 18 à 49 ans. 
Les résultats de la première enquête étaient déjà inquiétants : Sur les 1.038 participants, 67% avaient été vaccinés au moins une fois. 
Parmi ces vaccinés, 15% ont déclaré avoir été diagnostiqués avec une nouvelle maladie quelques semaines ou mois après l’injection. 
Ce sont surtout les jeunes personnes interrogées qui ont été touchées – chez les personnes âgées de 18 à 29 ans, la proportion était la plus élevée avec 30%, chez les personnes âgées de 30 à 49 ans, elle était de 23%. 
Parmi les personnes âgées de 50 à 64 ans, seuls 5% ont reçu de nouveaux diagnostics, contre 4% chez les personnes de plus de 65 ans. 
Les Afro-Américains (21%) et les Hispaniques (32%) ont été beaucoup plus souvent diagnostiqués avec de nouvelles maladies que les Blancs (7%), selon l’enquête. 
Les nouvelles maladies mentionnées par les personnes interrogées coïncident avec les effets secondaires des vaccins : les caillots sanguins ont été le plus souvent cités, suivis par les crises cardiaques, les lésions hépatiques, les embolies et les accidents vasculaires cérébraux. 
67% des vaccinés interrogés ont continué à penser que la vaccination était une bonne décision, 24% ont déclaré être neutres et 10 pour cent ont regretté leur décision.
En fait, il a également été demandé si de nouvelles maladies étaient apparues dans leur propre entourage après la vaccination. 
26% des personnes interrogées l’ont confirmé. 
Une fois encore, ce sont surtout les jeunes répondants qui ont déclaré connaître des personnes ayant reçu de nouveaux diagnostics après le tir. 
Les maladies observées étaient similaires : les caillots sanguins, les accidents vasculaires cérébraux, les maladies auto-immunes, les embolies pulmonaires et les crises cardiaques étaient les plus fréquemment mentionnés. 

Les plus jeunes plus touchés par les effets secondaires ! 
L’enquête menée auprès des personnes âgées de 18 à 49 ans a confirmé ce qui était déjà apparu dans la première enquête : la proportion de personnes souffrant de nouvelles maladies après avoir été vaccinées y était nettement plus élevée. 
Sur les 829 personnes interrogées, 62% étaient vaccinées. 
Parmi eux, 22% ont été diagnostiqués avec une nouvelle maladie peu après le tir. 

Ces maladies ont été le plus souvent citées :
21% ont indiqué des maladies auto-immunes
20% de caillots sanguins
19% attaque cérébrale / embolie pulmonaire
17% lésions du foie / thromboses des jambes / infarctus du myocarde
15% cycle menstruel perturbé / syndrome de Guillain-Barré / paralysie de Bell
47% ont déclaré que la maladie avait été légère, 43% qu’elle avait été grave et 10% des personnes touchées ne sont toujours pas guéries. 
En outre, 30% des personnes interrogées connaissent dans leur entourage des personnes qui ont été diagnostiquées avec une nouvelle maladie après avoir été vaccinées.  
Parmi les personnes de moins de 50 ans, 58% pensaient malgré tout que la vaccination était encore une bonne idée, 28% étaient neutres et 14% regrettaient le coup. 
Il n’y a pas forcément de lien de cause à effet avec la vaccination pour les nouveaux diagnostics mentionnés ; le fait que les effets secondaires possibles coïncident avec ceux qui surviennent le plus souvent après les injections expérimentales de gènes devrait toutefois attirer l’attention. 
La proportion élevée de jeunes personnes touchées, pour lesquelles le Covid-19 n’a jamais représenté un danger notable, montre une fois de plus que la vaccination générale de la population était pour le moins une négligence grave. 
Alors que les indices d’effets secondaires fortement sous-déclarés ne cessent de s’accumuler dans le monde entier, les preuves tangibles de l’efficacité prétendue du vaccin font toujours défaut…

https://report24.news/umfrage-22-der-impflinge-unter-50-jahren-wurden-nach-schuss-mit-neuer-krankheit-diagnostiziert/?feed_id=198284
Publié par Paul https://echelledejacob.blogspot.com/ 

Source : Changera3

Mes Libertés Politiques du 25/07/2022 – Dans l’Essonne, la justice au top

Par : admin

TV LIBERTES 4,65 k abonnés

Source : Youtube

Rien que pour le plaisir, je vous en remets une autre :

Mes Libertés Politiques du 20/07/2022 – Ces clampins qui nous gouvernent

Assemblée nationale : qui sont les 4 policiers députés du RN ?

Par : admin

Parmi les nouveaux députés se trouvent quatre anciens policiers élus du Rassemblement national, une première sous la Vème République.

Des policiers municipaux, à Nice, lors d’une cérémonie officielle (illustration).
Crédit : SEBASTIEN NOGIER / AFP

Certains députés comptent faire de la sécurité une priorité absolue. Cet après-midi, mardi 2 août, c’est la dernière séance de questions au gouvernement avant les vacances après une session intense qui a fait émerger de nouvelles figures. Parmi elles, se trouvent quatre anciens policiers élus du Rassemblement national, une première sous la Vème République.

Qui sont ces députés policiers ? Tout d’abord, il y a le député Romain Baubry qui sort de la préfecture de police de Paris. L’ancien syndicaliste est venu soutenir un de ses amis policiers en conseil de discipline. « Je suis venu ici en tant que député mais avec l’état d’esprit d’un flic. Je crois que lorsqu’on a été flic de toute façon on le reste, peu importe si l’uniforme n’est plus le même », dit-il.

Michaël Taverne, ancien policier également, est aujourd’hui député du Nord. « Moi je représente d’abord les habitants de ma circonscription. Les policiers quand ils quittent la tenue, ça devient des citoyens lambdas« , déclare-t-il. De son côté, la première proposition que défendra l’ex-gardien de la paix Antoine Villedieu, c’est la présomption de légitime défense pour les policiers.

« On a des collègues qui hésitent aujourd’hui à répondre par la force, c’est inacceptable et aujourd’hui ce qu’on veut, c’est vraiment que la peur change de camp« , souligne le député. Ainsi, ces députés du RN comptent bien peser dans le débat mais vont devoir composer avec les lenteurs de la vie de députés.

Source : RTL

Selon notre expert militaire Pierre Servent, l’Ukraine va bientôt envahir la Russie

Par : admin

Dire que cet huluberlu, colonel de l’armée de terre (er), auto-qualifié expert, persiste à balancer ses âneries sur certains plateaux télé…

Avec Trinquand et Goya nous avons là un trio d’Arbalètes dignes de figurer dans « Guillaume Tell » en tutu moulebite.

Riposte Laïque dans la rubrique Humour et Dérision:

2 août 2022 Paul Le Poulpe HUMOUR ET DERISION

Faut pas croire, l’Ukraine bientôt va envahir Moscou. Quand je m’informe c’est toujours auprès des meilleurs spécialistes de la spécialité.

D’abord y a le site d’informations très informé Metula, les mecs ce sont des stratèges, ils connaissent tout, tu peux pas les prendre en défaut.

Et ils peuvent pas raconter des blagues, sinon ça se saurait !

Pour eux c’est clair, les Popovs sont cuits. Si vous avez tout misé sur Vlad, vous avez paumé votre pognon.

Les Ukrainiens ont pris l’avantage sur les Russes

https://menapress.org/articles/01270722

C’est vrai que Métula ou Méluila, ils se trompent rarement, ça fait au moins 10 ans qu’ils annoncent avec régularité le bombardement de l’Iran par Tsahal. En fait militairement ils sont aussi bons que les experts économiques comme Sapir, Delamarche et même papy Gave, Charles comme dit sa gourdasse de fille, qui claironnent la mort de l’euro depuis 20 ans.

C’est sûr qu’au bout d’un moment ça peut finir par arriver, d’ailleurs dans les prévisions je suis bon aussi, ainsi je vous le prédit, d’ici 10 ans, il y aura une catastrophe aérienne, vous verrez !

Là vous allez me dire, ce sont des experts israéliens ; et les Français ?

Il arrive, je vous ai sélectionné le meilleur, le Servent du régiment, c’est bien simple c’est un platiste professionnel;

Lui a des états de service, sa grande spécialité, l’exercice où il excelle, c’est le commentaire du 14-Juillet, pour arriver à son niveau faut de l’expérience, sinon tu peux te planter dans la lecture des fiches du ministère de la Défense.

L’armée il connaît, pratiquement il est capable de diriger la Légion. La preuve,  il a commencé sa carrière comme attaché de presse du ministère de la Défense et les portes se sont ouvertes.

T’imagines le destin ! Il aurait été aux Sports, section pétanque, aujourd’hui il commenterait les concours sur Manouche TV.

Attention, il est officier de réserve ! Avant ça s’appelait les EOR, c’est-à-dire que c’était la filière pour avoir une meilleure planque quand tu faisais le service ; une fois ce dernier terminé, le grade était juste pour le folklore, l’armée ils sont fous mais pas au point de te confier un régiment.

Forcément pour faire mieux ils appellent ça maintenant, officier d’état-major. En résumé tu vas dans un bureau et tu profites du champ’ servi au mess, c’est mieux que la 16 question bulles…

En matière d’astiquage de faux galons en milieu mondain, il a un point commun avec Idriss Aberkane, docteur faussaire, qui se vante d’être officier de marine, c’est tout juste si on ne lui a pas confié la flottille de SNA de Toulon, en fait il a fait pareil, EOR l’école bidon qui fait rire les vrais militaires.

Idriss, franchement, plutôt que perdre son temps sur YouTube, aurait pu faire une belle carrière et gagner un paquet de blé en faisant dans la fausse mornifle et faux fafs, domaines où il a des dons incontestables.

Dans le registre officier de réserve, colonel, il y aussi le disparu de l’actu, l’écolo alcoolo tactile Jean-Vincent Placé, c’est vous dire que cette corporation est réellement composée de surdoués !

Revenons au Servent du régiment, la ganache des plateaux. Comme qu’il est spécialiste de la spécialité, il t’explique pourquoi l’armée russe est nulle.

Ils sont comme les blédards en vacances, ils foutent les frigos sur leurs vieux T72 tout rouillés pour les vendre à la foire à la brocante de la Place Rouge…

Voilà pourquoi ils peuvent pas gagner la guerre.

▶ #Russie – « Les Russes sont des voleurs ! Les soldats qui quittent Kiev, au lieu de ramasser les dépouilles de leurs camarades tombés au combat, partent avec les réfrigérateurs et les machines à laver ! »@PierreServent
#24hPujadas #LCI #La26 pic.twitter.com/jYqDWodWMh

— 24h Pujadas (@24hPujadas) July 27, 2022

En fait cette époque est merveilleuse, grâce aux chaînes de désinfos, jamais les faussaires, les falsificateurs, les mythos n’ont autant eu la parole…

Pour eux c’est Garden Party tous les jours…

Paul Le Poulpe

Source : Riposte Laïque

L’APHP ose imposer le masque après le 1er août : est-ce légal ? (Assistance Publique – Hôpitaux de Paris)

Par : admin

Le vote du 26 juillet à l’Assemblée nationale nous a relativement rassurés. Le fameux état d’urgence est supprimé et par conséquent les décisions liberticides ne devraient plus pouvoir être imposées sans nouvelle discussion au Parlement [1].

Évidemment on voit fleurir les tentatives de détournement de cette loi, et très vite à l’APHP que vient de quitter Martin Hirsch redevenu conseiller d’État, établissement public parisien en déroute dont les résultats sur le traitement du covid furent les plus mauvais (refusant tout traitement type Raoult sauf pour ses médecins discrètement) et en manque majeur de personnel vu le management entrepreneurial conduisant au burn out généralisé.

Et déjà un arrêté pour introduire la peur avec la variole du singe qui ne touche que les homosexuels et est bénigne dans la grande majorité des cas [2] : Arrêté du 26 juillet 2022 modifiant l’arrêté du 9 juillet 2022 relatif à la vaccination contre le virus Monkeypox et l’arrêté du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire.

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046096130

QUESTION DU JOUR : un directeur d’établissement peut-il décider de m’imposer une muselière pour recevoir mes soins et ne pas voir le visage des mes soignants, alors que l’inefficacité du masque et sa nocivité sont démontrées par de nombreuses études internationales ? [3] [4]

À partir du 1er août 2022, chaque établissement hospitalier pourra décider de maintenir le port du masque obligatoire entre ses murs – La vérité vous rendra libres (la-verite-vous-rendra-libres.org)

La question que je me pose est la suivante : quelle est la base légale ?  Un hôpital, une clinique ou un médecin libéral peuvent-ils me demander de venir en rouge, en bleu, en short  ou en burkini selon leur « bon plaisir » ?

« Ici, Madame, tous les patients doivent se vêtir de blanc car il attire moins la chaleur ». Etc.

IL Y A-T-IL UN MOYEN LÉGAL DE S’OPPOSER À CET ABUS DE POUVOIR ?

J’ai posé la question à mes prof de droit préférés. Voici une réponse qui, je l’espère, en appellera d’autres. Ces atteintes aux libertés publiques pour attiser la peur doivent cesser.

Le 28 juillet 22 prof a écrit ces quelques lignes.

Le problème se pose dans les termes suivants (il est à peu de choses près le même pour les établissements publics et pour les établissements privés) :

– Le Premier ministre, le ministre de la Santé et les préfets ne pourront plus imposer le port du masque à partir du 1er juillet, ni en extérieur, ni en intérieur.

– Mais, à l’intérieur des établissements hospitaliers publics ou privés (et de toute entreprise ou établissement public d’ailleurs), la question peut se reposer au niveau du règlement intérieur.

Le règlement intérieur (donc la consigne doit y figurer) peut prévoir des prescriptions particulières qui s’imposent aux salariés, mais pas dans n’importe quelles conditions.

Je n’ai pas trouvé de jurisprudence sur le cas particulier du masque, mais la règle générale est la suivante :

Le Conseil d’État (établissement publics), a considéré que l’obligation de porter telle tenue (ici, une tenue de chantier) pouvait être, selon les circonstances de l’espèce, justifiée par la nature de la tâche à accomplir et proportionnée par rapport à l’objectif de protection recherché (CE 16 déc. 1994, min. Travail, emploi et formation professionnelle c/ Sté Ascinter Otis, RJS 2/1995, no 128). 

La Cour de cassation (établissements privés) a, quant à elle, jugé qu’un salarié ne peut être légitimement sanctionné pour avoir refusé d’appliquer une consigne générale de port d’une blouse blanche que pour autant que cette obligation est justifiée par la nature de la tâche à accomplir et proportionnée au but recherché (Soc. 18 févr. 1998, no 95-43.49).

Pour ce qui concerne les usagers, patients ou visiteurs, la direction peut prendre des mesures d’organisation du service (mesure d’ordre intérieur), mais elles ne doivent pas porter atteinte aux droit des libertés des personnes.

Une mesure d’ordre intérieur peut être contestée devant le juge, dès lors  qu’elle aggrave la situation des intéressés (CE, ass., 14 déc. 2007, req. no 290730). 

Moralité : il faut saisir le juge pour qu’il apprécie le bien-fondé de ces nouvelles obligations de port du masque et qu’il décide si elles sont proportionnées au but recherché ou non. [5]

Une remarque de ma part : si le règlement intérieur doit stipuler cette possibilité, il faut que celui-ci soit rédigé en ce sens et voté en conseil ad hoc, les CMC [6] médicales et administratives par exemple à l’APHP , ce qui nécessiterait de les réunir et en plein mois d’août, ce ne semble pas simple. Sauf si comme d’habitude on marche sur le droit et qu’on nous parle de droit COUTUMIER… On a déjà vécu cela à l’APHP…

Nicole Delépine

[1] https://nouveau-monde.ca/france-demi-victoire-de-la-nouvelle-loi-de-securite-sanitaire/

[2] les mesures Monkeypox  qu’il faudra analyser aussi

« Nous avions déjà alerté sur le fait que certaines mesures de « gestion de crise sanitaire » concernant le covid-19 étaient entrées dans le droit commun, puisqu’elles figuraient maintenant au Code de la Santé publique (message de la Ligue pour la liberté des vax sur Whatsapps).

Aujourd’hui est paru un arrêté s’appuyant notamment sur l’article L.3131-1 du Code la Santé publique, modifié par la loi n°2021-689 du 31 mai 2021 (relative à la gestion de la sortie de crise sanitaire).

Arrêté du 26 juillet 2022 modifiant l’arrêté du 9 juillet 2022 relatif à la vaccination contre le virus Monkeypox et l’arrêté du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046096130

Cet arrêté remet en place pour le Monkeypox la liste des personnes pouvant effectuer la vaccination (médecins retraités, étudiants), et bien sûr avec une rémunération spécifique à cette vaccination.

Noter, concernant cet arrêté et la référence à l’article L.3131-1 du Code de la Santé publique, que la vaccination rentre dans le cadre de « toute mesure réglementaire ou individuelle relative à l’organisation et au fonctionnement du système de santé » spécifiée par cet article du CSP

MAIS cet article L.3131-1 du CSP mentionne également que le ministre de la Santé peut prescrire par arrêté :  « Des mesures de mise en quarantaine ou de placement et de maintien en isolement, dans les conditions prévues au II des articles L. 3131-15 et L. 3131-17 »

https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000043589799/

[3] Les masques sont inutiles et dangereux : l’expérience désastreuse de la Nouvelle Zélande – La vérité vous rendra libres (la-verite-vous-rendra-libres.org)

[4] France – L’AFNOR prouve que le masque « grand public » recommandé par le gouvernement est une véritable escroquerie. | Mondialisation – Centre de Recherche sur la Mondialisation

[5] Et là on lui fournira les nombreux articles prouvant la mascarade du masque.  Au travail !

[6] Commission médicale d’établissement  diaporamacme5juillet2022.pdf (aphp.fr)  prochaine réunion en septembre 22…

Source : Riposte Laïque

SCANDALEUX : Pour mieux finir de nous empoisonner, l’OMS rêve d’être le nouveau gouvernement mondial : refusons !

Par : admin

Une nouvelle fois le directeur général de l’OMS aux antécédents lourds [1][2][3] veut imposer sa décision en accord avec Bill Gates et contre le vote de ses propres collègues sur le risque de la variole du singe et censure les voix contraires. Il veut rejouer le covid-19. Serons-nous encore complices ?

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom, a demandé aux entreprises de médias sociaux du monde entier de lutter contre toute « désinformation » concernant le monkeypox.

En d’autres termes il veut censurer quiconque n’est pas d’accord avec sa folie du monkeypox.

« Comme nous l’avons vu avec le COVID-19, la mésinformation et la désinformation peuvent se propager rapidement en ligne. Nous appelons donc toutes les plateformes de médias sociaux, les entreprises technologiques et les organes de presse à travailler avec nous pour prévenir et contrer les informations nuisibles », a déclaré Adhanom le 26 juillet 2022.

@jgalt485 27 juil.

Il y a quatre jours le chef de l’OMS a déclaré la variole du singe « urgence sanitaire internationale », annulant une décision de la majorité de membres du panel qui avaient voté contre une telle déclaration.

Ces méthodes sont habituelles pour le directeur général de l’OMS vendu à Bill Gates et sa volonté de vacciner le monde entier.

Terrible aveu (non exprimé au début des essais covid) :

Les labos qui ont produit le vaccin anti-monkeypox considèrent que la vaccination des populations constituera un test clinique en grandeur réelle.

@jgalt485 27 juil. L’INFODÉMIE !

C’est la même étape que l’OMS a franchie en 2020 et 2021 lorsque l’OMS a affirmé que toutes les informations allant à l’encontre du récit faisaient partie d’une « infodémie » plus large.

« Peu de temps après que le monde a commencé à s’habituer aux termes coronavirus et COVID-19, l’OMS a inventé un autre mot : » infodémie « — une surabondance d’informations et la propagation rapide de nouvelles, d’images et de vidéos trompeuses ou fabriquées. Comme le virus est très contagieux et se développe de façon exponentielle. Cela complique également les efforts de réponse à la pandémie de COVID-19 », lit-on dans un article de 2020 intitulé « Immuniser le public contre la désinformation ».

Au cours de la pandémie, l’OMS a commencé à s’associer à des pays pour lutter contre « l’infodémie », ce qui, le plus souvent, signifiait censurer les personnes en ligne qui avaient de véritables inquiétudes ou essayaient de faire proliférer la vérité sur les effets indésirables à la suite de piqûres d’ARNm.

De telles réactions indésirables sont maintenant connues pour être un fait, et les responsables de la santé du monde entier ont commencé à avertir les gens de risques comme la myocardite post-vaccinale, que l’OMS a toujours écartée comme une théorie du complot ».

Et dans la ligne française d’obéissance aveugle aux diktats du couple OMS-Gates le nouveau ministre de la Santé se précipite pour ouvrir environ 100 centres de vax anti-monkeypox et déjà plus de 6 000 personnes ont reçu cette nouvelle drogue expérimentale ! [4][5][6]

@MouldeuxJean 25 juil.

« Je me demandais d’où sortent les 85 % d’efficacité selon DE “NOMBREUSE ÉTUDES” par l’OMS, Vidal, etc. Eh bien j’ai trouvé. D’une étude observationnelle menée en RD Congo en… 1988 avec un autre vax !
https://medium.com/microbial-instincts/effectiveness-of-monkeypox-vaccine-is-questionable-especially-when-the-virus-has-mutated-de6c9ad1c843 »

Les exploits de l’OMS en Afrique sont célèbres [7] mais ont rendu les Africains méfiant alors l’OMS et Bill Gates, ça continue, tentent de poursuivre leurs expériences sur les Européens…

NOUVELLE TENTATIVE DE L’OMS EN JUILLET 2022 DE FAIRE ACCEPTER UN AGENDA MONDIAL QUI FERAIT DU DIRECTEUR DE L’OMS LE ROI DU MONDE

Au service des mondialistes de Davos

Présentation de l’avant-projet de l’OMS présenté actuellement à Genève
(du 18 au 22 juillet) destiné à renforcer l’influence de l’OMS.
Tout le monde est concerné !

PDF de la transcription de la vidéo mise en page et 2 extraits de l’avant-projet de l’OMS, avec tous les liens !

Voir : 10-points-que-chacun-devrait-connaîtreTélécharger

Sous-titrage en français de la vidéo originale qui se trouve ici :

https://jamesroguski.substack.com/p/ten-things-everyone-needs-to-know

Un twittos fait remarquer justement :

« Leur stratégie est forte, ils attaquent au même moment sur plusieurs points éloignés de nos modèles de société, que si nous ne faisons pas les liens, on pourrait penser qu’il n’y a pas de relation dans la finalité de leurs monde, ils brisent mentalement plusieurs piliers… » 

Et curieusement le patron du conseil secret d’EM tente de reculer en douceur.

#Delfraissy « Le pouvoir sur le vaccin a été pris par les industriels » pour le prochain vaccin. Les #Big Pharma ont décidé une combinaison virus initial + Omicron « Je pense que sur le plan scientifique ce n’est pas une bonne chose »

« Delfraissy le prochain vaccin en octobre 2022 ne sera pas suffisant ! »

 Jean-François Delfraissy, se laisse aller à quelques confidences. Les « Big Pharma ont pris le pouvoir » . On sent que le médecin veut se refaire une virginité, il tourne doucement sa veste… 

MÊME SI LE COUP D’ÉTAT MONDIAL DE L’OMS NE SEMBLE PAS TRÈS BIEN PARTI, RESTONS EN ALERTE ROUGE

Les mondialistes internationaux ont décidé de rédiger un traité leur donnant essentiellement un pouvoir de loi martiale discrétionnaire partout.

Cliquer pour accéder à A75_18-fr.pdf

Mais la résistance se développe. L’Équateur avait le premier refusé. L’archevêque Vigano, donneur d’alerte récurrent contre la mafia tentaculaire du « Nouvel Ordre Mondial », a dénoncé ce traité, haute trahison de la part des politiciens qui l’entérineraient.[8][9][10] De nombreux sites ont alerté sur cette tentative de prise de pouvoir mondiale par l’OMS. Nous avions relayé l’appel de R Kennedy et « stop the treaty »[11]. Sans surprise, le Président français soutenait l’OMS et Gates.[12]

Dans un premier temps, nombre de pays avaient fait refuser le texte d’origine en l’état (notamment avec les amendements présentés par le Président américain).[13] Nombre de pays (47) manifestement refusent catégoriquement cette proposition mafieuse [14]: Brésil, plusieurs nations africaines, la Russie, la Chine, l’Afrique du Sud, l’Iran, la Malaisie…

Le futur empereur mondial n’a pas apprécié.[15] Mais manifestement le gotha des milliardaires et des vedettes d’Hollywood semblent prendre de la distance.[16]

FINANCEMENT DE L’OMS

Ceci explique cela. Les fondations donatrices (comme celle de Bill Gates) flèchent leurs dons qui doivent être utilisés selon leur volonté.

Dans la foulée de sa volonté de dominer le monde, Tedros a essayé de modifier le financement de l’OMS. Un peu plus d’indépendance vis-à-vis de Gates ou Schwab lui conviendrait probablement. Très près des Chinois, on sait ou on subodore que ces mondialistes eugénistes sont d’accord pour dominer la plèbe, mais se mangeraient bien entre eux…

L’OMS adopte une réforme historique de son financement [17]

L’Assemblée mondiale de la santé a adopté un texte prévoyant de faire passer la partie du budget financée par les États membres de 16 % à 50 % d’ici à 2028, afin de renforcer le leadership de l’organisation onusienne.

« Il s’agit d’un tournant historique », a déclaré Tedros Ghebreyesus, directeur général de l’OMS. Le 24 mai 22, lors de l’Assemblée mondiale de la santé, les États membres de l’agence onusienne basée à Genève ont adopté une réforme du financement de l’organisation très attendue.

La partie du budget financée par les États membres devrait passer de 16 % à 50 % d’ici à 2028, ce qui devrait permettre à l’OMS de regagner une partie de son indépendance.

Cette réforme faisait partie des cinq priorités esquissées par Tedros « pour le monde et pour l’OMS » le 24 janvier : renforcer le rôle de l’OMS « au cœur de l’architecture de la santé mondiale », afin qu’elle devienne « plus efficace et efficiente ».

Depuis le mandat, entre 1998 et 2003, de Gro Harlem Brundtland à la tête de l’OMS, les fonds privés ont pris une place de plus en plus importante et déterminante dans le financement de l’agence.

Contributions volontaires

Résultat, seulement 16 % de l’exercice biennal 2022-2023 sont abondés par les contributions obligatoires des États membres, fixées d’année en année en fonction des ressources de chacun.

La réforme va permettre d’élever le niveau de ces contributions de 956,9 millions à 2,2 milliards de dollars d’ici à 2028. Le budget total actuel est de 6,1 milliards de dollars.

L’essentiel du budget (84 %) provient des contributions dites « volontaires ».Ces dernières peuvent venir d’États décidant de fournir plus d’argent que leurs contributions obligatoires ne les y obligent.

Le Royaume-Uni, notamment, fournissait 135 millions de contributions volontaires lors de l’exercice 2020-2021, en plus de sa contribution obligatoire de 49 millions, dépassant ainsi la participation chinoise. Ce supplément de cotisations permet de renforcer le jeu des influences au sein de l’organisation.

Parmi ces contributions volontaires, l’écrasante majorité (88 %) est issue de fonds privés strictement affectés à des programmes ou lieux géographiques spécifiques ; ils doivent également être dépensés dans un délai précis.

En 2020-2021, les programmes spéciaux, dont celui d’éradication de la poliomyélite financé par la Fondation Gates, totalisaient 757,6 millions de dollars, soit 13 % du budget total.

« Le recours excessif aux contributions volontaires (privées ou publiques) se traduit par une incapacité à fixer des priorités en fonction des priorités mondiales de santé publique, notait en janvier 2021 un article du South Centre,une organisation intergouvernementale de pays en développement basée à Genève.

Les États membres tentent de fixer des priorités, mais les fonds sont destinés à des questions spécifiques, sélectionnées par un petit nombre de donateurs qui jouent un rôle décisif dans la décision de l’organisation. »

Il s’agit donc bien de reconquérir un leadership affaibli par le poids des États à forte capacité d’investissement et par les intérêts privés des fondations qui abondent les comptes de l’OMS.

75 ONG, organisations philanthropiques et experts dans le domaine de la santé mondiale, dont Gavi, le Global Health Council ou encore Save the Children, ont publié une lettre appelant les États membres à saisir cette « occasion historique de renforcer et d’investir dans le rôle de l’OMS en tant que principale organisation intergouvernementale de la santé qui se consacre à la promotion de la santé et du bien-être de tous dans le monde ».

Augmenter les contributions obligatoires marque donc un grand pas dans l’histoire de l’OMS, mais encore faut-il les payer. Au 31 décembre 2020, près de 300 millions de dollars n’avaient pas été versés au compte de l’OMS, selon un rapport publié le 5 janvier. Les résolutions de l’OMS n’étant pas contraignantes, des experts se demandent comment l’organisation pourra obliger les États membres à augmenter leurs cotisations d’année en année.

ATTENTION, RESTONS EN ALERTE !

https://healthfreedomdefense.org/wfd/embed/#?secret=YLyGIj9tYQ#?secret=okLXz6JbVJ

Lettre ouverte concernant le nouveau traité pandémique international de l’OMS

Lettre ouverte sur le nouveau traité pandémique international de l’OMS

À la population;
Aux gouvernements, Présidents et Ministres de la santé, Parlements, Conseil de l’Europe, Commission Européenne;
Aux médias;
Aux organisations de la santé, telles que Swissmedic, OFSP, Fédération Suisse des Patients;
À l’OMS, par l’Assemblée mondiale de la santé, Dr Tedros Adhanom Ghebreysus, Dr Soumya Swaminathan;
Aux Nations Unies, par Antonio Guterres, Liu Zhenmin, Elliott Harris, Maria-Francesca Spatolisano.

Nous, médecins, soignants, professionnels de la santé, citoyens, déclarons notre désaccord face au nouveau traité pandémique international proposé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui n’est autre qu’une mainmise sur les gouvernements et la population.

Cet accord mondial sur les futures pandémies octroierait à l’OMS des pouvoirs lui permettant de se substituer aux pouvoirs exécutifs des états membres, ceux-ci devenant de simples organes d’exécution.

Ce traité inutile constitue une menace pour la souveraineté des pays et les droits humains fondamentaux.

Il convient de relever que le Règlement Sanitaire International (RSI) fortement imprégné du respect des droits humains, adopté en 2005 par 196 pays, dont la Suisse, et entré en force en 2007 a justement pour objectif de répondre aux urgences pandémiques. Cependant ce dernier n’a pas été appliqué durant la crise covid, tout comme le plan pandémique établi par la Confédération Helvétique.

La définition d’une pandémie, selon l’OMS, a évolué ces dernières années, ainsi, jusqu’en 2009, elle était définie comme un événement caractérisé par une évolution grave de la maladie et une mortalité extrême. C’était donc la morbidité et la létalité qui conditionnaient une pandémie.

« Une pandémie survient lorsqu’un nouveau virus apparaît pour lequel la population humaine n’a aucune immunité, résultant aussi en de nombreuses épidémies simultanées dans le monde, avec d’énormes nombres de décès et de malades. »

En mai 2009, la définition a été révisée de manière à ne plus dépendre de la gravité de la maladie ni de la mortalité, mais uniquement d’une propagation mondiale de « cas de la maladie ». La dernière définition suppose des vagues récurrentes et différentes phases. Ainsi, chaque vague annuelle de grippe peut être déclarée « pandémique ».

Avec ce traité l’OMS pourrait alors déclarer opportunément des pandémies, (déclaration qui active de surcroît, les contrats avec les fabricants de vaccins), imposer des mesures déshumanisantes telles que des confinements, des traitements coûteux, dangereux et/ou inefficaces, des programmes de vaccination obligatoire, des régimes de test, imposer des interventions médicales, dicter toutes les pratiques de santé publique contre la volonté de la population et ce, même contre l’avis des gouvernements, qui par la validation du traité en ont accepté la valeur contraignante.

Force est de constater que l’OMS ne doit pas être autorisée à contrôler l’agenda mondial de la santé, ni à imposer des mesures allant à l’encontre des droits fondamentaux, tels que les confinements qu’elle a recommandés durant le chapitre covid-19, la suppression des traitements préventifs/précoces et l’encouragement à l’utilisation de produits expérimentaux en population large, ainsi que toutes les autres mesures qui ne se sont avérées ni sûres ni efficaces.

Les activités de l’OMS ne sont malheureusement pas effectuées en toute transparence et ceci est aggravé par l’existence des « comités d’urgence » secrets d’experts.

Pour rappel, l’OMS présente des conflits d’intérêts importants. Bien que bénéficiant de financements publics des États membres (impôts de la population…), elle reçoit également des fonds substantiels d’intérêts privés qui utilisent leurs contributions pour influencer et tirer profit des décisions et des mandats de l’OMS.

Ce nouveau traité pandémique menace gravement la souveraineté des États membres et les droits humains fondamentaux, c’est pourquoi nous, médecins, soignants, professionnels de la santé, citoyens, nous opposons avec force à la mise en œuvre d’un tel accord mondial.

Références:

EN CONCLUSION, NE LAISSONS PAS L’OMS NI DAVOS DIRIGER NOTRE MONDE

L’OMS et son directeur général voudraient être le bras armé des mondialistes de Davos, Schwab, Fauci, Gates et leurs affidés dont notre président, pour imposer sous des allures humanistes et désintéressées les terribles choix des eugénistes qui ont mis en musique le scénario covid. Ce dernier n’a pas réussi à 100 % et les dirigeants du monde voudraient compléter la mise au pas des peuples par de nouveaux films de peur, d’horreur et de moyens pervers comme des injections imposées via le crédit social.

Parallèlement Tedros tente-t-il comme Delfraissy de prendre ses distances avec Davos et Cie, devant l’échec manifeste des injections géniques expérimentales anti-covid et la rumeur de colère qui monte de partout dans le monde devant tant de drames et de morts liés à l’injection. Mais pourquoi vouloir recommencer avec le vaccin anti-variole du singe, le nouveau monkeypox ? Pris entre deux feux ? C’est la saison !

Ils ont oublié que nous sommes des milliards, mais même s’ils sont très riches, ils ne sont seulement que quelques milliers.

Soit l’ONU redevient une instance internationale indépendante et refuse l’entrisme de quelques pays occidentaux, soit il faut supprimer cette organisation et surtout ne pas être dupe de ses décisions exceptionnellement médicales et allant quasiment toujours dans le sens d’une dictature supranationale niant les peuples. Ce que de nombreux pays africains, asiatiques et américains du sud ont largement compris.

Informons, résistons pour sauver l’avenir de nos enfants.

Dr Nicole Delépine

Notes :

[1] En réponse à @jgalt485

«  Tedros, ancien ministre de la Santé dans l’ancien Empire totalitaire de Libye, promu à l’OMS en passant devant 2 autres candidats européens sur les injonctions de la Chine qui entretenait d’excellentes relations avec l’empire libyen en son temps ».

[2] Senta Depuydt : quand le directeur de l’OMS appelait à « embrasser des Chinois dans la rue » – Profession Gendarme (profession-gendarme.com) la journaliste est allée enquêter sur Tedros Ghebreyesus. Le personnage est particulièrement sulfureux. « Il a commencé sa carrière politique dans un groupe terroriste marxiste, le Front de libération du peuple du Tigray dans les années 1970 », découvre-t-elle. « Un groupe qui a fait des attaques à main armée, des enlèvements… », rapporte-t-elle. Un groupe qui aura pris le pouvoir en 1991 et « qui domine toujours depuis ». De plus, le directeur de l’OMS est « le premier à ne pas être médecin ». Il était surtout « le ministre de la Santé de 2005 à 2012 en Éthiopie ».

[3] Tedros Adhanom Ghebreyesus : l’OMS est-elle dirigée par un terroriste ? — Childrens’ Health Defense Europe (childrenshealthdefense.eu) «  En quelques semaines, le sort de la planète entière semble avoir été placé sous le commandement de l’Organisation mondiale de la santé et de son leader, Tedros Gherbreyesus. Mais au cours des derniers jours, sa gestion de la crise des coronavirus et ses relations avec la Chine ont mis le président de l’organisation sous le feu des projecteurs, beaucoup appelant à sa démission. Alors, qui est cet homme qui a soi-disant notre destin entre ses mains ? »

[4] IMVAMUNE® Smallpox Vaccine in Adult Healthcare Personnel at Risk for Monkeypox in the Democratic Republic of the Congo—Full Text View—ClinicalTrials.gov

[5] Official Title: An Open-Label Prospective Cohort Study of IMVAMUNE® Smallpox Vaccine in Adult Healthcare Personnel at Risk for Monkeypox in the Democratic Republic of the Congo
Actual Study Start Date : February 23, 2017
Estimated Primary Completion Date : August 2022
Estimated Study Completion Date : August 2022
IMVAMUNE
Two doses of attenuated live virus smallpox vaccine (IMVAMUNE liquid formulation or lyophilized formulation) administered on days 0 and 28 via subcutaneous injection (deltoid) (1 x 108 Tissue Culture Infectious Dose 50 [TCID50] per 0.5 ml) Other Names: Modified Vaccinia Ankara (MVA) MVA-BN
JYNNEOS
IMVANEX

[6] Petersen BW, Kabamba J, McCollum AM, Lushima RS, Wemakoy EO, Muyembe Tamfum JJ, Nguete B, Hughes CM, Monroe BP, Reynolds MG. Vaccinating against monkeypox in the Democratic Republic of the Congo. Antiviral Res. 2019 Feb;162:171-177. doi: 10.1016/j.antiviral.2018.11.004. Epub 2018 Nov 14. Review.

[7] @RomanAude l’épidémie de polio survenue en Inde en 2007 2008 révèle selon les propres données de l’OMS que 77 % des gens touchés avaient reçu + de 7 doses de vaccin oral soi-disant le +efficace et 18 % avaient reçu 4 doses ou + ce qui porte le nbre de gens touchés pourtant archi vax à 95 %.

[8] https://guyboulianne.com/2022/05/30/larcheveque-vigano-met-en-garde-les-nations-contre-la-prise-de-pouvoir-du-traite-pandemique-de-loms-ceder-a-la-souverainete-est-considere-comme-un-crime-de-haute-trahison/

[9] https://www.thegatewaypundit.com/2022/05/exclusive-yielding-sovereignty-considered-crime-high-treason-archbishop-vigano-nation-states-handing-sovereignty/

[10] D’autres aussi :
https://www.francesoir.fr/societe-sante/traite-international-oms-prevention-pandemies-des-chercheurs-sonnent-lalerte
https://www.onenation.org.au/australias-secretive-and-unaccountable

[11] Stop au coup d’État de l’OMS contre la démocratie ! — Nouveau Monde (nouveau-monde.ca)
#StopTheTreaty. World Freedom Declaration—Health Freedom Defense Fund
Déclaration d’opposition aux modifications apportées par l’OMS au Règlement sanitaire international — Health Freedom Defense Fund

[12] https://www.profession-gendarme.com/emmanuel-macron-donne-les-pleins-pouvoirs-a-loms-pour-la-sante-des-francais-lors-des-pandemies/comment-page-2/

[13] https://qactus.fr/2022/05/29/oms-120-pays-sur-179-auraient-refuse-le-texte-loms-a-retire-12-des-13-articles-mais-saccroche-au-dernier-qui-modifie-leur-constitution/
https://leve-toi.com/oms-120-pays-sur-179-auraient-refuse-le-texte-loms-a-retire-12-des-13-articles-mais-saccroche-au-dernier-qui-modifie-leur-constitution/
https://www.thegatewaypundit.com/2022/05/world-health-organization-temporarily-withdraws-bidens-public-health-emegency-amendments/

[14] https://www.onenation.org.au/who-forced-into-humiliating-backdown

[15] https://www.naturalnews.com/2022-05-27-schwab-threatens-bolsonaro-refusing-sign-pandemic-treaty.html

[16] https://www.business-standard.com/article/international/davos-forum-is-back-after-2-yrs-with-less-billionaire-starpower-and-no-snow-122052300374_1.html

[17] Par Delphine Roucaute Publié le 24 mai 2022.

La source originale de cet article est nouveau-monde.ca

Copyright © Dre Nicole Delépinenouveau-monde.ca, 2022

 Nicole Delépine

Pédiatre, cancérologue, ancienne chef de service de cancérologie pédiatrique à l’hôpital R Poincaré Garches APHP France Site http://www.docteurnicoledelepine.fr et site ametist.org pour la défense des enfants atteints de cancer

(Source : Riposte laïque)

Source : louyehi.wordpress.com

Le bal des « morts de trouille » ouvert par Delfraissy  

Par : admin

2 août 2022 Gérard Delépine DICTATURE SANITAIRE

Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique [1], devenu complotiste, serait-il inquiet ?

«  @codePS17  « Le bal des morts de trouille !! Ah ça voulait piquer tout le monde de gré ou de force et maintenant ils ont le trouillomètre à zéro de peur de se retrouver derrière les barreaux pour très longtemps »

La guerre est déclarée entre #Macron, le président du défunt conseil scientifique #Delfraissy les médias et chacun essaye de faire porter le chapeau du fiasco #Covid à l’autre pic.twitter.com/WsTsOk57pt

— P'S (@codePS17) July 31, 2022

AccueilDICTATURE SANITAIRELe bal des « morts de trouille » ouvert par Delfraissy  

Le bal des « morts de trouille » ouvert par Delfraissy  

2 août 2022Gérard DelépineDICTATURE SANITAIRE40

Vues:3 376

Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique [1], devenu complotiste, serait-il inquiet ?

«  @codePS17  « Le bal des morts de trouille !! Ah ça voulait piquer tout le monde de gré ou de force et maintenant ils ont le trouillomètre à zéro de peur de se retrouver derrière les barreaux pour très longtemps »

La guerre est déclarée entre #Macron, le président du défunt conseil scientifique #Delfraissy les médias et chacun essaye de faire porter le chapeau du fiasco #Covid à l’autre pic.twitter.com/WsTsOk57pt

— P'S (@codePS17) July 31, 2022

«  IL FAUT ARRÊTER DE DIRE ET RACONTER TOUT ET N’IMPORTE QUOI » dit JF. Delfraissy résumant l’action du Conseil scientifique

« UN ÉCHEC TOTAL, IL FAUT LE DIRE, en termes de mortalité, de morbidité et d’accès aux droits humains.  Zéro covid n’était pas la solution. Ce sont les médias qui poussent à cela. Il faut à un moment donné redevenir raisonnables, les Français l’ont compris ».

@UPR_Asselineau

« LE DOUBLE AVEU DU Pr DELFRAISSY  : Soulageant sa conscience, il dénonce en fait la DOUBLE SOUMISSION révélée par la covid-19, celle des États occidentaux à Big Pharma, celle de la classe dirigeante à la toute-puissance des médias, qui imposent leurs vues par intimidation et censure. »

ET sur la variole du singe

DELFRAISSY sur la variole du singe :

« Elle est beaucoup mise en avant pcq les médias ne veulent pas rater le début d’une éventuelle nouvelle crise (…) Je ne crois pas à la gravité et à l’existence d’une pandémie de ce type. (…) C’est une maladie peu sévère dans 99% des cas. » pic.twitter.com/fYz7sue9v1

— Maximilien Delvallée (@MaxDelvallee) July 31, 2022

@MaxDelvallee :  DELFRAISSY sur la variole du singe : « Elle est beaucoup mise en avant parce que les médias ne veulent pas rater le début d’une éventuelle nouvelle crise (…). Je ne crois pas à la gravité et à l’existence d’une pandémie de ce type. (…) C’est une maladie peu sévère dans 99 % des cas. »

LE PARCOURS DÉPLORABLE DE JF. DELFRAISSY ET DU CONSEIL DIT SCIENTIFIQUE

Dès mars 2020 nous avons dénoncé les mesures prétendument sanitaires (confinement et autres privations de liberté), comme inefficaces car contraires à la vérité scientifique [2] [3] [4] [5], les tests PCR chez les asymptomatiques comme une arnaque sans intérêt médical uniquement destinée à faire croire à des poussées de l’épidémie [6] et l’objectif officiel du zéro covid comme un mirage de la propagande marchande provax.

Depuis la mise sur le marché des pseudo-vaccins et la propagande forcenée que martèlent les médias pour nous les imposer, nous répétons que les injections anti-covid ne sont pas des vaccins mais des médicaments, qu’elles sont totalement expérimentales et issues d’une technique jusqu’alors jamais utilisée en infectiologie, qu’elles ne protègent ni de la maladie, ni des transmissions, ni des formes graves, ni de la mort.

Ces constatations scientifiques des faits publiés par l’OMS ont été constamment traitées de fake news par de pseudo- journalistes peu scrupuleux qui nous qualifient de complotistes [7] en suggérant même que nous serions d’extrême droite, voire antisémites pour nous diffamer. Malheureusement pour ces mercenaires de la désinformation, la vérité est têtue et ce que nous proclamons depuis près de deux ans et demi est progressivement confirmé et reconnu même par les anciens avocats des mesures sanitaires dès qu’ils quittent le monde imaginaire des simulations biaisées pour examiner le monde réel…

Un très bel exemple d’un retour très tardif au monde réel est celui de JF Delfraissy [8].

Confinement déclaré indispensable puis reconnu dévastateur

Début 2020 Jean-François Delfraissy avait prétendu que le confinement était indispensable malgré ses doutes qu’il a récemment confié au Parisien : « Mais qu’est-ce qu’on a fait ? [9] », avant de se rassurer rapidement : « Plusieurs autres membres du Conseil scientifique doutaient, eux aussi, et on s’est remonté le moral, se répétant qu’on n’avait pas d’autre choix. ». Attitude vraiment incroyable d’un prétendu scientifique censé analyser la balance avantage/risques d’une mesure avant de la conseiller.

Un an plus tard, malgré le bilan catastrophique avéré du premier confinement [10], il récidivait avec Denis Malvy et Karine Lacombe, plaidant pour une nouvelle astreinte à résidence de la population « e confinement apparaît vraiment irrémédiable. » !

Mais l’inefficacité sanitaire et les conséquences dramatiques des confinements ont depuis été largement démontrées par tous les scientifiques indépendants des gouvernements et des organismes qui les ont imposés [11] [12] [13] [14] [15].

En février 2021 dans une lettre au Lancet [16], J. Delfraissy reconnaissait enfin, avec 5 autres membres du Conseil scientifique, que le confinement avait été nocif et qu’il fallait changer de politique : « il est temps d’abandonner les approches fondées sur la peur, fondées sur un confinement généralisé apparemment aléatoire ».« L’impact de l’enfermement général sur des économies entières a été dévastateur, le pire à venir étant le taux de chômage et la dette nationale. » « Les conséquences sociales et sanitaires (y compris la santé mentale) sont également colossales, en particulier pour les jeunes générations, bien qu’elles soient à faible risque en termes de morbidité et de mortalité par infection par le SRAS-CoV-2. »

Alors pourquoi a-t-il conseillé le premier confinement et persisté ensuite dans l’erreur plusieurs fois ?

Le scandale des passes inefficaces et discriminatoires

Le Conseil scientifique et son président ont présenté les passes comme des  mesures permettant de retrouver les libertés sans risque alors qu’ils ne constituaient que des chantages aux libertés pour forcer à l’injection les gens qui n’en avaient aucun besoin.

Lors de son audition au Sénat, à la question : « Est-ce que le passe protège réellement ? La réponse de J. Delfraissy a été : « non ».

Ce que confirme l’explosion des contaminations après leur instauration :

Alors pourquoi ont-ils menti aux Français en prétendant le contraire ? 

@dreslincourt   31 juil.

Dans le Parisien, le Pr Delfraissy reconnaît un traitement « inhumain » de nos anciens en Ehpad pendant le covid, et une mainmise des labos sur les stratégies vaccinales ! Quand nous informions les Français de ces choses, la presse nous qualifiait de « complotistes » ! Des excuses ? 

Le mirage du “Zéro Covid” reconnu un « échec total. »

Pendant près de deux ans le Conseil scientifique a fait croire que les mesures sanitaires et la vaccination allaient éradiquer le virus selon la stratégie du zéro covid inventée par les Chinois. Ils nous ont promis qu’on obtiendrait l’immunité collective après la vaccination de 60 % des Français, puis de 70 %, puis de 90 %. Mais tous les pays (sauf la Chine) qui nous avaient précédés dans cette stratégie ont reconnu qu’il s’agissait d’un mirage impossible à atteindre dans le monde réel.

Mais après deux ans d’atteintes majeures à nos libertés fondamentales cautionnées par son comité prétendument scientifique J. Delfraissy avoue : « Le “Zéro Covid” est un échec total… Il faut vivre avec le virus ! » [17]

Cette stratégie n’a jamais permis d’éradiquer une épidémie avec réservoir animalier connu comme l’est le covid. Alors pourquoi l’a-t-il conseillée sinon pour vendre des prétendus vaccins ?

Les  « vaccins sûrs et efficaces » devenus des « vax médicaments inefficaces »

Le Comité scientifique et son président ont validé tous les mensonges de Pfizer comme celui d’appeler vaccin un médicament expérimental ne contenant aucun antigène et celui « d’une efficacité de 95 % » pour inciter la population à se faire injecter. Plus tard, alors que l’échec contre la diffusion virale devenait évident, ils ont persisté. « Les vaccins sont efficaces contre le variant delta, si l’on a eu deux injections. Il faut se faire vacciner » et quelques mois plus tard ils ont persévéré en prétendant « le vaccin est toujours efficace contre le covid-19 (…) s’il a été administré trois fois ».

Encore plus choquantes ont été les déclarations de Delfraissy à Sciences-Po Lille conseillant la vaccination des plus jeunes qui ne risquent rien du covid et celle poussant à la vaccination des femmes enceintes, hérésie scientifique jusqu’ici toujours contre-indiquée.

Ce n’est qu’après la fin annoncée de son Comité anti-scientifique que J. Delfraissy avoue « Ce n’est pas le bon vaccin ! Il ne protège pas contre l’infection et la contagion ».

Alors pourquoi ne s’excuse-t-il pas d’avoir menti pendant au moins dix-huit mois et des complications et des morts que ces médicaments expérimentaux ont causé ?

Le Pr. Delfraissy a été en pointe dans la propagande alarmiste et les décisions portant atteinte à nos libertés fondamentales en leur donnant un alibi scientifique mensonger. Il a bafoué et décrédibilisé la science en trompant les Français pour qu’ils supportent l’inacceptable.

Espère-t-il par ces aveux se faire pardonner ?

Faute avouée est à demi pardonnée dit-on. Mais JF Delfraissy n’a avoué que la moitié de ses fautes. En particulier il n’a dénoncé ni l’inefficacité ni la toxicité des masques ni l’absence de toute justification scientifique des obligations vaccinales imposées aux soignants et pompiers ni l’ignominie des mesures sociales qui ont été imposées aux vaccino- prudents. Espérons qu’il complétera bientôt sa confession.

@Phil_7338

« Il sera jugé. Je ne lui pardonnerai jamais, port du #masque obligatoire pour nos enfants petits enfants quasiment H24. Ni les #Confinement #CouvreFeu 21h 19h 18h…ni les #Attestations débiles ni les 1km,10km…#dérogations #tests gratuits, payants, 72h…24h #coronacircus »

@PascalBurlot1

Et à propos des mails échangés avec Fauci pour supprimer le traitement précoce HCQ, belle réussite pourtant Pr Delfraissy ! Ces aveux sont pitoyables après avoir conseillé les inconcevables lock-down, masques, couvre-feux, suspensions et injections. »

@verity_france     Covid-19 : Jean-François Delfraissy a des « regrets » dans la gestion de la pandémie qui n’est « pas terminée »/ si c’est un honnête homme il dira tout devant un juge pour expliquer les pressions, et détailler l’instrumentalisation dont il a fait l’objet

« SCIENCE SANS CONSCIENCE N’EST QUE RUINE DE L’ÂME » (Pantagruel, RABELAIS)

Il reconnaît enfin que ce sont les compagnies pharmaceutiques qui ont tout pouvoir sur les décisions prétendument scientifiques en rapport à ces pseudo-vaccins. Mais pourquoi ne l’a-t-il pas dénoncé plus tôt et démissionné du Conseil scientifique comme l’a fait très rapidement le Pr D. Raoult ?

Le ministre proclame son désir de transparence. Pour nous en convaincre, il faudrait qu’il fasse lever  le secret défense ubuesque qui pèse sur les 300 réunions et les 80 avis ou notes rédigés en deux ans et quatre mois par ce Comité scientifique pour que chacun puisse en faire l’analyse.

À défaut, l’opposition parlementaire devrait l’exiger car qui peut croire que  la divulgation de ces  documents  jusqu’à présent classés secret défense [18]  puisse  renforcer la virulence du Sars-CoV-2 ?

Les covidistes passent (tardivement) aux aveux ! – YouTube

https://twitter.com/ErnestG36177738/status/1553997656011284480/photo/

Au passage, il pourrait rappeler qui nomme le collège des experts de la HAS soi-disant indépendante et qui maintient la suspension des soignants et pompiers non vaccinés ? les mêmes politiques trop proches de Big Pharma.

Quelques commentaires sur Twitter

@EdBernardelli   « Il est plus facile de tromper les gens que de leur faire admettre qu’ils ont été trompés » M. Twain En ce 1er août, le passe et l’état d’urgence sont arrêtés. Stop aux manipulations ! Le combat continue pour réintégrer les soignants suspendus et éveiller les consciences !

@UnionPierre 31 O7 22

Des soignants Covid peuvent travailler alors que des soignants en bonne santé ne le peuvent pas, c’est tellement absurde! Nous demandons la réintégration immédiate avec des excuses! Soutenez notre collectif, suivez-nous   #JusticePourLesSuspendus #SoignantsSuspendus

@Sarah41659531  30 juil.

Le 1er août tous les Français pourront reprendre une vie normale sans PASSE à l’intérieur des frontières SAUF les soignants suspendus qui resteront  » punis  » (expression de @PatrickPelloux) et sans revenus pour se nourrir et nourrir leurs familles.  » Pays des droits de l’homme  »

@LucileFievet

26 juil.  Important et assez urgent Très Sérieux Pour les soignants et agents toujours suspendus au 1er août 2022

Selon l’avis de juristes, il est possible de considérer que l’obligation vaccinale prend fin au 31 juillet 2022, avec la fin de l’état d’urgence.

Piste à explorer d’urgence !

La démocratie nécessite une information impartiale relayant les faits et des commentaires honnêtes. Durant ces deux ans et demi, elle ne l’a pas jamais été. Le rôle particulièrement nocif des propagandistes de la désinformation, proclamés « fact-checkers », doit être souligné et on espère que les violations permanentes de l’éthique journalistique dont ils ont fait preuve en ne donnant jamais la parole aux personnes qu’ils accusaient ternira à jamais leur CV.

Nous avons gagné une grosse bataille avec la suppression du passe par le vote de l’assemblée (E. Macron avait prévu la prolongation de la loi d’urgence jusqu’en 2023), mais le combat doit se poursuivre par la suppression de l’obligation vaccinale des soignants et pompiers dans les faits, la suppression des tentatives de détournement de la loi votée par des arrêtes autorisant que l’Assistance Publique de Paris, des cliniques, pharmacies ou autres imposent le port du masque ou un passe alors qu’il est maintenant non seulement démontré par les faits établis, mais aussi reconnu par la quasi-totalité de leurs anciens avocats que ces mesures n’ont eu aucun effet démontré contre l’infection…

RÉAGISSONS PAR DES PLAINTES SUCCESSIVES À CES DÉTOURNEMENTS

@Steiner61421320    Il est temps de remplacer les vigiles à l’entrée des hôpitaux par des soignants et en priorité les soignants suspendus (en les dédommageant) ! #JusticePourLesSuspendus #PassSanitaire

@DIVIZIO1

  • 6h

Ça commence : ce matin déjà des vigiles ont réclamé le passe à l’entrée d’une clinique ! Ça c’est cependant très bien passé en ce qu’alertés, ils ont appelé la direction qui leur a confirmé ne pas avoir à contrôler. Mais du coup : ils servent à quoi ? Ils sont payés pour quoi ?

Gérard Delépine

[1] Conseil qui disparaît ce 31 juillet 22 en même temps que la loi d’urgence.

[2] Delépine « Confinement, mesure sanitaire ou politique ? » Agoravox samedi 21 mars 2020 https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/confinement-mesure-sanitaire-ou-222478

[3] Nicole Delépine, Gérard Delépine Autopsie d’un confinement aveugle Édition Fauves septembre 2020 https://docteur.nicoledelepine.fr/autopsie-dun-confinement-aveugle/

[4]Delépine « Ce n’est pas de confinement généralisé que la France a besoin, mais de liberté, de masques et de chloroquine » Agoravox » https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ce-n-est-pas-de-confinement-222712

[5] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/confinement-cette-mesure-d-223105

[6] Vers le faire-part de décès des tests PCR https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/vers-le-faire-part-de-deces-des-tests-pcr

[7] Le  Collectif citoyen Quand la démocratie devient un complot  https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/quand-la-democratie-devient-un-complot

[8] Jean-François Delfraissy, né le 19 mai 1948 à Paris, est un médecin et professeur de médecine français, spécialisé dans l’immunologie.

Il est nommé président du Comité consultatif national d’éthique en 2016. Il prend en 2020 la présidence du Conseil scientifique covid-19, institué par le ministre Olivier Véran pour conseiller le gouvernement dans la lutte contre la pandémie de covid-19.

[9] Capture BFM TV

« Mais qu’est-ce qu’on a fait ? » : Jean-François Delfraissy sans filtre sur la gestion de la covid-19 Capture BFM TV

[10] Le confinement, tout ce que l’on ne vous a pas dit : aberration humaine, sanitaire, économique https://www.francesoir.fr/societe-sante/le-confinement-tout-ce-que-lon-ne-vous-pas-dit-aberration-humaine-sanitaire

[11] https://ripostelaique.com/il-faut-mettre-fin-immediatement-a-ce-confinement-mortifere-pour-le-pays.html

[12] Surjit S BhallaLockdowns and Closures vs COVID – 19: COVID WinsNov 1, 2020 https://www.semanticscholar.org/paper/Lockdowns-and-Closures-vs-COVID-%E2%80%93-19%3A-COVID-Wins-Bhalla/95aeeff82b572458ce69ca46b0b44118206a901b

[13] Thomas Meunier Full lockdown policies in Western Europe countries have no evident

impacts on the COVID-19 epidemic. https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.24.20078717v1.full.pdf

[14] Jonas Herby, Lars Jonung, and Steve H. Hanke A LITERATURE REVIEW AND META-ANALYSIS OF THE EFFECTS OF LOCKDOWNS ONCOVID-19 MORTALITY SAE./No.200/January 2022 https://sites.krieger.jhu.edu/iae/files/2022/01/A-Literature-Review-and-Meta-Analysis-of-the-Effects-of-Lockdowns-on-COVID-19-Mortality.pdf

[15] Bendavid E, Oh C, Bhattacharya J, Ioannidis JPA. Assessing mandatory stay-at-home and business closure effects on the spread of COVID-19. Eur J Clin Invest. 2021 Apr;51(4):e13484. doi: 10.1111/eci.13484. Epub 2021 Feb 1. PMID: 33400268; PMCID: PMC7883103. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33400268/

[16] Laetitia Atlani-Duault, Bruno Lina, Franck Chauvin Jean-François Delfraissy Denis Malvy Immune evasion means we need a new COVID-19 social contract The Lancet :2021 February 18,

https://www.thelancet.com/journals/lanpub/article/PIIS2468-2667(21)00036-0/fulltext

[17] https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/mais-qu-est-ce-qu-on-a-fait-jean-fran%C3%A7ois-delfraissy-sans-filtre-sur-la-gestion-de-la-covid-19/ar-AA1086Uu

[18] Le secret défense a été créé pour protéger les informations militaires ou diplomatiques nécessaires à la sécurité militaire du pays. On ne comprend pas en quoi cela s’est appliqué à un virus, pas plus que le nouveau « commando » que veut mettre en place le ministre Braun.

Source : Riposte Laïque

Lire également sur le même sujet : ns2017 – Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique de Emmanuel Macron, serait-il devenu complotiste ?

Ça sort de partout, je vous laisse découvrir

Par : admin

Le comptoir de Vynnie

tout ce qui est dis dans cette vidéo sont des faites VRAIS et trouvable sur YOUTUBE !

Source : Youtube

Coup de théâtre en Espagne : la justice donne 10 jours à l’Etat pour dévoiler tous les contrats signés avec Pfizer

Par : admin

By Cheikh Dieng 2 août 2022

La justice baléare a accordé à l’Etat espagnol un délai de dix (10) jours pour lui fournir tous les contrats signés avec Pfizer et trois autres laboratoires pharmaceutiques dont les vaccins anti-Covid ont été déployés sur le territoire espagnol durant la pandémie à Coronavirus. Une nouvelle qui déclenche l’immense joie de l’Association espagnole Liberum, laquelle n’a cessé d’exiger que ces contrats soient rendus publics par respect aux citoyens 

“Un malheur ne vient jamais seul”, dit l’adage. Et Pfizer semble l’avoir bien compris. En tout cas, moins d’un mois seulement après la décision de la justice uruguayenne d’obtenir des informations sur le contenu chimique du vaccin du labo américain, c’est au tour de la justice baléare en Espagne d’exiger de l’Etat espagnol qu’il lui fournisse tous les contrats qui ont été signés avec Pfizer, Moderna, Johnson&Johnson et AstraZeneca.

C’est en tout cas l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue, ces dernières heures, du média espagnol UltimaHora.es. En effet, d’après cette source, la justice baléare a agi à la demande d’une association connue sous le nom de Asociacion Liberum qui ne cesse de dénoncer vigoureusement le fait que les contrats signés avec les labos soient tenus secrets. A en croire le média UltimaHora.es, l’association a obtenu le soutien de 549 habitants de l’île dans le bras de fer juridique qui l’oppose à l’Etat central. L’information a été confirmée par le média espagnol DiariodeMallorca.es.

En attendant la suite de cette affaire, l’association Liberum se réjouit déjà dans un communiqué publié ce 29 juillet sur son site internet et intégralement lu par Lecourrier-du-soir.com. Dans celui-ci, l’association nous apprend que le tribunal a fixé un délai de 10 jours au ministère espagnol de la Santé pour qu’il lui fournisse toutes les informations concernant les contrats signés entre l’Etat espagnol et les fabricants de vaccin.

L’association ne cache pas sa joie. “Depuis l’équipe juridique de Liberum, nous évaluons de manière positive l’avancée juridique sans précédent. Enfin, les citoyens pourront avoir accès à toutes ces clauses illégalement volées (cachées) à toute la société. Nous l’avons dit plus d’une fois. La Covid ne dicte pas tout”, réagit l’association. Liberum conclut son communiqué par ces trois devises : “nous vaincrons, nous sommes la résistance, vive la liberté”.

Il convient de rappeler que ce n’est pas la première fois qu’une justice exige de l’Etat qu’il lui fournisse toutes les informations sur les vaccins. Début juillet dernier, ce fut la justice uruguayenne de faire pression sur l’Etat pour que les composantes chimiques du vaccin de Pfizer soient rendues publiques.

Et ce 30 juillet, il a été révélé dans la presse qu’un tribunal italien, saisi par un enseignant anti-vax, a également demandé à ce que l’Etat italien publie les données concernant le contenu chimique du vaccin de Pfizer. L’enseignant en question a saisi la justice après avoir été sanctionné (par sa hiérarchie) pour refus de se faire vacciner.

Le gouvernement espagnol finira-t-il par céder? Le temps nous le dira. Notre média suit cette affaire de près et ne manquera pas de vous tenir informé de l’évolution de ce bras de fer judiciaire qui oppose désormais l’Etat espagnol à ses propres citoyens dans la lutte contre un virus invisible.

📣📣 LIBERUM INFORMA 📣📣⚖⚖⚖ el 29 julio el TSJBaleares -la censura no nos ha permitido comunicároslo antes- ha requerido a Sanidad para que en 10 días aporte contratos con farmacéuticas https://t.co/LFznNurelH

— AsociaciónLiberum (@Aso_Liberum) August 1, 2022

Source : Le Courrier du soir

Détoxifier son corps des protéines spike: les 6 principaux médicaments et composés naturels

Par : admin

En savoir un peu plus  sur les produits naturels qui déplaisent tant à Bigpharma comme l’ivermectine mais aussi plusieurs autres comme le pissenlit dont les provençaux natifs usent sans modération à la saison en salades fortement aillées (synergie parfaite).

Une image au microscope électronique montre le SARS-CoV-2 (points ronds et dorés) émergeant de cellules en culture. (NIAID)

Certains patients qui ont été infectés par le SRAS‑CoV‑2 ont eu du mal à se débarrasser de certains symptômes tels que la fatigue, le brouillard cérébral et les douleurs cardiaques. Cet état prolongé est connu sous le nom de « long Covid ».

Cependant, certaines personnes qui ont été vaccinées contre le Covid plutôt que d’être infectées présentent des symptômes similaires.

Cela est dû aux protéines spike qui restent dans l’organisme après la vaccination ou l’infection par le virus.

Les protéines spike sont les « clés » de l’invasion virale de nos cellules. Nous allons donc aborder le fonctionnement des protéines spike, les antidotes pour détoxifier les protéines spike et les nutriments qui inhibent leur effet toxique.

Les protéines spike sont de petites bosses ressemblant à des champignons à la surface du virus SRAS‑CoV‑2. Elles sont comme une clé qui ouvre la porte permettant au virus de pénétrer dans les cellules, qui sont ensuite infectées par le virus.

Auparavant, les scientifiques pensaient que la protéine spike en soi était inoffensive pour le corps humain.

Les vaccins à ARNm ont été conçus sur la base du code de séquence de l’ARNm de la protéine spike du SRAS‑CoV‑2. L’intention initiale était de laisser l’ARNm des vaccins pénétrer dans les cellules humaines et produire une grande quantité de protéines spike, ce qui stimulerait les cellules immunitaires et les inciterait à produire des anticorps pour neutraliser les particules du virus SRAS‑CoV‑2 dans la circulation sanguine.

Cependant, un nombre croissant de cas et d’études ont révélé que la stimulation par les protéines spike pour produire des anticorps peut également causer des dommages plus ou moins importants aux cellules humaines.

Comment les protéines spike endommagent‑elles nos cellules ? Il y a deux raisons principales.

Affaiblissement des mitochondries et altération des organes

En avril 2021, une étude publiée dans Circulation Research a révélé que les protéines spike perturbent la structure et les fonctions des mitochondries dans les cellules.

Les mitochondries produisent de l’énergie dans les cellules à partir de différentes sources, comme les aliments, par exemple, on dit pour simplifier que ce sont les « centrales électriques » des cellules. Une fois que les fonctions des mitochondries sont altérées, les cellules ne peuvent pas fonctionner correctement. Si une grande partie des cellules du foie ou des cellules du muscle cardiaque ne fonctionnent pas correctement, les fonctions des organes peuvent être endommagées. C’est une des raisons pour lesquelles les protéines spike provoquent des symptômes tels que le brouillard cérébral et l’insuffisance cardiaque.

Détérioration du mécanisme d’autoréparation de l’ADN

Dans une étude publiée dans la revue Viruses, des laboratoires de deux universités suédoises ont signalé que des protéines spike pouvaient inhiber la capacité des cellules en croissance de réparer les dommages causés à l’ADN.

Les expériences portaient sur la jonction des extrémités non homologues (NHEJ) et la recombinaison homologue (HR) de l’ADN dans des cellules rénales embryonnaires. Il s’agit des deux principales voies d’autoréparation de l’ADN cellulaire des mammifères.

Il a été découvert que, par rapport au groupe témoin, les protéines spike dans trois états différents, y compris la protéine spike pleine longueur, la sous‑unité S1 de la protéine spike et la sous‑unité S2, causaient de graves dommages à la capacité innée de l’ADN des mammifères à s’autoréparer, la protéine spike pleine longueur causant des dommages particulièrement graves.

Cette étude porte sur la capacité de l’ADN humain à s’autoréparer. Et jusqu’à présent, nous n’avons que des résultats préliminaires provenant de modèles cellulaires. Toutefois, il s’agit d’un sujet très important qui justifie des recherches plus poussées de la part de la communauté médicale.

Pour des raisons peu claires, cette étude a été rétractée, mais nous pouvons toujours accéder au rapport complet en ligne.

Les deux dommages les plus importants causés aux cellules humaines par les protéines spike sont ceux causés au niveaux des mitochondries et ceux qui nuisent à la capacité d’autoréparation de l’ADN. Ces lésions endommageraient à leur tour le fonctionnement de base de nos principaux organes vitaux, y compris le système immunitaire du corps.

Organes vers lesquels les protéines spike sont distribuées

Avant qu’un nouveau médicament ou vaccin puisse être approuvé par la Food and Drug Administration (FDA), un document important sur sa biodistribution, appelé « profil pharmacocinétique », doit être soumis afin de rendre compte du processus de libération, d’absorption, de distribution, de métabolisation et d’excrétion du médicament ou du vaccin dans l’organisme.

La FDA a approuvé en novembre 2020 une étude de biodistribution d’un vaccin à ARNm réalisée par Pfizer, qui est disponible sur le site Web du Center for Biologics Evaluation and Research (CBER) de la FDA.

Pour les expériences, cette étude impliquait le marquage isotopique de l’ARNm. Les isotopes étant dangereux pour l’homme, les expériences ont été menées sur des rats.

Les rats ont reçu une injection de 50 microgrammes de vaccin ARNm. Après 15 minutes, en plus d’avoir une concentration relativement élevée au point d’injection, le vaccin a commencé à se disperser dans différents organes du corps, atteignant d’abord le foie et la rate.

Après une heure, la concentration du vaccin dans le foie et la rate avait encore augmenté, et il avait atteint les glandes surrénales et la moelle osseuse.

Après 24 heures, les chercheurs ont examiné la distribution du vaccin à ARNm chez les rats et ont constaté qu’en plus du niveau le plus élevé au point d’injection, les niveaux les plus élevés suivants se trouvaient dans la rate, le foie, les glandes surrénales, les ovaires, la moelle osseuse, les ganglions lymphatiques, les reins, les muscles et le cœur, dans l’ordre de la concentration.

La rate et le foie sont deux organes qui ont une influence déterminante sur l’immunité.

Quels sont donc les effets des vaccins sur les différents organes ?

  • – Le système immunitaire: il affecte la lymphe et altère les fonctions des cellules immunitaires de la rate, ce qui entraîne une diminution des fonctions du système immunitaire et une possible activation de virus latents, comme le virus de l’herpès.
  • – Foie : la toxine a l’effet le plus direct sur le foie, provoquant des lésions hépatiques auto