Plandémie de Covid

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 17 janvier 2022Anthropo-logiques

Une épidémie… de mensonges (ou les informations-bidon du Covid)

La sagesse populaire reconnaît qu’en matière d'entourloupes et de crapuleries, « plus c’est gros plus ça passe ». La crise pseudo-sanitaire valide cet adage d’une manière à la fois hautement pédagogique et désolante. Alors que le « narratif » officiel continue de se craqueler au point de ressembler à un vieux plat en porcelaine fendu de part en part et en travers, les « autorités » et la « presse » continuent d’enfoncer avec l’énergie du désespoir le clou d’une doxa proprement délirante.

À partir d’avant-hierAnthropo-logiques

Le vrai complot contre les bonnes mesures en santé publique dévoilé !

Co-auteurs de la Déclaration de Great Barrington, les Pr Kulldorf et Bhattacharya viennent de publier une réponse dans the Epoch Times. Ces deux sommités mondiales en épidémiologie reviennent sur la manière dont le Dr Anthony Fauci (le « Mr Covid » américain, actuellement sur la sellette) et Francis Collins, l’ancien directeur des National Institutes of Health, ont conspiré pour mettre en échec cette déclaration. Laquelle rappelait simplement l’état des connaissances et des bonnes pratiques en santé publique en recommandant une protection ciblée des groupes à risque tout en laissant vivre normalement la population.

Une stratégie qui aurait permis de gérer raisonnablement un épidémie « assez banale » (selon les termes de Laurent Toubiana) sans infliger aux populations la maltraitance et les conséquences destructrices qu’elles ont subi depuis deux ans.

  • Pour lire l’article « Dr Toubiana: On a pris des mesures totalement disproportionnées pour cette épidémie » sur Sputnik : cliquer ici.

Un document exceptionnel, traduit et re-publié en français sur mon blog Anthropo-logiques.org.

  • Lien vers l’article original en anglais sur The Epoch Times : cliquer ici.
  • Lien vers la traduction en français : cliquer ici.

Plus de 400 études scientifiques démontrent l’échec des mesures dites « sanitaires » contre le Covid

Le Dr Paul Alexander, spécialiste en épidémiologie et méthodologie de la recherche, vient de publier la synthèse de 400 études portant sur les confinements, l'imposition du port du masque ou la fermeture des écoles. Les conclusions sont sans ambiguïté : ces mesures sont inutiles et même nocives pour la santé publique. Pourquoi alors continuer à nier cette évidence ?

"Il faut donner le signal du retour à la raison et à la vraie science" : le message du Pr Perronne au peuple suisse

Je re-publie ici l'appel vibrant que le Pr Perronne vient d'adresser aux citoyennes et citoyens de notre pays dans la perspective de la votation du 28 novembre.

Après la somme de propagande et d'âneries proférées par nos mini-professeurs locaux (Didier Pittet a récidivé sur Infrarouge hier soir en alignant une montagne indigne de contre-vérités), qu'il fait du bien d'entendre un vrai spécialiste sachant de quoi il parle !

Ce qu'on ne trouve plus hélas dans les colonnes d'une presse qui n'a de cette noble activité plus que le nom sur l'étiquette, confondant à année longue journalisme et publireportage. Passons.

Ce texte est reproduit avec l'aimable autorisation du média indépendant Covidhub.ch.

Le Temps étiquette plus vite que son ombre

Naïf que je suis ! Je m'étais imaginé dans mon indécrottable ingénuité que les journalistes, lorsqu'ils se formaient à leur métier, étaient éduqués à éviter de manier les stéréotypes grossiers, de procéder à des raccourcis fallacieux ou de coller des étiquettes désobligeantes et absurdes.

Je pensais que les "un Arabe a commis un larcin" ou "un Noir remporte une compétition d'athlétisme" n'étaient depuis longtemps plus acceptables.

Que la déontologie journalistique commandait non seulement de respecter la réalité  mais de veiller à la décrire dans des termes évitant de jeter l’opprobre sur des catégories de la population ou de stigmatiser des groupes du fait de leurs opinions.

 

 

Covid-19 : dérive totalitaire et psychopathologie collective

J’ai eu l’occasion d’effectuer une présentation la semaine passée au Conseil scientifique indépendant sur ce thème, développé peu auparavant dans un article sur mon autre blog Anthropo-ogiques.org intitulé "Viol des esprits et psychose de masse".

La plupart de nos concitoyens n’arrivent en effet pas à comprendre ce dans quoi nous sommes réellement engagés. Dans un état d’esprit présentant les caractéristiques croisées d’un état hypnotique et psychotraumatique (allant jusqu’au fameux « syndrome de Stockholm »), ils s’illusionnent majoritairement sur le fait que nous sommes dans une simple parenthèse de limitation de nos droits fondamentaux due à une terrible pandémie. Cette limitation et les mesures de contrainte, brutales, qui nous sont imposées servant à nous protéger le temps que passe cette menace et que nous puissions revenir « au monde d’avant. »

La nouvelle étude Pfizer est (à nouveau) frauduleuse !

Les mois se suivent et se ressemblent : la collectivité prisonnière d’une formation de masse (ou psychose collective) n’arrive plus à se décoller d’une narration fallacieuse, mais qu’il faut reconnaître comme magistralement façonnée par ceux qui l’ont imposée à grands renforts de propagande.

Nous avions montré en janvier 2021, avec Alexandra Henrion Caude et un médecin-chercheur ayant publié dans les meilleures revues, les manipulations et falsifications de l’étude Pfizer initiale.

L’étude « à six mois », publiée dans une sorte d’indifférence générale il y a quelques semaines, reprend les mêmes grossières ficelles pour produire ce qui n’est rien d’autre qu’une nouvelle fraude.

Retrouvez l'ensemble de mes publications sur Anthropo-logiques.org

Pourquoi les médias ont failli à leur mission d’informer correctement sur la crise sanitaire

Christian Campiche est journaliste, essayiste, romancier. Il a fondé en 2003 le journal en ligne Infoméduse, qui est aussi un observatoire du journalisme. En 2009, il a participé à la création du magazine des médias “Edito”.

Tribune re-publiée avec l'aimable autorisation de Covidhub.ch

*********

Retrouvez l'intégralité des mes articles sur Anthropo-logiques.org

Mesures covid : souriez, vous êtes démasqués !

Dans l’état de démission intellectuelle et civique des pseudo-élites, il est des lumières qui n’en brillent par contraste que plus. Alors que la presse mainstream n’est plus qu’une vitrine où les mêmes politiciens et médecins de plateaux  viennent déverser la même propagande, des personnalités courageuses et intègres se lèvent pour mettre les « autorités » face à leurs responsabilités.

Au Portugal, comme l’explique le média belge indépendant Kairos, « le juge Rui da Fonseca e Castro, a porté plainte contre le président portugais, le gouvernement, la Task Force, pour crime contre l’humanité. Il leur reproche d’avoir menti sur les chiffres de mortalité du Covid, mis en place un confinement qui n’avait pas de raisons d’être et a eu des effets catastrophiques sur les gens, obligé le port du masque, inutile et dangereux…»

Nous donnons ici le lien vers l’entretien avec Kairos de ce  brave (cliquer ici), qui a également répondu aux questions de France Soir dans un Défi de la vérité accessible ici.

Retrouvez l'intégralité des nos articles sur Anthropo-logiques.org

Pr Shahar : « Sans l’ombre d’un doute, la Suède avait raison ! »

Devant la gravité de la situation où l'on veut nous imposer de nouvelles mesures aussi inutiles que destructrices (comme le pass sanitaire ou la vaccination obligatoire, au moins pour certaines catégories de la population), je re -publie exceptionnellement un article sur cette page.

Le refus de tout débat digne de ce nom et le parti-pris unilatéral des médias et "experts autorisés" en faveur de certaines options constitue un déni de démocratie, de science et d'intelligence.

Pendant ce temps, la réalité reste la réalité, heureusement imperméable aux idéologies et à la propagande.

J'apporte ici comme précieuse contribution au débat (qui n'existe pas) l'analyse d'un épidémiologiste et professeur en santé publique américain qui revient sur la situation suédoise. Vous savez, ce modèle sanitaire dont on nous avait doctement expliqué qu'il conduirait inévitablement à la catastrophe...

Une année et demie où en est-on ? Et pouvons-nous continuer de faire confiance à des "experts" bourrés de conflits d'intérêts et se trompant systématiquement ? On dit que poser la question c'est souvent y répondre...

----------------------------------------

Retrouvez mes nouveaux articles en toute liberté d'expression sur mon blog : Anthropo-logiques.org

----------------------------------------------------------------------------

Ce blog se met en congé sabbatique pour désaccord

 

En désaccord avec la rédaction de la Tribune de Genève et sa modération des blogs, je mets cette page temporairement en congé.

Les semaines écoulées ont vu en effet des pressions être exercées contre des voix critiques au motif que les billets publiés sur le blog de la TG ne devaient pas critiquer les productions éditoriales du titre, ce qui relève d'une singulière conception du débat d'idées.

Un édito en faveur de la loi Covid (on avait accessoirement compris combien Tamédia, l'éditeur de la TG et de 24heures, roulait pour le gouvernement et les pharmas au point de prendre nombre de libertés avec la réalité) a mis le feu aux poudres. Peu intelligent et éthiquement critiquable, cet édito a suscité une prise de position sur sa page de Mme Michèle Herzog -en rien plus problématiques que son contenu. Mais qui a entraîné des menaces de fermeture de  page à son auteure.

Ayant reçu auparavant des menaces de cet ordre de la rédaction de la TG (qui a de surcroît à plusieurs reprises cessé de référencer mes production sur la page des blogs), je me mets donc en congé. Tout en espérant que la tension du temps explique ces procédés, et qu'une fois qu'elle s'apaisera, nous pourrons en revenir aux règles élémentaires du débat d'idées.

Nous vivons une heure où Das Bild demande publiquement pardon aux enfants allemands pour la maltraitance que les médias leur ont infligé pendant seize mois, où même l'Express fait un mea culpa sur la dérive ayant conduit les médias à traiter de "complotistes" des hypothèses valides et qui étaient à prendre en considération:

« C’est très embarrassant pour tous les journalistes et médias sociaux qui ont bloqué, interdit, ridiculisé et passé sous silence cette théorie, ainsi que pour tous les Big Tech qui l'ont déclassée sur leurs moteurs de recherche et leurs applications.
Mais en outre, si un sujet entier peut passer de "folle théorie du complot" à "plausible" en moins d'un an, cela ne détruit-il pas également l'argument voulant que les théories du complot sont dangereuses et devraient être interdites ? Comment pouvons-nous enquêter sur un sujet qui a été privé d'existence par la censure ? »

 

Plutôt que de jouer à la police de la pensée, les rédactions de Tamedia pourraient être inspirées de se livrer à un exercice d'auto-critique avant d'être rattrapées par la manière dont elles ont failli de  manière répétée à la déontologie journalistique en adoptant des parti-pris exclusifs en faveur de positions qui sont déjà en train de s'effondrer...

Retrouvez donc mes dernières et prochaines productions sur le blog Anthropo-logiques.org

 

Et peut-être à bientôt sur cette page...

❌