Plandémie de Covid

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 29 juillet 2021Vos flux RSS

La liberté ne se négocie pas

CHRONIQUE - Macron en rêvait pour son référendum "vert", aujourd'hui enterré. Le Sénat l'a fait pour ses mesures attentatoires aux libertés fondamentales, celle de travailler, celle d'aller et venir, celle de disposer de son propre corps. Voici que l'opposition de droite (à quelques exceptions près... - Lire la suite sur FranceSoir.fr FS - La liberté ne se négocie pas

Huiles essentielles de lavande interdites ? Un nouveau coup porté aux médecines douces

Par : FranceSoir
L’inquiétude monte chez les producteurs d’huile essentielle de lavande. En raison de l’évolution de la réglementation européenne sur les produits chimiques dangereux, cette essence 100 % naturelle pourrait être interdite. Une évolution de la réglementation à Bruxelles Après le déremboursement de l’... - Lire la suite sur FranceSoir.fr ©Monicore/ Pixabay - Huiles essentielles de lavande interdites ? Un nouveau coup porté aux médecines douces

Prophète ou porte-parole très bien informé ? 28 juillet, M. Attal annonce déjà l'entrée en vigueur du « pass sanitaire » le 9 Août prochain !

Le pass sanitaire entrera en vigueur le 9 août prochain, a déclaré ce mercredi 28 Juillet 2021 le porte-parole du gouvernement, M. Gabriel Attal, à l'issue du Conseil des ministres. Un homme décidément très bien renseigné ou très confiant dans le futur proche, dirait-on. Connaitraît-il déjà la décision du Conseil Constitutionnel annoncée pour le 5 Août prochain ? Le combat des Abeilles contre les Frelons et leur Passeport de la Honte : 5 Août 2021, victoire ou capitulation ? (...) - Tribune Libre

La testostérone augmente-t-elle l'agressivité ?

Par : June
La testostérone est une hormone stéroïde produite en grande quantité par les hommes, responsable du développement de l'appareil génital et de l'apparition des caractères sexuels secondaires à la puberté (pilosité, voix grave, développement de la musculature…). Elle est le symbole de la masculinité et on l'associe volontiers à l'agressivité, mais qu'en est-il réellement ? Il semblerait que les effets de la testostérone sur les comportements quand elle est (...) - Tribune Libre

Nouveau vaccin Covid-19 - Novavax : analyse et comparaisons

TRIBUNE - Novavax, Inc. est une société pharmaceutique américaine spécialisée dans les vaccins. En août 2020, elle annonce préparer un vaccin contre la Covid-19, le « NVX-CoV2373 », pour lequel elle a reçu une pré-commande de 100 millions de doses du gouvernement américain, pour un montant de 1,6... - Lire la suite sur FranceSoir.fr JUSTIN TALLIS / AFP - Nouveau vaccin Covid-19 - Novavax : analyse et comparaisons

L'étrange Histoire de « l'état islamique »

Janvier 2016, Donald Trump, candidat à la présidence des États-Unis, fait une déclaration tonitruante lors d'un meeting : « Hillary Clinton a créé ISIS avec Obama ». ISIS, c'est-à-dire « l'Etat Islamique » aussi appelé DAECH. Aussitôt, la « grande » presse critique les propos du candidat, et donne sa version concernant l'émergence de l'organisation. CNN explique [1] : « Clinton a quitté le Département d'état en janvier 2013, alors que DAECH n'a été fondé que 3 (...) - Tribune Libre

Restaurateurs et passe sanitaire : "Faire la police n’est pas notre métier"

Par : FranceSoir
REPORTAGE - Propriétaires, serveurs de bars et restaurants sont dans le flou : une douzaine de témoignages ont été recueillis pour ce reportage, à Paris et en banlieue - tous ont accepté de répondre à nos questions sous couvert d'anonymat. Il en ressort à l’unanimité, selon ce panel d’interviewés,... - Lire la suite sur FranceSoir.fr Pixabay License - Restaurateurs et passe sanitaire : "Faire la police n’est pas notre métier"

Passe sanitaire : le Conseil d'État laisse la main au Conseil constitutionnel

Par : FranceSoir
C’est par un communiqué de presse du 28 juillet 2021 que Me Krikorian informe ce jour que le juge des référés du Conseil d’État vient de rejeter la requête déposée le 21 juillet en son nom avec l’intervention de l’association BonSens. Cette requête visait à obtenir du Conseil d'État une réserve d'... - Lire la suite sur FranceSoir.fr F. Froger / D6 - Passe sanitaire : le Conseil d'État laisse la main au Conseil constitutionnel

Biden ne mettra pas fin aux « guerres sans fin ». Il en prépare même de nouvelles

Par : Wayan

Par Moon of Alabama – Le 28 juillet 2021

Daniel Larison écrit que la politique étrangère de Joe Biden est probablement pire que celle de Trump :

Le bilan de la politique étrangère de Joe Biden en tant que président au cours de ses six premiers mois a été aussi mauvais que ses critiques non-interventionnistes et anti-guerre le craignaient. Biden a pris une décision importante et correcte qu'il semble suivre jusqu'au bout, à savoir le retrait des dernières troupes américaines d'Afghanistan, mais même dans ce cas, il y a des raisons de s'inquiéter que les forces américaines soient relocalisées dans d'autres pays voisins et que la guerre contre les talibans se poursuive de loin. Sur presque tous les autres fronts, Biden n'a pas seulement échoué à défaire certaines des politiques les plus mauvaises et les plus destructrices de son prédécesseur, mais dans de nombreux cas, il les a ancrées et renforcées.

Biden n’a pas réussi à arrêter la guerre américano-saoudienne au Yémen. Il maintient des troupes en Irak et en Syrie. Son retrait d’Afghanistan s’avère être un leurre. Il sabote le retour aux accords sur le nucléaire iranien.

Biden promet de mettre fin aux « guerres sans fin » en tant que président

Les États-Unis, en contradiction avec leur accord avec les Talibans passé à Doha, ont relancé une campagne de bombardement aérien les visant et vont probablement la poursuivre pendant des années :

Le plus haut général américain chargé de superviser les opérations en Afghanistan n'a pas voulu dire dimanche soir si les frappes aériennes américaines contre les talibans prendraient fin le 31 août, date que les responsables avaient précédemment fixée comme limite pour ces attaques.

Le général Kenneth F. McKenzie Jr, chef du Commandement central des États-Unis, a refusé de s'engager à mettre fin au dernier levier militaire qu’ont les États-Unis contre les talibans : les frappes aériennes. ...

Les talibans ont réagi furieusement aux frappes, affirmant que c’étaient une violation de l'accord négocié entre le groupe militant et les États-Unis en 2020.

L’intensité des frappes contre les talibans reflète un nouveau sentiment d'urgence à Washington qui considère que le gouvernement afghan est en danger.

"Je ne suis pas en mesure de faire des commentaires sur l'avenir des frappes aériennes américaines après le 31 août", a déclaré le général McKenzie aux journalistes après avoir rencontré le président afghan, Ashraf Ghani, et ses collaborateurs plus tôt dans la journée.

Les talibans ont récemment fait un gros travail de diplomatie en se rendant à Moscou, Pékin et Téhéran. Avec le Pakistan, qui continue à fournir aux talibans des armes et de la main-d’œuvre, ces pays préparent un avenir où les talibans auront le contrôle total du gouvernement afghan, ou du moins un rôle important dans celui-ci. Ils ont promis d’investir en Afghanistan, même si le pays est dirigé par les talibans.

Mais les États-Unis s’opposeront à la reconstruction de la Route de la soie entre la Chine et l’Iran. Ils n’autoriseront pas que ces investissements en Afghanistan soit en sûreté. Au lieu de contrôler l’Afghanistan pour leurs propres besoins, comme ils l’ont fait pendant leur occupation, les États-Unis feront désormais tout leur possible pour empêcher les autres de profiter du pays.

Après avoir fait pression sur le président afghan pour qu’il laisse la place à un gouvernement provisoire, Biden le soutient à nouveau. Lors d’un appel téléphonique vendredi dernier, Biden s’est engagé à soutenir pleinement la ligne intransigeante maintenue par Ghani :

Le président Joseph R. Biden, Jr. s'est entretenu aujourd'hui avec le président Ashraf Ghani d'Afghanistan. Le président Biden et le président Ghani ont discuté de la situation en Afghanistan et ont réaffirmé leur engagement envers un partenariat bilatéral durable. Le président Biden a insisté sur le soutien continu des États-Unis, notamment en matière de développement et d'aide humanitaire, au peuple afghan, y compris aux femmes, aux filles et aux minorités. Le président Biden et le président Ghani ont convenu que l'offensive actuelle des talibans est en contradiction directe avec la prétention du mouvement à soutenir un règlement négocié du conflit. Le président Biden a également réaffirmé l'engagement des États-Unis à continuer d'aider les forces de sécurité afghanes à se défendre.

Mais le gouvernement de Ghani n’a aucune chance de survie. Les talibans contrôlent les frontières de l’Afghanistan et peuvent se financer grâce aux droits de douane et aux taxes. Ghani n’aura donc pas les revenus nécessaires pour faire fonctionner l’État. Maintenant, Biden lui promet de donner 4 milliards de dollars par an à l’armée afghane tout en ayant peu de contrôle sur la façon dont cet argent sera dépensé. Ghani et son entourage feront de leur mieux pour piller cet afflux d’argent.

Au lieu de laisser l’Afghanistan tranquille pour se trouver un nouvel équilibre, Biden est en train de réorganiser le Grand Jeu, dont l’Afghanistan sera à nouveau la première victime.

Pendant sa campagne, Biden avait promis de rejoindre l’accord nucléaire avec l’Iran. Mais aucune action n’a suivi. Les pourparlers avec Téhéran ont commencé trop tard et ont été remplis de nouvelles exigences que l’Iran ne peut accepter sans diminuer ses défenses militaires.

L’arrogance de l’administration Biden se manifeste pleinement lorsqu’elle croit pouvoir dicter ses conditions à Téhéran :

Si les États-Unis déterminent que l'Iran n'est pas prêt à revenir à la mise en œuvre complète de l'accord, ou que le programme nucléaire iranien a progressé à un point tel que les limites de non-prolifération de l'accord ne peuvent pas être récupérées, ils exploreront d’autres options, y compris pour renforcer l'application des sanctions économiques, mais ils espèrent ne pas en arriver là, a-t-il dit.

"Nous verrons s'ils sont prêts à revenir", a déclaré le haut diplomate américain.

Ce n’est pas l’Iran qui a quitté l’accord JCPOA approuvé par l’ONU. Ce sont les États-Unis qui sont revenus sur cet accord et ont réintroduit une campagne de sanctions « pression maximale » contre l’Iran. L’Iran a déclaré qu’il était prêt à réduire à nouveau son programme nucléaire dans les limites de l’accord JCPOA si les États-Unis supprimaient toutes les sanctions. C’est l’administration Biden qui refuse de le faire tout en formulant de nouvelles exigences. Il est évident que cela ne fonctionnera pas.

Aujourd’hui, le guide suprême iranien Ali Khamenei a rencontré le gouvernement sortant du président Rohani et a mis en garde le gouvernement entrant contre tout espoir que les États-Unis changent leur position déraisonnable :

Khamenei.ir @khamenei_ir - 9:20 UTC - 28 juil. 2021

Les autres devraient utiliser l'expérience du gouvernement de M. Rouhani. L'une de ces expériences est la méfiance envers l'Occident. Pour cette administration, il est devenu clair que faire confiance à l'Occident n'est pas utile. Ils n'aident pas et ils frappent partout où ils peuvent. Quand ils ne le font pas, c'est parce qu'ils ne peuvent pas.

Les administrations devraient absolument éviter de lier leurs plans à des négociations avec l'Occident, car celles-ci échoueront certainement.

Cette administration aussi, lorsqu'elle s'est appuyée sur des négociations avec l'Occident et les États-Unis, elle a échoué, et lorsqu'elle s'est appuyée sur le potentiel national, elle a réussi.

Lors des récentes négociations nucléaires, les Américains sont restés obstinément sur leur position. Lorsqu'ils font des promesses ou sur le papier, ils disent qu'ils vont lever les sanctions, mais dans la pratique, ils ne l'ont pas fait et ne le feront pas. Puis ils disent que de nouveaux articles doivent être ajoutés à un accord qui a déjà été signé.

L'Occident et les États-Unis sont totalement injustes et malveillants dans leurs négociations. Ils n'hésitent absolument pas à violer leurs engagements. Dans l'accord précédent, ils ont violé leurs engagements et ils ne donnent aucune garantie qu'ils respecteront leurs engagements à l'avenir non plus.

Si les États-Unis ne reviennent pas dans l’accord JCPOA, sans imposer d’autres conditions, l’Iran finira par quitter l’accord et poursuivra son programme nucléaire comme il l’entend. Cette tactique intransigeante de Biden sera un échec total. On peut se demander ce que l’administration Biden a prévu de faire lorsque cela se produira.

Comme le résume Larison :

La politique étrangère de Biden est jusqu'à présent largement constituée d'échecs à atteindre ses objectifs déclarés et d'échecs à renverser les pires politiques qu'il a héritées de Trump. Dans certains cas, Biden n'a même pas fait l'effort de d’inverser les choses. L'administration Biden aime utiliser l'expression "America is back" comme devise de sa politique étrangère. À en juger par les six premiers mois de Biden, cela signifie simplement que l'Amérique est de retour aux mêmes politiques destructrices et inhumaines que celles que nous avons menées pendant des décennies.

Au lieu de mettre fin aux « guerres sans fin », comme Biden l’avait promis pendant sa campagne, il prolonge les anciennes tout en préparant le terrain pour de nouvelles.

C’est un choix qui ne sera pas bon pour les États-Unis d’Amérique.

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone

Les personnes âgées, plus isolées et plus malheureuses à cause des contacts virtuels

Par : FranceSoir
Certains se réjouissent d’avoir enfin acheté un smartphone à papi ou mamie pour être plus souvent en contact avec eux. Mais une étude qui a étudié ce phénomène précisément pendant la pandémie, montre que le contact avec leurs proches à travers les nouvelles technologies ne fait qu’aggraver leur... - Lire la suite sur FranceSoir.fr Georg Arthur / Unsplash - Les personnes âgées, plus isolées et plus malheureuses à cause des contacts virtuels

« Maréchal Twitto » prend la présidence de l'Union européenne

Le premier ministre slovène Janez Jansa a atteint, en juillet 2021, le niveau des grands dirigeants du Vieux Continent. Au cours des six prochains mois son pays présidera le Conseil de l'UE. Il est considéré comme un imitateur de Donald Trump pour avoir copié le slogan de ce dernier "La Slovénie avant tout". Il est surnommé "maréchal Twitto" à cause de sa passion pour les réseaux sociaux et "démocrate antilibéral" pour son opposition à la migration. (...) - Tribune Libre

Restaurateurs et passe sanitaire : "Faire la police n’est pas notre métier"

Par : FranceSoir
REPORTAGE - Propriétaires, serveurs de bars et restaurants sont dans le flou : une douzaine de témoignages ont été recueillis pour ce reportage, à Paris et en banlieue - tous ont accepté de répondre à nos questions sous couvert d'anonymat. Il en ressort à l’unanimité, selon ce panel d’interviewés,... - Lire la suite sur FranceSoir.fr Pixabay License - Restaurateurs et passe sanitaire : "Faire la police n’est pas notre métier"

La crise mondiale du transport maritime est bien plus grave qu’on ne l’imagine

Par : Wayan

Par F. William Engdahl – Le 21 juillet 2021 – Source New Eastern Outlook

Au cours des dernières décennies, le commerce maritime mondial s’est développé de manière presque exponentielle, à mesure que la sous- traitance des activités de fabrication des sociétés américaines et européennes se développait, sous l’effet de la mondialisation économique. En conséquence, l’Asie, et plus particulièrement la Chine, est devenue la source essentielle de fabrication de tout, des iPhones aux antibiotiques et de tout ce qui se trouve entre les deux. L’Organisation mondiale du commerce qui a imposé de nouvelles règles au commerce en a été le moteur essentiel. Elle a également rendu les chaînes d’approvisionnement mondiales pour la livraison des marchandises plus fragiles que jamais dans l’histoire. L’augmentation du coût du transport maritime par conteneurs témoigne de cette fragilité. À cette augmentation des prix s’ajoutent d’énormes pénuries de main-d’œuvre dues aux mesures mondiales prises contre la COVID.

Les origines de la crise

Selon le département de recherche de Statista, basé en Allemagne, environ 80 % de toutes les marchandises sont transportées par voie maritime, notamment le pétrole, le charbon et les céréales. Sur ce total, en termes de valeur, le commerce maritime mondial de conteneurs représente quelque 60 % de l’ensemble du commerce maritime, évalué à environ 14 000 milliards de dollars US en 2019. Ce transport maritime est devenu le pivot de l’économie mondiale, pour le meilleur et pour le pire.

Il s’agit d’une conséquence directe de la création de l’OMC dans les années 1990, avec de nouvelles règles favorisant l’externalisation de la fabrication vers des pays où la production était bien moins chère, tant que le transport maritime était bon marché. Après son adhésion à l’OMC en 2001, la Chine, appelée « l’atelier du monde », est devenue la plus grande bénéficiaire de ces nouvelles règles. Des industries entières telles que l’électronique, les produits pharmaceutiques, les textiles, les produits chimiques ainsi que les plastiques ont été transférées en Chine, où les salaires étaient alors les plus bas au monde, pour y être assemblées en usine. Cela a fonctionné car le coût de l’expédition vers les marchés occidentaux était comparativement faible.

Au fur et à mesure de la croissance de sa production économique, la Chine est elle-même devenue un géant mondial du transport maritime, expédiant ses marchandises à bas prix vers des endroits tels que Long Beach ou Los Angeles, en Californie, aux États-Unis, ou Rotterdam, en Europe. Le géant du commerce de détail Walmart a été le destinataire d’une part considérable des marchandises chinoises, puisque 80 % de ses produits sont d’origine chinoise. Ce n’est pas de la petite bière comme on dit au Texas. Walmart est la plus grande entreprise au monde en termes de chiffre d’affaire, avec des ventes annuelles de 549 milliards de dollars. Aujourd’hui, grâce à cette mondialisation, la Chine dispose de 8 des 17 plus grands ports du monde en termes de volumes de transport pour gérer ses exportations.

L’expansion du transport maritime chinois, combinée à celui du Japon et de la Corée du Sud, constitue le principal trafic maritime de conteneurs dans le monde. Ce flux économique vital est aujourd’hui soumis à une pression sans précédent, qui pourrait bientôt avoir des conséquences économiques mondiales catastrophiques sur les chaînes d’approvisionnement en marchandises.

Lorsque ce que l’OMS a qualifié de nouveau coronavirus, apparu pour la première fois à Wuhan, a été déclaré pandémie mondiale en mars 2020, l’impact sur le commerce mondial a été immédiat et énorme, les pays verrouillant leurs économies, ce qui est sans précédent en temps de paix. Les commandes de produits en provenance de Chine et d’autres producteurs asiatiques ont été gelées par les acheteurs occidentaux. Les porte-conteneurs ont été annulés partout en 2020. Puis, maintenant que les gouvernements des États-Unis et de l’Union européenne débloquent des milliers de milliards de dollars de mesures pour une relance sans précédent, la demande de conteneurs en provenance d’Asie et à destination de l’Occident a explosé en termes relatifs, par rapport à l’offre, car les gens ont commencé à utiliser les mesures de relance, en particulier aux États-Unis, pour acheter en ligne des produits dont la plupart étaient toujours « Made in China ».

Cela a eu un impact perturbateur sérieux sur ce qui était autrefois un coût mineur – le transport maritime par conteneurs. Les ports à conteneurs, en particulier ceux de Chine, sont ultramodernes, automatisées, chargeant des milliers de conteneurs par jour au moyen de grues automatisées. Dans les ports de destination tels que Long Beach ou Hambourg, les conteneurs sont ensuite déchargés dans des camions ou des trains et acheminés vers leur ville de destination avant d’être renvoyés au port pour être réexpédiés. C’est cette chaîne d’approvisionnement complexe qui est aujourd’hui en crise.

En 2019, avant la crise de la pandémie, le coût de l’expédition par voie maritime d’un conteneur de 40 pieds de long, de la Chine vers l’Europe, se situait entre 800 et 2500 USD. Pour l’essentiel des produits tels que les textiles, les produits pharmaceutiques ou les smartphones, les conteneurs maritimes étaient clairement la meilleure option à faible coût pour le commerce Asie-Europe, malgré la possibilité du rail. Pour le commerce entre l’Asie et l’Amérique du Nord, c’est quasiment la seule option, l’avion étant une alternative coûteuse. Aujourd’hui, avec une réduction de 50 % des voyages aériens liée à l’effet corona, les porte-conteneurs sont pratiquement la seule option sur les longues distances.

Aujourd’hui, les tarifs de port à port, par exemple de Shanghai, le plus grand port à conteneurs de Chine, à Los Angeles, ont explosé, passant d’environ 1 500 dollars par conteneur de 40 pieds juste avant la pandémie de l’OMS au début de 2020, à 4 000 dollars en septembre 2020, et à 9 631 dollars au jour du 8 juillet 2021, selon Drewry Supply Chain Advisors. Il s’agit d’une augmentation de plus de 600 % par rapport au début de 2020, avant la pandémie. Et ce n’est là qu’une des origines de l’inflation mondiale que nous voyons maintenant arriver.

Ce n’est pas le pire. Selon Drewry, « Nous avons entendu des rapports faisant état de 15 000 dollars de la Chine vers la côte ouest et nous savons que les transporteurs facturent des primes supplémentaires en plus pour donner la priorité au chargement d’une réservation tardive avant les cargaisons normales au tarif FAK [Freight All Kinds]. » Passer de 1 500 à 15 000 dollars en deux ans représente une multiplication par dix. Et les tarifs de Shanghai à Rotterdam ont également explosé, passant de moins de 2 000 dollars début 2020, à plus de 12 000 dollars en juillet, soit 600 %.

Pour citer un produit qui a connu des achats de panique au début de la pandémie, la Chine est le leader mondial des exportations de papier toilette, avec 11 % de l’offre mondiale. Une augmentation de 600 % du coût du fret maritime rend inévitable une hausse significative du prix d’un produit aussi ordinaire que le papier toilette, ou alors une pénurie dans des endroits clés du monde. Lorsque de telles pressions s’exercent sur l’ensemble de la gamme de produits, les tarifs des conteneurs maritimes deviennent un facteur important de l’inflation générale.

Des goulots d’étranglement de conteneurs

Au début de l’année 2020, alors que les nations du monde entier se sont confinées dans une panique sans précédent par crainte des coronavirus, le transport maritime mondial s’est paralysé. Les usines ont été fermées partout. Plus tard en 2020, les flux ont lentement repris avec l’ouverture de la Chine. Lorsqu’il est devenu évident, à la fin de l’année 2020, que les diverses mesures de relance économique mises en place par les gouvernements allaient relancer la demande de produits asiatiques, notamment via des plateformes de commerce électronique comme Amazon, une pénurie dramatique de conteneurs disponibles s’est développée. Rien qu’aux États-Unis, un total combiné de 9 000 milliards de dollars de mesures de relance budgétaire et monétaire a été débloqué depuis le début de 2020. C’est un record mondial.

Les flux commerciaux mondiaux peuvent être comparés au système de circulation sanguine du corps humain. Lorsque des goulets d’étranglement se développent avec la congestion des ports, ou le blocage du canal de Suez, cela fait comme des caillots de sang pour le système de circulation sanguine. En mars 2021, le blocage dans le canal de Suez du porte-conteneurs géant Ever Given appartenant à la société taïwanaise Evergreen Co., a interrompu le trafic maritime pendant près d’une semaine sur l’une des principales voies navigables du monde entre la Chine et l’Europe, provoquant des goulets d’étranglement dans les livraisons de conteneurs qui ne sont pas encore complètement résolus. Ensuite, en Chine, de nouveaux cas de corona dans le grand port à conteneurs de Yantian – qui fait partie du quatrième port à conteneurs du monde, Shenzhen – ont provoqué de nouvelles perturbations majeures du transport maritime, aggravant encore la hausse des tarifs. Ces perturbations sont susceptibles de se poursuivre.

Lorsque les confinements ont touché le monde entier en avril 2020, des millions de conteneurs se sont soudainement retrouvés bloqués dans divers ports, incapables de retourner en Chine. Ces boîtes vides ont été laissées dans des endroits où elles n’étaient pas nécessaires, et aucun repositionnement n’a été prévu. Les perturbations massives de la main-d’œuvre dues aux confinements à travers les États-Unis en 2020 et en 2021 ont affecté non seulement les ports, mais aussi les dépôts de cargaisons de conteneurs de tout le pays ainsi que les lignes de transport intérieures. Il n’y avait aucun moyen de ramener les conteneurs en Chine lorsque celle-ci a commencé à relancer l’industrie. De plus, comme les transporteurs ont introduit des « traversées à vide », ou ont sauté des escales, l’inadéquation entre l’offre et la demande de conteneurs vides a été exacerbée, car ces boîtes vides ont été laissées derrière et n’ont pas pu être repositionnées vers les ports chinois. Des « caillots de transport » mondiaux sont apparus.

La société de conseil danoise Sea-Intelligence estime que pas moins de 60 % du déséquilibre en conteneurs en Asie est dû à l’Amérique du Nord, la plupart en raison du manque d’investissements en Californie et dans d’autres ports de la côte ouest qui connaissent les pires problèmes de congestion portuaire.

Une société de conseil japonaise a estimé que la productivité des terminaux en Amérique du Nord était jusqu’à 50 % inférieure à celle de ses homologues asiatiques, en partie à cause de la réduction du nombre d’heures de travail et de l’opposition des syndicats à une automatisation accrue qui leur ferait perdre des emplois. La déclaration selon laquelle l’autorité de régulation américaine, la Federal Maritime Commission, « examine » la question de la disponibilité des équipements dans le cadre d’une vaste enquête sur le chaos de la chaîne d’approvisionnement qui a frappé les ports, les détaillants et les exportateurs du pays au cours des huit derniers mois, n’est guère rassurante. Les problèmes de goulots d’étranglement dans les ports à conteneurs américains sont chroniques et graves depuis au moins 2015. Le travail de la Commission maritime est de surveiller justement ces goulots d’étranglement avant qu’ils ne deviennent problématiques. Elle n’y arrive manifestement pas.

Lorsque la demande de produits en provenance de Chine a repris fin 2020, tout cela a eu un impact sur les taux de conteneurs. Aux pénuries de conteneurs se sont ajoutés les blocages au niveau mondial qui ont gelé d’énormes pans du commerce mondial. La construction des nouveaux conteneurs nécessaires est également fortement limitée en raison des pénuries d’acier et de bois de construction ainsi que de main-d’œuvre, en raison des mesures de lutte contre la pandémie.

La dépendance mondiale écrasante à l’égard des marchandises expédiées par la Chine ces dernières années est devenue un talon d’Achille flagrant de l’économie mondiale dans le contexte de ces blocages. Une telle interdépendance mondiale n’a pas été un facteur de la dépression mondiale des années 1930, contrairement au mythe économique selon lequel la loi sur les tarifs douaniers Smoot-Hawley en était la cause principale. Il s’agissait alors des structures de la dette internationale centrées sur les banques de New York.

Crise de la main-d’œuvre maritime

La crise de la disponibilité des conteneurs et les embouteillages dans les principaux ports mondiaux sont aggravés par une crise croissante de la main-d’œuvre maritime. La plupart des marins non officiers qui travaillent pour le transport de conteneurs sont recrutés en Asie. Selon la Chambre internationale de la marine marchande, les Philippines sont le plus grand fournisseur de marins qualifiés, suivies par la Chine, l’Indonésie, la Fédération de Russie et l’Ukraine. Les confinements mondiaux et, plus récemment, l’inquiétude suscitée par le variant dite « indien » ou « Delta », malgré le manque de données sur sa létalité, ont augmenté la catastrophique situation de la main-d’œuvre des navires. Avant la déclaration de la pandémie de corona en 2020, l’offre de main-d’œuvre des navires était déjà très restreinte. Ce problème de main-d’œuvre a également un impact sur les taux de fret des navires.

En juillet, on estime que 9 %, soit 100 000 marins travaillant à bord de porte-conteneurs et d’autres navires, sont restés bloqués sur les navires au-delà de la durée légale de leur contrat, car des pays, de la Chine aux États-Unis, leur interdisent de descendre à terre en raison de restrictions liées à la peur du coronavirus. Cela signifie que les changements d’équipage n’ont pas lieu et que les équipages bloqués en mer sont soumis à un stress psychologique et physique croissant, pouvant même conduire à des suicides. Ensuite, on estime que 100 000 marins supplémentaires, voire plus, sont bloqués à terre dans divers pays en raison des restrictions liées à la pandémie, sans pouvoir travailler. La durée maximale autorisée d’un contrat est de 11 mois, comme le stipule une convention maritime des Nations unies. Normalement, il y a une rotation de quelque 50 000 marins par mois sur et hors des navires. Aujourd’hui, il n’y en a plus qu’une fraction. Selon le syndicat de la Fédération internationale des transports, il y a jusqu’à 25 % de marins en moins sur les navires qu’avant la pandémie. Le secrétaire général du syndicat a déclaré : « Nous avons prévenu que les marques mondiales doivent être prêtes pour le moment où certaines de ces personnes fatiguées et épuisées finiront par craquer. »

À terre, alors que les confinements, en particulier en Californie, ont tenu des milliers de travailleurs éloignés des principaux ports américano-asiatiques de Los Angeles et de Long Beach, il n’a pas été possible de résorber le très important arriéré de conteneurs avant que d’autres ne commencent à arriver. L’Amérique du Nord est actuellement confrontée à un déséquilibre de 60 %, ce qui signifie que sur 100 conteneurs qui arrivent, seuls 40 repartent. Soixante conteneurs sur 100 continuent de s’accumuler.

Drewry estime que ces facteurs négatifs entraîneront également une pénurie d’officiers par rapport aux équipages dans la flotte marchande mondiale au cours des prochaines années. Tout cela souligne à quel point le système de livraison des chaînes d’approvisionnement mondialisées est aujourd’hui extrêmement fragile et au bord de la fracture. Les blocages mondiaux dus à la COVID ont des impacts à long terme bien plus graves que la plupart des gens ne le savent. L’économie mondiale est un réseau interconnecté dynamique et très complexe qui ne peut pas s’éteindre et s’allumer avec une simple pression sur un interrupteur.

William Engdahl

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone

Marseille : un QR code pour accéder aux Calanques

Par : FranceSoir
Pour préserver ce site naturel des dangers de la surfréquentation, le conseil d’administration du parc national des Calanques vient de voter la mise en place d’un système de réservation pour accéder à la calanque de Sugiton, la plus prisée des touristes. Trois millions de visiteurs en 2020 Une... - Lire la suite sur FranceSoir.fr BORIS HORVAT / AFP - Marseille : un QR code pour accéder aux Calanques

Les passionnés : Patrick Serpiagli, des Mustang au cinéma

Par : FranceSoir
En 1976, Patrick Sepriagli achète sa première Mustang « par hasard ». Il ne sait pas encore que cinquante ans plus tard, il aura une collection complète de ce modèle automobile ainsi qu’un « pub-atelier Mustang » où il les répare et les customise. Dans sa collection personnelle, certaines Mustang... - Lire la suite sur FranceSoir.fr FS - Les passionnés : Patrick Serpiagli, des Mustang au cinéma

Pass sanitaire : une mise en pratique infernale

Par : Volti
Source H16 Et alors que se poursuit gentiment le parcours institutionnel de la loi encadrant la mise en place d’un apartheid sanitaire en France (c’est-à-dire, selon la définition acceptée de tous, la discrimination voire l’exclusion d’une partie de la population qui ne dispose pas des mêmes droits, lieux d’habitation ou emplois que le reste de la collectivité), des petites difficultés […]

Le radar urbain capable de repérer les erreurs de conduite, nouvelle terreur des automobilistes

Par : FranceSoir
Plusieurs communes de France se sont équipées de radars urbains capables de contrôler la vitesse mais aussi de surveiller l’utilisation du téléphone portable, le respect des feux rouges ou des distances de sécurité. Trop discrets, ces radars énervent particulièrement les automobilistes À partir du... - Lire la suite sur FranceSoir.fr ©Capture d'écran Google Street View - Le radar urbain capable de repérer les erreurs de conduite, nouvelle terreur des automobilistes

La modernité liquide

Par : Zineb

Le wokenisme remet radicalement en question le système : « Vous avez réussi uniquement grâce à votre identité visible. »


Par Alastair Crooke – Le 21 juillet 2021 – Source Strategic Culture

Le Dr Franz Luntz, sondeur américain, après une méga série de sondages et de groupes de discussion aux États-Unis et en Grande-Bretagne, a averti sans ambages que les guerres culturelles woke sont en passe de devenir la plus grande source de clivage dans la politique britannique – comme elles le sont déjà aux États-Unis. Certains diront que la Grande-Bretagne n’est pas l’Europe (post-Brexit). Mais ceux qui s’accrochent à cette bouée de sauvetage se font sûrement des illusions. Les jeunes Européens sont accros aux écrans et aux médias sociaux (principalement américains).

Le clivage woke-populiste était le point central de Luntz (bien que la définition du populisme fasse défaut – défini comme étant simplement « non woke »). Son analyse a retenu l’attention. Cependant, parmi les 3 000 entretiens sur lesquels l’enquête était basée, il y a une face cachée relativement moins remarquée ; elle est aussi importante – peut-être même plus importante – que sa thèse principale.

Elle montre que les électeurs britanniques en ont autant assez des entreprises que des hommes politiques (qu’ils considèrent avec mépris comme des mercenaires égoïstes). Ils rejettent l’ethos centré sur l’argent des entreprises et sur Wall Street ; ils n’apprécient pas la grande disparité des richesses, et les jeunes considèrent le capitalisme comme un gros mot : être capitaliste, c’est mettre une grosse cible rouge « X » sur son front. Voir cette interview vidéo.

Concentrez-vous sur ces trois « points à retenir » – ils sont étonnants : premièrement, en réponse à la déclaration : « Quand je regarde les dirigeants d’entreprise et la façon dont ils nous traitent, je me dis qu’ils sont tous à chier », 77 % des personnes interrogées sont soit d’accord, soit neutres – et seulement 23 % ne sont pas d’accord.

Deuxièmement, moins de la moitié du pays (43 %) se sent « investie » dans le Royaume-Uni. Pire encore, seuls 27 % ont le sentiment que le Royaume-Uni est investi en eux. « C’est le résultat le plus alarmant, car il laisse présager des temps difficiles », avertit M. Luntz.

Troisièmement, « l’élément central du populisme et du wokenisme est que les systèmes économiques et politiques (et les personnes qui les dirigent) sont en place contre vous, quoi que vous fassiez » (Luntz). Les deux camps utilisent cette même rhétorique hostile l’un contre l’autre. La perception d’un système truqué existe déjà chez plus d’un tiers de la population.

Il existe une différence marquée entre les générations. Les personnes âgées restent relativement épargnées par ces nouveaux courants qui tourbillonnent dans leurs sociétés, mais une proportion significative de jeunes (disons de moins de 50 ans) – tourne le dos au système, et à leur pays. 22% des électeurs pensent que la Grande-Bretagne les a laissé tomber. 37% des électeurs ont déclaré que le Royaume-Uni était « institutionnellement raciste et discriminatoire ». Moins de la moitié de la population (44%) pense que la prochaine génération aura une meilleure qualité de vie qu’elle.

Et vous pensez que, lorsque la pandémie se retirera et que l’économie s’ouvrira, nous reviendrons à « l’ancienne normalité » ? Vous pensez que lorsque l’économie d’entreprise redémarrera, le facteur « bien-être » populaire augmentera ? Pas du tout. Dites adieu à l’« ancienne normalité ». La foi dans la démocratie elle-même est au plus bas. Lorsque 70 % de la population pense que ses représentants font de la politique soit pour eux-mêmes, soit pour leur parti, vous avez un problème. Mais lorsque les électeurs pensent qu’ils sont soit « ignorés », soit « non pertinents », soit les deux, c’est la crise.

Nous avons donné aux gens 18 descriptions différentes de ce que font ressentir les leaders économiques britanniques au peuple. Résultat : huit des dix premiers choix étaient des attributs négatifs, avec en tête « déçu » et « ignoré ». Nous avons ensuite posé une question simple sur ce dont le public pense que les dirigeants économiques et commerciaux britanniques se soucient le plus. Les quatre premiers résultats étaient résolument négatifs. « Le profit prime sur les gens », « Les actionnaires passent en premier, pas les gens ordinaires », « Rémunération excessive des PDG et des dirigeants » et « Éviter de payer des impôts ».

Que veulent les jeunes générations ? Leur réponse à la question : « Quel est l’objectif le plus important du gouvernement ? » devrait nous indiquer précisément de quel côté souffle le vent : protéger les plus pauvres, les plus faibles et les plus vulnérables est le premier objectif. Quand entendez-vous de tels messages de la part des élites politiques européennes ? « Qu’ils aillent se faire foutre [les élites politiques] », telle est la réponse massive des électeurs à leurs dirigeants, avec seulement 20 % de désapprobation.

Vous ne le voyez pas ? Vous pensez que ce sera le temps des cabarets, style années 1920, lorsque l’économie sera pleinement ouverte et que nous ferons tous la fête ?

Les recherches de l’Institute of Economic Affairs (IEA) confirment les conclusions de Luntz selon lesquelles les jeunes sont profondément hostiles au capitalisme et ont une vision positive des alternatives socialistes : 67 % disent qu’ils aimeraient vivre dans un système économique socialiste ; 75 % sont d’accord avec l’affirmation selon laquelle le changement climatique est un problème spécifiquement capitaliste ; 78 % accusent également le capitalisme d’être responsable de la crise du logement en Grande-Bretagne.

L’IEA suggère que ses propres conclusions devraient servir de « signal d’alarme » aux partisans de l’économie de marché. Luntz rapporte que le mot « capitalisme » lui-même est devenu « un désastre » – ses sondages et ses groupes de discussion montrent que ses connotations sont toutes uniformément négatives. Cette hostilité explique peut-être en partie le paradoxe qui trouble les prévisionnistes des banques américaines qui se demandent pourquoi les offres d’emploi non pourvues explosent, alors que le chômage reste élevé. Se pourrait-il que ceux qui sont actuellement au chômage se disent tout simplement « au diable ces emplois » – du moins tant que les chèques de « relance » de Biden continuent ? Beaucoup en ont assez des conditions de travail d’employeurs comme Amazon.

Les convulsions internes des États-Unis, cependant, sont une chose. Mais l’implosion de la confiance sociale, et maintenant de la sécurité personnelle aux États-Unis (suite à la campagne de « démantèlement de la police »), se propagent dans le monde entier. Si la précarité de notre époque – aggravée par le virus – nous rend nerveux et tendus, c’est peut-être aussi parce que nous avons l’intuition qu’un mode de vie, un mode d’économie aussi, touche à sa fin. Si c’est le cas, dirait le Dr Luntz, notre intuition fait mouche.

La peur du bouleversement social sème la méfiance. Elle peut produire l’état spirituel qu’Émile Durkheim appelait l’anomie, c’est-à-dire le sentiment d’être déconnecté de la société, la conviction que le monde qui nous entoure est illégitime et corrompu, que nous sommes invisibles, que nous sommes un « numéro », l’objet impuissant d’une répression hostile imposée par « le système », le sentiment qu’il ne faut faire confiance à personne.

Les gens vivent aujourd’hui dans ce que le regretté sociologue Zygmunt Bauman a appelé la modernité liquide. Tous les traits de caractère qui vous étaient autrefois attribués par votre communauté sont aujourd’hui redéfinis par la doctrine wokeniste, en fonction de votre apparence – et selon des catégories fixes – sans tenir compte de votre conscience de vous-même, de votre propre éthique, de votre sexe biologique, de votre éducation, de vos mérites humains – et du lieu et des liens associés à votre appartenance historique.

La biologie ne s’applique plus. Votre genre n’est pas ce que vous pensiez : il est liquide, et peut (et peut-être doit) être changé. Vous êtes « blanc », donc suprématiste ; vous êtes « blanc », donc raciste ; de l’élite – donc privilégié.

Le wokenisme remet radicalement en question le système : « Vous n’avez pas réussi par vos propres efforts ou mérites. Vous avez réussi en vertu de votre seule identité visible. Cette identité remonte à des centaines d’années et repose précisément sur des opportunités délibérément refusées aux autres. Par conséquent, tout semblant de succès que vous avez eu dans la vie est illégitime. Il n’est pas mérité. Et il est juste de vous le prendre. Le wokenisme est vraiment hostile à l’histoire, à la culture et à la tradition. Ils ne les respectent pas – et ils insistent sur le fait qu’ils ont raison. Il n’y a pas de débat possible ».

Luntz conclut : « Si vous devenez wokeniste, vous rejetez tout ce qui vous entoure. Vous rejetez le succès des autres. Vous les identifiez par leur apparence, plutôt que par ce qu’ils ont accompli – et je suis si pessimiste – à cause de la combinaison du wokenisme, des médias sociaux et de la politique : la politique divise le pays ; elle cherche à armer le langage du wokenisme – et les médias sociaux vous permettent de le diffuser. La situation s’aggrave aux États-Unis, elle s’aggrave ici [au Royaume-Uni]. Ce n’est pas ce que vous voulez, mais ça arrive quand même. Il n’y a pas de vaccin pour l’arrêter ».

Alastair Crooke

Traduit par Zineb, relu par Wayan, pour le Saker Francophone

La laïcité bien comprise

Sous la multiplication des dangers actuellement portés par les sciences et technologies ainsi que par la volonté intrusive des milieux politiques, il est urgent de redéfinir la laïcité en vue de protéger les individus contre les menaces totalitaires de plus en plus pressantes qui s'exercent sur le corps social. Le substantif « laïc » est, à l'origine, un terme catholique remontant au XIIe siècle ; il désigne tout simplement l'homme qui n'est pas un clerc. Il vient du (...) - Tribune Libre

Les métropoles européennes avec le plus de caméras au km²

Par : Volti
Source STATISTA L’ombre de « Big Brother » est arrivé aux portes de l’Union européenne. C’est l’inquiétude relayée par le quotidien espagnol El País, qui rapporte le déploiement à Belgrade d’un système de surveillance constitué d’un millier de caméras couplées à un logiciel de reconnaissance faciale et développés par le géant chinois Huawei. En Europe, l’UE souhaite bannir l’utilisation de la reconnaissance faciale, même si plusieurs […]

Inondés

Quelque part au bord d'un lac, janvier 2021 Pour la première fois il y a cent trente sept jours, j'ai dormi dans ma caravane fraîchement acquise. Pour de nombreuses raisons, dont l'une présente dans votre existence à tous, à savoir les chamboulements causés par le Covid 19, j'ai décidé de me mettre au vert pour compenser un peu toute cette vie sociale qui s'est évaporée du jour au lendemain. Et pour peaufiner la chose, j'ai choisi pour ma résidence (...) - Tribune Libre

Inondations : géologie appliquée

De très fortes précipitations ont frappé l'ouest de l'Allemagne, la Belgique, le Luxembourg et une partie des Pays-Bas le jeudi 15 juillet. Une partie de la ville de Maastricht (Pays-Bas) a dû être évacuée, la Belgique et l'Allemagne ont reçu par endroits l'équivalent de deux mois de précipitations en quelques heures ! Ces fortes pluies ont touché plus durement les régions de Rhénanie-Palatinat et Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Vendredi 16 juillet, un impressionnant (...) - Tribune Libre

⚡️ L’ÉTALON-OR EST-IL UNE SOLUTION RÉALISTE ?

Monseignor, il est l’or… Franck Pengam rêvant du prochain article de Raoul de Beaumanoir qui tarde à arriver Chers lecteurs, Aujourd’hui, nous allons parler d’un sujet tout à fait essentiel. Nous allons parler de monnaie, du système monétaire international, de gestion du crédit et d’expansion de la masse monétaire et, bien sûr, de l’or, le roi des métaux précieux. Dans […]

Sète : enquête ouverte après le décès d’un jeune homme, son père accuse le vaccin Pfizer

Par : admin

Le parquet de Montpellier a ouvert une information judiciaire après le décès, lundi, d’un jeune homme quelques heures après avoir été vacciné suite à une réaction allergique. La justice avance l’hypothèse d’une mort liée à une allergie alimentaire, mais son père fait le lien avec le vaccin Pfizer.

Sète : enquête ouverte après le décès d’un jeune homme, son père accuse le vaccin Pfizer (Image d’illustration) © Maxppp – Guillaume Bonnefont

“Je suis fou de rage”, les mots de Frédéric Beltra sont virulents dans une vidéo publiée en début de semaine sur les réseaux sociaux. Ce père de famille, habitant à Sète, accuse “le vaccin Pfizer” d’avoir tué son fils de 22 ans.

Maxime Beltra est décédé des suites d’un œdème de Quincke

Lundi 26 juillet, en début d’après-midi, Maxime Beltra reçoit une dose du vaccin Pfizer dans un centre de vaccination à Sète. Dans la soirée, il se rend au restaurant, avant d’être victime d’un œdème de Quincke. Il s’agit d’une réaction allergique qui fait gonfler les muqueuses du cou et peut bloquer la respiration. Les pompiers tentent de le sauver, mais Maxime Beltra décède à 23 heures.

Dans la foulée, son père enregistre et publie sa vidéo, qui totalise plus de 400.000 vues, et depuis très partagée par des groupes antivaccin notamment. Car pour ce Sétois, c’est la dose de Pfizer qui aurait provoqué la réaction allergique mortelle. L’homme s’en prend ainsi directement au gouvernement : “Il est criminel de mettre sur le marché des vaccins qui ne sont pas certifiés et qui tuent des jeunes en pleine forme”.

Une autopsie sera réalisée

Le parquet de Montpellier a été immédiatement saisi. Une information judiciaire en recherche des causes de la mort a été ouverte, ce mercredi 28 juillet, et une autopsie sera réalisée.

“Même s’il est établi à l’issue (de l’autopsie, ndlr) que le décès résulterait d’une allergie, il est d’ores et déjà établi que le jeune homme a absorbé, peu avant son décès, un aliment pour lequel il avait une allergie connue.” – Fabrice Bélargent

Fabrice Bélargent, le procureur de la République de Montpellier, reste pourtant prudent sur les résultats de cet examen qui ne seront pas forcément “concluants”, selon lui. Il précise dans un communiqué : “Même s’il est établi à l’issue (de l’autopsie, ndlr) que le décès résulterait d’une allergie, il est d’ores et déjà établi que le jeune homme a absorbé, peu avant son décès, un aliment pour lequel il avait une allergie connue”.

Le procureur ajoute que des investigations supplémentaires seront conduites dans les semaines à venir.

L’Agence régionale de santé (ARS) indique de son côté qu’une “expertise est en cours” pour faire la lumière sur les causes de ce décès.

https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=a0b10f00-89fa-4c65-a7de-fea3356e9f08

https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=a77a6241-bda8-4916-942c-d3222b8c4257

Source : France Bleu

Richard Boutry : 2,5 millions de manifestants, c’est le chiffre qui circule au ministère de l’Intérieur

Par : admin

Richard Boutry (@RicardoMinute) : 2,5 millions de manifestants, c'est le chiffre qui circule au ministère de l'Intérieur

« La presse vous ment, c’est la panique à Matignon et à l’Elysée, ça se fissure de toutes parts, on tient le bon bout. »#BFMmenteurshttps://t.co/RLZNe7sQob

— Marcel D. (@DubreuilhMarcel) July 25, 2021

« La presse vous ment, c’est la panique à Matignon et à l’Elysée, ça se fissure de toutes parts, on tient le bon bout. » @RicardoMinute pic.twitter.com/N73OO5ELj0

— Planetes360 (@Planetes360) July 25, 2021

Source : Planetes 360

Le cri de colère d’une infirmière : “En prison les menteurs !”

Par : admin

Applaudies pendant le premier confinement, sans protections, obligées d’aller travailler avec le Covid, nos infirmières sont montrées du doigt, vilipendées par leur ministre de tutelle.

Je salue le courage de nos personnels soignants des hôpitaux de ce pays. Merci !

Source : My Essentielles

14 juillet : honneur à nos volontaires

Par : admin

Merci 

pour votre engagement

Tribune des généraux

Cher camarade, cher compatriote,

Je vous écris pour vous remercier pour votre engagement aux côtés de Place d’armes à l’occasion de notre grande opération du 14 juillet dernier. 

Que vous fassiez partie de la cinquantaine de volontaires venus aux Champs-Élysées distribuer à nos concitoyens nos tracts ou que votre contribution ait consisté à adresser ma lettre au président de la République, croyez en la reconnaissance de toute l’équipe de Place d’armes. 

Je le crois, c’est grâce à des gens comme vous que nous aurons une chance, tous ensemble, de relever notre Nation de son lent déclin. 

Restez à l’écoute. 

Merci et à bientôt !

Capitaine Fabre-Bernadac

Source : Youtube

Vidéo de notre opération du 14 juillet 2021

Source : Place d’Armes

« Pass Sanitaire. Techniques de guérilla économique !! » L’édito de Charles SANNAT

Par : admin

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

La lutte contre le pass sanitaire et toute obligation vaccinale directe ou indirecte doit être totale parce qu’elle conduit notre classe politique à mettre en place une société de la surveillance totale.

D’un point de vue philosophique et économique, je pense que de la liberté nait la créativité. Et c’est la créativité qui permet de créer les conditions d’une évolution positive de l’humanité. C’est la créativité qui permettra de relever l’ensemble des défis écologiques, techniques, scientifiques auxquels nous serons confrontés tout au long de notre évolution.

Toutes les sociétés qui castrent la créativité des hommes sont des sociétés mortifères et qui terminent toujours dans une forme de pauvreté et de médiocrité au mieux et conduisent à des économies de la subsistance !

« Cela fait 7 jours que des millions de Français sont victimes des premières lois de discrimination, non pas parce qu’ils sont malades, mais non « vaccinés ». Ne les oublions pas ».

Ne vous y trompez pas.

On peut débattre du « vaccin », mais le pass sanitaire comme les obligations castratrices se combattent. Et non, aucun, encore une fois aucun argument n’est recevable lorsque l’on veut « pourrir » la vie de la moitié de la population alors que nous sommes confrontés à une maladie certes grave mais je rappelle qu’il y a des alternatives.

Hier je vous parlais de la la technique de guérilla numéro 1. 

1er principe de guérilla économique et pacifique que je vous invite à adopter, à partager et systématiser. La pression psychologique.

Vous êtes en vacances, appelez les activités de votre secteur. « Bonjour Monsieur, Madame, je voulais savoir si nous pouvions venir sans pass sanitaire. Haaa… non, impossible, il faut un pass ? D’accord, je comprends, dans ces conditions nous ne pourrons pas venir. C’est dommage. Bon courage à vous ».

Si nous sommes des milliers à faire cela, nous rendons palpable notre absence de consommateur, nous rendons visible la perte de chiffre d’affaires, et nous affaiblissons le moral de l’adversaire.

Soyez évidemment en toutes circonstances courtois et élégant. Demandez leur également s’ils ont une baisse de la fréquentation… vous les obligerez gentiment à dire que cela ne va pas…

Le principe de la guérilla économique totale est simple.

Rendre le coût du pass sanitaire inacceptable pour l’Etat

Technique numéro 2. Ce sont deux éléments de langage que vous devez répéter inlassablement dans tous vos messages sur les réseaux sociaux, dans vos écrits à vos députés ou sénateurs, dans vos envois aux médias et aux journalistes et de façon plus large dans toutes vos correspondances.

1/ Il y a des alternatives ! Regardez l’exemple de la Suède. Pas de confinement, pas de pass vaccinal exigé source ici avec tableau comparatif de tous les pays européens. Donc ce n’est pas une question sanitaire, mais bien une question politique de réduction des droits et des libertés inacceptable. Répétez et répétez encore qu’il y a des alternatives. Toute la politique gouvernementale est basée sur la peur et l’absence d’alternatives. Montrez que l’on peut faire autrement aidera à gagner la bataille de l’adhésion.

2/ Apprenez au plus grand nombre la définition de la santé selon l’OMS. Il n’y a là rien de complotiste et ce n’est on ne peut plus officiel !

Pour l’OMS source site de l’OMS ici :

« La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».

Physiquement on meurt plus de cancer que de Covid… cela ne veut pas dire que le Covid n’est pas grave, cela veut dire que l’on ne peut en aucun cas réduire la santé des gens au Covid ! C’est un mensonge. Pointez-le en toutes circonstances.

La santé c’est aussi un bien-être social. Quel est le bien-être social des sous-citoyens discriminés parce que non-vaccinés ?! Cela rentre en collision directe avec les principes de la santé de l’OMS. Sans intégration sociale il n’y a pas de bonne santé ! La ségrégation est inadmissible quel qu’en soit le motif.

La santé c’est le bien-être mental, alors que les politiques menées par ce gouvernement non seulement ne règlent jamais rien, c’est au mieux mauvais depuis le début, des masques aux mensonges, et les confinements successifs, les couvre-feu et toutes les mesures restrictives de la vie affectent directement la santé mentale de nos concitoyens.

On vous rétorquera alors… il n’y a pas d’alternative !

Reportez-vous alors au premier élément de langage et parlez de la Suède.

En Suède 0 confinement et il reste encore des Suédois car ils ne sont pas tous morts du Covid, et prennent moins d’anxiolytiques que les Français qui sont rendus fous par ce gouvernement.

Gagner les coeurs, gagner l’adhésion. 

Les vaccinés ne sont pas nos ennemis, ils sont nos alliés. L’objectif est de les rallier à la réflexion, car le sujet N’EST PAS la vaccination mais le PASS Sanitaire.

Il y en a de plusieurs types.

Le vacciné qui avait très peur. Respectez le, soyez bienveillant et dites lui toujours que la vaccination est un acte intime et que vous êtes heureux pour lui s’il se sent mieux et plus sécurisé.

Le vacciné en marche, vacciné par conviction. Ne perdez pas de temps avec lui. Ils sont très minoritaires. 3% environ.

Les vaccinés forcés et contre leur gré. Ils sont très nombreux et plus l’Etat, avec sa propagande et ses menaces, les pousse à la piqûre, plus ils sont en réalité mécontents. C’est la cible prioritaire de notre communication pour les convaincre que la vaccination est une chose, et que le pass en est une autre.

Laissez la haine au gouvernement !

Faites preuve d’amour envers les autres vaccinés.

Faites preuve de compassion.

Faites preuve de compréhension envers tous ceux qui sont vaccinés ou veulent se vacciner. Ne cherchez jamais à les convaincre de ne pas le faire. C’est un choix intime et chacun doit rester libre de le faire ou pas. Respectez cette liberté, défendez-là. Ce que nous défendons ce n’est pas la vaccination ou son absence, c’est la liberté de choix, celle de choisir ce que l’on se fait injecter ou pas, et c’est l’idée de ne pas subir une discrimination sociale si l’on fait un choix qui ne convient pas à nos dirigeants.

Laissez la haine aux journalistes, aux ministres, au gouvernement et au président.

Parlez sans cesse de leur haine, de leurs excès, de leurs violences. Montrez-les pour ce qu’ils sont.

Montrez qu’ils perdent la tête quand nous, nous la gardons froide.

Il faut rallier au boycott le plus de gens possible pour rendre le coût du pass sanitaire inacceptable pour l’Etat.

Restez pacifique, restez calme, vous n’êtes pas démunis, vous pouvez tous lutter, chacun à votre place, mais plus que tout, vous n’êtes pas seuls. Vous êtes des millions.

Si nous acceptons la discrimination une seule fois pour les non-vaccinés, alors un jour, et en fonction des circonstances, nous l’aurons pour d’autres, d’autres catégories.

Aucune épidémie, je dis bien aucune, n’autorise des politiques à fouler aux pieds nos libertés, notre Constitution et nos principes d’égalité et de liberté.

On lutte au contraire contre les épidémies et contre toutes les épreuves en fonction de nos principes d’égalité et de liberté.

Vive la France.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source : Insolentiae

Conseil constitutionnel et pass-sanitaire : Fabius en conflit d’intérêt ?

Par : admin
2 MILLIONS €
Le cabinet McKinzey serait payé 2 millions d’euros par mois pour
conseiller le gouvernement.

Alors que la loi prévoyant l’extension du pass-sanitaire vient d’être adoptée par la commission mixte paritaire du Sénat et de l’Assemblé nationale, celle-ci doit être étudiée par le Conseil constitutionnel pour vérifier sa conformité avec les grands principes fondamentaux de la République établis par la constitution. L’institution qui est composé de 9 membres et est présidée par Laurent Fabius – l’ancien premier Ministre de François Mitterrand – vient de préciser qu’elle rendrait sa décision d’ici le 5 août.

Cette loi qui a été largement pilotée et décidée par la Présidence de la République et le gouvernement à l’initiative de ces mesures est considérée par de nombreux français comme portant atteintes aux libertés fondamentales et ils attendent avec impatience que statue cette instance indépendante garante de notre Constitution.

Dans cette affaire, le point troublant est le rôle du cabinet de conseil et de lobbying américain Mc Kinzey qui, selon des informations déjà dévoilées en janvier par le site Politico, a été engagé comme consultant par la Présidence de la République pour le déploiement en France de la politique vaccinale dans le cadre de la lutte contre le covid. Ce cabinet est donc rémunéré pour que ses « experts » accompagnent les fonctionnaires chargés de la politique vaccinale pour définir le cadre de la logistique et « soutenir la coordination opérationnelle du groupe de travail ». Selon le Point, cette prestation est payée 2 millions d’euros par mois.

Le député Olivier Marleix, par ailleurs auteur du livre « Les liquidateurs », avait dénoncé sur Twitter cette situation : « Absolument sidérant ! Qu’est-ce que McKinsey vient faire là-dedans ? On a un ministère de la Santé, un ministère de l’Intérieur et un ministère de La Défense armée en gestion de crise… pour peu qu’on sache les mobiliser. Après les ARS hors-sol, un cabinet de conseil US ».

On peut effectivement s’interroger sur la présence d’un cabinet de conseil et de lobbying comme structure d’accompagnement de l’Elysée mais on ne peut qu’être sidéré lorsque l’on apprend sur le propre site Internet de la compagnie que celle-ci se range parmi les leaders dans le conseil des sociétés pharmaceutiques :

«  Notre cabinet s’est imposé comme le leader mondial du conseil dans le secteur biopharma au sens large, avec plus de 3 750 missions effectuées au cours des cinq dernières années, auprès de grands laboratoires pharmaceutiques, mais aussi d’acteurs des biotechs, de laboratoires de taille moyenne, d’industriels des dispositifs médicaux, de génériqueurs… Nous avons ainsi contribué au développement de huit des dix principales marques de médicaments sur ordonnance et à la conduite de huit des dix plus grosses opérations de fusion-acquisition du secteur ».

Le site français de l’entreprise précise également avoir accompagné « 18 des 20 plus gros laboratoires pharmaceutiques ».

Dès lors il apparait clairement que le cabinet de conseil qui accompagne la Présidence de la République en France sur la politique vaccinal actuelle est également celui qui conseille dans le monde les principaux laboratoires pharmaceutiques pour leur développement commercial.

Encore plus troublant, l’un des directeurs associés du cabinet Mc Kinzey en France qui bénéficie de ce contrat de conseil de l’Elysée n’est autre que Victor Fabius le fils de Laurent Fabius, Président du Conseil constitutionnel, chargé de censurer ou non la loi qui établit le pass-vaccinal et qui donc contribue au déploiement « logistiques de la vaccination en France ».

A ce stade il est difficile de savoir si Victor Fabius est impliqué ou non dans le dossier de la vaccination et du pass-vaccinal. Il n’en demeure pas moins qu’en tant qu’associé, il participe financièrement aux succès financiers du cabinet à ce titre.

Source : Economie matin

Décret 666.8 du 9 Pfizidor an II promulgué par le ministère de l’Éducation du peuple et de la Propagande, en coordination avec le ministère de la Vérité.

Par : admin

mercredi 28 juillet 2021

République unie du Covidistan

Altruisme, délation, traçage

Décret 666.8 du 9 Pfizidor an II relatif à la Définition de l’« altruisme », promulgué par le ministère de l’Éducation du peuple et de la Propagande, en coordination avec le ministère de la Vérité.

Altruisme pharmaceutique. © birdsdessines.fr

Article 1er : Sont définis « altruistes » les comportements sociaux suivants :

 Interdire l’emploi du médicament le plus anodin du monde même à titre d’essai pour tenter de sauver les vieillards dans les Ehpad.

 Autoriser de façon temporaire un médicament cher, toxique et dangereux.

 Une fois qu’on ne peut plus cacher que ce médicament est toxique et dangereux, en faire très généreusement don aux Niaqués de l’Hindoustan.

 Mettre systématiquement en avant les deux études disqualifiant les médicaments précoces, et dénigrer les centaines d’études prouvant leur utilité.

 Ignorer systématiquement ou dénigrer les résultats des pays qui ont vaincu le virus par les traitements précoces ou sans aucune mesure coercitive.

 Ignorer et dénigrer systématiquement les études scientifiques prouvant l’inutilité ou la nocivité des mesures sociales contre le virus.

 Envoyer un SMS « Tiens bon, on les aura ces connards », si et seulement si « connards » désigne les antivax.

 Promettre par voie de presse à la populace antivax une « vie de merde » et les exhorter à se « bouger le cul ». « Merde » et « cul » étant des éléments de langage très appréciés par le ministre Goebriel Anal.

 Exiger la mort par injection de plusieurs centaines d’enfants et de jeunes gens en parfaite santé pour prolonger de quelques semaines la vie de quelques grabataires cliniquement vivants.

 Abuser de la faiblesse des antivax par tous les moyens pour les forcer à subir la vaxination sans qu’ils y soient obligés littéralement.

 Autoriser les enfants à prendre sans ou contre l’avis de leurs parents antivax des décisions engageant leur vie et leur santé.

 Ne plus fréquenter en présentiel les non-vaxinés de sa famille, ses voisins, collègues, amis. Leur envoyer un message une fois par mois parmi ceux qui auront reçu le label du ministère de la Vérité, pour les rééduquer.

 Interdire l’accès à l’hôpital des non-vaxinés qui présentent les symptômes d’un covid très contagieux.

 Autoriser l’accès à l’hôpital des vaxinés même s’ils présentent les symptômes d’un covid très contagieux, parce qu’ils ont un passe.

 Dénoncer aux autorités tout antivax pris en flagrant délit de non-port de la muselière, de toux ailleurs que dans son coude ou de propagande antivax.

 Témoigner spontanément et publiquement de sa vaxination y compris avec une photo.

 Témoigner publiquement de son incompréhension et de sa colère face au manque d’altuisme des antivax. Toutes les insultes sont autorisées.

 Si un proche ou votre enfant meurt subitement ou contracte un handicap incurable après vaxination, démentir publiquement tout lien avec la vaxination et encourager d’autres martyrs. Après tout, on a autant de chances de mourir du vaxin quand on est jeune et en bonne santé que de gagner au loto !

 Inciter massivement à la haine des antivax.

 Télécharger son application de traçage, et s’infiltrer dans les manifestations antivax avec l’application constamment ouverte tout en cliquant sur l’icône « cluster antivax ».

Article 2 : Chacun de ces comportements vaudra à son auteur un crédit social de 100 pfizcoins permettant au bout de 1000 pfizcoins de passer une semaine dans un camp de loisirs sans masque et avec autorisation spéciale de serrer la main et d’embrasser, grâce à un QR code spécial.

Article 3 : Toute piquouze supplémentaire donnera lieu, à la dixième piquouze, à une partouze offerte, et ce à partir de 12 ans.

Article 4 : Les définitions de l’altruisme datant du monde d’avant seront rayées des dictionnaires, sous astreinte d’une amende de 45 000 pfizcoins.

Article 5 : Un Ordre national de l’Altruisme est créé, comprenant les grades d’officier, commandeur et grand-croix.

Article 6 : Monsieur Michel Onfray est nommé grand-croix de l’Ordre national de l’Altruisme

Le ministre de l’Éducation du peuple et de la Propagande
Goebriel Anal

Le ministre de la Vérité
Béeffaime Thévé

Source : altersexualite.com

[Goldnadel] Je défends aujourd’hui quatre généraux courageux contre une ministre désarmante

Par : admin
Photo : Me Gilles-William Goldnadel. Photo © Joël SAGET / AFP

Notre chroniqueur et avocat Gilles-William Goldnadel représente ce lundi en justice quatre généraux signataires de la tribune parue dans Valeurs actuelles. L’occasion de défendre leur honneur d’avoir alerté l’opinion des grands dangers qui menacent la France.

Ce lundi 19 juillet, je me présenterai au ministère de la Défense, rue Saint-Dominique à Paris, pour défendre des soldats qui nous ont défendus. Les généraux Norbert de Cacqueray-Valmenier, François Gaubert, Antoine Martinez et Emmanuel de Richoufftz pour les nommer avec fierté.

Ces hommes d’honneur ne feront pas l’honneur de leur présence à un simulacre de justice chargé de donner quelques formes à une procédure difforme diligentée par une ministre politique. Ainsi, ce serait une faute pour un militaire de s’inquiéter pour ses frontières. De dire pour un soldat son dégoût de la guerre civile. Pour un général républicain de craindre la séparation communautariste pour cause d’invasion illégale continue.

Il aura fallu que leur cri d’alarme soit publié dans un hebdomadaire pour qui l’identité française n’est pas une injure, qu’un histrion nommé Mélenchon les traite de factieux, pour qu’un pouvoir dur avec les patriotes et faible avec les destructeurs de la nation décide de leur chercher une méchante querelle. Stupide politiquement de surcroît, puisque près de 60 % de Français ont déclaré qu’ils auraient signé des deux mains la tribune vilipendée.

Si la ministre n’avait pas fait parler la poudre de perlimpinpin, elle aurait appris de la jurisprudence en la matière que même un membre de la Grande Muette, a fortiori à la retraite, peut donner son avis, pourvu qu’il ne soit ni violent, ni injurieux, ni offensant pour les chefs, triple condition remplie en l’espèce. Au demeurant, le général Lecointre, chef d’état-major ayant depuis quitté la tribune publique, avait demandé quelques mois plus tôt à ses soldats de s’exprimer davantage. Allez comprendre.

On aurait aimé une réaction ministérielle aussi martiale et déterminée après que la Cour de justice de la Communauté européenne (CJCE) a décidé de considérer les militaires français comme des employés astreints et protégés par des horaires syndicaux. De la part d’une Europe qui laisse largement la France payer le prix du sang en Afrique, voilà qui ne manque pas de sel à verser sur les plaies. Je ne sais ce qui me retient de conseiller à mes amis généraux d’imiter leur collègue Cambronne.

Par Gilles-William Goldnadel

Source : Valeurs Actuelles

Source : Place d’Armes

Un fonctionnaire d’Etat communique pour alerter la France

Par : admin

Comme beaucoup, je suis passée par certaines phases d’inquiétude, d’anxiété et de questionnements intenses. Et puis, plus je cherchais des réponses, plus j’en ai trouvées et plus je constatais que je n’avais aucun souci à me faire, que quelque chose de plus grand que moi contrôlait la situation. Oui, car j’ai découvert que dans toutes les strates de la société, il y avait des « infiltrés », des personnes au bon endroit, au bon moment, avec les bonnes compétences, le bon point de vue, pour que nous parvenions à sortir des situations les plus délicates, pour peu que nous en ayons envie.

Il y a des soignants, des avocats, des fonctionnaires, des policiers, des gendarmes, des militaires, des parlementaires, des chefs de file politique, des individus de toute sorte qui sont là et font ce qu’ils ont à faire !

Et voici une autre belle trouvaille de ce matin, un fonctionnaire des finances qui ne peut plus se taire et qui vous explique tout en seulement 20 minutes ! Bravo !

C’est cela, la vraie communication, un outil pour faire passer ses valeurs et si possible, selon ces valeurs, interagir pour le plus grand bien de tous.

Ecoutez-le si vous avez envie de savoir exactement pourquoi de plus en plus de français manifestent pour leurs libertés.

Au lieu de vous indigner et de dire que c’est lamentable, écoutez, renseignez-vous et comprenez pourquoi.

Ensuite, évidemment, si vous n’êtes toujours pas convaincu, on ne pourra pas dire qu’on ne vous avait pas avertis. Si vous vous inquiétez parce que vous avez déjà pris le vaccin, j’ai entendu dire qu’il y aurait un protocole de soin pour ceux qui souhaitent préserver leur avenir sanitaire, malgré le vaccin.

J’avoue que ne l’ayant pas pris, je n’ai pas creusé l’information. Je n’ai d’ailleurs jamais subi de test PCR non plus, surtout lorsque j’ai vu ce que j’ai vu (une espèce de substance, apparemment de l’oxyde de graphène, qui a commencé à bouger en milieu aqueux…) , même dans le test pcr, oui.

Voilà, je ne vais pas plus m’étendre car j’ai décidé de consacrer plus de temps à ma vie professionnelle. J’ai fait énormément de bénévolat pour vous donner autant d’informations que possible mais les articles sont là, toujours disponibles, les visites suivent, je suis certaine d’avoir apporté ma petite contribution et il faut bien vivre, les amis !

Je prépare un accompagnement très spécial dont je vous parlerai très bientôt, toujours au sujet de mon sujet de prédilection, la communication et la joie, mais pour des personnes très spéciales.

Prenez soin de vous et profitez de la vie, et surtout, ne cédez pas au chantage. il y a des recours judiciaires avant de décider de son plein gré de se faire injecter des produits tels que ces vaccins contre une maladie somme toute peu létale et surtout pour laquelle il existe des médicaments, de préférence en phase précoce. Voili voilou.

Soyez assurés que les responsables seront punis. Si ce n’est par la loi humaine, ce sera par la loi divine. Finalement, cette crise est essentiellement une crise spirituelle, et même Reiner Fuellmich, l’avocat international qui prépare le procès pour crimes contre l’humanité, s’est résigné à en parler de la sorte.

Pour plus de renseignements, je vous reporte aux autres articles de mon blog comme Le plus grand canular sanitaire, ou bien d’autres sur le test pcr, les masques, les vraies raisons de la crise sanitaire, etc.

Ce n’est pas parce que beaucoup se sont fait duper que je dois me faire duper ni que vous devez vous faire duper. Vous avez également sans doute commencé à entendre les victimes des effets secondaires des dits « vaccins ». Je vous laisse à vos recherches. Soyons fermes, parce que le peuple se réveille et surtout, nous sommes soutenus par les pompiers, les policiers, et encore plus !

A bientôt,

Nadège COMPPER

Source : Nadège COMPPER

Vos infos et news du 29 juillet 2021

Par : Volti
Bonjour à tout le monde et, merci à mes correspondants. POLITIQUE/SOCIÉTÉ Polynésie française : Emmanuel Macron reconnaît la « dette » de la France sur les essais nucléaires et promet la « transparence ». Le chef de l’Etat avait déjà discuté lundi avec les militants de l’association antinucléaire 193, assurant qu’il les avait « entendus » Le pass sanitaire entrera en vigueur le 9 […]

La crise mondiale du transport maritime est bien plus grave qu’on ne l’imaginait

Au cours des dernières décennies, le commerce maritime mondial s’est développé de manière presque exponentielle, à mesure que l’externalisation des activités de fabrication des entreprises américaines et européennes s’est développée sous l’effet de la mondialisation de l’économie. En conséquence, l’Asie, …

Le CDC américain retire le test PCR parce qu’il pourrait ne pas être en mesure de distinguer le Covid de la grippe

Le 21 juillet 2021, date palindrome, ont été publiées les 18 lignes qui réécrivent l’histoire de la « pandémie » de Covid-19.

Le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) des États-Unis, la plus haute autorité sanitaire du gouvernement américain …

La France a reconnu l’existence de néonazis en Ukraine

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a reconnu l’existence de groupes néonazis en Ukraine.

C’est ce que rapporte le site Légifrance qui a à sa disposition une copie de la réponse du chef de la diplomatie française …

L’ombre de la destitution plane-t-elle sur Bolsonaro?

Le «scénario téléologique» serait celui dans lequel «le but des processus créatifs était planifié par des modèles finis qui pourraient intermodeler ou simuler divers futurs alternatifs et dans lequel l’intention, le but et la prévoyance prévalaient, mais après le triomphe

Analyse d’un Coup d’État institutionnel

Par Olivier Demets, fonctionnaire d’État [français] et inspecteur des finances publiques et sapeur pompier volontaire.

A partager en masse.

Gardez confiance !
Soutenez les derniers remparts institutionnels que sont les vrais serviteurs de l’État. Aidez-les à prendre leurs responsabilités en …

Pegasus, RSF et les journalistes « autoproclamés » du Hirak algérien

Selon la mythologie grecque, Pegasus (Pégase en français) est un cheval ailé qui était chargé d’acheminer le tonnerre et les éclairs sur l’Olympe. Il avait aussi comme pouvoir de faire jaillir les sources d’un coup de sabot. Et comme son …

Hier — 28 juillet 2021Vos flux RSS

En quoi la France prend-elle le chemin des régimes totalitaires?…

Puisque la France prend le chemin des régimes totalitaires, il y a un risque inhérent à ces régimes, c’est celui d’une purge.

En quoi la France prend-elle le chemin des régimes totalitaires?

Et en quoi consiste le risque d’une purge?…

Grande-Bretagne : des journalistes désillusionnés forment une alliance contre la censure de points de vue alternatif sur le coronavirus

Ces journalistes affirment que les médias traditionnels ne remettent pas suffisamment en question les récits du gouvernement.

Un groupe de 26 journalistes s’est réuni pour dénoncer l’alarmisme du COVID-19 et la censure des points de vue alternatifs par les

Soyez normaux ou disparaissez!

Il est vivement recommandé, ces temps-çi, d’être « normal », c’est à dire conforme à la norme. Si la norme c’est de se faire vacciner, alors il faut y aller ! Ne pas le faire serait « anormal », et …

PfizerLeak : les contrats Pfizer et leurs clauses surprenantes

Par : FranceSoir

Extrêmement contraignants pour les États qui les ont signés, les contrats Pfizer semblent les avoir ligotés. Quelques explications qui s’appuient sur les tweets de Marceau qui a traduit et commenté ces révélations faites sur Twitter.

Bien que les documents qui …

Obligation vaccinale

Voici un modèle de lettre à adresser à l'employeur ou la hiérarchie, préparé par le Corona Committee France, qui peut être proposé notamment aux actifs souhaitant refuser l'injection obligatoire. Ce courrier peut également être utilisé pour les personnes en EHPAD. Lieu – date: ....................... Nom Prénom de l'expéditeur: ....................... adresse: ....................... fonction: ....................... Tel: ....................... […]

L’article Obligation vaccinale est apparu en premier sur BonSens.org.

Faux passes sanitaires, faux vaccins : quand choisir, c'est renoncer

Par : FranceSoir
Falsifier un passe sanitaire, une option de plus en plus considérée pour continuer à vivre "normalement". En attendant de pouvoir choisir en leur âme et conscience ce qui est le mieux pour leur santé, beaucoup se demandent s'ils ne vaut pas mieux enfreindre la loi plutôt que les valeurs. Voilà... - Lire la suite sur FranceSoir.fr AFP / Pixabay / FS - Faux passes sanitaires, faux vaccins : quand choisir, c'est renoncer

Le prochain secrétaire général de l'Otan pourrait être une femme

D'après la presse américaine, le prochain secrétaire général de l'Otan sera une femme d'Europe de l'Est. On ignore encore qui sera le successeur du Norvégien Jens Stoltenberg. Il devrait être présenté au sommet de l'Otan à Madrid à la fin du printemps ou au début de l'été 2022. Le média Politico est fiable. Ses pronostics se réalisent souvent et de nombreuses sources du milieu gouvernemental des Etats-Unis et d'autres pays s'avèrent être des personnes (...) - Tribune Libre

Les présidentielles approchent, le besoin de changement aussi

Les candidats arrivent petit à petit avec tous une même et seule volonté, le changement. Tout politique a chevillé au corps le besoin de tout changer, son ADN, sa raison de vivre. Déjà avec la IVème République, le changement permanent était sa marque, son label, les gouvernements tombaient et se succédaient aussi vite que l'autorisait la Constitution, à cause des alliances sans réels projets, ni même parfois des affinités. Le mot éphémère avait du sens à l'époque. Le (...) - Tribune Libre

L’Hôpital de Cholet prive ses visiteurs d’accès au service de pharmacovigilance et CTIAP puis modifie

Par : FranceSoir
En pleine période de discussions autour de l’obligation vaccinale pour les soignants et la mise en place du passe sanitaire, l’hôpital de Cholet vient de prendre hier une mesure exceptionnelle en enlevant une section de son site. En effet, dans l’onglet vigilances sanitaires, on trouvait avant le... - Lire la suite sur FranceSoir.fr FS - L’Hôpital de Cholet prive ses visiteurs d’accès au service de pharmacovigilance et CTIAP puis modifie

Braquage d'une bijouterie Chaumet à Paris: deux suspects arrêtés avec l'essentiel du butin

Deux suspects ont été arrêtés mercredi en fin de matinée sur une aire d'autoroute de l'est de la France, au lendemain du braquage d'une bijouterie Chaumet à Paris, et une "partie substantielle" du butin a été retrouvée en leur possession, a appris l'AFP auprès du parquet de Paris et de source... - Lire la suite sur FranceSoir.fr © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP - Braquage d'une bijouterie Chaumet à Paris: deux suspects arrêtés avec l'essentiel du butin

« Si nous acceptons, ce chantage, nous accepterons tout » - Entretien essentiel avec Laurent Montesino

Par : FranceSoir
Dans ce nouvel entretien essentiel, nous recevons Laurent Montesino, un médecin réanimateur qui a notamment exercé à l’hôpital Bichat, à l’hôpital de Longjumeau et à l’hôpital américain. Il est également un membre très actif au sein de l’association Réinfo-covid fondée par le médecin anesthésiste-... - Lire la suite sur FranceSoir.fr FS - « Si nous acceptons, ce chantage, nous accepterons tout » - Entretien essentiel avec Laurent Montesino

Les jeunes ne comprennent pas le nouveau monde du travail et cela compromet leur orientation

Par : FranceSoir
Le monde du travail vit actuellement un changement sans précédent. Selon l'OCDE, la crise sanitaire a intensifié les transformations en profondeur qui s’opèrent dans le monde du travail depuis deux décennies. Avec ces changements profonds, les aspirations professionnelles des adolescents d’aujourd’... - Lire la suite sur FranceSoir.fr © CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives - Les jeunes ne comprennent pas le nouveau monde du travail et cela compromet leur orientation

La Chine inaugure un train atteignant les 600 km/h

Par : FranceSoir
Inauguré mardi 20 juillet, ce nouveau train appelé « Maglev » utilise la force électromagnétique pour éviter les frottements avec les rails, et peut atteindre des vitesses allant jusqu’à 600 km/h. Le train le plus rapide au monde C’est le train de tous les superlatifs, capable de remiser... - Lire la suite sur FranceSoir.fr STR / AFP - La Chine inaugure un train atteignant les 600 km/h

Une ambassade des EAU en Israël

Il y a quelques années, le simple fait de parler d'une ambassade émiratie en Israël relevait de l'imagination. Aujourd'hui, grâce à l'ouverture de l'ambassade des EAU en Israël, les relations entre les deux pays sont institutionnalisées. Les étapes à ce niveau se déroulent à un rythme accéléré. C'est la preuve de la volonté commune des deux pays de profiter de la précieuse opportunité créée par la signature de l'accord de paix. Le message le plus (...) - Tribune Libre

Opération Orion : l’armée française s’entraîne, à grande échelle, à un conflit d’ampleur

Par : admin

Les forces armées françaises se préparent à un changement de stratégie, s’exerçant à un conflit État contre État, qui pourrait se passer dans un futur relativement proche. Pour cela une opération comprenant 10 000 soldats a été mise en place pour 2023.

L’armée française se préparerait à un conflit d’envergure dans les années à venir, et pour ce, a prévu un exercice militaire d’ampleur en 2023, mettant à contribution les trois branches de l’armée – l’Armée de terre, de l’air, et la Marine nationale – pour un total de 10 000 soldats, rapporte The Economist.

Opération Orion

Cet exercice militaire, baptisé Orion est prévu pour 2023. Il se déroulera en région Champagne-Ardenne, sur trois camps de l’armée, ceux de Suippes, Mailly et Mourmelon. Des forces belges, britanniques et américaines pourraient également y être conviées, rapporte Courrier International.

Cet exercice est mis en place alors que les stratégies militaires sont en train de changer. En effet, les forces françaises sont passées de missions de maintien de la paix, à la lutte anti-insurrectionnelle et antiterroriste ces dernières années, en France comme à l’étranger. Elles se préparent maintenant à un véritable conflit armé de haute intensité, État contre État.

Des préparations nécessaires

L’État-major français a mis en place dix groupes de travail, en janvier dernier, dont le rôle est d’analyser la capacité du pays à faire face à un conflit de haute intensité. Selon les généraux français, les différentes branches de l’armée ont dix ans pour s’y préparer.

« Nous devons absolument nous préparer à un monde plus dangereux », a déclaré Thierry Burkhard, chef d’état-major de l’armée de terre a déclaré à The Economist. Selon lui, cela passera par un « durcissement » de l’Armée de terre.

Le budget de la Défense pour 2019-2025 a été augmenté, pour atteindre 50 milliards d’euros par an à la fin de cette période, une hausse de 46 % par rapport à 2018, rapporte Courrier International.

Ces préparations concernent aussi le matériel militaire français. Le programme Scorpion, qui est un projet à hauteur de 5,7 milliards d’euros, prévoit de remplacer virtuellement tous les engins blindés et motorisés de première ligne, et d’y implanter un nouveau système numérique.

L’objectif de ce projet est d’aligner une première brigade entièrement équipée au format Scorpion dès 2023.

Les adversaires pour un potentiel conflit armé ne sont pas désignés et n’ont pas été nommés par l’état-major français, mais les analystes évoquent la Russie, la Turquie, ou un pays d’Afrique du Nord comme potentiel adversaire.

Source : Ouest France

La France a reconnu l’existence de néonazis en Ukraine

Par : Volti
Source Observateur-Continental Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a reconnu l’existence de groupes néonazis en Ukraine. C’est ce que rapporte le site Légifrance qui a à sa disposition une copie de la réponse du chef de la diplomatie française à la question posée par la sénatrice Nathalie Goulet. Réponse de Jean-Yves Le Drian. Celui a, donc, répondu: «S’il existe des groupes […]

Ces écrans qui s'adressent à nos pulsions...

Par : rosemar
Le temps que nous passons devant des écrans ne cesse de croître : des écrans qui se multiplient à l'infini, télévision, téléphones portables, tablettes, ordinateurs... Afin de capter notre attention, les politiques, les publicitaires s'adressent à nos pulsions plutôt qu'à notre raison. Quelles sont ces pulsions primaires ? On connaît sur internet le succès grandissant des sites pornographiques qui mettent en jeu l'obsession du sexe lié à l'instinct de (...) - Tribune Libre

Monsanto sanctionné en France d'une amende de 400.000 euros pour ses pratiques de lobbying

Le gendarme français des données personnelles, la Cnil, a prononcé mercredi contre l'agrochimiste Monsanto (propriété de Bayer) une amende de 400.000 euros pour avoir fiché illégalement des personnalités publiques, journalistes et militants dans le but d'influencer le débat public sur l'... - Lire la suite sur FranceSoir.fr © LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives - Monsanto sanctionné en France d'une amende de 400.000 euros pour ses pratiques de lobbying

Fit for 55. Le Green Deal européen et l’effondrement industriel de l’Europe

Par : Wayan

Par William Engdahl – Le 12 juillet 2021 – Source New Eastern Outlook

L’une des rares déclarations honnêtes de Bill Gates a été sa remarque, faite début 2021, disant que si vous pensez que les mesures dues à la Covid sont mauvaises, attendez de voir les mesures prises contre le réchauffement climatique. L’Union européenne est en train d’imposer, du haut vers le bas, les mesures les plus draconiennes à ce jour, qui détruiront effectivement l’industrie moderne dans les 27 États de l’Union européenne. Sous de jolis noms tels que « Fit for 55 » et European Green Deal, des technocrates non élus finalisent à Bruxelles des mesures qui provoqueront le pire chômage industriel et le pire effondrement économique depuis la crise des années 30. Des industries telles que l’automobile ou le transport, la production d’électricité et l’acier sont sur la sellette, tout cela pour une hypothèse non prouvée appelée réchauffement climatique d’origine humaine.

Alors que la plupart des citoyens de l’UE étaient distraits par les restrictions sans fin mises en place à cause d’une pandémie de type grippal appelée covid19, les technocrates de la Commission européenne à Bruxelles préparaient un programme de désintégration planifiée de l’économie industrielle de l’UE. L’aspect pratique d’un groupe supranational non élu, planqué à Bruxelles ou Strasbourg, est qu’il n’a pas de comptes à rendre à de véritables électeurs. Ils y a même un nom pour cela : Le déficit démocratique. Si les mesures sur le point d’être finalisées par la Commission européenne, sous la direction de la présidente allemande Ursula von der Leyen et du vice-président chargé du réchauffement climatique, le technocrate néerlandais Frans Timmermans, sont adoptées, voici un aperçu de ce qui se passera.

« Fit for 55 »

Le 14 juillet, la Commission européenne a présenté son programme écologique nommé « Fit for 55 ». Bien que le titre ressemble à une publicité pour une salle de sport réservée aux cinquantenaires, il s’agit du programme de désindustrialisation le plus draconien et le plus destructeur jamais imposé en dehors d’une guerre.

Fit for 55 est le cadre central des nouvelles lois et règles établies par Bruxelles pour réduire considérablement les émissions de CO2, en utilisant des systèmes tels que les taxes sur le carbone, les plafonds d’émission et les systèmes de plafonnement et d’échange.

En avril 2021, la Commission européenne annonçait un nouvel objectif européen en matière de climat : D’ici 2030 les émissions doivent être réduites de 55 % par rapport à 1990, contre 40 % précédemment. D’où le joli nom de « Fit for 55 ». Mais l’industrie et la main-d’œuvre des États membres de l’UE seront tout sauf en forme si ce plan est mis en œuvre. En clair, il s’agit d’un fascisme technocratique imposé sans débat public à quelque 455 millions de citoyens européens.

C’est la première fois au monde qu’un groupe de pays, l’UE, impose officiellement un programme visant à imposer un absurde « zéro » CO2 d’ici 2050 et une réduction de 55 % du CO2 d’ici 2030. Le tsar du Green Deal de l’UE, le commissaire Frans Timmermans, a déclaré en mai : « Nous allons renforcer le système d’échange de quotas d’émission de l’UE, actualiser la directive sur la taxation de l’énergie et proposer de nouvelles normes de CO2 pour les voitures, de nouvelles normes d’efficacité énergétique pour les bâtiments, de nouveaux objectifs pour les énergies renouvelables et de nouvelles façons de soutenir les carburants propres et les infrastructures pour des transports propres. » En réalité, cela va détruire l’industrie des transports, de l’acier, du ciment ainsi que de la production d’électricité à partir de charbon et de gaz.

Voici les principaux secteurs concernés par de ce sinistre Fit For 55.

Voitures et camions

L’un des principaux objectifs du « Green Deal » de l’UE sera de mettre en place des mesures qui obligeront les véhicules à moteur à combustion interne – voitures et camions à essence ou diesel – à respecter des limites d’émissions de CO2 tellement punitives qu’ils seront contraints de ne plus rouler d’ici 2030, si ce n’est plus tôt. Le plan modifiera l’objectif actuel d’une réduction de 37,5 % des émissions de CO2 des véhicules d’ici à 2030 pour le remplacer par un objectif de zéro émission d’ici à 2035, selon la rumeur.

Le 7 juillet, une coalition de syndicats, d’entreprises du secteur des transports et de fournisseurs, dont la Confédération européenne des syndicats et l’Association des constructeurs européens d’automobiles, a adressé un appel urgent au tsar de l’écologie, Frans Timmermans. Ils y déclarent : « …nous voulons voir la transformation industrielle et l’innovation en Europe, plutôt que la désindustrialisation et les perturbations sociales. » La lettre souligne que l’UE n’a aucun plan pour une soi-disant « transition juste » pour l’industrie automobile européenne, y compris aucune nouvelle formation de compétences pour les travailleurs débauchés : « Actuellement, il n’existe pas de cadre de ce type pour les 16 millions de travailleurs de notre écosystème de mobilité, et notamment le secteur automobile européen qui est un moteur de l’emploi industriel. »

Il ne s’agit pas d’un problème mineur, car la transition des voitures et camions à moteur à combustion interne vers les véhicules électriques va entraîner une perturbation sans précédent des chaînes de fournisseurs automobiles actuelles. La lettre souligne qu’à l’échelle de l’UE, le secteur automobile compte 8,5 % de tous les emplois manufacturiers européens et a produit en 2019 près de 10 % du PIB rien que pour l’Allemagne, ainsi que 40 % des dépenses de recherche et développement du pays. L’UE représente aujourd’hui plus de 50 % des exportations mondiales de produits automobiles. Ils soulignent que la transition vers les véhicules zéro CO2 entraînera la perte d’au moins 2,4 millions d’emplois qualifiés et bien rémunérés dans l’UE. Des régions entières seront déprimées. La lettre souligne que Bruxelles n’a même pas encore dressé la carte des conséquences du Green Deal pour le secteur automobile.

En avril, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, indiquait que le projet « Fit for 55 » pourrait étendre le système draconien d’échange de quotas d’émission de carbone (QEC) au-delà des centrales électriques ou de l’industrie pour couvrir le transport routier et le bâtiment dans le cadre d’un ajout « pollueur-payeur ». Le lien avec le QEC imposera automatiquement des pénalités financières aux conducteurs ou aux propriétaires, au-delà des taxes actuelles sur le carbone, malgré un impact très limité de quelque 3 % sur les émissions. Cette mesure, qui s’ajoute au renforcement des normes d’émission des voitures, portera un coup fatal aux consommateurs et à l’industrie. Lorsque le gouvernement français a imposé une telle taxe carbone en 2018, cela a déclenché les manifestations nationales des Gilets jaunes et a obligé Paris à la retirer.

Acier

Le plan drastique de l’UE contient de nouvelles dispositions qui entraîneront des changements radicaux pour les industries européennes de l’acier et du ciment, grandes consommatrices d’énergie. L’acier est la deuxième plus grande industrie au monde après le pétrole et le gaz. Actuellement, l’UE est le deuxième plus grand producteur d’acier au monde après la Chine. Sa production s’élève à plus de 177 millions de tonnes d’acier par an, soit 11 % de la production mondiale. Le plan Timmermans introduira de nouvelles mesures qui pénaliseront ostensiblement les importations d’acier en provenance de producteurs « sales », mais qui, aussi, rendront l’acier européen moins compétitif au niveau mondial. Des fuites du plan de l’UE indiquent qu’il prévoit de supprimer les permis de polluer actuellement gratuits du QEC pour les industries à forte intensité énergétique telles que l’acier ou le ciment. Cela portera un coup dévastateur à ces deux industries essentielles. Ils l’appellent le mécanisme d’ajustement carbone. Comme le souligne le Center for European Policy Network, les exportateurs d’acier de l’UE « ne recevront aucune compensation pour la suppression de l’allocation gratuite. En conséquence, ils subiront des désavantages concurrentiels considérables par rapport à leurs concurrents des pays tiers. »

Taxes carbone pour le charbon

Le nouvel objectif écologique de 55 % de l’UE pour 2030 implique une élimination quasi-complète du charbon d’ici à 2030 dans l’ensemble de l’UE. L’Allemagne, qui est de loin le plus gros consommateur d’électricité au charbon de l’UE, sera touchée. Le gouvernement allemand, dont l’électricité est déjà la plus chère au monde en raison de la transition, par Merkel, vers une énergie solaire et éolienne peu fiable et la fermeture de la dernière centrale nucléaire en 2022, vient d’abandonner son projet d’élimination progressive du charbon d’ici 2038. Elle abandonnera le charbon bien plus tôt, mais pour des raisons politiques évidentes en cette année électorale, elle n’a pas révélé sa nouvelle date « zéro charbon ».

L’absurdité de croire que l’UE, en particulier l’Allemagne, sera capable d’atteindre le zéro charbon d’ici 2030, en ne remplaçant même pas par du gaz naturel, mais plutôt par du solaire et de l’éolien peu fiables, est déjà évidente. Le 1er janvier 2021, dans le cadre du mandat du gouvernement sur la réduction de l’énergie charbon, 11 centrales électriques au charbon d’une capacité totale de 4,7 GW ont été fermées. Cet arrêt n’a duré que huit jours, car plusieurs des centrales au charbon ont dû être reconnectées au réseau pour éviter les pannes dues à une période prolongée de vents faibles. Les centrales au charbon fermées ont reçu l’ordre de fonctionner en mode réserve, aux frais des consommateurs. La commission gouvernementale de Berlin qui a rédigé le plan d’élimination progressive du charbon ne comprenait aucun représentant de l’industrie de l’électricité ni aucun expert en réseaux électriques.

Avec ce nouveau plan destructeur Fit for 55 de la Commission européenne, le cœur de l’industrie européenne, l’Allemagne, est préprogrammé non seulement pour un chômage industriel sévère dans les secteurs de l’acier, du ciment et de l’automobile. Elle est également préprogrammée pour des pannes d’électricité comme celle qui a dévasté le Texas au début de l’année 2021 lorsque les éoliennes ont gelé. En 2022, en Allemagne, comme nous l’avons indiqué, la dernière centrale nucléaire ainsi que d’autres centrales au charbon seront fermées, ce qui entraînera la perte d’encore 3 % de l’électricité. En outre, 6 000 éoliennes seront également arrêtées en raison de leur âge, soit une réduction totale de 7 %. Pourtant, l’ajout prévu de nouvelles éoliennes et de nouveaux panneaux solaires est loin de remplacer cette baisse, de sorte que d’ici 2022, l’Allemagne pourrait connaître un déficit de capacité de production de 10 à 15 %.

Grand Reset et Green Deal de l’UE

Ce qui est difficile à comprendre pour les citoyens ordinaires et sains d’esprit, c’est qu’il s’agit d’un plan technocratique délibéré pour entraîner la désintégration de l’économie, sous l’excuse frauduleuse d’un risque de réchauffement climatique non prouvé qui prétend – sur la base de modèles informatiques douteux qui ignorent l’influence de notre soleil sur les cycles climatiques de la Terre – que nous verrons une catastrophe d’ici 2030 si le monde ne réduit pas les émissions de CO2, pourtant inoffensives et essentielles à la vie.

Le Forum économique mondial de Davos, toujours actif, joue également un rôle important dans l’élaboration de ce « Green Deal » élaboré par la Commission européenne, dans le cadre de son Grand Reset. En janvier 2020, le Forum économique mondial, lors de sa réunion annuelle à Davos, réunissait des dirigeants de l’industrie et du monde des affaires avec le vice-président exécutif, Frans Timmermans, pour étudier comment catalyser le Green Deal européen. Ce qui a été annoncé le 14 juillet par Bruxelles en est le résultat. Le Forum Economique Mondial soutient le Groupe d’Action des PDG pour le Green Deal Européen afin que les grandes entreprises soutiennent le plan dystopique de Bruxelles.

William Engdahl

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone

Climat : malgré le Giec, en route vers la catastrophe

Les alertes du GIEC sur le climat seront peine perdue. Les êtres humains ne réagissent aux catastrophes qu'une fois celles-ci survenues.

Pierrick Tillet
Climat : malgré le Giec, en route vers la catastrophe
yetiblog

Selon la Nasa, d’immenses inondations auront lieu en 2030 à cause de l’oscillation de la Lune

Par : FranceSoir
Dans une étude publiée en juin dans la revue Nature Climate Change, la Nasa prévoit des inondations exceptionnelles d’ici les années 2030. En cause : une légère oscillation de la Lune qui, combinée au dérèglement climatique, va exercer une influence majeure sur les marées. Des inondations... - Lire la suite sur FranceSoir.fr Luis ACOSTA / AFP - Selon la Nasa, d’immenses inondations auront lieu en 2030 à cause de l’oscillation de la Lune

PfizerLeak : les contrats Pfizer et leurs clauses surprenantes

Par : FranceSoir
Extrêmement contraignants pour les États qui les ont signés, les contrats Pfizer semblent les avoir ligotés. Quelques explications qui s'appuient sur les tweets de Marceau qui a traduit et commenté ces révélations faites sur Twitter.Bien que les documents qui ont fuité soient en réalité des "drafts... - Lire la suite sur FranceSoir.fr Pixabay / FS - PfizerLeak : les contrats Pfizer et leurs clauses surprenantes

« Pass Sanitaire. Techniques de guérilla économique !! » L’édito de Charles SANNAT

Par : Volti
Par Charles Sannat pour Insolentiae Mes chères impertinentes, chers impertinents, La lutte contre le pass sanitaire et toute obligation vaccinale directe ou indirecte doit être totale parce qu’elle conduit notre classe politique à mettre en place une société de la surveillance totale. D’un point de vue philosophique et économique, je pense que de la liberté nait la créativité. Et c’est […]

Reiner Fuellmich : "la crise actuelle n'a rien à voir avec la santé publique"

Par : FranceSoir
Reiner Fuellmich est de retour : avocat chevronné exerçant aux barreaux d’Allemagne et des Etats-Unis, il explique qu’en raison du retentissement mondial du Comité Corona qu’il a aidé à fonder, pullulent désormais des tentatives d’infiltration du Comité par des individus prétendument préoccupés par... - Lire la suite sur FranceSoir.fr FS - Reiner Fuellmich : "la crise actuelle n'a rien à voir avec la santé publique"

Un an de prison pour avoir vendu un traitement d’augmentation des fessiers

Par : FranceSoir
Pour vouloir ressembler à Kim Kardashian ou Nicky Minaj, pas besoin de passer la matinée à faire des squats ! C’est ce que faisait croire un réseau criminel commercialisant une hormone de synthèse, la dexaméthasone, qui profitait de la mode des femmes avec des grosses fesses pour s’enrichir. La... - Lire la suite sur FranceSoir.fr Unsplash - Un an de prison pour avoir vendu un traitement d’augmentation des fessiers

Le retour des jours heureux s'éloigne

Par : bertie1064
Le retour des jours heureux s'éloigne. La mise en œuvre ces jours-ci du pass sanitaire en France sur le mode de la farce démocratique tragi-comique comme suite aux propos du monarque ce 12 juillet, c'est le pis-aller au troisième reconfinement du pays. Sous la charge de la quatrième vague claironnée par les médias, les médecins et les pseudo experts des plateaux de télévision, l'heure est à l'injonction vaccinale de tous les français de plus de 12 ans sous (...) - Tribune Libre

Ennemis du peuple

Par : hervek

Par James Howard Kunstler – Le 16 juillet 2021 – Source kunstler.com

Alors que l’été bat son plein, l’appareil « Joe Biden » s’oriente vers une saisie totalitaire de toutes les communications. Un équarrisseur de la Maison-Blanche du nom de Jeff Zients, portant le titre impressionnant de coordinateur de la réponse Covid, a demandé aux « groupes alliés de Biden » (DNC ? NSA ? AFT ? PCC ?) de surveiller les services de messages courts (SMS, c’est-à-dire les textos) sur les téléphones portables à la recherche de  » désinformation diffusée au sujet des vaccinations « … Le chirurgien général Vivek Murthy a demandé aux médias sociaux de  » se mobiliser «  pour lutter contre les  » fausses affirmations qui alimentent la résistance aux vaccins « … L’attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a laissé entendre que  » nous signalons sur Facebook les messages problématiques qui diffusent de la désinformation « . ….

L’Amérique est tellement problématique ! Vous travaillez un peu trop dur pour penser par vous-mêmes – bande de déplorables au cerveau défectueux, goujats de redneck – alors pardonnez-nous pendant que nous retirons vos pensées impures des espaces de pensée de la nation. Nous ferons votre réflexion pour vous, parce que 1) nous savons mieux, et 2) nous le disons….. Vous voyez maintenant comment les choses se préparent parfaitement à une explosion automnale de, disons, désagréables désagréments ?

Pendant ce temps, « Joe Biden » et les « groupes alliés de Biden » ont fait en sorte que les agences de renseignement et de sécurité américaines qualifient de « terrorisme intérieur suprématiste blanc » tout ce qui s’oppose au blocage des « idées fausses » : « Les membres de la famille et les pairs sont souvent les mieux placés pour être témoins de signes de mobilisation vers la violence. Aidez à prévenir l’extrémisme violent d’origine intérieure. Visitez https://go.usa.gov/x6mjf pour apprendre à repérer les comportements suspects et à les signaler au #FBI. » Belle mise en place. Ainsi, Nancy Pelosi et Merrick Garland ont produit depuis le début de l’année le spectacle de « l’insurrection du Capitole », et la captivité, en isolement pendant des mois, au mépris de l’habeas corpus, des infortunés intrus du 6 janvier qui prenaient des selfies. Cela devrait empêcher toute autre organisation que BLM et Antifa d’organiser des manifestations pacifiques, en particulier contre le totalitarisme rampant de « Joe Biden ».

Pourtant, la sueur du flop coule comme un ruisseau gazouillant d’un bout à l’autre de l’avenue de Pennsylvanie alors qu’en réalité, le spectacle de « Joe Biden » se dirige vers son acte final – qui sera l’effondrement du spectacle de « Joe Biden » dans un tas odorant de mauvaise foi et de criminalité. Le spectre des audits électoraux atteint le téléprompteur-lecteur animatronique à la tête du régime fédéral. Ses chambellans l’ont stupidement envoyé à Philadelphie cette semaine pour étouffer tout sentiment croissant parmi les législateurs de l’État de Pennsylvanie de vérifier les irrégularités présumées des bulletins de vote du 20 mars. La légitimité de « Joe B » est en train de s’effriter et il ressemble de plus en plus à une simple goule dans le bureau ovale, Jacob Marley en travesti de l’Oncle Sam, gémissant et murmurant ses péchés politiques.

À Philadelphie, le pauvre bougre a déclaré : « Pour ceux qui contestent les résultats et mettent en doute l’intégrité de l’élection : Aucune autre élection n’a jamais été soumise à un tel examen et à des normes aussi strictes ! » Cette bouchée a été suivie d’une autre encore plus grosse : « Le gros mensonge est juste ça : un gros mensonge. » Savait-il ce qu’il disait là ? (Cette déclaration était le parfait compagnon de sa grande fanfaronnade d’octobre dernier, lorsqu’il a déclaré : « Nous avons mis en place, je pense, l’organisation la plus étendue et la plus complète de l’histoire de la politique américaine en matière de fraude électorale ». En effet, vous l’avez fait, Joe – ou, du moins, vos abeilles ouvrières au DNC l’ont fait, avec, peut-être, un peu d’aide de la communauté des services de renseignement du Deep State. C’est pourquoi les gens de tout le pays ont envie de regarder dans ces boîtes noires de bulletins de vote et de machines à voter Dominion.

Bien sûr, il est difficile de dire maintenant si « Joe Biden » s’effondrera dans une boule de feu de fraude électorale prouvée, ou juste sur sa performance abyssale, essayant de mettre en place un grand coup totalitaire pendant que l’économie réelle s’effondre et que les institutions s’enfoncent dans des fosses de corruption, d’imprudence et d’incompétence – par exemple, la décision stupéfiante du Secrétaire d’État Anthony Blinken d’inviter un comité de rapporteurs de l’ONU pour évaluer la position de l’Amérique vis-à-vis des droits de l’homme et du racisme. Excellente idée ! Demandons aux envoyés du Liberia, du Yémen, du Laos, du Venezuela, du Salvador et du Tchad de tenir une session de lutte de la CRT avec le personnel de Foggy Bottom… ou, hey, il est peut-être temps de retirer ses fonds au Département d’État.

Quand tout le reste échoue (pour contrôler la population américaine rétive), on revient à la bonne vieille et fiable de la Covid-19. Le variant Delta est sur nous, disent-ils. Les masques faciaux sont de retour en Californie, en contradiction avec les dernières directives du CDC sur les masques. Cela devrait sceller le sort de l’élection de rappel du gouverneur Gavin Newsom, prévue maintenant pour le 14 septembre. (Mais quelqu’un peut-il empêcher l’État de sombrer complètement dans le gouffre ?) Que diriez-vous d’une autre série de mesures de confinement pour vous assurer que personne n’essaiera plus jamais de créer une petite entreprise ? Eh bien, vous savez, les petites entreprises sont racistes. Regardez combien de personnes de couleur sont empêchées (par le racisme) de créer des petites entreprises. Nous exigeons la justice sociale ! Abolissez les petites entreprises ! Voilà, l’Amérique, j’ai réparé ça pour vous !

James Howard Kunstler

Pour lui, les choses sont claires, le monde actuel se termine et un nouveau arrive. Il ne dépend que de nous de le construire ou de le subir mais il faut d’abord faire notre deuil de ces pensées magiques qui font monter les statistiques jusqu’au ciel.

Traduit par Hervé, relu par Wayan, pour le Saker Francophone

La Démocratie il y a 2400 ans et la nôtre

Par : Nicolas36
De la Démocratie. Extrait de « Histoire de la guerre du Péloponnèse » Texte rapporté par Thucydide , livre II paragraphe XXXVII. Adresse de Périclès, fils de Xanthipos aux Athéniens à l'occasion des funérailles consécutives à la première année de la guerre du Péloponnèse (431 - 404 Av. JC). Le texte en gras est l'adresse originale, le texte en commentaire est la manière suivie par la Démocratie Française. Notre constitution politique n'a rien à (...) - Tribune Libre

SARS-CoV-2 — L'immunité et les virus ; un jeu sémantique darwinien

Une étude inachevée. Je ne parviens pas à franchir le mur de la métaphysique et des champs quantiques Les contes racontent des histoires ; ils sont la prose d'un cosmos habité par les hommes et les bêtes, avec quelques méchants. Les mythes ont une dimension plus universelle. Ils sont en résonance avec les héros de l'Histoire, les rois-guerriers de la cité, les prêtres et autres sorcier. Les mythes parlent des grandes énigmes de l'humanité. Il y en a trois, les (...) - Tribune Libre

Témoignage d’un agriculteur en colère.

Par : Volti
Reste-il des français contents en macronie ? La mondialisation bousille tout. Ce sont les plus petits qui en souffrent, les gros exploitants agricoles qui ne sont pas des agriculteurs de terrain, savent bien exploiter les aides diverses et variées. Se faire donner des leçons par des individus, qui sont incapables de différencier une fourche d’un râteau, justifie grandement cette colère. […]

Mort de Maxime Beltra, 22 ans neuf heures après le vaccin Pfizer

Il voulait juste vivre, nous dit son père dans une vidéo bouleversante.  Il avait 22 ans, c’était mon unique fils, et il est mort, tué par une saloperie de vaccin qui n’a jamais été validé ni correctement testé, neuf heures seulement après l’injection, sous le regard horrifié des soignants qui n’ont rien pu faire pour endiguer les conséquences du choc […]

Dictature numérique

Par : denf
Bienvenue en Chine occidentale ! L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande que les États s’emploient à convaincre de l’utilité — incontestable — du vaccin contre le Covid-19 plutôt que d’user de la contrainte. Mais M. Emmanuel Macron en a décidé autrement. Ce président qui ne cesse de pourfendre l’« illibéralisme » ne conçoit les libertés publiques que comme une […]

Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu pas venir la 4e vague ?

Pour le dire très franchement, le retour des mesures absurdes témoigne davantage de la 4e vague que les hospitalisations. Lorsqu'un chef de service de l'hôpital d'Arcachon annonce très fièrement un bond des cas dans son service et explique être passé de 2 à 3 patients en une semaine, on peut décemment penser que cette 4e vague est une tempête dans un verre d'eau...

- Tribune Libre

Le passeport sanitaire enterre le passeport national et nous propulse dans l’ère de l’empire numérique. Bizarrerie française incluse.

Par : Volti
Source Liliane Held Khawam Le PASS est une identité numérique qui ne dit pas son nom! Nous écrivions en mai 2021 que pour que notre environnement ultra-connecté ait un sens et pour que le modèle global puisse aller jusqu’à intégrer la vie intime des citoyens, il est nécessaire que chacun soit répertorié par une identification digitale officielle. Nous pouvons même […]

Les Syndicats ….

Par : admin

Marie Girard, qui avait prononcé un discours au nom du syndicat enseignant Action & Démocratie au Trocadéro le 22 maihttp://www.altersexualite.com/spip.php?article1046Vient de publier cette tribune au Figaro. Entre-temps, je les avais relancés encore et encore. C’est le début de l’amorce d’un premier pas…
https://www.lefigaro.fr/vox/societe/passe-sanitaire-et-ecole-nous-voulons-une-politique-sanitaire-claire-et-saine-pour-nos-enfants-20210726

Quant à Sud cheminots, là aussi, 1er pas
https://www.20minutes.fr/societe/3091267-20210726-pass-sanitaire-sud-rail-appelle-cheminots-controler

C’est tellement rare que cela mérite d’être repris ici

Rassemblement contre le « passe sanitaire »

samedi 22 mai 2021, par Lionel Labosse

Le Collectif Ami Entends-tu appelle tous ceux qui sont opposés au projet de « Passe Sanitaire » à un grand rassemblement le samedi 22 mai, sur le Parvis des Libertés et des Droits de l’Homme Place du Trocadéro, à Paris à partir de 14 h.
« Non au tour de passe-passe sanitaire ».

NON AU PASSE SANITAIRE !
par Piaf Edit

Que nous soyons vaccinés ou pas, que nous ayons l’intention de nous faire vacciner ou de ne pas le faire, nous voulons retrouver le contact avec des êtres humains, et cela sans avoir à nous soumettre à une société de surveillance digne du Meilleur des mondes, de 1984 ou de Minority Report.

73 % des 110 000 participants à la consultation du C.E.S.E (Conseil économique social et environnemental) ont rejeté le passeport vaccinal. Malgré ce résultat sans appel, il nous est imposé après avoir été hypocritement rebaptisé « passe sanitaire ». Ceci est une atteinte inadmissible à nos libertés fondamentales et un déni total de démocratie.

De nombreuses personnalités du monde artistique, de la société civile et politique de tous horizons ont déjà confirmé leur présence à ce rassemblement afin de s’exprimer sur ce projet de « passe sanitaire » liberticide pour 100 % de nos concitoyens. La défense de la liberté ne connaît pas de frontières de clans, de castes, de syndicats ou de nationalités.

Les droits aux loisirs, à la santé, à la culture et à l’instruction sont mentionnés aux articles 11 et 13 du Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946, intégré dans le bloc constitutionnel. La Constitution ne prévoit pas que l’accession à ces activités essentielles pour la bonne santé physique et mentale de tout être humain, soit soumise à la présentation d’un laissez-passer aux modalités liberticides.

Nous citoyens, réclamons l’abandon immédiat et sans condition du passe sanitaire et la fin de la politique de la terreur qui nous est imposée depuis plus d’un an.

Le collectif Ami Entends-Tu créé le 29 octobre 2020 a pour but d’agir pour la défense des libertés fondamentales et notamment de la liberté d’expression sous toutes ses formes. La promotion et le développement de la culture. La protection des droits et des intérêts de tous les artistes, les producteurs de spectacles, les directeurs de théâtre, les diffuseurs, sans que cette liste soit exhaustive.

Nous avons lancé en octobre 2020 une pétition pour la réouverture de tous les lieux de culture, et nous réalisons depuis février tous les dimanches en lien avec la Coordination Santé libre des sessions de « Sport sur ordonnance » place de la République à Paris, comme il en existe désormais dans plus de 30 villes en France.

 Le communiqué de presse sur le site du collectif Ami Entends-Tu.
 Notre vidéo et notre pétition.

Ami entends tu. Rassemblement contre le « passe sanitaire », 22 mai 2021. © Ami entends tu

Fin du communiqué de presse. Ce qui suit est propre au site altersexualite.com
 Entretien avec Didier Maïsto qui interviendra lors de ce rassemblement.

Bétail bagué : mesures sanitaires pour tous les mammifères d’élevage. © Facebook.


 Article de France-Soir.

Halte au passe stalinitaire ! © Lionel Labosse


 Voir mon compte rendu du rassemblement qui s’est passé au mieux, au-delà de nos espérances, sauf un gros « buzz » qui a vu les professionnels de l’indignation se hausser sur les échasses de leur indignation à géométrie variable, ce qui m’a inspiré un nouvel article.


Voir en ligne : Signer la pétition contre le « passe sanitaire »


© altersexualite.com 2021

Passe sanitaire et école: «Nous voulons une politique sanitaire claire et saine pour nos enfants»

FIGAROVOX/TRIBUNE – L’extension du passe sanitaire a définitivement été adoptée hier soir au Parlement. S’il ne s’applique pas aux professeurs, il les charge de contrôler le statut virologique de leurs élèves, estime Marie Girard, qui refuse l’alternative du passe sanitaire ou de la fermeture des établissements.

Par Marie Girard Publié il y a 10 heures

«Il y aura désormais les surveillés et les surveillants qui échangeront leur rôle au gré des circonstances»

«Il y aura désormais les surveillés et les surveillants qui échangeront leur rôle au gré des circonstances» AFP https://37ed76b5f8cc813223c286ddb5ab03ce.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-38/html/container.html

Marie Girard est enseignante en classes préparatoires et membre du bureau national d’Action & Démocratie. À découvrir


Depuis ce lundi 12 juillet 2021, non seulement les conflits dans les familles, entre les salariés et leur patron, font rage, mais aussi entre les diverses professions qui constituent le corps de la nation.

Que l’on ne s’y méprenne pas, la population serait-elle entièrement favorable à cette idée de «passe sanitaire» et ne serait pas divisée sur le sujet, l’idée même que l’on transfère le processus de surveillance à une partie de la population est une source de division inouïe: il y aura désormais les surveillés et les surveillants qui échangeront leur rôle au gré des circonstances, le garçon de café contrôlera le caissier qui contrôlera le garçon de café deux heures plus tard.

Nous ne reviendrons pas ici sur les arguments donnés contre l’installation de ce «passe sanitaire» telles que, par exemple, la violation du secret médical et la mise sous contrôle de la population. Nous souhaitons seulement ne pas profiter du fait que nous sommes, nous professeurs et personnels de l’Éducation Nationale, jusqu’à nouvel ordre, exemptés de vaccination, pour nous taire.

Et nous, professeurs de l’Éducation Nationale jusqu’à nouvel ordre, sommes exemptés de vaccination, à l’instar des forces de l’ordre !Marie Girard

On prétend que seuls les professionnels de santé sont soumis à la vaccination obligatoire. Que nenni, la liste des professions soumises à une telle obligation est longue: les salariés de la restauration, ceux de l’hôtellerie, les musiciens et les comédiens, les salariés des grandes surfaces, certains salariés des transports et d’autres encore. Tous seront, sans autre forme de procès, privés de leur travail s’ils refusent de se plier à l’obligation vaccinale. Étonnamment, sont soumis à cette obligation ceux qui depuis de long mois subissent les effets des folles décisions prises au nom de la santé et de la protection de la société, ceux qui ont été déclarés dans une folie collective comme non essentiels et ceux qui, la nuit, ont continué à remplir les rayons de supermarché pour que nous puissions nous remplir la panse.

Et nous, professeurs de l’Éducation Nationale jusqu’à nouvel ordre, sommes exemptés de vaccination, à l’instar des forces de l’ordre !

Ne faisons pas de contre-sens. Nous refusons absolument la généralisation du «passe sanitaire» aux établissements scolaires et nous défendons la liberté vaccinale. Mais nous voulons alerter l’opinion publique sur cette bizarrerie qui veut qu’un enfant de 12 ans ne pourra se rendre au cinéma sans avoir été vacciné mais pourra se rendre à l’école sans difficulté.

Il faut dire que l’Éducation Nationale avait déjà eu bien du mal à recruter un millier de professeurs remplaçants, déguisant ce cuisant échec avec la virtuosité qu’on lui connaît en effort national majeur !Marie Girard

Avançons quelques ordres de grandeur: 2771 personnels déclarés positifs sur les 1.162.850 personnels que compte l’Éducation Nationale enrayèrent au mois d’avril le système : soit 0.2 4% du personnel seulement! Il faut dire que l’Éducation Nationale avait déjà eu bien du mal à recruter un millier de professeurs remplaçants, déguisant ce cuisant échec avec la virtuosité qu’on lui connaît en effort national majeur ! Incapable de remplacer une poignée de professeurs des écoles non pas malades mais déclarés positifs, l’Éducation Nationale, sous la pression des élus locaux qui n’en pouvaient plus de gérer des enfants à la rue, préféra fermer les 61.500 établissements scolaires français.

Même si les enseignants sont mus par un sens du devoir civique à toute épreuve et par la conscience qu’ils ont du progrès indéfini de la science, il y a à parier qu’il existe en France beaucoup plus que quelques milliers d’enseignants rétifs à se faire vacciner. Il y a aussi à parier que les mirifiques salaires qui sont les nôtres et les merveilleuses conditions de travail que la France entière nous envie au point que les candidats affluent pour se présenter au concours de l’enseignement, auront beaucoup de mal à retenir ces professeurs récalcitrants qui se laisseront licencier sans beaucoup de résistance.

Depuis la nuit du 22 au 23 juillet 2021, en vertu de la loi relative « à la gestion de la crise sanitaire », le secret médical sera bafoué au sein même des établissements scolaires.Marie Girard

Serions-nous, de l’État, ce bras armé chargé de faire du contrôle psychologique de la population ? Il est vrai qu’il serait dommage que l’ensemble de la population scolaire soit privé de ces ateliers pilotés par des professeurs volontaires «pour lutter contre les info-intox sur la vaccination et de contribuer à éclairer cette décision».

Depuis la nuit du 22 au 23 juillet 2021, en vertu de la loi relative «à la gestion de la crise sanitaire», le secret médical sera bafoué au sein même des établissements scolaires. Désormais les chefs d’établissement et «les personnes qu’ils désignent à cet effet» auront accès au «statut virologique des élèves, à l’existence de contacts avec des personnes contaminées» (amendement n°1175 voté en première lecture à l’Assemblée nationale). Nous, personnels de l’Éducation nationale, serons donc appelés à connaître et à gérer l’état de santé de nos élèves.

Serions-nous donc les bras armés d’un État qui, incapable d’assumer ses décisions, se défausse sur sa population pour faire appliquer ses propres mesures iniques qu’il n’a ni le courage ni les moyens de faire appliquer ?

La question se pose chaque jour plus lancinante pour nous, payés par la nation pour être à son service: jusqu’à quelle limite pourrons-nous accepter que notre action au service du bien commun soit pervertie au point de nous transformer en agents d’un pouvoir en vaine d’asservir son peuple ?

Nous redisons seulement notre refus absolu de nous laisser enfermer dans cette alternative mortifère du « passe sanitaire » ou de la menace de fermeture provoquée par une politique sanitaire pour le moins changeante et illisible.Marie Girard

À moins que, et cela est fort probable, la parole politique ayant été piétinée une fois de plus et au plus haut sommet de l’État, le conseil scientifique qui pilote les décisions du gouvernement ne réclame la vaccination obligatoire des enseignants après avoir prétendu que l’École n’était pas un lieu de contamination. Le syndicat Action & Démocratie mettra alors en œuvre tous les moyens possibles pour défendre la liberté des personnels de l’Éducation Nationale.

Nous entendons déjà ceux qui nous accuseraient de tire-au-flanc ou d’irresponsables. Nous voulons seulement leur dire que nous faisons partie de ces milliers de professeurs et de chefs d’établissements qui depuis des mois, ont pesé de tout leur poids pour permettre à leurs élèves d’étudier au sein des établissements scolaires dans les meilleures conditions possibles en tentant de mettre en œuvre les préconisations aussi changeantes qu’ubuesques du ministère. Rappelons en outre que nous avons pris publiquement la parole pour nous opposer à la fermeture de nos écoles. Nous redisons seulement notre refus absolu de nous laisser enfermer dans cette alternative mortifère du «passe sanitaire» ou de la menace de fermeture provoquée par une politique sanitaire pour le moins changeante et illisible. Au mois d’avril, un changement soudain des règles – de trois cas positifs, le ministère ayant brutalement décidé de passer à un cas positif pour fermer une classe – avait rendu la gestion des écoles si chaotique que l’on avait préféré fermer l’ensemble des établissements scolaires. Cessons de transformer nos écoles en relais de nos hôpitaux ou de nos maisons de santé. Nous appelons de tous nos vœux que soit enfin appliquée une politique claire et saine rendant possible l’instruction de nos enfants dans un cadre serein.

Source : Le Figaro

Pass sanitaire : SUD-Rail appelle les cheminots à ne pas contrôler

TGV SUD-Rail « se positionne contre le pass sanitaire », qu’il juge « antisocial » et « discriminatoire »

Publié le 26/07/21 à 12h57

Des TGV à la Gare de Lyon, à Paris.
Des TGV à la Gare de Lyon, à Paris. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Un appel à la désobéissance. SUD-Rail a appelé ce lundi les cheminots « à ne pas réaliser de contrôle sur les pass sanitaires », qui deviendront nécessaires à partir d’août pour voyager à bord des TGV, trains Intercités et trains internationaux au départ de la France. Le syndicat demande aux agents de la SNCF de n’effectuer que « leurs seules missions de sécurité et de contrôle des titres de transport », indique-t-il dans un communiqué.

Concernant les salariés de la SNCF (contrôleurs, agents de la sûreté ferroviaire) qui devront disposer d’un pass sanitaire pour pouvoir travailler à bord de ces trains longue distance à compter du 30 août, SUD-Rail prévient qu’il « n’hésitera pas à appeler à la grève sur l’ensemble » du groupe, « si l’État et la direction de la SNCF venaient à confirmer leurs intentions de sanctionner » les salariés sans pass « par une suspension ou un reclassement » à un poste n’exigeant pas ce pass.

//www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01357940/src/qq8r5rr/zone/1/showtitle/1/

« Antisocial » et « discriminatoire »

S’il est pour « la vaccination générale à l’échelle mondiale » – le « meilleur moyen de stopper la pandémie » –, SUD-Rail « refuse la contrainte et l’atteinte aux libertés » et « se positionne contre le pass sanitaire », qu’il juge « antisocial » et « discriminatoire ».

Ce pass sanitaire « se construit contre les travailleuses et les travailleurs, surtout ceux » qui ont travaillé « sans aucune protection lors de la première vague et qui seront cette fois-ci les premiers sanctionnés », estime le syndicat.

Le projet de loi sanitaire, adopté définitivement ce dimanche par le Parlement, prévoit notamment l’extension du pass sanitaire (test Covid négatif, attestation de vaccination ou certificat de rétablissement) aux passagers des trains longs trajets, ainsi qu’aux salariés exerçant leur activité à bord. Un salarié sans justificatif à compter du 30 août pourra être suspendu, sans salaire.

Source : 20 Minutes

Covid – Projet de la prison smart City sanitaire des GAFA

Par : admin

La CNIL s’inquiète que le fichier des dépistages covid devienne un fichier policier.

Si la CNIL ne s’oppose pas à l’extension du passe sanitaire, sa présidente, Marie-Laure Denis, a alerté hier, les sénateurs de la commission des lois. Elle a demandé aux parlementaires de fixer des garde-fous à un texte qui « porte une atteinte forte » aux libertés. Parmi ses inquiétudes, le fichier sanitaire SI-DEP, celui des tests covid-19 qui pourrait être utilisé par les forces de l’ordre.

  • Un bracelet électronique pour les non vaccinés. Cette idée a été proposée par le Sénat.

Crises sanitaires et outils numériques : répondre avec efficacité pour retrouver nos libertés.

Rapport d’information n° 673 (2020-2021) de Mmes Véronique GUILLOTIN, Christine LAVARDE et M. René-Paul SAVARY, fait au nom de la délégation sénatoriale à la prospective, déposé le 3 juin 2021

Omniprésent dans nos vies, le numérique a été omniprésent dans la crise sanitaire. La hausse spectaculaire de certains usages a permis d’assurer la continuité de la vie économique et sociale, alors que la moitié de l’humanité était confinée, et l’exploitation des données a contribué à faire avancer la recherche scientifique à une vitesse inédite. Toutefois, c’est son utilisation dans le cadre de dispositifs de gestion de crise, et plus particulièrement de contrôle des restrictions sanitaires, qui pose les questions les plus difficiles – et constitue l’objet du présent rapport.

• Premier pays touché mais aussi premier pays à lever les restrictions, la Chine a, dès le mois de mars 2020, mis en place un dispositif analogue à ce qu’est aujourd’hui le « pass sanitaire », adopté par la France et la plupart des pays européens (cf. infra). À l’époque, pourtant, il était bon ton de s’inquiéter de la « surveillance généralisée » induite par un tel dispositif, de l’avènement d’une « dictature sanitaire » et du « virus de l’autoritarisme ».

• Une spécificité de Hong Kong mérite d’être signalée : le recours à des bracelets électroniques pour assurer le respect de la quarantaine, en complément d’autres mesures telles que les visites inopinées, les appels vidéo surprise, et bien sûr les sanctions dissuasives (amende de 641 dollars et 6 mois d’emprisonnement). Délivré à l’aéroport, ce bracelet doit obligatoirement activé à l’arrivée sur le lieu de quarantaine (souvent un centre dédié) via l’application StayHomeSafe, et tout changement de position est enregistré et notifié aux autorités, c’est-à-dire le département de la Santé mais aussi la police.

• Or il apparaît de plus en plus clair que la stratégie « zéro Covid » est plus efficace que la stratégie d’atténuation. Dans une étude remarquée publiée le 28 avril 2021 dans The Lancet, des chercheurs issus de plusieurs disciplines ont comparé les effets des deux stratégies dans les 37 pays de l’OCDE sur une durée de 12 mois. Il apparaît clairement que les cinq pays qui ont choisi la stratégie d’élimination – Australie, Nouvelle-Zélande, Islande, Japon et Corée du Sud – ont obtenu de meilleurs résultats, non seulement en matière de santé, objectif premier des mesures, mais aussi en matière économique et en matière de protection des libertés.

• En Israël, c’est le service de renseignement intérieur, le Shin Bet, qui a été chargé en mars 2020 par le gouvernement d’identifier les cas contacts, en croisant des données de localisation et des réseaux sociaux, avant que la Cour suprême ne l’interdise.

Les GAFA face au Covid-19

Par la quantité et la diversité des données qu’ils collectent sur chacun d’entre nous, par leur maîtrise des technologies les plus avancées, et plus généralement par leur importance désormais systémique dans la vie économique et sociale, les géants du numérique se sont trouvés en position de jouer un rôle majeur dans la gestion de l’épidémie, parfois à l’égal des États, si ce n’est en position de force par rapport à eux.

• contrat passé entre le National Health Service (NHS) britannique et la société Palantir (CIA) pour exploiter grâce à l’intelligence artificielle les données relatives à la crise du Covid-19, avec toutes les questions que cela soulève en matière de souveraineté et de protection données personnelles.

• Les termes tapés dans le moteur de recherche de Google, associés à leur localisation géographique via l’adresse IP, constituent un indicateur assez précis de l’évolution de l’épidémie, et sont susceptibles de pallier les insuffisances des systèmes publics de surveillance épidémiologique, du reste bien plus problématiques aux États-Unis qu’en France.

• Facebook, projet Data For Good – Des données de mobilité sont également disponibles via Facebook. Les graphiques ci-dessous font ainsi apparaître, pour chaque État brésilien, l’évolution des déplacements de la population, mesurée par le nombre d’endroits différents visités chaque jour. Ces données peuvent constituer un bon indicateur du respect des mesures de confinement ou de couvre-feu (les habitants restent-ils chez eux ou se rendent-ils au contraire dans de nombreux endroits différents chaque jour ?).

Quand les GAFA construisent nos villes

C’est un pas de géant que s’apprête à franchir Google dans son entreprise d’intégrer de la connectivité dans tous nos appareils du quotidien. À Toronto et à Villiers Island, une filiale du géant américain, SidewalksLabs, s’est vue confier la création de quartiers entiers connectés qui devraient voir le jour en 2021 et 2023. Après avoir connecté entre eux nos smartphones, montres, lunettes, voitures, enceintes et appareils électroménagers, les GAFA s’attaquent donc désormais à la réalisation de nos villes, pour le meilleur et pour le pire.

La ville connectée, plus sûre, plus propre et plus efficace

La smartcity pensée par Sidewalks Labs sera une ville plus sûre. Elle le sera certes par la surveillance qu’elle pourra exercer, la géolocalisation des citoyens, la reconnaissance faciale associée aux caméras de surveillance… mais pas seulement ! Elle le sera aussi par la sécurisation des installations comme le chauffage des pistes cyclables pour éviter le gel ou une gestion plus sûre du trafic grâce à la conduite autonome.

La ville 2.0 pourra également repenser le système de santé et le parcours de soin des patients, y intégrant les données de nos appareils connectés, nos habitudes alimentaires ou encore nos déplacements, donnant ainsi aux médecins et autorités sanitaires des données précises sur chaque patient mais aussi des statistiques sanitaires précises en temps réel.

Penser la ville intelligemment, c’est aussi lui permettre de diminuer son empreinte écologique en pensant de A à Z sa production et sa dépense d’énergie, en limitant les distances parcourues pour se rendre au travail ou faire du shopping. De plus elle pourra mettre en place des feux de circulation intelligents pour éviter les bouchons ou encore en mettant à contribution des robots pour trier nos déchets à notre place.

Enfin, la ville de Google offrira aux citoyens une expérience personnalisée. Grâce à une identification facilitée de chacun des habitants, l’accès aux logements, aux services publics, aux installations que comptera la métropole se fera de manière simple et intuitive.

La smartcity, antichambre de 1984 ?

Mais certains commencent à s’inquiéter de cette opportunité qu’a Google de s’occuper de l’urbanisme de nos villes. Car si la smartcity est un concentré de technologies, elle fonctionne également grâce à la collecte de données. Où vivez-vous ? Où travaillez-vous ? Où faites-vous vos courses ? Dans quels quartiers surviennent le plus fréquemment tel ou tel problème de santé ? C’est en répondant à ces questions en temps réel que Google entend construire et faire évoluer la ville selon nos besoins.

Mais le danger lorsqu’une ville pense à votre place, c’est qu’elle finisse par se substituer à vous, qu’elle prenne pour vous les décisions qu’elle jugerait meilleures non pas pour votre personne mais pour la communauté ou, plus grave encore, pour l’entreprise qui la gère.

Un enjeu politique tout autant qu’économique

Des bulles informationnelles ont commencé à émerger sur les réseaux sociaux et en premier lieu sur YouTube, plateforme gérée par…Google ! Il s’agit d’une personnalisation à l’extrême dans laquelle les internautes ne voient apparaître que des contenus et des personnes correspondant à leurs goûts et à leurs opinions. La politique de la ville est un fondement de notre vie démocratique et de nos rapports sociaux, de notre confrontation à l’autre, aux conflits, aux dangers et aux rapports de force qui font notre société. À trop vouloir nous rendre la vie agréable, la ville made in Google peut risquer d’aller trop loin et de nous couper d’une partie du monde qui pourrait nous déplaire.

Nous devons aller (et nous irons) vers des villes plus intelligentes, mieux pensées, mieux organisées et faisant appel à des technologies novatrices telles que l’intelligence artificielle ou encore la conduite autonome. Mais tout comme l’intelligence artificielle, la smart city représente un enjeu politique tout autant qu’économique. Ainsi, les contenus des contrats de partenariats entre États, collectivités territoriales et entreprises privées seront déterminants.


source : http://www.geopolintel.fr

Source : Planetes360

Plaintes au CSA contre Emmanuel Lechypre et Martin Blachier – Virginie de Araujo-Recchia

Par : admin

Publié le 25/07/2021 à 19:15

Me Virginie de Auraujo-Recchia FS PARTAGER CET ARTICLE :AddThis Sharing ButtonsShare to FacebookFacebookShare to MessengerMessengerShare to TwitterTwitterShare to TelegramTelegramShare to WhatsAppWhatsAppShare to Plus d’options…Plus d’options…355 Auteur(s): FranceSoir A+A

Debriefing avec Me de Araujo-Recchia qui a déposé une première plainte au Conseil supérieur de l’audiovisuel contre l’éditorialiste Emmanuel Lechypre qui est parti en roue libre sur BFM TV:

« On vous vaccinera de force, moi je vous ferai emmener par deux policiers au centre de vaccination. Faut aller chercher avec les dents et les menottes s’il le faut 

Ces propos sont pour l’avocate des atteintes indéniables à la dignité humaine et un appel à la violence.

Une seconde plainte a été déposée contre le docteur Martin Blachier pour la teneur de ses propos, et l’impact de ses liens d’intérêts sur ses positions.

On peut lire à l’article 37 de la charte de déontologie de BFMTV, la chaîne sur laquelle M. Lechypre officie – un mécanisme de régulation interne qui à la connaissance de Me de Araujo-Recchia n’a pas été utilisé :

32. Les journalistes des services audiovisuels d’Altice Media ne tirent pas profit de leur position pour valoriser des idées partisanes. Ils respectent une présentation honnête des questions prêtant à controverse et assurent l’expression des différents points de vue. Les éditorialistes des services audiovisuels d’Altice Media, dont le rôle est de mettre en perspective une actualité en exprimant leurs positions, sont identifiés comme tels à l’image et peuvent valoriser des opinions jugées partisanes. Dans le choix de leurs éditorialistes présents à l’antenne, les services audiovisuels veillent à une représentation équilibrée des points de vue.

https://videas.fr/embed/ecb44bf2-3f59-4bd8-be22-ff563f8e5c6c/

Pour conclure Me de Araujo-Recchia nous explique que le consentement libre et éclairé des Français est un droit fondamental, et que les députés et parlementaires devront prendre leurs responsabilités s’ils votent des lois qui vont à l’encontre des droits fondamentaux.

Un debriefing proposé en partenariat avec BonSens.org.

Auteur(s): FranceSoir

GB : Les Quarantaines Forcées bloquent le Pays !

Par : admin

Tant que les peuples ne couperont pas les têtes folles le massacre continuera ! au passage depuis que je mets en garde”‘ contre les téléphones mobiles qui est la première arme des ennemis des peuples aujourd’hui les faits me donnent tristement raison.

GB : Les Quarantaines Forcées bloquent le Pays et les Chaines Alimentaires qui risquent de provoquer la Famine ! 

Natural News par David Icke / Roger Mallett : La Folie “PingDémic” ! : Le gouvernement britannique engage la nation dans un suicide par la faim en ordonnant aux travailleurs du secteur alimentaire de s’auto-quarantiner… la chaîne d’approvisionnement “risque de s’effondrer”.
Après des siècles de domination mondiale, le Royaume-Uni commet un suicide sociétal en ordonnant à des millions de ses travailleurs des secteurs de l’alimentation, de la vente au détail et de la médecine de s’auto-quarantifier chez eux. Les rayons des épiceries sont vides dans tout le pays, et les dirigeants de l’industrie préviennent que la chaîne d’approvisionnement alimentaire “risque de s’effondrer”. 
Comment cela est-il arrivé ? 
Le gouvernement britannique exige que chaque individu porte sur lui un téléphone portable équipé du logiciel NHS covid-19 qui suit et enregistre ses mouvements et sa localisation en temps réel. Lorsqu’une personne est déclarée “covid positive” par le biais d’un test PCR frauduleux (qui amplifie considérablement les faux positifs), l’historique complet de ses déplacements est analysé afin de déterminer quelles autres personnes ont pu se trouver à proximité de cette personne à un moment donné. Toutes les personnes qui se sont approchées de cette personne “positive” sont ensuite contactées par l’application de leur téléphone et il leur est ordonné de s’auto-quarantifier, ce qui les élimine du bassin d’emploi. 
Rien que la semaine dernière, plus de 500.000 Britanniques ont été ” pingués ” et ont reçu l’ordre de rester chez eux. À ce rythme, d’ici quelques semaines, il restera très peu de personnes pour faire fonctionner quoi que ce soit. Ce phénomène est appelé “pingdémie”. 
Il en résulte un effondrement accéléré du secteur alimentaire, car il n’y a plus assez de travailleurs pour occuper les épiceries, les usines de production alimentaire ou pour conduire les camions de transport (“lorries”).

Le charlatanisme de la PCR est à la base de la fausse science de l’auto-quarantaine demandée. 
L’ensemble du système est une fraude massive, bien sûr, puisque les tests PCR sur lesquels il repose ne sont rien d’autre que de la science de pacotille. Les tests PCR ne peuvent jamais être utilisés légitimement pour déterminer une charge virale quantitative, ce qui signifie qu’aucun diagnostic d'”infection” ou de “maladie” ne peut être posé à partir d’un test PCR. 
Mais cela n’empêche pas le gouvernement d’utiliser les tests PCR pour ordonner à des millions de travailleurs de s’auto-emprisonner chez eux. Cela est vrai même si la personne initialement “positive” qu’ils sont censés avoir rencontrée ne présente aucun symptôme elle-même (et n’est donc pas “malade”). 
“Nick Allen, directeur général de l’Association des transformateurs de viande, a averti que la chaîne d’approvisionnement risquait de s’effondrer, affirmant que certains de ses membres avaient perdu jusqu’à 10 % de leurs effectifs”, rapporte le Telegraph britannique. Le journal rapporte également : 
Les chaînes d’approvisionnement des supermarchés “commencent à échouer” parce que la “pingdémie” pousse des milliers de travailleurs à s’isoler, ont averti mercredi soir les dirigeants de l’industrie alimentaire.
Dans certaines régions, les rayons des magasins étaient vides de produits de base, tandis que les stations-service étaient à court de carburant, l’application Test and Trace du NHS menaçant de paralyser certains pans de l’économie. 
Les dirigeants des supermarchés ont déclaré que la pénurie nationale de chauffeurs routiers, déjà existante, avait été portée à un point proche de la crise par le nombre de personnes envoyées en auto-isolement par l’application. 
Les rayons étaient vides de pain, de viande, de fruits et de légumes dans certaines parties de Bristol, Cambridge et Southampton.

Lire la suite dans :  “PINGDEMIC” insanity…

Article original : https://davidicke.com/2021/07/26/pingdemic-insanity-uk-government-commits-nation-to-starvation-suicide-by-commanding-food-sector-workers-to-self-quarantine-supply-chain-at-risk-of-collapse/

Source : Changera

Exclusif: le premier camp covid en France !

Par : admin

Tous les jours Richard Boutry, ancien présentateur sur France Tv et TV5 Monde, vous propose une chronique d‘une minute sur des faits d‘actualité ou des sujets plus intemporels, qu‘il traite avec une patte à la fois journalistique et personnelle.

La Minute de Ricardo

Exclusif: le premier camp covid en France !

Voir la vidéo sur ce lien : https://www.laminutedericardo.com/LMDR/exclusif-le-premier-camp-covid-en-france/

Alexandre Juving Brunet officier de gendarmerie en réserve est au micro

Par : admin

Putsch Media 82,7 k abonnés Alexandre Juving Brunet officier de gendarmerie en réserve est au micro de Nicolas Vidal pour nous donner son point de vue sur les mobilisations en France contre le Pass Sanitaire. Pourraient-elles faire reculer le gouvernement dans les prochains jours ? A suivre sur la chaîne Youtube de Putsch Live !

Source : Youtube

L’oxyde de graphène présent dans tous les vaccins fait des vaccinés des bombes à retardement ambulantes s’ils se trouvent avec des Ondes 5G !

Par : admin

La traque continue avec de nouvelles découvertes d’OG dans des solutions salines employées depuis un certain temps.
Clare Edwards est une ancienne haute fonctionnaire de l’ONU. Magda Havas est une spécialiste des ondes d’une université canadienne qui a publié les documents déclassifiés par l’armée américaine sur les études conduites jusqu’en 1972 sous le titre “Les archives de Zory” surnom d’un scientifique officier de la Navy des USA.

Pour la vie sur Terre.weebly.com
For life on Earth.weebly.com

Claire Edwards, 26 juillet 2021Dans une nouvelle vidéo, La Quinta Columna révèle que de l’oxyde de graphène (GO) a été trouvé dans une solution saline et ils en déduisent que l’utilisation du GO est beaucoup, beaucoup plus répandue et a commencé bien plus tôt que les seuls vaccins “Covid”.[i] On a constaté que les bébés sont magnétiques, et les personnes qui n’ont pas pris le vaccin “Covid” ou qui n’ont pas été testées par PCR ou qui n’ont pas porté de masques montrent également du magnétisme, donc cela doit venir d’ailleurs. Ils en déduisent que le GO est utilisé depuis quelques années dans tous les vaccins, y compris le tétanos, la méningite, les vaccins pour enfants, etc. La Quinta Columna affirme que le GO était aussi dans le vaccin contre la grippe de 2018 et que cela pourrait expliquer pourquoi des personnes présentent du magnétisme alors qu’elles n’ont pas eu le vaccin “Covid”.  Cela pourrait également expliquer le nombre élevé de décès dus à la “grippe” après la campagne de vaccination contre la grippe de 2018. Cela explique aussi le fait que tant de personnes soient mortes à Wuhan. Le gouvernement chinois avait rendu le vaccin contre la grippe obligatoire pour la population juste avant d’allumer les dizaines de milliers d’antennes 5G flambant neuves à Wuhan.  De même, les personnes âgées décédées à Milan avaient également été vaccinées contre la grippe et il y avait un grand nombre d’antennes 5G à Milan (voir les cartes des installations d’antennes en Italie en mars/avril 2020, qui montrent que la région de Milan a enregistré le plus grand nombre de cas de “coronavirus”).  

Magda Havas a constaté que les cas de Covid-19 par million étaient supérieurs de 95% et les décès de Covid-19 par million étaient supérieurs de 126% dans les États américains dotés de la 5G. La Quinta Columna rappelle que la 4G LTE utilise également des ondes millimétriques et que la 5G n’est donc pas la seule à être impliquée. Bartomeu Payeras i Cifre a publié une étude sur la corrélation 5G-Covid en avril 2020. Il a souligné le fait que Saint-Marin a été le premier État européen doté de la technologie 5G et l’État qui a enregistré le plus grand nombre de cas de “coronavirus” pour 1.000 habitants, soit 4,07 fois plus de cas que l’Italie et 27 fois plus que la Croatie, qui ne disposait pas de la 5G à l’époque (voir la carte ci-dessous).

M. Payeras i Cifre a également observé que le “coronavirus” semblait peu enclin à franchir les frontières. Le nombre moyen d’infections pour les quatre États américains limitrophes du Mexique était de 0,242, soit plus de 2.000 % de plus que le Mexique. La moyenne pour l’ensemble des États-Unis était de 0,814, soit 7.000 % de plus qu’au Mexique (voir la carte ci-dessous). L'”effet frontière” entre le Mexique et les États-UnisDonnées pour le 3 avril 2020 – infections pour 1.000 habitants
Californie Arizona Nouveau-Mexique Texas Mexique USA    0.28 0.31 0.20 0.18 0,012 0.814 

Je me demande comment il se fait que toutes ces informations utiles émanent d’Espagne. Même Andreas Kalcker (basé en Espagne) est sur une vidéo discutant de GO en espagnol. Ricardo Delgado, de La Quinta Columna, souligne que nous devrions prendre note du fait que chaque période de vaccination a été liée à un saut technologique. Le graphique ci-dessous illustre comment chaque expansion de l’utilisation des rayonnements électromagnétiques (EMR) et chaque nouvelle génération de technologie sans fil a été accompagnée d’une nouvelle maladie. 

On pourrait ajouter que la grippe dite espagnole est apparue six mois après que l’armée américaine a commencé à utiliser des émetteurs radio très puissants à la fin de la Première Guerre mondiale, en 1917. La grippe asiatique s’est produite en 1957-1958 lorsqu’un puissant système de surveillance radar a été mis en service. La grippe de Hong Kong est apparue en 1968, lorsque 28 satellites militaires de surveillance de l’espace ont été mis en service. En 1997, lorsque les téléphones portables ont été utilisés en masse, on a constaté une augmentation de 31% du diabète aux États-Unis en un an. Au Royaume-Uni, entre 1994 et 2002, parallèlement à l’adoption soudaine de la technologie des téléphones portables, la population de moineaux domestiques a diminué de 75% et elle a été classée parmi les espèces en voie de disparition. Notons également qu’en octobre 2018, juste après que des centaines d’avions aient été équipés d’un tout nouveau WiFi embarqué venant directement du satellite, des cas massifs de “grippe” se sont déclarés à bord des vols et des ambulances ont dû être appelées et des vols détournés.
De même, alors que nous avons commencé à entendre parler de cas de “coronavirus” à bord de bateaux de croisière début 2020, nous avons appris simultanément que les paquebots venaient de déployer la 5G complète et la reconnaissance faciale à bord, tous les passagers étant irradiés avec des brassards et des pendentifs prêts pour la 5G. Ce sont deux médecins italiens, Montanari et Gatti, qui ont été les premiers à alerter sur les vaccins contenant mystérieusement des nanoparticules non déclarées dans un article publié début 2018. Ils ont notamment trouvé de l’acier inoxydable et du carbure de tungstène, hautement toxique, dans des vaccins. Pour leur peine, leurs domiciles ont été perquisitionnés par la police, qui leur a retiré toutes leurs données et ordinateurs. Dans une interview, les deux chercheurs ont expliqué qu’il est interdit que des nanoparticules se trouvent dans toute solution injectable car, contrairement aux autres nanoparticules auxquelles nous sommes exposés et que nous pouvons respirer et expulser en grande partie si nos poumons sont sains, les nanoparticules injectées restent piégées à jamais et peuvent circuler dans tout le corps, y compris dans le cerveau, provoquant des démences et des maladies comme le cancer et le diabète.
Si l’on ajoute à cela le fait que les téléphones portables ouvrent la barrière hémato-encéphalique pour laisser entrer les toxines, y compris les particules de l’air et les nanoparticules des vaccins, nous avons un mélange très dangereux de menaces[i]. Je dis depuis le début de tout cela, fin 2019, qu’il n’y a pas de “Covid”. “Covid” est une désignation générale pour une collection de symptômes discrets, qui sont tous les mêmes que l’exposition aux rayonnements électromagnétiques. Et, fait intéressant, nous apprenons que l’hôpital de Barcelone, en Espagne, a décidé de changer le nom du service où sont traitées les personnes réagissant à l’exposition aux rayonnements électromagnétiques, dites “électrohypersensibles” ou EHS, en un service “post-Covid”. Comme c’est approprié !
Mais ce que je ne savais pas en 2020, c’est que cette exposition est massivement renforcée par l’implantation de nanoparticules métalliques dans l’organisme.  C’est reconnu dans la littérature scientifique, même par la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP ; pas internationale, pas une commission, et ne protégeant personne contre quoi que ce soit, sauf peut-être l’armée et les sociétés de télécommunications contre des poursuites pour des crimes contre l’humanité remontant à des décennies) qui déclare dans ses propres directives de “sécurité” sur l’exposition aux CEM que si vous avez du métal dans votre corps, il va agir avec les champs électromagnétiques (CEM) pour vous rendre malade :[ii] “Les procédures médicales peuvent utiliser des CEM, et les implants métalliques peuvent modifier ou perturber les CEM dans le corps, qui à leur tour peuvent affecter le corps à la fois directement (via une interaction directe entre le champ et le tissu) et indirectement (via un objet conducteur intermédiaire). Par exemple, l’ablation par radiofréquence et l’hyperthermie sont toutes deux utilisées comme traitements médicaux, et les CEM de radiofréquence peuvent indirectement causer des dommages en interférant involontairement [je ne savais pas que les CEM possédaient une intention] avec des dispositifs médicaux implantables actifs (voir ISO 2012) ou en modifiant les CEM en raison de la présence d’implants conducteurs.” Les nanoparticules sont utilisées dans les traitements contre le cancer. Elles sont injectées dans la tumeur, puis un rayonnement électromagnétique est appliqué afin que chaque nanoparticule brûle les cellules cancéreuses adjacentes. C’est ce qu’on appelle la “thérapie par ablation thermique”[iii]. Que se passe-t-il donc lorsque vous remplissez tout le corps de nanoparticules d’oxyde de graphène et que vous exposez tout le monde aux rayonnements électromagnétiques inéluctables et omniprésents qui couvrent toute la planète, y compris depuis les satellites et les plates-formes de haute altitude (HAPS) telles que les planeurs et les drones dans la stratosphère[iv] ?
Ricardo Delgado, de La Quinta Columna, a la réponse : “Chaque personne qui a été inoculée avec cette nanotechnologie de l’oxyde de graphène a maintenant une mèche, de la dynamite, une bombe à retardement qui est prête à exploser par l’activation d’une micro-onde.” La réponse est que vous avez un génocide. C’est ce qu’a expliqué avec force détails graphiques un ingénieur français dans une vidéo de 2020 (supprimée depuis par Youtube), mais dont nous avons la transcription :”Pour moi, ces nanoparticules font partie d’un système d’armes qui permettra la dépopulation sans résistance de masse. Si vous comparez cela à un système d’explosifs, la nanoparticule serait la barre de l’explosif plastique, c’est-à-dire la matière active qui va exploser. La deuxième chose qui serait nécessaire est un détonateur. Pour moi, c’est l’onde électromagnétique qui va faire vibrer la nanoparticule, et la troisième chose c’est le contrôle, je pense qu’on l’a trouvé maintenant, c’est l’idée de 2020 060606,[v],[vi] c’est-à-dire la vaccination sous-cutanée que les maîtres du monde vont proposer pour qu’ils puissent savoir où nous sommes et puissent nous tracer avec la 5G. L’avantage de la 5G comme détonateur est qu’elle peut nous tracer. C’est une arme à énergie dirigée. Donc, on est tracé, ils savent où envoyer l’onde et ils savent qui ils vont chauffer. De quoi avez-vous besoin pour que ce système d’armement soit opérationnel ?  Il faut être capable d’injecter les nanoparticules dans le corps. Le seul moyen qui semble cohérent au regard de l’histoire est de les mettre dans les vaccins.”
Ce que cela signifie, c’est que chaque adulte ou enfant qui a reçu les vaccins “Covid”, et apparemment n’importe quel autre vaccin au cours des deux dernières années, est maintenant une antenne relais et risque de mourir à tout moment d’une exposition aux CEM, mais cela se manifestera par toute une série de maladies différentes.  N’oublions pas non plus que la géo-ingénierie qui se déroule au-dessus de nos têtes pendant tout ce temps est également pleine de nanoparticules, et inclut probablement aussi le GO.
Les canaris dans la mine de charbon à l’heure actuelle sont les pilotes qui ont été vaccinés. Les pilotes et le personnel navigant sont exposés professionnellement à des niveaux de radiation très élevés. Faut-il s’étonner, dès lors, que quatre pilotes de British Airways soient morts après avoir reçu les vaccins et cinq autres de Jet Blue Airlines ?  Un vol de Singapore Airlines a dû se dérouter vers l’aéroport de Moscou parce qu’une hôtesse de l’air a eu une attaque. D’autres rumeurs font état de décès de pilotes d’autres compagnies aériennes. 

Je pense que nous avons été la cible d’une énorme opération psychologique et que pratiquement tout le monde regarde dans la mauvaise direction.  Tout tourne autour des radiations électromagnétiques et c’est la clé.  Maintenant que tous ceux qui se sont fait piquer sont pleins d’oxyde de graphène, leur seul recours est de suivre les précautions que prennent les personnes dites électrohypersensibles (EHS) et de se débarrasser de leurs téléphones portables et de tous les appareils sans fil et de s’assurer qu’ils n’entrent jamais en contact avec une quelconque technologie sans fil. 

Et bien sûr, si les gouvernements ne désactivent pas immédiatement toutes les antennes partout dans le monde (et ils n’ont pas besoin de nous dire que c’est une notion ridicule alors qu’ils étaient tout à fait heureux de fermer l’économie mondiale entière pour le Covid inexistant), alors c’est une preuve prima facie d’intentions génocidaires, parce que la littérature scientifique est sans équivoque que les métaux dans le corps deviennent des antennes lorsqu’ils sont exposés aux EMR. Le pistolet fumant de la conspiration de Covid est les nanoparticules d’oxyde de graphène dans les vaccins. Maintenant que nous le savons, la priorité de chacun doit être d’éteindre toutes les technologies sans fil et toutes les antennes de la planète, ainsi que tous les satellites 5G. Ne pas le faire sera une condamnation à mort pour les vaccinés.
RÉFÉRENCES[i] Solution saline physiologique contenant du graphène : https://www.brighteon.com/36a8d0c6-0c43-4acc-b5ea-5d6cc642f97d

[i] Le portail EMF de l’université d’Aix-la-Chapelle répertorie 34 études traitant de la perméabilité de la barrière hémato-encéphalique. Disponible sur www.emf-portal.org/en/article/overview/mobile-communications-med-bio/g-84/t-84003#level-3

[ii] Directives de l’ICNIRP pour limiter l’exposition aux champs électromagnétiques (100 kHz à 300 GHz). Health Phys. 118(5):483-524 ; 2020. Disponible à l’adresse
www.icnirp.org/cms/upload/publications/ICNIRPrfgdl2020.pdf.

[iii] Ablation par radiofréquence (RFA) : Il s’agit probablement du type d’ablation thermique le plus couramment utilisé. La RFA utilise des ondes radio à haute énergie pour le traitement. Une fine sonde en forme d’aiguille est insérée dans la tumeur pendant une courte période, généralement de 10 à 30 minutes. La sonde est guidée en place à l’aide d’ultrasons, d’une IRM ou d’un scanner. L’extrémité de la sonde émet un courant à haute fréquence qui crée une chaleur très élevée et détruit les cellules dans une zone donnée. Les cellules mortes ne sont pas éliminées, mais deviennent des tissus cicatriciels et rétrécissent avec le temps. L’hyperthermie pour traiter le cancer.
www.cancer.org/treatment/treatments-and-side-effects/treatment-types/hyperthermia.html

[iv] [iv] “Des constellations massives de … satellites en orbite terrestre basse sont en cours de planification et de fabrication et … couvriront le globe d’une capacité à faible latence et à large bande passante” afin d’étendre la portée de l’Internet mondial aux zones rurales et reculées et de compléter les réseaux terrestres 5G.” Union internationale des télécommunications ; Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture. Commission du haut débit pour le développement durable. Groupe de travail sur les technologies dans l’espace et la haute atmosphère. Identifier le potentiel des nouvelles technologies de communication pour le développement durable. Septembre 2017. www.broadbandcommission.org/Documents/publications/WG-Technologies-in-Space-Report2017.pdf.

[v] Brevet Microsoft 060606 – Monnaie numérique à interface corporelle. 
www.disclose.tv/t/microsoft-patent-060606-body-interfaced-digital-currency/298

[vi]  Pour une discussion détaillée du vaccin proposé, voir Rapport d’enquête des officiers de réserve de l’armée française sur la pandémie de Covid-19 et ses relations avec le SRAS-COV-2 et d’autres facteurs, chapitre 13 : Vaccin et puce électronique. French Army Reserve Officers’ Investigative Report on the Covid-19 Pandemic and its Relationship to SARS-COV-2 and Other Factors, chapter 13: Vaccine and electronic chip.

Partagé par : https://truth11.com/2021/07/26/graphene-oxide-in-all-vaccines-makes-the-vaccinated-walking-time-bombs/

Source : Changera

Pitié ne vous faites pas Vaccin, on s’est fait avoir !!!

Par : admin

Le Pr Bakhdi avec son calme habituel nous fait une démonstration pédagogique sans appel à la lueur des dernières études. Même les plus crétins doivent comprendre.

Source : Youtube

les infos et news du 28 juillet 2021..

Par : Volti
Bonjour à tout le monde et, merci à mes correspondants. POLITIQUE/SOCIÉTÉ Landes : des opposants au pass sanitaire placent une guillotine sur le parking d’une Maison de santé. Samedi 24 juillet, une guillotine à été découverte sur le parking d’une maison de santé, signée par un comité Jean Moulin qui appelle à la résistance au pass-sanitaire et à la vaccination obligatoire […]

Nicaragua ou le rêve US de faire tomber le président Ortega

Washington serait en train de préparer une tentative de renversement d’un autre leader latino-américain, en l’occurrence celui du Nicaragua – en la personne de Daniel Ortega. Au-delà des intérêts géopolitiques étasuniens, l’objectif serait également fortement économique, au moment où la

Mort de Maxime Beltra, 22 ans neuf heures après le vaccin Pfizer

Il voulait juste vivre, nous dit son père dans une vidéo bouleversanteIl avait 22 ans, c’était mon unique fils, et il est mort, tué par une saloperie de vaccin qui n’a jamais été validé ni correctement testé

« A tous les gens raisonnables et très intelligents qui s’indignent devant ceux qui ne veulent pas se faire vacciner »

Par : admin

Dieu que les philosophes nous font du bien !

Après et avec André Comte-Sponville, Michel Rosenzweig, Michel Weber et Michel Maffesoli (entre autres), M. Reza Moghaddassi, agrégé de philosophie, nous gratifie d’un texte plein de pertinence et d’esprit.

A une époque où la culture techno-scientiste devient de plus en plus impérialiste et donc totalitaire (notamment en supprimant de l’éducation de base et supérieure ce que l’on appelait « les humanités »), il faut rappeler qu’un savoir circonscrit à un minuscule domaine technique est sans terreau, sans irrigation et sans ensoleillement. Il en résulte ce que j’ai nommé (avec d’autres) l’imbécilité technique : une pensée en apparence compétente mais en réalité stupide au regard du réel.

Un exemple que j’ai souvent donné pour illustrer ce phénomène est celui des programmes d’économie dans les institutions soignantes (souvent proposés avec des noms ronflants par les boîtes de consulting grassement payées à cette fin) qui augmentent la souffrance des soignants à un point tel que l’absentéisme et le turn-over explosent avec pour conséquence que les coûts induits sont plusieurs fois supérieurs aux économies réalisées.

Toute la gestion du Covid par les pays occidentaux (Suède et certains états américains exceptés) est un tragique exemple d’imbécilité technique : nous aurons réussi la prouesse de transformer une épidémie banale et gérable en catastrophe sociétale !

En laissant les gens qu’on aurait pu soigner mourir en défaut de soins, en traumatisant la population et maltraitant gravement les groupes sociaux les plus à risque, en prostituant la médecine et la science grâce à des « experts » sans conscience ni scrupules…

Le texte de M. Moghadassi nomme en filigrane ce mépris insensé des « élites » envers la population et la sagesse populaire qui envers et contre tout perçoit la réalité avec une sagacité infiniment supérieure à celle de tous ces « sachants » azimutés et pervertis. Ce découplage entre la population et les « élites » médico-médiatico-politiques, annoncé de longue date par Michel Maffesoli, est le réel événement de cette crise. Comme le souligne l’immense sociologue, ces élites en perdition sont aujourd’hui prêtes à tout pour conserver leur pouvoir, vouées par-là même à finir de s’aliéner la population qu’elles ne servent plus depuis longtemps.

Ce jusqu’au-boutisme basculant dans la tyrannie (comme l’illustre le cas français) ne pouvant que se résoudre dans des flambées de violence collective. C’est ainsi que les pseudo-élites sont désormais engagées dans une politique de la terre brûlée et d’ »après-moi-le-déluge » typiques des flambées paranoïaques, comme le décrypte magistralement Ariane Bilheran, docteure en psychopathologie et grande spécialiste des psychoses collectives totalitaires.

Face à ce merdier, la pensée complexe, la finesse et l’humour restent avec la probité et le courage les meilleurs antidotes.

C’est donc avec plaisir et conviction que je re-publie ici le texte qui suit, avec mes vifs remerciements à son auteur pour son autorisation.

A tous les gens raisonnables et très intelligents qui s’indignent devant ceux qui ne veulent pas se faire vacciner.

Pardonnez-moi d’avoir des doutes sur la sûreté de ce que vous appelez en chœur des « vaccins ». Je devrais en effet faire aveuglément confiance à la télé et aux autorités. Je devrais faire confiance aux études fournies par les laboratoires pharmaceutiques même s’ils ont été condamnés ces dernières années à des milliards de dollars d’amendes notamment pour fraude scientifique.


Pardonnez-moi mon égarement et mon effort pour comprendre la justification scientifique des mesures qui sont prises.


Pardonnez-moi de chercher à évaluer la proportionnalité des mesures prises par rapport aux risques encourus.

Pardonnez-moi de confronter le discours des scientifiques lourds de liens et de conflits d’intérêts avec ceux qui n’en ont pas.


Pardonnez-moi de chercher à comprendre la nature des controverses scientifiques plutôt que de me ranger dans la dictature d’une pensée autorisée arrogante et partiale.
Pardonnez-moi de ne pas vouloir être le cobaye d’injections expérimentales en cours d’essais cliniques.


Pardonnez-moi d’oser regarder les chiffres officiels (pourtant largement sous-évalués) des morts et des effets indésirables graves liés aux différents vaccins en cours au lieu de laisser cela aux « experts » ou bien de reconnaître simplement que tous ces évènements ne sont que des coïncidences sans lien de causalité établie.

Pardonnez-moi de ne pas vouloir faire prendre le risque d’effets secondaires graves à mes enfants alors qu’ils n’ont quasiment aucune chance de faire une forme grave du covid et que personne n’est capable honnêtement et scientifiquement de reconnaître un rapport bénéfice risque favorable pour eux d’une telle vaccination.


Pardonnez-moi d’exister


Vous avez raison, je ne suis qu’un insolent. Après tout nous sommes dans l’urgence et nous n’avons pas le temps de s’encombrer de la réflexion et de la morale. Ne brisons pas l’unité du troupeau et laissons-nous guider par les « experts » honnêtes et fiables qui nous gouvernent. L’important ce n’est pas la vérité, ce n’est même pas la réalité, c’est d’être uni dans la guerre contre le virus.

Vous avez raison le plus grand danger, ce sont les « complotistes », c’est-à-dire tous ceux qui osent remettre en cause l’intégrité des autorités politiques et scientifiques ou des médias de masse. Ces vilains conspirationnistes vont semer les germes du doute et de la division. Ils risquent, par leur impudence, de pousser les gens à réfléchir.

Merci en revanche à Pfizer et à Moderna, et à tous les autres, de penser à nous et de nous proposer un offre d’abonnement à vie


Merci à leurs amis de longue date dès les bancs de l’université de médecine puis à travers une collaboration étroite de devenir leurs relais et contribuer ensemble à construire une science véritable au service de la santé.

Merci aux médias dominants, neutres et indépendants de faire un travail si important de réinformation des masses incultes dont je fais partie.

Merci bien évidemment aussi à toute l’équipe dirigeante de faire de son mieux, pour notre bien.

C’est pour notre bien.

Oui, c’est pour notre bien en effet que les autorités ont continué depuis un an et demi à supprimer des lits à l’hôpital.

C’est pour notre bien qu’ils nous ont imposé le port du masque à l’extérieur sans aucun fondement scientifique.

C’est pour notre bien qu’ils refusent de recommander de la vitamine D et du zinc en prévention pour renforcer nos défenses immunitaires malgré toutes les études qui confirment leur rôle.

C’est pour notre bien qu’ils refusent de recommander des traitements précoces peu onéreux malgré l’abondante littérature scientifique et les expériences de terrain qui en montrent l’efficacité et qu’ils recommandent seulement du doliprane et de rester à la maison.

C’est pour notre bien qu’ils menacent et suspendent tous les médecins qui ont soigné leurs patients avec des résultats époustouflants au lieu de les renvoyer chez eux avec du doliprane.

C’est pour notre bien qu’ils commandent des millions de dose de remdesivir à 3000 euros la dose en intraveineuse sans études validant ces effets et malgré un retour sur le terrain qui a conclu à son inefficacité, sa toxicité pour les reins et son rôle mutagène.

C’est pour notre bien qu’ils refusent de s’intéresser au vaccin chinois ou russe, (uniquement pour des raisons sanitaires ! ), même quand on ne disposait pas d’assez de vaccins.

C’est pour notre bien qu’ils terrorisent et menacent la population pour aller se faire injecter un médicament expérimental sur lequel nous n’avons aucun recul à moyen et long terme.

C’est pour notre bien que le pouvoir exécutif a créé un conseil de défense totalement secret (pour 50 ans) avec une haute autorité de santé composée d’acteurs en conflits d’intérêt.

C’est pour notre bien qu’ils incitent les enfants à se faire vacciner alors qu’ils risquent davantage de souffrir des effets secondaires des « vaccins » que du covid.


C’est pour notre bien qu’ils lancent une vaccination de masse en pleine pandémie contrairement aux règles habituelles de prudence.

C’est pour notre bien qu’ils piétinent les libertés les plus fondamentales et scindent à présent le peuple en deux avec deux régimes de droits.

C’est pour notre bien qu’ils ont interdit la prescription d’hydroxychloroquine jusque-là en vente libre par les médecins.

C’est pour notre bien qu’ils refusent de recommander l’usage de l’ivermectine, de macrolides et du zinc.

C’est pour notre bien qu’ils ont méprisé tout le travail de l’IHU méditerranée, le lieu le plus à la pointe de la recherche en France en infectiologie et dont les résultats ont été bien meilleurs qu’ailleurs


C’est pour notre bien qu’ils mobilisent et financent des tests PCR peu fiables avec des cycles d’amplifications si nombreuses que le test perd de toute sa pertinence.


C’est pour notre bien qu’ils comptabilisent comme mort du covid une majorité de gens morts avec le covid.

C’est pour notre bien qu’ils se sont associés avec les Gafam pour censurer les lanceurs d’alerte sur you tube, sur twitter, sur Facebook.


C’est pour notre bien qu’ils acceptent de décharger les industries pharmaceutiques de toute responsabilité juridique en cas d’effets secondaires des vaccins et qu’ils nous font signer une déclaration de consentement.


C’est pour notre bien qu’il a été décidé de créer une scission en France entre les vaccinés et les non-vaccinés alors même que les vaccinés peuvent être contaminants.

C’est pour notre bien qu’on a déclaré comme fou, gâteux, dangereux tous les scientifiques parmi les plus brillants et aux titres académiques les plus prestigieux qui ont eu le malheur de contester la narration officielle sur les évènements.

Pardonnez-moi de finir par me méfier de ceux qui veulent mon bien. Je suis trop bête pour comprendre.

Trop bête pour comprendre

Qu’on a dû changer la définition de ce qu’est un vaccin pour pouvoir dire que ces expériences géniques sont des vaccins.

Que nous sommes face à un vaccin si nouveau et si révolutionnaire qu’il n’empêche pas de tomber malade ni d’être contaminant.

Que nous prétendons « vacciner » les gens avec des techniques inédites qui sont en phase expérimentale et dont nous ne connaissons pas les conséquences à moyen terme et à long terme mais que ceux qui se font vacciner ne seraient pas des cobayes.

Trop bête pour comprendre.


Qu’on ne connaît pas exactement l’intégralité de la composition des vaccins au nom du secret industriel mais qu’on on peut pourtant affirmer qu’il n’y a pas de problèmes.

Que les industries pourvoyeuses des vaccins dont Pfizer ont été condamnés à plusieurs milliards d’amendes pour fraude scientifique mais qu’on peut s’appuyer sur leurs seules études pour lancer la campagne vaccinale.

Que si des spécialistes de la vaccination et des scientifiques dans le monde entier mettent en garde contre les risques de ces vaccins à adénovirus ou à ARN messager, c’est parce qu’ils sont devenus fous ou séniles


Que si une personne âgée meurt en ayant le covid, elle meurt du covid mais que si une personne âgée meurt après s’être fait vaccinée elle meurt de vieillesse.


Que le nombre de morts et d’effets indésirables officiellement signalés par les agences de pharmacovigilance chez les « vaccinés » est sans commune mesure par rapport aux vaccins habituels mais que nous devons fermer les yeux.

Trop bête pour comprendre

Que ces injections géniques évitent les formes graves alors que pourtant en Israël et en Angleterre ultra vaccinés une partie non négligeable des personnes en réanimation sont doublement vaccinés.

Que ce vaccin est tellement protecteur qu’il faut continuer les gestes barrières, continuer à porter les masques et surtout continuer à craindre les non vaccinés.


Qu’il est tellement efficace qu’on parle déjà de « baisse immunitaire », de troisième ou de quatrième dose et pourquoi pas d’un abonnement annuel ou bi-annuel.

Trop bête pour comprendre

Qu’on n’a jamais mis fin aux épidémies de grippe mais qu’on prétend qu’en « vaccinant » tout le monde nous allons vaincre le coronavirus.


Que nous faisons partie des pays au monde qui ont le plus de morts par millions d’habitants mais que nous sommes pourtant les meilleurs et que nous pouvons continuer à nous fier à la même équipe scientifico-politique.

Que les pays les plus vaccinés sont ceux qui sont les plus touchés par les nouveaux variants mais que c’est parce que nous ne sommes pas suffisamment vaccinés.

Que si les vaccinés tombent malades, c’est à cause des non vaccinés.


Que l’Etat est surendetté et n’a pas d’argent mais qu’il peut débloquer des milliards et des milliards pour financer sa politique sanitaire.

Que les tests et les vaccins sont gratuits mais que ce sont les contribuables qui vont devoir les payer.

Qu’en prétendant sauver une partie infime de la population, nous allons sacrifier la vie de beaucoup d’autres et détruire l’avenir de la nation.


Oui, je suis trop bête pour comprendre tout cela.


Je dois avoir l’esprit tellement confus que tout semble s’inverser dans ma tête.


Je dois apprendre grâce à vous à remettre les choses dans le bon ordre.

Inversion

Je dois en effet comprendre que :

  • La liberté c’est de se soumettre au pass sanitaire
L’immunité artificielle est meilleure que l’immunité naturelle
  • 
Si les gens vaccinés tombent malades ou développent des formes graves, c’est la preuve que le vaccin marche
  • Si le vaccin fonctionne moins bien contre un nouveau variant c’est qu’il faut reprendre une dose du même vaccin.
  • Toute personne testée positive à un test PCR est une personne malade.
  • Toute personne en bonne santé est un malade qui s’ignore et dont il faut se méfier.

Je suis désolé, je suis un peu lent et il va falloir me répéter souvent tout cela pour réussir à l’intégrer.

Heureusement que les journalistes sont là pour faire preuve de pédagogie et de persuasion.

Merci à vous, tous les gens raisonnables et très intelligents, de veiller sur nous.

Merci de nous dispenser de penser.

Reza Moghaddassi, le 23 juillet 2021

Source : Anthropo Logiques

Mort de Maxime Beltra, 22 ans neuf heures après le vaccin Pfizer

Temps de lecture : 3 minutes Il voulait juste vivre, nous dit son père dans une vidéo bouleversante.  Il avait 22 ans, c’était mon unique fils,
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Pourquoi l’Allemagne a gagné et l’Italie a perdu

La chancelière allemande Merkel -écrit Alberto Negri (il manifesto, 23 juillet)- a résisté aux pressions de trois administrations -Obama, Trump et Biden- pour effacer le North Stream 2, le gazoduc qui flanque le North Stream inauguré il y …

Guy Courtois : une enquête en 24 livres pour comprendre les scandales liés au Covid [4/5]

Par : FranceSoir
Guy Courtois continue de nous présenter sa série de livre « Covid-19 » chez Investigation éditions, une enquête collective qu'il a chapeautée et qu'il nous raconte avec une courte interview par livre. Dans cette série de vidéos, l’écrivain s’intéresse au futur, après cette crise. Questionnant... - Lire la suite sur FranceSoir.fr F. Froger / D6 - Guy Courtois : une enquête en 24 livres pour comprendre les scandales liés au Covid [4/5]

Si on avait voulu tuer le cinéma, on ne s’y serait pas pris autrement

Par : FranceSoir
Depuis le 21 juillet, le pass sanitaire est nécessaire pour accéder aux lieux de loisirs et de culture réunissant au moins 50 personnes. Sont notamment concernés les cinémas, théâtres, salles de concerts, de sport, piscines, chapiteaux, salles de jeux, parcs d’attractions, expositions, foires ou... - Lire la suite sur FranceSoir.fr Pexels - Si on avait voulu tuer le cinéma, on ne s’y serait pas pris autrement

La Méchante Semaine n°2021-29 du 19 au 25 juillet 2021

Méchant Réac ! (r) sait combien il est difficile de se tenir au courant de toute l'actualité, quand il y a autant à lire chaque jour. Voilà pourquoi nous avons sélectionné ces articles spécialement pour vous, où chroniqueurs, analystes, experts, intellectuels offrent leurs éclairages sur toutes les controverses du moment pour vous aider à vous faire une opinion. Cette semaine, nous avons eu le plaisir de lire : Laurent Sailly, Renée Fregosi, Gabriel Robin, Nicolas Lecaussin, (...) - Tribune Libre

Volontaire français : « La France vis-à-vis du Donbass est d'un cynisme criminel » (Partie II)

Observateur Continental a réalisé un entretien avec Erwan Castel, ancien officier (capitaine) français et de l'Otan, sur son engagement dans l'armée de la République populaire autoproclamée de Donetsk (RPD). De 2015 à 2016, Erwan Castel, qui vient de Bretagne, combat sous l'uniforme de la RPD. Puis, en 2017, il devient sniper dans l'unité Piatnachka. Le 23 septembre 2019, il a été fauché par une mine ukrainienne sur le front sud de la RPD. Lire la première partie de (...) - Tribune Libre

Aux Députés et Sénateurs, membres de la Commission Mixte Paritaire

De : Association BonSens.org10 Rue des Cigognes67960 Entzheimcontact@bonsens.orgEntzheim le 25 juillet 202Mesdames et Messieurs les Députés et Sénateurs, membres de la Commission Mixte ParitaireVous allez vous réunir en commission paritaire ce dimanche 25 juillet à 15 heures pour évoquer le décret sur le passe sanitaire qui a été voté à l’Assemblée Nationale puis au Sénat au […]

L’article Aux Députés et Sénateurs, membres de la Commission Mixte Paritaire est apparu en premier sur BonSens.org.

TikTok condamné aux Pays-Bas pour avoir laissé ses conditions de confidentialité en anglais

Par : FranceSoir
Alors que le réseau social vidéo TikTok continue de gagner des utilisateurs, en majorité des jeunes, de nombreuses enquêtes de régulateurs dans le monde étudient les menaces aux libertés auxquelles les mineurs sont exposés. Le régulateur néerlandais des données (CBP) vient de condamner, ce jeudi 22... - Lire la suite sur FranceSoir.fr DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP - TikTok condamné aux Pays-Bas pour avoir laissé ses conditions de confidentialité en anglais

Libé, CheckNews et l'ivermectine : non seulement partisans mais désinformateurs

Par : FranceSoir
Dans un article récent, M. Gouthière, qui se présente comme un journaliste scientifique, "fact-checker" de Libération, commet pas moins de six affirmations trompeuses sur l’ivermectine. Il avait déjà été pris en défaut à plusieurs reprises, pour désinformation sélective sur l’hydroxychloroquine et... - Lire la suite sur FranceSoir.fr FS - Libé, CheckNews et l'ivermectine : non seulement partisans mais désinformateurs

Liberté – Maitre Virginie de Araujo Recchia, avocate depuis 15 ans lance un appel d’alerte

Liberté – Maitre Virginie de Araujo Recchia, avocate depuis 15 ans lance une appel d’alerte Le 8 Mars 2021 l’avocate Maitre Virginie de Araujo Recchia avait lancé une procédure judiciaire, ASSIGNATION EN RÉFÉRÉ DEVANT LE PRÉSIDENT DU TRIBUNAL JUDICIAIRE DE PARIS, pour obliger l’état français de lever toutes les mesures liberticides et elle a dû faire le triste constat que […]

Les discussions entre les États-Unis et la Chine laissent présager un conflit qui va durer

Par : Wayan

Par Moon of Alabama – Le 26 juillet 2021

Les États-Unis jouent un double jeu dans leur approche de la Chine. Ils utilisent tous les moyens pour tirer profit de la Chine là où ils le peuvent, tout en la limitant dans les domaines où ils ne peuvent plus la concurrencer. Les Chinois rejettent cette attitude. Les États-Unis, disent-ils, ne devraient pas considérer la Chine comme un ennemi. Ils devraient cesser de lui faire la leçon, l’accepter comme un égal et coopérer avec elle dans tous les domaines.

Mais les États-Unis ne sont pas disposés à le faire. Leur complexe média-militaro-industriel est déjà prêt pour une guerre froide avec la Chine. Il va en tirer des milliers de milliards de dollars. De son côté, la Chine est prête à répondre durement, si elle y est obligée.

Aujourd’hui, la secrétaire d’État américaine adjointe, Wendy Sherman, s’est entretenue avec le vice-ministre chinois des affaires étrangères, Xie Feng, et a également rencontré le ministre des Affaires étrangères, Wang Yi. Cette dernière rencontre, qui devait être l’événement principal pour les États-Unis, a déjà donné lieu à une dispute. Wang Yi n’a pas le rang de Sherman et son principal interlocuteur, ont insisté les Chinois, devrait être une personne de son niveau :

Le département d'État a souligné que Mme Sherman aura des communications de "haut niveau", mais une déclaration du ministère chinois des Affaires étrangères a souligné que Mme Sherman "s'entretiendra" avec Xie et qu'ensuite, Wang, le ministre des Affaires étrangères "la rencontrera".

Samedi, deux « hauts fonctionnaires de l’administration américaine » ont donné un aperçu de ces entretiens :

Comme l'a dit le secrétaire Blinken, la relation des États-Unis avec la Chine sera collaborative là où elle peut l'être, compétitive là où elle doit l'être et conflictuelle là où elle doit l'être. Et nous nous attendons à ce que toutes les dimensions de cette relation soient sur la table des discussions lors des réunions avec Wendy [Sherman]. ...

À Tianjin, [Sherman] fera comprendre que, si nous sommes favorables à une concurrence acharnée et soutenue avec la Chine, tout le monde doit jouer selon les mêmes règles et au même niveau - sur un terrain de jeu égal.

Elle soulignera que nous ne voulons pas que cette concurrence acharnée et soutenue dégénère en conflit. C'est pourquoi les États-Unis veulent s'assurer qu'il y a des garde-fous et des paramètres en place pour gérer la relation de manière responsable.

Le second fonctionnaire a ajouté :

Permettez-moi également de replacer cette réunion dans le contexte de l'effort de l'administration en matière de politique chinoise. Depuis l'entrée en fonction du président Biden, nous avons mis l'accent sur le renforcement de notre propre compétitivité face à la Chine par le biais de nombreuses mesures que nous avons prises au niveau national, en investissant dans notre pays. Nous avons également rallié nos alliés et nos partenaires, notamment pour promouvoir une vision positive de l'ordre international fondé sur des règles. Et nous avons confronté la Chine lorsqu'elle a agi contre nos intérêts et nos valeurs, tout en travaillant à coopérer avec elle dans des domaines tels que le changement climatique et la non-prolifération.

Nous savons que nous sommes plus forts lorsque nous travaillons avec nos alliés. Nous savons que cela nous rend plus efficaces lorsque nous traitons avec Pékin. Nous ne cherchons pas à créer une coalition anti-Chine dans notre travail avec nos alliés et partenaires, mais plutôt à travailler ensemble de manière multilatérale pour faire respecter l'ordre international fondé sur des règles. ...

Avec toutes ces actions en cours, nous abordons cet engagement dans une position de force et de solidarité. ...

Même si nous rencontrons nos homologues chinois, nous continuerons également à demander des comptes à la Chine. Ces éléments ne s'excluent pas mutuellement, et il doit être clair que nous n'avons pas peur de dire qu’il en coûtera à la Chine si son comportement sape les normes internationales.

Comme Peter Lee l’a commenté avec son humour habituel :

chinahand @chinahand - 16:43 UTC – 24 Jul 2021

"Nous allons continuer à vous botter le cul. Mais ne nous rendez pas la pareille, d'accord ?" Notre destin maintenant que des Machiavels de pacotille, pardon, des jeunes talents, dirigent le show des affaires internationales.

Les mots que nous avons souligné en gras n’ont pas été bien accueillis en Chine. Dimanche, le ministre des Affaires étrangères Wang Yi a, dans une interview, critiqué l’exceptionnalisme américain :

"Les États-Unis veulent toujours exercer une pression sur les autres pays en vertu de leur propre force, pensant qu'ils sont supérieurs aux autres", a déclaré samedi le ministre des Affaires étrangères Wang Yi.

"Cependant, je voudrais dire clairement à la partie américaine qu'il n'y a jamais eu de pays dans ce monde qui soit supérieur aux autres, et qu'il ne devrait pas y en avoir, et la Chine n'acceptera aucun pays qui prétend être supérieur aux autres".

"Si les États-Unis n'ont toujours pas appris à s'entendre avec d'autres pays sur un pied d'égalité, alors il est de notre responsabilité, avec la communauté internationale, de donner aux États-Unis une bonne leçon sur le sujet."

Aujourd’hui, après l’entretien entre Sherman et Xie, le ministère des affaires étrangères a publié une série de bribes de réponses fortes du vice-ministre des affaires étrangères Xie Feng :

J’aime particulièrement celui sur « l’ordre international fondé sur des règles » :

Le 26 juillet, lors de ses entretiens avec la secrétaire d'État adjointe américaine Wendy Sherman, le vice-ministre des Affaires étrangères Xie Feng a fait le commentaire suivant : "le soi-disant "ordre international fondé sur des règles" américain est un effort des États-Unis et de quelques autres pays occidentaux pour présenter leurs propres règles comme étant des règles internationales et les imposer aux autres pays. Les États-Unis ont abandonné le droit et l'ordre international universellement reconnu et ont endommagé le système international qu'ils avaient pourtant contribué à mettre en place. Et ils tentent de le remplacer par un soi-disant "ordre international fondé sur des règles". C’est une tactique consistant à changer les règles pour se faciliter la vie et la rendre difficile aux autres, et d'introduire "la loi de la jungle" où la force a raison et où les grands tyrannisent les petits".

Le South China Morning Post résume l’affaire ainsi :

La Chine a, pour la première fois, donné aux États-Unis une liste de lignes rouges à ne pas franchir et de mesures qu'ils doivent prendre pour restaurer de bonnes relations, en particulier la levée des sanctions et l'abandon de leur demande d'extradition de la responsable financière de Huawei, Meng Wanzhou.

Le vice-ministre chinois des affaires étrangères, Xie Feng, a déclaré lundi matin à la secrétaire d'État américaine adjointe, Wendy Sherman, que les relations entre les États-Unis et la Chine étaient dans une "impasse" et risquaient d'avoir de "graves conséquences", selon un communiqué du ministère chinois des affaires étrangères.

"La raison fondamentale est que certaines personnes aux Etats-Unis traitent la Chine comme un 'ennemi imaginaire'", a déclaré Xie.

Après la réunion, Xie a déclaré que la Chine avait remis deux listes aux États-Unis - l'une contenant les mesures correctives que Washington doit prendre à l'égard de la Chine, et l'autre une série de préoccupations clés de Pékin. ...

Xie a déclaré que la partie chinoise a également "exprimé son fort mécontentement à l'égard des remarques et actions erronées des Etats-Unis" en ce qui concerne les enquêtes sur les origines de la Covid-19, Taiwan, le Xinjiang, Hong Kong et la mer de Chine méridionale.

"Nous exhortons les États-Unis à ne pas sous-estimer la forte détermination, la ferme volonté et la forte capacité des 1,4 milliard de Chinois à sauvegarder leur souveraineté nationale, leur sécurité et les intérêts du développement", a déclaré l'agence de presse étatique Xinhua, citée par l'intéressé.

Dans son résumé des entretiens, Associated Press souligne la différence fondamentale entre les deux approches :

Les entretiens en tête-à-tête de haut niveau entre les diplomates américains et chinois, lundi, ont mis en évidence des différences marquées entre les parties, même si le ton est apparu un peu moins conflictuel que lors de leur dernière rencontre. ...

Xie a déclaré que la Chine souhaitait rechercher un terrain d'entente tout en mettant de côté les différences, soulignant ainsi une division dans l'approche fondamentale de leurs relations. L'administration Biden a déclaré qu'elle coopérerait dans des domaines tels que le climat, mais qu'elle confronterait la Chine dans d'autres, comme les droits de l'homme, décrivant la relation comme étant à la fois une collaboration, une compétition et une confrontation.

Comme les États-Unis rejettent pour l’instant l’offre chinoise d’enterrer la hache de guerre, la Chine devra se montrer dur. Elle ne sera pas coopérative dans les domaines où les États-Unis souhaitent qu’elle le soit (Iran, Corée du Nord, etc.). Elle se montrera également hostile dans les domaines où les États-Unis ont peu de moyens de riposter (exportations de terres rares, recertification du Boeing 737MAX).

Les États-Unis espèrent qu’ils pourront trouver des « alliés » et les pousser à affronter la Chine. Mais l’Europe a déjà rejeté cette idée. Pour d’autres, en particulier en Asie, les États-Unis ressemblent à une puissance en déclin parce qu’ils sont une puissance en déclin et que les intérêts économiques de la plupart des nations favorisent désormais la Chine. Dans ces circonstances, je ne vois pas comment les États-Unis pourraient gagner une guerre froide qui s’éternise.

Combien de temps faudra-t-il encore pour que les États-Unis le reconnaissent et abandonnent leur illusion de suprématie ?

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone

Passe sanitaire : il faudra attendre le 5 août pour connaître la décision du Conseil Constitutionnel

Par : FranceSoir
Après sa course effrenée au Parlement, le passe sanitaire s'approche de la ligne d'arrivée. Dernière étape : le Conseil Constitutionnel. Alors que la CNIL, le Conseil d'État ainsi que la Défenseure des droits ont déjà émis de sérieuses réserves quant à la dimension éthique du projet de loi, la... - Lire la suite sur FranceSoir.fr F. Froger / D6 - Passe sanitaire : il faudra attendre le 5 août pour connaître la décision du Conseil Constitutionnel

Les Emirats arabes unis créent de la pluie grâce à une technologie qui stimule les nuages

Par : FranceSoir
Alors que la pluie n’est pas un phénomène météorologique naturel aux Emirats arabes unis, leur service météorologique a récemment publié plusieurs vidéos montrant des orages dans plusieurs régions du pays. Dans le cas de ces phénomènes météorologiques inhabituels, le coupable n’est pas le... - Lire la suite sur FranceSoir.fr ©Philippe Huguen/AFP - Les Emirats arabes unis créent de la pluie grâce à une technologie qui stimule les nuages

Vers quel futur nous mène la dictature sanitaire ?

Par : Tellurix
Le pass sanitaire et l'obligation vaccinale pourraient-ils n'être que les prémices d'un projet de plus grande ambition ? La société n'est-elle pas encore une fois sur le point de basculer ? Quel futur nous est réservé ? La réponse, il se pourrait bien que nous l'ayons sous la main ; elle nous a été dite... en 1979. Il faut écouter les gens ; ce qu'ils peuvent dire est parfois très intéressant. Et c'est en écoutant plusieurs extraits d'allocutions de (...) - Tribune Libre

Regardons côtés missiles


Par Dmitry Orlov – Le 21 juillet 2021 – Source Club Orlov

Les missiles sont importants. Ils sont symboliquement importants, en tant que manifestation la plus virile, masculine et phallique du concours entre superpuissances. Pour reprendre l’hymne national américain : « L’éclat rouge des missiles… a prouvé dans la nuit… que notre drapeau était toujours là. » Pas de missiles – pas de drapeau – pas de « patrie des braves ». Les missiles sont importants d’un point de vue stratégique : si les missiles de l’autre camp lui donnent la possibilité de détruire votre camp en toute impunité, votre stratégie consiste à négocier les conditions de votre reddition.

Ils sont également importants sur le plan tactique. Votre marine répugnerait à naviguer dans des eaux étrangères en sachant que ses navires pourrait être coulés sans même avoir la possibilité de riposter. Il est terrible pour le moral d’avoir des missiles tombant du ciel et explosant sporadiquement parmi votre population civile tandis que vos militaires assistent impuissants à la situation.

Tout cela fait que les missiles valent la peine d’être observés, comme je l’ai fait, et je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer certains développements assez particuliers qui laissent présager des changements majeurs dans la façon dont les superpuissances doivent interagir. Tout à coup – ou pas si soudainement si vous avez été attentif – nous semblons vivre dans un monde légèrement différent.

Je pourrais me lancer dans une longue discussion historique sur les raisons pour lesquelles les États-Unis ont utilisé l’arme nucléaire au Japon, pourquoi les plans américains visant à détruire l’URSS en utilisant une première frappe nucléaire n’ont jamais abouti, pourquoi la Guerre des étoiles de Reagan a échoué et bien d’autres choses encore. Au lieu de cela, je vais simplement faire une mise à jour.

Tout d’abord, qu’en est-il de la dissuasion nucléaire des États-Unis : en ont-ils encore une ? Ses ICBM Minuteman sont toujours dans leurs silos, mais ils sont très vieux et les tentatives récentes de les tester ont échoué. Les missiles Trident qui équipent les sous-marins nucléaires américains fonctionnent probablement encore, mais tous les sous-marins sont assez vieux et approchent de la fin de leur vie utile, et aucun remplacement n’est prévu. Les Minuteman et les Tridents sont de toute façon obsolètes, car ils sont balistiques – ils suivent une trajectoire balistique, comme un boulet de canon ou comme l’eau projetée par un tuyau d’arrosage. Ils suivent à peu près une trajectoire parabolique plate, ce qui les rend faciles à repérer, à cibler et à abattre pour les Russes grâce à leur nouvelle génération d’armes défensives.

Le dernier élément de la triade nucléaire – les bombardiers stratégiques – se divise en deux catégories : les anciens B-52 qui ont bombardé le Viet Nam, le Laos et le Cambodge, et les bombardiers furtifs. La technologie de la furtivité a été inventée par l’ingénieur russe Peter Ufimtsev, un véritable patriote russe qui s’est installé en Californie et a fait profiter Lockheed de son savoir-faire, jouant ainsi une farce incroyablement cruelle aux Américains sans méfiance. Son savoir-faire consistait à calculer les réflexions radar de divers objets, ce qui permettait de concevoir des cellules et des coques qui ne volaient pas ou ne naviguaient pas particulièrement bien, mais qui n’apparaissaient pratiquement pas sur les radars que l’on trouve dans les cônes de nez des missiles et des avions de chasse, ce qui les rendait difficiles à cibler.

En réponse à cette situation, les Russes ont décidé d’utiliser des systèmes radar terrestres beaucoup plus grands qui peuvent très bien voir ces objets furtifs, communiquer des informations de ciblage aux avions et aux missiles par satellite et leur permettre de s’approcher suffisamment pour les suivre optiquement. Cette situation est assez similaire à l’exemple classique de l’écriture dans l’espace : les Américains ont dépensé des millions pour inventer et fabriquer des stylos de haute technologie fonctionnant en apesanteur et dans le vide, tandis que les Russes se sont contentés de quelques crayons à mine.

En cours de route, les Américains ont perdu la capacité de fabriquer de nouvelles bombes nucléaires. Les usines qu’ils utilisaient pour produire du plutonium de qualité militaire ont été démantelées. Ils sont encore capables d’entretenir les armes existantes en fondant, refondant et réusinant les pièces de plutonium, ce qui donne des armes de moins en moins nombreuses à chaque itération. Il est important de noter qu’ils semblent avoir perdu la recette de fabrication de l’explosif puissant nécessaire à la détonation de leurs bombes nucléaires. L’électronique résistante aux radiations semble également leur poser problème. Le dernier essai nucléaire américain a eu lieu il y a 30 ans ; depuis lors, les États-Unis pratiquent ce qu’ils appellent la « gestion des stocks », c’est-à-dire qu’ils font tourner les stocks, en quelque sorte, en gardant les bombes exemptes de poussière et en les lustrant avant les visites officielles.

Entre-temps, la Russie s’est complètement réarmée avec de nouveaux systèmes offensifs et défensifs, notamment des missiles hypersoniques qui ne peuvent être interceptés par aucune technologie existante. Les derniers systèmes de défense aérienne et spatiale S-500 peuvent abattre des cibles situées jusqu’à 100 km d’altitude dans un rayon de 600 km, et suivre et détruire simultanément jusqu’à 10 cibles balistiques supersoniques. Les Russes ne font pas mystère de leur nouvelle technologie et la proposent à la vente dans le monde entier, y compris à des pays de l’OTAN comme la Turquie.

Qu’est-ce que cela signifie pour des concepts aussi désuets que la parité stratégique et la destruction mutuelle assurée ? Pour commencer, les États-Unis ne sont pas en mesure d’envisager une première frappe nucléaire contre la Russie ou ses alliés, à commencer par la Chine. Personne ne sait combien de Minuteman parviendraient à sortir de leurs silos. Les sous-marins nucléaires sont également vieux mais en meilleur état ; s’ils parviennent à lancer leurs Tridents sans être coulés et si les Tridents sont interceptés ou s’éloignent de leur cible et explosent quelque part dans la toundra, alors que se passera-t-il ? Personne ne peut prédire si l’un des bombardiers stratégiques parviendra à passer. Les gigantesques B-52 sont faciles à abattre, et les autres bombardiers pseudo-silencieux sont visibles depuis Moscou. Voilà pour l’attaque.

En ce qui concerne la défense, il n’y aura jamais de raison de lancer une frappe nucléaire de représailles, car personne n’attaquera jamais les États-Unis avec des armes nucléaires. Ce ne sera tout simplement pas nécessaire. En fait, il ne sera pas du tout nécessaire d’attaquer les États-Unis. Un simple exercice de jeu de guerre donne la bonne réponse. Et si les esprits fous l’emportent et qu’il devient nécessaire de neutraliser les États-Unis, cela peut être fait en utilisant une attaque très limitée de roquettes de précision non nucléaires, lancées à partir de sous-marins et de petits navires de surface positionnés à plus de mille kilomètres de distance dans les eaux internationales, détruisant des éléments clés de l’infrastructure (grands transformateurs sur les lignes électriques, stations de pompage sur les pipelines, raffineries de pétrole, installations aéroportuaires et portuaires…). Il est également possible de couler quelques porte-avions, simplement parce qu’ils sont grands et coûteux, et qu’il est désormais facile et bon marché de les couler à une distance sûre.

Tous les équipements de remplacement devraient alors être commandés à l’étranger, avec des délais de livraison s’étendant sur plusieurs mois. Quelques mois sans électricité, sans carburant ou sans produits importés, et les États-Unis ne constitueraient plus une menace pour personne, sauf pour eux-mêmes. Et si les esprits fous continuent de prévaloir et tentent de lancer une riposte nucléaire contre une attaque conventionnelle limitée à la roquette, voir ci-dessus. La folie suicidaire n’est pas une sorte de super-arme, surtout si l’autre camp dispose de nombreuses camisoles de force, de seringues de thorazine et de cellules capitonnées.

En outre, il semble que la réalité de la situation soit en train de s’imposer lentement mais sûrement. Les États-Unis se sont retirés d’Afghanistan, se retirent d’Irak, retirent du Moyen-Orient leurs systèmes de défense antimissile Patriot et THAAD, dont l’inutilité a été prouvée, et se rapprochent de plus en plus de la décision de laisser l’Europe de l’Est russophobe à la dérive, abandonnant l’Ukraine à son sort éternel de « okraina » (zone frontalière) de la Russie. Ces tendances sont parfois difficiles à discerner au milieu de tous les bavardages médiatiques insensés sur les turbulences financières, les politiques électorales inutiles, les absurdités liées à la race et au sexe, un virus respiratoire ou autre, les effets des pluies abondantes sur les pays qui ont gaspillé l’argent de leur défense pour faire venir des migrants, etc. mais il y a un signal distinctif dans tout ce bruit, et ce signal est le suivant : l’empire américain est presque terminé.

Dmitry Orlov

Le livre de Dmitry Orlov est l’un des ouvrages fondateurs de cette nouvelle « discipline » que l’on nomme aujourd’hui : « collapsologie » c’est à-dire l’étude de l’effondrement des sociétés ou des civilisations.

Il vient d’être réédité aux éditions Cultures & Racines.

Il vient aussi de publier son dernier livre, The Arctic Fox Cometh.

En ce début de matinée :

Par : Frimas
Dehors, les arbres jaunissent en ce début de matinée, délaissés sous l'écho ombragé de leurs voix qui ne parviennent plus a articuler le souhait de ne pas les laisser ici… La prochaine journée quand à elle, on ne préfère pas l'imaginer, la toucher, la vivre, ni même la concevoir en dehors de notre attention actuelle : restons donc ici à prophétiser des probabilités nulles qui fermeront l'Histoire, qui cesseront de grandir sous l'étau de la mort éternelle (...) - Tribune Libre

A. Juving-Brunet: « Les parlementaires se sont couchés, nous sommes seuls et nous devons y aller! »

Par : Volti
Source Putsch Media Alexandre Juving Brunet officier de gendarmerie en réserve est au micro de Nicolas Vidal pour nous donner son point de vue sur les mobilisations en France contre le Pass Sanitaire. Pourraient-elles faire reculer le gouvernement dans les prochains jours ? A suivre sur la chaîne Youtube de Putsch Live !

« Boycott général. Rendre le coût du Pass Sanitaire inacceptable pour l’Etat. Principes de guérilla économique !! » L’édito de Charles SANNAT

Par : Volti
Confirmation de ce que nous disions de faire. Toucher à l’économie par le refus systématique d’adhérer à ces mesures illégales, sera redoutable pour l’état et les entreprises qui collaborent. Inutile de contourner, ou de falsifier ce « laisser passer » pour « faire semblant », ce serait cautionner l’existence ce document. Par Charles Sannat Mes chères impertinentes, chers impertinents, Nous sommes dans le délire […]

Nouvelle politique anti(sur)nataliste en Inde – Fake ou censure ?

L'Inde aurait décidé de tester sur une large partie de sa population, une nouvelle politique destinée à freiner sa croissance démographique, dans une mesure répondant aux crises sanitaire, climatique et environnemetale dont souffrent l'humanité et son habitat...

- Tribune Libre

Et si la prochaine grande cyberattaque visait l’Internet ?

Par : hervek

Par Brandon Smith − Le 9 Juillet 2021 − Source Alt-Market

Au cours des derniers mois, j’ai rédigé une analyse sur un projet de jeu de guerre de crise organisé par le Forum économique mondial, appelé « Cyberpolygone ». L’événement aura lieu cette semaine, le 9 juillet, et il est prétendument conçu pour simuler une cyberattaque massive qui, d’une manière ou d’une autre, perturberait la chaîne d’approvisionnement mondiale ou, à tout le moins, la chaîne d’approvisionnement de plusieurs grandes économies.

Pourquoi suis-je si intéressé par ce jeu de guerre ? Eh bien, nombre de mes lecteurs se souviendront que la dernière grande simulation organisée par le WEF et la Fondation Bill et Melinda Gates était l’Event 201, un exercice de pandémie mondiale qui mettait en scène une épidémie de coronavirus propagée par des animaux porteurs à l’homme, tuant des millions de personnes tout en forçant la fermeture de plusieurs économies du premier monde. L’Event 201 était prévu pour octobre 2019 – deux mois plus tard, le scénario exact de pandémie qu’ils ont simulé s’est produit dans la vie réelle, à quelques détails près.

Klaus Schwab, le chef du WEF, a très vite exploité l’épidémie de Covid-19 pour justifier l’agenda du « Grand Reset«  : Une reconstruction socialiste du système financier et de la structure politique du monde que les globalistes réclament à cor et à cri depuis au moins 2014. En vérité, les plus grands bénéficiaires de la pandémie sont les mêmes personnes qui ont simulé l’épidémie quelques mois auparavant lors de l’Event 201.

Alors, bien sûr, beaucoup de gens commencent à se demander si la foudre frappera deux fois pour les globalistes au WEF. Y aura-t-il une cyberattaque à grande échelle qui fera tomber la chaîne d’approvisionnement internationale dans les prochains mois ? Y aura-t-il une autre coïncidence miraculeuse qui déstabilisera les systèmes commerciaux du monde et créera des conflits sociaux ?

Le cyberterrorisme perturbe déjà l’économie

Quelques cyberattaques inquiétantes, proches de la crise, ont déjà eu lieu au cours du mois dernier.

L’attaque du Colonial Pipeline et celle de l’entreprise d’emballage de viande JBS ont toutes deux pu provoquer de graves perturbations de la chaîne d’approvisionnement. L’attaque du pipeline, en particulier, aurait pu créer un climat de panique si elle avait duré plus d’une semaine. Imaginez qu’il n’y ait plus d’essence pour alimenter les camions de marchandises qui transportent la majorité des biens et des matières premières à travers les États-Unis pendant un demi-mois ou plus ? Ce serait un cauchemar, car la majorité des Américains n’ont pas de réserves pour se préparer et ne disposent que d’une semaine de produits de première nécessité.

Cela dit, j’ai réfléchi à l’adaptabilité des chaînes d’approvisionnement occidentales à un cyber-événement et je ne suis pas sûr qu’une autre attaque de pipeline ou un sabotage similaire puisse nous nuire très longtemps. Si l’objectif des attaquants était de créer un maximum de dommages, il faudrait alors trouver une autre cible. J’ai réfléchi à cette question pendant un certain temps et j’ai fini par comprendre qu’il n’est pas nécessaire d’attaquer directement la chaîne d’approvisionnement pour la briser.

La panne de Fastly et le Cyberpolygone

Récemment, lorsque Klaus Schwab a commenté la prochaine simulation Cyberpolygon, il a déclaré que la prochaine cyberattaque ressemblerait à une « cyberpandémie » dont l’ampleur destructrice serait bien pire que celle de la Covid-19. Je me suis rendu compte que la prochaine crise ne devait pas nécessairement impliquer les fabricants ou les fournisseurs de ressources, mais que la prochaine cyberattaque pourrait concerner l’internet lui-même.

Je m’explique : en juin de cette année, une panne d’internet a entraîné la fermeture de grandes parties du web, notamment un certain nombre de sites d’information grand public, Amazon, eBay, Twitch, Reddit et une multitude de sites gouvernementaux. Tout cela s’est produit lorsque la société Fastly, spécialisée dans les réseaux de diffusion de contenu (CDN), a rencontré un bug. Bien qu’Amazon ait remis son site en ligne en 20 minutes, cette brève panne a coûté à l’entreprise plus de 5,5 millions de dollars de chiffre d’affaires (et il ne s’agit que d’un seul site web !).

Fastly a identifié et corrigé le problème en deux heures, et continue d’affirmer que la panne n’avait rien à voir avec une cyberattaque. Cependant, elle a révélé une énorme vulnérabilité de l’internet (ce que von Clausewitz aurait appelé un schwerpunkt ). Une grande partie du web dépend de seulement trois sociétés CDN, dont Fastly.

Voici ce qui me préoccupe : si une cyberattaque était menée sur ces points faibles du web, et que l’attaque impliquait un ver malveillant ou une autre arme hautement infectieuse, alors Klaus Schwab pourrait très bien avoir sa « cyberpandémie ».

L’internet joue un rôle beaucoup plus important dans la vie quotidienne que vous ne le pensez.

Réseaux de paiement, chaînes d’approvisionnement, distribution et communication

Considérez un instant le vaste éventail de fonctions économiques qui sont désormais directement liées à l’internet, notamment la chaîne d’approvisionnement, les détaillants, les services d’information et même le marché boursier. Si des piliers vitaux de l’internet étaient paralysés pendant des semaines, une économie déjà affaiblie par une année de confinements Covid pourrait ne pas s’en remettre.

Alors, quel est le pouvoir de l’internet ? Le professeur Matthew Zook, de l’université du Kentucky, en a dressé la liste :

  • Communications (« Les opérateurs de radio-amateurs seraient des rois ! »)
  • Banque et finance, y compris le marché boursier (« Les chercheurs d’or se sentiraient très satisfaits… »)
  • Les transports, les feux de signalisation, les compagnies aériennes, certains chemins de fer et les ports (« Toute l’industrie de la logistique serait en ruine »)
  • Services publics : réseaux électriques et eau (« Je pense que les systèmes d’égouts fonctionneraient encore… »)

L’internet est vraiment partout.

Pour une vue d’ensemble des conséquences d’une panne totale d’Internet, le professeur Mark Graham de l’Oxford Internet Institute propose ce résumé :

Si tout l’internet était coupé, nous assisterions à un « effondrement économique mondial presque immédiat ». L’internet est le système nerveux de la globalisation contemporaine. Les interactions explicitement numériques [comme] les principaux réseaux bancaires et de paiement, etc. Mais alors, même les parties de l’économie qui semblent initialement relativement déconnectées commenceraient à s’arrêter, car toutes les sociétés contemporaines reposent sur des chaînes d’approvisionnement à longue distance, et ces dernières reposent sur l’internet.

« Effondrement économique mondial presque immédiat. » C’est effrayant.

Cette partie sur les chaînes d’approvisionnement à longue distance peut ne pas sembler si importante, jusqu’à ce que vous considériez que la plupart des gens vivent dans des villes. La plupart des aliments ne sont pas produits dans les villes. Les chaînes d’approvisionnement deviennent beaucoup plus importantes lorsque vous avez faim.

Le professeur Graham poursuit : « S’il y a deux choses qui sont sûres de provoquer le chaos dans l’économie contemporaine, c’est l’impossibilité de distribuer de la nourriture et l’impossibilité pour les gens d’accéder à l’argent et au réseau bancaire. »

Réfléchissez-y un instant. Si vous n’aviez pas de nourriture et pas d’argent, que feriez-vous ?

Cui bono ?

Réfléchissez à qui bénéficierait de ce scénario et comment il en bénéficierait. De même que la crise de la Covid-19 a été utilisée comme une excuse pour mettre le public en quarantaine de toute participation économique, et que les entreprises jugées « non essentielles » ont été verrouillées, une cyberpandémie pourrait également être utilisée comme un moyen d’isoler de force des parties du web que les gouvernements n’aiment pas.

Les sites d’information alternatifs comme le mien pourraient simplement être considérés comme un « risque potentiel de cyberinfection » et fermés, tandis que les sites d’information grand public, contrôlés et agréables, continueraient à diffuser leur propagande.

Le plus grand échec de l’agenda du Grand Reset a été l’existence des médias alternatifs. Nous avons efficacement contré la désinformation sur la nécessité des confinements. Nous avons également contribué à exposer le débat sur le laboratoire de Wuhan.

Les globalistes vont devoir nous faire taire d’une manière ou d’une autre, et il semble qu’une cyberattaque sur les mécanismes clés du web pourrait être l’astuce dont ils ont besoin. Ou, à tout le moins, ils seraient reconnaissants de toute nouvelle « coïncidence » qui ferait souffrir et taire leurs détracteurs.

La chance sourit à ceux qui sont préparés

Je suggère aux lecteurs d’être attentifs à la possibilité d’un effondrement mondial de l’Internet et de se préparer en conséquence. J’imagine que les personnes privées de leurs droits par l’exclusion d’Internet devront se tourner vers des technologies alternatives telles que la radio amateur HF, les modems numériques par paquets et les systèmes Internet basés sur la radio amateur comme AMPRnet ou Winlink. En tant que radioamateur moyen, je peux dire que ce sont probablement nos meilleures options pour un avenir où Internet ne serait plus disponible ou sûr pour les communications.

Il est possible que les réseaux Internet des radioamateurs puissent être adaptés aux transactions, en mettant en relation les acheteurs et les vendeurs, et qu’ils puissent remplacer, à un certain niveau, les chaînes d’approvisionnement interrompues.

Je me méfierais également des systèmes de crypto-monnaies en cas de cyberattaque à l’échelle de l’internet. Les produits physiques tels que les pièces d’or et d’argent seraient essentiels en tant que monnaies universelles dans un monde où le commerce numérique est soit très instable, soit très limité en fonction de votre politique ou de votre refus de vous conformer à divers mandats.

Peut-être que rien ne se passera dans les prochains mois. Peut-être que l’Event 201 du WEF était un coup de chance. Peut-être que Cyberpolygon viendra et repartira sans grand bruit et que les avertissements de cet article seront traités comme du pessimisme ou de la paranoïa.

Peut-être pas.

Ce que je sais, c’est qu’il y a eu une augmentation considérable de l’ampleur des cyberattaques et des perturbations au cours du dernier mois, et je sais qu’il y a certaines personnes qui trouveraient un grand avantage à une autre crise mondiale si proche de la pandémie de Covid-19.

Imaginez que vous vous réveillez un jour et que vous découvrez que votre accès à Internet est complètement coupé et que les seules sources d’information que vous pouvez consulter sont CNN ou MSNBC. Imaginez comment un internet gelé pourrait miner des milliers de détaillants et de réseaux de fret. L’effet serait presque le même que si quelqu’un avait délibérément coupé le réseau électrique ou entravé plusieurs gazoducs. C’est une possibilité que nous devrions envisager.

Brandon Smith

Traduit par Hervé pour le Saker Francophone

"Most people would rather be in the majority, than be right" - Zuby, rapper

Par : FranceSoir
The British writer, rapper, public speaker and independent philosopher Zuby Udezue is an active social networker, with nearly 500,000 followers on Twitter. A remarkably skilful writer, thanks to his eloquence Zuby has made rap into a new outlet for philosophical ideas. Many of his tweets referring... - Lire la suite sur FranceSoir.fr Debriefing Zuby - "Most people would rather be in the majority, than be right" - Zuby, rapper

Guy Courtois : une enquête en 24 livres pour comprendre les scandales liés au Covid [3/5]

Par : FranceSoir
Guy Courtois, consultant en stratégie, présente sa série de livre « Covid-19 » chez Investigation éditions, une enquête collective qu'il a chapeautée et qu'il nous présente avec une courte interview par livre. Dans cette série de vidéos, l’auteur met l’angle sur l’impact politique, économique et... - Lire la suite sur FranceSoir.fr F. Froger / D6 - Guy Courtois : une enquête en 24 livres pour comprendre les scandales liés au Covid [3/5]

Le variant delta en chiffres - Dr Maudrux

Par : FranceSoir
TRIBUNE - Qu’en est-il de ce variant, dont on nous dit qu’il est plus contagieux, plus ou moins méchant, ne touchant que les non-vaccinés, ou autant les vaccinés que les non-vaccinés ? Il serait 1 000 fois plus contagieux selon notre ministre de la Santé, qui prend de plus en plus l’habitude de... - Lire la suite sur FranceSoir.fr DR - Le variant delta en chiffres - Dr Maudrux

Destitution d'un Imam et liberté religieuse

Avec la destitution d'un imam ressurgit dans le domaine de l'enseignement privé sous contrat avec l'Etat, l'épineuse question du"caractère propre" introduit dans la loi Debré, contre le gré du rapporteur de l'époque (1959), qui avait annoncé le grand danger de cet ajout, et qui ? placé devant le fait accompli, avait demissioné. Le 22 juillet 2021 l'imam de la mosquée Arrakwa de St Chamond a été suspendu à la demande du Minsitre de l'Intérieur et (...) - Tribune Libre

Quelle part de la population est entièrement vaccinée ?

Par : Volti
Source STATISTA Plus de 3,8 milliards de doses de vaccins contre le coronavirus ont été administrées dans le monde à ce jour. Une donnée qui a elle seule montre l’ampleur de la campagne de vaccination, du moins dans les pays développés. Toutefois, seules un peu plus d’1 % des personnes vivant dans des pays à faible revenu, ont reçu au […]

Plus d’un million de manifestants dans toute la France !

Par : admin

PLUS D’UN MILLION DE MANIFESTANTS DANS TOUTE LA FRANCE

LE PEUPLE SE REVEILLE ENFIN : VIVE LA FRANCE ET SES DRAPEAUX

Ils étaient des milliers, des centaines de milliers dans toutes les grandes villes de France et dans les plus petits villages. Vaccinés, non vaccinés, ensemble, ils ont défendu la liberté, ont chanté la Marseillaise sur les Champs Elysées. Ils ont tous compris que le pass sanitaire n’était qu’un tour de passe-passe pour nous voler nos libertés, toutes nos libertés, et très vite nos lois sur le travail, nos allocations chômage, nos protections sociales, nos retraites, et le droit de respirer sous peu.

Les députés l’ont avoué maladroitement en refusant de voter la fin du pass avec la fin de l’épidémie. Quel bel aveu doublé du refus de permettre aux non vaccinés d’entrer dans les bureaux de vote. Mais les Français ne sont pas les veaux ni les moutons que l’on craignait, et le mythe du variant delta mortel qui ne donne qu’un gros rhume est progressivement tombé, en même temps que la journée symbolique internationale de l’ivermectine a rappelé l’existence depuis le début de cette crise dite sanitaire, de traitements précoces très efficaces encore interdits par nos gouvernants actuels. [1]

STOP AU TOUR DE PASSE-PASSE, MANIFESTONS

Continuons le combat chaque jour, chaque soir jusqu’à suppression des mesures liberticides qui tuent notre pays, notre Humanité, nos emplois, notre Jeunesse.

L’an dernier les Danois ont manifesté dix jours de suite avec des casseroles devant leur parlement pour faire abroger une loi qui devait rendre la vaccination obligatoire (alors qu’elle n’était pas encore disponible !). Ils ont gagné.

Cet été Les Serbes ont fait plier leur gouvernement qui les menaçait d’un confinement injustifié. La liberté gagne toujours pour faire tomber les tyrannies. La question est sa durée et le nombre de victimes pendant cette guerre de tranchées spéciale.

Mais plus nous serons nombreux dans les manifestations, dans les distributions de tracts dans les boites aux lettres, rédigés par chacun d’entre nous à notre manière pour dénoncer les mensonges (cette injection n’est pas un vaccin selon Pasteur, est très dangereux et ne protège ni de la maladie, ni des formes graves ni de la transmission aux autres), plus le pouvoir vacillera rapidement.

Nous devons continuer à interpeller nos élus, trop sensibles aux sondages pour certains et qui pensent rassurer le peuple en lui favorisant la vaccination. Funeste erreur pour les citoyens et pour leur carrière politique.

Il faut leur expliquer ainsi qu’à tous que des traitements précoces existent qui guérissent l’énorme majorité des patients atteints de covid19 y compris de ses variants, contrairement aux pseudo-vaccins. Nous avions la chance en France de disposer d’un grand institut de virologie à Marseille et de grands virologues dont le pr Raoult et nous sommes encore un des pays où des gens meurent à l’hôpital sous des molécules en essai thérapeutique sans avoir bénéficié des médicaments efficaces, que ce soit à base hydroxychloroquine et antibiotiques et ou ivermectine et zinc, vitamines etc.

Ces manifestations sont impressionnantes par leur nombre de participants (aujourd’hui vraisemblablement près d’un million à Paris), par leur calme, leur sérénité. Et leur seul mot d’ordre liberté, liberté ! Parfois complété par Macron démission.

A Paris, il y en a absolument partout, une énorme foule, gigantesque au Trocadéro, mais aussi à la Bastille, sur les grands boulevards, aux Champs… Paris revit, respire de son humanité unie de toutes les couleurs et les policiers sont discrets et surtout les présents disent « les gendarmes sont cool, ils sont de notre côté ». Evidemment, gendarmes et manifestants sommes dans la même galère et cela fait énormément de bien de le ressentir.

Quelques captures d’écran de twitter (ils m’ont viré mais de nombreux résistants partagent sur twitter) car ils sont une poignée et nous sommes des millions vous montreront l’importance et la diversité de ces manifestations gigantesques jamais vues de ma vie en France …

Pendant la guerre d’Algérie entre 1958 et 1962, il y avait beaucoup de manifestations imposantes, mais un long cortège en un seul endroit qui durait des heures pour qu’il s’écoule. La plus majestueuse fut celle de l’enterrement des victimes du métro Charonne e d’une foule silencieuse estimée alors à plus d’un million de personnes mais concentrée sur le trajet Bastille République et le cimetière du Père Lachaise.

Contre la réforme des retraites sous le mandat de Hollande et le début de l’ère Macron, c’était aussi de grandes manifestations, mais aujourd’hui, d’énormes cortèges dans de nombreux lieux différents, à distance les uns des autres, (Trocadéro loin de la Bastille par exemple pour les non Parisiens, grands boulevards, place de l’arc de triomphe.).

Ce jour marque un tournant dont le pouvoir devrait tenir compte rapidement car ce mouvement ne pourra s’arrêter et continuera jusqu’au retrait du pass et des mesures liberticides délirantes comme le masque toujours imposé dehors dans certaines villes sous 30 degrés en l’absence quasi-totale de malades liés au covid. Le bandeau qui passe en boucle sur les tv parle du grand danger et signale 20 ou 25 morts quotidiens du covid en France oubliant les 500 morts journaliers du cancer et les 1700 citoyens décédés chaque jour. Personne dans les rédactions ne se rend-il compte du contraste ou bien est-ce un message subliminal aux téléspectateurs auxquels ils doivent mentir ?

RESISTONS AUTANT QUE FAIRE SE PEUT

Le moral remonte et cela devrait encourager nos concitoyens à résister à la dictature du test et du pseudo-vaccin obligatoire et à ne pas s’affoler en allant se faire « vacciner » rapidement. Il reste quelques semaines pour éviter la tragédie de la vaccination des enfants dans les écoles, et les démissions e déjà débutées des soignants et des pompiers. Les masses ont compris que le variant Delta est un tigre de papier et ils vont trouver des alternatives pour les vacances aux loisirs habituels, comme le vide des cinémas depuis mercredi 21 le démontre. Nous cesserons ensemble de nous soumettre aux injonctions de Véran qui ose dire : si le pass flambe avec les manifestations, nous fermerons les centres commerciaux. Comment ose-t-il mépriser le peuple que Castaner promet de pourrir ?

Si nous résistons tout l’été, le pass tombera nécessairement comme il est tombé en Israel après quatre mois, en Russie après trois semaines, en Angleterre rapidement inapplicable et une énorme manifestation, et donc avant la rentrée scolaire et les menaces honteuses d’injections de ces poisons dites vaccins qui ne sont que des produits géniques en expérimentation.

Les inventeurs s’en affolent eux-mêmes n’en ayant pas mesuré les dangers et encore moins imaginé l’absence de tests sérieux et l’expérimentation à l’aveugle sur des milliards de gens dans le monde avant les résultats des essais qui ne se termineront en 2023 au plus tôt. Cette situation pour ces patrons de la génétique qui manipulent les fondements de la vie rappelle celle d’Albert Einstein et son désespoir devant sa géniale découverte qui aboutit à la tragédie d’Hiroshima et du risque de destruction de l’Humanité par la bombe atomique qui plane toujours sur nous.

Ne devrions- nous pas écouter ces savants qui demandent pour le moins un moratoire et un arrêt de ces injonctions aux effets réels à long terme complètement inconnus.

Des millions de personnes manifestent dans le monde entier selon Reiner Fuellmich Ecoutons le nouveau message d’espoir de l’avocat Reiner Fuellmich qui depuis de longs mois avertit sur la mascarade du test PCR de Drosten qui permet à la panique d’être alimentée par les tests obligatoires pour de nombreuses activités depuis des mois et plus.

https://fb.watch/6XYCkMYcgb/

Embrassez-vous sans peur, vivez normalement et la vie reprendra !

Nicole Delépine

[1] La prescription en est néanmoins libre par vos praticiens (en précisant hors AMM)

Source : Riposte Laïque

Dictature Mondiale : Nous sommes le dernier barrage !

Contre la mise en place d'un pass sanitaire, deux manifestations d'une importance inédite ont eu lieu les 17 et 24 juillet… Les rassemblements s'enchaînent, des veillées pour la liberté sont organisées, des pétitions sont signées. Pourtant, les institutions font la sourde oreille, et le projet de loi continue son chemin, portant avec lui la promesse d'un avenir bien sombre. Dimanche 25 juillet et depuis Tahiti, le « Président » réagit à la manifestation de la (...) - Tribune Libre

⚡️ L’AVIS DES BANQUIERS CENTRAUX SUR LE BITCOIN COMME ALTERNATIVE À L’OR

Restriction Le réseau social TikTok a interdit toute publicité et promotion envers les cryptomonnaies par les influenceurs. Cette décision a été prise afin d’éviter des problèmes financiers envers de jeunes personnes car c’est un réseau très fréquenté par les 15-25 ans. Déclaration En date du 14 juillet, deux législateurs devraient présenter au Congrès du Paraguay un projet de législation pour […]

HK – Toi et moi, ma liberté (Officiel)

Par : admin

NOUVELLE CHANSON : TOI ET MOI, MA LIBERTÉ (extrait du CD-6 titres “Danser encore”)
Elle est notre amie la plus précieuse, notre boussole, notre refuge, notre chemin, notre combat.
Quand les personnes censées la protéger la piétinent, finissant par nous faire perdre confiance en chacun de leurs mots et chacun de leurs actes, Quand ils ne nous offrent comme seul horizon que la division, le chantage, la peur et l’opprobre…
Alors il est heureux de se lever pour elle, chacune et chacun à notre façon où que nous soyons, sans jamais oublier ses sœurs fraternité et non-violence qui elles aussi nous sont vitales. Et sans jamais se laisser convaincre que notre liberté peut se révéler être l’ennemie de notre santé. Elles vont de paire, nous ne devons pas les perdre, et nous ne devons pas nous perdre.
La période est trouble et confuse, ne nous jugeons pas les un-es les autres, gardons le lien entre nous, et le respect honnête de la libre expression des opinions contraires.

Avec :
HK – Chant
Jacotte Recolin – Violon
Mathilde Dupuch – flûte à bec
Martin Choquet – accordéon
Raphaël André – trombone
Saïd Zarouri – guitare
Thibault Delbart – guitare, ukulele
Meddhy Ziouche – guitare
Sébastien Wacheux – percussions

Réalisation : Force de l’Image Production
Mixage : Meddhy Ziouche
Enregistré par Olivier Aillaud et Jérôme Sambrana au studio de la Maïoun.
Produit par l’Epicerie des Poètes.

Images tournées au studio de la Maïoun (Bedoin) et devant le théâtre Isle80 (Avignon).


Refrain :
C’est ici que tout commence
Le temps peut bien s’arrêter
Pour une nouvelle danse
Toi et moi, ma liberté

Ce soir la ville est endormie
Les humains ont la tête ailleurs
Sais-tu que pour toi mon amie
Je chanterai pendant des heures

J’ouvrirai grand les fenêtres
Pour contempler les joies du ciel
Et je te verrai apparaître
Comme un éclair, une étincelle

Refrain (x2)

Dernière les murs et les façades
Et les discours de circonstance
Quelques imprudents s’évadent
S’affranchissant des convenances

Et les voilà qui nous rejoignent
Comme dans un grand bal populaire
Sens-tu nos peines qui s’éloignent
Demain sera plus beau qu’hier

Refrain (x2)

Amie les arbres sont en fleurs
Et nous revoilà désormais
Comme des frères, comme des sœurs
Et les soldats sont désarmés

Nous dansons pieds nus sur la Terre
Nous tanguons sur le toit du monde
Nos âmes qui voguent au grand air
Sont sur la même longueur d’onde

Refrain (x3)

Source : Youtube

La Une TV – Emission du 24 Juillet 2021

Par : admin

Rumble — Vous avez été très nombreux à suivre cette émission en cette journée de manifestation sans précédent.

Source : Rumble

Appel à la Résistance et à la Désobéissance Civile de la Gendarmerie – A diffuser massivement

Par : admin

AGORA TV NEWS 4 Lors de la seconde émission de la UNETV, un haut gradé de la gendarmerie française a lancé un appel à la désobéissance civile et à la résistance.

Les chaines YouTube Agora TV 2 et 3 sont bloqués par des agents néonazis d’un gouvernement mondial illicite qui interdisent la liberté d’expression et désormais se rendent coupable de crimes en empêchant la population de s’informer sur les traitements et en mentant, en affirmant que l’Ivermectine serait du poison, le motif de suppression de notre dernière vidéo. il nous reste que cette chaîne active pour le moment, abonnez vous à cette chaîne merci. Les employés de YouTube collabos à ce régime néo nazi seront jugés pour crime contre l’humanité par cette censure illégale sur des vidéos d’information.

Source : Youtube

En cas de censure la vidéo ci-dessus est également visible ici :

https://m.vk.com/video634041650_456239189

A défaut nous vous conseillons d’utiliser ce nouveau Médicament qui ces derniers temps a fait ses preuves :

Folie « PINGDEMIC » : le gouvernement britannique engage la nation à se suicider par la famine en ordonnant aux travailleurs du secteur alimentaire de s’auto-mettre en quarantaine… la chaîne d’approvisionnement «risque de s’effondrer»

Par : admin

Folie « PINGDEMIC » : le gouvernement britannique engage la nation à se suicider par la famine en ordonnant aux travailleurs du secteur alimentaire de s’auto-mettre en quarantaine… la chaîne d’approvisionnement «risque de s’effondrer»

Vendredi 23 juillet 2021 par: Mike Adams
Mots clés: mauvaise santé , mauvaise médecine , mauvaise science , chaos , Collapse , covid-19 , fausse science , approvisionnement alimentaire , épicerie , NHS , pandémie , pingdemic , fraude scientifique , pénurie , famine , stupide , United Royaume
Contournez la censure en partageant ce lien :

Nouvelle

https://www.afinalwarning.com/538378.html Copier le lien 0Vues

Image: Folie "PINGDEMIC": le gouvernement britannique engage la nation à se suicider par la famine en ordonnant aux travailleurs du secteur alimentaire de s'auto-mettre en quarantaine… la chaîne d'approvisionnement "risque de s'effondrer"

( Natural News ) Après des siècles de domination mondiale, le Royaume-Uni commet un suicide sociétal en ordonnant à des millions de ses travailleurs des secteurs de l’alimentation, de la vente au détail et de la médecine de s’auto-mettre en quarantaine chez eux. Les rayons des épiceries se vident à travers le pays, et les dirigeants de l’industrie avertissent que la chaîne d’approvisionnement alimentaire est « risque de s’effondrer ».

Comment est-ce arrivé?

Le gouvernement britannique exige que chaque individu porte un téléphone portable installé avec le logiciel NHS covid-19 qui suit et enregistre ses mouvements et emplacements en temps réel. Lorsqu’une personne se révèle « covid positive » via un test PCR frauduleux (qui amplifie considérablement les faux positifs), l’historique complet des mouvements de cette personne est analysé pour déterminer quelles autres personnes ont pu se trouver à proximité de cette personne à tout moment. Tous ceux qui se sont déjà approchés de cette personne «positive» sont ensuite interrogés sur leur application téléphonique et ordonnés de s’auto-mettre en quarantaine, les retirant du bassin de main-d’œuvre.

Rien qu’au cours de la semaine dernière, plus de 500 000 Britanniques ont été « cinglés » et sommés de rester chez eux. À ce rythme, dans quelques semaines, il ne restera que très peu de personnes pour diriger quoi que ce soit. Ce phénomène est appelé une « pingdémie ».

Le résultat est un effondrement accéléré du secteur alimentaire car il n’y a plus assez de travailleurs pour occuper les épiceries, les usines de production alimentaire ou pour conduire des camions de transport (« camions »).

Le charlatanisme PCR conduit la fausse science de l’auto-quarantaine exigée

L’ensemble du stratagème est une fraude massive, bien sûr, puisque les tests PCR sur lesquels tout est basé ne sont que de la science charlatanée. Les tests PCR ne peuvent jamais être légitimement utilisés pour déterminer une charge virale quantitative, ce qui signifie qu’aucun diagnostic d'”infection” ou de “maladie” ne peut provenir d’un test PCR.

Mais cela n’empêche pas le gouvernement d’utiliser des tests PCR pour ordonner à des millions de travailleurs de s’auto-emprisonner chez eux. Cela est vrai même si la personne « positive » d’origine qu’ils prétendent avoir rencontrée ne présente elle-même aucun symptôme (et n’est donc pas « malade »).

« Nick Allen, le directeur général de la Meat Processors Association, a averti que la chaîne d’approvisionnement risquait de s’effondrer, affirmant que certains de ses membres avaient perdu jusqu’à 10 % de leurs effectifs », rapporte The UK Telegraph . Le journal rapporte également :

Les chaînes d’approvisionnement des supermarchés « commencent à échouer » parce que la « pingdémie » envoie des milliers de travailleurs dans l’auto-isolement, ont averti mercredi soir les dirigeants de l’industrie alimentaire.

Les étagères des magasins dans certaines régions étaient vides de fournitures de base, tandis que les stations-service ont manqué de carburant alors que l’application NHS Test and Trace menaçait de paralyser certaines parties de l’économie.

Les dirigeants des supermarchés ont déclaré qu’une pénurie nationale existante de chauffeurs de camions avait été amenée à un point proche de la crise par les nombres envoyés en auto-isolement par l’application.

Les étagères étaient vides de fournitures, notamment de pain, de viande, de fruits et de légumes dans certaines parties de Bristol, Cambridge et Southampton.

C’est le démantèlement prévu de l’économie britannique… écrasant la civilisation occidentale par pure idiotie

Ce à quoi nous assistons tous ici, c’est le démantèlement prévu du Royaume-Uni via la famine artificielle et l’effondrement économique. Il n’y a aucune raison réelle pour laquelle les étagères des épiceries devraient se vider, à part le fait que le gouvernement organise les pénuries sur les programmes les plus fragiles : ordonner aux gens de rester à la maison pendant deux semaines parce qu’ils auraient pu croiser quelqu’un sur le trottoir, et cette personne a ensuite été testée « positive » pour covid dans un test PCR frauduleux.

Sérieusement? C’est ainsi que se termine l’Empire britannique ? Pas avec un bang, ni même un gémissement, mais une sensation de faim ?

Grâce à ce schéma insensé, les responsables du gouvernement britannique ont réussi à plonger leur propre nation dans le statut de tiers-monde, créant une crise artificielle artificielle qui peut néanmoins avoir des conséquences dans le monde réel.

Au nom de l’arrêt du covid, semble-t-il, le Royaume-Uni va détruire toute son infrastructure alimentaire. « Nous allons montrer ce virus ! » Ils pourraient aussi bien faire en sorte que l’application covid du NHS ordonne aux gens de se tirer une balle dans la tête. (Nul doute qu’un segment de la population obéissante de moutons obéirait avec plaisir, assez malheureusement.)

Mais qui a besoin d’un virus pour attaquer l’humanité alors que nos propres gouvernements stupides feront le travail eux-mêmes ? Le gouvernement britannique accomplit ce que l’arme biologique covid n’a jamais pu réaliser : des pénuries alimentaires imposées par le gouvernement et une famine de masse .

Alors que le virus ne pourrait à lui seul tuer que 1% de la population, en ajoutant des vaccins toxiques et une famine forcée, le gouvernement britannique pourrait réussir à en tuer dix fois plus. En tant qu’Américain observant cela, je pourrais généralement ridiculiser le gouvernement britannique pour sa pure idiotie, mais je me souviens que le gouvernement américain est actuellement dirigé par un patient atteint de démence incohérent et avancé nommé Joe Biden. Donc je suppose que nous sommes tous dans le même bateau à ce stade .

Que Dieu nous aide tous, les Britanniques, les Yankees et tous les autres.

Tous les détails dans le podcast Situation Update d’aujourd’hui :

Brighteon.com/f521d0b7-2d8d-4a2e-b3ae-92d21c113d70

Source : Natural News

Valérie Bugault s’adresse aux Forces de l’ordre

Par : admin

Après 20 ans de recherches et de travaux comme analyste de géopolitique juridique, j’ai créé ce site pour mettre à votre disposition l’intégralité de ces travaux sous forme d’articles et de vidéos.

Le temps n’est plus au constat mais à la reconstruction. C’est pourquoi vous trouverez une description complète et non exhaustive de la REFORME DES INSTITUTIONS que ces 20 années m’ont permis de modéliser.

La page d’accueil vous présente un extrait des différentes parties que vous pouvez consulter en naviguant sur les pages du site.
Merci pour votre visite. N’oubliez pas de partager.

Valérie Bugault

le site de Valérie Bugault : https://valeriebugault.fr/

Source : Rumble

Note de la rédaction de Profession-Gendarme :

ATTENTION !!! Valérie Bugault nous signale qu’un ou des escrocs ont usurpé son identité en ouvrant une page Facebook à son nom. Ces escrocs réclament de l’argent ou proposent des placements douteux.

Valérie Bugault nous adresse le présent texte :

Si vous pouviez diffuser sur votre site cette usurpation de mon identité afin que personne ne s’abonne à fb à mon nom, ça serait très gentil de votre part et ça permettrait de participer à éviter que des gens se fassent arnaquer en donnant de l’argent ou en souscrivant à des placements douteux en croyant que je suis à l’origine de ces propositions…

Les terrifiantes vérités sur les vaccins COVID à ARNm. Même le créateur de la vaccination ARN passe aux aveux !

Par : admin

Pour éviter de se faire taper dessus car souvent les titres sont accrocheurs et un peu inexacts. Malone est le créateur d’injections à ARN pour soigner certaines maladies (cancers etc…) pas spécialement pour prévenir une maladie rôle attribué dans le langage commun à ce qu’on appelle “vaccins”.
Et c’est pour cela qu’il avait alerté les autorités sanitaires US il y a plusieurs mois sans résultat.

– Dans une interview de 3h, Le Dr Robert Malone qui est l’inventeur de la technologie des vaccins à ARNm et à ADN explique tout: il est gravement préoccupé par le manque de transparence des effets secondaires, la censure de la discussion et l’absence de consentement éclairé qui en découlent.

Vous allez notamment apprendre que l’arn messager des vaccins Pfizer et Moderna s’installent dans le cerveau et les organes reproducteurs, ce que l’INSERM avait officiellement démenti (article), ou alors le savait mais n’a rien dit et c’est écoeurant. L’INSERM est donc en totale contradiction avec ce rapport de l’Europe page 54 (ci-dessous) qui avoue que l’ARNm se retrouve dans les organes reproducteurs, ainsi que dans la rate, coeur, les reins, poumons, cerveau. (Source: reinfocovid)

Les cobayes qui se font vacciner sans s’informer pourraient s’attendre à une catastrophe à venir…

Vidéo censurée par Youtube

Ce que l’on peut affirmer d’autre en résumé:

– La protéine spike est biologiquement active – contrairement aux hypothèses initiales – et pose de graves problèmes. Elle est responsable des effets les plus graves observés dans l’étude COVID-19, tels que des troubles de la coagulation, des caillots sanguins dans tout le corps et des problèmes cardiaques. Ce sont les mêmes problèmes que nous observons aujourd’hui chez un nombre stupéfiant de personnes ayant reçu le “vaccin” COVID-19.

-Pour Moderna (lien de l’article), les vaccinés s’injectent un traitement expérimental (et sont donc des cobayes). La compagnie compare aussi l’usage d’ARNm comme « un programme et un logiciel qui agit dans le corps »…

-Robert Malone: La protéine spike du SRAS-CoV-2 est cytotoxique, la FDA le savait » et elle nous est injectée…”

– La protéine spike est également toxique pour la reproduction, et les données de biodistribution de Pfizer montrent qu’elle s’accumule dans les ovaires des femmes. Les données suggèrent que le taux de fausses couches chez les femmes qui reçoivent le “vaccin” COVID dans les 20 premières semaines de grossesse est de 82%.

-Note: Même en France, dans ce rapport de l’ANSM, parmi les femmes enceinte vaccinées rapportant des effets indésirable, 50% étaient des fausses couches !

Si vous désirez soutenir Divulgation.fr et nous aider dans notre développement, cliquez ici. Nous vous en sommes reconnaissants !

– Des données israéliennes montrent que les garçons et les hommes âgés de 16 à 24 ans qui ont été vaccinés ont un taux de myocardite (inflammation cardiaque) 25 fois supérieur à la normale.

– Les injections de COVID-19 n’ont qu’une autorisation d’utilisation d’urgence, qui ne peut être accordée que s’il n’existe pas de remèdes sûrs et efficaces. De tels remèdes existent, mais ils ont été activement censurés et supprimés.

-Les vaccins à ARNm ont actuellement une « Autorisation de mise sur le marché conditionnelle » en UE. C’est à dire qu’ils ne remplissent pas tous les critères de sécurité & de qualité, et qu’ils sont encore en phase de test. L’AMM conditionnelle est une AMM accordée pour un an sur des données INCOMPLETES.

Selon cet article du site scientifique réinfocovid, voici les données qu’ils en déduisent d’après les résultats de vaccination rapportés jusqu’ici:

  • une proportion d’effets graves très élevés liés aux vaccins Covid-19 comparé au vaccin classique de la grippe sur l’année 2020
  • une proportion de morts soudaines très inquiétante par sa valeur et par le fait que ces morts soudaines en moins de 24h post-vaccination touchent l’ensemble des classes d’âge.

 Le ratio d’effets graves rapportés au nombre de vaccinés donne un facteur 25 en défaveur du vaccin Moderna comparé au vaccin contre la grippe, un facteur 10 en défaveur du Pfizer et un facteur 110 en défaveur de l’AstraZeneca. Le ratio d’effets indésirables toutes classes confondues étant quant à lui supérieur d’un facteur multiplicatif allant de 14 (Moderna) à 50 (AstraZeneca) en défaveur des vaccins Covid-19.

Pour résumer

Non seulement les vaccins expérimentaux lâchés dans la nature par une compagnie (Pfizer entre autre) régulièrement condamnée en justice pour un total de 5 milliards de dollars d’amendes, détient une autorisation conditionnelle de mise sur le marché car personne n’est sûr de la manière dont agira le  »vaccin » sur l’ADN à terme, et que ces mêmes vaccins ne remplissent pas tous les critères de qualité/sécurité. En plus, le nombre de fausses couches et d’effets indésirables explosent.

La protéine Spike est très dangereuse et ce n’est pas le premier scientifique qui alerte à ce sujet. D’autant que là, c’est l’inventeur de la vaccination à ARN qui parle.

Source: https://www.profession-gendarme.com/linventeur-de-la-technologie-des-vaccins-a-arnm-et-adn-interviewe-sur-les-dangers-des-injections/

Source: https://reinfocovid.fr/science/effets-indesirables-en-europe-sur-les-vaccins-covid-19-pfizer-moderna-et-astrazeneca/

Source : Divulgation

Le représentant de Moderna admet que tout le monde fait partie d’une vaste expérience

Par : admin

Par  Dr. Joseph Mercola

Traduction MCT

Les deux vidéos de Stew Peters sont ici, au début et à la fin de l’article du Dr Mercola

Le représentant de Moderna admet que tout le monde fait partie d'une vaste expérience

L’HISTOIRE EN UN COUP D’ŒIL

  • Dans un enregistrement audio, un représentant de Moderna admet que toute personne qui reçoit une injection de COVID est un participant à l’essai. Il admet également que l’efficacité de la protection à long terme contre le COVID-19 est inconnue.
  • La recherche sur les animaux montre que la sous-unité de la protéine spike du SRAS-CoV-2 endommage directement le cœur et provoque une myocardite en déclenchant une réponse immunitaire exagérée – une tempête de cytokines – dans les cellules cardiaques.
  • La sous-unité S1 de la protéine spike du SRAS-CoV-2 active le NF-kB, une protéine qui contrôle non seulement la transcription de l’ADN mais aussi la survie cellulaire et la production de cytokines.
  • Ce processus pathologique n’implique pas le récepteur ACE2 mais plutôt le récepteur TLR4 (toll-like receptor 4), qui est responsable de la détection des agents pathogènes et du déclenchement des réponses immunitaires innées.
  • Un nouveau modèle étrange est en train d’émerger : De nombreuses personnes souffrant d’effets secondaires graves dus aux injections de COVID ont des bilans de laboratoire normaux, ce qui rend le diagnostic et le traitement difficiles.

Dans la vidéo présentée, qui a été diffusée le 22 juin 2021, le journaliste indépendant Stew Peters fait écouter un enregistrement audio 1 réalisé par une jeune femme qui a soudainement développé le syndrome de Guillain-Barré après son injection de Moderna. Son neurologue pense que son état est le résultat direct de l’injection de COVID.

Alors que le neurologue a déposé un rapport d’événement indésirable auprès du VAERS (U.S. Vaccine Adverse Events Reporting System), la femme a décidé de le signaler également à Moderna. Le représentant de Moderna ne semble pas le moins du monde surpris par cette blessure et semble admettre qu’il a déjà reçu des rapports similaires.

Toutes les personnes qui reçoivent le vaccin font partie de l’essai de sécurité

Au cours de cet appel, le représentant de Moderna lui lit l’avertissement suivant :

“Le vaccin Moderna COVID-19 n’a pas été approuvé ou homologué par la Food and Drug Administration, mais il a été autorisé par la FDA dans le cadre d’une autorisation d’utilisation d’urgence pour prévenir la maladie à coronavirus 2019, pour une utilisation chez les personnes âgées de 18 ans et plus.

Il n’existe pas de vaccin approuvé par la FDA pour prévenir le COVID-19. L’AUE pour le vaccin Moderna COVID-19 est en vigueur pour la durée de la déclaration de l’AUE COVID-19, justifiant l’utilisation d’urgence du produit, à moins que cette déclaration ne prenne fin ou que l’autorisation ne soit révoquée plus tôt.”

Le représentant souligne également que toutes les phases des l’essais cliniques sont encore en cours et que l’efficacité de la protection à long terme contre le COVID-19 est inconnue. Lorsque le patient demande si toutes les personnes qui se font vacciner contre le COVID – même si elles ne se sont pas spécifiquement inscrites pour participer à l’essai – font en fait partie de l’essai clinique, il répond, en riant, “à peu près, oui”.

Donc, en résumé, alors que les fabricants de vaccins, les autorités sanitaires, les médias grand public, les plateformes de médias sociaux comme Facebook et les publicités publiques vous disent que le vaccin a subi des tests rigoureux, a été “approuvé” et est sûr et efficace, aucune de ces affirmations n’est vraie.

Les vaccins n’ont reçu qu’une autorisation d’utilisation d’urgence, ce qui est complètement différent de l’approbation et de l’homologation normales de la FDA. La FDA ne connaît pas l’efficacité du vaccin, ni la durée de ses effets, et elle ne sait pas s’il est sûr, car les essais ne sont pas terminés. En fait, la campagne de vaccination publique constitue une grande partie de ces essais, que les gens s’en rendent compte ou non.

Les enfants sont contraints à l’expérimentation médicale

La pression exercée pour injecter des vaccins aux enfants et aux adolescents est d’autant plus inquiétante. Les fabricants de vaccins ont reçu l’autorisation de l’UE pour des enfants de 12 ans seulement 2 et les parents se voient maintenant dire que leurs enfants “doivent” participer à ce qui est une expérience médicale.

On dit aux gens que c’est leur “devoir” social de participer à une expérience médicale. On dit aux gens qu’ils doivent participer à une expérience médicale ou perdre leur emploi ou leurs perspectives d’études. Ce qui se passe ici n’est pas différent de la situation où l’on vous dit que vous “devez” participer à l’essai d’un nouveau médicament contre le cancer pour garder votre emploi ou aller à l’école. C’est complètement absurde, contraire à l’éthique et illégal.3,4,5

Lorsque les gens se font vacciner, ils ne sont pas informés qu’ils participent à une expérience médicale et il ne leur est pas demandé de signer un formulaire de consentement (car cette exigence particulière est levée par les règles de l’EUA). Si les formulaires de consentement sont exemptés dans le cadre d’un EUA, la fourniture d’informations véridiques sur les effets secondaires potentiels ne l’est pas.

Il est vraiment important de comprendre que le fait de contraindre les gens à participer à des expériences médicales viole des règles d’éthique de la recherche établies de longue date. Si vous vouliez réaliser une étude médicale et que vous décidiez d’attirer les participants en leur offrant une glace ou une Playstation gratuite, le comité d’éthique mettrait fin à votre projet.

Le problème ici est que les essais d’injection COVID-19 n’ont pas de comité de surveillance. Il n’y a pas de comité de surveillance de la sécurité des données, pas de comité des événements cliniques et pas de comité d’éthique clinique. Ceci en dépit du fait qu’une telle surveillance est une pratique standard pour toute recherche sur l’homme. Si de tels comités existent, ils n’ont pas été annoncés et aucun rapport standard n’a été publié.

Mise à jour sur la myocardite

Peters aborde également un effet secondaire de plus en plus courant, à savoir la myocardite, c’est-à-dire l’inflammation du cœur. Une recherche sur les animaux effectuée par des chercheurs du Masonic Medical Research Institute en collaboration avec le Boston Children’s Hospital a été publiée sur le serveur de préimpression bioRxiv, le 20 juin 2021.6

La sous-unité de la protéine spike du SRAS-CoV-2 endommage directement le cœur et provoque une myocardite en déclenchant une réponse immunitaire exagérée – une tempête de cytokines – dans les cellules cardiaques.

L’étude intitulée “Selectively Expressing protéine SARS-CoV-2 S1 Subunit in Cardiomyocytes Induces Cardiac Hypertrophy in Mice” (expression sélective de la sous-unité S1 de la protéine de pointe du SRAS-CoV-2 dans les cardiomyocytes),7 a révélé que la protéine de pointe elle-même (sans le reste du virus) “altère directement la fonction endothéliale”. Il s’avère que la sous-unité S1 de la protéine spike du SRAS-CoV-2 active le NF-kB, une protéine qui contrôle non seulement la transcription de l’ADN mais aussi la survie cellulaire, la production de cytokines et l’inflammation secondaire.

Ce processus pathologique n’implique pas le récepteur ACE2 mais plutôt le récepteur TLR4 (toll-like receptor 4), qui est responsable de la détection des agents pathogènes et du déclenchement des réponses immunitaires innées. En résumé, la recherche a montré que la sous-unité de la protéine spike “a provoqué un dysfonctionnement cardiaque, induit un remodelage hypertrophique et déclenché une inflammation cardiaque.”

“Étant donné que le CoV-2-S n’interagit pas avec l’ACE2 murin, notre étude présente un nouveau rôle pathologique du CoV-2-S [SRAS-CoV-2] indépendant de l’ACE2 et suggère que le CoV-2-S1 [CoV-2-spike protein subunit 1] circulant est une alarme reconnaissable par TLR4 qui peut nuire aux CM [cardiomyocytes, c’est-à-dire les cellules cardiaques] en déclenchant leurs réponses immunitaires innées “, déclarent les auteurs 8.

En bref, la sous-unité de la protéine spike du SRAS-CoV-2 endommage directement le cœur et provoque une myocardite en déclenchant une réponse immunitaire exagérée – une tempête de cytokines – dans les cellules cardiaques.

Fait important, le remodelage hypertrophique signifie qu’il s’agit d’un remodelage et d’un dommage permanents du cœur, ce qui réfute les affirmations selon lesquelles les centaines de cas de myocardite signalés au VAERS sont peu préoccupants et que leurs cœurs finiront par guérir. Je pense que ces hypothèses se révéleront fausses, et que beaucoup d’entre eux risquent de se retrouver avec un cœur endommagé de façon permanente.

Ils savaient ce qu’ils faisaient

Comme l’a fait remarquer Jane Ruby, Ph.D., dans le Stew Peters Show, cette recherche aurait dû être effectuée avant que ces injections ne soient mises dans le domaine public. Au lieu de procéder à des essais rigoureux sur des animaux, les fabricants de vaccins utilisent le public comme cobaye dans l’une des plus grandes expériences de l’histoire de l’humanité, réalisant des dizaines de milliards de dollars de bénéfices tout en bénéficiant d’une immunité absolue contre tout dommage causé par leurs injections expérimentales.

En étiquetant faussement ces outils de modification génétique comme des vaccins (car la thérapie génique ne peut être considérée comme un traitement contre la pandémie pouvant bénéficier d’une immunité de responsabilité), on leur a donné le feu vert pour mener des expériences sur l’homme sans rémunération, sans consentement éclairé et sans responsabilité, sous couvert d’une urgence de santé publique.

Dans toute société rationnelle, ces thérapies géniques n’auraient jamais été autorisées à être testées sur autant de sujets humains, y compris des femmes enceintes et des enfants, sans cette sinistre déformation des faits.

Mais voici le plus inquiétant : il semble que ces injections de COVID aient été conçues pour provoquer volontairement ce type de dommages cellulaires. Pourquoi ? Parce que les chercheurs ont également testé la sous-unité de la protéine de pointe naturelle d’un autre coronavirus appelé NL63.

Ce virus a été choisi parce que, comme le SRAS-CoV-2, il utilise le récepteur ACE2 pour entrer dans la cellule humaine. La protéine de pointe NL63 n’a toutefois pas déclenché ce type de lésions cardiaques. “Les chercheurs savaient ce qu’ils faisaient lorsqu’ils ont modifié cet ARNm pour produire cette protéine de pointe particulière”, dit Ruby.

La victime d’une injection de Pfizer prend la parole

Dans la vidéo ci-dessus, Peters interroge Stevie Thrasher, une jeune femme de 29 ans de l’État de Washington, auparavant en bonne santé, qui a reçu sa première injection Pfizer le 27 avril 2021. Depuis, elle a été hospitalisée neuf fois, et son médecin a confirmé que ses blessures sont le résultat direct de l’injection d’ARNm de Pfizer. Son neurologue lui a dit de ne pas recevoir une seconde dose.

L’un de ses premiers symptômes a été des saignements menstruels importants. Ensuite, elle a commencé à ressentir de fortes douleurs corporelles, une faiblesse et une défaillance musculaires, de la fatigue, des vertiges et une désorientation. Depuis son injection, elle a été hospitalisée neuf fois, a subi trois évaluations neurologiques et a été orientée vers des rhumatologues et des immunologistes.

Fait remarquable, malgré la gravité de ses symptômes, tous les tests, y compris l’imagerie et les analyses de sang, semblent normaux, à l’exception d’un test sanguin ANA (un test qui détecte les anticorps antinucléaires qui peuvent attaquer vos propres tissus) indiquant qu’elle pourrait souffrir d’une maladie auto-immune, bien que l’on ne sache pas laquelle.

Jusqu’à présent, ses médecins n’ont pas été en mesure d’expliquer pourquoi les résultats de ses tests sont tous normaux alors qu’elle présente clairement des symptômes de la maladie, et tout ce qui lui a été diagnostiqué jusqu’à présent est une “réaction indésirable au vaccin COVID de Pfizer  avec myalgies”. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus, elle a des tremblements involontaires. Elle dit qu’ils vont et viennent en fonction des circonstances. Les déclencheurs incluent la lumière du soleil, la chaleur, l’élévation, le stress et l’activité physique.

Si Mme Thrasher a été prévenue de la possibilité de caillots sanguins et de réactions anaphylactiques, elle n’a pas été informée de la possibilité d’effets secondaires neurologiques et auto-immuns. “Si j’avais su que c’était une possibilité, j’aurais fait demi-tour et j’aurais couru”, dit-elle à Peters.

Les personnes non vaccinées sont accusées à tort d’être des “usines à maladies”.

Pour ajouter l’insulte à l’injure, les médias grand public insistent maintenant sur l’idée que ceux qui refusent l’injection de COVID sont à blâmer pour l’émergence de variantes du SRAS-CoV-2, même si un certain nombre d’experts de la santé ont averti que c’est tout le contraire – que les injections massives, provoquant une bande très étroite d’anticorps, forcent des mutations plus rapides du virus. 9

Un principe général en biologie, en vaccinologie et en microbiologie veut que si vous mettez des organismes vivants comme les bactéries ou les virus sous pression, par exemple au moyen d’antibiotiques ou d’anticorps, sans les tuer complètement, vous pouvez encourager par inadvertance leur mutation en souches plus virulentes. Celles qui échappent à votre système immunitaire finissent par survivre et par sélectionner des mutations pour assurer leur survie.

Si un individu qui n’a pas une bande étroite d’anticorps est infecté, alors, si une mutation se produit, il est beaucoup moins probable qu’elle aboutisse à un virus plus agressif. Ainsi, bien que la mutation puisse se produire aussi bien chez les personnes vaccinées que chez les personnes non vaccinées, les personnes vaccinées sont en fait beaucoup plus susceptibles de pousser le virus à une mutation qui le renforce et le rend plus dangereux. Hélas, selon CNN 10

“Les personnes non vaccinées ne font pas que risquer leur propre santé. Elles représentent également un risque pour tout le monde si elles sont infectées par le coronavirus, affirment les spécialistes des maladies infectieuses. En effet, la seule source de nouvelles variantes de coronavirus est le corps d’une personne infectée.

Les personnes non vaccinées sont des usines à variantes potentielles”, a déclaré à CNN le Dr William Schaffner, professeur à la division des maladies infectieuses du centre médical de l’université Vanderbilt… “Plus il y a de personnes non vaccinées, plus le virus a de possibilités de se multiplier”, a ajouté le Dr Schaffner.”

Ce que Schaffner et CNN n’abordent pas, c’est le fait confirmé que l’injection de COVID n’offre pas de protection immunitaire contre une infection par le SRAS-CoV-2. Ainsi, ceux qui ont reçu l’injection peuvent également devenir des hôtes du virus, tout comme ceux qui n’ont pas été arnaqués pour prendre le vaccin COVID.

Il n’y a absolument aucune justification médicale pour désigner les personnes non vaccinées comme les seuls vecteurs de la maladie ou les seuls vecteurs de mutation. Les cas de mutations chez les personnes totalement “vaccinées” le prouvent. Malheureusement, les personnes vaccinées ne sont pas informées de la possibilité qu’elles subissent un renforcement des anticorps (ADE) ou un renforcement immunitaire paradoxal (PIE), ce qui pourrait en fait les rendre plus sensibles à l’infection par des variants 11.

Si cela s’avère être le cas, et certains indicateurs suggèrent déjà que c’est le cas,12,13,14,15,16,17 alors vacciner encore plus de personnes n’est pas la solution. Les personnes non vaccinées ne peuvent pas être tenues responsables de ce qui arrive à ceux qui se sont portés volontaires pour participer à cette expérience de masse, ni être invitées à “sauver” ces personnes en mettant leur propre santé en danger.

Des groupes de contrôle volontairement détruits

Il est troublant de constater que tout indique que les fabricants de vaccins et les agences sanitaires ne veulent pas identifier les problèmes liés à ces injections. Bien qu’il s’agisse de la plus grande expérience médicale de l’histoire de l’humanité, les fabricants de vaccins éliminent délibérément leurs groupes de contrôle afin qu’il soit beaucoup plus difficile d’établir les blessures, puisqu’ils n’auront rien à quoi comparer les personnes vaccinées.

Dans un rapport du JAMA 18, Rita Rubin, rédactrice principale de JAMA medical news and perspectives, cite le conseiller scientifique en chef de l’opération Warp Speed, Moncref Slaoui, Ph.D., qui pense qu’“il est très important de lever immédiatement l’aveuglement de l’essai et de proposer des vaccins au groupe placebo” parce que les participants à l’essai “devraient être récompensés” pour leur participation.

De telles déclarations violent les fondements mêmes de ce dont un essai de sécurité a besoin, à savoir un groupe témoin auquel on peut comparer les effets du médicament en question sur le long terme. Je trouve inconcevable que la levée de l’insu ait même été envisagée, étant donné que les études principales ne sont même pas encore terminées et que certaines études de sécurité standard ont été entièrement ignorées.

Par exemple, Pfizer n’a mené aucune étude de toxicologie de la reproduction bien qu’elle ait constaté que l’ARNm et la protéine spike s’accumulent dans les ovaires. Le seul but de cette mise à l’écart est de dissimuler le fait que ces injections ne sont pas sûres. Les évaluations de sécurité ont également été compromises par la Food and Drug Administration américaine, qui a choisi de ne pas exiger des fabricants de vaccins qu’ils mettent en place une collecte de données post-injection solide et un suivi du grand public.

Quel est le but réel de la campagne d’injection massive ?

Il est évident que les fabricants de l’injection de COVID ont intentionnellement supprimé tous les contrôles de sécurité parce qu’ils voulaient dissimuler les complications qui ne manqueraient pas de se produire. Ils voulaient empêcher le plus grand nombre possible de complications de faire surface. La sécurité n’est manifestement pas un sujet qui les préoccupe.

Pensez-y : Si la campagne de vaccination visait à créer un taux élevé d’immunité au sein de la population, ils accepteraient l’immunité naturelle au COVID comme alternative au vaccin. Mais ils ne le font pas. Même si vous pouvez prouver que vous avez des niveaux élevés d’anticorps provenant d’une infection naturelle, vous devez toujours recevoir l’injection de COVID si vous voulez aller à l’école ou garder votre emploi dans certaines régions, et l’immunité naturelle ne compte pas si vous voulez un passeport d’immunité COVID.

Cela signifie que les injections n’ont PAS pour but de créer une immunité de groupe. Ils veulent une aiguille dans chaque bras pour une autre raison. Quelle pourrait être cette raison, selon vous ? Beaucoup de ceux qui ont réfléchi à cette question sont arrivés à la conclusion que, quelle que soit la raison, elle est infâme.

Au minimum, cette campagne a pour but de planter une aiguille dans chaque bras afin de maximiser les profits. Dans le pire des cas, elle pourrait faire partie d’une stratégie de dépeuplement intelligemment élaborée.

Michael Yeadon, docteur en sciences de la vie et ancien vice-président et scientifique en chef de la recherche sur les allergies et les maladies respiratoires chez Pfizer, a déclaré publiquement qu’il pensait que les injections de COVID-19, et les rappels à venir en particulier, étaient une “tentative sérieuse de dépeuplement massif “19.

À mon avis, il y a encore tellement de possibilités de dommages et d’incertitudes que j’encourage tout le monde à faire ses devoirs, à continuer à lire et à apprendre, à peser le pour et le contre et à prendre son temps avant de décider de recevoir l’une de ces  thérapies géniques COVID-19. Si vous en avez déjà reçu une, réfléchissez longuement avant de recevoir des rappels.  Sources et références  

Source : Marie-Claire-Tellier Blog

Lire également :

L’effroyable témoignage d’une personne après l’injection Pfizer : “J’ai commencé à me sentir mal, et à un certain moment, mon cœur s’est lentement arrêté jusqu’à ce qu’il s’arrête complètement…”

🇮🇹 Italie – inflammation du muscle du myocarde d'un danseur professionnel de 34 ans après l'injection Pfizer : "J'ai commencé à me sentir mal, et à un certain moment, mon cœur s'est lentement arrêté jusqu'à ce qu'il s'arrête complètement…" pic.twitter.com/GQSt8gHaLY

— Florent Chenu (@florent_chenu) July 23, 2021

Source : Planetes 360

Besançon : Manifestation des libertés – POLICE ET GENDARME enlèvent leurs casques.

Par : admin

Besançon le Samedi 24/07/2021 à 14H00
3500 Manifestants ont manifesté au centre ville contre le Pass-Sanitaire
En fin de manifestation Gendarme et Policier ont enlevés leurs casques et posés leurs boucliers
Les manifestants les ont applaudis.
Un reportage de Frédéric Lopez © 2021

Source : Youtube

LETTRE DE MGR MARC AILLET AUX DIOCESAINS DE BAYONNE, LESCAR ET OLORON, SUR L’EPIDEMIE DE COVID-19

Par : admin

Chers frères et sœurs,

La problématique que pose actuellement la contagion mondiale du virus de Covid 19 ne peut pas laisser l’Eglise indifférente face à la maladie et à la détresse morale des populations.

Une situation complexe et un profond malaise

Comme évêque, c’est-à-dire comme pasteur appelé à prendre soin du troupeau qui m’a été confié par le Seigneur, je partage l’inquiétude d’un nombre croissant de personnes désemparées devant l’affolement sanitaire actuel. Les solutions préconisées par le Gouvernement pour endiguer l’épidémie, avec force moyens médiatiques et législatifs, si elles partent de l’intention louable de garantir la sécurité publique, engendrent chez beaucoup un état de détresse psychologique et morale. Si la vaccination est présentée par le pouvoir politique et les autorités de santé comme le seul moyen de stopper l’épidémie, les contraintes mises en place par décret ou en discussion au Parlement – vaccination obligatoire pour certaines professions, pass-sanitaire pour certains lieux ou activités de la vie quotidienne – suscitent des interrogations chez un nombre non négligeable de personnes qui craignent pour la sauvegarde de leurs libertés.

Si de très nombreux citoyens se sont laissés convaincre par les incitations gouvernementales et sur le conseil de très nombreux médecins de bonne foi, d’autres recourent au vaccin, contraints et forcés, pour ne pas perdre leur travail, ne pas mettre en péril leur famille ou pour jouir de la liberté d’aller au restaurant, au cinéma ou en voyage… L’obligation du pass-sanitaire n’est pas sans interroger beaucoup, y compris des élus de tous bords, sur le régime de discriminations, de suspicion ou de contrôle mutuel qui sera ainsi mis en place. Les discussions animées à l’Assemblée Nationale en témoignent. Un député de la Majorité, s’opposant au pass- sanitaire, a même dénoncé devant la commission des lois le risque de « fractionner la société ».

La pression quotidienne du discours médiatique, qui fonctionne comme un appel incitatif à la vaccination, les approximations et les contradictions de la parole publique, ont conduit nombre de nos concitoyens au doute, au scepticisme, voire à des durcissements et des réactions qui ne laissent pas d’inquiéter. Il serait préjudiciable à la paix et à la cohésion sociale d’instaurer une situation de « discrimination » entre vaccinés et non vaccinés, incitant même les uns à culpabiliser les autres, à les marginaliser et à les condamner à une quasi mort sociale. D’un côté comme de l’autre, il arrive que l’on joue sur le ressort de la peur et que l’on verse dans l’irrationnel.

Il ne se passe pas un jour où je ne ressente pas ce profond malaise, ce climat de tension voire de dépit qui affecte nombre de personnes que je rencontre. Je ne vous cache pas non plus mon inquiétude en constatant des germes de division dans les familles, les communautés, les groupes où la question de la vaccination devient peu à peu un sujet tabou, tant elle apparaît comme une question qui fâche.

Une information au service de la liberté de conscience

Vous aurez compris qu’il ne s’agit pas pour moi de dicter sa conduite à quiconque, ni de prendre position, de manière dogmatique, pour ou contre le vaccin. Mais il est de mon devoir de pasteur de vous inviter à la sérénité, dans le plus grand respect de tous, quelle que soit votre option, en vous refusant à stigmatiser ceux qui font d’autres choix. C’est la mission de l’Eglise de prendre de la hauteur et d’inviter à un débat apaisé, mieux : d’éclairer les consciences pour favoriser le « consentement libre et éclairé » exigé par la Loi. En reprenant la trilogie bien connue de la pensée sociale de l’Eglise – voir, juger, agir –, il s’est agi pour moi, avec l’aide de membres de « l’Académie diocésaine pour la vie », de procéder à un gros travail de recherche, en faisant le choix de n’utiliser que des informations référencées, provenant des services officiels de l’Etat français, d’autres Etats ou des Institutions internationales. Même s’il ne manque pas de scientifiques éminents, de médecins et autres professionnels de santé et de juristes pour alerter, de manière sereine et constructive, les pouvoirs publics et les populations sur les moyens alternatifs au vaccin et au pass-sanitaire pour endiguer l’épidémie et atteindre l’immunité collective, sans attenter aux libertés publiques.

Il n’est pas question pour moi de nier que la sécurité sanitaire soit un élément fondamental du Bien commun que l’Etat doit prendre à bras le corps, mais nul ne peut être contraint d’agir contre sa conscience. Car c’est bien la liberté de conscience qui est ici en jeu. Encore faut-il que la conscience soit éclairée et informée. Or l’enquête menée par l’Académie diocésaine pour la vie, m’a permis de découvrir une masse d’informations sur l’épidémie mondiale, impactant les populations depuis près de deux ans, et sur les moyens préconisés pour l’éradiquer, qui ne sont pas toujours portées par les grands médias à la connaissance du public.

Il y a des actes ou des choix qui sont toujours mauvais et qu’aucune loi ne saurait justifier. Il y a plus simplement un discernement à opérer sur la proportion des moyens mis en œuvre pour atteindre la fin, même louable, que l’on s’est fixé.

La posture du questionnement

Je me contenterai d’adopter ici la posture du « questionnement », que le Président de la République, dans son discours aux Bernardins du 9 avril 2018, avait affirmé attendre de l’Eglise. Les questions que je me pose, peut-être impertinentes, sont celles que j’entends régulièrement autour de moi.

On nous dit que la vaccination est le seul moyen, dans la situation actuelle, de stopper l’épidémie et d’atteindre l’immunité collective. Mais qu’en est-il des traitements qui existent et qui sont efficaces ou des autres moyens de prévention préconisés pour renforcer nos défenses immunitaires naturelles ? Est-il avéré que l’hydroxychloroquine, qui a été frappée d’interdiction en France par décret, a été autorisée dans d’autres pays européens ? Qu’en est-il de l’Ivermectine dont il semble que l’efficacité soit démontrée ? Qu’en est-il de la liberté des médecins de prescrire des traitements contre la covid-19 ?

Le mot « vaccin » résonne dans l’inconscient collectif comme un progrès indéniable qui a apporté de grands bienfaits à l’humanité. Que l’on pense au vaccin contre le Tétanos, pour lequel on n’a toujours pas trouvé de traitement pour éviter une mort inéluctable. L’épidémie de Covid-19 est-elle du même ordre, le risque d’en mourir est-il comparable ? Le taux de mortalité est-il particulièrement inquiétant ? Le nombre de contaminations fait-il croitre de manière exponentielle le nombre de décès ? Les vaccins protègent-ils contre les « variants » ?

Les vaccins mis sur le marché actuellement en France sont-ils des vaccins à proprement parler ou des « thérapies géniques » innovantes ? Pourquoi l’Agence européenne du médicament, suivie par l’Agence Nationale de sécurité du médicament en France, n’a-t-elle accordé qu’une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) « conditionnelle » et pourquoi les firmes pharmaceutiques ont-elles été exemptées d’indemnisation pour leurs effets indésirables ? Si la phase expérimentale 3 ne s’achèvera pour Pfizzer par exemple qu’en octobre 2023, cela signifie-t-il qu’il faille craindre pour la sécurité du médicament à moyen ou long terme ? Des effets indésirables, voire mortels, ont-ils été recensés depuis l’utilisation de ces « vaccins » et les médecins traitants ont-ils été invités à informer leurs patients de ces risques ? Pourquoi n’invoque-t-on pas le « principe de précaution » si présent dans le discours public quand il s’agit de la protection de l’environnement ?

La dernière question concerne l’utilisation avérée, au moins pour le vaccin Astrazeneka, puisqu’il n’existe aucune notice d’information sur la composition des trois autres vaccins – ce qui est pour le moins étrange –, de cellules issues de fœtus avortés. La Congrégation pour la Doctrine de la foi a publié, le 20 décembre 2020, une « Note sur la moralité de l’utilisation de certains vaccins ». La question n’est pas nouvelle puisque d’autres vaccins qui circulent depuis les années 1960 (contre la rubéole, la varicelle, l’hépatite A et le zona), ont déjà suggéré à l’Eglise de se prononcer par le passé. Le dernier document en date, cité par la Note de 2020, est l’Instruction de la Congrégation pour la doctrine de la foi, Dignitas personae, du 8 décembre 2008. Si l’Eglise porte évidemment un jugement négatif sur l’utilisation de cellules issues de fœtus avortés dans l’expérimentation et la fabrication des vaccins, qu’en est-il de la coopération au mal des utilisateurs de ces vaccins ? C’est une question éthique que l’on ne saurait éluder.

Enfin, le pass-sanitaire est présenté souvent de manière altruiste, comme nécessaire pour éviter que des non vaccinés contaminent les autres, par exemple les clients d’un restaurant ou les personnes les plus vulnérables que nous côtoyons ? Mais si ceux-ci sont vaccinés, que risquent-ils ? D’ailleurs le vaccin anti-covid protège-t-il de la contamination et de la transmission du virus ? La parole publique n’est pas claire : dans un mémoire au Conseil d’Etat du 28 mars 2021, le Ministre de la Santé affirme, arguments à la clé, qu’il y a toujours un risque pour les personnes vaccinées, mais le Premier Ministre dans son allocution du 21 juillet sur TFI, affirme sans ambages que l’on est protégé. Qui croire ? Et si le vaccin ne protège pas, pourquoi les vaccinés seraient-ils davantage admis dans certains lieux que les non-vaccinés ? A-t-on évalué les contraintes que le pass-sanitaire fera peser sur les citoyens dans la vie quotidienne ? Ne représente-t-il pas en fin de compte une obligation vaccinale déguisée ?

Comment concilier les textes de loi, depuis le Code de Nuremberg, qui interdisent toute obligation vaccinale ? Si le 8 avril 2021, un arrêt de la CEDH (Cour Européenne des droit de l’homme) a autorisé la vaccination obligatoire à certaines conditions, une résolution du Parlement Européen, votée le 27 janvier 2021, par tous les pays de la Communauté, y compris la France, demande « de s’assurer que les citoyens et citoyennes sont informés que la vaccination n’est pas obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, s’il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement » (7.3.1) et « de veiller à ce que personne ne soit victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné, en raison de risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner » (7.3.2). Qu’en penser ?

Ce sont les questions que j’entends et que je fais miennes volontiers. Ceux qui souhaiteraient consulter la Note informative de l’Académie diocésaine pour la Vie pourront la demander à l’adresse-mail suivante : academiepourlavie@yahoo.fr Comme tout citoyen, nous ne saurions trancher sur ces questions sans réflexion, comme nous ne saurions accorder notre confiance aux pouvoirs publics et aux autorités de santé sans information suffisante et sans discernement. Des choix présentés comme aussi décisifs pour la sécurité publique ne peuvent être posés qu’en conscience.

En vous invitant à ne pas céder à la division entre nous, à éviter tout jugement les uns sur les autres et à rechercher toujours la vérité dans la charité, je prie le Seigneur de nous éclairer sur les bonnes attitudes, en vue du Bien commun et de la défense de nos libertés fondamentales qui en constituent le socle.

Prions pour les autorités publiques, afin qu’elles prennent de bonnes et justes décisions, et demandons au Seigneur, par l’intercession de la Vierge Marie, de mettre un terme à cette épidémie.

                                                                                         + Marc Aillet, le 23 juillet 2021

Source : Diocèse 64

Les infos et news du 27 juillet 2021

Par : Volti
Bonjour à tout le monde et, merci à mes correspondants.. POLITIQUE/SOCIÉTÉ «Je ne crois pas qu’il y ait grande efficacité à manifester contre le virus»: Emmanuel Macron tacle les manifestants. Le chef de l’État qui souligne que «chacun est libre de s’exprimer dans le calme» déplore toutefois une partie de la population qui est «dans la mobilisation cynique et parfois […]

L’école à la maison, c’est fini

La consultation sur le passe sanitaire, – et adoption finale -, à vitesse grand V  dans une Assemblée nationale et un Sénat aux ordres, a occulté  l’adoption d’une autre loi inique, liberticide : celle qui met fin à l’instruction à …

La comparaison entre mortalité par Covid et létalité due aux vaccins est juste catastrophique

La France s’apprête sans remords à trier dès demain sa population en fonction des données de ses QR codes puisque 20% de ses Députés ont instauré cette mesure, incroyablement liberticide, du jamais vu depuis la dernière guerre. Parce qu’il faut

Bientôt tous non-vaccinés

L’hypothèse ahurissante de la vaccination anti-Covid-19 obligatoire pour les soignants Français devenait une annonce évidente depuis le ralliement lamentable (bien que parfois extorqué) d’une frange de blouses blanches que cette injonction finit apparemment par séduire. Mais de là à chercher

Vidéo – Le vaccin ARNm génère des caillots sanguins microscopiques : Dr Charles Hoffe

Entretien très important

Selon le Dr Charles Hoffe, médecin canadien basé en Colombie-Britannique :

« Les caillots sanguins dont nous entendons parler et dont les médias affirment qu’ils sont très rares sont les gros caillots qui provoquent des accidents vasculaires cérébraux …

Art & politique : Giulia Andreani (1985- )

L’artiste italienne Giulia Andreani est née en 1985 à Venise. Peintre et chercheuse, elle vit et travaille à Paris.

Claude Picart
Art & politique : Giulia Andreani (1985- )
yetiblog

Scoop : Olivier Véran pense que l’ivermectine peut avoir un effet

Par : FranceSoir
TRIBUNE - Olivier Véran pense que l’ivermectine a une présomption d’efficacité, mais il ne peut le dire. En tous cas, il refuse de dire le contraire.En mai 2021, 1500 médecins ont fait un recours gracieux auprès du ministre de la Santé, conformément à l’article L.5322-2 du Code de la Santé Publique... - Lire la suite sur FranceSoir.fr DR - Scoop : Olivier Véran pense que l’ivermectine peut avoir un effet

Incendies en Sibérie...

Par : rosemar
Incroyable ! D'impressionnants feux ravagent la Sibérie, l'une des régions les plus froides au monde. Il y fait actuellement 30 degrés, soit dix fois plus que la température habituelle. 800 000 hectares de forêts sont déjà partis en fumée. Un reportage diffusé sur France 2 nous montre la situation difficile que vivent les habitants de cette région. "Une impressionnante ligne de feux dans la forêt sibérienne : 800 000 hectares déjà dévastés dans cette zone, l'une des plus (...) - Tribune Libre

Faudra-t-il abandonner la climatisation pour lutter contre le changement climatique ?

Par : FranceSoir
Pour des raisons de confort évidentes l’été, nombreux sont ceux qui acceptent de meurtrir un mur de leur maison pour y installer la climatisation. Mais le recours de plus en plus courant aux climatiseurs réchauffe l’air extérieur des villes et augmente considérablement la consommation énergétique.... - Lire la suite sur FranceSoir.fr Alexandre Lecocq / Unsplash - Faudra-t-il abandonner la climatisation pour lutter contre le changement climatique ?

Vous êtes complotiste ? Non, vous n'êtes pas fou...

Vous êtes peut-être même les hommes et les femmes les plus sensés de cette planète en folie. Et même les précurseurs d'une espèce humaine enfin éveillée, au milieu d'un troupeau de moutons dont la naïveté est exploitée par une (très) petite bande de profiteurs. En témoigne cette post-analyse très judicieuse d'un texte d'une extrême prétention censée vous apprendre comment détourner un complotiste de sa folie, et qui s'intitule : Comment parler à un être cher qui (...) - Tribune Libre

Antispécisme : "l'extinction de l'homme" ? Paul Sugy au défi de la vérité

Par : FranceSoir
L'Extinction de l'homme ! Rien que ça ? Dans son livre publié aux éditions Tallandier, Paul Sugy, journaliste au Figaro, n'y va pas de main morte avec l'antispécisme. Il entend mettre en garde sur "le projet fou des antispécistes" qui pourraient, si nous leur laissons le champ libre intellectuel,... - Lire la suite sur FranceSoir.fr FS - Antispécisme : "l'extinction de l'homme" ? Paul Sugy au défi de la vérité

Chronique N°67 – « Obligation vaccinale anticovid, une hérésie médicale »

Par : FranceSoir
Notre exécutif d’énarques et de haut fonctionnaires administratifs de l’État, s’est fendu depuis le début de la gestion de cette pandémie, de décider de mesures à chaque fois applicables à la totalité de la population française dans les régions, les départements, les territoires : confinement dur,... - Lire la suite sur FranceSoir.fr FS/Pixabay - Chronique N°67 – « Obligation vaccinale anticovid, une hérésie médicale »

Volontaire français dans le Donbass : « Un jour, il risque d'y avoir une confrontation » (Partie I)

Observateur Continental a réalisé un entretien avec Erwan Castel, ancien officier (capitaine) français et de l'Otan, sur son engagement dans l'armée de la République populaire autoproclamée de Donetsk (RPD). De 2015 à 2016, Erwan Castel, qui vient de Bretagne, combat sous l'uniforme de la RPD. Puis, en 2017, il devient sniper dans l'unité Piatnachka. Le 23 septembre 2019, il a été fauché par une mine ukrainienne sur le front sud de la RPD. Comment allez-vous après (...) - Tribune Libre

Anticipant la radiation de l'Ordre, le Dr Peter El Baze démissionne avec fracas

Par : FranceSoir
Face à l'obligation vaccinale des soignants, nombreux sont ceux qui font montre d'inquiétudes quant à leur santé, à leurs libertés ou encore à leurs données personnelles et médicales, en suivant le compte à rebours des yeux. Pendant ce temps-là, des études continuent d'être menées aux quatre coins... - Lire la suite sur FranceSoir.fr DR - Anticipant la radiation de l'Ordre, le Dr Peter El Baze démissionne avec fracas

Au Trocadéro, des dizaines de milliers de manifestants contre le passe sanitaire : reportage

Par : FranceSoir
Selon les organisateurs, ils étaient 100 000 à manifester samedi 24 juillet. Sans doute était-ce un peu optimiste, du moins pour la manifestation du Trocadéro - un important cortège a traversé Paris au même moment, de Bastille à la porte de Champerret, et d'autres manifestations se tenaient dans la... - Lire la suite sur FranceSoir.fr Romain Pauc / FS - Au Trocadéro, des dizaines de milliers de manifestants contre le passe sanitaire : reportage

Aux États-Unis, la pandémie a poussé les enfants à adopter l'accent anglais de Peppa Pig

Par : FranceSoir
Plébiscitée par les Américains pendant la pandémie, la série de dessins animés Peppa Pig a impacté la façon de parler des enfants. Certains auraient adopté le vocabulaire et l’accent anglais de Peppa et des autres personnages, à la grande surprise des parents, rapporte The Washington Post.  L'... - Lire la suite sur FranceSoir.fr Unsplash - Aux États-Unis, la pandémie a poussé les enfants à adopter l'accent anglais de Peppa Pig

Kagamé - Wrong (suite .... mais que vient faire le « Pegasus Project » là-dedans ??? )

Dans mon dernier billet[1], sur : « Do not Disturb – The story of a political murder ….. [2]” de Michela Wrong[3], j'écrivais : « Si le temps et la santé me le permettent, j'essayerai d'aborder dans un autre article » : - les affaires « Paul Rusesabaginqa » et « Hubert Védrine[4] » ; - le rapport Duclert ; - la vidéoconférence avec Johan Swinnen. » Pour « Védrine », « Duclert » et « Swinnen » je devrai reporter mes « élucubrations » à plus tard (...) - Tribune Libre

Allergie au soleil : que faire pour l’éviter ?

Par : FranceSoir
Faîtes-vous partie des 10 % des Français touchés par la lucite estivale ? Eruption de boutons, plaques rouges dans le décolleté, démangeaisons… Le visage est heureusement souvent épargné. La lucite estivale touche majoritairement les femmes. Sur les 10 % des Français atteints de lucite... - Lire la suite sur FranceSoir.fr Pixabay - Allergie au soleil : que faire pour l’éviter ?

Le cannabidiol et ses usages thérapeutiques se généralisent

  Le CBD ou cannabidiol est une molécule extraite du chanvre, aussi appelée cannabis, qui n’a pas d’effet stupéfiant et n’engendre donc pas de dépendance physique, raison pour laquelle sa commercialisation est tout à fait légale. Les bienfaits du cannabidiol sont connus, mais son usage est encore... - Lire la suite sur FranceSoir.fr Adobe Stock - Le cannabidiol et ses usages thérapeutiques se généralisent

La sédentarité, « future bombe à retardement » pour la santé

Par : FranceSoir
Dans un rapport rendu public mercredi 21 juillet, des parlementaires alertent sur les risques à long terme de la sédentarité sur la santé. D’autant qu’elle s’est accentuée avec la crise du Covid-19. Une augmentation du surpoids et de l’obésité La sédentarité est-elle la « future bombe à... - Lire la suite sur FranceSoir.fr © PAUL ELLIS / AFP - La sédentarité, « future bombe à retardement » pour la santé

Le canari dans la mine est toujours vivant

TRIBUNE - Lorsque j'écrivais il y a exactement un an, spontanément, le petit texte intitulé "le masque et la vie", je ne me doutais pas qu'il serait si abondamment partagé et relayé par plusieurs supports : Antipresse, Anthropo-logique de Jean-Dominique Michel, Tribune Juive Sarah Cattan, Nexus, un... - Lire la suite sur FranceSoir.fr Louvre - Le canari dans la mine est toujours vivant

De nombreux développements intéressants en Russie

Par : Wayan

Par The Saker − Le 20 Juillet 2021 − Source UNZ Review

Le Su-75 « Checkmate »

La semaine dernière a été assez intense en Russie – beaucoup de développements intéressants ont eu lieu. Aujourd’hui je vais en mentionner trois :

  1. Poutine a écrit un essai très intéressant sur l’histoire de la Russie et de l’Ukraine, qu’il a fait suivre d’une interview aussi intéressante.
  2. La Russie vient d’achever les essais finaux de systèmes d’armes véritablement redoutables, tels que le S-500 et le missile hypersonique volant à Mach 8, Zircon.
  3. Dans son salon annuel de l’aviation MAKS, la Russie vient de présenter un chasseur léger multifonctionnel de 5ème génération, le Su-75 « Checkmate ».

Il s’agit là de développements vraiment énormes pour la Russie, que nous devons examiner un par un.

L’histoire de Poutine sur la Russie et l’Ukraine

Tout d’abord, je vous recommande vivement de prendre le temps de lire l’intégralité de l’article ici et l’intégralité de l’interview ici (il est inutile que j’utilise l’espace ici pour vous assaillir d’extraits), en particulier si vous ne connaissez pas bien l’histoire de la Russie ou si vous vivez dans la zone A. En outre, étant le « fan de Poutine » que je suis si notoirement (donc coupable !), je ne surprendrai personne en disant que je suis d’accord avec presque tous les mots que Poutine a écrits ou prononcés. Et, franchement, tous les faits qu’il énumère sont vraiment connus de la plupart des gens (à moins qu’ils n’aient subi un lavage de cerveau par la propagande US/ukronazie) et il n’y a vraiment aucun intérêt pour moi à répéter « oui, c’est vrai » et « oui, il a raison » encore et encore.

Donc, tout ce que je me propose de faire maintenant, c’est d’ajouter quelques commentaires sur cet article et cette interview (je suppose que les lecteurs auront lu les deux articles ; sinon, je suggère de sauter complètement cette section),

Premièrement, comme je viens de le dire, il n’y a absolument rien de nouveau dans cet article pour les personnes instruites. Mais ce n’est pas le public cible de Poutine de toute façon. Le public cible de Poutine, ce sont les jeunes générations (en Ukraine, en Occident et même, hélas, en Russie proprement dite !) qui connaissent très peu, voire rien, de l’histoire. Et si cela est également vrai en Russie, c’est particulièrement vrai en Ukraine où les gens ont subi un lavage de cerveau massif depuis 1917 (comme Poutine l’explique très bien dans son article).

La véritable raison pour laquelle cet article a provoqué une telle agitation en Russie et une hystérie totale parmi les dingues Ukronazis (qui, une fois encore, prédisent maintenant une invasion russe imminente, quoi d’autre ? ) est que ces faits étaient connus depuis des décennies, mais considérés comme politiquement incorrects à mentionner de peur que les Ukrainiens ne soient offensés : depuis la fin des années 80 et jusqu’à aujourd’hui, les Ukronazis ont enseigné une version très différente de l’histoire, qui inclut l’origine de la civilisation sumérienne, la construction des pyramides en Égypte, le creusement de la mer Noire, la fondation de l’ancienne civilisation aryenne, etc. Plus important encore, le récit officiel des Ukronazis prétend que les Russes et les Ukrainiens sont des peuples complètement différents (les Ukrainiens sont de vrais Aryens purs, tandis que les Russes sont des Mongols ougro-altaïques). Donc, ce que Poutine a fait avec cet article, c’est simplement proclamer (enfin !) que l’empereur est nu et que les Ukrainiens ignorent leur propre histoire.

Cet article marque également un changement de ton assez spectaculaire de la part du Kremlin. Dans le passé, le Kremlin a toujours essayé de maintenir une attitude polie et respectueuse envers les Ukies et leurs délires historiques à la Wakanda. Maintenant, c’est fini, la Russie a finalement et ouvertement décidé de déclarer aux Oukases (et au reste du monde !) que leurs mythes fondateurs sont basés sur un précieux *rien* et que la Russie a fini de traiter cette absurdité totale comme si elle avait une base factuelle pour le monde adulte.

Je voudrais faire un autre commentaire sur les déclarations de Poutine.

Je crois qu’il y a eu une « guerre des mots » menée par les nationalistes ukrainiens contre les Russes pendant de nombreuses décennies (je me souviens avoir écouté le service ukrainien de RL/RFE et j’ai toujours été étonné de la haine totalement ouverte – à la limite de la bigoterie raciste – de la propagande ukrainienne, même si on la compare à celle de tous les autres services de minorités nationales de RL/RFE qui, je vous l’assure, comprenait un grand nombre de cinglés authentiques dans beaucoup de ses services) et le côté russe était le plus souvent calme et discret de peur que les Ukrainiens ne soient offensés. C’est maintenant terminé, dans cette guerre des mots la Russie va maintenant utiliser ses munitions verbales pour démolir les contes de fées pseudo-historiques des Ukronazis. J’en suis très heureux !

Enfin, je crois que le Kremlin travaille déjà sur des options « post-Zelinsky ». Franchement, cela n’arrive pas une seconde trop tôt ! L’Ukraine est en chute libre depuis des années déjà, mais même selon les normes ukrainiennes, le chaos et les tensions qui se manifestent actuellement sont devenus une véritable hystérie, ce qui est à la fois vraiment étonnant et très inquiétant (je vous épargnerai tous les détails maintenant, j’ai déjà publié suffisamment d’articles de ce type, mais je devrai probablement revenir sur cette lente agonie dans un avenir proche). J’ai l’impression que le Kremlin s’attend à ce qu’un véritable leader nazi arrive au pouvoir d’une manière ou d’une autre après « Ze » (Note : bien que « Ze » ait fini par satisfaire les Ukronazis, il n’est certainement pas lui-même « un vrai » – il ne fait que prétendre). Peut-être un « Président Avakov » ensuite (pas nazi non plus d’ailleurs, juste un homme très habile à utiliser les nazis) ?

Le résultat final est le suivant : l’effondrement final de l’Ukraine est ce que le Kremlin attend maintenant ouvertement. Et même si « Biden » veut forcer « Ze » à respecter les accords de Minsk, cela signifiera la fin de « Ze » et le retour au pouvoir plein et entier des Ukronazis. Pourquoi ? Il y a en gros trois forces en Ukraine en ce moment, du moins apparemment :

  • Le régime au pouvoir (« Ze » et sa bande)
  • L’opposition (principalement le parti OPZZh)
  • Les vrais nazis purs et durs (on peut les considérer comme la version ukrainienne des « Interahamwe » hutus au Rwanda).

Le régime est à l’agonie et n’est tout simplement pas viable.

L’opposition est divisée, souvent discréditée politiquement et manque à la fois d’un leader et d’une vision claire.

En revanche, la bande d’Ukronazis est petite, mais très bien organisée, très bien financée et très bien dirigée (la plupart des leaders Ukronazis « de la rue » sont des imbéciles comme Liashko ou, mieux, Tiagnibok, mais Avakov n’est pas un idiot, il sait travailler avec ses mécènes américains et avec des vrais fous comme Andrei Biletskii ou Aleksei Danilov.

Il est vrai qu’à long terme, les perspectives politiques de l’opposition semblent plutôt bonnes, car elle dispose de quelques (très rares ?) leaders très pointus, et son programme recommande de meilleures relations avec la Russie, ce qui est vraiment vital (littéralement !) pour l’Ukraine. Mais je ne vois pas l’opposition avoir la force de s’attaquer aux Ukronazis pour l’instant : d’abord « Ze » doit partir, les Ukronazis doivent reprendre le contrôle total du pouvoir, et ensuite proposer une merde vraiment folle (ce que tous les nazis sont bons à faire, comme l’histoire l’a montré) qui fera éclater l’Ukraine en plusieurs États. Ce n’est qu’à ce moment-là que l’opposition actuelle aura de bonnes chances politiques dans les parties orientale et méridionale de l’Ukraine. Mais la situation actuelle est trop complexe et trop fluide pour que l’on prenne trop au sérieux les suppositions et les prédictions de chacun. Seul le temps nous le dira vraiment.

Le S-500 et le Zircon ont été entièrement testés

La façon la plus rapide de résumer cette évolution est de dire que le S-500 et le Zircon n’ont aucun concurrent comparable dans le monde, même vaguement comparable. Les missiles S-500 et Zircon ont une avance considérable sur tous les autres systèmes d’armes de leur catégorie. Mieux encore, l’Empire n’a rien, et vraiment je veux dire absolument rien, qu’il puisse opposer à l’un ou l’autre de ces systèmes d’armes. Et sans trop d’hyperbole, il serait juste de dire qu’une fois pleinement déployé, le S-500 rendra la plupart des missiles tactiques/opérationnels, l’aviation et même certains missiles stratégiques des États-Unis et de l’OTAN, complètement obsolètes. Quant au Zircon, il fera la même chose contre la flotte de surface de l’US Navy. Dire que tout cela est énorme serait un euphémisme, d’autant plus que les planificateurs de forces de l’US/NATO doivent maintenant décider de ce qu’il convient de faire à ce sujet, et ce n’est pas une mince affaire si l’on considère qu’il est désormais évident que les planificateurs de forces de l’US/NATO ont commis des erreurs vraiment majeures dans leurs hypothèses sur ce à quoi ressemblera réellement le champ de bataille moderne du 21e siècle. La planification des forces est confrontée à d’immenses inerties technologiques et bureaucratiques et « changer simplement de cap » n’est pas « simple » du tout : cela prend généralement des décennies !

Je ne doute pas que la machine de propagande du Complexe Militaro-Industriel américain va maintenant beaucoup parler des armes « hypersoniques » américaines et des avions super-dooper de 6e génération. Mais soyons honnêtes : le programme américain d’armes hypersoniques n’en est qu’à ses débuts (au mieux) et il est déjà en difficulté. Quant à l’USAF, il lui faudra de nombreuses années pour au moins réduire la longue liste de problèmes majeurs du F-35, et même cela ne constitue pas une véritable solution : Même si je suis sûr que, avec le temps, l’USAF/USN trouvera un moyen d’utiliser efficacement cet avion (au moins contre des adversaires non équivalents), la seule véritable solution à ce désordre est non seulement de relancer rapidement le F-15 (sous sa forme F-15X, qui semble prometteuse), mais aussi de se lancer dans le développement d’un avion de 5++ génération tout en travaillant sur un véritable successeur (dans le bon sens du terme) de 6e génération pour le F-35. Ceci étant dit, si le F-35 prouve quelque chose, c’est que le Pentagone et le CMI américain sont corrompus au-delà de tout ce que l’on pourrait dire (d’un point de vue de la corruption, le F-35 a été un succès éclatant !) et cela pose la question suivante : ces gars-là peuvent-ils même développer un avion à moitié décent ou même bon ! Ou le pays qui a développé les superbes F-16, A-10,747 ou le F-15 a perdu sa capacité à produire des avions vraiment superbes ? Je n’en sais rien.

Qu’en pensez-vous ?

Le tout nouveau Su-75 « Checkmate », un monomoteur de 5e génération

C’est vraiment LA nouvelle du jour ! Ce n’est rien d’autre qu’un bouleversement. Commençons par une liste de caractéristiques que j’ai essayé de rassembler à partir de différentes sources : (comme toutes ces informations n’ont été dévoilées qu’il y a quelques heures, il peut encore y avoir des erreurs, donc caveat emptor !)

  • Nom : Sukhoi Su-75 « Checkmate » [échec et mat]
  • Grande similitude avec le Su-57
  • Un seul moteur (crucial !)
  • Vitesse maximale de 2400 km/h (environ 1500mph ou 1300 noeuds ou juste en dessous de Mach 2)
  • Moteurs à poussée vectorielle
  • Coût moyen de 30 millions de dollars
  • 5,5 ans de développement seulement (en utilisant des superordinateurs)
  • Portée de combat de 1500 km
  • STOL (plus court que le Su-57 d’environ 400m)
  • Charge maximale : 7,5 tonnes
  • Plafond de vol juste en dessous de 17km
  • Charge maximale : 8+ G
  • Portée de la navette 3000km+ (avec carburant interne)
  • Faible RCS
  • Avionique avancée et cockpit entièrement vitré
  • L’antenne Belka N036 AFAR avec une portée de détection de 350-400 km
  • Armes à longue, moyenne et courte portée pour toutes les cibles
  • Peut engager 6 cibles (dans l’air, sur terre, dans l’eau et les défenses aériennes) simultanément
  • Sera équipé du missile air-air longue portée 30P6 (portée : environ 160km)
  • Soutien et guidage par IA
  • Cinq missiles air-air transportés en interne
  • Défenses EW avancées à bord
  • Le Su-75 possède un canon transporté à l’intérieur de ses sections internes.
  • Il y aura une version sans pilote du Su-75 (automatisée et télécommandée).
  • Le Su-75 dispose de liaisons de données avancées lui permettant d’opérer avec d’autres avions ou drones.
  • Supercruise (pas sûr ? Probablement avec un futur moteur)
  • L’avion a une « architecture ouverte » (il peut donc être adapté à des besoins spécifiques).
  • Sukhoi prévoit de vendre environ 300 Su-75 dans les 15 prochaines années.
  • Le Su-75 peut être adapté pour être utilisé sur des porte-avions.
  • Les clients visés sont la Russian Air Force (RAF) et les clients étrangers (mais seulement les versions d’exportation pour les clients étrangers).
  • Son premier vol est prévu pour 2023 et son adoption par la RAF est, si un contrat est confirmé, prévue pour 2025.
  • Prix : 25-30 millions de dollars selon les besoins spécifiques.

Que pensez-vous de ces caractéristiques ? Voici quelques-unes de mes réflexions (n’oubliez pas que, bien que j’aie travaillé avec l’armée de l’air suisse, je ne suis pas un ingénieur aérospatial, alors prenez tout ce que je dis avec au moins une livre ou deux de sel et attendez que de vrais experts interviennent !)

Tout d’abord, il s’agit d’un avion dont la Russie a grand besoin, car elle ne dispose pas actuellement d’avions de combat modernes à moteur unique. Actuellement, les avions « de base » de la RAF sont tous de gros bimoteurs : Su-30SM, Su-35, Su-34, etc. Même le « pendant » du F-16, beaucoup plus petit, est équipé de deux moteurs. Même le MiG-35 (comparativement) plus petit est un bimoteur. Ce sont tous de superbes avions, mais un avion monomoteur serait beaucoup moins cher, non seulement à l’achat, mais encore plus à l’entretien.

Deuxièmement, la principale faiblesse de la Russie par rapport aux États-Unis et à l’OTAN est essentiellement d’ordre quantitatif : bien qu’ils soient très inférieurs, les avions des États-Unis et de l’OTAN sont produits en très grand nombre, ce que la base industrielle et les finances russes ne peuvent égaler, du moins pas en produisant des avions très avancés mais aussi très coûteux comme le Su-35S. La RAF a besoin de nombreux avions de combat bon marché mais très efficaces et le Su-75 pourrait bien être « la » machine de rêve pour la Russie.

Troisièmement, un avion monomoteur de 5e génération pour environ 30 millions de dollars est une option extrêmement attrayante, surtout avec son architecture ouverte. D’autant plus que son seul concurrent est le pitoyable F-35 (qui n’est pas vraiment un avion de 5e génération, du moins dans un avenir prévisible, d’autant plus qu’il présente des problèmes de conception de base fondamentalement défectueux, lisez tout à ce sujet ici).

À propos, les Russes nient officiellement avoir voulu faire une « réponse russe » au F-35. Ils affirment que le F-35 et le Su-75 appartiennent à des catégories complètement différentes et, si l’on examine des paramètres tels que la vitesse, la maniabilité, la charge maximale ou, surtout, le prix, on constate que les Russes ont fondamentalement raison : le Su-75 n’est pas « simplement » un avion bien supérieur, il appartient à une catégorie « de boxe » complètement différente.

Quatrièmement, tout comme un système de défense aérienne vraiment efficace nécessite différents systèmes d’armes tous intégrés dans un seul réseau et travaillant ensemble, il en va de même pour l’aviation tactique/opérationnelle. Ce sont les principales catégories que la RAF doit remplir : Des avions CAS (Su-25M), des avions d’attaque (Su-24M et Su-34), des avions de supériorité aérienne et des intercepteurs (Su-30SM, Su-35S), des intercepteurs avancés à longue portée (MiG-31BM) et un « dogfighter » bon marché, omniprésent et très performant pour l’aviation de première ligne, capable de faire face aux avions ennemis tout en soutenant les forces terrestres. Les Russes ont construit de très bons chasseurs simples dans le passé, notamment le MiG-23 (critiqué en Occident, mais adoré par les pilotes russes) et, sans doute, le chasseur le plus performant jamais construit, le MiG-21. Les Russes savent donc comment faire, mais ils ne l’ont pas fait depuis de trop nombreuses années et l’apparition du Su-75 arrive « juste à temps » pour l’armée russe qui disposera enfin d’un véritable « spectre complet » d’avions de combat modernes construits dans le pays.

Cinquièmement, non seulement le Su-75 a beaucoup de systèmes en commun avec le Su-57, mais il semble que les Russes travaillent à combiner leurs radars à longue portée (MiG-31BM, Su-57 et A-50M) avec des drones de combat (comme l’Orion et le grand S-70) avec des avions « silencieux » (non rayonnants) et avancés, mais encore plus petits et moins chers, comme le Su-75. Combinez cela avec le réseau de défense aérienne le plus avancé de la planète, et vous comprendrez pourquoi les États-Unis et l’OTAN sont gravement contrariés par tout cela 🙂 .

Voici une bonne image montrant à quel point le Su-75 et le Su-57 sont similaires extérieurement :

Il y avait quelques spéculations selon lesquelles les Russes travaillaient sur un successeur pour leur avion de combat Yak-141 VSTOL (que les Américains ont essayé de copier comme base pour leur F-35 et ont misérablement échoué), mais les Russes ont semblé se contenter de capacités STOL  » seulement « . Compte tenu de l’échec catastrophique du F-35B (et du non-déploiement du Yak-141), le choix pourrait être plus judicieux. Si le Su-75 se retrouve un jour sur un quelconque porte-avions, les décollages courts assistés par catapulte sont probablement la solution la plus sage.

Une dernière chose : pour la première fois depuis des décennies, les Russes ont (enfin !) réussi à garder les choses vraiment secrètes et il n’y a eu pratiquement aucune fuite concernant le Su-75, la plupart de celles qui ont eu lieu ayant été soigneusement orchestrées par les autorités russes. Je ne parle pas des médias de masse comme Argumenty i Fakty ou Popular Mechanics. Même la presse spécialisée n’avait que peu d’idées sur ce à quoi ressemblerait ce « chasseur de 5e génération totalement nouveau qui sera bientôt dévoilé ». Il y a eu quelques dessins, quelques photos partielles, le tout agrémenté de suppositions éclairées. En outre, nous ignorons encore beaucoup de choses, y compris sur des sujets très importants comme le radar du Su-75 et les missiles air-air à longue portée.

Conclusion

Ce fut une semaine chargée et importante pour la Russie qui, je pense, illustre quelques points importants :

Les Russes ont clairement perdu leurs toutes dernières illusions sur l’Ukraine occupée par les nazis et préparent désormais activement l’« après-Ze ».

Poutine ressent la pression populaire et se lance dans une campagne de relations publiques en vue des prochaines élections.

Le Complexe Militaro-Industriel russe se porte mieux que jamais et les récents succès russes en matière de haute technologie montrent que la Russie est entrée dans ce qu’ils appellent une « séparation de haute qualité » (качественный отрыв) de l’Occident ou de l’Asie.

Dans l’ensemble, ce sont de bonnes nouvelles.

The Saker

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone

Pourquoi les jeunes s'habillent-ils tous en noir ?

Gothic, hip hop, anars, black blocks, racailles… Tous ces styles ont un point commun : la prédominance du noir dans les codes vestimentaires adoptés par les jeunes. Observez les groupes de jeunes ados de 14 à 20 ans qui déambulent en bande dans nos rues. Un très grand nombre sont vêtus de façon uniforme : pantalon de jogging noir, parfois réhaussé d'un short noir rajouté par-dessus, baskets noires, T-shirt à manches longues et sweat à capuche noirs, casquette noire… Sans (...) - Tribune Libre

Dix années de guerre n'ont pas pu arracher la Syrie à son Arabité et à la Résistance - Par Bachar al-Assad

Ce deuxième extrait du discours du Président Bachar al-Assad à l'issue de sa prestation du serment constitutionnel pour un futur mandat, le 17 juillet dernier, est essentiel pour comprendre l'engagement de la politique syrienne envers l'Arabité et la Résistance, d'autant plus qu'une majorité de dirigeants et de partis arabes a indiscutablement soutenu ne serait-ce que le « changement de régime », en s'associant avec une coalition occidentale féroce (...) - Tribune Libre

Projet de loi passe sanitaire : la commission mixte paritaire remballe les avis du Sénat

Par : FranceSoir
Après quelques 60h de débats parlementaires, le projet de loi sur le passe sanitaire a finalement été adopté (156 pour ; 60 contre ; 14 abstentions) par l'Assemblée nationale, après révision de la commission mixte paritaire hier à 15h. Si le Sénat s'était félicité dimanche dans la matinée d'avoir... - Lire la suite sur FranceSoir.fr F. Froger / D6 / FS - Projet de loi passe sanitaire : la commission mixte paritaire remballe les avis du Sénat

Covid et dictature : l’incroyable rapport du Sénat !

Par : Volti
Pour ceux qui ne l’ont pas lu, le décryptage par Florian Philippot au mois de juin, du rapport sénatorial concernant la gestion de la crise sanitaire avec l’emploi des technologies numériques. Décadence du pays des droits de l’homme et du citoyen. Le monde effrayant de Big-Brother, qui nous a été présenté par Georges Orwell dans sa dystopie « 1984 ». Est-ce ce […]

Loi sanitaire : du sang sur les mains de Ponce Pilate

Le projet de loi sanitaire « passe sanitaire / vaccin obligatoire » a été adopté en première lecture par 117 voix pour, 86 contre, soit environ 35 % des députés. C'est cohérent avec la désaffection dont ont témoigné les français lors des dernières élections, sauf que là, il s'agit de personnes élues pour représenter toute la nation et payées pour ça. Lorsqu'un texte est aussi critique en matière de liberté, d'égalité et de fraternité, le citoyen lambda (...) - Tribune Libre

Les GPS des smartphones peuvent mettre les randonneurs débutants en danger

Par : FranceSoir
Les GPS des smartphones peuvent mettre les randonneurs débutants en danger. Cet été, si vous pensez partir en randonnée, faites très attention si vous vous laissez guider par le GPS de Google. Selon un article du New York Times, Google Maps peut orienter les randonneurs mal préparés sur des... - Lire la suite sur FranceSoir.fr Unsplash - Les GPS des smartphones peuvent mettre les randonneurs débutants en danger

‘Ogu Umunwanyi‘ : la guerre des femmes

L'Afrique comptait de l'ordre de 140 millions d'habitants au XIXe siècle et la population n'augmenta pas significativement jusqu'en 1920 année où elle commença à s'accroître rapidement pour atteindre 280 millions en 1960 et 800 millions en 2000. Leur ‘entrée dans l'histoire' correspond à l'époque coloniale (1880-1960). Pendant la période ayant précédé la colonisation, il existait cependant en Afrique une activité économique (...) - Tribune Libre

Un rempart de mensonges

Par : hervek

Par James Howard Kunstler – Le 12 juillet 2021 – Source kunstler.com

Crimes contre l'humanité - Dr Reiner Fuellmich - YouTube

Plusieurs lecteurs m’ont envoyé une vidéo de la plateforme Odysee qui semble avoir enflammé Internet ce week-end. Il s’agit d’une conversation entre l’avocat international Reiner Fuellmich et un personnage nommé David Martin, PhD, PDG de M-Cam, une société qui effectue des recherches et donne des conseils sur la propriété intellectuelle et les brevets, notamment dans le domaine médical. M. Martin est « fellow » à l’école d’administration des affaires de l’université de Virginie et anciennement professeur adjoint à l’école de médecine de cette université. M. Fuellmich est un ressortissant allemand qui prétend porter une affaire devant la cour mondiale afin de poursuivre diverses parties pour avoir trompé le monde au sujet du coronavirus que nous appelons Covid-19.

La plainte de M. Fuellmich est basée sur l’allégation que le monde a été touché par « une pandémie de test PCR », et non par un nouveau coronavirus, affirmant que le test PCR n’est absolument pas fiable, mais qu’il a été utilisé pour générer des millions de « cas ». Le Dr Martin affirme que des dizaines de brevets ont été déposés dès 2008 sur des caractéristiques trouvées dans la Covid 19 – la protéine spike, le site de clivage polybasique et le domaine de liaison du récepteur ace-2 – par des personnes effectuant des recherches sur les « armes biologiques » à l’Université de Caroline du Nord (par exemple, le Dr Ralph Baric), ainsi qu’à la DARPA de l’armée américaine, au laboratoire de virologie de Wuhan, en Chine, et au National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID) du Dr Anthony Fauci, en grande partie par l’intermédiaire de Peter Daszak de l’EcoHealth Alliance, et qui impliquerait une conspiration criminelle avec plusieurs sociétés pharmaceutiques pour gagner beaucoup d’argent grâce à une urgence sanitaire mondiale artificielle. Il affirme en outre que les vaccins à ARNm sont des « dispositifs médicaux » conçus pour provoquer des maladies.

Cette histoire complexe a son charme (Fuellmich et Martin sont de très bons parleurs) et a fait l’objet de démystifications en série par certains des démystificateurs habituels, eux-mêmes pas nécessairement des organes de démystification fiables, comme le Washington Post. Le Dr Martin semble être associé à la foule de la « Plandémie«  et à certains groupes crypto-religieux marginaux qui s’en prennent aux conspirations juives et à la franc-maçonnerie – deux gros signaux d’alarme pour moi.

Nous vivons à une époque où la réalité est exceptionnellement glissante, mais il y a des parties de l’histoire qui sont maintenant acceptées comme réelles dans la réalité consensuelle émergente de ce qui s’est réellement passé. Par exemple, le Dr Anthony Fauci a financé des recherches sur le gain de fonction en utilisant l’Alliance EcoHealth de Peter Daszak comme intermédiaire. Et les nombreux enregistrements de brevets existent bel et bien dans les délais indiqués. Les faits scientifiques et juridiques qui entourent tout cela sont abscons, et la plupart des Américains ayant fait des études supérieures (et au-delà) pourraient avoir du mal à comprendre cette histoire.

Note de l'Auteur ... pour plus de clarté, lundi 15h00


Les commentateurs (sous les annonces du blog) semblent mal interpréter mes réserves sur Fuellmich et Martin. Je ne rejette pas ce qu'ils semblent affirmer : que tout l'épisode Covid-19 a été une sorte de sombre entreprise, peut-être même criminelle. Notez qu'ils n'évoquent même pas les premiers traitements de la maladie, comme l'Ivermectine, dont la suppression officielle par les médias et le gouvernement a ajouté une toute autre couche d'indécence à l'histoire. Dans l'ensemble, ils semblent avoir une histoire plutôt bonne, et je vais attendre de voir si quelque chose se développe à partir de là.

Mais cela nous amène à une autre histoire qui a enflammé l’Internet ce week-end : le fil Twitter de 35 posts publié par le blogueur et podcasteur Daryl Cooper sous le nom d’utilisateur « MartyrMade », analysant pourquoi la moitié du pays est si furieuse d’avoir été embobinée par les autorités au cours des cinq dernières années, et pourquoi elle doute désormais des résultats de l’élection de 2020. Il a enflammé Internet parce qu’il était concis et clair, montrant l’immense mauvaise foi dont les Américains ont été victimes et la perfidie institutionnelle qui en résulte. Comme je l’ai dit ici à de nombreuses reprises, une grande partie de ce trouble de la réalité remonte au RussiaGate, dont la fausseté peut difficilement être surestimée. Voici un montage encore plus concis des points les plus piquants de M. Cooper :

Le FBI/etc a espionné la campagne Trump de 2016 en utilisant des preuves fabriquées par la campagne Clinton. Nous savons maintenant que toutes les personnes impliquées savaient que ces preuves étaient fausses dès le premier jour….. Toutes les personnes impliquées ont menti sur leur implication aussi longtemps qu’elles le pouvaient….. Il est difficile de décrire aux gens de gauche (qui ont l’habitude de considérer le gouvernement comme une conspiration… Watergate, COINTELPRO, ADM, etc.) à quel point cela a été choquant et désillusionnant pour des gens qui encouragent leurs fils à s’engager dans l’armée….. Ils auraient pu gérer le choc si cela n’impliquait que le gouvernement. Mais le comportement de la presse corporative est vraiment ce qui les a radicalisés [les conservateurs]. Ils détestent les journalistes plus qu’ils ne détestent n’importe quel politicien ou fonctionnaire, parce qu’ils se sentent le plus trahis par eux….. Beaucoup d’entre eux ne savent pas avec certitude si les bulletins de vote ont été truqués en novembre 2020, mais ils sont absolument certains que la presse, le FBI, etc. leur mentiraient si c’était le cas. Ils ont toutes les raisons de le croire, et c’est probablement vrai.

C’est un résumé assez habile de ce qui se passe dans ce pays depuis quelques années : une trahison institutionnelle totale. La plupart de l’establishment politique est impliqué dans cette affaire, mais surtout le parti Démocrate dans son ensemble, certains membres de la direction républicaine du Congrès (les sénateurs McConnell, Burr, Rubio et d’autres), les agents de la bureaucratie permanente de Washington et, surtout, la presse. J’ajouterais également le pouvoir judiciaire, en particulier les tribunaux fédéraux de Washington.

Donc, ne vous attendez pas à ce que cette moitié du pays se conforme aux directives ou aux mandats sur quoi que ce soit jusqu’à ce que certains de ces éléments soient corrigés, en particulier le RussiaGate. La personne chargée de corriger cela, bien sûr, s’appelle John Durham, maintenant procureur spécial. De nombreux Américains ont renoncé à lui pour l’excellente raison qu’ils ont vu les événements apparemment criminels se succéder devant eux (l’opération de mise en accusation d’Eric Ciaramella et de la CIA, le traitement malveillant du général Flynn par le juge Emmet G. Sullivan, l’affaire de l’ordinateur portable de Hunter Biden, le financement des recherches sur le gain de fonction de Fauci) sans aucune tentative de jugement formel et avec une garde rapprochée de mensonges fournie par les médias d’information – et au milieu de tout cela, John Durham est absent.

L’attente a été très longue et, chose remarquable, absolument rien n’a filtré de son bureau pendant tous ces mois. Est-il vraiment possible que M. Durham disparaisse dans le trou de mémoire de l’histoire sans jamais se souvenir de ce qu’il a fait ces deux dernières années ? Personnellement, je ne pense pas que ce soit possible. Il est possible, cependant, que le procureur général Merrick Garland interfère avec l’enquête de M. Durham d’une manière que nous ignorons. Si c’est le cas, ce serait une invitation à des troubles civils assez graves.

James Howard Kunstler

Pour lui, les choses sont claires, le monde actuel se termine et un nouveau arrive. Il ne dépend que de nous de le construire ou de le subir mais il faut d’abord faire notre deuil de ces pensées magiques qui font monter les statistiques jusqu’au ciel.

Traduit par Hervé, relu par Wayan, pour le Saker Francophone

Espionnage: Edward Snowden appelle à l'interdiction des logiciels de type Pegasus

Par : FranceSoir
Après les révélations de l’affaire d’espionnage Pegasus impliquant une dizaine de pays et des milliers de victimes, le célébre lanceur d’alerte Edward Snowden s’est exprimé sur les dangers de l’évolution du monde aujourd’hui, un monde où personne n'est à l'abri des pirates informatiques, et où... - Lire la suite sur FranceSoir.fr Phillip Faraone / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP - Espionnage: Edward Snowden appelle à l'interdiction des logiciels de type Pegasus

La Méchante Semaine n°2021-28 du 12 au 18 juillet 2021

Méchant Réac ! (r) sait combien il est difficile de se tenir au courant de toute l'actualité, quand il y a autant à lire chaque jour. Voilà pourquoi nous avons sélectionné ces articles spécialement pour vous, où chroniqueurs, analystes, experts, intellectuels offrent leurs éclairages sur toutes les controverses du moment pour vous aider à vous faire une opinion. Cette semaine, nous avons eu le plaisir de lire : Laurent Sailly, Patrice Cahart, François Saint-Pierre, Eric Marty, (...) - Tribune Libre

Pass sanitaire : policiers et gendarmes - vous pouvez refuser de verbaliser !

En vous exemptant de la vaccination obligatoire (liée au pass sanitaire), en vous accordant ce privilège, le gouvernement a reconnu de façon claire qu'il voulait faire de vous le bras armé de la répression. Vous pouvez refuser de porter le chapeau de la Répression ! Et ce cas de conscience : vous allez obliger les autres à s'injecter un produit que, vous-même, refusez pour votre santé. Une violation du principe d'égalité - en plus des autres violations. En plus d'être en (...) - Tribune Libre

Richard Boutry : 2,5 millions de manifestants, c’est le chiffre qui circule au ministère de l’Intérieur

Richard Boutry (@RicardoMinute) : 2,5 millions de manifestants, c'est le chiffre qui circule au ministère de l'Intérieur

« La presse vous ment, c’est la panique à Matignon et à l’Elysée, ça se fissure de toutes parts, on tient le bon bout. »#BFMmenteurshttps://t.co/RLZNe7sQob

— Marcel D. (@DubreuilhMarcel) July 25, 2021

« La presse vous ment, c’est la panique à Matignon et à l’Elysée, ça se fissure de toutes parts, on tient le bon bout. » @RicardoMinute pic.twitter.com/N73OO5ELj0

— Planetes360 (@Planetes360) July 25, 2021

L’article Richard Boutry : 2,5 millions de manifestants, c’est le chiffre qui circule au ministère de l’Intérieur est apparu en premier sur PLANETES360.

Prochaine Étape : Portion Congrue ?

Par : lisca
Fin d'un cycle astral : celui du mouton. Le mouton qui plébiscitait l'abattoir s'est réfugié dans l'enclos où il pleut, il pleut, bergère. Marqué, piqué, il broute, psychote et radote, toujours aussi inquiet pour sa laine et sa santé. Il a bien raison de se faire du souci ; espérons qu'il n'ait reçu qu'un placebo. Saga du mouton, bref historique Cet être craintif et normomaniaque s'est montré patient, c'est le moins qu'on puisse dire. Privé dès (...) - Tribune Libre

Pass sanitaire : une suite déjà écrite

Par : Volti
Par H16 Avec la parodie de débat parlementaire qui a eu lieu ces derniers jours suite au prurit hygiéniste de Macron, d’amusantes perspectives se font jour pour la Patrie des Droits de l’Homme Vacciné : poussés par un gouvernement enragé par la volonté de boucler le sujet le plus vite possible avant la fin de la torpeur estivale, la bande de […]

Dr Louis Fouché : Il faut réintégrer la réalité

“”La liberté d’exprimer sa pensée, même quand elle est contraire à l’opinion du plus grand nombre ou de tous, même quand elle froisse les sentiments de quelques-uns ou de beaucoup, même quand elle est généralement tenue pour absurde ou criminelle, tourne toujours à l’avantage de la vérité objective.””
°°°°Nous vous remercions par avance de votre aide par les “supports” que vous pourriez apporter aux vidéos qui vous plaisent, ou bien encore, à notre chaîne en général. Tous ces “soutiens” sont autant d’aides nous permettant de diversifier les sujets abordés et multiplier les contenus que nous jugeons pertinents.
Nous vous remercions également pour vos “likes”, vos abonnements et commentaires qui participent au référencement des vidéos. Nous nous efforçons de publier des informations que vous ne trouverez pas dans les grands médias nationaux, en espérant que vous puissiez en apprécier certains.
°°°° Aidez-nous par cette chaîne, à combattre les médias mensonges, défendre et préserver notre liberté d’expression : Échangeons, confrontons nos idées et nos valeurs dans un cadre respectueux et amical !

L’article Dr Louis Fouché : Il faut réintégrer la réalité est apparu en premier sur PLANETES360.

Michel Cymes prend sa retraite de médecin et remplace définitivement le stéthoscope par la télé

Par : gruni
Michel Cymes, pour ou contre pourront se retrouver au moins sur une qualité de cette personnalité ; son franc parler. Vous vous souvenez certainement de cette polémique sur le refus de porter le masque qui ne sert à rien dans la rue, sauf s'il y a foule, puis plus récemment de ce recadrage salé de Sophie Marceau notre vedette cinématographique nationale qui "ferait mieux de se taire". Mais surtout, de Cymes qui ose commettre presque un sacrilège, en égratignant le Pr Didier (...) - Tribune Libre

Vaccin ARNm : Le cave se rebiffe

Par : Mizaru
Cave (Argot) : Personne que l'on peut duper facilement ; sot, niais. (Familier) Personne dont le comportement ou les propos dénotent un manque d'intelligence. Les français qui hésitent face au vaccin sont des caves. C'est le message général que les médias, les médecins et le gouvernement essayent de faire passer pour expliquer pourquoi des millions de français sont toujours réticents face à la vaccination et le font savoir en manifestant. Même s'ils ne vont pas (...) - Tribune Libre

Je pense, donc je ne suis pas

TRIBUNE - La barbarie à nos portesOn le savait pourtant. On l'avait appris à l'école, parfois dans nos familles ; on l'avait lu et relu dans des dizaines de livres d'histoire ou de de philosophie, des centaines de romans, entendu sur autant de scènes de théâtres ; on savait qu'aucun pays, qu'aucune... - Lire la suite sur FranceSoir.fr Pixabay - Je pense, donc je ne suis pas

⛔ LES BRITANNIQUES VACCINÉS MEURENT PLUS DU COVID-19 QUE LES BRITANNIQUES NON VACCINÉS

Ceci est une traduction du site universitaire The Conversation : une source incontestable que l’on ne pourra pas qualifier de « complotiste » ! Seuls les sous-titres ont été rajoutés. Quelle est la cause de la mortalité malgré les vaccins ? Les vaccins contre le coronavirus réduisent le risque de contracter le COVID-19 et réduisent considérablement le risque de développer […]

Outils juridiques contre les dispositions “anti covid”

Par : admin

Par Me DE ARAUJO-RECCHIA

Mesdames, Messieurs,

Je suis désolée de ne pas pouvoir répondre à l’ensemble des demandes, que je reçois actuellement.

Je vous prie de bien vouloir trouver ci-dessous, un ensemble d’éléments juridiques non exhaustifs susceptibles de vous aider à résoudre les problématiques rencontrées personnellement ou professionnellement concernant le pass sanitaire ou l’injection qui serait rendue obligatoire dans le cadre du projet de loi en cours de discussion au Parlement.

Ces éléments peuvent être transmis aux avocats qui défendront vos droits, si nécessaire et en toute humilité bien entendu.

DROIT DU TRAVAIL:

– Les salariés ou agents publics du domaine de la santé

Leur conseiller de garder toutes les preuves du harcèlement exercé par leur hiérarchie dans le but de les forcer à se faire injecter.

Leur conseiller de ne pas démissionner.

Leur conseiller éventuellement de transmettre le mémo ci-joint à leur hiérarchie.

Points 34 et 35 de l’avis du Conseil d’Etat en date du 19 juillet 2021 (à mettre en rapport avec le texte de loi une fois adopté):

Ma compréhension en attendant le texte définitif:

En l’absence de saisine préalable des instances consultatives des agents publics par le gouvernement, le régime spécifique d’interdiction d’exercer et de suspension de la rémunération, du fait de la violation de l’obligation vaccinale, ne peut être retenu pour les agents publics.

Ce régime ne peut être retenu uniquement pour les salariés, cela serait contraire au principe constitutionnel d’égalité.

Par conséquent, ni les agents publics ni les salariés ne peuvent, en l’état du texte, être soumis à ce régime d’interdiction d’exercer et de suspension de la rémunération.

La violation de l’obligation vaccinale peut être sanctionnée dans le cadre des procédures disciplinaires de droit commun.

Le gouvernement doit compléter le texte afin de tenir compte de ces observations.

DROIT DES PATIENTS:

– Les patients refoulés:

Obtenir les preuves du refus par écrit ou par huissier, témoins etc et envoyer un courrier au directeur général de l’A.R.S afin de contester l’acte médical forcé (test ou injection, pass sanitaire), qui est indiqué comme étant un préalable à toute intervention, sur la base des textes rappelés dans le mémo.

DROIT CIVIL ET DROIT PÉNAL:

Les motifs juridiques qui pourraient être avancés sont d’ordres civil et pénal:

– Harcèlement d’une personne en vue de l’inciter à commettre un acte de nature à mettre sa vie en danger,

– Extorsion de consentement de nature à mettre en danger la vie d’autrui,

– Abus de pouvoir et abus de faiblesse étant donné que la campagne de manipulation et d’atteinte à l’intégrité psychologique/psychique/mentale a été massive et qu’il suffit désormais de menacer de licenciement ou autre pour que la personne en position de faiblesse s’exécute et subisse l’injection.

– Complicité de tentative d’empoisonnement

– Les personnes qui mettent en oeuvre les inoculations forcées verront leur responsabilité civile ou pénale recherchée également.

DROIT ADMINISTRATIF:

Le référé liberté de notre confrère Me KRIKORIAN met le Conseil d’Etat fasse à ses contradictions (ordonnance du Conseil d’Etat du 6 juillet 2021, affaire Quadrature du Netcomparé à l’avis du 19 juillet 2021).

Nous attendons désormais la décision du Conseil d’Etat.

Nous rappelons l’arrêt du Conseil d’Etat du 6 mai 2019, affaire LNPLV, suivant lequel un “vaccin” ne peut être rendu obligatoire que dans les conditions suivantes:

– maladie connue et particulièrement grave,

– vaccins connus et recul suffisant,

– balance bénéfices/risques concluante.

Avec les 4 injections litigieuses, nous ne remplissons tout simplement aucun de ces critères.

DROIT EUROPEEN:

Une action soutenue par la LNPLV est en cours devant la Cour de Justice de l’Union européenne depuis le 17 juin 2021 et concerne 232 professionnels de santé français, 35 professionnels de santé italien et une centaine de professionnels de santé autrichiens notamment. 

Des avocats d’autres Etats membres se sont probablement joints à l’action entre temps.

Cette action est destinée à demander la suppression de l’obligation d’injection pour les professionnels de santé et le retrait des autorisations conditionnelles de mise sur le marché pour les injections C-19.

Cette action est en cours d’instruction devant la CJUE.

Par ailleurs, tous les dossiers portés devant les juridictions pourront faire référence au règlement européen du 14 juin 2021 car les considérants sont très clairs:

RÈGLEMENT (UE) 2021/953 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 14 juin 2021, relatif à un cadre pour la délivrance, la vérification et l’acceptation de certificats COVID-19 interopérables de vaccination, de test et de rétablissement (certificat COVID numérique de l’UE) afin de faciliter la libre circulation pendant la pandémie de COVID-19 (https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/? toc=OJ%3AL%3A2021%3A211%3ATOC&uri=uriserv%3AOJ.L_.2021.211.01.0001.01.FRA)

« Considérant ce qui suit: (…)

(36) Il y a lieu d’empêcher toute discrimination directe ou indirecte à l’encontre des personnes qui ne sont pas vaccinées, par exemple pour des raisons médicales, parce qu’elles ne font pas partie du groupe cible auquel le vaccin contre la COVID-19 est actuellement administré ou pour lequel il est actuellement autorisé, comme les enfants, ou parce qu’elles n’ont pas encore eu la possibilité de se faire vacciner ou ne souhaitent pas le faire. Par conséquent, la possession d’un certificat de vaccina- tion, ou la possession d’un certificat de vaccination mentionnant un vaccin contre la COVID-19, ne devrait pas constituer une condition préalable à l’exercice du droit à la libre circulation ou à l’utilisa- tion de services de transport de voyageurs transfrontaliers tels que les avions, les trains, les autocars ou les transbordeurs ou tout autre moyen de transport. En outre, le présent règlement ne peut être interprété comme établissant un droit ou une obligation d’être vacciné. (…)


(62) Le présent règlement respecte les droits fondamentaux et observe les principes reconnus no- tamment par la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne (ci-après dénommée “Charte”), en particulier le droit au respect de la vie privée et familiale, le droit à la protection des données à caractère personnel, le droit à l’égalité devant la loi et le droit à la non-discrimination, la liberté de circulation et le droit à un recours effectif. Les États membres sont tenus de respecter la Charte lorsqu’ils mettent en œuvre le présent règlement. » 

– Article 1 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, 7 juin 2016.

« Dignité humaine

La dignité humaine est inviolable. Elle doit être respectée et protégée. »

– Article 3 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, 7 juin 2016.

« Article 3

Droit à l’intégrité de la personne

1. Toute personne a droit à son intégrité physique et mentale.

2. Dans le cadre de la médecine et de la biologie, doivent notamment être respectés:

a) le consentement libre et éclairé de la personne concernée, selon les modalités définies par la loi;

b) l’interdiction des pratiques eugéniques, notamment celles qui ont pour but la sélection des personnes;

c) l’interdiction de faire du corps humain et de ses parties, en tant que tels, une source de profit;

d) l’interdiction du clonage reproductif des êtres humains. »

Article 21 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, 7 juin 2016.

« Non-discrimination

1. Est interdite toute discrimination fondée notamment sur le sexe, la race, la couleur, les ori- gines ethniques ou sociales, les caractéristiques génétiques, la langue, la religion ou les convic- tions, les opinions politiques ou toute autre opinion, l’appartenance à une minorité nationale, la fortune, la naissance, un handicap, l’âge ou l’orientation sexuelle. (…) »

II. Valeur normative des considérants d’un règlement européen:

Il est généralement admis quel les considérants n’édictent pas, en principe, des règles, mais ont néanmoins pour vocation d’expliciter le sens et la portée des règles édictées.

Dans un instrument juridique de l’UE, les considérants de l’exposé des motifs revêtent une grande importance parce qu’ils expliquent la raison d’être de chaque disposition. Bien qu’ils n’aient pas de valeur juridique en tant que tels, les considérants peuvent être utilisés lors de l’interprétation du champ d’application des dispositions de fond du texte. La Cour de justice de l’Union européenne a déclaré à plusieurs reprises que des considérants valables sont nécessaires pour que la Cour puisse exercer sa fonction d’interprétation du droit. Étant donné qu’ils expliquent la raison d’être de l’acte

juridique, ils méritent un examen approfondi.

Article très instructif:

https://www.eurojuris.fr/accueil/articles/pass-sanitaire-non-conformite-droit-union-europeenne-40559.htm

***

Le 23 juillet 2021

Me DE ARAUJO-RECCHIA

Avocat à la Cour de Paris

Document de 15 pages à lire ICI

Source : Nouveau Monde

Dérive liberticide : des avocats montent au front

Par : admin

par Jean-Dominique Michel

La situation en France a quelque chose de terrifiant : nous voyons basculer dans l’abjection et l’ignominie une nation qui a été une référence mondiale en termes de droits de l’homme et de défense des libertés.

Je sais combien la comparaison agace, mais combien cela fleure-t-il bel et bien l’Allemagne des années ’30. Les quelques lucides à cette époque virent basculer une nation de culture, de pensée, de littérature, de grande musique dans cet état barbare, emportés par les diableries d’un vrai psychopathe. En ce qui concerne Emmanuel Macron, la question se pose désormais…

Comment peut-on en effet pareillement maltraiter, violenter, truander, asservir et même (selon les définitions prévalant en la matière) torturer son peuple sans la moindre vergogne ni le sens de la parole donnée.

Faut-il rappeler les assurances que l’autocrate donnait encore il y a peu, la bouche en cœur, sur le fait qu’il ne saurait y avoir de pass sanitaire ou de vaccination obligatoire dans le pays des Lumières, ajoutait-il, qu’était la France ?

Au même moment où il proférait ces fieffés mensonges, ses équipes travaillaient sur les projets qui nous sont maintenant imposés au mépris de la parole présidentielle et de tout état de droit comme de toute éthique. Comme cette inique obligation du pass sanitaire pour se faire soigner à l’hôpital public…

Faudra-t-il rappeler un fois de plus la parole de Racamier, le psychiatre qui a conceptualisé le profil de « manipulateur pervers » décrivant celui-ci comme quelqu’un « pour qui un mensonge réussi vaut une vérité »  ?!

Les quelques penseurs et scientifiques intègres qui s’épuisent à nommer cette ignominie sont enfin rejoints par de plus en plus de citoyennes et citoyens de plus en plus choqués par cette violence et ce mépris.

Un front se lève, un front citoyen, patriotique, mais aussi des corps et des métiers. Comment oser en effet faire une telle brutalité aux soignants héroïques au printemps et à l’automne, dont on ne cesse de détruire l’outil de travail tout en ne cessant de les mépriser ?

Pourquoi ce vent de folie face à un virus comme il y en a eu des centaines de plus graves et dangereux dans l’histoire de l’humanité, qui n’a pas changé la mortalité en 2020, qu’on saurait soigner précocement et qui ne représente un danger que pour les gens n’ayant plus en moyenne que quelques mois d’espérance de vie ?!

C’est toute l’étendue d’une manipulation qui n’en finit pas. On continue d’empêcher tout ce qui aurait pu et pourrait aider à traiter une épidémie qui aurait été parfaitement gérable, à provoquer des catastrophes inutiles (et heureusement malgré tout limitées) pour pouvoir continuer de faire avancer à la baguette vers l’abime un peuple traumatisé à force de propagande et de mensonges médiatiques.

Des voix continuent de se faire entendre comme celle, bouleversante de courage, de sensibilité au sens le plus sacré du terme et d’intelligence de Me Virginie de Araujo-Recchia. Les lectrices et lecteurs de ce blog sont familiers de cette grande dame, qui me donna à publier sa remarquable analyse sur les qualifications des agissements du gouvernement français au regard du droit pénal international et humanitaire. Et qui accepta à ma grande reconnaissance d’être mon avocate face aux attaques débiles et hideuses que j’ai subies de la part de groupes ou d’individus spécialisée dans le harcèlement en ligne et la diffamation

Elle vient de lancer un appel solennel aux forces armées qui force le respect et l’admiration, en nommant la réalité du Mal auquel nous sommes confrontés… de la part de nos gouvernants, ce qui en fait la singularité face à l’Histoire. Et c’est bien tout l’enjeu aujourd’hui : jusqu’à quand les élus, les médecins, les scientifiques, les journalistes, les fonctionnaires accepteront-ils de rester au service de la « banalité du mal » qui maltraite, abuse, traumatise et torture en particulier les catégories les plus fragiles de la population ?

A la suite de cette remarquable prise de parole, je relaye ici la tribune signée par déjà une centaine d’avocats à travers la France intitulée « Nous ne sommes ni pro ni anti-vaccin mais pour le respect des libertés ».

C’est le temps de la bascule totalitaire. C’est donc aussi le temps de la résistance, de l’héroïsme banal et quotidien auquel nous sommes toutes et tous appelés pour mettre en échec, avec toute notre détermination imperturbable, dans la sérénité et la non-violence, ce cauchemar collectif qu’on nous impose au mépris de l’honnêteté et du droit.

***

Des avocats pour le respect du droit et des libertés

Plus d’une centaine d’avocats à travers le territoire se sont réunis pour écrire et signer une tribune : « Nous ne sommes ni pro ni anti-vaccin mais pour le respect des libertés ».

Nous ne sommes ni PRO ni ANTI VACCIN, mais pour le respect des libertés.

A l’heure où l’urgence sanitaire est plus que jamais d’actualité et qu’il apparait plus que nécessaire d’y apporter des solutions concrètes et efficaces, le gouvernement souhaite tendre à une généralisation de la vaccination auprès de tous les Français1 et pour y parvenir a annoncé de :

rendre obligatoire le vaccin pour les professionnels en contact avec des personnes vulnérables ;
obtenir la vaccination généralisée de la population par l’extension du PASS SANITAIRE à plusieurs lieux accueillant du public.

Toutefois, cela ne peut se faire au détriment du respect de nos droits les plus fondamentaux que sont, notamment, le droit au respect de la vie privée et familiale2, le droit à l’intégrité physique et au principe d’inviolabilité du corps humain3, la liberté de conscience, la liberté d’aller-et-venir, le principe de non-discrimination entre les personnes, le droit au secret médical.

En amont, il convient de connaître le réel statut juridique des vaccins « COVID-19 ».Compte tenu de l’urgence sanitaire, ces vaccins bénéficient d’une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) Conditionnelle renouvelable chaque année avec obligation pour les laboratoires de produire des données complémentaires.

En effet, le vaccin n’étant pas un produit de santé comme les autres et puisqu’il reste un médicament soumis à un encadrement juridique strict4, il doit répondre à une exigence de sécurité qui passe par une surveillance à court mais aussi à long terme5, ainsi que par une évaluation régulière des effets indésirables au regard des bénéfices attendus6.

Ce n’est qu’une fois que le niveau de sécurité du vaccin, au regard de la balance bénéfice/risque sur le court et sur long terme est obtenu, que l’AMM dite standard est délivrée.

Or, concernant les vaccins COVID-19 « les données à long terme sur l’efficacité et la sécurité n’étant pas disponibles »7, la Commission Européenne n’a délivré que des AMM conditionnelles.

C’est pourquoi et dans la mesure où la pharmacovigilance de ces vaccins ne permet pas, aujourd’hui, de s’assurer de la sécurité des vaccins sur le long terme, plus que jamais chacun devrait rester LIBRE de consentir ou non à se faire vacciner. Rendre la vaccination obligatoire est par conséquent inconcevable.

A ce titre, concernant l’obligation de recueillir le consentement de tout usager du système de santé, notre corpus juridique bénéficie d’un socle solide passant du Code de Nuremberg à la Résolution 2361 (2021) adoptée le 27 janvier 2021 par l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe8.

A titre d’exemple, la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, prévoit que le consentement à tout acte médical doit être libre et éclairé.

Libre, cela signifie que la personne doit manifester sa volonté à l’acte médical et donc son accord non équivoque à l’atteinte à l’intégrité de son corps et cela sans contrainte ni pression.
Éclairé, cela signifie d’avoir au préalable reçu une information loyale, claire, appropriée, complète9 et cela quel que soit le contexte d’urgence10, notamment sur le fait que les données sur le long terme ne sont pas disponibles, sur les risques fréquents ou graves normalement prévisibles en l’état des connaissances scientifiques et des conséquences que ceux-ci pourraient entraîner.

Rappelons que si seul le législateur peut rendre une vaccination obligatoire11], c’est à la double condition que la maladie soit particulièrement bien connue par la médecine12 et, comme le rappelle le Conseil d’État, que l’ingérence de la vaccination obligatoire dans les libertés individuelles se fasse moyennant un contrôle de proportionnalité prenant acte de l’efficacité certaine des vaccins en cause, au regard du caractère limité de leurs effets indésirables13, ce qui n’est pas le cas en l’espèce.

Par ailleurs, obliger la présentation du PASS SANITAIRE pour l’accès à de nombreuses activités de la vie quotidienne (notamment se rendre à l’hôpital, dans un centre commercial pour faire ses courses, à un spectacle ou au restaurant) c’est :

nous obliger à divulguer notre statut vaccinal et donc violer notre droit au secret médical ;
introduire de violentes discriminations entre vacciné.e.s et non vacciné.e.s, volontaires ou non. Puisque ne l’oublions pas, certaines personnes ne peuvent pas ou n’ont pas le droit, et cela pour de nombreuses raisons, de se faire vacciner ;
porter atteinte à la liberté de circulation ;
augmenter la fracture économique et sociale à l’égard des plus démunis.

C’est d’ailleurs pour toutes ces raisons que, le 21 janvier 2021, l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe a demandé instamment aux États membres et à l’Union >Européenne « de s’assurer que les citoyens et citoyennes sont informés que la vaccination n’est pas obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, s’il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement » et « de veiller à ce que personne ne soit victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné, en raison de risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner ».
Ainsi, pour tous ces motifs, nous ne pouvons pas accepter le chantage déguisé du président de la République justifié, à tort, par sa volonté de faire primer la protection de la santé collective au détriment, en l’état des connaissances scientifiques, de la protection certaine de l’individu et de bon nombre de nos libertés individuelles et collectives.

*****

Cette tribune est ouverte à la signature de ceux de nos confrères qui souhaitent nous rejoindre. Adressez vos souhaits de signature en commentaire ou à l’adresse : avocats.libertes@gmail.com

AVOCATS SIGNATAIRES

Besma MAGHREBI, barreaux de PARIS et MARSEILLE

Stéphane MAUGENDRE, barreau de SEINE-SAINT-DENIS

Marine ROGÉ, barreau de PARIS

Samir KAHOUL, barreau du VAL DE MARNE

Flavie De MEERLEER, barreau de TOULOUSE

Hadjar KHRIS-FERTIKH, barreau de PARIS

Mélody OLIBÉ, barreau de PARIS

Christine CLAUDE-MAYSONNADE, barreau de TARBES

Shirley DEROO, barreau de PARIS

Agnès ASCENSIO, barreau de PARIS

Helena BONDO, barreau des HAUTS-DE-SEINE

Karine SHEBABO, barreau de PARIS

Sophie MAZAS, barreau de MONTPELLIER

Loreleï VITSE, barreau de DUNKERQUE

Agnès TEISSEDRE, barreau de PARIS

Julie MAIRE, barreau de PARIS

Anaïs GALLANTI, barreau de PARIS

Anne MILEO, barreau de PARIS

Sarah SCALBERT, barreau de PARIS

Anne LASSALLE, barreau de SEINE-SAINT-DENIS

Alima BOUMEDIENE THIÉRY, barreau du VAL D’OISE

Hicham ABDELMOUMEN, barreau de PARIS

Marianne PIEROT, barreau de PARIS

Marie Noëlle SPINELLA, barreau de PARIS

Michael NEUMAN, barreau de PARIS

Nadine REY, barreau de PARIS

Sabrina BOUAOU, barreau de l’ESSONNE

David LIBESKIND, barreau de PARIS

Anna CHERIF HAUTECOEUR, barreau de PARIS

Laura ROUSSEAU, barreau de PARIS

Armide REY-QUESNEL, barreau de DUNKERQUE

Corinna KERFANT, barreau de VERSAILLES

Arnaud LIBAUDE, barreau de SEINE-SAINT-DENIS

Maria Del Pilar MOROTE ARCE, barreau de PARIS

Audrey AVRAMO-LECHAT, barreau de PARIS

Cynthia BYRAM, barreau de PARIS

Sabrina ABDENNOUR, barreau des HAUTS-DE-SEINE

Laure LAYDEVANT, barreau d’AIX EN PROVENCE

Lauriane BUNOMANO, barreau d’AIX EN PROVENCE

Aline BRIOT, barreau de CHAMBERY

Jean-Marc ANDRE, ancien bâtonnier, barreau de VERSAILLES

Stéphanie TOURE-JENNI, barreau de SEINE-SAINT-DENIS

Valérie LEPAGE-ROUSSEL, barreau de PARIS

Nathalie WOROCH, barreau de BETHUNE

Séverine MANNA, barreau de PARIS

Fabien GRECH, barreau de NICE

Sandra MACKAYA, barreau de MARSEILLE

Stéphane SCHONER, barreau de BETHUNE

Hugo BOUILLET, barreau de TOULOUSE

Camille DIRE, barreau de NICE

Pierre ROUANET, barreau de PARIS

Mehdi BOUZAIDA, barreau de PARIS

Dominique GANTELME, barreau de PARIS

Norbert GRADSZTEJN, barreau de PARIS

Hakima SLIMANE, barreau de PARIS

Marine GRINSZTAJN, barreau des HAUTS-DE-SEINE

Sophia ALBERT-SALMERON, barreau d’AVIGNON

Jason BENIZRI, barreau de PARIS

Éric TAVENARD, barreau des HAUTS-DE-SEINE

Caroline MECARY, barreaux de PARIS et du QUEBEC

Aurélie NGUYEN, barreau de PARIS

Laura WESLING, barreau de MARSEILLE

Nacima DJAFOUR,  barreau de SAINT-DENIS-LA REUNION

Mihidoiri ALI, barreau de SAINT-DENIS-LA REUNION

Laetitia RIGAULT, barreau de SAINT-DENIS-LA REUNION

Sendegul DARRAS, barreau de STRASBOURG

Berenger TOURNEK, barreau de PARIS

Stephan DENOYE, barreau de PARIS

Marie-Hortense MORTON HAMILL, barreau de NICE

Carine ZIMMER, barreau de LILLE

Gaëtan BACHELIER, barreau d’ANGOULÊME

Grégory THUAN DIT DIEUDONNE, barreau de STRASBOURG

Thibault GEFFROY, barreau de PARIS

Hans-Christian KAST, barreau de PARIS

Hélène TEYSSEYRÉ, barreau de MARSEILLE

Nicole FOULQUIER, barreau de BEZIERS

Chloé SERGENT, barreau de PERPIGNAN

Lou GODARD, barreau d’AIX EN PROVENCE

Anne-Sophie BASTIN, barreau de LILLE

Delphine SAVIGNY, barreau de SAINT-PIERRE-LA REUNION

Fabian GORCE, barreau de SAINT-DENIS-LA REUNION

Madeleine BIZOT, barreau de SAINT-PIERRE-LA REUNION

Laurent ROBERVAL, barreau de LILLE

Delphine ZOUGHEBI, barreau de PARIS

Jamel MALLEM, barreau de ROANNE

Hélène SEGURA, barreau de l’EURE

Laurence ALZIARI, barreau de NICE

Julie HABARES, barreau de PARIS

Samantha GRUOSSO, barreau de PARIS

Julien DRAY, barreau de SEINE-SAINT-DENIS

Philippe de la GATINAIS, barreau de PARIS

Ouadie ELHAMAMOUCHI, barreau des HAUTS-DE-SEINE

Rochane NEMATOLLAHI-GILLET, barreau de PARIS

Claire LEGRAND, barreau de PARIS

Judith BAZIN, barreau de MONTPELLIER

Marguerite SCHAETZ, barreau de PARIS

Manon BEAUCARNE, barreau des HAUTS-DE-SEINE

Elie LIONS, barreau de NICE

Clotilde PAUVERT, barreau de SAINT-PIERRE-LA REUNION

Nina PETER, barreau de SEINE-SAINT-DENIS

Pascale FEUILLEE-KENDALL, barreau de VERSAILLES

Jérôme CAMPESTRINI, barreau de NICE

Nabila ASMANE, barreau de SEINE-SAINT-DENIS

Sabrina HACHOUF, barreau de MARSEILLE

Julie FÉVRIER, barreau de SEINE-SAINT-DENIS

Constance MACHICOTE, barreau de SEINE-SAINT-DENIS

Mohamed FELLOUAH, barreau de MARSEILLE

Claire MELIANDE, barreau de BORDEAUX

Olivia MONTEIL, barreau de PARIS

Florence JOURNIAC, barreau de SAINT-PIERRE-LA REUNION

Louis LAÏ-KANE-CHEONG, barreau de PARIS

Alex VARDIN, barreau de SAINT-DENIS-LA REUNION

Alexandre BRAUD, barreau de BETHUNE

Adil SAHBAN, barreau de PARIS

Emilie VERGNE, barreau de PARIS

Natacha BRITSCH, barreau de PARIS

Viviane SOUET, barreau de PARIS

Morgan POULY, barreau de SAINT-DENIS-LA REUNION

Fanny OLIVIER, barreau de SAINT-DENIS-LA REUNION

David SILVA, barreau de PARIS

Perle GOBERT, barreau de BORDEAUX

Hélia DA SILVA, barreau de LYON

Ludivine BOISSEAU, barreau de LYON

Mélissa MASSERON, barreau de LYON

Myriam KERNEIS, barreau de DAX

Estelle CAMPANAUD, barreau de NANTES

Christophe GUILLAND, barreau de CHAMBERY

Nathalie NOEL, barreau de BORDEAUX

Nathalie BEURGAUD BONADA, barreau de NICE, Vice Bâtonnier

Christophe ROSA, barreau de GRASSE

Ingrid JOLET, barreau de DIJON

Stéphane ROUSSET-ROUVIERE, barreau de TOULON

Romain GUERINOT, barreau de NICE

Jennifer GUINARD, barreau de BERGERAC

Béatrice TRARIEUX, barreau de BERGERAC

Najet MALLEM, barreau de BOURGOIN-JALLIEU

Delphine GUENIER, barreau de MARSEILLE

Ingrid BLAMEBLE, barreau de Saint-Denis de la Réunion

Pascal JACQUOT, barreau de PARIS

Alexandra MANCHES, barreau de PARIS

Sarah CAMINITI-ROLLAND, barreau de NICE

Anne-Marie DUVIVIER, barreau de LA ROCHELLE-ROCHEFORT

Hélène ROBEIN, barreau des HAUTES-ALPES

Bilgehan ERCOK, barreau de LYON

Emilie OLIVIER, barreau des HAUTES-ALPES

Zoé GUILBAUD, barreau de NANTES

Eva-Belin AMADOR, barreau de TOULOUSE

Source : Reseau International

Maitre Virginie de Araujo Recchia « violation de nos droits les plus élémentaires … »

Par : admin

L’avocate s’adresse dans cet appel aux généraux et aux officiers en égrenant toutes les entorses à tous les droits que commet le gouvernement.

Maître Virginie de Araujo Recchia au sujet de toutes les violations du droit commises depuis l’état d’urgence sanitaire. BRAVO Madame, vous forcez le RESPECT. MERCI au nom de tous les patriotes, de tous les résistants et au nom de tous les enfants.

Source : Youtube

Ausweis sanitaire macroniste : notre syndicat de police invite nos collègues à ne pas faire de zèle dans le cadre du contrôle des fameux pass sanitaires..

Par : admin

Alors que la bien-pensance est vent debout pour dénoncer de prétendus contrôles au faciès visant les gentils dealers de cités, pas un mot ou presque sur la mise en place d’une société dans laquelle la restriction devient la règle et la liberté, l’exception.

Car le pass sanitaire crée bien un apartheid entre vaccinés et non-vaccinés, un apartheid basé non pas sur la couleur de peau comme en Afrique du Sud mais sur l’orientation médicale des personnes, sur l’usage de leur libre arbitre en matière de choix de santé.

Pour la Macronie, il y a d’un côté les gentils vaccinés qui sauvent des vies et de l’autre, les méchants non-vaccinés qui tuent les gens..

Les populations à haut risque Covid ont toutes été vaccinées ou, du moins, elles ont eu la possibilité de recevoir les deux injections. Nous devrions donc pouvoir reprendre une vie normale..

Et bien non ! L’obsession du gouvernement est désormais de vacciner 100 % des Français pour écouler les doses de vaccins achetées à coups de milliards.

Et comme piquer de force des millions de gens pose quelques problèmes éthiques, techniques et logistiques, on rend la vie impossible aux non-vaccinés pour les obliger à se faire injecter l’élixir du bonheur..

En prime, malgré les millions de vaccinés, on nous remet petit à petit un masque sur la figure.. Le peuple est tellement plus mignon quand il ferme sa gueule et laisse s’exprimer les sachants..

Et bien sûr, c’est aux services de police et de gendarmerie qu’on confie cette noble mission de fliquer nos concitoyens pendant que les dealers vendent leur merde dans des supermarchés à ciel ouvert, bénéficiant de toute l’inertie de Dupond-Moretti, plus préoccupé par ses démêlés judiciaires personnels que par l’efficience de son ministère.

Soyons clairs. Notre syndicat de police est favorable au vaccin. Et la majorité de nos adhérents se sont fait vacciner. Ce n’est pas pour autant que nous considérons que ceux qui refusent le vaccin doivent faire l’objet d’une ségrégation au sein de leur propre nation.

Le point numéro quatre de la Charte du patient hospitalisé prévoit qu’un acte médical ne peut être pratiqué qu’avec le consentement libre et éclairé du patient.. Nos élites politiques et scientifiques feraient bien de relire ce texte avant de restreindre encore un peu plus les libertés de nos compatriotes..

Source : France Police

(Apartheid) Quand la loi sur l’Ausweis sanitaire sera votée, …

Par : admin

Oublions vite que la loi peut tout, qu’elle permet n’importe quel invraisemblable débordement. Exemple (oublié ?): la loi du 3 octobre 1940 « portant statut des Juifs ». Ménon-ménon, c’est sans rapport.Si vous le dites …


H16 nous invite à déguster un infime détail de la béchamelle législative macronique en cours, assaisonnée”2 poids-2 mesures”: ”   Certains politiciens, bêtes à manger du foin, pavaneront ensuite sur les plateaux en s’interrogeant niaisement sur la désaffection des Français de la politique…


Français qui, eux, continueront de constater le découpage en tranches toujours plus fines de leurs libertés, et la multiplication des poids et des mesures rendant chimérique toute unité du pays : on imagine mal le pass sanitaire correctement appliqué dans les cités chaudes du territoire, on imagine mal les faunes interlopes de ces lieux l’utiliser et on imagine encore plus mal la police et la justice intervenir pour s’assurer de la véracité des pass qui y circuleront. En définitive, le pass sera surtout d’application dans les grands centres bien quadrillés par la maréchaussée pas trop encline à faire revenir l’ordre ailleurs que là où il est déjà présent. Les petits bourgs de campagne où tout le monde se connaît bénéficieront d’un laxisme qu’imposent ces lois foutraques écrites par des semi-débiles.

Ménon-ménon : la loi est la même pour tous ! NA !

1984_entrée interdite.jpg

Pass sanitaire : une suite déjà écrite

Il n’y a plus de vivrensemble et il va bientôt n’y avoir plus qu’un patchwork de citoyennetés amoindries dans un chaos juridique total.

par h16

Avec la parodie de débat parlementaire qui a eu lieu ces derniers jours suite au prurit hygiéniste de Macron, d’amusantes perspectives se font jour pour la Patrie des Droits de l’Homme Vacciné : poussés par un gouvernement enragé par la volonté de boucler le sujet le plus vite possible avant la fin de la torpeur estivale, la bande de godillots parlementaires s’est retrouvée à enfiler les articles et les amendements dans la plus totale désorganisation.

Sans surprise, l’ensemble du texte voté n’est plus qu’un vaste champ d’absurdités légales, d’impossibilités pratiques et de vexations iniques pour tout un pan de population écrasé de mépris avec cette décontraction, véritablement incarnée par Véran, et que seuls peuvent déployer les cuistres et les psychopathes.

Partant du principe que l’irrationalité, la panique morale, l’excès et la dinguerie ordinaire se trouvent exclusivement du côté des anti-pass, plus personne ne tique (plus personne ne doit tiquer !) sur des amendements confinant à l’acharnement répressif et punitif n’ayant plus aucun lien avec le médical ou un vague intérêt collectif.

La loi n’est plus écrite d’une main tremblante de peur, mais fébrile d’hubris et d’excitation à l’idée d’incarcérer un peu plus une partie des Français refusant les injonctions gouvernementales. On en vient à abandonner avec une alacrité surprenante les principes fondamentaux de la vie en société et des principes français d’unité, de fraternité et même de la sacro-sainte égalité pour punir ceux qui refusent de plier… pour aboutir à une cacophonie stupéfiante de débilité.

Certains politiciens, bêtes à manger du foin, pavaneront ensuite sur les plateaux en s’interrogeant niaisement sur la désaffection des Français de la politique…

Français qui, eux, continueront de constater le découpage en tranches toujours plus fines de leurs libertés, et la multiplication des poids et des mesures rendant chimérique toute unité du pays : on imagine mal le pass sanitaire correctement appliqué dans les cités chaudes du territoire, on imagine mal les faunes interlopes de ces lieux l’utiliser et on imagine encore plus mal la police et la justice intervenir pour s’assurer de la véracité des pass qui y circuleront. En définitive, le pass sera surtout d’application dans les grands centres bien quadrillés par la maréchaussée pas trop encline à faire revenir l’ordre ailleurs que là où il est déjà présent. Les petits bourgs de campagne où tout le monde se connaît bénéficieront d’un laxisme qu’imposent ces lois foutraques écrites par des semi-débiles.

La citoyenneté française va dès lors devenir un patchwork grotesque, le territoire mité par les adaptations inévitables de lois impraticables. Le gain sur le vivrensemble va être palpable, ce sera supayr.

La Zizanie

Ce vivrensemble va devoir faire de sérieux échauffements et de furieux étirements pour éviter des élongations : les salariés qui ne se vaccineront pas « de leur plein gré » (!) pourront être licenciés, ce qui n’a pas manqué de déclencher quelques mouvements de sourcils soucieux de la part de nos inénarrables syndicats.

On peut d’ores et déjà tabler sur quelques mouvements sociaux (des soignants ? des routiers ? des fonctionnaires ?) d’ici à la rentrée, période à laquelle les enfants, retrouvant l’école, seront vigoureusement incités à se faire vacciner, ce qui promet là encore quelques petits mouvements d’agacement de certains parents pas forcément favorables à l’utilisation sur les plus jeunes de vaccins encore en phase de test.

Mouvements sociaux, grogne des uns contre les autres, guerre de tous contre tous, on comprend sans mal que la suite est déjà écrite.

La partition du gouvernement est finalement assez simple : le noyautage du mouvement des Gilets jaunes par les factions violentes de l’extrême gauche est une carte qui a bien marché à l’époque et sera donc tentée pour ce mouvement-ci. Les prochaines manifestations promettent déjà le fleurissement des habituelles banderoles du cru, depuis les drapeaux palestiniens jusqu’aux revendications traoresques et autres convergences de luttes non seulement hors-sujet mais dont la composante violente sera utilisée pour transformer l’exaspération des citoyens en caricature d’antivax et de complotistes, puis, d’exaction en exaction, en radicaux puis en terroristes.

Et à complotiste, complotiste-et-demi : rien n’interdit de mouiller (au moins rhétoriquement, faute de la moindre preuve et de la moindre logique) les mouvements qui naissent de ce torrent d’absurdités et d’iniquités gouvernementales avec une opération de déstabilisation russe. Que voulez-vous : grâce à une presse au taquet dans sa médiocrité et son psittacisme, les Russes sont devenus en Occident l’entité sulfureuse à la base de tous les dérapages observables.

Peu ou prou, nous aurons donc droit aux Terroristes Radicaux du Complot Russe Anti-vax venu déstabiliser notre beau pays.

Cela tombe bien : Castex a déjà prévu l’étape suivante, celle où « nous serons intraitables » et qui ouvrira la voie à des répressions aussi violentes que nécessaires.

Et ces violences seront alors assez simples à faire accepter : comme l’explique Voltaire, le niveau d’absurdités gobées jusqu’à présent est si haut qu’il autorise une solide quantité d’atrocités en face.

Les semaines d’août s’annoncent chargées tant la société française apparaît maintenant au point de rupture : une partie du peuple, parfaitement méprisée par une caste arrivée au pouvoir sur un malentendu dramatique, va progressivement se retrouver inoculée acculée à des actions de plus en plus démonstratives pour éviter son ostracisation complète.

Il n’y avait déjà plus guère de vivre ensemble, mais on abandonne à présent toute velléité à la moindre cohésion sociale. Selon toute vraisemblance, la rentrée sera explosive. Le pire est que les Français, croyant avoir choisi l’ostracisation sanitaire pour s’éviter le reconfinement, auront l’ostracisation et, au moindre encombrement hospitalier (qui est garanti, comme chaque année depuis au moins 20 ans) auront aussi le reconfinement.

Forcément, ça va bien se passer.

Source : Contre points

Votre maire est-il un collabo? Vérifiez dans cette liste de 382 noms!

Par : admin
Emmanuel Macron/DR

Dans une lettre ouverte publiée par Le Journal Du Dimanche, 382 élus de différents partis, dont le PS et LR, Estrosi en tête, applaudissent la tyrannie sanitaire mise en place par Emmanuel Macron lundi dernier, et saluent avec force courbettes et prosternations “le courage des décisions prises”.

Cette lettre ouverte est une déclaration de soumission totale au pouvoir élyséen. Personne ne l’attendait, personne ne la demandait… excepté Macron lui-même, afin d’asseoir toujours davantage sa domination, et de faire croire que la Nation entière approuve la destruction pseudo-sanitaire de nos droits fondamentaux. Et, sans aucun doute, Estrosi, qui est désormais la tête de pont officielle de la macronisation des esprits hors des frontières de LREM.

Le texte de la lettre est honteusement lâche et obséquieux, scandaleusement arriviste et hypocrite. “Dans l’intérêt du pays comme dans celui de nos territoires, nous, maires et responsables de collectivités territoriales, avons choisi d’agir ensemble pour l’avenir. D’agir ensemble pour la France. Voilà pourquoi nous soutenons les actions que vient d’annoncer le Président Emmanuel Macron.” Etc, etc, etc.

Mais l’initiative a au moins un intérêt majeur: fournir une liste des 382 élus les plus prosternés et les plus consternants de France. Une liste utile, qui vous permet de savoir si votre élu local est un collabo. Puisqu’ils se dénoncent eux-mêmes, il n’y a aucun mal à vérifier. À vous de jouer!

Houssamoudine ABDALLAH, Maire de Sada (Mayotte)

Mouslim ABOURAHAMA, Maire de Boueni (Mayotte)

Bruno ACCIAÏ, Maire de La Robine-Sur-Galabre (Alpes-de-Haute-Provence)

Olivier ALLAIN, Maire de Corlay (Côtes-d’Armor)

Tearii ALPHA, Maire de Teva I Uta (Polynésie française)

Christian AMIRATI, maire de Gignac-La-Nerthe (Bouches-du-Rhône)

Mahfoud AOMAR, Maire de Valravillon (Yonne)

François ARIZZI, Maire de Bormes-les-Mimosas (Var)

Alexis ARMANGAU, Maire de Fitou (Aude)

Jean AUBOURG, Maire de Saint-Ouen-du-Tilleul (Eure)

Fabien AUFRECHTER, Maire de Verneuil Sur Seine (Yvelines)

Philippe AUGIER, Maire de Deauville (Calvados)

Pierre AVOYNE, Maire de Norolles (Calvados)

Bruno Nestor AZEROT, Maire de Sainte-Marie (Martinique)

Dominique BAERT, Maire de Wattrelos (Nord)

Rolland BALBIS, Maire de Villecroze (Var)

François BARBIER, Maire de Contamines (Haute-Savoie)

Frédéric BARON, maire de Etriac (Charente)

Philippe BARRE, Maire de Sainte-Hermine (Vendée)

Annick BARRE, Maire de Laz (Finistère)

Catherine BARTHELET, Maire de Pelousey (Doubs)

Pascal BAUDELOT, Maire de Lenax (Allier)

Jean-François BAUDRY, Maire de Féron (Nord)

Marcel BAUER, Maire de Sélestat (Bas-Rhin)

Stéphane BEAUDET, Maire d’Évry-Courcouronnes (Essonne )

Jean-Michel BEAUGER, Maire de Tharoiseau (Yonne)

Christophe BÉCHU, Maire d’Angers (Maine-et-Loire)

Doriane BECUE, Maire de Tourcoing (Nord)

Bertrand BELLANGER, Président du conseil départemental de la Seine-Maritime

Thierry BELLONI, Maire de Staffelfelden (Haut-Rhin)

Laïthidine BEN SAÏD, Maire de Mtsamboro (Mayotte)

Joris BENIER, Maire des Trois-Lacs (Eure)

Florent BENOIT, Maire de Vulbens (Haute-Savoie)

Samuel BENOUDIZ, Maire de Aigremont (Yvelines)

Fabrice BERGER, Maire de Challuy (Nièvre)

Gérard BERHAULT, Maire de Le Hinglé (Côtes-d’Armor)

Eric BERLIVET, Maire de Roche-La-Molière (Loire)

Raphael BERNARDIN, Maire de Saint-Sulpice-La-Pointe (Tarn)

Michel BERNOS, Maire de Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

André BERTERO, Maire d’Aurons (Bouches-du-Rhône)

Bruno BERTHELIER, Maire de Charlieu (Loire)

André BEVILLE, Maire de Saint-Jean-de-Thouars (Deux-Sèvres)

Louis BISCARRAT, Maire de Jonquieres (Vaucluse)

Yves BLEUNVEN, Maire de Grand-Champ (Morbihan)

Thomas BLONSKY, Maire de Chapelle-Royale (Eure-et-Loir)

Laurent BONNATERRE, Maire de Caudebec-Lès-Elbeuf (Seine-Maritime)

Jean-Luc BONNET, Maire de Le Vigen (Haute-Vienne)

Patrice BONVOISIN, Maire de Freneuse-sur-Risle (Eure)

Yannick BORDE, Maire de Saint-Berthevin (Mayenne)

Jean-Charles BORGHINI, Maire de La Brillanne (Alpes-de-Haute-Provence)

Jean-Baptiste BORSALI, Maire du Bourget (Seine-Saint-Denis)

Georges BOTELLA, Maire de Théoule-Sur-Mer (Alpes-Maritimes)

Luc BOUARD, Maire de La Roche-sur-Yon (Vendée)

François BOUCHART, Maire de Roissy-en-Brie (Seinte-et-Marne)

Patrick BOUILLON, Maire de Lugny-Les-Charolles (Saône-et-Loire)

Laurent BOUQUET, Maire de Arrigny (Marne)

Monique BOURDIER, Maire de Bouleurs (Seine-et-Marne)

Arlette BRADAT, Maire de Welckolsheim (Haut-Rhin)

Didier BREMOND, Maire de Brignoles (Var)

Pierre BRETEAU, Maire de Saint-Grégoire (Ille-et-Vilaine)

Christian BRETIN, Maire de Cousance (Jura)

Christophe BRINGOUT, Maire de Labergement-lès-Auxonne (Côte-d’Or)

Thierry BRUN, Maire de Margency (Val-d’Oise)

Christophe BUHOT, Maire du Mesnil-Saint-Denis (Yvelines)

Michel BUILLARD, Maire de Papeete (Polynésie française)

Marc CAGNARD, Maire de Croissy-sur-Celle (Oise)

Christiane CAILLIAU-DELEU, Maire de Martrin (Aveyron)

Dominique CAP, Maire de Plougastel-Daoulas, Président de l’association des maires du Finistère et de Bretagne

Philippe CASTERAN, Maire de Sédeilhac (Haute-Garonne)

Jean-Michel CATELINOIS, Maire de Saint-Paul-Trois-Châteaux (Drôme)

Laurent CATHALA, Maire de Créteil (Val-de-Marne)

Hugo CAVAGNAC, Maire de Fronton (Haute-Garonne)

Francois CAVALLIER, Maire de Callian (Var)

Caroline CAYEUX, Maire de Beauvais (Oise)

Florence CAYLA, Maire de Sébazac-Concourès (Aveyron)

Claude CENTLIVRE, Maire de Eguisheim (Haut-Rhin)

Laurence CHABAUD-GEVA, Maire de Saumane-de-Vaucluse (Vaucluse)

Richard CHAMARET, Maire de Méral (Mayenne)

Julien CHAMBON, Maire de Houilles (Yvelines)

Jean-Yves CHAPELET, Maire de Bagnols-Sur-Cèze (Gard)

Dominique CHAPPUIT, Maire de Rosoy (Yonne)

Maurice CHAUTANT, Maire de La Roche-des-Arnauds (Hautes-Alpes)

Vincent CHAUVET, Maire d’Autun (Saône-et-Loire)

Brigitte CHEVROT, Maire de La Bâtie-des-Fonds (Drôme)

Christophe CHOSEROT, Maire de Maxéville (Meurthe-et-Moselle)

Alain CHRÉTIEN, Maire de Vesoul (Haute-Saône)

Daniel CHRISTEL, Maire de Saint-Désert (Saône-et-Loire)

Thierry CIPIERRE, Maire de Coulouniers-Chamiers (Dordogne)

Philippe CLAUDOTTE, Maire de Villiers-aux-Bois (Marne)

Dominique CLAVERIE, Maire de Martillac (Gironde)

Cédric CLECH, Maire de Tonnerre (Yonne)

Philippe COLLAS, Maire de Val d’Hazey (Eure)

Didier COMBIS, Maire de Magrie (Aude)

François COMMEINHES, Maire de Sète (Hérault)

Loïc COMMUN, Maire de Marcy L’Etoile (Rhône)

Bruno CORADETTI, Maire du Vésinet (Yvelines)

Joelle CORDELETTE, Maire de Mont-Louis (Pyrénées-Orientales)

Thierry CORNIOT, Maire de Seignelay (Yonne)

Sandrine COSSERAT, Maire de Volonne (Alpes-de-Haute-Provence)

Cyril COTONAT, Maire de Ladevèze-Rivière (Gers)

Stéphane COTTY, Maire de Plounévézel (Finistère)

Bernard COUDRIAU, Maire de Saint-Lumine-de-Coutais (Loire-Atlantique)

Jean-Louis COUREAU, Maire de Puymirol (Lot-et-Garonne)

Xavier COURTOIS, Maire de Massangis (Yonne)

Jennifer COURTOIS-PERISSÉ, Maire de Rieumes (Haute-Garonne)

Yves COUSSAIN , Maire de Teissières-Lès-Bouliès (Cantal)

Yves CRISTIN, Maire de Lent (Ain)

Mathieu CUEL, Maire de Salles (Gironde)

Paulo DA SILVA MOREIRA, Maire de Treigny-Perreuse-Sainte-Colombe (Yonne)

Jean-François DARDENNE, Maire de Nogent-Sur-Oise (Oise)

Jean-Paul DAVID, Maire de Guillaumes (Alpes-Maritimes)

Manuel DE JESUS, Maire de Sermoise-sur-Loire (Nièvre)

Jean-Jacques DE PERETTI, Maire de Sarlat-La-Canéda (Dordogne)

Michel DEBOUVERIE, Maire de Combas (Gard)

Laurent DEGALLAIX, Maire de Valenciennes (Nord)

Patrick DEHEN, Maire de Sorle-le-Château (Nord)

Hervé DELAGE, Maire de Monsaguel (Dordogne)

Jean DELALANDRE, Maire de Duclair (Seine-Maritime)

Guillaume DELBAR, Maire de Roubaix (Nord)

MICHEL DELEPAUL, Maire de Bois-Grenier (Nord)

Richard DELEPIERRE, Maire du Chesnay (Yvelines)

Yves DELOT, Maire de Saint-Florentin (Yonne)

Jean-Michel DERREY-HUE, Maire de Crasville (Eure)

Jérôme DESNOUE, Maire de Champmotteux (Essonne)

Manuel DESVERGNE, Maire de Saint-Laurent de Céris (Charente)

Valentin DETHOU, Maire de Champigneulles (Meurthe-et-Moselle)

Michel DIAZ, Maire de Saint-Jean-de-Barrou (Aude)

Arnaud DIAZ, Maire de L’Hospitalet-près-d’Andorre (Ariège)

Jean DIONIS DU SEJOUR, Maire d’Agen (Lot-et-Garonne)

Marc DITLECADET, Maire de Saint-Germain-Les-Belles (Haute-Vienne)

Didier DOUSSET, Maire du Plessis-Trévise (Val-de-Marne)

Alexandre DROGOZ, Maire de Saint-Chef (Isère)

Yves DU BUIT, Maire de Plouzané (Finistère)

Frédéric DUCHE, Maire des Andelys (Eure)

Michel DUFRANC, Maire de La Brède (Gironde)

Sylvain DUMAS, Maire de Farges-lès-Chalon (Saône-et-Loire)

Gervais EGAULT, Maire de Louannec (Côtes-d’Armor)

Xavier ELBAZ, Maire de Villedieu-Sur-Indre (Indre)

Youssef ERRAMMACH, Maire de Bois-Le-Roi (Eure)

Didier ESCARTIN, Maire de Escarmain (Nord)

Christian ESTROSI, Maire de Nice (Alpes-Maritimes)

Jean-René ETCHEGARAY, Maire de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques)

Chantal EYMEOUD, Maire d’Embrun (Hautes-Alpes)

Hubert FALCO, Maire de Toulon (Var)

Dominique FAURE, Maire de Saint-Orens-De-Gameville (Haute-Garonne)

Sylvie FEREMANS, Maire de Cambremer (Calvados)

Thierry FEROTIN, Maire de Biviers (Isère)

Sébastien FINE, Maire de Villard-Saint-Pancrace (Hautes-Alpes)

Bernard FLORENCE, Maire de Hohrod (Haut-Rhin)

Franck FONTAINE, Maire de Mézières (Yvelines)

Christian FOURNIER, Maire de Saint-Martin-Valmeroux (Cantal)

Jérôme FRANÇOIS, Maire de Meriel (Val-d’Oise)

Joëlle FREBAULT, Maire de Hiva Oa (Polynésie française)

Dominique FREYSSENET, Maire de Sainte-Sigolène (Haute-Loire)

Nicolas FRICOTEAUX, Président du conseil départemental de l’Aisne

Christian FRIES, Maire de Garrebourg (Moselle)

Edouard FRITCH, Président de la Polynésie française et maire de Pirae

Jean-Luc FRUCHART, Maire de Bromont-Lamothe (Puy-de-Dôme)

Michel GABAS, Maire de Eauze (Gers)

Catherine GABRELLE, Maire de Royer (Saône-et-Loire)

Cécile GALLIEN, Maire de Vorey (Haute-Loire)

Dominique GAMBIER, Maire de Déville-Lès-Rouen (Seine-Maritime)

Vincent GASSMANN, Maire de Chavannes-Sur-L’Etang (Haut-Rhin)

Willy GATUHAU, Maire de Païta (Nouvelle-Calédonie)

Benoît GAUVAN, Maire d’Oraison (Alpes-de-Haute-Provence)

Philippe GENTY, Maire de Saint-Maurice-L’Exil (Isère)

Jean-Philippe GERAULT, Maire de Bellegarde-Adoulins (Gers)

NICOLAS GIRARDIN, Maire de Solliès-Ville (Var)

Marc GIROUD, Maire de Vallangoujard (Val-d’Oise)

Nathalie GODET, Maire de Loperhet (Finistère)

Yves GOEPFERT, Maire de Wittelsheim (Haut-Rhin)

Vai GOODING, Maire de Gambier (Polynésie française)

Marc GOUA, Maire de Trélazé (Maine-et-Loire)

Bruno GRANCOING, Maire de Saint-Auvent (Haute-Vienne)

Christophe GRAZIANI, Maire de Bigorno (Haute-Corse)

Elisabeth GRESSIER, Maire de Strazeele (Nord)

Morgan GRIFFOND, Maire de Saint-Pierre-La-Palud (Rhône)

Dominique GRIMPRET, Maire de Ahuy (Côte-d’Or)

Olivier GRIOCHE, Maire de Passel (Oise)

Roger GUCCIARDI, Maire de Ryes (Calvados)

Philippe GUERRIOT, Maire de Pins-Justaret (Haute-Garonne)

Rémy GUILLOU, Maire de Plouisy (Côtes d’Armor)

Nicolas HABARE, Maire de Bourgogne-Fresne (Marne)

Jean-Baptiste HAMONIC, Maire de Villepreux (Yvelines)

Marib HANAFI, Maire d’Acoua (Mayotte)

Mirelle HAOATAI-LIZ, Maire de Manihi (Polynésie française)

Christian HENRIET, Maire de Saint-Pierre-Le-Vieux (Vendée)

christophe HIGUET, Maire de Ry (Seine-Maritime)

Jean-Marie HOMBERT, Maire de Saint-Romain-Au-Mont-D’Or (Rhône)

Thierry HORY, Maire de Marly (Moselle)

Achille HOURDÉ, Maire de Jaignes (Seine-et-Marne)

Marie-Lise HOUSSEAU, Maire de Sorèze (Tarn)

Pascal HUBER, Maire de Chesny (Moselle)

Fabrice HUGELE, Maire de Seyssins (Isère)

Hervé HUNKELER, Maire de Montérolier (Seine-Maritime)

Laurent ILTIS, Maire de Pact (Isère)

Yann JACCAZ, Maire de Praz-Sur-Arly (Haute-Savoie)

Bernard JACOTIN, Maire de Beautheil-Saints (Seine-et-Marne)

Philippe JANICOT, Maire de Boisseuil (Haute-Vienne)

Marie-Christine JAOUEN, Maire de Saint-Hernin (Finistère)

Marie-Claude JARROT, Maire de Montceau-Les-Mines (Saône-et-Loire)

Danielle JEANNE, Maire de Aulnay-Sur-Iton (Eure)

Cyril JOBIC, Maire de Calanhel (Côtes-d’Armor)

Pascal JOLLY, Maire de Gasny (Eure)

Emmanuel JOULIE, Maire de Labastide-Saint-Georges (Tarn)

Bernard JULLIEN, Maire de Valencin (Isère)

Sébastien KARCHER, Maire de Villeneuve-L’Archevêque (Yonne)

David KAUFFER, Maire de Saint-Romain-Les-Atheux (Loire)

Benoît KAUTAI, Maire de Nuku Hiva (Polynésie française)

Alain KELYOR, Maire d’Émerainville (Seine-et-Marne)

Olivier KLEIN, Maire de Clichy-Sous-Bois (Seine-Saint-Denis)

Jean LACHET, Maire de Camboulazet (Aveyron)

Philippe LACROIX, Maire d’Oadour-sur-Glane (Haute-Vienne)

Serge LADAN, Maire de Saint-Rémy (Calvados)

Sonia LAGARDE, Maire de Nouméa (Nouvelle-Calédonie)

Bernard LAMARY, Maire de Lorp-Sentaraille (Ariège)

Christophe LANGOUËT, Maire de Cossé-le-Vivien (Mayenne)

Roger LARS, Maire de Landévennec (Finistère)

Sylvain LAUNAY, Maire de Lonrai (Orne)

Thierry LAVIT, Maire de Lourdes (Hautes-Pyrénées)

Bruno LE BESCAUT, Maire de Loudéac (Côtes-d’Armor)

Thierry LE BIHAN, Maire de Mordelles (Ille-et-Vilaine)

Christophe LE BOULANGER, Maire de Caumont-Sur-Aure (Calvados)

Joël LE JEUNE, Maire de Trédrez-Locquémeau (Côtes-d’Armor)

Joseph LE MEROUR , Maire de Camaret-Sur-Mer (Finistère)

Frederic LE MEUR, Maire de Moustéru (Côtes-d’Armor)

Gwenn LE NAY, Maire de Plouay (Morbihan)

Olivier LE PICK, Maire de Carnac (Morbihan)

Jean Simon LEBLANC, Maire de Labastide-Monréjeau (Pyrénées-Atlantiques)

Alain LEBOUC, Maire de Amfreville-les-Champs (Seine-Maritime)

Nadine LEFEBVRE, Maire de Beuvry (Eure)

Nicolas LELEUX, Maire de Saint-Brice-sous-Forêt (Val-d’Oise)

Daniel LENOIR, Maire de Villaines-La-Juhel (Mayenne)

Franck LEROY, Maire d’Épernay (Marne)

Miguel LEROY, Maire de Auvillers-Les-Forges (Ardennes)

Jean-Philippe LHÔTELAIS, Maire de Crottet (Ain)

Gilles LIEBUS, Maire de Souillac (Lot)

Denis LINGLIN, Maire de Sergy (Ain)

Simplicio LISSANT, Maire de Punaauia (Polynésie française)

Ronan LOAS, Maire de Ploemeur (Morbihan)

Frédéric LOINARD, Maire de Colleville-Montgomery (Calvados)

Franck LONGO, Maire de Fontaine (Isère)

Jean-Luc LONGOUR, Maire du Cannet-des-Maures (Var)

Jean LOPES, Maire de Maizieres (Meurthe-et-Moselle)

Bruno LORENTZ, Maire de Sommerau (Bas-Rhin)

Guy LOSBAR, Président du conseil départemental de la Guadeloupe

Philippe LOYEZ, Maire de Noyelles-Sur-Escaut (Nord)

Michel LUCANTE, Maire de Coarraze (Pyrénées-Atlantiques)

Michèle LUTZ, Maire de Mulhouse (Haut-Rhin)

Mohamadi MADI OUSSENI, Maire de Chiconi (Mayotte)

Stéphane MAGUET, Maire de Janville-En-Beauce (Eure-et-Loir)

Chantal-Marie MALUS, Maire de Château-Chinon (Nièvre)

Christelle MANGE, Maire de Chéraute (Pyrénées-Atlantiques)

Tahuhu MARAEURA, Maire de Rangiroa (Polynésie française)

Laurent MARCANGELI, Maire d’Ajaccio (Corse)

Bruno MARIAGE, Maire de Warlus (Somme)

Jean-François MARY, Maire de Allaire (Morbihan)

René MAUTRAIT, Maire de Le Meix-Tiercelin (Marne)

Robert MEDINA, Maire de Mondouzil (Haute-Garonne)

Cyrille MELCHIOR, Président du conseil départemental de La Réunion

Eric MÉNASSI, Maire de Trèbes (Aude)

Nicolas METZDORF, Maire de La Foa (Nouvelle-Calédonie)

Jean-Paul MICHAUD, Maire de Thoraise (Doubs)

Vincent MINIER, Maire de Chanteloup (Ille-et-Vilaine)

Franz MOLET, Maire de Voulangis (Seine-et-Marne)

Damien MONNIER, Maire de Sathonay-Camp (Rhône)

Ralph MONPLAISIR, Maire de Case-Pilote (Martinique)

Raphaël MORETON, Maire de Viricelles (Loire)

Jean-Luc MOUDENC, Maire de Toulouse (Haute-Garonne)

Ali Moussa MOUSSA BEN, Maire de Bandrélé (Mayotte)

Yves MULLER, Maire de Marange-Silvange (Moselle)

David MUNIER, Maire de Chevry (Ain)

Philippe MURAT-DAVID, Maire de Vérignon (Var)

Ange MUSSO, Maire du Revest-Les-Eaux (Var)

Rémi MUZEAU, Maire de Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine)

Louis NÈGRE, Maire de Cagnes-Sur-Mer (Alpes-Maritimes)

Jean-Lucien NETZER, Maire de Bischwiller (Bas-Rhin)

Raphaël NIVOIT, Maire de Gambais (Yvelines)

Karl OLIVE, Maire de Poissy (Yvelines)

Bertrand OLLIVIER, Maire de Joinville (Haute-Marne)

Said OMAR OILI, Maire de Dzaoudzi (Mayotte)

Jean-Charles ORSUCCI, Maire de Bonifacio (Corse)

François OUZILLEAU, Maire de Vernon (Eure)

Didier PAINEAU, Maire de Byans-sur-Doubs (Doubs)

Dominique PALLIER, Maire de Apprieu (Isère)

Patrice PANIS, Maire de Lédergues (Aveyron)

Elisa PANOFRÉ, Maire de Recurt (Hautes-Pyrénées)

Jacques PAUL, Maire de La Celle (Var)

Jean-Marc PEILLEX, Maire de Saint-Gervais-Les-Bains (Haute-Savoie)

Michel PELIEU, Président du conseil départemental des Hautes-Pyrénées

Cédric PEMBA MARINE, Maire du Port-Marly (Yvelines)

Alain PENOT, Maire de Saint Germain Les Vergnes (Corrèze)

Arnaud PERICARD, Maire de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines)

Yannick PERON, Maire de Gargenville (Yvelines)

Jérôme PEYRAT, Maire de La Roque-Gageac (Dordogne)

Laurent PEYRONDET, Maire de Lacanau (Gironde)

Laurence PICARD, Maire de Coulommiers (Seine-et-Marne)

Laurent PIEN, Maire de Condé-Sur-Vire (Manche)

Christophe PIERRETON, Maire de Barby (Savoie)

Françoise PILLOY, Maire de Braye-En-Laonnois (Aisne)

Brigitte PISTRE, Maire de Frazé (Eure-et-Loir)

Franck POQUIN, Maire de Saint-Léger-de-Linières (Maine-et-Loire)

Daniel POUJAUD, Maire de Ports-sur-Vienne (Indre-et-Loire)

Dominique PROT, Maire de Junay (Yonne)

Jean-Luc QUEIRAS, Maire de Saint-Tulle (Alpes-de-Haute-Provence)

Pascal RAGOT, Maire de Bonnieux (Vaucluse)

Georges RAMON, Maire de Belvis (Aude)

Christian RAPHA, Maire de Saint-Pierre (Martinique)

Monique RATINEAU, Maire de Brantôme (Dordogne)

François REBSAMEN, Maire de Dijon (Côte-d’Or)

Teddy REGNIER, Maire de Châteaubourg (Ille-et-Vilaine)

Hervé RENAULD, Maire de Grandchamp (Yvelines)

Bernard RENOY, Maire de Venterol (Alpes-de-Haute-Provence)

Pascale REQUENNA, Maire de Hagetmau (Landes)

Bernard REY, Maire de Saint-Bernard (Ain)

Jean-Pierre RICCO, Maire de Pérols (Hérault)

Jean-Michel RIGAULT, Maire de Druyes-Les-Belles-Fontaines (Yonne)

François RINGUET, Maire de Kourou, président de l’association des maires de Guyane (Guyane)

Gilles RIPERT, Maire de Caseneuve (Vaucluse)

Yves-Marie RIVEMAL, Maire de Verneuil-sur-Avre (Eure)

Frédéric RIVETA, Maire de Rurutu (Polynésie française)

Jacques ROBIN, Maire de Rospez (Côtes-d’Armor)

Arnaud ROBINET, Maire de Reims (Marne)

Ludovic ROCHETTE, Maire de Brognon et président de l’association des maires de Côte-d’Or

Pierre-Jean ROCHETTE, Maire de Boën-sur-Lignon (Loire)

Joëlle ROLLIN, Maire de Blaru (Yvelines)

Philippe RONDAT, Maire de Tronsanges (Nièvre)

Joel ROUDAIRE, Maire de Kembs (Haut-Rhin)

Michael ROUSSEAU, Maire de Jouy-Sur-Morin (Seine-et-Marne)

Daniel ROUSSEL, Maire de Saint-Samson (Calvados)

Frédéric ROUX, Maire de Mollans-Sur-Ouvèze (Drôme)

Catherine SADON, Maire de Semur-En-Auxois (Côte-d’Or)

Moudjibou SAIDI, Maire de Dembéni (Mayotte)

Jean Philippe SAULNIER ARRIGHI, Maire de Moulins-sur-Ouanne (Yonne)

Jean-Pierre SAVIGNAC, Maire de Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine)

Laurent SCHEMBRI, Maire de Recey-Sur-Ource (Côte-d’Or)

Gilles SCHMITT, Maire de Joganville (Manche)

Muriel SCOLAN, Maire de Deuil-La-Barre (Val-d’Oise)

Joseph SEGURA, Maire de Saint-Laurent-du-Var (Alpes-Maritimes)

Yves SEJOURNE, Maire de Mirecourt (Vosges)

Emmanuel SERRE, Maire de Beaufin (Isère)

Jean-Pierre SERRUS, Maire de La Roque d’Anthéron (Bouches-du-Rhône)

Agnès SIMON PICQUET, Maire de Les Junies (Lot)

Sylvie SIRI, Maire de Saint-Tropez (Var)

Serge SMOCK, Maire de Matoury (Guyane)

Madi Madi SOUF, Maire de Pamandzi (Mayotte)

Claude SOULLIER, Maire de Brié-Et-Angonnes (Isère)

Ambdilwahedou SOUMAILA, Maire de Mamoudzou (Mayotte)

Patrick SOUTIF, Maire de Le Horps (Mayenne)

Daniel SPAGNOU, Maire de Sisteron et président de l’association des maires des Alpes de Haute-Provence

Michel TARTIE, Maire de Saint Paul-de-Jarrat (Ariège)

Vincent TERRAIL-NOVÈS, Maire de Balma (Haute-Garonne)

Jean-François THERET, Maire de Frévent (Pas-de-Calais)

Thierry THIBAUD, Maire de Savoillan (Vaucluse)

Véronique THIEUX LOUIT, Maire de Lupiac (Gers)

Denis THURIOT, Maire de Nevers (Nièvre)

Jean-Paul TISSOT, Maire de Veauchette (Loire)

Gaston TONG SANG, Maire de Bora-Bora (Polynésie française)

Francoise TRELAT, Maire de Chaumont-la-Ville (Haute-Marne)

Samir TRIKI, Maire de Lavault Sainte Anne (Allier)

Stéphane TRIQUART, Maire de Mussidan (Dordogne)

Vincent TURPINAT, Maire de Jarnages (Creuse)

David VALENCE, Maire de Saint-Dié-Des-Vosges (Vosges)

Sylvie VALLADE, Maire de Saint-Hilaire-les-Places (Haute-Vienne)

Frédéric VALLETOUX, Maire de Fontainebleau (Seine-et-Marne)

Bachil VALY, Maire de L’Entre-Deux (La Réunion)

David VARRONE, Maire d’Andon (Alpes-Maritimes)

Martine VASSAL, Présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Jean-Marc VASSE, Maire de Terres-De-Caux (Seine-Maritime)

Joël VAUDEY, Maire de Verchaix (Haute-Savoie)

Bernard VERDIER, Maire de Castelnau-Magnoac (Hautes-Pyrénées)

Michel VERGOZ, Maire de Sainte-Rose (La Réunion)

Régis VIALLATTE, Maire de Clonas-Sur-Varèze (Isère)

Philippe VIGOUROUX, Maire de Coulangeron (Yonne)

Yannick VILLAIN, Maire de La Celle-Saint-Cyr (Yonne)

Marjorie VIORT, Maire du Thoronet (Var)

Louis VOGEL, Maire de Melun (Seine-et-Marne)

Martine VOIDEY, Maire de Voujeaucou rt (Doubs)

Christian VOLTZ, Maire de Fortschwihr (Haut-Rhin)

Benoît VUILLEMIN, Maire de Saône (Doubs)

François WERNER, Maire de Villers-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle)

Florence ZITO, Maire de Saint-Nicolas-lès-Cîteaux (Côte-d’Or)

Source: Le Journal Du Dimanche

Source : FL24.net

Covid-19 : même vaccinée, l’Islande n’échappe pas à une nouvelle vague

Par : admin

Malgré un taux de vaccination parmi les plus élevés au monde, l’Islande est confrontée à une recrudescence des nouveaux cas de Covid-19.

De notre correspondant à Reykjavik, Jérémie Richard

Source : Le Point

la société ORGENESIS

Par : admin

L’une de nos fidèle lectrice que nous remercions nous transmet cette information. Il appartient à chacun de vérifier…

Orgenesis.jpg

Il faut savoir qu’Ursula von Layen, présidente de la Commission Européenne qui a acheté des milliards de doses de vax pour le compte des pays européens et dont les contrats ont été tenus secret, a un mari (Heiko von Layen) qui est Directeur Médical de la société ORGENESIS. Et cette entreprise est très impliquée dans les thérapies géniques dont bénéficient les vax anti Covid.
https://twitter.com/FrancoiDucrocq/status/1415583099728113664
“L’entreprise, qui est spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires avancées, a pour souhait de faire évoluer ses activités et créer une plateforme de thérapies cellulaires autologues, c’est-à-dire afin de traiter les patients avec leurs propres cellules.” 



Mieux ! Voici qui ce était publié le 13 mai 2020 ! (Traduction Google)

Orgenesis annonce une plateforme de vaccins cellulaires ciblant le COVID-19 et d’autres maladies virales existantes et émergentes Lancement d’un nouveau programme ciblant le virus et les cellules infectées par le virus, en utilisant des vaccins à base de cellules entières.

Orgenesis est une société de biotechnologie mondiale pionnière engagée à accélérer la commercialisation et à transformer la fourniture de thérapies cellulaires et géniques (CGT) tout en réduisant les coûts, annonce aujourd’hui le lancement de sa nouvelle plateforme de vaccins cellulaires ciblant les syndrome respiratoire aigu coronavirus 2 (SARS-CoV-2), le virus qui cause le COVID-19, ainsi que d’autres maladies virales telles que le Zika, le virus du Nil occidental, la fièvre jaune, la dengue, le MERS, le VHC et l’infection à cytomégalovirus (CMV).

La Société a travaillé de manière agressive ces derniers mois pour réutiliser sa plate-forme de vaccins cellulaires ciblant les tumeurs solides pour une utilisation contre les maladies virales. La plateforme de vaccins cellulaires utilise des cellules permissives irradiées (humaines ou non humaines, infectées par un virus à titre élevé ou transfectées avec des antigènes viraux), qui activent ensuite les cellules dendritiques endogènes. À leur tour, ces cellules activent les cellules CD4+T et les cellules cytotoxiques CD8+T. Les cellules CD4+ activent la réponse immunitaire humorale via les cellules B, qui génèrent des anticorps neutralisants, tandis que les cellules CD8+ montent une réponse immunitaire cytotoxique contre les cellules infectées par le virus.

Cette plateforme de vaccins cellulaires représente l’aboutissement d’une vaste recherche et développement déjà entrepris qui tire parti de l’expertise de la Société en matière de développement et de fabrication dans le secteur de la thérapie cellulaire et génique. Orgenesis pense que cette nouvelle plate-forme de vaccins offre une approche unique de la vaccination cellulaire qui est prometteuse pour un vaccin abordable et reproductible à la fois contre le COVID-19 et d’autres maladies virales. La Société va de l’avant avec les tests sur les animaux prévus pour sa plate-forme de vaccins cellulaires dans COVID-19 et a hâte de fournir un calendrier plus détaillé des activités, y compris des plans pour les tests humains initiaux, en supposant l’autorisation de la FDA et/ou d’autres pays non américains. organismes de réglementation de le faire. Orgenesis n’a pas encore soumis de tels plans ou données à la FDA ou à tout autre organisme de réglementation.

À propos d’Orgenesis

C’est une entreprise mondiale de biotechnologie pionnière qui libère le plein potentiel des thérapies personnalisées et des systèmes de traitement fermés grâce à sa plateforme de biotechnologie de thérapie cellulaire et génique, dans le but ultime de fournir des traitements qui changent la vie au point de service à un grand nombre de patients à faible Coût.

La plate-forme comprend :

(a) POCare Therapeutics, un pipeline de thérapies cellulaires et géniques (CGT) sous licence et un savoir-faire scientifique exclusif ;
(b) POCare Technologies, une suite de technologies exclusives et sous licence conçues pour créer des systèmes de traitement personnalisés pour des thérapies au point de service abordables ;
(c) POCare Network, un écosystème international collaboratif d’instituts de recherche et d’hôpitaux de premier plan engagés dans le développement clinique et la fourniture de CGT au point de service.

En combinant la science, les technologies et un réseau collaboratif, Orgenesis est en mesure d’identifier les nouvelles thérapies les plus prometteuses et de leur ouvrir la voie pour atteindre les patients plus rapidement, plus efficacement et à plus grande échelle, libérant ainsi le pouvoir de la thérapie cellulaire et génique pour tous. Des informations supplémentaires sont disponibles sur : www.orgenesis.com.

Orgenesis.jpg


Orgenesis Announces Cell-Based Vaccine Platform Targeting COVID-19 and other Existing and Emerging Viral Diseases
Orgenesis Announces Cell-Based Vaccine Platform Targeting COVID-19 and o…Orgenesis Inc.Initiating a novel program targeting the virus and virus infected cells, using whole cell-based vaccines…

Ils y sont tous mouillés jusqu’au cou. A ce stade le conflit d’intérêt est énorme mais personne n’en parle. Cela ne m’étonnerait pas d’apprendre que Macron et nombre de ses ministres possèdent eux aussi des actions dans ces labos.

D’autre part, il semble qu’ORGENESIS prépare déjà autre chose qui viendra surement après les vaccins : la Ranpirnase.

L’article est tout récent et a été publié le 6 juillet 2021 (Extrait de l’article – Traduction Google)
SARS-CoV-2 – Collaboration avec Leidos
Orgenesis et Leidos, Inc., dans le cadre de la collaboration précédemment annoncée, préparent des documents supplémentaires menant à une soumission IND pour un essai clinique de Ranpirnase pour le traitement systémique des patients infectés par le coronavirus 2 (SARS-CoV-2), le virus qui cause le COVID-19. Les sociétés évalueront soigneusement le besoin clinique de ce programme avant de commencer cet essai clinique, étant donné la nature dynamique de la pandémie de COVID-19. Orgenesis et Leidos prévoient également de tester Ranpirnase contre d’autres infections cibles potentielles qui figurent en bonne place sur la liste des maladies infectieuses/agents pathogènes émergents de l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID), notamment Ebola et le virus de l’encéphalite équine de l’Est.

À propos de Ranpirnase

Orgenesis a acquis Ranpirnase de Tamir Biotechnology, Inc. (« Tamir »), ainsi que la quasi-totalité des actifs de Tamir, en avril 2020. Ranpirnase catalyse la dégradation de l’ARN et médie plusieurs activités biologiques essentielles, notamment la régulation de la prolifération cellulaire, la maturation , la différenciation et la mort cellulaire. Par conséquent, il s’agit d’un candidat potentiel pour le développement de thérapies contre les maladies potentiellement mortelles, y compris les maladies virales et auto-immunes qui nécessitent des propriétés anti-prolifératives et pro-apoptotiques. Plus de 1 000 patients ont reçu de la Ranpirnase lors d’essais cliniques antérieurs sur le cancer/le mésothéliome. La ranpirnase a démontré un solide profil d’innocuité et de tolérabilité. La ranpirnase a également démontré une activité antivirale préclinique dans les maladies virales graves avec des besoins médicaux non satisfaits, telles que le cytomégalovirus (CMV), la grippe, le VIH, Ebola et le SRAS. Ceci est basé sur son mécanisme d’action unique, qui s’est avéré éradiquer le virus et moduler le système immunitaire dans une série d’études in vitro.


Et une daube de plus que Mme von Layen s’empressera de commander pour  mieux nous endetter encore à leurs profits !

Orgenesis.jpg

Orgenesis Achieves Multiple Ranpirnase Development Milestones
Orgenesis Achieves Multiple Ranpirnase Development MilestonesOrgenesis Inc.FDA Pre-IND consultation completed; submission of phase 2 trial of Ranpirnase for anogenital warts on schedule …

Alexandra Henrion-Caude balance du lourd en DIRECT : “Y a 4 doses qui sont prévues pour chacun d’entre nous y compris bébés”

Par : admin

La généticienne et ancienne directrice de recherche à l'INSERM @CaudeHenrion " Y a 4 doses qui sont prévues pour chacun d'entre nous y compris bébés" Encore une fois les complotistes vont avoir raison #Boycott ( invitée hier sur @LaUne_tv ) pic.twitter.com/N03wknayVg

— LE GÉNÉRAL 🗨 (@_LEGENERAL_OFF) July 19, 2021

Source : My Essentielles

Antisèche en 10 points pour réinformer les complotosceptiques

Par : admin

Document à destination des complotosceptiques qui ne parviennent pas à croire que notre gouvernement nous roule à nouveau dans la farine avec la complicité de ses médias comme il l’a fait naguère au moment du référendum contre le TCE.

Deux jours avant le 14 juillet 2021, Macron fait basculer la France dans la tyrannie. Apartheid brutal entre «vaccinés» & «non-vaccinés»; discrimination massive contre ceux qui refusent de se faire injecter un produit expérimental, tout cela décidé par un tyran dont le parti s’est pris un revers historique aux élections de juin 2021.

La stratégie est de diviser les citoyens, en faisant croire aux plus naïfs que c’est à cause des uns si l’injection acceptée par les autres se révèle inefficace et si malgré leur injection simple ou double (et bientôt mensuelle), ils n’ont en rien pu alléger les délirantes et contradictoires imposées à tous. Parce que beaucoup de nos concitoyens ont fait confiance aux médias gouvernementaux & n’ont pas pris le temps de se renseigner par eux-mêmes depuis le début de cette crise qui n’a de sanitaire que le nom, voici en 10 points des éléments d’information à destination des complotosceptiques pour sortir de ce labyrinthe de mensonges. Une version plus étoffée est disponible ici: http://www.altersexualite.com/spip.php?article10531.

Big-pharma n’est pas plus corrompue que la Sainte-Vierge ? Visionner La Fabrique de l’ignorance: comment les industriels instrumentalisent la science, documentaire diffusé sur Arte le 23 février 2021(https://vimeo.com/517323111). À partir de plusieurs scandales depuis les années 1950, ce film explique comment l’industrie a toujours instrumentalisé la science pour semer le doute sur les révélations des lanceurs d’alerte. D’après vous, en 2021, les pouvoirs de corruption de l’industrie pharmaceutique et de l’industrie des technologies de l’information, sans parler de la banque, sont-ils supérieurs ou inférieurs à ce qu’ils étaient il y a 50ans? Avez-vous lu La Constance du jardinier de John le Carré?

2. Didier Raoult est seul dans son coin, c’est un charlatan et Karine Lacombe une sainte? Sur le site de l’IHU de Marseille, dans la vidéo du 15 juin intitulée «Kill the messenger» (https://www.youtube.com/watch?v=ednpy5J5c5A), Didier Raoult fait le point sur la façon dont le pouvoir politique, médical & médiatique non seulement ignore les résultats positifs des traitements précoces, n’ont pas mené d’investigation sur le scandale du «Lancet gate», ont diffusé de façon massive et mondiale une fake news sur un prétendu risque cardiaque de l’hydroxychloroquine, médicament ancien, bon marché et très bien toléré, alors qu’en réalité c’était le Remdesivir, médicament récent,hors de prix et dangereux qui avait ce défaut, et que même les vaccins provoquent des arythmies sur les personnes jeunes et en bonne santé.

3. L’hydroxychloroquine & l’ivermectine sont-elles des molécules dangereuses? Une vérification très simple est possible sur la base de l’OMS VigiAcces(http://www.vigiaccess.org/): l’hydroxychloroquine a été identifiée comme cause possible de 101 morts depuis 1968, l’azithromycine, c’est 341 depuis 1990, et l’ivermectine, 20 morts en 30 ans. Pour le Remdesivir de Gilead qui n’existe que depuis 2020, le score est déjà pas mal: 551 morts imputables en seulement un an! Le paracétamol, préconisé par Véran comme unique traitement atteint 3799 morts. Combien des 551 morts du Remdesivir dans le monde auraient été sauvés par l’ivermectine et l’hydroxychloroquine? Pour trouver ces chiffres sur Vigi Acces, il faut taper «ivermectine» ou«Remdesivir», puis cliquer sur «Adverse drug reactions», puis sur «General disorders and administration site conditions», et là vous lisez au beau milieu d’une longue liste: «death».

4. Les covidistes agitent le spectre d’une prétendue «quatrième vague» alors que les données publiées ne sont pas si alarmantes. Le 11 juillet, la veille du discours de Macron, le nombre de morts dits du covid publié par Santé publique France était de 4, chiffre le plus bas depuis le 6 septembre 2020. À vérifier facilement sur le site Efciens (https://www.coronavirus-statistiques.com/stats-pays/coronavirus-nombre-de-cas-en-france/). Le réseau Sentinelles (https://www.sentiweb.fr/document/5357), qui indique le nombre d’infections diagnostiquées par les médecins de ville, est au plus bas depuis plusieurs semaines, il est descendu à1 cas pour cent mille personnes en semaine 25, avant de remonter à 4 cas en semaine 28. Rapporté à 67 millions d’habitants, cela fait 2600 malades, loin des annonces terrifiantes.

5. Rien à craindre du «variant Delta» : il donne le rhume, curable par traitements précoces. Les statistiques évoquées au point 4 corroborent la nouvelle évoquée dans cet article du 8 juillet du Dr Gérard Delépine: «Doit-on avoir peur des variants, nouveaux croquemitaines du lobby de lapeur?»(https://nouveau-monde.ca/doit-on-avoir-peur-des-variants-nouveaux-croquemitaines-du-lobby-de-la-peur/). Malgré la campagne de terreur, la multiplication des tests ne fait que déclarer «cas covid» des quantités de gens qui ont non plus une grosse grippe, mais un gros rhume, d’où la baisse continue des hospitalisations et des morts corrélée à l’augmentation des prétendus cas. En Belgique, un journal on ne peut plus mainstream écrit le 20 juillet 2021 que«85% de tous les employés confirmés positifs ont été entièrement vaccinés», sans en tirer la conclusion pourtant évidente que cette vaccination ne sert qu’à créer des variants (principe connu de la «pression de sélection»).

6. Le cas de l’Inde: fake news distillée par la presse aux ordres du gouvernement. Le Dr Gérard Maudrux a publié une série d’articles sur l’évolution de l’épidémie en Inde, révélant que cette flambée a été jugulée rapidement dans les États qui ont mis en place des traitements précoces, et n’a continué que dans les États qui les ont interdits, moyennant quoi une plainte pour crime contre l’humanité a été déposée contre l’OMS & de nombreux responsables. (https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/06/17/ivermectine-inde-et-demystifcation)

7. Absence totale d’efficacité des masques obligatoires en population générale. On se souvient des atermoiements ridicules du gouvernement sur le masque. Les études scientifiques sérieuses publiées depuis ont unanimement confirmé l’absence d’intérêt, voire la nocivité du masque en intérieur autant qu’en extérieur en dehors de deux cas particuliers: les soignants au contact répété de patients infectés, et ces patients pour protéger leurs proches. Voir les trois liens les plus intéressants sur ce sujet: https://cv19.fr/ressources/, https://stopcovid19.today/news/ https://alternatif-bien-etre.com/coronavirus/on-en-sait-plus-sur-leffcacite-du-masque/

8. Des statistiques instrumentalisées sur la mortalité, qui disent le contraire de la réalité.Il faut écouter les analyses implacables de Pierre, statisticien de Décoder l’éco, qui démonte pierre à pierre l’édifice des mensonges avalisés par l’État à partir des chiffres que pourtant tout le monde peut vérifier. Dans cette vidéo récente, il commence par ridiculiser les pratiques totalitaires de Youtube qui censure tout ce qui contredit l’OMS, alors même que l’OMS ne cesse de se contredire depuis le début de l’épidémie (https://odysee.com/@decoderleco:c/mortalite_europe_2:4).

9. La mortalité et les effets secondaires dus aux «vaccins». Nicole Delépine nous offre le 12 juillet, un article sur le relevé des morts et effets secondaires des pseudo-vaccins. «Effets secondaires et décès liés aux injections expérimentales anticovid»(https://nouveau-monde.ca/effets-secondaires-et-deces-lies-aux-injections-experimentales-anticovid/). France-Soir confirme une information sur l’Écosse (https://www.francesoir.fr/societe-sante/5-522-personnes-sont-decedees-dans-les-28-jours-suivant-un-vaccin-contre-le-covid-19): il y a eu presque autant de morts du vaccin que du covid! La mortalité des enfants due au vaccin relève du crime contre l’humanité. En effet, quand la mortalité des enfants par le Covid est quasi nulle (0,018% selon cet article (https://www.medisite.fr/coronavirus-covid-19-les-enfants-infectes-ont-peu-de-chance-de-mourir.5581309.806703.html), celle par le vaccin est bien plus élevée, et cela sans compter les effets indirects des mesures anticovid sur les enfants dénoncés par l’Unicef (https://www.unicef.fr/article/malnutrition-de-l-enfant-et-covid-19-le-moment-est-venu-d-agir), ce qui annihile l’argument dérisoire de l’«altruisme».10. Le bilan du covid 19 restera «dérisoire» pour les futurs démographes.

Le dernier bilan du Général Delawarde publié le 19 juillet (https://www.breizh-info.com/2021/07/19/167830/covid-19-la-contamination-et-la-mortalite-sont-a-lete-2021-et-apres-36-milliards-de-doses-de-vaccins-injectees-beaucoup-plus-elevees-qua-lete-2020-sans-vaccination/)nous apprend que«Après 18 mois d’épidémie, le taux de mortalité Covid planétaire reste dérisoire (0,525 pour mille habitants), comparé à d’autres maladies plus ou moins difficilement curables (cancer, sida et surtout « famines »).

La population terrestre continue d’augmenter, malgré la Covid au rythme élevé de 70 à 73 millions d’habitants par an. En 18 mois d’épidémie, 4,1 millions d’individus, très âgés, fragiles et souvent déjà malades sont décédés «avec la Covid» alors que plus de 100 millions d’individus sont décédés dans le monde, de bien d’autres causes…». Une brève recherche sur la grippe asiatique de 1956 à 1958 et sur la grippe de Hong Kong (1968-70), sans parler de la grippe espagnole (1918-21) relativise la gravité de cette prétendue pandémie de 2021 qui a servi de prétexte à des mesures totalitaires.

Conclusion : Si cette «antisèche» vous a convaincu qu’il y avait dans notre république Macronière un petit problème avec la vérité, revenez à la case départ et visionnez le film Hold-Up. La façon dont on a insulté le Pr Luc Montagnier parce qu’il soutenait la thèse de l’origine humaine du virus est révélatrice à elle seule, car maintenant il n’y a plus grand monde pour se ridiculiser à soutenir la thèse de l’origine purement naturelle du virus. Les «Décodeurs» du Monde (https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/05/20/origine-du-sars-cov-2-un-an-et-demi-apres-plus-de-questions-que-de-reponses_6080863_4355770.html) persistent à nous enfumer – exactement comme le montre La Fabrique de l’ignorance – pour ne pas reconnaître qu’ils ont participé à un complot de mensonge généralisé.

Êtes-vous toujours complotosceptique?

Les infos et news du 26 juillet 2021.

Par : Volti
Bonjour à tout le monde et merci à mes correspondants. POLITIQUE/SOCIÉTÉ Polynésie : Emmanuel Macron est arrivé à Papeete pour une visite de quatre jours.  Le chef de l’Etat devrait notamment aborder la question des conséquences des essais nucléaires sur la santé des habitants. Alexis Poulin : «Emmanuel Macron a réussi à mettre ce pays à feu et à sang de […]

Les vaccins Pfizer « Détruisent tous les systèmes du corps humain », avertissent des experts israéliens de la santé

Par : IPC

Le Comité du peuple israélien (IPC), un groupe d’experts israéliens de la santé dirigé par des citoyens, a publié son rapport d’avril émettant un avertissement urgent selon lequel le vaccin Pfizer / BioNTech endommage pratiquement tous les systèmes du corps.

Retour sur les manifestations du 24 juillet en France (plus de 200)

 

 Source : LaUneTv

Gendarmes et policiers enlèvent leur casque à Besançon… No comment (voyez à partir de la 28′)

Besançon le Samedi 24/07/2021 à 14H00 3500 Manifestants ont manifesté au centre ville contre le Pass-Sanitaire En fin de manifestation

Le variant delta en chiffres

Qu’en est-il de ce variant, dont on nous dit qu’il est plus contagieux, plus ou moins méchant, ne touchant que les non vaccinés, ou autant les vaccinés que les non vaccinés ? Il serait 1000 fois plus contagieux selon notre ministre qui prend de plus en plus l’habitude de citer des chiffres qui ne veulent rien dire ou faux comme ces 96% de positifs non-vaccinés. 1 000 fois plus contagieux ? A ce rythme, en 8 jours la France est contaminée à 100% ! Et formidable, seuls les non-vaccinés seront touchés puisque les vaccinés ne sont pas touchés, ce qui n’est que justice pour nos dirigeants, voilà qui règle tous les problèmes ! Pas si simple, car le raisonnement et les chiffres sont faux.

Qu’en est-il réellement ? Il y a 15 jours, j’écrivais qu’il était probablement plus contagieux, et probablement moins méchant, et qu’une contamination naturelle, plus efficace et plus durable que la vaccination, était peut-être envisageable. Laisser faire la nature. J’écrivais aussi qu’il fallait encore une quinzaine de jours pour pouvoir l’affirmer, c’est quasiment fait ( même s’il peut toujours y avoir un doute avec ce fichu virus). Des faits, rien que des faits :

Premier point, un variant delta plus contagieux ?  Oui, c’est une évidence, il a rapidement pris le dessus partout, de 50 à 90%, cela augmente tous les jours. Point besoin de vous inonder d’exemples ou de courbes, personne ne le nie, personne n’a besoin de cacher ces chiffres. Nous allons vite vers le 90-100% de variant delta, avant le suivant. Cela semble donner raison à ceux qui, par expérience, nous disent que ce n’est pas la même épidémie, mais des épidémies successives, avec des virus différents, probablement de moins en moins virulents, pour se terminer après 2-3 ans par une endémie quelques années, avec un virus variant qui ressort ici et là, comme pour la grippe saisonnière.

Un exemple flagrant : la grippe espagnole. Plus que probablement avec un virus très voisin, épidémie bien plus mortelle que l’actuelle. Elle a disparu progressivement, n’existe plus à l’heure actuelle, et ce sans avoir besoin de traitement ou de vaccin. Demain on nous dira que la disparition de l’épidémie actuelle, c’est grâce au vaccin, alors qu’il s’agit d’un phénomène naturel qui se répète depuis des siècles.

Ce variant ne touche que les non vaccinés ? Apparemment c’est le cas dans un seul pays au monde, le nôtre. C’est notre ministre qui le dit, la presse ne sort aucun autre chiffre que ce qu’il dit, c’est donc la vérité. Ailleurs, il semble que ce ne soit pas le cas, nous devons bénéficier d’un climat particulier. Les pays qui ont le plus vacciné au monde font quand même face à cette nouvelle vague, parfois même plus que les autres. Si cela ne touchait que les non vaccinés, ce ne serait pas le cas. J’en ai parlé, chiffres à l’appui, dans les précédents billets, c’est le cas des Seychelles, de Gibraltar, et bien d’autres, mais aussi de pays plus grands et bien suivis, comme le Royaume Uni ou Israël. Dans ces deux pays, on peut avancer un chiffre moyen de 40 à 50% de contaminés vaccinés. Comme le taux de vaccinés est de l’ordre de 50-60%, on peut peut-être affirmer que ce variant touche autant les vaccinés que les non-vaccinés, on n’est pas loin des 50/50. 

On cherche à le cacher. Sir Patrick Vallance, le monsieur Salomon au Royaume Uni, s’est d’ailleurs mélangé les pinceaux en essayant de minimiser les faits, déclarant en conférence de presse conjointe avec le Premier ministre Boris Johnson que 60% des personnes nouvellement admises à l’hôpital avaient reçu 2 doses, pour dire ensuite sur twitter que c’était une erreur mais 60% de non-vaccinés. En Israël, c’est plus clair : selon le ministère, il y a 5 jours, sur les 143 hospitalisés, 58% étaient totalement vaccinés, 3% partiellement, 39% non-vaccinés. Si on regarde les nouveaux cas, plutôt que les hospitalisations, depuis le début de la vague en mai, 40% des nouveau cas sont vaccinés 2 doses . 1% des nouveaux contaminés avaient eu la covid avant, ayant des anticorps acquis par la maladie (72 cas sur 7 700 contaminés depuis le début de la vague, contre plus de 3 000 vaccinés 2 doses). Cela ne veut pas dire que la maladie est 40 fois plus protectrice que les vaccins, car il faut tenir compte du fait qu’il y a moins d’anciens malades que d’anciens vaccinés. Toutefois le pays recense 860 000 cas (ajouter les porteurs sains), soit 10% de la population, versus 60% de vaccinés, ce qui ramène le rapport non de 1 à 40, mais de 1 à 7. L’immunité à la maladie semble 7 fois supérieure à celle du vaccin. Je retiendrai donc un chiffre moyen de 40 à 50% de vaccinés dans les nouveaux cas, ce qui n’est pas rien pour juger de l’efficacité d’un vaccin, que l’on met en avant pour stopper ce variant !

Ajoutons que les vaccinés ne sont pas moins contaminants que les non-vaccinés. Peu de personnes le disent chez nous. En revanche, regardez ce que dit le Président de l’Ordre des Médecins à Rome. Impensable chez nous, avec un Ordre aux ordres.

Le variant delta moins virulent ? Maintenant, avec plus de recul, on peut le confirmer. Plus de recul, car il y a un décalage, en moyenne de 15 jours, entre diagnostic et décès (si c’est le marqueur que l’on prend). Les anglais ont démarré leur troisième vague le 24 mai (premier jour de ré ascension des cas), soit il y a 2 mois, largement suffisant pour juger des dégâts causés par la vague. Voici les courbes superposées des nouveaux cas et des décès dans ce pays, depuis 18 mois.

Pour la seconde vague, on distingue bien le décalage cas/décès, et les 2 courbes se suivent. Pour la troisième vague, celle du variant delta, la courbe décès ne suit plus, les décès sont faibles comparés à la seconde vague. Pour la première vague, la courbe des cas est aplatie et les décès plus forts, en raison des tests bien moins nombreux au début.

En proportion du nombre de cas, ces courbes montrent 15 fois moins de décès avec le delta, qu’avec le précédent variant. Autre constatation importante, les anglais ont amorcé la fin de vague le 20 juillet, soit depuis 5 jours, les décès devraient diminuer dans une dizaine de jours. Fin de vague, sans avoir vacciné plus, et en ayant allégé toutes les mesures d’accompagnement depuis le 19 juillet. Avec l’inverse de ce que nous faisons en France, tout se passe bien avec le delta au Royaume Uni. Tout ceci était visible depuis 1 mois, sauf par nos dirigeants, nos élus et notre presse.

Israël suit avec un décalage d’un mois, même constatations sur les cas et les décès.

Même chose en France, notre vague a démarré exactement le 28 juin, soit il y a 4 semaines. Les hospitalisations et décès auraient dû redémarrer depuis 15 jours, alors que cela continue de baisser ou est en plateau bas (devrait remonter, dans une proportion 15 fois inférieure à celle des vagues précédentes si nous suivons l’Angleterre et Israël). Si cela se confirme, résultat dans 15 jours. Je signale que 15 fois moins, c’est moins mortel que la grippe saisonnière !

Aux USA comme en France, on cherche à minimiser cette situation, mais les constatations sont les mêmes qu’ailleurs, mêmes présentées différemment. Il y a un tableau très intéressant dans le New York Times (vous ne le trouverez pas dans le Monde ou le Figaro), donnant par région, le % de variants delta et les hospitalisations : plus vous avez de deltas, moins il y a d’hospitalisations ! Quand il n’y aura que des deltas, il y aura peu d’hospitalisations.

Le vaccin protège des formes graves ? Un récent rapport du Public Health semble montrer le contraire. De février à juin, sur les 257 personnes mortes de la covid au Royaume Uni, 163 avaient reçu au moins une dose de vaccin, soit 63%. Ces chiffres montrent que la mortalité est très supérieure chez les vaccinés que chez les non-vaccinés. Pris comme cela, c’est tendancieux, ce qui ne gênerait pas Olivier Véran, si ce n’était dans l’autre sens. Effectivement, il faut tenir compte que les personnes âgées dominent chez les vaccinés, et les jeunes chez les non-vaccinés. En cas d’infection, il est donc normal qu’il y ait plus de décès chez les anciens, donc parmi les vaccinés. Il est donc sans doute donc faux de dire que l’on meurt plus si on est vacciné, par contre ces chiffres montrent une chose : les vaccins ne protègent pas (ou peu) des formes graves, sinon il y aurait moins de décès chez les vaccinés, qui meurent autant en fonction de l’âge.

Variant delta et traitements ? Si ce variant semble très moyennement sensible aux vaccins, qu’en est-il des traitements médicaux ? L’Inde s’est très rapidement débarrassé de ce variant né chez elle, et la vague annoncée par tous nos journaux comme une catastrophe à venir n’a pas fait long feu. En intensité, le nombre de cas/million d’habitants, a été de moitié inférieur à la France. Ceci sans doute grâce à la seule arme dont ils disposaient : l’ivermectine. Les vaccinés complets représentaient 3% de la population indienne au moment de la vague.

Il est d’ailleurs intéressant de comparer deux Etats indiens, le Tamil Nadu, 68M hab, qui a refusé le traitement, et l’Uttar Pradesh, 204 M d’habitants, qui a distribué massivement l’ivermectine. Tous deux avec 35 000 cas /jour au pic, voilà ce que donne la courbe de nouveaux cas par million d’habitants, avec un traitement (Uttar Pradesh) et sans traitement (Tamil Nadu), pour le même variant : une vague 3 fois plus forte, deux fois plus longue.

Conclusions sur ce variant delta : 

1) Plus contagieux, bien moins virulent. Equivalant à la grippe saisonnière ?

2) Vaccin moyennement efficace, ne protégeant pas tant que cela des formes graves.

3) Traitements efficaces. Ce sont les chiffres qui le disent. Est-ce que cela mérite le drame que l’on vit en France depuis deux semaines, et qui laissera des traces pendant des décennies ?

L’origine du SARS COV 2 et des « vaccins » anti-COVID

Je souhaite commencer ce nouvel article, en recommandant à tout lecteur d’écouter attentivement ce dialogue qui a été enregistré le 12 juillet 2021, entre un expert, le Dr David E. Martin, directeur de M-CAM, une société mondiale de contrôle des …

"Un mensonge d'Etat" : Jean-Michel Claverie jette un froid sur BFMTV

Par : FranceSoir
Une anomalie "rassuriste" chez une chaîne d'alarmisme en continu : c'est peu après 13h15 aujourd'hui, que le virologue Jean-Michel Claverie a instauré une certaine gêne sur le plateau de BFMTV. Il y a jeté un pavé dans la mare en développant "une voix un peu dissidente", de son propre aveu.Il a d'... - Lire la suite sur FranceSoir.fr BFMTV - "Un mensonge d'Etat" : Jean-Michel Claverie jette un froid sur BFMTV

Macron à Tahiti : “Il y a encore des doses, ne pas se faire vacciner c’est de l’irresponsabilité et de l’égoïsme”

« Je veux lancer un message très fort pour appeler chacune et chacun à se faire vacciner », a lancé le président depuis Tahiti, où il a visité le principal hôpital de Polynésie française.

 

Emmanuel Macron a exhorté les Polynésiens, mais aussi l’ensemble des Français, à se faire vacciner, en visitant le principal hôpital de l’archipel aussitôt après son arrivée à Tahiti samedi soir (dimanche matin à Paris). « Je veux lancer un message très fort pour appeler chacune et chacun à se faire vacciner parce qu’on le voit sous toutes les latitudes : quand on est vacciné, on est protégé et on ne diffuse quasiment plus, en tout cas beaucoup moins, le virus », a déclaré le chef de l’État face aux soignants du Centre Hospitalier de la Polynésie française.

(…)

« Chacune et chacun est libre de s’exprimer dans le calme, dans le respect de l’autre  », a-t-il souligné. Mais « la liberté où je ne dois rien à personne n’existe pas » et celle-ci « repose sur un sens du devoir réciproque ».

 

« Ce n’est pas ça la liberté »

Concernant la vaccination, le chef de l’État s’est « félicité » que la France se prépare à passer « sans doute dans les prochaines heures le cap des 40 millions de primo-vaccinés », ce qui ne semblait pas possible « avant plusieurs semaines ». « Il y a une forte accélération, on doit continuer car il y a encore des doses (de vaccin) disponibles », a-t-il insisté.

« Si demain vous contaminez votre père, votre mère ou moi-même, je suis victime de votre liberté alors que vous aviez la possibilité d’avoir quelque chose pour vous protéger et me protéger. Et au nom de votre liberté, vous allez peut-être avoir une forme grave (du virus) et vous allez arriver à cet hôpital. Ce sont tous ces personnels qui vont devoir vous prendre en charge et peut-être renoncer à prendre quelqu’un d’autre (…) Ce n’est pas ça la liberté, ça s’appelle l’irresponsabilité, l’égoïsme », a-t-il aussi attaqué.

Il a en outre appelé à ce que le débat parlementaire sur le passe sanitaire, qui se prolongeait dimanche, « se fasse dans l’apaisement et l’efficacité », « jusqu’à ce que nous ayons un texte dûment voté qui sera soumis au Conseil constitutionnel ».

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

L’article Macron à Tahiti : “Il y a encore des doses, ne pas se faire vacciner c’est de l’irresponsabilité et de l’égoïsme” est apparu en premier sur PLANETES360.

Le coronavirus pourrait se répandre en pétant, selon le gouvernement britannique

🦠 FLASH – Le #coronavirus pourrait se répandre en pétant, selon le gouvernement britannique. Le risque de transmettre la #COVID19 de cette façon serait peu élevé, en raison des sous-vêtements et des vêtements qui agiraient comme un filtre de la manière qu’un masque. (Telegraph)

— Mediavenir (@Mediavenir) July 24, 2021

L’article Le coronavirus pourrait se répandre en pétant, selon le gouvernement britannique est apparu en premier sur PLANETES360.

Plaintes au CSA contre Emmanuel Lechypre et Martin Blachier - Virginie de Araujo-Recchia

Par : FranceSoir
Debriefing avec Me de Araujo-Recchia qui a déposé une première plainte au Conseil supérieur de l’audiovisuel contre l’éditorialiste Emmanuel Lechypre qui est parti en roue libre sur BFM TV: « On vous vaccinera de force, moi je vous ferai emmener par deux policiers au centre de vaccination. Faut... - Lire la suite sur FranceSoir.fr FS - Plaintes au CSA contre Emmanuel Lechypre et Martin Blachier - Virginie de Araujo-Recchia

La comparaison entre mortalité par Covid et létalité due aux vaccins est juste catastrophique

La France s’apprête sans remords à trier dès demain sa population en fonction des données de ses QR codes puisque 20% de ses Députés ont instauré cette mesure, incroyablement liberticide, du jamais vu depuis la dernière guerre. Parce qu’il faut à tout prix vacciner toute la population âgée de plus de 12 ans, pour son […]