Revue de presse

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
☐ ☆ ✇ PLANETES360

Accédez gratuitement au programme non-censuré “Se Débancariser”

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 17:30

Ce que vous allez y apprendre :

. Comment passer à la Multibancarisation
. Adopter la Protection Anti Banque
. Quels sont les « Actifs Anti Traçabilité »
. Où placer son argent pour se protéger des Etats
. Les vrais placements Anti-Crise (il n’y a pas que l’or…)
. Avoir une réserve de valeur anonyme et intracable (non, ce n’est pas le Bitcoin !)
. Et bien plus encore !

Pour recevoir votre programme gratuit 👈

L’article Accédez gratuitement au programme non-censuré “Se Débancariser” est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Le CDC confirme discrètement qu’au moins 118 000 enfants et jeunes adultes sont  » morts subitement  » aux États-Unis depuis le lancement des vaccins COVID.

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 17:19

A DIFFUSER
Lorsque le CDC et d'autres responsables de la santé ont mené une étude montrant que les personnes vaccinées pouvaient encore propager le SRAS-CoV-2, ils n'ont pas pu la publier, même dans le propre MMWR du CDC !https://t.co/SjYRiA3qM4https://t.co/3O3yI3L24K

— Zaza Dia (@ZazaDia2) November 30, 2022

L’article Le CDC confirme discrètement qu’au moins 118 000 enfants et jeunes adultes sont  » morts subitement  » aux États-Unis depuis le lancement des vaccins COVID. est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Lisez cette lettre avant qu’ils ne fassent passer leur loi le 13 Décembre

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 17:07

Très cher(e) abonné(e)

Philippe Béchade vous invite fortement à prendre connaissance de l’obscur projet que portera un petit groupe de l’élite financière.

Cela se passera à Washington…

Et la loi qui pourrait bien passer ce 13 décembre changerait à jamais notre paysage économique.

Les gens perdront en pouvoir d’achat… Seront constamment surveillés…

Il deviendrait alors impossible de cacher un achat auprès de votre banque et de nos gouvernements.

Ils connaîtront absolument tout de votre vie.

Et il n’y a quasiment rien à faire pour empêcher ça.

Mais…

Là où certains se plaindront de la situation.

D’autres tireront profit de ce grand changement qui s’opère.

Et c’est ce que Philippe souhaite vous proposer de faire.

Car dans cette lettre, il vous propose un plan en 5 étapes pour vous protéger et pour tirer profit de cette destruction monétaire qui nous guette.

Alors ne tardez pas.

Car ce 13 décembre, cette page disparaîtra.

Et votre chance de vous préparer avec.

Merci pour votre attention,

Bien cordialement,


Olivier Cros
Directeur des Publications Agora France.

PS : 1797… 1925… bientôt 2022…

L’histoire nous enseigne comment les élus et les politiques agissent pour couvrir leurs fautes.

Profitez-en pour en tirer parti.

L’article Lisez cette lettre avant qu’ils ne fassent passer leur loi le 13 Décembre est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Youpi, un Noël austère !

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 17:01

On l’a vu dans un précédent billet : en France, l’inflation n’est pas vraiment un sujet et avec Bruno Le Maire aux commandes, on sait que tout se passera au mieux dans les prochains mois. Néanmoins, lorsqu’on prend la peine de demander leur avis aux politiciens dont l’intelligence n’est pas un obstacle et notamment des maires, la belle assurance fait place à une prudence teintée d’inquiétude.

En effet, selon une récente enquête, la plupart (77% des 3.700 maires interrogés) se disent au moins préoccupés par cette hausse des coûts qui les contraignent dans leur gestion communale : entre l’explosion du coût des dépenses énergétiques, le reste des prix qui n’ont cessé de grimper et l’augmentation récente du point d’indice par le gouvernement (ce qui revient à augmenter les salaires des agents communaux), même les communes les mieux gérées doivent en effet faire face à des ajustements parfois brutaux de leurs budgets.

En vertu de quoi, les élus se retrouvent à couper dans certaines dépenses. À l’approche des fêtes, cela se traduit essentiellement par une réduction de tout ce qui peut ressembler à du luxe ou du superflu ce qui, compte-tenu de l’état général de l’économie, devient une définition de plus en plus large et prend des tournures inquiétantes : rapidement, tout devient du luxe dans lequel il faut couper. Le chauffage, bien sûr, est la première dépense à laquelle les élus s’attaquent et si cela n’est pas trop compliqué pour les mairies situées dans les localités aux températures les plus douces en hiver, il en va quelque peu différemment pour les municipalités d’altitude, en montagne ou dans les zones plus froides en hiver.

Corée du nord et du sud la nuit

L’éclairage vient ensuite : on diminue les éclairages publics, on réduit l’usage des salles communales, on coupe la nuit tous les affichages qui peuvent l’être et petit-à-petit, la France rurale puis banlieusarde puis citadine perd ses lumières pour se transformer en une Corée du Nord de l’Europe s’appauvrissant. Bien évidemment, cela ne suffit pas. Les coupes continuent donc, depuis les rénovations de bâtiments en passant par les réfections indispensables d’infrastructure, en passant par les dotations diverses et variées (aux écoles, typiquement) qui devront attendre de meilleures années pour s’adapter.

Alors que les fêtes approchent, la situation devient de plus en plus tendue. Les Français, tabassés de taxes sur les carburants, restent chez eux et évitent des déplacements qui finissent par leur imposer des prêts bancaires coûteux. La France de Noël 2020, sous confinements, voyait ses rues tristes et vidée de véhicules et de passants. Celle de 2022 y ressemblera beaucoup en y retirant aussi l’éclairage public ainsi que les lumières et les lampions de fêtes.

La transition énergétique vers le Pas d’Énergie Du Tout continue donc obstinément.

Or, si elle ne rencontrait jusqu’à présent qu’une résistance minime des citoyens à la faveur d’une fin de saison aux températures clémentes, on doit s’interroger sur leur réaction à mesure que cette crise va les atteindre plus profondément. Les maires, notamment les plus verdolâtres d’entre eux, vont pouvoir mesurer l’assentiment réel et concret de leurs électeurs au fur et à mesure que les activités communales notamment en période de fêtes seront annulées, et que la nuit va s’étendre dans les communes privées d’éclairage public favorisant cette insécurité qui n’est, pour rappel, qu’un sentiment diffus selon les politiques publiques officielles.

Les communes les plus en avance dans la lutte contre le méchant consumérisme de Noël vont pouvoir expérimenter l’adhésion réelle des votants à leurs thèses marxistes : la crise, l’inflation galopante et les trous budgétaires vont largement aider à se passer des Sapins du Diable, des Guirlandes Kapitalistes et des Cadeaux Néolibéraux composés pour grande partie de ces gadgets inutiles que la société de consommation veut nous imposer (mais si, mais si). On va enfin pouvoir retrouver la joie simple du dénuement et du retour à la nature (où l’hiver est froid, glacial même), le bonheur discret des petits échanges cordiaux entre voisins de queue à la soupe populaire, et les remarques amicales autour d’un vin chaud tiède lors de la distribution des tickets de rationnement.

Et cela va forcément très bien se passer parce que, voyez-vous, tout ceci a été clairement voulu, décidé et mis en place dans l’assentiment général.

Oui, cela a été voulu par les politiciens qui ont fait ces choix énergétiques de court, moyen et long terme : à long terme, en refusant d’admettre que l’électricité nucléaire était propre et fiable et qu’il fallait l’encourager, mettre les moyens nécessaires à la maintenir et la développer. À moyen terme en subventionnant à grand frais des énergies polluantes et sans fiabilité. À court terme en choisissant d’imposer des sanctions à l’un des principaux fournisseurs d’énergie d’Europe.

Oui, cela a été voulu par les maires qui ont abondé, d’élection en élection, dans les sens de l’opinion publique pourtant façonnée de toute pièce par des médias et des politiciens dont il a été prouvé, maintes et maintes fois, qu’ils mentaient sans sourciller, systématiquement. L’abandon complet de la raison, des réalités physiques et économiques, aux gémonies des écolo-suicidaires par ces mêmes édiles, le refus de contrecarrer leurs discours nihilistes, malthusiens et stupides auront alimenté la pire des idéologies, celle qui revient à souhaiter la disparition pure et simple de l’Humanité et de toutes ses traces pour éviter de polluer une Nature aussi complètement fantasmée qu’irréaliste. Ce faisant, les communes ont voulu ce qui leur arrive à présent.

Oui et surtout, cela a été voulu par les citoyens eux-mêmes, baratinés maintenant depuis leur plus tendre enfance sur l’inéluctable disparition des ours blancs (dont la population s’est effondrée de 5000 individus dans les années 50 à seulement 27.000 à présent), l’inévitable tarissement du pétrole (dont on nous répète depuis 50 ans qu’il n’y en aura plus dans 10 ans), la déforestation planétaire (alors que la Terre reverdit), l’augmentation inouïe des températures (1000 millièmes de degrés en plus de 100 ans, ces gros chiffres sont forcément catastrophiques !) et celle du CO2 (et là, corrélation veut forcément dire causalité, n’est-ce pas). Ces citoyens ont voté, voté et encore voté pour ces mesures qui viennent maintenant leur tarauder l’arrière-train avec un trépan pétrolier. Ce serait un peu facile de l’oublier, alors que la victoire est là, qu’ils obtiennent enfin ce qu’ils croyaient vouloir !

Cet hiver, nous allons tous avoir un Noël placé sous le signe d’une véritable austérité (et ce n’est probablement rien à côté de l’hiver suivant). Enfin, les fêtes de fin d’années seront placées sous le signe du dénuement, de la misère et de l’anticapitalisme rabique !

Les Français l’ont majoritairement voulu. Ils vont se régaler !

L’article Youpi, un Noël austère ! est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

« Jusqu’à 10°C dans les classes » : face à la flambée des prix de l’énergie, les communes peinent à chauffer les écoles

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 16:43

"Jusqu'à 10°C dans les classes" : face à la flambée des prix de l'énergie, les communes peinent à chauffer les écoles

Nos maltraitants au pouvoir peuvent être fiers de sauver “nos valeurs”. https://t.co/HyjVqtw33n

— Alexis Poulin (@Poulin2012) November 30, 2022

L’article « Jusqu’à 10°C dans les classes » : face à la flambée des prix de l’énergie, les communes peinent à chauffer les écoles est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

L’économie en eaux troubles: ep.3 P.Béchade

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 16:40

Devant les troubles économiques inquiétants, le Cercle Aristote vous offre une mini-série avant l’hiver. Un éventail de spécialistes du milieu vous partage leurs perspectives. Aujourd’hui, P.Béchade et A.Lohmann.

L’article L’économie en eaux troubles: ep.3 P.Béchade est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

La France : continentale ou archipélagique ? par Arthur Parent Q&R

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 16:39

Les conférences du lundi (#RDVL) rassemblent les intellectuels – de tous bords et toutes disciplines- pour qu’ils vous livrent leur expertise. Aujourd’hui, Arthur Parent nous présente sa conférence “La France : continentale ou archipélagique ?”.

L’article La France : continentale ou archipélagique ? par Arthur Parent Q&R est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

La France : continentale ou archipélagique ? par Arthur Parent

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 16:31

Les conférences du lundi (#RDVL) rassemblent les intellectuels – de tous bords et toutes disciplines- pour qu’ils vous livrent leur expertise. Aujourd’hui, Arthur Parent nous présente sa conférence “La France : continentale ou archipélagique ?”.

L’article La France : continentale ou archipélagique ? par Arthur Parent est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Nikola Mirkovic : « Dès l’arrivée des colons, les Amériques ont une destinée impériale »

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 16:27

Avec Nikola Mirkovic, Auteur de “l’Amérique empire” aux Editions Temporis

Retrouvez Bercoff dans tous ses états avec André Bercoff du lundi au vendredi de 12h30 à 14h sur #SudRadio.

L’article Nikola Mirkovic : « Dès l’arrivée des colons, les Amériques ont une destinée impériale » est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Un syndicat de police gagne son procès contre le ministère de l’Intérieur

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 16:21

Avec Bruno Attal, secrétaire générale adjoint du syndicat France Police.

Retrouvez Bercoff dans tous ses états avec André Bercoff du lundi au vendredi de 12h30 à 14h sur #SudRadio.

L’article Un syndicat de police gagne son procès contre le ministère de l’Intérieur est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Saint-Brévin – Les habitants inqiuets de voir un camp de migrants s’installer à coté d’une école

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 16:20

Avec Elsa Caduc, collectif de Préservation de la Pierre Attelée.

Retrouvez Bercoff dans tous ses états avec André Bercoff du lundi au vendredi de 12h30 à 14h sur #SudRadio.

L’article Saint-Brévin – Les habitants inqiuets de voir un camp de migrants s’installer à coté d’une école est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Dans quelques jours… Ils vont voter contre vous !

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 16:13

Très cher lecteur,

  •   « Est-ce que le Cash va totalement disparaître ? »
     
  •   « Comment allons-nous payer à l’avenir ? »
     
  •   « Que vont devenir nos économies ? »
     

Autant de questions auxquelles Philippe Béchade a tenté de répondre dans une lettre déjà lue par plus de 200 000 Français.

Et ce 13 décembre, un obscur petit groupe de l’élite financière mondiale va certainement voter une loi qui signera un tournant au sein de l’économie mondiale.

Mais également – et surtout – un tournant dans l’avenir de votre pouvoir d’achat.

Alors si vous voulez avoir une vue plus précise de ce que nous réserve l’avenir…

Cliquez sur ce lien pour lire cette lettre maintenant.

Merci pour votre attention… Et bon courage.


Olivier Cros
Directeur des Publications Agora France.

L’article Dans quelques jours… Ils vont voter contre vous ! est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

L’Union européenne menace de bloquer 13 milliards d’euros dont la Hongrie a un besoin criant

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 16:10

Les réformes engagées par Viktor Orban n’auront pas suffi: la Commission européenne s’apprête à recommander mercredi le gel de plus de 13 milliards d’euros de fonds européens destinés à la Hongrie, en réponse aux problèmes de corruption identifiés dans ce pays.[…]

La perspective de se voir privée de fonds a poussé la Hongrie à engager 17 mesures pour répondre aux inquiétudes de Bruxelles, dont la mise en place d’une “autorité indépendante” destinée à mieux contrôler l’utilisation des fonds de l’UE, soupçonnés d’enrichir des proches de Viktor Orban.

Mais la Commission estime que les réformes n’ont pas été menées de façon satisfaisante à la date butoir du 19 novembre. L’exécutif européen avait en septembre fixé cette échéance pour offrir une chance à la Hongrie d’échapper au gel de 7,5 milliards d’euros (environ 20% des fonds européens qu’elle doit recevoir sur 2021-2027).

Balle dans le camp des Etats membres

L’exécutif européen a par ailleurs décidé de valider le plan de relance post-Covid de la Hongrie (5,8 milliards d’euros) mais en l’assortissant de 27 conditions, qui reprennent les 17 mesures de lutte anticorruption, ainsi que des réformes pour améliorer l’indépendance de la justice.

Aucun versement n’aura lieu tant que ces conditions ne seront pas remplies.

La Commission, qui jusqu’il y a peu semblait privilégier une approche conciliante à l’égard de la Hongrie en soulignant les progrès réalisés par cette dernière, a finalement durci sa position.

Selon plusieurs sources européennes, l’influence des eurodéputés, réunis en session plénière la semaine dernière et largement partisans de la sévérité face à Orban, a été décisive.

L’éventualité d’une motion de censure de la Commission en cas de dégel des fonds a même été évoquée, notamment par le groupe Renew Europe (centristes).[…]

La Hongrie, en proie à une inflation galopante et à une monnaie (le forint) en chute libre, a un besoin criant de cet argent. […]

France24

Je me félicite que la Commission européenne ait écouté mon groupe @RenewEurope.

Pas un euro ne doit aller à un gouvernement hongrois qui ne respecte pas l’état de droit.

— Stéphane Séjourné (@steph_sejourne) November 30, 2022

🔴 Notre pression a fonctionné ! La Commission confirme que pas 1 euro du plan de relance 🇪🇺 ne sera versé à Orbán sans l'adoption de 27 réformes anti-corruption et pour assurer l'indépendance de la justice.

Une victoire pour @RenewEurope liée à notre autre priorité ⤵ 1/2

— Valérie Hayer (@ValerieHayer) November 30, 2022

C'est une immense victoire pour notre groupe @RenewEurope !

La Commission 🇪🇺 nous a écouté : elle ne donnera pas un euro au gouvernement hongrois de Viktor Orbán qui ne respecte pas l’état de droit. pic.twitter.com/j2RETGOZUn

— L’Europe Ensemble (@Ensemble_UE) November 30, 2022

L’article <a href="https://www.fdesouche.com/2022/11/30/lunion-europeenne-menace-de-bloquer-13-milliards-deuros-dont-la-hongrie-a-un-besoin-criant/">L’Union européenne menace de bloquer 13 milliards d’euros dont la Hongrie a un besoin criant</a> est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

La baguette de pain française inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 16:05

La baguette de pain française est inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité, annonce l’Unesco ce mercredi. La France avait présenté la candidature de la baguette mardi, devant le Comité réuni au Maroc. C’est le savoir-faire artisanal et la culture qui sont distingués.

L’emblème de la gastronomie française est désormais inscrit au patrimoine immatériel de l’humanité, annonce l’Unesco ce mercredi. Les boulangers français avaient présenté la candidature de la baguette mardi, devant le Comité présidé par le Maroc cette année.

www.francebleu.fr

L’article <a href="https://www.fdesouche.com/2022/11/30/la-baguette-de-pain-francaise-inscrite-au-patrimoine-immateriel-de-lhumanite-par-lunesco/">La baguette de pain française inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco</a> est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

« La BCE veut forcer les Français à emprunter à taux variables dès 2023 !! ». L’édito de Charles SANNAT

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 13:07

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Comme vous le savez, il y a dans ce monde de taux variables dans lequel nous évoluons, un petit village qui résiste encore et toujours aux légions bancaires.

Entouré de camps retranchés de banquiers, le petit village gaulois résiste et continue à fonctionner avec des crédits à taux fixes.

Les taux fixes permettent d’éviter les vagues d’insolvabilité à chaque fois que les taux montent et finalement les crises financières car les banques se retrouvent inévitablement fragilisées par le nombre d’emprunteurs en faillite qui augmente dans ces cas là.

C’est exactement comme cela que les banques américaines ont très largement tangué lors de la crise des Subprimes entre 2007 et 2010 et que la Lehman Brothers s’est effondrée dans un immense fracas qui a résonné dans le monde entier.

Pourtant, pourtant…

La BCE pousse à l’adoption des taux variables en France

La BCE souhaite généraliser le recours aux taux variables pour financer les prêts immobiliers nous rapporte le magazine Capital.

« Une politique qui va à l’encontre de la tradition bancaire française et qui suscite de nombreuses réserves des professionnels de la finance hexagonale. La France se distingue de la plupart des pays européens par la prééminence des taux d’intérêt fixes, s’agissant des achats d’immobilier. Une habitude qui peut être dangereuse pour les banques en cas de remontée des taux, mais ces dernières tiennent néanmoins à ce particularisme. Toutefois, dans un contexte économique difficile, la Banque centrale européenne (BCE) pousse à l’adoption des taux variables dans l’Hexagone.

Et parfois, il faut se pincer pour croire que ce que l’on entend est bien vrai.

« Les taux variables offrent l’avantage d’être plus accessibles aux ménages possédant des revenus limités. Ainsi, la BCE souhaiterait généraliser leur usage en France afin de faciliter l’accès au crédit immobilier ».

Pour faciliter l’accès au crédit selon la BCE et permettre de prêter aux plus pauvres et aux plus fragiles, il faut passer en taux variables. Ce raisonnement est ahurissant tant tout le monde sait et a bien compris que plus l’on est fragile, plus les revenus sont faibles et plus les risques de chômage sont élevés et la sensibilité à la remontée des taux du ménage concerné évidemment plus forte. C’est encore une fois exactement l’histoire de la crise des Subprimes où les ménages afro-américains, statistiquement les plus fragiles, ont été frappés de plein fouet par la vague de faillite personnelle et surtout en premier, avant que le reste de la population ne suive plus largement.

Et pour une fois, je ne peux que partager l’analyse de la Fédération bancaire française (FBF) qui indique que « ces taux varient en fonction de la situation économique et de l’inflation. Ils peuvent mettre en danger les particuliers en cas d’augmentation fulgurante et entraîner une déferlante de défauts de remboursement. Ce n’est pas notre modèle français, unique et protecteur », juge un responsable de la FBF interrogé par Le Parisien.

Le problème c’est que les banques françaises ont obtenu l’octroi d’un « régime transitoire » jusqu’en 2023, exception que la BCE ne compte pas prolonger.

Or 2023 c’est demain.

« Nous tentons de plaider notre cause auprès de Bercy, de prévenir le régulateur, mais nous peinons à être entendus. Si l’étau se resserre trop, nous serons un jour obligés de lâcher notre modèle », alerte un dirigeant d’établissement bancaire.

Techniquement dans un système de taux fixes comme le nôtre les banques françaises prennent le risque lors des phases de remontée des taux où elles perdent un peu d’argent et elles en gagnent plus lorsque les taux baissent. Dans tous les cas, jamais les banques françaises n’ont été en difficulté en raison des crédits à taux fixes octroyés à leurs clients.

Techniquement les taux variables transfèrent le risque de taux… aux emprunteurs, choix bénéfique pour les banques, mais qui peut se révéler dangereux pour la stabilité du système financier. S’ils confèrent en effet un certain nombre d’avantages, les prêts à taux variables peuvent mettre en danger la solvabilité des emprunteurs en cas de remontée rapide des taux d’intérêt comme c’est le cas actuellement. Et quand les emprunteurs font faillite les banques aussi font faillite.

C’est encore une fois exactement l’histoire de la crise des Subprimes, une histoire dont les leçons ne semblent pas du tout avoir été retenues par les idéologues de la BCE.

Le pire c’est que la BCE veut forcer les Français à passer en taux variables au moment même où les taux remontent.

Un folie financière dont on connait à l’avance les conséquences. L’effondrement du système bancaire au fur et à mesure où la solvabilité des emprunteurs d’effondre.

La BCE ne peut pas dire qu’elle ne savait pas.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

L’article « La BCE veut forcer les Français à emprunter à taux variables dès 2023 !! ». L’édito de Charles SANNAT est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Prix de l’énergie. Paris et Madrid furieux contre la grosse Commission de Bruxelles

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 13:06

Prix du gaz : Paris et Madrid vent debout contre la Commission européenne selon l’AFP relayée par le Figaro.

Je vous parlais du mécanisme « bidon » propose par Bruxelles « un mécanisme temporaire » permettant de plafonner les prix de gros sur le marché gazier de référence. Une proposition « insuffisante », selon le premier ministre espagnol Pedro Sanchez.

Et encore il est gentil le Pedro !

Le gouvernement espagnol a lui été un peu moins diplomate accusant mercredi la Commission européenne de se « payer la tête du monde » avec une proposition de plafonnement du prix du gaz jugée inapplicable, tandis que Paris a dénoncé un « affichage politique ».

Tout ceci est une vaste fumisterie, et sous la pression allemande la grosse Commission n’arrive pas à sortir du système idéologique créé.

En fait non.

Soyons plus précis.

L’Allemagne pour protéger son industrie et l’Allemagne ayant l’énergie la plus chère d’Europe, elle a voulu mettre en place un mécanisme permettant de faire monter les prix de l’énergie chez les autres.

Ce que fait l’Allemagne n’est pas convenable en temps de paix.

En temps de guerre et de disette, l’attitude de l’Allemagne est une déclaration de guerre énergétique.

Des bailleurs sociaux en France au moment où j’écris ces lignes se voient proposer des contrats avec des prix multipliés par 10 qu’il faudra facturer aux locataires de HLM.

C’est impossible.

Tout simplement impossible.

Je ne vous parle même pas de nos entreprises qui vont faire faillite par milliers.

Ce que fait l’Allemagne a le potentiel de faire exploser la zone euro, et l’Union Européenne.

Alors, contraint et forcé, le gouvernement français finira par manger son chapeau europhile.

L’Allemagne, en réalité, ne veut plus de l’Europe.

Charles SANNAT

Source Le Figaro.fr ici

L’article Prix de l’énergie. Paris et Madrid furieux contre la grosse Commission de Bruxelles est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

La patronne d’Orange alerte sur les risques de coupures de téléphone cet hiver !

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 13:00

🔴 La patronne d'Orange alerte sur les risques de coupures de téléphone cet hiver ! #electricite #coupure #telephone #solitude #effondrement #urgence

— Nicolas Vidal (@nicolasputsch) November 30, 2022

L’article La patronne d’Orange alerte sur les risques de coupures de téléphone cet hiver ! est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Écologie punitive, suite : 4 vols aériens dans votre vie, point.

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 12:45

La COP27 vient de s’achever et, bien qu’il soit difficile de ne pas se réjouir devant les mines déconfites des participants qui ont, tous, conclu que les objectifs (dangereux) fixé (arbitrairement) ne seraient pas atteints, il ne faut pas oublier que cette déconfiture sera justement utilisée par les ayatollahs de la religion verte pour réclamer encore plus de vexations écologiques pour tous.

Eh oui, la lutte contre l’Humanité sur Terre ne se passe pas toujours comme prévu, les individus qui la composent n’entendant pas tous mourir sans protester. Les analystes improvisés ou auto-déclarés sont formels : les jalons posés à ce nouveau rassemblement de la Jet Set mondialiste dans des petits paradis pour touristes aisés ne permettront pas d’écrabouiller suffisamment d’individus sous les normes, les interdictions et les obligations écologistes afin de combattre ce qui a été défini comme un problème.

Ainsi, beaucoup pleurnichent sur l’absence de volonté pour la plupart des pays raisonnables de se couper complètement de source d’énergies fiables au profit de bricolages approximatifs Gaïa-compatibles : pensez donc, malgré les injonctions résolument hystériques d’un Occident de moins en moins crédible, la plupart des pays en voie de développement ont clairement repoussé l’idée d’arrêter d’utiliser le pétrole, le charbon, le gaz et le nucléaire, toutes ces sources qui, ironie d’un sort décidément taquin, manquent maintenant cruellement à l’Europe dont les miches froides cet hiver se rappelleront au souvenir de nos politiciens un peu trop enclins à n’y voir qu’une zone de palpation fiscale monomaniaque.

Cependant, tous les experts de l’oppression religieuse écologique ne baissent pas les bras. Parmi ceux-ci, Jean-Marc Jancovici se réjouit par exemple que le discours médiatique ait eu le bonheur de s’améliorer au fil du temps. Dans un entretien accordé récemment à Franc Sphincter, la radio officielle du régime actuel, il trouve notamment que le problème est à présent mieux défini dans les médias et que ces derniers pèchent surtout par les solutions qu’ils mettent en avant.

De ce point de vue, Jancovici n’a pas tort : il est maintenant assez clair que les solutions prônées à longueur d’ondes et de petits articulets sympatoches dans les médias de grand chemin sont parfaitement stupides et mériteraient de grandes paires de claques à ceux qui les proposent tant le passage à l’échelle industrielle est économiquement impossible ou ruineux, tant les besoins sont mal compris, tant les “idées” lumineuses qui sont mises en avant par ces médias, puis – pire encore – par les politiciens nous mettent à présent dans une panade notoire.

On n’insultera jamais assez cette classe jacassante d’avoir réussi à saboter en Europe les sources énergétiques fiables (gaz naturel, pétrole) voire propres (nucléaire) au profit de chimères polluantes et ruineuses sur le plan physique, économique et écologique, comme les hideux moulins à vent ou les ridicules panneaux solaires. Les prix actuels européens de l’énergie, les faillites à venir, la misère qui va s’abattre sans merci sur des millions d’Européens sont une démonstration flagrante de ce que provoquent les âneries politiques et médiatiques répétées en boucle et appliquées avec cette componction inévitable qu’ont les imbéciles arrogants lorsqu’ils arrivent au pouvoir.

Cependant, ce serait aller un peu vite en besogne que donner un blanc-seing à Jancovici lorsqu’il rappelle fort justement que les solutions actuellement proposées oscillent entre l’inefficace, le ruineux ou le parfaitement débile, car après avoir réalisé ce constat, voilà notre vaillant évêque de la Religion Verte qui se lance dans l’exposition d’une de ses solutions.

Et comme on pouvait s’y attendre de la part d’un apôtre de la Syntonisation Obligatoire et Définitive à Gaïa, cette solution passe par une bonne grosse interdiction. En l’espèce, constatant que le pétrole est brûlé par l’aérien à hauteur de 8% sur la planète, l’ingénieur propose donc de limiter à une poignée le nombre de vols aériens par habitant, sur toute une vie. Oui, vous avez bien lu : chaque individu se verrait attribué un quota de déplacements aériens pour sa vie. Bien que n’ayant pas fait le calcul, il évoque rapidement le chiffre de 4 ou 5.

À présent, la situation est intéressante.

Nous avons donc d’un côté les “solutions” des médias et des gouvernements gravement lobbyisés par les ONG écologiques, complètement hors sol vis-à-vis des réalités économiques et simplement physiques, qui aboutissent très concrètement au mieux à réduire des millions (si ce n’est pas des milliards) d’individus à la misère, et au pire à réduire brutalement la population terrestre. Sans surprise, ce collectivisme préfère décidément aux champs cultivés les champs d’ossements humains.

De l’autre, nous avons la “solution” d’un “expert” qui consiste à créer une pénurie parfaitement artificielle et en un retour d’une espèce de passeport intérieur qui ne fait pas du tout penser aux plus belles pages de l’Union Soviétique.

Imposée pour résoudre un non-problème (le réchauffement, si tant est qu’il perdure, si tant est qu’il soit anthropique, n’a pas à être vu comme une calamité comme en témoignent les 50 dernières années d’amélioration stupéfiante du niveau de vie de milliards d’humains), cette pénurie artificielle tape de surcroît parfaitement à côté de la plaque : d’une part, la réduction observée des vols “touristiques” serait parfaitement marginale tant il est certain que jamais ces quotas ne s’appliqueront partout, pour tout le monde ; au-delà de quelques pays occidentaux, il est même à parier que ces quotas ne seront jamais mis en place. Imaginer imposer cela sur un territoire comme la Russie, la Chine, les États-Unis, le Brésil ou le Canada est parfaitement crétin. Du reste, pour compenser la disparition des vols, on imagine sans mal les infrastructures dantesques à mettre en place sur des distances immenses ; on peine à y voir un mieux disant écologique.

D’autre part, l’effet économique direct et indirect sera si fort (en poussant à la fuite de tous ceux qui en ont les moyens) que l’impact à très court terme sera dévastateur pour les économies qui se risqueraient à mettre cette “solution” stupide en place. Or, et Jancovici le sait (mais ne semble pas s’en rappeler), moins une économie est riche, et plus elle pollue. Autrement dit, cela se traduirait très vite par une augmentation de toutes sortes de pollutions, soit l’exact contraire du but recherché.

Enfin, on imagine sans mal les résultantes immédiates de ces quotas : la mise en place de passe-droits monnayés et l’apparition d’un marché noir de quotas, toute une administration les vérifiant, des dérives bureaucratiques, de la corruption et des petits pouvoirs et autres privilèges distribués par la caste dirigeante.

Mais c’est justement là que ce situe le génie de ce genre de propositions ineptes : rappelez-vous qu’une solution idiote à un problème inexistant permet trop souvent de garantir un accroissement massif du pouvoir de ceux qui la proposent sur ceux qui la réclament.

L’article Écologie punitive, suite : 4 vols aériens dans votre vie, point. est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Europe-USA rien ne va plus.

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 12:44

Avertissement à tous. Je ne vends rien et ne vous demande jamais d’argent par Telegram, WhatsApp ou autre messagerie. Faites attention aux margoulins et aux usurpations d’identité. Ma photo est utilisée dans les commentaires. Pour vous abonner à ma lettre Stratégies c’est uniquement sur mon site officiel www.insolentiae.com

Grenésiennes et Grenésiens, voici l’épisode du jour de ce nouveau format de vidéo appelé « Bref, l’effondrement ».

Cela ne vient pas remplacer nos JT du grenier, qui vont continuer, sans montage, ni trucage et j’aurai la joie de poursuivre nos échanges du dimanche soir.

Dans cette vidéo je vous parle des relations américano-européennes qui commencent à se tendre à nouveau malgré la présence d’un gentil démocrate à la Maison Blanche.
Les Etats-Unis font cavalier seul et l’Europe souffre. Souffre de la guerre en Ukraine, souffre du manque d’énergie, et maintenant risque de souffrir du protectionnisme américain.

Partagez sans modération.

A bientôt.

Amicalement.

L’article Europe-USA rien ne va plus. est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

L’heure de la révolte. 0 Covid, la Chine craque.

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 12:41

Avertissement à tous. Je ne vends rien et ne vous demande jamais d’argent par Telegram, WhatsApp ou autre messagerie. Faites attention aux margoulins et aux usurpations d’identité. Ma photo est utilisée dans les commentaires. Pour vous abonner à ma lettre Stratégies c’est uniquement sur mon site officiel www.insolentiae.com

Grenésiennes et Grenésiens, voici le 6ème épisode de ce nouveau format de vidéo appelé « Bref, l’effondrement ».

Cela ne vient pas remplacer nos JT du grenier, qui vont continuer, sans montage, ni trucage et j’aurai la joie de poursuivre nos échanges du dimanche soir.

Dans cette vidéo je vous parle de ce qu’il se passe en Chine à savoir les plus grosses protestations depuis les affrontements de la place Tian’amen et le bain de sang répressif qui avait suivi.
Potentiellement, ce qui se passe en Chine peut déstabiliser le pouvoir en place, car là, la population ne comprend plus pourquoi elle est à ce point maltraitée par ses propres dirigeants.

Partagez sans modération.

A bientôt.

Amicalement.

L’article L’heure de la révolte. 0 Covid, la Chine craque. est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Agression d’une octogénaire à Cannes (06) : 3 mineurs convoqués aujourd’hui devant la justice. “Me faire ça à moi, qu’est-ce que je leur ai fait ? Rien. Ils auraient pu me tuer”, témoigne Angèle, 89 ans

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 12:40

30/11/22

Agressée en août par trois mineurs convoqués aujourd’hui devant le tribunal pour enfants de Grasse, Angèle Houin, 89 ans, témoigne.

Trois mois après son agression par trois mineurs à Cannes, Angèle Houin, 89 ans, a toujours «un peu peur» quand elle rentre chez elle. Car, le 29 août dernier, ses agresseurs l’ont violemment frappée à la tête, juste devant sa résidence, pour lui voler son sac à main. Elle témoigne ce mercredi, alors que les trois adolescents sont convoqués devant la justice.

Ce jour-là, la vieille dame revenait tout juste de ses courses et n’a même pas vu ces adolescents, qui l’ont attaquée par derrière. Hospitalisée pendant 8 jours, Angèle Houin a subi une hémorragie cérébrale, plusieurs fractures du visage et de multiples contusions.

«ILS AURAIENT PU ME TUER»

Aujourd’hui, elle souffre toujours de séquelles et peine encore à réaliser. «Moi je suis une grand-mère, s’attaquer à moi c’est quand même méchant. Des fois ça m’angoisse, ça me donne envie de pleurer. Me faire ça à moi, qu’est-ce que je leur ai fait ? Rien. Ils auraient pu me tuer, je n’aurais plus vu mes enfants et mes petits-enfants».

Cnews

L’article <a href="https://www.fdesouche.com/2022/11/30/cannes-06-une-dame-de-89-ans-sauvagement-agressee-par-trois-jeunes-de-14-ans-pour-une-dizaine-deuros-frappee-a-la-tete-loctogenaire-a-perdu-connaissance/">Agression d’une octogénaire à Cannes (06) : 3 mineurs convoqués aujourd’hui devant la justice. “Me faire ça à moi, qu’est-ce que je leur ai fait ? Rien. Ils auraient pu me tuer”, témoigne Angèle, 89 ans</a> est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Que se passe-t-il avec les armes envoyées en Ukraine?

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 12:37

30.11.2022

Les pays de l’Otan, qui parlent haut et fort en faveur du régime de Kiev, déclarent qu’ils sont prêts à augmenter l’aide militaire et financière. Mais, en réalité, la majorité de ces pays ont peu de chances de tenir ces promesses. Une partie importante des membres de l’UE n’a plus d’armes supplémentaires qui pourraient être transférées en Ukraine. Celles qui restent dans leurs stocks, doivent être conservées pour maintenir la capacité de combat de leurs propres armées. Et, toutes ces armes, déjà envoyées en Ukraine, ont été prises en charge par des réseaux criminels. 

Grave pénurie. Par exemple, la semaine dernière, l’Allemagne, par le biais de sa ministre de la Défense, Christina Lambrecht, a déclaré que les systèmes Patriot de la Bundeswehr «s’ils sont déployés en dehors du territoire de l’Otan, cela doit être discuté au préalable avec l’Alliance de l’Atlantique Nord et les Alliés» car ils «font partie de la défense aérienne intégrée de l’Otan» et sont destinés au territoire qui appartiennent aux membres de l’organisation politique et militaire. Christina Lambrecht a tenu à clarifier la situation quand Varsovie a, au lieu d’accepter l’offre de Berlin de stationner des batteries Patriot de la Bundeswehr sur son sol, invité l’Allemagne à les envoyer directement en Ukraine.

Cependant, il est clair qu’il ne s’agit que d’une excuse et non de la véritable raison du refus. La RND (RedaktionsNetzwerk Deutschland) signale que «l’Allemagne manque de munitions et ne pourrait même pas se battre pendant trois jours en cas d’urgence», et que «la Bundeswehr est coincée dans une crise de munitions aux proportions historiques». «Il y a maintenant une grave pénurie en raison de l’envoi de munitions et d’armes à l’Ukraine», précise, encore, le média allemand.

Il faut toutefois noter que le secrétaire général de l’Otan, Stoltenberg, s’est joint à la discussion, et il pense que l’envoi des systèemes Patriot de la Bundeswehr en Ukraine est possible, mais, précisé qu’ en fin de compte, l’Allemagne doit le décider. La consommation de munitions en Ukraine est élevée, et avec des années de déficits, le gouvernement allemand a estimé qu’il faudrait dépenser environ 20 milliards d’euros pour reconstituer les stocks en munitions. La RND précise que «le manque de munitions en Occident devient de plus en plus un problème pour l’Ukraine» et que l’Allemagne ne peut pas acheter de nouvelles munitions aux autres pays de l’Otan car ils «travaillent actuellement sur leurs achats de munitions», n’ayant eux-mêmes plus assez de stocks. 

Jens Stoltenberg et l’Otan bientôt soumis à des pressions croissantes. Selon le journal chinois Global Times, les pays européens de l’Otan vont cet hiver réduire fortement le volume concernant l’aide militaire à l’Ukraine. Selon Lü Xiang, expert en études américaines et chercheur à l’Académie chinoise des sciences sociales, cela deviendra un fardeau insupportable pour eux. Les pays de l’UE connaissent déjà une crise énergétique et dépenser de l’argent pour des étrangers a déjà provoqué le mécontentement des citoyens ordinaires qui sont les électeurs des autorités qui seront au pouvoir demain. En conséquence, une forte réduction de l’aide de l’Otan à l’Ukraine est un scénario assez probable, les approvisionnements ne seront maintenus qu’à un niveau symbolique.

«S’ils continuent, ce sera un fardeau insupportable pour eux-mêmes. Une telle assistance n’est certainement pas durable», estime l’expert. En outre, il avertit: «On pense que les responsables de l’Otan, [Jens] Stoltenberg en particulier, seront bientôt confrontés à des pressions croissantes». Selon le New York Times, les deux tiers des pays de l’Otan ont déjà épuisé leur approvisionnement en armes à l’Ukraine (Kiev a reçu des armes d’une valeur de 40 milliards de dollars). Seuls 10 membres de l’Alliance de l’Atlantique Nord ont conservé la capacité de poursuivre les livraisons d’armes.

Comme l’a noté le quotidien polonais, Wiadomosci, «les entrepôts sont vides et les usines modestes» car les pays de l’Otan ne se sont pas préparés à quelque chose comme ça depuis la fin de la guerre froide: une guerre intense.  Même le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a admis que soutenir l’Ukraine dans le conflit actuel coûte cher aux Occidentaux avec l’augmentation des factures alimentaires et énergétiques qui annoncent des temps difficiles pour de nombreux ménages en Europe. Cependant, cela ne l’a pas empêché d’appeler non seulement pour continuer à aider Kiev, mais aussi pour augmenter cette aide.

Où vont les armes et les munitions. The Evening Standard avertit que «des gangs criminels tentent d’intercepter les livraisons d’armes ukrainiennes pour les revendre au marché noir». «L’Otan et l’UE tirent la sonnette d’alarme sur le risque de contrebande d’armes en Ukraine», a titré The Financial Times. TF1 signale: «Ukraine: des armes envoyées à Kiev finiront sur le marché noir, s’inquiète Interpol».

Observateur Continental a, également, rapporté que «la revente (des armes de l’Otan) a déjà commencé» et que «l’Occident commence à s’inquiéter de l’avenir des armes transmises à Kiev». Cette aide massive à l’Ukraine vide les caisses des pays membres de l’Otan et leurs stocks militaires pour, finalement, alimenter les réseaux dangereux qui sévissent sur le marché de la revente d’armes, permettant d’alimenter d’autres conflits en Europe ou de créer de nouveaux carnages, par exemple, en France, en alimentant des islamistes. Les armes et munitions envoyées en Ukraine sont, donc, un danger pour la sécurité internationale car, d’une part, cela vide les stocks militaires des pays de l’Otan et, d’autre part, alimentent des réseaux terroristes qui profitent de la grave crise traversée par les pays occidentaux dont la France.

Pierre Duval 

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram: https://t.me/observateur_continental

L’article Que se passe-t-il avec les armes envoyées en Ukraine? est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Explications biologiques du mécanisme des effets indésirables des vaccins anti-COVID-19

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 11:36

Dans cette guerre de l’information tant dissymétrique que criminelle voulant pousser à une vaccination prétendument aussi utile que sans risque, voici la contribution de l’AIMSIB à la réflexion de ceux qui ont encore accès à nos textes. Hélène Banoun s’est surpassée dans la qualité des sources pendant qu’Emma Kahn s’appliquait à rendre son propos limpide… Au final, un torrent ininterrompu d’effets indésirables post-vaccinaux graves, rythmé par des articles plus dérangeants que les autres mais que l’industrie des vaccins a réussi à faire supprimer. Voici probablement l’article le plus complet, le plus abouti et le plus accusatoire qu’il ne nous est jamais été donné de publier. Bonne lecture.

Emma Kahn

***

par Hélène Banoun

Ce texte a été présenté initialement le 17 septembre 2022 à l’UER1 de Villeneuve-Les-Avignons dont nous reproduisons ici le haut de l’affiche, le document complet se situe en bas de l’article)

Résumé

Les vaccins anti-COVID-19 utilisés sont tous fondés sur la spike ou la contiennent.

Les vaccins reproduisent les effets pathogènes de la spike virale toxique.

La plupart des mécanismes biologiques qui expliquent les effets indésirables des vaccins ont été anticipés par des experts officiels ou non.

La spike du SARS-CoV-2 interagit avec le système rénine-angiotensine (via sa liaison à l’ACE2) et va le déréguler : ce mécanisme permet d’anticiper la pathogénicité du virus et des vaccins.

De plus, l’ADE est connu pour les vaccins anti-coronavirus et a été noté dans les essais de vaccins contre le SARS-CoV-1. L’ADE a été démontré dans la COVID-19 et les anticorps facilitants trouvés après vaccination.

Les autres mécanismes biologiques concernent l’effet allergisant du PEG des nanoparticules (LNPs), les homologies de la spike avec les protéines humaines, la biodistribution des LNPs dans le foie, la rate, les ovaires et testicules, la moelle osseuse, en particulier, la capacité de la spike de se transformer en prion. L’immunosuppression aspécifique et spécifique sont aussi explorées dans ce texte ainsi que l’effet cancérogène des vaccins.

Les myocardites et thromboses seront abordées ultérieurement.

Introduction

Les vaccins anti-COVID-19 utilisés sont tous fondés sur la spike ou la contiennent. Les vaccins reproduisent les effets pathogènes de la spike virale toxique.

La plupart des mécanismes biologiques qui expliquent les effets indésirables des vaccins ont été anticipés par des experts officiels ou non.

La spike du SARS-CoV-2 interagit avec le système rénine-angiotensine (via sa liaison à l’ACE2) et va le déréguler : ce mécanisme permet d’anticiper la pathogénicité du virus et des vaccins.

De plus, l’ADE est connu pour les vaccins anti-coronavirus et a été noté dans les essais de vaccins contre le SARS-CoV-1. L’ADE a été démontré dans la COVID-19 et les anticorps facilitants trouvés après vaccination. Les autres mécanismes biologiques concernent l’effet allergisant du PEG des nanoparticules (LNPs), les homologies de la spike avec les protéines humaines, la biodistribution des LNPs dans le foie, la rate, les ovaires et testicules, la moelle osseuse, en particulier, la capacité de la spike de se transformer en prion. L’immunosuppression aspécifique et spécifique sont aussi explorées dans ce texte ainsi que l’effet cancérogène des vaccins. Les myocardites et thromboses seront abordées ultérieurement.

Principe des vaccins utilisés dans les pays occidentaux

Les effets toxiques délétères de la spike ont été énoncés dès le printemps 2020 par Jean-Marc Sabatier2 : il prévoyait des effets délétères de l’infection par SARS-CoV-2 résultant de la fixation de la protéine spike du coronavirus sur le récepteur cellulaire humain ACE2. Les vaccins sont tous fondés sur la protéine spike qui a depuis été reconnue comme la principale responsable (si ce n’est l’unique cause) de la pathogénicité du virus SARS-CoV-23,4,5,6,7donc les EIs des vaccins vont être en rapport avec la toxicité de la spike8.

  • Les plus utilisés sont les vaccins à ARNm Pfizer et Moderna qui injectent le code modifié de la protéine spike de surface du virus et transforment ainsi le vacciné en usine à spike toxique.
  • Les vaccins à adénovirus modifié injectent de l’ADN qui est aussi le code de la spike (Astra Zeneca, Janssen)
  • Les vaccins inactivés type Valneva contiennent la totalité de l’agent infectieux qui est inactivé chimiquement et donc contiennent la spike ainsi qu’un adjuvant jamais expérimenté.
  • Les vaccins dits classiques sont constitués de la protéine spike injectée avec un adjuvant (qui est en général nouveau ou ayant prouvé sa toxicité) : Novavax, Sanofi, Hipra, …

Donc théoriquement, on injecte une quantité fixe de spike avec ces vaccins « classiques » et on devrait avoir moins d’EI qu’avec l’usine à spike constituée par les vaccins ARN ou ADN mais en fait les mêmes EIs sont détectés et semble-t-il en même quantité, ceci pourrait être dû aux adjuvants qui stimulent exagérément la réaction immunitaire à cette spike déjà capable de déréguler le système Immunitaire ; il se peut qu’intervienne ici le mécanisme des anticorps anti-idiotypes.

En plus de la toxicité de la spike, il faut aussi signaler les phénomènes de facilitation de l’infection par le vaccin qui sont bien connus et ont été soulignés dès le début 2020 par les experts officiels : ils sont spécialement documentés pour les vaccins anti-coronavirus chez les animaux (au cours d’essai clinique et en utilisation commerciale ; et en post-commercialisation chez l’homme pour d’autres virus, par exemple le vaccin contre la dengue).

Les EIs du vaccin reproduisent les pathologies associées à la COVID-19
Risques toxiques comparés de la spike virale et de la spike vaccinale

Les promoteurs de la vaccination ont tendance à exagérer la pathogénicité du virus pour accroître le bénéfice risque du vaccin : ils oublient que toutes les personnes qui rencontrent le virus ne développent pas de COVID-19 sévère, loin de là, et que, par contre, tous les vaccinés sont susceptibles de fabriquer de grandes quantités de spike toxique à l’intérieur de tout l’organisme, voir la conférence des pathologistes allemands, les Prs Arne Burkhardt et Walter Lang9. Lors d’une infection COVID-19, les effets systémiques du SARS-CoV-2 ne se manifestent qu’en cas de maladie symptomatique sévère et pas chez les personnes infectées légèrement : celles-ci éliminent le virus au niveau des voies respiratoires supérieures grâce à leur immunité innée et ne permettent pas au virus de se multiplier dans l’organisme et donc d’y répandre la spike toxique10.

Pourquoi les enfants et beaucoup d’adultes ne sont pas atteints par la COVID-19 ? Le rôle de la réponse immunitaire de l’hôte y est prépondérante11. Il faut aussi insister sur les différences d’exposition à la spike toxique selon la gravité de l’infection COVD-19, d’une part, et en comparaison avec la vaccination, d’autre part. Et en effet chez les personnes infectées mais n’ayant pas développé de Covid-19 sévère, on n’observe pas les pathologies associées à la COVID-19. Par contre, les vaccins injectent tous soit de la spike, soit l’ARNm de la spike dans l’organisme et tous les vaccinés seront confrontés plus ou moins aux effets toxiques de cette protéine en fonction de la pharmacodynamie du vaccin qui n’a pas été étudiée malheureusement.

Une étude de cohorte prospective et longitudinale a permis de suivre les jeunes membres des Forces armées suisses (FAS). Elle a permis de quantifier l’impact de l’infection par le SRAS-CoV-2 sur la santé cardiovasculaire, pulmonaire, neurologique, rénale, ophtalmologique, reproductive masculine, psychologique et générale, en plus des paramètres de laboratoire. Il n’y avait pas de différences significatives dans les scores du questionnaire psychosocial, les résultats ophtalmologiques, la qualité ou la motilité des spermatozoïdes entre les témoins et les personnes infectées plus de 6 mois auparavant par le SRAS-CoV-2.

Conclusions : Les personnes jeunes, auparavant en bonne santé, se remettent largement d’une infection légère et l’impact multi-système de l’infection est moindre que celui observé chez les patients plus âgés ou hospitalisés. Ces résultats peuvent être extrapolés au personnel de santé et à d’autres jeunes adultes en activité12.

Malgré les altérations de la substance blanche du cerveau observées dans une autre étude, une infection légère à modérée par le SRAS-CoV-2 n’était pas associée à une dégradation des fonctions cognitives au cours de la première année suivant la guérison13

ACE et le SRA

Le récepteur ACE2 constitue l’un des maillons du système rénine angiotensine (SRA), un système hormonal essentiel à notre organisme. Le SARS2 suractive le SRA. Le SRA est considéré comme l’un des principaux régulateurs de la physiologie cardiovasculaire en contrôlant l’homéostasie du sodium, le remodelage cardiovasculaire, le maintien du tonus vasculaire et la régulation de la pression artérielle.

En occupant ACE2, le virus de la Covid l’empêcherait de jouer correctement son rôle de régulateur de l’angiotensine 2, un peptide (courte chaine d’acide aminés) qui arriverait ainsi trop massivement sur le récepteur suivant du SRA, AT1R, et pourrait donc susciter des réactions en chaine impactant de nombreux organes, notamment au niveau inflammatoire. La suractivation du SRA provoque également l’induction de signalisations profibrotiques, proapoptotiques et pro-inflammatoires dans les poumons et d’autres organes. Ce mécanisme se caractérise par une tempête massive de cytokines, une hypercoagulation, un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) et de multiples lésions organiques ultérieures.

Le récepteur ACE2 est essentiel pour l’expression des transporteurs d’acides aminés dans l’intestin : il module l’immunité innée et influence la composition du microbiote intestinal14. Dans cet article de 2020, JM Sabatier et ses coauteurs avaient ainsi prévu les maladies liées à la Covid et que l’on retrouve en tant qu’EI des vaccins :

  • Hypertension artérielle
  • Athérosclérose
  • Dysfonctionnement, insuffisance et arrêt cardiaque
  • Hypertrophie cardiaque
  • Fibrose cardiaque
  • Maladie rénale chronique
  • Fibrose pulmonaire idiopathique
  • Hypertension artérielle pulmonaire
  • Lésions pulmonaires aiguës
  • Diabète de type 2 / résistance à l’insuline intolérance au glucose / action sur le métabolisme du glucose
  • Anosmie / perte d’odorat
  • Agueusie / perte de goût
  • Inflammation auto-immune du système nerveux central
  • Diarrhée
  • Glaucome / action sur l’humeur aqueuse
  • Thrombose / coagulopathie
  • Lésions cutanées / dermatite
  • Rétinopathie diabétique / action sur l’humeur aqueuse
  • Dysfonctionnement du métabolisme lipidique
  • Dysfonctionnement de l’immunité / différenciation et activation des cellules immunitaires
  • Maladies auto-immunes (par exemples, sclérose-en-plaques, poly-neuropathie inflammatoire démyélinisante chronique, syndrome de Miller-Fisher)
  • Cancer
  • Fibrose hépatique / hypertension portale / cirrhose
  • Lésion testiculaire
Mise en garde contre l’ADE

Comme je l’écrivais en mai 202015, tous les experts s’accordaient déjà en 2020 :

« Le plus gros problème est la crainte d’un ADE (antibody dependant enhancement, facilitation de l’infection par le vaccin, médiée par les anticorps induits par la vaccination) : facilitation de la pénétration du virus dans les cellules par le récepteur du fragment Fc des immunoglobulines ».

« Un vaccin pourrait potentiellement induire des infections COVID-19 plus graves ».

L’ADE est un cas particulier de ce qui peut se produire lorsque des taux faibles et non neutralisants d’anticorps spécifiques ou à réaction croisée contre un virus sont présents au moment de l’infection. Ces anticorps peuvent être présents en raison d’une exposition antérieure au virus, d’une exposition à un virus apparenté ou d’une vaccination antérieure contre le virus. Lors d’une réinfection, des anticorps en nombre insuffisant pour neutraliser le virus se lient néanmoins au virus. Ces anticorps se fixent alors au récepteur Fc sur les surfaces cellulaires, facilitant l’entrée du virus dans la cellule et augmentant par la suite l’infectivité du virus.

On ne peut pas différencier une manifestation d’ADE d’une infection virale sans ADE. Donc, quand des maladies ou de décès se produisent dans un court délai après vaccination, on ne peut pas exclure le vaccin comme cause proximale. L’ADE a été démontré dans les essais de vaccins contre le SARS-CoV-1 de 2003 sur les animaux. Les données publiées concernant les vaccins anti-COVID-19 montrent la facilitation et l’aggravation de l’infection juste après l’injection, aussi bien sur les essais cliniques que dans les études observationnelles post-commercialisation et ceci avec tous les types de vaccins (ARN, adenovirus, virus inactivé et vaccin recombinant).

Le mécanisme biologique de l’ADE après infection par le virus a été démontré : les anticorps facilitants sont trouvés chez les patients atteints de COVID-19 graves16. Avec l’évolution du virus et l’apparition successive des variants du SARS-CoV-2, les épitopes facilitants sont conservés et les épitopes neutralisants mutent et permettent l’échappement des variants aux anticorps neutralisants, ceci renforçant la possibilité d’ADE après infection ou vaccination contre la souche originelle17. Les vaccins ARNm induisent des anticorps plus fortement capables d’interagir par leur fragments Fc que ceux induits par l’infection naturelle : ces anticorps vaccinaux seraient susceptibles de provoquer l’ADE18.

Il a été montré, par ailleurs, que les sérums de patients vaccinés par le vaccin Pfizer perdent leur activité neutralisante et acquièrent des propriétés facilitant l’infection avec des variants Delta19.

Très récemment, un nouvel article japonais montre que certains sérums provenant de personnes vaccinées avec le vaccin à ARNm ciblant la protéine S ont présenté un potentiel d’ADE contre l’infection par la souche originale. Tous les sérums examinés, y compris les sérums présentant une activité neutralisante contre la souche originale de Wuhan du SRAS-CoV-2, n’ont présenté aucune activité neutralisante contre Omicron. Au contraire, une certaine activité ADE a été observée dans certains sérums20. Un article de S. Seneff et G. Nigh détaillait en 2021 les autres mécanismes biologiques pouvant expliquer les effets indésirables des vaccins à ARNm21, voir l’analyse en français22.

L’ARNm des vaccins a été modifié par rapport à celui du virus : il est plus résistant à la dégradation, il code pour une protéine spike modifiée (stabilisée en conformation de pré-fusion ce qui va augmenter la production d’anticorps anti-spike car celle-ci va rester plus longtemps présente dans l’organisme ; cette stabilisation repose sur une mutation proline mais cette proline augmente sa capacité de liaison à l’ACE2), l’expression de la protéine est augmentée par la proportion augmentée de nucléotides CG dans l’ARN par rapport à un ARN viral classique.

Anaphylaxie et auto-immunité

Le PEG qui compose les LNP est capable de provoquer un choc anaphylactique (une proportion notable de la population possède des anticorps anti-PEG).

Certaines protéines virales possèdent des homologies avec des protéines humaines, en particulier la spike et la NSP3. Parmi ces protéines humaines homologues, 1/3 sont associées au système immunitaire adaptatif et donc des auto-anticorps induits pourraient affaiblir ce système ; d’autres protéines pourraient être associées à la maladie cœliaque, la thyroïdite de Hashimoto, la sclérose en plaques. L’auto-immunité a été rapportée comme séquelle de la Covid mais les asymptomatiques infectés par le virus résistent à la maladie grâce à leur système immunitaire inné et éliminent le virus sans produire beaucoup d’anticorps ; le vaccin outrepasse cette barrière par l’injection IM. Les personnes saines qui échappent à la Covid peuvent, de ce fait, faire des réactions auto-immunes après vaccination par production excessive d’anticorps non nécessaires.

Des maladies auto-immunes ont aussi été annoncées par d’autres études sur le mimétisme moléculaire : il existe des similitudes entre les protéines du virus SARS-CoV-2 et les protéines humaines. Par exemple, 29 pentapeptides sont communs entre la spike et la protéine cardiaque Titin, dont les altérations sont liées à la mort subite par arrêt cardiaque23.

Des auto-anticorps ont été trouvés chez les patients Covid (anti-nucléaires, anti-coagulant du lupus, anti-IFN, anti-MDA5 associés à la dermatomyosite amyopathique24. Le mimétisme moléculaire avec les protéines de choc thermique pourrait expliquer les syndromes de Guillain-Barré25. Il existe également un mimétisme entre des épitopes de la spike protéine et certaines protéines neuronales humaines qui font craindre des maladies auto-immunes26.

Il existe un mimétisme peptidique massif entre l’homme et la souris, c’est-à-dire des organismes qui subissent des conséquences pathologiques à la suite d’une infection par la COVID-19. Au contraire, aucun peptide commun ou un nombre très faible de peptides communs sont présents chez les mammifères qui n’ont pas de séquelles pathologiques majeures une fois infectés par la COVID-1927.

Pour anticiper les EIs des vaccins, il fallait aussi s’intéresser à la biodistribution des LNP (nanoparticules lipidiques) vectrices de l’ARNm des vaccins. D’après Seneff et Nigh, on savait par des études sur un vaccin expérimental anti-grippe à ARNm que celui-ci se répand dans le muscle, les ganglions, la rate, le foie principalement. D’après le rapport EMA sur Moderna, on détecte de l’ARNm dans le cerveau à un taux de 2% de celui retrouvé dans la circulation sanguine. Pour Pfizer, on le retrouve aussi dans la moelle osseuse, les glandes surrénales et les ovaires. (Les études de pharmacocinétique ont été menées avec une formulation différente du vaccin commercialisé).

Le Dr Robert W. Malone avait expliqué que cette bio-distribution faisait craindre des problèmes de fertilité et de maladies du sang28.

Ovaires

Deux articles publiés avant la COVID, dont un avec de solides expériences d’immunofluorescence, ont démontré que l’on pouvait s’attendre à ce que les nanoparticules lipidiques (à base de PEG) soient absorbées à des concentrations élevées dans les ovaires. Chez les animaux, la concentration était si élevée que les ovaires étaient « illuminés » au moment de la dissection.

Testicules

L’ACE2 est hyper exprimé dans les testicules, la Spike pourrait endommager les testicules. Le vaccin Pfizer diminue la concentration et la mobilité des spermatozoïdes dans le sperme29 et, contrairement à la conclusion des auteurs, si on se réfère aux résultats du tableau 2 de cette publication, il est clair que cette réduction n’est pas transitoire pour tous les hommes : elle persiste 7 mois après la vaccination.

Nouvel article de 2022 de JM Sabatier sur l’effet de la spike sur la fertilité30 :

L’ACE2 est impliquée dans la régulation des systèmes reproducteurs masculin et féminin, ce qui suggère que l’infection par le SRAS-CoV-2 et le dysfonctionnement associé du SRA pourraient affecter la reproduction.

Les patients Covid sévères ont des taux d’hormones sexuelles modifiés. Concernant la reproduction chez l’homme, le SRA et l’ACE2 régulent la stéroïdogeneèse, la production de testostérone et la spermatogenèse dans le testicule. L’ACE2 est largement exprimée dans l’ovaire, l’utérus, le vagin et le placenta. L’ACE2 contrôle le développement folliculaire et l’ovulation, ainsi que l’angiogenèse et la dégénérescence lutéale, de même que les altérations du tissu endométrial et le développement de l’embryon. L’ensemble de ces résultats suggère que le système reproducteur féminin, qui exprime l’ACE2, est vulnérable à l’infection par le SRAS-CoV-2, et que la fertilité pourrait donc être affectée. L’expression dynamique du SRA dans les cellules stromales et épithéliales de l’endomètre au cours du cycle pourrait expliquer les modifications du cycle menstruel observées pendant l’infection par le SRAS-CoV-2. La spike vaccinale pourrait reproduire ces altérations du métabolisme reproducteur.

Interaction de la spike avec les récepteurs aux œstrogènes

Des données de bioinformatique ainsi que l’étude de hamsters infectés ont montré que la spike se lie au récepteur des œstrogènes. Les œstrogènes sont responsables de la maturation et du fonctionnement du système reproducteur féminin mais jouent aussi un rôle immunitaire, en particulier dans les voies de signalement utilisées par les macrophages (intervenant dans l’immunité innée anti-infectieuse).

Ceci pourrait aussi expliquer la prédominance de la maladie COVID-19 chez les hommes et l’effet protecteur rapporté d’un traitement anti-oestrogénique sur la prévalence de COVID-19 chez les femmes atteintes d’un cancer de l’ovaire ou du sein31.

Covid et grossesse, rappel

Aucune des complications obstétriques, n’a montré de différence statistiquement significative entre les femmes enceintes SARS-CoV-2-positives et SARS-CoV-2-négatives admises à l’accouchement, notamment l’anémie, le diabète gestationnel, l’hypertension gravidique, la cholestase intrahépatique, l’hémorragie ante-partum et l’hémorragie post-partum32.

À propos de la question de la vaccination des femmes enceintes contre la Covid-19, des chercheurs néo-zélandais ont réinterprété les données d’un article du CDC et montré que l’incidence cumulée des avortements spontanés chez les femmes vaccinées avant 20 semaines de gestation est 7 à 8 fois supérieure à la moyenne habituellement observée, mais ils ont dû retirer leur article sous la pression33.

Moelle osseuse : leucémies, anémies

Le deuxième organe où la concentration augmente et où cela est inquiétant c’est la moelle osseuse d’où des risques de leucémie et anémies en particulier. Il y a aussi passage dans les ganglions, donc risque de lymphomes.

Purpura thrombopénique

Les LNPs se concentrent dans la rate qui est le principal réservoir de plaquettes et le lieu de leur élimination et aussi un organe lymphoïde important. Le PTI (purpura thrombopénie idiopathique) est une complication de la Covid, on peut le retrouver après élimination du virus suggérant un phénomène auto-immun. La migration de l’ARNm vaccinal dans la rate peut générer des cellules B produisant IgG anti-spike : même après élimination de ces IgG on peut trouver un PTI par défaut de production de plaquettes (destruction des mégacaryocytes -cellules souches des plaquettes- par autophagie). Les plaquettes jouent aussi un rôle dans l’élimination du virus par phagocytose.

Maladies à prion

S. Seneff alertait également sur le lien possible avec les maladies neurodégénératives dues au prion, ce sont des maladies provoquées par un mauvais repliement des protéines humaines.

La S contient 5 motifs GxxxG (glycine) favorables au repliement en feuillet β des hélices α comme la protéine prion qui en contient seulement 4. La S vaccinale a deux résidus proline pour empêcher la fusion membranaire qui la rendent encore plus capable de se transformer en prion. Dans le vaccin, il peut y avoir des fragments d’ARNm induisant la synthèse d’une S incomplète de structure imprévisible et d’impact physiologique inconnu.

L’EMA avait noté qu’il y avait plus d’ARNm fragmentaire dans le produit commercialisé que dans celui ayant servi aux essais cliniques ; le fabricant suppose que ces fragments ont une courte durée de vie, sans plus de preuves34.

Diabète

Le mécanisme biologique par lequel la spike interagit avec le métabolisme glucidique a été étudié35.

Les trois principaux mécanismes qui influencent la manifestation de la maladie COVID-19 chez les diabétiques sont les suivants :

  • (a) l’entrée du virus par les récepteurs ACE-2
  • (b) l’action par la Dipeptidyl-peptidase-4, et
  • (c) l’élévation de la concentration de glucose dans les voies respiratoires par une glycémie élevée.

L’ACE-2 est exprimé dans les cellules épithéliales alvéolaires, le cœur, les épithéliums rénaux-tubulaires et intestinaux et le pancréas. La S-Glycoprotéine à la surface du SRAS-CoV-2 se lie à cette ACE-2 et subit un changement de conformation. Cela permet sa digestion protéolytique par les protéases des cellules hôtes TMPRSS2 et Furin, ce qui entraîne l’internalisation du virus. L’entrée du virus dans les cellules déclenche une réponse inflammatoire des cellules T auxiliaires et, parfois, une « tempête de cytokines », entraînant des lésions organiques.

Le vaccin Covid exacerbe l’hyperglycémie chez les diabétiques, d’après une étude de cas et ce serait dû à l’inflammation induite par le vaccin36.

Le vaccin provoque des modifications métaboliques chez des sujets sains et jeunes ne se manifestant pas cliniquement : « La vaccination a influencé divers indicateurs de santé dont ceux liés au diabète, au dysfonctionnement rénal, au métabolisme du cholestérol, aux problèmes de coagulation, au déséquilibre électrolytique, de la même manière que si les volontaires avaient subi une infection ». [Liu et al., 2021, p. 9], « des altérations cohérentes de l’hémoglobine A1c, des taux sériques de sodium et de potassium, des profils de coagulation et des fonctions rénales ont été notées chez des volontaires sains après la vaccination avec un vaccin inactivé contre le SRAS-CoV-2. Des changements similaires avaient également été signalés chez les patients atteints de l’infection COVID-19, suggérant que la vaccination imitait une infection ». ([Liu et al., 2021, p. 1]37.

Manifestations gastro-intestinales, neurologiques, hépatiques

Les récepteurs de l’ACE2 sont surexprimés dans la paroi intestinale, ce qui entraîne une forte perméabilité intestinale aux agents pathogènes étrangers. Une interconnexion entre les poumons, le cerveau et le tractus gastro-intestinal lors d’un COVID-19 sévère a été mentionnée38De nombreux chercheurs ont fait état de troubles intestinaux et neuraux induits par le SRAS-CoV-2. Certains symptômes, notamment les vomissements et les nausées, pourraient être des signes de troubles du système digestif ou du système nerveux. Le SRAS-CoV-2 provoque des symptômes du système nerveux central et périphérique, tels que l’hyposmie/anosmie, les céphalées, les nausées, les vomissements et les symptômes psychiatriques et psychologiques, chez un pourcentage élevé de patients atteints de COVID-19.

Effet de la protéine de pointe du SRAS-CoV-2 sur les cellules endothéliales et la barrière hémato-encéphalique

La spike du SRAS-CoV-2 stimule une réponse pro-inflammatoire dans les cellules endothéliales du cerveau qui peut avoir un effet négatif sur l’intégrité de la barrière hémato-encéphalique et perturber sa fonction. L’altération de la fonction de la barrière hémato-encéphalique augmente considérablement la possibilité d’une invasion neurologique par ce virus, offrant une explication au risque de dommages neurologiques chez les patients atteints de COVID-19. L’une des raisons des complications neurologiques observées chez les patients atteints du COVID-19 est une interaction de la protéine spike ou, plus précisément, du domaine de liaison du récepteur de la protéine spike S1 (SARS-CoV-2 S1 RBD), avec des protéines amyloïdogènes dans le cerveau. Il a récemment été démontré par docking moléculaire que ce domaine peut interagir avec le peptide β-amyloïde, l’α-synucléine, la protéine tau et la protéine prion.

Cancer et spike

Il existe des similitudes cliniques et moléculaires entre le cancer et le COVID-19 : les quatre principales voies de signalisation à l’intersection du COVID-19 et du cancer sont la signalisation des cytokines, de l’interféron de type I (IFN-I), du récepteur des androgènes (AR) et des points de contrôle immunitaire39.

Interaction de spike avec les systèmes de réparation de l’ADN humain

La sous-unité S2 de spike interagit in vitro avec des protéines anti-tumorales comme p53 et BRCA, selon une analyse bioinformatique pour étudier l’interaction de la protéine de la sous-unité S2 du SARS-nCoV-2 avec les protéines suppresseuses de tumeurs p53 et BRCA-1/240.

Angiogenèse

D’après des autopsies de patients décédés de COVID-19 sévère, la spike favoriserait l’angiogenèse (la prolifération de vaisseaux sanguins). Cette angiogenèse est indispensable à l’oxygénation et à la prolifération des tumeurs malignes41.

Analyse de quelques publications d’effets indésirables dûs au vaccin
Cancer

Selon une pathologiste, les caractéristiques des cancers du sein qu’elle observe depuis la vaccination ont évolué42 :

 Âge – L’âge moyen des échantillons a chuté, avec une augmentation du nombre d’échantillons de personnes âgées de 30 à 50 ans.
 Taille – Habituellement, il était rare de trouver une tumeur de 3 cm. Dans ce nouvel environnement, elle voit régulièrement des tumeurs de 4 cm, 8 cm, 10 cm et parfois de 12 cm, elle a trouvé une tumeur de 16 cm qui prenait un sein entier.
 Tumeurs multiples se développent en même temps dans les 2 seins et même dans plusieurs organes. On avait des tumeurs dans le sein, le pancréas et les poumons quelques mois après avoir été vacciné.
 Récidive – Il y a eu une augmentation du nombre de patients qui sont en rémission de leur cancer depuis de nombreuses années, ayant soudainement une récidive agressive de leur cancer peu de temps après la vaccination.

Des études de cas de prolifération de lésions lymphomateuses après vaccin sont publiées43, un hypermétabolisme des ganglions après vaccin (qui est attendu) a été noté également44.

Dérèglement immunitaire induit par le vaccin

1) Suppression immunitaire non spécifique

Dans la maladie- COVID-19, une importante lymphopénie est trouvée chez de nombreux patients atteints de Covid sévère. Avec une perte pouvant aller jusqu’à 80% des cellules T du sang, concomitante avec une prolifération intense du pool de CD8+, cellules T45. On a noté une réactivation d’herpès post vaccination Pfizer en Israël chez des patients avec une maladie inflammatoire rhumatologique (cf Seneff et Nigh). Au printemps 2022, la varicelle (due aussi au virus herpès-zona) a connu un pic jamais atteint en France46.

  • Les vaccins ARNm induisent la production d’anticorps anti-IFN I (anti-interféron). L’interféron participe à l’activité anti-virale du système immunitaire47
  • Les vaccins ARNm induisent une chute du taux de lymphocytes cytotoxiques CD848
  • Dérèglement de l’immunité adaptative (génération aléatoire des parties variables des Ig)

Un article gênant a été retiré (sous le prétexte d’une expérience mal conduite).

Il montrait que la protéine spike du SRAS-CoV-2 inhibe de manière significative la réparation des dommages à l’ADN, qui est nécessaire pour une recombinaison V(D)J efficace dans l’immunité adaptative. La protéine spike se localise dans le noyau et inhibe la réparation des lésions de l’ADN en empêchant le recrutement des protéines clés de réparation de l’ADN, BRCA1 et 53BP1, au site des lésions. Ce serait un mécanisme moléculaire potentiel par lequel la protéine spike pourrait entraver l’immunité adaptative et occasionner des EIs potentiels des vaccins à base de spike pleine longueur49.

• Décès par tempête cytokinique après vaccination50. Dans 4 cas de décès suivant une seconde dose de vaccin Covid à ARNm, le sang des victimes a été prélevé dans les 24h après la mort et a montré une augmentation de l’expression des gènes liés à l’hyperinflammation : les victimes seraient décédées d’une tempête cytokinique. La fonction immunitaire avait été sensibilisée par la première vaccination et la seconde a pu provoquer un SIRS (Syndrome de réponse inflammatoire systémique)

• Dérèglement immunitaire induit par les nanoparticules lipidiques (LNPs). Le composant synthétique lipidique et ionisable des LNPs est hautement inflammatoire. Il est connu que certains vaccins et infections peuvent affecter à long terme la réponse innée en augmentant ou diminuant l’activation des cellules effectrices. Une étude sur les souris montre que les LNP d’un vaccin ARNm inhibent les réponses anticorps et augmentent la réponse innée. Le composant lipidique des LNPs Pfizer a une demi-vie de 20 à 30 jours in vivo. L’exposition primaire à des LNPs vides d’ARNm ou codant pour une protéine quelconque inhibe la réponse anticorps lors d’une seconde injection de LNPs vectrices d’un ARNm codant pour l’hémagglutinine du virus grippal. Les niveaux d’anticorps, ainsi que le nombre de centres germinaux de cellules B, sont diminués par cette première sensibilisation. Par contre, la pré-exposition à des LNPs portant un ARNm de protéine sans intérêt augmentent la protection contre une infection grippale ou à Candida chez les souris : les LNPs-ARNm augmenteraient la réponse innée ?

On ne sait pas dans quelle mesure les vaccinations réitérées peuvent aggraver cette dégradation de l’immunité immune. Les données sont contradictoires. Le dérèglement non spécifique de l’immunité induit par les LNP-ARNm est transmissible à la progéniture des souris, sans doute par un phénomène épi-génétique51.

2) Dérèglement immunitaire spécifique

Ce sont les conséquences de l’immunosuppression et de l’ADE (elles sont alors immédiates : Covid post injection). On retrouve de nombreux exemples (essai cliniques et études observationnelles post commercialisation)

 Suppression immunitaire spécifique par le vaccin : en 2021, il avait été montré qu’après une infection par le variant alpha chez un vacciné, la prévalence d’anticorps anti-N détectable est inférieure à celle des non vaccinés. Pour le variant delta, on n’observait pas cette réduction de prévalence mais les taux d’anti-N étaient réduits chez les vaccinés 1 ou 2 doses infectés par les variants alpha et delta par rapport aux taux d’anti-N observés chez les non vaccinés convalescents52. Déjà en 2021, Allen et al. avaient noté que chez les vaccinés, après une infection Covid, les taux d’ac anti-N étaient soit nuls, soit inférieurs à ceux des non vaccinés ; cependant cette étude ne concernait que 23 infections post-vaccinales53. En octobre 2021, un rapport du gouvernement du Royaume Uni avait aussi noté cette diminution d’anti-N chez les vaccinés infectés54.

Les chercheurs du gouvernement britannique affirmaient (p. 23) que leurs tests sérologiques sous-estimaient le nombre de personnes ayant une infection antérieure en raison des « observations récentes des données de surveillance de l’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) selon lesquelles les niveaux d’anticorps N semblent être plus faibles chez les personnes qui contractent l’infection après deux doses de vaccination ». Pour info, les « experts » avaient traité de désinformateurs ceux qui avaient remarqué ces données en prétendant que l’absence d’anti-N était due à l’absence de réplication du virus55, voir ci-dessous, essai Moderna. À nouveau en 2022, une publication d’avril 2022 du NIH et de Moderna vient confirmer ces données dans l’essai clinique Moderna donc avec la souche de Wuhan56.

La réponse est orientée vers la spike chez les vaccinés et moins vers la N qui est pourtant moins susceptible de muter et confère une bonne immunité. Les spikes des variants successifs, s’éloignant de plus en plus de la spike originelle de Wuhan sur laquelle sont fondés les vaccins, il aurait été fort utile que les vaccinés développent des anti-N aux mêmes taux (ou plus) que les non-vaccinés. Il se produit l’inverse.

Les auteurs ont analysé « les données de 1789 participants (1298 receveurs du placebo et 491 receveurs du vaccin) atteints d’une infection par le SRAS-CoV-2 pendant la phase en aveugle (jusqu’en mars 2021). Parmi les participants présentant une maladie de type Covid-19 confirmée par PCR, une séroconversion vers des anticorps anti-N au cours d’un suivi médian de 53 jours après le diagnostic est survenue chez 21/52 (40%) des personnes ayant reçu le vaccin mRNA-1273 contre 605/648 (93%) des personnes ayant reçu le placebo (p < 0,001) ». Les participants infectés après avoir été vaccinés par le Moderna sont plus de 2 fois moins susceptibles de présenter une réponse anti-N que les non vaccinés. Et ceci n’est pas dû à une moindre réplication du virus chez les vaccinés car à charge virale équivalente, les vaccinés produisent moins d’anti-N.

Chez les personnes infectées avant d’avoir été vaccinées, les taux d’anti-N étaient comparables à ceux des non vaccinés. La protéine N peut générer une réponse cellulaire T robuste, elle est bien conservée et ne se recombine pas fréquemment. L’immunité anti-N est probablement importante. On ne sait pas si les tendances sont les mêmes avec l’omicron ou avec d’autres vaccins COVID.

Le vaccin pourrait empêcher l’acquisition d’une immunité contre la protéine nucléocapside du virus.

L’implication de cette étude serait que plus on vaccine, plus on efface l’immunité naturelle, de sorte que non seulement on attrape toujours le virus, mais qu’on continuera à l’attraper parce qu’on ne peut jamais atteindre une immunité complète, comme on pourrait le faire avec une infection naturelle, sans avoir été inoculé par une thérapie génique qui pousse l’organisme à réagir de manière inappropriée. Il s’agit d’une injection qui empêche l’immunité collective !

La réduction de la capacité à produire des anti-N a été observée après la dose 2 seulement, et non après la dose 1. Que se passe-t-il donc après les doses 3 et 4 ? L’émoussement est-il maintenu, accru ?

Il semble bien que plus on injecte la thérapie génique à ARNm aux gens, plus le virus circule et plus ils sont infectés. Toutes les données provenant du Royaume-Uni57 semblent indiquer que plus on vaccine, plus on est infecté (les non vaccinés sont plus testés que les vaccinés, sans doute car les employeurs exigent plus de tests chez eux).

Les vaccinés sont plus à risque d’être testés positifs alors qu’ils sont moins testés !

Figure tirée de : https://www.walgreens.com/businesssolutions/covid-19-index.jsp (Walgreens est une entreprise qui vend des tests Covid).

Les dernières données de Walgreens concernent les résultats de 66 000 tests effectués dans tout le pays pendant la semaine du 17 avril 2022. Bien que les personnes non vaccinées aient été soumises au plus grand nombre de tests de toutes les cohortes (probablement en raison des obligations de test des employeurs), elles représentent la plus faible part des résultats positifs hebdomadaires. Il semble que la situation s’aggrave à mesure que l’on augmente les doses et la durée d’exposition à la dose !

Article des CDC de 2022 : Dosage des anticorps-anti-N (dus à infection et pas vaccination) :

Les vaccinés séroconvertissent moins : c’est sans doute dû au péché originel antigénique et non à une quelconque protection58.

Quelques exemples d’effets indésirables trouvés dans les publications scientifiques
  • Hépatites : réactivation de virus HBC59
  • Hépatite auto-immune, nbx cas, Modification paramètres hépatiques
  • Anémie60
  • Aggravation diabète61
  • Apparition diabète type 1
  • Myopathie immune nécrosante62
  • Thrombose coronarienne63
  • AVC64
  • Vascularite rénale auto-immune65
  • Vascularite nécrosante66
  • Thrombose cérébrale veineuse67
  • Guillain Barré
  • Hépatite auto-immune
  • Hypertension artérielle
  • Suppression de moëlle osseuse
  • Pemphigoïde bulleux
  • polyneuropathie
  • Altération du sperme
  • Thrombocytopénie68
  • Encephalite, épilepsie69
  • Myocardites
  • Zona70
  • Manifestations oculaires, auditives, neurologiques
  • SEP
  • Venous sinus thrombosis
  • Thyroïdite subaigüe, auto-immune
  • Réaction amyloïde, CJD
  • Défaut du contrôle de la coagulation chez patients sous anti-coagulants AVK
  • Inflammation généralisée

Comparaison des EIG entre vaccins anti-Covid et anti-grippaux : Les risques absolus les plus importants ont été observés pour les réactions allergiques, constitutionnelles, dermatologiques, gastro-intestinales, neurologiques et les douleurs localisées et non localisées. Les risques relatifs les plus importants entre COVID-19 et les vaccins antigrippaux ont été observés pour les réactions allergiques, l’arythmie, les événements cardiovasculaires généraux, la coagulation, les hémorragies, les réactions gastro-intestinales, oculaires, des organes sexuels et la thrombose71.

source : Mondialisation

  1. https://uflf88.fr/universite-dete-resistante
  2. Sabatier Cao, Wu, 2020 Zhijian Cao, Yingliang Wu, Emmanuelle Faucon, Jean-Marc Sabatier. « SARS-CoV-2 & Covid-19 : Key-Roles of the « Renin-Angiotensin » System / Vitamin D Impacting Drug and Vaccine Developments ». Infectious Disorders – Drug Targets, Bentham Science Publishers, 2020, 20 (3), pp.348-349. ⟨10.2174/1871526520999200505174704⟩. ⟨hal-03357861⟩
  3. Moghaddar M, Radman R, Macreadie I. « Severity, Pathogenicity and Transmissibility of Delta and Lambda Variants of SARS-CoV-2, Toxicity of Spike Protein and Possibilities for Future Prevention of COVID-19 ». Microorganisms. 2021; 9(10):2167. https://doi.org/10.3390/microorganisms9102167
  4. Almehdi, A.M., Khoder, G., Alchakee, A.S. et al. « SARS-CoV-2 spike protein : pathogenesis, vaccines, and potential therapies ». Infection 49, 855–876 (2021). https://doi.org/10.1007/s15010-021-01677-8
  5. « SARS-CoV-2 Spike Protein Impairs Endothelial Function via Downregulation of ACE 2 », Yuyang Lei, Jiao Zhang, Cara R. Schiavon, Ming He, Lili Chen, Hui Shen, Yichi Zhang, Qian Yin, Yoshitake Cho, Leonardo Andrade, Gerald S. Shadel, Mark Hepokoski, Ting Lei, Hongliang Wang, Jin Zhang, Jason X.-J. Yuan, Atul Malhotra, Uri Manor, Shengpeng Wang, Zu-Yi Yuan, John Y-J. Shyy
  6. Letarov, A.V., Babenko, V.V. & Kulikov, E.E. « Free SARS-CoV-2 Spike Protein S1 Particles May Play a Role in the Pathogenesis of COVID-19 Infection ». Biochemistry Moscow 86, 257–261 (2021). https://doi.org/10.1134/S0006297921030032
  7. Gao X, Zhang S, Gou J, Wen Y, Fan L, Zhou J, Zhou G, Xu G, Zhang Z. « Spike-mediated ACE2 down-regulation was involved in the pathogenesis of SARS-CoV-2 infection ». J Infect. 2022 Oct;85(4):418-427. doi:10.1016/j.jinf.2022.06.030. Epub 2022 Jul 3. PMID: 35793758; PMCID: PMC9250808.
  8. Trougakos IP, Terpos E, Alexopoulos H, Politou M, Paraskevis D, Scorilas A, Kastritis E, Andreakos E, Dimopoulos MA. « Adverse effects of COVID-19 mRNA vaccines : the spike hypothesis ». Trends Mol Med. 2022 Jul;28(7):542-554. doi:10.1016/j.molmed.2022.04.007. Epub 2022 Apr 21. PMID: 35537987; PMCID: PMC9021367
  9. https://pathologie-konferenz.de ; https://odysee.com/press-conference-death-by-vaccination-undeclared-components-of-COVID-19-vaccines ; https://pathologie-konferenz.de/Tod_nach_COVID-19-Impfung.pdf
  10. Trougakos et al., Trougakos IP, Terpos E, Alexopoulos H, Politou M, Paraskevis D, Scorilas A, Kastritis E, Andreakos E, Dimopoulos MA. « Adverse effects of COVID-19 mRNA vaccines : the spike hypothesis ». Trends Mol Med. 2022 Jul;28(7):542-554. doi:10.1016/j.molmed.2022.04.007. Epub 2022 Apr 21. PMID: 35537987; PMCID: PMC9021367
  11. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03762891 : traduction de « Why are children and many adults not affected by COVID-19 ? Role of the host immune response », Banoun H. Infect Dis Res. 2022;3(3):18. doi:10.53388/IDR20220825018 https://www.tmrjournals.com
  12. Deuel JW, Lauria E, Lovey T, Zweifel S, Meier MI, Züst R, Gültekin N, Stettbacher A, Schlagenhauf P. « Persistence, prevalence, and polymorphism of sequelae after COVID-19 in unvaccinated, young adults of the Swiss Armed Forces : a longitudinal, cohort study (LoCoMo) ». Lancet Infect Dis. 2022 Aug 25:S1473-3099(22)00449-2. doi: 10.1016/S1473-3099(22)00449-2. Epub ahead of print. PMID: 36030795; PMCID: PMC9411260.
  13. Petersen M et al., « Brain imaging and neuropsychological assessment of individuals recovered from mild COVID-19 », medRxiv 2022.07.08.22277420; doi: https://doi.org/10.1101/2022.07.08.22277420
  14. Cao et al., 2020
  15. https://www.aimsib.org/2020/05/03/vaccin-anti-covid-19-et-immunite-de-groupe-cest-non-et-encore-non
  16. Okuya K, Hattori T, Saito T, Takadate Y, Sasaki M, Furuyama W, Marzi A, Ohiro Y, Konno S, Hattori T, Takada A. « Multiple Routes of Antibody-Dependent Enhancement of SARS-CoV-2 Infection ». Microbiol Spectr. 2022 Apr 27;10(2):e0155321. doi: 10.1128/spectrum.01553-21. Epub 2022 Mar 23. PMID: 35319248; PMCID: PMC9045191
  17. Guérin, P.; Yahi, N.; Azzaz, F.; Chahinian, H.; Sabatier, J.-M.; Fantini, J. « Structural Dynamics of the SARS-CoV-2 Spike Protein : A 2-Year Retrospective Analysis of SARS-CoV-2 Variants (from Alpha to Omicron) Reveals an Early Divergence between Conserved and Variable Epitopes ». Molecules 2022, 27, 3851. https://doi.org/10.3390/molecules27123851
  18. « Subtle immunological differences in mRNA-1273 and BNT162b2 COVID-19 vaccine induced Fc-functional profiles », Paulina Kaplonek, Deniz Cizmeci, Stephanie Fischinger, Ai-ris Collier, Todd Suscovich, Caitlyn Linde, Thomas Broge, Colin Mann, Fatima Amanat, Diana Dayal, Justin Rhee, Michael de St. Aubin, Eric J. Nilles, Elon R. Musk, Anil S. Menon, Erica Ollmann Saphire, Florian Krammer, Douglas A. Lauffenburger, Dan H. Barouch, Galit Alter bioRxiv 2021.08.31.458247; doi: https://doi.org/10.1101/2021.08.31.458247
  19. « The SARS-CoV-2 Delta variant is poised to acquire complete resistance to wild-type spike vaccines », Yafei Liu, Noriko Arase, Junchi Kishikawa, Mika Hirose, Songling Li, Asa Tada, SumikoMatsuoka, Akemi Arakawa, Kanako Akamatsu, Chikako Ono, Hui Jin, Kazuki Kishida, Wataru Nakai, Masako Kohyama, Atsushi Nakagawa, Yoshiaki Yamagishi, HironoriNakagami, Atsushi Kumanogoh, Yoshiharu Matsuura, Daron M. Standley, TakayukiKato, Masato Okada, Manabu Fujimoto, Hisashi Arase, bioRxiv 2021.08.22.457114; doi: https://doi.org/10.1101/2021.08.22.457114
  20. Shimizu, J., Sasaki, T., Koketsu, R. et al. « Reevaluation of antibody-dependent enhancement of infection in anti-SARS-CoV-2 therapeutic antibodies and mRNA-vaccine antisera using FcR- and ACE2-positive cells ». Sci Rep 12, 15612 (2022). https://doi.org/10.1038/s41598-022-19993-w
  21. Seneff, S., & Nigh, G. (2021). « Worse Than the Disease ? Reviewing Some Possible Unintended Consequences of the mRNA Vaccines Against COVID-19 ». International Journal of Vaccine Theory, Practice, and Research, 2(1), 38–79. Retrieved from https://ijvtpr.com/index.php/IJVTPR/article/view/23 (Original work published May 10, 2021
  22. https://www.aimsib.org/2021/06/27/pire-que-la-maladie-les-consequences-involontaires-des-injections-anti-covid
  23. Advanced Studies in Biology, Vol. 13, 2021, no. 1, 37 – 44 HIKARI Ltd, http://www.m-hikari.com&nbsp;https://doi.org/10.12988/asb.2021.91296 « Anti-SARS-CoV-2 Immune Response and Sudden Death : Titin as a Link », Darja Kanduc ; De même 60 pentapeptides sont communs avec des protéines humaines qui, lorsqu’elles sont altérées causent des maladies vasculaires et des complications thrombotiques ! « Thromboses and Hemostasis Disorders Associated with Coronavirus Disease 2019 : The Possible Causal Role of Cross-Reactivity and Immunological Imprinting », DOI https://doi.org/10.1055/s-0041-1731068
  24. « SARS-CoV-2, the autoimmune virus Autoimmunity Reviews 19 » (2020) 102695 https://doi.org/10.1016/j.autrev.2020.102695 G. Halpert and Y. Shoenfeld
  25. Guglielmo Lucchese, Agnes Flöel, « SARS-CoV-2 and Guillain-Barré syndrome : molecular mimicry with human heat shock proteins as potential pathogenic mechanism » https://doi.org/10.1007/s12192-020-01145-6
  26. Lucchese G, Flöel A. « Molecular mimicry between SARS-CoV-2 and respiratory pacemaker neurons ». Rev. 2020;19(7):102556. doi:10.1016/j.autrev.2020.102556
  27. Kanduc, D., Shoenfeld, Y. « Molecular mimicry between SARS-CoV-2 spike glycoprotein and mammalian proteomes : implications for the vaccine ». Immunol Res 68, 310–313 (2020). https://doi.org/10.1007/s12026-020-09152-6
  28. International Covid Summit, « Pr. Robert Malone – mRNA vaccine technology fundamentals of mechanisms and risks » – ICS 2022 – IHU Marseille 30 mars 2022
    https://odysee.com/Pr.-Robert-Malone—mRNA-vaccine-technology-fundamentals-of-mechanisms-and-risks
  29. Gat, I, Kedem, A, Dviri, M, et al. « Covid-19 vaccination BNT162b2 temporarily impairs semen concentration and total motile count among semen donors ». Andrology. 2022; 10: 1016– 1022. https://doi.org/10.1111/andr.13209
  30. Harb, J.; Debs, N.; Rima, M.; Wu, Y.; Cao, Z.; Kovacic, H.; Fajloun, Z.; Sabatier, J.-M. « SARS- CoV-2, Covid-19, and Reproduction : Effects on Fertility, Pregnancy, and Neonatal Life ». Biomedicines 2022, 10, x. https://doi.org/10.3390/xxxxx
  31. Solis O, Beccari AR, Iaconis D, Talarico C, Ruiz-Bedoya CA, Nwachukwu JC, Cimini A, Castelli V, Bertini R, Montopoli M, Cocetta V, Borocci S, Prandi IG, Flavahan K, Bahr M, Napiorkowski A, Chillemi G, Ooka M, Yang X, Zhang S, Xia M, Zheng W, Bonaventura J, Pomper MG, Hooper JE, Morales M, Rosenberg AZ, Nettles KW, Jain SK, Allegretti M, Michaelides M. « The SARS-CoV-2 spike protein binds and modulates estrogen receptors ». bioRxiv [Preprint]. 2022 May 23:2022.05.21.492920. doi: 10.1101/2022.05.21.492920. PMID: 35665018; PMCID: PMC9164441.
  32. https://www.aimsib.org/2021/05/09/vacciner-les-femmes-enceintes-contre-la-covid-19
  33. https://retractionwatch.com/2021/11/16/co-author-of-paper-claiming-covid-19-vaccines-linked-to-miscarriage-says-hes-retracting-it ; « Spontaneous Abortions and Policies on COVID-19 mRNA Vaccine Use During Pregnancy », Aleisha R. Brock, Simon Thornley
  34. Classen JB. « COVID-19 RNA Based Vaccines and the Risk of Prion Disease ». Microbiol Infect Dis. 2021; 5(1): 1-3. (Prion-disease-risk)
  35. CS, N. ., Shaikh, S. B., & NU, S. (2022). « Elucidation of the Shared Pathophysiology between Diabetes and COVID-19 ». Bangladesh Journal of Medical Science, 21(1), 19–23. https://doi.org/10.3329/bjms.v21i1.56323
  36. Mishra A, Ghosh A, Dutta K, Tyagi K, Misra A. « Exacerbation of hyperglycemia in patients with type 2 diabetes after vaccination for COVID19 : Report of three cases ». Diabetes Metab Syndr. 2021 Jul-Aug;15(4):102151. doi: 10.1016/j.dsx.2021.05.024. Epub 2021 May 25. PMID: 34186339; PMCID: PMC8143905. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8143905/
  37. Liu, J., Wang, J., Xu, J. et al. « Comprehensive investigations revealed consistent pathophysiological alterations after vaccination with COVID-19 vaccines ». Cell Discov7, 99 (2021). https://doi.org/10.1038/s41421-021-00329-3
  38. Rahban,M.;Stanek,A.; Hooshmand, A.; Khamineh, Y.; Ahi, S.; Kazim, S.N.; Ahmad, F.; Muronetz, V.; Samy Abousenna, M.; Zolghadri, S.; et al. « Infection of Human Cells by SARS-CoV-2 and Molecular Overview of Gastrointestinal, Neurological, and Hepatic Problems in COVID-19 Patients ». J. Clin. Med. 2021,10,4802. https://doi.org/10.3390/jcm10214802
  39. Zong, Z., Wei, Y., Ren, J. et al. « The intersection of COVID-19 and cancer : signaling pathways and treatment implications ». Mol Cancer 20, 76 (2021). https://doi.org/10.1186/s12943-021-01363-1
  40. Singh N, Bharara Singh A. « S2 subunit of SARS-nCoV-2 interacts with tumor suppressor protein p53 and BRCA : an in silico study ». Transl Oncol. 2020 Oct;13(10):100814. doi: 10.1016/j.tranon.2020.100814. Epub 2020 Jun 30. PMID: 32619819; PMCID: PMC7324311.
  41. Pérez-Mies B, Gómez-Rojo M, Carretero-Barrio I, Bardi T, Benito A, García-Cosío M, Caballero Á, de Pablo R, Galán JC, Pestaña D, Palacios J. « Pulmonary vascular proliferation in patients with severe COVID-19 : an autopsy study ». Thorax. 2021 Oct;76(10):1044-1046. doi: 10.1136/thoraxjnl-2020-216714. Epub 2021 Mar 23. PMID: 33758071; PMCID: PMC7992389.
  42. https://rumble.com/covid-vaccination-and-turbo-cancer-pathological-evidence-with-english-subtitles
  43. https://www.frontiersin.org/article/10.3389/fmed.2021
  44. PMID: 34007835,PMCID: PMC8117802, PMID: 34451859 PMCID: PMC8401863
  45. Moss, P. « The T cell immune response against SARS-CoV-2 ». Nat Immunol 23, 186–193 (2022). https://doi.org/10.1038/s41590-021-01122-w, voir aussi https://contre-pouvoir.info/2022/09/vaccins-les-nanoparticules-darnm-modifient-la-reponse-immunitaire
  46. https://www.legeneraliste.fr/en-consultation/la-varicelle-depasse-son-pic-record-de-2015
  47. « COVID-19 mRNA vaccine BNT162b2 induces autoantibodies against type I interferons in a healthy woman », https://doi.org/10.1016/j.jaut.2022.102896
  48. Voir Figure 6, tableau D de Goel RR et al. « mRNA vaccines induce durable immune memory to SARS-CoV-2 and variants of concern ». Science. 2021 Dec 3;374(6572):abm0829. doi: 10.1126/science.abm0829. Epub 2021 Dec 3. PMID: 34648302; PMCID: PMC9284784.
  49. Jiang,H.; Mei,Y.-F. « SARS–CoV–2 Spike Impairs DNA Damage Repair and Inhibits V(D)J Recombination In Vitro ». Viruses 2021, 13,2056. https://doi.org/10.3390/v13102056
  50. Murata K, Nakao N, Ishiuchi N, Fukui T, Katsuya N, Fukumoto W, Oka H, Yoshikawa N, Nagao T, Namera A, Kakimoto N, Oue N, Awai K, Yoshimoto K and Nagao M (2022) « Four cases of cytokine storm after COVID-19 vaccination : Case report ». Front. Immunol. 13:967226. doi: 10.3389/fimmu.2022.967226
  51. « Pre-exposure to mRNA-LNP inhibits adaptive immune responses and alters innate immune fitness in an inheritable fashion », Zhen Qin, Aurélie Bouteau, Christopher Herbst, Botond Z. Igyártó bioRxiv 2022.03.16.484616; doi: https://doi.org/10.1101/2022.03.16.484616
  52. « Nucleocapsid antibody positivity as a marker of past SARS-CoV-2 infection in population serosurveillance studies : impact of variant, vaccination, and choice of assay cut-off », Heather J Whitaker, Charlotte Gower, Ashley D Otter, Ruth Simmons, Freja Kirsebom, Louise Letley, Catherine Quinot, Georgina Ireland, Ezra Linley, Sonia Ribeiro, Shamez Ladhani, Jamie Lopez-Bernal, Gayatri Amirthalingam, Mary E Ramsay, Kevin E Brown medRxiv 2021.10.25.21264964; doi: https://doi.org/10.1101/2021.10.25.21264964
  53. Allen N, Brady M, Carrion Martin AI, et al. « Serological markers of SARS-CoV-2 infection ; anti-nucleocapsid antibody positivity may not be the ideal marker of natural infection in vaccinated individuals ». J Infect. 2021;83(4):e9-e10. doi:10.1016/j.jinf.2021.08.012
  54. Public Health England https://assets.publishing.service.gov.uk/Vaccine-surveillance-report-week-42.pdf
  55. https://www.reuters.com/factcheck-coronavirus-britain
  56. « Anti-nucleocapsid antibodies following SARS-CoV-2 infection in the blinded phase of the mRNA-1273 Covid-19 vaccine efficacy clinical trial », Dean Follmann, Holly E. Janes, Olive D. Buhule, Honghong Zhou, Bethany Girard, Kristen Marks, Karen Kotloff, Michaël Desjardins, Lawrence Corey, Kathleen M. Neuzil, Jacqueline M. Miller, Hana M. El Sahly, Lindsey R. Baden doi: https://doi.org/10.1101/2022.04.18.22271936
  57. https://www.theblaze.com/horowitz-record-infections-in-super-vaxxed-uk-seniors-as-double-vaxxed-show-negative-efficacy-against-covid-death, de la Nouvelle-Zélande et de l’entreprise Walgreens https://www.theblaze.com/horowitz-walgreens-recorded-who-tested-positive-for-covid-and-the-results-might-surprise-you
  58. « Morbidity and Mortality Weekly Report Seroprevalence of Infection-Induced SARS-CoV-2 Antibodies » — United States, September 2021–February 2022 Kristie E.N. Clarke, MD1; Jefferson M. Jones, MD1; Yangyang Deng, MS2; Elise Nycz, MHS1; Adam Lee, MS2; Ronaldo Iachan, PhD2; Adi V. Gundlapalli, MD, PhD1; Aron J. Hall, DVM1; Adam MacNeil, PhD1 https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/71/wr/mm7117e3.htm
  59. https://www.dovepress.com/hepatitis-c-virus-reactivation-following-covid-19-vaccination—a-case–peer-reviewed
  60. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/bjh.17947, DOI 10.1111/ced.14858
  61. https://www.frontiersin.org/article/10.3389/fendo.2022.840580https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8143905
  62. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/mus.27531
  63. https://www.jacc.org/doi/10.1016/j.jcin.2021.03.003
  64. https://www.jns-journal.com/S0022-510X(22)00189-7/fulltext
  65. DOI 10.1053/j.ajkd.2021.06.016
  66. https://doi.org/10.1093/ckj/sfab285
  67. https://www.mdpi.com/2076-393X/10/5/799
  68. Différentes altérations consistent alterations in hemoglobin A1c, serum sodium and potassium levels, coagulation profiles, and renal functions in healthy volunteers after vaccination with an inactivated SARS-CoV-2 vaccine. Similar changes had also been reported in COVID-19 patients, suggesting that vaccination mimicked an infection. https://www.nature.com/articles/s41421-021-00329-3 ; https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/andr.13209
  69. https://doi.org/10.1093/qjmed/hcab335
  70. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8242810/
  71. https://www.frontiersin.org/article/10.3389/fpubh.2021.756633

L’article Explications biologiques du mécanisme des effets indésirables des vaccins anti-COVID-19 est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

L’Histoire est tragique mais juste : elle nous enseigne que le mensonge ne dure pas, et que tôt ou tard les têtes des dominants finissent par rouler aux pieds des dominés

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 11:34

par Rorik Dupuis Valder

Si la logique primaire invite à s’opposer à l’administration d’un vaccin expérimental dont les effets à court et moyen terme s’avèrent, sur les personnes saines de moins de 80 ans, inefficaces voire statistiquement plus néfastes que ceux du virus dont il est censé protéger, il semble inconcevable qu’une majorité d’adultes consentants, disposant a priori de leur libre-arbitre, soit inapte à la raison ou mentalement diminuée au point d’opter « en toute conscience » pour des choix systématiquement contraires à cette logique fondamentale.

C’est pourquoi il convient sans doute d’analyser ce phénomène d’erreur de discernement massif d’un point de vue pulsionnel plutôt que cognitif. En effet, l’absurdité apparente des situations sociales que nous connaissons et les dérives totalitaires qu’elle abrite doivent se comprendre, plus largement, par une forme d’aveuglement irrationnel né de l’allégeance idéologique à un système de croyances collectives fait de dogmes, de rites et de superstitions.

Si, anthropologiquement, le phénomène de mimétisme peut expliquer beaucoup des comportements irrationnels observables en société, il en va aussi manifestement, à échelle individuelle, d’une certaine fragilité commune, pouvant résulter d’évènements traumatiques non résolus de l’enfance (violences subies, négligences, situations d’emprise…), propres à altérer les facultés de jugement normalement attendues de l’individu. Et lorsqu’on connaît le caractère viral de la violence, on peut en mesurer l’étendue des dégâts collatéraux sur la collectivité… Quoiqu’une personne ayant déjà subi l’abus soit conséquemment mieux dotée, par principe d’immunisation, pour déceler précisément les abus – sauf si elle s’est auto-condamnée, plus ou moins inconsciemment et par l’expression d’une névrose, à être une victime permanente…

Le covidisme, religion du progrès déraisonné et de l’impossible risque zéro, se sert, par la voix de prédicateurs politiques et médiatiques, d’une science intéressée voire mensongère comme émetteur de droits et devoirs nouveaux ; c’est en cela qu’il doit être considéré telle une vaste expérimentation de contrôle social, son envergure mondiale inédite ayant été rendue possible par les phénomènes de globalisation et d’internationalisation des institutions, particulièrement celles de santé publique. On l’a vu, l’OMS aura joué un rôle capital dans l’uniformisation malheureuse des décisions, aussi inconséquentes fussent-elles, l’incompétence apparente des gestionnaires étant alors un prétexte au sadisme concerté des commanditaires…

Ces choix induits, individuels et collectifs, validant un néo-totalitarisme qu’on pensait jusque-là réservé à la littérature de science-fiction, pourraient simplement s’expliquer par la mésinformation généralisée dont sont victimes des populations entières – du fait d’une mainmise proprement mafieuse sur les canaux d’information les plus populaires – autant que par leur relative incapacité, tout du moins en régime dit démocratique, à prêter au pouvoir des intentions malveillantes.

Aux sceptiques du raisonnement rappelons que le conflit d’intérêts et le complot – plus ou moins sophistiqué, plus ou moins idéologisé – sont, depuis l’Antiquité et la politisation du monde, le cœur de l’hégémonie et du maintien d’une élite illégitime au pouvoir, les manœuvres prédatrices de celle-ci relevant juridiquement, au mieux de la criminalité en bande organisée, au pire du crime contre l’humanité ; les sourires et les attitudes décontractées n’ayant rien de nécessairement disculpant… Admettre la perversité comme moyen désespéré de domination des hommes sur les hommes, demande certes un peu de courage personnel, mais aussi un peu de culture historique – sinon une certaine sensibilité psychologique.

Or comment justifier précisément pareille entreprise de régression spectaculaire des principes démocratiques et de telles atteintes à nos libertés fondamentales chèrement acquises si ce n’est par une volonté de nuire organisée des autorités en place ?

Au-delà de la simple crédulité citoyenne et du mimétisme grégaire, c’est peut-être de sous-éducation à l’esprit critique qu’il s’agit là, l’École comme le média d’autorité ayant largement œuvré pour la disqualification de la libre-pensée et du journalisme alternatif – un terme résume cette confiscation du pouvoir informatif au service d’un projet totalitaire : celui de « propagande » -, quand l’institution judiciaire, par la loi d’exception, criminalisait l’indépendance investigatrice, allant même jusqu’à élargir grossièrement la notion de délit d’opinion à des questions devenues trop embarrassantes pour un pouvoir corrompu en passe d’être totalement démasqué.

En France notamment, le premier confinement et l’interdiction des rassemblements sous le prétexte épidémique – qui n’étaient, sans autre forme de procès, que le viol étatique des libertés fondamentales de circulation et de réunion – allaient stopper net le mouvement pré-révolutionnaire des Gilets jaunes sur le point de se radicaliser pour gagner en efficacité. Notons que l’« état d’urgence » et le fameux « principe de précaution » sont des notions de gestion publique bien arrangeantes, et moralement imparables, pour une autorité abusive en difficulté, alors qu’on commence à éduquer le peuple aux nécessités de la désobéissance civile.

Ainsi, le sujet lambda enfile machinalement son masque comme on porte un grigri, parce qu’il le reconnaît sur le visage de ses congénères, parce que la télévision l’y oblige, et enfin parce qu’il s’expose à une amende de police ou à la discrimination sociale dans le cas contraire, sans pour autant oser questionner le bien-fondé scientifique ni même la légalité d’une telle injonction – et c’est bien là la plus dangereuse des maladies : la croyance. Celle-là même qui méprise, de ses dogmes et de ses manies, la raison et l’échange. Question : au-delà de l’héritage éducatif, familial ou même pathologique, au-delà de l’emprise médiatique dont elle pourrait être la manifestation, la croyance tient-elle de la lâcheté ordinaire, de l’ignorance effective ou de la faiblesse réflexive ?

Comble du chantage aux droits pratiqué par un gouvernement de détestables communicants, avec l’instauration du « pass sanitaire » on a tout bonnement interdit aux personnes non vaccinées l’accès à l’hôpital public, leur refusant le plus élémentaire des droits, celui de se faire soigner ! On les a même empêchés de travailler, d’entrer dans certains commerces alimentaires ou dans les maisons de retraite où leurs aïeux les attendaient ! Que dire de cette manie intrusive des tests, dans une société du contrôle et de la validation où disparaît tout principe de secret médical ou tout droit à la marginalité ? Que dire de l’obligation traumatisante faite aux enfants de se bâillonner de longues journées de classe sous le prétexte fallacieux de « protection », dans un climat épouvantable de suspicion ? Fascinant comme on aura grossièrement sacrifié le sacro-saint égalitarisme républicain pour un régime de répression hygiéniste…

Et, dans l’application des lois scélérates de l’ostracisme sanitaire, on pouvait malheureusement compter sur le zèle et la bêtise exécutive de ceux qu’on taxait bien à propos de « collaborationnisme », ces petits délateurs de service qui n’ont en réalité jamais quitté la classe de l’école maternelle et, pour l’illusion d’un privilège, croient encore s’assurer les faveurs de l’autorité en balançant misérablement leurs camarades les plus courageux devant l’injustice. Je m’étonne d’ailleurs qu’une telle politique ségrégationniste n’ait pas généré plus de tension sociale. Français, où étiez-vous ? Élus d’opposition, où étiez-vous ? Avez-vous la mémoire si courte ?

Outre cette lamentable campagne de propagande gouvernementale pour attardés mentaux, présentant les injections à répétition d’une substance inconnue et conçue à la hâte comme des actes de citoyenneté ordinaires en faveur du Bien, il n’y avait qu’à voir le ton menaçant, souvent insultant, l’air hystérique et épouvantablement arrogant qu’employaient les partisans attitrés de la vaccination anti-Covid pour comprendre que le message tenait plus de l’endoctrinement désespéré que du simple conseil de salubrité publique… Tout aussi grotesque et infantilisant que la mise en scène de ministres et autres courtisans impopulaires qu’on pique à l’eau de mer devant les caméras, ou encore les leçons de virologie de quelques sous-artistes dépassés qui s’improvisent sottement hommes-sandwiches des laboratoires pour l’occasion ; alors qu’on prescrit dans une bonne partie du monde non-aligné un traitement efficace et peu coûteux à base d’hydroxychloroquine notamment. Faut-il avoir honte pour eux ?

D’un point de vue politique, le covidisme peut être analysé comme une extension totalitaire du consumérisme dans la mesure où il entend fabriquer et imposer de la même façon des besoins artificiels de conformité et d’appartenance chez des groupes d’individus afin de mieux en maîtriser les comportements en société, à cette différence constitutive qu’il relève du domaine universel de la santé. En politisant la médecine, on a fait de l’intérêt général un dangereux motif de répression idéologique.

Cependant, à l’heure de l’Internet, l’information indépendante reste ouverte à tous. C’est pourquoi, par notre foi en l’humain, nous préférerons y voir des victimes soumises aux mécanismes psychopathologiques de la peur, et par là même sujettes à toutes sortes d’habitus et de pratiques rituelles relevant de la superstition. Croire, c’est faire le choix d’un confort artificiel lorsque savoir vous met en danger, lorsque la réalité est trop « impensable » pour être admise par le courage et l’humilité.

Passé le stade de la sidération, on peut synthétiser ainsi les différents registres d’une peur protéiforme à l’origine de tels choix incohérents : de façon primaire, la peur de la maladie et de la mort, et de façon secondaire la peur de la sanction et de l’exclusion.

Il y a une autre option que j’ose à peine évoquer ici, tant son essentialisation serait décourageante pour le philanthrope obligé que je suis : en une première lecture émotive des évènements on pourrait dire des gens qu’ils sont, dans une certaine mesure, proprement volontaires, c’est-à-dire suffisamment masochistes pour se complaire dans une forme de complicité perverse en prenant part au jeu morbide de leurs bourreaux, où les privilégiés sont les plus serviles, où la délation est un devoir et l’honnêteté une faute. Mais cette option implique qu’on voie en l’homme un être fondamentalement mauvais, inapte à la résilience, ce qui est difficilement soutenable pour celui qui n’a pas fait le choix de l’ermitage…

Avec un peu de hauteur, prenons enfin l’exemple de l’Afrique : si le terrorisme viral et la dictature vaccinale n’ont pas pris sur le continent, c’est précisément parce que les Africains, au-delà d’être majoritairement préoccupés par la survie alimentaire plutôt que sociale – l’hygiénisme étant le loisir du riche -, sont désormais coutumiers des expérimentations des laboratoires sur cobayes humains, entre autres manœuvres et exactions génocidaires d’un capitalisme déshumanisé. On peut dire en substance que l’Africain, par son expérience quotidienne des régimes autocratiques et sa connaissance des abus coloniaux, a naturellement développé une défiance généralisée vis-à-vis des institutions et du discours officiel : « on ne la lui fait plus ».

Paradoxalement, ce sont nous, Occidentaux, qui sommes les plus dangereusement naïfs, car ayant été habitués au progrès tous azimuts sans avoir pu en faire une critique suffisamment puissante, aveuglés que nous étions par le confort moderne, nous voilà maintenant livrés, sans exception, aux mêmes prédateurs du mondialisme sauvage.

La question qui mérite désormais d’être traitée au sujet de la crise du Covid est la suivante : à qui profiterait donc le crime ? C’est ici que les hypothèses divergent quelque peu et nous devons nous nourrir des recherches, témoignages et réflexions de tous, pour aboutir à une réponse suffisamment précise et étayée. S’agirait-il là d’une opération de bioterrorisme initiée par le pouvoir atlantiste prêt à tout pour maintenir son influence ? D’un spectacle d’asservissement des peuples et de destruction des économies nationales commandé par une oligarchie satano-mondialiste au sommet de sa corruption ? D’une affaire de gros sous pour la toute-puissante industrie pharmaceutique ? D’une entreprise criminelle de régulation démographique in vivo au vu de l’épuisement des ressources ?

Ou devrait-on comprendre plus prudemment la chose comme une vaste opération de conditionnement des populations – notamment par l’acceptation forcée du confinement généralisé, d’absurdes diktats sanitaires et de l’injection publique – en vue de nouvelles réjouissances liberticides à venir ?

L’Histoire est tragique mais juste : elle nous enseigne que le mensonge ne dure pas, et que tôt ou tard les têtes des dominants finissent par rouler aux pieds des dominés, avant que ces derniers ne se choisissent, par besoin puéril d’autorité, de nouveaux maîtres… À moins que l’on décide de vivre en êtres libres, avec pour seule contrainte le respect de l’autre et comme idée de progrès ultime l’espoir retrouvé en l’Homme. C’est en nous débarrassant de toute croyance, par la culture et le mérite de la pensée, et en réapprenant à nous faire confiance, que nous y parviendrons. Utopique ? Non, cela dépend strictement de chacun : à l’âge adulte, nous sommes tous égaux devant la responsabilité de l’utopie.

L’article L’Histoire est tragique mais juste : elle nous enseigne que le mensonge ne dure pas, et que tôt ou tard les têtes des dominants finissent par rouler aux pieds des dominés est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

La capacité des vaccins Covid à réactiver les virus et les maladies

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 11:33

De nouvelles preuves indiquent qu’il existe une forte corrélation entre le #COVID19, ses #vaccins apparentés, et la réactivation d’autres #virus ayant infecté l’hôte antérieurement

La capacité des vaccins Covid à réactiver les virus et les maladies

De nouvelles preuves indiquent qu'il existe une forte corrélation entre le #COVID19, ses #vaccins apparentés, et la réactivation d’autres #virus ayant infecté l’hôte antérieurement ⤵https://t.co/l6kbH6IKsY pic.twitter.com/WusWsSXmqq

— Epoch Times France (@EpochTimesFR) November 30, 2022

L’article La capacité des vaccins Covid à réactiver les virus et les maladies est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

🏠Immobilier US : L’épicentre d’une grande Crise à venir ?

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 11:31

Dans le contexte géopolitique et économique actuel, les observateurs qui guettent les signes d’une prochaine entrée en récession de la première puissance mondiale sont nombreux.

Cette récession américaine se fait attendre, nous vous en parlions ici même déjà, l’année dernière, et il se trouve qu’elle se montre plus difficile à appréhender que prévu.

Malgré un endettement inégalé, par aucun autre pays du monde dans toute l’histoire de l’humanité, malgré l’inflation qui continue de monter après une pause en juillet, malgré la hausse des taux directeurs, malgré une bulle sur les marchés financiers, rien ne paraît rompre le dynamisme américain, pas même un enchaînement de phénomènes climatiques extrêmes[1] ou des tensions commerciales avec l’autre superpuissance, la Chine.

  • 2.3 % avant la pandémie, – 3,4 pendant, et + 5.7 juste après, on pourrait quasiment dire qu’il ne s’est rien passé.

Mais 2022 est une année exceptionnelle, à bien des égards.

Depuis le 1er janvier, tout a changé, à commencer par l’activité économique des Etats-Unis, qui recule cette fois, à la surprise générale.

Trou d’air dans l’économie américaine ! Enfin, elle ploie sous la conjoncture !

Plusieurs causes sont à l’origine du phénomène, mais est-ce un signe de récession ?

Pour en savoir plus, il y a un autre paramètre à observer, un secteur dont les évolutions ont toujours précédé les crises économiques ou financières majeures aux Etats-Unis : c’est l’immobilier.

Si l’immobilier américain va, tout va, l’immo US, c’est 15 à 18 % du PIB annuel, c’est le canari dans la cage, c’est l’indicateur ultime de la bonne santé de l’Amérique.

Maintenant que la crise est passée, que les taux remontent, et que l’inflation grignote le pouvoir d’achat des américains, l’immobilier devrait naturellement baisser, et pourtant, contre toute attente, les prix continuent de grimper, et la question n’est plus de savoir quand ils vont se stabiliser, mais plutôt comment ?

Atterrissage en douceur ou correction brutale ?

La question est cruciale car si l’immobilier US craque trop vite, la récession sera inévitable, et voilà pourquoi les Etats-Unis sont actuellement le centre de beaucoup de discussions dans les couloirs de la finance.

L’article 🏠Immobilier US : L’épicentre d’une grande Crise à venir ? est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

D’autres infos au sujet de l’arnaque crypto. « Il y a un pigeon qui naît chaque minute »

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 09:49

Par Moon of Alabama – Le 29 novembre 2022

L’escroquerie crypto FTX continue de faire des vagues.

Yves Smith partage quelques remarques sur Sam Bankman-Fried, l’homme de paille de cette fraude :

Votre serviteur doit admettre que si SBF participe à la conférence du New York Times Dealbook le 30 comme prévu, cela indiquerait soit que son jugement est gravement altéré et qu’il ignore les conseils juridiques, soit qu’il a de bonnes raisons de croire que le risque qu’il soit poursuivi est extrêmement faible. Compte tenu de la nuée d’articles de presse qui sont d’une légèreté déconcertante envers cet arnaqueur en passant sous silence les faits gênants, comme l’ »emprunt » de plus de 3 milliards de dollars par SBF qui semble s’être volatilisé (voir ci-dessous), il est permis de penser que les efforts du district sud de New York pour monter un dossier à charge ne sont pas sérieux.

Attention, l’affaire n’est pas terminée tant que la grosse dame n’a pas chanté. Ce qu’il a fallu contre la très branchée Elizabeth Holmes, c’est un reportage tenace du Wall Street Journal, qui a refusé de reculer face aux menaces brutales de l’avocat vedette David Boies (et malgré, ou peut-être parce que Rupert Murdoch avait investi 125 millions de dollars dans Theranos). Il y a beaucoup d’argent de la Silicon Valley dans le projet crypto-monnaie. Une exposition complète ou même partielle mais révélatrice de ce qui s’est passé à FTX et Alameda pourrait facilement jeter un doute justifié sur l’ensemble de l’écosystème.

Le New York Times et d’autres grands sites d’information couvrent les coupables de l’affaire FTX :

Un article sur les interconnexions entre la bourse de Bankman-Fried (FTX) et la société d’investissement qu’il contrôlait (Alameda) a minimisé l’illégalité flagrante de ses transactions avec les fonds des clients. Selon le Times, « le besoin d’Alameda de disposer de fonds pour gérer ses activités de négociation était l’une des principales raisons pour lesquelles M. Bankman-Fried a créé FTX en 2019. Mais la façon dont les deux entités ont été mises en place signifie que les problèmes d’une unité ont secoué l’autre lorsque les prix de la crypto ont commencé à chuter au printemps. »

Ce n’est pas du tout ce qui s’est passé. Lorsque les clients ont réclamé leur argent, Fried ne l’avait plus, car il l’avait utilisé et perdu, illégalement, pour ses propres transactions.

Et ce n’est pas tout. Pour moi, la partie la plus flagrante de l’histoire de FTX est l’utilisation de « jetons«  qui étaient essentiellement des sortes de tickets de réduction que l’on pouvait acheter pour négocier à de meilleures conditions :

Pour comprendre exactement ce qui s’est passé à FTX, il faut comprendre les jetons qu’ils ont lancés ou avec lesquels ils se sont associés. En 2019, FTX a lancé FTT, un jeton de l’écosystème Ethereum qui représentait une réduction des frais d’échange et offrait des réductions aux traders qui le détenaient. Il s’agit du même modèle que celui utilisé par Binance pour lancer son jeton en 2017. Les jetons seraient rachetés sur le marché avec une partie des bénéfices d’échange sur une base régulière, offrant un retour aux investisseurs.

Une énorme partie des jetons FTT était détenue dans le bilan de FTX en tant qu’actif.

Pensez à une épicerie qui offrirait un ticket de réduction à 10 $ pour ses clients réguliers. Le ticket leur donne 15% de réduction sur leur prochain achat de 100$. La vente totale de billets de réduction est limitée à 50 billets. Les personnes qui n’ont pas obtenu de billet en découvrent la valeur et commencent rapidement à les acheter pour 12,50 $.

Mais l’épicerie FTX n’a pas seulement imprimé les 50 tickets de réduction qu’elle avait prévu de vendre mais un total de 50 000 tickets de réduction. Elle affirme alors que les 49 950 billets multipliés par le prix du marché à 12,50 $ le billet représente 624 375 $ d’actifs soutenant l’entreprise. L’épicier s’adresse ensuite à une banque pour obtenir un prêt en argent réel de 500 000 dollars, en offrant ces actifs imprimés en garantie. L’argent qu’il obtient est ensuite utilisé pour financer son grand style de vie.

FTX a fait pire que ça :

Les jetons de l’écosystème Solana, que FTX a contribué à lancer, sont encore plus flagrants. La fuite du bilan de la société montre que FTX détenait d’importantes participations dans Serum, Maps et Oxy.

Il montre que les jetons Serum y sont inscrits comme un actif de 2,2 milliards de dollars. La capitalisation boursière disponible à l’époque était pourtant inférieure à 500 millions de dollars.

Nous n’en sommes pas sûrs, mais il semble probable que des prêts ont été contractés, garantis par les FTT et d’autres jetons mineurs.

Essentiellement, il semble que SBF ait créé sa propre monnaie à partir de ces jetons et qu’il ait ensuite contracté des prêts en dollars US contre cette monnaie auprès de quiconque voulait bien lui offrir.

Cette dernière phrase décrit l’essence du schéma de Ponzi crypto, y compris le bitcoin. Il est construit sur l’hypothèse que des choses sans valeur peuvent être converties en quelque chose de valeur. Eh bien, comme P.T. Barnum a pu le dire : « Il y a un pigeon qui naît chaque minute. » Les bitcoins et autres jetons deviennent des « actifs » parce qu’un jour ou l’autre, un pigeon paiera de l’argent réel pour les acquérir.

L’astuce Bankman-Fried ne peut fonctionner que lorsque les prêteurs ne se soucient pas vraiment de la garantie, car ils pensent que l’épicerie se porte bien :

Et pourquoi les prêteurs Crypto n’offriraient pas de prêts à FTX contre n’importe quelle garantie offerte ?

FTX était la bourse à la croissance la plus rapide de l’histoire de l’industrie. Il avait des investisseurs prestigieux. Son PDG dépensait de l’argent en publicité et en dons politiques. Il semblait assuré que FTX était assez rentable pour rembourser ses emprunts.

Les prêteurs étaient tous des pigeons.

Il y a aussi beaucoup de pigeons en Ukraine.

Jusqu’au 15 novembre, quatre jours après la faillite officielle de FTX, le site officiel https://aid-for-ukraine.io/ ressemblait encore à ceci :

Agrandir – Aidez l’Ukraine avec des cryptos, ne nous laissez pas seul face a l’ennemi

On y trouvait le logo FTX et une citation de son fondateur et PDG Sam Bankman-Fried :

Incroyablement excité mais humble de travailler avec le ministère de la transformation digitale d’Ukraine, Everstake et d’autres pour aider aux crypto-donations pour l’Ukraine – Agrandir

Le lendemain, le logo et la citation avaient disparu :

Agrandir

Mais l’Ukraine continue de participer à l’escroquerie crypto. Elle avait prévu d’intégrer Binance, l’arnaqueur international de crypto, dans son application officielle gouvernementale. Les crypto-escrocs locaux ont protesté contre ce projet :

L’Ukraine a mis en pause son projet d’intégration du service de paiement en crypto de Binance dans l’application officielle du gouvernement après les réactions de la communauté crypto de la nation en crise.

Cette intégration est maintenant en attente pour d’abord « clarifier quelques éléments« , selon un ministre du gouvernement.

L’indignation a été provoquée par les plans du gouvernement d’intégrer le service de la plus grande bourse du monde en volume, à un moment où Binance continue de faire des affaires avec la Russie, qui a envahi l’Ukraine en février. Les bourses de crypto-monnaies du pays ne veulent pas qu’une entreprise étrangère fournisse un service qu’elles peuvent rendre aussi bien. Elles ont montré leur mécontentement en bloquant les échanges du jeton BNB de Binance sur leurs plateformes.

Binance avait intégré son processus de reconnaissance du client (KYC) dans l’application mobile ukrainienne Diia à la fin du mois d’octobre, a rapporté le média d’information crypto local, Forklog. Diia permet aux Ukrainiens de faire des copies numériques de leurs documents délivrés par l’État et des services gouvernementaux en ligne.

L’utilisation du système de Binance permettrait aux Ukrainiens de s’inscrire plus rapidement sur la bourse de crypto-monnaies en utilisant leur profil Diia, a déclaré à Forklog, Kyrylo Khomyakov, directeur général de Binance en Ukraine.

L’arnaque qu’est Binance avait soudoyé quelqu’un pour devenir la  » bourse  » de crypto la plus facilement accessible en Ukraine. L’intégration de l’application aurait attiré de nouveaux clients ukrainiens dans le système de Binance. Les entités locales de l’escroquerie crypto ont protesté contre cela :

Les bourses Kuna, WhiteBit et le service de prêt crypto Trustee Plus ont déposé une pétition auprès du président ukrainien Volodymyr Zelensky pour lui demander de bloquer l’opération. Ils ont également gelé les échanges de BNB, le jeton de Binance, sur leurs plateformes.

« Toute l’attention est maintenant sur Binance, et les échanges locaux sont contrariés« , a déclaré un entrepreneur ukrainien en crypto qui a demandé à ne pas être nommé.

Alors que Kuna, WhiteBit et Trustee sont tous officiellement enregistrés en dehors de l’Ukraine, les fondateurs et les équipes sont ukrainiens, et tous trois étaient basés dans le pays avant de se relocaliser après l’invasion de l’Ukraine.

Alors qu’ils sont en sécurité hors du pays et qu’ils ont évité la conscription, les escrocs ukrainiens veulent continuer à se régaler des fonds de leurs compatriotes. Aucune concurrence étrangère ne doit être autorisée pour cela.

Je trouve un peu étonnant que les employés du gouvernement ukrainien aient le temps de s’occuper de telles bêtises. Seraient-ils du côté des profiteurs de telles escroqueries ?

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone.

L’article D’autres infos au sujet de l’arnaque crypto. <em>« Il y a un pigeon qui naît chaque minute »</em> est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Ukraine, UE, inflation, migrants : « On est dans la haute trahison permanente ! » Florian Philippot

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 09:44

Le président du parti Les Patriotes Florian Philippot est l’invité de VA + pour commenter la sortie de son livre « Crises » ainsi que pour commenter l’actualité. Crise migratoire et manipulations politico-médiatiques autour de l’Ocean Viking, crise monétaire avec un euro plus fébrile que jamais, crise économique avec une inflation galopante et une économie réelle en souffrance à cause des coûts de l’énergie, crise de représentativité avec l’Union Européenne, crise climatique et bouffons du climat, crise à l’hôpital et soignants suspendus… Au cours de ce Grand Entretien, Florian Phiippot décrypte l’actualité et tire à boulet rouge sur les élites qui nous dirigent.

00:00:00 Introduction
00:00:55 Affaire de Fournas et Ocean Viking
00:03:55 Le RN et les motions de censure00:07:05 Le gouvernement soutien des passeurs ?
00:12:15 Lola, déjà oubliée ?
00:16:45 Gérard Collomb crache le morceau
00:19:48 Crise de l’Euro
00:23:20 La France s’appauvrit avec l’Union Européenne
00:29:15 L’armée française en déliquescence
00:30:52 Une inflation qui vient de nulle part ?
00:38:05 Ces emprunts qui plombent la dette française
00:41:38 Destruction de l’économie réelle française
00:46:55 Pénuries d’énergie à venir ?
00:49:27 Vers le pass carbone
00:54:55 Les bouffons du climat
01:00:38 Réintégration des soignants suspendus
01:03:58 Conclusion

L’article Ukraine, UE, inflation, migrants : « On est dans la haute trahison permanente ! » Florian Philippot est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Si la guerre contre la Russie c’est 10% d’inflation, une guerre contre la Chine, ce sera 30% !

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 06:55

Avertissement à tous. Je ne vends rien, aucun produit, aucun service, encore moins des cryptos, ni sur Telegram, ni WhatsApp ni ailleurs. Faites attention aux margoulins et aux usurpations d’identité. Ma photo est utilisée dans les commentaires ou ailleurs. Seul site officiel insolentiae.com et cette chaine Youtube.

Un habitant du grenier s’appelle un grenésien !! Alors mes chères grenésiennes, mes chers grenésiens c’est avec plaisir que je vous retrouve pour cette nouvelle édition du JT du grenier!!

Cette semaine je vous propose de réfléchir à la troisième guerre mondiale qui a déjà commencé.
Si je n’ai pas utilisé ce titre pour cette vidéo c’était pour ne pas être provoquant, mais j’aurais pu le faire, car la 3ème mondiale est bien là.

Une guerre mondiale n’est pas forcément et ce n’est pas non plus forcément la fin du monde comme on voudrait trop nous le faire croire.

Une guerre mondiale peut se dérouler sous vos yeux, sans même que vous ne vous en aperceviez.

C’est François Mitterrand qui en parlait de ce phénomène de guerres bien réelles, mais silencieuses.

«La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort.»

Une guerre sans mort chez nous, mais avec beaucoup de morts ailleurs.

Depuis des décennies, nous délocalisons nos productions comme nos pollutions industrielles.

Nous délocalisons également nos guerres et nos morts.

La guerre en Ukraine est une guerre par procuration jusqu’au dernier ukrainien pour que le camps des Etats-Unis puisse vaincre la Russie.

La prochaine guerre par proxi aura lieu à Taiwan et visera directement la Chine.

Les choses sont en marche.

Terribles.

Effroyables.

La 3ème guerre mondiale a déjà commencé et il est important d’en prendre conscience et de saisir l’ampleur des évènements, actuels mais aussi à venir.

Ici, encore une fois, aucune vérité absolue, mais des pistes de réflexions pour prendre de la hauteur et anticiper ce qui pourrait arriver pour vous protéger, vous, et ceux que vous aimez, ceux qui sont importants à vos yeux.

Prenez bien soin de vous.

Amicalement.

A bientôt.

Charles.

L’article Si la guerre contre la Russie c’est 10% d’inflation, une guerre contre la Chine, ce sera 30% ! est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Alerte. Dès 2023 nous serons tous obligés d’emprunter à taux variable. C’est la fin des taux fixes ?

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 06:53

Avertissement à tous. Je ne vends rien et ne vous demande jamais d’argent par Telegram, WhatsApp ou autre messagerie. Faites attention aux margoulins et aux usurpations d’identité. Ma photo est utilisée dans les commentaires. Pour vous abonner à ma lettre Stratégies c’est uniquement sur mon site officiel www.insolentiae.com

Grenésiennes et Grenésiens, voici le 6ème épisode de ce nouveau format de vidéo appelé « Bref, l’effondrement ».

Cela ne vient pas remplacer nos JT du grenier, qui vont continuer, sans montage, ni trucage et j’aurai la joie de poursuivre nos échanges du dimanche soir.

Dans cette vidéo je vous parle de la BCE qui veut mettre fin au régime dérogatoire dont bénéficie notre pays concernant les taux fixes. En effet, la norme en France est d’emprunter à taux fixe ce qui, bien évidemment sécurise les acheteurs.
Dès 2023, la BCE veut forcer la France à passer en taux variables pour tous les emprunts.
Ce serait un changement majeur. Une information que personne n’évoque et qui, pourtant, changera considérablement le quotidien de tous les Français qui financent des projets à crédits c’est-à-dire presque tout le monde au moins quelques fois dans une vie.

A noter qu’officiellement la BCE dément en disant que  » la BCE n’a pas l’intention d’imposer aux banques l’utilisation de taux variables. Les conditions de prêt sont le résultat de négociations entre une banque et ses clients, et il n’appartient pas à la BCE d’interférer dans ce processus​ ».
Et Ouest-France de préciser que la banque peut « en effet diminuer ou augmenter les taux directeurs, ce qui a une conséquence sur le taux d’emprunt des potentiels acquéreurs français, mais ne peut pas dicter aux banques la pratique de taux fixes ou variables ».

Sauf, que, une telle demande de la BCE ne passe évidemment par son rôle de fixation des taux directeurs qui n’ont rien à voir. Cela passe par les fonctions de régulations de la BCE qui peut ne pas rendre obligatoire les taux variables mais imposer des règles et des contraintes par exemple de fonds propres sur les taux variables qui seront plus favorables que les taux fixes et réduire ainsi progressivement la proportion de taux fixes par exemple.

Site de l’Union Européenne sur les fonctions et pouvoir de la BCE.
En tant qu’autorité de surveillance du secteur bancaire, la BCE a notamment pour missions l’octroi et le retrait des agréments des établissements de crédit, la garantie du respect des exigences prudentielles, la conduite des contrôles prudentiels et la participation à la surveillance complémentaire des conglomérats financiers. Elle a également pour mission de lutter contre les risques systémiques ou macroprudentiels.

Pour accomplir ses missions de surveillance, la BCE dispose de pouvoirs d’enquête (demandes d’information, enquêtes générales et inspections sur place) et de pouvoirs de surveillance spécifiques (par exemple, l’agrément des établissements de crédit). Elle peut également imposer des sanctions administratives. Par ailleurs, elle est en mesure d’exiger des établissements de crédit qu’ils renforcent leurs coussins de fonds propres.

Alors si tout cela a fuité dans la presse, ce n’est pas un hasard et seule une levée de bouclier et très fort et la défense de notre particularisme de taux fixes feront que nous sauvegarderont notre système d’emprunt protecteur.

C’est bien plus qu’un ballon d’essaie de la BCE qui vient d’être lancé et les dénégations de la Banque Centrale Européenne sont bien faibles et peu crédible, car oui, la France bénéficie bien d’un mécanisme dérogatoire qui arrive bien à échéance en 2023 et hypocrite jusqu’au bout, la BCE ne l’évoque même pas.

Partagez sans modération.

A bientôt.

Amicalement.

L’article Alerte. Dès 2023 nous serons tous obligés d’emprunter à taux variable. C’est la fin des taux fixes ? est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Exode Urbain ! Immobilier : -4.4 % dans les Yvelines, et + 15.2 % dans la Manche !

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 06:52

« L’étonnant palmarès des départements où l’immobilier baisse ou grimpe le plus » c’est le titre de cet article du Figaro Immo écrit dans une rédaction parisienne qui découvre avec une immense surprise à peine cachée que les prix baissent dans les Yvelines ou les Hauts-de Seine pour monter chez les péquenots dans la Manche ! Que nos amis manchois ne s’offusquent pas, c’est un péquenot du pays d’Ouche qui écrit ces quelques lignes, et c’est bien chez nous que les prix montent.

« Si tout le monde s’accorde à reconnaître que le marché immobilier est désormais largement orienté à la baisse, il reste encore ça et là de fortes hausses si l’on prend en compte les douze derniers mois. C’est ainsi que la start-up Ever Invest spécialisée dans l’investissement immobilier a épluché les prix affichés à travers la France pour déterminer le Top 5 des départements à la hausse et à la baisse. Tout en haut, on trouve la Vendée (+18,4 %) tirée par les achats de résidences secondaires, suivie par la Manche (+15,2 %). Cet autre département maritime présente aussi l’intérêt de ne pas être situé trop loin de la capitale et séduit un nombre grandissant d’urbains à la recherche de qualité de vie. Il faut dire aussi que les autres départements normands ont déjà beaucoup grimpé, suscitant un effet de report. »

Nous sommes face à un immense changement d’usage qui touche l’immobilier et les gens votent avec leurs pieds.

Les villes deviennent invivables de contraintes et sont hors de prix.

Le télétravail permet de se loger à moindre coût plus loin et de repeupler non pas toutes nos campagnes, mais les « campagnes » qui sont des petites et moyennes villes disposant d’une gare et d’un accès aux centres économiques.

La ville devient obsolète, et c’est une excellente nouvelle. La population française, reste en réalité très… paysanne.

Charles SANNAT

Source Le Figaro Immo ici

L’article Exode Urbain ! Immobilier : -4.4 % dans les Yvelines, et + 15.2 % dans la Manche ! est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Pour De Guindos, le vice-président de la BCE, « on continuera à augmenter les taux malgré le risque de récession ».

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 06:51

Luis de Guindos est le vice-président de la BCE, la Banque centrale européenne et il vient de nous expliquer que son institution continuerait à augmenter ses taux malgré le risque de récession !

La BCE continuera à augmenter les taux d’intérêt directeurs jusqu’à ce que l’inflation retourne vers l’objectif moyen de long terme qui fait partie du mandat de la banque centrale.

L’inflation ne doit pas en effet dépasser les 2%.

Luis de Guindos a précisé que la hausse des taux qui sera décidée en décembre dépendrait des dernières prévisions économiques en zone euro et des chiffres de l’inflation de novembre.

« Je peux vous dire que notre approche sera toujours la même, nous continuerons à augmenter les taux d’intérêt à un niveau qui nous permet de faire en sorte que l’inflation converge vers notre définition de la stabilité des prix ».

Si la dernière fois la BCE a monté le taux de 0.75 % elle devrait ne le monter cette fois que de 0.50 % ce qui mettrait les taux directeurs à +2 % alors qu’ils ne sont actuellement que de +1.5 % et que nous étions encore en territoire négatif à -0.5 % il y a quelques mois.

Toujours selon le vice-président, la BCE s’attend à un ralentissement de l’inflation au premier trimestre 2023 ou au premier semestre 2023 ce qui serait logique car le gros du choc inflationniste lié au choc énergétique en raison des arrêts des livraisons de gaz russe est derrière nous.

Derrière nous pour cette première phase.

En effet, se posera rapidement et dès le milieu de l’année 2023, lorsque les réserves de gaz seront vides la question de nouveaux approvisionnements qui sont loin d’être garantis, et avec un ajustement par les prix qui pourrait bien faire sacrément monter les prix et engendrer une deuxième vague d’inflation avec un nouveau choc énergétique en vue de la préparation de l’hiver 2023/2024.

Charles SANNAT

Source Agence de presse Reuters via boursorama.com ici

L’article Pour De Guindos, le vice-président de la BCE, « on continuera à augmenter les taux malgré le risque de récession ». est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Parler d’écologie et de RSE un iPhone à la main est une insulte à l’humanité

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 06:49

Vous savez, vous pouvez m’expliquer ce que vous voulez sur la RSE la responsabilité sociale de l’entreprise.

Vous pouvez me dire tout ce que vous voulez sur votre comportement vertueux en termes d’écologie et que vous sauvez le climat en triant vos poubelles ou en forçant les autres à manger des graines de quinoa ou de boulgour produites au-delà des océans en essayant de transformer tous les humains en poules picorrantes.

Vous pouvez hurler, bloquer la circulation, vous coller la main sur une œuvre d’art, ou encore être éco-anxieux ou plutôt éco-dépressif mais si vous le faites un iPhone à la main il vaut mieux prendre un salutaire recul et introduire un peu de nuance.

Pourquoi ?

Parce que lisez cet article des Echos intitulé « dans l’enfer de l’usine géante d’iPhone ».

Ce qui est sûr c’est qu’il ne faut pas donner des leçons de vertus aux autres quand on est si imparfait.

Il faut cesser de regarder la paille non recyclée dans l’œil du voisin sans voir la poutre des mauvais traitements infligés pour posséder un iPhone.

« Si je pouvais, je m’enfuirais », nous confie un employé de l’usine de Zhengzhou, dans le centre de la Chine, en proie à de violentes manifestations. Propriété du taïwanais Foxconn, le sous-traitant d’Apple, ce site géant tourne avec des salariés confinés de force du fait de la recrudescence des cas de Covid.

« Défendons nos droits ! » « Rendez-nous notre salaire ! » « A bas Foxconn ! » Des manifestations d’une rare violence ont éclaté dans la plus grande usine d’iPhone au monde, propriété du sous-traitant taïwanais Foxconn. Situé à Zhengzhou, au centre de la Chine, le site vit quasiment coupé du monde depuis plus d’un mois, appliquant de très strictes mesures de restriction destinées à étouffer une résurgence de cas de Covid-19. Avant l’épidémie, jusqu’à 300 000 employés travaillaient dans cette usine surnommée « iPhone City » et où est assemblée la majorité des smartphones d’Apple qui sont ensuite vendus partout dans le monde.

Des travailleurs ont voulu s’échapper des dortoirs aux premières heures de la matinée, se battant avec des gardes en combinaison blanche intégrale et tentant de se frayer un chemin entre les barricades. Une autre vidéo montre un véhicule renversé. Dans une troisième, un ouvrier à la tête ensanglantée. Sur d’autres, des hommes munis de bâtons brisent des caméras de surveillance et des fenêtres. Des forces de l’ordre semblent arriver en masse en fin de journée pour tenter de rétablir le calme.

Le risque de contracter le Covid-19 – toujours présenté comme le danger absolu dans un pays scotché à sa politique « zéro Covid » – et les conditions de vie confinée avaient déjà poussé des milliers d’employés paniqués à fuir à pied fin octobre, paralysant une partie de la production. Pour maintenir l’usine à flot, l’entreprise a offert d’importantes primes aux employés restants et tenté de recruter de nouveaux ouvriers avec l’aide des autorités locales, qui ont prêté main-forte en encourageant des anciens membres de l’Armée et des cadres du Parti communiste à rejoindre l’usine.

Comme lui, beaucoup de nouveaux employés ont été plongés dans l’isolement, forcés de vivre dans des dortoirs sommaires et de subsister avec des repas spartiates. « Je croyais que Foxconn avait fait des efforts sur le plan sanitaire mais, chaque jour, il y a de nouveaux cas de contamination », déplore-t-il. Les rares jours où il a pu travailler, il a été affecté à la gestion des nouveaux arrivants, faute de qualification.

Surtout, la rémunération n’est pas à la hauteur de ses espérances et les jours de quarantaine ne sont pas rémunérés. « Quand je suis arrivé, ils m’ont dit que je serais payé 30 yuans [4 euros] de l’heure, pour dix heures de travail par jour. Mais j’ai travaillé quatorze heures par jour et mes heures supplémentaires ne sont pas payées, affirme-t-il. »

Charles SANNAT

Source Les Echos.fr ici pour lire l’article complet

L’article Parler d’écologie et de RSE un iPhone à la main est une insulte à l’humanité est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

« Comment payer sans électricité ? En Allemagne un plan d’urgence avec du cash en cas de panne électrique ! ». L’édito de Charles SANNAT

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 06:48

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Il y a deux ans, dans mon petit coin de Normandie nous nous sommes retrouvés sans électricité un mardi matin dans la totalité de notre ville. Les commerçants, comme les supermarchés n’étaient tout simplement plus en mesure de mener leurs opérations. Il était devenu impossible d’acheter, puisqu’il était impossible de payer avec sa carte bleue.

Il y a un an, nous avons perdu la liaison Internet dans toute notre ville car quelques petits margoulins s’étaient évertués à couper le câble. Les commerçants, comme les supermarchés n’étaient tout simplement plus en mesure de mener leurs opérations. Il était devenu impossible d’acheter, puisqu’il était impossible de payer avec sa carte bleue. Pourquoi ? Parce qu’il n’y avait plus de liaison internet pour « interroger » le central visa.

Pourquoi vous parler de mes misères normandes me direz-vous ?

Simple. Pour mieux vous parler de l’Allemagne !

En effet c’est une dépêche exclusive de l’agence de presse Reuters qui nous apprend que :

L’Allemagne renforce ses plans d’urgence autour du cash pour faire face à une panne d’électricité

Je cite les « autorités allemandes intensifient leurs préparatifs pour des livraisons d’urgence d’argent liquide en cas de panne d’électricité afin de faire tourner l’économie, ont déclaré quatre personnes concernées, alors que le pays se prépare à d’éventuelles coupures d’électricité dues à la guerre en Ukraine.

Les plans comprennent la Bundesbank, la banque centrale allemande, qui stocke des milliards supplémentaires pour faire face à une augmentation de la demande, et des limites possibles sur les retraits, a déclaré l’une des personnes.

Les responsables et les banques se penchent également sur la distribution, discutant par exemple d’un accès prioritaire au carburant pour les transporteurs de fonds, ont indiqué d’autres personnes, commentant les préparatifs qui se sont accélérés ces dernières semaines après que la Russie a réduit l’approvisionnement en gaz.

Les discussions de planification impliquent la banque centrale, son régulateur des marchés financiers, la BaFin, et de multiples associations du secteur financier, ont déclaré les personnes, dont certaines ont parlé sous couvert d’anonymat de plans qui sont restent confidentiel et sont en cours d’élaboration.

Bien que les autorités allemandes aient publiquement minimisé la probabilité d’une panne d’électricité, les discussions montrent à quel point elles prennent la menace au sérieux et à quel point elles ont du mal à se préparer à d’éventuelles pannes de courant dévastatrices causées par la flambée des coûts de l’énergie ou même par un sabotage.

L’accès à l’argent liquide est une préoccupation particulière pour les Allemands, qui apprécient la sécurité et l’anonymat qu’il offre, et qui ont tendance à l’utiliser plus que les autres Européens.

Environ 60 % des achats quotidiens sont réglés en espèces, selon une étude récente de la Bundesbank qui a révélé que les Allemands retiraient en moyenne plus de 6 600 euros par an, principalement aux distributeurs automatiques.

En cas de panne d’électricité, les responsables politiques pourraient envisager de limiter le montant des retraits d’argent liquide, a déclaré l’une des personnes interrogées.

Si l’une des faiblesses mise en évidence par la planification concerne les entreprises de sécurité qui transportent l’argent de la banque centrale vers les distributeurs automatiques et les banques, la réalité est bien plus complexe.

Les distributeurs automatiques marchent à l’électricité.

Les caisses enregistreuses marchent à l’électricité, de même que les frigos des supermarchés, que les pompes des stations services, de même que celle du service des eaux, ou encore les transports en commun sans même parler des voitures électriques qui par définition marchent à l’électricité !

Si l’on y pense bien, avoir un plan d’urgence pour distribuer du cash et rendre prioritaire l’accès aux pompes aux convoyeurs de fonds peut sembler une bonne idée, mais qui dans la vraie vie ne tiendra que le temps d’un instant. Les pompes ne marcheront pas faute d’électricité et les billets de banques ne seront pas distribués.

Sans électricité et sans pétrole, nos villes ne tiennent pas. Une ville de plusieurs millions d’habitants, sans réseaux d’eau, sans approvisionnement, sans congélateur ou chaîne du froid, sans transport en commun n’est tout simplement plus vivable.

Nos villes, tentaculaires, sont les filles de « l’oléocène », l’âge du pétrole et de l’énergie abondante et pas chère.

Avant la révolution industrielle, il n’y a jamais eu de ville dépassant le million d’habitants pour la simple et bonne raison qu’une telle ville n’est pas soutenable sans une profusion de dépenses d’énergie.

Si disposer d’une réserve d’urgence d’espèces est une bonne idée, en cas d’extinction de l’électricité, la réalité c’est que personne n’est prêt. Pas un seul gouvernement. Encore moins dans une société qui est presque partout désormais totalement digitalisée.

Je ne vous parle pas d’une panne de quelques heures, mais dans le cas d’une panne de plusieurs jours, alors ce sera compliqué, très compliqué pour tous les citadins qui y seront confrontés.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

L’article « Comment payer sans électricité ? En Allemagne un plan d’urgence avec du cash en cas de panne électrique ! ». L’édito de Charles SANNAT est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

L’Allemagne se prépare à des livraisons d’argent liquide d’urgence en cas de panne d’électricité!La Bundesbank prévoit de stocker des milliards d’euros pour faire face à une hausse de la demande alors que le gouvernement envisage de limite

Par : Planetes360 — 30 novembre 2022 à 06:43

L'Allemagne se prépare à des livraisons d'argent liquide d’urgence en cas de panne d'électricité!
La Bundesbank prévoit de stocker des milliards d’euros pour faire face à une hausse de la demande alors que le gouvernement envisage de limiter les retraits d'argent liquide. pic.twitter.com/KYQ9taK3Q0

— Franck Pengam (Géopolitique Profonde) (@FranckPengam) November 29, 2022

L’article L’Allemagne se prépare à des livraisons d’argent liquide d’urgence en cas de panne d’électricité!<br>La Bundesbank prévoit de stocker des milliards d’euros pour faire face à une hausse de la demande alors que le gouvernement envisage de limiter les retraits d’argent liquide. est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

VIDEO : Cela pourrait changer votre retraite ! Agissez maintenant

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 17:17

Cher lecteur,

Si vous lisez ces lignes…

… c’est que vous ne faites pas encore partie des dizaines de milliers d’Américains qui ont visionné cette vidéo révolutionnaire, une vidéo qui pourrait bouleverser votre retraite…

Pour y remédier, il vous suffit de cliquer sur ce lien et ainsi faire partie des tout premiers Français à visionner ce petit clip…

Dans deux minutes, vous aurez découvert une technique gardée extrêmement confidentielle par Wall Street et qui pourrait vous permettre de verrouiller :

Plus de 3000 € par mois.

Est-ce que vous vous rendez compte de ce que cela pourrait changer pour votre retraite ?

N’attendez pas…

Cliquez ici maintenant…

Yann Boutaric

L’article VIDEO : Cela pourrait changer votre retraite ! Agissez maintenant est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

RETRAITE ! Préparez vous avant qu’il ne soit trop tard

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 17:17

Cher(e) abonné(e),

Je pense ne pas me tromper en disant que, vous aussi, vous ramasseriez un billet rose si vous en trouviez un dans la rue.

Après tout, ce n’est pas tous les jours que l’on a une telle veine !
Et si je vous disais qu’entre le moment où j’ai commencé à écrire cette phrase et celui où je la termine, j’ai empoché 500€… Vous ne me croiriez pas, n’est-ce pas ?

Et pourtant c’est bien le temps qu’il vous faut passer chaque semaine pour obtenir une telle somme, voire plus…

Et il ne s’agit pas d’un billet tombé du ciel, loin de là.

Cliquez pour découvrir comment James Altucher peut vous faire gagner jusqu’à 3000€ par mois…

C’est plus que la retraite moyenne des Français ! Et ce sans bouger de votre canapé.

Si j’avais une telle opportunité, je ne la laisserais certainement pas filer.

Découvrez la Masterclass de James Altucher pour profiter de cette occasion et ainsi viser un capital régulièrement sans se prendre la tête.

Cordialement,

Olivier Cros

PS : Il ne reste plus que quelques places pour accéder à la Masterclass. N’attendez pas qu’il soit trop tard !

Cliquez ici pour en profiter.

L’article RETRAITE ! Préparez vous avant qu’il ne soit trop tard est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

« Si votre banque fait faillite, vous aurez très peu de chances de récupérer votre épargne »

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 17:17

Par Franck Pengam – Géopolitique Profonde

Cher lecteur,

La nuit du 26/10/2022 a été décisive.

La BCE a déclaré qu’une récession est inévitable.

Les banques centrales du monde entier ont augmenté leurs taux d’intérêt avec un degré de synchronisation jamais observé au cours des 50 dernières années.

La question n’est plus de savoir si, mais quand cela va se passer.

Les prédictions annoncent une récession pour fin 2022…

Nous ferons partie des premiers touchés en Europe (avec l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie).

Qu’elles vont en être les conséquences ?

  • Une économie qui tourne au ralenti.

Ce qui va provoquer une baisse du pouvoir d’achat, et donc une inflation importante.

  • La faillite de nombreuses entreprises

Cela va mettre beaucoup de personnes au chômage et donc une France plus endettée.

  • Le risque de perdre votre épargne

Ce qui pourrait devenir votre pire cauchemar, voir les économies d’une vie parties en fumé.

Les conséquences en seront dévastatrices.

Dans le meilleur des cas, votre épargne perdra une grosse partie de sa valeur, 

Et dans le pire des cas, vous perdrez la totalité de vos fonds.

Contrairement à ce que vous pouvez penser, l’argent que vous possédez en banque n’est pas en sécurité.

Les banques se cachent derrière le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution (autrement dit le FGDR). 

En théorie, si une banque fait faillite, elle pourra grâce au FGDR vous rembourser l’intégralité de votre fonds s’ils ne dépassent pas les 100 000 €.

Mais malheureusement…

Leur promesse n’est pas applicable.

Quand on sait que le FGDR est censé garantir un total de 1 350 milliards d’euros avec seulement 6,106 milliards de ressources…

L’écart entre leur promesse et la réalité est de l’ordre de 200 fois moins d’argent disponible.

Si votre banque fait faillite, vous aurez très peu de chances de récupérer votre épargne.

Et je ne vous parle pas de leur taux de rémunération… 

Qui est 10 fois moins important que l’inflation. 

Nous n’avons plus d’autre choix que de protéger notre patrimoine. 

Il est nécessaire d’agir vite, 

Et de se débancariser en suivant un plan en 5 étapes afin de sortir vainqueur de cette crise économique.

Ce plan vous permettra de dépasser l’inflation en fructifiant votre épargne. 

Ces 5 étapes vous permettront une diversification optimale afin de posséder une épargne saine et sans risque.

>> Cliquez ici pour sortir du Système

Amicalement,

Franck Pengam | Fondateur de Géopolitique Profonde.

L’article « Si votre banque fait faillite, vous aurez très peu de chances de récupérer votre épargne » est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Les Remèdes Naturels qu’«ILS» ne veulent pas que vous connaissiez

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 17:16

​​

Ce livre est la traduction du célèbre livre «Natural Cures « THEY » don’t want you want you to know about», N°1 des Meilleures Ventes au New York Times (pendant 26 semaines d’affilée), qui s’est vendu à plus de 26 Millions d’exemplaires dans le monde et qui lève le voile sur Les Remèdes Naturels qu’«ILS» ne Veulent Pas que Vous Connaissiez.
Kevin Trudeau est un homme d’affaires américain, auteur à succès et défenseur des droits à la liberté d’expression. Il a décidé de quitter le milieu des initiés pour lever le rideau sur la vérité…

Êtes-vous conscient que l’écrasante majorité de ce que vous mangez chaque jour vous empoisonne? Saviez-vous que la profession médicale, en partenariat avec l’industrie pharmaceutique, a un énorme intérêt à vous garder malade plutôt qu’en bonne santé? Vous rendez-vous compte que le Gouvernement Fédéral fait tout ce qui est en son pouvoir pour garder tout cela secret?

Les Remèdes Naturels qu’«ILS» ne Veulent Pas que Vous Connaissiez est un véritable manuel de santé qui nous dévoile notamment:
– Les petits secrets cachés des gouvernements
– Comment le système nous manipule
– Pourquoi tout n’est qu’une histoire d’argent, avant tout
– Comprendre pourquoi nous tombons malade
– Appréhender les remèdes naturels
– Savoir quoi faire pour guérir de pratiquement tout et ne plus être malade

Kevin Trudeau révèle la vérité sur un nid de déceptions et de tromperies, tout en offrant de l’espoir grâce à des réponses claires et des solutions puissantes dans son best-seller révolutionnaire
– Perdez du poids et n’en reprenez plus jamais
– Ne tombez plus jamais malade et restez en bonne santé
– Apprenez la cause de toutes les maladies
– Découvrez les remèdes naturels spécifiques pour l’herpès, le reflux acide, le diabète, les varices, la dépression, le cancer, les maladies cardiaques, le tda, les allergies et bien plus encore

L’article Les Remèdes Naturels qu’«ILS» ne veulent pas que vous connaissiez est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Comment ne pas payer ses dettes à son banquier ?

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 17:16

​​

Incidents de fonctionnement, agios, frais d’intervention… La lecture d’un relevé bancaire tient de la traduction d’une langue étrangère ? Si tel est le cas, ce guide vous intéresse. Loin d’être un ouvrage jargonneux destiné aux juristes spécialisés en droit bancaire, il vous apprendra que vous avez des droits et vous expliquera comment les faire valoir, exemples à l’appui. Comment suspendre des échéances sans frais ? Comment gérer un découvert ou alléger les traites de son prêt ? A quoi sert une commission de surendettement ? Serge Maître répond à toutes ces questions, et à bien d’autres, en livrant des modèles de lettres de réclamation, une liste des décisions judiciaires citées, et un lexique pratique des termes bancaires et juridiques.

Commentaire :

livre très bien explique
j’ai acheter se livre au cas ou mon banquier me crée de petit soucie
il m’a appris plusieurs choses dont j’ignorais dans nos droits par rapports aux banques
et en plus il ne vaut que quelque euros
adieu les agios et frais de banque

L’article Comment ne pas payer ses dettes à son banquier ? est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

N’attendez rien de ces guignols ! Protégez vous ! vous votre famille, vos proches… avant qu’il ne soit trop tard

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 16:46

Par Franck Pengam – Géopolitique Profonde

Bonjour, 

Depuis le 20 septembre 2022, c’est devenu officiel.

L’euro vaut moins que le dollar américain !

Quand je dis que c’est officiel, je parle de l’incompétence notoire de la Banque Centrale Européenne…

Le 1er Avril 2008, l’euro était à son pic. Il fallait 1,57$ pour 1€.

Depuis, l’euro n’a fait que dégringoler…

…La raison ?

Des mesures toujours plus liberticides, une économie basée sur le mauvais côté du mondialisme et surtout un rapport de force dominé/dominant avec les États-Unis.

Vous le savez bien, l’UE n’est pas là pour nous aider.

De nos jours, se protéger contre ces clowns du gouvernement n’est plus une option… Il s’agit d’un devoir moral.

Quand l’euro se sera complètement effondré et que la guerre civile aura commencé…

…En ayant pris des mesures de protections financières, vous pourrez dire à votre famille “j’avais raison” (cette fois-ci votre femme – ou votre mari, soyons inclusif 🫡 – ne vous en voudra pas d’avoir dit ça).

Quelles mesures prendre pour vous protéger efficacement ?

Il y a 5 grandes protections que vous pouvez mettre en place dès maintenant.

  1. Débancarisez votre patrimoine.

Cela présente plusieurs bénéfices et toute personne sceptique de l’Union Européenne ne peut qu’y adhérer.

Il s’agit de décentraliser une partie de son capital pour reprendre la souveraineté de ses fonds.

  • Se protéger contre les banques.
  • Se protéger contre les crises.
  1. Placez vos finances dans des protocoles de finance décentralisées (sans intermédiaire)

Le fait d’investir dans des placements “anti-système”, cela vous assure qu’en cas d’événement dramatique comme un blocage de retrait bancaire (cf. la Grèce ou Chypre) vous serez protégé.

Pour ce type d’investissement, les rendements varient entre 10 et 40% par an.

  1. Obtenez des revenus long terme grâce aux dividendes

Cette stratégie est efficace pour deux raisons.

Première raison, si vous n’avez pas le temps ou l’énergie de regarder le cours des actions. 

Quand on vise des actions à dividendes, on peut se permettre de ne pas regarder le cours de l’action.

On s’en fiche de faire de l’analyse technique, on veut simplement nos dividendes.

Deuxième raison, vous voulez investir votre patrimoine dans des sociétés internationales solides qui produisent dans l’économie réelle et qui versent entre 8 et 10% d’intérêt par an. 

  1. Investissez dans des secteurs asymétriques

Ceci est de l’investissement pur, cela n’a rien à voir avec du trading.

Il s’agit d’investir dans des secteurs/sociétés où le cours est sous-évalué et quand le cycle se retourne en leurs faveurs, alors on explose notre retour sur investissement.

Le but de cette solution est de générer un rendement annuel élevé asymétrique sur plusieurs années. 

  1. Placez votre argent dans des actifs alternatifs/haut rendement

C’est une stratégie agressive où l’on alloue une petite partie du capital pour obtenir un gros retour sur investissement. 

C’est une tactique risquée mais avec un potentiel intéressant.

Ce qui compte avec ce plan de protection en 5 branches est d’investir dans des projets solides avec le bon % de votre capital.

Sans stratégie personnalisée, vous pouvez tout perdre…

L’investissement est un milieu qui nécessite de faire des recherches et de s’informer à temps plein.

Si vous ne disposez pas du temps pour faire cet effort : 

>> Cliquez ici pour sortir du Système

Protéger notre épargne n’a jamais été aussi important.

Amicalement,

Franck Pengam | Fondateur de Géopolitique Profonde.

L’article N’attendez rien de ces guignols ! Protégez vous ! vous votre famille, vos proches… avant qu’il ne soit trop tard est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

« Des brigades ont injecté du Rivotril aux personnes âgées dans les Ehpad » – Pierre Chaillot

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 16:42

Pierre Chaillot est statisticien et auteur de la chaîne Décoder l’éco. Pendant la crise sanitaire, il a régulièrement analysé la façon dont les statistiques liées à l’épidémie ont pu être interprétées de façon erronée, voire manipulées par des acteurs publics ou privés.

Les 24 et 25 septembre 2022, il a participé à un colloque organisé dans la région de Marseille, proposant une analyse critique des décisions politiques prises pendant la crise.

Lors de son intervention, Pierre Chaillot a détaillé les modalités d’exercice de la corruption statistique. Il est notamment revenu sur la façon dont les résultats des tests avaient pu être dévoyés pour effrayer les populations.

« Depuis l’introduction de ces tests, on a complètement abandonné la notion de malade. On ne s’occupe pas des malades, on s’occupe des résultats des tests. »

« Si on essayait vraiment de dénombrer les malades à partir des remontées des médecins, via le réseau Sentinelles ou le réseau SOS Médecins, on ne pourrait pas faire peur aux gens. La seule manière d’avoir des chiffres massifs, ce sont les fameux tests qui donnent positif ou négatif sans rapport avec des symptômes. Les vagues suivent la dynamique des gens et leur volonté à se faire tester. »

Lors de notre entretien, Pierre Chaillot s’est aussi exprimé sur la polémique liée à l’usage du Rivotril – une molécule médicamenteuse de la classe des benzodiazépines – dans le cadre de protocoles de soins palliatifs, notamment dans les EHPAD.

« Le scandale n’est pas tant lié à la molécule en elle-même, mais plutôt au protocole. C’est ce qu’ils ont appelé le protocole palliatif covid. C’est un protocole qui n’a pas lieu qu’en France, et qui a consisté à dire : « Il y a un virus mortel qui circule et quand les personnes âgées l’ont, on ne peut pas les soigner, et en plus elles sont dangereuses pour les autres parce qu’elles vont contaminer leurs voisins. Donc, il faut les isoler et les mettre en protocole palliatif. »

« La molécule utilisée par la plupart des autres pays a été le Midazolam et on s’est retrouvé en situation de pénurie. Il y a eu un décret spécifique en France pour pouvoir utiliser le Rivotril », ajoute Pierre Chaillot. « C’est à partir du moment où l’on prend cette décision que l’on a une forte augmentation de la mortalité, en particulier des personnes âgées dans les EHPAD. »

« Cette prise de décision est un vrai scandale. Comment peut-on affirmer d’emblée que les personnes ne se sortiront pas d’une quelconque pathologie et faire peur à tout le monde pour dévoyer le système de soins palliatifs sans tenter autre chose ? »

Selon Pierre Chaillot, les mesures prises par les pouvoirs publics dans le cadre de la crise sanitaire s’apparentent d’ailleurs à une gigantesque « expérience de Milgram ».

« On a vécu un niveau d’absurdité phénoménal. On a forcé les gens à fliquer leur voisins pour savoir s’ils étaient vaccinés, tout le monde a joué le jeu. Les gens ont participé de manière volontaire à cette expérience. »

Et Pierre Chaillot de conclure : « Quelle que soit l’expérience que l’on met en place, il y a toujours un nombre significatif de personnes qui ne se laisse pas avoir, à peu près autour de 5%. On a bien vu que ça n’avait aucun rapport avec le niveau d’éducation des gens. De grands chercheurs se sont rebellés, et puis il y a eu aussi des gens pleins de bon sens, quel que soit le niveau de diplôme. »

« Il ne faut pas se laisser faire. Il faut continuer à donner de l’information, refuser les choses quand elles sont complètement stupides, ne pas compter sur la totalité de la masse des gens pour s’investir à sa place, il faut le faire personnellement, fermement, sans s’arrêter. C’est nécessaire et ça suffit à ne pas tomber dans la dérive totale. »

Retrouvez l’analyse intégrale de Pierre Chaillot dans la vidéo.

00:00 Introduction
02:42 En quoi peut-on parler de corruption statistique dans le cadre de la crise sanitaire ?
07:01 Les chiffres et les données statistiques sont-ils devenus des instruments au service d’une idéologie ?
08:42 Quels enseignements peut-on tirer du recours massif aux tests ?
13:07 Y a-t-il eu une saturation hospitalière pendant la crise sanitaire ? Les non vaccinés ont-ils engorgé les hôpitaux ?
19:58 Quel avenir pour l’hôpital public et le système de santé ?
21:50 Quels sont les enjeux de la numérisation de la médecine ?
25:12 En quoi peut-on parler de « scandale » concernant le Rivotril ?
32:36 Quel a été le rôle joué par les médias et les fact-checkers pendant l’épidémie ?
38:24 Y a-t-il des similitudes entre la communication de nos responsables politiques lors de la crise sanitaire et lors de la crise énergétique ?
41:59 La mise en place de nouveaux dispositifs contraignants dans le cadre de la crise énergétique est-elle plausible ?
43:11 Quelles sont les leçons à tirer de cette crise ?

L’article « Des brigades ont injecté du Rivotril aux personnes âgées dans les Ehpad » – Pierre Chaillot est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Rémy Prud’homme : « La guerre en Ukraine n’a pas d’impact sur le prix du pétrole »

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 16:39

Avec Rémy Prud’homme, économiste et professeur des universités auteur de “Les vrais responsables de la crise” aux éditions de L’artilleur.

Retrouvez Bercoff dans tous ses états avec André Bercoff du lundi au vendredi de 12h30 à 14h sur #SudRadio.

L’article Rémy Prud’homme : « La guerre en Ukraine n’a pas d’impact sur le prix du pétrole » est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

La collecte du ministère de l’Intérieur sur les vieilles armes des particuliers

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 16:37

Avec Jean-Simon Mérandat, chef du service central des armes et explosifs du ministère de l’intérieur et Laurent Obertone, journaliste, romancier et essayiste.

Retrouvez Bercoff dans tous ses états avec André Bercoff du lundi au vendredi de 12h30 à 14h sur #SudRadio.

L’article La collecte du ministère de l’Intérieur sur les vieilles armes des particuliers est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Ukraine : Mezri Haddad dénonce la responsabilité des intellectuels

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 16:36

Avec Mezri Haddad, auteur de “Du conflit de civilisation à la guerre de substitution” aux éditions Jean Cyrille Godefroy.

Retrouvez Bercoff dans tous ses états avec André Bercoff du lundi au vendredi de 12h30 à 14h sur #SudRadio.

L’article Ukraine : Mezri Haddad dénonce la responsabilité des intellectuels est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Fabriquer un consentement : La gestion politique des médias de masse

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 16:33

​​

Probablement le livre le plus fondamental sur la critique des médias. En 1988, Manufacturing Consent provoqua une onde de choc. Noam Chomsky devint le plus influent critique de la politique internationale des US et de la désinformation qui l’accompagne. Leurs nombreuses guerres et la désinformation qui les accompagne. Moins connu, Edward Herman est en fait à l’origine de ce projet exceptionnel. Tous deux rencontrèrent l’hostilité des médias, y compris français. Qui semblent avoir du mal que le simple citoyen puisse jeter un œil dans les coulisses de l’information. Pourtant, en ces temps de méfiance généralisée et de crise morale, vérifier et débattre nos infos, n’est-ce pas une démarche de salut public ?
Publié jusqu’ici dans une traduction tronquée et bâclée, voici enfin Fabriquer un Consentement en version intégrale, traduction originale approuvée par les auteurs. Avec un complément inédit démontrant sa totale actualité.

À PROPOS DE L’AUTEUR

Edward S. Herman. Économiste, enseigna longtemps la finance. Écrivit aussi The Terrorism Industry (1990) et The Politics of Genocide
(2010) avec David Peterson. Nombreux articles sur Investig’Action, Mondialisation, Le Grand Soir…
Noam Chomsky. Linguiste. Célèbre analyste de la politique extérieure des USA et du fonctionnement des médias. Intellectuel contemporain majeur, il fut professeur au Massachusetts Institute of Technology.

L’article Fabriquer un consentement : La gestion politique des médias de masse est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

La super-classe mondiale contre les peuples

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 16:33

En Occident on ne vit plus en démocratie mais en post-démocratie : les gouvernements ne gouvernent plus mais obéissent aux marchés et aux banques, les puissances d’argent dirigent les médias et les peuples perdent leur souveraineté et leurs libertés. Pourquoi ? Parce que depuis la chute de l’URSS le pouvoir économique et financier s’affranchit du cadre national et veut gouverner à la place des Etats. Parce que la fin du communisme nous a libérés de la Guerre froide, et lui a succédé la prétention obstinée du messianisme anglo-saxon à imposer partout sa conception du monde, y compris par la force. Ce double mouvement s’incarne dans une nouvelle classe qui règne partout en Occident à la place des gouvernements : la superclasse mondiale. Une classe dont l’épicentre se trouve aux Etats-Unis mais qui se ramifie dans tous les pays occidentaux et notamment en Europe. Une classe qui défend les intérêts des super riches et des grandes firmes mondialisées, sous couvert de son idéologie : le libéralisme libertaire et cosmopolite. Une classe qui veut aussi imposer son projet : la mise en place d’un utopique gouvernement mondial, c’est-à-dire la mise en servitude de toute l’humanité et la marchandisation du monde. Une classe qui manipule les autres pour parvenir à ses fins, sans s’exposer elle-même directement. Avec La Superclasse mondiale contre les peuples, Michel Geoffroy dresse un portrait détaillé, argumenté et sans concession de la superclasse mondiale autour de cinq questions : que recouvre l’expression superclasse mondiale ? Que veut-elle ? Comment agit-elle ? Va-t-elle échouer dans son projet de domination ? Quelle alternative lui opposer ? Un ouvrage de référence pour comprendre les enjeux de notre temps.

L’article La super-classe mondiale contre les peuples est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Le LIVRE qui dérange !!! Ils ne veulent pas éliminer la pauvreté. Ils veulent éliminer les pauvres

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 16:33

​​

L´élimination des pauvres
  • Tereso, Gabriel (Auteur)
17,00 €
DISPONIBLE ICI

Éliminer les pauvres plutôt que la pauvreté, voilà leur objectif. Par ces fonctions sur le terrain, en Afrique notamment, Gabriel Tereso a découvert comment, aujourd’hui encore, sous couvert d’aide publique au développement, les pays du Nord conduisent des politiques de limitation de la croissance démographique dans les pays pauvres ou émergents, parfois à l’insu de leurs populations : blocage du processus reproductif des femmes par inoculation d’antigène hCG dans un vaccin antitétanique, échanges « nourriture contre contraception », mutilations etc.. Ce livre destiné au grand public, souvent mal informé sur ces questions, présente ces politiques soi-disant altruistes, et l’histoire des idées qui les sous-tendent, issues de la pensée eugéniste du XIXe siècle. Cette vision malthusienne faussement respectueuse des droits des populations est toujours promue au XXIe siècle par de grandes fondations privées « philanthropiques », adossées à de puissants groupes indistriels.

L’article Le LIVRE qui dérange !!! Ils ne veulent pas éliminer la pauvreté. Ils veulent éliminer les pauvres est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Le pouvoir rend-il fou ?: Enquête au cœur du cerveau de nos dirigeants

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 16:32

​​

Toute-puissance, isolement, paranoïa, scandales sexuels et financiers… Personnalités politiques, patrons d’entreprises et dirigeants de médias font régulièrement la une des journaux et réseaux sociaux pour leurs frasques en tout genre. Le pouvoir les rend-ils fous ?

Entre hyper-contrôle et pétage de plombs, ascension fulgurante et descente aux enfers, Erwan Deveze décrypte les relations complexes et fascinantes entre cerveau et pouvoir en croisant le regard de politiques, dirigeants, neuroscientifiques et journalistes.
Son objectif : sortir des clichés et donner des clés de compréhension sur la réalité «cérébrale» du pouvoir pour élaborer une relation plus apaisée et constructive entre les dirigeants et les citoyens.

L’article Le pouvoir rend-il fou ?: Enquête au cœur du cerveau de nos dirigeants est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

666, la planche à billets américaine qui va amener les banques à leur faillite et déclencher la grande révolte des peuples

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 16:32

666
  • JOVANOVIC, PIERRE (Auteur)
23,00 €
DISPONIBLE ICI

Pourquoi l’apôtre Jean dit-il précieusement que « 666 est le nombre d’un homme » dans son Apocalypse ? C’est parce qu’il pointe son doigt sur le seul système financier décrit dans un texte sacré de son époque, celui parlant du roi Salomon à qui il restait, chaque fin d’année, un excédent de 666 talents d’or.

Pierre Jovanovic explique dans les détails les raisons qui ont poussé Jean à insister sur ce nombre, pourquoi il a associé le « 666 » à l’esclavage , pourquoi il a décrit une « Bête à 7 têtes » servant le Diable, et, surtout, pourquoi ce dernier « s’est installé sur une plage » pour lancer un système mondialisé sans lequel plus personne « ne peut ni vendre, ni acheter » donc sans disposer d’une « banque ». Avec des documents uniques , ce livre expose le plan impitoyable de mise en esclavage des peuples au service d’une seule entité… la Finance américaine.

Dans le sillage de ses deux livres précédents « 777 » et « Blythe Masters », ce « 666 » révèle le fil conducteur invisible, qui déclenchera INEVITABLEMENT la révolte des peuples. Si l’Argentine a été la seule à faire faillite en 2001 , bientôt toute l’Europe ainsi que le reste du monde feront faillite.

666, la planche à billets américaine qui va amener les banques à leur faillite et déclencher la grande révolte des peuples
disponible ici : https://t.co/8rJ5eJ5HCi cc @pierrejovanovic @EdJardinLivres @BOROWSKIMIKE @YvesPDB @BusinessBourse @AimarPhilippe pic.twitter.com/a1IPbR5D93

— Planetes360 🏖 (@Planetes360) July 5, 2022

L’article 666, la planche à billets américaine qui va amener les banques à leur faillite et déclencher la grande révolte des peuples est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Thomas Durand répond à Idriss Aberkane

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 16:31

Avec Thomas Durand, directeur scientifique de la rédaction ASTEC, co fondateur de la chaîne Youtube “la tronche en biais”

Retrouvez Bercoff dans tous ses états avec André Bercoff du lundi au vendredi de 12h30 à 14h sur #SudRadio.

L’article Thomas Durand répond à Idriss Aberkane est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Elon Musk a ENFIN révélé la CORRUPTION de Joe Biden

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 16:14

Elon Musk a ENFIN révélé la CORRUPTION de Joe Biden

Joe Biden va recevoir beaucoup de haine. Et il semble que Biden et Musk ne puissent pas gagner leur combat acharné. Joe Biden a fait un coup d’éclat en faisant tomber Tesla. Mais le projet de Joe Biden de faire passer une loi contre Tesla va-t-il fonctionner ? Nous pouvons être sûrs qu’Elon Musk ne le supportera pas. Alors, rejoignez-nous aujourd’hui car Elon Musk vient de montrer à quel point Joe Biden est corrompu.

L’article Elon Musk a ENFIN révélé la CORRUPTION de Joe Biden est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

« Je ne changerai ma place pour rien au monde ! » – Louis Fouché

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 16:09

Louis Fouché, médecin anesthésiste réanimateur et auteur de “Agonie et renouveau du système de Santé” aux éditions Exuvie, tire les leçons de sa suspension et répond à ses détracteurs.

L’article « Je ne changerai ma place pour rien au monde ! » – Louis Fouché est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

« Le COVID a été l’aboutissement d’une négligence aggravée de nos enfants ! » – LA TABLE RONDE

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 16:07

Marie-Estelle Dupont, psychologue clinicienne et Sophie Audugé, déléguée générale de SOS Education, reviennent sur un rapport de l’Unicef sur le droit des enfants en France et dénoncent les conséquences de la politique sanitaire.

L’article « Le COVID a été l’aboutissement d’une négligence aggravée de nos enfants ! » – LA TABLE RONDE est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

ON VOUS OFFRE DES CADEAUX POUR NOËL !

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 13:13

L’article ON VOUS OFFRE DES CADEAUX POUR NOËL ! est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Les Black-Out Forcés : « Ne restez pas dans l’ignorance et dans l’impuissance de vous retrouver dans le noir » #PassCarbone

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 12:51

Attention à votre limite… 

Cher lecteur, 

N’oubliez pas de consulter votre quota de Kw/h restant ! 

Ceci pourrait bien être un message que vous recevrez dans les quelques semaines à venir. 

Alors qu’il y a encore 2-3 ans… Nous aurions pensé IMPOSSIBLE de devoir présenter un QR code pour pouvoir sortir de chez soi et aller au restaurant… 

Aujourd’hui des gens – non informés – pensent encore qu’il est IMPOSSIBLE que nous aurons bientôt un pass énergétique ou climatique… Avec un quota de Kw/h maximum pour la semaine. 

Vous pourriez n’avoir le droit qu’à 3 tours de lave-vaisselle par semaine pour ne pas dépasser votre quota… 

Ou encore pas plus de 3 machines à laver… 

Ceci n’est pas une fiction. 

Ça vient déjà d’arriver au Sri Lanka. 

Ils ont d’abord commencé par limiter le nombre de pleins que peuvent faire les populations par semaine. 

Pour pouvoir se servir à la pompe ils doivent présenter un QR code… 

Et s’ils ont dépassé leur quota ? 

Ils ne peuvent pas faire le plein d’essence dans leur voiture. 

Ils sont condamnés à rester chez eux. 

Sans pouvoir travailler ni aller chercher les enfants à l’école. 

Ne pensez pas que ça ne va pas nous arriver. 

N’avalez pas les mensonges de nos dirigeants. 

Car alors que nos gouvernements démentent cette possibilité de nous imposer des mesures contraignantes… 

Comme l’a dit Olivier Véran en ce 21 juillet 2022… 

Seulement quelques jours après… Sa collègue vient démentir en affirmant que l’Union Européenne venait d’imposer une baisse de 15% de la consommation de gaz à ses 27 pays membres… 

Mais aussi – et surtout – que pour atteindre cet objectif… Des mesures contraignantes pouvaient être utilisées ! 

Les annonces se font d’ailleurs de plus en plus pressantes. 

Et nos élus commencent à rire jaune en parlant de « chèque pull » 

Mais nous comprenons qu’ils essayent d’instaurer un sentiment critique d’urgence dans l’esprit des Français 

De ce fait… Ils pourront justifier l’utilisation de mesures contraignantes et essayeront de passer pour des « sauveurs ». 

Mais nous savons que vous – lecteur qui souhaite s’informer et ne pas se laisser faire – vous comprenez ce qu’il se passe. 

Et nous savons que ne vous laisserez pas endormir par leurs annonces alarmistes. 

Voilà pourquoi nous avons enregistré une conversation confidentielle avec Étienne Henri pour parler de la situation critique. 

Dans cette conversation, il vous livre sur un plateau la stratégie du gouvernement pour faire passer ces futures mesures à la population. 

Mais en plus : 

Il vous offre sur un plateau d’argent sa stratégie pour se protéger des coupures forcées que nous allons subir cet hiver.

Il les appelle : Les Black-Out Forcés.

Dernière mesure avant le black-out total et incontrôlé. 

Et c’est sous cette ombre qu’ils essayeront d’effrayer la population… Et justifieront leurs mesures liberticides. 

Ne restez pas dans l’ignorance et dans l’impuissance de vous retrouver dans le noir. 

Lisez dès-maintenant la retranscription de notre appel confidentiel avec Étienne Henri –  

Bien cordialement, 

Edern Rio 

Éditeur en chef à NewTech Insider, des Publications Agora 

PS : Et une dernière chose… 

L’hiver arrive. 

Il va être froid. 

Aussi bien pour nos familles que pour notre portefeuille. 

Vous avez encore le temps de prendre des mesures pour vous protéger. 

L’article Les Black-Out Forcés : « Ne restez pas dans l’ignorance et dans l’impuissance de vous retrouver dans le noir » #PassCarbone est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Les bouchers en colère montent à Paris : « Il y a certains collègues à qui on a déjà coupé le gaz »

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 12:50

Les bouchers en colère montent à Paris : "Il y a certains collègues à qui on a déjà coupé le gaz" https://t.co/TkYKyrLHQb

— Yves Pozzo di Borgo (@YvesPDB) November 29, 2022

L’article Les bouchers en colère montent à Paris : « Il y a certains collègues à qui on a déjà coupé le gaz » est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Forbes : JPMorgan et Deutsche Bank poursuivis pour leurs liens avec Jeffrey Epstein

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 12:32

Forbes : JPMorgan et Deutsche Bank poursuivis pour leurs liens avec Jeffrey Epstein

Article du 24/11/22 par Forbes

JPMorgan Chase et Deutsche Bank ont été accusées d’avoir profité et facilité l’abus sexuel de jeunes femmes et jeunes filles par le financier.. pic.twitter.com/Sbj7gvSh6B

— The Keeper (@TheKeeper46) November 28, 2022

..trop vieux pour être poursuivis. […]https://t.co/ecbMHYqyu1

— The Keeper (@TheKeeper46) November 28, 2022

L’article Forbes : JPMorgan et Deutsche Bank poursuivis pour leurs liens avec Jeffrey Epstein est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Voici comment Macron pourrait s’incruster 10 ans de plus…

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 11:34

Riposte Laique

Voici comment Emmanuel Macron pourrait briguer légalement un 3e puis un 4e mandat

La politique étant une drogue pour laquelle il n’existe aune cure de désintoxication connue, les ex-présidents tournent comme des lions en cage dès lors qu’ils ne sont plus aux affaires. On les comprend. Sarkozy et Hollande ont d’ailleurs sondé le terrain pour évaluer leurs chances de retour.

Quand on a côtoyé les grands de ce monde, en faisant partie du club du G7, et qu’on est un membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, il est difficile de redevenir un quidam sans aucun pouvoir, quels que soient les généreux avantages matériels accordés par la République aux anciens hôtes de l’Élysée.

Et plus on a été un jeune président, plus la « retraite » paraît tristounette après l’ivresse du pouvoir.

Voici un lien qui explique par quelle pirouette Macron pourrait briguer un troisième mandat et même un quatrième, de la façon la plus légale qui soit.

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/le-billet-politique/emmanuel-macron-pourrait-il-jouer-les-prolongations-8836015

Depuis 2008 il n’est plus possible de briguer un troisième mandat, après deux quinquennats consécutifs.

Mais Élisabeth Borne vient d’interroger le Conseil d’État sur le cas particulier du président de la Polynésie française, qui arrive au bout de son second mandat, mais sans toutefois totaliser 10 ans de présidence.

En effet, Édouard Fritch, a succédé en 2014 à Gaston Flosse, démissionnaire pour raisons judiciaires. Il a donc terminé le mandat en cours du président démissionnaire durant 3,5 ans et a ensuite été réélu en 2018 pour 5 ans.

La question d’Élisabeth Borne était donc de savoir si le président de la Polynésie française pouvait briguer un troisième mandat dans la continuité du second.

Réponse de la plus haute juridiction : oui, puisqu’on considère que le président de la Polynésie n’ayant pas effectué deux mandats complets, donc 10 années de pouvoir, il peut se représenter.

Voilà une décision qui pourrait faire jurisprudence et que Macron pourrait invoquer.

Il lui suffirait pour cela de dissoudre l’Assemblée avant les élections présidentielles de 2027 et de démissionner  en cas de perte de majorité.

Le président du Sénat assurerait la présidence jusqu’aux nouvelles élections présidentielles, avec un Emmanuel Macron revenu sur la ligne de départ, invoquant le fait qu’il n’a pas effectué ses dix ans de mandat.

Un scénario tiré par les cheveux ?  Un délire de complotiste ?

Pas tant que ça. C’est légalement jouable et avec des élections plus ou moins truquées, avec machines à voter et  bidouillage du dépouillement à l’américaine, tout est possible…Le bougre  est assez machiavélique pour user de toutes les ficelles afin de s’incruster 5 ou 10 ans de plus. Car la retraite à 48 ans, c’est  insupportable  quand on se prend pour le nombril du monde.

Jacques Guillemain

L’article Voici comment Macron pourrait s’incruster 10 ans de plus… est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

ALERTE : le procureur chargé du dossier Mc Kinsey invité à festoyer à l’Elysée !

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 11:31

ALERTE : le procureur chargé du dossier Mc Kinsey invité à festoyer à l’Elysée !https://t.co/6InMgdwfbL via @cstrateges pic.twitter.com/FuzgXa2OFz

— CourrierDesStratèges (@CStrateges) November 29, 2022

L’article ALERTE : le procureur chargé du dossier Mc Kinsey invité à festoyer à l’Elysée ! est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

+75% de faillites de petites entreprises en octobre « Plus il fera froid, plus l’hiver sera chaud pour les indépendants, artisans et commerçants qui sont sacrifiés sous nos yeux par Bruno Le Maire »

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 09:33

+75% de faillites de petites entreprises en octobre (BdF).

Plus il fera froid, plus l'hiver sera chaud pour les indépendants, artisans et commerçants qui sont sacrifiés sous nos yeux par Bruno Le Maire, parangon sur sérieux budgétaire que le FMI veut mettre sous tutelle. https://t.co/wSUHE0lryi

— Guy de La Fortelle, L'Investisseur Sans Costume (@guydlf) November 28, 2022

L’article +75% de faillites de petites entreprises en octobre « Plus il fera froid, plus l’hiver sera chaud pour les indépendants, artisans et commerçants qui sont sacrifiés sous nos yeux par Bruno Le Maire » est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

« C’est encore plus gros que la crise des subprimes… Plus catastrophique que la crise de 2008… Et plus puissant que la bulle internet des années 2000 »

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 09:11

Cher lecteur,

Ici Philippe Béchade.

20 ans.

Cela fait plus de 20 ans que je suis journaliste économique…

20 ans que je passe sur BFM Business et d’autres médias pour décrypter l’économie…

20 ans que je partage mes découvertes pour aider des milliers de Français à protéger leur épargne…

Et bien je peux vous dire que je n’ai jamais vu quelque chose d’aussi énorme que ce qui risque d’arriver avant Noël…
 

Car dans quelques jours, TOUS les Français risquent de perdre 15 % de leur argent !
 

C’est encore plus gros que la crise des subprimes… Plus catastrophique que la crise de 2008… Et plus puissant que la bulle internet des années 2000.

Car cette fois, c’est notre monnaie qui pourrait s’effondrer… Et entraîner notre ruine.

La situation est tellement dingue que j’ai décidé de vous écrire un message pour vous expliquer l’ampleur des dégâts.

Car vous méritez de savoir. Vous devez comprendre ce qui nous pend au nez.

Mais surtout, vous devez savoir comment protéger votre argent.

Cliquez ici pour lire mon message.

Amicalement,


Philippe Béchade,
Rédacteur en chef de « La Lettre des Affranchis »

P.S : Ceci est le message le plus important que j’ai rédigé depuis mes débuts chez Publications Agora. En 20 ans, je n’ai jamais vu un scandale aussi énorme. Car avant la fin d’année, notre système monétaire pourrait bien s’effondrer… et emporter avec lui 15 % de toute votre épargne. Lisez mon message pour éviter le pire.

L’article « C’est encore plus gros que la crise des subprimes… Plus catastrophique que la crise de 2008… Et plus puissant que la bulle internet des années 2000 » est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Les propriétaires immobiliers croulent sous les taxes !

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 09:10

« Les propriétaires immobiliers confrontés à une flambée inquiétante des taxes » titre le Figaro qui cite le président de l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) qui tire à nouveau la sonnette d’alarme. « Aujourd’hui, il y a une accumulation de charges qui pèsent de plus en plus sur les propriétaires et, en particulier, les petits qui sont pris à la gorge, s’insurge Christophe Demerson. Tant sous ce quinquennat que le précédent, ils ne sont clairement pas le souci d’Emmanuel Macron ». Alors que la taxe d’habitation sur les résidences principales, qui s’applique encore cette année aux 20 % des ménages (propriétaires et locataires) les plus aisés, sera totalement supprimée en 2023 comme promis par le président, la facture fiscale des propriétaires va, elle, exploser à des niveaux jugés inquiétants.

À commencer par la taxe foncière qui a pourtant progressé de près de 30 % entre 2010 et 2020. Pour ne pas envenimer un peu plus les relations avec les maires, le gouvernement n’a pas voulu plafonner la revalorisation annuelle des valeurs locatives qui servent de base d’imposition à cet impôt.

En plus ce n’est pas terminé et en 2023, la hausse nationale cette fois devrait-être de 7 % en raison de la revalorisation annuelle des valeurs locatives, bref, un délire fiscal complet au moment où il est demandé aux propriétaires de procéder à la rénovation énergétique des logements, de payer une fiscalité sur les revenus fonciers délirantes dépassant souvent les 60 %, sans oublier le mécanisme de blocage des loyers, la limitation de la revalorisation ou encore la protection excessive dont bénéficient les locataires souvent indélicat.

Les petits investisseurs, les petits bailleurs privés qui représentent tout de même 7 millions de logements sont en train de jeter massivement l’éponge.

Sans petits bailleurs, c’est tout l’équilibre précaire du marché de la location qui va souffrir et être déstabilisé.

Au bout du compte, c’est pour les locataires que la crise du logement sera le plus terrible.

Les petits bailleurs, eux, iront placer leur argent à 4 % sans risque à la banque, et cesseront d’investir dans l’immobilier à rendement négatif à cause de la fiscalité et à emmerdes positives à cause d’une législation outrageusement protectrice des locataires et des squatteurs.

Charles SANNAT

Source Le figaro.fr ici

L’article Les propriétaires immobiliers croulent sous les taxes ! est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

HP va licencier de 4 000 à 6 000 salariés

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 09:09

Le fabricant américain d’ordinateurs personnels et d’imprimantes HP a annoncé qu’il allait procéder à une vague importante de licenciements (entre 4 000 et 6 000) d’ici 2025.

Il faut dire que HP a vu son chiffre d’affaires s’effondrer de 0.8 %, pour un montant modeste de seulement 65 tous petits milliards de dollars. Plus grave encore.

HP vient de voir son bénéfice net divisé par deux sur un an à 3.5 milliards de dollars.

Vous aurez j’espère saisi l’ironie dans mes propos puisque HP reste un géant de la technologie qui est encore assez largement rentable.

Vous remarquerez donc, qu’aux Etats-Unis, ceux qui dirigent ne font pas dans la demi-mesure.

Ils ne prennent pas des décisions de type « toujours trop peu, toujours trop tard ».

Ils préfèrent couper vite et fort dans les dépenses pour réduire très rapidement la voilure lorsque les cycles économiques sont nettement moins à la croissance.

C’est, pour la gestion des entreprises la seule manière de survivre à chaque crise.

Il faut savoir réagir vite et fort.

Tout ce qui manque à notre action publique toujours mièvre et molle, sauf pour taxer et emmerder les Français.

Charles SANNAT

Source RTBF.be ici

L’article HP va licencier de 4 000 à 6 000 salariés est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

La proposition surréaliste de l’Union Européenne sur le plafonnement du prix du gaz !

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 09:08

La Commission européenne propose finalement la mise en place d’un plafonnement du prix du gaz. Mais cette mesure est toutefois assortie de nombreux garde-fous qu’en réalité, depuis le début de la crise avec l’Ukraine, jamais le mécanisme prévu ne serait en entré en vigueur !

« Le plafond sera mis en place lorsque les coûts atteindront 275 euros par mégawattheure pour les contrats à long terme. Cette limite est finalement plus haute qu’attendue. Autre condition, cette mesure est applicable seulement si le cours dépasse ce plafond pendant 14 jours et si la différence entre les prix européens et les prix mondiaux s’avère trop élevée. Dernière clause envisagée, ce mécanisme sera automatiquement désactivé en cas de perturbations sur les marchés ».

Pour la grosse Commission (de Bruxelles), c’est, tenez-vous bien, « un outil sans précédent qu’elle propose et qu’elle défend ».

C’est assez drôle car cela ne sert strictement à rien.

Mais alors à rien du tout.

Je cite Euronews, média que l’on ne peut pas taxer d’europhobe qui nous dit « mais cet outil de correction apparaît plus cosmétique que structurel pour répondre aux difficultés des citoyens et des entreprises. Le plafond est si élevé qu’il n’aurait pas pu être activé jusqu’à maintenant, même lorsqu’en août dernier les prix du gaz ont battu des records en Europe. Pour certains élus au Parlement européen, cette proposition pourrait ne pas être suffisante pour répondre à la crise énergétique ».

Le « pourrait » est ici de trop tant on sait que le mécanisme des prix de l’énergie mis en place par l’Union Européenne est un échec collectif patent.

De sources sûres, je peux vous dire que certains bailleurs sociaux, ou certaines copropriété qui renégocient actuellement des contrats de fourniture d’énergie font face à des augmentations délirantes des prix qui seront tout simplement non payables aussi bien par les propriétaires que par les locataires.

Il faudrait donc une intervention massive et surtout, sortir de ce système qu’il faut totalement revoir car il n’est plus du tout adapté à la situation. Mais l’Allemagne bloque toujours et j’en ai parlé à plusieurs reprises.

« Les ministres de l’UE en charge de l’Energie évoqueront ces propositions dès jeudi. Mais la discussion s’annonce difficile entre les partisans, majoritaires, d’une plus grande intervention sur les marchés et ceux, comme l’Allemagne et les Pays-Bas, qui préfèrent laisser le secteur se réguler ».

Charles SANNAT

L’article La proposition surréaliste de l’Union Européenne sur le plafonnement du prix du gaz ! est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

L’inflation oblige-t-elle les Français à puiser dans leur livret A ?

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 09:07

En octobre, les Français ont davantage pioché dans leurs bas de laine qu’ils n’ont mis d’argent de côté. La collecte du Livret A est largement négative en octobre avec -1,1 milliard d’euros pour l’ensemble des réseaux.

Alors est-ce une catastrophe et le début des ravages de l’inflation sur le pouvoir d’achat de nos ménages ?

Pas si sûr en fait.

En effet le mois d’octobre est traditionnellement un mauvais mois pour le livret A car c’est un moment de dépense, pas d’économie. Les gens dépensent pour les achats de rentrée scolaire, pour payer les taxes foncières, ou le reliquat de taxe d’habitation sans oublier les rattrapages d’impôt sur le revenu à régler.

La décollecte du livret A en octobre est donc un phénomène connu et cette année elle a plutôt été moins forte qu’à l’accoutumée et c’est l’une des plus faibles de ces dix dernières années ».

Avec la hausse du taux de rémunération lié justement à la hausse des taux directeurs de la BCE eux-mêmes en hausse en raison de la hausse de l’inflation, le livret A pourrait même connaître une collecte annuelle encore plus forte que prévue.

Finalement, pour le moment non seulement on ne peut pas dire que l’inflation pousse les Français à piocher dans leur bas de laine, cela pourrait même être paradoxalement l’inverse. Les Français vont épargner plus au cas où et parce qu’ils sont prudents. C’est plutôt une bonne idée. Prudence est mère de sureté.

Charles SANNAT

Source Le Figaro.fr ici

L’article L’inflation oblige-t-elle les Français à puiser dans leur livret A ? est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Maintenant, La Justice Enquête Sur Les Comptes De Macron

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 07:40

Emmanuel Macron est rattrapé par la justice. Ce que les juges lui reprochent ? Ses liens avec le cabinet McKinsey. Le parquet national financier a ouvert 2 enquêtes sur le Président Macron. La première, pour les comptes de campagnes de 2017 et la seconde pour ceux de 2022. Dans les deux cas, les juges veulent savoir si Emmanuel Macron n’a pas bénéficié de l’aide et de l’argent de McKinsey… Pour ensuite renvoyer l’ascenseur au cabinet en multipliant par deux les contrats que celui-ci avait avec l’Etat.

L’article Maintenant, La Justice Enquête Sur Les Comptes De Macron est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Le PDG de Pfizer, qui a déclaré que la « désinformation » en ligne était criminelle, est reconnu coupable de déclarations « trompeuses » sur les vaccins…

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 07:36

Revue de presse :
Le PDG de Pfizer, qui a déclaré que la « désinformation » en ligne était criminelle, est reconnu coupable de déclarations « trompeuses » sur les vaccins…https://t.co/QgVybGd651

— CourrierDesStratèges (@CStrateges) November 28, 2022

L’article Le PDG de Pfizer, qui a déclaré que la « désinformation » en ligne était criminelle, est reconnu coupable de déclarations « trompeuses » sur les vaccins… est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

La culture dans tous ses états – Émission spéciale avec les Chevaliers du Fiel

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 07:28

Céline Alonzo et André Bercoff reçoivent Les Chevaliers du Fiel. Les humoristes présentent leur nouveau spectacle « Travaux d’enfer » du 10 au 21 janvier aux Folies Bergère puis en tournée dans toute la France.

Retrouvez La culture dans tous ses états tous les vendredis avec Céline Alonzo et André Bercoff à partir de 13h.

L’article La culture dans tous ses états – Émission spéciale avec les Chevaliers du Fiel est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Faut-il interdire la corrida en France ?

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 07:25

Avec Muriel Fusi, co-présidente du parti animaliste et Emmanuel Taché de la Pagerie, député RN de la 16eme circonscription des bouches du Rhône.

Retrouvez Bercoff dans tous ses états avec André Bercoff du lundi au vendredi de 12h30 à 14h sur #SudRadio.

L’article Faut-il interdire la corrida en France ? est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Des lions menés par des ânes par Charles Gave

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 07:16

​​

Des lions menés par des ânes
  • Gave, Charles (Auteur)
12,66 €
DISPONIBLE ICI

La zone euro, ou Euroland, et la France ne vont pas bien. Les lions ce sont les Français, les ânes, les fonctionnaires et la classe politique… Les politiques économiques, monétaires et sociales suivies aujourd’hui par le Vieux Continent ne sont pas assez libérales et n’entraîneront pas de croissance économique. En France, ce ne sont pas les entrepreneurs, les profits, les emplois qui croissent, c’est l’État, sa fonction dans l’économie, et le pouvoir des technocrates. Résultat: en vingt ans, notre pays est passé en Europe du troisième au onzième rang pour son niveau de vie. L’Histoire est pleine d’exemples de pays qui se sont écroulés sous le poids de leurs rigidités. À l’origine, toujours les mêmes facteurs: un mépris des règles économiques de base, un projet politique dont le coût est incompatible avec les réalités économiques, des élites démagogiques.Charles Gave, un gourou spécialiste des marchés financiers, donne les solutions pour arrêter ce déclin: enlever du pouvoir aux technocrates, refuser la dictature des banques centrales et les solutions liberticides et opaques de la Commission européenne. Un diagnostic clair et accessible à un très large public. Un pamphlet implacable.

L’article Des lions menés par des ânes par Charles Gave est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

LE GRAND RESET ET LA GUERRE DU VACCIN

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 07:16

​​

Ce recueil (Grand Reset et la Guerre du vaccin) fait suite à Coronavirus et servitude volontaire. Il est aussi vendu à prix coûtant. Le premier recueil évoquait masques et confinement ; celui-là évoque la guerre des vaccins livrée par le système contre la population française et occidentale. Comme d’habitude nos recueils mêlent le passé au présent, puisque nous croyons malheureusement au présent permanent. Basé sur la science et la démocratie (Poe), basé aussi sur une démocratie bavarde athénienne qui avait dégénéré en ochlocratie (Platon, Théophraste), leur monde moderne n’a rien à nous apprendre depuis Edgar Poe et Tocqueville avec une opinion formatée depuis 200 ans, qui accepte tout et gobe tout, même la merde (Léon Bloy). Le recul de la culture, le déclin de la langue, l’explosion du consumérisme et la manie des marques, la progression des actualités en bandeau ont laminé les oppositions et conditionné tout le monde ; et la guerre des vaccins se produit alors que le virus, qui n’existe que dans les médias (Lucien Cerise) et ne tue plus à l’hôpital, peut se faire oublier. Mais moins il tue, plus on se vaccine, et l’aveuglement du citoyen parfaitement enthousiaste (Louis-Ferdinand Céline) fait le reste, n’en déplaise aux antisystèmes auto-hypnotisés par les storytelling de leur résistance étique.
L’accélération que nous vivons actuellement (le Grand Reset) est elle liée à un effondrement des ressources et même des combustibles fossiles. Mal gérée, elle mène cette accélération à une dépopulation dont nous montrons qu’elle fascine certaines élites depuis des siècles maintenant. Nietzsche a tancé dans son Zarathoustra l’Etat et son homme superflu, superflu dont il veut se débarrasser maintenant pour complaire aux puissants. Nietzsche avait aussi compris que chez le petit peuple l’appétit vient en mangeant (d’où les révolutions) ; et qu’en le lui coupant, cet appétit (ce qui est fait), on n’aurait plus de problème. Cette bonne conduite du peuple a précipité le zéro de conduite des élites politiques et médiatiques, et même médicales. Mais on récolte ce qu’on sème. Pour certains de nos amis et collaborateurs cités ici, le Grand Reset n’est que le masque projeté sur notre effondrement énergétique ; leurs conséquences seront catastrophiques par conséquent.
En France le pouvoir a décidé de diaboliser les non vaccinés, qui finiront par être mis au ban de la société ; les vaccinés seront les seuls à avoir le droit de manger (mais pour combien de temps encore ?). Cela aussi aura des conséquences relevant de la science-fiction (voir le livre de Tetyana Bonnal sur Philip K. Dick sur ce sujet) ou des pages misérables de notre histoire humaine. La destruction de la logique, déjà visible au temps de Guy Debord, sera passée par là.
Les nombreux textes de ce recueil se chevauchent, se contredisent ou se répètent. C’est voulu et il est temps de laisser l’initiative au désordre des mots (Mallarmé) face à l’ordre établi.

L’article LE GRAND RESET ET LA GUERRE DU VACCIN est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Les 33 questions auxquelles ils n’ont toujours pas répondu Christian Perronne

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 07:16

​​

Ses deux best-sellers (Y a-t-il une erreur qu’ILS n’ont pas commise ? et Décidément, ILS n’ont toujours rien compris), ont créé la polémique.
Ancien expert auprès de l’OMS, le professeur Christian Perronne s’est vu reprocher sa position très critique sur la gestion de la crise sanitaire du Covid 19.
Celui qui n’a jamais été interdit d’exercer, ni radié par le Conseil de l’ordre des médecins, ni jugé coupable de diffamation par un tribunal, persiste et signe dans ce nouveau livre.
Il répond ici aux questions que tout le monde continue de se poser mais que les « autorités compétentes » laissent en suspens :

Pourquoi le Covid-19 est-il si résistant ?
Les vaccins sont-ils tous aussi efficaces ?
Avec le recul, quel est le vrai bilan de la politique sanitaire en France ?
Pourquoi les polémiques ont-elles été aussi violentes ?
Comment se sont comportés pendant cette crise les laboratoires pharmaceutiques mondiaux ?
Sommes-nous condamnés à nous faire vacciner tous les 6 mois ?
… Et 27 autres questions sans réponse !

Le Professeur Christian Perronne a été pendant une décennie chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de Garches. Il est médecin, spécialiste des virus et professeur d’université.

L’article Les 33 questions auxquelles ils n’ont toujours pas répondu Christian Perronne est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

UKRAINE, la guerre hybride de l’OTAN

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 07:16

​​

L’opération militaire russe lancée le 24 février 2022 en Ukraine a des causes profondes qui remontent au moins à 2013. En effet, que s’est-il passé à Kiev, capitale de l’Ukraine, pendant l’hiver 2013-2014 ? Nous disposons aujourd’hui du recul suffisant. La révolution de la place Maïdan, présentée tout d’abord comme une insurrection spontanée du peuple ukrainien, s’est avérée finalement n’être qu’une nouvelle opération coloniale anglo-américaine d’ingénierie sociale dirigée contre la Russie. Or, si l’ingérence étrangère en Ukraine ne fait plus débat pour la Révolution orange de 2004, elle relève encore du tabou pour le mouvement EuroMaïdan qui s’achevait par un coup d’État en février 2014. En dix ans, les méthodes putschistes se sont affinées, et surtout radicalisées dans leurs objectifs, de la révolution colorée à la guerre hybride conçue pour durer et se répandre partout. Ce processus de chaos contrôlé lancé par l’OTAN en Ukraine aboutira à une guerre civile menée contre la région du Donbass, obligeant la Russie à intervenir pour ne pas être frappée à son tour, conduisant à une escalade euro-atlantiste qui vient s’ajouter à toutes les menaces planant sur la civilisation européenne et au-delà. Cultivant le pluralisme de l’information et puisant à des sources occidentales mais aussi ukrainiennes et russes, cet ouvrage essaye avant tout de répondre à une question – « Pourquoi les médias occidentaux nous demandent-ils avec tant d’insistance de soutenir l’Ukraine et de haïr la Russie ? » – et reconstitue, ce faisant, la toile de fond historique et géopolitique de la situation.

L’article UKRAINE, la guerre hybride de l’OTAN est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Antivax toi-même ! – Retrouvons un esprit critique face à la vaccination

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 07:15

​​

 » TU ES VACCINÉ ?
COMBIEN DE DOSES ? « 

Avec les vaccins anti-Covid, on nous avait promis  » le retour à la vie normale « . Mais la vaccination de masse n’a pas arrêté l’épidémie. Des effets indésirables sont apparus, parfois graves. Ceux qui avaient émis des doutes ont été ignorés ou traité d’antivax. Et, pourtant, le questionnement comme la critique sont permis, voire nécessaires…

La vaccination est redevenue un sujet d’actualité qui divise la société, mais aussi les familles. Cet ouvrage a pour objectif de permettre à chacun de se faire sa propre opinion sur les vaccins.

Xavier Bazin y analyse le cas des vaccins anti-Covid, mais aussi
des autres vaccins (grippe, rougeole, variole…) et démêle sans tabou toutes les influences qui faussent le débat. Il démontre comment l’allégeance au  » dieu Vaccin  » est devenue une caractéristique majeure du monde médical, du monde de la recherche scientifique, du monde médiatique et politique.

Dans cette nouvelle enquête, éminemment riche de références et d’études scientifiques, Xavier Bazin nourrit les éléments d’un débat qui doit rester ouvert.

L’article Antivax toi-même ! – Retrouvons un esprit critique face à la vaccination est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Voiture électrique : ils sont devenus fous ! 

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 07:15

​​

Voiture électrique : ils sont devenus fous !
  • Pietri, François-Xavier (Auteur)
13,99 €
DISPONIBLE ICI

Les États européens ont confirmé la décision de la Commission de Bruxelles : dès 2035, la vente de tous les véhicules émetteurs de CO2 sera interdite. Les moteurs diesel et à essence neufs seront bannis, de même que les hybrides. La France se retrouve ainsi face à un mur infran­chissable : un parc à renouveler sans les capacités indus­trielles nécessaires, une couverture nationale de bornes de recharge ridiculement insuffisante, un marché livré pieds et poings liés aux Chinois, une casse sociale massive, un clivage sans précédent entre les nantis et les Français les plus modestes… Elle doit également se lancer dans une course effrénée pour les précieux minerais indispensables aux batteries, le cobalt exploité en Afrique dans des conditions indignes, le lithium qui assèche des millions d’hectares en Amérique du Sud… Bref : si 2035, c’est demain, aujourd’hui, rien n’est prêt ! Comment les Français vont-ils accepter ce brusque chan­gement?? Et qui va payer la note ?
Dans ce livre réquisitoire, François-Xavier Pietri éclaire l’absurdité de cette décision qui, en plus d’être contre-productive sur le plan écologique, pourrait nous faire vivre un enfer sur les routes. Il nous livre heureusement quelques pistes pour que les ménages français s’en tirent le mieux possible.

L’article Voiture électrique : ils sont devenus fous !  est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Bientôt un coup d’état en Arabie Saoudite ? | Idriss Aberkane

Par : Planetes360 — 29 novembre 2022 à 06:44

Peut-on impunément sortir du dollar pour les transactions en hydrocarbure? Depuis les accords secrets du Quincy en 1945 la réponse à cette question a toujours été, et sans aucune ambigüité, un puissant N-O-N-! et les quelques chefs d’état ou capitaines d’industrie qui s’y s’ont essayés, de Mossadegh à Khadafi en passant par Enrico Mattei, l’ont payé soit de leur poste soit de leur vie. Pourtant, c’est précisément ce que l’Arabie Saoudite semble en passe de faire avec la Guerre du Mépris que mène Mohamed Ben Salmane contre l’administration Biden depuis plus d’un an.

J’ai attaqué Mohamed Ben Salmane par le passé, mais dans cette vidéo je ne peux qu’attirer l’attention de mon auditoire sur ce revirement géopolitique sans précédent, et très lourd de conséquences.

L’article Bientôt un coup d’état en Arabie Saoudite ? | Idriss Aberkane est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Crédit Suisse, FTX : faillites en chaîne – Politique & Eco n°367 avec Pierre Jovanovic – TVL

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 17:18

1) Crédit Suisse, l’incroyable humiliation
Le Crédit Suisse en faillite demande aux Saoudiens, aux Qataris et à 20 banques concurrentes de le renflouer, vend les bijoux de famille (l’hôtel Savoy de Zürich), le cours de l’action est passé de 90 FS à 3,98 FS. Pour Pierre Jovanovic, ce n’est pas une nouvelle crise mais une extension encore plus violente de celle commencée en 2007 (« L’or des fous » de Gillian Tett du Financial Times). La presse suisse est restée muette sur l’événement et le New York Times a tourné en dérision la baisse de l’action du Crédit Suisse accusant les complotistes, dont P. Jovanovic, de fausses alertes. Pour l’heure, c’est le bank run sur le Crédit Suisse. Sans parler d’autres banques en grande difficulté comme la Monte Paschi di Siena dont il fut maintes fois question dans cette émission.

2) FTX : Enorme faillite politico-financière qui ruine 5 millions de personnes
La presse spécialisée nous avait présenté FTX comme la nouvelle deuxième plateforme d’échange de cryptomonnaies évaluée à 32 milliards $. L’entité basée aux Bahamas aurait dû conduire à se poser des questions sur son jeune dirigeant, Sam Bankman-Fried, présenté comme le futur Warren Buffett, apparaissant aux côtés de Klaus Schwab et faisant profession de foi végan. Fils de membres du Parti démocrate, il a contribué à financer ce parti tout en servant de « blanchisseuse » pour les crédits vers la banque centrale de l’Ukraine. Les clients n’ont plus accès à leurs comptes, le dénominateur commun à toutes les affaires qui ont précédé : ERON, Madoff, Theranos etc. Les journalistes spécialisés ont cru à leurs mensonges.

3) La Turquie est-elle soluble dans l’inflation ?
Selon la presse américaine et européenne la dévaluation de la livre turque est le signe qu’il n’existe aucune différence entre ce pays et le Venezuela, mais en se rendant sur place, Pierre Jovanovic infirme cette désinformation. La livre turque se déprécie certes mais les salaires suivent. Pas de révoltes et de sédition en Turquie, alors même que la CIA et les banques américaines s’emploient à ruiner la livre turque pour faire plier Erdogan. Il a dû néanmoins se résoudre à renoncer au réseau Mir (l’équivalent du Mastercard russe) qui permettait aux Russes de payer en Turquie avec leur carte de crédit. En réalité, les Turcs souffrent de la même inflation que les Français mais en France, depuis Delors et les socialistes pour plaire à Bruxelles, les salaires ont été désindexés. Le contraste est saisissant entre les rues d’Istanbul vives et animées et le morne spectacle des rues de Paris. Sans porter de jugement sur le régime du président Erdogan, Pierre Jovanovic rappelle l’enjeu pour les Américains que représente le Bosphore, porte ouverte sur la Russie et l’Ukraine. Pierre Jovanovic était en Turquie pour une enquête sur le vécu de l’inflation par la population et dans un souci de comparaison avec la situation française.

L’article Crédit Suisse, FTX : faillites en chaîne – Politique & Eco n°367 avec Pierre Jovanovic – TVL est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Bercoff dans tous ses états: Émission du lundi 28 novembre 2022

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 17:07

Bercoff dans tous ses états:

L’actualité du jour scrupuleusement analysée et commentée par André Bercoff et ses invités avec l’œil avisé des auditeurs. Retrouvez « Bercoff dans tous ses états » du lundi au vendredi de 12h30 à 14h

L’article Bercoff dans tous ses états: Émission du lundi 28 novembre 2022 est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

L’Allemagne coule, l’Europe avec et Bruno Le Maire ne s’en rend absolument pas compte.

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 16:57

Tiens, voilà qu’une Große Katastrophe se profile sur l’horizon teuton : on apprend qu’Uniper, la principale société allemande de vente de gaz et premier distributeur de l’entreprise russe Gazprom, doit faire appel à l’État allemand à hauteur de 55 milliards d’euros suite à une perte nette kolossale établie à 40 milliards d’euros depuis le début de l’année.

Un milliard d’euros par-ci, un milliard d’euros par-là et, rapidement, on commence à parler gros sous. En tout cas, à 55 milliards d’euros, voilà une somme rondelette qui va peut-être faire réfléchir Olaf Scholz sur les choix énergétiques opérés ces dernières années par l’Allemagne : manifestement, multiplier les efforts sur les énergies renouvelables revient un peu trop à multiplier aussi les approvisionnements en gaz et à se retrouver en fâcheuse posture lorsque la conjoncture internationale change un tantinet.

Et s’il y a bien transition énergétique, ce n’est pas exactement vers de nouvelles formes d’énergies, mais plutôt vers pas d’énergie du tout : en somme, tout ne se passe vraiment pas comme prévu en Europe : en quelques mois, des choix très politiques se sont traduits par des conséquences quasi-immédiates aussi économiques que palpables, avec des grosses faillites à la clé.

Pour une fois, l’Allemagne ne s’en sort pas mieux que les autres, et peut-être même au contraire : ces faillites se multiplient à un rythme réellement inquiétant. Ainsi, le fabricant de meubles allemand Hülsta est insolvable, 80 ans après sa fondation. La chaîne de boulangeries Thilmann atteint le même point 85 ans après ses débuts. Pour Wolff Hoch und Ingenieurbau, entreprise de construction, il aura fallu 125 ans, alors que Bodeta, le fabricant de confiseries, aura tenu 130 ans. Borgers, l’équipementier automobile, ferme ses portes après 156 ans et Kappus, le fabricant de savon, après 170.

Ces quelques exemples, étalés en quelques jours seulement, donnent à réfléchir : ces entreprises ont survécu à deux guerres mondiales, des changements politiques et sociaux majeurs, pour finalement toutes mourir en 2022 parce qu’essentiellement, les Allemands ont cru dur comme fer que les moulins à vents et les miroirs magiques, tous doublés de turbines à gaz russe, allaient leur éviter de taper dans le charbon, le pétrole et le nucléaire.

Au bilan, les Allemands ont maintenant plus de faillites que de gaz, des miroirs et des moulins sous-productifs à ne plus savoir qu’en faire et doivent malgré tout exploiter le charbon, le pétrole et le nucléaire. C’est un échec épique (et on n’en est qu’au début).

Peut-être est-ce à cause de ce vent glacial venu de l’Est que notre Bruneau de Bercy national a récemment déployé quelques signes clairs de changement de tactique dans sa fine gestion du budget de l’État français : alors qu’il était entendu, en février dernier, que toute sa puissance intellectuelle serait dédiée à faire plier la Russie, le locataire de Bercy commence à revoir ses objectifs. Avec la souplesse légendaire de ce grand fauve de la République bondissant sans merci sur l’aphorisme et la petite phrase facile, le voilà qui déclare “Fini le royaume du Koikilenkouth”ou quasiment :

“Nous avons arrêté le quoi qu’il en coûte, et nous ciblons à présent les entreprises qui en ont le plus besoin.”

Charge maintenant aux entreprises de se faire aussi discrètes que possible sur leurs difficultés économiques pour ne surtout pas recevoir l’aide du ministre qui équivaut sans mal au baiser de la mort.

Indépendamment de cet aspect, on appréciera à sa juste valeur, dans les déclarations du minustre, les fantasmagories sur les performances de la France dont l’économie se redresserait alors que tous les autres pays, en Europe, s’enfoncent assez vite dans un marasme sans équivalent historique. Eh oui : comme de précédents billets le mentionnait déjà en mars et en avril, les sanctions contre la Russie ont été absolument dévastatrices… pour l’Europe.

Et alors même que ces Européens sont justement en train de contourner discrètement ces sanctions dès qu’ils le peuvent, le même Bruno, jamais en panne d’une contradiction, admet multiplier les boucliers tarifaires et autres guichets spéciaux pour aider les particuliers et les entreprises (celles qui résistent si bien en France, disait-il) à surmonter la crise (qui est quasiment invisible dans le pays selon les chiffres officiels), crise qu’on mettra de surcroît sur le dos (de plus en plus large) de la guerre en Ukraine.

Bref : fini le Koikilenkouth, mais tout va bien car les chiffres sont bons, mais les entreprises ont besoin d’aides et la guerre est un drame économique pour nous mais la France s’en sort bien mais mettez un pull tout de même.

On oscille entre la consternation et l’interrogation de plus en plus lancinante sur le déni de réalité des élites qui semblent s’être auto-intoxiquées à cette réalité alternative qu’ils continuent de brosser pour les masses.

Parce que malgré les saillies inquiétantes d’incohérence globale du ministre de l’Économie, les évidences semblent difficiles à évacuer : ce qui met l’Allemagne dans une telle panade ne peut pas se traduire par une simple gène économique en France, au contraire. Parce qu’on sait déjà que l’année 2023 affichera un nombre record de faillites dans le pays. Et parce que l’hiver qui vient sera rude, quoi qu’on en dise et même s’il n’y a aucune coupure (ce qui semble de moins en moins évitable).

Les indicateurs économiques ne trompent que ceux qui ont intérêt à l’être : on peut pérorer comme le font certains habitués de plateaux médiatiques sur un taux de chômage faible, voire sur ce qui est présenté maintenant comme un quasi “plein emploi” – ce qui dénote d’une vision de la réalité réellement alternative – il n’en reste pas moins qu’un nombre croissant de Français a faim : jamais les Restos du Cœur n’ont autant aidé de personnes dans le besoin – avec des taux d’augmentations à deux chiffres par rapport aux années précédentes.

Rassurez-vous : selon Bruno et les services de Bercy, ces gens n’auront pas de problème à trouver de l’emploi (pensez donc, la France est presque en surchauffe, qu’ils nous disent !) ce qui tend à montrer que dans ce pays, l’emploi ne permet plus de manger à sa faim et qu’on doit travailler le ventre vide.

Déni, pipeautage, incohérence et fariboles… Tout ceci va forcément très bien se terminer.

L’article L’Allemagne coule, l’Europe avec et Bruno Le Maire ne s’en rend absolument pas compte. est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Rationnement, Coupures d’électricité, PASS Carbonne !! Vous allez en prendre plein la gueule !! PROTEGEZ VOUS !!

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 16:53

Attention à votre limite… 

Cher lecteur, 

N’oubliez pas de consulter votre quota de Kw/h restant ! 

Ceci pourrait bien être un message que vous recevrez dans les quelques semaines à venir. 

Alors qu’il y a encore 2-3 ans… Nous aurions pensé IMPOSSIBLE de devoir présenter un QR code pour pouvoir sortir de chez soi et aller au restaurant… 

Aujourd’hui des gens – non informés – pensent encore qu’il est IMPOSSIBLE que nous aurons bientôt un pass énergétique ou climatique… Avec un quota de Kw/h maximum pour la semaine. 

Vous pourriez n’avoir le droit qu’à 3 tours de lave-vaisselle par semaine pour ne pas dépasser votre quota… 

Ou encore pas plus de 3 machines à laver… 

Ceci n’est pas une fiction. 

Ça vient déjà d’arriver au Sri Lanka. 

Ils ont d’abord commencé par limiter le nombre de pleins que peuvent faire les populations par semaine. 

Pour pouvoir se servir à la pompe ils doivent présenter un QR code… 

Et s’ils ont dépassé leur quota ? 

Ils ne peuvent pas faire le plein d’essence dans leur voiture. 

Ils sont condamnés à rester chez eux. 

Sans pouvoir travailler ni aller chercher les enfants à l’école. 

Ne pensez pas que ça ne va pas nous arriver. 

N’avalez pas les mensonges de nos dirigeants. 

Car alors que nos gouvernements démentent cette possibilité de nous imposer des mesures contraignantes… 

Comme l’a dit Olivier Véran en ce 21 juillet 2022… 

Seulement quelques jours après… Sa collègue vient démentir en affirmant que l’Union Européenne venait d’imposer une baisse de 15% de la consommation de gaz à ses 27 pays membres… 

Mais aussi – et surtout – que pour atteindre cet objectif… Des mesures contraignantes pouvaient être utilisées ! 

Les annonces se font d’ailleurs de plus en plus pressantes. 

Et nos élus commencent à rire jaune en parlant de « chèque pull » 

Mais nous comprenons qu’ils essayent d’instaurer un sentiment critique d’urgence dans l’esprit des Français 

De ce fait… Ils pourront justifier l’utilisation de mesures contraignantes et essayeront de passer pour des « sauveurs ». 

Mais nous savons que vous – lecteur qui souhaite s’informer et ne pas se laisser faire – vous comprenez ce qu’il se passe. 

Et nous savons que ne vous laisserez pas endormir par leurs annonces alarmistes. 

Voilà pourquoi nous avons enregistré une conversation confidentielle avec Étienne Henri pour parler de la situation critique. 

Dans cette conversation, il vous livre sur un plateau la stratégie du gouvernement pour faire passer ces futures mesures à la population. 

Mais en plus : 

Il vous offre sur un plateau d’argent sa stratégie pour se protéger des coupures forcées que nous allons subir cet hiver.

Il les appelle : Les Black-Out Forcés.

Dernière mesure avant le black-out total et incontrôlé. 

Et c’est sous cette ombre qu’ils essayeront d’effrayer la population… Et justifieront leurs mesures liberticides. 

Ne restez pas dans l’ignorance et dans l’impuissance de vous retrouver dans le noir. 

Lisez dès-maintenant la retranscription de notre appel confidentiel avec Étienne Henri –  

Bien cordialement, 

Edern Rio 

Éditeur en chef à NewTech Insider, des Publications Agora 

PS : Et une dernière chose… 

L’hiver arrive. 

Il va être froid. 

Aussi bien pour nos familles que pour notre portefeuille. 

Vous avez encore le temps de prendre des mesures pour vous protéger. 

L’article Rationnement, Coupures d’électricité, PASS Carbonne !! Vous allez en prendre plein la gueule !! PROTEGEZ VOUS !! est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Comment la Macronie a joué l’obstruction pour ne pas réintégrer les soignants non vaccinés

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 16:47

Christophe Boutin, professeur de droit public à l’université de Caen, décrypte les nombreuses polémiques survenues lors du vote sur la réintégration des soignants non vaccinés.

L’article Comment la Macronie a joué l’obstruction pour ne pas réintégrer les soignants non vaccinés est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

« L’Etat s’inquiète des armes à feu car il craint une potentielle révolte ! » – Laurent Obertone

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 16:46

Laurent Obertone, journaliste et romancier, revient sur la collecte des armes à feu organisée par le gouvernement.

L’article « L’Etat s’inquiète des armes à feu car il craint une potentielle révolte ! » – Laurent Obertone est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Comment Wikipédia est devenu le dictateur de l’assignation numérique – LA TABLE RONDE

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 16:45

Claude Chollet, président de l’Observatoire du journalisme (OJIM) et Alexis Vintray, fondateur de WIKIBERAL, décryptent le mode de fonctionnement d’un des sites les plus consultés au monde.

L’article Comment Wikipédia est devenu le dictateur de l’assignation numérique – LA TABLE RONDE est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Les dernières révélations sur l’affaire Facts and Furious – Xavier Azalbert de France Soir

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 16:22

Xavier Azalbert, directeur de la publication de France Soir, nous dévoile les dernières informations sur l’affaire Facts and Furious.

L’article Les dernières révélations sur l’affaire Facts and Furious – Xavier Azalbert de France Soir est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Les deux tiers des pays de l’Otan ont épuisé leurs stocks d’armes pour l’Ukraine

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 16:16

28.11.2022

Le conflit en Ukraine vide les stocks d’armes des pays occidentaux. La situation est devenue critique pour les pays occidentaux pour leurs stocks d’armes et munitions. L’engagement militaire des Occidentaux en Ukraine menace tout simplement leur sécurité.

Un gouffre financier et pour les stocks militaires. Le conflit en Ukraine, un gouffre: «La guerre en Ukraine met les stocks d’armes occidentaux sous pression», titre Le Monde, précisant qu’ «à mesure que le conflit dure et s’intensifie, les arsenaux se vident, au point d’avoir atteint un niveau critique, y compris aux Etats-Unis. Le Pentagone multiplie les commandes de matériel, mais reconstituer les réserves ne sera pas aisé». Lorsque l’Union soviétique s’est effondrée, les nations européennes se sont emparées du «dividende de la paix», réduisant considérablement leurs budgets de défense, leurs armées et leurs arsenaux.

 Avec la montée d’Al-Qaïda près d’une décennie plus tard, le terrorisme est devenu la cible, nécessitant différents investissements militaires et des forces plus légères et plus expéditionnaires. Même le long engagement de l’Otan en Afghanistan ne ressemblait guère à une guerre terrestre de haute intensité comme nous l’avons maintenant, de nouveau, en Europe avec de l’artillerie lourde et des chars. Presque tous les ministères de la Défense pensaient qu’elle ne se reproduirait jamais.

Maintenant, neuf mois après le début du conflit en Ukraine, le manque de préparation fondamental de l’Occident a déclenché une course folle pour fournir à l’Ukraine ce dont elle a besoin tout en reconstituant les stocks de l’Otan. Alors que les deux camps brûlent des armes et des munitions à un rythme jamais vu depuis la Seconde Guerre mondiale, la compétition pour maintenir les arsenaux à niveau est devenue un front critique qui pourrait s’avérer décisif pour l’effort de l’Ukraine. La quantité d’artillerie utilisée est stupéfiante, selon les responsables de l’Otan.

En Afghanistan, les forces de l’Otan auraient pu tirer jusqu’à 300 obus d’artillerie par jour et n’avaient pas vraiment de soucis pour la défense aérienne. Mais, l’Ukraine peut tirer des milliers d’obus par jour et reste désespérée pour la défense aérienne contre les missiles russes et les drones de fabrication iranienne.

«Un jour en Ukraine équivaut à un mois ou plus en Afghanistan», a déclaré Camille Grand, expert en défense au Conseil européen des relations étrangères, qui était jusqu’à récemment secrétaire général adjoint de l’Otan pour les investissements de défense et qui a tenu à affirmer que l’Otan n’est pas engagé dans le conflit en Ukraine contre la Russie. L’été dernier, dans la région du Donbass, les Ukrainiens tiraient 5.000 à 6.000 obus d’artillerie chaque jour, a déclaré un haut responsable de l’Otan. Les Russes tiraient 40.000 à 50.000 coups par jour. En comparaison, les Etats-Unis ne produisent que 15.000 obus chaque mois, rappelle The New York Times. Ainsi, l’Occident se démène pour trouver des équipements et des munitions de l’ère soviétique de plus en plus rares que l’Ukraine peut utiliser maintenant, y compris des missiles de défense aérienne S-300, des chars T-72 et surtout des obus d’artillerie de calibre soviétique.

L’Occident essaie, également, de proposer des systèmes alternatifs, même s’ils sont plus anciens, pour remplacer les stocks décroissants de missiles de défense aérienne et de missiles antichars coûteux. Cela envoie des signaux forts aux industries de défense occidentales signalant que des contrats à plus long terme sont en vue – et que davantage d’équipes de travailleurs devraient être employées et que les anciennes lignes d’usine devraient être rénovées. Ils essaient d’acheter des munitions à des pays comme la Corée du Sud pour «remplir» les stocks envoyés en Ukraine.

Observateur Continental précisait que le conflit en Ukraine provoque une production inédite d’armes. Il y a des discussions sur l’investissement de l’Otan dans d’anciennes usines en République tchèque, en Slovaquie et en Bulgarie pour relancer la fabrication d’obus de calibre soviétique de 152 mm et de 122 mm pour l’arsenal d’artillerie ukrainien encore en grande partie de l’ère soviétique.

Mais les obstacles sont aussi nombreux que les solutions recherchées. Les pays de l’Otan- souvent en grande pompe – ont fourni à l’Ukraine une artillerie occidentale avancée qui utilise des obus de 155 mm aux normes de l’Otan. Les systèmes de l’Otan sont, cependant, rarement certifiés pour utiliser des obus produits par d’autres pays de l’Otan qui fabriquent souvent les obus différemment. Et puis, il y a le problème des contrôles légaux des exportations qui déterminent si les armes et les munitions vendues à un pays peuvent être envoyées à un autre en guerre.

C’est la raison pour laquelle les Suisses, revendiquant la neutralité, ont refusé à l’Allemagne l’autorisation d’exporter vers l’Ukraine les munitions antiaériennes nécessaires fabriquées par la Suisse et vendues à l’Allemagne. L’Italie a une restriction similaire sur les exportations d’armes. En février, lorsque la guerre en Ukraine a commencé, les stocks de nombreux pays n’étaient qu’ à environ la moitié de ce qu’ils étaient censés être et il y avait eu peu de progrès dans la création d’armes pouvant être utilisées de manière interchangeable par les pays de l’Otan.

Pour les pays de l’Otan qui ont fourni de grandes quantités d’armes à l’Ukraine, en particulier les Etats situés en première ligne comme la Pologne et les pays baltes, le fardeau de leur remplacement s’est avéré lourd.

Les Français, par exemple, ont fourni des armes de pointe et créé un fonds de 200 millions d’euros pour que l’Ukraine achète des armes fabriquées en France. Mais la France a déjà donné au moins 18 obusiers César modernes à l’Ukraine – environ 20% de toute son artillerie existante – et hésite à en fournir davantage. D’ailleurs, l’armée française ne peut pas participer à des opérations militaires à grande échelle, a déclaré le ministre français de la Défense, Sébastien Lecornu au début de ce mois de novembre. Au total, les pays de l’Otan ont jusqu’à présent dépassé les 40 milliards de dollars en armement pour l’Ukraine, soit à peu près la taille du budget annuel de la défense de la France. 

Pierre Duval

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram: https://t.me/observateur_continental

L’article Les deux tiers des pays de l’Otan ont épuisé leurs stocks d’armes pour l’Ukraine est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Les guerres civiles ne profitent qu’aux chefs de guerre

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 16:15

28.11.2022 

L’expérience de la tragédie en Libye et au Yémen est universelle. 

Cela fait plus de 10 ans que la Libye se trouve en état de guerre civile. Même chose pour le Yémen. Les Européens confrontés à des problèmes de réfugiés et de livraisons d’hydrocarbures sont forcés de prêter attention à ces pays. Avec qui est-il possible de coopérer dans son intérêt? Qui y est fiable pour trouver un terrain d’entente? Qui remplace les institutions étatiques détruites et pourquoi? 

Un récent rapport de l’Institut italien d’études politiques internationales (ISPI) analyse en détail le rôle accru des chefs de guerre dans le cadre de la guerre civile en Libye et au Yémen. 

La réalité est telle que les groupes armés, vu l’effondrement de l’État et une réduction notable d’aide internationale, sont forcés de trouver des sources de financement pour leur propre activité militaire. Les hydrocarbures, le contrôle de l’infrastructure critique et le commerce illégal sont la base de leur bien-être financier. Et étant donné que le moyen d’obtention de leurs revenus dépend peu de l’État, de ses institutions et lois, il est peu plausible que les chefs de guerre rêvent d’une fin rapide du conflit afin de déléguer à un nouvel appareil d’État les pouvoirs pour exploiter les actifs sous leur contrôle. Ils sont plutôt prêts à recréer les futures institutions publiques selon les modèles des mécanismes actuels de satisfaction de leurs besoins. 

À l’heure actuelle, les chefs de guerre partagent les ressources obtenues avec la population des territoires contrôlés. Cela leur apporte une légitimité aux négociations de paix. Ils n’ont pas d’autre légitimité, et il est difficile de s’attendre à l’apparition dans le pays de forces politiques influentes capables d’insister sur la formation d’institutions publiques modernes après le conflit. Indépendamment du vainqueur. 

Il est à noter également que le départ factuel des États-Unis de cette région a créé un vide d’intérêt diplomatique voire géopolitique pour les conflits locaux. Personne ne s’empresse d’y déployer ses forces ou des troupes de l’Otan, comme ce fut récemment le cas en Irak et en Afghanistan. Il faudra tenir compte de cette nouvelle réalité dans les analyses et les évaluations stratégiques. 

En fournissant des hydrocarbures à l’étranger via les ports et les terminaux, en assurant un passage maritime sûr des cargos, les chefs de guerre établissent des contacts directs avec les principaux clients en Europe, contournant les représentants publics officiels. Par la force des armes ils insistent sur la non-reconnaissance des institutions de l’État, ruinent l’appareil de la bureaucratie sans éprouver la pression ou la condamnation des pays occidentaux. Des hommes armés prennent généralement le contrôle des sites de production et de transport de pétrole et de gaz, et non les capitales. 

Il est également primordial pour le flux de contrebande d’avoir le contrôle des territoires et des postes frontaliers où les marchandises nécessaires à la population traversent la frontière. Les troupes armées des belligérants surveillent également les postes douaniers officiels où ils prélèvent des taxes dans leur intérêt. 

Les chefs de guerre en Libye et au Yémen reflètent le plus souvent les intérêts et les liens tribaux, s’installent sur les territoires traditionnels. Leurs accords avec d’autres chefs de guerre sont presque toujours pragmatiques à la recherche d’un profit commercial. 

Ainsi, un chef de guerre se représente non seulement comme un commandant militaire, mais également comme un chef de tribu, le principal diplomate négociateur et homme d’affaires de type oligarchique. 

Il est évident que ce sont les chefs de guerre, qui contrôlent les exportations, les importations et les recettes de celles-ci, qui deviennent les hommes les plus riches et influents du pays. Ils placent leurs hommes à tous les postes de sécurité de l’État en soumettant leur travail à leurs intérêts. 

C’est pourquoi quand l’Occident à titre de panacée contre tous les problèmes dans ces pays propose des « élections démocratiques », on voit immédiatement les visages heureux des vainqueurs, qui représentent le clan des chefs de guerre correspondants du territoire en question. 

L’histoire de la guerre civile en Libye et au Yémen illustre un niveau très élevé d’application universelle des conclusions principales. Les chefs de guerre évincent et substituent partout les institutions publiques pour prendre sous leur contrôle personnel tous les actifs économiques liquides. 

La fameuse phrase de Mao Zedong « le pouvoir est au bout du fusil » reste d’actualité et instructive pour tous les États qui délèguent facilement à des structures privées des armes et le droit à la violence. L’État et le peuple seront tous les deux perdants. Seuls les chefs de guerre seront gagnants.

Alexandre Lemoine

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram: https://t.me/observateur_continental

L’article Les guerres civiles ne profitent qu’aux chefs de guerre est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Le déclin de la francophonie en Afrique

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 16:12

28.11.2022

Pendant que les réseaux françafricains s’inquiètent de la montée en puissance de la Chine, de la Russie ou encore de la Turquie sur le continent africain, tout en maintenant une posture ouvertement arrogante vis-à-vis des Etats d’Afrique, les amis anglo-américains de Paris la surclassent dans la tranquillité, sans que l’élite hexagonale soit capable d’y faire quoi que ce soit.

Alors que l’Elysée et le Quai d’Orsay s’obstinent à maintenir une ligne d’approche ouvertement arrogante et néocoloniale vis-à-vis des pays africains, Paris continue de se mentir quant aux véritables raisons du rejet de sa politique par les populations africaines, mais également de plus en plus par des gouvernements qui écoutent les aspirations de leurs citoyens.

Le récent exemple en date: l’interdiction par les autorités du Mali avec effet immédiat de toutes les activités des ONG françaises. Le tout après une énième provocation hexagonale, et toujours sur un ton condescendant.

Ce que Paris semble largement oublier, c’est qu’au moment où il tente de sauver son fameux projet de la Francophonie, l’avenir de la langue française se trouve précisément en Afrique. Sachant que plus de la moitié des locuteurs francophones à l’échelle mondiale habitent justement le continent africain et selon une étude de l’Organisation internationale de la Francophonie – l’Afrique représentera vers 2050 environ 85% des francophones du monde.

Il est donc évident que le maintien d’une posture qui provoque un large rejet populaire n’est certainement pas l’approche la plus intelligente, mais tellement caractéristique de l’élite hexagonale contemporaine, axée complètement sur Washington.

En parlant justement de Washington, mais également de Londres, pendant que les pseudo-spécialistes hexagonaux dans la pure arrogance qui les caractérise, tentent à se moquer des projets linguistiques et culturels russes comme chinois sur le continent africain – les «fidèles» alliés anglo-américains poursuivent activement le déclassement du français en Afrique.

Et cela, également dans la pure tradition d’arrogance qui caractérise l’élite politico-médiatique hexagonale qui oublie d’indiquer que la Chine est dans le Top 4 mondial pour le nombre d’étudiants étrangers accueillis sur son territoire, de trois places devant la France. Tandis que la Russie accueille un nombre de-facto similaire d’étudiants étrangers que l’Hexagone…

Dans tous les cas et au lieu de chercher à nouveau les raisons de ses échecs dans la faute des Africains, des Russes, Chinois ou Turcs – l’élite française ferait bien mieux à changer de stratégie et surtout de mentalité. Et peut-être parfois regarder un tant soit peu les actions de ses amis anglo-américains. Peut-être alors que les échecs répétés diminueront, mais ce ne sera certainement pas pour demain.

En attendant et alors que les sentiments hostiles à la politique hexagonale en Afrique aient atteint le summum, l’obstination de Paris à se considérer «supérieurs» aux autres en perdant des positions économiques, culturels et stratégiques à l’échelle internationale n’arrangeront en rien les choses. Et fort probablement beaucoup plus rapidement même que prévu.

Mikhail Gamandiy-Egorov

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram: https://t.me/observateur_continental

L’article Le déclin de la francophonie en Afrique est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Cabinets de conseil : leur pire danger n’est peut-être pas celui que l’on voit…

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 16:11

Par Gilles Casanova − Le 27 novembre 2022 − Source RT France

Ils vendent à prix d’or à l’État des prestations dont on imagine que des fonctionnaires sont tout à fait capables de les réaliser, puisqu’ils ont été formés, engagés, et qu’ils sont payés – beaucoup moins cher – pour cela.

Ensuite gavés d’honoraires au titre d’études parfois inconsistantes, ils ne paient pas leurs impôts, font de la fraude fiscale et cachent leurs profits dans des paradis fiscaux.

Enfin, on les soupçonne d’avoir organisé ou participé à des circuits de financement occultes des campagnes présidentielles d’un politicien qui les a installés en majesté au cœur de l’appareil administratif.

Cela fait beaucoup pour des sociétés très riches, la plupart du temps à base américaine, et qui se présentent toujours aux côtés du Gotha de la finance mondiale et des organismes de pouvoir, du FMI à Davos. Mais peut-être le pire de leur action ne se situe-t-il pas là où le système médiatique veut bien nous le laisser entrevoir, mais dans un élément plus profond de leur présence au sommet de nos sociétés.

Un État toujours plus affaibli

Ces grandes sociétés de conseil ne donnent pas des conseils anodins, à la manière dont «Marmiton» vous dirait comment faire des œufs brouillés. Ces organismes transnationaux agissent selon une philosophie, selon une orientation politique, selon une méthode, qui toutes sont directement liées à ce qu’est aujourd’hui le néolibéralisme mondialiste autoritaire.

Se tourner vers eux, cela signifie avoir un conseil qui privilégiera toujours l’actionnaire sur l’intérêt de l’entreprise et l’investissement, qui privilégiera toujours la distribution de dividendes sur la juste rémunération du travail, qui choisira toujours le profit à court terme sur l’intérêt général et l’avenir.

Ces cabinets de conseil ont été conçus pour répondre aux besoins des grandes entreprises dans une économie globalisée et dérégulée, dans laquelle ni la moralité, ni l’intérêt collectif, ni le respect de l’esprit des lois ne sont un élément pris en compte, à aucun instant.

Mais l’État n’est pas une entreprise. Sa performance, n’a rien de commun avec celle d’une grande industrie. Elle consiste à apporter aux citoyens une protection, un service, une présence, une capacité à décider collectivement de leur destin. Déjà en cela, se trouve la contradiction pour qui voudra faire appel à ces cabinets de conseil, qui n’ont pas été conçus en fonction de ce qu’est un État et de ce qu’il produit, c’est-à-dire un service pour ses citoyens et la collectivité, mais en fonction d’une entreprise dont le rôle est de générer du profit.

Lorsque les autorités canadiennes ont confié à de tels cabinets quelque chose qui ressemblait à ce que la France a fait après 2007 dans la «Révision générale des politiques publiques» (RGPP) ceux-ci ont tranché, coupé, élagué, ont fait que tout ce qui était produit et qui fonctionnait a fonctionné avec moins de personnel, et donc cela a ravi sur le moment les autorités canadiennes. Elles ont pensé qu’elles gagnaient beaucoup d’argent et qu’en amincissant l’État et les services qui le constituaient elles aidaient les citoyens en baissant l’impôt. Elles ont eu, d’ailleurs, les applaudissements du système médiatique puisqu’elles étaient tout à fait sur sa ligne politique.

Mais ce que ces sociétés de conseil n’avaient pas vu, c’est qu’elles avaient étudié l’activité de l’État en le découpant en process précis, cadrés de manière industrielle, sans comprendre à quels besoins de fond de la population cela répondait. Ce qui a abouti quelques temps plus tard à ce que les autorités canadiennes se rendent compte que leur État n’était plus capable de répondre à la demande et aux besoins des citoyens.

Il savait faire de façon parfaitement normée, et moins coûteuse, un certain nombre de choses qui étaient inscrites dans les process qu’avaient analysé ces cabinets de conseil, mais l’État dans son rapport aux citoyens, dans son rapport à la société, n’est pas une addition de process industriels, économiques, financiers ou commerciaux. C’est autre chose. C’est un ensemble, c’est une fonction sociale centrale dans une société.

Les autorités canadiennes ont donc été obligées de faire une campagne de recrutement massif de fonctionnaires qu’ils ont appelée «la Relève», en réalité, le remplacement des personnels qui avaient été éjectés par les consultants de ces sociétés de conseil et leurs méthodes d’approche de la réalité.

Un déni de démocratie ?

Cela n’empêchera pas la France en 2007 de se lancer dans la fameuse RGPP avec les mêmes cabinets de conseil, avec en France un résultat un peu différent : partout où des services fonctionnaient bien, ces cabinets de conseil ont réussi à imposer de diminuer le nombre des  personnels qui y étaient affectés, en revanche dès qu’un service fonctionnait mal – fut-il pléthorique – ces cabinets de conseil n’avaient plus la capacité de l’analyser ou de préconiser une quelconque réforme, tout cela s’est donc enlisé dans les sables mouvants de la « réforme de simplification à la française », après avoir affaibli une fois de plus l’État.

Mais au-delà de ce problème de perspective lié à la nature de l’État, il y a l’orientation de fond sur l’avenir de la société, les choix fondamentaux que les citoyens ont le droit de faire à travers le dispositif démocratique que la Révolution française a instauré ici il y a plus de 200 ans et qui s’est étendu dans tout le monde démocratique.

Le vote, les élections, les diverses consultations, notamment les référendums, sont faits pour que la société, collectivement, puisse maîtriser son destin à travers des choix structurants, engageant son avenir. Mais pour ces cabinets, tout cela n’existe pas, c’est un hochet avec lequel on amuse le public, les choses sérieuses étant définies par «la seule politique possible», telle qu’elle est conçue dans des enceintes comme l’Organisation mondiale du commerce, Davos, Bilderberg, le FMI ou d’autres endroits du même type, où ne sont pris en compte que les intérêts et les perspectives des quelques centaines de milliardaires qui concentrent aujourd’hui la majorité de la fortune sur Terre.

Ce qui signifie que quels que soient les choix opérés par les citoyens dans le cadre de la démocratie, ces cabinets veillent – dans le détail – à ce que ne soit mise en œuvre que la politique définie par les grands organismes transnationaux que la globalisation financière néolibérale a mis en place, par-dessus la tête des peuples et des systèmes démocratiques. Le déni de la démocratie, c’est – bien sûr – de s’asseoir sur le référendum de 2005 qui refuse le Traité constitutionnel européen, pour signer un traité quasiment identique à Lisbonne, en le faisant voter rapidement par le Parlement réunis en congrès. Mais c’est tout autant de détruire, jour après jour, de détricoter tout ce qui a été le pacte social qui lie les composantes des sociétés européennes depuis la victoire sur le nazisme, et qui a été codifié en France par le programme du Conseil national de la Résistance. Comment faire reculer l’indemnisation du chômage et faire porter sur le chômeur la responsabilité du chômage, comment casser les retraites par répartition, comment casser la Sécurité sociale, comment privatiser progressivement le système d’éducation, comment conduire l’État à se retirer de plus en plus de la société pour que ses fonctions principales soient assurées à titre commercial par de grands organismes financiers, ce sont ces cabinets qui y travaillent chaque jour.

Ne vous y trompez pas, ce sont eux qui conçoivent et écrivent les projets de loi du gouvernement. Ils ne rendent jamais compte sur des plateaux de télévision ou dans des réunions électorales de leur programme, aucun candidat n’oserait proposer ce qu’ils conçoivent, car il saurait très bien qu’il serait rejeté par la société. Il est beaucoup plus simple d’avoir un candidat qui propose – comme Emmanuel Macron – de «penser printemps» ou de faire «la révolution», ou encore d’être le dernier rempart contre le fascisme d’Hitler en jupons dans une comédie médiatique, pour distraire le public à la manière des télévangélistes américains, comme façade. Puis derrière, construire le programme de destruction de ce qui est la spécificité française pour l’adapter à la volonté de tous ces organismes supranationaux que personne n’a jamais élus.

L’échec de la gestion du Covid-19

Les folies de la gestion de l’épidémie de Covid, faites en France, dont les décisions été prises dans de très secrets «Conseils de défense» dont le public n’a jamais pu savoir ce qui s’y débattait et s’y décidait vraiment, tout cela c’était décidé par McKinsey qui menait ces réunions secrètes et non par les élus et les dirigeants que le peuple français s’est choisis, quelles que soient leurs limites voire leur incompétence. Le pass sanitaire, le pass vaccinal, tout cela, ce sont des idées de McKinsey, qui a rodé ces techniques auprès des autorités chinoises, pour mettre en place le Crédit social, qui organise le totalitarisme le plus présent dans la vie quotidienne du peuple qu’une société sur Terre n’a jamais réussi à faire jusqu’à maintenant, car il utilise toutes les ressources du numérique, et il a choisi comme kapo tout-puissant votre smartphone, toujours sur vous.

Toutes ces folies que l’on a retrouvées de pays en pays, ne sont pas nées dans la tête des gouvernants élus, mais ont été conçues et propagées par un ou deux grands cabinets de conseil à l’échelle de la planète. Elles étaient inspirées d’un rapport de 2011 de la Fondation Rockfeller, un de ces organismes préférés des milliardaires pour concevoir comment défendre au mieux leurs intérêts, et qui faisait une préconisation globale d’action mondiale face à un virus tueur, à la manière de la grippe espagnole. Ce que n’était pas le Covid.

Alors, il reste que l’on pourra dire que ces gens sont compétents, leurs conseils pertinents, et que «heureusement qu’ils sont là chaque jour pour faire tourner la machine», car les politiciens promettent mais ne sont pas capables de tenir, et puis n’ont pas les compétences par exemple en matière sanitaire quand intervient une crise. Pour répondre à cette objection, il suffit d’observer la statistique aujourd’hui disponible sur l’épidémie de Covid : le pays européen qui a les meilleurs résultats est la Suède. C’est le seul pays qui a refusé le confinement, les masques obligatoires partout, les couvre-feux, et les réglementations saugrenues qui interdisaient de boire debout et autres folies administratives.

Au-delà de l’enquête préliminaire, maintenant ouverte par le parquet national financier, qui évoque le blanchiment aggravé, la fraude fiscale aggravée, le favoritisme et recel de favoritisme, qui évoque l’intervention dans des campagnes électorales, toutes choses qui sont extrêmement graves, mais qui risquent dans la société dans laquelle nous sommes entrés – ce fameux «monde d’après» – de tourner court puisqu’il est interdit d’interroger le président de la République en exercice, et même de recueillir son témoignage, ce qui renvoie à de nombreuses années l’ouverture véritable du dossier, le problème posé à la démocratie par l’intervention massive de ces cabinets de conseil dans l’État est bien plus vaste bien plus profond et sera un enjeu de politique et de société pour les années qui viennent.

Gilles Casanova

L’article Cabinets de conseil : leur pire danger n’est peut-être pas celui que l’on voit… est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

« 17.7 % de hausse pour les conserves de légumes. Les augmentations de prix annoncées par Leclerc ». L’édito de Charles SANNAT

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 13:10

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

L’oracle du supermarché, que dis-je le voyant des caddies, l’astrologue des têtes de gondoles, ou encore le devin qui lisait dans les entrailles des poulets vidés et sous vide de la grande distribution a parlé.

Oui.

Michel Edouard Leclerc a parlé.

Pour lui, qui a fait de la vie la moins chère le combat de sa vie, cela devient de plus en plus coûteux !

Il nous annonce des hausses terribles d’après les chiffres que lui remontent ses équipes concernant les demandes de hausse tarifaire exigées par des fournisseurs en furie et dépassés eux-mêmes par une inflation à deux chiffres et qui étaient soumis à la diète depuis des années.

Les hausses qu’on nous demande pour 2023 :

– Conserves de légumes : +17,74 %
– Conserves de fruits : +20,55 %
– Café : +10,53 %
– Produits animaliers : +41 %
– Féculents : +10 %
– Volaille : +13 %
– Papier : +11 %

Les hausses sur le papier seront sans doute encore plus importantes, notamment sur tout le papier dit d’hygiène car il coûte terriblement cher en énergie à fabriquer.

Pour l’alimentaire, le prix des contenants, que ce soit les boîtes de conserves ou les bocaux en verre les prix vont également exploser car cela demande, là aussi beaucoup d’énergie, et quand l’énergie est chère, les prix du verre s’envolent.

Les hausses qu'on nous demande pour 2023 :
– Conserves de légumes : +17,74%
– Conserves de fruits : +20,55%
– Café : +10,53%
– Produits animaliers : +41%
– Féculents : +10%
– Volaille : +13%
– Papier : +11% https://t.co/wh6aLa1ZoX

— Michel-Edouard Leclerc (@Leclerc_MEL) November 21, 2022

L’inflation va durablement s’installer en Europe et dans le monde. Si nous nous rapprochons de ce premier pic d’inflation, l’inflation ne redescednra sans doute pas sous les 2 % par an, pour la simple et bonne raison que nous avons des facteurs inflationnistes désormais structurels à commencer par la transition écologique qui nécessite de faire beaucoup moins avec beaucoup moins d’énergie et beaucoup plus chère.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

L’article « 17.7 % de hausse pour les conserves de légumes. Les augmentations de prix annoncées par Leclerc ». L’édito de Charles SANNAT est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Baby-foot, alcool, le délire culturel de la start-up. Adhérer aux valeurs «  »fun & pro » de l’entreprise ».

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 13:06

Picoler le soir avec les collègues et boire comme des trous pour avoir l’air « cool » en jouant au baby-foot au lieu de travailler, et en prenant l’air doctement très occupé, voilà le quotidien dans les sociétés actuelles encore plus celles qui sont un peu « start-up ». Le seul qui comprenne le délire actuel c’est Elon Musk qui a viré l’essentiel des joueurs alcooliques de l’équipe de baby-foot de Twitter, et vous savez quoi ?

Twitter continue de fonctionner !

C’est dire la confusion qui règne dans les esprits.

Tenez, ce fait divers judiciaire illustre parfaitement ce que je veux vous dire.

« La Cour de cassation vient d’annuler en partie un licenciement suite au « comportement critique du salarié et son refus d’accepter la politique de l’entreprise basée sur l’incitation à divers excès » comme une alcoolisation excessive lors des pots de fin de semaine.
Un salarié qui ne participe pas à tous les apéros organisés par son employeur ou qui critique l’alcoolisation excessive des équipes lors de ces « moments de convivialité », ne peut être licencié pour cela ».

Accrochez-vous la dictature du « cool » atteint des sommets de crétinerie !

« Petit rappel des faits. Le salarié en question a été engagé en 2011 par la société Cubik Partners, en qualité de consultant senior, puis promu directeur en 2014. Il est licencié un an plus tard pour « insuffisance professionnelle » et notamment son refus d’adhérer à la valeur «  »fun & pro » de l’entreprise ».

Dans cet arrêt, les magistrats ont en effet considéré « que le licenciement (est) intervenu en raison de l’exercice par le salarié de sa liberté d’expression ; que la cour d’appel a constaté qu’il ne pouvait être reproché à Mr T. son absence d’intégration de la valeur « fun & pro » de l’entreprise ».

Cette valeur, se traduisait selon la Cour « par la nécessaire participation aux séminaires et aux pots de fin de semaine générant fréquemment une alcoolisation excessive encouragée par les associés qui mettaient à disposition de très grandes quantités d’alcool, et par des pratiques prônées par les associés liant promiscuité, brimades et incitation à divers excès et dérapages ».

Et oui, quand on est trop « start-up » on devient trop « fun & pro » pro… alcool bien évidemment. Et quand on picole trop, le comportement devient souvent outrancier et cela n’a pas sa place en entreprise, mais nous sommes dans des temps de grandes confusions qui génèrent d’immenses souffrances mentales et morales.

La seule manière de se protéger de tout cela c’est de vivre, d’une certaine manière en marge ou en retrait de cette société malade.

C’est exactement ce que je fais, et du haut de mon grenier normand, dans le calme de ma campagne et la douceur du feu de cheminée qui crépite, des poules qui caquètent et du chat qui ronronne, je contemple, le naufrage de ce monde et la folie qui s’étend, jour après jour.

Prenez soin de vous.

Protégez-vous.

Protégez-votre âme.

Charles SANNAT

Source BFMTV.com ici

L’article Baby-foot, alcool, le délire culturel de la start-up. Adhérer aux valeurs «  »fun & pro » de l’entreprise ». est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Assurance-chômage, une réforme pas si bête alors que le FMI s’en mêle !

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 13:03

Comme vous le savez le gouvernement est en train de faire passer aux forceps une réforme de l’assurance-chômage qui va permettre de rendre modulable la durée d’indemnisation.

En dessous de 9 % de taux de chômage, la durée d’indemnisation sera réduite de 25 % ce qui est le cas actuellement. Cela veut dire que de 24 mois théoriques de chômage, on va passer à 18 mois seulement d’indemnisation. Cette petite différence sera évidemment de nature à obliger les gens à travailler 6 mois plus tôt ou 6 mois plus vite que si la durée d’indemnisation était de 24 mois. Logique.

Réforme injuste ?

Non.

Pourquoi ?

Parce que l’on ne touche pas au montant de l’indemnisation mais à sa durée.

18 mois c’est objectivement largement suffisant pour retrouver un travail surtout quand il y en a ce qui est le cas aujourd’hui.

On peut éventuellement discuter du seuil retenu (9 %) et l’on pourrait baisser ce seuil par exemple à 7 ou 8 %, mais vous me trouverez toujours du côté du travail, de l’emploi et de l’actvité.

Je suis même favorable au droit opposable à l’emploi. Aucune aide, mais un travail pour tous serait un meilleur principe que l’assistanat (sous réserve de l’état de santé bien évidemment).

Quant au FMI il se réveille et vient pilonner notre pays et sa gestion.

le FMI veut une France moins dépensière

Le FMI estime qu’il est temps de mettre fin au «  quoi qu’il en coûte  ».

La France doit commencer à redonner un aspect décent à la courbe de ses finances publiques et, pour cela, mettre en œuvre des réformes qui assurent une réduction des dépenses sur le long terme, recommande le FMI dans un rapport publié ce lundi. Un hasard du calendrier qui tombe plutôt bien, alors que le ministre du Travail, Olivier Dussopt, présentait les nouvelles règles de l’assurance-chômage.

Car, pour l’institution internationale, cette réforme doit effectivement contribuer à améliorer la ­situation. «  Introduire une contracyclicité dans les prestations de chômage en variant l’admissibilité et/ou la durée des prestations en fonction des conditions du marché du travail renforcerait (…) les incitations du marché du travail tout en générant des économies  », indique le rapport. Cette évolution – désormais largement sur les rails – n’est bien sûr pas la seule citée par le FMI. En tête de liste, figure toujours la réforme des retraites. Une réforme « globale qui devrait améliorer le taux de participation des travailleurs âgés en augmentant progressivement l’âge effectif de la retraite, améliorer l’équité et la durabilité du système, tout en tenant compte des situations spécifiques », insiste le rapport, comme chaque année. Il cite également, comme source d’économies, la réduction des niches fiscales.

Et le rapport du FMI continue à égrener les réformes, comprendre les économies, que nous devrions faire.

Alors vous pouvez ne pas aimer le FMI (ce qui est également mon cas), pourtant la réalité et les faits sont durs.

La réalité c’est que nous faisons n’importe quoi et que nous gérons notre pays n’importe comment.

Aider, n’est pas assiter.

J’ai grandi, dans un monde, celui des années 80 et 90 ou le RSA n’existait pas !

Oui vous avez bien lu.

Le RSA n’existait pas. J’ai vu Michel Rocard premier ministre de l’époque le mettre en place. Nous étions en 1992 de mémoire et cela s’appelait le RMI. Le revenu minimum d’insertion.

A cette époque nous avions nettement moins de SDF qu’aujourd’hui. Nous n’avions pas de bidonvilles à Paris et encore moins des villages de tentes par milliers de pauvres bougres qui vivent à la belle étoile expression politiquement correct pour dire « à la rue ».

Charles SANNAT

Source Le Figaro.fr ici

L’article Assurance-chômage, une réforme pas si bête alors que le FMI s’en mêle ! est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

(Re)penser l’écologie: ep.1 | Philippe Murer

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 13:00

L’écologie est un sujet trop sérieux pour être laissé à de vagues conflits idéologiques. (Re)penser l’écologie est une émission live sur Twitch pour traiter en profondeur un des grands sujets de notre temps. Le premier épisode introduit les généralités.

L’article (Re)penser l’écologie: ep.1 | Philippe Murer est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

La Hongrie sur la ligne de front entre Ukraine et UE | F.Almassy

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 12:59

Les conférences du lundi (#RDVL) rassemblent les intellectuels – de tous bords et toutes disciplines- pour qu’ils vous livrent leur expertise. Aujourd’hui, Ferenc Almassy nous présente le statut particulier de la Hongrie.

L’article La Hongrie sur la ligne de front entre Ukraine et UE | F.Almassy est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Feu au Brésil? l’élection de Lula

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 12:58

Le Cercle Aristote se lance sur Twitch! Une plateforme qui, à l’instar de Discord, permet d’interagir avec les experts. Aujourd’hui, Alexandre Lohmann et Romain Migus nous expliquent la situation brésilienne de l’Amérique du Sud.

L’article Feu au Brésil? l’élection de Lula est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

La police chinoise passe a tabac et arrete un journaliste de la BBC. Leur explication : on voulait le proteger contre le Covid.

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 12:40

La police chinoise passe a tabac et arrete un journaliste de la BBC. Leur explication : on voulait le proteger contre le Covid.
Le Covid est le mot de code pour un systeme de repression, de controle et de terreur chinois. https://t.co/vC1nlbLur0

— Aldo Sterone (@AldoSterone111) November 28, 2022

L’article La police chinoise passe a tabac et arrete un journaliste de la BBC. Leur explication : on voulait le proteger contre le Covid. est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Europe: une période de demi-vie

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 12:38

Par Alexander Cleman − Le 15 novembre 2022 − Source Oriental Review

Les hauts-dirigeants de l’UE multiplient les appels à l’unité et à la solidarité ces derniers temps. Ces appels sont si fréquents que l’on se demande si cette unité existe dans le continent, sous la forme à laquelle celui-ci s’est habitué à fonctionner ces dernières décennies. Et si l’on intègre ces pensées au principe du caractère cyclique de l’histoire, on voit en sortir un étrange schéma.

L’un des résultats de la première guerre mondiale fut l’effondrement de plusieurs empires et de plusieurs coalitions. La seconde guerre mondiale aura donné naissance à de nouveaux blocs et à de nouvelles alliances ; particulièrement à l’OTAN, au pacte de Varsovie, et à la Communauté Économique Européenne. La logique suggère que les hostilités en Ukraine vont tenir lieu de catalyseur à une nouvelle désintégration, et le premier candidat au « démantèlement » est l’Union européenne. Il saute aux yeux que l’euphorie du processus d’intégration de l’UE était fondée sur la prospérité économique, elle-même alimentée par une énergie, des matières premières et des denrées alimentaires bon marché en provenance de Russie, ainsi que des ressources intellectuelles et une main d’œuvre importées du Tiers Monde.

Mais un conflit armé, suivi de sanctions économiques et politiques contre Moscou, s’est produit aux abords d’une Europe prétendument unifiée. Le gaz naturel, le pétrole et ses produits dérivés, les produits alimentaires et les produits de base ont vu leur prix monter brutalement. On a pu constater qu’immédiatement les États membres de l’Union européenne ont entretenu des intérêts strictement nationaux ; chacun a sa propre population, qui subit les privations matérielles et n’est pas prête à subir le froid ou à uriner sous la douche (cela consomme moins d’eau). Et ce n’est pas une blague, il ne s’agit que de l’une des recommandations prodiguées aux citoyens pour économiser des ressources.

Et nonobstant le pathos employé par les dirigeants européens pour parler de solidarité, ce sont des préoccupations économiques, qui intègrent la crise de l’énergie qui se cachent derrière leurs grandes déclarations. Les choses sont telles que même le tandem franco-allemand, qui avait jusqu’alors constitué une sorte de locomotive pour une Europe unifiée, est en panne. Paris, qui jouit d’une meilleure indépendance énergétique, peut se permettre d’appeler encore à une aide militaire substantielle à l’Ukraine. La situation de Berlin est plus compliquée, et Berlin s’oppose à une limite de prix sur l’énergie russe et considère chaque opportunité de sauver son industrie. La récente visite du chancelier allemand Olf Scholz à Pékin l’a démontré. Quant au couple franco-allemand, aucune des rencontres récentes entre Emmanuel Macron et Olf Scholz n’a débouché sur la moindre déclaration ou résolution conjointe. De fait, comme l’a fait remarquer sur le plateau de France 24 Henry Ménudier, professeur émérite à la nouvelle université de la Sorbonne, et expert des relations franco-allemandes, les yeux de l’Europe sont désormais braqués bien plus à l’Est que sur Paris ou Berlin.

Au cours d’une rencontre récente, les ministres de l’énergie de l’UE ne sont pas parvenus à s’accorder sur des mesures de limitation des prix du gaz. Cet état de fait démontre les divergences d’intérêts entre ces partenaires. Dans ce contexte, les appels qui sont lancés à la Hongrie apparaissent comme très cyniques, qui a accepté au grand dam de ses partenaires de payer le carburant russe en roubles ; tout aussi cyniques sont les appels lancés aux autres pays de partager leur gaz avec leurs voisins s’ils gèlent cet hiver.

Guy Mettan, un journaliste suisse réputé, mais également publiciste et homme politique, a fait mention de la situation de l’Europe dans l’un de ces articles avec éclat.

« Quel sens y a-t-il, » demande-t-il, « à nous libérer de la dépendance envers l’énergie russe pour devenir dépendants des Étasuniens avec des prix du gaz quatre ou cinq fois plus élevés ? Que dira l’industrie allemande lorsqu’elle devra régler la note ? D’autant plus que l’Europe ne dispose pas de navire méthanier, ni de port, d’usine de liquéfaction, pas plus que de gazoducs en nombre suffisant. Comment allons-nous livrer le gaz de schiste étasunien aux Slovaques, aux Roumains ou aux Hongrois ? À dos de mule ?

Que vont dire les Verts allemands lorsqu’ils devront accepter la construction de nouvelles centrales nucléaires pour répondre aux demandes énergétiques ? Que vont dire les jeunes et les environnementalistes en Europe lorsqu’ils vont découvrir qu’ils ont été trompés, et que la lutte contre le réchauffement climatique a été sacrifiée au nom de sombres intérêts géopolitiques ? Que vont dire les Français lorsqu’ils verront leur pays amoindri, pas seulement à l’échelle mondiale, mais aussi sur la scène européenne, après avoir constaté le réarmement de l’Allemagne et les achats massifs d’armes étasuniennes par les Polonais, les Baltes, les Scandinaves, les Italiens et les Allemands ? Que va dire l’opinion publique européenne lorsqu’elle devra soutenir des millions de réfugiés ukrainiens en leur offrant des transports gratuits ?

Un autre facteur joue un rôle significatif dans la sape des fondations européennes : la ligne politique suivie par les États-Unis, qui attire le vieux continent dans un vortex extrêmement dangereux. Tellement dangereux, en fait, qu’un groupe de généraux français a estimé nécessaire d’envoyer une lettre ouverte au secrétaire général de l’OTAN. Le texte en a été publié dans l’édition du journal Capital, en date du 11 mars.

L’article analyse le projet 2030 de l’OTAN, et met en lumière ce qui réside derrière ses phrasés éloquents. Selon les généraux, le projet vise à contraindre l’Europe à adopter des mesures qui limitent l’expansion chinoise, en échange d’une protection contre la menace russe, que les États-Unis fabriquent de toutes pièces. L’Union européenne, si elle accepte une telle tromperie, va abîmer aussi bien sa souveraineté géopolitique que ses intérêts économiques.

Le rôle et la place d’une Europe unifiée sont exposés dans la doctrine de Paul Wolfowitz, développée au début des années 1990 par l’homme politique et sous-secrétaire étasunien aux affaires politiques de la Défense. Cette doctrine laisse entendre que les États-Unis ont peur d’une Union européenne forte et homogène, en mesure de les défier. « Notre objectif premier est d’empêcher la ré-émergence d’un nouveau rival, que ce soit sur le territoire des l’ancienne Union soviétique, ou ailleurs, pouvant menacer l’ordre… Il s’agit d’une considération dominante sous-jacente à la nouvelle stratégie de défense régionale, et cela suppose que nous nous employons à empêcher tout pouvoir hostile de dominer une région dont les ressources, si elles se trouvaient sous un contrôle unifié, suffiraient à générer une puissance mondiale. Ces régions comprennent l’Europe occidentale, l’Asie de l’Est, les territoires de l’Ex Union soviétique, et l’Asie du Sud-Ouest. Enfin, nous devons maintenir les mécanismes servant à dissuader de potentiels concurrents de même aspirer à un rôle régional ou mondial plus important. »

Ainsi, après la formation de l’UE, et malgré toute sa loyauté, les Étasuniens craignent constamment que l’Allemagne puisse jouer un rôle d’importance en Europe, et devenir le principal partenaire de Moscou. La Russie a livré du gaz à l’Allemagne sans interruption depuis les années 1960. La seule occurrence en laquelle ces livraisons ont été interrompues s’est produite après l’ordre donné par Reagan de saboter les importations de gaz au travers des gazoducs menant en Allemagne. À cette époque déjà, les États-Unis ne voulaient pas que les relations entre la Russie et l’Allemagne se développent de manière harmonieuse. Reagan s’était opposé à l’Europe « de l’Atlantique à l’Oural » qui était le rêve de de Gaulle, et après lui, de Gorbatchev. Depuis lors, les Étasuniens ont tout fait pour mettre à bas leurs concurrents, qu’il s’agisse de la Chine, de la Russie, ou même d’une Union européenne pourtant bien loyale. En outre, au fil des deux ou trois décennies passées, les Étasuniens ont réussi à élever une nouvelle génération de dirigeants européens. Ceux-ci ont été élevés dans les idées de globalisme et de multiculturalisme, qui sont très éloignées des problèmes et des besoins véritables d’une société moderne.

Alexander Cleman

Traduit par José Martí, relu par Wayan, pour le Saker Francophone

L’article Europe: une période de demi-vie est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Psiphon, l’outil technologique de la CIA créé pour alimenter et aider les manifestations dans le monde entier

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 12:37

Par Kit Klarenberg − Le 19 novembre 2022 − Source Press TV

Depuis que des émeutes soutenues par l’étranger ont éclaté en Iran à la mi-septembre, les médias occidentaux ont fréquemment attiré l’attention sur le rôle de Psiphon, une application pour smartphone qui permet aux utilisateurs de contourner les restrictions imposées aux sites Web et aux ressources en ligne afin d’aider les fauteurs de troubles à organiser et à coordonner leurs activités, à envoyer et recevoir des messages vers et depuis le monde extérieur.

Le processus a été aidé par le fait que Psiphon a profité d’un nombre incalculable de publicité gratuite dans des médias très influents, et donc les Iraniens, ainsi que d’autres résidents d’Asie occidentale – auront sans doute été encouragés à télécharger ce logiciel.

Cependant, pas une seule source grand public n’a jusqu’à présent reconnu les origines spectrales de Psiphon, sans parler des objectifs malveillants qu’il sert et des fins sinistres auxquelles il peut être utilisé par ses commanditaires dans la communauté du renseignement américain.

Psiphon a été lancé en 2009. Destinée à soutenir les éléments antigouvernementaux dans les pays que l’entreprise considère comme des « ennemis d’Internet« , cette ressource utilise une combinaison de technologies de communication sécurisée et de brouillage, notamment des VPN, des proxys Web et des protocoles SSH (secure shell), qui permettent aux utilisateurs de mettre en place leurs propres serveurs privés que leur propre gouvernement ne peut pas surveiller.

Au cours de son existence, Psiphon a été financé et distribué par diverses organisations proches de l’espionnage.

Par exemple, il a été pendant plusieurs années promu par ASL19, qui a été fondé par un expatrié iranien, Ali Bangi, en 2013 pour capitaliser sur le vaste flux de financement américain pour les initiatives de « liberté sur Internet » dans le sillage du printemps arabe.

Une enquête du New York Times datant de juin 2011 sur la poussée de Washington en faveur de la « liberté sur internet » a conclu que toutes ces entreprises servent à « déployer des systèmes « fantômes » d’internet et de téléphonie mobile que les dissidents peuvent utiliser pour communiquer hors de portée des gouvernements dans des pays comme l’Iran, la Syrie et la Libye. »

La proximité de Bangi avec le gouvernement américain est apparue très clairement lorsqu’en 2016, il a assisté à la célébration annuelle de Nowruz à la Maison Blanche, une fête de reconnaissance pour l’élite des militants du « changement de régime » parrainés par l’État.

Ces apparitions à haut niveau, ainsi que son statut d’habitué des conférences technologiques et des événements sur les droits numériques, ont cimenté sa place de « rock star » au sein de la communauté de la diaspora iranienne.

Bangi a néanmoins été contraint de démissionner de l’ASL19 en 2018, après s’être retrouvé devant un tribunal au Canada pour des accusations d’agression sexuelle et de claustration forcée.

Un profil publié par le magazine de l’industrie technologique The Verge a allégué qu’il avait encouragé une culture de consommation de drogues, de sexisme, de harcèlement et d’intimidation généralisée au sein de l’organisation, les employés féminins étant une cible particulière de son ire. À plusieurs reprises, il s’est montré agressif et même violent envers le personnel.

Avec Bangi et ASL19 hors-jeu, en 2019, Psiphon a commencé à recevoir des millions de l’Open Technology Fund, créé sept ans plus tôt par Radio Free Asia, qui a elle-même été fondée par l’Agence centrale de renseignement américaine (CIA) en 1948 après avoir été officiellement autorisée à se livrer à des « opérations secrètes« , notamment la propagande, la guerre économique, le sabotage, la subversion et « l’assistance aux mouvements de résistance clandestins. »

En 2007, le site Web de la CIA a classé Radio Free Asia et d’autres initiatives de « guerre psychologique » telles que Radio Free Europe et Voice of America parmi « les campagnes d’action secrète les plus longues et les plus réussies » qu’elle ait jamais organisées.

Aujourd’hui, Radio Free Asia est un actif de l’Agence américaine pour les médias mondiaux, qui est financée par le Congrès américain à hauteur de centaines de millions de dollars chaque année. Son PDG a reconnu que les priorités de l’organisation « reflètent les intérêts de la sécurité nationale américaine« .

L’Open Technology Fund (OTF) est l’une des nombreuses initiatives issues de la campagne de Washington en faveur de la « liberté sur Internet« .

Les individus intimement impliqués dans la concrétisation de ce désir ne se font aucune illusion sur la véritable raison d’être qu’ils servent. En février 2015, Jillian York, membre du conseil consultatif de l’OTF, a déclaré qu’elle croyait « fondamentalement » que la « liberté sur internet » était « le cœur des programmes de changement de régime« .

L’OTF étant une plateforme de « guerre psychologique » créée par les services de renseignement américains, éclaire un objectif clé de Psiphon ; s’assurer que les citoyens des pays dans le collimateur des « efforts de changement de régime » en cours menés par les États-Unis puissent continuer à accéder à la propagande d’État occidentale.

Une fiche d’information de novembre 2019 de l’Agence américaine pour les médias mondiaux sur les « outils soutenus par l’OTF » donne la priorité à Psiphon.

« L’OTF fournit aux réseaux de l’USAGM une assistance pour protéger leur contenu en ligne et s’assurer qu’il résiste à la censure. Par exemple, lorsque les sites d’information de l’USAGM ont été brusquement bloqués au Pakistan, l’OTF a créé des sites miroirs pour s’assurer que le contenu de l’USAGM restait disponible pour les publics clés… L’OTF fournit un soutien d’urgence aux médias indépendants et aux journalistes confrontés à des attaques numériques pour qu’ils puissent se remettre en ligne et atténuer les attaques futures« , peut-on lire.

Un rapport de l’OTF datant de mai 2020 sur les « points forts et les défis » de l’année écoulée indique également que Psiphon, « fournisseur expérimenté d’outils de contournement« , veille à ce que le contenu publié par l’USAGM, qui comprend Voice of America Farsi, puisse atteindre des publics dans des pays où il est interdit.

De même, une section dédiée du site web de la BBC, suite à l’interdiction du radiodiffuseur public britannique en Russie, a proposé en mars un guide explicatif sur la manière dont les résidents locaux peuvent télécharger l’application via Android, Apple et Windows.

Si les utilisateurs ont des « difficultés » à accéder à Psiphon via les magasins d’applications établis, ils sont invités à envoyer un message vide à une adresse électronique indiquée pour recevoir « un lien de téléchargement direct et sûr« .

En Iran, une telle utilité est sans doute aussi précieuse, étant donné que les médias hostiles tels que la BBC et Radio Free Asia brossent un tableau totalement partial des troubles en cours, présentant les actions violentes et incendiaires des éléments anti-gouvernementaux comme pacifiques, tout en ignorant totalement les manifestations populaires pro-gouvernementales beaucoup plus importantes.

Un autre atout essentiel de Psiphon, du point de vue de la puissance occidentale, est que toutes les données des utilisateurs sont acheminées vers et par des serveurs centralisés appartenant à la société elle-même.

Alors que les activités des individus sur le réseau peuvent être protégées des regards indiscrets de leur propre gouvernement, Psiphon peut suivre les sites qu’ils visitent et leurs communications en temps réel.

Cela permet aux acteurs étrangers de garder un œil sur les manifestants et les mouvements de protestation, et de réagir en conséquence.

L’ingérence de Psiphon en Iran est désormais une affaire publique établie de longue date. En 2013, la société a publié un blog saluant « l’impact particulièrement important » qu’elle avait eu dans le pays, « coïncidant avec leur élection présidentielle (iranienne)« .

Tout en reconnaissant que Téhéran a « toujours été un grand défi pour nous« , Psiphon s’est vanté que son logiciel soit « resté disponible » de manière constante pendant cette période, malgré les efforts répétés pour « limiter sévèrement » son fonctionnement.

Le fait qu’aucun de ces éléments n’ait été mentionné dans les articles de vulgarisation sur Psiphon est choquant, mais pas surprenant.

Après tout, les médias occidentaux ont tout à gagner d’un racket de protection dirigé par les États-Unis qui projette en secret leur propagande à des millions de personnes.

Et en devenant activement complices d’une opération américaine de « changement de régime« , les journalistes traditionnels sont tous moins susceptibles de reconnaître la réalité de ce qui se passe à Téhéran, pourquoi et qui bénéficiera matériellement de l’éviction du gouvernement. C’est le vieux rêve des puissances occidentales.

Kit Klarenberg est un journaliste d’investigation collaborateur de MintPresss News qui explore le rôle des services de renseignement dans l’élaboration de la politique et des perceptions.

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone.

L’article Psiphon, l’outil technologique de la CIA créé pour alimenter et aider les manifestations dans le monde entier est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Anice Lajnef – Philippe Béchade : Création monétaire et inflation : qui paye l’addition ? (+ GUIDE GRATUIT)

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 12:24

Dépréciation de la monnaie : Comment s’en protéger ?

Une analyse d’Anice Lajnef et de Philippe Béchade

Dans ce guide inédit, Philippe et Anice s’associent pour vous dévoiler les dessous de la création monétaire, son impact sur l’inflation… et les conséquences qu’elle engendre sur votre épargne.

Vous découvrirez :

. Comment les banques centrales entretiennent une certaine forme d’addiction à la monnaie.

. Comment les citoyens pourraient reprendre le contrôle, selon Anice Lajnef.

. Les 5 actifs choisis par Philippe Béchade pour protéger votre épargne de l’inflation.

>>> JE TÉLÉCHARGE MON DOSSIER COMPLET <<<

L’article Anice Lajnef – Philippe Béchade : Création monétaire et inflation : qui paye l’addition ? (+ GUIDE GRATUIT) est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Canada : une femme meurt de mort naturelle dans la pharmacie 7 minutes apres son booster

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 09:34

Canada : une femme meurt de mort naturelle dans la pharmacie 7 minutes apres son booster https://t.co/tye67Geuvq

— Aldo Sterone (@AldoSterone111) November 27, 2022

L’article Canada : une femme meurt de mort naturelle dans la pharmacie 7 minutes apres son booster est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

EXCLU : La Russie publie de nouveaux documents sur le programme militaire biologique américain

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 09:12

Le Conseil de sécurité des Nations unies a balayé les imputations russes sur le programme militaire biologique que les États-Unis auraient poursuivi à l’étranger et notamment en Ukraine. Mais la Russie considère toujours que les arguments apportés par Washington qui ont convaincu Londres et Paris ne sont pas du tout satisfaisants.

Moscou a donc décidé de prendre à témoin les signataires de la Convention sur les armes biologiques qui tiendront la neuvième Conférence d’examen à Genève du 28 novembre au 16 décembre 2022.

En prévision de ce sommet, la Russie vient de publier 80 nouveaux documents de sources diverses. [1]

Durant la Conférence, la Russie proposera l’élaboration d’un protocole juridiquement contraignant à la convention sur les armes biologiques, qui comprenne des listes de micro-organismes pathogènes, de toxines et d’équipements spéciaux, tienne compte des progrès scientifiques et technologiques modernes dans le domaine de la biologie et prévoit une vérification efficace mécanisme.

Elle proposera en outre de compléter les mesures de confiance par des informations sur la recherche et le développement en matière de biosécurité en dehors du territoire national et des informations sur les installations de production de vaccins pour animaux.

Enfin, elle proposera la création d’un comité scientifique consultatif pour évaluer les développements scientifiques et technologiques pertinents pour la Convention, avec une large représentation géographique et une participation égale.

Notes

[1https://disk.yandex.ru/d/Bxa0q9WZkBsWlQ

Source : voltairenet.org

L’article EXCLU : La Russie publie de nouveaux documents sur le programme militaire biologique américain est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Manuel Valls condamné à verser 277 000 euros pour financement irrégulier de sa campagne à Barcelone

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 09:11

La Cour des comptes espagnole réclame cette somme à l’ancien candidat à la mairie de Barcelone pour des irrégularités dans ses comptes de campagne jugées « très graves ».

Une déroute qui coûte cher. Manuel Valls a été condamné en Espagne à 277 000 euros pour financement irrégulier de sa campagne aux élections municipales de 2019. Campagne qui s’était soldée par un échec retentissant pour l’ancien Premier ministre français avec une quatrième place et seulement 13,2 % des voix.

Ce n’est pourtant pas faute d’y avoir mis les moyens. L’équivalent de la Cour des comptes espagnole avait déjà épinglé ne mars l’ancien candidat à la mairie de Barcelone pour ses dépenses de campagne. Les deux « irrégularités » sont un dépassement du plafond autorisé pour cette élection de l’ordre de 126 819 euros (soit un dépassement de 71 %) et d’avoir dépensé près de 189 500 euros sans les avoir déclarés.

La quasi-totalité de cette somme provient de l’association Barcelona Capital Europea, avec laquelle Manuel Valls s’est présenté à la mairie de Barcelone. Or la loi espagnole prévoit qu’il est interdit pour un tiers, en l’occurrence une association, de financer des activités liées aux partis politiques. Le rapport pointe également des dépenses engagées avant l’appel aux élections.

Lire la suite de l’article sur liberation.fr

L’article Manuel Valls condamné à verser 277 000 euros pour financement irrégulier de sa campagne à Barcelone est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

« Tous ces incultes payés des millions à jouer au ballon me rendent malade ! » – Alain Finkielkraut

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 07:21

En cette période de Coupe du monde, le Qatar ne cesse de diviser les Français. Alain Finkielkraut l’illustre parfaitement contrairement à Philippe de VIlliers qui se montre plus enjoué. Et Sarko joue au ballon ! Tiens ça rime…

L’article « Tous ces incultes payés des millions à jouer au ballon me rendent malade ! » – Alain Finkielkraut est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Le Mans : un homme poignardé à mort en pleine rue après une rixe impliquant une quinzaine de personnes

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 07:08

La victime n’a pas pu être immédiatement identifiée. La police judiciaire et la sûreté départementale sont chargées des investigations.

Un homme âgé d’une trentaine d’années a été poignardé à mort en pleine rue au Mans (Sarthe), dans le quartier Pontlieue, durant la nuit de samedi à dimanche rapporte Le Maine Libre.

Le meurtre a eu lieu vers minuit au cours d’une rixe à laquelle une quinzaine de personnes auraient pris part. La victime a été prise en charge par les sapeurs-pompiers et les médecins du SMUR. Elle est finalement décédée peu après son arrivée à l’hôpital. Cette dernière n’a pas pu être identifiée immédiatement. Les policiers ont procédé à des constatations sur place.

(…) Actu 17

L’article <a href="https://www.fdesouche.com/2022/11/27/le-mans-un-homme-poignarde-a-mort-en-pleine-rue-apres-une-rixe-impliquant-une-quinzaine-de-personnes/">Le Mans : un homme poignardé à mort en pleine rue après une rixe impliquant une quinzaine de personnes</a> est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Pays-Bas : des émeutes ont également éclaté dans plusieurs villes néerlandaises après le match Belgique-Maroc

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 07:00

Des incidents ont éclaté dans plusieurs villes des Pays-Bas après la victoire du Maroc face à la Belgique en phase de poules de la coupe du monde de football au Qatar.

Langsrijdende auto hebben ze compleet vernield en nu bezig met het in brand steken. Waar is de politie in hemelsnaam?! #mercatorplein #belmar pic.twitter.com/0m6hru4vYS

— Free mind (@LoneWolfRA) November 27, 2022

Auto dat langs reed werd zo compleet vernield #mercatorplein #belmar pic.twitter.com/ZS2QDlDwPl

— Free mind (@LoneWolfRA) November 27, 2022

Deze proberen ze nu te verbranden. Politie is nog steeds nergens te bekennen. Tijd om weg te gaan #mercatorplein #belmar pic.twitter.com/yoVr22s3O5

— Free mind (@LoneWolfRA) November 27, 2022

Auto’s werden zo toegetakeld door de relschoppers #mercatorplein #BELMAR pic.twitter.com/l5m8QFjJy1

— Free mind (@LoneWolfRA) November 27, 2022

Les unités mobiles de la police néerlandaise ont ainsi chargé les émeutiers dans le centre de Rotterdam où 500 personnes s’étaient rassemblées, selon la police. Des engins pyrotechniques et des projectiles en verre ont notamment été jetés en direction des forces de l’ordre, selon la police.

La police anti-émeute est également intervenue à La Haye dimanche soir, où des émeutes ont éclaté, tandis qu’à Amsterdam, environ cinq cents personnes étaient aussi rassemblées, selon un porte-parole. De petits incendies ont été allumés et des engins pyrotechniques lancés. La police anti-émeutes se tient prête à intervenir. À Utrecht et Amersfoort, l’atmosphère était plus festive, selon un porte-parole de la police. Quelques petits feux ont cependant été allumés çà et là à Utrecht. À Amersfoort, un scooter a été incendié et des feux d’artifice tirés.

7sur7

L’article <a href="https://www.fdesouche.com/2022/11/27/pays-bas-des-emeutes-ont-egalement-eclate-dans-plusieurs-villes-neerlandaises-apres-le-match-belgique-maroc/">Pays-Bas : des émeutes ont également éclaté dans plusieurs villes néerlandaises après le match Belgique-Maroc</a> est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Les supporters marocains célèbrent la victoire de leur équipe sur celle de la Belgique avec des émeutes à Bruxelles et à Liège ; incendies dans le centre-ville, magasins pillés, policiers et journalistes agressés, un commissariat attaqué

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 06:57

Belgique-Maroc : des violences éclatent à Bruxelles après la défaite des Diables rouges lors de la Coupe du monde 2022

Belgique-Maroc : des violences éclatent à Bruxelles après la défaite des Diables rouges lors de la Coupe du monde 2022 pic.twitter.com/nIFqaHizrk

— franceinfo (@franceinfo) November 27, 2022

France Info


27/11/2022

Comme le rapportent la RTBF et RTL info, plusieurs de leurs journalistes ont été agressés physiquement et verbalement lors des incidents. Ce dimanche soir, les deux rédactions ont fermement condamné ces violences.

“Nos collègues ont été agressés physiquement par plusieurs individus. Ils ont pu trouver refuge dans un commerce situé à proximité. Barricadés de longues minutes, ils ont finalement pu quitter les lieux”, raconte le média. “La rédaction de RTL INFO condamne ces agressions contre des journalistes dans l’exercice de leurs fonctions”, ajoute RTL info.

Insultes, coups, destruction de matériel : @ajpjournalistes dénonce les violences contre plusieurs équipes de #journalistes à Bruxelles ce jour et se joindra à toutes les actions judiciaires entreprises. @RTBF @RTLTVI @VRT

— Martine Simonis (@SimonisMartine) November 27, 2022

7sur7


Attaque d’un commissariat à Liège :

La fête autour de la victoire du Maroc contre la Belgique à la Coupe du monde (0-2) s’est rapidement transformée en véritable émeute à Liège. Une cinquantaine de personnes ont notamment attaqué le commissariat de Droixhe.

(…) Peu de temps plus tard, les premières images dérangeantes apparaissaient toutefois sur les réseaux sociaux. On y voyait notamment de nombreux jeunes prendre d’assaut l’ourson géant qui trône à l’entrée du Village de Noël. Qui, quelques instants plus tard, gisait au sol, escaladé par ces mêmes supporters marocains.

Un commissariat de #Liege attaqué par des supporteurs marocains après le match qu’ils ont gagné. Pourtant difficile d’être plus attentif à l’accueil des marocains que la Belgique. Signal fort que la Belgique ne doit pas négliger. https://t.co/u5ww6kDzu3

— Florence Bergeaud-Blackler (@FBBlackler) November 27, 2022

Peu après 18h, une émeute a éclaté à Droixhe. Une cinquantaine de personnes ont attaqué le commissariat de police, dont ils ont notamment brisé les vitres. Deux véhicules de police ont également été abîmés, souligne la porte-parole.

Le Soir

Dit is wat al die miljarden euro’s belastinggeld aan immigratie en integratie hebben opgeleverd. #omvolking pic.twitter.com/4AEld5uftc

— Bart Claes (@claesbart) November 27, 2022

🔴🇧🇪 A Bruxelles, la racaille détruit les grilles du métro.#BELMAR pic.twitter.com/6zFDnCG9ix

— Tom (@tomcwz_) November 27, 2022

Voici des images de #Bruxelles après la victoire du #Maroc contre la #Belgique.

Magasins pillés, sapins des Noël brûlés, forces de l’ordre attaqués, etc …#CoupeDuMonde #Mar #BEL pic.twitter.com/pXuz74Zc4K

— Limongi Quentin (@LQuentin_) November 27, 2022

#BELMAR Les émeutes dans le centre-ville de Bruxelles ne sont toujours pas terminées pic.twitter.com/VkiKY67aG4

— Fdesouche.com est une revue de presse (@F_Desouche) November 27, 2022

#Bruxelles #Belgique : La situation semble toujours chaotique, des supporters marocains provoquent des incendies dans la ville pour célébrer la victoire du Maroc #BELMAR #Maroc pic.twitter.com/Zzt1r7deib

— Alex (@AlexLeroy90) November 27, 2022

#Bruxelles #Belgique : Des marocains ont incendié un véhicule pour célébrer la victoire du Maroc contre leur pays d’accueil #BELMAR #Maroc
Source : SnapMap pic.twitter.com/9cRcq3IjdN

— Alex (@AlexLeroy90) November 27, 2022

«Vers 15h22, des dizaines de personnes, dont certaines étaient encagoulées, ont cherché la confrontation avec les forces de l’ordre, ce qui a compromis la sécurité publique», a expliqué à Belga Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles. «Il y a eu utilisation de matériel pyrotechnique, lancer de projectiles, utilisation de bâtons, incendie sur la voie publique, notamment d’un conteneur à l’intersection du Boulevard Lemonnier et de la rue de Woeringen», a détaillé la police. «On déplore aussi la destruction d’un feu de signalisation ainsi que l’encerclement d’un véhicule avec occupant sur le Boulevard Lemonnier. Mais aussi, un journaliste a été blessé au visage par des feux d’artifice. C’est pour ces raisons qu’il a été décidé de procéder à une intervention de la police, avec déploiement de l’arroseuse et utilisation de gaz lacrymogène», a exposé la porte-parole.

(…) Sud Info

En Belgique, acclamé par la foule, un supporter marocain grimpe chez un Belge arracher son drapeau belge. #BELMAR pic.twitter.com/XKgEg6ofsD

— Fdesouche.com est une revue de presse (@F_Desouche) November 27, 2022

Le match Belgique-Maroc dérape complètement à #Bruxelles#BELMAR #Brusselspic.twitter.com/FnbJ8EBA8b

— Infos Bruxelles🇧🇪 (@Bruxelles_City) November 27, 2022

Cassage de voiture #bruxelles #maroc #BELMAR #belgique pic.twitter.com/kewXkWJTD8

— missbruxella (@MissBruxella) November 27, 2022

Quelques heurts après la victoire du Maroc face à la Belgique à Bruxelles. C'est chaud 🔥🔥 #FIFAWorldCup   #molenbeek #BELMAR #Qatar2022 pic.twitter.com/JZxGFTa9nt

— Medave Prod (@medaveprod) November 27, 2022

Le match Belgique-Maroc dérape complètement à Bruxelles: violences contre les forces de l’ordre, jets de projectiles, voiture retournée, une centaine de policiers sur place doivent intervenir ! (photos et vidéos)

Sudinfo.be

Ca chauffe à Bruxelles après le match #marocbelgique pic.twitter.com/W6Gp0k6c8s

— Pierre Sautarel (@FrDesouche) November 27, 2022

Pendant ce temps, chez nous à Bruxelles pic.twitter.com/xUw6r8vz0r

— Sirine (@sirinebkk) November 27, 2022

Bruxelles. pic.twitter.com/ASIOE4GzAk

— AhmedMONE9🇵🇹 (@ach1090) November 27, 2022

Violence en cours dans les rues de #Bruxelles suite à la victoire du Maroc contre la Belgique lors de la #CoupeDuMondeFIFA. #BELMAR #WorldCup #FIFAWorldCupQatar2022 #Mar #Bel pic.twitter.com/0lHu92NscH

— Limongi Quentin (@LQuentin_) November 27, 2022

Bruxelles déjà dans tout ses états alors que le match n’est même pas encore terminé 🤣 belgique maroc ça rigole pas #BELMAR #belgique #Maroc pic.twitter.com/wVCMyM6ln0

🇲🇦🇧🇪 (@iinessee) November 27, 2022

LE bordel à Molenbeek et Bruxelles après le match du maroc face a la belgique 2-0 mdrrr pic.twitter.com/bMIInHrG5X

— Teka (@letenpersonne) November 27, 2022

L’article Les supporters marocains célèbrent la victoire de leur équipe sur celle de la Belgique avec des émeutes à Bruxelles et à Liège ; incendies dans le centre-ville, magasins pillés, policiers et journalistes agressés, un commissariat attaqué est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

BIDEN-ZELENSKY : DE L’EAU DANS LE GAZ, VRAIMENT ?

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 06:48

C’est une sorte de mini-dispute à ciel ouvert à laquelle nous avons pu assister à la suite de l’explosion d’un missile en Pologne, dans un contexte où la Russie mène une campagne intense de tirs de missiles justement à destination de l’Ukraine. Assez rapidement, Volodymir Zelensky s’avance et accuse son homologue russe.
Le monde entier frémit en imaginant l’entrée en guerre de l’OTAN, organisation dont la Pologne est membre. Mais côté américain, on temporise. On va jusqu’à contredire l’allié ukrainien.
Zelensky a-t-il parlé trop vite, comme cela peut se comprendre ? De manière un peu inattendue, face aux réfutations de ses partenaires, il insiste et demande que ses experts participent directement à l’enquête, comme si une crise de confiance était engagée.
Quelques semaines avant, la presse avait rapporté un entretien téléphonique plutôt houleux entre les présidents américain et ukrainien. Tous ces faits mis ensemble ont laissé penser qu’il y avait peut-être de l’eau dans le gaz entre Washington et Kiev. Pourquoi ? Dans quelle mesure ? Quelles sont les lignes de fracture aux Etats-Unis ? Qui sont les « faucons » et les « colombes » ? Et dans quelle mesure les coûts et les bénéfices économiques de cette guerre jouent-ils un rôle dans la perception de l’implication américaine ? Théophile Kouamouo a voulu aborder le sujet avec notre ami Chris dit Politicoboy, journaliste et ingénieur (@politicoboytx), co-auteur du livre “Les illusions perdues de l’Amérique démocrate” et animateur d’une newsletter stimulante sur la plateforme Substack (https://politicoboy.substack.com/).

L’article BIDEN-ZELENSKY : DE L’EAU DANS LE GAZ, VRAIMENT ? est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Marie-Estelle Dupont : « #COVID19 : on a perdu la face, on a été indigne de nos enfants ! »

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 06:46

Marie-Estelle Dupont, psychologue clinicienne et psychothérapeute, révélation du politiquement incorrect de ces derniers mois dans les médias, est l’invitée d’Éric Morillot.

L’article Marie-Estelle Dupont : « <a href="https://www.youtube.com/hashtag/covid19">#COVID19</a> : on a perdu la face, on a été indigne de nos enfants ! » est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Ok, C’est Donc Comme Ça Qu’Ils Nous Manipulent

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 06:44

Vous pensez que nous avons toujours le libre arbitre sur notre façon de penser ou de voir les choses ? L’Expérience de Asch va vous démontrer le contraire à travers cette vidéo. Vous allez voir, le résultat de ce test est incroyable !

L’article Ok, C’est Donc Comme Ça Qu’Ils Nous Manipulent est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Le Mensonge De La Croissance Et De La Dette

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 06:42

Nous atteignons 3 000 milliards de dette en France. Nous allons emprunter la somme record de 270 milliards l’an prochain. Les taux d’intérêts augmentent régulièrement et continueront probablement à augmenter l’an prochain, alourdissant la charge de la dette sur nos épaules. Et les ministres des Finances nous annoncent régulièrement que cette dette sera payée par la croissance. Mais mon invite d’aujourd’hui nous dit que c’est impossible.

L’article Le Mensonge De La Croissance Et De La Dette est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

LA CONNERIE A PRIS LE POUVOIR ! COMPRENDRE LE CERVEAU DE NOS « ÉLITES » – Jacques Généreux

Par : Planetes360 — 27 novembre 2022 à 07:54

▷ Jacques Généreux est professeur d’économie, une matière qu’il enseigne depuis près de trente-cinq ans. Pourfendeur de longue date du néolibéralisme et de l’absurdité des politiques économiques menée depuis 30 ans, Jacques Généreux a écrit de nombreux ouvrages fondamentaux pour proposer une économie plus égalitaire et rationnelle. Face au refus de nos élites de mettre fin au sabotage de la France, il explore dans son dernier livre « Quand la connerie économique prend le pouvoir » une nouvelle thèse à la croisée entre l’économie et les sciences cognitives : celle de la bêtise.

Une interview par Olivier Berruyer, pour le média indépendant en ligne Élucid.

L’article LA CONNERIE A PRIS LE POUVOIR ! COMPRENDRE LE CERVEAU DE NOS « ÉLITES » – Jacques Généreux est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

EN FINIR AVEC L’UNION EUROPÉENNE, CETTE OLIGARCHIE QUI NOUS MÈNE À LA RUINE – Olivier Delorme

Par : Planetes360 — 27 novembre 2022 à 07:52

▷ Olivier DELORME est historien et romancier, auteur notamment des trois tomes de « La Grèce et les Balkans du Ve siècle à nos jours » et de « 30 bonnes raisons pour sortir de l’Europe » aux Éditions H&O. Il vit en Grèce désormais, sur une petite île proche de la côte Turque.

Dans cet entretien par Olivier Berruyer pour Élucid, Olivier Delorme pourfend tous les mythes de l’Union européenne : L’Europe de la paix, l’Europe qui protège, l’Europe sociale… Il démontre que cette institution est en réalité antidémocratique, oligarchique, et menace nos intérêts économiques tout en anéantissant la voix de la France sur le plan géopolitique. Un état des lieux sans langue de bois, pour regarder la vérité en face : une coopération est nécessaire, mais pas au prix de l’anéantissement de la souveraineté des peuples.

L’article EN FINIR AVEC L’UNION EUROPÉENNE, CETTE OLIGARCHIE QUI NOUS MÈNE À LA RUINE – Olivier Delorme est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Voiture électrique : ils sont devenus fous !

Par : Planetes360 — 27 novembre 2022 à 07:50

L’écologie n’est bien sûr qu’un prétexte. On est là encore dans la démolition contrôlée imposée aux peuples européens, cobayes malgré eux de la Grande Réinitialisation prévue à l’horizon 2030… L’oligarchie mondialiste (i.e. néo-communiste) sait parfaitement ce qu’elle fait. OD

L’oukase est tombé de Bruxelles, le 14 juillet 2001. Ce jour-là, la Commission européenne annonce sa volonté d’interdire, purement et simplement, la vente de véhicules neufs émetteurs de CO2 d’ici 2035. Quels qu’ils soient. Cela va du diesel en passant par l’essence, mais concerne aussi les hybrides qui tentent de concilier l’électrique et le thermique.

Cette décision idéologique et liberticide est une folie, aux conséquences économiques et sociales considérables pour la France.

CARACTÉRISTIQUES DE LA VOITURE ÉLECTRIQUE

La voiture électrique a une autonomie réduite :

– qui dépend de la puissance de sa batterie et de son prix,

– qui diminue avec la vitesse, avec le froid et avec la chaleur.

La voiture électrique doit être rechargée, ce qui suppose, dès que l’on s’éloigne de son domicile – à condition d’avoir une maison particulière – de trouver une borne de recharge disponible et d’avoir du temps devant soi : des dizaines de minutes, comparées aux quelques minutes nécessaires pour les voitures thermiques. De plus :

Un plein électrique [est] plus onéreux qu’un plein au gazole.

Or, si l’oukase de Bruxelles est respecté, quinze millions de voitures électriques seront en circulation en France en 2035, qui nécessiteront 7,3 millions de chargeurs dès 2030 selon l’ICCT. Une borne de recharge est déjà coûteuse pour un particulier, même aidé, et problématique pour les copropriétés et les parkings.

La voiture électrique, subventionnée, a un surcoût de 50% et est donc réservée aux riches, qui sont de plus considérés comme ayant un comportement vertueux sur le plan écologique. Elle est déjà une bonne affaire pour les constructeurs, dont les marges, avec son prix élevé, sont plus grandes, pour de petites séries.

Mais ils ne le font toutefois pas vraiment de bon coeur : Pour les groupes contrevenants qui vendent leurs véhicules [thermiques] dans l’Union, les fonctionnaires européens ont fixé la punition à 95 euros par voiture et par gramme [de CO2 au kilomètre] excédant la limite fixée par Bruxelles. Soit 15 milliards € d’amendes…

Le prix d’une voiture électrique n’est plus affiché et, en lieu et place, est vanté le loyer mensuel, avec option d’achat, sauf que le chèque de rachat du véhicule en fin de partie est généralement salé, surtout si l’acheteur a dépassé le kilométrage annuel imposé sur la durée de « location » ou  s’il doit effectuer des réparations…  

UN OUKASE PEUT EN CACHER DEUX AUTRES

Avez-vous entendu parler des ZFE, les zones à faible émission ?

Deux textes de loi imposent, à un horizon très proche, une atteinte sans précédent à la liberté de circuler en France. La loi LOM (loi d’orientation des mobilités) et la loi Climat et Résilience.

Les véhicules les plus polluants – les véhicules essence d’avant 2006 et diesel d’avant 2011 – seront interdits de circuler dans les agglomérations de plus de 150 000 habitants dès le 1er janvier 2025. Cela représente 17,5 millions de véhicules, 43% du parc automobile actuel, dont l’âge moyen en France est de 10 ans.

Ce sera catastrophique pour tous ceux – ils sont nombreux, bien sûr dans les zones rurales, mais même dans les centres urbains -, qui utilisent leur véhicule pour aller au travail ou exercer leur métier, mais aussi pour faire leurs courses ou aller chercher leurs enfants à l’école. Quand ils le sauront, le réveil sera douloureux…

BILAN DE LA VOITURE ÉLECTRIQUE

La voiture électrique sera catastrophique pour tous ceux qui travaillent dans la filière automobile: ouvriers, équipementiers, garagistes, concessionnaires, casses auto, sous-traitants, stations-service, contrôle technique etc. Des dizaines de milliers d’emplois disparaîtront et ne seront pas compensés par les emplois nouveaux. 

L’oukase de Bruxelles ne fait pas que des malheureux. Ainsi les Chinois vont-ils s’engouffrer dans le marché européen de l’automobile où ils avaient du mal à pénétrer quand il était dominé par la voiture thermique et ses normes de sécurité. En effet 45% des véhicules électriques produits dans le monde le sont en Chine.

Le bilan moral et écologique de la voiture électrique est désastreux :

– Au coeur du Katanga, l’écrin minier de la République démocratique du Congo, 40 000 enfants sont exploités, dans des conditions indignes, pour creuser à main nue, transporter à même le dos, pour parfois 1 dollar par jour, des milliers de tonnes de cobalt [« l’or bleu »], […] indispensable à la fabrication des batteries.

– Quant au lithium devenu, lui, l’ »or blanc » des batteries, il est très largement exploité en Amérique latine, avec une fâcheuse et justifiée réputation. Celle d’assécher les sols. […] Extraire 1 tonne de lithium peut nécessiter la consommation de près de 2 millions de litres d’eau.

– Une voiture électrique doit rouler cinq ans en France avant de rattraper le bilan carbone d’une thermique.

– Le recyclage des batteries consiste à trier, démonter, broyer, faire fondre les alliages, purifier les liquides à risques, ce qui est énergivore, mais on s’est bien gardé d’en calculer l’impact carbone sur la vie d’une voiture électrique…

– Pour faire le plein des 15 millions de voitures électriques prévues en 2035, il ne faudra pas compter sur le parc nucléaire – il ne sera pas prêt à l’échéance -, ni sur les énergies renouvelables – il faudrait implanter d’ici-là 28 000 mâts d’éoliennes supplémentaires et 150 000 hectares de panneaux photovoltaïques -, alors il faudra recourir au charbon, l’énergie la plus émettrice de CO2.

QUOI QU’IL EN COÛTE

Enfin la mise en oeuvre sera coûteuse. L’État ne pourra plus compter sur les 40 milliards annuels que lui rapportent les taxes sur l’essence. Il aura dépensé sans compter, dans l’intervalle – quoi qu’il en coûte –  pour aider à l’acquisition ou à la location d’une voiture électrique, pour équiper le pays de bornes électriques et pour aider les entreprises de la filière automobile à investir massivement.

N’aurait-il pas mieux valu reculer l’échéance ? Compte tenu de l’âge de notre parc automobile – plus de 10 ans en moyenne en France – son simple renouvellement à 50% permettrait déjà de faire baisser les émissions de COde moitié, compte tenu des normes d’émission des véhicules thermiques plus récents.

Tout cela suppose évidemment que les émissions de COsoient polluantes et à l’origine du réchauffement climatique, ce que l’auteur ne remet pas en cause, mais qui est de plus en plus controversé. Il ne parle pas non plus de la faible part de la France et de l’Europe, dans les émissions mondiales de CO2. C’est dommage parce que l’effort demandé, qui profite déjà et profitera à la Chine, est disproportionné par rapport au résultat global.

CONCLUSION

Quoi qu’il en soit – ce livre le prouve – avec la voiture électrique imposée dans un délai court par les écolos-technocrates de la Commission de Bruxelles, imposée dans tous les sens du terme, la France et l’Europe vont droit dans le mur et, à moins d’un changement de cap ou d’échéance, connaîtront violence sociale et sociétale

Francis Richard, le 25 novembre 2022

Voiture électrique : ils sont devenus fous !, François-Xavier Pietri, 208 pages, Éditions de l’Observatoire

Publication commune avec LesObservateurs.ch

L’article <a href="https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2022/11/25/voiture-electrique-ils-sont-devenus-fous/">Voiture électrique : ils sont devenus fous !</a> est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Cette maire pro-vax se fait fermer son clapet par André Bercoff !

Par : Planetes360 — 27 novembre 2022 à 07:38

Vidéo sur le thème de la réintégration du personnel non vacciné suspendu dans laquelle André Bercoff accompagné par Jean-Marc Morandini clouent littéralement le bec de cette maire du 5ème arrondissement de Paris.

L’article Cette maire pro-vax se fait fermer son clapet par André Bercoff ! est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Richard de Seze présente “Bob et bobette” et “Les bons mots de l’histoire”

Par : Planetes360 — 27 novembre 2022 à 07:27

Notre partenaire Valeurs actuelles Richard de Seze présente “Les bons mots de l’histoire” d’Hubert Van Rue aux éditions Robert Laffont et “Bob et bobette” aux éditions Triomphe.

L’article Richard de Seze présente “Bob et bobette” et “Les bons mots de l’histoire” est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Voyage au Kurdistan irakien – Avec Sophie Magerand, directrice de l’agence Odeia

Par : Planetes360 — 27 novembre 2022 à 07:26

Sophie Magerand, directrice de l’agence de voyage Odeia, nous emmène au Kurdistan Irakien.

L’article Voyage au Kurdistan irakien – Avec Sophie Magerand, directrice de l’agence Odeia est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Les vaccinés sont bien moins nombreux ! Une fake-news de plus !

Par : Planetes360 — 26 novembre 2022 à 09:15

La stratégie mise en place par le gouvernement depuis 2 ans n’a jamais eu pour but de prendre soin des Français, mais de les pousser à la vaccination. Pour arriver à cette fin, des mesures coercitives lourdes ont été mises en place, et l’arsenal statistique a été déployé. Sa plus grande force a été d’invisibiliser les non vaccinés, les faisant passer pour des fous marginaux et insignifiants. Le nouveau rapport des statisticiens du ministère de la Santé lève le voile sur ce mensonge, un des plus insidieux depuis le début de la crise, et qui a servi de socle à l’attirail statistique permettant de surestimer l’efficacité vaccinale.

L’article Les vaccinés sont bien moins nombreux ! Une fake-news de plus ! est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

COVID : Surtout pas de vague ! (médias, science et politique)

Par : Planetes360 — 26 novembre 2022 à 09:13

Il se murmurait il y a quelques semaines encore l’arrivée d’une huitième vague covid importantissime. Aujourd’hui l’heure est surtout à ne plus faire de vague avec ce sujet délicat où des procès et annonces tombent et viennent enrayer le peur gangrénante des deux dernières années. Pourquoi ce silence gêné alors que les invectives menaçantes pleuvaient il y a quelques mois encore ?

L’article COVID : Surtout pas de vague ! (médias, science et politique) est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Sixième 49.3 en un mois ! SILENCE la FRANCE DORT

Par : Planetes360 — 26 novembre 2022 à 09:10

Sixième 49.3 en un mois.

Si vous ne comprenez pas les forces à la manœuvre pour terminer notre mode de vie, il est trop tard.

Appelez ça démocratie, c’est mignon, mais c’est inexact.

— Alexis Poulin (@Poulin2012) November 25, 2022

L’article Sixième 49.3 en un mois ! SILENCE la FRANCE DORT est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Géopolitique. Peut-on encore questionner la politique américaine ?

Par : Planetes360 — 26 novembre 2022 à 09:09

Peut-on encore critiquer la politique américaine ou émettre quelques jugements sans se retrouver immédiatement taxer de suppôt de Moscou ou d’agent du Kremlin se demande-t-on enfin et à juste titre sur CNews.

Il ne faut avoir aucune naïveté sur les Américains.

Ils sont charmants bien évidemment, ils nous ont libéré, sans eux nous parlerions allemand etc, etc…

Une fois évoqués tous ces poncifs bien pensants, n’oubliez jamais ce que disait François Mitterrand le président de la République que les moins de 20 ans n’ont pas connu.

« Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort ».

Un pouvoir sans partage.

C’est cette volonté de pouvoir sans limite qui met le monde à feu et à sang, cette volonté de pouvoir et la nécessité de mener des guerres pour l’énergie avec une stratégie de long terme du côté des Etats-Unis que bien peu de citoyens du monde comprennent.

La confrontation actuelle avec la Russie ne doit rien au hasard, de même que la confrontation avec la Chine est déjà prévisible et largement prévue par les états-majors américain de même que par les pays membre de l’Otan, comme l’Allemagne qui a décidé de « renforcer les règles applicables aux entreprises très exposées à la Chine, en les obligeant à divulguer davantage d’informations et éventuellement, à effectuer des tests de résistance aux risques géopolitiques, selon un projet de document confidentiel consulté par Reuters ».

Voici un homme qui a du respect pour mon intelligence. pic.twitter.com/SFRNBk02KW

— Max Lemire™ 💭® (@macaroni_kraft) November 21, 2022

Cherchez la volonté de pouvoir, cherchez l’énergie et vous comprendrez ce qui se passe et ce qui va advenir.

Charles SANNAT

L’article Géopolitique. Peut-on encore questionner la politique américaine ? est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Après FTX la plateforme GENESIS se prépare à la faillite.

Par : Planetes360 — 26 novembre 2022 à 09:04

Depuis la débandade de FTX la deuxième plus grosse plateforme d’échange de cryptomonnaies au monde, c’est la Bérézina dans l’écosystème des cryptos.

D’après Bloomberg, l’agence de presse financière américaine c’est Genesis qui s’apprêterait à rejoindre le cimetière des cryptos-faillites.

« C’est ainsi dans un climat de fin du monde sur les marchés crypto que Bloomberg rapporte les déclarations de Genesis : faute d’être parvenue à convaincre un ou plusieurs repreneurs, Genesis se prépare à une faillite inéluctable. Cité par Bloomberg, Genesis aurait cependant indiqué qu’elle n’avait « pas l’intention de déposer le bilan de façon imminente et que {la société} s’efforçait de résoudre la situation actuelle. »

Ne pas avoir l’intention de déposer le bilan de façon imminente… ce n’est pas franchement très engageant si vous avez des fonds chez GENESIS !

Encore une fois, il faut faire une distinction entre les cryptos et les plateformes d’échanges de cryptos. Vous pouvez avoir vos cryptomonnaies directement par exemple sur une clef « ledger » qui est le mode de conservation le plus connu sous forme « physique » de votre crypto-trésor.

Mais pour autant ce qui arrive aux plateformes d’échange n’est pas du tout anodin pour le marché. En effet, les dizaines de milliards de dollars d’échanges de cryptos quotidiens sont uniquement permis justement par l’existence de ces plateformes.

Sans plateforme d’échange vous n’avez pas d’échange !

Cela peut sembler évident.

Mais si vous n’avez pas d’échange vous n’avez pas de marché de cryptos !

Et si vous n’avez pas de marché, vous n’avez pas de liquidité.

Si vous n’avez pas de liquidité, vos actifs n’ont pas de valeur.

Cela peut sembler évident.

Tellement évident que personne ne vous parle de ce sujet.

C’est donc un véritable effondrement pour le marché des crypto-monnaies que la Banque centrale européenne préfère appeler … des crypto-actifs.

Charles SANNAT

Source Journalducoin.com ici

L’article Après FTX la plateforme GENESIS se prépare à la faillite. est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Bercoff dans tous ses états: Émission du vendredi 25 novembre 2022

Par : Planetes360 — 26 novembre 2022 à 08:55

Bercoff dans tous ses états:

L’actualité du jour scrupuleusement analysée et commentée par André Bercoff et ses invités avec l’œil avisé des auditeurs. Retrouvez « Bercoff dans tous ses états » du lundi au vendredi de 12h30 à 14h

L’article Bercoff dans tous ses états: Émission du vendredi 25 novembre 2022 est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Maintenant, Ces Médicaments Essentiels Sont Introuvables : « On Manque De Tout »

Par : Planetes360 — 26 novembre 2022 à 08:52

Certains médicaments essentiels sont introuvables. Il y a un mois, je vous avais alerté sur des ruptures possibles de médicaments. C’est confirmé. Et c’est même plus important que prévu. Pour les principales organisations de pédiatres et infectiologues : « Toutes les conditions sont réunies pour une crise majeure de santé publique en pédiatrie d’ici quelques jours ». Ce sont leurs mots. Et selon l’Union de syndicats des pharmaciens d’officine, le « nombre de médicaments en rupture est énorme ». On manque d’amoxicilline, de paracétamol de certains antihypertenseurs, d’antidiabétiques ou d’anticancéreux.

L’article Maintenant, Ces Médicaments Essentiels Sont Introuvables : « On Manque De Tout » est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

[Replay] Énergie : Visionnez absolument ce Symposium de l’Énergie avant le 6 Décembre !

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 09:45

Cher lecteur,

Ici Étienne Henri,

Voici le replay de mon Symposium Extraordinaire de l’Énergie.

Dedans vous y découvrirez :
 

  • ATLAS : L’entreprise qui pourrait bien devenir le Nouveau Moteur du Monde grâce à des boîtes qu’elle envoie déjà aux 4 coins du globe ;

  • Pourquoi nous sommes actuellement au meilleur moment pour investir dans la transition énergétique ;

  • La présentation de mon projet ATLAS : un petit groupe d’investisseurs pourra me rejoindre pour tenter de devenir les prochains millionnaires de l’énergie.

Et enfin… Une recommandation offerte sur une entreprise de la transition énergétique, avec un potentiel de gains de x10.

Vous n’aurez que jusqu’au 6 décembre à 18 heures pour regarder ce replay.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour le visionner sur une page sécurisée.

Merci pour votre attention,

Étienne Henri
Rédacteur en chef

PS : Voici les gains de mon portefeuille actuel… Et je m’attends à ce que l’entreprise ATLAS soit la cerise sur le gâteau…

L’article [Replay] Énergie : Visionnez absolument ce Symposium de l’Énergie avant le 6 Décembre ! est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Les pays de l’UE se disputent le pétrole russe déjà interdit

Par : Planetes360 — 26 novembre 2022 à 07:47

25.11.2022

Les Etats de l’UE et le G7 se débattent actuellement sur le plafond mondial des prix du pétrole russe pour savoir à quoi il devrait ressembler. Ils doivent se décider rapidement car son succès dépend alors de la capacité des Etats à faire respecter la nouvelle sanction. Pour Die Welt, l’Occident n’a pas les moyens de le faire.

Les Etats-Unis, l’UE, le G7, sous pression. Avant même que Washington n’arrête en grande partie de travailler cette semaine de Thanksgiving, les pays du G7 devraient s’entendre sur le plafond mondial des prix du pétrole russe afin qu’il puisse entrer en vigueur début décembre. Ce mercredi, le G7, les Etats de l’UE et l’Australie ont envisagé la sanction pétrolière dans toute une série de réunions. Le niveau du plafond, qui vise à remplir trois objectifs, a été un point de discorde jusqu’à la fin des discussions. Le pétrole russe doit continuer d’être échangé sur le marché mondial afin que l’offre mondiale de pétrole reste élevée et que les pénuries ne fassent pas monter les prix. Dans le même temps, le plafond vise à garantir que la Russie tire le moins possible de l’activité pétrolière afin qu’elle ne puisse pas utiliser les recettes pour financer la guerre en Ukraine. «Sur la question du montant de ce plafond, les pays de l’UE et du G7 n’ont pas pu donner une réponse, préférant se disputer sur la mesure», fait savoir Die Welt

Les économistes supposent que la production de pétrole russe est économiquement intéressante à un prix de 30 dollars le baril, de sorte que les producteurs russes ne subissent aucune perte avec la production et la vente de pétrole. En fait, Die Welt précise que le budget de l’Etat russe est conçu pour un prix du pétrole de 50 à 60 dollars le baril. Un prix inférieur signifierait un choc massif pour le budget national et aussi pour l’économie russe. Selon les experts, Vladimir Poutine aurait des difficultés considérables à financer sa guerre en Ukraine – notamment parce qu’il doit également payer pour les centaines de milliers de réservistes qui viennent d’être appelés.

Un certain nombre de pays de l’UE ont, donc, fait pression pour obtenir le prix le plus bas possible dans les négociations, juste au-dessus des coûts de production, rapporte le média allemand: «Un diplomate d’Europe de l’Est a parlé de 20 dollars. La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, avait déjà évoqué, il y a quelques semaines un prix beaucoup plus élevé de 60 dollars. Plus récemment, les Etats de l’UE auraient discuté d’une valeur de 65 à 70 dollars». 

Doutes sur la capacité de plafonner le prix du pétrole russe. Même si le G7, l’Australie et l’UE veulent parvenir à un accord très prochainement, les experts estiment qu’ il n’est pas certain de voir les nouvelles sanctions mondiales être vraiment appliquées. Ils ont des doutes considérables. «Nous sommes très sceptiques quant à la possibilité d’appliquer ces règles compliquées», déclare Louis Wilson de l’organisation non gouvernementale Global Witness. «Il s’agit de l’une des sanctions les plus compliquées de tous les temps et plus une sanction est compliquée, plus il est difficile de surveiller et de faire respecter la conformité», rajoute-t-il.

«En fait, les Etats-Unis tentent de concilier les sanctions et leurs propres intérêts avec le plafonnement des prix», affirme Die Welt qui précise qu’à partir du 5 décembre, les sanctions de l’UE interdiront le transport, l’assurance et le financement des expéditions de pétrole russe. L’interdiction des assurances est particulièrement douloureuse pour la Russie: selon Global Witness, 80 % des livraisons de pétroliers russes sont actuellement couvertes par des compagnies d’assurance à Londres, au Luxembourg, en Suède et en Norvège.

L’interdiction d’assurance aurait dans un premier temps largement paralysé le commerce du pétrole russe. «Cependant, le gouvernement américain», signale Die Welt, ne veut pas de ce blocus du commerce pétrolier russe car il craint une hausse des prix du pétrole et de l’essence dans le monde si l’approvisionnement russe sur le marché mondial n’est plus présent. Au lieu de cela, les Etats-Unis s’appuient sur le plafonnement des prix du pétrole et ils se sont ainsi imposés à Bruxelles.

Une mesure impossible à tenir. Il est désormais prévu que les livraisons de pétrole russe ne pourront à l’avenir être transportées, assurées et financées dans le monde entier que si le prix reste inférieur au plafond. La mesure affecterait les entreprises de l’UE, des pays du G7 et de l’Australie, et toucherait aussi aux livraisons dans le monde entier, avertit Die Welt. En outre, Il faudrait que les producteurs russes,  les intermédiaires et les compagnies d’assurance en Europe, les assureurs alternatifs en Turquie et à Dubaï acceptent le plafonnement des prix. «Aucun de ces trois groupes n’a intérêt à respecter ces règles. Si un seul de ces groupes ne joue pas le jeu, tout le système s’effondre», affirme Louis Wilson.

Les Etats de l’UE, en particulier, n’ont pas la capacité de surveiller les règles. L’UE laisse le contrôle et l’application des sanctions en grande partie aux Etats membres. «Les Etats-Unis appliqueront correctement le plafond des prix du pétrole, ainsi que d’autres sanctions, mais les institutions de l’UE ne sont pas aussi puissantes que celles des Etats-Unis», expliquent-ils.  Le succès du plafonnement des prix dépend de la volonté des Etats-Unis d’imposer des sanctions aux entreprises des pays tiers. La question est de savoir si les Etats-Unis pourraient imposer des sanctions aux clients pétroliers, aux compagnies maritimes et aux assureurs en Chine ou en Inde. C’est un défi politique. Aussi, il sera intéressant de voir jusqu’où les Etats-Unis et d’autres gouvernements seront prêts à aller.

Observateur Continental titrait tout récemment: «L’Europe et les Etats-Unis se dirigent vers une guerre commerciale». Les Etats-Unis ont besoin du pétrole russe pour garder une certaine stabilité dans l’offre et la demande de cette matière première, ne voulant pas voir les prix grimper à des sommets catastrophiques qui, par retour, provoqueraient une crise chez eux alors qu’ils ont voté en août dernier la loi sur la réduction de l’inflation de 2022 (The Inflation Reduction Act of 2022 (IRA) pour freiner l’inflation en réduisant le déficit, en abaissant les prix des médicaments sur ordonnance et en investissant dans la production d’énergie nationale tout en promouvant l’énergie propre, tout en créant des emplois. 

Indépendamment du plafond mondial des prix du pétrole, l’UE ne veut plus importer de pétrole russe par bateau à partir de début décembre. Des exceptions sont possibles pour le pétrole qui entre dans l’UE via des oléoducs, ce que veulent surtout revendiquer les pays d’Europe centrale et orientale sans accès à la mer. Pour les autres produits pétroliers des raffineries russes, encore plus difficiles à remplacer que le pétrole brut de Russie, l’interdiction d’importer n’entrera en vigueur que début février 2023.

A partir du 5 décembre, les entreprises de l’UE ne seront également plus autorisées à transporter du pétrole russe vers des pays hors de l’UE, ni à assurer ou à financer les livraisons correspondantes – à moins que la cargaison ne soit conforme aux spécifications du plafond de prix du G7. Ces sanctions devenant un défi, elles risquent tout simplement ne pas être appliquées, surtout que l’Europe et les Etats-Unis se dirigent vers une guerre commerciale.

Philippe Rosenthal 

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram: https://t.me/observateur_continental 

L’article Les pays de l’UE se disputent le pétrole russe déjà interdit est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Au revoir G20, bonjour BRICS+

Par : Planetes360 — 26 novembre 2022 à 07:45

25.11.2022

Le sommet du G20, de moins en moins pertinent, s’est conclu sur des signes évidents que les BRICS+ seront la voie à suivre pour la coopération du Sud global.

La qualité rédemptrice d’un G20 tendu qui s’est tenu à Bali – géré, par ailleurs, par la gracieuseté louable de l’Indonésie – a été de définir clairement de quel côté soufflent les vents géopolitiques. Cela s’est traduit par les deux temps forts du sommet: la très attendue rencontre présidentielle entre la Chine et les Etats-Unis qui représente la relation bilatérale la plus importante du XXIe siècle, et la déclaration finale du G20.

La rencontre en tête-à-tête de 3 heures et 30 minutes entre le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Joe Biden – demandée par la Maison-Blanche – a eu lieu à la résidence de la délégation chinoise à Bali, et non sur le site du G20, le luxueux Apurva Kempinski à Nusa Dua. Le ministère chinois des Affaires étrangères a exposé de manière concise ce qui était vraiment important. Plus précisément, Xi Jinping a dit à Joe Biden que l’indépendance de Taïwan était tout simplement hors de question. Xi Jinping a également exprimé l’espoir que l’Otan, l’UE et les Etats-Unis s’engagent dans un «dialogue global» avec la Russie. Au lieu de la confrontation, le président chinois a choisi de mettre en avant les couches d’intérêt commun et la coopération.

Joe Biden, selon les Chinois, a fait plusieurs remarques. Les Etats-Unis ne cherchent pas une nouvelle guerre froide, ne soutiennent pas «l’indépendance de Taïwan», ne sont pas favorables à «deux Chine» ou «une Chine, un Taïwan», ne cherchent pas à se «découpler» de la Chine et ne veulent pas contenir Pékin. Toutefois, le bilan récent montre que Xi Jinping a peu de raisons de croire Joe Biden sur parole. La déclaration finale du G20  est encore plus floue: c’est le résultat d’un compromis ardu.

Alors que le G20 se décrit lui-même comme «le premier forum pour la coopération économique mondiale», engagé à «relever les principaux défis économiques mondiaux», le G7 à l’intérieur du G20 à Bali a vu le sommet de facto détourné par la guerre. La «guerre» est presque deux fois plus mentionnée dans la déclaration que la «nourriture», après tout.

L’Occident collectif, incluant l’Etat vassal japonais, était déterminé à inclure la guerre en Ukraine et ses «impacts économiques» – notamment la crise alimentaire et énergétique – dans la déclaration. Sans pour autant offrir ne serait-ce qu’une ombre de contexte, lié à l’expansion de l’Otan. Ce qui importait, c’était de blâmer la Russie – pour tout.

L’effet Sud global. Il appartenait à l’Indonésie, hôte du G20 cette année, et à l’Inde, prochain hôte, de faire preuve de la politesse et de la recherche du consensus propres à l’Asie. Jakarta et New Delhi ont travaillé d’arrache-pied pour trouver une formulation qui soit acceptable à la fois pour Moscou et pour Pékin. Appelez cela l’effet Sud global. Pourtant, la Chine souhaitait que des modifications soient apportées au texte. Les Etats occidentaux s’y sont opposés, tandis que la Russie n’a pas examiné la formulation de dernière minute, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov étant déjà parti.

Au point 3 sur 52, la déclaration «exprime son plus profond regret face à l’agression de la Fédération de Russie contre l’Ukraine et exige le retrait complet et inconditionnel des forces armées du territoire de l’Ukraine». «L’agression russe» est le mantra standard de l’Otan – qui n’est pas partagé par la quasi-totalité du Sud global. (…). Quant à ce passage, il ne pourrait pas être plus évident: «L’utilisation ou la menace d’utilisation d’armes nucléaires est inadmissible. La résolution pacifique des conflits, les efforts pour faire face aux crises, ainsi que la diplomatie et le dialogue, sont essentiels. L’ère d’aujourd’hui ne doit pas être celle de la guerre».C’est ironique étant donné que l’Otan et son département de relations publiques, l’UE, «représentée» par les eurocrates non élus de la Commission européenne, ne font pas de «diplomatie et de dialogue».

Fixés sur la guerre. Au lieu de cela, les Etats-Unis, qui contrôlent l’Otan, ont armé l’Ukraine, depuis mars, pour un montant énorme de 91,3 milliards de dollars, incluant la dernière demande présidentielle, ce mois-ci, de 37,7 milliards de dollars . Cela représente 33% de plus que les dépenses militaires totales de la Russie pour 2022.

Une preuve supplémentaire que le sommet de Bali a été détourné par la «guerre» a été fournie par la réunion d’urgence, convoquée par les Etats-Unis, pour débattre de ce qui s’est avéré être un missile S-300 ukrainien tombé sur une ferme polonaise, et non le début de la Troisième Guerre mondiale comme certains tabloïds l’ont hystériquement suggéré. Fait révélateur, aucun représentant des pays du Sud n’était présent à la réunion, la seule nation asiatique étant le vassal japonais, qui fait partie du G7.

Pour compliquer le tableau, le sinistre maître de Davos, Klaus Schwab, s’est une fois de plus fait passer pour un méchant de James Bond au forum des entreprises du B20, vendant son programme de «Grande Réinitialisation» consistant à «reconstruire le monde» par le biais de pandémies, de famines, du changement climatique, de cyberattaques et, bien sûr, de guerres. Comme si cela n’était pas assez inquiétant, Davos et son Forum économique mondial ordonnent maintenant à l’Afrique – totalement exclue du G20 – de payer 2800 milliards de dollars pour «remplir ses obligations» dans le cadre de l’accord de Paris visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre. 

La disparition du G20 tel que nous le connaissons. La grave fracture entre le Nord global et le Sud global, si évidente à Bali, avait déjà été suggérée à Phnom Penh, alors que le Cambodge accueillait le sommet de l’Asie de l’Est le week-end dernier. Les dix membres de l’ANASE avaient clairement fait savoir qu’ils n’étaient pas disposés à suivre les Etats-Unis et le G7 dans leur diabolisation collective de la Russie et, à bien des égards, de la Chine. Les Asiatiques du Sud-Est ne sont pas non plus vraiment enthousiasmés par l’IPEF (Indo-Pacific Economic Framework) conçu par les Etats-Unis, qui ne sera d’aucune utilité pour ralentir les échanges commerciaux et la connectivité de la Chine à travers l’Asie du Sud-Est. 

Et ce n’est pas tout. Celui qui se décrit comme le «leader du monde libre» évite le très important sommet de l’APEC (Coopération économique Asie-Pacifique) qui se tiendra à Bangkok à la fin de cette semaine.

Pour les cultures asiatiques très sensibles et sophistiquées, cela est perçu comme un affront. L’APEC, créée dans les années 1990 pour promouvoir le commerce entre les pays du Pacifique, est une affaire sérieuse pour l’Asie-Pacifique, et non une militarisation américanisée de «l’Indo-Pacifique». Cette rebuffade fait suite à la dernière gaffe de Joe Biden, qui s’est adressé par erreur au Cambodgien Hun Sen en l’appelant «Premier ministre de Colombie» lors du sommet de Phnom Penh.

La queue pour rejoindre les BRICS. On peut affirmer, sans risque de se tromper, que le G20 s’est peut-être engagé sur la voie irrémédiable de l’insignifiance. Avant même la vague actuelle de sommets en Asie du Sud-Est – à Phnom Penh, Bali et Bangkok -, Sergueï Lavrov avait déjà annoncé la suite des événements lorsqu’il a indiqué que «plus d’une douzaine de pays» avaient demandé à rejoindre les BRICS  (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud). (…). 

 Pepe Escobar 

Source: https://www.mondialisation.ca/au-revoir-g20-bonjour-brics/5672907

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram: https://t.me/observateur_continental

L’article Au revoir G20, bonjour BRICS+ est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Dr Wargon Urgentiste, à l’instant sur BFM: «En fait tout le monde s’en fout des soignants non vaccinés… des complotistes et des antivax»

Par : Planetes360 — 26 novembre 2022 à 07:37

😡Dr Wargon Urgentiste , à l’instant sur BFM: «  on s’en fout des soignants NON VACCINÉS… ils ne sont RIEN … ce sont des COMPLOTISTES… et des IDIOTS » @tatiann69922625 #honteux #ReintegrerLesSoignants #ReintegrezLesPersonnelsSuspendu pic.twitter.com/toD2zeOHo3

— Petit-Boneige (@Petiboneige) November 25, 2022

Après avoir minimisé les suicides d’ados, la grande gueule macroniste @wargonm :«En fait tout le monde s’en fout des soignants non vaccinés, il faut le dire. La LFI, les LR et le FN se battent tous pour les gens qui sont des complotistes et des antivax, ça a tout à voir avec ça» pic.twitter.com/rQIQyouP6g

— Strategieduchoc 🇫🇷 (@strategieduchoc) November 26, 2022

L’article Dr Wargon Urgentiste, à l’instant sur BFM: «En fait tout le monde s’en fout des soignants non vaccinés… des complotistes et des antivax» est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Le test d’indépendance : la justice enquête sur les comptes de campagne du chef de l’État

Par : Planetes360 — 26 novembre 2022 à 07:33

C’est sans aucun doute l’enquête judiciaire la plus sensible du moment. Et pour cause, elle est la première à viser directement le président de la République. Selon nos informations, confirmées par le parquet national financier (PNF), une information judiciaire a été ouverte le 20 octobre pour des soupçons de financement illégal des campagnes électorales d’Emmanuel Macron en 2017 et 2022.

Les investigations visent les liens entre le chef de l’État et le cabinet de conseil McKinsey. Elles s’intéressent aux conditions d’attributions de certains contrats publics aux montants colossaux à cette entreprise américaine. Une seconde information judiciaire des chefs de favoritisme et recel de favoritisme a été ouverte le 21 octobre. Dans les deux cas, le PNF précise avoir été destinataire de signalements et de plaintes émanant d’élus, de particuliers et d’associations.

Trois juges d’instruction, qui seront épaulés par des services de gendarmerie, ont été désignés pour mener ces enquêtes au cœur du pouvoir, parmi lesquels Serge Tournaire, actuellement doyen du pôle financier au tribunal judiciaire de Paris. Ce magistrat d’expérience est notamment connu pour avoir mis en examen François Fillon en 2017 dans l’enquête sur les emplois fictifs de son épouse Penelope, tous deux ayant depuis été condamnés en première instance puis en appel, ainsi que Nicolas Sarkozy, dans l’affaire Bygmalion.

Nouveaux soupçons

Ces nouvelles enquêtes font suite aux investigations menées lors d’une première procédure ouverte au printemps pour « blanchiment aggravé de fraude fiscale » visant notamment McKinsey. Tout est parti de la publication, en mars dernier, d’un rapport d’une commission d’enquête du Sénat dénonçant l’emprise des cabinets de conseils privés sur les politiques publiques. Les parlementaires avaient alors révélé que les contrats conclus entre l’État et ces entreprises de consultants avaient « plus que doublé » entre 2018 et 2021 pour atteindre le montant record d’un milliard d’euros l’an dernier. Parmi les cabinets mandatés par l’État, le cabinet américain McKinsey.

[…]

Les interrogations autour de ces marchés étaient d’autant plus grandes qu’il apparaît que McKinsey n’a payé aucun impôt sur les sociétés en France entre 2011 et 2020. Or son chiffre d’affaires français a été estimé à 329 millions d’euros en 2020. Dans la foulée du rapport, le parquet national financier avait ouvert une enquête préliminaire sur un volet uniquement fiscal le 31 mars dernier. Le siège français du cabinet de conseil avait été perquisitionné un mois plus tard à Paris.

C’est à la suite de ces opérations que le PNF a décidé d’élargir le mois dernier les investigations et de transmettre les rênes de ces procédures ultrasensibles à des juges d’instruction financiers, statutairement indépendants. Selon le communiqué du PNF, qui dans un premier temps n’avait pas souhaité communiquer sur nos révélations, la première information judiciaire vise des chefs de « tenue non conforme de comptes de campagne et minoration d’éléments comptables dans un compte de campagne, portant sur les conditions d’intervention de cabinets de conseils dans les campagnes électorales de 2017 et 2022 ».

Il s’agit en l’espèce des préventions de l’article L 113-1 du code électoral, passible de trois ans de prison et 45 000 € d’amende. C’est sur la base de cet article que Nicolas Sarkozy a été condamné en première instance dans l’affaire Bygmalion – il a fait appel. La justice cherche à savoir si les cabinets de conseil, dont McKinsey, n’ont pas fait bénéficier au candidat Macron de travaux et expertises qui auraient dû être comptabilisées dans les dépenses de campagne.

Lire l’article entier sur leparisien.fr

Pierre Gentillet : «Ce cabinet de conseil a fait sur l'année 2021 320 millions d'euros, sans jamais payer un centime d'impôt sur les sociétés à l'Etat […] Pourquoi prendre un conseil qui a été autant condamné ?» dans #SoirInfo pic.twitter.com/JLp72515gj

— CNEWS (@CNEWS) November 24, 2022

L’article Le test d’indépendance : la justice enquête sur les comptes de campagne du chef de l’État est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

SOUPÇONS DE FINANCEMENT ILLÉGAL/MCKINSEYGATE : QUE RISQUE VRAIMENT MACRON ?

Par : Planetes360 — 26 novembre 2022 à 07:31

L’information a fait l’effet d’une bombe : le quotidien Le Parisien a annoncé qu’une enquête judiciaire a été ouverte et vise Emmanuel Macron au sujet du financement de sa campagne. Avec en toile de fond les liaisons troubles qu’il a pu avoir, en tant que candidat à la présidence de la République, avec l’entreprise de conseil McKinsey…
On rappelle que dans cette affaire, tout commence par ce qu’on a appelé le McKinseyGate, en pleine campagne électorale en vue de la présidentielle de 2022. Une commission d’enquête sénatoriale a été mise en place au Sénat pour évaluer le rôle des cabinets de conseil auprès des services de l’Etat. Et dans le cadre de cette commission, Karim Tadjeddine, directeur associé senior de McKinsey France, responsable du pôle service public… répondait aux questions de la présidente de la Commission, Eliane Assassi. Et il s’est littéralement effondré, perdu dans un langage technocratique creux.
Progressivement, l’opinion apprend que les services de McKinsey dans le cadre de la stratégie gouvernementale de gestion du COVID ont coûté plus de 12 millions d’euros à l’Etat, que son implication dans la gestion de la réforme des APL a coûté au contribuable 4 millions d’euros. Et surtout, on s’intéresse à Karim Tadjeddine. Karim Tadjeddine, qui est une vieille connaissance d’Emmanuel Macron. Les deux hommes avaient travaillé ensemble dans le cadre de la commission Attali, et Tadjeddine bossait comme un bénévole missionné par McKinsey. La Commission Attali pour la “libération de la croissance française”, qui préconisait déjà un certain nombre de mesures comme la fin du monopole des taxis, et en filigrane l’ubérisation de l’économie. Quand Macron arrive au ministère de l’Economie, ben revoilà Tadjeddine. Qui vient le conseiller. Toujours missionné par McKinsey, toujours à titre bénévole. C’est le même modus operandi qui sera utilisé quand Tadjeddine et d’autres cadres de McKinsey rejoindront la campagne Macron avec armes et bagages. Tadjeddine se servant même de son adresse professionnelle pour échanger dans ce cadre strictement politique, dans le cadre d’une opération de conquête du pouvoir.
Toutes ces choses on les a sues au premier trimestre de cette année dans le cadre de ce qu’on a appelé le McKinseyGate, qui n’a eu à l’époque aucune conséquence réelle. Puisque Macron a été réélu. Mais voilà : aujourd’hui, on apprend qu’il existe assez d’éléments justifiant l’ouverture d’une information judiciaire pour “financement illégal de campagne” et “favoritisme”. Que dit le communiqué du Parquet ? Qu’est-ce que cette nouvelle donne change concrètement ? On en parle dans cet extrait de notre émission en direct, “Toujours debout”, tournée ce jeudi 24 novembre 2022.

L’article SOUPÇONS DE FINANCEMENT ILLÉGAL/MCKINSEYGATE : QUE RISQUE VRAIMENT MACRON ? est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Qatar et football : Argent et hypocrisie politique générale ! @Romain Molina

Par : Planetes360 — 26 novembre 2022 à 07:29

« Yémen, les guerres des bonnes affaires » : https://tinyurl.com/yc6dd2ye

« Il ne faut pas politiser le sport ! » selon Emmanuel Macron, mais cette affirmation est au moins aussi absurde (qui plus est en ce moment) que de crier « Il ne faut pas politiser la santé ou l’écologie ! »

Si la classe politique semble mollement partagée, la FIFA, sans vergogne, appelle trêve guerre le temps de la coupe du monde au Qatar.
Pays où 6 500 ouvriers sont morts sur les chantiers des stades, où les droits des femmes sont faméliques, et où ceux des étrangers et des homosexuels sont bafoués.

Toutefois 25 Milliards d’euros d’investissements en France et des ventes d’armes suffisent à détourner le regard.
Donc, oui, le sport est politique mais aussi économique.

Duplicité, hypocrise, géopolitique, corruption, argent sale… Bienvenue au merveilleux pays de la Géopolitique !

@Romain Molina

L’article Qatar et football : Argent et hypocrisie politique générale ! <a href="https://www.youtube.com/channel/UCxfusAsd_n5AMFheiipyaCw">@Romain Molina</a> est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

L’incroyable périple de la famille Poussin à Madagascar – Alexandre poussin

Par : Planetes360 — 26 novembre 2022 à 07:26

Alexandre Poussin, réalisateur d’une série documentaire de 16 épisodes sur Madagascar et auteur de “MadaTrek de Tuléar à Tamatave” aux éditions Robert Laffont.

L’article L’incroyable périple de la famille Poussin à Madagascar – Alexandre poussin est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

« Les services de renseignement turcs font parfois des attentats sous faux drapeaux ! »

Par : Planetes360 — 26 novembre 2022 à 07:25

Laurent-Arthur du Plessis, spécialiste en géopolitique et patron de l’émission « Libre journal de la crise sur Radio Courtoisie ».

L’article « Les services de renseignement turcs font parfois des attentats sous faux drapeaux ! » est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

« La situation à Mayotte est quasi désespérée ! » – Régis Le Sommier

Par : Planetes360 — 26 novembre 2022 à 07:23

Régis Le Sommier, reporter de guerre et directeur de la rédaction d’Omerta, décrypte les évènements dramatiques survenus à Mayotte.

L’article « La situation à Mayotte est quasi désespérée ! » – Régis Le Sommier est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Twitter dissout l’ensemble de son bureau à Bruxelles, suscitant l’inquiétude de l’UE en matière de contrôle des contenus en ligne

Par : Planetes360 — 26 novembre 2022 à 07:16

Twitter a démantelé l’ensemble de son bureau de Bruxelles, suscitant l’inquiétude de responsables européens qui se demandent si la plateforme respectera les nouvelles règles strictes de l’Union européenne en matière de contrôle du contenu en ligne.

Julia Mozer et Dario La Nasa, qui étaient chargés de la politique numérique de Twitter en Europe, ont quitté l’entreprise la semaine dernière, selon cinq personnes ayant connaissance de ces départs.

Ils avaient dirigé les efforts de l’entreprise pour se conformer au code de désinformation de l’UE et à la loi sur les services numériques, entrée en vigueur la semaine dernière, qui fixe de nouvelles règles sur la manière dont les grandes entreprises doivent assurer la sécurité des utilisateurs en ligne.

D’autres cadres de Twitter dans le petit mais vital bureau de Bruxelles, considéré comme un canal crucial pour les décideurs européens, avaient quitté l’entreprise au début du mois lors des réductions de personnel qui ont entraîné la suppression de la moitié de ses 7 500 employés.

Mozer et La Nasa ont survécu à la réduction initiale des effectifs, mais ne travaillent plus dans l’entreprise depuis que le nouveau propriétaire, Elon Musk, a lancé un ultimatum la semaine dernière pour que le personnel s’engage à adopter une “culture de travail hardcore”. Il n’est pas clair si les deux hommes ont démissionné ou ont été licenciés.

Musk et La Nasa ont refusé de faire des commentaires. Twitter n’a pas répondu aux demandes de commentaires.

Les départs de Bruxelles sont symptomatiques d’une tendance mondiale, de l’Inde à la France, où des cadres locaux de Twitter qui occupaient des postes clés pour traiter avec des représentants du gouvernement ont brusquement quitté l’organisation ces dernières semaines dans le cadre de réductions généralisées.

Cette situation a suscité une inquiétude croissante quant à la question de savoir si l’entreprise dispose du personnel nécessaire pour assurer le respect des lois locales destinées à contrôler le contenu en ligne, ce qui pourrait exposer l’entreprise à des poursuites judiciaires et à des mesures réglementaires.

“Je suis préoccupé par la nouvelle du licenciement d’une si grande quantité de personnel de Twitter en Europe”, a déclaré au Financial Times Věra Jourová, vice-présidente de l’UE en charge du code de la désinformation. “Si vous voulez détecter et prendre des mesures efficaces contre la désinformation et la propagande, cela nécessite des ressources.

“En particulier dans le contexte de la guerre de désinformation russe, j’attends de Twitter qu’il respecte pleinement la législation européenne et honore ses engagements. Twitter a été un partenaire très utile dans la lutte contre la désinformation et les discours de haine illégaux et cela ne doit pas changer.”

Financial Times

L’article <a href="https://www.fdesouche.com/2022/11/25/twitter-dissous-lensemble-de-son-bureau-a-bruxelles-suscitant-linquietude-de-lue-en-matiere-de-controle-des-contenus-en-ligne/">Twitter dissout l’ensemble de son bureau à Bruxelles, suscitant l’inquiétude de l’UE en matière de contrôle des contenus en ligne</a> est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

[Replay] L’entreprise ATLAS va doubler sa valeur le 6 Décembre ? Symposium Extraordinaire sur l’Énergie !

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 18:41

Cette vidéo pourrait changer votre avenir – une opportunité générationnelle ?

Cher lecteur,

Ici Étienne Henri,

Il y a quelques jours, je lançais mon Projet ATLAS.

Ce projet est porté par l’opportunité d’investir sur une petite entreprise à 1,30 € l’action.

Jamais… Je dis bien JAMAIS… je n’ai vu ça de toute ma carrière.
 

• Une entreprise aussi peu chère…

• Avec un tel carnet de commandes…

Et avec autant de signes qui indiquent que, dès ce 6 décembre à 18 heures, elle pourrait bien doubler de valeur en quelques minutes ?

Cela méritait que je crée tout un projet autour de cette entreprise.

Et toutes les personnes nous rejoignant vont pouvoir avoir toutes les informations d’ATLAS…

… Mais aussi de 5 autres TITANS de la transition énergétique.

Ne tardez pas… Et regardez ce Symposium Extraordinaire OFFERT sur l’Énergie.

Merci pour votre attention.

Bien cordialement,

Étienne Henri
Rédacteur en chef

PS : Les gains de mon portefeuille disponibles ci-dessous paraîtront certainement ridicules à côté des gains que pourrait bien générer ATLAS à partir de ce 6 décembre, 18 heures.

L’article [Replay] L’entreprise ATLAS va doubler sa valeur le 6 Décembre ? Symposium Extraordinaire sur l’Énergie ! est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Un homme torturé pendant deux ans par des squatteurs dans son appartement

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 13:35

Nancy : un homme torturé pendant deux ans par des squatteurs dans son appartementhttps://t.co/FGGMnLXI6X pic.twitter.com/WvdUCiYHLj

— Le Bien Public (@Lebienpublic) November 24, 2022

L’article Un homme torturé pendant deux ans par des squatteurs dans son appartement est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Ils détruisent notre planète…

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 13:33

Aujourd’hui on va parler chiffons.

Plutôt discret ou exubérant, moderne ou vintage, élégant ou sportif, les marques rivalisent de génie et d’imagination pour créer les tendances et des styles, et nous permettre d’adopter 1.000 looks différents, avant d’opter pour celui ou ceux qui conviendront le mieux à notre personnalité, quel que soit notre budget.

En 2022, le marché de l’habillement, c’est plus de 100 milliards de pièces vendues, soit deux fois plus qu’il y a 20 ans.

En deux décennies, le vêtement qui se voulait avant tout un objet utile, voire vital, est devenu un produit consommable à grande vitesse, jetable après quelques usages, qui ne durera pas plus d’une saison.

De toute façon, on ne lui en demandera pas plus, l’important est qu’il soit remplacé rapidement.

On appelle ce phénomène la fast-fashion, ou la mode éphémère.

Certaines grandes enseignes en ont fait leur spécialité, comme H&M, Gap ou Zara, mais de jeunes sociétés féroces ont émergé pendant la crise sanitaire entre les fermetures des magasins et le boom de la vente à distance.

Désormais SheIn, Boohoo, Pretty Little Things, Primark, Emmiol ou encore, le petit dernier, Cider se sont lancés sur ce marché colossal, bouleversent les méthodes, dévorent les parts de marchés et mènent une concurrence sans pitié aux acteurs plus traditionnels.

Des success stories qui n’ont pas qu’un seul visage hélas, car cette production frénétique de vêtements a un coût environnemental et sociétal qui aurait de quoi faire rougir une compagnie pétrolière.

La mode éphémère est une énorme industrie, et ces politiques de prix ultra-agressives sont le fruit de méthodes bien établies, et souvent controversées.

L’article Ils détruisent notre planète… est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Quand l’Ukraine manquera de munitions

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 11:29

25.11.2022 

L’Ukraine commence à manquer de munitions, les projectiles, les roquettes et les cartouches partent très vite. Il n’y a pas de production locale, les anciennes réserves soviétiques sont pratiquement épuisées, alors que l’Occident constate que les États-Unis et les pays d’Europe « sont confrontés à un défi à cause de l’épuisement des stocks d’armes à envoyer à l’Ukraine ». Combien faut-il de munitions pour mener des activités opérationnelles? 

Les canons ukrainiens ouvrent encore le feu, des roquettes sont tirées, il s’agit principalement de projectiles de calibre otanien 155 mm ou de roquettes américaines Himars. L’armée ukrainienne tire des cartouches de 5,45 mm et de 7,62 mm à partir d’anciennes réserves, les otaniennes manquent sérieusement, alors que le M-16 automatique américain avec des cartouches de 5,56 mm n’est pas du tout utilisé. Sachant que le Washington Post se référant à une source de l’Otan écrit que les pays occidentaux « doivent creuser plus profondément dans leurs stocks » pour alimenter l’armée ukrainienne en munitions. 

Et Kiev lui-même parle d’un « épuisement d’armes et de munitions pour l’Ukraine dans les pays occidentaux ». En effet, une telle tendance existe. Il est indiqué que les pays de l’Otan procèdent à un audit et à un inventaire de toutes les armes et munitions disponibles pour « trouver dans les entrepôts ce qui pourrait être envoyé à l’Ukraine ». 

Un récent rapport du département d’État américain témoigne de l’ampleur de l’approvisionnement de l’Ukraine en armes. Depuis février 2022, les États-Unis ont envoyé à Kiev près de 90.000 tonnes d’armes et de munitions, l’aviation de transport militaire a effectué près de 900 vols. Près d’un million de projectiles d’artillerie ont été envoyés. 

Ce chiffre à lui seul paraît élevé. En réalité, un conflit d’une telle intensité et durée nécessite bien plus de munitions. En évaluant le potentiel restant de l’artillerie ukrainienne à hauteur de 70-80 pièces, en une journée d’hostilités actives elle aurait besoin d’environ 400.000 munitions. Étant donné qu’un wagon de train peut accueillir près de 300 munitions, cela représente plus d’un millier de wagons. 

L’armée ukrainienne utilise également les arsenaux à proximité immédiate de la ligne de contact. Les munitions y sont acheminées principalement depuis les bases de l’Otan en Pologne et en Roumanie par les chemins de fer et la route, dans des camions sans signes distinctifs. 

La règle d’or de la guerre: en présence de munitions elles sont gaspillées, en cas de déficit de munitions elles sont économisées. La réserve dite minimale de munitions doit s’élever à 25%, en dessous de ce seuil il faut exiger d’urgence un ravitaillement ou attendre des renforts. 

Cela fait longtemps que l’expression « ne lésinez pas sur les munitions » ne convient plus pour les guerres contemporaines.

Alexandre Lemoine

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram: https://t.me/observateur_continental

L’article Quand l’Ukraine manquera de munitions est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Pourquoi Moscou est en position de force

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 11:28

24.11.2022

Ex-haut fonctionnaire, Bruno Guigue est un ancien élève de l’Ecole normale supérieure (Ulm) et de l’Ecole nationale d’administration. Il est chercheur en philosophie politique, analyste politique et observateur de la vie internationale, tout en étant l’auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles.

Sur le site Réseau International, l’expert a publié un article sur l’aveuglement des médias vis-à-vis de la réalité des faits concernant le conflit en Ukraine. Pour l’auteur, Moscou est, donc, en position de force. 

Contrairement à ce que racontent des médias aveuglés par leur parti pris, le rapport des forces en Ukraine demeure largement favorable à la Russie:

• Les sanctions occidentales sont un échec complet. L’économie russe tient le coup, le rouble est plus fort que jamais, et les exportations d’hydrocarbures n’ont jamais autant rapporté à la Russie. Ceux qui voulaient «mettre la Russie à genoux» en sont pour leurs frais.

• La tentative d’isolement international de la Russie est un fiasco. Les poids lourds démographiques du Sud (Chine, Inde, Brésil, Indonésie, Pakistan, Iran, Turquie, Nigéria, Éthiopie, Vietnam, etc..) refusent de participer à la croisade antirusse et coopèrent plus que jamais avec Moscou sur le plan politique et économique.

• Le ratio des pertes militaires sur le terrain est de 1 à 5 au détriment des forces ukrainiennes. La Russie n’ayant aucun intérêt à précipiter le mouvement, elle a su opérer les replis tactiques nécessaires, quitte à laisser l’OTAN crier victoire. Mais cette guerre d’usure profite aux forces russes qui ont déjà commencé une nouvelle offensive dans le Donbass.

• Parfois mal comprise, la retenue de Moscou dans la conduite des opérations garantit le soutien majoritaire du peuple russe : non seulement les pertes militaires russes sont limitées, mais les pertes civiles en Ukraine comme en Russie sont relativement faibles. Principal parti d’opposition, le parti communiste russe soutient l’opération militaire spéciale.

• Les forces russes contrôlent déjà 20% du territoire ex-ukrainien et il leur manque environ 6-7% à conquérir pour achever la réalisation de l’objectif principal: la libération des quatre divisions administratives à majorité russophone. Les forces ukrainiennes s’étant retranchées dans cette zone depuis 2014, ce sera sans doute la partie la plus difficile de l’opération militaire spéciale.

• Les USA commencent à comprendre que le jusqu’au-boutisme de Kiev est contre-productif, et ce pour trois raisons:

1. Les Ukrainiens ne reprendront jamais le Donbass et la Crimée.

2. Leur armée s’épuise en offensives coûteuses en vies humaines.

3. Le financement de cette guerre par procuration commence à coûter cher, surtout dans une conjoncture qui va tourner à la récession économique mondiale.

Si le conflit s’achève par une débandade ukrainienne, l’Otan et les USA seront sur la sellette.

Wait and see.

Bruno Guigue

Source: https://reseauinternational.net/pourquoi-moscou-est-en-position-de-force/

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram: https://t.me/observateur_continental

L’article Pourquoi Moscou est en position de force est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

La Chine ne lâche pas la pression quant à l’activité biologique US en Ukraine

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 11:26

24.11.2022

Les actions obscures de Washington, y compris avec la participation du Pentagone, dans le cadre de ses activités biologiques sur le sol ukrainien représentent non seulement un sujet de vive inquiétude pour Moscou, mais également pour Pékin – qui ne compte vraisemblablement pas reculer dans ledit dossier.

«La probabilité d’armes biologiques US en Ukraine ouvre un nouveau front dans les tensions sino-étasuniennes» – titre South China Morning Post– journal quotidien chinois de langue anglaise basé à Hong Kong.

Le média chinois note que Washington dénonce l’amplification de Pékin quant aux affirmations prétendument «absurdes» de Moscou selon lesquelles les USA financent la recherche sur les armes biologiques en Ukraine, aggravant les tensions sino-étasuniennes, y compris en ce qui concerne la position de la Chine dans ce que l’establishment washingtonien appelle l’invasion russe en Ukraine.

Le quotidien rappelle par la même occasion qu’un porte-parole chinois des Affaires étrangères avait récemment exhorté les Etats-Unis à rendre compte de leurs activités militaires biologiques dans le pays et à l’étranger, ainsi que de se soumettre à la vérification multilatérale. Evidemment lorsqu’on connait la capacité de Washington à ne pas soumettre à des mécanismes internationaux, en y faisant référence uniquement lorsque cela arrange ses intérêts, il est de-facto impossible à pouvoir s’attendre à une quelconque attitude honnête des USA sur cette question plus que sensible, à l’échelle mondiale.

D’autant plus que Washington peut toujours compter sur l’appui de ses fidèles sous-traitants britannique et français au niveau du Conseil de sécurité de l’ONU. Pour rappel lors du vote récent au CS onusien, la résolution rédigée par la Russie et soutenue par la Chine avait été bloquée par le trio néocolonial occidental Washington-Londres-Paris.

Quant à la prétendue «absurdité» des accusations russes selon les mots utilisés par l’establishment washingtonien, que dire des déclarations du 8 mars dernier de la sous-secrétaire d’Etat US aux affaires politiques – la sulfureuse Victoria Nuland – qui avait admis devant la commission des relations extérieures du Sénat étasunien l’existence «d’installations de recherche biologique» en Ukraine et avait fait part de sa préoccupation par le fait que les Forces armées russes pourraient rechercher à en prendre contrôle. Et aussi que les USA travaillaient étroitement avec les Ukrainiens sur la manière dont ils peuvent empêcher que l’un de ces matériaux de recherche ne tombe entre les mains de l’armée russe…

Comme le rappelle d’ailleurs Judicial Watch – organisation américaine qui se fixe l’objectif de surveiller les activités du gouvernement étasunien. Dans ce rapport, beaucoup d’autres informations importantes ont également été publiées en lien avec l’activité biologique US en Ukraine, plus exactement les dossiers du département de la défense étasunien qui révèlent le financement washingtonien d’activités du laboratoire d’anthrax (maladie infectieuse grave causée par des bactéries à Gram positif en forme de bâtonnets connues sous le nom de bacille du charbon, ndlr) en Ukraine.

Une chose semble sûre. Face aux activités largement opaques de Washington et son refus de transparence face à la communauté internationale, la Russie et la Chine n’auront d’autre choix que de trouver le moyen de faire la lumière sur ces activités. En ce en supplément des pressions politiques et diplomatiques. Dans un cadre certainement conjoint.

Mikhail Gamandiy-Egorov

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram: https://t.me/observateur_continental

L’article La Chine ne lâche pas la pression quant à l’activité biologique US en Ukraine est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

« Ecorama. Les prix du pétrole baissent… Baisse durable ? ». L’édito de Charles SANNAT

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 11:23

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Comme chaque lundi j’étais sur Ecorama avec David Jacquot où nous avons évoqué les cours du pétrole orientés à la baisse ces derniers jours.

Une baisse significative sur laquelle il est toujours intéressant de revenir, car il y a de vrais facteurs baissiers actuellement qui vont peser au moins pour quelques jours sur les cours.

Explications.

1/ La « situation de contango »

La psychose est telle que le marché de l’or noir est passé depuis vendredi dernier en situation dite de contango.

Techniquement, cela signifie que le prix payé pour du pétrole livrable à une date ultérieure est supérieur au tarif pour livraison immédiate. Lorsque les prix du « à emporter » sont plus chers que le sprix à termes est synonyme généralement d’un déséquilibre du marché en raison d’une demande affaiblie ou d’une offre trop abondante.

2/ Les cours du pétrole fléchissent avec l’apaisement du risque d’escalade en Ukraine

Les prix du pétrole ont commencé à reculer jeudi alors que l’Otan et Washington contredisaient les accusations de Kiev d’un tir de missile russe contre la Pologne, puisqu’il semblerait surtout que c’était un missile ukrainien qui soit tombé sur la Pologne tuant deux Polonais au passage. Les cours du pétrole ont reflué avec l’accalmie sur les craintes d’extension du conflit en Europe avec cette histoire de missile sur la Pologne.

3/ La demande de la Chine source d’inquiétudes

C’est sans doute, pour le moment le facteur principal qui explique la baisse des cours, et c’est également ce facteur qui peut entrainer les cours plus bas, beaucoup plus bas, et sans que les cours du pétrole soient négatifs comme en mars 2020 lors du confinement généralisé et mondial. Si la Chine va beaucoup plus loin dans ses confinements il serait possible de voir le prix du baril à 30$. Le marché reste donc particulièrement préoccupé par la demande chinoise, alors que le nombre de cas de coronavirus s’envole au plus haut depuis le mois de mai et que Pékin se confine.

4/ Le spectre d’un ralentissement économique et de la hausse des taux

« Certains experts estiment que les marchés s’inquiètent plus globalement d’un ralentissement de la demande induit par un resserrement monétaire brutal de la banque centrale américaine ». En Europe c’est la récession qui est déjà là et cela fait bien longtemps que ce n’est plus un risque mais une réalité, alors que Christine Lagarde la présidente de la BCE a déclaré que les taux allaient monter encore et pendant longtemps! De quoi déprimer un peu plus l’économie et donc la consommation de pétrole.

5/ Assouplissement des relations entre Etats-Unis et Arabie saoudite

Alors que les relations américano-saoudiennes sont très tendues, on semble s’acheminer vers une normalisation diplomatique et c’est assez logique.

Les Saoudiens restreignent la production de l’Opep. L’embargo sur le pétrole russe arrive à la fin du mois, et il va manquer des barils… seuls les Saoudiens peuvent mettre sur le marché rapidement ce qui pourrait manquer côté russe.

« Une partie des opérateurs sur les marchés jugent désormais fort probable qu’en contrepartie de l’ouverture de Washington, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés réunis au sein de l’ Opep+ relèvent leur production lors de leur prochaine réunion, le 4 décembre prochain ».

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

L’article « Ecorama. Les prix du pétrole baissent… Baisse durable ? ». L’édito de Charles SANNAT est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

ORPEA, biscottes pour tous, pour les pensionnaires comme pour les actionnaires !

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 11:22

Je suis avec attention le naufrage de la société Orpea car c’est un cas d’école que anous avons sous les yeux.

Une société portée aux nues et au pinacle. Une société qui ne craignait rien ni personne, sur un marché tellement captif et tellement prometteur, celui de la « silver economy » comme on dit entre initiés pour parler du marché des vieux et des papy mamies. C’est plus joli Silver Economy qui désigne les cheveux gris et argentés que de parler des vieux, c’est plus « bankable ». Sauf, sauf… quand quelques journalistes mettent leurs nez dans les petites affaires de ce secteur pour dévoiler des pratiques lamentables et en aucun cas tolérables mais qui étaient connues de tous en réalité depuis fort longtemps.

On comptait les couches comme les biscottes rationnées pour chaque pensionnaire.

Malgré cette terrible gestion, Orpea est un colosse aux pieds d’argile, étranglé par une dette monumentale de 9,55 milliards !

Oui 10 milliards et le tout avec des taux en hausse.

Alors que la société a annoncé la semaine dernière son très lourd plan de restructuration, le titre continue à plonger et passe sous les 7 euros à 6.73€ en baisse de presque 10 % encore aujourd’hui.

Je vous avais annoncé il y a quelques semaines que la ligne d’arrivée se situait sous les 5 euros à 4.85 € l’action.

Nous y allons tout droit.

Dans cette affaire d’effondrement d’une très belle valeur, il faut y voir comme à chaque fois, les ravages de l’appât du gain de dirigeants prêts à tout et oubliant qu’ils avaient un métier et que c’est en s’occupant des anciens qu’ils pouvaient gagner de l’argent.

Il faut y voir pour les épargnants, toujours l’impérieuse nécessité de diversifier les actions que vous détenez, car même un groupe qui semble solide peut d’effondrer bien plus rapidement que l’on peut le penser.

Il faut y voir aussi la nécessité d’avoir des règles de gestion, et il faut savoir couper une ligne de façon automatique. Dès que je constate une perte de 5 % par exemple, je vends. Vous pouvez mettre 10 ou 15 % peu importe, mais ayez une règle de gestion.

Enfin, vous y voyez aussi la morale capitaliste, c’est-à-dire que les actionnaires, sont aussi ruinés, quand la société n’a pas su être à la hauteur de son métier.

C’est donc des biscottes pour tous, et finalement le fait qu’après les pensionnaires, les actionnaires soient mis au régime sec est tout à fait moral et vertueux.

Le capitalisme fonctionne, quand on le laisse fonctionner et que l’Etat ne vient pas privatiser les gains et socialiser les pertes.

Charles SANNAT

L’article ORPEA, biscottes pour tous, pour les pensionnaires comme pour les actionnaires ! est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Covid. La Chine se referme à nouveau et construit des centres de quarantaine toujours plus grands.

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 11:20

Rien ne va plus en Chine. Alors que la Chine recense officiellement plus de 27 000 cas de Covid et 2 morts hier à Pékin, c’est à nouveau confinements et bouclages qui dominent.

De Pékin à Canton, partout les Chinois sont mis en quarantaine chez eux ou dans d’immense centre construits plus que rapidement.

Vous pouvez voir l’un de ces centres avec des baraquements à perte de vue.

Sinistre.

More #Covid camps under construction in Korla, #Xinjiang, #CCPChina pic.twitter.com/EfjrT0Z7Om

— Jennifer Zeng 曾錚 (@jenniferzeng97) November 20, 2022

Il n’en fallait pas plus pour faire chuter les cours du pétrole et inquiéter l’économie.

La Chine est-elle en train de se refermer ?

Sans doute.

Va-t-il y avoir de fortes perturbations sur les approvisionnements et les chaînes logistiques ? Vraisemblablement si la situation perdure plus de quelques jours et se compte en semaines.

Que se passe-t-il réellement en Chine et à quoi rime cette stratégie de zéro covid ?

Voilà la question qui mériterait d’être posée et débattue.

Pourquoi les Chinois persistent-ils dans cette stratégie ?

Sacrée question n’est-ce pas ?

Le fait que cette question ne soit pas posée dans notre débat public révèle à quel point elle est essentielle.

La réponse donnée à cette question apporte bien évidemment une clef de lecture précieuse pour comprendre ce qui est en train et ce qui va se passer dans le monde.

Charles SANNAT

L’article Covid. La Chine se referme à nouveau et construit des centres de quarantaine toujours plus grands. est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Le guide de la réserve alimentaire (… et plus encore): Apprenez à construire une réserve pour surmonter les situations de crise

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 11:16

​​

Guide mis à jour le 15 avril 2020Vous êtes vous déjà demandé ce qui se passerait si vous deviez rester confiné pendant plusieurs jours ou plusieurs semaines avec votre famille? Que se passerait t’il s’il était interdit ou trop dangereux de sortir en raison d’une situation de crise? Si vous souhaitez vous engager dans une démarche d’amélioration de votre résilience, vous pouvez commencer par mettre en place une réserve alimentaire. Moins exigeante et plus facile à réaliser qu’un potager, elle vous permettra de garder votre famille en sécurité le temps que les choses se normalisent. Ce petit livre s’adresse principalement aux débutants qui souhaitent se lancer dans la réalisation d’une réserve de crise.

Vous y trouverez les réponses à ces questions :- Quels sont les 12 aliments essentiels pour démarrer votre réserve alimentaire ?- Quels sont les produits de base non-alimentaires qui sont également indispensables dans votre réserve ?- Où et comment installer votre réserve?- Comment passer d’une réserve de survie à une réserve tournante, mieux adaptée et plus pérenne ?- Comment entretenir votre réserve ?- Comment obtenir des durées de conservation ultra-longues, de 20 ans et plus ?- Quelles sont les erreurs fréquentes de ceux qui se lancent ?- Et plein d’autres choses… Ancien ingénieur militaire, passionné par les thématiques de résilience et d’organisation, je vis depuis 8 ans en zone cyclonique où il est indispensable de posséder une réserve alimentaire d’urgence. Ce livre est celui que j’aurai aimé avoir à mes débuts. C’est le produit de mon l’expérience mais aussi des meilleurs enseignements issus de l’univers des preppers américains.

L’article Le guide de la réserve alimentaire (… et plus encore): Apprenez à construire une réserve pour surmonter les situations de crise est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

La Nouvelle Méthode Pour Constituer Votre Patrimoine Anti-Crise Sans Subir l’Inflation

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 11:16

Ce que vous allez découvrir :

L’article <strong>La Nouvelle Méthode</strong><strong> Pour </strong><strong>Constituer Votre Patrimoine Anti-Crise</strong><strong> </strong><strong>Sans Subir l’Inflation</strong> est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Ce que les banques vous disent et pourquoi il ne faut presque jamais les croire

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 11:15

​​

LE LIVRE

 » On se fait balader!  » C’est le sentiment de toute la société face aux discours des banques depuis la crise de 2008. À les entendre, elles ne seraient pas responsables de la crise, n’auraient rien coûté aux contribuables, et toute nouvelle réglementation conduirait à aggraver la situation et à détruire des emplois.
Ces arguments martelés à grands coups d’opérations de communication, Pascal Canfin les entend tous les jours en tant que député européen. Il les démonte ici un par un et nous entraîne dans les coulisses de l’Europe, où se négocient les règles supposées encadrer la fi nance. On y découvre la réalité du lobbying exercé par les banques et le vrai bilan de Nicolas Sarkozy en matière de  » moralisation du capitalisme « . Dans la perspective de l’alternance en France en 2012, Pascal Canfin propose des réformes crédibles pour que le politique reprenne enfin la main sur la finance.

L’AUTEUR

Pascal Canfin, ancien journaliste économique, est député européen Europe Écologie-Les Verts,
vice-président de la commission spéciale sur la crise financière. Au Parlement européen, il a négocié les lois portant sur les fonds spéculatifs, les produits dérivés, les bonus des traders, les agences de notation, etc.
Il est à l’origine de l’ONG Finance Watch.

L’article Ce que les banques vous disent et pourquoi il ne faut presque jamais les croire est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Idriss Aberkane – Le scandale derrière l’affaire « Facts and Furious »

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 11:06

André Bercoff reçoit Idriss Aberkane, essayiste, conférencier et auteur notamment de “Libérez votre cerveau”, publié chez Robert Laffont.

Retrouvez Bercoff dans tous ses états avec André Bercoff du lundi au vendredi de 12h30 à 14h sur #SudRadio.

L’article Idriss Aberkane – Le scandale derrière l’affaire « Facts and Furious » est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Covid-19-Le livre choc de J.M. Jacquemin-Raffestin sur « la pandémie la plus manipulée de l’Histoire »

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 11:05

Avec Martine Wonner, psychiatre, présidente D’ensemble pour les libertés et Jean-Michel Jacquemin Raffestin, spécialiste des catastrophes sanitaires.

Retrouvez Bercoff dans tous ses états avec André Bercoff du lundi au vendredi de 12h30 à 14h sur #SudRadio.

L’article Covid-19-Le livre choc de J.M. Jacquemin-Raffestin sur « la pandémie la plus manipulée de l’Histoire » est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Rémi Tell – « Ce qui nous a émancipé autrefois se retourne aujourd’hui contre nous »

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 11:03

Avec Rémi Tell, essayiste, chroniqueur, président du collectif « Peuple Libre » et auteur du pamphlet « La Chute de Prométhée ».

Retrouvez Bercoff dans tous ses états avec André Bercoff du lundi au vendredi de 12h30 à 14h sur #SudRadio.

L’article Rémi Tell – « Ce qui nous a émancipé autrefois se retourne aujourd’hui contre nous » est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Hospitalisation, décès et vaccination anti-covid : »Le ministère de la Santé ne dit rien » P. Chaillot

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 11:02

Avec Pierre Chaillot, statisticien

Retrouvez Bercoff dans tous ses états avec André Bercoff du lundi au vendredi de 12h30 à 14h sur #SudRadio.

L’article Hospitalisation, décès et vaccination anti-covid : »Le ministère de la Santé ne dit rien » P. Chaillot est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

« Tu vas la fermer! »: un député s’emporte lors d’une séance tendue à l’Assemblée nationale

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 10:58

Le député LIOT Olivier Serva a dénoncé la « mesquinerie obstructive » de la majorité alors qu’est débattu la proposition de loi visant à réintégrer les soignants non-vaccinés contre le Covid-19.Moins

L’article « Tu vas la fermer! »: un député s’emporte lors d’une séance tendue à l’Assemblée nationale est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Cet Expert Confirme Le Risque De Black-out Électrique

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 10:57

Depuis plus de 10 ans, l’Europe et nos gouvernements font n’importe quoi avec l’énergie. On en est arrivé au point ou les prix de l’électricité tue chaque jour des artisans et des commerçants. Ou des grandes entreprises quittent l’Europe pour s’installer aux USA à cause des prix de l’énergie. Pire, on ne sait même pas si on aura assez d’électricité pour se chauffer cet hiver parce que la moitié de nos réacteurs nucléaires sont encore à l’arrêt. 

L’article Cet Expert Confirme Le Risque De Black-out Électrique est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

« Des millions de Français sont les dindons de la farce de la mondialisation ! » – Nicolas Vidal

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 10:55

Nicolas Vidal, fondateur de Putsch Media, pointe la radicalisation de nos politiques après quatre ans de contestations sociales intense sur l’ensemble du territoire.

L’article « Des millions de Français sont les dindons de la farce de la mondialisation ! » – Nicolas Vidal est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Quel est le véritable impact de la solitude pour notre mental ? – LA TABLE RONDE

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 10:54

Guillaume Travers, universitaire et collaborateur de la revue Éléments et Elie Collin, professeur agrégé de philosophie.

L’article Quel est le véritable impact de la solitude pour notre mental ? – LA TABLE RONDE est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Le Camp des Saints, le livre prophétique de Jean Raspail – Alexandre Cuignache

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 10:53

Alexandre Cuignache, avocat au barreau de Paris, revient sur la gigantesque œuvre de Jean Raspail.

L’article Le Camp des Saints, le livre prophétique de Jean Raspail – Alexandre Cuignache est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

4 ans après les gilets jaunes, une révolte est-elle encore possible ? – Greg Tabibian

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 10:51

Greg Tabibian, humoriste et fondateur de la chaine YouTube « J’sui pas content TV » décrypte l’actualité politique et les tensions sociales en France.

L’article 4 ans après les gilets jaunes, une révolte est-elle encore possible ? – Greg Tabibian est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Bercoff dans tous ses états: Émission du jeudi 24 novembre 2022

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 10:50

Bercoff dans tous ses états: Émission du jeudi 24 novembre 2022

L’actualité du jour scrupuleusement analysée et commentée par André Bercoff et ses invités avec l’œil avisé des auditeurs. Retrouvez « Bercoff dans tous ses états » du lundi au vendredi de 12h30 à 14h

L’article Bercoff dans tous ses états: Émission du jeudi 24 novembre 2022 est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Vous êtes sous contrôle. Les élites françaises craignent, en privé, les États-Unis et une nouvelle étude explique pourquoi

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 10:26

Par Felix Livshitz − Le 15 novembre 2022 − Source RT

Une nouvelle étude [en français, NdT] publiée par l’École de guerre économique française a révélé des résultats extraordinaires sur les personnes et les éléments que les services de renseignement français craignent le plus lorsqu’il s’agit de menaces pour l’économie du pays.

Les résultats sont basés sur des recherches approfondies et des entretiens avec des experts du renseignement français, y compris des représentants d’agences d’espionnage, et reflètent donc les positions et la pensée de spécialistes dans le domaine peu étudié de la guerre économique. Leur opinion collective est très claire : 97 % d’entre eux considèrent que les États-Unis sont la puissance étrangère qui « menace le plus » les « intérêts économiques » de Paris.

Qui est votre véritable ennemi ?

L’étude a été menée pour répondre à la question suivante : « que deviendra la France dans un contexte de guerre économique de plus en plus exacerbé ?« . Cette question est devenue de plus en plus urgente pour l’UE car les sanctions occidentales sur les exportations de Moscou, en particulier l’énergie, ont eu un effet catastrophique sur les pays européens, mais n’ont pas eu l’effet prévu sur la Russie. Elles n’ont pas non plus nui aux États-Unis, le pays qui a poussé le plus énergiquement à l’adoption de ces mesures.

Pourtant, la question ne se pose pas dans les autres capitales européennes. C’est précisément l’échec à l’échelle du continent, ou du moins le manque de volonté, de prendre en compte les « répercussions négatives sur la vie quotidienne » des citoyens européens qui a inspiré le rapport de l’École de Guerre Économique.

Comme l’explique l’auteur principal du rapport, Christian Harbulot, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la France « vit dans un état de non-dit« , comme d’autres pays européens.

À l’issue de ce conflit, la « peur manifeste » des élites françaises de voir le Parti communiste prendre le pouvoir en France « a fortement incité une partie de la classe politique à placer notre sécurité entre les mains des États-Unis, notamment en réclamant l’établissement de bases militaires permanentes en France. »

« Il va sans dire que tout a un prix. La contrepartie de cette aide venue d’outre-Atlantique a été de nous faire entrer dans un état de dépendance globale – monétaire, financière, technologique – à l’égard des USA« , indique Harbulot. Et à part entre 1958 et 1965, lorsque le général Charles de Gaulle a tenté d’accroître l’autonomie de Paris par rapport à Washington et à l’OTAN, les dirigeants français sont « rentrés dans le rang« .

Cette acceptation signifie qu’à l’exception de rares scandales publics tels que la vente d’actifs français à des entreprises américaines, ou l’annulation par l’Australie de son achat de sous-marins de fabrication française en faveur d’un accord controversé avec les États-Unis et le Royaume-Uni (AUKUS), il y a peu de reconnaissance – et encore moins de discussion – dans le grand public sur la façon dont Washington exerce un degré significatif de contrôle sur l’économie de la France, et donc sur la politique.

Par conséquent, les politiciens et le public ont du mal à identifier « qui est vraiment leur ennemi« . « Dans les sphères de pouvoir » de toute l’Europe, dit Harbulot, « il est d’usage de taire ce genre de problème« , et la guerre économique reste une « confrontation souterraine qui précède, accompagne puis prend le relais des conflits militaires classiques« .

Cela signifie à son tour que tout débat sur « l’hostilité ou la nocivité » des relations entre l’Europe et Washington passe à côté du fait sous-jacent que « les États-Unis cherchent à assurer leur suprématie sur le monde, sans s’afficher comme un empire traditionnel. »

L’UE peut avoir un excédent commercial de 150 milliards d’euros avec les États-Unis, mais ces derniers ne laisseront jamais volontairement cet avantage économique se traduire par une « autonomie stratégique » vis-à-vis d’eux. Et ce gain est obtenu dans le contexte constant – et plus que compensé – d’une « forte pression géopolitique et militaire » exercée par les États-Unis à tout moment.

J’espionne avec mes Five Eyes

Harbulot estime que l’ »état de non-dit » est encore plus prononcé en Allemagne, car Berlin « cherche à établir une nouvelle forme de suprématie au sein de l’Europe » fondée sur sa dépendance à l’égard des États-Unis.

Comme la France « n’est pas dans une phase de construction de puissance mais plutôt dans une recherche de préservation de sa puissance » – un état de fait « très différent » – cela devrait signifier que les Français peuvent plus facilement reconnaître et admettre la dépendance toxique vis-à-vis de Washington, et la considérer comme un problème qui doit être résolu.

Il est certainement difficile d’imaginer qu’un rapport aussi éclairant et honnête soit produit par un institut universitaire basé à Berlin, bien que le pays soit le plus durement touché par les sanctions anti-russes. Certains analystes ont parlé d’une possible désindustrialisation de l’Allemagne, car son incapacité à alimenter des secteurs économiques à forte intensité énergétique a détruit son excédent commercial de 30 ans – peut-être pour toujours.

Mais outre le fait que la « dépendance » de la France vis-à-vis de Washington est différente de celle de l’Allemagne, Paris a d’autres raisons de cultiver une « culture du combat économique » et de suivre de très près les « intérêts étrangers » qui nuisent à l’économie et aux entreprises du pays.

Un ordre d’espionnage de l’Agence nationale de sécurité des États-Unis envoyé à d’autres membres du réseau d’espionnage mondial Five Eyes (Australie, Canada, Nouvelle-Zélande et Royaume-Uni), publié par WikiLeaks, montre que, depuis au moins 2002, Washington adresse à ses alliés anglophones des demandes annuelles de « besoin d’information« , afin d’obtenir toutes les informations qu’ils peuvent trouver sur les activités économiques des entreprises françaises, les politiques économiques et commerciales du gouvernement français et les points de vue de Paris sur les sommets annuels du G8 et du G20.

Tout ce qui est découvert est partagé avec les principaux décideurs et départements économiques américains, notamment la Réserve fédérale et le Trésor, ainsi qu’avec les agences de renseignement, comme la CIA. Une autre publication classifiée de WikiLeaks montre que cette dernière – entre novembre 2011 et juillet 2012 – a employé des espions des Five Eyes pour infiltrer et surveiller les campagnes des partis et des candidats à l’élection présidentielle française.

Washington était particulièrement inquiet d’une victoire du Parti socialiste, et a donc cherché à obtenir des informations sur une variété de sujets, « pour préparer les principaux décideurs américains au paysage politique français post-électoral et à l’impact potentiel sur les relations entre les États-Unis et la France. » Un intérêt particulier a été porté à « l’opinion des candidats à la présidence sur l’économie française, les politiques économiques actuelles […] qu’ils considèrent comme ne fonctionnant pas, et les politiques […] qu’ils promeuvent pour aider à stimuler les perspectives de croissance économique de la France […]« .

La CIA était également très intéressée par les « points de vue et la caractérisation » des États-Unis de la part des candidats à la présidence, ainsi que par tout effort de ces derniers et des partis qu’ils représentaient pour « entrer en contact avec les dirigeants d’autres pays« , y compris certains des États qui forment le réseau des Five Eyes lui-même.

Naturellement, ces États n’étaient pas conscients que leurs amis de Washington, et d’autres capitales des Five Eyes, les espionnaient pendant qu’ils espionnaient la France.

Ce n’est manifestement pas pour rien que le vétéran de la grande stratégie américaine et ancien secrétaire d’État Henry Kissinger a fait remarquer un jour : « être un ennemi de l’Amérique peut être dangereux, mais en être un ami est fatal. »

Felix Livshitz

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone

L’article Vous êtes sous contrôle. Les élites françaises craignent, en privé, les États-Unis et une nouvelle étude explique pourquoi est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Cocaïne : L’Europe en passe de devenir le premier marché mondial, les consommateurs représentent 1,5% de la population de plus de 15 ans

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 06:50

Un tsunami de poudre. La vague qui déferle sur l’Europe depuis quelques années serait comparable, selon un analyste de la DEA, l’agence antidrogue américaine, à celle qui a frappé Miami dans les années 1980-1990. Une lame de fond que les services de police et de douane voient grossir sans parvenir à l’endiguer. L’Europe occidentale et centrale compte désormais plus de 4,5 millions de consommateurs de cocaïne (soit 1,5 % de sa population de plus de 15 ans), selon l’ONU, dont 600 000 en France. Le continent devrait bientôt devenir le premier marché mondial, devant l’Amérique du Nord.

L’explosion du commerce mondial de cocaïne se mesure à tous les niveaux de la chaîne avec des conséquences en cascade. Il génère de tels chiffres d’affaires qu’il permet de constituer des organisations criminelles surpuissantes, de contourner tous les obstacles, géographiques, logistiques, légaux, de gangréner des États au plus profond de leurs institutions.

(…)

Les grands ports, au départ et à l’arrivée, deviennent le centre de toutes les attentions, des territoires criminels en coupe réglée, où les organisations les plus puissantes et les plus violentes font la loi. Cette évolution progressive depuis plusieurs années a déplacé l’épicentre de la cocaïne depuis l’Espagne, où elle est arrivée massivement dans les années 1990, vers les grands ports de la mer du Nord, Anvers et Rotterdam en tête.

C’est dans les points d’accès maritimes au continent européen que les saisies les plus spectaculaires sont réalisées : Anvers (90 tonnes en 2020), Rotterdam (70 tonnes), Hambourg (19 tonnes en 2021), Gioia Tauro (14 tonnes), Le Havre (10 tonnes en 2021)… Plus de 250 tonnes ont été saisies au total en Europe l’an dernier. En 2022, Anvers devrait dépasser les 100 tonnes… En s’infiltrant par les ports, la cocaïne balaye tout sur son passage. Elle transforme les économies locales, renforce les réseaux criminels, gangrène les administrations et la politique…

(…)

L’Asie reste, selon les spécialistes, un grand point d’interrogation. La cocaïne y demeure pour le moment marginale, son coût étant trop élevé. Mais le marché chinois suscite la convoitise. Et, avec deux tiers du trafic mondial de conteneurs, l’Asie ne sera pas un marché inaccessible pour les narcotrafiquants. Rien ne semble pouvoir leur résister.

Le Point

L’article Cocaïne : L’Europe en passe de devenir le premier marché mondial, les consommateurs représentent 1,5% de la population de plus de 15 ans est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Épidémie de nominations: « Emmanuel Macron n’a pas créé le recasage » mais « il l’a perpétué, amplifié […] trahissant par là même ses promesses »

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 06:47

[…]

Chaque mercredi, le compte-rendu du Conseil des ministres ressemble, pour une bardée de ministres ou parlementaires déchus, au tirage du Loto. L’heureuse élue de la semaine s’appelle Amélie de Montchalin.

L’ancienne ministre, économiste de profession, a été nommée ambassadrice, représentante permanente de la France auprès de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). Fin juin, elle perdait son siège de députée et – en conséquence – son poste de ministre de la transition écologique.

Cinq mois plus tard, après avoir été envoyée par la rumeur dans plusieurs ambassades européennes, Amélie de Montchalin a trouvé chaussure à son pied. Et la chaussure est confortable: un bureau dans le XVIe arrondissement de Paris, moyennant une rémunération de haut fonctionnaire et des avantages en nature.

Le destin étant bien fait, la ministre qui est devenue diplomate mercredi est celle qui a mis en œuvre la suppression du corps diplomatique, au printemps dernier.

L’élue essonnienne, battue en juin dernier, n’est pas la première gagnante de la grande loterie macroniste. Avant elle, nombre des soutiens du chef de l’État se sont vu remercier de leur engagement par des nominations de consolation.

Fidèle parmi les fidèles, Christophe Castaner a reçu l’honneur d’un double atterrissage la semaine dernière. L’ancien ministre de l’intérieur a été nommé président du conseil d’administration d’Autoroutes et tunnel du Mont-Blanc, deux jours après avoir été nommé au conseil de surveillance du Grand Port maritime de Marseille (GPMM).[…]

Jean Castex […] président de la RATP […]

Emmanuelle Wargon […] à la tête de la Commission de régulation de l’énergie […]

Agnès Buzyn […] Cour des comptes […]

Brigitte Bourguignon […] inspectrice générale des affaires sociales […]

Florence Parly : selon Les Échos et La Tribune, l’ancienne ministre des armées devrait prendre la présidence d’Air France-KLM au printemps 2023 […]

Pierre-Olivier Costa, directeur de cabinet de Brigitte Macron, dirige depuis le 12 novembre le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem), sur nomination du chef de l’État dont il était (aussi) le conseiller spécial.

Un choix présidentiel qui a surpris, sinon indigné, dans les milieux culturels, où personne n’avait jusque-là entendu parler de l’intérêt de Pierre-Olivier Costa pour les civilisations méditerranéennes. Quant à Didier Lallement, l’ancien préfet de police de Paris, il est désormais secrétaire général à la mer – lui non plus n’avait jamais affiché de passion pour la biodiversité marine ou l’aquaculture.

Évacuons d’emblée un argument facile, régulièrement exhumé: non, Emmanuel Macron n’a pas créé le recasage, vieille pratique de la vie politique française. Il l’a simplement perpétué, amplifié à certains égards, trahissant par là même ses promesses de «République exemplaire» et de réinvention démocratique. […]

Le pire exemple de cela se trouve peut-être au Conseil constitutionnel. S’il est une institution qui devrait résister aux pressions politiques et aux soubresauts de l’instant, c’est bien celle de la rue de Montpensier. Emmanuel Macron y a nommé en mars une de ses ministres, Jacqueline Gourault, trois ans après y avoir casé Jacques Mézard, un autre membre du gouvernement.[…]

Médiapart

📰 "À défaut d’enfreindre la loi, le chef de l’État ne cesse de dévoyer ses prérogatives. Les postes qu’il offre à ses ami·es sont stratégiques, prestigieux, payés avec de l’argent public. Leur attribution devrait se faire sur la base de l’intérêt général"https://t.co/NrYL6JyNPt

— France corruption (@FR_corruption) November 24, 2022

L’article <a href="https://www.fdesouche.com/2022/11/25/epidemie-de-nominations-emmanuel-macron-na-pas-cree-le-recasage-mais-il-la-perpetue-amplifie-trahissant-par-la-meme-ses-promesses/">Épidémie de nominations: « Emmanuel Macron n’a pas créé le recasage » mais « il l’a perpétué, amplifié […] trahissant par là même ses promesses »</a> est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

BLOCAGE DES PRIX DE L’ÉLECTRICITÉ : LE GOUVERNEMENT NE DIT PAS TOUTE LA VÉRITÉ

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 06:37

Crise énergétique, dotations aux collectivités, esquive d’Emmanuel Macron qui n’a pas voulu se rendre de manière formelle au Congrès des maires et y prononcer un discours au risque de se faire chahuter… Notre journaliste Cemil Sanli évoque ces sujets avec Jean-Philippe Gautrais, maire NUPES de Fontenay-sous-Bois.

L’article BLOCAGE DES PRIX DE L’ÉLECTRICITÉ : LE GOUVERNEMENT NE DIT PAS TOUTE LA VÉRITÉ est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

MACRON « FUIT » LA FRANCE ET LES FRANÇAIS, VOICI POURQUOI

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 06:36

Macron s’intéresse-t-il encore aux Français ? Le président semble en tout cas de plus en plus déconnecté des politiques intérieures. Alors qu’à l’Assemblée nationale, les 49-3 se succèdent et que la majorité présidentielle est de plus en plus fragile, Emmanuel Macron ne semble pas prendre la mesure de la gravité de la situation intérieure. Inflation, pouvoir d’achat, coût de l’énergie… Macron répond à la misère sociale par des mesures de casse sociale, comme la réforme des retraites ou la réforme de l’indemnisation-chômage.

Le président ne fâche pas que le Français moyen ; il arrive à s’aliéner les corps intermédiaires et les grands élus. Cet après-midi, le président a snobé le congrès des maires de France, alors que les municipalités font face à des dépenses sans précédent, entre baisse des dotations, suppression de la taxe d’habitation et hausse des factures d’énergie. Macron ne semble plus se préoccuper que de ses postures à l’international, des postures pas très heureuses comme en témoignent ses sa dernière sortie sur la langue française au sommet de l’Organisation internationale de la francophonie à Djerba (Tunisie). Une sortie qui a montré à quel point Emmanuel Macron baignait encore dans un impensé colonial…

En compagnie de Nadiya Lazzouni, notre journaliste Thomas Dietrich revient sur ce « drôle » de président qui n’aime plus vraiment les Français. C’est l’éclairage de la rédaction.

L’article MACRON « FUIT » LA FRANCE ET LES FRANÇAIS, VOICI POURQUOI est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

SUICIDES, BURN-OUT… LE LIVRE NOIR DES TRIBUNAUX FRANÇAIS

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 06:34

Préventions : suicide, dépression.

“En un peu plus d’un an, le ministère de la justice a dû gérer au moins cinq décès parmi son personnel. Des magistrat.e.s et des greffier.ère.s victimes d’accidents cardio-vasculaire, voire qui se suicident. Pour la première fois, des rapports inédits lient ces décès tragiques à la souffrance au travail des personnels de justice”, révèlent nos confrères du média Off investigation. Manque d’effectif, pression, burn out, et même décès… Notre justice française va mal, alertent leurs professionnels. Et ses conséquences sont nombreuses et concernent toute notre société. Que se passe-t-il dans le domaine de la justice en France ? La justice, terme qui peut paraître abstrait, porteur aussi dans son sens, vecteur d’une démocratie, en France, pays des droits de l’Homme ? Pour tout comprendre à comment en sont arrivés à ce point nos tribunaux français je reçois Nelly Bertrand, secrétaire permanente du syndicat de la magistrature, et Fannie D’Hervé, greffière des services judiciaires travaillant au sein du service correctionnel au tribunal judiciaire de Nanterre.

L’article SUICIDES, BURN-OUT… LE LIVRE NOIR DES TRIBUNAUX FRANÇAIS est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Panne d’électricité ! Les plans secrets du gouvernement pour éviter l’apocalypse Cartes Bleues

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 06:31

Avertissement à tous. Je ne vends rien et ne vous demande jamais d’argent par Telegram, WhatsApp ou autre messagerie. Faites attention aux margoulins et aux usurpations d’identité. Ma photo est utilisée dans les commentaires. Pour vous abonner à ma lettre Stratégies c’est uniquement sur mon site officiel www.insolentiae.com

Grenésiennes et Grenésiens, voici le 5ème épisode de ce nouveau format de vidéo appelé « Bref, l’effondrement ».

Cela ne vient pas remplacer nos JT du grenier, qui vont continuer, sans montage, ni trucage et j’aurai la joie de poursuivre nos échanges du dimanche soir.

Dans cette vidéo je vous parle du plan d’urgence que nos voisins allemands sont en train de mettre en place pour assurer la continuité des paiements en cas de coupures d’électricité.
Autant vous dire qu’en France, nous n’y réfléchissons même pas!

Partagez sans modération.

A bientôt.

Amicalement.

L’article Panne d’électricité ! Les plans secrets du gouvernement pour éviter l’apocalypse Cartes Bleues est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

Di Vizio balance ses 4 vérités au ministre de la santé, et ça décoiffe !

Par : Planetes360 — 25 novembre 2022 à 06:29

Nouvelle vidéo dans laquelle Fabrice Di Vizio tacle le ministre de la santé ouvertement et sans prendre de pincettes.

L’article Di Vizio balance ses 4 vérités au ministre de la santé, et ça décoiffe ! est apparu en premier sur PLANETES360.

☐ ☆ ✇ PLANETES360

A LIRE ! « Comment ignorer les travaux d’un homme qui prouvent que l’euro est une monnaie condamnée à s’effondrer et à ruiner des millions d’Européens ? »

Par : Planetes360 — 28 novembre 2022 à 09:14

« L’euro est à l’origine de la paupérisation des Français parce que nous avons la même monnaie que l’Allemagne, sans avoir la même compétitivité que l’économie allemande. »

C’est ce que déclare François Asselineau, le samedi 13 novembre 2021, lors du salon Made In France.

Si je vous en parle, c’est parce que M. Asselineau est un spécialiste des questions monétaires et économiques…
 

Il a passé plus de 25 ans à l’Inspection Générale des Finances, après sa sortie d’HEC et de l’ENA…

Il a accompagné le président Chirac lors de ses voyages pour être son conseiller économique et monétaire…

Il a même été délégué général à l’intelligence économique au ministère de l’Économie et des Finances sous Nicolas Sarkozy…

Alors franchement, comment ignorer les analyses d’un homme qui a étudié les dossiers monétaires au plus haut sommet de l’État depuis 35 ans ?

Comment ignorer les travaux d’un homme qui prouvent que l’euro est une monnaie condamnée à s’effondrer et à ruiner des millions d’Européens ?

J’ai rédigé un message pour vous expliquer toute son analyse et la gravité de la situation.

Il est garanti 100% authentique et sans langue de bois.

Lisez-le et découvrez ce que nos dirigeants et les médias vous cachent depuis plus de 20 ans !

Cliquez ici pour lire mon message.

Amicalement,


Philippe Béchade,
Rédacteur en chef de « La Lettre des Affranchis »

P.S : Soyons clairs, l’euro pourrait disparaître avant la rentrée… et emporter 15% de votre épargne dans sa chute ! Lisez mon message pour comprendre ce que vous cachent les médias et éviter le pire.

L’article A LIRE ! « Comment ignorer les travaux d’un homme qui prouvent que l’euro est une monnaie condamnée à s’effondrer et à ruiner des millions d’Européens ? » est apparu en premier sur PLANETES360.

❌