Plandémie de Covid

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 17 janvier 2022PLANETES360

Alerte Tsunami aux Tongas Après une Deuxième Éruption Volcanique Sous-Marine !

Par : Thomas
tonga

Les habitants des îles Tonga fuyaient samedi vers les hauteurs face au tsunami provoqué par une nouvelle éruption massive – entendue jusqu’à des centaines de kilomètres – du volcan Hunga Tonga-Hunga Ha’apai.

« Un tsunami de 1,20 m a été observé à Nuku’alofa« , la capitale du pays, a annoncé le Bureau australien de Météorologie. Le précédent tsunami n’avait pas dépassé 30 cm. Et l’alerte venait d’être levée lorsque le volcan a à nouveau fait éruption.

« C’était une explosion massive« , a expliqué au site d’informations Stuff une habitante, Mere Taufa, qui se trouvait à ce moment-là chez elle, en train de préparer le dîner.

« Le sol a tremblé, la maison entière était secouée. Ca venait par vagues. Mon jeune frère pensait que des bombes explosaient près de chez nous« , a-t-elle raconté.

Quelques minutes plus tard, l’eau a envahi leur maison, et elle a vu le mur d’une maison voisine s’écrouler.

« Nous avons tout de suite su que c’était un tsunami, avec cette eau qui jaillissait dans la maison. On pouvait entendre des cris partout autour, et tout le monde a commencé à fuir vers les hauteurs« , a-t-elle ajouté.

Le roi des Tongas Tupou VI a été évacué du palais royal de Nuku’alofa et emmené vers une villa éloignée des côtes.

L’éruption a duré huit minutes, et était si forte qu’elle a été entendue « comme un bruit de tonnerre lointain » sur les îles Fidji, à plus de 800 km de là, ont déclaré des responsables des Fidji.

Ceux-ci ont également averti les habitants de couvrir les réserves d’eau pour les protéger de pluies ou de cendres acides.

Victorina Kioa, de la Commission des Services publics des Tongas, a appelé la population à « s’éloigner de tous les endroits menacés, c’est-à-dire les plages, les récifs et toutes les côtes plates« .

Les autorités ont par ailleurs conseillé à l’ensemble de la population de rester autant que possible à l’intérieur, de porter des masques s’ils doivent sortir et, là aussi, de protéger toutes les réserves d’eau.

Des alertes au tsunami ont également été lancées pour les îles Fidji et Samoa, Wallis-et-Futuna, la Nouvelle-Zélande et l’Australie.

Les autorités australiennes ont averti la population de Sydney et de sa région, les Nouvelles Galles du Sud, de « sortir de l’eau, et de s’éloigner du bord de l’eau« .

Le Hunga Tonga-Hunga Ha’apai se trouve sur une des îles inhabitées des Tongas, à environ 65 km de la capitale Nuku’alofa.

Source : sott

L’article Alerte Tsunami aux Tongas Après une Deuxième Éruption Volcanique Sous-Marine ! est apparu en premier sur PLANETES360.

ALERTE INFO ! La NASA a Averti que d’Énormes Astéroïdes Pourraient se Diriger Vers la Terre Sans Être Détectés en Raison d’un Angle Mort dans le Ciel !

Par : Thomas
Delmary delmar
news-24.fr

asteroide comete

© Crédit : Getty
Un angle mort dans le ciel signifie que d’énormes astéroïdes pourraient se diriger vers la Terre sans être détectés

La NASA a averti que d’énormes astéroïdes pourraient se diriger vers la Terre sans être détectés en raison d’un angle mort dans le ciel.

Commentaire : Est-ce vraiment la seule raison ? Se pourrait-il que certains objets célestes ne soient détectables juste à la dernière minute à cause de leurs compositions chimiques ?

Des astronomes financés par l’agence spatiale américaine ont découvert que des objets se dirigeant vers nous la nuit depuis l’est peuvent sembler stationnaires en raison de la façon dont notre planète tourne et orbite autour du soleil.

Cela signifie qu’ils peuvent contourner le vaste réseau de télescopes informatisés et « se faufiler » sur Terre sans avertissement, selon The Telegraph.

L’algorithme des télescopes a été créé pour être en alerte pour les astéroïdes et ainsi signaler les objets en mouvement, afin d’éviter les fausses alarmes lors du passage des supernovas et des étoiles flamboyantes.

Ils sont programmés pour considérer que les objets se dirigeant vers la Terre semblent dériver vers l’ouest dans le ciel en raison de la rotation vers l’est de la planète sur son axe.

Mais lorsque les astéroïdes s’approchent du ciel oriental, la rotation de la Terre et son orbite incurvée autour du soleil peuvent donner l’impression que les objets sont immobiles.

La révélation effrayante, publiée dans la revue Icarus, a expliqué que 50% des impacteurs se dirigeant vers la Terre depuis l’est connaîtraient des périodes de ralenti, ce qui les rend difficiles à détecter.

L’équipe a écrit : « Les levés doivent faire très attention lorsqu’ils arpentent le ciel dans cette direction et suivre de manière agressive les nouveaux objets lents. »

Mais malgré la révélation alarmante, le professeur Richard Wainscoat, qui dirigeait l’équipe de recherche de l’Université d’Hawaï, a déclaré que les gens « ne devraient pas perdre le sommeil » face aux perspectives d’être pris au dépourvu par un astéroïde.

Il a expliqué:

« Si nous trouvons quelque chose qui va toucher la terre, nous aimerions faire quelque chose à ce sujet.

« Il ne s’agit pas de les trouver et de rester assis là et de laisser tomber. »

La recherche fait étrangement écho au scénario du film étoilé de Netflix Don’t Look Up, qui voit Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence repérer une comète dévastatrice dans le ciel qui va anéantir la planète.

Mais le professeur Wainscoat a assuré qu’il devrait être possible de mettre à jour les algorithmes pour surmonter l’effet apparemment stationnaire.

En 2019, la Terre a eu un « quasi-accident » lorsqu’un astéroïde de 100 mètres a survolé la planète à seulement 43 000 miles de là.

Après avoir été repéré à peine 24 heures plus tôt, il a suscité des inquiétudes dans la communauté astronomique et a conduit à une refonte des directives pour les observateurs d’astéroïdes.

La NASA a ensuite été chargée d’identifier 90% des astéroïdes de plus de 140 mètres et qui pourraient anéantir une grande ville s’ils atterrissaient par le Congrès américain.

Dans le cas où nous trouverions quelque chose qui va toucher la terre, nous aimerions faire quelque chose à ce sujet.

Professeur Richard Wainscoat

Ils travaillent également sur des méthodes pour prévenir les impacts sur la Terre.

Un programme de vaisseau spatial lourd a également été lancé l’année dernière pour percuter la lune d’une comète afin de la faire dévier de sa trajectoire.

Environ 40% des gros astéroïdes qui s’approchent de près de la Terre ont été répertoriés, a déclaré le professeur Wainscoat.

Il a poursuivi: « Nous avons du chemin à parcourir. Une fois que nous aurons catalogué plus de 90%, le nombre qui peut nous arriver de cette direction sera faible. »

Un rapport antérieur de la NASA avait averti qu’au moins cinq astéroïdes s’approchent de la Terre ce mois-ci – dont un de la taille d’un grand bâtiment.

Des recherches au Jet Propulsion Laboratory ont découvert les objets extraterrestres grâce à son tableau de bord Asteroid Watch, qui détecte et suit les astéroïdes et les comètes qui devraient se rapprocher de la Terre.

Mais tous les astéroïdes prévus cette année passeront par la Terre à une distance significative et il est très peu probable qu’ils frappent notre planète.

Il n’y a aucune menace connue d’un astéroïde entrant en collision avec la Terre au cours du siècle prochain.

L’astéroïde le plus dangereux du système solaire a été nommé Bennu et il y a une chance sur 1 750 qu’il frappe la Terre au cours des 200 prochaines années.

La NASA veut que vous protégiez la Terre – voyez si vous vous qualifiez pour leur mission de défense contre les astéroïdes DART

Toutes les actualités du site n’expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d’un éditeur humain.

Source : sott

L’article ALERTE INFO ! La NASA a Averti que d’Énormes Astéroïdes Pourraient se Diriger Vers la Terre Sans Être Détectés en Raison d’un Angle Mort dans le Ciel ! est apparu en premier sur PLANETES360.

Martin Blachier : « … C’est clairement la fin de la vague Omicron ! Il faut changer d’attitude face à ce virus et normaliser la vie des français ! Comme le font les autres démocraties éclairées. »

Par : Thomas

Martin Blachier: « Ça baisse partout en France dans les eaux usées. Réseau Obépine. C’est clairement la fin de la vague Omicron. Il faut changer d’attitude face à ce virus et normaliser la vie des français. Comme le font les autres démocraties éclairées. »

Ça baisse partout en France dans les eaux usées. Réseau Obépine.
C'est clairement la fin de la vague Omicron.
Il faut changer d'attitude face à ce virus et normaliser la vie des français.
Comme le font les autres démocraties éclairées. pic.twitter.com/K7XzFuZFDz

— Martin Blachier (@MartinBlachier) January 16, 2022

Source : businessbourse

L’article Martin Blachier : « … C’est clairement la fin de la vague Omicron ! Il faut changer d’attitude face à ce virus et normaliser la vie des français ! Comme le font les autres démocraties éclairées. » est apparu en premier sur PLANETES360.

Quand les Rats Changent de Navire pour Vivre avec le COVID !?…

Par : Thomas
Robert Bibeau
Les 7 du Québec

Selon nous, ce soi-disant « revirement » des girouettes-marionnettes médiatiques françaises et européennes marque la fin d’une étape et l’amorce d’une nouvelle phase dans l’exercice de guerre pandémique du COVID-19 en Occident.

Nos lecteurs auront noté que l’hystérie terroriste de la pandémie s’est estompée en Orient, en Afrique et en Amérique Latine. Reste plus que l’opulente patrie des riches (Europe et Amérique du Nord) à s’agiter – terrifiée – devant le banal rhume Omicron.

Pendant que l’économie des pays occidentaux s’engage dans la débandade inflationniste et dans la catastrophique dévaluation des monnaies – le grand capital mondial – clan occidental esseulé – se paralyse lui-même par cette mascarade pandémique bidon qui n’en finit plus en Occident au point où les populaces serviles et soumises commencent à s’impatienter.

Pendant ce temps, la Chine jubile et poursuit son expansion mondiale. La Russie négocie chèrement son gaz alors que le Moyen-Orient hausse le prix de son pétrole. La petite-bourgeoisie occidentale vend difficilement ses rêves d’énergies vertes et l’économie occidentale dépendante des continents pauvres appréhende une année 2022 catastrophique.

Pour le grand capital international il est temps de mettre fin en Occident à cet exercice militaire pandémique et de libérer les moyens de production et les forces productives salariées des entraves du COVID-19.

L’exercice de guerre « pandémique » est concluant pour le grand capital mondialisé… La preuve est faite qu’il sera possible, dans une nouvelle édition de cette guerre virologique, de terroriser la populace – de lui imposer des mesures restrictives sévères – de la vacciner massivement contre le COVID-2? – et de conscrire massivement la population comme chair-à-canon pour la 3e guerre mondiale. CQFD.

Certains meneurs de ce jeu de guerre apocalyptique sont circonspects et ils pensent que la démonstration n’est pas concluante… voilà pourquoi subsistent des zones de résistance totalitaire (France, Canada, Québec, Australie, Autriche).

Dans la vidéo ci-dessous vous verrez la volte-face qu’opère les godillots de la télé-française pour annoncer la nouvelle étape de la mascarade pandémique mondiale intitulée : « Vivre avec le COVID dans une société déglinguée ». Robert Bibeau.

Éric Caumes, David Pujadas, TPMP… Le vent médiatique français est-il en train de tourner ?

Vivre avec le COVID

Ici, Laurent Ruquier relève que la promesse de « retour à la vie normale » n’est pas là. Là, les chroniqueurs de « Touche pas à mon poste » comprennent et confient que la vaccination des enfants n’a pas de rationnel scientifique – pas trop tôt, dites-vous ?

Sur LCI, David Pujadas se lâche sur la panique sans fondement autour du variant Omicron, et explique sur Europe 1 que le jeu médiatico-scientifique de la peur persiste et s’intensifie contre toute raison. Le professeur Caumes avance face à Jean-Jacques Bourdin (RMC) que le virus serait probablement échappé d’un laboratoire, et non plus le fruit naturel des amours clandestines d’un pangolin et d’une chauve-souris, et suggère face à Darius Rochebin (LCI) que l’immunité conférée par la vaccination, précaire et éphémère, la démonétise complètement – sauf pour les laboratoires qui peuvent vendre des rappels multiples, est-on tenté d’ajouter… La caducité du pass vaccinal éclate au grand jour – pour ceux qui ne l’avaient pas saisie dès le départ, sans même parler des questions de principe…

Cyril Hanouna refuse dans son émission la police de la pensée, de ceux qui instrumentalisent odieusement la mort des frères Bogdanoff, ou de Sophia Aram, qui a évidemment sonné la charge, avec un billet intitulé « Ruquier n’en peut plus« , aussi malveillant que peu inspiré, comme à son habitude, contre ce véritable blasphème.

Le vent est-il en train de tourner ? La peur et la vaxomanie ont-elles du plomb dans l’aile ? La très majoritaire adhésion médiatique mainstream à ce discours était parfois mâtinée de timides critiques – et leurs auteurs régulièrement écartés quand ils dépassaient les bornes. (La question est plutôt : quelle nouvelle forme la propagande terroriste gouvernementale que ces godillots propagent va-t-elle prendre désormais ? NDÉ).

Mais si l’on est tenté de souhaiter la bienvenue aux petits nouveaux, convenons que certaines figures médiatiques n’en sont pas à leur coup d’essai. Ainsi, Pascal Praud appelait-il les victimes d’effets secondaires des vaccins à témoigner sur CNEWS il y a quelques mois. Laurent Ruquier, s’il est toujours resté dans les bornes médiatiquement correctes, et reste « pro-vaccination », a tenu presque depuis le début un discours critique des médecins médiatiques et de la folie ambiante. En mai dernier, il s’exclamait déjà : « depuis un an, on est chez les fous ! ». Il avait donné la parole à Patrick Mille également il y a un an, dans son émission, qui avait lu un texte inspiré, face à Bruno Le Maire.

Voir aussi : « Rouvrez tout ! Soyez churchillien, Monsieur le Président ! » La tirade de Patrick Mille face à Bruno Le Maire

Cyril Hanouna avait déjà eu le mérite de laisser la parole sur son plateau à des voix interdites ailleurs. David Pujadas, dans un autre style, avait parfois su faire preuve d’esprit critique ou d’un certain pluralisme auparavant.

Eric Caumes, qui avait initialement exprimé tout son scepticisme sur la vaccination, était promptement rentré dans le rang pour vanter sans nuance les mérites de ces injections anti-covid, en « ayatollah de la vaccination », se qualifiait-il. Le voilà revenu à une position plus sensée.

Martin Blachier a multiplié les embardées médiatiques, selon une stratégie simple : un passage à la télévision = un pavé dans la mare. Lui non plus n’en est pas à sa première sortie surprenante, loin de là…

Il n’empêche : on observe un glissement, et des propos interdits il y a peu deviennent acceptables. Laurent Alexandre reconnaissait hier soir dans TPMP que ce vaccin était « moyen », Géraldine Maillet que son efficacité était « médiocre », s’empressant de préciser que c’était « mieux que zéro » (sic).

Alors que le pass vaccinal est discuté au Sénat, que le gouvernement sonne l’alarme avec le variant Omicron, en persistant dans sa monomanie injecteuse, nombreux sont les Français à ajuster leurs positions sur la gravité de cette maladie, sur l’efficacité des vaccins ou bien sur leurs effets secondaires. Les figures médiatiques sont-elles à leur image ? Prescripteurs ou simplement suiveurs ? Il y a fort à parier que le glissement qui s’opère sous nos yeux se poursuive… Nous ne manquerons pas de relever les évolutions, qui promettent d’être spectaculaires chez certains.

Auteur(s): François Bonacieux, pour FranceSoir

Source : sott

L’article Quand les Rats Changent de Navire pour Vivre avec le COVID !?… est apparu en premier sur PLANETES360.

Présidentielle 2022 : Christiane Taubira Officialise sa Candidature

Par : Thomas

L’ancienne garde des sceaux rejoint ses adversaires à gauche dans la course à l’Élysée. 

Samedi 15 janvier à Lyon, Christiane Taubira a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle : « Il nous faut revigorer notre démocratie, en réhabilitant le Parlement, en contrôlant l’action du gouvernement et en veillant à la séparation réelle [des pouvoirs]. (…) Nous sommes trop éduqués, trop cultivés, trop actifs pour nous accommoder plus longtemps encore d’un possible usage des institutions comme instrument d’un pouvoir personnel. Pour toutes ces exigences d’un gouvernement qui nous respecte et qui vous respecte (…), je suis candidate à la présidence de la République. »

L’ancienne garde des sceaux a promis de se soumettre au résultat de la Primaire populaire, une initiative citoyenne transpartisane à gauche rassemblant au moins 120 000 électeurs potentiels et qui se déroulera du 27 au 30 janvier. Primaire populaire dont la validité n’est pas reconnue par plusieurs candidats, notamment par Yannick Jadot (Les écologistes), Jean-Luc Mélenchon (LFI) et Anne Hidalgo (PS).

Source : tvlibertes

L’article Présidentielle 2022 : Christiane Taubira Officialise sa Candidature est apparu en premier sur PLANETES360.

VIDEO – Amérique : Le Vol des Institutions pour un Gouvernement Mondial – Nikola Mirkovic

Par : Thomas

« L’Amérique est un empire, parce que l’Amérique commande ». Voilà comment le géopolitologue Nikola Mirkovic résume le pouvoir des Etats-Unis dans son dernier ouvrage « L’Amérique empire ».

Leur règne s’est affiché à la face du monde après la Seconde guerre mondiale par l’élaboration d’une stratégie à la fois monétaire (accords de Bretton Woods), économique (extraterritorialité des lois) et diplomatique (fabrication de l’Europe économique).

Le complexe militaro-industriel dénoncé par Eisenhower et les sociétés secrètes (CFR, Bilderberg, Bohemian Club…) évoquées par Kennedy peu avant sa mort ont pris le contrôle et transformé les Etats-Unis en monstre.

Résultat, le peuple américain est aujourd’hui dépossédé de sa souveraineté.

Le but étant l’établissement d’un gouvernement mondial comme l’affirmait le grand banquier James Warburg.

Mais le prix de l’empire est la mort de la nation : crise de confiance, endettement, séparatisme…

Comment la super-classe a détourné insidieusement le pouvoir en opérant un rapt sur les institutions démocratiques ?

Et comment l’Amérique fait-elle face au partenariat russo chinois, seul opposant à son projet mondialiste ?

L’article VIDEO – Amérique : Le Vol des Institutions pour un Gouvernement Mondial – Nikola Mirkovic est apparu en premier sur PLANETES360.

FLASH INFO ! Port du Masque en Extérieur à Paris : Oui pour le Préfet de Police !

Par : Thomas

Le préfet de Police de Paris a lancé un nouvel arrêté sur le port du masque en extérieur. Le gouvernement avait pourtant levé la mesure. 

La préfecture de Police publie ce jour un arrêté du préfet de Police via son compte Twitter. Dans un communiqué de presse en lien du post, le préfet justifie l’obligation du port du masque par « La situation épidémique actuelle », selon lui elle « nécessite que des mesures soient prises pour que l’espace extérieur, aussi limités que soient les risques, ne soit pas un lieu de contamination. »

Le port du masque va ainsi redevenir obligatoire nul part, pour ne pas dire partout dans la capitale.

En clair « le nouvel arrêté impose le port obligatoire du masque » pour « le bon respect des gestes barrières.

#COVID19 | Nouvel arrêté du préfet de Police portant sur l'obligation du port du masque en extérieur à Paris.
🔵 Plus d'informations dans notre communiqué de presse ⤵ pic.twitter.com/P2TBYCHcY7

— Préfecture de Police (@prefpolice) January 17, 2022

Source : tvlibertes

L’article FLASH INFO ! Port du Masque en Extérieur à Paris : Oui pour le Préfet de Police ! est apparu en premier sur PLANETES360.

VIDEO À VOIR ! BlackRock : La Nébuleuse du Scandale (1ère partie) – Avec Guy de La Fortelle

Par : Thomas

Une enquête en deux épisodes sur le géant américain BlackRock qui écrase l’économie occidentale avec Guy de La Fortelle, économiste, conseiller patrimonial, blogueur.

BlackRock, beaucoup plus qu’une multinationale financière, du lourd !

Une mutation majeure du néolibéralisme est passée presque inaperçue.

Pourtant il s’agit d’un grand délit d’initiés que BlackRock opère dans l’indifférence générale d’une presse indigente… ou vendue.

La situation depuis est devenue incontrôlable. BlackRock, un rocher noir ou bien encore un trou noir (spatial) qui absorbe de la matière, en l’occurrence le siphonnage des données (Big data) en collaborant avec la FED et la BCE entre autres.

Une reconstitution des monopoles comme à l’époque des barons pillards mais en plus gros, dans l’Amérique de 1900, avant les lois antitrust. BlackRock a 9 500 milliards de dollars d’actifs sous gestion.

Vanguard qui opère avec BlackRock suit de près avec 7 200 milliards et State Street ferme le podium avec 3 500 milliards.

Ajoutez à cela les 21 600 milliards d’actifs indirectement gérés par BlackRock via ses algorithmes Aladdin et vous avez 3 acteurs issus du même nid qui détiennent ou contrôlent 42 000 milliards d’actifs, soit 15 fois le CAC40 au complet, bien assez pour exercer une emprise globale sur l’économie occidentale, voire mondiale.

Ces géants comme BlackRock font essentiellement de la « gestion passive » et n’interviennent pas dans la gestion des sociétés qu’ils détiennent.

Mais pour le premier semestre 2020, BlackRock s’était opposé à 120 nominations de directeurs dans les assemblées de 330 grands groupes nord-américains.

Il se trouve que BlackRock est également le deuxième actionnaire de Pfizer ou encore de Johnson & Johnson et de Merck MSD, juste derrière Vanguard autre géant américain de la gestion d’actifs qui partage les mêmes intérêts stratégiques.

Ce qui nous permettra dans une deuxième partie d’aller de BlackRock à Pfizer… une affaire à suivre.

L’article VIDEO À VOIR ! BlackRock : La Nébuleuse du Scandale (1ère partie) – Avec Guy de La Fortelle est apparu en premier sur PLANETES360.

Un SCANDALE de Grande Ampleur Frappe les Etats Unis ! Un Réseau d’Hôpitaux Privilégiait les Non-Blancs Malgré Leurs Comorbidités

Par : Thomas

Le réseau d’hôpitaux SSM Health, donnait plus de poids à la race qu’aux comorbidités de ses patients. 

Un scandale de grande ampleur frappe les Etats Unis. Un réseau d’hôpitaux catholiques privilégiait les soins aux non-Blancs, quelles que soient les pathologies, laissant de côté des Blancs aux pathologies graves sous le seul prétexte qu’ils étaient Blancs.

Une révélation faite par le Washington Free Bacon, qui précise que le réseau en question, l’un des plus grands aux États-Unis, et qui gère 23 hôpitaux dans de nombreux états américains, prodiguait ses soins en fonction du nombre de points attribués à chaque patient.

Ainsi un diabète valait 3 points, une hypertension 1 point, une obésité 1 point également, néanmoins la race « non-blanche » vous donnait 7 points de plus, quels que soient la  pathologie ou l’âge du patient.

Dans le traitement du covid, une femme blanche de 49 ans, atteinte d’hypertension, d’obésité, d’asthme et de diabète n’obtenait que 19 points et cédait ainsi la place à une femme noire de 50 ans, sans aucun problème de santé annexe, qui obtenait, elle, 22 points en raison de son ethnie.

Il fallait 20 points pour avoir droit au traitement anti-covid Regeneron qui avait  soigné efficacement Donald Trump, et seuls les afro-américains y avaient droit.

Ce scandale a été dénoncé par le Wisconsin Institute for Law and Liberty qui a menacé SSM Health d’une action en justice. Les méthodes du réseau ont immédiatement été abandonnées.

CH

Source : tvlibertes

L’article Un SCANDALE de Grande Ampleur Frappe les Etats Unis ! Un Réseau d’Hôpitaux Privilégiait les Non-Blancs Malgré Leurs Comorbidités est apparu en premier sur PLANETES360.

La Comédienne Lucienne Moreau (« Petit Journal » et « Groland ») est Décédée à l’Âge de 88 ans…

Par : Thomas

Dans un communiqué publié sur son compte Twitter l’ancien député du Val-d’Oise Philippe Doucet a annoncé la triste nouvelle.

Ancienne star du petit écran, Lucienne Moreau était connue pour ses séquences dans « The Lucienne Live Report« 

C’est avec une immense tristesse que je viens d’apprendre le décès de Lucienne Moreau.

Une emblématique figure Argenteuillaise et Nationale, puisqu’elle était devenue célèbre en participant à de nombreuses émissions télévisées. pic.twitter.com/OVlp0kjfGv

— Philippe Doucet (@pdoucet) January 16, 2022

Source : tvlibertes

 

L’article La Comédienne Lucienne Moreau (« Petit Journal » et « Groland ») est Décédée à l’Âge de 88 ans… est apparu en premier sur PLANETES360.

De la Guerre Froide à la Douche Froide

Par : Thomas

par Régis Chamagne.

La semaine de pourparlers qui s’est déroulée à Genève entre la Russie d’une part et les États-Unis et l’OTAN d’autre part marque très probablement le début d’aboutissement du changement de paradigme géopolitique qui a commencé en 2007 et dont le point d’inflexion s’est situé entre septembre 2013 et avril 2014, pour la raison que c’est la Russie qui en a pris l’initiative. Il reste à le concrétiser.

À propos du changement de paradigme

Je présente généralement le changement de paradigme géopolitique comme une transition de phase qui peut s’illustrer sous la forme d’une courbe sigmoïde telle que Stuart Kauffman l’a modélisée. La courbe est presque horizontale au début bien que des choses se passent sans que cela se voie, puis elle se redresse subitement à l’émergence d’une masse critique, passe par un point d’inflexion, et enfin, elle se stabilise à nouveau pour être proche de l’horizontale. Elle a alors atteint un nouvel état.

J’avais daté le début du processus de transition en 2007, lorsque la Russie et la Chine ont acté le fait qu’il était impossible de dialoguer avec les Américains (et les Occidentaux en général) dans la perspective d’un respect mutuel préalable à l’équilibre et la paix dans le monde. 2007, c’est l’année du début de la crise financière ; la Chine avait proposé de réfléchir à la mise en place d’un nouvel ordre financier (remplacement du dollar en tant que monnaie étalon mondiale par un panier de monnaies et de métaux), proposition rejetée par les États-Unis. 2007, c’est l’année où Vladimir Poutine décida de renvoyer chez eux les observateurs américains qui étaient dans les centres de commandement militaires russes. 2007, c’est l’année du début du rapprochement de la Russie et de la Chine, forcé par la politique hégémonique imbécile des États-Unis, de l’OTAN et de l’UE à leur égard. On note d’ailleurs le renforcement et l’élargissement de l’OCS (Organisation de Coopération de Shanghai) et de l’OTSC (Organisation du Traité de Sécurité Collective).

J’avais daté le point d’inflexion du processus de transition en fin 2013/début 2014. Le 3 septembre 2013, des missiles russes S-300 tirés à partir de navires sillonnant en Mer Méditerranée orientale interceptèrent deux missiles américains tirés sur la Syrie. En démontrant une capacité défensive supérieure à la capacité offensive américaine, les Russes empêchèrent que se reproduise le scénario libyen. Quelques jours plus tard, la Chine annonçait qu’il fallait « dédollariser » l’économie mondiale ; cela ressemblait fort à une coordination entre les actions militaires russes et les positions économiques chinoises. Le 10 avril 2014, le destroyer USS Donald Cook, navigant en Mer Noire, fut survolé par deux SU-24 sans avoir été détecté par le système AEGIS, auto-déclaré le plus performant système antiaérien du monde. En faisant la démonstration de leur supériorité dans le domaine de la guerre électronique, les Russes affirmaient leur supériorité militaire tout court sur les États-Unis. En effet, dans mon livre « L’art de la guerre aérienne », je démontre par un raisonnement logique que la supériorité dans le domaine de l’information, en particulier de la guerre électronique, est le préalable à la supériorité aérienne, elle-même le préalable aux opérations de surface, sur terre ou sur mer.

Normalement, à cette date, les Occidentaux auraient dû analyser la situation de façon lucide, respirer un grand coup, boire frais, et changer de comportement. Il n’en a rien été, au contraire. Pourtant les occasions n’ont pas manqué de se remettre en question. Ainsi, lors d’un symposium sur la guerre électronique, GEOINT 2018, le général Tony Thomas, chef du Commandement des opérations spéciales des États-Unis, s’exprimait devant une audience de spécialistes : « Actuellement, en Syrie, nous nous trouvons, du fait de nos adversaires, dans l’environnement de guerre électronique le plus agressif que l’on puisse trouver dans le monde. Ils nous attaquent chaque jour, interrompant nos communications, désactivant nos EC-130, etc… […] l’infériorité sévère des forces US dans le domaine de la guerre électronique. […] les capacités de guerre électronique de la Russie ne fonctionnent pas à pleine capacité en Syrie. Si la Russie décidait de le faire, les États-Unis perdraient toutes leurs capacités de communication dans la région… »

L’état actuel des forces et des perceptions

Depuis lors, Vladimir Poutine a dévoilé les nouveaux systèmes russes de missiles hypersoniques et de torpilles hyper-véloces, ainsi que les systèmes de défense antiaériens S-500 et maintenant S-550. Les Chinois et les Russes ont affirmé leur avance dans le domaine des radars quantiques…, tout cela sur fond de supériorité électronique écrasante. Mais rien n’y fait. Les « élites » américaines et leurs petits toutous OTAN et UE continuent à vivre dans un monde imaginaire de grandeur, de supériorité et de condescendance, donnant des leçons au nom des droits de l’Homme et en contradiction avec le droit international, distribuant des sanctions économiques à tour de bras, tentant des révolutions de couleurs aux frontières de la Russie, au Kazakhstan récemment, comme s’ils pouvaient modeler le monde à leur gré, en dépit de l’épilogue pitoyable et honteux de l’aventure afghane.

Les préalables à Genève

Tout à leurs rêves de grandeur passée, les Occidentaux n’ont même pas tiré les leçons de leur dernière tentative de déstabilisation, juste avant les pourparlers de Genève. À l’évidence, les Russes avaient tout anticipé, probablement grâce à leurs moyens de guerre électronique. Ils sont intervenus de manière fulgurante après la demande du président Kazakh, Kassym-Jomart Tokaïev, d’activer l’OTSC, ont rapidement sécurisé les points stratégiques pour permettre aux forces kazakhes de « nettoyer » le paysage, et se sont retirés aussi vite qu’ils sont venus. Une fois de plus, comme en Biélorussie, comme en Arménie, la tentative de déstabilisation aux frontières de la Russie s’est retournée rapidement en sa faveur. Tout cela ressemble fort à des prises de judo contre un adversaire légèrement désordonné, voire affecté mentalement.

En parallèle, La Russie et la Chine renforcent leur partenariat militaire (accord du 23 novembre) et diplomatique jusqu’à un niveau qui dépasse de loin la simple coordination. En d’autres termes, toute action diplomatique, russe ou chinoise, serait au préalable avalisée par l’autre partie. Ce qui signifie que l’initiative russe en matière de sécurité, que les Occidentaux présentent comme un ultimatum, serait soutenue explicitement par la Chine, sans qu’il fusse besoin de le préciser.

Le rendez-vous de Genève

La transition de phase a bien eu lieu dans les faits. L’hégémonie rêvée par les USA et leurs toutous OTAN-UE est bel et bien de l’histoire ancienne. Le monde est multipolaire depuis plusieurs années et le centre de gravité de la puissance militaire et économique se situe désormais à l’est. Il reste simplement aux USA-OTAN-UE à l’admettre et à l’inscrire dans le droit international. C’était l’objet de l’initiative russe. Le fait que ce soit Vladimir Poutine qui ait pris l’initiative de cette rencontre, sous la forme d’exigences visant à assurer la sécurité de la Russie (grossièrement : « Cessez de déstabiliser les pays de l’ex-URSS par des révolution de couleur et éloignez vos missiles de nos frontières »), et en avertissant qu’en cas d’échec des négociations il prendrait des mesures, montre simplement qu’il a les moyens de faire revenir ses « partenaires occidentaux » les pieds sur terre. Car Vladimir Poutine est un homme prudent et qui agit dans le cadre du droit international (il est juriste de formation), ce qui lui vaut d’ailleurs d’être considéré comme timoré par l’aile dure de son parti.

Les négociations ont bien évidemment échoué car les « élites » américaines et leurs toutous ne sont toujours pas sorties de leurs rêves. Les USA et l’OTAN doivent répondre par écrit aux exigences de la Russie quant à sa sécurité durant la semaine qui vient. On peut s’attendre à des réponses vagues et sans consistance sur le fond. Il va bien falloir qu’ils se réveillent. Pour cela, rien de tel qu’une bonne douche froide.

Quelle douche froide ?

C’est maintenant toute la question. Vladimir Poutine, homme prudent, a pris l’initiative et a annoncé qu’il agirait. Il a promis une réponse « toute différente » de ce qui avait pu se faire auparavant, expliqué que les ripostes seraient des surprises, des initiatives « inattendues » et très rapides. Il a évoqué des mesures d’ordre technico-militaires, mais il est plus que probable que la réponse ne se limite pas à ce domaine. Il pourrait s’agir d’un ensemble de mesures dans les domaines économique (en lien avec la Chine?), financier, énergétique, diplomatique et militaire. Et surtout, ces mesures auront ds conséquences sensibles sur les pays occidentaux, des conséquences réelles, propres à réveiller les dirigeants occidentaux : une douche froide.

On peut spéculer :
  • Dans le domaine diplomatique et militaire, la Russie pourrait, à titre de réciprocité, déployer des navires équipés de missiles hypersoniques à Cuba et au Venezuela, profitant des infrastructures portuaires de ces pays, ou des missiles de portée intermédiaire aux frontières de l’UE. Dans le domaine technico-militaire, elle pourrait mener des opérations de guerre électronique agressives à ses frontières, notamment vers l’Ukraine, de façon à déstabiliser les forces de l’OTAN qui y sont déployées, en particulier les structures de commandement. Pourrait-elle également neutraliser sélectivement certains systèmes de défense occidentaux ?
  • Dans le domaine financier, la Russie, et la Chine, pourraient accélérer leur sortie du dollar. En outre, ces deux pays pourraient également annoncer leur sortie du système SWIFT, le système international de transactions interbancaire contrôlé par les USA. La masse critique des échanges entre la Russie et la Chine, et d’autres tels que l’Iran par exemple, est probablement atteinte ; une sortie brutale du système financier contrôlé par les USA serait assez facile à encaisser pour eux relativement aux dégâts produits sur les économies des pays occidentaux.
  • Dans le domaine énergétique, la Russie pourrait tout simplement suspendre ses exportations vers l’UE… en plein hiver.

Un pot-pourri de plusieurs mesures aurait certainement l’effet d’une douche froide sur les rêveurs malveillants qui sont à la tête des USA-OTAN-UE.

Ou alors, Vladimir Poutine, en judoka et joueur d’échecs, a-t-il d’autres pièces en main ? L’avenir proche nous le dira.

source : https://www.regischamagne.fr

Source : reseauinternational

L’article De la Guerre Froide à la Douche Froide est apparu en premier sur PLANETES360.

Pétition pour l’Ouverture d’une Enquête sur la Thérapie Génique

Par : Thomas

Le 14 janvier dernier une pétition a été déposée sur la plateforme du Sénat, à l’initiative du Docteur Julien Devillerger et de l’association Bon.Sens.org afin d’obtenir l’ouverture d’une enquête sur les effets indésirables de la thérapie génique, appelée « vaccins » par les autorités.

Les personnalités à l’initiative de cette pétition expliquent leurs motivations: « il y a un an le gouvernement a opté pour la vaccination généralisée, s’appuyant sur des injections géniques expérimentales à ARN messager,  encore jamais utilisées chez l’homme dans une infection (…) les effets bénéfiques de ces substances semblent à très court terme et les effets indésirables, à court, moyen, et long terme, sont inconnus, voire potentiellement mortels. » et poursuivent « aujourd’hui aucun bilan n’a été effectué, aucune campagne de surveillance, d’évaluation, et de gestion des risques n’a été menée auprès de la population française. »

Or la base de données européennes Eudra Vigilance de l’Agence Européenne du Médicament montre un lien probable entre la thérapie génique et de nombreux décès déclarés.

Ces effets secondaires et ces décès ne sont pas pris en compte par l’action gouvernementale, car niés par le ministre de la santé lui-même, alors même qu’ils sont régulièrement signalés par l’agence gouvernementale française.

Lien de la pétition ici. 

Breizh-Info 

CH

Source : tvlibertes

L’article Pétition pour l’Ouverture d’une Enquête sur la Thérapie Génique est apparu en premier sur PLANETES360.

Pr Peyromaure : il semblerait qu’après un certain nombre de doses les anticorps facilitant puissent prendre le dessus et donc générer des infections.. il y a des études suggérant cette tendance notamment au Danemark et en Allemagne !

Pr Peyromaure : il semblerait qu’après un certain nombre de doses les anticorps facilitant puissent prendre le dessus et donc générer des infections.. il y a des études suggérant cette tendance notamment au Danemark et en Allemagne !

Pr Peyromaure : il semblerait qu’après un certain nombre de doses les anticorps facilitant puissent prendre le dessus et donc générer des infections.. il y a des études suggérant cette tendance notamment au Danemark et en Allemagne !
Via @CNEWS chez @ivanrioufol pic.twitter.com/oKf0YgSYxD

— Mouâd Boutaour Kandil (@boutaour) January 16, 2022

L’article Pr Peyromaure : il semblerait qu’après un certain nombre de doses les anticorps facilitant puissent prendre le dessus et donc générer des infections.. il y a des études suggérant cette tendance notamment au Danemark et en Allemagne ! est apparu en premier sur PLANETES360.

Nathan Devers, agrégé en philosophie: «Le pass sanitaire est l’instauration d’un modèle à la chinoise… c’est la porte ouverte à n’importe quelle mesure de crédit social où l’on peut contrôler les citoyens sur n’importe quel comporte

Nathan Devers, agrégé en philosophie: «Le pass sanitaire est l’instauration d’un modèle à la chinoise… c’est la porte ouverte à n’importe quelle mesure de crédit social où l’on peut contrôler les citoyens sur n’importe quel comportement de leur existence !»

Nathan Devers, agrégé en philosophie : «Le pass sanitaire est la porte ouverte à n’importe quelle mesure de crédit social» dans #MidiNews pic.twitter.com/2bJNHK8DQM

— CNEWS (@CNEWS) January 17, 2022

 

 

BusinessBourse

L’article Nathan Devers, agrégé en philosophie: «Le pass sanitaire est l’instauration d’un modèle à la chinoise… c’est la porte ouverte à n’importe quelle mesure de crédit social où l’on peut contrôler les citoyens sur n’importe quel comportement de leur existence !» est apparu en premier sur PLANETES360.

INÉGALITÉS : LE RAPPORT LE PLUS CHOQUANT DE L’HISTOIRE D’OXFAM

« C’est un rapport inédit, du jamais vu depuis que ce type de données existe. La fortune des milliardaires a plus augmenté pendant la pandémie qu’au cours de toute la dernière décennie. Blast a eu accès au rapport avant sa sortie ce matin, et nous avons donc la possibilité d’être les premiers à vous proposer une émission aussi complète sur le sujet.

Le monde compte un nouveau milliardaire toutes les 26 heures. Ces chiffres paraissent fous et ils sont pourtant bien réels. Le fruit de plusieurs mois de travail de l’ONG. »

Journaliste : Salomé Saqué
Montage : Ameyes Aït-Oufella
Images : Arthur Frainet
Son : Baptiste Veilhan
Graphisme : Adrien Colrat
Diffusion : Maxime Hector
Production : Thomas Bornot
Direction des programmes : Mathias Enthoven

L’article INÉGALITÉS : LE RAPPORT LE PLUS CHOQUANT DE L’HISTOIRE D’OXFAM est apparu en premier sur PLANETES360.

Le piège du Tapering de la Fed est une arme, pas une erreur de politique

Par Brandon Smith − Le 24 décembre 2021 − Source Alt-Market

En 2018, à l’approche de Noël, la Réserve fédérale a commencé à flirter publiquement avec l’idée de mettre fin aux achats d’actifs, de réduire son bilan et de s’engager dans une réduction globale des mesures de relance. J’ai beaucoup écrit à ce sujet à l’époque, ainsi que sur ma position selon laquelle la Fed pouvait et allait réduire ses dépenses, au moins pendant une courte période, ce qui entraînerait un effondrement accéléré des actions. Cela s’est effectivement produit, mais, comme nous le savons tous, la Fed a fait marche arrière peu de temps après.

 

Ce revirement a été perçu par beaucoup comme la preuve que la Fed ne procéderait « jamais » à un retrait complet et que les mesures de relance se poursuivraient éternellement. J’ai pensé qu’il pouvait s’agir d’un essai en vue d’une réduction plus agressive des taux d’intérêt à l’avenir. J’ai soutenu que la Fed poursuivrait ses mesures de relance jusqu’à ce que la stagflation devienne évidente pour le public, et qu’alors un jeu prudent de boucs émissaires devrait être joué et qu’une autre réduction progressive commencerait.

Il est également important de comprendre qu’un grand nombre de personnes dans les médias économiques ont également soutenu que, le dollar étant la principale monnaie de réserve mondiale, la banque centrale pouvait imprimer des dollars à perpétuité sans conséquences inflationnistes. Cette notion est devenue un élément fondamental de la Théorie monétaire moderne (TMM).

Bien sûr, la TMM est une absurdité totale. Il y a TOUJOURS des conséquences à une création monétaire excessive, même pour les monnaies de réserve mondiales. Peu importe que vous essayiez de fixer le prix de votre monnaie nationale sans comparaison avec les monnaies étrangères ; dans le cadre du globalisme et de l’interdépendance économique, c’est la vitesse de circulation de la monnaie qui compte. Si un pays imprime avec un abandon sauvage, ces dollars vont acheter moins de travail, moins de production et moins de biens à l’étranger. Rien ne défait les lois de l’offre et de la demande, pas même la création stratégique de dettes.

Nous en sommes à nouveau au stade où l’inflation des prix liée à l’impression monétaire se heurte à la dépendance totale du marché boursier aux mesures de relance pour rester à flot. Certains continuent de prétendre que la Fed ne sacrifiera jamais les marchés en réduisant ses taux d’intérêt. Je dis que la Fed ne s’en soucie pas vraiment, elle attend seulement le bon moment pour débrancher l’économie américaine.

Dans des articles précédents, j’ai décrit la Réserve fédérale comme un « kamikaze idéologique ». Certaines personnes n’ont toujours pas compris ce concept et je suis stupéfait de voir comment elles rationalisent de nombreuses actions de la Fed, comme si les personnes qui la dirigent étaient « inconscientes » des dommages qu’elles causent.

D’abord et avant tout, non, la Fed n’est pas motivée par les profits, du moins pas principalement. La Fed est capable d’imprimer des richesses à volonté, elle ne se soucie pas des profits – elle se soucie du pouvoir et de la centralisation. Sacrifierait-elle « la poule aux œufs d’or » des marchés américains pour obtenir plus de pouvoir et un globalisme total ? Absolument. Les banquiers centraux sacrifieraient-ils le dollar et feraient-ils sauter la Fed en tant qu’institution afin d’imposer un système monétaire mondial aux masses ? Il n’y a aucun doute ; ils ont mis l’économie américaine en danger dans le passé afin d’obtenir plus de centralisation.

Au début de la Grande Dépression, la Fed a augmenté les taux d’intérêt pour les rendre faibles après des années de stimulation artificielle des marchés avec des dettes à faible coût. Cela a prolongé le crash déflationniste pendant de nombreuses années. Ce n’est que plusieurs décennies plus tard, lorsque l’ancien président de la Fed Ben Bernanke a prononcé un discours célébrant le 90e anniversaire de l’économiste Milton Friedman, qu’un responsable de la banque centrale a finalement admis que l’organisation était coupable de la débâcle de la Dépression.

En bref, selon Friedman et Schwartz, en raison de changements institutionnels et de doctrines erronées, les paniques bancaires de la Grande Contraction ont été beaucoup plus graves et étendues que ce qui aurait normalement dû se produire lors d’un ralentissement économique.

 

Permettez-moi de terminer mon exposé en abusant légèrement de mon statut de représentant officiel de la Réserve fédérale. Je voudrais dire à Milton et Anna : « En ce qui concerne la Grande Dépression. Vous avez raison, nous l’avons fait. Nous sommes vraiment désolés. Mais grâce à vous, nous ne le referons pas. »

 

– Ben Bernanke, 2002

Ce que Ben Bernanke n’a pas admis, c’est que la crise déflationniste artificielle a largement profité aux alliés de la Fed – les banquiers d’affaires internationaux. Des sociétés comme JP Morgan et Chase National se sont soudainement retrouvées dans une position privilégiée pour prendre un pouvoir illimité aux États-Unis. Mais comment ?

Peu d’Américains réalisent aujourd’hui qu’il y a cent ans, le secteur bancaire était hautement décentralisé. En fait, il y avait à l’époque des milliers de petites banques communautaires dans tout le pays qui n’étaient pas rattachées à des banques titanesques comme JP Morgan. L’un des plus grands coups de la Grande Dépression a été qu’au moins 9000 de ces petites banques ont été détruites par le crash ou absorbées par les banques internationales. Il n’y avait plus de concurrence locale aux grandes entreprises, elles dominaient désormais tous les marchés du crédit.

Si vous vouliez un prêt ou si vous vouliez ouvrir un compte d’épargne après la dépression, vous deviez passer par une petite poignée de méga-conglomérats. La centralisation complète de la finance avait été réalisée et la Fed a contribué à ce résultat. S’agissait-il d’une pure coïncidence et d’une négligence de la part de la Fed, ou bien savait-elle exactement ce qu’elle faisait ?

Pour être clair, le piège du « Taper » contre le stimulus et de la stagflation contre l’effondrement déflationniste est seulement un piège pour le public américain, il n’est PAS un piège pour la Fed.

Encore une fois, ils ne se soucient pas de la survie de l’économie américaine. Ils détruisent lentement notre système financier et notre monnaie depuis plus de 100 ans et ils ont accéléré le processus depuis le crash de 2008 ; pourquoi voudraient-ils soudainement le sauver maintenant ? La Fed peut réduire son taux d’intérêt ou non. Je prédis qu’elle va une fois de plus réduire officiellement ses taux, du moins pendant un certain temps. Reste à savoir si elle continuera à le faire et pour combien de temps. Dans les deux cas, le pouvoir d’achat du dollar est toujours menacé et l’inflation des prix en sera toujours le résultat.

Si la Fed s’en tient aux achats d’actifs et aux taux d’intérêt ultra-bas, la crise stagflationniste actuelle continuera de se développer. Si Biden obtient son « Build Back Better Plan », il faut s’attendre à une inflation des prix encore plus importante, car les projets d’infrastructure se transforment en monnaie-hélicoptère, de la même manière que les confinements Covids se sont transformés en chèques Covid mensuels. Ce stimulus n’a servi qu’à miner le marché du travail (à ce jour, de nombreux États ont encore des programmes d’aide sociale Covid en place en plus des allocations de chômage ordinaires, ce qui a alimenté la pénurie de travailleurs – ce n’est que le mois dernier que toutes les allocations ont commencé à s’épuiser).

L’argent-hélicoptère conduit également à une explosion de la demande de biens, ce qui entraîne une hausse des prix car la production ne peut suivre. En d’autres termes, plus de dollars pour moins de biens entraîne une hausse des prix.

En outre, la banque centrale est le plus grand investisseur en obligations américaines. Si la Fed augmente les taux d’intérêt dans la faiblesse et réduit les achats d’actifs, alors nous pourrions assister à une répétition de 2018 lorsque la courbe des taux a commencé à s’aplatir. Cela signifie que les obligations du Trésor à court terme finiront par avoir le même rendement que les obligations à long terme et que l’investissement dans les obligations à long terme chutera. Un dumping des obligations à long terme entraîne une baisse de la valeur des devises et un afflux de dollars vers les États-Unis. Résultat ? L’inflation.

Peu importe ce que fait la Fed, la conséquence sera inflationniste/stagflationniste. La seule différence, c’est que si elle réduit ses taux d’intérêt, il y aura également une baisse immédiate des actions et le crash global sera plus rapide. Certains pensent qu’un retournement de tendance des actions attirera davantage d’argent vers le dollar, ce qui pourrait se produire pendant une courte période. Toutefois, comme nous l’avons mentionné, si la courbe des taux s’aplatit ou si les obligations du Trésor sont instables, le dollar ne pourra pas non plus être sauvé.

La question la plus importante est de savoir pourquoi la banque centrale déclencherait délibérément cette crise.

La Fed ne sert pas les intérêts des États-Unis, elle sert les intérêts des banques internationales et l’agenda du globalisme. Il est ouvertement admis que les banques centrales nationales reçoivent leurs ordres d’une entité appelée la Banque des règlements internationaux, et cela inclut la Fed. La BRI est un consortium de banques centrales du monde entier qui dictent la politique générale des banques centrales. Si vous vous êtes déjà demandé comment il est possible pour la plupart des banques centrales nationales de modifier leur politique à l’unisson comme elles ont tendance à le faire, au lieu de réagir toutes différemment aux problèmes économiques, voici comment.

Il existe un article très intéressant publié par Harpers Magazine en 1983, intitulé « Ruling The World Of Money », que je recommande aux gens de lire s’ils veulent mieux comprendre comment la BRI opère et contrôle les décisions des banques centrales ordinaires.

Tout ce que fait la Fed sert à promouvoir les objectifs globalistes, et non les objectifs américains ou l’économie américaine. La Fed fait ce qu’on lui ordonne de faire. Et comment les globalistes profitent-ils du déclin de l’Amérique ? N’oublions pas l’agenda de la « Grand Reset«  dont le Forum économique mondial, le FMI et d’autres institutions se sont fait l’écho depuis le début de la pandémie. Ce que veulent les globalistes, c’est forcer le public à accepter un système mondial unique entièrement centralisé, fondé sur des idéaux socialistes, et qui comprendra une monnaie mondiale unique supplantant le dollar. Ils utiliseront tous les moyens à leur disposition pour y parvenir, que ce soit une crise pandémique ou une crise économique. En fait, ils sont parfaitement disposés à organiser les deux.

Il convient de noter que le FMI et la Banque mondiale ont récemment organisé une « simulation » (jeu de guerre) d’une telle crise. Le jeu impliquait une cyber-attaque contre les institutions financières mondiales, ce qui aurait conduit à un effondrement économique. J’ai mis en garde contre la propension des simulations mondialistes à se dérouler dans la vie réelle dans mon article « Cyberpolygone : Le prochain jeu de guerre mondialiste conduira-t-il à une autre catastrophe opportune ?«  Même la pandémie de Covid semble avoir été simulée seulement quelques mois avant que la réalité ne se produise, comme nous l’avons vu avec l’Event 201 organisé par le WEF et la Fondation Bill et Melinda Gates.

La panique liée au virus Covid que l’establishment a tenté de créer s’estompe, du moins aux États-Unis. Je continue à voir des preuves de l’échec de leur plan aux États-Unis, car près de la moitié des États bloquent désormais les obligations et les décrets de Biden rencontrent une forte résistance devant les tribunaux. Toute tentative de faire appliquer les passeports vaccinaux ou la vaccination forcée ici conduira à une guerre que le culte Covid perdra, c’est aussi simple que cela. Les globalistes vont donc avoir besoin d’une autre crise pour créer de nouvelles « opportunités », et une crise économique ferait parfaitement l’affaire.

Il est temps pour les économistes alternatifs de CESSER de considérer la Fed comme une institution égoïste qui se bat pour maintenir l’économie américaine à flot. Ce n’est pas la réalité. Il est également temps d’arrêter de prétendre que la Fed est un organisme qui ne sait pas ce qu’il fait et qui n’a pas la moindre idée de ce qu’il fait. Ces gens ne sont pas stupides, ils savent exactement ce qu’ils font. La Fed détruira notre économie si elle croit que le moment est propice pour créer un nouvel ordre mondial à partir du chaos. Lorsqu’ils débrancheront la prise (et ils le feront d’une manière ou d’une autre), ils doivent être tenus pour responsables en tant que conspirateurs cherchant à saboter, et non en tant que cancres ayant « fait des erreurs ».

N’est-il pas étrange que, quel que soit le nombre de catastrophes financières dans lesquelles les banquiers centraux sont impliqués, ils ne semblent jamais subir de conséquences et semblent toujours jouir de plus de pouvoir par la suite, au lieu de moins ? Même lorsque les institutions qu’ils dirigent s’effondrent, les banquiers eux-mêmes retombent toujours sur leurs pieds avec les objectifs du globalisme intacts. Il faut que cela cesse, et la seule façon d’y parvenir est de punir les personnes derrière les banques pour leur trahison et leur conspiration, au lieu de mettre tout cela sur le compte de la crédulité ou de la simple cupidité.

Brandon Smith

Traduit par Hervé pour le Saker Francophone

L’article Le piège du Tapering de la Fed est une arme, pas une erreur de politique est apparu en premier sur PLANETES360.

ANNONCE CHOC DU PROFESSEUR PERONNE ! VIDEO – « Le produit Pfizer n’est pas un vaccin ! Les données ont été truquées ! Les pays pauvres n’ont plus d’épidémie ! »

Par : Thomas

2/4 L’annonce choque du professeur #Peronne .
« Le produit #Pfizer n’est pas un #vaccin.Les données ont été truquées. Les pays pauvres n’ont plus d’épidémie » pic.twitter.com/Hf6SLJQ3IQ

— 🆃🅰🆁🅳🅸🅶🆁🅰🅳🅴 (@nonsensique) January 16, 2022

4/4 L’annonce choque du professeur #Peronne .
« Le produit #Pfizer n’est pas un #vaccin.Les données ont été truquées. Les pays pauvres n’ont plus d’épidémie »
Fin pic.twitter.com/m1w2WQt9AU

— 🆃🅰🆁🅳🅸🅶🆁🅰🅳🅴 (@nonsensique) January 16, 2022

L’article ANNONCE CHOC DU PROFESSEUR PERONNE ! VIDEO – « Le produit Pfizer n’est pas un vaccin ! Les données ont été truquées ! Les pays pauvres n’ont plus d’épidémie ! » est apparu en premier sur PLANETES360.

VIDEO – « 2022, Fin de Crise Sanitaire, Début de la Crise Financière ? » Charles SANNAT

Par : Thomas

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Alors que pour beaucoup Omicron semblerait offrir une porte de sortie à la crise sanitaire terrible que nous vivons depuis deux ans maintenant en favorisant l’immunité naturelle et en étant peu pathogène, c’est l’espoir d’une fin de crise sanitaire qui domine en ce début d’année.
Pourtant derrière cette évidente bonne nouvelle, la fin de la crise sanitaire, se cache une autre crise, celle-ci financière.

En effet si la crise sanitaire cesse, alors tous les plans de soutien à l’économie cesseront.

Retirer les perfusions financières risque de s’avérer très douloureux.

Paradoxalement, une fin de crise sanitaire peut donc cacher le début d’une crise financière et en réalité économique.

C’est cette thématique qui dominera si jamais Omicron met fin à la crise sanitaire.

Nous passerons alors à la crise économique en laissant derrière nous la crise sanitaire, qui comme la marée qui reflue, laissera apparaître tous ceux qui se baignaient tout nu, et je pense en particulier à quelques Etats européens forts impécunieux, dont notre pays fait partie.

Il nous faudra rembourser des dettes colossales, sans activité, sans croissance, sans capacité à vendre à l’extérieur notre déficit commercial étant abyssal.

Bref, nous sommes en bien mauvaise posture, et lorsque nous reviendrons à plus de « normalité » économique, alors la France sera au cœur du cyclone européen qui s’annonce.

Explications dans ce nouveau JT du Grenier.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

Source : insolentiae

L’article VIDEO – « 2022, Fin de Crise Sanitaire, Début de la Crise Financière ? » Charles SANNAT est apparu en premier sur PLANETES360.

Message des Vétérans Militaires à Poutine : Les Troupes Russes Près de l’Ukraine Peuvent Devenir une Force de Paix

Par : Thomas

Message du capitaine (retraité) Raymond Seebald, du colonel (retraité) Jitendra Jung Karki, du lieutenant-colonel (retraité) Gunter Chassé et du docteur en défense militaire David Leffler.

Si la Russie se sent menacée par l’expansion de l’Occident, de l’OTAN et de l’Union européenne, le président Poutine pourrait utiliser une partie des 100 000 soldats déployés à la frontière de l’Ukraine pour générer une puissante influence mondiale en faveur de la paix, que peu de personnes sont actuellement capables d’anticiper. Nous invitons le président Poutine à utiliser ces troupes pour établir, ce que l’on appelle dans les milieux militaires, une aile de prévention de l’armée en les formant immédiatement à la technologie de défense invincible (TDI).

Cette puissante technologie (TDI) se fonde sur la cohérence du cerveau ; elle fonctionne à partir de ce niveau que les physiciens appellent communément le champ unifié de toutes les lois de la nature, un niveau mille millions de millions de fois plus puissant que celui de la force nucléaire. La TDI supplante à cet égard toutes les autres technologies de défense. À cette réserve près qu’elle ne peut pas être utilisée à des fins malveillantes contre aucun pays, car la TDI ne crée qu’une influence de calme, d’ordre et d’harmonie sociale. Une influence mesurable, déjà démontrée à de nombreuses reprises. Par conséquent, lorsqu’un pays déploie la TDI à l’échelle mondiale, TOUS les pays en bénéficient, à commencer par le pays qui la met en œuvre, la Russie en l’occurrence. Ce sont donc tous les pays que nous exhortons à déployer la TDI afin de créer un état de paix mondiale durable.

Tout force militaire, déployée selon les règles la TDI, devient capable d’empêcher la naissance d’ennemis, c’est-à-dire capable de créer une situation assurant la victoire sans recourir à la guerre. Une vidéo en ligne, intitulée « An Important Message for All Military Leaders » (Un message important pour tous les chefs militaires), réalisée par John Hagelin, docteur en physique quantique formé à Harvard, explique en détail comment la TDI permet d’atteindre ces objectifs.

Qu’est-ce que la TDI ? La TDI implique la création de grands groupes de personnes pratiquant la technique non religieuse de Méditation Transcendantale® (MT), ainsi que les techniques avancées de MT, qui recourent à la puissance du cerveau dans le cadre de grands groupes. Cette approche, scientifiquement vérifiée et testée sur le terrain, a démontré sa capacité à désamorcer les tensions sociétales en générant un effet de champ de superradiance  – un effet de cohérence – qui rayonne les valeurs d’ordre et d’harmonie dans l’environnement du groupe.

Actuellement, les tensions entre la Russie et les États-Unis sont élevées.  Elles grandissent également entre les États-Unis et d’autres pays comme la Corée du Nord, l’Iran et la Chine. Ce haut niveau de tension internationale pourrait tout à fait dégénérer en une catastrophe mondiale pour toutes les parties.

C’est pour cette raison que le déploiement de l’IDT par l’armée russe à une grande échelle (de plusieurs milliers à dix mille soldats) est si importante ; elle désamorcerait le stress sociétal et renforcerait l’ordre social. Comme l’ont confirmé les recherches, l’effet de champ mondial ainsi créé amènerait naturellement les dirigeants nationaux à collaborer harmonieusement pour trouver des solutions à ces problèmes mondiaux. Problèmes autrement insolubles, qu’ils s’agissent de conflits civils ou mondiaux, de criminalité ou de terrorisme.

Des recherches scientifiques approfondies indiquent que le déploiement de la TDI par un groupe militaire ou civil (comme celui qui est en cours de création au Cambodge : Google « Group practice of Transcendental Meditation dramatically reduced violence in Cambodia, new study shows« ) peut créer les conditions permettant à tous les peuples de bénéficier de la paix. Un article du lieutenant-général Clarence E. McKnight Jr. (armée américaine, retraité), du docteur David Leffler, de Duncan Brown, du docteur Carla Brown et d’Arlene J. Schar, intitulé A Humane Approach Towards Peace et publié par OpEdNews, explique plus en détail ces recherches évaluées par des pairs et énumère 19 études menées sur la TDI.

L’étape la plus difficile et la plus coûteuse du déploiement de la TDI à l’échelle mondiale est le rassemblement d’un grand groupe de militaires en un même lieu avant la formation. Cette étape a déjà été accomplie par le président Poutine ; en fait, les troupes stationnées à la frontière ukrainienne dépassent largement le nombre minimum de personnes requis pour créer un effet de superradiance mondial.

Une étude publiée dans le Journal of Offender Rehabilitation, revue à comité de lecture, documente l’effet de superradiance qui a été créé lorsque trois grands groupes d’experts en TDI se sont réunis. Cette étude montre les effets de grands groupes méditant deux fois par jour ensemble – le plus grand groupe comptant 7000 participants. Les pertes liées au terrorisme ont diminué de 72 %, les conflits internationaux de 32 % et la violence globale a été réduite.

On a également démontré qu’un plus grand nombre de participants produisait de meilleurs résultats. Avec une population mondiale de 7,87 milliards d’habitants en 2021, on estime qu’un groupe de 9000 méditants avancés de MT (ce qui représente la racine carrée de 1 % de la population mondiale) serait en mesure de produire des effets positifs profonds à l’échelle mondiale. Si toutes les troupes de Poutine stationnées à la frontière ukrainienne étaient formées à cette technique, l’impact positif mondial serait énorme.

La TDI est actuellement à divers stades de déploiement dans le monde, mais aucun dirigeant national n’a à ce jour fait preuve de l’intelligence, de la prévoyance et du courage nécessaire au déploiement d’un groupe de TDI suffisamment important et pleinement opérationnel, capable de créer un impact positif à l’échelle mondiale. (Voir la recherche Google sur « New Solution for Latin America : Transforming Lives and Changing Nations » et une courte vidéo en ligne « Creating Peace in Ukraine on Vimeo« ).

L’armée est traditionnellement l’organisation la plus disciplinée et la mieux structurée de la société. En rassemblant l’importante force militaire de la Russie, le président Poutine a maintenant l’occasion stratégique d’utiliser la TDI pour créer un groupe créateur de cohérence établi de façon permanente qui favorisera la paix dans le monde, un objectif qu’aucune nation n’a jamais atteint. Même si d’autres nations décidaient aujourd’hui de déployer la TDI au niveau mondial, il serait difficile de rassembler rapidement un groupe aussi important en un seul endroit, même si cette approche est très rentable : moins que le coût de 2 ou 3 avions de chasse modernes.

Les troupes russes du président Poutine, hautement entraînées et engagées, seraient assurément capables d’utiliser la grande efficacité de leur puissance intellectuelle pour créer une paix perpétuelle pour l’ensemble de la communauté mondiale. Le président Poutine a maintenant l’occasion unique de faire honneur à la Russie en étant le premier pays à déployer la DTI à l’échelle mondiale. Le prix Nobel de la paix et la gratitude de toute l’humanité attendent celui qui apportera la paix perpétuelle à notre planète troublée. Si le président Poutine agit rapidement, l’histoire retiendra qu’il est ce leader visionnaire qui a assuré une civilisation humaine en paix pour les générations à venir. En tant que commandant suprême de toutes les forces russes, le président Poutine a la possibilité de déployer immédiatement la DTI pour toutes ses troupes. Le moment est venu de le faire ; le sort de notre planète est entre ses mains.

_________

À propos des auteurs :

Capitaine Raymond E. Seebald, Garde-côte américain (retraité). Au cours de ses 26 années de service en tant qu’expert reconnu dans les domaines de la sécurité portuaire maritime et de la préparation, de la prévention et de l’intervention en matière d’environnement, les réalisations du capitaine Seebald comprennent l’établissement d’un nouveau bureau des Nations Unies à Curaçao, où il a élaboré des plans d’urgence nationaux pour les pays et les îles composant les Caraïbes au sens large. Le capitaine Seebald a été l’assistant militaire du président Ronald W. Reagan et du président George H. Bush alors qu’il était affecté à la Maison Blanche de 1986 à 1990. Le capitaine Seebald a servi de consultant pour le canal de Panama en 1999 et 2000 lors du transfert sensible du canal au Panama. En tant que capitaine du port de Chicago (Illinois) et de Savannah (Géorgie) et capitaine suppléant du port de San Juan (Porto Rico), il a été responsable de l’élaboration et du déploiement d’exigences plus restrictives en matière de sécurité des navires et des installations portuaires après le 11 septembre, tant pour les Grands Lacs que pour les Caraïbes. Le capitaine Seebald a obtenu son diplôme de l’USCGA en 1977 et est l’un des huit frères et sœurs qui ont tous servi en tant que garde-côtes des États-Unis. Le capitaine Seebald continue de protéger les intérêts de la sécurité maritime aux États-Unis en tant que conseiller et consultant pour la plus importante société de sécurité maritime des États-Unis. Le capitaine Seebald est coauteur d’un éditorial publié par The Day sur la technologie de défense Invincible. The Day est publié à New London, dans le Connecticut, aux États-Unis, où se trouve l’Académie des garde-côtes des États-Unis (USCGA). En 2012, M. Seebald a parlé de l’Invincible Defense Technology lors du deuxième sommet sur la sécurité nucléaire (NSS) au Seoul Press Center à Séoul, en Corée du Sud.

Le colonel (retraité) Jitendra Jung Karki était l’officier de liaison de « Sainik Awashiya Mahavidhyalaya« , le lycée résidentiel de l’armée népalaise, avant sa retraite de l’armée népalaise. Auparavant, il était commandant du bataillon Shreenath. Karki vit maintenant à Budhanilkantha, Katmandou. Karki est titulaire d’une maîtrise en administration publique et est diplômé du Collège de commandement et d’état-major de l’armée népalaise. Il a commandé une compagnie indépendante au Népal pendant la période d’insurrection de 2004 à 2006. Le colonel Karki a reçu cinq médailles de l’ONU et a participé à cinq missions de maintien de la paix de l’ONU : FINUL : Force intérimaire des Nations unies au Liban, ONUB : Opération des Nations unies au Burundi, MINUSIL : Mission des Nations unies en Sierra Leone, MONUC – Mission des Nations unies en RD Congo (2 fois). Le colonel Karki a appliqué avec succès l’Invincible Defense Technology pour une paix durable alors qu’il servait dans la mission des Nations Unies en RD Congo. Il est un ancien élève du Near East South Asia (NESA) Center for Strategic Studies de la National Defense University, Washington DC, USA. Le NESA se présente comme « l’institution prééminente du gouvernement américain pour établir des relations et une compréhension dans la région NESA ».

Le lieutenant-colonel (retraité) Gunter Chassé – décoré de la Croix d’honneur de la Bundeswehr en or – a servi dans l’armée de l’air allemande, principalement dans le cadre de la défense aérienne intégrée de l’OTAN, alternativement dans des postes de commandement et d’état-major, et a également été employé dans la défense intérieure avec des tâches territoriales. Il est l’auteur du livre blanc pionnier de la TDI : Alternative sur la nouvelle politique de sécurité et de défense de la République fédérale d’Allemagne et l’avenir de la Bundeswehr : une force indomptable grâce à une AILE DE PRÉVENTION de l’armée.

David Leffler est titulaire d’un doctorat en défense militaire basée sur la conscience et a été associé au Proteus Management Group au Center for Strategic Leadership, US Army War College. Il occupe actuellement le poste de directeur exécutif du Center for Advanced Military Science (CAMS) et donne des conférences et écrit des articles sur la TDI dans le monde entier. L’éditorial du Dr Leffler intitulé « Creating an Invincible Military » a été présenté sur la chaîne Fox News. Il est disponible sur LinkedInTwitter et Facebook.

 

Source : reseauinternational

L’article Message des Vétérans Militaires à Poutine : Les Troupes Russes Près de l’Ukraine Peuvent Devenir une Force de Paix est apparu en premier sur PLANETES360.

VIDEO – Planet Lockdown

Par : Thomas

Documentaire complet version française

« Planet Lockdown » est un documentaire sur la situation dans laquelle se trouve le monde. Les réalisateurs se sont entretenus avec certains des esprits les plus brillants et les plus courageux de ce monde, notamment des épidémiologistes, des scientifiques, des médecins, des avocats, des manifestants, un homme d’État et un prince. Ces âmes courageuses ont eu le courage de dire la vérité et nous inspirent à faire de même. Nous devons avoir le courage de surmonter nos peurs. Et une fois que nous l’avons fait, tout devient plus facile.

Vous y retrouverez entre autres Louis Fouché, Alexandra Henrion-Caude, Catherine Austin Fitts, Astrid Stuckelberger, Liliane Held-Khawam, Michael Yeadon, Carrie Madej, Václav Klaus et Reiner Fuellmich dans l’une des plus belles et peut-être plus importante réalisation depuis le début de cette crise.

 

Merci à Liliane Held-Khawam pour la version française.

Retrouvez toutes les interviews complètes sur le site https://planetlockdownfilm.com

Vous pouvez soutenir le documentaire ici : https://planetlockdownfilm.com/support-the-movie

source : https://cv19.fr

Source : reseauinternational

L’article VIDEO – Planet Lockdown est apparu en premier sur PLANETES360.

Alerte au Sénégal et au Togo ! Pourquoi Vacciner les Enfants qui ne font pas de Covid ?

Par : Thomas

par Ngel Juuf.

…avant la campagne vaccinale Covid 19, le Togo par exemple figurait au Top 5 des pays africains les moins affectés par SrasCov2. Un délire pour le Sénégal et le Togo que de vouloir vacciner pour une maladie qui ne tue presque plus à travers le monde, à plus forte raison en Afrique…

L’évaluation du risque de survenue d’effets indésirables liés aux médicaments après leur commercialisation, a fait naître la pharmacovigilance chargée de contrôler leur qualité, leur efficacité et leur sécurité avant leur mise sur le marché.

La vaccinovigilance, c’est la pharmacovigilance adaptée aux vaccins. Le groupe de travail CIOMS/OMS donne en 2007, la définition suivante : « La vaccinovigilance est la science et les activités de détection, évaluation, compréhension et prévention des effets indésirables ou de tout autre problème possiblement relié à un vaccin ou à la vaccination ».

Des structures de pharmacovigilance, qu’ils soient gouvernementaux ou indépendants, effectuent le suivi des effets secondaires des vaccins Covid. Selon les données de l’OMS, la vaccination contre la maladie Covid 19 aurait entraîné en moins de 2 ans, 2 457 386 effets secondaires. Alors qu’en 50 ans, on a enregistré 711 effets secondaires pour les oreillons, 5827 pour la rougeole, 15 085 pour le tétanos, 121 988 pour la polio, 272 202 pour la grippe !

Le site de pharmacovigilance Eudravigilance déclare déjà au 20 novembre 2021, que les injections ARNm ont entraîné 17 821 décès

En France, le cumul des effets secondaires des vaccins en janvier 2022, présente un tableau qui dénombre 25 861 effets secondaires graves, 1 262 mises en jeu du pronostic vital et1 467 décès ! Aux Usa, en l’espace de 6 mois, la vaccination contre Covid 19 aurait tué 5 fois plus de personnes que la vaccination antigrippe en 30 ans avec ses 1 106 décès liés.

Il est convenu que la vaccination contre Covid 19 est en phase expérimentale. Or, par éthique médicale, toute expérience vaccinale est immédiatement suspendue dès les 20 premiers décès ! Pourquoi cette phase vaccinale expérimentale est-elle toujours en lisse si en ce mois de janvier 2022, les bases de données officielles affichent que le vaccin anti Covid fait 36 000 morts en Europe, 25 000 aux Usa et connaît une série mortifère chez les sportifs comme le rapporte l’Agence de presse allemande.

Dans ce contexte de mortalité vaccinale inédite, voilà que le Sénégal et le Togo présentent leurs vœux en cette première quinzaine de l’an 2022, par la publication de communiqués ministériels où il est question de proposer aux enfants âgés de 12 et plus, l’inoculation de produits immunologiques contre Covid 19. Les injections type ARNm sont dans le baluchon vaccinal !

Déjà, les événements gravissimes relevés notamment chez les enfants vaccinés d’Europe, comportent  des invalidités physiques, quelque handicap visuel, des hospitalisations. Pire, des décès sont survenus et causés à la grande surprise des médecins traitants, par cyanose, infarctus du myocarde ou embolie pulmonaire entre autres. Du jamais vu chez les couches juvéniles !

Le vaccin ARNm/Covid 19 proposé repose sur un mécanisme pour déclencher une réponse immunitaire selon un modèle uniformisé qui n’a jamais été utilisé dans aucun autre vaccin approuvé pour l’humain. Au plan de la biologie, la réponse immunitaire est individuelle et échappe à tout schéma standardisé. Chaque individu est une combinaison unique de gènes et autant il n’a pas été programmé pour traiter les adjuvants vaccinaux dévastateurs tels le mercure, le plomb ou l’aluminium ; autant il ne l’a pas été pour répondre à un message ARN génétiquement modifié. L’arbitraire est à son comble lorsque les agences des médicaments de par le monde avouent ignorer la composition totale de ces vaccins/OGM autorisés sur le marché ! Les apprentis sorciers de l’ingénierie génétique Covid 19 ont bon dos pour se permettre de jouer avec le génome humain !

 A la lumière des risques accrus de myocardite et de péricardite reconnus par la FDA et des témoignages d’effets secondaires graves confirmés, des Etats qui ont lancé une vaste campagne de vaccination Covid 19, apportent des rectificatifs par la suspension prudente des injections chez les sujets de moins de 30 ans. Que penser alors des enfants que l’on veut exposer aux produits ARNm dont des fabricants eux-mêmes (Pfizer ou Moderna) reconnaissent qu’ils mettent le système immunitaire en berne et ne protègent ni du virus incriminé SrasCov2, ni de ses variants. En d’autres termes, vu qu’on baisse en âge en les ciblant, les enfants sous injection ARNm se retrouvent du coup avec un dispositif immunitaire dégradé préjudiciable. De la sorte, la perturbation de leur système immunitaire obtenue, les enfants vont être invités à leur tour, à se soumettre à la roulote des rappels vaccinaux ARNm !

Une vaccinovigilance indépendante est au service des consommateurs et non des fabricants. A la lumière des effets secondaires des produits ARNm dont certains graves suivis de décès, comment des médecins africains osent-ils les considérer comme des « effets secondaires classiques » ! Les milliers de scientifiques à travers le monde qui déclarent qu’aucun vaccin n’a encore connu une telle suite pathologique hors du commun, sont-ils moins compétents que nos médecins africains ? Bizarre, comme c’est bizarre !

Par définition, les médecins du monde entier ne se sont jamais opposés au principe de la vaccination, si elle a pour finalité, l’immunisation. Cela conforte l’idée qu’en fait, le produit ARNm n’est pas un vaccin puisqu’il ne remplit pas deux conditions essentielles : garantir l’immunisation et empêcher la transmission.

La balance bénéfice/risque défavorable aux produits ARNm et couplée à la réticence empirique à la vaccination Covid en Afrique, invite la politique sanitaire à se mettre à l’écoute de la science médicale. Au cas contraire, une sélection génocidaire des couches vulnérables que sont les enfants advient car leur corps est prêté à la science fiction Covid 19 qui est de plus en plus perçue comme un formatage technocratique de la santé humaine.

A ce sujet, il est louable de saluer l’assaut donné par des milliers d’avocats et d’experts médicaux, de syndicats et d’associations professionnelles ; à travers la publication de Déclarations et le dépôt de plaintes devant les tribunaux, « pour génocide et crimes contre l’humanité à partir d’armes biologiques concernant SarsCov2 et le vaccin Covid 19 » www.csape.international. À cela s’ajoute  la soumission de pétitions aux chambres des parlementaires.

En dehors de l’Afrique du Sud et du Maroc placés sous tutelle de firmes pharmaceutiques, tous les pays africains qui ont le moins vacciné, affichent un taux de mortalité Covid au rabais. Qui plus est, avant la campagne vaccinale Covid-19, le Togo par exemple figurait au Top5 des pays africains les moins affectés par SrasCov2. Un délire pour le Sénégal et le Togo que de vouloir vacciner pour une maladie qui ne tue presque plus à travers le monde, à plus forte raison en Afrique qui, outre la jeunesse de sa population, sauvegarde grâce au  premier médecin qu’est la Nature et non le labo ; le bunker de son immunité innée, naturelle et adaptative face au coronavirus.

La communauté scientifique sans conflits d’intérêts avec le produit ARNm ou son sujet vaccinal, a lancé suffisamment d’alertes sur la toxicité des injections géniques Covid-19. Des traitements efficaces conventionnels ou naturels, préventifs et curatifs, existent contre cette maladie. Mieux, les enfants sont en bonne santé, sont des accumulateurs à l’abri du portage du virus et ne sont pas concernés par Covid-19 qui ne fait pas de victimes dans leurs rangs.

Comme sous d’autres cieux, les enfants sont rois en Afrique et les familles en sont bien pourvues.  Mais, la sarbacane ARNm qui vise des générations cadettes est une menace à long terme pour l’immortalité des aînées. Avec le soutien des scientifiques qui rejettent l’expérience des injections à ARN, la conscience citoyenne auto responsable doit apposer son veto au programme qui veut mettre la santé des enfants au service de la politique Covid-19. Dans l’attente du délibéré des actes intentés contre les injections ARNm pour leur arrêt immédiat, un moratoire doit être exigé jusqu’à ce que des preuves scientifiques justifient le bien fondé de cibler des enfants exempts de Covid 19, une pathologie dorénavant classée dans la catégorie des grippes malgré le virus chimère à gain de fonction qui l’a générée !

L’article Alerte au Sénégal et au Togo ! Pourquoi Vacciner les Enfants qui ne font pas de Covid ? est apparu en premier sur PLANETES360.

Pillage Général ! VIDEO – Etats-Unis, les Colis des Ventes en Ligne Pillés !

Par : Thomas

C’est une vidéo saisissante que CNEWS a diffusé concernant les vols qui sont en réalité des pillages des colis achetés en ligne aux Etats-Unis.

« Un phénomène en plein essor. Profitant de l’arrêt de longs convois ferroviaires, des malfaiteurs dévalisent en toute impunité, chaque jour, à Los Angeles, plusieurs dizaines de conteneurs de fret ferroviaire.

Abandonnés par les voleurs, une fois leurs méfaits accomplis, les cartons d’emballages éventrés d’Amazon, UPS, Fedex ainsi que les objets jugés sans grande valeur marchande ou trop difficiles à revendre, jonchent et envahissent certaines portions de voies ferrées de la mégalopole californienne.

Depuis plusieurs mois, ces vols qui concernent la plupart des grandes sociétés américaines de vente à distance et de messageries ont explosé. Union Pacific, l’opérateur ferroviaire a enregistré depuis décembre 2020, une augmentation de 160 % des vols dans le comté de Los Angeles. « Rien qu’en octobre 2021, l’augmentation a atteint 356 % par rapport à octobre 2020 », a indiqué Union Pacific, dans une lettre aux autorités locales transmise à l’AFP. Selon cette lettre, un accroissement des agressions et vols à mains armées visant des employés d’Union Pacific s’ajoute à cette envolée des pillages. »

Je rappelle au passage, qu’il n’y a aucune économie saine qui puisse se développer sans sécurité.

Il faut une sécurité juridique (les contrats).

Il faut une sécurité fiscale (le juste impôt).

Il faut une sécurité de la propriété (droit de propriété respecté).

Mais, il faut encore plus une sécurité physique permettant à tous de faire des transactions et des échanges sans risquer de se faire tuer, voler ou piller !

Une sécurité qui n’existe presque plus à Los Angeles, où le wokisme et le progressisme mènent toujours au même résultat. Une chienlit terrible qui fait le lit d’un futur retour de bâton sécuritaire qui sera aussi excessif que le laxisme d’aujourd’hui.

Amazon peut toujours envoyer ses colis, il semblerait, qu’ils n’arrivent plus jusqu’aux clients !

Charles SANNAT

Source Cnews ici

Source : insolentiae

L’article Pillage Général ! VIDEO – Etats-Unis, les Colis des Ventes en Ligne Pillés ! est apparu en premier sur PLANETES360.

La Saga Covidienne et Tennistique 2022 du Joueur Serbe Novak Djokovic se Termine en Australie

Par : Thomas

Le feuilleton qui a fait la une des médias ces derniers jours s’est finalement terminé aujourd’hui 16 Janvier 2022. En effet, les Instances Gouvernementales de l’Australie ont finalement décidé d’annuler le visa du Joueur de tennis Serbe, Novak Djokovic, Numéro 1 mondial, et 9 fois champion du tournoi de tennis d’Australie, qui venait défendre son titre … Tout ce cirque parce qu’il n’était pas vacciné contre le COVID… Il avait pourtant obtenu une dérogation contre le vaccin, mais hélais qui n’a pas été reconnu par l’Australie.

LE JOUEUR DE TENNIS SERBE NOVAK DJOKOVIC REMPORTE SON 9ème TITRE EN 2021 À L’OPEN D’AUSTRALIE

Il y a eu des échanges via les tribunaux pour contester les premières décisions d’expulsion d’Australie, mais il a accepté la dernière décision d’aujourd’hui d’annulation de son visa. Il a quitté l’Australie aujourd’hui. Comme vous pouvez voir les photos ci-dessous, le montrant à l’aéroport de Melbourne, pour le départ.

Il a assumé son statut de non vacciné jusqu’au bout. Et chacun de nous, nous devons nous poser la question : Serions-nous nous aussi en mesure d’assumer notre choix jusqu’au bout, quelques soient les conséquences ?

Que le bon DIEU nous inspire et nous protège, renforce et stimule notre courage et notre détermination, afin que nous restions toujours fidèles à nos idéaux !

Bonne continuation et bon vent Novak ! Добар наставак и добар ветар Новак!

source : https://soleilverseau.com

Source : reseauinternational

L’article La Saga Covidienne et Tennistique 2022 du Joueur Serbe Novak Djokovic se Termine en Australie est apparu en premier sur PLANETES360.

VIDEO – La Journaliste Valérie Lescable : «La non-vaccination met les autres en danger !»

Par : Thomas

La professeure… Oups ! La journaliste Valérie Lescable : «La non-vaccination met les autres en danger»

Valérie Lescable : «La non-vaccination met les autres en danger» dans #SoirInfoWE pic.twitter.com/r9pbA27E8J

— CNEWS (@CNEWS) January 16, 2022

Source : businessbourse

 

L’article VIDEO – La Journaliste Valérie Lescable : «La non-vaccination met les autres en danger !» est apparu en premier sur PLANETES360.

VIDEO – Louis Fouché : « 90 % à être vaccinés ? C’est une blague ? »

Par : Thomas

« Si en France il y avait vraiment 9 personnes vaccinées sur 10, vous pensez vraiment que le gouvernement en ferait autant pour nous soumettre ? »

Bonne question de Louis Fouché…

csi fouché

Extrait du Live CSI (Conseil Scientifique Indépendant) N° 37 du jeudi 6 janvier 2022 – En France, officiellement nous serions 90% à être vaccinés… vraiment ? c’est peu probable lorsque l’on sait qu’en Angleterre, un des pays qui s’est vanté d’avoir le plus de vaccinés, ils sont seulement 62%… bien loin de ce qui avait été annoncé ! Et en France un pays connu pour ces réticences face à la vaccination, nous ferions mieux… pas sûr du tout ! Il est fort probable que le vrai chiffre soit bien plus faible que celui qui est annoncé. Gonfler ce pourcentage serait d’ailleurs un autre bon moyen psychologique pour forcer les réfractaires à la vaccination (quelqu’un qui se sent seul contre tous aura plus de mal à résister à la pression du groupe).

Source : sott

L’article VIDEO – Louis Fouché : « 90 % à être vaccinés ? C’est une blague ? » est apparu en premier sur PLANETES360.

Christian Perronne : Le Conseil scientifique est là pour arranger #Macron et le gouvernement ! (..) Il peut violer la santé des Français, martyriser les Français, il n’a aucun compte à rendre ! La France est dans un état de maltraitance !

Christian Perronne : Le Conseil scientifique est là pour arranger #Macron et le gouvernement ! (..) Il peut violer la santé des Français, martyriser les Français, il n’a aucun compte à rendre ! La France est dans un état de maltraitance !

🗣Christian Perronne : Le Conseil scientifique est là pour arranger #Macron et le gouvernement ! (..) Il peut violer la santé des Français, martyriser les Français, il n'a aucun compte à rendre ! La France est dans un état de maltraitance ! @GETTRofficial📺https://t.co/Ap4PtlMlwg pic.twitter.com/lhSX81SLDj

— Les Incorrectibles (@Incorrectibles) January 16, 2022

L’article Christian Perronne : Le Conseil scientifique est là pour arranger #Macron et le gouvernement ! (..) Il peut violer la santé des Français, martyriser les Français, il n’a aucun compte à rendre ! La France est dans un état de maltraitance ! est apparu en premier sur PLANETES360.

Doubles langages, comportements pour doubler ?

par Gilbert Guingant.

Tous les pays qui n’ont pas…vacciné voient l’épidémie déjà Terminée !! Oui ? Nous nous concentrons autour de : par chez nous, trop d’anomalies non reliées dessinent pourtant une réalité toute autre. Qu’aucune analyse actuelle ne parvient à rejoindre ? Et dire ? Soit 2 discours simultanés qui ..2 )articulent le contraire l’une de l’autre …

1) que l’ex-terrible pandémie covid 19 serait une simple grippe saisonnière et que les prescriptions sont levées ? Les non-vaccinés triompheraient ? Genre les méfiances endormies, les esprits critiques vont dormir. Car patatrac ? Stop Stop ceci ne prendrait effet qu’en Juin. Pourquoi Juin ? Mystères …

2) Les médias corrompus continuent, eux, comme si le 1er discours ( perçu alors comme confidentiel et qui imite et copie seulement les analyses des éveilleurs) n’existait pas…Oui ? Ils te radotent que les faux cas de…contaminations te pleuvent dessus (alors que 90% des cas prétendus « positifs » ont… une « charge virale si … minime que ces « faux » positifs ne contaminent personne ». Et qu’il n’y a donc pas de « cas de contaminations »…seulement 10% à atténuer encore plus (nombres de guéris importants, etc. !)…Mais là le discours corrompu persiste à prétendre que Tout est contaminant donc 400 000 cas (sic) et non 40 000 à encore plus rétrécir jusqu’à …1600… dit le conseil d’état du Portugal…Oui ? Entendu ce Samedi en Dordogne : «300 000 cas de contaminations (sic) en France. Or 300 000 c’est …15% de la contamination MONDIALE de 2 millions par jour… Oui 67 millions de français pour 7 milliards 953 953 000 de population mondiale produisent 15% du total des contaminations… soit…15% par 0,84% de la population mondiale d’après Worldometer…c’est trop, beaucoup trop !

La population qui ne peut…entendre l’essentialité du passage de la pandémie dangereuse à la… « grippe saisonnière avec laquelle il faut vivre sans plus semer la panique » : l’hypocrisie immorale sème toujours plus la panique en osant que toute panique est devenue inutile …tu captes le grand écart ? Pendant que ceci est bien dit se poursuit l’hystérie vaccinale intacte, le comptage des fausses contaminations, les masques un peu moins obligatoires mais cela dépend où….et même le pass’ vaccinal !! Et dans quelques mois ? Plus de comptages, l’endémie remplace la fausse pandémie…tout sera traité comme une grippe saisonnière ? Ou bien tout comme Fernand Raynaud, à l’annonce « y’a pas de croissants », qui changeait tout café, thé, tisane, chocolat, etc. mais demandait obstinément des croissants…Est-ce que la monomaniaquerie compulsive des faux vaccins va disparaitre ? Pas très sûr…. Mais où avez-vous trouvé l’idée d’endémie, chers politiques ? Oh comme ça, en ne réfléchissant pas alors que ce serait une vile copie des bonnes analyses des «prétendus complotistes», qui jamais ne l’ont été. Et tout passerait ? Tout quoi ? Un discours en direction des vrais opposants, toujours aussi absurdement censurés et insultés (alors que ce sont «leurs» idées qui seraient subtilement mises en place.. .) et l’autre discours-mêmes-comportements pour la foule désinformée…où pas un mot ou un geste de changés. Seulement il y aura eu…partage des rôles entre…les modérés de l’endémie (calmant, en se les avalant et les mimant, les critiques acerbes) et les fous furieux du tout pour faux vaccin pour lequel ils ont…merdé ! Les vigilances doivent donc changer oui changer véridiquement …

Dit autrement, la grippe saisonnière-covid « avec laquelle il faut vivre sans plus semer la panique » va-t-elle arriver sans sa ribambelle de conséquences : plus d’état d’urgence, plus de vaccinations « maniaques et compulsives » comme Seule lutte contre le virus (…jamais la vaccination antigrippe n’a donné lieu à des confinements de…biens portants, des états d’urgences scélérats divisant la société en 2 parties…parties autant persécutées l’une que l’autre ; des propagandes juste pour NUIRE à plus de 90% de la population…plus oui plus du tout d’insultes antirépublicaines en réPublique, plus d’illégalités si Délinquantes des pouvoirs ex-politiques. Conseils d’état et Conseils constitutionnel qui font respecter enfin la Loi, etc.). La Loi précisément très contre les gouvernements devenus fous. Qui te disent d’un côté simple grippe saisonnière, plus de prescriptions liberticides et de l’autre encore plus, toujours plus de prescriptions liberticides, de haines anormales contre la Pandémie qui n’a jamais existée. Puisque il faut au moins 1,5% de morts pour être appelée ainsi (si la grippe espagnole de 1918 toucha 2,8% de la population mondiale le Covid, lui, c’est 0,07% – rien de comparable tu vois… Donc, actuellement ni pandémie ni épidémie (épidémie seulement de Février à Mai …2020 !!)…Les cas de contaminations n’existent que très peu…

Quand les rats changent de navire pour vivre avec le COVID!?…

« L’hystérie terroriste de la pandémie s’est estompée en Orient, en Afrique et en Amérique Latine. Reste plus que l’opulente patrie des riches (Europe et Amérique du Nord) à s’agiter – terrifiée – devant le banal rhume Omicron. Pendant que l’économie des pays occidentaux s’engage dans la débandade inflationniste  et dans la catastrophique dévaluation des monnaies – le grand capital mondial – clan occidental esseulé – se… paralyse lui-même par cette mascarade pandémique bidon qui n’en finit plus en Occident au point ou les populaces serviles et soumises commencent à s’impatienter. »…Peu de le dire – devant seulement des incohérences en collisions incessantes, on a bien le temps de se poser des questions.

« Pour le grand si petit capital international il est temps de mettre fin en Occident à cet… exercice militaro-médiatique pandémique et de libérer les moyens de production et les forces productives salariées des entraves du COVID-19. »…Très bonne présentation qui nous fait sortir en un coup de l’ancien paradigme…Sauf que certains meneurs de ce jeu de guerre apocalyptique sont circonspects et ils pensent que la démonstration n’est pas concluante… voilà pourquoi subsistent des zones de résistance totalitaire (France, Canada, Québec, Australie, Autriche). »…Voici qui explique ce qui sera dit longuement dans le prochain texte… « Dans la vidéo ci-dessous vous verrez… la volte-face qu’opèrent les godillots de la télé-française pour annoncer la nouvelle étape de la mascarade pandémique mondiale intitulée : « Vivre avec le COVID dans une société déglinguée.»

Puisque si n’est pas abandonnée, à l’instant, l’obsession maniaque pour la fausse vaccination avec des faux vaccins…

…seule leur rhétorique se déguisera en… tout changer (dans les mots)

…pour ne rien changer (dans les faits )

Réseau International

L’article Doubles langages, comportements pour doubler ? est apparu en premier sur PLANETES360.

VIDEO – François Ruffin : Pass Vaccinal, la Banalité du Mal !

Par : Thomas

« Il y a cinq ans vous étiez des femmes et des hommes neufs. Vos visages n’ont pas trop vieilli, rassurez-vous. Mais qu’avez-vous fait de votre âme quand vous avancez depuis deux ans par mensonges successifs ? Quand vous banalisez le contrôle de tous par tous, partout ? « C’est dans le vide de la pensée que s’inscrit le mal », écrivait Hannah Arendt. »

Source : sott

L’article VIDEO – François Ruffin : Pass Vaccinal, la Banalité du Mal ! est apparu en premier sur PLANETES360.

Macron ft. Zemmour – Faites vous vacciner (REMIX)

M : faites vous vacciner.
Z : vous m’emmer❌ez.
Moi : y’a un truc à faire
Bientôt dispo partout.

L’article Macron ft. Zemmour – Faites vous vacciner (REMIX) est apparu en premier sur PLANETES360.

Les censeurs publics et privés «démocratiques» s’attaquent aux médias étrangers

Dans ses vœux annuels à la presse, Emmanuel Macron a exprimé son opinion sur certains médias: «Nous laissons des acteurs de propagande financés par des régimes autoritaires étrangers –qui ne répondent en rien à un régime de responsabilité ou d’éthique journalistique– informer et participer au débat en tant que journalistes», a-t-il dénoncé. Une posture reprise aujourd’hui par la plupart des pays occidentaux. Analyse du chercheur François-Bernard Huyghe pour Le Désordre mondial.

L’article Les censeurs publics et privés «démocratiques» s’attaquent aux médias étrangers est apparu en premier sur PLANETES360.

Les nouveaux chiens de garde et la tyrannie sanitaire

Par Nicolas Bonnal – Janvier 2021 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Nicolas Bonnal

Le France est depuis toujours un pays conditionné. On le voit bien en relisant sans les œillères scolaires Molière ou La Bruyère. Le bourgeois, le dévot, le malade imaginaire, la femme savante, le sot savant, l’escroc médecin, le pédant-expert, l’hypocrite, la précieuse, sont des mines pour qui sait voir ; et la crise du Covid marquée par la dictature et la tartuferie sanitaire, revêt un caractère très français. Taine ou Tocqueville avaient tout dit. Centralisation, pouvoir royal, révolution, empire, radical-socialisme ont pavé la voie de la soumission jacobine de la masse (voyez mes textes sur le sujet) et l’esprit libre souvent ne comprend pas sa solitude.

 

La presse et la télé sont vilipendées aujourd’hui pour leur rôle. Mais elles sont toujours comme ça. Rappelons donc la belle étude de Serge Halimi.

La presse française, qui appartient à quelques oligarques (dont Bernard LVMH, qui pèse aujourd’hui MILLE milliards…de francs) et est subventionnée à hauteur de 500 millions d’euros tant elle dégoûte les Français, aura été crasse et ignoble depuis le début de cette histoire : affolement, confinements, masques, vaccins, meurtres de masse, passes sanitaires, chantage et menaces, elle nous aura tout imposé.
Malheureusement il n’y a rien de nouveau sous le sommeil : depuis les années Mitterrand et le passage du col Mao au Rotary (Hocquenghem) nous sommes dans un présent permanent d’omerta (Sophie Coignard), d’abjection et de désinformation sous contrôle de la mafia d’État (Vincent Jauvert). Ils sont là pour enrichir les riches et pour empoisonner les Français.

C’est que les gens dont nous parlons sont des chiens de garde. Et quels dobermans ! Et quels roquets ! Revenons-en alors au maître-livre de Serge Halimi, trublion du Monde diplomatique, qui rappelait dans son documenté pamphlet que le journaliste est avant tout un enthousiaste :

La censure est cependant plus efficace quand elle n’a pas besoin de se dire, quand les intérêts du patron miraculeusement coïncident avec ceux de « l’information ». Le journaliste est alors prodigieusement libre. Et il est heureux. On lui octroie en prime le droit de se croire puissant. Fêtard sur la brèche d’un mur de Berlin qui s’ouvre à la liberté et au marché, petit soldat ébloui par l’armada de l’OTAN héliportant au Kosovo la guerre « chirurgicale » et les croisés de l’Occident, avocat quotidien de l’Europe libérale au moment du référendum constitutionnel : reporters et commentateurs eurent alors carte blanche pour exprimer leur enthousiasme. Le monde avait basculé dans la « société de l’information », avec ses hiérarchies « en réseau », ses blogs et ses nouveaux seigneurs.

La presse fut chargée d’encenser Davos :

Le capitalisme a ses charités, ses philanthropes dont la mission est d’enjoliver un système peu amène envers ceux qu’il ne comble pas de ses bienfaits. La presse trône au premier plan de ces campagnes de blanchiment. Ainsi, Davos, autrefois conclave des « global leaders » soucieux de « créer de la valeur » pour leurs actionnaires, serait presque devenu un lieu de virée pour patrons copains et citoyens.

Halimi tacle au passage l’effarant Joffrin :

N’accablons pas Laurent Joffrin. Lui qui, pendant les années Reagan, célébra les États- Unis et le libéralisme (l’émission « Vive la crise ! » fut en partie son œuvre) n’a fait que traduire à sa modeste échelle ce que, sous la double pression de la concentration capitaliste et d’une concurrence commerciale favorisant le conformisme et la bêtise, le journalisme est devenu presque partout : creux et révérencieux.

La géographie ça sert d’abord à faire la guerre, disait Yves Lacoste. La presse encore plus, surtout dans une puissance belligène et coloniale :

Pendant les guerres, la presse se soucie moins de consensus, de pédagogie, de complexité, et davantage de réchauffer l’ardeur des combattants. Presque tout a été dit sur l’effondrement de l’esprit critique lors de la guerre du Golfe où, mis à part L’Humanité et La Croix (par intermittence), chacun des directeurs de quotidien se plaça au service de nos soldats. Quasiment unanimes, les hebdos, radios et télévisions firent chorus, se transformant en classe de recyclage pour officier au rancart vaincu en Algérie trente ans plus tôt et soucieux de prendre, dans les médias, sa revanche sur les Arabes.

Halimi souligne cette haine pathologique du peuple. On la sentit venir en 1992 au moment de Maastricht. Juste là confinée au nationaliste pauvre (raciste, fasciste, nazi, antisémite, etc.), cette haine se communiqua à tout le peuple de gauche, du centre ou d’ailleurs :

En 1992, la campagne du référendum sur le traité de Maastricht répéta les « dérives » observées pendant la guerre du Golfe. Là encore, beaucoup de choses se conjuguèrent : la volonté d’encourager l’élite éclairée qui construit l’avenir (« l’Europe») alors que le peuple ne sait qu’exhaler ses nostalgies, sa « xénophobie » et ses « peurs » ; la préférence instinctive pour les options du centre, surtout lorsqu’elles s’opposent aux extrêmes « populiste » et « nationaliste » ; enfin la place accordée aux avis des experts et des intellectuels, eux aussi particulièrement sensibles aux ressorts précédents. Intelligence contre irrationalité, ouverture contre repli, avenir contre passé, ordre contre meute : tous ces fragments d’un discours méprisant de caste et de classe resurgirent au moment du référendum de mai 2005 sur le traité constitutionnel européen.

Et comme on continue de chercher la petite bête immonde ici et ailleurs, Halimi rappelle :

Il a fallu attendre la fin du second septennat de François Mitterrand pour découvrir que l’ancien président de la République avait, sciemment et longtemps après la guerre, continué à fréquenter un haut dignitaire de Vichy impliqué dans les basses œuvres de ce régime, qu’il avait envoyé à la guillotine des militants de l’indépendance algérienne…Tant d’enquêteurs et tant de journaux se prétendant concurrents pour arriver à ce résultat-là !

Et puisque je citais Molière, je rappellerai sa prodigieuse pièce méconnue : « tu l’as voulu, Georges Dandin, tu l’as voulu ! ». Car le Français de souche adore remettre ça. Il élira sauf accident (mais lequel ?) l’énarque Pécresse après l’énarque Macron et l’énarque Hollande (voyez aussi les énarques Philippot ou Asselineau…), le tout sans se poser de questions. L’important c’est de s’en foutre. Ça il sait faire.

Nicolas Bonnal sur Amazon.fr

Ridley Scott et le cinéma rétrofuturiste Les mystères de Stanley Kubrick Louis-Ferdinand Céline : La colère et les mots Guénon, Bernanos et les gilets jaunes

Sources

L’article Les nouveaux chiens de garde et la tyrannie sanitaire est apparu en premier sur PLANETES360.

Viol d’une Française de 14 ans lors d’une croisière en 2008 : Deux Égyptiens vont-ils échapper à la justice ?

RÉCIT – L’avocat de la victime a plaidé jeudi pour infirmer le non-lieu rendu par la justice française fin 2019 en raison du manque de coopération des autorités égyptiennes. La chambre de l’instruction rendra sa décision le 1er février.

C’est une affaire judiciaire ubuesque. La justice française reconnaît le viol d’une adolescente de 14 ans, lors d’une croisière en Égypte en 2008, mais a pourtant rendu un non-lieu le 31 décembre 2019. En cause, le manque de coopération des autorités égyptiennes, qui refusent de communiquer les procès-verbaux d’audition des deux mis en cause.

La victime a fait appel de cette décision. Jeudi 13 janvier, son avocat, Me Gilles-Jean Portejoie, a plaidé devant la chambre de d’instruction de la cour d’appel de Riom (Puy-de-Dôme) pour infirmer ce non-lieu. Une décision sera rendue le 1er février. «Il y a une certitude dans cette affaire, et la juge le dit dans son ordonnance de non-lieu, c’est que cette jeune femme a été violée dans des conditions sordides. C’est insupportable que notre institution judiciaire s’incline devant la désinvolture et la mauvaise foi des autorités égyptiennes», réagit auprès du Figaro Me Gilles-Jean Portejoie.

(…) Le Figaro

L’article Viol d’une Française de 14 ans lors d’une croisière en 2008 : Deux Égyptiens vont-ils échapper à la justice ? est apparu en premier sur PLANETES360.

Éruption aux îles Tonga : onde de choc dans la région Pacifique

L’alerte tsunami est levée alors que des vagues provoquées par l’explosion et des variations anormales du niveau de la mer ont été observées jusqu’à 10 000 kilomètres.

L’article Éruption aux îles Tonga : onde de choc dans la région Pacifique est apparu en premier sur PLANETES360.

À partir d’avant-hierPLANETES360

VIDEO – Macron Liquidera-t-il la France ?

Par : Thomas

Proposé par Confucius

Source Chaîne officielle TVLibertés

Emmanuel Macron est-il le fruit d’une société malade ou la cause du pourrissement social ? Qui est-il ?

Tuera-t-il la France comme il le souhaite ou en sera-t-il empêché ?

Si non, comment la société française trouvera-t-elle la force de résister à la liquéfaction ?

Jeune analyste politique, Erwan Barillot publie son premier ouvrage Le président liquide – Une genèse du « macronisme », préfacé par Olivier Rey, aux éditions Perspectives Libres.

Source : lesmoutonsenrages

L’article VIDEO – Macron Liquidera-t-il la France ? est apparu en premier sur PLANETES360.

Christian Perronne balance ! VACCINS augmentation des morts partout dans le monde !

Pr Christian Perronne auditionné au Parlement luxembourgeois. Vaccins :
– 36000 morts en Europe
– 25000 aux 🇺🇸
– augmentation des morts par cancers après 💉
– Plus d'enfants morts du 💉que du covid : infarctus, embolies …"pic.twitter.com/8KisYnn2rv

— Yuki💮À jour de tous les vaccins obligatoires (@YukiNek56432140) January 15, 2022

L’article Christian Perronne balance ! VACCINS augmentation des morts partout dans le monde ! est apparu en premier sur PLANETES360.

Le Pass Vaccinal est un prétexte pour que nos Gouvernements puissent mettre en place un Véritable Système de Contrôle Numérique Total… Cela concernera tout autant votre Santé que vos Finances ! Une sorte de Camp de Concentration numérique ! BALAN

Par : Thomas

Catherine Austin Fitts (CAF), éditrice du rapport Solari et ancienne secrétaire adjointe au logement (Bush 41 Admin.), affirme que les banquiers centraux ne veulent rien de moins qu’un « système de contrôle numérique complet ». Voici ce que CAF explique : « Nous avons ce que nous construisons depuis 20 ou 30 ans, et cela devient beaucoup plus évident, mais c’est caché la plupart du temps. Ils veulent essentiellement des systèmes de contrôle numérique via le système financier, via le système de santé et les systèmes gouvernementaux pour mettre en œuvre un contrôle draconien. Ce contrôle est effectué à une personne à la fois. Vous avez des systèmes de surveillance extraordinaires qui ont été construits régulièrement pendant des décennies et qui suivent et contrôlent essentiellement tout le monde. . .C’est pourquoi les « Pass Vaccinaux » et les « monnaies numériques des banques centrales » (CBDC) sont si dangereux. Il est important de comprendre ce qu’ils essaient de faire. Ils essaient de créer un contrôle complet des transactions. S’ils ne veulent pas que vous alliez à cinq miles de chez vous, votre voiture électrique ne fonctionnera pas à plus de cinq miles de chez vous. . .S’ils ne veulent pas que vous achetiez de la pizza, votre carte de crédit ne vous permettra pas d’acheter de la pizza. Ils parlent d’installer des systèmes de contrôle numérique extraordinaires et de transformer littéralement votre voiture et votre maison en un camp de concentration numérique.

Comment lutter contre cette tyrannie numérique ? Voici ce que CAF explique : « Vous ripostez en disant non. Ne vous conformez pas. Ce que nous voyons partout dans le monde, c’est que là où les gens refusent de se conformer, ça ne marche pas. Les obligations vaccinales ne fonctionnent pas et les passeports ne fonctionnent pas dès que les gens disent les refusent. Vous n’allez tout simplement pas me contrôler. Vous n’allez pas me dire où je peux et où je ne peux pas aller. Je n’accepte pas ce traitement social. Il est grand temps de massivement refuser de nous conformer.
Une bonne façon de ne pas se conformer est d’utiliser de l’argent liquide à l’ancienne pour chaque transaction possible. Voici ce que CAF dit : « Vous devez conserver votre argent car une fois que le système devient entièrement numérique, c’est à ce moment-là qu’ils vont vous convertir aux camps de concentration numériques. Si le système reste en espèces et que de plus en plus de personnes utilisent des espèces, le système parfait est en partie en espèces et en partie numérique, car les espèces ne peuvent pas être contrôlées. . .Ce que nous recherchons, c’est la décentralisation, et la décentralisation vient avec de l’argent et elle vient avec de la monnaie.

En ce qui concerne la « pandémie » CV19, voici ce que CAF déclare : « Je ne pense pas que le dépeuplement soit leur seul objectif, et c’est certainement ce qui s’est passé. La preuve que cela se produit est lorsque les données ont commencé à surgir sur la gravité des décès et des blessures – ils ne l’ont pas arrêté ni changé. Ils ont continué à redoubler d’efforts pour mettre en place des obligations vaccinales alors qu’ils savaient que les effets indésirables et les décès étaient très, très importants.

CAF dit qu’il existe de nombreuses façons de riposter, et elle parle de ces stratégies dans l’interview qui dure près de 48 minutes.

Source: usawatchdog.com

Source : businessbourse

L’article Le Pass Vaccinal est un prétexte pour que nos Gouvernements puissent mettre en place un Véritable Système de Contrôle Numérique Total… Cela concernera tout autant votre Santé que vos Finances ! Une sorte de Camp de Concentration numérique ! BALANCE Catherine Austin Fitts est apparu en premier sur PLANETES360.

« Nous avons échoué » : Un Grand Titre Danois Présente ses Excuses et Charge les Autorités

Par : Thomas

Le 7 janvier dernier, l’un des plus grands journaux danois a présenté des excuses à son lectorat, avouant avoir été « absorbés de façon presque hypnotique » par les discours des autorités pendant près de deux ans, et n’avoir pas fait preuve d’assez de vigilance.

danemark

© AFP
Le directeur du Statens Serumsinstitut Henrik Ullum, le ministre de la santé Magnus Heunicke, le Premier ministre danois Mette Frederiksen et le directeur du Conseil national de la santé Soren Brostrom, lors d’une conférence de presse le 17 décembre 2021.

À la bonne heure

Une repentance qui contraste avec les récentes mesures prises par le royaume. Sous la vague de contaminations d’Omicron, depuis la mi-décembre 2021, le pays a mis en place couvre-feu, passe sanitaire, tests obligatoires malgré la vaccination, fermeture des théâtres, cinémas, salles de concert… Des mesures qui avaient pourtant disparu en septembre 2021, au moment où le Danemark atteignait 73 % de vaccination.

Trois semaines plus tard, dans son article, le journal assure que « les experts nous expliquent la situation par des mouvements de pendules, nous mettant sans cesse en garde contre le monstre corona qui sommeille sous nos lits. » Un renouveau exaspérant des mesures sanitaires, qui ne semblent toutefois pas parties pour durer. Au début du mois, Tyra Grove Krause, responsable de la santé au Danemark, se montrait optimiste quant à l’évolution de l’épidémie, bien qu’elle n’ait pas encore mentionné de changements au niveau des mesures.

Lire aussi :Eric Caumes, David Pujadas, TPMP… Le vent médiatique est-il en train de tourner ?


Le Ekstra Bladet titre « Nous avons échoué »

Il s’agit de l’un des plus grands groupes de presse du pays, un quotidien généraliste en format tabloïd qui date de 1904. « Nous, la presse, avons fait le bilan sur notre travail, et nous avons échoué », écrivent-ils.

À quoi cette soudaine prise de conscience est-elle due ? Aux chiffres des hospitalisations et des décès, et à l’interprétation que l’on peut en faire : « Quelle est la différence entre « avec Covid », et « du Covid » ? Nous ne nous sommes pas posé la question au bon moment. Cela fait une grande différence. » C’est une hypothèse émise depuis longtemps par lesdits complotistes, selon laquelle les chiffres seraient largement gonflés par l’étiquetage abusif des cas « Covid », qui souvent, souffrent de comorbidités. Alors, « avec Covid » ou « du Covid » ?

« Les chiffres officiels d’admission se sont avérés être 27 % plus élevés que le chiffre réel du nombre de personnes hospitalisées simplement parce qu’elles sont atteintes du Covid-19. Nous ne le savons que maintenant », avouent-ils dans l’article.

Un échec partagé avec les autorités sanitaires

Autre exemple mis en avant par le journal : celui des vaccins. « Les vaccins sont constamment désignés comme notre « super arme ». Et nos hôpitaux sont appelés « super hôpitaux ». Néanmoins, ces « super-hôpitaux » sont apparemment soumis à une pression maximale, même si la quasi-totalité de la population est armée d’une « super-arme ». Même les enfants sont vaccinés, dans une très large mesure, ce qui n’a pas été fait dans nos pays voisins », explique humblement le Ekstra Bladet pour souligner le manque d’efficacité des vaccins, notamment pour faire face à Omicron, qui contamine les vaccinés comme les non-vaccinés. Un constat qui fait écho à ce que l’on peut entendre en France.

Aussi le journal tient-il à partager son échec avec les autorités : « Dans l’ensemble, les messages adressés par les autorités et les responsables politiques au public dans cette crise historique laissent beaucoup à désirer. Ils mentent, comme ils l’ont toujours fait lorsque la population perd confiance en eux. »

Le quatrième pouvoir

En juin 2021, c’était le rédacteur en chef du journal allemand Bild, qui ouvrait la marche en présentant ses excuses à la population dans une vidéo rendue publique : « Je veux exprimer ici ce que ni notre gouvernement, ni notre chancelière n’osent vous dire : nous vous demandons pardon pour avoir fait de vous, pendant un an et demi, des victimes de violences, de négligences, d’isolement et de solitude. […] Pardon pour cette politique et cette couverture médiatique qui, comme un poison, vous a inculqué le sentiment que vous étiez un danger mortel pour la société. […] Quand un État vole ses droits à un enfant, il doit prouver que, par là, il le protège contre un danger concret imminent. Cette preuve n’a jamais été apportée. Elle a été remplacée par de la propagande présentant l’enfant comme un vecteur de la pandémie. Ceux qui voulaient détruire cette propagande n’ont jamais été invités à la table des experts. »

Si l’année 2021 n’a pas connu beaucoup d’autres aveux de ce genre, l’article du journal danois s’inscrit quant à lui dans un bouleversement général de l’opinion, que l’on observe un peu partout depuis l’arrivée du variant Omicron. Servira-t-il d’exemple à d’autres grands médias ?

Source : sott

L’article « Nous avons échoué » : Un Grand Titre Danois Présente ses Excuses et Charge les Autorités est apparu en premier sur PLANETES360.

A NE PAS RATER ! Christian Perronne est l’invité des Incorrectibles

Christian Perronne est l’invité d’Éric Morillot dans Les Incorrectibles.

Retrouvez « Les Incorrectibles » tous les dimanches de 18h à 19h !

L’article A NE PAS RATER ! Christian Perronne est l’invité des Incorrectibles est apparu en premier sur PLANETES360.

La Secrétaire d’État à l’Enseignement, Nathalie Elimas, Accusée de Harcèlement sur ses Collaborateurs…

Par : Thomas

Nathalie Elimas, secrétaire d’Etat à l’enseignement prioritaire, est accusée de harcèlement sur ses collaborateurs. Une enquête administrative a été ouverte.

Nathalie Elimas est chargée de la lutte contre le harcèlement scolaire auprès de #BlanquerMent

Elle est accusée de harcèlement dans son propre cabinet ministériel

➡Avec les LREM, on découvre l'existence des ministres quand ils sont mis en accusation🤣https://t.co/KwIHVhdvtp

🔴 Encore fallait-il que je le susse 🔴 (@AmarilloLeones) January 16, 2022

Source : businessbourse

L’article La Secrétaire d’État à l’Enseignement, Nathalie Elimas, Accusée de Harcèlement sur ses Collaborateurs… est apparu en premier sur PLANETES360.

Professeur Luc Montagnier  : « La protéine virale qui a été utilisée pour l’ARN messager dans le vaccin est toxique. C’est un poison. »

Professeur Luc Montagnier  : « La protéine virale qui a été utilisée pour l’ARN messager dans le vaccin est toxique. C’est un poison. »

Professeur Luc Montagnier qui n'es pas censuré en italie : « La protéine virale qui a été utilisée pour l'ARN messager dans le vaccin est toxique. C'est un poison. »#PassVaccinalDeLaHonte #manifs15janvier pic.twitter.com/WesBOOJbNG

— A SAMEDI (@1001101OCDC) January 15, 2022

 

L’article Professeur Luc Montagnier  : « La protéine virale qui a été utilisée pour l’ARN messager dans le vaccin est toxique. C’est un poison. » est apparu en premier sur PLANETES360.

Pr Henri Joyeux: « Un dosage d’anticorps devrait être systématique avant la vaccination. Il permet de dire qui en a besoin ou non. »

Pr Henri Joyeux: « Un dosage d’anticorps devrait être systématique avant la vaccination. Il permet de dire qui en a besoin ou non. »

Un dosage d'#anticorps anti-coronavirus devrait être systématique avant la #vaccination. Il permet de dire qui en a besoin ou non.

— Pr. Henri Joyeux (@PrJoyeux) January 16, 2022

BusinessBourse

L’article Pr Henri Joyeux: « Un dosage d’anticorps devrait être systématique avant la vaccination. Il permet de dire qui en a besoin ou non. » est apparu en premier sur PLANETES360.

Les Français de Moins en Moins Favorables au Pass Vaccinal, Selon un Sondage

Par : Thomas
En deux semaines, l’enthousiasme des Français vis-à-vis du projet des autorités de remplacer le pass sanitaire par un pass vaccinal a diminué.
Selon un sondage de l’Ifop pour le JDD, ils ne sont que 58% à le soutenir, soit 5 points de moins par rapport à début janvier.
(…) Ainsi, selon ces chiffres, 58% des personnes interrogées sont pour le pass vaccinal, ce qui représente 5 points de moins que ce qu’avait montré le sondage réalisé par le même institut pour LCI et Le Figaro début janvier (63%).
Ceci contre 42% se disant opposés à la mesure (soit +5 points par rapport au même sondage susmentionné).
Source : tvlibertes

L’article Les Français de Moins en Moins Favorables au Pass Vaccinal, Selon un Sondage est apparu en premier sur PLANETES360.

Des données sur « l’épidémie de Covid » par le réseau Sentinelle

Par le Collectif ReinfoCovid − Le 15 janvier 2022

Rappel sur le réseau Sentinelle

Ce sont 1400 généralistes et pédiatres, ainsi que des épidémiologistes de l’INSERM et de Sorbonne Université, dont les travaux de surveillance de la grippe et des infections respiratoires aiguës sont exploités par l’Institut Pasteur et l’European CDC depuis plus de 25 ans.

C’est le seul réseau qui observe en vie réelle les vraies COVID-19 (les malades
symptomatiques d’infections respiratoires aigües (IRA) à SARS-CoV-2 et non pas les PCR de nos concitoyens non malades.)

Où en est l’épidémie de COVID-19 ?

 

De toute l’année 2021, l’incidence réelle de la COVID-19 n’a jamais dépassé 35 cas pour 100 000 habitants par semaine 1.

En semaine 52, 47% des sujets éligibles à la vaccination n’étaient pas vaccinés, soit 53% de vaccinés 1.

Au même moment, les données SI-DEP fondées sur les PCR ont été systématiquement 10 fois supérieures (oscillant toute l’année entre 50 et 500/100 000 hab, jusqu’à 833/100 000 hab en semaine 51) : il s’agissait donc là de personnes testées positives mais majoritairement non malades d’IRA COVID-19.

Pour mémoire, le seuil épidémique de la grippe (une IRA particulière) a toujours été fixé autour de 170 / 100 000 habitants.

En semaine 52, seuls 3% de ces 43 831 nouveaux cas ayant consulté un généraliste ont été hospitalisés, et le taux d’hospitalisation n’a jamais dépassé les 5,4% en 2021 (pic entre s26 et s28) 1.

Que montre le bilan annuel de 2020 ?

L’activité hospitalière de février / mars 2020, appelée à tort « première vague », était une épidémie de grippe aux caractéristiques strictement similaires à celles des autres années (bilan annuel 2019 pour l’épidémie 2019-2020) 4.

Le surcroît d’activité dû à la COVID-19 à cette époque n’est pas connu.

Quant à l’épidémie 2020-2021, la surveillance s’est prolongée jusqu’en semaine 24 de 2021.

Sur toute cette période, l’incidence réelle (clinique) des COVID-19 n’a dépassé les 35 cas / 100 000 habitants qu’une fois avec un pic autour de 80 / 100 000 habitants en octobre 2020 (la première série de données avec un pic avant 2020-s15 [semaine 15, NdT] est uniquement « virologique » sans rapprochement clinique).

Sur 15 mois au moment du bilan de juillet 2020, l’estimation totale des cas de COVID-19 a été de 656 636 cas. Par comparaison, la grippe saisonnière (syndromes grippaux) fait tous les ans plus de 3 millions de cas dont la moitié sont de vraies grippes (virus influenza).

Avec 96,6% des cas ayant plus de 15 ans, la COVID-19, infection respiratoire aiguë, n’est donc pas une maladie pédiatrique.

Par comparaison, les IRA hors COVID-19 font 18,4% de cas en-dessous de 15 ans.

Enfin, 5,3% ont fait l’objet de demande d’hospitalisation par les généralistes, âge minimum 15 ans et médiane à 69 ans. C’est 10 fois plus que les demandes d’hospitalisation pour grippe saisonnière, ce qui se comprend bien étant donné l’âge élevé des patients atteints de forme grave de COVID-19.

En tout, c’est moins de 35 000 hospitalisations en 2020.

A RETENIR

  • La « première vague » de février-mars 2020 correspond au pic épidémique de grippe.
  • Parmi les « vagues » de COVID-19 suivantes, seule celle d’octobre 2020 a avoisiné le seuil épidémique de la grippe et mérite le nom de « pic épidémique COVID-19 pour la saison 2020-2021 ». À ce jour, nous sommes proches du pic épidémique de COVID-19 pour la saison 2021-2022.
  • Le reste du temps, la circulation de SARS-CoV-2 a constitué une situation endémique bénigne similaire à celle du rhinovirus ou d’autres virus respiratoires.
  • 1 an et demi de Covid19 (656 636 cas) ont fait moins de cas que la grippe saisonnière 2018-2019 en seulement 6 mois (1 618 166 cas de syndromes grippaux soit 828 501 grippes à influenza virus).
  • L’excellente méthodologie du réseau historique Sentinelles est passée sous silence depuis 1 an ½ (au mieux bénéficie-t-elle d’un lien de renvoi internet sur le résumé hebdomadaire de Santé Publique France).
  • Ces données confirment celles du rapport de l’ATIH sur l’importance exagérée accordée à l’épidémie de Covid-19 en France en 2020 et 2021. 5.

Notes

L’article Des données sur « l’épidémie de Covid » par le réseau Sentinelle est apparu en premier sur PLANETES360.

FLASH INFO ! VIDEO – Prise d’Otages dans une Synagogue du Texas : Le Suspect Abattu !

Par : Thomas

Quatre otages retenus dans une synagogue du Texas aux Etats-Unis ont été libérés sains et saufs dans la nuit du 15 au 16 janvier.

Leur ravisseur, qui demandait la libération d’une Pakistanaise condamnée pour terrorisme, est mort pendant l’assaut donné par la police.

L’article FLASH INFO ! VIDEO – Prise d’Otages dans une Synagogue du Texas : Le Suspect Abattu ! est apparu en premier sur PLANETES360.

Le Mali annule ses accords militaires avec la France

Le 10 janvier 2022, la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) a décidé de fermer ses frontières avec le Mali et de geler ses avoirs à la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) pour sanctionner le gouvernement de transition qui a annoncé ne pas vouloir organiser d’élection durant les quatre prochaines années.

 

Le Mali a réagi en fermant ses frontières à tous ceux qui soutiennent les sanctions de la CEDEAO, à l’exception de la Guinée.

La France ayant soutenu les sanctions de la CEDEAO, le Mali a annulé les accords militaires relatifs à la force Barkhane.

Le 11 janvier 2022, le Mali a donc dénoncé un vol militaire français venant de Côte d’Ivoire sans autorisation [1]. Le général de division Laurent Michon, commandant de la force Barkhane, qui n’avait pas été prévenu des conséquences politiques des actes de son propre gouvernement, a fait part de son incompréhension [2].

La force Barkhane avait été déployée pour lutter contre le jihadisme. Pourtant, malgré de hauts faits d’armes français, le jihadisme n’a pas cessé de se renforcer. Ce bilan catastrophique par rapport aux objectifs annoncés correspond à la stratégie des États-Unis qui ont décidé de doubler leur subventionnement de l’opération française.

Le 8 octobre dernier, le Premier ministre malien, Choguel Kokalla Maïga, avait accusé la France de former les terroristes, que ses armées combattent, dans l’enclave de Kidal qu’elle a interdit aux militaires maliens [3]. Le gouvernement de transition entend s’appuyer désormais sur le groupe Wagner, une société militaire privée russe.

Notes

[1] « Le Mali dénonce une violation de son espace aérien par la France », Réseau Voltaire, 14 janvier 2022.

[2] « Lettre de la force Barkhane au chef d’état-major malien », par Général Laurent Michon, Réseau Voltaire, 12 janvier 2022.

[3] « Le Mali accuse la France de former les terroristes qu’elle combat », Réseau Voltaire, 19 octobre 2021.

Source : voltairenet.org

L’article Le Mali annule ses accords militaires avec la France est apparu en premier sur PLANETES360.

Si Eric Zemmour n’obtient pas ses 500 parrainages, “ce ne serait pas grave pour la démocratie”, estime Sandrine Rousseau

🗣 Parrainages ➡ Sandrine Rousseau : “Que les idées les plus extrêmes, les plus fascistes ne soient pas à la présidentielle, non, ce ne serait pas un problème pour la démocratie.”

Suivez le live 👉 https://t.co/cEwi3c61QM pic.twitter.com/X87ZvNAqIQ

— franceinfo (@franceinfo) January 16, 2022

Non, ce ne serait pas grave pour la démocratie” si Eric Zemmour n’obtenait pas ses 500 parrainages pour se présenter à la présidentielle, a estimé Sandrine Rousseau, présidente du conseil politique de la campagne de Yannick Jadot, dimanche 16 janvier sur franceinfo, pointant notamment les idées “extrêmes” et “fascistes” du candidat du mouvement “Reconquête !”.

La finaliste de la primaire écologiste a décrit le polémiste comme “un candidat condamné pour des propos incitant au racisme, et que plusieurs femmes qualifient d’agresseur sexuel”.

Je ne crois pas une seconde qu’il n’aura pas ses 500 parrainages“, a toutefois expliqué Sandrine Rousseau. “Je pense que Les Républicains vont lui donner, et c’est un problème. On se retrouve dans la même situation qu’aux États-Unis avec Trump, où le parti des républicains a soutenu l’arrivée de l’extrême droite au pouvoir. En France, l’extrême droite non seulement progresse, mais est aidée et soutenue par d’autres forces politiques.” […]

Union de la gauche ➡ Sandrine Rousseau, soutien de Yannick Jadot : “On doit aller sur le terrain des valeurs. Là il nous faut porter des valeurs. On a un autre récit à gauche qu’une identité française étriquée.”

Suivez le live 👉 https://t.co/cEwi3c61QM pic.twitter.com/lqeMzIFal3

— franceinfo (@franceinfo) January 16, 2022

franceinfo

L’article Si Eric Zemmour n’obtient pas ses 500 parrainages, “ce ne serait pas grave pour la démocratie”, estime Sandrine Rousseau est apparu en premier sur PLANETES360.

« Blanquer démission ! » : enseignants et parents d’élèves exaspérés par le gouvernement

À peine mis en place, le protocole sanitaire a déjà été modifié deux fois depuis la rentrée scolaire. Une gageure pour les enseignants, les chefs d’établissement et les parents d’élèves qui dénoncent une usine à gaz. En effet, plus de 10.000 classes ont été fermées début janvier et les pharmacies sont dépassées par la multiplication de tests engendrée par le schéma de dépistage en vigueur. Nicolas Glière, porte-parole du collectif de professeurs «Les stylos rouges», tacle la cacophonie créée par le gouvernement.

L’article « Blanquer démission ! » : enseignants et parents d’élèves exaspérés par le gouvernement est apparu en premier sur PLANETES360.

ALERTE INFO VACCIN ! VIDEO À VOIR EN URGENCE ! Selon les Textes Fournis par les Laboratoires aux Agences Régulatrice de l’EMA, on Retrouve la Protéine SPIKE Partout dans les Organes, dans le Cerveau, dans le Foie, les Ovaires, les Testicules..

Par : Thomas

Selon les textes fournis par les laboratoires aux agences régulatrice l’EMA, ils disent que la protéine Spike qui est produite à partir du vaccin par le corps lui-même, elle doit plus ou moins rester à l’endroit de l’injection du vaccin, mais en fait on la retrouve partout dans les organes, dans le cerveau, dans le foie, les ovaires, les testicules..

Selon le texte fournis par les laboratoires aux agences régulatrice l'EMA,ils disent que la protéine qui est produite à partir du vaccin par le corps lui-même,elle doit plus ou moins rester à l'endroit de l'injection du vaccin,mais en fait on la retrouve partout dans les organes pic.twitter.com/OuMz09fZas

— BAN 🎖🎖🎖 (@BAN05063867) January 16, 2022

Source : businessbourse

L’article ALERTE INFO VACCIN ! VIDEO À VOIR EN URGENCE ! Selon les Textes Fournis par les Laboratoires aux Agences Régulatrice de l’EMA, on Retrouve la Protéine SPIKE Partout dans les Organes, dans le Cerveau, dans le Foie, les Ovaires, les Testicules.. est apparu en premier sur PLANETES360.

La BRI Met en Garde Contre l’EXPLOSION des Entreprises ZOMBIES qui Détruisent l’Économie !

Par : Thomas

Les derniers chiffres viennent de tomber, en 2021, il y a eu 27.285 défaillances d’entreprises, c’est-à-dire 12,7% de moins qu’en 2020 et 46,6% de moins qu’en 2019.

Alors qu’en 2019 tout allait plutôt bien, on avait quasiment deux fois plus d’entreprises en difficulté et les années précédentes on avait même une moyenne de 50.000 défaillances par an. 2020 et 2021 semblent donc avoir été de superbes années où l’économie allait pour le mieux !

À cela s’ajoute le fait que la Banque de France ne voit aucun signe d’une vague de faillites à venir même si leur nombre devrait augmenter cette année avec la normalisation de la situation économique.

Forcément, face à un tel constat, on ne pourrait que se réjouir, sauf qu’en réalité, il s’agit d’un problème très sérieux pour l’économie mondiale puisque les entreprises zombies existent et sont devenues une des principales préoccupation pour des organisations aussi importantes que le FMI, l’OCDE ou la BRI.

D’autant plus que cela va à l’encontre d’une économie “saine” en plus de provoquer ce que l’on appelle une zombification de l’économie par l’émergence d’entreprises zombies.
En quoi cela consiste-t-il ? Quelles causes et conséquences attendre dans les années à venir ?

C’est précisément ce que nous allons voir dans cette vidéo aujourd’hui !

 

L’article La BRI Met en Garde Contre l’EXPLOSION des Entreprises ZOMBIES qui Détruisent l’Économie ! est apparu en premier sur PLANETES360.

FLASH INFO ! Covidisme : 23.000€ par Mois pour un Médecin Vaccinateur !

Par : Thomas

Revue de presse :
Covidi$m€ : 23.000€ par mois pour un médecin vaccinateur ! https://t.co/AvlPs1ykTc

— CourrierDesStratèges (@CStrateges) January 15, 2022

Source : businessbourse

L’article FLASH INFO ! Covidisme : 23.000€ par Mois pour un Médecin Vaccinateur ! est apparu en premier sur PLANETES360.

VIDEO – De Nouvelles Interdictions Pouvant Durer « Pendant des Années » en Australie Vont Rendre la Vie Impossible aux Non-Vaccinés !

Par : Thomas

BI – En Australie, un État de l’ouest du pays a franchi un nouveau cap dans la chasse aux non vaccinés. À partir du 31 janvier, ces derniers seront privés d’accès à de très nombreux lieux publics, leur rendant la vie impossible. Plus inquiétant encore, le Premier ministre de l’État a fait savoir que ces restrictions pourraient être maintenues « pendant des années ».

Australie : une politique sanitaire devenue folle ?

Les mesures prises par les autorités australiennes afin de lutter contre le Covid-19 s’apparentent de plus en plus à une fuite en avant irrationnelle.

Cette spirale des persécutions à l’encontre des Australiens non vaccinés avait déjà donné lieu à des déclarations très radicales de la part de certains responsables politiques dès la fin de l’été dernier, notamment dans l’État du Victoria ou le premier ministre Daniel Andrew (Parti travailliste) souhaitait alors l’instauration d’une « économie des vaccinés » deux doses (désormais obsolètes par ailleurs).

(…) Lire la suite sur Breizh Info

Source : tvlibertes

L’article VIDEO – De Nouvelles Interdictions Pouvant Durer « Pendant des Années » en Australie Vont Rendre la Vie Impossible aux Non-Vaccinés ! est apparu en premier sur PLANETES360.

Le Vecteur Turc de la Tentative de Coup d’État au Kazakhstan

Par : Thomas

par Iouri Vesselov.

Une analyse préliminaire des véritables raisons d’émeutes sanglantes sur une grande partie du territoire du Kazakhstan indique qu’elles étaient dans l’intérêt de politiques et de hauts représentants des milieux d’affaires locaux de l’ancienne génération du pouvoir orientés sur la Turquie. C’est sous ce pouvoir, dans le cadre de la formule de la « politique multivectorielle », qu’était cultivée l’utilité de développer des relations multilatérales et de créer une alliance avec Ankara.

L’élite kazakhe menée par l’ancien dirigeant du pays Noursoultan Nazarbaïev a soutenu l’idée ambitieuse du « sultan » turc Recep Erdogan de créer une entité supranationale appelée « grand Touran ». « Le Turkestan est notre nid ancestral, notre foyer principal. Nous sommes une très grande famille de 300 millions de personnes qui parlent la même langue, ont la même religion, la même histoire et culture, partagent la même civilisation. Je sais que nos frères kazakhs, kirghizes, ouzbeks, tadjiks et turkmènes regardent la Turquie de la même manière que nous. Ils considèrent la Turquie comme leur maison », a déclaré Recep Erdogan pendant une réunion du Conseil turcique.

Les Turcs ont entamé la création pratique du « Touran » par l’Azerbaïdjan en entraînant et armant son armée, qui, avec le soutien direct d’Ankara, a défait les unités arméniennes au Haut-Karabakh. Puis, c’était au tour du Kazakhstan avec ses immenses richesses naturelles. Rien que ses réserves d’uranium sont estimées à plus de 40% de la quantité mondiale. Et le terrain idéologique était plus ou moins préparé pour un coup d’État.

C’est en grande partie grâce à l’influence des Turcs que le Kazakhstan est passé du cyrillique à l’alphabet latin, et, ces dernières années, près de cent mosquées et médersas ont été construites dans la république avec la contribution d’Ankara. Les renseignements locaux notaient l’apparition et le travail actif de prédicateurs salafistes et la formation sur cette base de groupes armés radicaux.

La Turquie s’est également enracinée profondément dans les structures de force du pays. Plus de 200 officiers kazakhs sont sortis d’écoles militaires turques, jusqu’à cent militaires kazakhs, y compris de haut rang, étaient envoyés chaque année en Turquie pour suivre des stages d’amélioration des compétences. Des représentants du ministère turc de la Défense pratiquaient régulièrement des échanges d’expérience militaire dans les États-Majors et d’autres organes de commandement des forces armées du Kazakhstan.

Ces dernières années, le Kazakhstan achetait activement des véhicules de combat d’infanterie et des véhicules blindés turcs. Il était même prévu d’acquérir à la Turquie des drones de combat et de reconnaissance.

Le président Erdogan n’avait pas d’autre choix que d’exprimer un soutien formel aux décisions prises par les chefs d’État de l’OTSC (Organisation du Traité de Sécurité collective) d’apporter une aide militaire et humanitaire au Kazakhstan. En réalité, le dirigeant turc comptait sur une hésitation du président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev et sur un atermoiement de l’envoi dans le pays des forces de maintien de la paix, sur l’activation des politiques et hommes d’affaires locaux proturcs et sur l’écartement de l’armée du rétablissement de l’ordre afin de recevoir une « demande » d’envoyer au Kazakhstan des troupes turques.

Mais la situation a évolué selon un scénario différent.

Ces événements sont un exemple explicit pour la Turquie que la Russie est capable de réagir immédiatement aux menaces à sa sécurité, et pour la première fois depuis le déploiement des forces en Syrie en 2015, Moscou a fait preuve de sa détermination à tenir ses engagements envers ses alliés.

Quant à Recep Erdogan, il continuera de tenter de revenir au Kazakhstan. Sauf que maintenant tout dépendra des actions de ses autorités. Le Kazakhstan sera-t-il capable de régler les problèmes intérieurs de sécurité nationale ? Le temps le dira. Mais la poursuite de la politique « multivectorielle » ne garantira certainement pas un avenir paisible à ce pays.

source : http://www.observateurcontinental.fr

Source : reseauinternational

L’article Le Vecteur Turc de la Tentative de Coup d’État au Kazakhstan est apparu en premier sur PLANETES360.

La CIA Forme t-elle les Forces Spéciales Ukrainiennes ?

Par : Thomas

Dans un article du 13 janvier dernier, le correspondant à la sécurité nationale de Yahoo News indique que la CIA, depuis 2015, année qui a suivi le rattachement de la Crimée à la Russie, se charge de la formation des forces spéciales ukrainiennes, dans la perspective d’une éventuelle attaque de la Russie pour envahir l’Ukraine.

On sait que Washington, Kiev et leurs alliés des pays de l’Otan imaginent depuis 2015 un scénario d’invasion de l’Ukraine de la part des Russes, lesquels ont toujours apporté un démenti très clair à ces allégations.

Celles-ci permettent néanmoins aux Etats Unis de se préparer et d’aider l’Ukraine à repousser militairement une éventuelle invasion.

La CIA dément bien sûr, mais c’est une habitude de la part d’un organe de renseignement.

CH / Illustration

Source : tvlibertes

L’article La CIA Forme t-elle les Forces Spéciales Ukrainiennes ? est apparu en premier sur PLANETES360.

«Nous aussi on l’emmerde !» : Des Milliers de Manifestants Contre le Pass Vaccinal à Paris

Par : Thomas

Plusieurs manifestations contre le pass vaccinal et les restrictions sanitaires sont prévues à travers la France ce 15 janvier.

L’une d’elle est partie de la place Félix Eboué, dans le XIIe arrondissement de Paris, vers le Sacré-Cœur.

Au total, de 85 000 à 120 000 personnes sont attendues au total dans l’Hexagone, de 9 000 à 14 000 à Paris, selon des sources policières.

Plus de précisions sur place avec Guillemin Rosi.

L’article «Nous aussi on l’emmerde !» : Des Milliers de Manifestants Contre le Pass Vaccinal à Paris est apparu en premier sur PLANETES360.

Il y a eu Plusieurs « Holocaustes », dont Chacun Concerne 6 Millions de Juifs

Par : Thomas

Préambule « Les prophéties juives de la Torah exigent que 6 millions de juifs « disparaissent » avant que l’État d’Israël puisse être formé. « Vous reviendrez moins 6 millions ». C’est pourquoi Tom Segev, un historien israélien, a déclaré que les « 6 millions sacrés » sont une tentative de transformer l’histoire de l’holocauste en religion d’État… Ces six millions, selon la prophétie, ont dû disparaître dans des ‘fours ardents’, ce que la version judiciaire de l’holocauste authentifie maintenant… ‘Sans l’Holocauste, il n’y aurait pas d’État juif’.

Le chiffre de 6 millions est aussi ancien que la Torah, mais les historiens juifs en ont fait des cas réels de juifs massacrés/affamés successivement par les Russes, les Polonais, les Ukrainiens, à nouveau les Russes et par les Allemands. Mais à chaque fois, ces 6 millions renaissent de leurs cendres comme le phénix ~ H. Genséric

*

par Thomas Dalton.

Je suppose que le lecteur connaît les bases de ce qu’on appelle l’Holocauste : la mort présumée de quelque six millions de juifs, dont beaucoup dans des chambres à gaz, aux mains des nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. C’était, nous dit-on, une politique délibérée d’Hitler et de ses principaux hommes, quelque chose de la plus haute priorité – même au-dessus de l’effort de guerre lui-même – et une politique du plus grand secret. C’était si secret, en fait, que la documentation solide et les preuves médico-légales sur cet événement catastrophique qui a changé le monde sont presque inexistantes : pas d’ »ordre hitlérien » de tuer les juifs, pas de plans pour des chambres à gaz homicides, pas de restes physiques de chambres à gaz1, pas de photos de chambres à gaz ou de juifs gazés, pas d’autopsies confirmant la mort par gaz, pas d’enregistrement cohérent ou cohérent de fusillades de masse qui doivent avoir totalisé plus de 1,5 million, aucune preuve de l’un des quelque 1 million de morts dans le ghetto. Ces démons ingénieux, les nazis, ont réussi à détruire toutes les preuves – y compris les restes physiques de la quasi-totalité des six millions de cadavres juifs – afin de dissimuler leur acte odieux. C’étaient vraiment de mauvais génies. C’est ce que l’on nous dit depuis toujours.

Mais ce n’est pas mon sujet d’aujourd’hui. Pour l’histoire complète de l’incroyable Holocauste de la Seconde Guerre mondiale, je dois renvoyer les lecteurs intéressés à mes livres « The Holocaust : An Introduction » (pour la version concise), ou, pour une discussion plus détaillée, « Debating the Holocaust : A New Look at Both Sides » (4th ed, 2020). Le livre de Germar Rudolf, « Lectures on the Holocaust » (2017), est également recommandé. Qu’il suffise de dire qu’il y a de nombreux faits sur cet événement notoire que nos sympathiques « experts de l’Holocauste » préféreraient que nous ne sachions pas.

Aujourd’hui, cependant, je veux me concentrer sur un événement connexe mais peut-être plus surprenant : « l’holocauste » juif de la Première Guerre mondiale. (J’utiliserai l’« holocauste » avec h minuscule pour l’avant-guerre, en réservant « Holocauste » pour la Seconde Guerre mondiale.)

Attendez, dites-vous ; Première Guerre mondiale ? Mais cela ne s’est-il pas produit des décennies avant la Seconde Guerre mondiale ? Oui. N’était-ce pas des années avant même que le parti nazi n’existe ? C’est vrai. Hitler n’était-il pas un simple fantassin dans cette première guerre ? En effet, il l’était. Alors qui a commis le crime ? Et pourquoi ? Et combien de Juifs ont souffert dans cet holocauste ?

C’est vraiment une histoire remarquable, trop méconnue. On a souvent dit que « l’histoire se répète ». Mais qui aurait deviné qu’un événement monumentalement tragique comme un holocauste pourrait se répéter, infligé au même peuple, dans la même région du monde, et en même nombre, en seulement trois décennies ? Cet événement étonnant mérite un peu d’exploration ; l’holocauste de la Première Guerre mondiale a d’énormes implications pour l’Holocauste de la Seconde Guerre mondiale et, par extension, pour les relations entre Juifs et Gentils dans le monde d’aujourd’hui.

Contexte de la guerre

Les précurseurs et les causes de la Première Guerre mondiale sont vastes et compliqués, et je ne peux pas les approfondir ici. Mais un facteur clé, et probablement décisif, a été l’action du lobby juif mondial de l’époque, qui a poussé à la guerre à chaque moment possible ; J’ai détaillé cet aspect dans mon livre « The Jewish Hand in the World Wars » (2019),et j’y renvoie les lecteurs intéressés. Il s’avère que le même lobby juif a également joué un rôle décisif dans les récits de l’holocauste.

Pour le moment, je devrai me limiter aux faits de base. La Première Guerre mondiale, comme on s’en souvient, a commencé en juillet 1914 et a duré un peu plus de quatre ans, se terminant le 11 novembre 1918. Pendant la majeure partie de cette période, la Triple Entente du Royaume-Uni, de la France et de la Russie a affronté la Triple Alliance de l’Allemagne, de l’Autriche-Hongrie et de l’Italie. Les États-Unis finirent par entrer en guerre (aux côtés de l’Entente) en avril 1917. La Russie, déchirée par la révolution judéo-bolchevique, se retira en mars 1918. L’Allemagne résista encore sept mois, mais finalement, en novembre 1918, elle a succombé, en partie à cause de l’agitation juive interne. En fin de compte, l’Alliance a subi quelque 8 millions de victimes au total (militaires et civils) et l’Entente environ 10 millions. Malgré les nombreux facteurs de complication, une Allemagne vaincue s’est finalement vu attribuer l’entière responsabilité de la guerre – ignorant complètement le fait que cette nation « n’a pas comploté une guerre européenne, n’en voulait pas et a fait de véritables… efforts pour en éviter une », paroles de l’historien Sidney Fay2. Les onéreuses réparations d’après-guerre infligées à l’Allemagne ont ouvert la voie, en grande partie, à l’émergence ultérieure d’Hitler et de son parti NSDAP.

Comme dans toutes les guerres, de nombreux civils ont été pris dans le collimateur ; ici, les juifs ne faisaient pas exception. Cependant, leurs souffrances duraient déjà depuis de nombreuses années avant la guerre. Ou peut-être devrions-nous dire des souffrances auto-infligées. Le comportement, les attitudes, les actions et les croyances juives ont été une source constante de conflit tout au long des siècles, voire des millénaires3. L’agressivité juive est devenue particulièrement pressante à la fin du XVIIIe siècle, comme l’ont noté de nombreux critiques éminents, dont Kant, Voltaire, Hegel, Fichte et Herder. Au milieu du XIXe siècle, des gens comme Schopenhauer et Bruno Bauer émettaient de cinglantes critiques.

Une situation particulièrement inquiétante se développait cependant en Russie. À la fin des années 1800, la Russie comptait quelque 5 millions de juifs à l’intérieur de ses frontières, qui vivaient presque tous dans une enclave créée dans les années 1790-1800 par Catherine II, qui s’étend de la mer Baltique à la mer Noire dans la partie occidentale de l’Empire ; on interdit aux juifs de vivre à l’extérieur de cette région (« Insight on the News » 21 mai 1990b, 17 ; Basok et Benifand 1993, 11).

Cela représentait environ la moitié du total mondial d’environ 10 millions de juifs. Cette importante population juive était une force perturbatrice et agitatrice en Russie et a donc valu l’aversion des tsars Nicolas Ier (règne de 1825 à 1855) et Alexandre II (règne de 1855 à 1881). En 1871, l’activiste russe Mikhail Bakounine pouvait faire cette observation à propos des juifs :

Tout ce monde juif qui constitue une seule secte exploiteuse, une sorte de peuple suceur de sang (ein Blutegelvolk), un parasite collectif (einzigen fressenden Parasiten), vorace, organisé en soi, non seulement à travers les frontières des États mais même à travers toutes les différences d’opinion politique – ce monde est actuellement, au moins en grande partie, à la disposition de Marx d’une part et des Rothschild de l’autre. … La solidarité juive, cette solidarité puissante qui s’est maintenue à travers toute l’histoire, les a unis [tous les deux]4.

En 1881, un gang d’anarchistes connu sous le nom de Narodnaya Volya, qui comprenait quelques Juifs, réussit à assassiner Alexandre ; cela a déclenché une série de pogroms anti-juifs qui ont persisté pendant des décennies.

À la fin des années 1880, les médias américains commençaient à s’intéresser à la situation juive en Russie, en particulier le New York Times [surnommé Jew York Times]. Un bref article de 1889 commençait par la question « Combien y a-t-il de juifs ? » c’est-à-dire globalement. Au minimum, « le nombre de la race omniprésente [est] de 6 000 000 ». Il se poursuit ensuite par une référence à la souffrance juive : « À l’exception d’un demi-million, ils sont tous dans un état de servitude politique. De plus, « en Russie seulement, il y avait 4 000 000 de leur race dont chaque pas était marqué par cette malédiction, cette haine religieuse et cette persécution »5. Nous trouvons ici une référence précoce à (presque) six millions de juifs souffrants.

Une autre courte pièce parut en 1891 intitulée « Le christianisme de la Russie : le rabbin Gottheil dit un mot sur la persécution des juifs ». Dans une conférence publique, Gottheil a examiné un certain nombre de faits « en rapport avec le traitement des 5 à 6 millions de juifs de Russie par la population chrétienne ». Notamment, la population de juifs russes, qui n’était que de 4 millions deux ans plus tôt, atteignait désormais 6 millions. Gottheil poursuit en citant un article récent d’un certain EB Lanin, qui disait : « environ six millions [sic] persécutés et les misérables restent fidèles à une religion qui change leur vie en une fournaise ardente »6. Prophétique, en effet.

Près d’une décennie plus tard, en juin 1900, les rabbins Gottheil et Stephen Wise étaient les orateurs principaux d’une « réunion de masse sioniste » à New York. Ils étaient impatients de mettre en lumière la souffrance juive dans le monde pour aider à défendre leur cause en faveur d’une patrie juive en Palestine. Gottheil a parlé de manière générique des « opprimés en Russie », mais Wise a précisé ce point : « Il y a 6 000 000 d’arguments vivants, saignants et souffrants en faveur du sionisme » 7.

En quelques années, les pogroms sont devenus de plus en plus intenses, menant finalement à aux tueries à petite échelle. Le soi-disant « massacre de Kishineff (ou Kishinev) » de 1903, au cours duquel 49 juifs ont été tués, est devenu, pour la première fois, un « holocauste ». Le NYT cite un éditorial du Jewish Chronicle :

Nous accusons le gouvernement russe d’être responsable du massacre de Kishineff. On dit qu’il est impliqué jusqu’au cou dans la culpabilité de cet holocauste. (16 mai, p. 1)

L’éditorial poursuit en parlant de la façon dont les Juifs russes sont « lentement anéantis » et soumis au « processus d’extermination ». De tels mots anticipent évidemment des accusations similaires qui seraient portées contre les nationaux-socialistes quelque quatre décennies plus tard.

Deux ans plus tard, nous lisons que « l’holocauste » est toujours en cours. Un court article de 1905 est intitulé « Simon Wolf demande combien de temps l’holocauste russe va continuer »8. Cette année-là également, le NYT a rendu compte, une fois de plus, de « nos 6 000 000 de frères rampants en Russie »9. L’année suivante, en 1906, nous avons lu des « rapports surprenants sur la condition et l’avenir des 6 000 000 de juifs de Russie » ; c’est une « image horrifiante » de « massacres renouvelés » et « d’extermination systématique et meurtrière »10. À ce stade, on est tenté de demander : qu’en est-il des juifs, pour qu’ils soient soumis à de tels abus continus et horribles ? Et de plus, pourquoi le chiffre de six millions, rapporté pour la première fois en 1890, n’augmente-t-il pas davantage ? Est-il maintenant, d’une manière ou d’une autre, fixé pour toujours à six millions ? Si oui, pourquoi ?

En 1910, nous trouvons « des juifs russes dans une triste situation », et nous sommes attristés par « l’écrasement systématique, implacable et silencieux d’un peuple de plus de 6 000 000 d’âmes »11. En 1911, le N(J)ew York Times rapportait que « les 6 000 000 juifs de Russie sont victimes d’une oppression systématique et d’une persécution par une procédure régulière »12. Et pourtant, les choses ont encore empiré :

Que la Russie mène une politique anti-juive déterminée, que la condition des juifs en Russie est pire maintenant qu’elle ne l’a jamais été auparavant, seront tirées des extraits suivants… Les lois restrictives qui existent actuellement… intensifient l’oppression des juifs, et par laquelle elle fait des 6 millions de juifs un peuple épuisé économiquement – un peuple sans aucun droit. (10 décembre, p. SM8)

Nous devons nous rappeler que les dirigeants russes avaient une très mauvaise opinion des Juifs et se sentaient pleinement justifiés contre toute récrimination. Parfois, leurs paroles étaient choquantes. Le Premier ministre russe, Piotr Stolypine, a écrit ce qui suit en 1911 :

Il est important que les caractéristiques raciales aient si radicalement séparé le peuple juif du reste de l’humanité qu’elles en font des créatures totalement différentes, qui ne peuvent entrer dans notre conception de la nature humaine. On peut les observer comme on observe et étudie les animaux, on peut éprouver pour eux du dégoût ou de l’hostilité, comme on le fait pour l’hyène, le chacal ou l’araignée, mais leur parler de haine à leur encontre les élèverait à notre niveau. … Ce n’est qu’en diffusant dans la conscience populaire le concept que la créature de la race juive n’est pas la même chose que les autres personnes, mais une imitation d’un humain, avec qui il ne peut y avoir de relations – seulement cela peut progressivement guérir l’organisme national et affaiblir la nation juive pour qu’elle ne puisse plus faire de mal ou qu’elle s’éteigne complètement. L’histoire connaît de nombreuses tribus éteintes. La science doit mettre, non pas la race juive, mais le caractère de la juiverie dans une condition telle qu’elle la fera périr13.

Quelques mois plus tard, Stolypine était assassiné par un radical juif, Dmitri Bogrov.

Je souligne que ce n’était pas seulement le N(J)ew York Times qui faisait des reportages sur les six millions d’hébreux souffrants. Les juifs sionistes répétaient les mêmes choses à leur propre peuple. S’exprimant lors du Congrès sioniste de 1911, Max Nordau a déclaré ce qui suit :

« Des gouvernements vertueux… jettent les bases de leurs propres mains pour la destruction de six millions de personnes, et personne, sauf les victimes elles-mêmes, n’élève la voix contre cela – même si cela, bien sûr, est un crime infiniment plus grand que n’importe quelle guerre qui a jusqu’à présent n’a jamais détruit six millions de vies humaines »14.

Ainsi, nous trouvons un lien répété, sur une période de plusieurs années, entre « six millions », « extermination » et « holocauste » en ce qui concerne les juifs. L’histoire se répète en effet.

Dans la Grande Guerre

Il semble donc que notre voyage vers l’holocauste soit encore plus intrigant que ce que j’ai indiqué ci-dessus. Le premier holocauste juif s’est produit en Russie, au moins entre 1903 et 1911. Nous ne savons pas combien de juifs ont été tués au cours de cette période, mais il était incontestablement faible, compte tenu de l’accent mis sur des événements relativement mineurs. dans lequel, par exemple, 49 personnes ont été tuées (voir « Revisiting the Nineteenth-Century Russian Pogroms » d’Andrew Joyce). D’après des rapports épars, le total aurait été de l’ordre de quelques milliers, tout au plus. Et pourtant, le chiffre de 6 millions est revenu à plusieurs reprises, comme une sorte de signe de la souffrance juive massive. Cela a préparé le terrain pour le deuxième holocauste, de la Première Guerre mondiale, comme je suis sur le point de l’expliquer. Et cela, bien sûr, laisse LHolocauste de la Seconde Guerre mondiale comme holocauste numéro trois. Une tournure des événements plutôt remarquable, et qui ne sera probablement pas couverte dans votre cours d’histoire locale.

Comme je l’ai dit plus haut, la Première Guerre mondiale a commencé en juillet 1914. Déjà en décembre de cette année-là, nous lisions des récits de souffrances massives de Juifs – et nous pouvons en deviner le nombre. Le N(J)ew York Times a rapporté ce qui suit :

« Appel à l’aide pour les juifs : le Comité américain raconte les souffrances dues à la guerre. L’American Jewish Relief Committee a convoqué une conférence… pour examiner le sort de plus de 6 000 000 de juifs qui vivent dans la zone de guerre ». (2 décembre, p. 12)

La « zone de guerre » en question était le front de l’Est, qui traversait des parties de la Pologne, de l’Ukraine, de l’Autriche et de la Hongrie actuelles, ainsi que des parties de l’ouest de la Russie. Un mois plus tard, le Times rapportait :

« Dans le monde aujourd’hui, il y a environ 13 000 000 de juifs, dont plus de 6 000 000 se trouvent au cœur même de la zone de guerre ; les Juifs dont la vie est en jeu et qui sont aujourd’hui soumis à toutes sortes de peines et de souffrances ». (14 janvier, p. 3)

Un an plus tard, nous lisons que le responsable d’une société d’entraide juive a déclaré que « même les torts des Belges ne peuvent être comparés aux outrages dont sont victimes les juifs polonais. « Près de six millions de juifs sont ruinés, dans la plus grande misère morale et matérielle. … Et le monde se tait »15. Et au cas où nous l’aurions oublié, le Times nous rappellerait bientôt qu’en effet, cette horrible situation constituait… un holocauste. En octobre, une organisation juive, le Joint Distribution Committee of Funds for Jewish War Sufferers, a lancé un appel de 10 millions de dollars en ces termes :

« La nouvelle campagne est la plus importante jamais entreprise par des juifs des États-Unis. … Le Dr Judah Magnes a été en mesure [de déterminer] les besoins actuels du peuple juif en Europe, qui est tombé sous le fléau de l’holocauste mondial ». (29 octobre, p. E9)

En 1917, la guerre évolua dans une sorte d’impasse, avec les fameuses tranchées définissant une grande partie du front. Malgré le nombre croissant de décès de tous côtés, le nombre de juifs souffrants est resté remarquablement constant : « Six millions [sic] de juifs vivent sur des terres où ils sont opprimés, exploités, écrasés et privés de tous les droits humains inaliénables16. En septembre de cette année-là, le Times rendait compte d’un appel pour un fonds d’aide, « pour soulager la souffrance des juifs dans les zones de guerre européennes… [dont] la souffrance est sans précédent [!] dans l’histoire. … Les femmes, les enfants et les bébés doivent être sauvés si la race juive veut survivre au terrible holocauste… » (24 septembre, p. 20)

Une fois de plus, nous voyons le lien répété entre « l’holocauste » et « six millions » de juifs qui souffrent.

À la mi-octobre 1918, il devenait clair – du moins pour l’équipe du N(J)ew York Times – que la guerre était sur le point de se terminer. C’est pourquoi ils ont rendu compte avec enthousiasme d’un étonnant « fonds d’un milliard de dollars pour reconstruire la communauté juive » (18 octobre, p. 12)17. Il s’avère que de ces « six millions » de juifs qui souffraient, mouraient de faim et mouraient dans « l’holocauste » – eh bien, miraculeusement, ils ont tous survécu. Et ils avaient juste besoin d’argent. « Six millions d’âmes auront besoin d’aide pour reprendre une vie normale lorsque la guerre sera terminée », lit-on. Aboulez le fric, envoyez vos chèques dès maintenant.

Holocauste de l’entre-deux-guerres

Dès la fin de la Première Guerre mondiale, notre lobby juif, toujours industrieux, s’est remis au travail, évoquant encore plus de souffrances juives. En septembre 1919, moins d’un an après la guerre, le N(J)ew York Times faisait état d’un regain de souffrance massive des juifs, maintenant en Pologne et en Ukraine. Dans un article intitulé « Les Juifs ukrainiens visent à arrêter les pogroms », nous lisons, avec maintenant peu de surprise, qu’encore « 6 000 000 sont en péril ». Apparemment, la moitié d’entre eux se trouvent en Pologne, l’autre moitié en Ukraine, mais « tous ont besoin de l’aide de l’Amérique ». Selon l’histoire, le président Wilson avait récemment publié une déclaration d’inquiétude dans laquelle il disait :

« Le fait que la population de 6 000 000 d’âmes en Ukraine et en Pologne ait été avertie par des actes et par des paroles qu’elle allait être complètement exterminée – ce fait se présente devant le monde entier comme la question primordiale du jour ». (8 septembre, p. 6)

Assurément.

Ne l’oublions pas, cette situation a été rapidement qualifiée aussi, tenez-vous bien, d’« holocauste ». Dans l’un des articles les plus lâches et les plus complaisants jamais écrits par un politicien non juif, l’ancien gouverneur de N(J)ew York, Martin Glynn, a publié un essai pour American Hebrew en octobre 1919, intitulé « La crucifixion des juifs doit s’arrêter ! » Il y est écrit, en partie :

« De l’autre côté de la mer, six millions d’hommes et de femmes nous appellent à l’aide, et huit cent mille petits enfants pleurent pour avoir du pain. … Avec eux résident les possibilités illimitées pour l’avancement de la race humaine comme résideraient naturellement dans six millions d’êtres humains. … Dans cette catastrophe, où six millions d’êtres humains sont entraînés vers la tombe par un destin cruel et implacable. … Six millions d’hommes et de femmes meurent par manque des nécessités de la vie ; huit cent mille enfants pleurent pour du pain. … Dans cet ho¬locauste menaçant la vie humaine, oubliées sont les subtilités de la distinction philosophique. … Et ainsi, dans l’esprit qui a transformé l’ex-voto de cuivre de la pauvre veuve en argent … les habitants de ce pays sont appelés à sanctifier leur argent en donnant 35 millions de dollars au nom de l’humanité de Moïse à six millions d’hommes et de femmes affamés. Six millions d’hommes et de femmes meurent… »

Une servilité vraiment répugnante, s’il en est. De toute évidence, Glynn devait beaucoup à ses supporters hébreux.

Dès le mois suivant, le NYT a rendu compte de l’éminent banquier juif Felix Warburg, qui s’était récemment rendu en Europe pour être le témoin direct de la souffrance :

« Les coups successifs des armées rivales ont pratiquement brisé le dos de la communauté juive européenne et ont réduit à une pauvreté, une famine et une maladie tragiquement incroyables environ 6 000 000 d’âmes, soit la moitié de la population juive sur la terre ». (12 novembre, p. 7)

Le scénario a persisté les années suivantes :

* Avril 1920 : « M. Louis Marshall a déclaré que le typhus menaçait 6 000 000 de juifs d’Europe »18.

* Mai 1920 : « La faim, les haillons froids, la désolation, la maladie, la mort – six millions d’êtres humains sans nourriture, sans abri, sans vêtements… »

* Juillet 1921 : « Les 6 000 000 de juifs de Russie risquent l’extermination par massacre » (encore !).

* Septembre 1924 : « 1 235 pogroms » en Union soviétique ; « La population juive, qui compte en Russie plus de 6 000 000, vit dispersée. … [Les événements] ont soumis les Juifs à de plus grandes souffrances que toute autre partie de la population russe.

Et ainsi de suite.

Mais le fait est prouvé et indiscutable.

À travers une longue série de circonstances incroyables et quasi surnaturelles, six millions de juifs souffraient perpétuellement à travers diverses incarnations d’un « holocauste » pendant des décennies avant la Seconde Guerre mondiale. Ces références s’estompent au cours des années 1930, mais s’accélèrent à nouveau à l’approche de la seconde grande guerre. Plusieurs mentions des « six millions » sont apparues entre 1936 et 1939. Avec le début de la guerre en septembre 1939, les prédictions sont devenues explicites. En juin 1940, le leader sioniste Nahum Goldmann aurait déclaré : « Six millions de juifs en Europe sont voués à la destruction, si la victoire des nazis devait être définitive »19. Quelle prédiction étonnante ! Comment Goldmann aurait-il pu connaître, à cette date précoce, le bilan final des morts ? La prévoyance juive ne manque jamais d’étonner.

Conclusions

Les faits ici sont clairs et incontestables. Le lecteur est fortement encouragé à rechercher quelques-unes des anciennes citations du N(J)ew York Times que j’ai mentionnées, pour confirmer que les mots sont vraiment là. La plupart des moteurs de recherche en ligne ou une base de données de recherche de bibliothèque locale peuvent les trouver. Ils sont très accablants. Nos amis du lobby juif n’ont aucune réponse plausible, aucune défense raisonnable, aucune bonne explication ; ils ne peuvent qu’étouffer toute discussion. Et c’est précisément ce qu’ils font.

Il y a là des leçons claires pour l’histoire. Si six millions de Juifs ont souffert, mais très peu sont morts, lors du premier holocauste (Russie), et si six millions supplémentaires ont souffert, mais très peu sont morts, lors du second holocauste (Première Guerre mondiale), alors nous pourrions raisonnablement en déduire, par une logique inductive, que peut-être le bilan présumé du troisième Holocauste (Seconde Guerre mondiale) n’était – disons – pas tout à fait exact. Surtout si l’on considère les faits que j’ai mentionnés au tout début de cet essai. Nous pouvons également en déduire, de manière plausible, que le chiffre revendiqué de « six millions » de la Seconde Guerre mondiale ne provient pas d’un décompte des corps – ce n’est pas le cas – mais est plutôt un nombre symbolique, un jeton, utilisé pendant de nombreuses années, pour représenter la souffrance juive de masse.  En tant que véritable bilan des morts, il pourrait être très éloigné de la réalité.

Et si tout cela est vrai, alors il y a des conséquences profondes. Premièrement, nous devons réécrire de manière significative notre histoire du milieu du XXe siècle ; deuxièmement, nous devons tenir pour responsables tous ces historiens et politiciens, juifs ou autres, qui nous ont imposé une image déformée de la souffrance humaine ; et troisièmement, nous devons récompenser l’Allemagne, la Suisse, la Belgique, la France et tous ceux qui ont été extorqués pour payer des milliards en « réparations » à Israël et à la communauté juive mondiale. Il n’est pas difficile de trouver l’argent ; Les juifs américains possèdent ou contrôlent à eux seuls peut-être 50 000 milliards de dollars d’actifs, ce qui contribuerait grandement à une justice réparatrice20 en remboursant l’argent extorqué. Nous avons les moyens. Nous n’avons qu’à rassembler la volonté d’agir.

source : https://www.theoccidentalobserver.net

*

Seule photo connue d’une camionnette à « gazer »  « nazie ».

Les « camionnettes à gaz mortel » n’ont pas été inventées par les « nazis » mais par le juif Isaïe Berg pour assassiner en masse des Ukrainiens

Selon les propagandistes officiels de l’Holocauste, l’inspiration « nazie » pour les chambres à gaz™ à Auschwitz aurait évolué à partir d’un mode d’exécution de masse antérieur – et beaucoup plus inefficace – qui consistait à entasser des prisonniers à l’arrière d’un camion, redirigeant le tuyau d’échappement vers le compartiment dans lequel on a enfermé les prisonniers pour les « gazer » à mort en conduisant en ville pendant environ une demi-heure.

Malheureusement pour les propagandistes, ils n’ont pas réalisé que les moteurs diesel de ces camions allemands Sauer BT4500 ne produisaient pas assez de monoxyde de carbone pour tuer des gens – le même problème que les propagandistes de la Chambre à gaz™ se sont créé lorsqu’ils ont affirmé que les « nazis » utilisaient un moteur de sous-marin diesel à Treblinka pour y « gazer » prétendument un million de juifs.

Il s’avère que pour tout ce qui concerne l’Holocauste, les juifs avaient simplement accusé les Allemands de ce qu’ils avaient eux-mêmes fait – un penchant pour la déviation et le mensonge dont même le ministère britannique de l’Information était parfaitement conscient, selon des documents déclassifiés de 1944. Les juifs bolcheviks accuseraient leurs ennemis d’atrocités qu’eux-mêmes avaient déjà commises.

Avant la Seconde Guerre mondiale, les juifs bolcheviks avaient perpétré le plus grand meurtre de masse de l’histoire du monde – l’Holodomor – lorsqu’ils ont liquidé des dizaines de millions d’Ukrainiens après avoir volé leur terre sous le couvert de la « collectivisation ». Leur méthode de meurtre préférée était la famine massive, mais ceux qui résistaient ou s’y opposaient étaient sommairement « jugés » comme « contre-révolutionnaires » (c’est-à-dire « antisémites ») – et exécutés.

Dans son livre « 200 Years Together », l’auteur lauréat du prix Nobel Alexandre Soljenitsyne a révélé que la troïka dominée par les juifs – des tribunaux fantoches – avait prononcé tellement de condamnations à mort qu’ils avaient besoin de trouver un moyen de procéder à des exécutions massives sans alerter le public – donc par étapes, le meurtrier de masse juif enthousiaste Isai Davidovich Berg :

Le meurtrier de masse juif Isai Davidovich Berg

Soljenitsyne écrit :

« … Et de la révélation étonnante de 1990, nous avons appris que les fameuses « chambres à gaz mobiles » ont été inventées – en fait – non pas par Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale, mais [plutôt] par le NKVD soviétique en 1937 par Isai Davidovich Berg, le chef de la section administrative et de maintenance du NKVD de l’oblast de Moscou (bien sûr, il n’était pas seul dans cette entreprise, mais il a organisé toute l’affaire).

C’est pourquoi il est également important de savoir qui occupait des postes de niveau intermédiaire. Il s’avère que I.D. Berg s’est vu confier l’exécution des peines de la « troïka » du NKVD de l’oblast de Moscou ; il s’acquitta consciencieusement de sa mission, qui consistait à transporter les prisonniers jusqu’au lieu d’exécution. Mais lorsque trois « troïkas » ont commencé à travailler simultanément dans l’oblast de Moscou, les bourreaux sont devenus incapables de faire face au nombre considérable d’exécutions.

Alors, ils ont inventé une méthode permettant de gagner du temps : les victimes étaient déshabillées, ligotées, la bouche bouchée et elles étaient jetées dans un camion fermé, extérieurement déguisé en camion à pain. Sur la route, les gaz d’échappement étaient redirigés vers le compartiment de transport des prisonniers, et au moment où la camionnette arrivait au fossé funéraire, les prisonniers étaient « prêts ». (Eh bien, Berg lui-même a été abattu en 1939 – pas pour ces actes pervers – bien sûr, mais pour « la conspiration anti-soviétique ». En 1956, il a été réhabilité sans aucun problème, – bien que l’histoire de son invention meurtrière ait été conservée et protégé dans les archives de ses affaires et découvert récemment par des journalistes) ». (p.264)

Notez comment la camionnette de « gazage » n’a pas réellement tué les prisonniers – le but était simplement de les affaiblir afin qu’ils puissent ensuite être alignés le long du bord de l’une des tranchées d’exécution pour lesquelles ils étaient célèbres – ce qui, encore une fois, ils ont accusé les « nazis », comme étant le ravin de Babi Yar.

Les propagandistes de l’Holocauste ont été pris en flagrant délit de falsification de documents « incriminants » des Einsatzgruppen qui auraient prouvé la préméditation allemande à Babi Yar – et il en va de même pour les fourgons à essence mobiles « nazis » – les documents incriminants sont des faux évidents d’après-guerre.

Mais cela ne devrait vraiment surprendre personne que les « historiens » juifs de l’Holocauste aient dû recourir à de telles fausses preuves – étant donné qu’Ephraim Kaye – le directeur du Musée de l’Holocauste de Yad Vashem en Israël – a franchement admis qu’il y a, dans fait, un manque total de preuves physiques pour prouver que l’Holocauste s’est même produit.

Et ce n’est pas seulement Ephraim Kaye qui a admis ce manque de preuves – Dejan Ristic, le directeur par intérim du Musée du Génocide de Belgrade, en Serbie – a admis exactement la même chose – aucune preuve tangible de l’Holocauste.

Ironiquement, en raison de ce manque gênant de preuves de l’Holocauste, chaque fois que de nouvelles fosses communes d’Ukrainiens sont découvertes du génocide de l’Holodomor – et d’autres assassins de masse bolcheviques – des « historiens » juifs prennent le contrôle du site et prétendent que les restes sont plutôt des juifs assassinés par les nazis™.

Même les historiens traditionnels de l’Holocauste ont été forcés d’admettre qu’aucune fourgonnette à essence mobile fonctionnelle ni aucune partie de celle-ci n’ont jamais été découvertes – ce qui est remarquable compte tenu de la large utilisation qu’elles auraient été à un moment donné.

Et la seule photo présumée d’un tel « fourgon à gaz » ne montre aucune indication des modifications nécessaires que nous nous attendrions à voir – et même le musée Yad Vashem admet qu’ils n’en ont aucune photo dans leurs archives.

Encore une fois, les Juifs n’ont jamais laissé le manque de preuves entraver une bonne histoire – comme le saint patron de l’Holocauste – Eli Wiesel – a expliqué le processus d’écriture talmudique :

« Dans [mon] livre « One Generation After », il y a une phrase qui explique peut-être mon idée : « Certains événements se produisent, mais ils ne sont pas vrais. D’autres, en revanche, le sont, mais ils n’arrivent jamais. » Alors ! Je subis certains événements et, à partir de mon expérience, je décris des événements qui se sont produits ou non, mais qui sont vrais. Je crois qu’il est très important qu’il y ait toujours et partout des témoins.

Même si un juif était trop jeune pour se souvenir d’avoir été à Auschwitz, cela ne devrait pas l’empêcher d’écrire un livre sur son « expérience » – après tout, ce qui est important, c’est que cela aurait pu arriverpas que cela se soit réellement produit.

source : https://christiansfortruth.com

Voir aussi :

–  Les Origines du mythe des Six Millions par Maurice Haas-Colle
–  HOLOCANULAR. Le chiffre des « 6 millions de juifs tués » est apparu plusieurs décennies avant Hitler
–  Vladimir Poutine : « 80 à 85% des bolcheviques au pouvoir en URSS étaient juifs. »
–  La Clé du Mystère (Partie 4). LE COMMUNISME, MOYEN DE CONQUÊTE JUIVE

–  Comment les juifs de Harvard pillent la Russie
–  Russie. Le « meurtre rituel juif » de la famille impériale russe
–   Russie. Les atrocités inimaginables commises par les Juifs bolcheviques contre les Gentils : des preuves irréfutables.

Les juifs fomenteurs de la Shoah russe (plusieurs dizaines de millions tués par les bolcheviques en majorité juifs) :

Ceux qui ouvrirent la voie :

– Gesya Gelfman (juive) : criminelle responsable de l’assassinat du Tsar Alexandre II.
– Jacob Schiff (juif) : le banquier américain qui finança la révolution russe de 1917.
– Olaf Aschberg (juif) : banquier.
– Evno Azev (juif) : agent double.
– Grigori Guerchouni : assassin professionnel.
– Alexandre Parvus (juif) : révolutionnaire professionnel.
– Jacob Ganetski (Jacob Furstenberg) (juif) : larbin de Lénine.

Les moteurs de la révolution de 1917 :
– Léon Trotski (juif) : révolutionnaire professionnel.
– Lev Kamenev (juif) : révolutionnaire professionnel.
– Grigory Zinoviev (juif) : L’apôtre de la terreur socialiste.
– Iakov Sverdlov (juif) : Assassin du Tsar et de sa famille.
– Grigori Sokolnikov (juif) : ministre des finances de Juifs bolcheviques.
– Karl Radek (juif) : dirigeant socialiste.
– Maxim Litvinov (juif) : issu d’une famille de banquiers juifs, ministre des Affaires étrangères bolchevique.
– Adolf Joffé (juif) : commissaire du peuple aux Affaires étrangères.
– Moïsseï Ouritski (juif) : chef de la Tcheka de Petrograd et grand criminel.
– Moïse Volodarski (juif) : assassin en gros.
– Lazare Kaganovitch (juif) : assassin en gros.

Les exécuteurs zélés :
– Guenrikh Iagoda (juif) : le plus grand meurtrier juif du 20è siècle.
– Martyn Latsis : l’exterminateur de la bourgeoisie.
– Jacob Agranov (juif) : « S’il n’y a pas d’ennemi, il faut en créer ».
– Iakov Iakovlev (juif) : exterminateur de la paysannerie.
– Semyon Dimanstein (juif) : rabbin promoteur de la région juive « autonome », donc sioniste.
– Alexandre Lozovski (juif) : chef syndicaliste et fondateur du Comité antifasciste juif.
– Jacob Yourovski (juif) : criminel ordonnant le massacre de la famille impériale.
– Yakov Davydov (juif) : chef du Département des affaires étrangères de la Tchéka 1921-1922, le premier chef du renseignement extérieur soviétique.
– Solomon Mogilevsky (juif) : chef du service de renseignement extérieur.
– Mikhail Trilisser (juif) : espionnage et contre-espionnage en tous genres.
– Abram Slutsky (juif) : celui qui traquait les opposants à l’étranger.
– Sergey Spigelglas (juif) : chef par intérim du service de renseignement extérieur soviétique.
– Grigori Maïranovski : chimiste assassin.
– Isaï Berg (juif) : inventeur des chambres à gaz ambulantes.

Au Goulag :
– Naftali Frenkel (juif) : organisateur de l’esclavage dans l’institution du Goulag.

Cette génération de Juifs joua un rôle essentiel, pourtant ils n’étaient qu’environ 4% de la population russe. De plus, cette génération de criminels bénéficia, surtout aux États-Unis, d’un fort soutien et d’une réelle sympathie de la diaspora juive.

Hannibal Genséric

  1. Ces prétendues chambres à gaz qu’ils montrent aux touristes au camp principal d’Auschwitz, à Majdanek et à Dachau sont des reconstructions d’après-guerre et n’auraient jamais pu fonctionner comme des sites de massacres utilisant des gaz toxiques. Voir mes livres pour plus de détails.
  2. Tel que cité dans « l’étude classique » de Fay sur la guerre, The Origins of the World War (1928), p. 552.
  3. Pour cette histoire, voir mon livre « Eternal Strangers » (2020).
  4. Cité dans Wheen, Karl Marx (1999), p. 340.
  5. 10 février, p. 14.
  6. 26 janvier, p. 8
  7. 11 juin, p. 7. Soit dit en passant, le N(J)ew York Times était, à cette époque, formellement un journal juif ; Adolph Ochs a acheté l’entreprise en 1896. Elle a conservé la propriété et la gestion juives depuis.
  8. 10 November, p. 2
  9. 23 March, p. 7
  10. 25 March, p. SM6
  11. 11 April, p. 18
  12. 31 October, p. 5
  13. Cité dans Vaksberg, « Staline contre les juifs » (1994), p. 6
  14. Cité dans Herzl Year Book, vol. 2 (1959), p. 156. L’auteur du chapitre commente explicitement « l’étonnante précision » de Nordau
  15. 28 February, p. 8
  16. 22 January, p. 6
  17. En dollars actuels, cela reviendrait à près de 20 milliards de dollars
  18. Notamment, c’est le typhus qui a probablement produit la plupart des morts juives pendant la Seconde Guerre mondiale.
  19. 25 June, p. 4.
  20. Voir mon essai, « Un bref regard sur la richesse juive » (2019). Mais la situation est devenue encore plus extrême en raison de la pandémie de Covid, au cours de laquelle les milliardaires juifs de la technologie ont immensément prospéré. Seuls les cinq juifs américains les plus riches – Larry Ellison, Larry Page, Sergey Brin, Mark Zuckerberg et Michael Bloomberg – possèdent désormais plus d’un demi-billion (500 mille milliards) de dollars. Nous devons contempler cela un instant : cinq hommes individuels, cinq Juifs, possèdent collectivement plus de 500 mille milliards de dollars. Lorsque nous considérons ensuite la richesse totale des quelque six millions de juifs américains, il est assez facile d’atteindre 50 000 mille milliards de dollars, voire plus.

source : https://numidia-liberum.blogspot.com

Source : reseauinternational

L’article Il y a eu Plusieurs « Holocaustes », dont Chacun Concerne 6 Millions de Juifs est apparu en premier sur PLANETES360.

Pour le virologue Geert Vanden Bossche les non vaccinés sont une chance inestimable car ils contribuent à l’immunité de groupe

Pour le virologue Geert Vanden Bossche les non vaccinés sont une chance inestimable car ils contribuent à l’immunité de groupe. Vouloir vacciner 100% de la population supprimerait ce réservoir crucial et absolument nécessaire pour éradiquer la pandémie. Alors les altruistes ? pic.twitter.com/oaxobAIvtw

— retrocausalite (@PDeleurme) January 15, 2022

L’article Pour le virologue Geert Vanden Bossche les non vaccinés sont une chance inestimable car ils contribuent à l’immunité de groupe est apparu en premier sur PLANETES360.

VIDEO – Pass-Vaccinal : « Petit à petit, des vérités émergent » – Florian Philippot dans Le Samedi Politique

Par : Thomas

Avec le pass-vaccinal exigé par l’exécutif à marche forcée, 2022 s’annonce presque aussi mal que 2021.

Pourtant, Florian Philippot, le président des Patriotes à l’origine de la mobilisation contre les mesures prétendument sanitaires depuis près de 18 mois, voit un motif d’espoir.

En effet, l’arrivée du variant Omicron, qui a tout l’air d’être moins dangereux, conjugué au conditionnement du pass-vaccinal à toujours plus d’injections font changer les mentalités des Français.

Petit à petit, le narratif évolue malgré la malhonnêteté des médias du Système qui diffusent sans aucun discernement la propagande gouvernementale.

A 3 mois de l’élection présidentielle, quels espoirs pouvons-nous avoir pour sortir de cette crise ?

Les candidats doivent-ils prendre leurs responsabilités pour s’allier et battre Emmanuel Macron ?

La règle des 500 signatures doit-elle est abandonnée ?

Florian Philippot revient sur toutes ses questions dans Le Samedi Politique.

L’article VIDEO – Pass-Vaccinal : « Petit à petit, des vérités émergent » – Florian Philippot dans Le Samedi Politique est apparu en premier sur PLANETES360.

VIDEO – Éducation des Enfants : Le Common Core (tron commun) ou Comment on Endoctrine les Enfants Depuis leur Jeune Âge

Par : Thomas

Le lanceur d’alertes Jean-Jacques Crèvecœur, basé au Québec au Canada, durant l’émission « L’Info en Questions » #83 du 13 Janvier 2022 a présenté sa chronique de la semaine. Il s’est intéressé au domaine de l’éducation des enfants : le common core ou tronc commun, une modification majeure de la façon dont les enfants sont enseignés à l’école, introduite aux États-Unis d’Amérique.

Avec une hyper utilisation des outils logiciels de Bill Gates et une introduction abusive et exagérée des Q.C.M (Question à Choix Multiples), pour empêcher les enfants de raisonner par eux-mêmes et trouver les réponses, donc pour en faire plus tard des « moutons ».

Le « Common Core » a été officiellement introduit en France le 30 Novembre 2015, par la signature d’un « partenariat » entre le ministère de l’Éducation nationale et les sociétés Microsoft France et Cisco Network Academy.

 

source : https://soleilverseau.com

Source : reseauinternational

L’article VIDEO – Éducation des Enfants : Le Common Core (tron commun) ou Comment on Endoctrine les Enfants Depuis leur Jeune Âge est apparu en premier sur PLANETES360.

« Le propos de Mr Robot tient tout entier dans son affiche : la démocratie a été hackée. Les data, les big data, finissent par être les chevaux de Troie d’un hacking démocratique en bonne et due forme. »

« Le propos de #Mr Robot tient tout entier dans son affiche : la #démocratie a été hackée. Les data, les big data, finissent par être les chevaux de Troie d’un hacking démocratique en bonne et due forme. »

Les 1% ont hacké la démocratie

➡ https://t.co/05jkG7gm9P

"Le propos de #MrRobot tient tout entier dans son affiche : la #démocratie a été hackée. Les data, les big data, finissent par être les chevaux de Troie d’un hacking démocratique en bonne et due forme." @VirginieMartin_ pic.twitter.com/nSfpjxgL7Z

— BLAST, Le souffle de l'info (@blast_france) January 16, 2022

L’article « Le propos de Mr Robot tient tout entier dans son affiche : la démocratie a été hackée. Les data, les big data, finissent par être les chevaux de Troie d’un hacking démocratique en bonne et due forme. » est apparu en premier sur PLANETES360.

Voici la Plus Petite Antenne au Monde, Faite d’ADN

Par : Thomas

Source Trust-My-Science

Cette antenne fluorescente permet de suivre les changements de conformation des protéines.

Illustration d’une nano-antenne fluorescente à ADN. | Caitlin Monney

La compréhension de la relation entre la dynamique structurelle des protéines et leur fonction est cruciale, tant pour la recherche fondamentale que pour la biotechnologie. Comme les antennes radio, qui sont capables de recevoir et émettre des ondes, la nano-antenne fluorescente nouvellement conçue peut recevoir et émettre la lumière dans une certaine couleur, selon le mouvement de la protéine détecté. Une application pour le moins intéressante dans l’identification de nouveaux médicaments ou encore le développement des nanotechnologies.

D’une longueur de cinq nanomètres seulement (environ 1000 fois plus petite qu’une bactérie), la plus petite antenne jamais conçue surveille la dynamique des protéines, en constante évolution. Les chercheurs, de l’Université de Montréal, ont publié leurs travaux dans la revue Nature Methods.

La nano-antenne, fabriquée à partir d’ADN, est également fluorescente, ce qui signifie qu’elle utilise des signaux lumineux pour enregistrer et transmettre des informations. « La nano-antenne reçoit la lumière dans une couleur, aussi appelée longueur d’onde, et selon le mouvement de la protéine qu’elle détecte, elle renvoie la lumière dans une autre couleur que nous pouvons détecter », explique dans un communiqué de l’Université de Montréal le chimiste Alexis Vallée-Bélisle. Les signaux lumineux perçus peuvent donc être utilisés pour étudier le mouvement et les changements structurels des protéines en temps réel.

Pour rappel, les protéines sont des molécules complexes qui accomplissent toutes sortes de tâches essentielles dans l’organisme, du soutien du système immunitaire à la régulation de la fonction des organes. Or, on pense en général à tort que les protéines adoptent des structures uniques déterminées par leurs séquences d’acides aminés. En réalité, elles adoptent plein de conformations différentes : c’est la dynamique des protéines. Les transitions entre ces états se produisent sur une variété d’échelles de longueur et de temps.

Une nouvelle technologie de synthèse de l’ADN sur mesure

Lire l’article complet

Source originale : Nature Methods

Sur le sujet :

Un microrobot hélicoïdal qui nage dans les vaisseaux sanguins pour les nettoyer

Aussi :

Science-Fiction : Dans un nouveau film, le virus mortel de la COVID-23 confine le monde pendant 4 ans

Trust-My-Science

Source : lesmoutonsenrages

L’article Voici la Plus Petite Antenne au Monde, Faite d’ADN est apparu en premier sur PLANETES360.

Le marché immobilier californien est totalement et inconditionnellement lié au soutien de la Réserve fédérale

Par Chris Hamilton – Le 1er janvier 2022 – Source Econimica

Pour commencer la nouvelle année, j’ai pensé examiner ce qui a entraîné l’appréciation des prix des maisons en Californie et ce à quoi nous pouvons nous attendre en 2022.

Tout d’abord, un coup d’œil à la décélération annuelle (maintenant en déclin) de l’évolution de la population de la Californie (colonnes bleues) par rapport aux permis de construire annuels pour toutes les tailles d’unités de logement (colonnes marron). Mais plus important que l’évolution de la population, il faut examiner l’impact de cette évolution sur les différents segments d’âge.

 

Tout d’abord, la base de la Californie, la population des moins de 18 ans. En raison de décennies de baisse des naissances (quel que soit le statut légal des parents), la population californienne en âge scolaire diminue rapidement, avec une baisse de 7 % depuis 2004.

Vous trouverez ci-dessous l’évolution de la population d’une année sur l’autre, par groupe d’âge. Comme indiqué, le groupe d’âge des moins de 18 ans a commencé à décliner en 2004, la décélération de la croissance de la population en âge de travailler de 18 à 64 ans s’est transformée en déclin pur et simple en 2018 et ces déclins ne font que s’accélérer maintenant. Le seul moteur de la croissance démographique en Californie, les 65 ans et plus, a décéléré principalement en raison ou en conjonction avec la crise de Covid-19.

Cela nous amène à considérer l’appréciation du logement en Californie par rapport à l’emploi en Californie… mais avec la réserve qu’avec une population en âge de travailler en déclin, il est peu probable que la Californie retrouve le nombre total d’employés de 2019 dans une période prévisible. La Californie, plus rapidement que la plupart des autres pays, est au plein emploi avec une population en âge de travailler en diminution… comme nous l’avons vu précédemment, Econimica : la prochaine « crise » économique et financière commencera en 2022.

De l’exercice 2019 à l’exercice 2021

  • Population de la Californie -274 000 (-0,7 %)
  • Salariés en Californie -732 000 (-4,1%)
  • Permis de logement en Californie +222 000 permis d’unités de logement
  • Prix des maisons en Californie +20 %.

Pour montrer à quel point les hausses de prix actuelles sont odieuses, suivez la diminution totale des employés au cours des deux dernières années par rapport à la flambée des prix des logements… comme jamais la Californie n’en a connu auparavant.

Pour terminer, je vais vous montrer les variations annuelles de l’emploi, de l’appréciation des prix, du taux des fonds fédéraux fixé par la Réserve fédérale et des titres adossés à des créances hypothécaires détenus par la Réserve fédérale.

1- Changements d’une année sur l’autre (sur une base trimestrielle) de l’appréciation des logements et de l’emploi.

2- Identique au précédent mais en ajoutant le taux d’intérêt fixé par la Réserve fédérale (impactant les taux hypothécaires). Les trois périodes les plus récentes de FFR% extrêmement bas ont coïncidé avec une appréciation massive des logements.

3- En fait, si j’enlève l’emploi et que je le remplace par les variations annuelles des avoirs en titres adossés à des créances hypothécaires (MBS) de la Réserve fédérale, couplées au taux d’intérêt fixé par la Réserve fédérale, l’appréciation du marché immobilier californien depuis 2008 semble avoir tout à voir avec les politiques de la Réserve fédérale, qui masquent sa démographie d’apparence très japonaise.

Ainsi, alors que le potentiel de croissance de l’emploi en 2022 est faible, voire nul, en raison du plein emploi dans un contexte de déclin de la population en âge de travailler, alors que la Réserve fédérale réduit l’assouplissement quantitatif (les achats de titres MBS et de titres du Trésor se terminent avant avril 2022) et que la Réserve fédérale envisage des hausses de taux d’ici la mi-2022… les perspectives du marché immobilier californien sont tout simplement terribles.

En général, lorsqu’un événement aussi évident et terriblement destructeur sur le plan financier et économique se profile à l’horizon, la Fed a trois choix.

  1. Laisser tout ça exploser.
  2. Inventer une toute nouvelle série d’acronymes pour éviter un résultat de marché libre.
  3. Faire un peu de la première option, puis se lancer à fond dans la deuxième !

Chris Hamilton

Traduit par Hervé, relu par Wayan, pour le Saker Francophone

L’article Le marché immobilier californien est totalement et inconditionnellement lié au soutien de la Réserve fédérale est apparu en premier sur PLANETES360.

Pourquoi les États de l’OTAN Commettent-ils un Suicide Énergétique ?

Par : Thomas

par F. William Engdahl.

Il y a un grand paradoxe dans la position militaire de plus en plus agressive des États-Unis et de l’OTAN à l’égard de la Russie et de la Chine, lorsqu’on la compare aux politiques économiques nationales clairement suicidaires de l’Agenda vert des États-Unis et des États de l’UE et de l’OTAN. Une transformation étonnante des économies des pays industriels les plus avancés du monde est en cours et prend de l’ampleur. Le cœur de cette transformation est l’énergie, et l’exigence absurde d’une énergie « zéro carbone » d’ici 2050 ou avant. Éliminer le carbone de l’industrie énergétique n’est pas possible à l’heure actuelle, ni peut-être jamais. Mais si l’on cherche à l’atteindre, cela signifie que les économies les plus productives du monde seront mises en pièces. Sans une base énergétique industrielle viable, les pays de l’OTAN deviennent une plaisanterie militaire. Nous ne pouvons pas parler d’énergie « renouvelable » pour le solaire, l’éolien et le stockage sur batterie. Nous devons parler d’énergie non fiable. C’est l’un des délires scientifiques les plus colossaux de l’histoire.

Le 31 décembre, le nouveau gouvernement de coalition allemand a fermé définitivement trois des six centrales nucléaires restantes. Ils l’ont fait à un moment où les réserves de gaz naturel étaient extrêmement basses à l’aube d’un hiver difficile, et où tout front froid sévère pouvait entraîner des pannes d’électricité. En raison du refus allemand d’autoriser l’importation d’un deuxième gazoduc russe, Nord Stream 2, l’Allemagne est confrontée à une augmentation de 500% du prix au comptant de l’électricité par rapport à janvier 2021.

La crise énergétique de l’UE était prévue

En 2011, lorsque la chancelière Merkel a déclaré la fin anticipée de l’énergie nucléaire, sa tristement célèbre Energiewende, pour sortir du nucléaire et passer aux sources renouvelables, 17 centrales nucléaires ont fourni de manière fiable 25% de toute l’énergie électrique du pays. Les trois centrales restantes doivent maintenant fermer d’ici fin 2022. Dans le même temps, le programme d’énergie verte du gouvernement depuis 2016 a entraîné l’arrêt de la production de 15,8 GigaWatts par des centrales à charbon à partir de janvier 2022. Pour compenser le fait que le solaire et l’éolien, malgré une propagande élogieuse, ne comblent pas le vide, le réseau électrique allemand doit importer une quantité importante d’électricité des voisins de l’UE, la France et la République tchèque, ironiquement en grande partie de leurs centrales nucléaires. L’Allemagne a aujourd’hui le coût de l’électricité le plus élevé de tous les pays industrialisés en raison de l’Energiewende.

L’approvisionnement en électricité nucléaire en provenance de France pose désormais un problème. En décembre, EDF, l’agence nucléaire française, a annoncé la fermeture de quatre réacteurs pour inspection et réparation, suite à la découverte de dommages dus à la corrosion. Le président Macron, confronté aux élections d’avril, tente de jouer les champions du nucléaire dans l’UE en s’opposant à la forte position antinucléaire de l’Allemagne. Mais le pont nucléaire est vulnérable et il est peu probable que la France fasse de nouveaux investissements majeurs dans le nucléaire, malgré les déclarations récentes, avec des plans pour fermer douze réacteurs dans les prochaines années, ainsi que le charbon, laissant la France et l’Allemagne vulnérables aux futures pénuries d’énergie. Le programme France 2030 de Macron prévoit d’investir la bagatelle de 1,2 milliard de dollars dans la technologie nucléaire des petites centrales.

Mais la question du nucléaire n’est pas la seule mouche dans la soupe énergétique de l’UE. Chaque aspect du plan énergétique actuel de l’UE est conçu pour anéantir une économie industrielle moderne, et les architectes qui financent généreusement les groupes de réflexion verts comme l’Institut de Potsdam en Allemagne le savent. Amener l’éolien et le solaire, les deux seules options sérieuses mises en œuvre, à remplacer le charbon, le gaz et le nucléaire, est tout simplement dit, impossible.

Moulins à vent et folie des foules

Pour l’Allemagne, un pays dont l’ensoleillement n’est pas optimal, l’éolien est la principale alternative. Le problème de l’éolien, comme l’a montré l’hiver 2021, est qu’il ne souffle pas toujours, et de manière imprévisible. Cela signifie des pannes d’électricité ou un système de secours fiable, ce qui signifie du charbon ou du gaz naturel, car le nucléaire est évincé. Les éoliennes sont évaluées de manière trompeuse en termes de capacité théorique brute lorsque des États comme l’Allemagne veulent se vanter des progrès réalisés dans le domaine des énergies renouvelables.

En réalité, ce qui compte, c’est l’électricité effectivement produite au fil du temps ou ce que l’on appelle le facteur de capacité ou le facteur de charge. Pour le solaire, le facteur de capacité n’est généralement que de 25% environ. Dans le nord de l’Europe ou en Amérique du Nord, le soleil ne brille pas 24 heures sur 24. Le ciel n’est pas non plus toujours sans nuages. De même, le vent ne souffle pas toujours et n’est guère fiable. L’Allemagne se targue de produire 45% d’énergie renouvelable brute, mais cela cache la réalité. Dans une étude réalisée en 2021, l’Institut Frauenhofer estime que l’Allemagne doit installer au moins six à huit fois plus d’énergie solaire qu’aujourd’hui pour atteindre l’objectif de zéro émission de carbone en 2045, ce pour quoi le gouvernement refuse d’estimer les coûts, mais les estimations privées se chiffrent en billions. Le rapport indique que la capacité solaire brute actuelle de 54 GW doit atteindre 544 GW d’ici 2045. Cela signifierait un espace terrestre de 1,4 million d’hectares, soit plus de 16 000 kilomètres carrés de panneaux solaires solides à travers le pays. Ajoutez à cela de grandes stations éoliennes. C’est une recette suicidaire.

La fraude de l’éolien et du solaire en tant qu’option raisonnable sans carbone commence à être réalisée. Le 5 janvier dernier, dans l’Alberta (Canada), où le gouvernement construit furieusement des sites éoliens et solaires, par une journée de grand froid avec des températures proches de -40°, les 13 installations solaires de l’Alberta connectées au réseau, d’une capacité nominale de 736 mégawatts, fournissaient 58 mégawatts au réseau. Les 26 parcs éoliens, d’une capacité nominale combinée de 2269 mégawatts, ont fourni 18 mégawatts au réseau. Le total des énergies renouvelables n’était que de 76 mégawatts sur un total théorique de 3005 mégawatts d’énergie supposée verte et renouvelable. Le Texas, lors des fortes chutes de neige de février 2021, a connu les mêmes problèmes avec l’énergie solaire et éolienne que l’Allemagne. De plus, lorsqu’il neige, les fermes solaires ne valent rien.

De même, pour atteindre le niveau zéro carbone à partir de sources renouvelables, d’énormes surfaces de terre doivent être recouvertes de réflecteurs solaires ou consacrées à des parcs éoliens. Selon une estimation, la superficie nécessaire pour accueillir les 46 480 centrales photovoltaïques envisagées aux États-Unis est de 650 720 miles carrés, soit près de 20% des 48 premiers territoires américains. Cela correspond à la superficie du Texas, de la Californie, de l’Arizona et du Nevada réunis. Rien qu’aux États-Unis, dans l’État de Virginie, une nouvelle loi verte, la Virginia Clean Economy Act (VCEA), a entraîné une augmentation considérable des demandes de projets solaires, qui représentent à ce jour 780 miles carrés de panneaux solaires. Comme le souligne David Wojick, cela représente environ 500 000 acres de campagne, de terres agricoles ou de forêts détruites et pavées, avec quelque 500 projets distincts couvrant une grande partie de la Virginie rurale, qui nécessiteront un nombre stupéfiant de 160 millions de panneaux solaires, provenant pour la plupart de Chine et tous destinés à devenir des centaines de tonnes de déchets toxiques.

Des millions d’emplois ?

L’administration Biden et le tsar des énergies renouvelables John Kerry ont faussement prétendu que leur programme vert ou « Build Back Better » se traduirait par des millions de nouveaux emplois. Ils omettent de dire que ces emplois seront créés en Chine, qui produit la plupart des panneaux solaires, un quasi-monopole après avoir détruit la concurrence américaine et européenne il y a dix ans avec des panneaux bon marché subventionnés fabriqués en Chine. De même, la majeure partie de l’énergie éolienne est produite en Chine par des entreprises chinoises. Pendant ce temps, la Chine utilise des volumes records de charbon et reporte à 2060 sa promesse d’atteindre l’objectif « zéro carbone » dix ans après l’UE et les États-Unis. Elle ne veut pas mettre en péril sa domination industrielle au profit d’une théorie climatique fondée sur des données fausses et des mensonges selon lesquels le CO2 est sur le point de détruire la planète. La fédération syndicale allemande DGB a récemment estimé que depuis 2011, ce pays avait perdu quelque 150 000 emplois dans le seul secteur des énergies renouvelables, principalement parce que les panneaux solaires fabriqués en Chine ont détruit les principales entreprises solaires allemandes. Et l’Allemagne est le pays de l’UE le plus écolo. Parce que, par définition, les énergies renouvelables moins denses en énergie que sont l’éolien et le solaire font grimper les coûts de base de l’électricité, elles suppriment plus d’emplois dans l’économie globale qu’elles n’en créent.

L’effondrement industriel de l’OTAN

Parce que l’énergie solaire et l’énergie éolienne sont en réalité beaucoup plus coûteuses que les hydrocarbures conventionnels ou l’électricité nucléaire, elles font augmenter le coût global de l’énergie électrique pour l’industrie, ce qui oblige de nombreuses entreprises à fermer ou à déménager. Seule la fraude statistique officielle masque ce phénomène. L’Europe et les États-Unis auront besoin d’énormes volumes d’acier et de béton pour construire les millions de panneaux solaires ou de parcs éoliens attendus. Cela nécessite d’énormes quantités de charbon conventionnel ou d’énergie nucléaire. Combien de stations de recharge de voitures électriques seront nécessaires pour recharger à domicile 47 millions de voitures électriques allemandes ? Quelle demande d’électricité supplémentaire ?

Un important groupe de réflexion sur l’énergie verte aux États-Unis, RethinkX, a publié une étude de propagande pour les énergies renouvelables en 2021 intitulée « Repenser l’énergie 2020-2030 : 100% de solaire, d’éolien et de batteries, ce n’est que le début ». Leur réponse aux problèmes de faible capacité pour l’éolien et le solaire est de construire 500% ou même 1000% de plus que prévu pour compenser le faible facteur de capacité de 25%. Ils affirment de manière absurde, sans aucune preuve concrète, que « Notre analyse montre que l’électricité 100% propre issue de la combinaison du solaire, de l’éolien et des batteries (SWB) est à la fois physiquement possible et économiquement abordable sur l’ensemble du territoire continental des États-Unis ainsi que dans l’écrasante majorité des autres régions peuplées du monde d’ici 2030… cette surabondance de production d’énergie propre – que nous appelons super puissance – sera disponible à un coût marginal proche de zéro pendant la majeure partie de l’année… ». Cette déclaration est présentée sans un iota de données ou d’analyse de faisabilité scientifique concrète, simplement une affirmation dogmatique.

L’architecte canadien défunt de l’Agenda 21 des Nations unies, Maurice Strong, un ami pétrolier milliardaire de David Rockefeller, était sous-secrétaire des Nations unies et secrétaire général de la conférence du Jour de la Terre organisée à Stockholm en juin 1972. Il était également membre du conseil d’administration de la Fondation Rockefeller. Plus que quiconque, il est responsable de l’agenda de désindustrialisation de « l’économie durable » sans carbone. Lors du Sommet de la Terre de l’ONU à Rio en 1992, il a ouvertement énoncé le programme brutal des partisans de l’eugénisme radical tels que Gates et Schwab : « Le seul espoir pour la planète n’est-il pas que les civilisations industrialisées s’effondrent ? N’est-il pas de notre responsabilité de le provoquer ? » Ce programme est en grande partie la grande réinitialisation d’aujourd’hui.

La guerre maintenant ?

Si les économies autrefois avancées et à forte intensité énergétique des pays membres de l’OTAN en Europe et aux États-Unis continuent sur cette voie suicidaire, leur capacité à organiser une défense ou une attaque militaire convaincante deviendra un mirage. Récemment, la présidente corrompue de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré que l’industrie de la défense allemande de haute technologie et ses fournisseurs ne devraient pas recevoir de crédit bancaire parce qu’ils ne sont pas assez « verts » ou « durables ». Il semblerait que les banques aient déjà compris le message. Avec le pétrole et le gaz, la production de défense est désormais visée. Von der Leyen, en tant que ministre allemande de la Défense, avait été largement blâmée pour avoir laissé la défense allemande s’effondrer jusqu’à un état catastrophique.

Dans leur poursuite unilatérale de l’Agenda 2030 et du programme « zéro carbone », l’administration Biden et l’UE mettent leur industrie sur la voie de la destruction bien avant la fin de cette décennie. Est-ce que cela conduit à son tour l’agenda actuel de l’OTAN vers la Russie en Ukraine, en Biélorussie, en Arménie et maintenant au Kazakhstan ? Si les puissances de l’OTAN savent qu’elles ne disposeront pas de l’infrastructure industrielle militaire de base dans un avenir proche, pensent-elles qu’il est préférable de provoquer une éventuelle guerre avec la Russie maintenant, afin d’éliminer une résistance potentielle à leur programme de désindustrialisation ? Outre la Chine, la Russie est le seul pays capable de porter un coup dévastateur à l’OTAN en cas de provocation.

Psychose de la formation des masses ou folie des foules

En 1852, l’historien anglais Charles Mackay a écrit un classique intitulé « Mémoires sur les délires populaires extraordinaires et la folie des foules », qui donne un aperçu peu connu de l’hystérie de masse à l’origine des grandes croisades religieuses du XIIe siècle, de la chasse aux sorcières ou de la folie des tulipes hollandaise et de nombreux autres délires populaires. Il est pertinent de comprendre la ruée irrationnelle mondiale vers le suicide économique et politique.

Les mêmes acteurs clés qui sont à l’origine des mandats de vaccination de masse anti-covid pour un vaccin expérimental modifiant la génétique et des verrouillages qui s’ensuivent dans le monde entier, notamment Bill Gates et le pape François, sont à l’origine de la grande réinitialisation du Forum économique mondial de Klaus Schwab et de sa folie verte zéro carbone de l’Agenda 2030 des Nations unies, afin de faire accepter au monde des mesures économiques draconiennes sans précédent.

Pour ce faire, il faudra que la population soit docile et physiquement faible, ce que le professeur de psychologie belge Mattias Desmet et le Dr Robert Malone appellent la psychose de formation de masse, une psychose de foule, une sorte d’hypnose de masse qui ignore la raison. Il est clair que le mythe du réchauffement climatique et l’agenda de la pandémie de coronavirus nécessitent tous deux une telle hypnose de masse – un « délire populaire extraordinaire ». Sans l’hystérie de peur du Covid, nous n’aurions jamais permis à l’agenda vert d’aller si loin que nos réseaux électriques sont au bord du black-out et nos économies au bord de l’effondrement. Le but ultime de la pandémie de Covid de l’OMS et de l’Agenda vert est une marche vers la Grande Réinitialisation dystopique de Schwab de l’ensemble de l’économie mondiale au profit d’une dictature d’une poignée de sociétés mondiales comme BlackRock ou Google-Alphabet.

source : https://journal-neo.org
traduction Réseau International

Source : reseauinternational

L’article Pourquoi les États de l’OTAN Commettent-ils un Suicide Énergétique ? est apparu en premier sur PLANETES360.

L’Euro Numérique qui Arrive va Signer la Fin de la Vie Privée et de l’Argent Liquide

Par : Thomas
Stéphane Gihemka
Le Grand réveil

Bonjour,

Nous parlons aujourd’hui de la future création de l’euro numérique qui signe la fin de la vie privée et l’obsolescence de la monnaie fiduciaire. La BCE (Banque Centrale Européenne) affirme travailler sur un euro numérique qui « garantirait que les habitants de la zone euro puissent bénéficier d’un moyen de paiement gratuit, simple, universellement accepté, sans risque et inspirant confiance. »

Tout d’abord, résumons très brièvement l’histoire de l’économie et de la monnaie fiduciaire, composée de pièces et de billets, qui est apparue autour du VIIe siècle avant J.C. Les pièces métalliques étaient grossières au départ avant de devenir de plus en plus gradées, précises. Les billets sont apparus en Chine au Xe siècle de notre ère. La monnaie sert d’intermédiaire pour effectuer des échanges, d’unité de valeur et d’instrument de réserve. On distingue à notre époque la monnaie divisionnaire composée de pièces, de la monnaie fiduciaire constituée de billets et de la monnaie scripturale désignant les transferts d’un compte bancaire à un autre. La monnaie repose essentiellement sur la confiance qu’on lui accorde et sa stabilité dans le temps. Les États possèdent le monopole des monnaies et ne peuvent pas déposer le bilan contrairement aux entreprises. Par conséquent, les devises utilisées sur leurs territoires nationaux procurent un sentiment de sécurité.

L’apparition d’Internet, aux alentours de 1999, a révolutionné la civilisation dans son ensemble. La création de l’Euro, en 2002, a engendré l’apparition de la monnaie unique européenne. La numérisation de la société, à partir de l’an 2000, a contribué à faire reculer, davantage chaque année, la vie privée et signe potentiellement la fin de l’anonymat. Une partie de la population estime qu’elle n’a rien à cacher. Or, c’est faux. En effet, les secrets médical et bancaire (aujourd’hui remplacé par le secret professionnel) protègent les citoyens contre le risque de révélations d’informations critiques. Les données sensibles sont au cœur du RGPD, Règlement Général sur la Protection des Données, qui a été créé par la CNIL, Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés. Demandez à un passant de vous donner le solde de son compte bancaire, le montant de ses prêts immobiliers ou encore l’état de sa santé. Sa réponse sera toujours la même : « ceci ne vous regarde pas ». Par conséquent, il est fallacieux d’affirmer que nous n’avons rien à cacher.

Au moment de la crise de 2008, un certain Satoshi Nakamoto a publié, le 31 octobre 2008, un livre blanc intitulé « Bitcoin : un système de paiement électronique pair-à-pair ». Cette nouvelle monnaie numérique a tout d’abord été ignorée. La caractéristique la plus importante du bitcoin, et ce qui le distingue de la monnaie traditionnelle, est qu’il est décentralisé. Aucune institution ou banque ne contrôle le réseau bitcoin. La numérisation de la civilisation, provoquée par la crise de 2008, a donné de plus en plus d’importance à la cryptomonnaie. Ce que l’on peut retenir de la crise de 2008, c’est que les banques centrales ont augmenté la quantité de monnaie en circulation et racheté les titres pour débloquer les marchés de crédit. Elles se sont substituées aux banques pour financer l’économie. Enfin, le marché du travail s’est dégradé suite à une perte d’activité et la dette publique s’est accrue de 57 %. En tout état de cause, cette crise a accentué la numérisation au prétexte d’éviter les prochaines faillites bancaires.

Il est également important d’aborder le phénomène libertaire qui est à la base du mouvement hacker. La crise mondiale de 1968 a donné naissance aux entreprises spécialisées dans l’informatique. Les libertariens du numérique sont à l’origine de la création de cet engouement pour les nouvelles technologies. Un ingénieur du MIT, Richard Matthew Stallman, a créé le projet GNU pour soutenir le logiciel libre. Il explique depuis 1983 que le code source d’un logiciel doit être partagé pour que chacun puisse l’améliorer selon ses propres besoins. Hélas, les futures entreprises ont fait le choix de dissimuler le code informatique de leurs applications. Ainsi, aujourd’hui, les GAFAM développent des applications dont le code source est gardé secret. Par conséquent, le grand public ne peut pas analyser le fonctionnement d’un logiciel propriétaire à partir de ses sources. La rétention du savoir au nom du profit est regrettable.

Le même phénomène est à craindre pour la cryptomonnaie. Le code source du Bitcoin, qui était libre au départ, est réutilisé et continuellement amélioré à des fins industrielles. Le documentaire d’Arte « le mystère Satoshi : enquête sur l’inventeur du bitcoin » confirme d’ailleurs cette hypothèse. En ce qui concerne l’Europe, les institutions européennes vont créer un euro numérique qui, au lieu d’être décentralisé comme les blockchains, pourrait être centralisé par la BCE sous le nom de TIPS, Target Instant Payment Settlement. Voici un schéma de son architecture logicielle.

chart

Le système est suffisamment robuste pour garantir la confidentialité (accès restreint selon les droits de l’utilisateur), préserver l’intégrité (les données sont fiables) et assurer la disponibilité (le système est utilisable à tout moment) du système. La confiance accordée envers cette monnaie numérique n’est pas conciliable avec la préservation de la vie privée. En effet, les transactions sont tracées et l’on peut remonter à la fois au débiteur et au créditeur, aux personnes qui ont effectué les transactions.

La quatrième révolution industrielle sera forcément précédée de graves troubles puisque les fondements de l’économie traditionnelle sont sapés, comme je l’ai expliqué dans les précédents articles. Chaque changement de paradigme entraîne de grandes crises, mais, on peut également affirmer que les grandes crises entraînent un changement de paradigme. Dans tous les cas, la numérisation de la civilisation annonce, à plus ou moins long terme, la disparition de la monnaie fiduciaire. Toutefois, l’abrogation de l’argent liquide ne peut être imposée qu’en cas d’événements graves, puisque ceux-ci serviraient de prétexte aux États pour renforcer leur domination sur les populations. Par exemple, en cas de conflits civils, les États pourraient imposer le portefeuille numérique au motif que le contrôle des transactions est prioritaire sur les libertés individuelles.

L’identité numérique est un projet politique de la commission européenne qui vise à fournir un moyen d’identification et de partage de documents à l’aide d’un smartphone. Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive pour une Europe adaptée à l’ère du numérique, a déclaré :

« L’identité numérique européenne nous permettra d’agir dans n’importe quel État membre comme nous le ferions chez nous, sans frais supplémentaires et plus facilement, que ce soit pour louer un appartement ou pour ouvrir un compte bancaire en dehors de notre pays d’origine. Et ce, en toute sécurité et transparence. Ce sera donc à nous de décider quelles informations personnelles nous souhaitons partager, avec qui et à quelle fin. Nous aurons ainsi une occasion unique d’approfondir ce que cela signifie de vivre en Europe et d’être européen. »

Le passe vaccinal et l’espace santé sont les précurseurs de l’identité numérique. Ces produits finiront naturellement par s’uniformiser dans une seule et même application dite « sécurisée ». Confier des données sensibles à un seul logiciel signifie mettre fin à l’asymétrie d’informations, remettre notamment en cause le secret médical puisque les agents économiques peuvent accéder à l’ensemble de nos données personnelles (médicales, financières, politiques, etc.). En théorie, il est possible de configurer différents types d’accès pour restreindre la diffusion de ces informations, c’est le principe de la confidentialité. Hélas, les administrateurs habilités de ce système d’information possèdent les droits pour visualiser et parfois même modifier ces données. Dans ces conditions, qui peut affirmer que le principe d’intégrité ne serait pas bafoué ? Par exemple, un commanditaire pourrait demander à un technicien de modifier le portefeuille numérique d’un citoyen « gênant ». D’autre part, le piratage informatique est un facteur de risque considérable puisque de nouvelles techniques d’ingénierie sociale permettront de dérober les données sensibles.

Enfin, l’identification et l’authentification sont couplées à la journalisation afin de connaître le détail des actions que l’utilisateur a réalisées. Pour être plus clair, une personne renseigne son identifiant auprès d’un système (identification), elle s’authentifie (authentification par mot de passe, objet en sa possession ou biométrie) et accède à ses données tandis que toutes ses actions sont stockées sur un serveur distant ou un Cloud privé (journalisation). Pour résumer, chaque citoyen européen possédera, tôt ou tard, un identifiant uniqueCette technologie permettra de tracer l’ensemble de nos transactions puisque celles-ci sont stockées dans les bases de données du Big Data. Une application d’intelligence artificielle pourrait même retracer toutes les transactions que nous avons effectuées depuis la mise en œuvre du système. Cette technologie est comparable au crédit social à la chinoise puisqu’elle annonce la fin de la vie privée et de l’anonymat.

Les institutions politiques pourraient imaginer différentes utilisations de cette identité numérique. Chaque citoyen serait soumis à la notation de ses semblables, ainsi chacun attribuerait une note à son voisin selon son attitude. Chaque individu pourrait dénoncer un comportement qu’il jugerait inapproprié. Des équipes seraient employées pour gérer ces signalements. Des applications d’intelligence artificielle faciliteraient la prise de décision des administrateurs. Par exemple, un écran de contrôle classerait automatiquement les signalements par lot afin que les techniciens puissent intervenir rapidement. Des mécanismes de blocage interdiraient même aux citoyens en infraction de réaliser des transactions financières pendant un certain laps de temps. Selon la durée de la sanction, ces personnes seraient condamnées à la famine ou au suicide. Les nouvelles prisons à ciel ouvert seraient plus redoutables que les anciennes.

Dans un futur plus lointain, les dirigeants pourraient même imaginer un système d’anticipation des crimes basé sur une interprétation des données analysées. Cette justice expéditive entraînerait d’incommensurables erreurs. Le système judiciaire de notre époque et ses différents codes juridiques semblent quasi parfaits au vu de cette horreur.

Pour éviter à nos enfants de subir cet enfer numérique, nous devons dès aujourd’hui préserver l’intégrité des institutions, conserver l’économie traditionnelle et lutter contre la numérisation galopante. Nous étudierons dans un prochain article les quelques moyens de résistance qui restent à notre disposition. Le progrès est un loup pour l’homme.

Stéphane Gihemka

Le 11 janvier 2022

Fichier PDF : https://gihemka.files.wordpress.com/2022/01/euro_numerique_fin_de_la_vie_privee_et_obsolescence_de_la_monnaie_fiduciaire_v02.pdf

Source : sott

L’article L’Euro Numérique qui Arrive va Signer la Fin de la Vie Privée et de l’Argent Liquide est apparu en premier sur PLANETES360.

Le coaching pyramidal !

L’étrange business des coachs du web

L’article Le coaching pyramidal ! est apparu en premier sur PLANETES360.

Chine-Iran : Mise en œuvre de l’accord stratégique

La Chine, critique à l’égard des sanctions de Washington contre Téhéran, a annoncé samedi le début de la mise en œuvre d’un accord stratégique avec l’Iran, renforçant ainsi la coopération économique et politique entre les deux pays.

La Chine et l’Iran ont signé l’accord en 2021 après des années de négociations. Ce grand partenariat doit couvrir des domaines aussi variés que l’énergie, la sécurité, les infrastructures et les communications. Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi et son homologue iranien Hossein Amir-Abdollahian ont annoncé le début de sa mise en oeuvre lors d’une réunion à Wuxi, dans l’est de la Chine, vendredi, a indiqué le ministère des Affaires étrangères à Pékin dans un communiqué.

Peu de détails sur cet accord secret ont été publiés, mais le New York Times a rapporté en 2020 qu’il garantirait un approvisionnement régulier en pétrole pour la Chine, citant une ébauche de l’accord. Pékin est un premier partenaire commercial de l’Iran et était l’un de ses plus gros acheteurs de pétrole avant que Donald Trump, alors président américain, ne réimpose des sanctions unilatérales en 2018. La Chine a officiellement cessé d’importer du pétrole d’Iran mais des analystes affirment que le brut iranien continue d’y entrer, officiellement comme importations venant d’autres pays.

M. Wang a assuré vendredi que la Chine continuerait à « s’opposer aux sanctions unilatérales illégales contre l’Iran », selon le ministère des Affaires étrangères. Pékin cherche depuis longtemps à renforcer ses liens avec Téhéran, le président chinois Xi Jinping ayant décrit l’Iran comme « le principal partenaire de la Chine au Moyen-Orient » lors d’une rare visite dans le pays en 2016.

La rencontre des deux ministres intervient alors que les discussions se poursuivent à Vienne sur un accord potentiel visant à mettre fin au développement d’armes nucléaires par Téhéran. Les discussions pour sauver l’accord nucléaire ont commencé fin novembre, après une suspension en juin, lorsque l’Iran a élu un nouveau gouvernement conservateur. La Chine estime que les États-Unis sont responsables de l’état actuel de l’accord.

source : https://lexpressiondz.com

L’article Chine-Iran : Mise en œuvre de l’accord stratégique est apparu en premier sur PLANETES360.

Bruno Gaccio: « Je pense que Macron a peur de tout ! Ce mec a un problème !!.. J’aimerais que des psychologues se penchent dessus !!!… Je considère que l’attitude de ce gouvernement est fasciste !!!! »

Bruno Gaccio: « Je pense que Macron a peur de tout ! Ce mec a un problème !!.. J’aimerais que des psychologues se penchent dessus !!!… Je considère que l’attitude de ce gouvernement est fasciste !!!! »

On glisse progressivement vers le fachisme .. quand un homme seul prend les décisions et refuse le débat et le contradiction !! Entièrement d’accord avec Bruno Gaccio .. pic.twitter.com/v3VLKBaIPv

🇫🇷. Or-well.BⓩH (@GillesWell) January 16, 2022

BusinessBourse

L’article Bruno Gaccio: « Je pense que Macron a peur de tout ! Ce mec a un problème !!.. J’aimerais que des psychologues se penchent dessus !!!… Je considère que l’attitude de ce gouvernement est fasciste !!!! » est apparu en premier sur PLANETES360.

LES 1% ONT HACKÉ LA DÉMOCRATIE

« Le propos de Mr. Robot tient tout entier dans son affiche : la démocratie a été hackée. Les data, big data, les super big data finissent par être les chevaux de Troie d’un hacking démocratique en bonne et due forme. Cette série joue la carte antilibérale, anticapitaliste, montre du doigt les super-conglomérats tenus par les 1% des 1% les plus riches de la planète. »

Chroniqueuse : Virginie Martin
Montage : Camille Chastrusse
Images : Ameyes Aït-Oufella
Son : Baptiste Veilhan
Graphisme : Adrien Colrat
Diffusion : Maxime Hector
Production : Thomas Bornot
Direction des programmes : Mathias Enthoven

L’article LES 1% ONT HACKÉ LA DÉMOCRATIE est apparu en premier sur PLANETES360.

❌